Page 1

LES SECRETS DE LA PHOTO DE JARDINS

TESTS SONY ALPHA 7R + NIKON D610

LE MAGAZINE QUÉBÉCOIS DE LA PHOTOGRAPHIE VOLUME 7 NUMÉRO 2 FÉVRIER/MARS 2014 PHOTOSOLUTION.CA

Grands espaces : s’inspirer pour se dépasser Orchestrer ses opportunités photo Comprendre les modes d’exposition L’éthique du photographe animalier

trucs pour améliorer vos images

IMPRIMÉ AU CANADA ENVOI DE PUBLICATION NO DE CONVENTION: 40010196 185, RUE ST-PAUL, QUÉBEC (QUÉBEC) CANADA G1K 3W2

RÉUSSIR SA MISE AU POINT EN MACROPHOTOGRAPHIE

5,95 $

EN KIOSQUE JUSQU’AU 31 MARS 2014


© Richard Walch

”Dès que vous l’essayez, ça change tout. ” – Richard Walch, Photographe de Sports Extrêmes

LE PROFOTO B1 AVEC TTL SANS FIL Avec le nouveau Profoto B1, il est plus facile que jamais de déporter votre flash. Le TTL vous permet de régler la lumière en un éclair et, grâce à l’alimentation par pile et l’opération sans fils, le B1 peut vous suivre partout et s’installer n’importe où. Ajoutez à cela la puissance, la rapidité et les possibilités de modelage de la lumière qui font la renommée des outils d’éclairage Profoto et vous obtenez un flash déporté qui vous permet de créer de superbes éclairages facilement. Pour plus d’information, visitez www.profoto.com/ca/b1

bl a z e s@ bl a z e sp h o t o.c o m t é l .: 1- 8 8 8 - 5 61- 0 9 0 6


29

Sommaire

Photo Solution février/mars 2014 © danieL dupont

en page couverture : photo par Patrick Di Fruscia

4 ÉDitorial 6 triBune 50 la PaGe De la Fin 29 Photo animalière les modes d’exposition par Daniel Dupont Voici un aperçu des avantages et désavantages des principaux modes d’exposition en photographie animalière.

imaGeS et iDÉeS 12 un appel inattendu pour la photographie de paysage

32 logiciels à la rescousse

par Jenny montgomery Nous avons voulu savoir comment un ancien directeur marketing pour une entreprise de suppléments pour sportifs est devenu un photographe florissant.

par Sylvain lalande, collaboration spéciale du Collège marsan Voici cinq trucs qui vous aideront à améliorer vos images de paysage et à vous tirer de certains mauvais pas.

36 FaQ réussir sa mise au point en macrophotographie

18 les secrets de la photo de jardins par louise tanguay On pourrait penser que, puisqu’un jardin est bien structuré et comprend des éléments agréables à l’œil, il serait facile de le traduire en photos. Eh bien pas nécessairement…

par Jean-François landry Il existe une technique simple et méconnue qui permet de réussir une mise au point précise en macrophotographie.

38 Photo 101 Conserver une vision périphérique

22 exPo tulipes

par Jean-François landry Par habitude ou par conviction, lorsqu’on pose l’appareil devant soi et qu’on approche son visage du viseur, on ferme un œil afin, dit-on, de mieux se concentrer par celui qui est demeuré ouvert. Peut-il en être autrement?

PratiQue 24 la nature dirigée par Scott linstead Ce photographe animalier explique de quelle façon les techniques de prises de vue non traditionnelles lui ont permis d’avoir un plus grand contrôle artistique sur une scène et de développer un style qui lui est propre.

ÉQuiPement 40 teSt le nikon D610 par Peter K. Burian Un aperçu des nouvelles fonctionnalités de ce reflex plein cadre, successeur du D600.

24

42 teSt le Sony alpha 7r par Peter K. Burian Le premier système compact avec capteur plein cadre testé et commenté.

© Scott LinStead

44 nouveautÉS Photo

P H O T O

S O L U T I O N

M A G A Z I N E

par Peter K. Burian

48 GaDGetomanie par Jean-François landry

3


éditoriaL Voilà maintenant trois ans que nous vous présentons une édition spéciale dédiée à la photographie de nature et de paysages. C’est à chaque fois un réel plaisir de se lancer à la recherche d’un contenu qui vous fera découvrir des photographes dont le travail pourra inspirer le vôtre et des idées qui contribueront à revisiter les notions les plus classiques. Cette fois, nous vous présentons, entre autres, deux articles qui vous sembleront particulièrement différents dans leurs approches. D’abord la chronique de Patrice Halley, où il nous expose son point de vue sur la photographie animalière et les considérations éthiques au travers de l’histoire. Son texte nous invite également à accepter les petites imperfections pour savourer le moment et à revoir notre position quant à la nature elle-même, puisque nous en faisons bien partie. Ensuite, l’article de Scott Linstead, où vous aurez l’occasion de découvrir un type d’images qui a peu ou pas été abordé dans les pages de notre magazine. Ce photographe animalier a développé une approche distinctive grâce à des techniques non traditionnelles, mais toujours respectueuses du monde vivant et de sa complexité. Ces photographes en apparence bien différents par leurs approches sont pourtant reliés par le respect inconditionnel qu’ils portent envers la nature et le monde animal. Leur travail vient en quelque sorte exprimer leurs propres connexions et leur interprétation de ce monde. Parce que « QueLLe Que Soit votre nous pouvons nous permettre d’interpréter façon d’aborder La la nature, n’est-ce pas? En fait, les réponses photographie de nature varient d’une personne à l’autre… Certains et de paySageS, nouS préfèrent capter la nature telle qu’elle est, eSpéronS Que ce sans interventions ni retouches. D’autres numéro nourriSSe à La cherchent à recréer ce qu’ils ont perçu en foiS votre inSpiration et modifiant les scènes qu’ils photographient, voS connaiSSanceS soit à la prise de vue ou en posttechniQueS » production. D’autres encore, naviguent entre les deux points de vue, adoptant une ligne de conduite qui emprunte aux deux approches à différents degrés. Quelle que soit votre façon d’aborder la photographie de nature et de paysages, nous espérons que ce numéro nourrisse à la fois votre inspiration et vos connaissances techniques, et vous amène également à poursuivre une réflexion sur vos propres habitudes. Et n’hésitez surtout pas à nous faire part de votre opinion! Valérie Racine Directrice de la rédaction

noS CollaBorateurS Peter K. Burian est un expert de l’industrie photographique et de l’enseignement. il est l’auteur de plusieurs guides. peterkburian.com

Février/MarS 2014. volume 7, numéro 2 photo Solution 185, rue St-paul Québec, Qc, canada g1K 3W2 tél. : 418 692-2110 fax : 418 692-3392 facebook.com/photosolution

@photoSolutionQc

aBonneMenTS Sans frais : 1 866 807-5520 Courriel : abonnement@photosolution.ca Web : photosolution.ca réDacTion Directrice de la rédaction valérie racine vracine@photosolution.ca Directeur artistique guy Langevin glangevin@photosolution.ca adjointe à la rédaction et à l’administration Jenny montgomery aDMiniSTraTion éditeur et directeur des ventes publicitaires guy J. poirier gpoirier@photosolution.ca 418 692-2110 / 1 800 905-7468 poste 101 comptabilité annie goulet Prix réguLierS Abonnement : 1 an : 35,70 $. 2 ans : 71,40 $. 3 ans 107,10 $. toutes taxes applicables canadiennes en sus. Les résidants des é.-u. payent en $uS + 10 $uS par année en frais de poste. Les résidants des autres pays payent en $uS + 90 $uS par année en frais de poste. Prix unitaire : 5,95 $can/$uS.

DirecTiveS De SouMiSSionS Photo Solution invite ses lecteurs à soumettre leurs portfolios et articles pour publication. Les articles doivent être en lien avec le domaine de la photographie et doivent être accompagnés d’images appuyant le texte soumis. toute soumission doit respecter les directives de soumission émises par l’éditeur. ces dernières sont disponibles à photosolution.ca et sur demande au 418 692-2110 ou à redaction@photosolution.ca.

Le magazine Photo Solution (iSSn 1916-100X) est publié six fois par année (décembre/janvier, février/mars, avril/mai, juin/juillet, août/septembre, octobre/novembre) par les éditions apex inc. tous droits de reproduction, de traduction et d’adaptation réservés. Photo Solution est distribué en kiosque par coast to coast newsstand Services. nous reconnaissons l’appui financier du gouvernement du canada par l’entremise du fonds du canada pour les périodiques, qui relève de patrimoine canadien.

Daniel Dupont est le spécialiste de la photographie aviaire du Québec. il anime des ateliers au Québec et à l’étranger. danieldupont.ca Sylvain Lalande est photographe et enseignant au collège marsan. il présente, entre autres, l’atelier « retouchez vos images de vacances ». collegemarsan.qc.ca au cours des 25 dernières années, Patrice Halley a capté un éventail d’images pour des magazines du monde entier. patricehalley.com Jean-François Landry conseille les acheteurs de produits photo de Québec depuis 1989. il anime également des cours et ateliers techniques. Scott Linstead est passé par l’ingénierie et l’enseignement avant de se lancer en photographie animalière professionnelle. scottyphotography.photoshelter.com Louise Tanguay est une passionnée de voyage et de nature. elle offre des ateliers et voyages photo, entre autres, à hawaii, en italie et en namibie. louisetanguay.com 4

il nous arrive de rendre notre liste des abonnés disponible à des entreprises offrant des produits ou services susceptibles de vous intéresser. Si vous ne désirez pas recevoir ces offres, informez-nous soit par téléphone, par télécopieur ou par courrier.

membre de la cita copyright © 2014 Les éditions apex inc. aucune reproduction, par quelque procédé que ce soit, sans l’autorisation écrite de l’éditeur. malgré le soin apporté, Les éditions apex inc. ne peut garantir que les informations contenues dans ce magazine sont complètes et exactes. par conséquent, Les éditions apex inc. se décharge de toutes responsabilités relatives au contenu du magazine ou à quelque erreur ou omission que ce soit.

P H O T O

S O L U T I O N

M A G A Z I N E


© Taylor Stoecklein

Ce n’est pas le lieu le plus sûr pour une prise de vues. En pleine nature sauvage de l’Idaho. Et vous voilà soudain au cœur de l’action, face à une force vive de 3 600 kilos. Mais vous vous ressaisissez et vous focalisez de plus près. C’est alors que l’imprévisible prend une tournure magique. Et le résultat justifie pleinement le risque. Tout ça pour une seule photo.

Finissez en force. © David Stoecklein

EPSON Stylus Pro 3880 – 1 320 $*

– Tirages de qualité exposition, d’une largeur allant de 13 po à 17 po – Système Epson UltraChrome K3® avec encre Vivid Magenta, utilisé par les meilleurs photographes au monde pour de superbes images en noir et blanc, ainsi que des rouges, des bleus et des violets éclatants – Technologie de tête d’impression MicroPiezo® pour une précision exceptionnelle du positionnement des gouttelettes d’encre – Service de classe mondiale offert par une équipe de soutien dévouée

Disponible chez :

epson.ca/finissezenforce *Prix de détail suggérés du fabricant. EPSON, EPSON Stylus, EPSON UItraChrome K3 et MicroPiezo sont des marques déposées et Epson Exceed Your Vision est un logo déposé de Seiko Epson Corporation. Tous les autres noms de produits et de marques sont des marques de commerce et (ou) des marques déposées de leurs sociétés respectives. © 2013 Epson America, Inc

EPSON Stylus® Photo R3000 – 849,99 $*


TRIBUNE LETTRES . INFOS . LIVRES

[lettres] QUESTION DE BALANCE DES BLANCS un mot pour dire que j’ai toujours hâte de recevoir la prochaine édition. en attendant, j’épluche l’édition en main. J’ai une question à propos de la balance des blancs personnalisée. dans les lectures que je consulte, on utilise soit la carte grise, soit un objet blanc (c’est ce qui est écrit dans mon manuel de référence canon). pourriez-vous m’éclairer en ce qui a trait aux avantages et utilisations de chacun? — Jacques Lefebvre via courriel Lorsqu’on cherche à faire une balance des blancs personnalisée (donc, manuelle), il est préférable d’utiliser un carton blanc. Un carton (parce que ça dure plus longtemps qu’une feuille de papier) blanc pur (et non blanc crème ou blanc coquille d’œuf) et non réfléchissant (un bon carton mat). La carte grise est plutôt conçue pour effectuer une exposition manuelle, la carte grise (18 %) étant le standard sur lequel est calibré votre système d’exposition. Il est préférable de ne pas utiliser une carte grise pour effectuer une balance des blancs, tout simplement parce que rien ne garantit qu’elle est

parfaitement grise, c’est-à-dire sans aucune dominante de couleur. La neutralité d’un carton blanc est donc plus facile à constater... Mais une carte d’un gris parfaitement neutre peut très bien être utilisée pour effectuer une balance des blancs. — Jean-François Landry

LA PHOTO AU CINÉMA un film qui n’était pas dans votre liste : Under Fire, un drame de guerre de 1983. trois journalistes dans un triangle amoureux pendant les derniers jours du régime corrompu de Somozoa au nicaragua en 1979. félicitations pour votre excellent magazine! Jean-marc thibault via courriel

LA PHOTO AU CINÉMA il y a eu aussi The Bang Bang Club, un film de Steven Silver, avec ryan phillippe, malin akerman et tyler Kitsch (2010). il est inspiré du livre à succès coécrit par greg marinovich et Joao Silva. bon film! — frédéric cotton via courriel

[photoreportage] EIGION/LE RIVAGE PAR VALÉRIAN MAZATAUD

© vaLérian mazataud

Eigion/le rivage est un projet artistique du photographe montréalais valérian mazataud réalisé durant l’été 2013 dans le cadre d’une résidence artistique au aberystwyth art center du pays de galles grâce au soutien du conseil des arts et des Lettres du Québec. Eigion (océan, en gallois) est un livre d’artiste dont chaque page mesure près d’un mètre de long. Le spectateur est invité à se plonger dans ces sténopés numériques de la ligne d’horizon marine qui évoquent le vide et l’absence, et à y projeter ses propres émotions et réflexions, comme il le ferait face à la mer... visitez photosolution.ca pour voir le photoreportage de ce numéro.

6

T R I B U N E

P H O T O

S O L U T I O N

M A G A Z I N E


[infos] SCANDALE! VICE, CRIME ET MORALITÉ À MONTRÉAL, 1940-1960 présentée jusqu’à l’automne 2015 au centre d’histoire de montréal, cette exposition jette un regard sur le montréal d’après-guerre, période durant laquelle la ville, qualifiée de « Little paris of america », s’éclate dans ses centaines de clubs, bars et cabarets qui attirent les noctambules d’ici et d’ailleurs. mais en marge de ce montréal effervescent, coexiste un red Light, avec ses maisons closes, et la ville acquiert aussi la réputation d’une « ville de vices ». au cœur de ce réseau règne le crime organisé avec la complicité des autorités. puisant dans les archives et des dizaines de témoignages inédits, et misant sur un environnement fantaisiste, troublant et évocateur, l’exposition fait entrer le visiteur dans l’histoire de ces vingt années qui ont marqué la culture et la politique montréalaise. c’est également une superbe occasion de voir et d’apprécier les nombreuses photos d’archives de grands photographes comme bernard of hollywood et gaby desmarais. ville.montreal.qc.ca/chm

La maJorité deS ShoWgirLS de L’époQue venaient deS étatS-uniS, 1951 © LouiS JacQueS (WeeKend magazine). bibLiothèQue et archiveS canada, e005477044

aL paLmer, verS 1948 © geStion deS documentS et archiveS, univerSité concordia. fondS aL paLmer, SpiciLège

LiLi St-cyr, verS 1950 © centre d’hiStoire de montréaL

Vacancesphoto L’Île Verte – la magnifique Du 17 au 23 août 2014

En passant par Kamouraska Du 21 au 27 septembre 2014 avec le photographe et animateur François Gagnon

Des ateliers photo à la fois ludiques et zen ! Séjours reposants et inspirants qui faciliteront l’émergence de votre créativité.

francoisgagnonphotographe.com 450 446-6455

T R I B U N E

P H O T O

S O L U T I O N

M A G A Z I N E

7


TRIBUNE [livres] NATIONAL GEOGRAPHIC — 125 ANS par Mark Collins Jenkins, National Geographic Society/Broquet, 389 pages Les photographies du National Geographic nous font rêver depuis bien des générations. cette publication a pourtant vu le jour sous une couverture brun marron, avec un contenu austère, réservé aux cartes géographiques et météorologiques imprimées en noir sur blanc. en 1904, le rédacteur en chef gilbert h. grosvernor reçoit un colis contenant certaines des premières photos de Lhassa, au tibet. ces images iront combler les 11 pages du magazine qu’il lui restait à compléter, établissant par le fait même le premier pas vers une longue tradition d’images plus étonnantes les unes que les autres. L’ouvrage anthologique National Geographic — 125 ans regroupe quelque 600 images qui retracent les faits marquants de l’histoire tout en suivant les traces des plus grands photographes aventuriers de ce centenaire. un incontournable pour tous ceux qui rêvaient de parcourir le monde et de découvrir des rivages inconnus, cachés sur une montagne de draps avec pour seule lumière une lampe de poche pour découvrir les pages de ce mythique magazine.

GROS PLANS ET MACROPHOTOGRAPHIE : L’ESSENTIEL par Tracy Hallett, Dunod, 192 pages un volume technique qui survole les notions nécessaires à la réalisation d’images en gros plans; du choix du matériel jusqu’au traitement des images, en passant par les principaux réglages, la gestion de la lumière et des couleurs, et les règles de composition.

8

ROBERT DOISNEAU EN 365 PHOTOS Play Bac, 370 pages ce « calendrier perpétuel » vous permet de redécouvrir tout au long de l’année les chef d’œuvres du photographe de rue français bien connu, robert doisneau, que ce soit Le baiser du Pont-Neuf ou La Valse du 14 juillet.

T R I B U N E

VOYAGE DANS L’ANCIENNE RUSSIE par Véronique Koehler, Albin Michel, 176 pages Sergueï mikhailovich prokoudine-gorsky (1863-1944) est un chimiste et photographe russe, inventeur d’un nouveau procédé photographique en couleurs redécouvert grâce à la numérisation. cet ouvrage présente 180 photographies réalisées à la demande du tsar nicolas ii, grand amateur de photographies, de 1909 à 1915.

P H O T O

S O L U T I O N

M A G A Z I N E

Photo Solution Mars 2014 aperçu  

Photo Solution Mars 2014 aperçu

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you