Issuu on Google+

FAQ LES PIXELS: UNE QUESTION DE TAILLE

SPÉCIAL ÉTUDIANTS LES LAURÉATS 2009

VOTRE GUIDE COMPLET DE LA PHOTO VOLUME 2 NUMÉRO 5 SEPTEMBRE 2009 WWW.PHOTOSOLUTION.CA

PHOTO 101

CHRONIQUE PHOTOSHOP

LE TRAVAIL NON DESTRUCTIF

PHOTOGRAPHIER LE MOUVEMENT DES ETOILES VOUS VOULEZ DEVENIR PHOTOGRAPHE D’AVENTURE?

VOICI COMMENT!

LES ZOOMS GRAND-ANGLES

NOS 10 FAVORIS

IMPRIMÉ AU CANADA. ENVOI DE PUBLICATION NO DE CONVENTION: 40010196 - PAP NO D’ENREGISTREMENT: 7995 185, RUE ST-PAUL, QUÉBEC (QUÉBEC) CANADA G1K 3W2

LE MOIS DE LA PHOTO À MONTRÉAL DU 10 SEPTEMBRE AU 11 OCTOBRE

5,95 $CAN/US EN KIOSQUE JUSQU’AU 30 SEPTEMBRE 2009


UNIQUE. TOUT COMME L’OEIL.

SUPER CCD EXR

PLAGE DYNAMIQUE ÉTENDUE

Premier capteur de l’industrie s’ajustant à toutes les conditions d’éclairage et à tous les types de scène

Reproduit tous les détails entre les zones d’ombrage et de forte luminosité

L’oeil humain. Plus que fascinant. En fait, c’est l’inspiration derrière le nouveau et révolutionnaire capteur Super CCD EXR et Processeur trouvés dans le F200 EXR. Son capteur s’ajuste à toutes les conditions d’éclairage – instinctivement. Tout comme l’oeil. Tout en vous laissant la liberté de l’ajuster manuellement. C’est votre choix. Le résultat? Il dépasse les limites possibles de la qualité d’image.

fujifilm.ca

HAUTE SENSIBILITÉ ET RÉDUCTION DES BRUITS Capture des photos incroyablement nettes même en condition de faible éclairage


© patrice Halley

Sommaire

Photo Solution septembre 09 En page couverture : photo de Younes Bounhar

43 La Grande Séance @ Studio4Fun

TRIBUNE 5 6 8 12 14 16 18 66

ÉDITORIAL COURRIER DES LECTEURS ACTUALITÉS PHOTO SUGGESTIONS DE LECTURE BABILLARD DES CLUBS DÉCOUVERTES INTERNET À L’ŒIL MORCEAU CHOISI

IMAGES ET IDÉES 22 Alors, vous voulez devenir photographe d’aventure? 1re partie Par Patrice Halley En équilibre précaire sur ma planche à neige, je contemple le « Grand Kahuna », un couloir d’avalanche qui s’étire, aussi blanc et vierge qu’un voile de mariée, depuis le mont Fisher, un pic de 3 000 mètres situé dans le sud-est des montagnes Rocheuses. Je m’interroge en silence : « Alors, tu veux être un photographe d’aventure? », eh bien c’est le temps de le prouver!

26 Les espaces de l’image Par Véronica Gill La 11e édition du Mois de la Photo à Montréal (MPM) est un incontournable pour tous ceux qui s’intéressent à la photographie. Cette année, les œuvres qui combinent différentes techniques sont à l’honneur : installations photographiques et vidéo, variété de procédés visuels et sonores et autres. Nous vous proposons un survol de l’événement et une entrevue avec la commissaire invitée, Gaëlle Morel.

Par Daphné Caron Et si la communauté photographique se donnait rendez-vous le temps d’une journée? C’est le mandat que se sont donné les organisateurs de la Grande Séance, qui a lieu chaque année, à l’été.

46 EXPO Abstractions urbaines 48 DERIÈRE L’IMAGE Pol Baril : Quand créer rime avec liberté Par Véronica Gill

PRATIQUE 50 CHRONIQUE PHOTOSHOP Le travail non destructif Par Patrick Lavoie Vous avez l’habitude de travailler à partir de votre fichier d’image original, voire directement sur l’arrière-plan? Et si votre travail dérapait? Photoshop offre plusieurs façons de modifier une image de façon non destructive. En voici quelques-unes.

52 FAQ Pixels : Une question de taille par Jean-François Landry

54 PHOTO 101 Étoiles filées Par Younes Bounhar

56 Nouvelle perspective Comment recadrer une image en se basant sur l’élimination des éléments périphériques inintéressants.

30 Spécial étudiants 2009 Les étudiants en photographie ont encore une fois participé en grand nombre au Spécial étudiants. Voici notre sélection de leurs meilleures œuvres.

58 Gadgets et objets de démesure par Jean-François Landry

60 Élargir son horizon

© zoé pouliot-masse

par Peter K. Burian Aimez-vous remplir votre cadre avec un groupe de personnes, l’ensemble d’un bâtiment ou un vaste paysage? Souhaitez-vous créer des effets totalement différents? Si oui, vous êtes mûr pour un zoom qui peut offrir un plus grand angle de vue. Voici notre sélection.

63 Nouveautés photo par Peter K. Burian

P H O T O

S O L U T I O N

M A G A Z I N E

3


« Avec mon 50D de Canon, j’ai tout ce qu’il faut pour démarrer ma carrière de photographe. » Catherine Aboumrad CONSEILLÈRE VENDEUSE ET ÉTUDIANTE EN PHOTO

QUALITÉ D'IMAGE EXCEPTIONNELLE.

VITESSE ÉTONNANTE ET TECHNOLOGIE SUPÉRIEURE.

PERFORMANCES ÉLEVÉES POUR ATTENTES ÉLEVÉES.

Capteur CMOS 15,1 mégapixels Fonction vidéo plein HD • Sensibilité jusqu’à 12 800 ISO • Écran 3 pouces avec Live View • Rafale de 3,4 images/seconde

Capteur CMOS 15,1 mégapixels 6,3 ips, jusqu'à 12 800 ISO • Écran 3" avec 920 000 px • AF 9 point, Live View • Garantie 1 an

6229, Saint-Hubert Montréal, Québec 514 274 6577 1 800 363 3535

21,1 mégapixels plein capteur CMOS Mode Vidéo HD, système de nettoyage • Jusqu'à 25 600 ISO, Digic 4 • Écran 3" avec Live View • Garantie 1 an


TRIBUNE

Éditorial

SEPTEMBRE 2009. Volume 2, numéro 5 Photo Solution 185, rue St-Paul Québec, QC, Canada G1K 3W2 Tél. : 418 692-2110 Fax : 418 692-3392

La photo… tout court!

ABONNEMENTS Sans frais : 1 866 807-5520 Courriel : abonnement@photosolution.ca

« Ah! Ça sent le Photoshop! » « Oui, je l’ai travaillée, mais seulement très légèrement. » « Non, non, je ne l’ai pas retouchée… »

RÉDACTION Rédacteur en chef Xavier Bonacorsi xavier@photosolution.ca Rédactrice adjointe Valérie Racine redaction@photosolution.ca Directeur artistique Guy Langevin art@photosolution.ca Infographiste Marie-Pierre Roy

On fêtera l’an prochain les 20 ans de Photoshop, ce logiciel qui, presque à lui seul, a coulé les assises de la manipulation numérique. Vingt ans déjà que les pixels se sont insérés dans Cette image est une représentation très fidèle de la réalité, rien n’a été ajouté, rien n’a été enlevé. Sans nos vies de photographes. Plusieurs quelques techniques et manipulations numériques, il même ne connaissent que cette réalité! aurait toutefois été impossible d’en apprécier toutes Il est donc étonnant de constater que les subtilités et l’étendue de sa plage dynamique. la manipulation numérique ait toujours autant de détracteurs. C’est vrai, la ligne entre photographie et image (ou création) numérique est de plus en plus mince, voire souvent inexistante. Si chez plusieurs le délire numérique les entraîne toujours plus loin dans un monde visuel où tout devient possible, il semble que depuis quelque temps, chez d’autres, on voit poindre un certain souci de ne plus trop se perdre dans l’univers de l’illustration. Ceci représente une certaine réconciliation entre les puristes et les plus « aventureux »… Il semble néanmoins que nous ferons toujours une distinction entre la photographie plus « traditionnelle », où l’image représente de façon plus authentique la scène originale photographiée, et la photographie « numériquement manipulée ». Nos polarités conservatrices-libérales semblent se manifester jusque dans nos pratiques artistiques. Peu importe le camp que l’on sert, ce qui importe est de ne pas « snober » l’autre. La photographie a bien évolué depuis une vingtaine d’années, il est grand temps que tous nous acceptions toutes ses facettes. De justifier, ou de défendre ses pratiques (numériques ou traditionnelles) ne devrait plus être de mise. On ne devrait plus parler de photo argentique ou traditionnelle ou numérique dans un sens sectaire, mais seulement dans un cadre informatif… Car après tout, peu importe le chemin parcouru et l’image finale, c’est de photographie dont il s’agit… de photographie… tout court!

À venir

P H O T O

S O L U T I O N

ADMINISTRATION Éditeur et directeur des ventes publicitaires Guy J. Poirier gpoirier@photosolution.ca 418 692-2110 / 1 800 905-7468 poste 101 Ventes publicitaires Richard Payette rpayette@photosolution.ca Tél. : 514 952-0840 Directeur de la diffusion Guy Langevin Comptabilité Annie Goulet PRIX RÉGULIERS Abonnement : 1 an : 35,70 $. 2 ans : 71,40 $. 3 ans 107,10 $. Toutes taxes applicables canadiennes en sus. Les résidants des É.-U. payent en $US + 10 $US par année en frais de poste. Les résidants des autres pays payent en $US + 20 $US par année en frais de poste. Prix unitaires : 5,95 $CAN/$US. DIRECTIVES DE SOUMISSIONS Photo Solution invite ses lecteurs à soumettre leurs portfolios et articles pour publication. Les articles doivent être en lien avec le domaine de la photographie et doivent être accompagnés d’images appuyant le texte soumis. Toute soumission doit respecter les directives de soumission émises par l’éditeur. Ces dernières sont disponibles à www.photosolution.ca et sur demande à 418 692-2110 ou à redaction@photosolution.ca. Le magazine Photo Solution (ISSN 1916-100X) est publié six fois par année (janvier, mars, mai, juillet, septembre, novembre) par les Éditions Apex Inc. Tous droits de reproduction, de traduction et d’adaptation réservés. Photo Solution est distribué en kiosque par Coast to Coast Newsstand Services. Nous reconnaissons l’aide financière du gouvernement du Canada pour nos coûts d’envoi postal et nos coûts rédactionnels par l’entremise du Programme d’aide aux publications et du Fonds du Canada pour les magazines du ministère du Patrimoine canadien.

Il nous arrive de rendre notre liste des abonnés disponible à des entreprises offrant des produits ou services susceptibles de vous intéresser. Si vous ne désirez pas recevoir ces offres, informez-nous soit par téléphone, par télécopieur ou par courrier.

Membre de la PMA et de la CITA

FAQ : Les piles AA rechargeables Destination : Myanmar 10 reflex numériques comparés Yves Tremblay : Photographe aérien Le nettoyage des capteurs T R I B U N E

© sylvain GinGras

Combien de fois entend-on ou lit-on ces remarques et commentaires, qui souvent prennent un ton accusateur ou défensif? Si la prise de vue en numérique fait désormais partie de la réalité de la grande majorité, il semble que le volet de la manipulation numérique ne fasse toujours pas l’unanimité : on compte encore de nombreux hésitants, et plusieurs farouches récalcitrants.

Copyright © 2009 Les Éditions Apex Inc. Aucune reproduction, par quelque procédé que ce soit, sans l’autorisation écrite de l’éditeur. Malgré le soin apporté, Les Éditions Apex Inc. ne peut garantir que les informations contenues dans ce magazine sont complètes et exactes. Par conséquent, Les Éditions Apex Inc. se décharge de toutes responsabilités relatives au contenu du magazine ou à quelque erreur ou omission que ce soit. M A G A Z I N E

5


TRIBUNE

Courrier des lecteurs Le Courrier des lecteurs de Photo Solution, c’est votre tribune pour nous faire part de vos commentaires et suggestions sur les articles que vous avez lus dans nos pages, mais c’est également l’endroit idéal pour poser des questions, répondre à d’autres lecteurs et lancer des débats à propos de tout ce qui se rapporte à la photographie et sa pratique. N’hésitez pas, exprimez-vous en écrivant à redaction@photosolution.ca. La magie du fond blanc J’ai lu avec intérêt la section Pratique de votre publication de juillet 2009. Tout un photographe que ce Niall Benvie. J’adore aussi prendre des photos de plantes et d’insectes, de champignons, etc. Je trouve que son idée du fond blanc est fantastique et je vais certainement m’amuser avec cette méthode. Est-ce que quelqu’un pourrait me dire où je pourrais me procurer cette toile d’acrylique? L’auteur faitt-il référence à une toile qu’on pourrait se procurer chez un marchand d’équipement pour peinture artistique? évidemment, il faut que cette toile soit le plus près possible des valeurs de 255 pour chaque canal de couleur lorsque photographié et lu sur Photoshop ou autre bidule du genre... Merci de votre réponse, votre revue est excellente et en français... quelle chance! Pierre Sauvageau Courriel Le matériel utilisé par Niall Benvie pour sa toile de fond est un Plexiglass Perspex 3 mm blanc opaque. Pour un complément d’information à propos de cette

6

publication qui s’est faite sans son consentement. Les dommage accordés? 7 000 $. Voir Clavet c. Sourour, 2009 QCCA 942.

technique, vous pouvez visiter le blogue de l’auteur à l’adresse suivante : niallbenvie.churchilljohnson.co.uk/blog/?page_id =1197.

Droit à l’image Bonjour, monsieur Bonacorsi! Félicitations et remerciements pour le texte sur le droit à l’image que vous avez publié dans le numéro de juillet de Photo Solution. Les étudiants de l’Univestité Laval et vous-même avez fait un bon travail. Il en va de l’intérêt de tous que l’arrêt Aubry soit bien compris et interprété dans son juste contexte. Je signale pour votre curiosité que la Cour d’appel du Québec vient de rendre une décision qui se tient en droite ligne dans le sillon tracé par la Cour suprême. Le 13 mai dernier, elle a reconnu responsable d’une atteinte injustifiable au droit à l’image un politicien qui avait publié dans son bulletin épisodique la photographie d’une dame que le Père Noël et lui accompagnaient lors d’une manifestation du temps des Fêtes. La dame avait consenti à la prise de photo mais pas à sa

T R I B U N E

Comme vous le dites dans votre texte, le droit à l’image existe et, visiblement, il serait prudent d’en tenir compte. Merci de l’intérêt que vous portez aux aspects juridiques de la photographie. Jean Goulet Courriel

Le Québec au fil de l’eau Je fut agréablement surpris de voir une photo du livre Le Québec au fil de l’eau. Dans ces chroniques, on ne parle que très rarement de l’impression. L’article se termine avec la phrase : « Un pari écologique et artistique fort réussi ». Or, l’impression sur ce type de papier est un très grand défi pour tout imprimeur. C’est un papier qui ne « retourne » pas beaucoup de lumière et qui a la fâcheuse caractéristique d’absorber l’encre de façon beaucoup plus importante qu’un papier comme celui où sont écrites ces lignes. La conséquence est une perte importante des détails; les zones sombres se bouchent prématurément. Au-delà du pari écologique et artistique, je dois vous dire que nous avons mis en place, pour l’impression de ce type d’ouvrage, une « symphonie » de technologies pour rendre justice à ces merveilleuses images. Luc Villeneuve V.P. Technologies, Solisco Imprimeurs Courriel

P H O T O

S O L U T I O N

M A G A Z I N E


TRIBUNE

Actualités photo EXPOSITIONS Passion Rodéo Le Musée populaire de la photographie présente l’exposition Passion Rodéo du photographe Roland Lorente jusqu’au 13 septembre prochain, à Drummondville. Portraits grandeur nature de plusieurs des protagonistes du célèbre Festival western de St-Tite, les photographies de Roland Lorente présentent plusieurs de ces personnes impliquées dans l’un des plus grands rodéos en Amérique du Nord depuis maintenant près de quarante ans. St-Tite, ce village de la Mauricie où vivent normalement 4 000 personnes, voit sa population grimper à 450 000 durant la semaine du festival. Lorente a cherché à installer un rapport privilégié avec ses sujets, limitant ses prises de vue à une seule photo par personne ou groupe de personnes. Cette galerie de portraits est une série de « face à face » qui incitent le spectateur à établir une relation avec ces cow-boys modernes. cafe.rapidus.net/jelauzon/mpp

Illuminations L’exposition Illuminations du photographe André Boucher peut être vue au Centre International d’Exposition de Larouche (Saguenay-Lac-St-Jean) jusqu’au 27 septembre 2009. Natif du Saguenay, André Boucher vit et travaille à Montréal. Après Pelure de Fer (2002) et Les Épreuves du Temps (2008), le photographe impressionniste présente Illuminations, une série d’images qui dépeignent la vision poétique et onirique de l���auteur, entre réalité et imaginaire. Résultats du plus récent travail de l’artiste, ces photographies ont été prises au Vietnam, elles sont les captations de la lumière à travers les parois de givre du Château de Glace de Dam Sen. L’exposition présentée au Centre International d’Exposition de Larouche propose également de découvrir une sélection d’oeuvres antérieures au projet Illuminations qui reflètent les textures et les couleurs telles que saisies par l’instinct du photographe. www.centre-ciel.com

Exposition du World Press Photo à Montréal De retour au Musée Juste pour rire de Montréal du 3 septembre au © antHony suau/time maGazine 4 octobre prochain, la prestigieuse exposition du World Press Photo réunit quelque 200 photographies prises en 2008 aux quatre coins du globe par des professionnels de l’image. Cette exposition itinérante circule dans une cinquantaine de pays au cours de l’année. Une nouveauté cette année : la Foire de l’Image de Montréal qui réunit sous un même toit l’exposition du World Press Photo, l’EXPOCAPIC (Association canadienne des photographes et illustrateurs en communication) et une sélection d’œuvres de photographes québecois. Ce marché de la photo permettra au public de se procurer des photos choisies parmi des centaines d’œuvres à prix abordable. www.hahaha.com/worldpressphoto

Grandeur nature Présentée jusqu’au 27 septembre 2009 au Musée des beaux-arts de Montréal, Grandeur nature : Peinture et photographie des paysages américains et canadiens de 1860 à 1918 est la première exposition axée sur une exploration et une analyse de ce sujet. Elle apporte un éclairage inédit sur la peinture et la photographie de paysage durant la © alexander Henderson/BiBliotHèque période qui se situe entre le début de la guerre de et arcHives canada Sécession et la fin de la Première Guerre mondiale, une ère de transformation artistique et historique coïncidant avec l’avancée vers l’ouest des deux pays. Près de 200 œuvres d’artistes américains et canadiens permettent de mieux comprendre les identités nationales et régionales de ces deux grands pays où la nature est omniprésente. Articulée autour de six thèmes, l’exposition se fonde sur des comparaisons et des similarités stylistiques tout en laissant apparaître des contrastes culturels révélateurs. Une scénographie et un catalogue « écodesign » proposent une répartie contemporaine sur ce sujet. www.mbam.qc.ca

Cité des immortels Présenté à la galerie photo de L.L. Lozeau à Montréal du 13 août au 8 septembre 2009, Cité des Immortels est un projet de Maxime Boisvert qui regroupe 28 photos architecturales créées par superposition et 27 textes de création. Avec ce projet, le but premier de l’artiste est de redonner à l’imagination l’importance et la force qui lui reviennent pour permettre une réception plus abstraite de l’œuvre et questionner notre rapport à la réalité. Les textes ont pour fonction d’intégrer une perspective humaine vis-à-vis ces édifices cyclopéens. La galerie présentera ensuite une exposition intitulée Les conférenciers exposent, du 10 septembre au 6 octobre 2009. Plus de détails sur www.lozeau.com

8

T R I B U N E

Carnivàle Lune Bleue Treize reproductions des œuvres de la collection Icônes/Iconoclastes de l’artiste américain Wayne Shoenfeld sont présentées à Ottawa, jusqu’au 30 août 2009, dans le cadre d’un des plus grands événements de cirque de la ville. Carnivàle Lune Bleue est une reconstruction gigantesque du cirque d’époque durant laquelle les visiteurs pourront admirer des spectacles hallucinants, freakshows et autres éléments du cirque d’antan au Hog’s Back Parc. La programmation complète de l’événement est disponible sur www.carnivalelunebleue.com. Wayne Schoenfeld est un artiste photographe connu notamment pour sa couverture de projets humanitaires mondiaux et ses œuvres photographiques contemporaines, des « tableaux vivants » dont émane un commentaire social. Largement diffusées, ses compositions photographiques continuent d’être exposées dans des galeries d’art, musées et collections privées en Amérique du Nord, en Asie et en Europe.

P H O T O

S O L U T I O N

M A G A Z I N E


TRIBUNE

PRIX ET CONCOURS Le Rallye photo de Montréal

Holgapalooza

Le 12 juin dernier à 18 h, les personnes inscrites au Rallye photo de Montréal, réalisé en collaboration avec Photo Solution, recevaient une liste de neuf sujets à photographier. Ces participants n’avaient que 48 heures pour soumettre des photos à partir de ces thèmes imposés : brique, performance publique, réservoir d’eau, néon, aire de jeu, chemin de fer, réflexion, lecture et vieille porte. Le Rallye photo de Montréal a été créé et organisé par Micah Lockhart pour célébrer et diffuser l’art de la photographie à Montréal. Un second rallye devrait se tenir à l’automne; comme la première fois, la participation est entièrement gratuite. Les images gagnantes de l’événement de cet été peuvent être vues sur www.montrealphotorally.com.

Le magazine Light Leaks et Toycamera.com invitent les photographes à participer à leur concours annuel qui célèbre la photographie réalisée à partir d’appareils Holga. Holgapalooza offre plus de 10 000 $ en prix et les gagnants verront leurs photos publiées dans le magazine Light Leaks. En tout, 25 images seront sélectionnées dans les différentes catégories, dont Inspiration, Holgaroid et Autoportrait. Le jury, composé de personnalités reconnues dans la communauté artistique, inclut des éditeurs, galeristes et photographes. Le concours se termine le 25 septembre 2009. Plus de renseignements et formulaire de participation en ligne sont disponibles sur www.holgapalooza.com.

B. D. A. C.

A. GRAND PRIX © Jonathan Clark B. 1er PRIX © Sintez Cyril C. 2e PRIX © Mario Jean D. 3e PRIX © Dayane Fernandes

Fresh M.I.L.K Deux photographes québécois, Caroline Hayeur et Jean-François Leblanc, figurent parmi les gagnants du concours Fresh M.I.L.K (Moments of Intimacy, Laughter, and Kinship). Cette compétition en ligne recherche des images qui évoquent l’amitié, l’amour et la famille. Cette année, plus de 35 000 images d’une centaine de pays ont été envoyées au concours. Les juges ont fait leur sélection selon la qualité technique et le contenu des photos. Les 150 images gagnantes seront publiées dans un livre à paraître au mois de novembre. Plus de détails sur www.freshmilkphotos.com.

© Jean-François leBlanc

T R I B U N E

P H O T O

© caroline Hayeur

S O L U T I O N

M A G A Z I N E

9


TRIBUNE

ATELIERS ET CONFÉRENCES Croisière photo dans le Grand Nord Le magazine Photo Life et Cruise North Expeditions organisent une croisière photo dans l’Arctique canadien à bord du Lyubov Orlova, du 13 au 23 juillet 2010. Les participants seront accompagnés par le photographe professionnel André Gallant pour ce trajet de Kuujjuaq à Iqaluit, en passant par le détroit d’Hudson, qui offrira des ateliers et conseils photo aux participants. Les membres de l’expédition, qui comptent des Inuits autochtones, des biologistes marins, des ornithologues et des historiens, accompagneront les croisiéristes lors de visites aux sites naturels et archéologiques pour une expérience enrichissante et inoubliable. Plus de renseignements sur www.photolife.com.

Ateliers et voyages avec Louise Tanguay La photographe Louise Tanguay présente plusieurs ateliers de fin de semaine cet automne, à Gatineau : Introduction à la photographie numérique les 4, 5 et 6 septembre; Macrophotographie les 11, 12 et 13 septembre; et L’automne en Outaouais, les 16, 17, 18 et 19 octobre. Chaque atelier est limité à un nombre de huit participants. Louise Tanguay prépare également un voyage photo à Amsterdam pour le printemps prochain à Bruges et Bruxelles, en Belgique, sous les thèmes des fleurs, corniches, moulins et canaux. Pour plus de renseignements et pour réserver sa place aux ateliers ou au voyage, visiter www.louisetanguay.com.

INDUSTRIE Kodachrome tire sa révérence À la fin du mois de juin dernier, Kodak annonçait le retrait de son légendaire film Kodachrome. La demande en chute libre et les ventes représentant moins de 1 % des revenus des ventes de pellicule ont forcé cette décision de Kodak. À 74 ans, Kodachrome aura fait partie de la vie d’une infinité de gens. Film fétiche de plusieurs photographes de renom, de nombreuses images inoubliables qui constituent notre patrimoine historique ont été captées sur Kodachrome. On prévoit que les stocks en magasins seront épuisés vers l’automne, voire plus tôt, car cette « mort annoncée » fera certainement grimper les ventes auprès des nostalgiques et des amoureux de cette pellicule unique en son genre. Quant au dernier laboratoire mondial qui traite les pellicules Kodachrome, il continuera à opérer jusqu’à la fin de l’année 2010. Ne tardez donc pas trop à utiliser vos derniers rouleaux et à les faire traiter! C’est un autre chapitre de l’histoire de la photographie qui se termine, mais l’on se souviendra toujours de ces diapositives aux couleurs flamboyantes qui nous arrivaient par la poste, dans ces boîtes jaunes si caractéristiques…

QUESTION PHOTO Parce que nous aimons connaître nos lecteurs et leurs opinions à propos de tout et de rien sur la photographie, à chaque nouvelle édition, une Question Photo est posée sur www.photosolution.ca. En répondant à la Question Photo, vous courez également la chance de remporter un abonnement gratuit à Photo Solution. Le gagnant de la Question Photo du mois de mai 2009 est François Therrien. Merci à tous les participants. La question était : « Quel est le gadget ou l’accessoire photo dont vous ne voudriez plus vous passer? Et comment sert-il à améliorer votre pratique de la photographie? » Monsieur Thérien a répondu : « Je viens de faire l’achat d’un filtre infrarouge. Je ne peux plus m’en passer! Je le traîne avec moi tout le temps... Ça donne une tout autre version de la photographie et de très beaux résultats. Je fais de la photo depuis maintenant quatre ans et au début je prenais des photos sur tous les thèmes. Maintenant, j’essaie de réaliser des séries de photos sur un thème particulier ou des techniques particulières pour trouver celles qui me conviennent; dont la photographie infrarouge. »

10

0THNLZ PUJVTWHYHISLZ :VU`]V\ZMHJPSP[L SHZHPZPLKLZZV\]LUPYZ H]LJSLZ[LJOUVSVNPLZ U\TtYPX\LZ\UPX\LZ L[UV]H[YPJLZKLZ JHTtZJVWLZ/HUK`JHT KLZHWWHYLPSZWOV[V U\TtYPX\LZ *`ILYZOV[4+L[ KLZHWWHYLPSZWOV[V :39U\TtYPX\LZ 


900

<ULWLYJtLKHUZSLYtHSPZTLKÂťPTHNLYPLWV\YKVUULY KLZKt[HPSZ\S[YHĂ&#x201E;UZL[KLZJV\SL\YZ]YHPTLU[UH[\YLSSLZ Appareil photo SLR numĂŠrique plein cadre 35 mm 3LYLTHYX\HISLJHW[L\Y:*64,_TVYWSLPUJHKYLTTnTtNHWP_LSZ KLSÂťHWWHYLPS  KL:VU`Ht[tJVUs\ZWtJPĂ&#x201E;X\LTLU[WV\YWYVĂ&#x201E;[LYKL SHZ\WLYILW\PZZHUJLKLYtZVS\[PVUKLZVIQLJ[PMZ OH\[LWYtJPZPVU:VU UVTIYLtSL]tKLWP_LSZHZZ\YLKLZKt[HPSZKÂťPTHNLHTtSPVYtZL[\UWS\Z NYHUKtJHY[K`UHTPX\LWLYTL[[HU[KLZHPZPYSLZJV\SL\YZL[SLZ[VUHSP[tZ Z\I[PSLZJVTTLSLZWLYsVP[S¾PSO\THPU

24,6 MP Pour avoir plus dâ&#x20AC;&#x2122;informations sur les produits, visitez un magasin Sony Style, un dĂŠtaillant photo autorisĂŠ près de vous, www.sonystyle.ca/fr/dslr, ou composez le 1-888-289-7669 MD/MC

Sony est une marque dĂŠposĂŠe, et , SteadyShot, BIONZ et Exmor sont des marques de commerce de Sony Corporation. CaractĂŠristiques et spĂŠcifications sujettes Ă  changement sans avis. S.O.E.


TRIBUNE

Suggestions de lecture par Antoine Tanguay Nos erreurs, vue d’en haut Over. Visions aériennes de l’American Way of Life : Une absurdité écologique, Alex MacLean, Dominique Carré Éditeur/La Découverte, 338 pages On doit en grande partie à Yann Arthus-Bertrand la popularisation du concept de photographie aérienne, un point de vue spectaculaire tant dans sa planification et sa réalisation que dans l’étonnante redécouverte de notre environnement qu’il propose. La recette a depuis été maintes fois reprise avec des résultats plus ou moins heureux, l’étonnement s’émoussant avec les années. L’aviateur et photographe Alex MacLean marche dans le pas du maître français, mais dans un habile retournement de la perspective naturaliste et écologique, il a choisi de nous montrer à vue d’oiseau les ravages du règne de l’homme sur la Terre plutôt que les attraits de nos écosystèmes. Survolant les états-Unis à la recherche des plus immondes absurdités ourdies par les entrepreneurs peu soucieux du respect de la planète, il a accumulé des dizaines de preuves accablantes de notre bêtise dans Over, un manifeste écologiste radical qui nous renvoie un signal d’alarme qu’il serait insensé de ne pas écouter. Les effets des changements climatiques, le non-respect du développement urbain dans les zones désertiques ou sur des rivages souvent frappés par les ouragans, autant de fautes graves commises au nom du dieu dollar. La photographie aérienne nous permet de constater combien les dégâts sont importants et de mesurer l’étendue des erreurs commises au cours des dernières décennies, comme ces parcs aménagés près des usines de gaz ou la laideur du voisinage des grands centre d’achat. On feuillette ce livre en réprimant une colère bien légitime. En cela, Over, qui porte très bien son titre, montre avec brio que la coupe est pleine et qu’il est temps d’agir, sinon de tenter de réparer les dégâts. Un exploit tant technique qu’idéologique dont maître Arthus-Bertrand pourrait être fier.

Une province toujours aussi belle Images du Québec, Perry Mastrovito, Éditions Anne Sigier, 142 pages, 49,95$ Comme plusieurs touristes et ô combien de passionnés de photo, Perry Mastrovito est tombé en amour avec la richesse des contrastes qu’offre la traversée du Québec. Et comme plusieurs, il a signé son élégie à la Belle Province en l’immortalisant jusque dans ses plus infimes recoins, hommage que les éditions Anne Sigier ont publié sous le titre assez simple merci d’Images du Québec. Que dire de cette énième célébration de nos couleurs et de nos espaces sinon qu’elle atteint sans encombre son but en offrant un panorama fidèle et juste assez diversifié de la beauté du Québec, de l’immensité des côtes gaspésiennes et celles de la Côte-Nord en passant par la majesté des villes comme Québec ou Montréal. Là où le travail de Mastrovito parvient à nous interpeller plus intensément, c’est lorsqu’il s’imprègne encore davantage de la richesse des paysages en s’attardant aux détails minuscules et aux textures d’une roche, d’un cours d’eau ou à l’agréable composition d’un arbre dénudé contre un ciel immense. Ce sont dans ces images que le métier et la technique du photographe, somme toute presque irréprochable, sont véritablement mis à l’épreuve. Car tout au Québec n’est pas que cartes postales, plans d’ensemble, soleils couchants sur lacs figés et autres clichés mille fois vus. Mastrovito l’a bien compris et a su ajouter à son ouvrage une touche personnelle, ce qui le distingue du lot. On aurait même apprécié encore plus de ces images qui ne se donnent pas toujours à voir facilement, mais qui demandent patience, réflexion, audace et spontanéité. Une déclaration d’amour sincère à un coin de pays magnifique dont on ne se lassera sans doute définitivement jamais.

Flashs et photo numérique, Chris George, Éditions VM, 160 pages Un outil précieux pour les photographes travaillant avec un boîtier numérique et qui désirent parfaire leur technique de photographie au flash. En studio ou en extérieur, selon la lumière ambiante ou la position des sujets, tout est disséqué avec méthode et dans un exposé clair agrémenté de plusieurs exemples.

12

Apprendre à photographier en noir et blanc, Savine Dosda, Éditions VM, 166 pages Si Photoshop offre de multiples options pour convertir une image couleur en noir et blanc, il ne faudrait pas penser que ce logiciel peut tout racheter. Mieux vaut parcourir ce guide qui démontre combien la lumière naturelle, la composition et les contrastes et l’équilibre subtil des gris d’une scène peuvent influencer le rendu final d’un fichier. Une bonne gamme de solution et des exemples éclairants ponctuent le guide.

T R I B U N E

P H O T O

S O L U T I O N

M A G A Z I N E


PHOTO : KEVIN LAMB; PHOTOS DES TIMBRES, DE GAUCHE À DROITE : PAUL PARENT, MICHELLE VALBERG, WING YAN TAM

ET PAR GA TIC GN IPE EZ Z !

Concours

PHOTO DE L’ANNÉE DE LA FAUNE CANADIENNE

CANADA

54 CANADA

Le magazine Canadian Geographic, en partenariat avec le Musée canadien de la nature, l’Alliance des musées d’histoire naturelle du Canada et Postes Canada, présente le concours de la photo de l’année de la faune canadienne.

C AN A D

A

54

Le gagnant de chaque catégorie verra sa photo reproduite sur un vrai timbre du Can ada!

Vous pourriez gagner!

Comment participer

Postes Canada émettra à l’été 2010 une série de timbres reproduisant la photo gagnante dans cinq catégories.

Inscrivez-vous au club photo de Canadian Geographic et soumettez vos photos dans l’une des cinq catégories suivantes :

Les 15 meilleures photos seront publiées dans le numéro de décembre 2009 de Canadian Geographic. Les 30 photos gagnantes feront partie de l’exposition photographique itinérante pancanadienne organisée par le Musée canadien de la nature.

• Les mammifères • Les oiseaux • La vie urbaine • Les insectes, les reptiles et les amphibiens • Jeune photographe (15 ans et moins) : la faune Le concours débute le 22 mai et prend fin le 27 août 2009.

Plus de 13 000 $ de prix en argent!

*Des frais de traitement de 10 $ par participant s’appliquent. (Chaque participant peut soumettre jusqu’à 10 photos.) Les timbres ci-dessus ne sont pas en vente; ils sont présentés uniquement à titre d’exemple.

www.canadiangeographic.ca/photodelafaune

54


TRIBUNE

Babillard des clubs Organisateurs et membres des clubs photo, cette section vous est dédiée. Annoncez vos événements, expositions, ateliers, conférences et autre information en envoyant textes et photos à redaction@photosolution.ca; premier arrivé, premier servi! Freeman Patterson de passage à Montréal en octobre

Club photo ALPA, Longueuil

Du 25 octobre au 1er novembre 2009, le Club de Photo Lakeshore de l’ouest de l’île de Montréal accueillera Freeman Patterson pour une série d’ateliers et formations à participations limitées, deux © Freeman patterson vernissages et deux conférences en théâtre. Les publications de Freeman et ses images à tirage limité seront en vente tout au long de la semaine. Pour de plus amples détails et informations sur l’horaire des ateliers de Freeman Patterson, visitez www.freeman.lccphoto.org. Le Club de Photo Lakeshore est en activité depuis 1957 et compte plus de 150 membres actifs, ce qui en fait le plus grand club de photographes amateurs au Québec.

L’Association longueuilloise des photographes amateurs (ALPA), un des plus anciens clubs de la Montérégie, entreprend en 2009 sa 38e année d’activités. Ses 113 membres actuels vous invitent d’ailleurs à devenir membre et à venir partager avec eux votre passion pour la photo. L’ALPA, un organisme à but non lucratif, veut promouvoir la photographie, créer des liens entre ses membres et faire connaître leurs talents. L’ALPA offre à ses membres la possibilité d’accroître leurs connaissances par des conférences, ateliers, sorties, expositions, conseils et ce, selon le rythme de chacun. La saison 2009-2010 débutera le mercredi 9 septembre et se terminera en mai 2010 avec notre prochaine exposition annuelle. Les rencontres se tiennent les mercredis, de 19 h 30 à 22 h, au Centre Jeanne-Dufresnoy, 1, boul. Curé-Poirier est (coin Chemin de Chambly), Longueuil. Nous vous invitons à consulter notre site Internet au www.alpaphoto.ca pour avoir plus d’information sur l’ALPA, ses activités, ses membres et, bien entendu, sur les modalités d’inscription pour devenir membre. Bienvenue!

Activités du club de photo Dimension Le club de photo Dimension inc., situé au 2000 boul. Montmorency Québec (domaine Maizerets), reprendra ses activités pour la saison 2009-2010 le mercredi 9 septembre prochain de 19 h à 21 h 30; au programme de la saison : ateliers, conférences, analyses de photos et sorties de groupe. Le calendrier des activités sera affiché sur le site Internet du club à l’adresse suivante : www.clubdimension.org. Les personnes intéressées à devenir membre peuvent utiliser le formulaire disponible sur notre site Internet ou communiquer avec les responsables du club identifiés sur le site. © alBert Buri

14

T R I B U N E

P H O T O

S O L U T I O N

M A G A Z I N E


TRIBUNE

Club photo de L’Ancienne-Lorette CPAL (fondé en 1981) Depuis maintenant plus de 28 ans, le Club photo de L’Ancienne-Lorette est le lieu de rassemblement des amateurs de belles photos de notre région. Le Club est formé principalement de photographes amateurs qui mettent leurs connaissances et leur passion en commun dans le but de garder bien vivant l’art de la photographie tant avec les techniques traditionnelles qu’avec ce qu’offrent de plus créatif les nouvelles technologies. Le Club met à la disposition des membres qui participent aux activités un équipement complet de studio ainsi qu’un laboratoire pour le développement des films et le tirage des épreuves. Les activités se déroulent principalement de septembre à mai et culminent avec une exposition à la bibliothèque municipale. Sans être une école de photographie, le Club photo, qui se réunit les deuxième et quatrième jeudis de chaque mois, organise tout au long de l’année des ateliers d’initiation, de formation et de mise en commun de ses ressources. Les sorties de groupe sont un moment privilégié d’échanges où chaque membre, quelles que soient ses connaissances, peut en tirer profit.

Préalables : Être passionné et vouloir faire de la belle photo! Que vous soyez débutant ou professionnel, vous êtes les bienvenus parmi nous! MODALITÉS D’INSCRIPTION, SAISON 2009-2010 Aux personnes intéressées à devenir membres : l’inscription se fera à compter du 15 août 2009 au kiosque du Club photo, lors du Festival Lorettain. Si des places sont encore disponibles, une autre inscription aura lieu le jeudi 3 septembre, à 19 h, au local du Club situé au sous-sol de la bibliothèque de L’Ancienne-Lorette. étant donné le grand nombre de demandes et le nombre limité de places, nous devons prioriser les résidants de L’Ancienne-Lorette. Les préinscriptions permettront ainsi aux non-résidants d’être inscrits sur une liste d’attente par ordre d’arrivée. Ces personnes obtiendront une confirmation de leur inscription par courriel, qu’elle soit positive ou non, et ce, le plus rapidement possible après le 3 septembre 2009. P

LECTEURS, SORTEZ DE L’OMBRE! Partagez une anecdote en images, une opinion qui vous démange, vos meilleures photos, et celles que vous aimeriez améliorer, en participant aux chroniques de Photo Solution : Courrier des lecteurs, Babillard des clubs, Expo, FAQ, Nouvelle perspective, Morceau choisi.

COURRIER BABILLARD FAQ EXPO MORCEAU CHOIS NOUVELLE PERSPECTIVE Plus de renseignements sur www.photosolution.ca/directives.php

Comment 14 g de verre peuvent vous frapper comme une tonne de brique?

C’est un filtre B+W. L’incroyable clarté optique des filtres B+W de fabrication allemande vous coupera le souffle. Pas surprenant qu´ils soient le choix des photographes professionnels et amateurs. Est-ce que les filtres B+W coûtent trop cher? Pas si vous considérez l’impact qu’ils auront sur vos photos.

Il n’y a pas de meilleurs filtres Distribués en exclusivité par Red Raven Marketing • Tél. et Téléc.: 1-866-777-7544 • Courriel: info@redravenphoto.com • www.redravenphoto.com

T R I B U N E

P H O T O

S O L U T I O N

M A G A Z I N E

15


TRIBUNE

Découvertes Internet par Guy Langevin

Journée pluvieuse? Installez-vous confortablement devant votre ordinateur, détendez-vous et surfez!

www.shorpy.com

www.nikonquebec.com

Un éditeur d’images en ligne qui offre une multitude d’effets amusants.

Un forum destiné à fournir une plateforme d’échanges et d’entraide entre amateurs, professionnels et passionnés de la photographie qui utilisent les appareils et accessoires Nikon.

http://swipelife.com/2009/04/22/nikon-coolpixseries-design-by-nikolay-komarov/ Et en parlant de Nikon, voici de beaux petits appareils Nikon que je souhaite voir un jour sur les tablettes des marchands.

Un blogue photo qui présente des images du passé. Wow!

http://photofunia.com

http://tiltshiftmaker.com Pour donner un style « miniature » à vos images en deux temps, trois mouvements.

http://toomuchchocolate.org Point de rencontre de la relève photographique où les gens peuvent échanger sur leur travail.

www.nicolas-evariste.fr Le site d’un photographe français. Sa série Dark Zoo dans la section Galeries est à voir.

www.wilhelm-research.com

www.bryanadams.com

www.luminous-lint.com

Bryan Adams, c’est un musicien... mais c’est aussi un photographe.

Ressources pour le collectionneur de photographies.

www.thomaskneubuhler.com

http://tamtamsmontreal.net

Un photographe contemporain d’origine suisse établi à Montréal.

Les Tamtams de Montréal sont devenus, au fil des ans, l’une des principales attractions touristiques gratuites de la ville. Quelqu’un a créé un site Internet dédié à ceux-ci où la photo est au rendez-vous.

La référence des références en ce qui a trait à l’impression d’image.

www.viiphoto.com Mordus du photojournalisme? Bienvenue à l’agence VII.

www.davehillphoto.com L’univers de Dave Hill est hallucinant. En plus, son site est truffé de vidéo documentant son travail.

www.photoshowercurtain.com Vos photos imprimées sur des rideaux de douche! Je ne sais pas si le résultat est bon, mais si oui, ça peut donner lieu à des concepts vraiment sympas.

http://aplusrstore.com/product_detail.php?show=pr oduct&pid=427 Qu’est-ce qu’un outil pour mesurer les portions de spaghetti vient faire ici? Attendez de voir la bête... le cadeau idéal pour le photographe amateur de pâtes.

http://factron.net/quattroforiph_SP.html La seule chose qui manquait à votre iPhone était un kit d’objectifs interchangeables? Problème résolu. Vous connaissez un site épatant? Vous êtes tombé sur un site qui mérite de figurer dans cette chronique? N’hésitez plus et faitesnous parvenir ce lien qui vous a conquis pour que nous le partagions à notre tour avec les lecteurs de Photo Solution en écrivant à art@photosolution.ca.

16

T R I B U N E

P H O T O

S O L U T I O N

M A G A Z I N E


 FYQFS U J T F QIPU P BV NFJ M M FVS  QS J Y 6/ 3 & /%& .& /5  ² & 7 ²  ®  "  1 6* 4 4 " /$ &  )%

7FOUF]-PDBUJPO]3ÏQBSBUJPO]-BCPSBUPJSF]$PVSTQIPUP

XXXQIPUPTFSWJDFDB   /PU S F %BNF 0VFT U  7J FVY .POU S ÏBM  2D

 ): 5                 -VOEJ  BV .FS DS FEJ  EF I Ë I      + FVEJ  FU  7FOES FEJ  EF I Ë I     4BNFEJ  I Ë I


TRIBUNE À l’œil

Les armes de Reza par Jean-François Nadeau Des entrevues nombreuses, pour la radio, pour les journaux, quelques conférences aussi, bref un horaire très chargé pour la visite de Reza Deghati à Montréal. Aussi, Reza était-il tout heureux à l’idée de sortir enfin un peu, de marcher à la découverte de la ville, appareil photo à la main. Et moi alors! Ce n’est pas tous les jours qu’on va se promener et faire des photos avec un des meilleurs photographes du National Geographic. Reza se montre tout de suite très facile d’accès et fort joyeux. « Un photographe est toujours comme un enfant de 14 ans. Nous sommes tous comme ça! Je peux me coucher au milieu de la rue ou grimper dans un poteau s’il le faut, même lorsque tout le monde peut croire que c’est déplacé! » Place d’Armes, devant l’église Notre-Dame, Reza prend des photos, comme tous les touristes qui hantent les lieux. Mais il obtient bien sûr de meilleurs résultats qu’eux. À l’écran de son petit appareil numérique, il me montre tout de suite quelques-uns de ses cadrages. Sa photo utilise volontairement le contre-jour de la statue de Maisonneuve pour réaliser une perspective astucieuse sur la place qui s’ouvre sous nos yeux. Reza utilise encore fort peu le numérique. « Je m’y mets doucement, parce que je n’ai pas tellement le choix : les laboratoires de qualités disparaissent et les pellicules aussi. Je voudrais aussi pouvoir tourner des bouts de films. Le numérique, sur ce plan, est très avantageux. Mais j’utilise encore presque toujours un Leica et de la pellicule. » Depuis l’effondrement du régime taliban, Reza travaille beaucoup à Kaboul. Il a contribué à lancer un journal, le Kaboul Weekly. Il s’est aussi engagé auprès d’un groupe de jeunes femmes et il a formé de nouveaux journalistes afghans. Il a cru d’abord que l’effondrement du régime des talibans amènerait des temps nouveaux, mais il a déchanté depuis. « L’Afghanistan est un pays magnifique. Quoi qu’il arrive on en revient tous un peu dingue, tant ce pays vous rentre dans la peau. Mais il est clair que nous avons perdu la guerre là-bas. C’est très triste pour moi. » Dans le cadre d’une vente aux enchères qui doit servir à financer ses activités éducatives en Afghanistan, Reza vient de vendre à regret deux de ses appareils photographiques, un Leica et un

18

Canon. « J’ai été surtout très triste de vendre mon Leica. J’ai fait avec lui des photos partout, en descendant parfois la vitesse jusqu’au quart de seconde! » Le lendemain de cette vente, Reza a eu une surprise formidable. « Sans savoir que je venais de vendre mon équipement, Leica m’a appelé d’Allemagne pour me dire qu’on m’avait choisi parmi les dix photojournalistes les plus marquants. Et l’homme au bout du fil a ajouté qu’on m’offrait comme récompense un nouveau Leica M7, avec ma signature gravée dessus! Vous vous imaginez le hasard! » Reza en rigole encore, comme un enfant à qui on aurait fait le plus beau présent du monde. « C’est comme un instrument de musique pour moi. Je connais mon équipement par cœur. J’en joue depuis longtemps, sans plus me soucier de la technique, comme un musicien qui connaît sa guitare. » Faut-il le définir comme un photographe de guerre? Pas vraiment. « J’ai pris des centaines de photos de cadavres, de corps démembrés, de catastrophes. J’en ai plein mes cartons, des photos de ce genre. J’imagine que je photographie ces scènes par réflexe puisqu’au fond ce n’est pas ce qui m’intéresse. Je ne montre jamais ces photos. Elles ne sont pas publiées. Ce qui m’intéresse, à la différence de beaucoup de photographes de guerre qui attendent leurs photos dans les morgues ou les hôpitaux, c’est la vie, la vie qui continue, l’espoir. » Reza a travaillé partout, comme photographe, mais aussi comme professeur de photographie. Il voit encore la photographie comme une façon de lutter contre les injustices du monde. « J’ai formé de jeunes photographes partout. Pour moi, la photographie est une arme, une arme très puissante. C’est d’ailleurs pour ça qu’on m’a arrêté, que © Jean-François nadeau j’ai été torturé, que j’ai fait de la prison. Des étudiants que j’ai formés en Chine ou au Bangladesh, parfois leurs étudiants à eux, gagnent désormais des prix... J’ai fait du travail de formation partout. En Ouganda, j’ai équipé 60 jeunes dans un camp de réfugiés pour leur montrer à saisir leur propre situation. J’ai fait ça aussi en Afrique du Sud, aux Philippines, en Azerbaïdjan. Maintenant je travaille en Afghanistan. » Et le style? Existe-t-il un style Reza? « Je ne sais pas. Ce n’est pas à moi de le dire. Par mes cadrages, peut-être... Ma manière est différente, ça au moins je le sais. Je suis le plus près possible des gens, de leur histoire... Cela se voit, sans doute. Mon système est différent, mais je cherche encore, depuis trente ans, à réaliser ma meilleure photo! »

T R I B U N E

P H O T O

S O L U T I O N

M A G A Z I N E


  

     

  

25 t 26 t 27 septembre

Venez rencontrer les principaux manufacturiers du domaine de la photographie et discuter avec eux des dernières nouveautÊs technologiques.

ExpoCitĂŠ, Centre de foires QuĂŠbec

Pour plus de dĂŠtails, visitez www.gosselinphoto.ca

Assistez gratuitement Ă  lâ&#x20AC;&#x2122;un ou plusieurs des 40 ateliers sur la photo Faites lâ&#x20AC;&#x2122;essai dans lâ&#x20AC;&#x2122;un de nos emplacements complètement amĂŠnagĂŠs : t de lâ&#x20AC;&#x2122;objectif de vos rĂŞves t dâ&#x20AC;&#x2122;imprimantes, du plus petit au plus grand format t de studios, avec mannequins et conseils dâ&#x20AC;&#x2122;experts t de camĂŠscopes, de toutes les technologies prĂŠsentĂŠ par

Scène centrale avec minisconfÊrences et dÊmonstrations!

Place de la CitĂŠ | 2600, boul. Laurier, QuĂŠbec | (418) 656-6309 I M A G E S

E T

I D Ă&#x2030; E S

P H O T O

S O L U T I O N

M A G A Z I N E

19


PUBLIREPORTAGE

Le F200EXR de Fujifilm Le point de vue d’un pro Le nouveau compact numérique F200EXR de Fujifilm a récemment été mis à l’épreuve. En tentant de prouver l’adaptabilité de l’appareil dans des conditions difficiles, Patrick Fordham — photographe professionnel et enseignant au Seneca College à Toronto — a comparé les performances du F200EXR à celles de trois compacts de pointe : les G10 et SD990IS de Canon et le W300 de Sony. « Mon intention était de simuler des images de base pour constater de quelle façon chaque appareil réagit aux situations d’ISO élevé et de plage dynamique étendue. J’ai également créé des fichiers Raw à l’aide de mon Canon 1Ds Mark II à titre de référence », dit Fordham. TEST DE LA PLAGE DYNAMIQUE ÉTENDUE « J’ai choisi un environnement dont le contraste est très important, habituellement non gérable, entre les hautes et les basses lumières. En tenant les appareils en main, j’ai conservé la même composition pour chaque prise de vue. Le tout a été complété en une heure. Tous les appareils ont été réglés à leur ISO le plus bas (80 ou 100) pour réduire le bruit. Les appareils testés ont été réglés au mode Programme, Balance des blancs Auto et AF avec détection des visages, lorsque disponible. Le F200EXR a été réglé au mode EXR Plage dynamique étendue à 100 ISO. Pour ce test, le seul appareil qui a réussi à capter les détails à la fois dans les zones les plus claires et les plus sombres tout en conservant une bonne exposition générale est le F200EXR. Mon Canon 1Ds Mark II a échoué, malheureusement. En réduisant l’exposition des autres appareils pour qu’ils captent autant de détails que le F200EXR dans les zones claires, les demi-teintes et les zones de basse lumière seraient considérablement assombries et l’image serait sous-exposée. En ajustant l’exposition initiale et en manipulant les fichiers Raw, les résultats pourraient ressembler à ceux du F200EXR, mais ils auront l’air moins naturel. Le F200EXR semble inclure une fonction similaire au mode HDR de Photoshop qui combine les expositions des différents fichiers. »

Résultat du test de la plage dynamique étendue pour le Fujifilm F200EXR.

FinePix F200EXR de Fujifilm

« De façon générale, j’ai été très impressionné par la performance du FinePix F200EXR de Fujifilm » — Patrick Fordham Patrick Fordham crée des images pour les plus grands magazines et corporations nord-américains depuis plus de 20 ans. Il se spécialise dans la photographie corporative, publicitaire, industrielle et environnementale. Pour en savoir plus : torontophotographer.com.

Résultat du test de la plage dynamique étendue pour le G10 de Canon.


TEST DE LA SENSIBILITÉ ÉLEVÉE « Cette prise de vue a été réalisée dans un restaurant peu éclairé. Les appareils photo ont été montés sur trépied. Le modèle et l’arrière-plan sont les mêmes, tout comme la distance entre l’appareil photo et le modèle. Tous les appareils ont été réglés à 800 ISO, sauf le Sony qui ne pouvait être poussé à plus de 400 ISO. Les appareils testés ont été réglés au mode Programme, Balance des blancs Auto (Tungstène pour le G10) et AF avec détection des visages. Le F200EXR a été réglé au mode EXR Auto à 800 ISO. De tous les appareils testés en ISO élevé, le F200EXR a donné le bruit le plus réduit et le plus agréable, incluant les JPEG du Canon G10, mais excluant mon Canon 1Ds Mark II, heureusement. Les fichiers issus du F200EXR ne montraient pas l’effet « aquarelle » ni le manque de détails produits par plusieurs compacts quand ils sont poussés à des ISO élevés. Le F200EXR a également produit la meilleure balance des blancs, qui s’approchait de celle des fichiers Raw aux couleurs ajustées de mon 1Ds Mark II.

INSPIRÉ DE L’OEIL HUMAIN La technologie unique de répartition des pixels et de traitement des données EXR permet au capteur de sélectionner le mode selon le sujet et les conditions d’éclairage. Au mode Plage dynamique étendue, la structure innovante du nouveau capteur Super CCD EXR capte deux images d’une même scène, l’une à un ISO élevé et l’autre à un ISO bas, et les fusionne pour produire une seule image avec une plage dynamique plus étendue (jusqu’à 800 %). Ceci garantit un rendu exceptionnel pour les scènes qui comportent à la fois de très hautes et de très basses lumières. Au mode Haute sensibilité & faible bruit, le capteur EXR associe deux pixels de même couleur pour n’en former qu’un seul de plus grande dimension. Cette technologie permet de capter un maximum de lumière et de détails pour créer des photos exceptionnellement nettes avec moins de bruit lors de conditions d’éclairage faible. LE SYSTÈME DE FUSION DES PIXELS EXR

Côté A

De façon générale, j’ai été très impressionné par la performance du FinePix F200EXR de Fujifilm » — Patrick Fordham Disposition des pixels EXR

Pour voir l’ensemble des prises de vue comparatives de Patrick Fordham, visitez le www.fujifilm.ca/F200comparison.

Résultat du test de la sensibilité élevée pour le F200EXR de Fujifilm.

Prise de vue en mode Haute sensibilité et faible bruit

Côté B

Prise de vue en mode Plage dynamique étendue

Résultat du test de la sensibilité élevée pour le G10 de Canon.


IMAGES ET IDÉES

ALORS, VOUS VOULEZ DEVENIR PHOTOGRAPHE D’AVENTURE? 1re PARTIE

PAR PATRICE HALLEY

Apprenez à utiliser et à contrôler vos appareils d’éclairage à l’intérieur avant de les utiliser à l’extérieur. Ce jour-là j’avais laissé mon PocketWizard à l’hôtel (mauvaise décision). En photographiant contre le soleil couchant (notez la poussière) avec un 200 mm, je ne pouvais pas atteindre mon sujet avec un flash. J’ai donc étalé une ligne de flashs (un SB-800 utilisé comme flash maître sur l’appareil et un SB-600 le long du chemin) pour atteindre et saisir Matt Hartell en action dans un virage serré de piste unique au Guatemala.

22

I M A G E S

E T

I D É E S

P H O T O

S O L U T I O N

© PATRICE HALLEY

En équilibre précaire sur ma planche à neige, je contemple le « Grand Kahuna », un couloir d’avalanche qui s’étire, aussi blanc et vierge qu’un voile de mariée, depuis le mont Fisher, un pic de 3 000 mètres situé dans le sud-est des montagnes Rocheuses. Autour de moi, une ligne de sommets spectaculaires en dent de scie se découpe dans la lumière du soleil perçant l’aube.

M A G A Z I N E


© PATRICE HALLEY

En suivant le skieur de très près, appareil en main, je suis capable d’inclure mon sujet de façon presque subjective. Ce genre d’image implique l’observateur dans le paysage. La neige virevoltante augmente l’effet d’action et le sentiment d’être présent.

D’un signe de tête, mon ami Russ Peebles, un skieur et planchiste expérimenté, me demande si je suis prêt. Devant moi, le mur vertical du couloir. Je n’ai plus qu’à obéir à une simple règle de physique — tout ce qui monte doit redescendre — et à faire confiance à mes jambes! Contrairement à Russ, je ne suis pas né avec des planches aux pieds. Je suis déménagé en ColombieBritannique, dans le sud-est des Rocheuses, il y a seulement quelques années, à la poursuite d’un rêve photographique. J’avais plus de quarante ans quand j’ai commencé à faire de la planche. Je m’interroge en silence : « Alors, tu veux être un photographe d’aventure? », eh bien c’est le temps de le prouver! La photographie d’aventure attire un nombre croissant de jeunes photographes, vous êtes peut-être l’un d’entre eux, mais avant d’arriver à compléter une aventure en autonomie totale sur l’Aconcagua, au pôle Sud ou dans le désert de Gobi, il vous faut percer ce domaine de plus en plus populaire et compétitif. Considérant que vous maîtrisez déjà l’art des noeuds d’escalade, du rappel avec un gri-gri, de l’orientation de nuit, que vous savez négocier des virages dans la poudreuse, une « ligne » technique en vélo de montagne, ou encore planter un piolet dans une cascade de glace et, bien sûr, pagayer un rapide de classe V; voici quelques trucs qui vous aideront à tailler votre place dans le domaine de la photographie d’aventure. Un premier conseil, bien qu’il ne soit jamais trop tard dans la vie, ne commencez pas trop vieux!

Tout d’abord, mettez-vous en forme et pratiquez les sports que vous aimez, en y incluant la photographie. I M A G E S

E T

I D É E S

P H O T O

S O L U T I O N

PRATIQUEZ LES SPORTS QUE VOUS AIMEZ SUR UNE BASE RÉGULIÈRE POUR RESTER EN EXCELLENTE FORME PHYSIQUE DURANT LES DIFFÉRENTES SAISONS ET, PENDANT QUE VOUS Y ÊTES, PRENEZ UN APPAREIL PHOTO AVEC VOUS, EN TOUT TEMPS. Quand on m’a offert ma première commande de sport d’aventure — documenter la montée de l’escalade comme sport de récréation en France — , je n’avais jamais vu un harnais de ma vie. J’ai donc appris à utiliser des jumars et à photographier accroché à une corde d’escalade dans la même journée. Quand plus tard on m’envoya au Pérou pour faire une traversée des Andes en vélo de montagne en autonomie totale, je n’avais fait du vélo de montagne qu’une demi-douzaine de fois. Suivre des gars en super forme physique tout en traînant du matériel photo pouvait encore aller; mais en plus en tirant 15 kilogrammes de repas déshydratés et du matériel de camping dans une remorque, tout en franchissant deux cols à 5 000 mètres… l’expédition ne fut pas une mince affaire. Je fus assez content quand certains de nos vélos furent volés et qu’il fallut finir le voyage avec l’aide d’un véhicule d’assistance! Pratiquez donc les sports que vous aimez sur une base régulière pour rester en excellente forme physique durant les différentes saisons et, pendant que vous y êtes, prenez un appareil photo avec vous, en tout temps.

M A G A Z I N E

23


© PATRICE HALLEY

Utiliser le flash en douceur. Un flash déclenché à distance avec un contrôleur radiotélécommandé PocketWizard a fait toute la différence dans cette image et a permis de détacher le sujet de l’arrière-plan tout en respectant la lumière naturelle existante grâce à un gel orangé de type CTO.

QUE CE SOIT AU BORD DE L’OCÉAN, DANS LES PRAIRIES OU PRÈS DES MONTAGNES, CHAQUE PROVINCE POSSÈDE UN PETIT COIN DE PARADIS QUI OFFRE UN ACCÈS FACILE AUX ACTIVITÉS DE PLEIN AIR.

Canmore, en Alberta, soit sans aucun doute La Mecque du sport d’aventure, vous n’avez pas à y déménager. Le Canada a son plein de destinations et de villes de plein air. Que ce soit au bord de l’océan, dans les prairies ou près des montagnes, chaque province possède un petit coin de paradis qui offre un accès facile aux activités de plein air. Et si vous ne souhaitez pas déménager, sauter dans votre campeur et faites un pèlerinage vers une destination sport pour quelques semaines. Un voyage vers la Basse-Californie ou la Péninsule d’Avalon (kayak de mer), Moab (vélo de montagne), Joshua Tree (escalade de rocher), Tofino (surf), Squamish (escalade de paroi), Golden (ski), Ouray

Si vous résidez au centre-ville de Toronto ou de Montréal, il a des chances qu’en tant que photographe d’aventure vous ne soyez pas aussi productif que si vous étiez basé dans une région qui offre un accès facile aux activités de plein air. Le philosophe et bon vivant français Brillat-Savarin a dit : « Dites-moi ce que vous mangez et je vous dirai qui vous êtes. » On pourrait adapter cette phrase comme suit : « Dites-moi où vous habitez et je vous dirai qui vous êtes. » Les aventuriers et athlètes professionnels ont en général une forte connexion avec l’endroit où ils vivent. Ils sont entourés de gens qui sont orientés vers les mêmes activités et qui partagent le même amour du plein air. Bien que la ColombieBritannique soit un paradis pour les aventuriers sportifs, et que

© PATRICE HALLEY

Abandonnez le style de vie urbain si vous le pouvez et partez vivre près d’un océan ou dans les montagnes.

Apprenez à connaître votre équipement et votre appareil sur le bout des doigts. L’utilisation de chaque fonction et de chaque bouton doit devenir une seconde nature. Ce n’est pas quand il fait -42 ºC, plus le facteur vent, ou alors que vous êtes attaché de façon précaire à une vis de glace à 75 mètres du sol, que vous devriez fouiller dans vos menus pour trouver une fonction.

24

I M A G E S

E T

I D É E S

P H O T O

S O L U T I O N

M A G A Z I N E


Bien sûr, tout le monde rêve d’être publié dans Outside, National Geographic Adventure ou Explore, mais accéder à ces magazines haut de gamme peut être une route longue et ardue. Récemment, en collaboration avec un collègue journaliste, nous avons vendu un reportage sur une expédition de vélo de montagne au Chili à une publication… d’affaires! Ensuite, le même sujet fut publié dans des magazines spécialisés sur ce sport dans trois pays différents et certaines images ont été vendues à une compagnie de vélo de montagne et aussi à un catalogue d’équipement de plein air. De nos jours, tout est du placement de produits et, en photographie d’aventure comme partout, il y a plus de produits que de débouchés. Il y a aussi beaucoup de photographes qui œuvrent dans le domaine. Il faut donc faire preuve de créativité non seulement dans la création de vos images, mais aussi dans la vente du produit. Si vous cherchez attentivement, vous trouverez des micro marchés; que ce soit des fabricants de canots, kayaks, vélo de montagne, matériel électronique, cordes d’escalade et toutes sortes d’équipements et de services liés de près ou de loin à la pratique du plein air : vêtements, tentes, ski, stations de ski… la liste est longue. Pensez aux dizaines d’opportunités; sites Web, publications éditoriales internationales, catalogues, publicités. Bien sûr, il y a les « ligues majeures » : The North Face, M.E.C, Patagonia, Petzl, etc. Toutes ces compagnies travaillent bien souvent avec leurs propres équipes d’athlètes et de photographes. Mais si vous cherchez un peu plus, vous trouverez des débouchés pour vos images dans chaque sport et activité. Avez-vous entendu parler des cordes Sterling, de Big Agnes, Sherpa ou encore Denewear? Les compagnies sont toujours à la recherche d’images de leurs produits et les magazines d’une bonne histoire d’aventure. Ne vous laissez pas abattre par la situation économique actuelle. Continuez de sortir et de créer des images et envoyez les plus fortes, mais aussi celles qui remplissent les critères de style de qualité et les directives, et vous serez publié. Et même si vous ne devenez pas rapidement un professionnel reconnu, au moins, vous passerez de bons moments avec vos copains d’aventure tout en collectionnant quelques bonnes images et en partageant une bonne bière après l’effort. Après tout, c’est surtout cela qui compte, non? Dans la deuxième partie de « Alors, vous voulez devenir un photographe d’aventure? », Patrice donnera des conseils sur comment se faire connaître dans le monde de la photographie d’aventure et trouver des commandes.

I M A G E S

E T

I D É E S

P H O T O

S O L U T I O N

Donnez une idée de l’échelle. Personne ne peut comprendre l’immensité d’un paysage fantastique sans une échelle humaine à laquelle l’oeil peut se référer. Lors d’un contrat sur la rivière Winisk River, en pagayant jusqu’à la Baie d’Hudson, je savais qu’il serait difficile de trouver un point élevé sur ces basses terres où le plus gros arbre n’est souvent un buisson. J’ai donc apporté un manche en fibre de verre extensible de cinq mètres de long. Attaché sur le manche avec une serre Manfrotto, un appareil, muni d’un déclencheur par câble, m’a permis de capturer des images avec des perspectives différentes. Un petit niveau attaché au poteau m’a aidé à estimer l’horizon. Cette image a été publiée en double page dans le National Geographic Adventure. © PATRICE HALLEY

Pour la publication et la vente de vos images, pensez hors des sentiers battus et découvrez des niches.

© PATRICE HALLEY

(escalade de glace) et vous vous rapprocherez des sports que vous préférez photographier et des gens qui les pratiquent.

TOUT CE QUI MONTE... DOIT DESCENDRE Partez léger, trouvez de l’aide ou restez chez vous. Je suis une véritable mule. Je trimballe toujours trop de choses, mais je sais comment éliminer le superflu quand je n’ai pas le temps de souffrir. Pour minimiser le poids transporté, je bois beaucoup de fluides avant l’action ce qui m’évite de transporter des litres d’eau superflus et qui me permet de rester bien hydraté pendant la première moitié d’une journée. Votre équilibre n’est pas le même quand vous descendez un couloir en planche à neige ou dévalez une pente à vélo. Familiarisez-vous au transport et à l’accessibilité de vos appareils durant l’action. Souvent, un « top-loader » attaché à votre sac à dos et un objectif 70-200 mm monté sur un boîtier suffisent pour bien des situations. Mon mentor en photographie d’action est Galen Rowell, je révère ses principes comme un croyant vénère un livre saint. Parfois, tout est une question de choix : un flash peut être de trop et un seul objectif est plus qu’assez. Durant de longs voyages en autonomie complète, je préfère apporter un surplus de nourriture plutôt qu’un objectif supplémentaire. Avez-vous déjà essayé de lécher un 70-200 mm pour survivre?

M A G A Z I N E

25


IMAGES ET IDÉES

LE MOIS DE LA PHOTO À MONTRÉAL 2009

LES ESPACES DE L’IMAGE PAR VÉRONICA GILL

La 11e édition du Mois de la Photo à Montréal (MPM) s’intéresse à la question des dispositifs et de la mise en place des images en présentant cette année des œuvres qui combinent différentes techniques en vue de modifier l’expérience que peut faire le spectateur d’un espace particulier dans des circonstances déterminées. Installations photographiques et vidéo, variété de procédés visuels et sonores : entre autres agrandissement et monumentalité des tirages, projections multiples, conception in situ, fabrication et utilisation d’objets et de machines. Proposée par la commissaire indépendante invitée Gaëlle Morel, à qui l’ensemble de la programmation de cet événement d’envergure internationale a été confié, la thématique de cette biennale de photographie contemporaine s’organise autour de trois pôles : usages de l’image, expérimentations visuelles, installation et forme documentaire. Madame Morel, première commissaire invitée « étrangère » dans l’histoire du MPM, n’avait jamais assisté à l’événement et proposait donc une certaine « virginité » de regard, de perspective. Un an a été nécessaire pour peaufiner l’ensemble de la programmation et assembler tous les morceaux

du casse-tête. La Secrétaire générale de la Société française de photographie et enseignante universitaire en histoire de l’art et en photographie nous explique sa vision de ces pratiques contemporaines et nous parle des projets de certains des artistes qu’il sera possible de voir du 10 septembre au 11 octobre à Montréal.

Usages de l’image « La première étape de ce parcours réunit différentes œuvres définies par une forme de retrait de la part de l’artiste. Certains projets sont déterminés par la réappropriation de photographies

1.

2.

1. Aliento (1996-2002) d’Oscar Munoz est constitué de disques métalliques parfaitement polis et dont la surface est imprimée à l’aide d’un procédé photosérigraphique gras. Pour faire apparaître ces images représentant des portraits de victimes politiques, le visiteur doit souffler sur la surface des objets. Oscar Muñoz (Colombie). Collection Daros-Latinamerica, Zürich. Photo : Jenni Carter, Sydney. Avec l’aimable autorisation de Daros-Latinamerica. 2. The Sound of Silence (2006) d’Alfredo Jaar est une cabine de projection vidéo dans laquelle le spectateur est invité à entrer. La projection est consacrée à la vie d’un photojournaliste et, plus précisément, à l’une de ses célèbres photographies. La construction de l’espace sert à mettre en contexte la photographie et la théâtralisation du dispositif transforme l’installation en un lieu de réflexion sur la production des images. Alfredo Jaar (Chili/É.-U.). Œuvre commandée et présentée pour la première fois dans le cadre de FotoFest, Houston, Texas. Avec l’aimable autorisation de l’artiste.

26

I M A G E S

E T

I D É E S

P H O T O

S O L U T I O N

M A G A Z I N E


déjà existantes et prélevées dans les journaux illustrés, sur Internet ou dans des albums de famille. Questionnant les sens, la signification morale et la valeur historique de ces clichés, les œuvres présentées en modifient ainsi l’usage et la portée esthétique. » Par exemple, le Colombien Oscar Munoz a récupéré des portraits de disparus publiés dans les journaux pour créer une métaphore visuelle et politique qui explore le thème de la disparition. Pour sa part, le projet du Chilien Alfredo Jaar s’articule autour d’une photographie de presse très connue qui lui a inspiré la production d’une vidéo qui aborde l’histoire de cette image et de ce qui est arrivé au photographe. D’autres démarches, comme celle d’Emmanuelle Léonard, font appel à des images produites par des photographes anonymes. Dans son œuvre, l’artiste canadienne met à contribution les images d’amateurs pour constituer une cartographie, à l’échelle, des différents secteurs d’activités professionnels de son pays.

Expérimentations visuelles « Férus d’expériences et de manipulations technologiques, un certain nombre d’artistes choisissent d’explorer les ressources de la photographie et de la vidéo. Les projets exposés modifient les

FÉRUS D’EXPÉRIENCES ET DE MANIPULATIONS TECHNOLOGIQUES, UN CERTAIN NOMBRE D’ARTISTES CHOISISSENT D’EXPLORER LES RESSOURCES DE LA PHOTOGRAPHIE ET DE LA VIDÉO. LES PROJETS EXPOSÉS MODIFIENT LES RÈGLES DE REPRÉSENTATION TRADITIONNELLE, EN METTANT NOTAMMENT EN CAUSE LES NORMES DE PERCEPTION PERSPECTIVISTE. règles de représentation traditionnelle, en mettant notamment en cause les normes de perception perspectiviste. Les œuvres impliquent la création de dispositifs d’enregistrement particuliers ou des modes de présentation qui déstabilisent les habitudes visuelles du spectateur. » Le Canadien Jeff Guess explore le concept de la chambre noire avec son propre corps en insérant des négatifs dans sa bouche pour prendre en photo des objets quotidiens qu’il présente en un seul tirage de vingt-deux mètres de long. Lorsqu’on se place au milieu du panorama, on se retrouve pour ainsi dire dans la bouche du photographe.

Statistical Landscape (In the Eye of the Worker) (2004) d’Emmanuelle Léonard est un ensemble de photographies prises par différentes personnes sur leur lieu de travail. L’artiste s’est appuyée sur les données de Statistiques Canada pour sélectionner les divers secteurs d’emploi et produire une installation murale où les dimensions de chaque cliché sont proportionnelles au pourcentage de personnes travaillant dans le secteur d’activité représenté. Emmanuelle Léonard (Canada). Avec l’aimable autorisation de l’artiste.

I M A G E S

E T

I D É E S

P H O T O

S O L U T I O N

M A G A Z I N E

Autre expérimentation originale, le dispositif de prise de vue panoramique inventé par Luc Courchesne à la fin des années 1990, le Panoscope, annule toute profondeur de champ et toute perspective. Les images qui pivotent sur elles-mêmes n’ont plus d’endroit, plus d’envers, ni de haut, ni de bas. Dans cette œuvre interactive, les images rétroéclairées peuvent être manipulées par le spectateur.

27


Avec From Hand to Mouth (1993), Jeff Guess confronte le spectateur à une expérience visuelle originale. Le dispositif spatial prend la forme d’un panorama circulaire suspendue au plafond d’une pièce plongée dans l’obscurité. L’artiste assigne une place particulière au spectateur, invité à entrer au centre de l’installation. Sans point de vue privilégié permettant d’embrasser l’ensemble des images, l’œuvre invite à la circulation et à la déambulation. Jeff Guess (É.-U./France). Vue de l’installation, The American Center, Paris, 1995. Avec l’aimable autorisation de l’artiste.

Installation et forme documentaire Tout en s’appuyant sur la tradition de la forme documentaire, certains artistes élaborent des installations complexes afin d’augmenter la dramatisation de leur propos. Un décalage se produit entre des photographies et des vidéos au style volontairement distancié et affirmant une forme de neutralité esthétique et des mises en espace signifiantes et parfois spectaculaires. Par exemple, le Suisse Beat Streuli expose en très grand format sur des édifices, souvent sur des vitres ce qui permet un effet de transparence, ses images de gens photographiés au hasard dans

la rue. Les photographies sont le plus souvent prises dans la ville dans laquelle l’exposition est présentée. Ses portraits d’anonymes saisis dans la rue obéissent à un strict protocole de prise de vue. Chaque image est réalisée à l’aide d’un téléobjectif qui offre une faible profondeur de champ et dilue l’arrière-plan.

LE FESTIVAL EN BREF QUAND? Du 10 septembre au 11 octobre 2009

QUOI? 24 expositions individuelles • 25 artistes • 13 pays • 4 continents • 1 colloque (2 octobre 2009) • 1 publication • Vernissages • Conférences d’artistes • Visites guidées

OÙ? CCA (Centre Canadien d’Architecture) • Fonderie Darling • Galerie B-312 • Galerie Leonard & Bina Ellen • Galerie de l’UQÀM • Les Ateliers Jean Brillant • MAI (Montréal, art interculturels) • Maison de la culture Frontenac • Maison de la culture • Plateau-Mont-Royal • SBC, galerie d’art contemporain • Vox, image contemporaine

POUR QUI? Autant le grand public que les initiés doivent pouvoir trouver leur compte lors de cet événement à différents degrés, niveaux de compréhension, d’intérêt et de satisfaction.

DEPUIS QUAND? Présentée par le centre de diffusion de la photographie Vox, la première édition du Mois de la Photo à Montréal à vue le jour en septembre 1989 pour souligner le 150e anniversaire de l’invention de la photographie. La série photographique proposée par Luc Courchesne est constituée de déformations et d’anamorphoses produites par la lentille utilisée. Les œuvres appellent à une forme d’interactivité avec les spectateurs incités à actionner manuellement un petit pivot placé au centre des disques. Les images tournent alors sur leur axe, interdisant tout point de vue privilégié. Luc Courchesne (Canada), Journal Panoscopique, 2003-2006. Avec l’aimable autorisation de la galerie Pierre-François Ouellette art contemporain.

28

COMBIEN ÇA COÛTE? Toutes les expositions et les activités ouvertes au grand public sont gratuites. Bon festival!

www.moisdelaphoto.com


ENTREVUE AVEC LA COMMISSAIRE INVITÉE GAËLLE MOREL Photo Solution : Le MPM propose des expositions regroupées sous une thématique nouvelle à chaque édition. Pouvezvous nous expliquer la thématique que vous avez choisi de présenter pour l’édition 2009? Gaëlle Morel : Je me suis toujours intéressée à la photographie, qui a du mal à trouver sa place en histoire de l’art, du moins en France, et j’avais envie de me pencher sur l’aspect de la technique, des supports, des formats. La question des objets eux-mêmes et leur mise en espace est fondamentale à partir du moment où l’on expose des œuvres. Beaucoup d’artistes ont réfléchi à la question de la présentation de leurs œuvres et leur travail vise à renouveler ce type d’exposition. Mon objectif est de montrer aux gens qui aiment la photographie qu’une exposition de photo peut être bien plus qu’une série de photos dans des cadres présentées aux murs les unes à côté des autres.

PS : Qu’entendez-vous par « photographie contemporaine »? GM : C’est une question d’intégration dans le milieu de l’art duquel la photographie a, jusqu’à tout récemment, été exclue. Il y a des photos d’archives, des photos dans les musées d’histoire. Mais la notion de photographie comme objet d’art contemporain existe seulement depuis environ les 10 dernières années. La présence de la photographie dans les musées d’art est récente et passe souvent par le biais de l’installation.

PS : Dans cette perspective de photographie contemporaine, est-ce que pour certains artistes, la photographie même peut devenir accessoire dans leurs oeuvres? GM : Effectivement. Parce que les artistes ont pris conscience de l’espace, de l’organisation, de la scénographie, certains d’entre eux sont plus intéressés par la question de l’installation, de la sculpture, de la cartographie. En fait, la photographie n’est pas un accessoire, mais plutôt un outil parmi d’autres qui permet de produire un objet dont on ne sait plus s’il est principalement photographique, installatif, sculptural, architectural.

PS : Certains projets présentés cette année ont été réalisés il y a plus de dix ans. Ces projets sont-ils toujours actuels? GM : La plupart des œuvres sélectionnées sont des œuvres contemporaines, réalisées dans les années 2000. Certaines ont cependant été produites dans les années 1990, ce qui permet de montrer que la question de l’installation est une question que les artistes se posent depuis déjà un certain temps.

PS : Vous utilisez plus souvent le terme artiste que celui de photographe, pourquoi? GM : Artiste est un terme plus générique qui englobe autant le photographe que le vidéaste. Le MPM s’est ouvert aux pratiques de l’image dans leur ensemble qui sont des pratiques en constante évolution. Certains artistes sont passés de la photo à la vidéo et vice-versa. Dans le contexte actuel, il est de plus en plus difficile d’être complètement fermé à une discipline, à une pratique exclusive. Ce que l’on veut justement montrer, c’est l’éclatement des carcans : les artistes souhaitent créer, produire une œuvre, et ils utilisent les différents moyens qui se trouvent à leur disposition.

La Série Flipside Le compartiment arrière permet d’accéder rapidement à l’équipement et ajoute une sécurité additionnelle lorsque le sac est sur votre dos. Les sacs Flipside sont des sacs photo de haute performance qui offre une grande capacité, un maximum de sécurité, du confort tout au long de la journée et une protection contre les intempéries. Parfait pour le voyage et tous ceux qui veulent garder leur précieux équipement à l’abri, mais à portée de main pour prendre une photo en un instant.

Flipside 400 AW (noir)

Flipside 200 (bleu arctique / noir) Flipside 300 (rouge / noir)

© 2008 Lowepro - Photo: Mitch Rice www.lowepro.com - Lowepro est distribué au Canada par DayMen Photo Marketing LP - www.daymen.com

11:52 AM I M A G E S

E T

I D É E S

P H O T O

S O L U T I O N

M A G A Z I N E

29


SPÉCIAL ÉTUDIANTS 2009 SÉLECTIONNER LES IMAGES DU SPÉCIAL ÉTUDIANTS EST TOUJOURS UN PLAISIR AINSI QU’UNE SOURCE D’INSPIRATION. SI LES NIVEAUX DE QUALITÉ ET D’ESTHÉTISME DES IMAGES SOUMISES VARIENT, IL SE DÉGAGE DE CHACUNE D’ELLES UNE GRANDE PASSION POUR L’ART DE PHOTOGRAPHIER. AU TRAVERS DES PORTRAITS ET DES MISES EN SCÈNE, ON RESSENT UNE CANDEUR, UNE MINUTIE ET UN DÉSIR DE CRÉER ET D’ÊTRE VU ET ENTENDU. CETTE ANNÉE, NOUS AVONS CONSTATÉ QUE, DES CENTAINES D’IMAGES REÇUES, PLUS DES TROIS QUARTS ÉTAIENT DES PORTRAITS OU DES SCÈNES D’ACTIVITÉS HUMAINES. MANIFESTEMENT, LA RELÈVE CONTINUE D’ÊTRE FASCINÉE PAR LA BEAUTÉ ET LES CÔTÉS PLUS OBSCURS DE NOTRE ESPÈCE…

B.

A.

C.

30

D.

I M A G E S

E T

I D É E S

P H O T O

S O L U T I O N

M A G A Z I N E


A. J’EN COUPE COMBIEN?, NINON PEDNAULT, MONTRÉAL, QC, CÉGEP DU VIEUX-MONTRÉAL, WWW.LESROBIDOUX.COM — B. JESSE, CAROLE-ANN LEMIEUX, MONTRÉAL, QC, COLLÈGE MARSAN, WWW.CALEMIEUX.COM — C. VINYL DREAM, AUDREY LABARRE, TROIS-RIVIÈRES, QC, CENTRE DE FORMATION PROFESSIONNELLE BEL-AVENIR — D. MIREILLE DUPONT, SAINTE-ANNE-DE-LA-PERADE, QC, CÉGEP DE MATANE — E. CRI PRIMAL, ANNIE RAYMOND, SAINTE-THÉRÈSE, QC, COLLÈGE MARSAN, WWW.ANNIERAYMOND.COM — F. ANTOINE, AUDREY BOYLE, MONTRÉAL, QC, COLLÈGE MARSAN — G. SANS TITRE, JOANNIE LAFRÈNIERE, MONTRÉAL, QC, CÉGEP DU VIEUX-MONTRÉAL, WWW.LESROBIDOUX.COM — H. MTL STATE OF MIND, PATRICK ST-ARNAUD, MONT-SAINT-HILAIRE, QC, COLLÈGE DAWSON, WWW.METROPOLART.CA

E.

F.

H.

G.

I M A G E S

E T

I D É E S

P H O T O

S O L U T I O N

M A G A Z I N E

31


A.

B.

32

C.

I M A G E S

E T

I D É E S

P H O T O

S O L U T I O N

M A G A Z I N E


A. LE SUPER HÉROS DES MOTELS, CAROLINE BEAULIEU, MATANE, QC, CÉGEP DE MATANE — B. POISSONS MORTS, KARINE BONNEAU, QUÉBEC, QC, UNIVERSITÉ LAVAL, WWW.KARINEBONNEAU.COM — OBJECTS IN MIRROR, CINDY BOUCHER, SAINTGEORGES-DE-BEAUCE, QC, CENTRE DE FORMATION PROFESSIONNELLE BEL-AVENIR — D. ILLUSION NOCTURNE, RAPHAËL CÔTÉ, ASBESTOS, QC, CENTRE DE FORMATION PROFESSIONNELLE BEL-AVENIR — E. SARDINE, KARINE LÉVESQUE, MONTRÉAL, QC, CÉGEP DU VIEUX-MONTRÉAL — F. TRIAGE, JUNIOR BOUCHER, SAINT-LAMBERT, QC, COLLÈGE MARSAN — G. PEEK A BOO, ARIANE SIMARD-PICARD, TROIS-RIVIÈRES, QC, CENTRE DE FORMATION PROFESSIONNELLE BEL-AVENIR

E.

D.

F.

I M A G E S

G.

E T

I D É E S

P H O T O

S O L U T I O N

M A G A Z I N E

33


A.

B.

D.

C.

34

I M A G E S

E T

I D É E S

P H O T O

S O L U T I O N

M A G A Z I N E


A. BÛCHER, ALEXANDRA BOUCHER, CÉGEP DU VIEUX-MONTRÉAL — B. L’ÉTRANGER, JEAN-PHILIPPE MAURICE, MONTRÉAL, QC, CÉGEP DU VIEUX-MONTRÉAL — C. AUTOPORTRAIT D’UNE JAUNISSE, SIMON CAUVIER-GOUPIL, CHARLO, N.B., LA CITÉ COLLÉGIALE, WWW.X-ESCAPEVELOCITY-X.DEVIANTART.COM — D. LA PRESSION SOCIALE, PATRICK ROY, MONTRÉAL, QC, COLLÈGE MARSAN, ROYPATRICK.WORDPRESS.COM — E. ABSENCE, DAPHNÉ CARON, MONTRÉAL, QC, UNIVERSITÉ CONCORDIA, WWW.DUOBIPOLAIRE.COM — F. L’AUBE, INA LOPEZ, MONTRÉAL, QC, COLLÈGE MARSAN — G. LA FORCE D’INERTIE, JANIE JULIEN-FORT, MONTRÉAL, QC, UQÀM — H. LE BAIN, MARIANNE NOËL-ALLAN, MONTRÉAL, QC, CÉGEP DU VIEUX-MONTRÉAL

F.

E.

G.

I M A G E S

H.

E T

I D É E S

P H O T O

S O L U T I O N

M A G A Z I N E

35


A.

B.

36

C.

I M A G E S

E T

I D É E S

P H O T O

S O L U T I O N

M A G A Z I N E


A. LE VIEIL HOMME ET LA MER, JACQUES LEBLANC, POINTE-AUX-LOUPS, QC, CÉGEP DE MATANE, PHOTO.CGMATANE.QC.CA/COHORTE2009/LEBLANC.JACQUES — B. PEACE, STÉPHANIE ST-ONGE, MAGOG, QC, CENTRE DE FORMATION PROFESSIONNELLE BEL-AVENIR — C. THE PUPIL, CARLA JESUS, PIEDMONT, QC, COLLÈGE DAWSON — D. PLAFOND DE VERRE, ZOÉ POULIOT-MASSE, LONGUEUIL, QC, CÉGEP DU VIEUX-MONTRÉAL — E. INTERGALACTIQUE, ÈVE LAFONTAINE, MONTRÉAL, QC, CÉGEP DU VIEUX-MONTRÉAL — F. SOLITUDE INCONNUE, MATHIEU PARMENTIER, MONTRÉAL, CÉGEP DU VIEUX-MONTRÉAL, WWW.THEJIMJONES.DEVIANTART.COM — G. RUE SAINTE-CATHERINE, CHRISTIAN THÉUS, MONTRÉAL, QC, COLLÈGE MARSAN, WWW.CTHEUS.COM

D.

E.

G.

F.

I M A G E S

E T

I D É E S

P H O T O

S O L U T I O N

M A G A Z I N E

37


A. DÉTOURS, MARIE-ANDRÉE BOIVIN, MONTRÉAL, QC, CÉGEP DU VIEUX-MONTRÉAL — B. IT’S OVER MY CHÉRIE, MARIEHÉLÈNE MORIN, TROIS-RIVIÈRES, CENTRE DE FORMATION PROFESSIONNELLE BEL-AVENIR, WWW.MARIEHASH.DEVIANTART.COM — C. MICA, STEVE VEILLEUX, CONTRECOEUR, QC, CÉGEP DU VIEUX-MONTRÉAL, WWW.FLICKR.COM/PHOTOS/STIVEYEU — D. PIED NU, MATHIEU TURGEON, LÉVIS, QC, COLLÈGE MARSAN, QC

A.

B.

C.

38

D.

I M A G E S

E T

I D É E S

P H O T O

S O L U T I O N

M A G A Z I N E


GRAND PRIX COMMANDITÉ PAR:

CRUISE NORTH EXPEDITIONS INC. ET FIRST AIR

PLUS DE 50 000$ EN PRIX! ENVOYEZ-NOUS VOS MEILLEURES IMAGES ET VOUS POURRIEZ PARTIR EN CROISIÈRE EN ARCTIQUE OU REMPORTER DE SUPERBES PRODUITS PHOTO!

3 CATÉGORIES:

LES GENS

FAMILLE, AMIS, GENS D’ICI ET D’AILLEURS

LA NATURE

PAYSAGES, ANIMAUX, ENVIRONNEMENT

LE VOYAGE

TOURISME, AVENTURE, LOCAL OU EXOTIQUE

DATE DE TOMBÉE: 30 SEPTEMBRE, 2009


LES PRIX GRAND PRIX* Une croisière expédition de neuf jours pour deux personnes dans l’Arctique canadien offerte par Cruise North Expeditions et vol aller-retour de Montréal à Kuujjuaq (lieu de départ de la croisière) offert par First Air (valeur estimée: 14 500 $).

LES GENS

LA NATURE

LE VOYAGE

1ER PRIX.......................................................................3095 $ Posemètre Sekonic DigitalMaster L-758DR ......................................1029 $ Ensemble SLR numérique Sony DSLRA350K ......................................799 $ Imprimante photo Epson Stylus Photo R1900....................................659 $ Logiciel DxO Optics Pro Elite .............................................................299 $ Sac Lowepro Nova 200 noir..............................................................164 $ Clé USB 2 Go SanDisk Cruzer Micro ....................................................60 $ Guides QuickPro Digital 101 & Digital 201 .........................................55 $ Guide QuickPro Photoshop Elements 101 ............................................30 $

1ER PRIX.......................................................................3131 $ Posemètre Sekonic DigitalMaster L-758DR ......................................1029 $ Ensemble SLR numérique Sony DSLRA350K ......................................799 $ Imprimante photo Epson Stylus Photo R1900....................................659 $ Logiciel DxO Optics Pro Elite .............................................................299 $ Sac Lowepro Classified 160AW sépia .................................................200 $ Clé USB 2 Go SanDisk Cruzer Micro ....................................................60 $ Guides QuickPro Digital 101 & Digital 201 .........................................55 $ Guide QuickPro Photoshop Elements 101 ............................................30 $

1ER PRIX.......................................................................3205 $ Posemètre Sekonic DigitalMaster L-758DR ......................................1029 $ Ensemble SLR numérique Sony DSLRA350K ......................................799 $ Imprimante photo Epson Stylus Photo R1900....................................659 $ Logiciel DxO Optics Pro Elite .............................................................299 $ Sac Lowepro Slingshot 350 noir ........................................................274 $ Clé USB 2 Go SanDisk Cruzer Micro ....................................................60 $ Guides QuickPro Digital 101 & Digital 201 .........................................55 $ Guide QuickPro Photoshop Elements 101 ............................................30 $

2E PRIX........................................................................1902 $ Numériseur Epson Perfection V700 ...................................................659 $ Émetteur-récepteur PocketWizard Plus II ...........................................459 $ Objectif Sigma 70-300 mm f/4-5,6 DG APO Macro...........................340 $ Logiciel DxO Optics Pro Elite .............................................................299 $ Clé USB 2 Go SanDisk Cruzer Micro ....................................................60 $ Guides QuickPro Digital 101 & Digital 201 .........................................55 $ Guide QuickPro Photoshop Elements 101 ............................................30 $

2E PRIX........................................................................1902 $ Numériseur Epson Perfection V700 ...................................................659 $ Émetteur-récepteur PocketWizard Plus II ...........................................459 $ Objectif Sigma 70-300 mm f/4-5,6 DG APO Macro...........................340 $ Logiciel DxO Optics Pro Elite .............................................................299 $ Clé USB 2 Go SanDisk Cruzer Micro ....................................................60 $ Guides QuickPro Digital 101 & Digital 201 .........................................55 $ Guide QuickPro Photoshop Elements 101 ............................................30 $

2E PRIX........................................................................1902 $ Numériseur Epson Perfection V700 ...................................................659 $ Émetteur-récepteur PocketWizard Plus II ...........................................459 $ Objectif Sigma 70-300 mm f/4-5,6 DG APO Macro...........................340 $ Logiciel DxO Optics Pro Elite .............................................................299 $ Clé USB 2 Go SanDisk Cruzer Micro ....................................................60 $ Guides QuickPro Digital 101 & Digital 201 .........................................55 $ Guide QuickPro Photoshop Elements 101 ............................................30 $

3E PRIX........................................................................1623 $ Album multimédia Epson P-3000......................................................539 $ Objectif Sigma 70-300 mm f/4-5,6 DG APO Macro...........................340 $ Cadre numérique iQ 12 po ...............................................................300 $ Logiciel DxO Optics Pro Elite .............................................................299 $ Clé USB 2 Go SanDisk Cruzer Micro ....................................................60 $ Guides QuickPro Digital 101 & Digital 201 .........................................55 $ Guide QuickPro Photoshop Elements 101 ............................................30 $

3E PRIX........................................................................1623 $ Album multimédia Epson P-3000......................................................539 $ Objectif Sigma 70-300 mm f/4-5,6 DG APO Macro...........................340 $ Cadre numérique iQ 12 po ...............................................................300 $ Logiciel DxO Optics Pro Elite .............................................................299 $ Clé USB 2 Go SanDisk Cruzer Micro ....................................................60 $ Guides QuickPro Digital 101 & Digital 201 .........................................55 $ Guide QuickPro Photoshop Elements 101 ............................................30 $

3E PRIX........................................................................1623 $ Album multimédia Epson P-3000......................................................539 $ Objectif Sigma 70-300 mm f/4-5,6 DG APO Macro...........................340 $ Cadre numérique iQ 12 po ...............................................................300 $ Logiciel DxO Optics Pro Elite .............................................................299 $ Clé USB 2 Go SanDisk Cruzer Micro ....................................................60 $ Guides QuickPro Digital 101 & Digital 201 .........................................55 $ Guide QuickPro Photoshop Elements 101 ............................................30 $

4E PRIX........................................................................1290 $ Cadre numérique iQ 12 po ...............................................................300 $ Logiciel DxO Optics Pro Elite .............................................................299 $ Sony Cyber-shot DSCW230B .............................................................269 $ Sac Lowepro Flipside 300 noir ..........................................................148 $ Imprimante Epson Stylus Photo R280................................................129 $ Clé USB 2 Go SanDisk Cruzer Micro ....................................................60 $ Guides QuickPro Digital 101 & Digital 201 .........................................55 $ Guide QuickPro Photoshop Elements 101 ............................................30 $

4E PRIX........................................................................1262 $ Cadre numérique iQ 12 po ...............................................................300 $ Logiciel DxO Optics Pro Elite .............................................................299 $ Sony Cyber-shot DSCW230B .............................................................269 $ Imprimante Epson Stylus Photo R280................................................129 $ Sac Lowepro Flipside 200 bleu arctique.............................................120 $ Clé USB 2 Go SanDisk Cruzer Micro ....................................................60 $ Guides QuickPro Digital 101 & Digital 201 .........................................55 $ Guide QuickPro Photoshop Elements 101 ............................................30 $

4E PRIX........................................................................1246 $ Cadre numérique iQ 12 po ...............................................................300 $ Logiciel DxO Optics Pro Elite .............................................................299 $ Sony Cyber-shot DSCW230B .............................................................269 $ Imprimante Epson Stylus Photo R280................................................129 $ Sac Lowepro Inverse 200 bleu arctique .............................................104 $ Clé USB 2 Go SanDisk Cruzer Micro ....................................................60 $ Guides QuickPro Digital 101 & Digital 201 .........................................55 $ Guide QuickPro Photoshop Elements 101 ............................................30 $

5E PRIX........................................................................1152 $ Logiciel DxO Optics Pro Elite .............................................................299 $ Objectif Sigma 55-200 mm f/4,5-5,6 DC..........................................270 $ GPS Sony GPSCS3KA.........................................................................179 $ Lecteur MP3 SanDisk Sansa c250 2 Go .............................................130 $ Imprimante Epson Stylus Photo R280................................................129 $ Clé USB 2 Go SanDisk Cruzer Micro ....................................................60 $ Guides QuickPro Digital 101 & Digital 201 .........................................55 $ Guide QuickPro Photoshop Elements 101 ............................................30 $

5E PRIX........................................................................1152 $ Logiciel DxO Optics Pro Elite .............................................................299 $ Objectif Sigma 55-200 mm f/4,5-5,6 DC..........................................270 $ GPS Sony GPSCS3KA.........................................................................179 $ Lecteur MP3 SanDisk Sansa c250 2 Go .............................................130 $ Imprimante Epson Stylus Photo R280................................................129 $ Clé USB 2 Go SanDisk Cruzer Micro ....................................................60 $ Guides QuickPro Digital 101 & Digital 201 .........................................55 $ Guide QuickPro Photoshop Elements 101 ............................................30 $

5E PRIX........................................................................1152 $ Logiciel DxO Optics Pro Elite .............................................................299 $ Objectif Sigma 55-200 mm f/4,5-5,6 DC..........................................270 $ GPS Sony GPSCS3KA.........................................................................179 $ Lecteur MP3 SanDisk Sansa c250 2 Go .............................................130 $ Imprimante Epson Stylus Photo R280................................................129 $ Clé USB 2 Go SanDisk Cruzer Micro ....................................................60 $ Guides QuickPro Digital 101 & Digital 201 .........................................55 $ Guide QuickPro Photoshop Elements 101 ............................................30 $

6E PRIX..........................................................................978 $ Cadre numérique iQ 12 po ...............................................................300 $ Logiciel DxO Optics Pro Elite .............................................................299 $ Lecteur MP3 SanDisk Sansa c250 2 Go .............................................130 $ Sac Lowepro Inverse 200 noir...........................................................104 $ Clé USB 2 Go SanDisk Cruzer Micro ....................................................60 $ Guides QuickPro Digital 101 & Digital 201 .........................................55 $ Guide QuickPro Photoshop Elements 101 ............................................30 $

6E PRIX..........................................................................978 $ Cadre numérique iQ 12 po ...............................................................300 $ Logiciel DxO Optics Pro Elite .............................................................299 $ Lecteur MP3 SanDisk Sansa c250 2 Go .............................................130 $ Sac Lowepro Fastpack 100 bleu arctique ...........................................104 $ Clé USB 2 Go SanDisk Cruzer Micro ....................................................60 $ Guides QuickPro Digital 101 & Digital 201 .........................................55 $ Guide QuickPro Photoshop Elements 101 ............................................30 $

6E PRIX ........................................................................978 $ Cadre numérique iQ 12 po ...............................................................300 $ Logiciel DxO Optics Pro Elite .............................................................299 $ Lecteur MP3 SanDisk Sansa c250 2 Go .............................................130 $ Sac Lowepro Fastpack 100 bleu arctique ...........................................104 $ Clé USB 2 Go SanDisk Cruzer Micro ....................................................60 $ Guides QuickPro Digital 101 & Digital 201 .........................................55 $ Guide QuickPro Photoshop Elements 101 ............................................30 $

7E PRIX..........................................................................821 $ Logiciel DxO Optics Pro Elite .............................................................299 $ Lecteur MP3 SanDisk Sansa c250 2 Go .............................................130 $ Imprimante Epson Stylus Photo R280................................................129 $ Ensemble de calibration Datacolor Spyder2express............................118 $ Clé USB 2 Go SanDisk Cruzer Micro ....................................................60 $ Guides QuickPro Digital 101 & Digital 201 .........................................55 $ Guide QuickPro Photoshop Elements 101 ............................................30 $

7E PRIX..........................................................................821 $ Logiciel DxO Optics Pro Elite .............................................................299 $ Lecteur MP3 SanDisk Sansa c250 2 Go .............................................130 $ Imprimante Epson Stylus Photo R280................................................129 $ Ensemble de calibration Datacolor Spyder2express............................118 $ Clé USB 2 Go SanDisk Cruzer Micro ....................................................60 $ Guides QuickPro Digital 101 & Digital 201 .........................................55 $ Guide QuickPro Photoshop Elements 101 ............................................30 $

7E PRIX..........................................................................821 $ Logiciel DxO Optics Pro Elite .............................................................299 $ Lecteur MP3 SanDisk Sansa c250 2 Go .............................................130 $ Imprimante Epson Stylus Photo R280................................................129 $ Ensemble de calibration Datacolor Spyder2express............................118 $ Clé USB 2 Go SanDisk Cruzer Micro ....................................................60 $ Guides QuickPro Digital 101 & Digital 201 .........................................55 $ Guide QuickPro Photoshop Elements 101 ............................................30 $

8E PRIX..........................................................................764 $ Trépied aluminium Giottos Pro MT9360 4-S.......................................320 $ Logiciel DxO Optics Pro Elite .............................................................299 $ Clé USB 2 Go SanDisk Cruzer Micro ....................................................60 $ Guides QuickPro Digital 101 & Digital 201 .........................................55 $ Guide QuickPro Photoshop Elements 101 ............................................30 $

8E PRIX..........................................................................764 $ Trépied aluminium Giottos Pro MT9360 4-S.......................................320 $ Logiciel DxO Optics Pro Elite .............................................................299 $ Clé USB 2 Go SanDisk Cruzer Micro ....................................................60 $ Guides QuickPro Digital 101 & Digital 201 .........................................55 $ Guide QuickPro Photoshop Elements 101 ............................................30 $

8E PRIX..........................................................................764 $ Trépied aluminium Giottos Pro MT9360 4-S.......................................320 $ Logiciel DxO Optics Pro Elite .............................................................299 $ Clé USB 2 Go SanDisk Cruzer Micro ....................................................60 $ Guides QuickPro Digital 101 & Digital 201 .........................................55 $ Guide QuickPro Photoshop Elements 101 ............................................30 $

9E PRIX..........................................................................695 $ Logiciel DxO Optics Pro Elite .............................................................299 $ Filtre Hoya Super Multi-Coated PL-CIR 67 mm...................................192 $ Clé USB 2 Go SanDisk Cruzer Micro ....................................................60 $ Trépied Joby Gorillapod SLR Zoom......................................................59 $ Guides QuickPro Digital 101 & Digital 201 .........................................55 $ Guide QuickPro Photoshop Elements 101 ............................................30 $

9E PRIX..........................................................................695 $ Logiciel DxO Optics Pro Elite .............................................................299 $ Filtre Hoya Super Multi-Coated PL-CIR 67 mm...................................192 $ Clé USB 2 Go SanDisk Cruzer Micro ....................................................60 $ Trépied Joby Gorillapod SLR Zoom......................................................59 $ Guides QuickPro Digital 101 & Digital 201 .........................................55 $ Guide QuickPro Photoshop Elements 101 ............................................30 $

9E PRIX..........................................................................695 $ Logiciel DxO Optics Pro Elite .............................................................299 $ Filtre Hoya Super Multi-Coated PL-CIR 67 mm...................................192 $ Clé USB 2 Go SanDisk Cruzer Micro ....................................................60 $ Trépied Joby Gorillapod SLR Zoom......................................................59 $ Guides QuickPro Digital 101 & Digital 201 .........................................55 $ Guide QuickPro Photoshop Elements 101 ............................................30 $

10E PRIX........................................................................444 $ Logiciel DxO Optics Pro Elite .............................................................299 $ Clé USB 2 Go SanDisk Cruzer Micro ....................................................60 $ Guides QuickPro Digital 101 & Digital 201 .........................................55 $ Guide QuickPro Photoshop Elements 101 ............................................30 $

10E PRIX........................................................................444 $ Logiciel DxO Optics Pro Elite .............................................................299 $ Clé USB 2 Go SanDisk Cruzer Micro ....................................................60 $ Guides QuickPro Digital 101 & Digital 201 .........................................55 $ Guide QuickPro Photoshop Elements 101 ............................................30 $

10E PRIX........................................................................444 $ Logiciel DxO Optics Pro Elite .............................................................299 $ Clé USB 2 Go SanDisk Cruzer Micro ....................................................60 $ Guides QuickPro Digital 101 & Digital 201 .........................................55 $ Guide QuickPro Photoshop Elements 101 ............................................30 $

* La croisière expédition du Grand prix aura lieu à l’été 2010, les dates précises sont à déterminer par Cruise North Expeditions. Le Grand prix inclut le vol aller-retour de Montréal à Kuujjuaq (lieu de départ de la croisière), l’hébergement à bord du navire, les repas (excluant les breuvages alcooliques), des ateliers et des excursions. Le Grand prix ne comprend pas le voyage jusqu’à Montréal à l’aller et à partir de Montréal au retour, les assurances voyage, les effets personnels, les frais d’excédents de bagages, l’argent de poche et toutes les taxes et frais de douanes applicables, et autres frais inhérents.

+

TOUS LES GAGNANTS RECEVRONT UN ABONNEMENT GRATUIT D’UN AN À PHOTO SOLUTION (VALEUR: 35,70 $)


Ì PENTAX AF MF

MODÈLE: ________ MODÈLE: ________ MODÈLE: ________ MODÈLE: ________ MODÈLE: ________

SIGNATURE _______________________________________________________________ DATE _________________ Je suis abonné(e) à Photo Solution K et/ou Photo Life K

Ì CANON AF MF Ì NIKON AF MF

Ì OLYMPUS AF MF Ì PANASONIC AF MF

Si je gagne un objectif ou un flash, j’aimerais avoir la monture pour l’appareil photo suivant (cochez la case appropriée, entourez soit «AF» ou «MF» et indiquez le modèle de l’appareil): J’affirme avoir pris connaissance des règlements et j’accepte toutes les clauses et conditions du concours. Si applicable, je consens au paiement de mes droits de participation via ma carte de crédit.

10. ________________________________________________________________________ ANNÉE MOIS

9. _________________________________________________________________________

# CARTE DE CRÉDIT: ________-________-________-________ DATE D’EXP.: ________-________

K MASTERCARD K VISA

8. _________________________________________________________________________

7. _________________________________________________________________________

6. _________________________________________________________________________

3. _________________________________________________________________________

N’OUBLIEZ PAS D’INCLURE: K TIRAGES (obligatoire) K CD (si applicable) K COUPON DE PARTICIPATION K AFFRANCHISSEMENT ET ENVELOPPE (si vous désirez que vos images vous soient retournées) K CHÈQUE (résidents canadiens seulement), MANDAT-POSTE, TRAITE BANCAIRE (fonds canadiens ou américains seulement) OU CARTE DE CRÉDIT (Visa ou MasterCard) PAYABLE À L’ORDRE DES ÉDITIONS APEX INC.

COUPON ET DROITS DE PARTICIPATION Les droits de participation sont de 15 $ par coupon, pour un maximum de 10 images par coupon, peu importe la catégorie. Un coupon de participation additionnel ainsi que des frais de 15 $ doivent être fournis pour chaque tranche de 10 images soumises au concours (par exemple: un participant qui désire soumettre 27 images au concours doit compléter trois coupons—deux coupons pour les 20 premières images et un autre coupon pour les sept autres—et envoyer trois fois 15 $, pour un total de 45 $). Les participants peuvent envoyer un nombre illimité d’images. Les photocopies du coupon de participation et les versions imprimées du formulaire disponible sur le site de Photo Solution (www.photosolution.ca) sont acceptées.

2. _________________________________________________________________________ TÉLÉPHONE _______________________________________COURRIEL _____________________________________________________

ADRESSE______________________________________________________________________________



ADMISSIBILITÉ: Le concours photo Image International 2009 est réalisé en collaboration avec Cruise North Expeditions Inc., DayMen Photo Marketing LP (Datacolor, Giottos, Hoya, Joby, Lowepro, PocketWizard, Sekonic), DxO Labs, Epson Canada Ltd., First Air, Gentec International (iQ Digital Picture Frame, SanDisk, Sigma), Sony of Canada et Webbsight Imaging Peripherals (QuickPro). Le concours est présenté par Les Éditions Apex Inc., éditeur des magazines Photo Solution et Photo Life. Il est ouvert à tous les photographes de 16 ans et plus, à l’exception des employés des Éditions Apex Inc. et les membres de leur famille immédiate, des employés des sociétés commanditaires et les membres de leur famille immédiate, ainsi que toute personne ou groupe de personnes ayant eu un article avec ou sans photos publié dans Photo Solution et/ou Photo Life (à l’exception des participations aux concours et au Spécial étudiants) pendant les 12 derniers mois précédant la date limite du concours: le 30 septembre 2009. Les participants sont éligibles à recevoir un seul prix par catégorie ou le Grand prix. JUGEMENT: Les œuvres gagnantes seront sélectionnées par un jury le 21 novembre, 2009 à Québec, Canada. Les décisions du jury seront sans appel. CRITÈRES: Originalité, pertinence au thème, composition et maîtrise technique, incluant la qualité du tirage si l’envoi est fait par la poste. AVIS AUX GAGNANTS: Les gagnants du concours seront avisés par écrit, par la poste ou par courriel, dans les 30 jours suivant la date du jugement. Veuillez ne pas écrire ou téléphoner pour connaître les résultats du concours. Les photos primées seront publiées dans les numéros de mars 2010 de Photo Solution et Photo Life disponibles en kiosque dès le début du mois de février 2010. DROITS DE PUBLICATION: Les Éditions Apex Inc. se réserve le droit de publier les photos gagnantes du concours Image International dans ses magazines (incluant la couverture) et dans un de ses médias électroniques (ses sites Internet), et de les utiliser à des fins promotionnelles pour le concours Image International. DROITS D’AUTEUR ET AUTORISATION DU MODÈLE: Les participants doivent posséder tous les droits sur les photos soumises, incluant l’autorisation du modèle. Par le fait même, les participants dégagent Les Éditions Apex Inc. et les commanditaires du concours de toute responsabilité concernant une violation des droits d’auteur pouvant survenir au Canada, aux Etats-Unis ou ailleurs et des litiges pouvant en résulter. RESPONSABILITÉ: Une attention particulière est apportée au maniement des images soumises. Toutefois, Les Éditions Apex Inc. et les commanditaires ne peuvent être tenus responsables des dommages, des délais ou de la perte de photos survenus pendant le transfert numérique, le jugement du concours ou le retour des images. ACCEPTATION DES RÈGLEMENTS: La participation au concours implique l’acceptation des règlements ci-dessus. LITIGE: Un différend quant à l’organisation ou à la conduite d’un concours publicitaire peut être soumis à la Régie des alcools, des courses et des jeux afin qu’il soit tranché. Un différend quant à l’attribution d’un prix peut être soumis à la Régie uniquement aux fins d’une intervention pour tenter de le régler. LIVRAISON ET PRIX: Tous les prix seront expédiés dans les 90 jours suivant la date du jugement du concours via la Société canadienne des postes aux adresses fournies par les gagnants sur leur Coupon de participation. La garantie de livraison est celle qui est offerte par la Société canadienne des postes. Les droits de douane applicables sont aux frais du récipiendaire. Les valeurs des prix indiquées dans la liste des prix sont des prix de vente suggérés fournis par les commanditaires du concours. Les prix peuvent être remplacés par des produits de valeur équivalente ou supérieure sans préavis. Veuillez prendre note que certains prix ne sont pas disponibles pour tous les modèles d’appareils photo ou d’objectif.

COUPON DE PARTICIPATION

RÈGLES ET CONDITIONS OFFICIELLES

PRÉNOM_________________________________________NOM __________________________________ K M. K MME

CATÉGORIES

Il est possible d’envoyer votre participation à Image International par la poste ou via le site Internet de Photo Solution à www.photosolution.ca (les instructions pour la participation en ligne sont indiquées sur le site). Les participations envoyées par la poste doivent inclure les éléments suivants: TIRAGES Traditionnels ou numériques, noir et blanc ou couleurs. Dimensions des tirages: 5 x 7 pouces à 8 1⁄2 x 11 pouces. Pour les tirages numériques: veuillez envoyer vos fichiers haute résolution (2700 x 3600 pixels) sur CD (format Macintosh ou universel) en plus de vos tirages. Sur une feuille dactylographiée, bien fixée au dos du tirage, inscrire les indications suivantes: 1) la catégorie, 2) le titre de la photo et 3) nom, adresse complète, téléphone et courriel. Veuillez noter que toute image ne correspondant pas aux critères mentionnés dans les règlements du concours ne sera pas jugée. COUPON ET DROITS DE PARTICIPATION Les droits de participation sont de 15 $ par coupon, pour un maximum de 10 images par coupon, peu importe la catégorie. Un coupon de participation additionnel ainsi que des frais de 15 $ doivent être fournis pour chaque tranche de 10 images soumises au concours (par exemple: un participant qui désire soumettre 27 images au concours doit compléter trois coupons—deux coupons pour les 20 premières images et un autre coupon pour les sept autres—et envoyer trois fois 15 $, pour un total de 45 $). Les participants peuvent envoyer un nombre illimité d’images. Les photocopies du coupon de participation et les versions imprimées du formulaire disponible sur le site de Photo Solution (www.photosolution.ca) sont acceptées. Les droits de participation doivent être acquittés par chèque (résidants canadiens seulement), mandat-poste, traite bancaire (fonds canadiens ou américains) ou carte de crédit (Visa ou MasterCard) payable à l’ordre de: Les Éditions Apex Inc. AFFRANCHISSEMENT ET ENVELOPPE-RÉPONSE Si vous voulez que le matériel soumis au concours vous soit retourné, vous devez inclure dans votre envoi une enveloppe-réponse préadressée suffisamment affranchie et de dimension adéquate. Les timbres provenant d’autres pays que le Canada ne peuvent être utilisés au Canada; pour les envois en provenance de l’extérieur du Canada, veuillez envoyer des coupons de poste internationaux pour couvrir les frais postaux. Toutes les soumissions accompagnées d’une enveloppe-réponse suffisamment affranchie et de dimension adéquate seront retournées dans les 60 jours suivant la parution du numéro contenant les résultats du concours (mars). Les soumissions seront retournées exclusivement par courrier et ne pourront être récupérées en personne à nos bureaux. Les enveloppes-réponses n’ayant pas été suffisamment affranchies ou de dimension inadéquate ne seront pas retournées et les frais postaux ne seront pas remboursés. Le cas échéant, les personnes qui veulent récupérer leur matériel soumis au concours devront contacter Les Éditions Apex Inc. avant le 1er juin 2010. Après cette date, toute soumission non réclamée deviendra la propriété des Éditions Apex Inc. Veuillez prendre note que Les Éditions Apex ne contactera pas les participants. DATE LIMITE DE PARTICIPATION Les envois postaux doivent être oblitérés au plus tard le 30 septembre 2009 à 23h59, le sceau de la poste faisant foi. Les participants doivent faire parvenir leurs œuvres à: Photo Solution / Image International 2009, 185, rue Saint-Paul, Québec, QC Canada G1K 3W2

VEUILLEZ INSCRIRE LE TITRE DE CHACUNE DE VOS PHOTOS ET COCHER LA CATÉGORIE CORRESPONDANTE.

LES GENS

COMMENT PARTICIPER

5. _________________________________________________________________________

1. _________________________________________________________________________ PAYS ___________________________________________CODE POSTAL/ZIP ________________________________________________

LA NATURE

LA NATURE: PAYSAGES, ANIMAUX, ENVIRONNEMENT LE VOYAGE: TOURISME, AVENTURE, LOCAL OU EXOTIQUE

4. _________________________________________________________________________

TITRE DES IMAGES VILLE___________________________________________PROV./ÉTAT ____________________________________________________

LE VOYAGE

PARTICIPEZ EN L I G N E S RÈGLEMENTS WWW.PHOTOSOLUUR TION.CA CATÉGORIES LES GENS: FAMILLE, AMIS, GENS D’ICI ET D’AILLEURS


MERCI À TOUS NOS COMMANDITAIRES

POUR PLUS D’INFORMATION SUR LES PRIX OFFERTS, VISITEZ LES SITES SUIVANTS: CRUISE NORTH EXPEDITIONS ....................................................................................................www.cruisenorthexpeditions.com DAYMEN PHOTO MARKETING LP (Datacolor, Giottos, Hoya, Joby, Lowepro, PocketWizard, Sekonic) ..............www.daymen.com DXO LABS ....................................................................................................................................................................www.dxo.com EPSON CANADA LTD. ................................................................................................................................................www.epson.ca FIRST AIR ....................................................................................................................................................................www.firstair.ca GENTEC INTERNATIONAL (iQ Digital Picture Frame, SanDisk, Sigma) ............................................................www.gentec-intl.com SONY .......................................................................................................................................................................www.sonystyle.ca WEBBSIGHT IMAGING PERIPHERALS (QuickPro).........................................................................................www.webbsight.ca


IMAGES ET IDÉES

La Grande Séance @ Studio4Fun par Daphné Caron Les photographes, tant amateurs que professionnels, représentent une véritable communauté sur le Web. Les forums de discussion en ligne sont le lieu de rencontre de bon nombre d’entre eux, que ce soit pour résoudre des problèmes techniques, échanger des opinions ou donner de la visibilité à leur travail. Et si ces communautés se donnaient rendez-vous, le temps d’une journée, question d’humaniser leurs contacts et conversations virtuels? C’est le mandat que se sont donné les organisateurs de la Grande Séance, le 6 juin dernier, pour la septième édition de l’événement… Plusieurs centaines de membres de forums de discussion, tels que MTL4FUN, Québec Photos et Montréal Strobists (pour ne nommer que ceux-là) naviguent fidèlement sur ces forums photo depuis plusieurs années. On perçoit un réel sentiment d’appartenance se développer à travers ces petites communautés

virtuelles. Cela dit, si les échanges sont fréquents sur Internet, ils sont quasi inexistants dans la réalité pour la simple et bonne raison qu’il n’existe que très peu d’événements photo « sur le terrain » qui permettent aux photographes de se rencontrer en chair et en os. Depuis 2004, la Grande Séance se donne comme mission de stimuler le réseautage et on ne peut que constater son succès puisque, d’année en année, l’événement attire de plus en plus de curieux. Le 6 juin dernier, plus de 70 personnes y ont pris part; c’est le plus haut taux de participation enregistré jusqu’à présent. L’intérêt suscité par cette activité est en partie attribuable au fait qu’elle s’adresse non seulement aux photographes, mais aussi aux maquilleurs, coiffeurs et mannequins : c’est un véritable « speed dating » entre les différents artisans de l’image où ceuxci échangent en improvisant à la bonne franquette des prises de vue avec les modèles et les accessoires disponibles sur place. C’est l’occasion idéale de rencontrer de potentiels collaborateurs pour des projets futurs. © cHristian lavoie

Bien qu’ils étaient d’abord destinés à aérer les lieux, les ventilateurs industriels ont fait le bonheur de plusieurs photographes dans le choix de leurs prises de vue! De plus, les grandes fenêtres bordant le studio leur permettaient de travailler simplement en lumière naturelle.


© dapHné caron

Wade Vaillencourt, membre du club photo The Montreal Strobists, passe en revue ses derniers clichés en compagnie des modèles Karine Jetté et Jade Scheiner.

C’est donc au centre RCA qu’Hai Au Bui, instigateur de l’événement, a mis son plan à exécution. Trois lofts de l’établissement ont été loués afin d’y installer différents fonds de scène portatifs et kits d’éclairage. Une partie de l’équipement a été généreusement prêtée par L.L. Lozeau, le reste fut fourni par les participants, qui avaient d’ailleurs la liberté de manipuler spots, têtes de flash et autres accessoires à leur guise pour ainsi profiter au maximum des installations. Deux groupes se sont partagé cette Grande Séance, l’un de jour et l’autre de soir. Toutefois, plusieurs membres du groupe de jour ont prolongé le plaisir jusqu’en début de soirée!

Bref, tout le monde y trouve son compte : les photographes rencontrent de nouveaux modèles, partagent trucs et astuces avec leurs pairs, font l’essai de différents équipements d’éclairage, etc. L’apprentissage du médium photographique se faisant en grande partie à travers la pratique, la Grande Séance s’avère idéale pour expérimenter et poser des questions sur place. Pour les mannequins, maquilleuses et coiffeuses, c’est l’occasion de s’exercer et de faire du TFP (Time For Print), c’est-à-dire offrir de leur temps en échange de photos. D’ailleurs, pour faciliter le suivi « post-Grande Séance » et entretenir le réseau de contacts, un bottin visuel est créé par les organisateurs. Ce document, disponible via Internet, recense tous les visages des participants ainsi que leurs coordonnées.

À LA FOIS STIMULANTE ET ENRICHISSANTE EN TERMES D’ÉCHANGE D’IDÉES ET DE CONNAISSANCES, LA GRANDE SÉANCE S’AVÈRE UN OUTIL DE RÉSEAUTAGE PARTICULIÈREMENT UTILE DANS UN MILIEU OÙ LES « CONTACTS » S’AVÈRENT VITAUX…

Faire la promotion de la photographie de studio Pour accueillir et accommoder autant de participants, il fallait trouver une formule alliant organisation minutieuse et espace de travail confortable de sorte que personne ne se marche sur les pieds.

© Hai au Bui

Vers 15 h, le groupe du soir est venu succéder à celui du jour. Les participants se sont alors rassemblés pour la photo de groupe. Cette année, l’activité rassemblait plus de 70 personnes.

Le lieu-phare de l’activité était Studio4Fun, un espace spécifiquement aménagé pour la photographie de studio. C’est à cet endroit que se faisait l’accueil des participants, les photos « passeport » du bottin visuel, ainsi que le maquillage et la coiffure des modèles. Les gens étaient ensuite répartis aléatoirement afin de maximiser l’utilisation de l’espace disponible. Chaque heure, une rotation s’effectuait afin de rendre l’activité plus dynamique et permettre à tous d’expérimenter les différentes installations.

À propos de Studio4Fun Ambassadeur de la Grande Séance, Studio4Fun incarne bien la notion d’esprit communautaire associée à l’événement. Basée sur

44

P H O T O

S O L U T I O N

M A G A Z I N E


1.

2.

© matHieu pinsonneau

© dapHné caron

© Hai au Bui

3.

1. Panoramique de l’espace Studio4Fun. On peut y apercevoir les différentes installations : fonds de scène, table de travail pivotante, coin maquillage/coiffure, salle d’essayage, etc. 2. L’aménagement de l’espace a permis d’accommoder les nombreux participants sans compromettre leur confort. 3. Les fonds de scène étant disposés sur deux murs opposés, un maximum de photographes pouvait travailler simultanément.

la même structure d’affaires que Communauto, l’entreprise a adapté le concept au principe de studio-partage pour offrir à ses membres un studio de photographie enviable, polyvalent et peu coûteux. Studio4Fun se démarque surtout par la simplicité de son fonctionnement. En effet, grâce à son système de réservation en ligne, les membres sont entièrement autonomes. De l’inscription à la réservation d’une période en passant par la consultation de l’horaire du studio, tout s’effectue en ligne via le site Web. Victime de son succès, Studio4Fun prévoit l’ouverture imminente d’un deuxième espace de création, celui-ci adapté davantage aux exigences de la vidéo. Studio4Fun s’adresse aux étudiants en photo et en cinéma, aux amateurs, aux professionnels ainsi qu’à tous ceux qui ne désirent pas investir temps et argent dans leur propre studio, ce qui est bien souvent difficile à rentabiliser. Plus question de se limiter au salon ou de se rabattre sur le sous-sol, Studio4Fun est une alternative abordable qui convient à tous les budgets. Le studio est situé au 1001, rue Lenoir (Quartier St-Henri), studio A-312, 3e étage, à cinq minutes de marche du métro Place SaintHenri. Plusieurs espaces de stationnement gratuit à proximité. Pour plus d’information et pour visionner les capsules vidéo auxquelles plusieurs membres de Studio4Fun ont participé, visitez le www.studio4fun.ca/fr/videos. À la fois stimulante et enrichissante en termes d’échange d’idées et de connaissances, la Grande Séance s’avère un outil de réseautage particulièrement utile dans un milieu où les « contacts » s’avèrent vitaux… Surveillez la tenue de la huitième Grande Séance!

I M A G E S

E T

I D É E S

P H O T O

S O L U T I O N

LA GRANDE SÉANCE C’EST… • Une superficie de 1200 pieds carrés, plafond à 12 pieds • Monte-charge et ascenseur • Plusieurs commodités : fonds de scène noir, blanc et Green Key (disponibles en 9 ou 12 pieds de largeur), extensions, échelles, tables de travail, fer à vapeur industriel, micro-onde, frigo, machine à café, chauffage, air conditionné, etc. • Une section maquillage et coiffure spacieuse avec éclairage calibré à la lumière du jour (daylight-5000K) • Une salle d’essayage avec miroir plain-pied • Système de son et projecteur multimédia • Serrure numérique : un code d’accès est attribué au membre à chaque fois qu’une réservation est effectuée, ce qui lui permet de déverrouiller la porte du studio sans clé ni assistance • Panneau électrique : sorties 110V et 220V

www.grandeseance.com Quelques forums québécois de photo www.mtl4fun.com www.quebecphotos.ca www.flickr.com/groups/montrealstrobist/

M A G A Z I N E

45


Gagnant : Griffes, François Angers, Québec, QC

Miroir urbain, André Pelletier, Québec, QC

Voisins d’en face, Jacques Dubé, Gatineau, QC

Vision d’avenir, Karine Bonneau, Québec, QC

46

I M A G E S

E T

I D É E S

P H O T O

S O L U T I O N

M A G A Z I N E


ABSTRACTIONS URBAINES

Soleil Couchant, Sandy Jolin, Montréal, QC

Los Angeles, Californie, Chantal Levesque, Montréal, QC

Cité soluble, Maxime Boisvert, Montréal, QC

Vers un autre monde, Dominique Paluck, Gatineau, QC

THEMES

EXPO 2009-2010 GAGNEZ UNE IMPRIMANTE EPSON STYLUS PHOTO 1400

Sans titre, Étienne Morasse, Montréal, QC

xercez votre créativité en participant au concours Expo commandité par Epson Canada Ltd. Le gagnant de cette parution recevra une imprimante à jet d’encre Epson Stylus Photo 1400 (prix de détail suggéré : 299,99 $).

E

Directives : Chaque participant peut soumettre un maximum de cinq images par thème. Nous acceptons les tirages de format 5 x 7 à 11 x 14 pouces, les diapositives et les fichiers numériques (8 x 10 pouces @ 300 ppp) sur CD de format Macintosh ou universel*. Vous pouvez également participer au concours en nous faisant parvenir vos images par courriel à expo@photosolution.ca en suivant les indications suivantes : envoyer un seul fichier d’image par courriel; le thème du concours doit être indiqué dans la case « Objet » du courriel; le titre de l’image, votre adresse complète et votre numéro de téléphone doivent apparaître dans le message; utiliser votre nom et un numéro de 1 à 5 pour nommer les fichiers d’images; format JPEG seulement; dimensions : de 1800 à 4000 pixels de large; fichiers de 3 Mo maximum. *Pour que les images envoyées par la poste soient retournées, les soumissions doivent être accompagnées d’une enveloppe pré-adressée et affranchie suffisamment. Veuillez faire parvenir vos images à l’adresse suivante : Photo Solution/Expo, 185 rue St-Paul, Québec, QC, Canada G1K 3W2.

Note : Ce concours est ouvert aux résidants canadiens seulement. POUR PLUS D’INFORMATION SUR LES PRODUITS EPSON, VISITEZ LE WWW.EPSON.CA.

THÈMES Vous et votre appareil Enfants du monde Par la fenêtre Les enfants

I M A G E S

E T

I D É E S

P H O T O

S O L U T I O N

DATES DE TOMBÉE

DATES DE PUBLICATION

7 2 4 5

Novembre 2009 Janvier 2010 Mars 2010 Mai 2010

août 2009 octobre 2009 décembre 2009 février 2010

M A G A Z I N E

47


IMAGES ET IDÉES Derrière l’image

Pol Baril

Quand créer rime avec liberté par Véronica Gill Loin des bancs d’école, c’est dans le feu de l’action, au fil de ses expériences professionnelles, par procuration en quelque sorte, que Pol Baril s’est approprié le métier de photographe. D’abord devant l’objectif, lors d’une carrière de mannequin sur la scène internationale, ensuite comme créateur de concepts à titre de directeur artistique d’une boîte de design graphique dont il a été le cofondateur. « Je fais de la photo depuis 25 ans dans ma tête, mais je la mets dans la petite boîte depuis seulement cinq ans », affirme celui qui passe officiellement derrière la caméra en 2004.

Son bagage dans le domaine de la publicité, sa candeur de photographe néophyte ainsi que son intuition artistique guident principalement son approche qui, de toute évidence, témoigne d’un talent incontestable : il a obtenu de nombreux prix, notamment aux concours Lux et Applied Arts, depuis le début de sa carrière encore jeune. « Je n’ai pas beaucoup de mérite parce que je photographie ce que je vois. Mon but

est de saisir le moment. J’utilise le plus souvent une seule source de lumière naturelle et je suis allergique au trépied » explique Pol qui se considère comme un « photographe inexpérimenté ». Pol se définit d’ailleurs plutôt comme un créateur d’images que comme un photographe. Il trouve tous les sujets captivants. Et les projets personnels, qui occupent une place essentielle dans sa pratique, lui permettent de s’exprimer et de démontrer la force de son individualité. « Ce qu’il y a de plus important pour moi, c’est de pouvoir travailler sur des concepts originaux. Ce sont des expérimentations qui © pol Baril

Le style photographique très personnel — lire simple, épuré, graphique, esthétique — de cet autodidacte dégage une certaine influence européenne et traduit une démarche originale basée sur une liberté absolue dans l’exploration et la créativité.


pHotos © pol Baril

font que les idées peuvent être ensuite transférées à d’autres projets comme des contrats professionnels. »

Pub Fido En octobre 2007, Pol a photographié les images de la campagne publicitaire Fido 2008-2010 destinée à l’affichage à l’intérieur des boutiques. Les photos ont été prises au studio Staub sous la direction artistique de Jeffrey Rosenberg de l’agence BOS. La banque d’images fournie suite au shooting pourra être intégrée aux visuels de la compagnie pendant une durée de deux ans.

ordinateur, comme d’autres s’installent pour lire un livre, et je crée. Je m’amuse à explorer. » Il admet que des heures de manipulation peuvent être nécessaires pour arriver à concevoir certaines images. « Ce qui m’intéresse c’est le traitement. J’ai autant de plaisir à faire mes montages qu’à faire mes images. Et je ne garde pas mes recettes. Je fais ça pour m’amuser. Une fois terminé, c’est fini. »

Deux têtes flash Fresnel Speedotron 2400 ont été utilisées pour éclairer le sujet et deux têtes Speedotron suspendues avec éclair court pour le fond. Les images ont été prises devant un cyclo blanc pour un maximum de mobilité. « J’utilise très rarement un trépied parce que pour moi c’est comme une béquille. J’aime bouger, tourner autour du sujet. » Un maître-chien avait également été engagé pour le shooting, pour s’assurer par exemple, de la collaboration du chien Jocker au moment de la prise de vue.

Série de photos de la voiture Pol a pris plusieurs photos de la décapotable de collection ayant servi au concept pour Fido, mais cette fois sans modèle à l’intérieur. Il s’est ensuite laissé inspirer et s’est adonné à l’exercice de recréer de nouvelles voitures avec les éléments offerts par les images d’origine. Celui qui maîtrisait depuis un certain temps déjà les logiciels de traitement de l’image s’est ensuite amusé avec les différentes fonctions dans Photoshop : superposer les images dans des calques, redimensionner ou recadrer les images ou les morceaux d’images, masquer certains éléments de l’image, modifier la rotation, inverser (flip horizontal) les photos de gauche à droite, etc. « Je m’installe devant mon

I M A G E S

E T

I D É E S

P H O T O

S O L U T I O N

© pol Baril

MATÉRIEL PHOTOGRAPHIQUE Pol travaille avec un Canon Mark II et des objectifs fixes : 28 mm, 50 mm, 85 mm et 100 mm macro ce qui lui permet de ne pas utiliser de trépied grâce aux ouvertures plus petites. Il traite ensuite ses images lui-même dans Photoshop sur son ordinateur Mac.

M A G A Z I N E

49


PRATIQUE Chronique Photoshop

Le travail non destructif par Patrick Lavoie Plusieurs ont la (mauvaise) habitude de travailler à partir de leur fichier d’image original, voire directement sur l’arrière-plan. Ceci a un inconvénient majeur : lorsqu’une retouche est effectuée, elle ne peut plus être modifiée ou supprimée. Saviez-vous que plusieurs outils sont disponibles afin de protéger votre original d’éventuelles erreurs et vous permettre de retourner en arrière de façon illimitée? Le travail non destructif permet d’apporter des modifications à une image sans remplacer les données d’origine; celles-ci demeurent intactes et sont disponibles à tout moment si l’on souhaite les retrouver. Toute information contenue dans le fichier d’image original est donc préservée, même si des manipulations sont effectuées. Photoshop offre plusieurs façons d’apporter des modifications non destructives.

Les calques de réglage (Adjustment Layers)

Les calques (Layers) Plusieurs outils, comme le Tampon de duplication (Clone Tool) et le Correcteur (Healing Brush Tool), peuvent être utilisés de façon non destructive sur un calque distinct de l’arrière-plan. En créant un nouveau calque pour utiliser l’un ou l’autre de ces outils, assurez-vous de sélectionner échantillon : Tous les calques (Sample : All Layers) dans la barre d’options et Ignorer les calques de réglage (Ignore Adjustment Layers) (voir figure 2a, 2b et 2c).

On ne le répétera jamais assez, l’utilisation de calques de réglage constitue la méthode de travail par excellence. Les manipulations sont apportées sur des calques qui sont superposés à l’image originale, permettant à celle-ci de demeurer intacte. Tous les outils qui constituent la base de la retouche numérique — niveaux, courbes, teinte et saturation, etc. — sont même directement accessibles par la fenêtre des calques de réglage (voir figure 1). En cliquant sur l’outil désiré, il s’active automatiquement sur un calque indépendant. figure 2a

figure 2b

figure 2c

Les objets dynamiques (Smart Objects)

figure 1

50

Convertir son image en « objet dynamique » permet de réaliser des mises à l’échelle, des rotations, des déformations, etc., de façon non destructive (voir figure 3a). Par exemple, il est possible d’importer une image de grande dimension dans un fichier de plus basse résolution, de modifier cette image en la rapetissant et

P R A T I Q U E

P H O T O

S O L U T I O N

M A G A Z I N E


Recadrage non destructif Il arrive quelquefois que l’on regrette un recadrage. Heureusement, il est possible de modifier le cadrage d’une image tout en gardant en mémoire les sections supprimées afin de les récupérer au besoin. Après avoir choisi la zone de cadrage, mais avant d’appuyer sur « Retour » pour la valider, sélectionnez Masquer (Hide) dans la barre d’options. Pour faire réapparaître les zones masquées, allez sur Image > Tout faire apparaître (Image > Reveal All) (voir figure 4a et 4b).

figure 3a

en l’agrandissant, et d’en conserver les données originales. Sans cette conversion en objet dynamique, une fois rétrécie, l’image importée sur un calque ne pourrait retrouver sa taille originale sans une diminution perceptible de qualité. Apparus avec la version CS2 de Photoshop, les objets dynamiques offrent énormément de possibilités et évitent les pertes de qualité. Il est fortement recommandé à ceux qui modifient régulièrement les dimensions de leurs images ou qui s’adonnent souvent au collage numérique à partir de différents fichiers de convertir leurs images en objets dynamiques. Voici un exemple de perte de qualité causée par le redimentionnement (voir figure 3b) : recadrage sans conversion en objet dynamique (à gauche) vs avec conversion (à droite).

figure 4a

figure 4b

Copier l’original sur un autre calque figure 3b

Les filtres dynamiques Un filtre appliqué à un objet dynamique devient un « filtre dynamique » dont les effets se superposent au fichier original, conservant ainsi son intégralité. La plupart des filtres Photoshop peuvent être utilisés de cette façon, à l’exception des filtres Extraction, Fluidité, Placage de motif et Point de fuite. Il est par ailleurs possible d’appliquer les réglages Tons foncés/Tons clairs et Variantes en tant que filtres dynamiques. Pour utiliser les filtres dynamiques, sélectionnez le calque d’un objet dynamique, choisissez un filtre et définissez-en les options. Une fois un filtre dynamique appliqué, vous pouvez le régler, le réorganiser ou le supprimer.

TE I Q IP MR AA G S U EE T P I HD OÉ T EO S

La façon la plus sécuritaire pour préserver l’intégralité de votre original est, bien entendu, de dupliquer l’arrière-plan et de travailler sur cette copie. Non seulement vous ne risquez pas de faire une fausse manœuvre sur votre original, mais vous pourrez également y retourner au besoin pour copier des éléments originaux et les coller sur l’arrière-plan dupliqué. Le travail non destructif peut s’appliquer à presque toutes les retouches et manipulations. C’est une méthode utilisée par pratiquement tous les photographes professionnels. Afin de bien maîtriser son travail de retouche et pouvoir modifier ou annuler des corrections, il est primordial d’apprivoiser et d’adopter cette manière de travailler.

S A N Z I N P O H L OU T T OI O S N O L MU AT GI O M EA G A Z I N E

51


PRATIQUE

FAQ Pixels : Une question de taille par Jean-François Landry Au fil des années, les compagnies entassent de plus en plus de millions de pixels sur les capteurs d’images de nos appareils numériques. À l’automne 2000, le Canon EOS D30 affichait presque impudemment ses 3,11 Mpx. Aujourd’hui, pour la même taille de capteur CMOS (22 x 15 mm), le Canon EOS 50D fait étalage de 15 Mpx. Mais il y a un effet pervers à

ce pullulement. Le photosite voit sa surface de réception de la lumière s’amenuiser comme neige au soleil : d’un D30 aux pixels de 10,1 µm, on passe au 50D dont le pixel ne dépasse pas 4,7 µm*. Voici la taille des pixels pour quelques appareils courants :

REFLEX Taille des pixels (µm)

CANON

Taille des pixels (µm)

LEICA

5D/1D Mark II

8,2

1Ds Mark II/1D Mark III

7,2

5D Mark II/1Ds Mark III

6,4

E330

5,74

Rebel XT/20D/30D

6,4

E300

5,3

Rebel XTi/1000D

5,7

E410/E420/E520/E3

4,7

40D

5,7

Rebel XSi

5,2

50D

4,7

NIKON

M8

6,85

OLYMPUS

PANASONIC G1

4,5

PENTAX Pentax K-m/K200D/K10D

6,07

K20D

5,0

D700/D3

8,46

D40/D50/D70

7,9

D80/D200

6,1

A100/A200

6,1

D3X

5,9

A900

5,9

D90/D300/D2X

5,5

A700

5,1

SONY

COMPACTS Taille des pixels (µm)

CANON S60

2,8

NIKON 8800

2,7

FUJIFILM F30

2,67

CANON S70

2,3

PANASONIC LX2

2,1

CANON S3 IS

Taille des pixels (µm)

CANON SD950

1,9

SONY H30

1,87

SONY W300

1,8

SONY H50

1,78

2,0

SONY H7

1,76

CANON G7

1,97

PANASONIC FZ18

1,76

PANASONIC FZ50

1,97

CANON G10

1,72

* 1 µm = 1 micromètre = 0,001 millimètre 52

P R A T I Q U E

P H O T O

S O L U T I O N

M A G A Z I N E


Malheureusement, la taille des pixels a un effet direct sur plusieurs constituants de la qualité d’une image. Résultat : une perte de qualité, qui sera visible à différents niveaux.

La capacité du « puits » Si l’on désirait calculer la quantité de pluie qui tombe sur un terrain, il serait préférable d’utiliser des contenants de grande capacité sinon, dès que l’un d’eux serait plein, il déborderait. L’information en excès se répandrait dans les autres contenants, ce qui fausserait les données que l’on cherchait à récolter. Il en va de même pour la capacité d’absorption d’un pixel : plus celui-ci est petit, plus l’information a tendance à déborder sur les photosites environnants (on parle alors de « blooming »). En temps de tempête (lire « situation de lumière à haut contraste »), plus les « puits » sont grands, plus l’information sera juste. La capacité du puits a un effet direct sur le ratio signal-bruit et la plage dynamique. Capacité du puit (électrons)

Plage dynamique f/stops

Ratio

ISO 100

12

3000:1

ISO 200

11

2000:1

ISO 400

10

1000:1

ISO 800

9

500:1

ISO 1600

8

250:1

Le gain unitaire Il indique la plus haute sensibilité réellement utile; celle-ci précise le plafond au-delà duquel de plus hautes sensibilités n’ajoutent plus grand-chose, surtout si l’on compare le faible gain additionnel à la perte au niveau de la plage dynamique. Le gain unitaire prend en compte deux facteurs : l’efficacité quantique (je vous fais grâce de savantes descriptions) et la quantité totale de photons convertis dans un pixel. Et ici, encore une fois, la taille des pixels demeure un élément-clé.

CANON EOS 5D/EOS 1D MARK II

80 000

CANON EOS 5D MARK II

66 000

NIKON D3

65 000

CANON REBEL XT

44 000

NIKON D3

3 000

NIKON D300

42 000

CANON EOS 1D MARK III

1 900

CANON EOS 50D

28 000

CANON EOS 5D/5D MARK II

1 600

CANON EOS 1D MARK II

1 300

NIKON D300

1 100

CANON REBEL XT

1 000

Le ratio signal-bruit Le signal, c’est l’information photographique recherchée, et le bruit, une variable non désirée, un peu comme le bruit de fond lors de l’écoute d’un microsillon en vinyle. Bien sûr, on cherche à obtenir la meilleure qualité de signal tout en maintenant le bruit à son plus bas niveau possible. Le ratio signal-bruit est influencé directement par la capacité du puits, donc par la taille du pixel. Bien sûr, augmenter la sensibilité ISO contribue à faire baisser le ratio.

La plage dynamique C’est la capacité d’analyser correctement les situations de prise de vue possédant de grands écarts de contraste en conservant le plus de détails possible dans les hautes et les basses lumières. Encore une fois, la taille des photosites joue un rôle de premier ordre : plus grande est la surface, plus large sera la plage dynamique. Une diapositive pouvait enregistrer un écart d’à peu près 8 stops de luminosité (un écart de contraste de 256:1). Avec la venue des convertisseurs analogique/numérique de 14 bits des nouveaux boîtiers reflex, on voit cet écart de contraste dépasser les 14 stops, soit 16 000:1! Encore une fois, cette capacité de rétention de l’information dépend directement de la taille des pixels (et non de leur quantité!). Petit détail à noter par rapport à la plage dynamique : elle tend à diminuer au fur et à mesure de l’augmentation de l’ISO. Prenons pour exemple le Nikon D200 :

P R A T I Q U E

P H O T O

S O L U T I O N

M A G A Z I N E

Gain unitaire (ISO)

CANON EOS 50D

900

NIKON D200

800

Une conclusion s’impose Il devient évident maintenant, à ce niveau de mes recherches, que la taille des photosites influence grandement le rendu d’une image, que ce soit au niveau de la plage dynamique, du bruit ou de la sensibilité ISO. En fait, les seuls avantages de posséder 15 ou 21 Mpx restent la capacité de pouvoir agrandir sur papier sans percevoir la pixellisation et la définition de l’image... à condition qu’elle ne soit pas entachée des problèmes inhérents à la taille des pixels! La surface des photosites seule ne détermine pas la qualité d’une image : c’est un critère parmi tant d’autres. La qualité de l’optique demeure primordiale, ainsi que la justesse de l’exposition et la gestion des couleurs. Mais il est important de bien choisir son capteur d’images en fonction de ses besoins. Situations de lumières contrastées, photographie par faible lumière ambiante, astrophotographie : préférez de larges photosites à un grand nombre de pixels qui ne fait que flatter l’ego.

53


PRATIQUE

Photo 101 Étoiles filées par Younes Bounhar

Les photos de ciel nocturne parsemé de traînées d’étoiles suscitent souvent l’émerveillement et l’inévitable question : comment as-tu fait ça? Pourtant, à bien y voir ce n’est pas si compliqué. Voici donc un petit guide du débutant pour vous lancer dans de nouvelles aventures nocturnes. Côté équipement Avant de partir, voici une liste d’articles à avoir sur vous : un trépied, un déclencheur souple, plusieurs piles chargées, une lampe frontale, une lampe de poche et/ou un flash, des vêtements chauds, et pour vous divertir, un livre, un lecteur mp3 et des trucs à grignoter! Bien que des objectifs « rapides », possédant une ouverture maximale de f/2,8, soient préférables afin de mieux voir au travers du viseur et de diminuer les temps de pose, ils ne sont pas essentiels. Un détail à ne pas négliger : même si un marqueur indique la position « infini » sur les objectifs (∞), il ne correspond pas toujours exactement avec la mise au point à l’infini. Il faut donc le tester de façon empirique avant qu’il ne fasse noir. Il est par ailleurs prévoyant de vous assurer que vous connaissez le chemin du retour, car si un endroit peu paraître

54

accessible durant le jour, vos repères seront moins nombreux et plus difficiles à trouver une fois la nuit tombée.

Côté ciel Afin de maximiser vos chances de succès, il vous faut aussi prendre certains éléments en considération. Il faut savoir que la pollution lumineuse, bien que peu perceptible à l’oeil humain, est très présente autour des grandes villes et affecte grandement la photographie du ciel et des étoiles. Il est donc essentiel de s’éloigner autant que possible des centres urbains. Par ailleurs, pour vous assurer d’avoir autant d’étoiles que possible, il est important d’attendre au moins 45 minutes après le coucher du soleil et/ou de s’arrêter 45 minutes avant son lever. Il faut aussi privilégier les nuits sans lune. Une nuit de pleine lune, par sa

P R A T I Q U E

P H O T O

S O L U T I O N

M A G A Z I N E


brillance, va limiter votre exposition à quelques minutes au plus, alors que des temps de pose dépassant la demi-heure (voire quelques heures) sont nécessaires afin de capter de longues traînées d’étoiles. Côté météo, il est bien sûr primordial de prévoir des sorties par temps sans nuages.

CE SONT LES ÉTOILES QUI OFFRENT LE SPECTACLE SUR LES PHOTOS, MAIS IL NE FAUT PAS NÉGLIGER LE CADRAGE. IL EST DONC IMPORTANT D’INCLURE DES ÉLÉMENTS INTÉRESSANTS EN AVANT-PLAN. Composition Ce sont les étoiles qui offrent le spectacle sur les photos, mais il ne faut pas négliger le cadrage. Il est donc important d’inclure des éléments intéressants en avant-plan. Une astuce pour faire ressortir ces éléments est de les éclairer avec une lampe de poche ou un flash. L’expérimentation est votre seule alliée pour déterminer la durée et la puissance de l’éclairage à appliquer. De plus, assurez-vous que vos avant-plans sont nets en les situant à plus de 10 ou 20 pieds de votre objectif; en photo nocturne, on est souvent obligé de choisir une grande ouverture de diaphragme, réduisant ainsi la profondeur de champ. Si vous désirez produire des traînées concentriques, il faut inclure l’étoile Polaire dans votre composition.

ensuite la sensibilité entre 100 et 400 ISO, on fixe le diaphragme à f/5,6 ou f/8 et on calcule le temps d’obturation requis à partir des données recueillies lors de la prise de vue à 3200 ISO. S’il vous faut 30 s à f/2,8 à 3200 ISO, cela équivaut à une exposition de 64 min à f/5,6 à 100 ISO (une différence de sept stops). Pour vous aider à déterminer la durée idéale de votre exposition, il faut garder en tête que le mouvement apparent des étoiles dans le ciel dépend de la longueur focale choisie : quelques secondes sont suffisantes à 300 mm, alors qu’à 14 mm, plusieurs minutes sont nécessaires. Un autre facteur affectant le choix du temps de pose est le facteur « bruit » : plus votre exposition est longue, plus le bruit s’accumule. On pourrait donc être tenté, afin de diminuer le temps de pose, d’augmenter la sensibilité ISO pour compenser, mais là aussi on court le même risque. Il s’agit donc juste de trouver le bon compromis entre ISO, obturation et bruit. Je vous recommande de plus de ne pas utiliser la fonction de réduction de bruit de votre appareil. Celle-ci utilise et vide inutilement vos piles : une exposition de 30 min nécessitera en fait une heure si la fonction de réduction de bruit est activée. Ces consignes ne sont que des points de départ pour réaliser des photos d’étoiles. Chaque situation est unique, il faut donc faire de multiples essais d’exposition afin d’obtenir d’intéressants résultats.

Exposition En photo nocturne, il n’y a pas de règle en ce qui a trait aux expositions. On peut quand même se simplifier la vie en commençant avec les consignes suivantes : 1) Ouvrir le diaphragme autant que possible (ex : f/2,8) 2) Fixer la sensibilité ISO à 1600 ou 3200 si possible 3) Faire plusieurs essais de temps de pose jusqu’à obtenir l’exposition désirée Je suggère de commencer par un temps de pose de 30 s. Cependant, ces 30 secondes ne sont pas suffisantes pour obtenir de longues traînées. Pour augmenter le temps d’obturation, on ajuste

POUR REPÉRER L’ÉTOILE POLAIRE Le truc le plus connu pour identifier l’étoile Polaire est de d’abord repérer la Grande Ourse, qui est l’une des constellations les plus faciles à trouver. Ensuite, en vous servant de deux étoiles constituant un des côtés du « chaudron » comme pointeurs, continuez la ligne imaginaire qui passe entre elles et poursuivez-la vers le haut d’environ cinq fois la distance les séparant. Vous arriverez tout près de l’étoile Polaire.

P R A T I Q U E

P H O T O

S O L U T I O N

M A G A Z I N E

55


PRATIQUE

Nouvelle perspective IMAGE ORIGINALE ÉTAPE 2 Grâce au Tampon de duplication (Clone Stamp Tool) et au © JoHn trudeau

Correcteur (Patch Tool), nous avons ensuite procédé au « nettoyage » de certaines imperfections et éléments gênants, notamment une branche dans le coin supérieur gauche.

PHOTOGRAPHE : John Trudeau ENDROIT : Parc National Acadia, Maine, É.-U. APPAREIL : Nikon F-801s et film Tri-Max-100 de Kodak COMMENTAIRE : Cette photo a été prise au Parc National Acadia dans le Maine, j’ai pensé vous l’envoyer pour avoir vos commentaires. C’est une image intéressante qui peut être grandement améliorée seulement grâce au recadrage. Ici, pour recadrer, nous nous sommes principalement basés sur l’élimination des éléments périphériques inintéressants ou « parasites ». Nous avons utilisé Photoshop CS4, mais tout logiciel de retouche permet d’obtenir les mêmes résultats.

ÉTAPE 3 Un ajustement de la netteté a été appliqué grâce au filtre Netteté optimisé (Smart Sharpen). Pour cet exemple, un réglage à 55 % avec un radius de 1,0 donne un bon résultat.

ÉTAPE 1 Un premier recadrage sommaire élimine la majeure partie des éléments « parasites » de l’image, soit l’arbre (une masse sombre inutile) et la maison à droite de l’image, ainsi que la route et les voitures dans le haut. Le côté gauche de l’image a été légèrement déplacé de façon à éliminer le bout de la branche qui dépassait sous la ligne médiane. Quant au bas, il suffisait de recadrer afin de conserver un peu le même ratio, mais en ne coupant aucun élément important et en évitant de déséquilibrer le contenu.

Envoyez vos images à perspective@photosolution.ca en suivant les indications suivantes : • Maximum d’une image par mois; • Dans le message, indiquez clairement votre nom, adresse, numéro de téléphone et le titre de votre image. Vous pouvez également fournir les données techniques que vous aurez sous la main (appareil, objectif, vitesse d’obturation, ouverture, type de lumière, ajustements appliqués; 50 mots maximum) ainsi qu’une description de votre image, incluant les résultats désirés, les problèmes techniques ou de composition éprouvés et de quelle façon vous voulez que votre image soit améliorée (100 mots maximum); • Format JPEG seulement. 3 Mo maximum. Dimensions : de 1800 à 3000 pixels de large.

56

P R A T I Q U E

P H O T O

S O L U T I O N

M A G A Z I N E


ÉTAPE 4 Ensuite, un ajustement des niveaux (Levels) appliqué à

ÉTAPE 5 Un dernier nettoyage à l’aide du Correcteur (Patch Tool)

l’ensemble de l’image et un autre, un peu plus prononcé, appliqué localement à l’aide d’un masque à la plage, pour l’éclaircir légèrement, et à la forêt, pour l’assombrir, rehaussent le contraste et améliorent la densité.

fait disparaître un autre bout de branche qui n’était pas utile à l’image du coin supérieur gauche. Cette retouche peut sembler anodine, mais cette branche brisait une ligne imaginaire de la composition qui longe la plage et se termine à gauche avec la ligne de la forêt.

Pour plusieurs, le recadrage s’effectue selon la règle des tiers — celle-ci place les éléments principaux d’une image sur l’un des quatre points d’intersection créés par les lignes des tiers. Mais, enfreindre cette règle (en plaçant son sujet principal en plein centre, par exemple) peut également donner d’excellents résultats!

© JoHn trudeau

IMAGE FINALE

Un dernier recadrage a été minutieusement appliqué afin d’éliminer les derniers éléments périphériques qui n’apportaient rien à la composition, ceci permettant par le fait même de circonscrire le contenu de l’image. Bien savoir recadrer une image en se basant sur l’élimination des éléments parasites peut faire toute une différence. L’option de prévisualisation de l’outil Recadrage (Crop Tool) est très pratique. En réglant son opacité à environ 90 %, il est possible d’avoir un bon aperçu de ce que donnera le recadrage tout en distinguant les éléments qui seront éliminés. Il ne faut surtout pas hésiter à essayer différentes compositions.

P R A T I Q U E

P H O T O

S O L U T I O N

M A G A Z I N E

57


PRATIQUE

Gadgets et objets de démesure par Jean-François Landry En photographie comme dans d’autres domaines, l’engouement face aux gadgets ne semble pas vouloir dérougir. On voit apparaître chaque jour de par le monde des centaines de babioles insignifiantes, destinées à nous faire dépenser quelques deniers afin de satisfaire un besoin, la plupart du temps, inexistant. Et la facilité d’accès à ces gnognotes qu’offre Internet est loin de nous aider à thésauriser. Ah! pis qu’importe... En période de récession, ce sont ces petits bonheurs fugaces qui nous rendent les yeux brillants et nous accrochent un sourire au visage. Le Bessa III 667 de Voigtläender Plus qu’un bref regard vers l’arrière... un torticolis! Nous sommes en 2009. Le vingt et unième siècle est déjà bien entamé. Pour plusieurs, c’est l’ère de l’informatique, de l’acquisition numérique. Mais pas pour tous! Voigtläender (qui a fêté ses 250 ans d’existence en 2006) refuse de lâcher prise, tel un bulldog anglais accroché au derrière d’un éléphant d’Afrique. Au moment de l’écriture de ces lignes, un Bessa III vient de voir le jour... Boîtier de type « folding » à viseur télémétrique (incluant la correction automatique de la parallaxe), il arrive affublé d’un objectif griffé Héliar de 80 mm f/3, 5 (57° d’angle de vision, en format 6 x 7). Il se charge de films 120/220 et procure des négatifs en format 6 x 6 (56 x 56 mm) et 6 x 7 (56 x 69 mm). Si on ne relevait, ni la présence du « A » sur la molette des vitesses, ni celle de la pile CR2, on pourrait se croire en présence d’un appareil de 1931 remis au goût du jour. Le Bessa III 667 alourdira votre fourre-tout d’un bon kilo, quoique, une fois refermé, il n’occupe que 178 x 109 x 84 mm. La sensibilité du posemètre à pondération centrale repose sur une simple cellule au silicium, mais bon, pour un maigre 3 000 $, il fallait s’attendre à quelques compromis, non? N’empêche, c’est un bel objet, dont la première édition est limitée à 5 000 exemplaires. (Oh, en passant, le Voigtläender Bessa III 667 a un jumeau identique : le Fujifilm GF670, qui est son aîné de quelques mois.) www.voigtlaender.de

Le GPS Image Tracker de Sony Un Genial Photographic System pour les nuls... Rien dans les mains, rien dans les poches... Non, attendez, il est dans ma poche! Le petit GPS de Sony s’y glisse facilement (il ne pèse que 70 g) et réussit presque à se faire oublier. Une fois mis en fonction, il enregistre, à toutes les 15 secondes, votre positionnement GPS, soit le moment et l’endroit exacts où vous vous trouvez sur la planète bleue : longitude et latitude. Une seule pile AA peut lui permettre d’enregistrer vos déplacements pendant 15 heures. Une fois votre journée photographique terminée, vous insérez la carte mémoire de votre appareil (SD ou MemoryStick) dans le GPS pour qu’il intègre les coordonnées GPS à chacune de vos images JPEG (compatibles avec EXIF 2.1 ou ultérieur) ou Raw (exclusivement ceux de Sony), et même à vos séquences vidéos. C’est en mariant l’heure de la prise de vue à celles qu’il retrouve dans son « journal GPS » qu’il peut déterminer avec précision l’endroit de la prise de vue. Il devient ensuite possible d’afficher, à l’aide d’un ordinateur, votre itinéraire photographique complet sur Google Maps à l’aide de logiciels (tous inclus). Grâce à sa mémoire interne, il peut emmagasiner jusqu’à trois mois de données GPS (lors d’une utilisation de 12 heures par jour), ce qui devrait suffire amplement au plus chevronné des techno-voyageurs! www.sonystyle.ca

58

P R A T I Q U E

P H O T O

S O L U T I O N

M A G A Z I N E


Le Scuba Mask HD320 de Liquid Image

Le SpyderCube de Colorvision

Pour descendre sous la surface

Obtenir des couleurs justes, en photographie, relève pratiquement des sciences occultes. Et la présence sur les boîtiers de fonctions alambiquées aide peu à résoudre l’épineux problème de la balance des blancs. L’utilisation de fichier Raw résout une partie du problème, mais le parfait équilibre des blancs repose souvent sur la justesse de l’oeil. Le SpyderCube arrive donc à point nommé. Il suffit d’inclure le bidule sur l’image lors de la prise de vue, puis de se tourner vers un logiciel de retouche afin de lire chacune de ses facettes : blanche, grise (18 %), noire et chrome (pour la lecture des reflets spéculaires). Il devient presque simple de corriger une dominante de couleur, qu’elle soit située dans les hautes ou les basses lumières, et de maîtriser le contraste. Le SpyderCube peut s’accrocher à un objet, se monter sur un trépied, ou reposer tout simplement sur sa base. Sa fabrication en résine hybride (ABS Cycoloy) le rend extrêmement résistant à l’usure et à la décoloration. En photographie, la qualité du rendu des couleurs n’a pas de prix, mais cet objet en possède tout de même un: 90 $. www.datacolor.eu

Lorsque l’équilibre des blancs est sur la balance

Il s’agit ici d’un masque de plongée permettant l’enregistrement vidéo HD 720P (1280 x 720 progressif, à 30 images par seconde, incluant l’enregistrement sonore, compressé en format H.264/AVC), ainsi que la prise de photographies de 5 Mpx (2560 x 1920 pixels, en format JPEG). Le HD320 a la particularité de pouvoir trimballer sa propre source lumineuse (optionnelle), ce qui devient particulièrement utile au-delà de cinq mètres. Une maigre mémoire interne de 64 Mo permet de conserver les données, mais un compartiment pour une carte MicroSD/SDHC (jusqu’à 32 Go) a été prévu. L’objectif est un 8,5 mm f/2,8 et, au vue des images disponibles sur le site, la qualité est plus haute que ce à quoi je m’attendais pour un maigre 275 $. Le Scuba Mask HD320 supporte la pression jusqu’à une profondeur de 35 mètres (115 pieds), mais son grand frère, le HD350, descend au-delà de 100 mètres (330 pieds). Si vous adoptez le Scuba Mask, il est possible qu’en dehors de l’eau, vous ayez l’air d’un extra-terrestre qui n’a pas peur d’avoir l’air tarlais, mais sous l’eau, votre ressemblance avec une baudroie abyssale laissera les animaux aquatiques pantois. www.liquidimageco.com

Une clé USB en forme de EOS 5 D Mark II Beaucoup plus qu’un faux-semblant Voici, pour moi, le gadget qui définit le mieux mon penchant vers la concupiscence : une clé USB en forme de Canon EOS 5 D Mark II! L’objectif 24-105 mm f/4L est la clé USB et le boîtier EOS 5D devient le capuchon. (Il existe par contre une seconde version où c’est le boîtier qui est la clé USB et où l’écran ACL s’illumine lorsqu’il est branché sur l’ordinateur.) L’attention portée aux détails est remarquable. Ces éditions limitées semblent avoir été dessinées exclusivement pour le club Canon de Hong Kong. Ce EOS 5 D Mark II miniature mesure 4 x 5,5 cm et l’objectif ne dépasse pas 5 cm. Technologiquement, cette clé n’a rien de vraiment distinctif : une bête clé USB, disponible en format 2 Go ou 4 Go, avec la seule particularité d’être... très dispendieuse. (Avouez que 150 $ pour une clé USB de 4 Go, c’est un peu hors-norme!) Au fil de mes recherches, je suis aussi tombé sur une version réduite du Canon Rebel XSi, cette fois avec 2 Go de mémoire flash. Si vous êtes bénis, vous trouverez quelquesunes de ces pièces de collection sur eBay à un prix, il va sans dire, rédhibitoire. www.ebay.ca

P R A T I Q U E

P H O T O

S O L U T I O N

M A G A Z I N E

59


PRATIQUE

Élargir son horizon Avec un zoom grand-angle ou ultra grand-angle par Peter K. Burian Bien que les zooms « standards » comprennent des focales se rapprochant de celles des grands-angles, un zoom plus court peut être utile pour tous les types de reflex numérique. C’est le deuxième objectif que la plupart des propriétaires de reflex numériques achètent, étant donné que les objectifs habituellement vendus en kit avec les appareils ne peuvent produire de perspectives spectaculaires. Est-ce que vos objectifs sont trop contraignants? Aimez-vous remplir votre cadre avec un groupe de personnes, l’ensemble d’un bâtiment ou un vaste paysage? Souhaitez-vous créer des effets totalement différents? Si oui, vous êtes mûr pour un zoom qui peut offrir un plus grand angle de vue. Distance focale et compatibilité Lorsque les appareils 35 mm étaient la norme, un objectif 28 mm était considéré comme un véritable grand-angle et un 20 mm comme un ultra grand-angle. Aujourd’hui, la plupart des amateurs de photo possèdent un reflex numérique dont le capteur est beaucoup plus petit que la surface du film 35 mm. Cette différence de surface sensible donne une couverture d’image plus étroite à cause de la réduction du champ angulaire. Ainsi, sur les reflex numériques à petits capteurs, un objectif 28 mm n’est plus un grand-angle et, pour obtenir les mêmes résultats qu’on obtenait avec un 28 mm à l’époque du film, on doit utiliser un objectif 18 mm. Certains reflex numériques emploient un capteur dit « plein cadre » (36 x 24 mm), mais ces derniers sont assez dispendieux (environ 3 100 $ à 8 000 $). Ces modèles incluent les EOS 5D et EOS 1Ds de Canon, les D700, D3 et D3x de Nikon ainsi que l’Alpha A900 de Sony. Ces appareils ne nécessitent pas d’objectifs à très courte focale pour obtenir des images grandangles. À partir de 24 mm, un zoom offre un très grand angle de vue, tandis qu’une focale plus courte que 21 mm donne un véritable ultra grand-angle.

60

À l’instar des reflex 35 mm, les reflex numériques avec capteur plein cadre ont été conçus pour être utilisés avec des objectifs multiformats de grandes dimensions. Si ces zooms peuvent être utilisés avec les reflex numériques dont le capteur est plus petit, il faut ajouter à leur focale un facteur de conversion. Par exemple, il faut multiplier par 1,5x la focale d’un 18 mm pour obtenir les résultats d’un 27 mm. À l’inverse, les reflex numériques plein cadre peuvent être utilisés avec des objectifs plus petits, comme nous allons le voir plus loin, mais avec un sérieux inconvénient. Les objectifs de plus petit format — avec des appellations telles que DX, DC, DT, EF-S ou Di-II — ont été conçus pour convenir aux capteurs de petites dimensions (de 18 x 13,5 mm à 23,6 x 15,8 mm). Parce que ces objectifs n’ont pas besoin de projeter un très grand cercle image, ils sont plus compacts que les objectifs multiformats. Il

est possible d’utiliser un objectif de petit format avec des appareils à grand capteur, mais ceci causera l’assombrissement des bords de l’image (vignettage). Il est bien sûr possible de recadrer afin d’éliminer la zone sombre, mais ceci réduit la composition de l’image de façon importante.

Caractéristiques d’un zoom Chaque objectif contient plusieurs éléments de verre de différents types dans une formule optique destinée à produire un certain niveau de qualité d’image. Idéalement, la conception d’un objectif devrait compenser pour tous les types d’aberrations optiques en vue de produire des photos de calibre professionnel à chaque ouverture. En vérité, seul le meilleur des zooms à courte focale peut donner un tel niveau de qualité, sauf aux ouvertures moyennes comme f/8. Voici certaines technologies et fonctionnalités intéressantes. Optimisation numérique : Pratiquement tous les objectifs AF actuels ont été optimisés pour l’utilisation avec un reflex numérique. Tous bénéficient de traitements multicouches supérieurs sur de nombreux éléments d’optique, ce qui réduit les reflets causés par un capteur très réfléchissant. Certains zooms comptent également des technologies de pointe pour augmenter la luminosité et la netteté, ce qui est particulièrement utile lorsqu’un grand-angle est utilisé à de grandes ouvertures. Certains des plus récents reflex


numériques comptent également une fonction de traitement d’images qui augmente la luminosité dans les coins de l’image, peu importe l’objectif. Éléments de pointe : En cherchant un peu sur Internet, vous serez probablement en mesure de trouver un zoom grandangle ou ultra grand-angle de marque générique offert au même prix qu’un zoom « standard ». Toutefois, les produits de marque, et particulièrement les modèles de calibre professionnel, sont beaucoup plus chers, parce que les objectifs à courtes focales nécessitent des verres de qualité supérieure pour corriger les aberrations en grand-angle. Tous les zooms présentés dans notre tableau en page 62 incluent un ou plusieurs éléments de verre de haute qualité dont la surface est asphérique. Les éléments asphériques (ou AL) sont très efficaces pour corriger les aberrations sphériques et font converger les rayons de lumière vers un point : le plan du capteur (ou plan-film). Ceci réduit le besoin d’utiliser de petites ouvertures pour obtenir une netteté uniforme dans l’ensemble du cadre. En outre, les éléments asphériques peuvent réduire ou éliminer la distorsion du barillet : une courbure des lignes vers l’extérieur près des limites de l’image. Plusieurs zooms comptent également du verre à faible dispersion : SLD (Super Low Dispersion), ED, ELD (Extra-Low Dispersion), LD (Low Dispersion) ou UD (Ultra-low Dispersion). Ces éléments minimisent les aberrations chromatiques et servent à améliorer la netteté, le rendu des couleurs et le contraste. Prenons par exemple deux des plus récents zooms de qualité professionnelle : le Nikon 10-24 mm f/3,5-4,5 compte deux morceaux de verre ED et trois éléments asphériques, tandis que le Sigma 10-20 mm f/3, 5 EX DC HSM comporte trois éléments à faible dispersion et quatre éléments asphériques. Ouverture maximale : Même si une ouverture de f/2,8 est plus utile avec les

P R A T I Q U E

P H O T O

téléobjectifs, quelques zooms grandangles sont également très « rapides ». Une grande ouverture exige un verre de grand diamètre, ce qui augmente les coûts de fabrication. La capacité d’effectuer des prises de vue à de très grandes ouvertures — afin d’obtenir une bonne exposition à une vitesse d’obturation plus rapide — permet d’utiliser des sensibilités plus basses pour réduire le bruit lorsque l’éclairage est faible. Cependant, les objectifs à grandes ouvertures sont encombrants, lourds et coûteux. En outre, un tel zoom n’est pas vraiment utile pour quiconque se sert généralement de petites ouvertures telles que f/16 ou f/22 pour obtenir un maximum de profondeur de champ. Stabilisateur d’images : Les longs zooms, et plus particulièrement les téléobjectifs, possèdent pratiquement tous un système de stabilisation de l’image parce que plus une focale est longue, plus l’effet de grossissement est important, ce qui amplifie également le flou de bougé des appareils. Ceci s’applique moins aux grands-angles puisqu’ils produisent un faible grossissement. En fait, notre tableau ne comprend que deux modèles stabilisés : le VR DX 16-85 mm de Nikon et le EF 24-105 mm IS de Canon tous deux de très bonne qualité. À noter également, certains boîtiers reflex (de Pentax, Olympus et Sony) sont équipés d’un stabilisateur qui fonctionne très bien avec tout type d’objectif. Moteur AF ultrasonique : un nombre croissant de zooms sont équipés de moteurs à ultrasons (parfois appelés Supersonic, Hypersonic ou Silent Wave), on en voit surtout sur les objectifs à monture Nikon étant donné que certains boîtiers Nikon D ne sont pas munis d’un moteur d’entraînement. Un moteur à ultrasons peut fournir une mise au point automatique très rapide et presque totalement silencieuse. C’est un avantage particulièrement utile pour la photo d’action avec téléobjectif, mais qui peut également s’avérer pratique avec un zoom plus court, pour la photographie de rue, par exemple.

S O L U T I O N

M A G A Z I N E

Notre sélection d’objectifs Dans un article comparatif plutôt bref comme celui-ci, il est impossible d’inclure tous les zooms grand-angles de ce monde. Par conséquent, j’ai décidé de ne retenir que trois types. Les objectifs relativement compacts, légers et abordables; tel que le modèle 16-105 mm f/3, 5-5, 6 de Sony. Avec une ouverture maximale relativement petite, il devrait satisfaire les amateurs de photo qui ont l’habitude d’utiliser des ouvertures de f/8 à f/16. Les zooms avec de très courtes focales, comme le 12-24 mm de Sigma, le 10-24 mm de Tamron et le 10-22 mm de Canon, sont idéals pour ceux qui veulent obtenir de superbes images avec un très grand angle de vue. Même s’ils sont très dispendieux, notre tableau comprend également les zooms lourds, robustes et rapides f/2,8, comme le modèle multiplateforme 24-70 mm de Nikon. Un objectif de ce type est parfait pour les prises de vue en basse lumière, plus particulièrement avec les sujets en mouvement. Ces objectifs donnent une qualité d’image très bonne à f/2,8 et superbe à f/4. Ils devraient séduire les professionnels et ceux qui exigent les meilleurs accessoires, surtout ceux qui possèdent des reflex 35 mm ou des reflex numériques plein cadre. Si vous avez l’intention de créer des images qui débordent du cadre habituel ou si vous êtes prêt à développer votre créativité, considérez l’achat d’un zoom ultra grand-angle. Un ultra grand-angle de vue nécessite une certaine expérimentation pour créer des images satisfaisantes, mais lorsque vous vous exercerez, recherchez les sujets les plus intéressants et tentez de trouver des points de vue inhabituels. Certaines prises de vue sembleront déformées ou peu naturelles, mais d’autres seront très dynamiques, voire spectaculaires. Que ce soit pour résoudre les problèmes d’espaces restreints ou pour créer des photos originales, un zoom très court s’avèrera certainement un bon investissement.

61


: Nos 10 favoris MODÈLE

TYPE & FORMULE ANGLE DE TECHNOLOGIE FILTRE DISTANCE DE MISE AU DIMENSION COMPATIBILITÉ OPTIQUE CHAMP (DEGRÉS) AF POINT MIN. & POIDS

MONTURES COMMENTAIRES PRIX (MAGADISPONIBLES SIN)

CANON EF-S 10-22 MM F/3,5-4,5 USM

Reflex num. EOS avec petits capteurs — équivalent 16-35 mm

3 AL, 1 Super UD

107 à 63

Ultrasonique

77 mm

24 cm

84 x 90 mm 385 g

Canon (EF-S seulement)

Très bonne performance, surtout à f/5,6

CANON EF 16-35 MM F/2,8L II USM

Multiformat — Tous les appareils EOS

3 AL haut de gamme

108 à 63

Ultrasonique

82 mm

28 cm

89 x 112 mm 640 g

Canon EF/EF-S

Robuste et étanche — superbe performance

1 800 $

CANON EF 24-105 MM F/4L IS USM

Multiformat — Tous les appareils EOS

2 AL, 1 UD

84 à 23

Ultrasonique

77 mm

45 cm

84 x 107 mm 670 g

Canon EF/EF-S

Bien scellé — superbe performance, surtout aux focales et f/stops moyens

1 370 $

NIKON AF-S 24-70 MM F/2,8G ED

Multiformat — Tous les reflex num. et 35 mm

2 ED, 2 AL

84 à 34

Silent Wave (Ultrasonique)

77 mm

38 cm

83 x 133 mm 900 g

Nikon (compati- Bien scellé, très ble avec reflex robuste — perfornum. Fujifilm) mance exceptionnelle

NIKON DX 16-85 MM F/3,5-5,6 G ED VR II

Surtout reflex num. avec petits cap2 ED, 3 AL teurs — équivalent 24-127,5 mm

83 à 18,5

Silent Wave (Ultrasonique)

67 mm

38 cm

72 x 85 mm 485 g

Nikon (compati- Nouveau — très ble avec reflex bon à 17 mm, num. Fujifilm) surtout à f/8

OLYMPUS ZUIKO DIGITAL 7-14 MM F/4ED

Reflex num. avec petits capteurs — équivalent 14-28 mm

1 AL, 1 ED/AL, 2 Super ED

114 à 75

Conventionnel

N/D

25 cm

87 x 120 mm 780 g

Résiste aux Four Thirds (Olympus, Lumix éclaboussures — superbe qualité et Leica) d’image

OLYMPUS ZUIKO DIGITAL 9-18 MM F/4-5,6 ED

Reflex num. avec petits capteurs — équivalent 18-36 mm

1 ED, 2 AL

100 à 62

Conventionnel

72 mm

25 cm

80 x 73 mm 275 g

Four Thirds Très bonne (Olympus, Lumix performance et Leica)

OLYMPUS ZUIKO DIGITAL 12-60 MM F2,8-4 SWD

Reflex num. avec petits capteurs — équivalent 24-120 mm

2 ED, 1 AL/ED, 1 AL 84 à 20

Supersonique

72 mm

25 cm

80 x 99 mm 575 g

Four Thirds Excellent, en tous (Olympus, Lumix points et Leica)

PANASONIC LUMIX VARIO G 7-14 MM

Reflex num. avec petits capteurs — équivalent 14-28 mm

4 ED, 2 AL

114 à 75

Conventionnel

N/D

25 cm

83 x 70 mm 300 g

Appareils Micro Four Thirds seulement

Nouveau — devrait produire une superbe qualité d’image

PENTAX DA 12-24 MM F/4 ED AL IF

Reflex num. avec petits capteurs — équivalent 18-36 mm

1 ED, 2 AL

99 à 61

Conventionnel

77 mm

30 cm

84 x 88 mm 430 g

Pentax numérique

Très bon à 14-24 mm et f/5,6

750 $

PENTAX DA*16-50 MM F/2,8 ED AL IF SDM

Reflex num. avec petits capteurs — équivalent 24-75 mm

2 ED, 3 AL

83 à 31,5

Supersonique

77 mm

30 cm

84 x 99 mm 565 g

Pentax numérique

Résiste aux intempéries — excellent à f/5,6

900 $

SIGMA 10-20 MM F/3,5 EX DC HSM

Reflex num. avec petits capteurs — équivalent 15-30 mm

2 ELD, 1 SLD, 4 AL

102 à 64

Hypersonique

82 mm

24,9 cm

87 x 88 mm poids N/D

Canon, Nikon, Pentax, Sigma et Sony

Nouveau et amélioré — ancien modèle excellent à f/5,6

760 $

SIGMA 12-24 MM F/4,5-5,6 EX DG AL HSM

Multiformat — Tous les reflex num. et 35 mm

4 SLD, 3 AL 122 à 84

Hypersonique — Conventionnel en Arrière 28 cm montures Pentax (gélatine) et Sony

87 x 103 mm 600 g

Canon, Nikon, Pentax, Sigma et Sony

Très bon à 13-24 mm, surtout à f/8 — très grand angle

1 090 $

SIGMA 24-70MM F/2,8 EX DG HSM

Multiformat — Tous les reflex num. et 35 mm

1 ELD, 2 SLD, 3 AL

84 à 34

Hypersonique

82 mm

32 cm

87 x 95 mm 790 g

Canon, Nikon, Pentax, Sigma et Sony

Nouveau — ancien modèle excellent à f/4

1 350 $

104 à 76

Conventionnel

77 mm

25 cm

83 x 81 mm 360 g

Sony/Maxxum numérique

Très bon, surtout à 14-18 mm et f/8

800 $

1 Super ED, 108 à 63 1 ED, 3 AL

Supersonique

77 mm

28 cm

83 x 114 mm 860 g

Sony/Maxxum

Très robuste — superbe en tous points

880 $

1 900 $

780 $

2 100 $

630 $

1 100 $

1 499 $

Surtout pour reflex

SONY DT 11-18 MM num. avec petits 1 ED, 3 AL capteurs — équiF/4,5-5,6 valent 16,7-27 mm

62

SONY CARL ZEISS 16-35 MM F/2,8

Multiformat — Tous les reflex Sony et Maxxum

SONY DT 16-105 MM F/3,5-5,6

Surtout pour reflex num. avec petits capteurs — équi- 1 ED, 2 AL valent 24-157 mm

83 à 15

Conventionnel

62 mm

40 cm

72 x 83 mm 470 g

Sony/Maxxum numérique

Meilleur au grandangle, surtout à f/8

SONY CARL ZEISS 24-70 MM F/2,8

Multiformat — Tous les reflex Sony et Maxxum

2 ED, 2 AL

84 à 34

Supersonique

77 mm

34 cm

83 x 111 mm 995 g

Sony/Maxxum

Très robuste — exceptionnel en tous points

TAMRON 10-24 MM F/3,5-4,5 DI II LD AL IF

Reflex num. avec petits capteurs — équivalent 15-36 mm approx.

1 Index élevé, 2 LD 4 AL

108 à 60

Conventionnel (AF compatible à 77 mm tous les reflex num. de Nikon)

24 cm

83 x 87 mm 406 g

Canon et Nikon (bientôt Pentax et Sony)

Nouveau — bonne performance, surtout grand-angle et f/8

760 $

TOKINA AT-X PRO SD 12-24 MM F/4 IF DX

Reflex num. avec petits capteurs — équivalent 18-36 mm approx

2 AL

99 à 61

Conventionnel (AF compatible à 77 mm tous les reflex num. de Nikon)

30 cm

84 x 90 mm 570 g

Canon et Nikon numérique

Très bon, surtout à 13-22 mm, f/5,6

740 $

P R A T I Q U E

P H O T O

S O L U T I O N

2 000 $

700 $

1 800 $

M A G A Z I N E


PRATIQUE

Nouveautés photo par Peter K. Burian

REFLEX NUMÉRIQUES

Le plus grand salon annuel de photographie au monde, le PMA 2009, se tient chaque année à Las Vegas, au Nevada. Étant donné le grand nombre de produits qui y sont présentés, cette chronique inclut une sélection des ceux qui offrent le plus grand intérêt. Parmi ceux-ci, on compte moins de reflex numériques que prévu, mais d’autres modèles avaient déjà été annoncés, dont ceux qui sont inclus dans le numéro de juillet dernier. Parmi les nouvelles intéressantes, Panasonic a dévoilé son tout dernier appareil Micro Four Thirds. Ce n’est pas un reflex, mais le GH1 offre un viseur TTL et accepte les objectifs interchangeables. Les adeptes de l’argentique seront heureux de constater la sortie de quelques nouveaux objectifs multiplateformes compatibles aux reflex 35 mm. Aussi, Kodak a lancé une version 120 (moyen format) de leur film négatif couleur à grain très fin et haute saturation Ektar 100, tandis que Fujifilm présentait son nouveau système Instax 200.

CANON EOS DIGITAL REBEL T1I CAPTEUR: CMOS • 15,1 MPX OBJECTIFS: EF ET EF-S • FC 1,6X ACL/VISEUR: 3 PO • OPTIQUE ISO: 100-12800 CARTES MÉMOIRE: CF • COMPATIBLE UDMA DIMENSIONS/POIDS: 129 X 98 X 62 MM • 480 G

AF: 9 POINTS • DEUX MODES AF EN LIVE VIEW AVEC DÉTECTION DES VISAGES MESURES: ÉVALUATIVE 35 ZONES • CW • SPOT 4 % • ZONE PARTIELLE 9 % MODES: P • A • S • M • AUTO • AUTO CRÉATIF • PLUSIEURS MODES SCÈNE RAFALES: 3,4 I/S FORMATS: JPEG • RAW • JPEG + RAW • QUICKTIME MOV FONCTIONS ET RÉGLAGES: TRÈS ÉLABORÉS

Bénéficiant des technologies développées pour les reflex numériques haut de gamme de Canon—dont la capture vidéo—l’EOS-T1i est aussi compact que l’EOS XSi, mais sa résolution est beaucoup plus élevée et il reprend certaines fonctionnalités du 50D. Celles-ci incluent le processeur DIGIC 4, la navigation Quick Control, quelques fonctions supplémentaires et une plus grande polyvalence avec certains réglages.

REFLEX NUMÉRIQUES

Prix: 999 $ boîtier seulement (magasin)

www.canon.ca

OLYMPUS E-620 CAPTEUR: LIVEMOS • 12,3 MPX OBJECTIFS: FOUR THIRDS • FC 2X ACL/VISEUR: 2,7 PO, ARTICULÉ • OPTIQUE ISO: 100-3200 CARTES MÉMOIRE: XD • CF • COMPATIBLE UDMA DIMENSIONS/POIDS: 130 X 94 X 60 MM • 475 G

AF: 7 POINTS • AF-S • AF-C • DÉTECTION DES VISAGES MESURES: ESP 49 ZONES • CW • 3 OPTIONS SPOT MODES: P • A • S • M • AUTO • 16 MODES SCÈNE • 6 FILTRES ARTISTIQUES RAFALES: 4 I/S FORMATS: JPEG • RAW • RAW + JPEG FONCTIONS ET RÉGLAGES: TRÈS ÉLABORÉS

Bien plus compact que l’E-30, ce nouveau reflex compte plusieurs des fonctions développées pour cet appareil semi professionnel, dont le réglage des basses lumières et les filtres artistiques disponibles à la prise de vue. L’appareil est compatible à la poignée HLD-5 et aux flashs TTL sans fil de la gamme FL. C’est également le premier reflex dont les commandes sont éclairées, ce qui est très utile dans la pénombre.

REFLEX NUMÉRIQUES

Prix: 649 $ boîtier seulement (magasin)

www.olympuscanada.com

PANASONIC LUMIX DMC-GH1 CAPTEUR: LIVEMOS • 12,1 MPX OBJECTIFS: MICRO 4/3 (4/3 AVEC ADAPTATEUR) ACL/VISEUR: 3 PO, ARTICULÉ • ÉLECTRONIQUE ISO: 100-3200 CARTES MÉMOIRE: SD/SDHC DIMENSIONS/POIDS: 124 X 90 X 45 MM • 385 G

AF: 23 POINTS • AF-S • AF-C • DÉTECTION DES VISAGES MESURES: ÉVALUATIVE 144 ZONES • CW • SPOT MODES: P • A • S • M • AUTO INTELLIGENT • 25 MODES SCÈNE • VIDÉO HD RAFALES: 3 I/S FORMATS: JPEG • RAW • RAW + JPEG • M-JPEG • AVCHD LITE FONCTIONS ET RÉGLAGES: TRÈS ÉLABORÉS

Le second appareil Lumix à utiliser un miroir reflex, ou pentaprisme, le GH1 inclut un processeur Venus Engine HD à deux CPU. La capture vidéo HV, avec son stéréo, est très polyvalente grâce, entre autres, aux options AF-S et AF-C et au réglage de l’ouverture et de la vitesse d’obturation. L’objectif stabilisé 14-140 mm f/4-5,8 OIS (équivalent 28-280 mm Asph/ED) vendu avec l’appareil offre une mise au point silencieuse et extrêmement rapide lors des prises de vue en mode AF avec suivi des sujets.

Prix: 1 899 $ avec objectif 14-140 mm OIS (magasin) P R A T I Q U E

P H O T O

S O L U T I O N

M A G A Z I N E

www.panasonic.ca 63


REFLEX NUMÉRIQUES

PENTAX K-7 CAPTEUR: CMOS • 14,6 MPX OBJECTIFS: PENTAX AF • MONTURES K ET À VIS ACL/VISEUR: 3 PO • OPTIQUE ISO: 100-1600 CARTES MÉMOIRE: SD/SDHC DIMENSIONS/POIDS: 131 X 97 X 72 MM • 670 G

AF: 11 POINTS • AF-S • AF-C • DÉTECTION DES VISAGES MESURES: ÉVALUATIVE 77 ZONES • CW • SPOT MODES: P • A • S • M • AUTO • HDR • EXPOSITIONS MULTIPLES RAFALES: 5,2 I/S FORMATS: JPEG • RAW • RAW + JPEG • M-JPEG FONCTIONS ET RÉGLAGES: TRÈS ÉLABORÉS

Comptant plusieurs améliorations par rapport au K20D, le reflex semi professionnel K-7 de Pentax est plus rapide et offre une résolution plus élevée, le tout dans un boîtier en alliage de magnésium qui résiste au froid et aux intempéries sur un châssis métallique. Le pentaprisme est plus grand (couverture à 100 %), ainsi que l’écran ACL. Le système AF et le stabilisateur ont également été améliorés et Pentax a ajouté un mode vidéo HD (en Live View), ainsi que quelques nouvelles fonctionnalités pour un maximum de polyvalence.

COMPACTS NUMÉRIQUES

Prix: 1 599 $ boîtier seulement (magasin)

www.pentax.ca

CANON POWERSHOT SX1 IS CAPTEUR: CMOS • 10 MPX OBJECTIF: 28-560 MM STABILISÉ ACL/VISEUR: 2,8 PO, ARTICULÉ • ÉLECTR. ISO: 100-1600 CARTES MÉMOIRE: SD/SDHC DIMENSIONS/POIDS: 128 X 88 X 88 MM • 585 G

AF: ULTRASONIQUE • 9 POINTS • AF-S • AF-C • DÉTECTION DES VISAGES MESURES: ÉVALUATIVE MULTIZONE • CW • SPOT MODES: P • A • S • M • AUTO • PLUSIEURS MODES SCÈNE RAFALES: 4 I/S FORMATS: JPEG • RAW • RAW + JPEG • QUICKTIME MOV FONCTIONS ET RÉGLAGES: ÉLABORÉS

Très populaire en Europe, le SX1 IS est enfin disponible ici et sera probablement un très bon vendeur grâce à ses nombreuses fonctionnalités et son mode rafale ultra rapide. Les plus expérimentés apprécieront le mode Raw et les différents réglages, tandis que les novices devraient obtenir de superbes photos à l’aide des fonctions automatiques avancées. Ce modèle inclut les plus récentes technologies de Canon comme le processeur DIGIC 4, un moteur AF ultrasonique et la détection des visages avancée.

COMPACTS NUMÉRIQUES

Prix: 729 $ (magasin)

www.canon.ca

FUJIFILM FINEPIX S1500FD CAPTEUR: CCD • 10 MPX OBJECTIF: 33-396 MM STABILISÉ ACL/VISEUR: 2,7 PO • ÉLECTRONIQUE ISO: 64-1600 (6 400 À 3 MPX) CARTES MÉMOIRE: XD • SD/SDHC DIMENSIONS/POIDS: 103 X 73 X 68 MM • 324 G

AF: MULTIPOINT • AF-S • AF-C • DÉTECTION DES VISAGES MESURES: ÉVALUATIVE 256 ZONES MODES: P • A • S • M • AUTO • 14 MODES SCÈNE, DÉTECTION INTELLIGENTE RAFALES: 1,4 I/S (3,3 À 5 MPX) FORMATS: JPEG • AVI MOTION JPEG FONCTIONS ET RÉGLAGES: ÉLABORÉS

Étonnamment abordable pour un appareil « super-zoom » avec mise en point en continu et technologies de pointe, ce modèle de Fujifilm est idéal pour les familles dont les enfants participent à des activités sportives. Semblable à un reflex par son style et ses commandes, cet appareil utilise quatre piles AA dans une grande poignée pratique. Le tout demeure toutefois plutôt compact.

COMPACTS NUMÉRIQUES

Prix: 280 $ (magasin)

www.fujifilm.ca

SONY CYBERSHOT DSC-HX1 CAPTEUR: EXMOR CMOS • 9 MPX OBJECTIF: 28-560 MM ASPH/ED STABILISÉ ACL/VISEUR: 2,7 PO, ARTICULÉ • ÉLECTRONIQUE ISO: 125-3200 CARTES MÉMOIRE: SD/SDHC DIMENSIONS/POIDS: 114 X 83 X 92 MM • 435 G

AF: 9 POINTS • AF-S • AF-C • DÉTECTION DES VISAGES MESURES: MULTIZONE • CW • SPOT MODES: P • A • S • M • AUTO • MODES SCÈNE, DÉTECTION INTELLIGENTE RAFALES: 10 I/S FORMATS: JPEG • MPEG 4 HD MOTION JPEG FONCTIONS ET RÉGLAGES: ÉLABORÉS

Ce modèle «super-zoom» a reçu beaucoup d’attention en raison de son mode de « balayage panoramique ». Prenez 25 images grand-angles tout en effectuant des mouvements panoramiques avec l’appareil et le processeur les fusionnera automatiquement pour donner une photo panoramique de 7152 x 1080 pixels sur 224 degrés. Cet appareil de Sony est aussi incroyablement rapide en mode conventionnel et peut effectuer de nombreuses prises de vue à 9 Mpx à un foudroyant 10 i/s.

OBJECTIFS

Prix: 599 $ (magasin)

www.sonystyle.ca

NIKON AF-S 10-24 MM F/3,5-4,5G ED COMPATIBILITÉ: REFLEX NUMÉRIQUES NIKON DX FORMULE OPTIQUE: 14 ÉLÉMENTS, DONT 2 VERRES ED ET 3 ASPH. MISE AU POINT: MF • AF • MOTEUR SILENT WAVE ANGLE DE CHAMP: 109 À 61 DEGRÉS FILTRE: 77 MM DISTANCE DE MISE AU POINT MIN.: 0,24 M DIMENSIONS/POIDS: 82,5 X 87 MM • 460 G ACCESSOIRES: PARE-SOLEIL INCLUS AUTRE: MISE AU POINT INTERNE • DIAPHRAGME CIRCULAIRE • RÉGLAGE MANUEL EN MODE AF

Un objectif haut de gamme (équivalent 15-36 mm) avec moteur Silent Wave/AF-S (ultrasonique) intégré, ce zoom ultra grand-angle vise d’abord les propriétaires de reflex numériques avec capteur de format DX. Il peut cependant être utilisé avec les reflex plein cadre de Nikon en mode DX-Crop et en plus basse résolution.

Prix: 1 099 $ (magasin) 64

www.nikon.ca P R A T I Q U E

P H O T O

S O L U T I O N

M A G A Z I N E


OBJECTIFS

PANASONIC LUMIX VARIO G 7-14 MM F/4 COMPATIBILITÉ: MICRO FOUR THIRDS (ÉQUIVALENT 14-28 MM) FORMULE OPTIQUE: 16 ÉLÉMENTS, DONT 4 VERRES ED ET 2 ASPH. MISE AU POINT: MF • AF ANGLE DE CHAMP: 74 À 114 DEGRÉS FILTRE: N/D DISTANCE DE MISE AU POINT MIN.: 0,25 M • GROSSISSEMENT 0,15X DIMENSIONS/POIDS: 83 X 70 MM • 300 G ACCESSOIRES: PARE-SOLEIL INCLUS AUTRE: DIAPHRAGME CIRCULAIRE

Le plus court objectif du système Micro Four Thirds, ce zoom de calibre professionnel offre un véritable super grand angle de vue, il ne peut donc être utilisé avec des filtres. Il n’inclut pas de stabilisateur d’image puisque ce n’est pas utile aux objectifs de ce type. Il utilise des traitements multicouches qui réduisent les reflets au minimum et il est compatible au système avancé de détection des contrastes AF des appareils Lumix G et autres modèles Micro Four Thirds à venir.

ACCESSOIRES

Prix: 1 499 $ (magasin)

www.panasonic.ca

CANON PIXMA PRO9500 MARK II TYPE: IMPRIMANTE JET D’ENCRE THERMIQUE ACL: NON IMPRESSION DIRECTE: CARTES MÉMOIRE • COMPATIBLE PICTBRIDGE ZONE D’IMPRESSION MAX.: 13 X 19 POUCES DIMENSIONS: 660 X 355 X 193 MM • 1,42 KG DURÉE DE VIE DES TIRAGES: «DURE DES GÉNÉRATIONS» TECHNOLOGIE: TÊTE D’IMPRESSION FINE • GOUTTELETTES DE 3 PL ET PLUS • 4800 X 2400 DPI ENCRES: 10 ENCRES À BASE DE PIGMENTS LUCIA EN CARTOUCHES INDIVIDUELLES (DONT MAT ET NOIR PHOTO) CARACTÉRISTIQUES: MODE MONOCHROME • CORRECTION DE LA LUMIÈRE AMBIANTE • ALIMENTATION PAPIER À PLAT

Cette nouvelle imprimante professionnelle de Canon est très robuste et offre de nombreuses nouvelles fonctionnalités. Elle est compatible à toute une gamme de médias de différentes marques, dont les papiers Baryta et la toile. Canon a également lancé la Pro9000 Mark II (500 $) avec 6 144 têtes d’impression FINE qui emploie huit encres à base de colorant ChromaLife100. C’est un modèle moins avancé, mais qui est également compatible aux médias de différentes marques, à l’impression 16 bits et qui peut aussi imprimer à partir de fichiers Raw.

ACCESSOIRES

Prix: 1 099 $ (magasin)

www.canon.ca

LOWEPRO MAGNUM 200, 400 & 650 AW TYPE: SACS D’ÉPAULE COULEURS: NOIR MATÉRIAUX: NYLON BALISTIQUE TXP 1200D ET 2000D DIMENSIONS INTERNES/EXTERNES: 35 X 24,5 X 28 CM • 44 X 34 X 33,5 CM (400 AW) CARACTÉRISTIQUES: RABAT CONTRE LA PLUIE AVEC FERMETURE ÉCLAIR • DIVISEURS REMBOURRÉS AJUSTABLES • RABAT ALL-WEATHER INCLUS • COURROIE VERTEBRAL TECH AMOVIBLE ET AJUSTABLE

Versions améliorées des populaires sacs Lowepro de qualité professionnelle, ces modèles sont également appropriés pour les amateurs. Le Magnum 400 AW de dimensions moyennes peut contenir deux reflex numériques et cinq objectifs aussi grands qu’un zoom 70-200 mm f/2,8. La sangle d’épaule est particulièrement impressionnante avec sa forme ergonomique qui utilise une double épaisseur de mousse EVA pour plus de confort.

Prix: N/D

« Je travaille avec des professionnels, j’apprends tous les jours et je me fais des contacts dans le milieu. » Nicolas Gouin CONSEILLER VENDEUR

www.daymen.com

Faites partie d’une équipe qui vous ressemble! Étudiant en photographie ou en cinéma, photographe ou vidéaste souhaitant partager sa passion ou tout simplement amateur de clichés? Un emploi chez Lozeau vous attend! Que vous vouliez partager votre savoir ou mettre à profit vos compétences et votre expérience, Lozeau vous offre la possibilité de vous réaliser dans un environnement alliant équipement professionnel, haute technologie et innovations. Vous obtiendrez également :

VOUS OBTIENDREZ ÉGALEMENT : • • • •

Rabais sur les produits et services • Formations continues Horaire adapté à vos besoins • Assurance groupe et REER collectif Heures de travail garanties • Congés payés Ateliers spécialisés en photographie ou en vidéo gratuits

Nous avons piqué votre curiosité? Que vous soyez ou non à la recherche d’un emploi, permettez-nous de vous connaître! Visitez www.lozeau.com sous la rubrique carrières. 6229, Saint-Hubert Montréal, Québec 514 274 6577 1 800 363 3535

P R A T I Q U E

P H O T O

S O L U T I O N

M A G A Z I N E

65


Morceau choisi

BERNARD GAGNÉ Cette photo a été prise en face de Saint-Fulgencede-l’Anse-aux-Foins, sur les abords de la rivière Saguenay où se rencontrent les eaux douces en provenance du lac Saint-Jean et les eaux salées du Saint-Laurent. Cette aire d’alimentation que l’on appelle « batture » est un passage obligé des bernaches et des oies lors de leur migration, c’est aussi un lieu de rassemblement pour les 250 espèces d’oiseaux répertoriées annuellement. Pentax 645, objectif 150 mm, f/3,5, posemètre Lunasix avec attache télé, film diapo. Note : j’ai choisi une grande ouverture pour mieux isoler mon sujet.

66

T R I B U N E

P H O T O S O L U T I O N

M A G A Z I N E


Illustré avec l’objectif smc PENTAX-DA 18-55 mm f/3,5-5,6 AL WR lui aussi scellé contre l’eau et la poussière.

.

PENTAX, K-7 et smc PENTAX sont des marques de commerce de HOYA CORPORATION. ©2009 HOYA CORPORATION. Tous droits réservés.

PLUS PUISSANT. PLUS RAPIDE. PLUS PETIT. Avec autant de caractéristiques, il n’est pas facile de décrire le K-7 en quelques mots. Le capteur CMOS de 14,6 Mégapixels, l’autofocus à 11 points à champ large et le système de mesure de 77 zones assurent une résolution et une exposition supérieures. La prise de vues en rafale à 5,2 images/s et une vitesse d’obturation jusqu’à 1/8000 s facilitent la photo de sports et d’action et enfin la visée directe Live View et l’enregistrement vidéo en HD viennent compléter un tableau impressionnant. L’un des plus petits de sa catégorie, le boîtier du K-7 en magnésium sur châssis d’acier inoxydable est conçu pour résister aux éléments, au sable et au froid, ce qui permet de photographier sous pratiquement toutes les conditions, tant à l’extérieur qu’à l’intérieur. Découvrez-le plus en détail sur pentax.ca


LE NOUVEAU NIKON D5000

VIDÉO HD

19 MODES SCÈNE

MONITEUR ACL ORIENTABLE

4 VUES PAR SECONDE

REGARDEZ AUTOUR DE VOUS. LA VIE EST BELLE. LE NOUVEAU REFLEX NUMERIQUE NIKON D5000 va changer votre manière de voir le monde, grâce à de sublimes images numériques et une véritable vidéo HD. Son design compact, son moniteur ACL orientable 2,7” et ses 19 modes Scène en font un appareil incroyablement simple d’utilisation. Une cadence rapide de 4 vps en mode continu. La technologie de traitement d’image EXPEED™ génère des couleurs vivantes et des détails riches. Couvert par la garantie deux ans de Nikon Canada*. Pour en savoir plus, rendez-vous chez un détaillant agréé Nikon Canada ou visitez le site nikon.ca/D5000 pour visualiser notre spot publicitaire entièrement tourné avec le D5000. *Acheté chez un détaillant agréé Nikon Canada. La garantie deux ans Nikon Canada s’applique aux reflex numériques. Les objectifs NIKKOR sont couverts par une garantie Nikon Canada de cinq ans.


Photo Solution Septembre 2009