Issuu on Google+

Guyancourt magazine www.ville-guyancourt.fr

Toute l’actualité de votre ville_ N° 458_ 30 mai 2013 _ 1 euro

06_Actualités

10_Acteurs

15_Zoom

LA FÊTE DE LA DANSE

À BONNE ÉCOLE

QUENTIOP EN APPELLE À L’UNION EUROPÉENNE

11 _Dossier

LE COMMERCE DE PROXIMITÉ


 >

Éditorial

© Christian Lauté

02

François Deligné, Maire de Guyancourt Conseiller Général des Yvelines Vice-Président de la C.A. de SQY

Guyancourt magazine N° 458 _ 30 MAI 2013

Le commerce de proximité un atout indispensable

L'équipe municipale s'attache en permanence à favoriser le développement des commerces locaux. C'est une action indispensable qui répond à deux enjeux: n les commerces participent à la dynamique de la commune, ce sont des acteurs d'une économie résidentielle qui fournit plusieurs centaines d'emplois locaux; n les commerces offrent aux habitants et aux entreprises de Guyancourt un service de proximité essentiel à la vie quotidienne. Si ce n'est pas la municipalité qui décide de l'implantation de tel ou tel établissement, elle se préoccupe constamment de créer un environnement favorable à leur installation. Elle veille également à conforter leur attractivité. L'aménagement des espaces publics doit notamment faciliter leur visibilité et leur accessibilité. Pour porter ses fruits, l'action municipale en faveur de nos commerces doit s'inscrire dans la durée.

Ô AOLNL SIEUR

M E LE MAIR 5 4 14 5 01 30 6

François Deligné, vous répondra en direct le mercredi 12 juin de 18 h à 19h30

>

Sommaire 06_ACTUALITÉS

09_ACTEURS

11_DOSSIER

15_ZOOM

16_L’AGENDA

• La Fête de la danse

• Des gens d’ici • À bonne école

LE COMMERCE DE PROXIMITÉ

• Quentiop en appelle à l’Union européenne

• Vendredi 14 juin: Les Doigts de l’Homme • Samedis de juin: Mémoires de quartier

Responsable de la publication : Yves MACHEBŒUF • Secrétariat de rédaction : David HOUDINET - Jean MEYRAND • Rédaction : David HOUDINET - Sarah FERREIRA • PAO : Céline BOCKELMANN • Photos : Christian LAUTÉ - Couverture : Christian LAUTÉ • Maquette : CITIZEN PRESS : 01 77 45 86 86 • Réalisation : Direction de la Communication • Impression : Imprimerie Moderne de l’Est • Tirage : 13 000 exemplaires - Hôtel de Ville de Guyancourt - 14, rue Ambroise Croizat - Centre-Ville - BP 32 - 78 041 Guyancourt - Tél. : 01 30 48 33 33 • N° ISSN : 1274-5804.


Retour en images

<

03

Guyancourt magazine N° 458 _ 30 MAI 2013

UNE COMMÉMORATION SYMBOLIQUE

Juan Rozoff et Fred Wesley

FRED WESLEY ET JUAN ROZOFF: UN EFFET BŒUF Après avoir accueilli Maceo Parker, saxophoniste de renom qui a accompagné James Brown, la Batterie ouvrait ses portes à l’un de ses comparses : Fred Wesley. Ce 24 avril, le célèbre tromboniste jouait devant une salle presque comble et a été, comme toujours, impérial. Il partageait l’affiche avec Juan Rozoff, souvent comparé à un Prince français, qui avait décidé ce soir-là, de la sangle de guitare au chapeau, de remettre l’imprimé léopard au goût du jour. Les deux musiciens se connaissant bien, ils n’ont pas hésité à se retrouver sur scène à l’occasion d’un bœuf pour le plus grand plaisir du public.

© Christian Lauté

© Christian Lauté

© Christian Lauté

© Christian Lauté

Le 8 mai dernier, l’équipe municipale, les habitants et les représentants des fédérations d’anciens combattants ont célébré l’armistice de la Seconde Guerre Mondiale. À l’occasion du Jumelage, Uwe Raab, le maire de Pegnitz a accompagné François Deligné au cimetière (où un hommage a été rendu à Tom Dellar, l’aviateur australien abattu en 1943 au-dessus de Guyancourt) ainsi qu’au monument aux morts. Ces moments solennels étaient forts en symboles : celui de l’amitié franco allemande et du devoir de mémoire.


Retour en images Guyancourt magazine N° 458 _ 30 MAI 2013

ÇA ROULE POUR LE JUMELAGE C’est sous le signe du vélo que Guyancourt et Pegnitz avaient décidé de fêter le Jumelage. Pour l’occasion, un Bavarois est arrivé, escorté sur les derniers kilomètres par François Deligné et Uwe Raab, maires des villes jumelles. De nombreuses rencontres et sorties étaient au programme de ces quelques jours dont le point d’orgue était la grande soirée du jumelage. Le thème portait sur le Paris-Brest-Paris et a permis de réserver quelques surprises aux convives entre drôles de vélos et chansons : « À bicyclette ».

© Christian Lauté

© Christian Lauté

LES ENFANTS EN RÉSIDENCE C’est à la faveur des vacances de printemps que La Ferme de Bel Ébat accueillait la résidence de création du spectacle Les enfants. Menée par Elsa Granat, la douzaine de jeunes comédiens (dont certains avaient déjà participé au spectacle Le seigneur des mouches l’an passé) a préparé assidûment la pièce de théâtre. Après plusieurs mois de travail, la jeune troupe sera montée sur scène les 23 et 24 mai. Bravo à eux!

© Christian Lauté

>

© Christian Lauté

04


Retour en images

<

05

Guyancourt magazine N° 458 _ 30 MAI 2013

CHAMPIONNAT DE PÊCHE

© Christian Lauté

© La Carpe Guyancourtoise

La Carpe Guyancourtoise accueillait les sélections du championnat de France de pêche à la carpe à l'étang du Moulin à vent. La compétition opposait des équipes de 2 pêcheurs durant 72 heures. 4 pêcheurs représentaient le club. Au terme de deux manches (à Guyancourt et à Gassicourt) Miguel Diego et Gilles Franqueville ont été sélectionnés notamment grâce à la capture d’une carpe de 22 kilos. Le poisson a été remis à l’eau après la pesée et une photo souvenir. Bonne chance pour le championnat de France qui se déroulera dans le Tarn.

LES LAURÉATS DE REFLEX RÉCOMPENSÉS

© Christian Lauté

L’exposition Reflex est le rendez-vous des photographes amateurs et met en lumière la pratique de la photo et de la retouche d’images numériques. Lors du vernissage du 25 avril dernier, le public a pu admirer les œuvres exposées. L’exposition donnait aussi lieu à l’organisation un concours dont voici les lauréats. > Prix du jury pour Cécile Meersman avec « Monde inversé » > Prix de la photographie noir et blanc pour Cécile Pizzo avec « Bulles » > Prix de la photographie couleur pour Blandine SchmittChambonneau avec « Réminiscences de cuisine » > Prix de la création numérique pour Cécile Meersman avec « Monde inversé » > Prix du Public, Vincent Bridon avec « Hunters »

FABRICATION D’INSTRUMENTS DE MUSIQUE

© Christian Lauté

Le Centre social Louis-Pasteur proposait de fabriquer des instruments de musique à partir d’objets de récupération. L’atelier mené par l’association Lutherie urbaine a permis aux participants de fabriquer des instruments à vent ou des percussions à partir de bois, tubes en PVC ou bouteilles. De quoi pouvoir commencer un mini concert au son des flûtes à trois sons, des xylophones et autres kazoos.


06

>

Actualités Guyancourt magazine N° 458 _ 30 MAI 2013

© Christian Lauté

L’ÉVÉNEMENT

LA FÊTE DE LA DANSE Pour la première fois, la Fête de la Danse sera organisée à La Ferme de Bel Ébat. Cette année, les associations Contretemps et Rythm & jazz seront à l’honneur. Demandez le programme ! Association Contretemps Vendredi 14 juin à 21 h « Expression libre » (Spectacle ados/adultes) Un thème qui donne, comme son nom l’indique, libre expression chorégraphique à chaque professeur. Ce qui laisse présager une soirée pleine d’originalité, toutes techniques mélangées: ragga, hip hop, classique, moderne, jazz et contemporain. Samedi 15 juin à 18 h « Contes et légendes du monde » (spectacle enfants partie 1: danse classique) Une plongée dans les livres de contes de notre enfance, pour le bonheur des petits et des grands… Ces spectacles seront aussi l’occasion de fêter les vingt ans d’enseignement de Valérie Dorbe, professeure de danse classique, au sein de l’association.

Samedi 15 juin à 21 h « Le voyage d’Ulysse » (spectacle ados/adultes) Pièce chorégraphique résultant d’un travail en commun des quatre professeurs de Contretemps, et de la Cie Meltin’Up. Un voyage dans l’antiquité revisitée. Toutes techniques mélangées: ragga, hip-hop, néo-classique, moderne, jazz et contemporain. Dimanche 16 juin à 14 h « Contes et légendes du monde » (spectacle enfants partie 2: danse jazz et hip-hop) Dimanche 16 juin à 17 h « Contes et légendes du monde » (spectacle enfants partie 1: danse classique) Association Rythm & jazz Dimanche 23 juin à 15 h et 19 h « Millésime 13 »

Rythm & Jazz et ses professeurs Mathilde, Marie, et Carlos ont le plaisir de vous présenter le spectacle Millésime 13. Envie de soleil ou d'évasion? Participez à ce voyage qui vous entraînera au gré des rythmes. L’envoûtement de l'Afrique, la fougue des chœurs gospel, la Commedia dell'arte, la salsa et les danses afro-caribéennes muy caliente de Cuba, les profondeurs de la jungle ou les jardins secrets seront autant de lieux à découvrir. 2013 sera un très bon millésime. Informations/réservations: Tarif unique: 5 € par spectacle. La Ferme de Bel Ébat: 0130483344 / reservation.lafermedebelebat@villeguyancourt.fr Horaires de la billetterie : du mardi au vendredi de 14 h à 18 h et le jeudi jusqu’à 20 h (sauf le 23 mai jusqu’à 18 h).


Actualités

<

07

Guyancourt magazine N° 458 _ 30 MAI 2013

AVIS AUX MUSICIENS !

Recherche groupes pour la Fête de la musique

© Christian Lauté

La Batterie vous ouvre ses portes et offre aux groupes la possibilité de se produire sur scène pour la Fête de la musique. Si votre répertoire est orienté reggae, world music ou encore funk, venez nous faire partager votre univers musical le samedi 22 juin. Pour les intéressés, merci de prendre contact dans les plus brefs délais auprès des animateurs des studios de La Batterie : studios.labatterie@ville-guyancourt.fr Tél. : 01 39 30 45 94.

Séjours d’été à la base de loisirs La Base de Loisirs de Saint-Quentinen-Yvelines propose des séjours pour les enfants là la fin du mois d’août. > Du 18 au 23 août 2013 pour les 6-9 ans (14 places) > Du 25 au 30 août 2013 pour les 10-13 ans (14 places) Ces séjours sont ouverts à tous et principalement aux habitants de Saint-Quentin-en-Yvelines. Ils se déroulent sous des tipis indiens situés sur la Ferme pédagogique et sont encadrés par les animateurs de la ferme. Les enfants pratiqueront différentes activités: parcours acrobatique en hauteur, balade, grands jeux, ateliers sur la ferme et veillées. Un quotient familial est appliqué pour les tarifs. Renseignements et inscriptions Tél.: 0130512112 ou 0678467925 Courriel: sejours@basedeloisirs78.fr

9 000 plantes issues de 120 espèces différentes seront plantées entre mai et juin pour fleurir la Ville jusqu’en octobre !

Depuis 3 mois, les musiciens qui fréquentent les studios de la Batterie peuvent y déposer des cordes cassées qui seront ensuite recyclées, via l’association Music Solidarity. Les cordes de guitare sont essentiellement composées de nickel valorisé auprès de ferrailleurs. L’argent ainsi obtenu permet de financer des actions de solidarité en France mais aussi au Cameroun ou au Mali.

CLASSEMENT L’UNIVERSITÉ DE VERSAILLES SAINT-QUENTIN-EN-YVELINES PREMIÈRE POUR SA RÉUSSITE EN LICENCE

© Christian Lauté

ERRATUM Une erreur s’est glissée dans la page 10 du Guyancourt magazine n° 457. Le numéro de téléphone de Marie-Claude Stofer (association Entraide Scolaire Amicale) est le 01 30 44 28 10.

LA BATTERIE SE MET AU DÉVELOPPEMENT DURABLE

Une note du Ministère de l'enseignement supérieur et de la recherche intitulée « Parcours et réussite en licence et en master à l'université » révèle qu’avec un taux de 56,4 % et surtout la « valeur ajoutée » la plus élevée en France, l’université de Versailles Saint-Quentin-enYvelines arrive en première position du classement national. Un grand bravo pour le résultat de l’établissement qui concentre de nombreux bâtiments à Guyancourt.


08

>

Infos travaux

© Christian Lauté

Guyancourt magazine N° 458 _ 30 MAI 2013

PROGRAMME LANGEVIN DÉBUT DES TRAVAUX À L’ÉTÉ Le chantier du projet « Langevin », qui verra le jour sur les terrains de l’ancienne école PaulLangevin, démarre début juillet. Les 65 logements qui y seront construits seront ainsi répartis : 34 en locatif social et 31 en accession sociale (16 en Prêt Social Location Accession et 15 en accession sociale). D’importants travaux de préparation du terrain vont débuter à l’été afin de ne pas gêner le bon

déroulement des cours de l’école voisine. En juillet en en août, des travaux d’injection vont être entrepris afin de reboucher des marnières dans le sol. Une phase de séchage sera alors nécessaire entre septembre et octobre afin de pouvoir commencer les fondations à partir du mois de novembre. Information : Il reste encore quelques logements en accession sociale. Si vous êtes intéressé, vous pouvez vous renseigner au 0800 710 810 (gratuit depuis un poste fixe).

FLEURISSEZ-VOUS LA VILLE

© Services techniques

Vous avez jusqu’au 14 juin pour vous inscrire au concours des Maisons et Balcons fleuris Chaque année, des Guyancourtois profitent du concours des maisons et balcons fleuris pour donner des couleurs à leur jardin, terrasse, façade… et à la ville. Envie de participer? Rien de plus simple: semez, plantez arrosez et surtout remplissez le bulletin de participation ci-joint. Après une première sélection, le jury, composé de spécialistes passera au domicile des participants afin d’apprécier le travail réalisé. Chaque membre du jury attribue alors une note par critère. Vous serez évalués sur l’originalité de la composition, son intégration dans l’environnement général, l’harmonie et la diversité des couleurs, la recherche botanique, la créativité et la maintenance des fleurissements. Bref soyez inventifs et peut-être ferezvous partie des heureux gagnants à recevoir leur lot. Dans tous les cas, tous les participants sont conviés à partager un verre de l’amitié à l’Hôtel de Ville à la fin de l’été.

BULLETIN D’INSCRIPTION CONCOURS DES MAISONS ET BALCONS FLEURIS Nom: ...................................................................................................................................................... Prénom:

............................................................................................................................................

Adresse: ............................................................................................................................................ ......................................................................................................................................................................

Quartier: Tél.:

..........................................................................................................................................

........................................................................................................................................................

Étage: ................... Escalier: .................................................................................................... Localisation du balcon: ....................................................................................................

Je m’inscris dans la catégorie suivante: o Façades fleuries (pots et petites jardinières sur fenêtres, balcons et murs) o Terrasses et jardinets (surface inférieure à 10 m2) avec bacs et grandes jardinières o Jardins (surface supérieure à 10 m2) avec plantations de pleine terre o Commerces, vitrines fleuries, hôtels, restaurants… o Immeubles, copropriétés (regroupement de 3 habitants au minimum) Merci d’indiquer sur papier libre les coordonnées de tous les participants.

Bulletin à renvoyer avant le 14 juin 2013 (inclus) à l’adresse suivante: Hôtel de Ville - Services Techniques - 14, rue Ambroise-Croizat - BP 32 - 78041 Guyancourt Cedex


Acteur

09

<

s ici u o v z e Ser in ? le 28déjcuouvrir le travuaéil

© Christian Lauté

ulez ont jo Vous vo médiens qui la ville ? co s s n e a c d e d logues juin à 19 h o n h t e 28 aux bat -vous le Rendez erme de Bel É F a ). àL re b li e (entré

DES GENS D’ICI

I

ls sont ici, à la villa Jean-Monnet et s’appellent Ingrid, Paul ou Anne-Marie, l’un est chercheur, une autre est retraitée et vit ici, à Guyancourt, depuis trente-quatre ans. Ces huit personnes d’horizons et d’âges différents (de 29 à 62 ans) ont choisi de se retrouver ici et de participer à la création du spectacle intitulé Être ici, qui sera présenté à La Ferme de Bel Ébat dans le cadre du festival de théâtre amateur. La démarche de cette rencontre, orchestrée par le comédien et metteur en scène Stéphane Schoukroun et mise en vidéo par Pascal Bricard, est originale : présenter une vision de la ville par ses habitants. « Je n’ai pas souhaité mener un atelier théâtre comme les autres car souvent les amateurs veulent faire les acteurs. Je voulais autre chose, plus en phase avec la vie concrète à partir d’un texte et d’improvisations », explique l’artiste. C’est dans le cadre d’un atelier à Alfortville que germe l’idée de travailler autour de la perception de la ville. « Le principe est de raconter sa commune au travers de moments anodins de la vie quotidienne », commente Stéphane. Depuis quelques mois, les participants se rencontrent pendant trois heures à la villa Jean-Monnet. Presque aucun n’est comédien, même amateur. « Ce qui m’a plu dans l’atelier, c’est qu’on participe à l’écriture, je ne venais pas pour jouer. J’avais revu Nicolas dont le père tient le bar portugais près de l’église et Stéphane m’a demandé de passer du temps là-bas pour réaliser des portraits des habitués », explique Juliette, professeure de français au collège Ariane. C’est ainsi qu’Ingrid a eu pour mission de réaliser trente-quatre petits chapitres consacrés à chacune des années qu’elle a passée à Guyancourt.

Anecdotes et interventions décalées Pierre après pierre, Stéphane et les participants de l’atelier ont réussi à construire un récit truffé d’anecdotes et d’interventions décalées.

Sans vraiment savoir à quoi s’attendre, huit personnes se sont lancées dans un atelier théâtre pour vous présenter leur portrait de Guyancourt en juin prochain. Lever de rideau sur ce spectacle qui sublime les petites histoires du quotidien.

Ainsi Karen, huitième membre de cette sympathique équipe et postière de son état sera absente pour la représentation car elle sera partie à la Réunion dont elle est originaire. Pourtant, elle aussi sera ici. « C’est l’un des éléments qui servira de fil conducteur à ce spectacle », explique le metteur en scène. En effet, Karen sera ici, pas vraiment Karen en chair et en os, mais en image. C’est ce que Paul, chercheur de profession, explique en prenant pour exemple une expérience scientifique de 1935. Les sourires commencent à naître sur les visages des autres participants. C’est au tour d’Anne-Marie de parler des horaires de bus, puis de Juliette de raconter un samedi passé tous ensemble au bar du village… « C’est très bien, intervient Stéphane. N’oubliez pas de regarder vers le public. » Il rassure le groupe sur son jeu et donne de nouvelles directives après une remarque très drôle d’une participante pendant la scène. Il est temps de laisser la troupe poursuivre son travail. Une première représentation aura lieu fin mai à Alfortville. Ces quelques scènes donnent envie de voir le spectacle complet. À vous d’être ici, fin juin, pour découvrir ces « messieurs et mesdames tout le monde » vous présenter leur vision de Guyancourt. David Houdinet


10

>

Acteurs Guyancourt magazine N° 458 _ 30 MAI 2013

À BONNE ÉCOLE Bonne nouvelle pour le Guyancourt Basket Ball (GBB) : le club a reçu de la Fédération française le label « école de basket » pour la quatrième fois. Le point sur l’actualité de l’association avec Isabelle Mirabel, sa présidente.

el Un labité convot reçu le label

n nes. lubs o s Yveli sept c Seuls sket dans le a mini b

A

vec 210 licenciés, le club de basket de Guyancourt est considéré comme étant de taille moyenne dans le département. Depuis 2000, les Tony Parker en herbe suivent des entraînements adaptés qui leur permettent de découvrir ce sport et d’avoir un bon niveau. « Nous avons presque soixante-dix jeunes de moins de 11 ans qui pratiquent chaque semaine », explique la présidente qui a pris la succession de Mme Parpaillon, figure emblématique du club et présente dès les premiers jours. Une transition qui s’est faite en douceur et sans changer l’esprit familial, qui est la marque de fabrique du GBB. « Le bureau du club est constitué des parents bénévoles, et les jeunes entraîneurs, pour la plupart originaires de Guyancourt, sont formés au club. Tous s'investissent beaucoup pour le

développement du GBB. Il règne une bonne entente entre toutes les générations », commente Isabelle dont les fils sont licenciés au club depuis l’âge de cinq ans. La présidente se réjouit de l’obtention du label école de basket pour trois ans. « À la demande de la Fédération, nous avons fourni des documents attestant notamment de l’organisation administrative, sportive et technique du Baby Basket, d’aires de jeux adaptées ou d’encadrants diplômés. » Un ensemble de pièces qui ont permis d’obtenir le précieux sésame que le club avait été l’un des premiers à obtenir en 2000. Le fait d’avoir été renouvelé à chaque fois est un gage de qualité pour le club qui se tourne toujours vers l’avenir. Autre illustration de la réussite du club et de son modèle d’école de mini basket : Marco Verissimo, un benjamin qui a été sélectionné en équipe des Yvelines. « Malheureusement, une grosse blessure des ligaments croisés l’a exclu des terrains. Mais nous sommes vraiment très fiers de lui », souligne la présidente. Recrutement pour l’équipe féminine Le club s’est en effet lancé un nouveau challenge en cherchant à recruter des jeunes filles. « Nous avons une équipe féminine qui marche très bien et qui devrait passer en division supérieure l’année prochaine. Nous voulons profiter du classement de l’équipe nationale féminine aux derniers Jeux Olympiques pour recruter », confie Isabelle Mirabel. D'autant que l’équipe senior féminine de Guyancourt a d’ailleurs atteint les demi-finales de coupe des Yvelines. Face aux associations de danse ou de gymnastique vers lesquelles les filles se tournent le plus souvent, le Guyancourt Basket Ball mise sur le bouche à oreille, et ses joueuses sont leurs meilleures ambassadrices. Le club a d’ailleurs mis en place des parrainages afin de faire découvrir le basket aux jeunes filles. Si l’aventure vous tente ou si vous rêvez de voir votre petite fille en maillot de basket plutôt qu’en tutu, rendez-vous en septembre au stand du club de basket lors des Associations en fête.

© Christian Lauté

David Houdinet

Guyancourt Basket Ball Tél. : 07 80 01 14 64 Mail : gbb78280@gmail.com


Dossier

<

11

© Christian Lauté

Guyancourt magazine N° 458 _ 30 MAI 2013

La Chalosse, située à la Minière, est l’un des plus anciens commerces. Avant d’être un restaurant en 1965, il fût à la fois caféhôtel, épicerie et station-essence. Le rébus ornant sa façade date du début du 19e siècle.

LE COMMERCE DE PROXIMITÉ Accessibles à pied ou à vélo, les commerces font battre le cœur des quartiers. Tout est mis en œuvre pour développer leur potentiel et offrir aux Guyancourtois une offre diversifiée.

D

epuis toujours, la Ville s’est engagée à renforcer le commerce de proximité. Mais celui-ci est confronté à une difficulté. Les consommateurs fréquentent désormais davantage les très grandes surfaces du bassin Saint-Quentinois et réalisent, de ce fait, la plupart de leurs achats à l’extérieur de la commune. Ainsi, dans tous les quartiers, l’équipe municipale, même si elle ne peut agir sur le choix des enseignes, a souhaité consolider une activité commerciale. Cette volonté a donné naissance à des pôles commerciaux dont la force repose sur la multiplicité et la complémentarité de l’offre. Aujourd’hui, ces pôles représentent une source d’emploi local non négligeable. L’artisanat est la première en-

treprise de France, et à Guyancourt, le commerce de proximité emploie plus de cinq cent personnes (source : Chambre de Commerce et d’Industrie Versailles-Yvelines). Il est aussi plus que jamais créateur de lien social car les artisans et commerçants ont l’avantage, en plus d’être situés à deux pas, de partager leur savoir-faire et de fournir des services sur-mesure adaptés aux besoins de chacun. (Lire les témoignages p. 13 à 14). Un dynamisme commercial encouragé par la Ville Avec l’arrivée de 205 logements dans le quartier de Villaroy, des commerces ont pu voir le jour entre 2009 et 2011. À la rentrée 2014, cette vitalité commerciale va connaître une nouvelle étape. Le projet d’aménagement de l’entrée de quartier

prévoit l’ouverture dans les bâtiments sortis de terre, de plusieurs structures qui viendront compléter l’éventail des boutiques de ce pôle. Les possibilités de stationnement seront également élargies. Le parking situé à proximité du supermarché sera remplacé par un nouvel espace permettant à 56 véhicules de stationner. (À la rentrée, votre Guyancourt Magazine consacrera un dossier sur l’aménagement du quartier). L’activité économique du quartier du Pont du Routoir a retrouvé une seconde jeunesse grâce à l’appui des élus, qui n’ont pas hésité à engager le dialogue et à travailler sur l’implantation de commerces, avec l’office public Versailles Habitat. Ainsi, en 2002, avec la construction de maisons de ville et d’appartements (la Mare-Jarry), les nombreux aménagements réalisés autour de la place


12

>

Dossier Guyancourt magazine N° 458 _ 30 MAI 2013

Cendrillon ont favorisé l’apparition de nouveaux magasins en complément de ceux déjà existants. L’arrivée d’un supermarché, et plus récemment, la réorganisation du stationnement (avec 1h30 gratuite pour les clients de tous les commerces de la place), ont redynamisé le pôle commercial Louis-Blériot / Place Cendrillon. Aujourd’hui, les locaux sont tous occupés (restaurant, magasin de sport, pressing, auto-école, opticien…). Des réflexions sont également en cours pour redonner de l’élan au marché bi-hebdomadaire de la place du Marché. Un peu plus loin, au Centre-ville, les travaux engagés en avril, au niveau de la place de l’église et du parking de la place Thérèse-Martin, constitue également un atout pour les petits commerces. Le chantier aura permis de valoriser le patrimoine,

faciliter la circulation piétonne et améliorer la rotation des places de stationnement situées autour de l’église. Douze d’entre elles sont d’ailleurs dotées de bornes « arrêt minutes ». Nouvelles perspectives Dans les quartiers de Villaroy, du Pont du Routoir, du Centre-ville, des Garennes, de l’Europe mais aussi des Saules, où les petits commerces ont la particularité de devoir être complémentaires avec le centre de Saint-Quentin-en-Yvelines, les Guyancourtois disposent de nombreuses adresses pour faire leurs courses près de chez eux. Des perspectives s’ouvriront à eux avec l’installation d’une enseigne discount en lieu et place du concessionnaire Autovalley (Europe), et l’arrivée d’une halle et d’une marque nationale

de produits surgelés dans la zone de l’étang du Moulin à Vent. Une nouveauté qui pourrait apporter davantage encore de dynamisme au commerce de proximité, que la Ville veut avant tout protéger. Pour le préserver, elle a d’ailleurs choisi d’instaurer un droit de préemption en septembre 2009. Cette décision lui permet dans certaines zones, d’être prioritaire sur l’achat d’un commerce ou d’un fonds d’artisanat, mais aussi et surtout, d’éviter que les boutiques ne laissent place à des agences bancaires ou immobilières. Quoiqu’il en soit, ne l’oublions pas, pour continuer à vivre et à partager leur savoir-faire, surtout en ces temps difficiles, les commerces ont plus que jamais besoin de nous tous ! Sarah Ferreira

aNouveaux propriétaires aux commandes :

Depuis décembre 2011, Laurent Boileau gère l’agence immobilière et a développé un service de gestion locative et de syndicat de copropriété. 2, bis rue du Moulin Tél.: 0130575300.

LE FOURNIL DE VILLAROY

© CL

© CL

GÎTE DE LA VALLÉE

Depuis le 1er avril 2013, c’est Mabrouck El Hoiéres qui a pris les rênes de la boulangerie et sandwicherie de tradition française. 45, rue Georges-Haussmann Tél.: 0130609187.

L’ancienne boutique Optique Krys a été reprise en septembre 2010 par Al Cassam et Shama Cassam sous un nouveau nom. On y trouve toute une série de montures et de verres à prix discount. 21, place Cendrillon Tél.: 0130644951.

ALGUES & CITRON

© CL

© CL

OPTIQUE GUYANCOURT

aBienvenue !

Le 1er septembre 2012, Florence Elficki et Sylvie Darras-Arbus sont devenues les nouvelles propriétaires du salon. Elles vous reçoivent pour des prestations de coiffure, esthétique et bronzage naturel (Sun). Centre commercial Louis-Blériot Tél.: 0130571830.

RESTAURANT LE VILLAGE

© CL

© CL

COIFF’MODE ET BEAUTÉ

© CL

Spécialisée dans la cuisine traditionnelle française faite maison, Dina vous accueille dans son restaurant qui a ouvert ses portes en décembre 2012. 1, place de l’Église / Tél.: 0980995294.

LE MÉTIS TROPICAL

© CL

ACQUA PRO PRESSING

En janvier 2013, Bruno Honoré, nouveau gérant, a transformé l’établissement en un pressing écologique, en y ajoutant un service de retouche et un point cordonnerie. 15, place Cendrillon Tél.: 0130430526.

Pascal et Marielle Manoury vous accueillent depuis début mars dans un décor contemporain autour d’une assiette mêlant brasserie et gastronomie. Réservation indispensable pour avoir une table en soirée. 1, rue de la Redoute, Tél.: 0161383548

Avec sa boutique de traiteur exotique et événementiel (anniversaire, mariage…), Emmanuel Paisley fait voyager vos papilles dans l’océan indien et les Antilles. Une cuisine familiale à déguster sur place ou à emporter. 12, allée de Versailles / Tél.: 0954854174.


Dossier

<

13

Guyancourt magazine N° 458 _ 30 MAI 2013

150 commerces environ sont implantés à Guyancourt dont 2 moyennes surfaces. (Hors garages. Établissements référencés dans le registre du commerce au 31/12/2011. Source : Chambre de Commerce et d'Industrie Versailles-Yvelines).

© Christian Lauté

MÉLANIE RIBEIRO / UNIVERSEL COIFFURE (SAULES)

« Il faut que les Guyancourtois osent pousser notre porte »

« J’ai ouvert mon salon de coiffure en 2004 mais j’ai dû fermer un an pour raisons familiales avant de rouvrir en 2009. Ce qui me plaît dans le commerce de proximité, c’est l’échange avec les gens et le fait de pouvoir leur apporter un service près de chez eux. Nous sommes deux coiffeurs dans le coin mais parfois la clientèle a tendance à aller au centre commercial qui n’est pas loin.

Je fonctionne beaucoup grâce au boucheà-oreille, j’ai des clients qui habitent à Saint-Cyr-l’École, qui travaillent ici et viennent dans mon salon le week-end. Il faut que les Guyancourtois fassent davantage marcher le commerce de proximité, et qu’ils osent pousser notre porte car nous sommes là pour eux, sans quoi les petits commerces vont finir par disparaître. »

© Christian Lauté

GÉRARD ANDONIAN / LE BLÉ DORÉ - TOP SANDWICH (EUROPE)

« Je fais du commerce pour les relations humaines » « J’ai acheté ici il y a six ans. J’ai des clients du quartier et des alentours. Les particuliers viennent acheter du pain et les entreprises me commandent des petits-déjeuners. Je fais aussi des livraisons de sandwichs et de plats chauds jusqu’à Trappes. Mais, ces derniers temps, c’est difficile car un restaurant d’entreprise s’est ouvert au Val de SaintQuentin. Il y aussi le fait qu’il n’y a plus l’école en face (ancien groupe scolaire Louise-Labé-André-Breton) et que les supermarchés peuvent accepter les tickets restaurants. Je fais du commerce pour les relations humaines. Ce qui me

plaît, c’est de voir quelqu’un acheter un sandwich et revenir le lendemain car il a apprécié la qualité du service. J’aime faire plaisir au client. Parfois, lorsque j’en vois un qui n’a pas trop le moral, je lui donne un croissant. Et quand il manque 10 centimes, je dis: ce n’est pas grave, vous me le rendrez demain! Souvent, les mamans qui amènent leurs enfants à la crèche Babylou (située en face) passent acheter du pain ou des viennoiseries. Une fois, j’ai offert un vélo à une petite fille. C’était un cadeau qui venait du cœur et les parents étaient contents. »

© Christian Lauté

a Questions à YANNICK OUVRARD, ADJOINT AU MAIRE CHARGÉ DE L'HABITAT, DE LA COHÉSION SOCIALE ET DU DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE

« Nous souhaitons une mixité commerciale » Quel rôle joue la Ville dans le développement des commerces? Dès la conception d’un quartier, nous réfléchissons à l’activité commerciale. Assez souvent, nous avons suggéré aux opérateurs immobiliers de prévoir des locaux pour les commerces. Mais nous ne maîtrisons pas le choix de tel ou tel type d’activité. Nous ne pouvons qu’exprimer des souhaits de façon à ce qu’il y ait une diversité et une complémentarité, car nous souhaitons une mixité commerciale là où il y a mixité sociale. Existe-t-il des partenariats avec les commerçants? Tous les aménagements urbains que nous réalisons sont faits à la fois dans l’intérêt des habitants et des commerçants. En améliorant l’accessibilité, la visibilité et le cadre de vie, ces évolutions sont bénéfiques au commerce de proximité. Il faut savoir également qu’un cadre de la Ville est chargé des relations avec les commerçants. Cette personne est régulièrement à leur contact et assure un relais entre eux et les services municipaux. D’autre part, avant chacune de ses visites de quartiers, le Maire va systématiquement à la rencontre des commerces pour avoir un échange direct. Nous pensons aussi à eux lorsque les services municipaux ont des besoins ponctuels et spécifiques. Nous les sollicitons à tour de rôle pour le fleurissement de la salle des mariages, la pause-déjeuner des agents qui tiennent les bureaux de vote ou les prestations de restauration lors de la Fête de la Musique. Nous sommes attachés à l’existence d’un commerce de proximité mais nous avons conscience que selon l’implantation, l’attractivité est plus ou moins forte. Quels sont vos projets? Dans le cadre du projet d’entrée de quartier de Villaroy, des logements, un hôtel et des commerces vont être implantés. Nous allons aussi proposer aux magasins existants de transférer leur activité dans les locaux ainsi créés. Cet ensemble de constructions viendra renforcer la dynamique du pôle commercial de Villaroy.


14

Dossier

>

Guyancourt magazine N° 458 _ 30 MAI 2013

ALEXANDRE MICHEL-FLUTOT / AUTO-ÉCOLE DU VILLAGE (VILLAGE) © Christian Lauté

« J’ai embauché des jeunes de la ville » « J’ai ouvert cette auto-école il y a un an, et j’ai racheté celle située au Pont du Routoir deux mois après. En tant qu’ancien commercial, j’avais d’abord fait une étude de marché et j’avais constaté que Guyancourt n’était pas au maximum de son potentiel. Il y avait une très forte demande. Aujourd’hui, nous sommes quatre auto-écoles dans la ville, et je suis le seul à proposer des cours de moto. La clientèle est sympathique, il s’agit à 85 % de Guyancourtois. Il y a entre nous et les jeunes un lien de confiance et de respect. Vous savez, je vis au bout de la rue et j’habite le coin depuis l’âge de dix-huit ans, alors je croise

mes élèves tout le temps, même le week-end. On finit par s’y attacher! Pour ce qui est des commerçants, on se connaît tous. Je fais appel au comptable qui a le cabinet juste en face pour la gestion de mes comptes, et je mange souvent au kebab d’à côté. J’ai embauché des jeunes de la ville pour mes deux autoécoles. Et, depuis le début, je travaille avec l’association locale Passerelles et le pôle Emploi. Nous essayons d’optimiser notre rapport avec les jeunes. Le but étant de les aider à obtenir le permis dans les meilleures conditions possibles. »

« Avec mes clients, je parle beaucoup » je parle beaucoup, ils suivent ma vie. J’en ai même qui viennent me voir juste pour dire bonjour. Je pense que cela est dû à la relation de confiance que j’ai créée avec eux. Ils savent qu’ils peuvent compter sur moi. En général, je pense que les Guyancourtois aiment bien leurs commerces de proximité, mais beaucoup regrettent qu’il n’y ait pas de boucher-charcutier ici. Sinon, le quartier est assez complet en soi. »

« Cela va faire six ans que ma boutique est installée dans le quartier. Ce qui m’a plu, c’est le fait qu’il y ait une rue commerçante, un parking et des trottoirs larges. J’ai principalement une clientèle de proximité, qui habite Villaroy ou les villes d’à côté, et un peu de clientèle de passage. J’ai aussi quelques employés du Technocentre qui viennent m’acheter des fleurs pour un anniversaire ou un départ en retraite. Avec mes clients,

MOHAMED EL OUTMANI / PRIMEUR DU BOULEVARD (PONT DU ROUTOIR)

© Christian Lauté

© Christian Lauté

MARIE SAN GERONIMO / AUX FLEURS DE VILLAROY (VILLAROY)

« Le commerce de proximité, c’est beaucoup plus convivial ! » « J’ai ouvert ici en avril 2002. J’ai réussi à me faire une clientèle et maintenant je connais pas mal de monde. Cela est dû au travail que j’ai accompli car il faut être à la hauteur au niveau du prix et de la qualité. J’ai des clients qui ont entendu parler de moi et qui viennent de Versailles et de Montigny. Ce qui est dommage c’est que nous sommes un peu isolés, l’arrêt de bus est de l’autre côté. Du coup, parfois, des Guyancourtois de Villaroy ou d’Europe sont surpris de voir

mon magasin. Sinon, avec la boulangerie, le boucher, le tabac, on se complète bien. Le commerce de proximité est important car il y a un contact humain que l’on ne trouve pas dans les grandes surfaces, il y a le fait que l’on peut dépanner un client lorsqu’il n’a pas d’argent et il y a des produits frais tous les deux jours. Et puis, on fait la causette, on écoute les gens. C’est beaucoup plus convivial! D’ailleurs, j’ai beaucoup de clients qui sont devenus des amis. »


Zoom

<

15

Guyancourt magazine N° 458 _ 30 MAI 2013

QUENTIOP EN APPELLE À L'UNION EUROPÉENNE Quentiop, la régie publique qui gère le déploiement de la fibre optique sur le territoire de Saint-Quentin-en-Yvelines, a décidé de saisir la commission européenne pour une action en manquement de l'État Français. L’organisme demande une reconnaissance équivalente à celle des opérateurs privés.

E

n septembre dernier, nous vous annoncions que le réseau fibré de Saint-Quentin-en Yvelines ne serait pas déployé pour les SaintQuentinois à la suite de l'échec des négociations entre Quentiop et les grands opérateurs de télécom. Pour évoluer, il fallait attendre une intervention éventuelle de l’État, qui aurait pu intercéder de manière à remettre les différents acteurs du déploiement de la fibre optique sur le territoire autour de la table. Plus de six mois plus tard, la situation n’a pas évolué et la régie a décidé de porter plainte auprès de la Commission européenne pour manquement de l’État. « Nous avons toujours fait en sorte de nous adapter aux modifications de réglementation. Lorsqu’on nous a imposé d'en appeler aux opérateurs déclarés sur les Yvelines pour leur proposer un accès pour l’ensemble des habitants et des entreprises du territoire, nous avons respecté cette obligation », explique Yves Machebœuf, président de la régie d’exploitation de la fibre optique de Saint-Quentin-en-Yvelines. « Au printemps 2012, nous avons appelé au cofinancement du réseau de fibre optique. Mais les deux fournisseurs d’accès internet (FAI) déclarés, France Telecom/Orange et SFR ont refusé et décidé de faire sans nous. » L’une des principales conséquences de ce blocage était de ne pas pouvoir proposer une offre à la plupart des habitants dans un délai raisonnable. Malgré tout, le déploiement a continué à être réalisé pour les entreprises. Ce qui est toujours le cas aujourd’hui.

© Christian Lauté

Faire réagir l’État « Le problème est que nous bénéficions des infrastructures et que nous proposons un déploiement possible en deux ans et auprès de zones à faible densité comme Magny-lesHameaux où une phase de test a été lancée. Les fournisseurs d’accès proposent, eux, un développement sur huit ans sans réelle garantie de date », commente Yves Machebœuf. Dans un premier temps, il avait donc été décidé de figer temporairement le déploiement du réseau Quentiop à destination des particuliers afin d’alerter les

Depuis 2009, Quentiop développe son réseau en fibre optique.

autorités nationales. La régie a multiplié les démarches auprès des multiples acteurs du secteur (État, commissariat général à l’Investissement, Autorité de la concurrence, Arcep) pour qu'elles interviennent. Trouvant lettre morte, Quentiop a décidé d’en passer par la commission européenne. « Nous voulons faire réagir l’État par le biais de

l’Europe car il n’est pas imaginable qu’un réseau d’initiative publique ne puisse se mettre en place sur le territoire français. Nous demandons que les fournisseurs d’accès se remettent autour de la table des négociations », conclut Yves Machebœuf. David Houdinet

www.quentiop.fr


16

>

L’agenda Guyancourt magazine N° 458 _ 30 MAI 2013

MUSIQUE

VENDREDI 14 JUIN À 20 H 30

Les Doigts de l’Homme à L’Auditorium de La Batterie

Le temps d’une soirée, venez swinguer avec ce quintet qui cultive un style bien à lui, entre musique gitane, flamenco et chanson française. Né de la rencontre entre le bassiste Tanguy Blum et le guitariste autodidacte Olivier Kikteff, dont l’expérience a démarré au Burkina Faso auprès de la vedette nationale Bilaka Kora, Les Doigts de l’Homme a gagné une renommée mondiale. De deux, le groupe est passé ensuite à quatre puis à cinq, et vient de sortir en février un cinquième album intitulé : « Mumbo Jumbo ». Le 14 juin prochain, préparez-vous à voyager dans l’univers jazz manouche de ces musiciens, unis comme les 5 doigts de la main ! Tarifs : 13,50 € ; 9 €. Tél. : 01 39 30 45 90.

VIE MUNICIPALE

SPORT

SPORT

MUSIQUE

SAMEDI 1ER JUIN

SAMEDI 1ER JUIN

DIMANCHE 2 JUIN

VENDREDI 7 JUIN

À9h

De 14 h à 17 h Gymnase des Droits de l’Homme

Départ du parvis de l’Hôtel de Ville à 9 h 30

À 20 h 30 La Batterie – Auditorium

Tournoi mini-poussins de basket-ball

La Convergence francilienne 2013

Quatuor Tercea

MUSIQUE

SAMEDI 1ER JUIN

© Christian Lauté

De 15 h à 16 h 30 La Batterie - Auditorium

Visite guidée en autocar, assurée par le Maire et les élus. Gratuit sur réservation au 0130483417 ou sur www.ville-guyancourt.fr

Master Class avec le Quatuor Tercea Les brillants musiciens du Quatuor viendront se produire et échanger autour de la musique classique lors de cette Master Class. Gratuit et ouvert à tous mais inscriptions indispensables à labatterie@ville-guyancourt.fr Tél.: 0139304590

SPORT

SAMEDI 1ER JUIN ANIMATION

SAMEDI 1ER JUIN

De 18 h à 22 h Gymnase de l’Aviation

de 10 h à 11 h Départ à 10 h de l’Hôtel de Ville.

Tarifs: 12 € / 10 € - Gratuit pour les moins de 7 ans.

Full contact session 7

Balade Éco citoyenne

Les jeunes musiciens du Quatuor viennent vous faire découvrir leur musique autour des répertoires de Webern et Schumann. Tarifs : 6,50 € ; 5,50 €.

Tél.: 0139304590

EXPOSITION

SAMEDI 8 JUIN De 10 h à 18 h Maison de quartier Joseph-Kosma

Exposition des Ateliers de Guyancourt Accueil

VIE MUNICIPALE

MERCREDI 5 JUIN À 18 h Hôtel de Ville

Conseil plénier du Conseil Municipal des Enfants EXPOSITION

DU JEUDI 6 AU JEUDI 20 JUIN Salle d’Exposition

Sortie d’ateliers

© Christian Lauté

Dans le cadre du Printemps de l’Enfance, en collaboration avec la Maison de l’Environnement. Parcours pédestre d’une heure au fil de la ville pour aborder des thématiques liées au Développement durable telles que la mobilité, l’eau, la collecte sélective… Informations et réservations au 0130483388 ou 87. Gratuit – Ouvert à tous

L’association Vélosqy vous invite à participer à la Convergence francilienne, grand rassemblement cycliste organisé par les associations franciliennes militant pour le développement du vélo comme moyen de transport au quotidien. Destination: le cœur de Paris pour finir par un pique-nique géant au Champ-de-Mars. Plus d’informations sur www.mdb-idf.org. Gratuit.

Les différents ateliers d’arts plastiques de la ville – ADAG ProArt, Amicale Laïque de Guyancourt, Anim’Europe et Guyancourt Accueil – se réunissent pour vous présenter leurs réalisations de l’année. Vernissage ouvert à tous le jeudi 6 juin à 18h30

© Christian Lauté

Découvrez votre Ville

L’association Guyancourt Accueil présente les travaux réalisés au sein de ses différents ateliers. Entrée libre.

VISITE

SAMEDI 8 JUIN De 11 h à 18 h

Visite d’un jardin exotique L’association des Jardiniers de France vous invite à visiter le jardin exotique de Mme Defaux au 8, rue des Graviers à Guyancourt. Gratuit


L’agenda

<

17

Guyancourt magazine N° 458 _ 30 MAI 2013

SAMEDI 8 JUIN De 14 h à 17 h Centre social Louis-Pasteur

Atelier découverte des activités manuelles Découvrez différentes techniques de création en papier crépon… Tarif: 1,50 €. Réservations indispensables au 0130430035

Les élèves de l’association vous présentent leurs travaux variés: rock ou classique, seul ou en groupe, au piano ou à la batterie… Tarifs: 1 journée 7 €; 2 journées 10 € - Gratuit pour les moins de 13 ans

SPORT

SAMEDI 8 JUIN de 15 h à 22 h Gymnase de l’Aviation

SAMEDI 8 JUIN

Tournoi familial de handball

De 14 h à 19 h Gymnase Maurice-Baquet

SPORT

SPORT

Compétition interclubs d’escrime

SAMEDI 8 JUIN

MUSIQUE

Nuit de l’eau

SAMEDI 8 ET DIMANCHE 9 JUIN de 14 h à 23 h Maison de quartier Auguste-Renoir

Spectacle de fin d’année de Contraste

De 20 h à 23 h 45 Piscine Andrée-Pierre-Vienot

Entrée payante. Tous les fonds récoltés seront reversés à l’Unicef.

© Christian Lauté

ANIMATION

SPORT

ANIMATION

DIMANCHE 9 JUIN

MARDI 11 JUIN

De 9 h à 19 h Stades Maurice-Baquet et Jerzy-Popieluszko

À 20 h Maison de quartier JosephKosma

Tournoi régional U9 à U13 (football)

Projection – Débat

SPORT © Christian Lauté

DIMANCHE 9 JUIN De 9 h à 13 h Gymnase des Droits de l’Homme

Tournoi des Samouraïs (judo)

Diffusion du film Ça commence aujourd’hui de Bertrand Tavernier, suivie d’un débat en présence du scénariste et écrivain Dominique Sampiero. Avec la participation de la médiatrice École-Famille de l’École des Parents de Guyancourt. Tarif: 1,50 €. Réservations au 0130572040.

SAMEDIS 1ER ET 15 JUIN DE 9 H 30 À 11 H 30 SAMEDIS 8 ET 29 JUIN DE 14 H 30 À 16 H 30

Mémoires de quartier

© Archives communales

au Centre social Louis-Pasteur

Le quartier du Pont du Routoir fêtera ses quarante ans en 2014. Pour célébrer l’événement, la Ville recueille les témoignages de ceux qui ont fait et font ce quartier. L’atelier « Qu’emporteriez-vous ? » vous invite à présenter l’objet qui, selon vous, est le plus représentatif de votre histoire avec le Pont du Routoir. L’atelier du 1er juin a pour thème : le travail et celui du 15 juin : les loisirs. Autre rendez-vous à ne pas manquer : l’atelier « Sortez des clichés ! ». Au cours de cette promenade au sein du quartier, venez raconter vos souvenirs et anecdotes. L’atelier du 8 juin porte sur le logement et celui du 29 sur les espaces verts. N’hésitez pas à participer ! Renseignements et inscriptions sur memoiresdequartier@ville-guyancourt.fr ou au 01 30 44 50 78.


18

>

L’agenda Guyancourt magazine N° 458 _ 30 MAI 2013

VIE MUNICIPALE

ANIMATION

ANIMATION

THÉÂTRE

MERCREDI 12 JUIN

VENDREDI 14 JUIN

VENDREDI 14 JUIN

MARDI 18 JUIN

De 18 h à 19 h 30

De 19 h à 21 h Espace Public Numérique Auguste-Renoir

À partir de 19 h 30 Maison de quartier AugusteRenoir – La Malle à jeux

À 19 h La Ferme de Bel Ébat

Les vendredis de l’EPN

Soirée jeux

Découverte des logiciels libres et gratuits sous Windows: Libre office, Open office, Thunderbird, VLC, etc. Gratuit mais inscriptions indispensables au 0130439684

Gratuit - Renseignements au 0130434544

Vous pouvez personnellement joindre votre Maire, François Deligné au 0130641455

EXPOSITION

DU JEUDI 13 JUIN AU SAMEDI 6 JUILLET Hôtel de Ville Quatre mains Charlotte Lelong et Cécile Carrière, deux jeunes artistes aux univers singuliers, se rencontrent lors de cette exposition et proposent une œuvre partagée, un dessin, exécuté à quatre mains. Vernissage ouvert à tous le jeudi 13 juin à 18h30

>

DANSE

14, 15, 16 ET 23 JUIN Fête de la danse (Lire p. 6)

© Christian Lauté

Allô M. le Maire

Présentation de saison de La Ferme de Bel Ébat Vous êtes conviés à découvrir une nouvelle saison de La Ferme de Bel Ébat. Danse, création ou encore théâtre contemporain sont au programme pour 2013-2014. Quelques nouveautés vous attendent également. Si vous souhaitez en savoir plus n’hésitez pas à réserver votre place au 0130483344. Entrée libre sur réservation.

Infos pratiques

HÔTEL DE VILLE

PHARMACIES DE GARDE

URGENCES

14, rue Ambroise-Croizat Centre-Ville BP 32 78 041 Guyancourt Tél. : 01 30 48 33 33 > lundi, mardi, mercredi et vendredi de 8 h 30 à 12 h et de 13 h 30 à 17 h > jeudi de 13 h à 20 h > samedi de 9 h à 12 h (services État civil et Régie de recettes)

Dimanche 2 juin CHEVALLIER 3, rue des 4 Pavés du Roy 78180 MONTIGNY-LE-BRETONNEUX Tél. : 01 30 44 16 03

COMMISSARIAT DE POLICE : • 1, rue de la Division Leclerc Tél. : 01 30 48 26 70 POLICE MUNICIPALE : • 1, place Max-Pol-Fouchet n° vert : 0 800 004 178 AMBULANCES / MÉDECINS : 15 POLICE SECOURS : 17 POMPIERS : 18

Dimanche 23 juin MARTIN 33, avenue Plan de l’Église 78960 VOISINS-LE-BRETONNEUX Tél. : 01 30 44 23 71

Capture de chats errants à La Minière Suite à la recrudescence de chats errants divaguant sur le domaine public à La Minière, un arrêté municipal prévoit une opération de capture. Celle-ci aura lieu du 6 au 21 juin, impasse de la Marre Jarry (devant une maisonnette abandonnée à proximité des anciens bâtiments de l’INRA). C’est la société de fourrière animale SACPA qui mettra en place les cages trappes permettant la capture des félins.

Retrouvez dans votre boîte aux lettres le prochain Guyancourt magazine, le 13 juin. Retrouvez toute l’actualité sur internet :

www.ville-guyancourt.fr

www.facebook.com/ Guyancourt


Tribune

<

19

Guyancourt magazine N° 458 _ 30 MAI 2013

LISTE GUYANCOURT POUR TOUS (LISTE DE GAUCHE, MAJORITÉ MUNICIPALE) Des élus proches de vous, sur le terrain L'équipe municipale et le groupe « Guyancourt pour Tous » ont toujours souhaité entretenir un lien direct et fort avec les habitants. En effet, il est nécessaire de vous proposer un service public local de qualité, mais nous devons aussi en permanence confronter notre travail à vos remarques, à vos besoins et à vos suggestions. Nous devons également répondre à vos interrogations et chercher avec vous les réponses aux problématiques

qui peuvent exister. C'est notamment au travers de moments spécifiques que nous le faisons : « Allô Monsieur le Maire », le tour de ville pour mieux faire connaître Guyancourt à ses habitants nouveaux et anciens, le travail partenarial au sein des comités d'animation des Maisons de quartier, ou encore les visites et assemblées de quartiers. La prochaine visite se tiendra le 8 juin à Villaroy. Nous profitons aussi de temps plus

informels à l'occasion des nombreuses manifestations municipales, associatives et scolaires, qui vont notamment se multiplier en mai et juin. Lors de la Fête de l'Enfance, des fêtes d'école, des tournois sportifs ou des rencontres organisées par les Maisons de quartier, nous serons ensemble pour partager des moments conviviaux et nous serons – comme toujours – à votre écoute. Les 31 élus de la liste Guyancourt pour tous

LISTE ENSEMBLE POUR GUYANCOURT (UMP) La liste Ensemble pour Guyancourt n’a pas été en mesure de fournir son texte.

LISTE GUYANCOURT GÉNÉRATIONS CITOYENNES (LISTE SOUTENUE PAR LE MODEM) Nouveau Grand Paris, trop d'interprétations ! Je ne sais pas si vous avez lu les 3 tribunes du Petit-Quentin du mois d'Avril (n° 285), mais je vous en conseille vivement la lecture ! Elles parlent toutes du projet "Nouveau Grand Paris". Présenté par le Premier ministre le 6 Mars, il remplace le projet présenté par l'ancien Président. En parcourant ces tribunes, on se demande si les trois groupes ont lu le même texte, en ce qui concerne Saint-Quentin. Pour le groupe PS et apparentés, le nouveau projet

apporte "quelques précisions rassurantes"; pour le PC et apparentés, "Saint-Quentin est "particulièrement mal servie"; pour le groupe "Divers droite", "l'annonce [de ce projet] n'est pas de nature à nous rassurer". Soit chaque groupe n'a pas la même conception de l'avenir de St Quentin, mais après tout, c'est le jeu des visions différentes validées par le vote des citoyens, soit chacun lit ce projet à travers le prisme national et partisan, et cela est vraiment déplorable pour l'avenir de St Quentin, donc de notre commune. Ce n'est

pas ma conception de l'intérêt général pour Guyancourt, ni pour l'agglomération. Je vous invite à nous lire sur notre blog (www.guyancourt-en-mouvement.eu) qui tentera de dégager les grandes lignes du projet, telles qu'elles sont inscrites. Julien Oechsli, Conseiller municipal

Conformément à l’article 9-1 de la loi n° 2002-276 dite « Démocratie de proximité » repris à l’article L2121-27-1 du CGCT, les listes siégeant au Conseil municipal et établies en Préfecture, ont le droit de s’exprimer dans le bulletin d’information municipal. » Le Directeur de la Publication rappelle que la responsabilité des auteurs est engagée par leur tribune et qu’ils doivent veiller à la véracité de leurs écrits.


Les 14, 15, 16 et 23 juin 2013

- Théâtre de Guyancourt -

Tarif unique : 5 € Informations et réservations au 01 30 48 33 44

Réalisation : Ville de Guyancourt - Photo : Christian Lauté

La Ferme de Bel Ébat


Guyancourt magazine 458 30 mai 2013 2013