Issuu on Google+

Guyancourt magazine Toute l’actualité de votre ville_ N° 446_ 25 octobre 2012_ 1 euro

www.ville-guyancourt.fr

06_Actualités

10_Acteurs

15_Zoom sur

CRÉATIONS À GUYANCOURT

CHANGER LE REGARD SUR LE HANDICAP

LE CME CHOISIT SES ATELIERS

11 _Dossier

LES MAISONS DE QUARTIER


 >

Éditorial

© Christian Lauté

02

François Deligné, Maire de Guyancourt Conseiller Général des Yvelines Vice-Président de la C.A. de SQY

>

Guyancourt magazine N° 446 _ 25 OCTOBRE 2012

Maisons de quartier Cœurs de quartiers

Le développement de Guyancourt a été une « aventure urbaine », inséparable de l'aventure humaine qui se perpétue aujourd'hui. Nos Maisons de quartier y occupent une place essentielle. Dès l'origine, elles ont été des soutiens pour le lien social. C'est également en leur sein qu'ont débuté les activités culturelles de la commune, qui prennent désormais place, après s'être développées, dans de nombreux équipements phares: Pôle Musiques de La Batterie, Ferme de Bel Ébat, Médiathèque de Villaroy, Maison de la Poésie, Salle d'exposition. Les quatre Maisons de quartier sont aujourd'hui plus que jamais des lieux essentiels de rencontres, d'information et d'animation, carrefour des associations et des Guyancourtois, qui peuvent y retrouver de nombreux ateliers, des permanences sociales ou encore les espaces publics numériques. Depuis deux ans, des comités d'animation regroupant des habitants et les équipes des Maisons de quartier participent à cette nouvelle étape de la vie de ces équipements. L'équipe municipale et moi-même vous encourageons d'ailleurs à y apporter vos idées et votre souffle, car la force de Guyancourt c'est aussi et avant tout la participation des habitants.

Sommaire 06_ACTUALITÉS

09_ACTEURS

11_DOSSIER

15_ZOOM SUR

16_L’AGENDA

• Créations à Guyancourt

• La Carpe a la pêche • Changer le regard sur le handicap

REDÉCOUVREZ VOS MAISONS DE QUARTIER

• Le CME choisit ses ateliers

• à partir du 13 novembre Atelier théâtre Le Temps des femmes • Dimanche 11 novembre Commémoration de l’armistice de 1918

Responsable de la publication : Yves MACHEBŒUF • Secrétariat de rédaction : David HOUDINET - Jean MEYRAND • Rédaction : David HOUDINET - Sarah FERREIRA • PAO : Céline BOCKELMANN • Photos : Christian LAUTÉ - Couverture : Christian LAUTÉ • Maquette : CITIZEN PRESS : 01 77 45 86 86 • Réalisation : Direction de la Communication • Impression : Imprimerie Moderne de l’Est • Tirage : 13 000 exemplaires - Hôtel de Ville de Guyancourt - 14, rue Ambroise Croizat - Centre-Ville - BP 32 - 78 041 Guyancourt - Tél. : 01 30 48 33 33 • N° ISSN : 1274-5804.


Retour en images

<

03

Guyancourt magazine N° 446 _ 25 OCTOBRE 2012

L'AUTONOMIE DES ENFANTS AU CŒUR DE LA RENCONTRE-DÉBAT

© Christian Lauté

© Christian Lauté

L’École des Parents de Guyancourt a fait sa rentrée et proposé sa première rencontre-débat de la saison. C’est la philosophe et psychothérapeute d'enfants et d'adolescents Nicole Prieur qui a animé cette conférence qui avait pour thème: « Autonomie de l’enfant: de la naissance au départ de la maison, quel est le rôle des parents? ». Un sujet qui a passionné les 80 personnes présentes à la Maison de quartier Auguste-Renoir. Après l’exposé, un temps d’échange a permis au public de poser des questions à l’auteure de Grandir avec ses enfants.

20 ANS DE VIE ÉTUDIANTE

NUITS BLANCHES À GUYANCOURT Grande première cette année, la Nuit de la poésie était estampillée Nuit blanche, comme l’événement culturel national du 6 octobre dernier. La salle était comble pour cette soirée exceptionnelle mélangeant performance artistique sur fond de batterie ou défilé de mode poétique. La Maison de la Poésie et La Ferme de Bel Ébat ont invité le public à bien des voyages. Certains l’ont même conduit du théâtre de Guyancourt à la salle du conseil de l’Hôtel de Ville où était organisé un concert sous casque.

© Christian Lauté

Pour fêter ses vingt ans de vie étudiante, l'université Versailles-Saint-Quentin-en-Yvelines a proposé une journée festive. Dans les bâtiments Vauban, Leclerc et d’Alembert, le campus universitaire fourmillait d’activités: barbecue géant, structures gonflables, consoles de jeux ou tournois sportifs, concerts ou rallye-découverte, pour voir l’université sous un autre angle. La manifestation était placée sous le signe de l’éco-responsabilité et des bacs de tri étaient à la disposition des étudiants.


04

>

Retour en images Guyancourt magazine N° 446 _ 25 OCTOBRE 2012

RENCONTRES AVEC LES HABITANTS

© Christian Lauté

Les élus donnent régulièrement rendez-vous aux Guyancourtois pour des rencontres en petit comité. C’était par exemple le cas récemment lors des visites et assemblées de quartier au Pont du Routoir. Un moment privilégié qui permet notamment à l’équipe municipale de dialoguer et d'être directement à l'écoute des habitants. L’opération Découvrez votre ville est elle aussi un moment particulier d’échange… avec les nouveaux habitants cette fois. Cette visite en car, leur donne l’occasion de sillonner la ville en compagnie du Maire, François Deligné, qui confie de nombreuses anecdotes sur Guyancourt, sa construction et ses équipements.

BERNARD ALLISON A CONQUIS LE PUBLIC GUYANCOURTOIS

© Christian Lauté

Le guitariste de blues américain, Bernard Allisson, aura laissé de bons souvenirs, le 6 octobre dernier, aux Guyancourtois, séduits par ses mélodies aux accents à la fois rock et funky. La première partie était assurée par l’artiste Manu Lanvin et ses Devils Blues. Le petit plus de la soirée: un temps d’échanges et de rencontre avait été organisé en fin d’après-midi entre l’artiste et le public.


Retour en images

<

05

Guyancourt magazine N° 446 _ 25 OCTOBRE 2012

BOURSE AUX VÊTEMENTS: 2030 € RÉCOLTÉS

© Christian Lauté

© Christian Lauté

La vente de vêtements, organisée samedi 6 octobre à la Maison de quartier Joseph-Kosma, par le vestiaire municipal et l’association Guyancourt Accueil, a permis de récolter 2030 €. Cette somme servira à fournir du linge de maison aux familles qui fréquentent le vestiaire.

Du 1er au 5 octobre dernier, un large choix de sorties et d’activités culturelles s’offrait à nos aînés dans le cadre de la 19e Semaine des Anciens. De multiples rendez-vous se sont succédés sur fond de découverte: atelier de danse, visite des coulisses du Lido, promenade au fil de la maison et des jardins de Claude Monet… Plus insolite encore: le jeudi 4 octobre, le programme prévoyait une conférence sur les vertus médicinales des plantes à la Maison de quartier Théodore-Monod. De quoi enrichir ses connaissances sur la manière de soigner les petits maux tout en respectant l’environnement. L’animation était proposée par l’association des Jardiniers de France et animée par le conférencier, Étienne Bâcle, responsable du jardin botanique de l’École vétérinaire à Maisons Alfort. Et elle s’est conclue par un goûter bio.

© Christian Lauté

UNE SEMAINE DES ANCIENS SEMÉE D’ANIMATIONS!


06

>

Actualités

© Yoann Lavabre

L’ÉVÉNEMENT

© Yann-Loïc Lambert

Guyancourt magazine N° 446 _ 25 OCTOBRE 2012

LA FERME DE BEL EBAT

CRÉATIONS À GUYANCOURT La Ferme de Bel Ébat accueille chaque année de nombreuses créations. Deux d’entre elles seront présentées en novembre. Théâtre et danse sont au programme.

L

a saison 2011-2012 a été une période de travail intense pour Aurélie Van Den Daele. Outre ses ateliers théâtre pour le Temps des femmes, elle a mis en scène un texte de Roland Nadaus avec une troupe de huit comédiens amateurs originaires de SaintQuentin-en-Yvelines. Après de longs mois de travail, ce spectacle sera présenté à l'occasion des 40 ans de la ville nouvelle. Il raconte l’histoire de plusieurs saints chargés de réaliser les plans d’une Jérusalem nouvelle pour les hommes par le Préfet du Seigneur. Cependant, l’annonce de la mort de Dieu les prend de court et révèle leur vérité ambiguë. Ce sera finalement un simple mortel, maire d’une ordinaire ville terrestre, qui dévoilera le

mystère à la fois consternant et ridicule de l’utopie de construire une cité.

questionnement sur le rapport du corps à son environnement extérieur.

Fabrice Lambert est l’un des chorégraphes qui comptent. La création du spectacle Faux mouvement a débuté à Guyancourt, puis le danseur a poursuivi son travail au Centre National de la Danse. Déjà remarqué avec Solaire, il revient avec une chorégraphie pour quatre danseurs, qui mélange guitares électriques en bande son et trouvailles techniques. Sur le plateau, des mini robots viennent troubler les artistes dans leurs gestes. Ils jouent sur le déséquilibre. Ces obstacles en mouvement contraignent les danseurs au faux mouvement… jusqu’à l’accident, la chute. Un magnifique

Oh quand les Saints! Théâtre (à partir de 12 ans) Vendredi 9 et samedi 10 novembre à 20h30 Entrée libre sur réservation Faux Mouvement Danse Vendredi 16 novembre à 20h30 Durée: 1h10 Tarifs: 20 €, 15 €, 10 € La Ferme de Bel Ébat, théâtre de Guyancourt, 1, place de Bel Ébat. Tél.: 0130483344.


Actualités

<

07

Guyancourt magazine N° 446 _ 25 OCTOBRE 2012

La Twizy en auto-partage

© Philippe Stroppa

Vous la voyez au coin de votre rue, près de votre travail et vous rêvez de monter dedans ? Bonne nouvelle, la Renault Twizy est proposée en auto-partage. Pour vous inscrire, allez sur le site www.twizyway.com (rubrique je m’inscris), puis passez à la boutique Twizy Way avec votre carte d’identité et votre permis de conduire valide depuis 1 an, pour récupérer votre badge. La boutique Twizy Way est située dans la gare de Saint–Quentin-en-Yvelines, porte Le Theule. Elle est ouverte du lundi au vendredi de 12 h à 19 h. Bonne route ! POUR EN SAVOIR + www.twizyway.com

Prime de Noël aux enfants des demandeurs d’emploi Le Centre Communal d’Action Sociale attribue une prime de Noël aux enfants âgés de 16 ans et moins (à la date du 31 décembre 2012) dont l'un des parents est demandeur d’emploi depuis plus de 3 mois et inscrit en tant que tel auprès du Pôle Emploi. Cette année, la prime sera versée sous forme d’un bon d’achat de 42 €, par enfant, sous conditions de ressources et de recherche active d'emploi. Une demande devra être instruite par le service Social, de l’Hôtel de Ville, du 12 au 23 novembre 2012 inclus. À cette occasion et sur simple demande, le C.C.A.S. pourra informer les demandeurs de toutes les aides auxquelles ils peuvent prétendre (aides à la recherche d'emploi, réajustement du quotient familial…). Aucun dossier incomplet ou reçu par courrier ne sera traité. Pour tout renseignement, vous pouvez joindre le C.C.A.S. au 0130483428.

340 dictionnaires offerts par la Ville aux élèves qui ont fait leur rentrée en 6e cette année. Soit respectivement 137, 111 et 92 exemplaires pour les collèges Paul-Eluard, Ariane et Les Saules.

RECHERCHE DE BÉNÉVOLES L'Association « Visite des Malades dans les Établissements Hospitaliers des Yvelines » (VMEH 78) recrute de nouveaux bénévoles, de futurs visiteurs.* Pour plus d'informations: Tél.: 0669097878 www.vmeh78.fr *Critères d'engagement: être majeur, motivé et prêt à l'écoute de l'autre, être disponible un après-midi par semaine, respecter la différence et être doté de bonnes qualités relationnelles.

Manger aussi, c'est ludique ! Les écoliers guyancourtois apprennent chaque jour de nouvelles choses. Ils découvrent en classe, aux centres de loisirs et aussi au restaurant scolaire… La société de restauration a offert un cadeau à chaque élève. Il s’agit d’un album de jeux avec des stickers à collectionner où ils apprendront en s'amusant sur le thème des trésors du potager.


08

>

Infos travaux

© Christian Lauté

© Christian Lauté

© Christian Lauté

Guyancourt magazine N° 446 _ 25 OCTOBRE 2012

CHAUFFAGE ET VENTILATION AUX SAULES Des travaux de terrassement ont été réalisés au centre de loisirs des Saules afin de réparer une fuite d’eau. C’est en effet le circuit de chauffage qui était touché. Coût: 6874 €.

RIDEAUX AU GROUPE SCOLAIRE MERMOZ/SAINT-EXUPÉRY L’entretien des équipements est important pour une commune, c’est pourquoi plusieurs rideaux et stores ont été changés dans les écoles Jean-Mermoz et Antoine-de-SaintExupéry. Ces travaux ont principalement été réalisés dans les salles de classes. Coût: 2698 €.

Les Saules

Un système de ventilation mécanique contrôlée (VMC) a été installé dans la cuisine de l’école Sonia-Delaunay. Les techniciens ont procédé à la pose du circuit d’évacuation d’air ainsi qu’à celle du moteur d’extraction. Coût: 4126 €.

Centre-Ville

LE CHANTIER DES TRIBUNES DU STADE MAURICE-BAQUET Prévus pour une durée de neuf mois, les travaux de la tribune vestiaires du stade Maurice-Baquet avancent bon train. L’édifice en béton comportera 300 places avec des gradins suspendus et un belvédère. L’ensemble sera couvert par un auvent en bac métallique avec étanchéité et membranes photovoltaïques et une partie de la toiture des vestiaires sera recouverte de panneaux solaires pour la production d’eau chaude. À noter aussi, l’installation d’un ascenseur qui permettra l’accès aux personnes à mobilité réduite. Un local destiné au chronométrage des athlètes sera également intégré. Livraison en mars 2013 pour un coût de 2051000 €.

© Christian Lauté

Villaroy


Acteurs

<

09

Guyancourt magazine N° 446 _ 25 OCTOBRE 2012

LA CARPE A LA PÊCHE

g ishin f t e e r is t o S rpe Guyancourt uverir

déco La Ca pose de che vous pro ishing, une pê f . t e e d re a le st et nom urbaine

I

ls étaient 185 en 2008 et les voici 422 en 2012 (583 avec les moins de douze ans). La Carpe Guyancourtoise peut s’enorgueillir de la progression de son nombre d’adhérents. L’Association Agréée pour la Pêche et la Protection du Milieu Aquatique (AAPPMA) a su tirer son épingle du jeu, comme l’explique Ludovic Sintive, son président. « Nous avons développé de nombreuses actions de promotion comme un permis découverte gratuit, pour les enfants de moins de douze ans. Les parents les accompagnent et au fil des discussions, certains finissent par rejoindre le club. » Contre une adhésion de 85 € à l’année, une carte interfédérale vous permet de pêcher dans les étangs du Moulin à Vent, des Roussières et de la Minière ainsi qu’au lac de Villaroy. Grâce à ce sésame, vous pourrez aussi pêcher dans 73 départements. « Nous avons signé une convention avec la Fédération de pêche afin de vendre les permis en ligne », poursuit le président. Une partie de la somme versée correspond à différentes taxes destinées aux actions de protection du milieu aquatique. « Ces actions auxquelles nous participons vont de l’entretien des étangs à l’empoissonnement. Nous alevinons entre novembre et mars. Je garde le souvenir de curieux qui, nous voyant mettre les poissons à l’eau, ont voulu faire partie de l’aventure. »

David Houdinet

Black bass à Guyancourt Les mordus de pêche n'hésitent pas à franchir le pas entre le loisir et la compétition. C’est ainsi

© Christian Lauté

La Carpe Guyancourtoise voit son nombre d’adhérents augmenter chaque année. Le secret de ce club : s’être adapté aux nouvelles pratiques de pêche et promouvoir une action qui concilie sport et protection de l’environnement.

que l’AAPPMA guyancourtoise compte trois clubs de compétition bien classés : le club Carpe Guyancourt, la Team Sensas l’Apech’78 et le club Black bass Guyancourtois. Ce dernier tire son nom d’un poisson qui fait beaucoup parler dans le milieu de la pêche sportive. « Le Black Bass est d’origine américaine, c’est un carnassier. Il y a un vrai plaisir à débusquer ce poisson noble et combatif », raconte Ludovic. Et l’une des plus belles occasions de voir l’animal en action est le street fishing (la pêche de rue). « Nous avons ouvert cette section qui a beaucoup de succès chez les jeunes. » Le principe est simple pour cette pêche urbaine : vous avez un matériel ultra léger, de bonnes chaussures de marche et vous partez à la recherche des carnassiers du lac de Villaroy à l’Europe en passant par les Roussières. « C’est une pêche très sportive et nomade. Elle vous immerge très vite dans le milieu naturel alors que vous êtes en pleine ville », commente le président. C’est grâce à ces nouvelles variantes de pêche que le club a su attirer un public plus large, plus jeune et féminin. Mais le dynamique président a déjà d’autres projets en tête. « J’aimerais créer une section de float tube. Vous vous retrouvez sur un flotteur au milieu de l’étang pour vous mesurer au poisson dans son élément. » De quoi faire mordre à l’hameçon quelques nouveaux adhérents. www.lacarpeguyancourtoise.com


10

>

Acteurs Guyancourt magazine N° 446 _ 25 OCTOBRE 2012

CHANGER LE REGARD SUR LE HANDICAP

C

ette année, 115 équipes ont participé au concours de cuisine « Un pour tous, tous pour un » qu'organise la société de services de qualité de vie Sodexo. La recette fonctionne depuis quatorze ans maintenant et ses ingrédients de base sont le partage, l’esprit d’équipe et la créativité. « Il s’agit d’un partenariat avec différentes structures d’accueil partout en France, explique Alain Masson, responsable de la mission handicap de Sodexo France. Chaque équipe est composée d’une personne handicapée, de son éducateur et du cuisinier Sodexo de l’établissement spécialisé. » Ce concours a pour but de donner aux résidents l’opportunité d’exprimer leur talent, de proposer aux établissements un thème mobilisateur et d’encourager l’entraide avec les collaborateurs de l’entreprise de restauration. Le thème de cette année était « Créez un dessert gourmand avec des biscuits ». Les concurrents avaient deux heures pour préparer huit portions individuelles. La finale, organisée à Guyancourt, a consacré une résidente d’un établissement du nord de la France. Le jury était présidé par le chef Olivier Roellinger. « Il est très impliqué dans ce concours et travaille, entre autre, avec nous sur la réduction du sel et du sucre dans nos recettes », commente le responsable de la mission handicap. « Ce concours fait bouger les lignes. La finale est organisée dans notre siège de Guyancourt et c’est un

Un accord triennal Depuis 2006, la société s’engage dans le cadre d’un Accord Handicap de trois ans. Celui qui a été signé en 2012 ambitionne, notamment, d’embaucher 160 personnes handicapées supplémentaires (dont 24 agents de maîtrise et 9 cadres), qui viendront s'ajouter aux 910 employés reconnus comme travailleurs handicapés. Les personnes présentant des déficiences motrices, sensorielles (sourds et malentendants), cognitives officient principalement en cuisine. « Pour ce qui est du handicap psychique, l’intégration est beaucoup plus compliquée. Elle passe par un travail en collaboration avec des associations spécialisées et des psychiatres », argumente Alain Masson. L’accord porte également sur l’accueil de 120 stagiaires, sur la formation de 50 apprentis et sur le maintien dans l’emploi d’au moins 100 collaborateurs déclarés inaptes à leur poste de travail. « Là aussi, le travail est compliqué. Les adaptations de postes sont étudiées au cas par cas. Le coût peut s’avérer élevé pour l’entreprise, mais lorsqu’on y arrive, c’est un beau succès. » Cette politique d’intégration et de maintien dans la vie professionnelle a provoqué une évolution des mentalités chez les équipes et leurs managers… Comme en cuisine, il ne faut pas avoir peur des mélanges. « Au Canada, on parle de personnes handicapées et de personnes ordinaires. J’aime beaucoup cette expression car le contraire d’ordinaire, c’est extraordinaire », conclut Alain Masson. David Houdinet

, assondn M n i a ic a l A de la mission Hae. p c xo Fran de Sode

© Christian Lauté

pilote

© Christian Lauté

Chaque année, Sodexo en France située à la Redoute de Bouviers organise un concours de cuisine qui permet à des personnes handicapées de montrer leur talent aux fourneaux. Rencontre avec Alain Masson, qui pilote la mission handicap de l’entreprise.

bon moyen d’information et de sensibilisation au sein même de l'entreprise. » Pour Sodexo, cette opération vise à faire de l’insertion un vrai engagement au quotidien.


Dossier

<

11

© Christian Lauté

Guyancourt magazine N° 446 _ 25 OCTOBRE 2012

REDÉCOUVREZ VOS MAISONS DE QUARTIER Près de chez vous, les Maisons de quartier sont ouvertes à tous. Mais connaissez-vous réellement leurs missions et leurs actions ? Plus que jamais à l’écoute des habitants, elles sont à découvrir ou à redécouvrir sans plus attendre.

4

Maisons de quartier dont 2 agréées « Centres sociaux »

I

l est des lieux qui appartiennent à tous les Guyancourtois. Des lieux où jeunes, adultes et familles peuvent pousser la porte pour s’octroyer une parenthèse de partage, de discussion et de détente. Ces lieux, ce sont les Maisons de quartier : Joseph-Kosma située aux Garennes, Théodore-Monod à Villaroy, Louis-Pasteur au Pont du routoir et Auguste-Renoir, aux Saules. Leur quotidien est rythmé par une double activité : celle des associations de la Ville qui dispensent leurs cours dans les locaux (yoga, gymnastique, so-

phrologie, cours de langue…) et organisent leurs activités et celle de la structure, qui programme de septembre à juin toute une série d’animations socioculturelles, à raison d’au moins une activité tous les quinze jours. De grands rendezvous viennent clôturer l’année comme la traditionnelle fête de quartier ou plus récemment les API (Animations aux Pieds des Immeubles), organisées l’été. Des espaces tout public La programmation des Maisons de quartier


12

>

Dossier Guyancourt magazine N° 446 _ 25 OCTOBRE 2012

© Christian Lauté

Envie de faire une activité près de chez vous ? Demandez le programme dans votre Maison de quartier.

s’adresse à tous, de 7 à 77 ans. Les structures disposent également de trois Points Jeunes (Les Gavroches, René-Goscinny et République), spécialisés dans les activités pour les 1117 ans. Autre particularité, Joseph-Kosma et Louis-Pasteur sont agréées centres sociaux. Ce qui implique une programmation légère-

ment différente. Ainsi, des permanences sont assurées par le Plan local pour l’Insertion et l’Emploi (PLIE), par l’association Guyancourt Accueil dans le cadre de ses ateliers socio linguistiques (ASL), par une assistante sociale de la Caisse d’Allocations Familiales, par les infirmières du CMPA (Centre Médico-Psychologique

© Christian Lauté

Espaces Publics Numériques : l’informatique pour tous Situés au Centre Social LouisPasteur et près de la Maison de quartier AugusteRenoir, les Espaces Publics Numériques (EPN) offrent un point d’accès privilégié à l’informatique. Des créneaux horaires « d’accès libre » et des cours d’initiation y sont proposés. Ceux qui souhaitent s’initier au montage vidéo par exemple peuvent s’inscrire aux ateliers à thème de l’EPN Auguste-Renoir, où se tiennent également « les vendredis de l’EPN », des soirées de découverte et d’échanges autour des nouvelles technologies (voir p. 16). Les EPN accueillent aussi les centres de loisirs, les adolescents des Points Jeunes, le service Emploi et les associations Guyancourt Accueil et Comassoc.Comme les Maisons de

quartier, ce sont des lieux ouverts à tous. Vos EPN vous accueillent: EPN Auguste-Renoir: lundi (15 h-19 h), mardi et mercredi (16 h-19 h), vendredi (17 h-19 h) et samedi (13h30 - 17 h). Tél.: 0130439684. EPN Louis-Pasteur: jeudi (14 h-18 h) et vendredi (16 h-19 h). Tél.: 0130430035. (Horaires valables pour la période scolaire uniquement). Conditions d’accès: > Être Guyancourtois ou scolarisé à Guyancourt, avoir plus de 12 ans. > Adhérer à l’EPN. (Fournir: pièce d’identité, justificatif de domicile et autorisation parentale pour les mineurs. Adhésion gratuite. Tarifs des ateliers: 5 € les 5 séances.) POUR EN SAVOIR + www.ville-guyancourt.fr Rubrique Loisirs

pour adultes) ou encore par les écrivains publics qui rédigent chaque année 350 courriers pour les Guyancourtois. La nouveauté 2012 : les thématiques Initiée il y a deux ans avec l’inauguration de la « Malle à Jeux », un espace 100 % ludique à la Maison de quartier Auguste-Renoir (voir encadré p. 13), l’idée d’associer les Maisons de quartier à une thématique a pris forme en cette rentrée 2012 : les sciences à la Maison de quartier Théodore-Monod, le jeu à la Maison de quartier Auguste-Renoir, les loisirs créatifs au centre social Louis-Pasteur et le cinéma à la Maison de quartier Joseph-Kosma. La majorité des ateliers-découverte proposés au public s’articulent autour de ces thématiques. Ce n’est donc pas un hasard si des soirées « cinédébat » verront bientôt le jour à la Maison de quartier Joseph-Kosma ou si la Fête de la Science a été célébrée à la Maison de quartier Théodore-Monod avec des ateliers de chimie pour les enfants. Une programmation plus familiale Auparavant les Maisons de quartier proposaient surtout des soirées musicales et théâtrales. Ces trois dernières années, de nombreuses nouveautés ont vu le jour à destination d’un public familial, comme des activités et des sorties. Parmi les animations, vous trouverez un atelier de couture, un atelier « cuisines du monde » où les habitants échangent leur savoir-faire, un atelier manuel pour les assistantes maternelles, un café-rencontre pour les parents isolés, des cours de remise en forme ou encore un atelier


Dossier

<

13

Guyancourt magazine N° 446 _ 25 OCTOBRE 2012

25

a Questions à

© Christian Lauté

associations accueillies au sein des Maisons de quartier dans le cadre de leurs activités.

de création de bijoux. L’été, des séjours pour les familles des deux Centres sociaux sont proposés. Autant d’occasions de découvertes et de distractions qui s’adressent à tous les Guyancourtois, quel que soit leur quartier de résidence. Une démarche participative Parallèlement à ces évolutions dans l’offre d’animations, le fonctionnement interne aux Maisons de quartier a lui aussi subi un changement majeur. Avec la création, il y a deux ans, de comités d’animations, les habitants et les associations prennent part à la réflexion sur la programmation. Pour Georges Swietlik, membre du comité de la Maison de quartier Auguste-Renoir en tant que président du comité de jumelage de Guyancourt, l’expérience s’avère plutôt positive : « Cela permet de rencontrer d’autres présidents d’associations mais aussi des habitants avec qui nous avons des échanges constructifs. Cela crée un rapprochement entre les secteurs des différents quartiers », précise-t-il. Doté avant tout d’un avis

consultatif, le comité d’animation est ouvert à tous ceux qui souhaitent s’investir dans la vie de leur quartier (voir p. 14). Maison de quartier Auguste-Renoir (Les Saules) Place Van-Gogh. Tél. : 01 30 43 45 44. Maison de quartier Joseph-Kosma (Les Garennes) Place Jacques-Brel. Tél. : 01 30 57 20 40. Maison de quartier/Centre social Louis-Pasteur (Pont du Routoir) Place du Marché. Tél. : 01 30 43 00 35. Maison de quartier Théodore-Monod (Villaroy) Place Pierre-Bérégovoy. Tél. : 01 30 44 38 54.

BENOÎT FERRÉ ADJOINT AU MAIRE CHARGÉ DE LA JEUNESSE, DE L’ANIMATION DE QUARTIERS ET DE LA VIE ASSOCIATIVE.

« Des lieux de rencontres, de vie et d’information » Ces dernières années, les Maisons de quartier ont connu plusieurs évolutions. Comment l’expliquezvous? Depuis la création des Maisons de quartier, il y a environ vingt ans, la Ville et les attentes des habitants ont évolué. Il fallait donc repositionner leurs missions, notamment suite à l’ouverture de nouveaux équipements culturels, La Batterie et La Ferme de Bel Ébat. Une évolution était donc nécessaire, pour permettre aux Maisons de quartier d’être plus des lieux de rencontre, d’échanges et de convivialité au cœur des quartiers. Des comités d’animation ont été mis en place récemment. Dans quel but? Il y a maintenant deux ans, nous avons créé un comité d’animation par Maison de quartier. Nous souhaitions associer les habitants et les associations à leur animation et à leur programmation. De nombreux habitants et bénévoles associatifs ont accepté de s’associer à cette démarche, montrant ainsi la nécessité et l’attente des habitants sur ce sujet de la participation. En juin dernier par exemple, ces comités d’animation ont permis de donner un nouveau souffle aux fêtes de quartier, grâce à la participation active des comités d’animation.

© Christian Lauté

LA MALLE À JEUX : UN ESPACE CONVIVIAL

Installée à la Maison de quartier AugusteRenoir, la Malle à Jeux est un espace où chacun est libre de venir se divertir en famille ou entre amis. Monopoly, Jungle speed, Scrabble et autres jeux de société ou de cartes sont mis à disposition sur place. Et si l’idée d’une soirée-jeux vous tente, rendez-vous plusieurs vendredis par mois. Accueil les mercredis et samedis de 14 h à 18 h et les lundis aux vacances d’automne. Prochaines soirées jeux : le 26 octobre, les 16, 23 e t 30 novembre.


14

>

Dossier Guyancourt magazine N° 446 _ 25 OCTOBRE 2012

PARTICIPER À LA VIE DE SON QUARTIER © Christian Lauté

Ouvert aux habitants et aux associations, le comité d’animation permet de s’exprimer et de proposer des idées sur l’activité des Maisons de quartier. Rencontre avec Jeannette, active participante.

Guyancourt en action

1

© Christian Lauté

Pour donner à chaque Maison de quartier de Guyancourt une identité qui lui est propre, chaque structure a, cette année, constitué un projet autour d’une thématique spécifique : le jeu à la Maison de quartier Auguste-Renoir, les loisirs créatifs au Centre social LouisPasteur, le cinéma à la Maison de quartier Joseph-Kosma et la science à la Maison de quartier Théodore-Monod.

2

La Ville a créé il y a deux ans des comités d’animation pour associer les Guyancourtois à la vie des Maisons de quartier. Dans le cadre de ces « instances » consultatives, habitants et associations peuvent exprimer leurs idées et donner leur avis sur le programme des animations et des manifestations annuelles.

3

Soucieuse de s’adresser à toutes les générations, les Maisons de quartier ont développé de nouvelles activités à destination d’un public familial. Des sorties, des animations et des séjours « famille » ont été spécialement mis en place au Centre social Louis-Pasteur et à terme à la Maison de quartier Joseph-Kosma.

4

Bénéficiant de l’agrément Centre social, les Maisons de quartier Louis-Pasteur et Joseph-Kosma proposent entre autres des permanences assurées par des professionnels de l’emploi, de la santé et du social.

J

eannette Escudier habite Guyancourt depuis deux ans. À peine arrivée, elle ressentait déjà le besoin de s’investir dans sa Ville. « Je me suis dit : “Je ne vais pas rester dans mon coin ! “ ». Quand la proposition lui est faite de rejoindre le comité d’animation, elle n’a pas hésité : « Je voulais être près des gens. Je trouve que cela permet aux personnes de se connaître et d’échanger ». Toujours disponible lorsqu’il s’agit de donner un coup de main à la Fête de quartier ou lors des « sorties familles », Jeannette a trouvé sa place dans cette « maison du partage et de l’amitié », comme elle se plaît à la décrire. « J’aime quand ça bouge. Ici on ne s’ennuie pas, ça va, ça vient, il y a des jeunes et des moins jeunes. La Maison de quartier est comme une famille ! » précise cette bénévole investie qui, dès qu’elle peut, vient passer une ou deux heures à celle de Villaroy. Un plaisir pour elle, d’autant plus qu’elle habite à proximité. LE COMITÉ D’ANIMATION En quoi ça consiste ? Composé de dix habitants et neuf représentants d’associations ou partenaires

extérieurs (Caisse d’Allocations Familiale, école…), le comité se réunit tous les deux mois pour réfléchir aux animations de l’année en cours et à venir. Animé par le responsable de la Maison de quartier, il est présidé par l’adjoint au Maire chargé de la Jeunesse, de l’Animation des quartiers et de la Vie Associative. De ce « brainstorming » sort des propositions qui sont ensuite soumises aux élus avant d’être concrétisées sur le terrain. Vous aussi, vous souhaitez participer ? Tout au long de l’année, vous avez la possibilité d’apporter vos idées au sein des groupes de travail du comité, répartis sur deux thèmes : la programmation des animations et les manifestations annuelles. Si vous souhaitez vous investir davantage en intégrant le comité d’animation, sachez que ce dernier est renouvelé tous les deux ans. Rendez-vous est donné en octobre 2013 pour le comité de Joseph-Kosma et ThéodoreMonod. Avis aux intéressés ! POUR EN SAVOIR +

Service Animation des quartiers et jeunesse : 01 30 48 34 23.


Zoom sur

15

<

Guyancourt magazine N° 446 _ 25 OCTOBRE 2012

LE CME CHOISIT SES ATELIERS

L

e nouveau Conseil Municipal des Enfants a élu son Maire, Eva Taleb, au mois de juin. L’été a passé, les enfants se sont retrouvés pour une journée d’intégration au cours de laquelle ils ont découvert à travers des ateliers, les symboles de la République et la politique de la Ville en matière de solidarité. Désormais fin prêts pour leur mandat de deux ans, ils vont se réunir en différents ateliers. Ces derniers viennent remplacer les anciennes commissions loisirs et sports, nature, solidarité et vie scolaire. Celles-ci ne permettaient aux enfants que de traiter d’une seule thématique pendant leur mandat même s’il avait été décidé de permettre aux conseillers de changer de commission au bout d’un an. Pour ce douzième mandat, l’organisation sera toute autre. « Lors de la réunion du 26 septembre, les jeunes

Les nouveaux élus du Conseil Municipal des Enfants se sont réunis en septembre dernier pour choisir leurs ateliers, qui ont remplacé les anciennes commissions. Explications.

conseillers ont voté pour quatre grands thèmes parmi douze propositions présentées dans les professions de foi des élus. Cela devrait redynamiser les séances de travail et créer des groupes soudés autour de problématiques variées. », commente MarieChristine Letarnec, Adjointe au Maire chargée de l’Enfance, du Scolaire et du Périscolaire. Mieux connaître le code de la route Après un état des lieux des actions menées lors du précédent mandat, les enfants ont soumis leurs idées au vote. Dès le premier tour, quatre grands projets se sont dégagés. Les trente-cinq conseillers se sont ensuite répartis dans les ateliers choisis. Un des projets retenus est l’élaboration d’une carte géographique subjective de Guyancourt sur laquelle seront représentés les lieux que les enfants affectionnent. La sécurité routière

sera aussi à l’honneur puisque les jeunes conseillers souhaitent améliorer la connaissance du code de la route et proposer un permis vélo aux enfants. Deux autres groupes travailleront également autour de l’hygiène et de la santé ainsi que sur l’aménagement des cours d’écoles. D’autres thématiques seront également traitées par les jeunes conseillers autour de leur mandat (voir encadré ci-dessous). Dans chaque atelier, un chef de projet pour chacune des actions et un correspondant communication ont été nommés. Ils auront pour mission respective de rendre compte de la progression de leurs projets et de participer à la conception du p’tit mag du CME. Forts de cette nouvelle organisation, les 35 jeunes conseillers ont de quoi être bien occupés. David Houdinet

LES QUATRE ATELIERS 1. Carte géographique subjective - Action de solidarité - Projet autour du racisme 2. Aménagement des cours d’écoles - Projet autour du handicap

© Christian Lauté

3. Sécurité routière (permis vélo et initiation secourisme) - Pistes cyclables - Nettoyons la nature (2 opérations : en septembre dans les écoles et opération nationale dans les centres de loisirs)

Après leur journée d’intégration, les jeunes conseillers municipaux vont pouvoir commencer leur mandat.

4. Hygiène et Santé - Collecte sélective (tri du papier, déchets du goûter) - Poursuivre la collecte de lunettes


16

>

L’agenda © Christian Lauté

Guyancourt magazine N° 446 _ 25 OCTOBRE 2012

ATELIER THÉÂTRE

À PARTIR DU 13 NOVEMBRE

Le Temps des femmes à la Maison de quartier Auguste-Renoir

Chaque année, au mois de mars, Guyancourt dédie un événement aux femmes. La Ferme de Bel Ébat se joint à cette manifestation pluridisciplinaire, baptisée le Temps des femmes, en proposant des ateliers de théâtre à destination du public féminin. Les séances auront lieu à la Maison de quartier Auguste-Renoir tous les mardis (hors vacances) de 19 h à 22 h du 13 novembre 2012 au 19 mars 2013. Encadrées par Aurélie Van Den Daele, formée au conservatoire National de Clermont-Ferrand et au Magasin (école

de formation aux métiers de l’acteur), les participantes aborderont plusieurs thèmes comme la situation de la femme au travail, la femme dans la société d’ici ou d’ailleurs, d’aujourd’hui et peut-être de demain. Le fruit de ce travail sera à découvrir sur la scène de La Ferme de Bel Ébat le 20 mars 2013 à 19 h 30 en première partie du concert narratif « Danbé ». Renseignements et inscriptions à La Ferme de Bel Ébat au 01 30 48 33 44.

EXPOSITION

MUSIQUE

VENDREDI 26 OCTOBRE

JUSQU’AU 10 NOVEMBRE

MERCREDI 14 NOVEMBRE

© Hervé Leteneur - Garance Willemin

ANIMATION À partir de 19 h 30 Maison de quartier Auguste-Renoir

Soirée jeux Le temps d’une soirée, la Malle à jeux vous invite à venir vous divertir en famille ou entre amis. De nombreux jeux de sociétés et de cartes sont mis à votre disposition. Gratuit - Renseignements au 01 30 43 45 44.

THÉÂTRE MUSICAL

VENDREDI 26 OCTOBRE

Hôtel de Ville

Juliette Mogenet et Ali Khodr - Expansion Quand deux artistes dessinateurs se rencontrent et associent leurs perceptions des lieux pour dessiner les mutations de l’espace, cela donne « Expansion », une exposition à découvrir à la Mezzanine de l’Hôtel de Ville jusqu’au 10 novembre.

À 20 h 30 La Ferme de Bel Ébat

© Christian Lauté

American Dog, Skinny Molly, King Lizard Ces trois groupes à l’énergie brute et intense investiront la scène de la Batterie pour le plus grand plaisir des amateurs de pur rock. Tarifs : 13,50 €, 9 €. Informations et réservations : 01 39 30 45 90.

EXPOSITION

Le roi du bois À partir de 12 ans. Mis en scène par Sandrine Anglade (Prix du syndicat de la critique en 2010) et narré par Jacques Bonaffé, le roi du bois raconte l’histoire d’un paysan qui après vingt ans passés au service d’un grand peintre italien se rêvait prince. La voix parlée du comédien est accompagnée par le chant d’un enfant de la Maîtrise de Paris et le Quatuor Varèse. (En partenariat avec le théâtre Saint-Quentin en Yvelines, scène nationale). Tarifs : 20 €, 15 €, 10 €. Tél. : 01 30 48 33 44.

À 20 h 30 La Batterie

DU 14 NOVEMBRE AU 19 DÉCEMBRE Salle d’Exposition

Screen/Play

THÉÂTRE

VENDREDI 9 ET SAMEDI 10 NOVEMBRE À 20 h 30 La Ferme de Bel Ébat Oh quand les saints ! (Voir p. 6)

Onze artistes de tous horizons, présentent une sélection d’œuvres (dessins, photographies, installations sonores et vidéos) qui s’approprient ou jouent avec les codes du cinéma américain. Moteur, action !

DANSE

VENDREDI 16 NOVEMBRE À 20 h 30 La Ferme de Bel Ébat

Faux mouvement (Voir p. 6)


L’agenda

<

17

Guyancourt magazine N° 446 _ 25 OCTOBRE 2012

MUSIQUE

ANIMATION

ANIMATION

VENDREDI 16 NOVEMBRE

SAMEDI 17 NOVEMBRE

SAMEDI 17 NOVEMBRE

À 20 h 30 Auditorium de La Batterie

De 9 h à 12 h Maison de quartier Joseph-Kosma

Centre social Louis-Pasteur

Antoine Hervé Leçon de Jazz n° 1 Pianiste et compositeur de talent, Antoine Hervé nous offre 3 leçons de jazz où il se propose d’illustrer au piano l’œuvre de quelques géants en la matière. Leçon n° 1 : « Oscar Peterson, le Swing et la virtuosité ». Bon à savoir : une place achetée pour la leçon 1 + une place achetée pour la leçon 2 = une place offerte pour la leçon 3. Tarifs: 6,50 €; 5,50 €. Informations et réservations : 01 39 30 45 90.

MUSIQUE

Bourse aux jouets Avec le soutien de la Ville, Guyancourt Accueil organise sa traditionnelle Bourse aux jouets, attendue par près de 300 visiteurs chaque année. Lors de cette journée, les jouets recueillis par l’association sont mis en vente à petits prix. De quoi faire le bonheur des petits Guyancourtois! Dépôt des objets de 9 h à 12 h (20 objets ou lots maximum par famille), vente au public de 14 h à 17 h 30. Restitution des invendus le lundi 19 novembre de 18 h à 19 h 30. Pour en savoir plus : 01 30 64 60 80.

Atelier création de bijoux fantaisie Vous aimez les bijoux et aimeriez apprendre à en fabriquer ? Le Centre social Louis-Pasteur organise une initiation aux différentes techniques de création de bagues, colliers, bracelets… et autres apparats fantaisie ! Tarif : 6,66 €. Inscriptions au Centre Social Louis-Pasteur au 01 30 43 00 35.

SAMEDI 17 NOVEMBRE Accueil du public à 15 h - Début du spectacle à 16 h. Pavillon Waldeck-Rousseau

Hip Hop games Dans le cadre de « Pulsations Urbaines », et en coproduction avec la Communauté d’Agglomération de SaintQuentin-en-Yvelines, la Ville reçoit les hip hop games : plus de quatre heures de spectacle au cœur de la performance artistique ! Tarif : 3 €. Plus d'infos sur www.hiphopgames concept.com

SAMEDI 17 NOVEMBRE À 20 h La Batterie

© Christian Lauté

Dafuniks, Lenox, Union Venus respectivement du Danemark, de la Belgique et de la France, les groupes Dafuniks, Lenox et Union, feront vibrer la Batterie au rythme du hip-hop. Le concert s’inscrit dans le projet de la Communauté d’agglomération de Saint-Quentin-en-Yvelines: « Pulsations Urbaines », visant à la découverte des cultures urbaines. Tarifs : 6,50 €, 5,50 €. Informations et réservations : 01 39 30 45 90.

DANSE

DIMANCHE 11 NOVEMBRE À 11 H

© Christian Lauté

Commémoration de l’armistice de 1918 Le 11 novembre 2012 sera commémoré le 94e anniversaire de la signature de l’armistice mettant fin à la Première guerre mondiale (1914-1918). C’est au Monument aux morts qu’un hommage sera rendu à tous les soldats qui ont sacrifié leurs vies pendant ces quatre années de conflit. Tous les ans, les élus, les représentants des fédérations d’anciens combattants participent à cette cérémonie en présence des habitants venus perpétuer le devoir de mémoire. Rendez-vous à 11 h à l’Hôtel de Ville pour suivre le cortège.


18

>

Brèves Guyancourt magazine N° 446 _ 25 OCTOBRE 2012

Pictogrammes Développement durable Kézako ? Vous les voyez régulièrement dans votre magazine et devez vous demander ce que représentent ces petites pastilles de couleur. Il s’agit de pictogrammes qui vous permettent d’identifier les actions « Développement durable » de la Ville et de ses partenaires. Trois d’entre eux représentent les trois piliers du développement durable : l’environnement, l’économie, la solidarité. Un quatrième intitulé éducation et citoyenneté illustre les actions de communication et de sensibilisation proposées aux Guyancourtois.

>

Infos pratiques

HÔTEL DE VILLE

PHARMACIES DE GARDE

URGENCES

14, rue Ambroise-Croizat Centre-Ville BP 32 78 041 Guyancourt Tél. : 01 30 48 33 33 > lundi, mardi, mercredi et vendredi de 8 h 30 à 12 h et de 13 h 30 à 17 h > jeudi de 13 h à 20 h > samedi de 9 h à 12 h (services État civil et Régie de recettes)

Dimanche 28 octobre BEAUTÉ 9, rue Jean Jaurès 78190 TRAPPES Tél. : 01.30.62.96.50

COMMISSARIAT DE POLICE : • 1, rue de la Division Leclerc Tél. : 01 30 48 26 70

Jeudi 1er novembre CAVAILLE – COLL 60, rue Eugène-Viollet-Leduc 78 280 GUYANCOURT Tél. : 01 30 43 71 18

POLICE MUNICIPALE : • 1, place Max-Pol-Fouchet n° vert : 0 800 004 178 AMBULANCES / MÉDECINS : 15 POLICE SECOURS : 17 POMPIERS : 18

© Christian Lauté

Pensez à l’Opération Tranquillité Vacances Dans le cadre de l’OpérationTranquillité Vacances, la Police Municipale assure la surveillance de votre habitation. Pour en bénéficier il suffit soit de télécharger une fiche de renseignements sur le site internet de la Ville et de venir la déposer, soit de la remplir directement à l’accueil de l’Hôtel de Ville. Ce service gratuit fonctionne toute l’année.

Retrouvez toute l’actualité sur internet :

www.ville-guyancourt.fr

www.facebook.com/ Guyancourt


Tribune

<

19

Guyancourt magazine N° 446 _ 25 OCTOBRE 2012

LISTE GUYANCOURT POUR TOUS (LISTE DE GAUCHE, MAJORITÉ MUNICIPALE) S'affirmer en tant que parents Mme Bertinotti, ministre de la famille, a annoncé en septembre qu'elle présenterait prochainement de nouvelles mesures destinées à « aider les parents à être parents ». Le travail sur la parentalité est devenu un enjeu essentiel de notre société : il s'agit d'accompagner les parents, notamment les jeunes couples, de leur donner des repères et, parfois, de rompre un certain isolement.

C’est dans cet objectif que la ville de Guyancourt a créé un service municipal original dédié à l’aide à la parentalité. L’École des Parents de Guyancourt (EPG) a vu le jour en 2001. Exemple pour de nombreuses collectivités, elle constitue un service à part entière, avec du personnel spécifique. Elle s’adresse à tous les parents, quelles que soient leurs origines ou leurs difficultés, et propose une diversité d’actions visant à répondre aux attentes spécifiques de

chacun : groupes de parents, entretiens individuels, rencontre-débats, actions dans les PMI et établissements scolaires, lieu d’accueil, d’écoute et d’orientation appelé « boutique des Parents », etc. C'est une expérience reconnue au niveau nationale et saluée par la Gazette des communes. Les 31 élus de la liste Guyancourt pour Tous

LISTE ENSEMBLE POUR GUYANCOURT (UMP) La liste Ensemble pour Guyancourt n’a pas été en mesure de fournir son texte.

LISTE GUYANCOURT GÉNÉRATIONS CITOYENNES (LISTE SOUTENUE PAR LE MODEM) Emplois d'avenir L'Assemblée Nationale les a adoptés ce 13 septembre. Le ministère a un objectif : « ouvrir l'accès [de l'emploi] aux jeunes peu ou pas qualifiés qui ne parviennent pas à trouver le chemin de l'insertion professionnelle ». Mon propos n'est pas de juger cette loi en tant que telle, mais de chercher comment elle peut aider les jeunes de notre ville, en particulier « les décrocheurs » restés en dehors du système scolaire, à trouver le chemin de l'emploi.

C'est aussi l'objectif de la « semaine de l'emploi ». Chaque année, elle permet « d'informer les jeunes » et, surtout de « rapprocher les demandeurs d'emplois des entreprises qui recrutent ». Il faut aller plus loin car les jeunes sortis du système scolaire ne fréquentent pas ces structures classiques. Ne faudrait-il pas prévoir une démarche contraire et travailler en partenariat avec les entreprises afin qu'elles viennent ellesmêmes au-devant des « décrocheurs », pour les informer de ces rencontres, et

pourquoi pas, leur proposer des parcours de formation débouchant sur des perspectives d'emplois ? Une mobilisation générale de tous les acteurs du territoire est nécessaire pour lutter contre le chômage des jeunes, une des causes profondes des difficultés rencontrées sur notre commune. www.guyancourt-enmouvement.eu Julien Oechsli, Conseiller municipal

Conformément à l’article 9-1 de la loi n° 2002-276 dite « Démocratie de proximité » repris à l’article L2121-27-1 du CGCT, les listes siégeant au Conseil municipal et établies en Préfecture, ont le droit de s’exprimer dans le bulletin d’information municipal. » Le Directeur de la Publication rappelle que la responsabilité des auteurs est engagée par leur tribune et qu’ils doivent veiller à la véracité de leurs écrits.



Guyancourt Magazine 446