Issuu on Google+

001_009_Mag_432_Guyancourt maquette vide 29/02/12 10:11 Page1

TOUTE L’ACTUALITÉ DE VOTRE VILLE -

N° 432 - 8 MARS 2012 - 1 EURO.

magazine P. 6 ACTUALITÉS Nuit de la gymnastique : les inscriptions ont commencé P. 8 ACTUALITÉS Faites du développement durable le 31 mars P. 16 AVANT-PREMIÈRE Poèmes de Mahmoud Darwich à La Ferme de Bel Ébat

PLEINS FEUX SUR

Le logement à Guyancourt


001_009_Mag_432_Guyancourt maquette vide 28/02/12 12:02 Page2

ACTUALITÉS

|

ÇA S’EST PASSÉ À GUYANCOURT

Le Forum des Formations aux métiers fait le plein Les 10 et 11 février derniers, plusieurs milliers de collégiens se sont rendus au Pavillon Waldeck-Rousseau à l'occasion du Forum des formations aux métiers. Les nombreux exposants présentaient des centaines de métiers, de tous secteurs. La visite du vendredi étant réservée aux établissements scolaires, certains sont revenus le samedi avec leurs parents pour évoquer leur future orientation. Par le passé, des dizaines de jeunes ont trouvé leur voie après s'être informés lors du Forum. Nul doute que cette année encore, d'autres y auront fait leur choix professionnel.

2

GUYANCOURT MAGAZINE

N° 432 - 8 MARS 2012


001_009_Mag_432_Guyancourt maquette vide 29/02/12 10:12 Page3

ÉDITORIAL

|

PAR FRANÇOIS DELIGNÉ

SOMMAIRE

Guyancourt : 8 Mars 2012 Le temps des femmes

DU N° 432

Chères Guyancourtoises,

ACTUALITÉS

6

Une Guyancourse écoresponsable ! Nuit de la Gymnastique Le développement durable, c'est à la portée de tous Les aménagements à venir rue Ambroise-Croizat

chers Guyancourtois, Le 8 mars est la journée internationale pour les droits des femmes. Il ne s'agit pas de consacrer un jour par an à cette préoccupation en se donnant « bonne conscience » pour s'en détourner le reste de l'année. Cela doit être l'occasion de nourrir notre réflexion et notre engagement en faveur de l'égalité femmeshommes, pour la faire progresser.

■ ■

Depuis plusieurs années, les maisons de quartier avaient pris de nombreuses initiatives. Pour la seconde année consécutive, le « temps des femmes » – du 3 au 11 mars – représente une véritable manifestation fédératrice à l'échelle de la ville : débats, cinéma, expositions, théâtre, ateliers… ouverts à toutes et à tous, car l'égalité c'est aussi la mixité. Le fil rouge de 2012 sera « les femmes et le travail ». C'est un sujet déterminant – qui fait l'objet de débats forts pour les rendez-vous démocratiques du printemps –, car de trop nombreuses inégalités perdurent encore dans notre pays : salaires, accès à l'emploi, temps partiel subi, partage des tâches… Des lois existent qui ne sont pas complètement respectées ; il est grand temps de mettre en œuvre des solutions concrètes pour assurer l'égalité salariale entre les femmes et les hommes. Voici « Le temps des femmes » : amusez-vous, partagez et débattez pour plus d'égalité.

11/15

PLEINS FEUX SUR LE LOGEMENT

Logement : état des lieux 2012 16/17

AVANT-PREMIÈRE ■

18

EN DIRECT ■

19

Programmation culturelle

Carnet petites annonces

DÉMOCRATIE LOCALE ■

Tribunes d’expression

Votre Maire, François Deligné Conseiller Général des Yvelines Vice-Président de la C.A. de SQY

Responsable de la publication : Yves MACHEBŒUF Secrétariat de rédaction : Jean magazine MEYRAND - David HOUDINET Rédaction : David HOUDINET - Ralf WOODALL PAO : IME Photos : Christian LAUTÉ - Siméon LEVAILLANT Maquette : CITIZEN PRESS : 01 53 00 10 00 Réalisation : Direction de la Communication Impression : Imprimerie Moderne de l’Est Tirage : 13 000 exemplaires - Hôtel de Ville de Guyancourt - 14, rue Ambroise Croizat - Centre-Ville - BP 32 - 78 041 Guyancourt - Tél. : 01 30 48 33 33 N° ISSN : 1274-5804. Cet ouvrage a été réalisé avec des encres végétales sur du papier 100 % PEFC issu de forêts gérées durablement et de sources contrôlées chez un imprimeur respectant toutes les normes environnementales.

N° 432 - 8 MARS 2012

www.ville-guyancourt.fr

GUYANCOURT MAGAZINE

3


001_009_Mag_432_Guyancourt maquette vide 28/02/12 14:47 Page4

ACTUALITÉS

|

ÇA S’EST PASSÉ À GUYANCOURT

ARRÊT SUR IMAGES L'Afrique enchante La Batterie... ■ C'est une belle soirée africaine qu'a programmée La Batterie, le 11 février dernier. Thiossane Ablaye Ndiaye, ce Sénégalais de soixante-seize ans qui vient de sortir de son premier album, a tout de suite mis le public guyancourtois dans l'ambiance. Puis le Bal de l'Afrique enchantée a offert un spectacle remarquable, avec du chacha congolais, de l'afro beat nigerian, du blues, du highlife ghanéen... Dans la salle (et sur scène), ça dansait, sautait, chantait. Parmi les quatorze musiciens, mention spéciale au chanteur Mohamed Diaby, à la voix d'une beauté rare.

… la Jamaïque aussi ■ Grâce au plateau reggae jamaïcain proposé le 16 février dernier, ce sont trois figures du genre qui ont transformé Guyancourt en banlieue de Kingston. Fantan Mojah et I-Wayne sont deux des meilleurs représentants de la nouvelle « one drop » génération. Quant à I Jah Man Levi, c'est une véritable légende du reggae qui a honoré la Batterie de son style roots et ses textes inspirés de rastafarisme.

Bike & Run de la Minière ■ L'épreuve 2012 du Bike & Run de la Minière restera marquée par les conditions météo très difficiles. Par un froid vif (-8°C), 85 équipes constituées d'un coureur et d'un vététiste ont participé à cette épreuve de 12 kilomètres, malgré un parcours couvert de neige et de glace. Un grand coup de chapeau à l'ensemble des participants et aux bénévoles de l'organisation, et félicitations à Julien Lenain et Ghislain Hervé du TCSY pour leur victoire.

4

GUYANCOURT MAGAZINE

N° 432 - 8 MARS 2012


001_009_Mag_432_Guyancourt maquette vide 28/02/12 12:04 Page5

ACTUALITÉS

|

ÇA S’EST PASSÉ À GUYANCOURT

Une question de goût ■ Le vernissage de Question de goût s'est déroulé le 8 février à la Salle d'exposition. Cette exposition surprenante, que vous pouvez voir jusqu'au 25 mars, s'intéresse aux rapports entre art contemporain et cuisine. « On ne joue pas avec la nourriture ! », disent les parents à leurs enfants. Eh bien, si, les artistes jouent avec la nourriture. C'est ce que montre cette exposition qui présente des œuvres de plusieurs disciplines (sculpture, vidéo, peinture, dessin, performance...). À découvrir !

Activités jeunesse ■ Tout le monde n'a pas la chance de partir aux sports d'hiver, loin s'en faut. Heureusement pour les jeunes qui restent à Guyancourt, la Ville leur propose pendant les vacances scolaires des activités sportives, manuelles et culturelles. Lors des congés de février, ils ont pu s'initier à la fabrication de bracelets brésiliens, réaliser un clip vidéo ou encore sortir au cinéma ou à la patinoire.

Votre région a des talents ■ Les Ladylike Dragons étaient les têtes d'affiche du plateau francilien programmé le 10 février par La Batterie. Ce « power trio », dont la pop lorgne du côté du rock des seventies, a fait forte sensation. Également à l'honneur, les Parisiens de Candy & Fly et SatI, groupe des studios de La Batterie, qui ont su mettre à profit leur (courte) résidence pour délivrer des prestations réussies et très appréciées.

Cette chose-là ■ Ceux qui ont un grenier chez eux ont sûrement tendu l'oreille après avoir vu Cette chose-là, à la Ferme de BelÉbat. Dans cette pièce de l'auteur bulgare Hristo Boytchev, Dinko est dérangé jour et nuit par un bruit bizarre. Mais chaque fois qu'il monte au grenier, il ne trouve rien. Avec les autres personnages, il se lance dans une quête : découvrir cette chose-là qui lui pourrit la vie. Grâce à La Ferme de Bel-Ébat, de nombreuses personnes ont, elles, pu découvrir cette métaphore jubilatoire de l'existence, distillée avec une bonne dose d'humour par d'excellents comédiens.

N° 432 - 8 MARS 2012

GUYANCOURT MAGAZINE

5


001_009_Mag_432_Guyancourt maquette vide 28/02/12 14:48 Page6

ACTUALITÉS

|

À NOTER

DIMANCHE 1ER AVRIL

Une Guyancourse éco-responsable ! La Guyancourse vous attend le 1er avril au départ du gymnase des Droits de l’Homme pour parcourir la vallée de la Bièvre. Alors que la Guyancourse se déroule pendant la Semaine du développement durable, l’EASQY et la Ville de Guyancourt vous proposent une course écoresponsable. Des actions seront mises en place afin que coureurs, organisateurs et bénévoles puissent s’engager dans cette démarche et agir concrètement pour le bien de la planète et le bien-être de tous. ● Une course covoiturée : Venir à Guyancourt en voiture, rien de plus facile ! Mais avez-vous pensé au covoiturage ? Rendez-vous sur http://covoiturage.agglo-sqy.fr ● Une course propre : Une « zone propre » sera installée après la zone de ravitaillement et au gymnase afin de permettre à chacun de trier les déchets. ● Une course solidaire : Rapportez vos chaussures de running usagées

au gymnase, elles seront collectées et envoyées au Bénin. ● Des récompenses qui ont du sens : Cette année, certaines récompenses auront du sens ou un caractère éthique. Un beau programme qui n’enlève rien au caractère sportif de la compétition inscrite au Challenge des Yvelines. ■ Renseignements et inscriptions : Jusqu’au jeudi 29 mars par correspondance, en envoyant les bulletins d’inscription et le chèque à l’ordre de l’ Entente Athlétique de Saint-Quentin-enYvelines (EASQY) à adresser à : Guyancourse - BP 13 - 78041 Guyancourt Cedex Le samedi 31 mars permanence au gymnase des Droits de l’Homme de 13 h à 16 h Sur place : clôture des

inscriptions 30 minutes avant chaque course (majoration de 2 € sauf enfants). Le montant de l’inscription reste acquis à l’organisation en cas de désistement. Assurances responsabilité civile : les organisateurs sont couverts par une police souscrite auprès de la Macif. Dossards et résultats Les dossards seront à retirer sur place à partir de 8 h 45. Afin d’assurer la régularité de la course, des contrôles seront effectués aux différents points de passage du parcours. Les résultats seront diffusés sur le site internet du club à partir du lundi. Gymnase des Droits de l’Homme Tél. : 01 30 5710 62 - 17 h - 22 h Guyancourse : http://easqy.athle.org

SAMEDI 23 MARS

Nuit de la Gymnastique Une année sur deux, les associations d’arts martiaux ou de gymnastiques se relaient pour proposer un spectacle de qualité aux Guyancourtois et récolter des fonds pour des associations caritatives. C’est donc au tour des gymnastes de vous accueillir pour un spectacle qui sera en fait un quiz. Le mystère reste entier et le meilleur moyen est encore de prendre votre place. Vous aiderez ainsi l’association Accueillir à laquelle ■ l’ensemble des recettes sera reversé.

Samedi 24 mars à 16 h et à 20 h Tarifs : Adultes : 5,50 € / Enfants de moins de 16 ans : 2 € Vente des billets depuis le 5 mars au Service des Sports du lundi au vendredi aux heures d'ouverture de l’Hôtel de Ville (pas de billetterie le samedi matin) et sur place le jour du spectacle à partir de 14 h 30. Aucune réservation par téléphone. Nombre de places limité. L’ensemble des recettes sera reversé à l’association Accueillir. Pavillon Pierre-Waldeck-Rousseau

6

GUYANCOURT MAGAZINE

N° 432 - 8 MARS 2012


001_009_Mag_432_Guyancourt maquette vide 01/03/12 15:14 Page7

ACTUALITÉS

www.ville-guyancourt.fr Jusqu’au 11 mars

Le temps des femmes Programmation sur www.ville-guyancourt.fr Jusqu’au 25 mars

Question de goût ! Salle d’exposition Jusqu’au 31 mars

L’homme dans son labyrinthe Exposition de Marc Giai-Miniet Vernissage le 15 mars à 18 h 30 - (lire p16 - 17) Mezzanine de l’Hôtel de Ville Vendredi 9 mars à 18 h 30

Inauguration des salles des fêtes familiales Sur réservation au 01 30 48 34 17. Salles des fêtes familiales Vendredi 9 mars à 20 h 30

Poésie - (lire p16 - 17) La Ferme de Bel Ébat Vendredi 16 mars à 20 h 30

Charles Pasi, Robin McKelle & the flytones Concert La Batterie Samedi 17 mars à 19 h

Soirée music’ole Scène ouverte aux talents de Contraste Venez déguisé (thème : chic dans les prés) ! Tarifs : 8 €, gratuit pour les moins de 11 ans. Réservations et renseignements : http://contrastemusique.free.fr Espace Yves-Montand Dimanche 18 mars à 12 h

Repas annuel des anciens Pavillon Pierre-Waldeck-Rousseau Dimanche 18 mars de 9 h à 18 h

French Touch, Meltones, Starliners Championnat départemental de Concert - La Batterie gymnastique rythmique Samedi 10 mars à 20 h 30

Lydia jardon, récital de piano Auditorium - La Batterie Samedi 10 mars de 9 h 30 à 20 h 30 dimanche 11 mars de 8 h à 19 h

Championnat régional de gymnastique Gymnase de l’Aviation Samedi 10 mars de 12 h à 18 h dimanche 11 mars de 9 h à 18 h

Gymnase de l’Aviation Lundi 19 mars à 18 h 30

Commémoration Cessez-le-feu en Algérie du 19 mars 1962 Monument aux Morts. Mardi 20 mars à 20 h 30

Darwich, deux textes (lire p16-17) Maison de la poésie

Coupe de judo de Guyancourt

AGENDA

Mercredi 21 mars à 20 h 30

Vendredi 16 mars à 20 h 30

La flottille de Grèce à Gaza

|

Jean-François Zygel & Antoine Hervé Concert - (lire p16-17) Auditorium de La Batterie Mercredi 21 mars à 10 h et 15 h Samedi 24 mars à 11 h

À quoi rêvent les poules? Théâtre d’objets Tarif : 5 € - Réservation : 01 30 48 33 44 Espace Yves-Montand et maison de quartier Théodore-Monod Samedi 24 mars de 9 h à 18 h 30

Tournoi des écoliers de tennis de table Gymnase des Droits de l’Homme Les 24 et 31 mars de 9 h 30 à 11 h 30

Manger malin : si on relevait le défi ? Ateliers parents-enfants de l’École des Parents de Guyancourt. Dans le cadre de la semaine du développement durable Inscription obligatoire au 01 30 48 33 90 Maison de quartier Théodore-Monod Samedi 24 mars à 16 h et à 20 h

8e nuit de la gymnastique Pavillon Pierre-Waldeck-Rousseau Samedi 24 mars à 20 h 30

One man show de D’jal

Tarifs : adultes 4,50 € ; enfants 3 €. Réservations au 01 30 57 20 04 Maison de quartier Joseph-Kosma Samedi 24 mars à 20 h 30

Sodjul, Grupo Compay Secundo Concert - (lire p16-17) La Batterie

Gymnase des Droits de l’Homme Mardi 13 mars à 20 h 30

Oh boy ! La Ferme de Bel Ébat Vendredi 16 mars à 12 h 15

Visite guidée de l’exposition question de goût ! Inscription au 01 30 44 50 80. Salle d’exposition Vendredi 16 mars à 20 h

Saint Patrick

Tarifs : 4,50 €, 3 € Réservations indispensables au 01 30 44 38 54. Ateliers gratuits danses irlandaises avec Calibeurdaine du 11 au 15 mars Renseignements et inscriptions : 01 30 44 38 54. Maison de quartier Théodore-Monod N° 432 - 8 MARS 2012

EN BREF

Avec le Comité de jumelage Découvrez notre ville jumelée bavaroise, Pegnitz, et ses habitants. Week-end de l’Ascension (17-20 mai). Hébergement dans une famille de Pegnitz dès le jeudi soir. ● Jeudi 17 : voyage en car ● Vendredi 18 : sortie découverte sur le thème des nouvelles énergies ● Samedi 19 : journée en famille et soirée festive du Jumelage ● Dimanche 20 : voyage retour en car Le Comité offre l’opportunité aux jeunes adolescents Guyancourtois de découvrir une culture différente à la nôtre, une ouverture vers la citoyenneté européenne. Les mineurs non accompagnés par leurs parents auront un tuteur adulte pendant la durée du séjour. Coût : ● adhésion (assurance) = 9 € (individuelle) ou 12 € (familiale) ● voyage = 160 € pour les adultes, moins 50 € reversés pour les mineurs après le retour = 110 € Renseignements-inscription : Georges Swietlik georges.swietlik@jumelage-guyancourt.com 01 30 44 08 39 Gilles Thirouin - gilles.thirouin@gmail.com 01 30 57 00 13 Armelle Eyraud - armelle.eyraud@jumelage-guyancourt.com - 01 30 96 00 43 GUYANCOURT MAGAZINE

7


001_009_Mag_432_Guyancourt maquette vide 29/02/12 15:51 Page8

ACTUALITÉS

|

DÉVELOPPEMENT DURABLE À NOTER

Le développement durable, c'est à la portée de tous Et si nous testions de nouvelles façons de consommer, en recyclant, triant, échangeant, réparant ? Tentons l’expérience le 31 mars prochain, à l’occasion de « Faites du développement durable ».

P

our la seconde fois, Guyancourt participe à la Semaine nationale du Développement durable (du 1er au 7 avril). En s’engageant, la Ville souhaite impliquer et mobiliser les habitants. Plusieurs manifestations sont ainsi proposées à Guyancourt entre le 24 mars et le 7 avril. Le développement durable se déclinera sous plusieurs formes : à destination des familles grâce à des ateliers parents-enfants sur l’alimentation en partenariat avec l’École des parents de Guyancourt ; pour les sportifs, qui profiteront d’une Guyancourse plus éco-responsable ; ou encore à destination des agents de la Ville qui seront sensibilisés aux enjeux du développement durable. Et tous les habitants sont invités à participer à « Faites du développement durable », le 31 mars. À l'occasion de cette fête d'un nouveau genre, vous pourrez découvrir de nouvelles façons de consommer et de se déplacer, de tester des techniques de recyclage et de réutilisation, mais ce sera également le moment d’échanger des savoirs, des connaissances, des envies au travers d’ateliers pratiques. Nous pouvons tous agir de manière concrète et systématique pour préserver la planète et les êtres humains. Rendez-vous le samedi 31 mars ! L’ART DU COMPOSTAGE Dans votre maison, votre appartement ou votre jardin, vous produisez des déchets organiques que vous

8

GUYANCOURT MAGAZINE

pouvez trier pour fabriquer votre propre compost. Les avantages du compost sont réels. Composter permet de limiter la quantité d’ordures ménagères, produit un amendement de qualité et gratuit pour la terre et évite l’utilisation d’engrais de synthèse. Il renforce le stock d’humus dans le sol et améliore sa fertilité. Résultat, il favorise naturellement la vie du sol. En compostant nos déchets organiques, nous pourrions alléger notre poubelle de 40 kg de déchets par an et par personne (source : Ademe). Le 31 mars, n’oubliez pas vos récipients pour la distribution de compost gratuite !

CONSOMMER MOINS OU CONSOMMER RESPONSABLE La déconsommation est définie comme un souci de limiter le gaspillage et la démesure pour mieux répondre aux besoins vitaux de tous et chacun. Quels en sont les avantages ? Préserver les ressources de la planète, faire des économies personnelles et soutenir aussi l’économie sociale solidaire

vélo pour découvrir la ville, on vous en prête un ! Prêt de vélos adultes et enfants uniquement par réservation en envoyant un mail à sonia.durand @ville-guyancourt.fr ou par téléphone au 01 30 48 33 48 dans la limite des stocks disponibles. DONNER UNE SECONDE VIE SE DÉPLACER AUTREMENT Partenaire de la Ville, l’association VELOSQY (antenne locale de l’association francilienne MDB « Mieux se déplacer à bicyclette » - http://www. mdb-idf.org) anime une sortie vélo entre ville et nature pour faire découvrir ou redécouvrir la ville en pédalant. En organisant des balades à vélos, des « cyclobus », des animations, des conférences etc., ainsi qu’en agissant auprès des pouvoirs publics, les membres de l’association mobilisent les citoyens pour amplifier la dynamique actuelle de ce mode de déplacement. Leur credo : plus les cyclistes pratiquants seront nombreux, mieux la route sera partagée et apaisée ! Pour plus d’informations, vous pouvez contacter velosqy@free.fr Le 31 mars, si vous n’avez pas de

AUX OBJETS

Nos poubelles débordent : aujourd’hui, chacun d’entre nous produit 590 kg de déchets par an, qui se retrouvent dans nos poubelles et les conteneurs de tri (390 kg) ainsi qu’en déchetteries (200 kg). Ce chiffre a doublé en quarante ans ! Il est donc devenu essentiel de réduire notre empreinte déchets et d’agir en consommant différemment. Comment ? En échangeant ses livres, réparant son vélo, relookant ses vêtements… Le 31 mars, venez avec un ou plusieurs livres et échangez-les ! Les livres doivent être reliés et en bon état. Le 31 mars, apprenez à réparer votre vélo pour devenir « vélonome » ! Un atelier de réparation de vélos sera mis à votre disposition avec l’aide et les conseils de spécialistes. N° 432 - 8 MARS 2012


001_009_Mag_432_Guyancourt maquette vide 29/02/12 15:51 Page9

ACTUALITÉS

|

DÉVELOPPEMENT DURABLE

Le 31 mars, apportez vos vêtements à relooker, ainsi que rubans, boutons, fil à broder ou autres décorations que vous souhaitez utiliser. Des animateurs de l’association « SQY en transition » vous aideront à relooker votre garde-robe avec style.

LE PROGRAMME COMPLET Faites du développement durable Samedi 31 mars, de 9 h à 18 h. Maison de quartier Théodore Monod (Villaroy). Entrée libre.

RECYCLER LES ÉQUIPEMENTS ÉLECTRIQUES ET ÉLECTRONIQUE

Que faire de nos imprimantes, portables (changés si souvent !), appareils photos numériques, écrans, ordinateurs qui ne fonctionnent plus ? Surtout ne pas jeter les D3E, Déchets Équipements Électriques et Électronique mais les apporter à la déchetterie pour qu’ils soient dépollués puis recyclés par l’éco-organisme Ecologic, conformément à la réglementation française et européenne. En France, plus de sept ordinateurs sur dix finissent encore dans une décharge. Or, ils concentrent de nombreuses substances nocives pour l’environnement et la santé des êtres humains. Il est donc vital que ces équipements soient dépollués par un éco-organisme, d’autant plus que leur traitement permet de réutiliser 80% des matières récupérées (fer, cuivre,

Venez donner une seconde vie à vos vêtements

SQY EN TRANSITION RESPONSABLE Dans l’esprit du mouvement des « Villes et territoires en transition », « SQY en transition » cherche à favoriser une nouvelle dynamique locale pour faire face et anticiper, dans les meilleures conditions citoyennes, les conséquences du changement climatique et de la raréfaction des ressources. Des projets passionnants, participatifs et concrets sont proposés aux acteurs du territoire comme la création de vergers et de jardins partagés ou encore des ateliers d’éco-jardinage et de partage de savoir faire. Vous voulez en savoir plus ? Contactez Leigh Barret (sqytransition@gmail.com). http://sqyentransition.wordpress.com

plastiques…) pour fabriquer de nouveaux équipements. Le 31 mars, apportez vos petits appareils électroménagers en fin de vie tels que téléphones, écrans, sèche-cheveux, tablettes numé■ riques, ordinateurs portables

MATIN ◗ Sortie vélos, de 10 h à 11 h 30 (RDV face à la Maison de quartier Théodore Monod) ◗ Atelier de réparation de vélos sur l’esplanade de la Maison de quartier Théodore Monod, de 9 h à 12 h ◗ Atelier de marquage de vélos sur l’esplanade de la Maison de quartier Théodore Monod, de 9 h à 12 h APRES-MIDI ◗ Troc’ livres – de 14 h à 18 h ◗ Collecte de petits appareils électriques de 14 h à 18 h ◗ Atelier de customisation de vêtements de 14 h à 18 h ◗ Atelier de compostage de 14 h à 15 h ◗ Distribution de compost - 15 h à 17 h 30 (Parking derrière la médiathèque – rue Ernest Lavisse) Pour les enfants ◗ Animations et jeux de 14 h à 18 h ◗ Atelier Jardi'bouteille, à partir de 8 ans. Deux ateliers, de 14 h à 15 h puis de 15 h à 16 h.

LES JARDINIERS DE FRANCE S'ENGAGENT Depuis deux ans, l’Association des jardiniers de France est partenaire de la Ville pour animer les ateliers de compostage. Respect de la nature, convivialité, solidarité, transmission des savoirs, sont les valeurs partagées par les 20 000 adhérents qui organisent 2 000 ateliers dans toute la France Pour tout renseignement, vous pouvez contacter Mme Hang Defaux, correspondante à Guyancourt (jardiniersguyancourt@yahoo.fr) http://www.jardiniersdefrance.com

N° 432 - 8 MARS 2012

Apportez vos déchets d’équipements électriques et électroniques à la déchetterie

Réservation conseillée au 01 30 48 33 48 ou sonia.durand@villeguyancourt.fr Collation bio à16 h 30 Lots à gagner toute l’après-midi et tirage au sort à 16 h des gagnants de paniers éthiques gourmands. Pour plus d’informations : 01 30 48 33 48 Retrouvez également le programme sur ville-guyancourt.fr

GUYANCOURT MAGAZINE

9


010_010_Guyancourt maquette vide 28/02/12 11:23 Page10

ACTUALITÉS

|

CADRE DE VIE

Les aménagements à venir rue Ambroise-Croizat Après la livraison de la première phase de travaux de réaménagement du Centre-Ville, quelques mises au point sont désormais nécessaires.

C

hacun s’accorde à dire que l’embellissement du cœur de ville a apporté davantage de cachet à la rue Ambroise-Croizat et à la place de l’église. En attendant les futures jardinières et autres améliorations esthétiques, c’est sur la sécurité routière et le stationnement que la Ville s’engage. « Nous allons renforcer le passage en alternat et la limitation à 20 km/h avec l’arrivée prochaine d’un radar pédagogique qui nous permettra, dans un premier temps, de sensibiliser les automobilistes », indique Yves Machebœuf, adjoint au Maire chargé des Travaux.

« Ensuite, nous étudierons les résultats des mesures de vitesse et choisirons de mettre en place d’autres règles en fonction du respect (ou non) de la limite de vitesse. » Ce radar devrait être installé au printemps. À noter également, plusieurs modifications au niveau de la contreallée desservant les habitations situées entre les rues AmbroiseCroizat et Jean-Maillet (au droit du 13 rue Ambroise-Croizat). Ainsi, afin de réglementer la circulation, un panneau « Stop » modifie le régime de priorité. En effet, la rue AmbroiseCroizat est prioritaire et il s’avérait nécessaire d’inciter les automobilistes à respecter cette dernière. Stationnement réglementé Toujours dans cette même contreallée, des places de stationnement ont été créées afin de répondre aux besoins en stationnement de très courte durée des usagers et améliorer la desserte des commerces. La durée maximum est limitée à 20 minutes. Autre mesure à venir : la mise en place de la zone bleue sur le périmètre de la place de l’église et des commerces. Une zone réglementée qui avait été suspendue le

10

GUYANCOURT MAGAZINE

temps des travaux mais qu’il faudra prochainement respecter à nouveau. Les travaux d’aménagements autour de l’église devront être revus. Alors que ceux-ci débutaient en juin 2011, la Direction Régionale des Affaires Culturelles a fait réaliser des fouilles archéologiques. Les résultats de ces fouilles ont été transmis fin novembre 2011. Et, dans son rapport archéologique, la DRAC demande d’arrêter les travaux car de nombreux vestiges datant du XIIIe siècle ont été trouvés. Pour que ces éléments de notre histoire soient conservés dans des conditions optimales, les travaux initialement envisagés doivent être modifiés. Un bureau d’étude réfléchit actuellement à un nouveau projet d’aménagement qui se fera sans creuser, sépultures ancestrales obligent. ■

N° 432 - 8 MARS 2012


011_015_Guyancourt maquette vide 01/03/12 09:03 Page11

PLEINS FEUX SUR

LE LOGEMENT

.

Logement : état des lieux 2012 La crise du logement frappe le pays depuis plusieurs années et plus encore la région parisienne. Malgré sa politique volontariste en matière d’habitat, Guyancourt n’est pas épargnée. La Ville poursuit ses efforts. Favoriser le parcours résidentiel n'est pas un phie qui a porté ses fruits. Il en vain mot pour la municipalité de Guyancourt. Depuis trois décennies, la règle fixée par les élus a toujours été claire : pour chaque programme immobilier, construire au moins 50 % de logements en accession sociale. Bien plus qu’une volonté politique, on peut parler de philosoN° 432 - 8 MARS 2012

résulte une réelle harmonie, tant en termes de mixité sociale (sur un même programme, il est souvent difficile de faire la différence entre locatif et accession à la propriété) que d’attractivité économique. En effet, poser un panneau « zone d’activité » n’a jamais suffi pour attirer les

entreprises. En revanche, les logements, les services et les équipements publics implantés dans une ville à échelle humaine sont de véritables atouts qui drainent l’activité économique et permettent à celle-ci de rester sur le territoire. Ce cercle vertueux permet à Guyancourt d’être une ville où il fait bon vivre. GUYANCOURT MAGAZINE

11


011_015_Guyancourt maquette vide 01/03/12 15:10 Page12

Un phénomène d’attractivité Mais toute médaille a son revers. « Même si la ville fait figure d’exemple en matière de mixité sociale et d’habitat pour tous, il n’en reste pas moins qu’un véritable phénomène d’attractivité s’est créé, entraînant un accroissement des demandes de logement et une faible rotation dans le parc locatif, explique Yannick Ouvrard, Adjoint au Maire en charge du Logement. Peu de villes, même très proches, ont autant développé leur capacité d’accueil. Or l'effort ne peut payer que s’il est partagé par tous ! ». C’est ainsi qu’en 2012, la liste d’attente s’allonge. Il faut aussi attendre plusieurs mois pour obtenir un grand logement, voire des années pour un pavillon. En février, la Ville comptabilisait 919 demandes en attente dont la grande majorité est composée de Guyancourtois qui veulent changer de logement. « Les gens préfèrent rester dans des conditions parfois insatisfaisantes plutôt que

d’aller dans d’autres villes du département », commente l’élu avant de poursuivre : « Dès lors que nous construisons 100 logements locatifs sociaux, 50 % sont attribués à Action Logement (ndlr : l’ancien 1% patronal), 30 % vont à la Préfecture des Yvelines puis 20 % à la Communauté d’agglomération, qui redistribue à chaque ville une partie du contingent. » Ainsi, lors de la sortie de terre du programme de logement social situé face à l’école Paul-Langevin, sur quarante habitations en locatif, la Ville en avait reçu sept pour son propre parc. Mais, en se développant, Guyancourt a aussi poursuivi cette politique d’accueil sur plusieurs fronts comme dans sa collaboration avec la Communauté d’agglomération au titre du PLH2 (deuxième version du Plan Local d’Habitat). À SaintQuentin-en-Yvelines, il est prévu que 850 logements soient contruits chaque année selon la répartition suivante : un tiers en accession libre,

un tiers en accession aidée, un tiers en logement social. Une offre diversifiée Si Guyancourt poursuit ses efforts pour favoriser le parcours résidentiel de ses habitants, la Ville a aussi fait le choix de diversifier l’offre de logement. C’est ainsi qu’en devenant ville universitaire, Guyancourt s’est dotée de plusieurs résidences destinées aux étudiants ou aux jeunes (voir encadré). Celles-ci sont au nombre de trois sur le territoire et passeront prochainement à quatre avec un nouveau bâtiment sur le campus du boulevard Vauban. Autre exemple de cette volonté de logement pour tous : la Ville travaille en partenariat avec des associations comme Accueillir pour proposer des solutions d’hébergement d’urgence aux personnes en difficulté. Sans oublier les foyers pour travailleurs comme Adoma au Pont du Routoir. Un foyer qui a besoin d’être renové

LA CONFÉRENCE COMMUNALE DU LOGEMENT Structure de concertation et de coopération, la Conférence communale du logement (CCL) dote la commune d’un instrument de lecture (panorama complet) des attributions (en transparence, sans passe-droit) et des équilibres sociologiques entre les quartiers. Elle rassemble chaque année les acteurs du logement social (représentants de la Préfecture, de la Communauté d’agglomération, bailleurs sociaux, collecteurs d’ Action logement et associations spécialisées dans le logement des personnes en difficulté), chargés d’effectuer un bilan des différents critères d’attribution stipulés dans la charte élaborée avec la Préfecture. Un outil de progrès et une volonté de clarté qui dotent la Ville d’un baromètre étalonné sur la réalité des faits, grâce auquel les équilibres socio-démographiques peuvent être maintenus à travers un état des lieux permanent et la connaissance des différents profils des demandeurs et de leurs besoins.

12

GUYANCOURT MAGAZINE

N° 432 - 8 MARS 2012


011_015_Guyancourt maquette vide 01/03/12 15:10 Page13

LE LOGEMENT

PLEINS FEUX SUR

OÙ FAIRE UNE DEMANDE DE LOGEMENT ? ● À l’Hôtel de Ville, qui transmettra un dossier à la Préfecture des Yvelines. ● À la Communauté d’Agglomération si vous travaillez à Saint-Quentin-en-

Yvelines, mais n'y résidez pas. ● Auprès de votre employeur, au titre d’action logement (entreprise de 20 salariés au moins). ● Au représentant de votre administration si vous êtes fonctionnaire ● Chez les bailleurs HLM

comme le constate le Maire dans son interview page 15 (voir encadré page 14 pour les différents types d'hébergements).

*

Perspectives d’avenir Les difficultés actuelles sont également liées à des tendances sociologiques de fond. On remarque une tendance au rapprochement des familles. Beaucoup de grandsparents cherchent à s’installer à Guyancourt pour être plus près de leurs enfants et petits-enfants. « Nous sommes sensibles au vieillissement de la population ainsi qu’à l’évolution des revenus des retraités. Il faut que les logements proposés correspondent aux ressources des retraités. », explique Yannick Ouvrard. Une question sur laquelle se penchent actuellement la Ville et la Communauté d’Agglomération. C'est un pas supplémentaire dans la démarche volontariste des élus locaux après les efforts en matière d’accession à la propriété comme à Villaroy Nord qui sera bientôt suivi par la partie sud du quartier (221 logements) et d’autres, comme par exemple sur les anciens terrains des entreprises Maillet (200 logements). Des programmes qui pourront permettre à certaines personnes d'accéder à la propriété alors qu'elles n'auraient pas pu le faire dans d’autres circonstances. Il existe des solutions à la crise du logement, à chacun de suivre ■ l’exemple.

* L’illustration ci-dessus montre que pour 100 logements sociaux construits, 50 vont à Action logement, 30 à la Préfecture et 20 à la Communauté d’agglomération (dont 15 à la Ville).

Le chantier de Villaroy-Sud

N° 432 - 8 MARS 2012

GUYANCOURT MAGAZINE

13


011_015_Guyancourt maquette vide 01/03/12 15:10 Page14

LES OFFRES D’HÉBERGEMENT

Logements étudiants ● Jardin des Sciences (Eurostudiomes) 31, boulevard Vauban - Guyancourt - Tél. : 01 39 44 03 00 ● Résidence universitaire Vauban (CROUS) 1, boulevard d'Alembert - Guyancourt - Tél. : 01 34 52 08 05 ● Résidence René-Cassin (Logement Francilien) 3-5, rue Jacques-Duclos - Guyancourt - Tél. : 01 39 44 80 80 La Fondation Abbé Pierre présentait son rapport sur le mal-logement le 1er février. Jeunes ● CLLAJ (18 à 30 ans) (Comité Local pour le Logement Autonome des Jeunes) 3, place Mendès-France - Élancourt Permanence jeudi de 9 h à 12 h 30 3, rue des Droits de l’Homme - Guyancourt Tél. : 01 30 16 27 80 Foyers ● CHRS Equinoxe Hébergement d’urgence pour les femmes seules et majeures : l’admission se fait par le 115 Hébergement d’insertion : a pour mission d’assurer l’hébergement, l’accueil dans les situations d’urgence, le soutien et l’accompagnement social. 1, Avenue Nicolas About - Montigny-le-Bretonneux. Tél. : 01 30 48 40 00 ● Foyer Adoma 47, route de Dampierre - Guyancourt - Tél. : 01 30 43 49 26 Réseau Accueillir Pour les personnes de plus de 21 ans. Salariés, stagiaires ou personnes en formation sur Saint-Quentin-en-Yvelines : Chambres individuelles dans des appartements collectifs. L’hébergement est mixte et inter âges. Pour les femmes seules avec enfant(s) ou couples avec enfant(s) : Studios ou appartements mis à la disposition de la famille. Accueillir 1, square du Val d’Anjou - Maurepas Tél. : 01 30 66 06 21 Résidences sociales L’association Accueillir gère deux centres d’accueil qui offrent un hébergement provisoire aux personnes en situation de précarité ou d’urgence. ● Espace Saint-Paul 3, place de l'Église - Guyancourt - Tél. : 01 30 60 04 29 La résidence sociale comporte onze F1 destinés aux personnes ne pouvant accéder à un logement social et deux F2 pour des familles en grande difficulté. ● Résidence Compostelle 67, route de Troux - Guyancourt - Tél. : 08 70 24 00 37. Accueil des jeunes de 18 à 30 ans (étudiants et jeunes bénéficiant de revenus modestes). La résidence sociale compte 16 studios. ● Relais Jeunes des Prés 14, allée de l’Ivraie - Montigny. Tél. : 01 30 43 06 60 (Accueil des jeunes travailleurs de 18 à 30 ans)

14

GUYANCOURT MAGAZINE

« 70 % des Franciliens sont éligibles au logement social » Le 1er février dernier, la Fondation Abbé-Pierre présentait son 17e rapport annuel sur le mal-logement à la porte de Versailles. Retour sur cet état des lieux avec Yves Colin, directeur de la communication de la Fondation. Quel est l’état du logement français présenté dans ce rapport ? C’est un constat d’échec des politiques publiques nationales. Dans ce 17e rapport – qui marque le vingtième anniversaire de la Fondation – nous sommes allés au-delà du mallogement et avons porté un regard sur ces deux décennies. En s’appuyant sur les chiffres de l’Insee (Institut National des Statistiques et Études Économiques), nous comptons 3 600 000 mal logés. Dix millions de personnes sont touchées par la crise du logement, soit un Français sur six. À partir de la fin des Trente Glorieuses, l’effort de construction de logements s’est arrêté. D’autres exemples ? Prenons le cas de deux de nos voisins. L’Espagne a fait le choix de la politique du « tous propriétaires ». Il en a résulté une hausse des prix et, aujourd’hui, les jeunes actifs restent chez leurs parents car ils ne peuvent pas se loger. A contrario, l’Allemagne, qui n’a jamais arrêté cet effort, a une politique de régulation des loyers et des prix de l’immobilier. C’est ce type de proposition que la Fondation Abbé-Pierre défend au travers du contrat social que quatre

candidats à la présidentielle ont signé le 1er février. Quel regard portez vous sur le logement à Guyancourt ? Nous sommes souvent confrontés au discours de certains maires selon lesquels le logement social serait un problème et qu’en construire à hauteur de 50 % reviendrait à créer des ghettos de pauvres. Pourtant, Guyancourt a une vraie politique offensive en matière de logement et des résultats en matière de mixité et d’équilibre social ou encore d’accueil d’entreprises. C’est un exemple à suivre. N’oublions pas que 70 % des Franciliens sont éligibles au logement social. Il faut remédier à cette situation et réguler la desadéquation entre les prix du marché et les ■ besoins du public. Pour plus d’informations ou signer la pétition contre le mal-logement : www.fondation-abbe-pierre.fr www.mobilisationlogement2012.com www.carton-rouge.fr

N° 432 - 8 MARS 2012

© Seb Godefroy & Thibaut Voisin

Vous êtes dans une situation particulière et à la recherche d’un logement adapté, voici les différentes structures pouvant vous accueillir sur le territoire.


011_015_Guyancourt maquette vide 01/03/12 15:10 Page15

LE LOGEMENT

PLEINS FEUX SUR

Entretien avec François Deligné, Maire de Guyancourt et Conseiller général des Yvelines

À propos du logement dans le département

Que vous inspire l'actuelle crise du logement ? François Deligné : Je vous répondrai en commençant par une citation de l’Abbé Pierre : « Quand il n’y a plus de toit, il n’y a plus de droit ». Quand on parle du logement, cela touche à de nombreux domaines. D’une manière générale, la part du budget des ménages consacrée au logement a explosé. Plus précisément, de nombreux étudiants ne peuvent plus se loger dans des villes comme Paris, les loyers ont considérablement augmenté et ce sont les conditions de vie au quotidien qui en pâtissent. Je pense également aux personnes en attente de logements social car elles n’ont pas d’autres moyens de se loger. C’est très difficile pour le Maire d’une commune qui a fait des efforts permanents dans ce domaine de constater que, dans les Yvelines, ce sont plus de 25 000 demandes en locatif aidé qui sont en attente. Quelles sont vos actions pour le logement au Conseil général ? François Deligné : Il existe un dispoN° 432 - 8 MARS 2012

sitif départemental pour inciter les communes à construire des logements sociaux : le Contrat de développement de l’offre résidentielle (CDOR). Même si ces mesures ont le mérite d’exister, j’ai longtemps protesté contre les critères d’attribution de cette aide : c’était en quelque sorte une prime aux mauvais élèves alors que des communes qui font des efforts constants comme Guyancourt n’obtenaient pas d’aide du département. Je faisais partie du groupe de travail chargé de la réflexion sur ce problème et nous avons obtenu la modification de ces critères en décembre 2011. La Ville va ainsi obtenir un soutien financier de 1 150 000 euros du Conseil Général. J’ai aussi réclamé la mise en place d’un schéma départemental pour les résidences universitaires sous forme d’aide aux constructeurs. On ne peut pas être territoire universitaire sans favoriser les conditions d’accueil.

Cependant, nous attendons encore des améliorations comme pour le foyer Adoma. La Ville, la Préfecture et la Communauté d’agglomération se sont engagées pour que l’ancien foyer Sonacotra (aujourd’hui Adoma) devenu vétuste soit transformé en résidence sociale. Nous attendons impatiemment que le Conseil d’administration d’Adoma confirme cette réhabilitation. Il est question de la dignité des résidents qui ne peuvent rester dans ces condi■ tions d’accueil. O PROPOS RECUEILLIS PAR DAVID HOUDINET

Et qu’en est-il au niveau local ? François Deligné : La crise du logement touche tous les niveaux : le locatif aidé, les logements étudiants ou l’hébergement d’urgence. À ce propos, nous entretenons des relations avec « Accueillir ». La Ville va bien au-delà, contrairement à d’autres commnues, de ses obligations, la loi imposant une place d’hébergement d’urgence pour 1 000 habitants. La solidarité passe aussi par notre politique d’efforts communs avec la Communauté d’agglomération sur le foncier qui a permis la construction de programmes immobiliers comprenant de l’accession aidée à Villaroy Nord et bientôt sur la partie Sud. Nous poursuivrons dans ce sens de l’habitat pour tous. GUYANCOURT MAGAZINE

15


016-020_Mag_432_Guyancourt maquette vide 28/02/12 18:05 Page16

AVANT-PREMIÈRE

|

PROGRAMMATION CULTURELLE

EXPOSITION

Marc Giai-Miniet

THÉÂTRE/POÉSIE

L’œuvre de l’artiste Marc Giai-Miniet est à l’honneur jusqu’en juillet dans six lieux de l’agglomération saintquentinoise sous la forme d’« expositions-étapes » présentées en même temps ou de façon décalée à la mezzanine de l’Hôtel de Ville (jusqu’au 31 mars), la Maison de la Poésie, la galerie Le Corbusier, la Ferme du Mousseau, la Maison du Bonheur et la Commanderie des Templiers. Sur la mezzanine, cet artiste au parcours particulier et aux œuvres plurielles expose une série de petits formats ainsi qu’une suite d’œuvres sur papier réalisées depuis une trentaine d’années. Vernissage le jeudi 15 mars à 18 h 30 suivi d¹une déambulation jusqu¹à la maison de la poésie puis du vernissage de l¹exposition papiers timbrés, nouvelles des images. À partir de 20 h, carte blanche à Marc Giai-Miniet : lecture de textes et projection en avant-première du court métrage mémoires vives.

Darwich, deux textes

Troisième étape du parcours saint-quentinois consacré au poète palestinien Mahmoud Darwich, cette soirée mettra à l’honneur deux de ses textes, Discours de l’Indien Rouge, et Une Mémoire pour l’oubli. Mohamed Rouabi les met en scène et les interprète. D’abord assis, digne, pour dire le discours des origines, on le retrouve ensuite allongé sur le lit d’une chambre, ébranlé par les bombardements de Beyrouth et par la voix d’une femme. Mardi 20 mars à 20 h 30 Tarif : 5 € Maison de la Poésie

© Eric Legrand

Vernissage le jeudi 15 mars à 18 h 30 Jusqu’au 31 mars Mezzanine de l’Hôtel de Ville

POÉSIE/CHANT/RÉCIT/FILM

La Flotille de Grèce à Gaza À partir du texte La Flotille (Éd. La Découverte, 2011), de poèmes de Mahmoud Darwich, Yiannis Ritsos, Constantin Cavafy et du documentaire Gaza we are coming (2010), la compagnie Erinna propose une soirée pluridisciplinaire consacrée à la Flotille de la liberté qui tenta de briser le blocus de Gaza. Une soirée en présence de l’écrivain Thomas Sommer-Houdeville, auteur de La Flotille. ■

Vendredi 16 mars à 20 h 30 Tarifs : 10 €, 7,50 €, 5 €. La Ferme de Bel Ébat Tél. : 01 30 48 33 44

16

GUYANCOURT MAGAZINE

N’OUBLIEZ PAS… Concert Starliners + Meltones + French Touch. La Batterie. Vendredi 9 Mars à 20 h 30. Récital Lydia Jardon. La Batterie (Auditorium). Samedi 10 mars à 20 h 30. Exposition Question de Goût. Salle d’Exposition. Jusqu’au 25 mars. Théâtre Oh Boy ! La Ferme de Bel Ébat. Mardi 13 mars à 20 h 30. Concert blues/soul Robin McKelle & the Flytones + Charles Pasi Vendredi 16 mars à 20 h 30 La Batterie

N° 432 - 8 MARS 2012


016-020_Mag_432_Guyancourt maquette vide 29/02/12 10:14 Page17

AVANT-PREMIÈRE

|

PROGRAMMATION CULTURELLE

IMPROVISATION MUSICALE

Jean-François Zygel et Antoine Hervé ■ Qui a dit que la musique classique et le jazz, étaient réservés aux connaisseurs ? Avec ces deux-là, pas besoin d'être mélomane averti, même les novices passeront une bonne soirée. L’un, Jean-François Zygel, est musicien classique. Fin pédagogue, il anime « La boîte à musiques » sur France 2 et explore l’œuvre des compositeurs dans « La leçon de musique ». L’autre, Antoine Hervé, est pianiste jazz qui, lui aussi, aime rendre son art accessible à tous : dans sa « Leçon de jazz », il décortique les styles des grands jazzmen. Ensemble, ils adorent improviser. Très complices, les deux musiciens s’en donnent à cœur joie, et le public aussi.

Mercredi 21 mars à 20 h 30 Tarifs : 18 €, 15 €, 14 €. La Batterie (auditorium) Tél. : 01 39 30 45 90

THÉÂTRE

Comment j’ai appris à ne plus m’en faire et à aimer le réchauffement climatique © Benjamin Nicolas

■ Troisième volet de ses chroniques du réchauffement climatique, cette pièce de Frédéric Ferrer (qu’il a également mise en scène) raconte une croisière touristique vers le Pôle Nord. À la fois instructive et baignée d’un humour irrésistible, « Comment j’ai appris… » est également servie par une interprétation très juste de la part des huit comédiens.

Vendredi 23 mars à 20 h 30 Tarifs : 20 €, 15 €, 10 €. La Ferme de Bel Ébat Tél. : 01 30 48 33 44

CONCERT

Grupo Compay Segundo + Sodjul ■ Grupo Compay Segundo se pose en héritier du Buena Vista Social Club, dont la figure de proue était Compay Segundo. À la mort du chanteur en 2003, deux de ses fils ont décidé de continuer à jouer avec Hugo Garzon et les musiciens du Buena Vista Social Club pour faire connaître l’œuvre de leur père dans le monde. Autant dire que c’est la crème des musiciens cubains qui jouera à La Batterie pour une soirée qui s’annonce « caliente ». En première partie, Sodjul (groupe des studios de La Batterie) saura vous séduire par son style qui navigue entre soul, groove et world, avec des chansons en français, en anglais et en portugais. Le tout magnifié par la belle voix de Sofia.

http://www.myspace.com/grupocompaysegundo http://www.myspace.com/sodjul Samedi 24 mars à 20 h 30 Tarifs : 18 €, 15 €, 14 €. La Batterie - Tél. : 01 39 30 45 90 N° 432 - 8 MARS 2012

GUYANCOURT MAGAZINE

17


016-020_Mag_432_Guyancourt maquette vide 28/02/12 12:00 Page18

DE VOUS À NOUS

|

CARNET, BRÈVES

INFOS PRATIQUES Carnet ■ Naissances ADIB DOKKALI SAAD, le 30/01 AH-YONE LENNE MARC, le 06/01 ALDIN ELISE, le 20/01 BA LIAM, le 18/01 BARRIER PIERRE, le 20/01 BELKAID-ABDI KOLAHGAR ISAAK, le 30/01 BORDES LUKA, le 14/01 BOUDJEMA NOUR, le 04/01 BOUTIN PAULINE, le 15/01 BUCHER EVE, le 16/01 CARDOSO ROSE, le 18/01 CARRIÉ NOÉMIE, le 08/01 CHAPOULAUD CLOVIS, le 17/01 CHARTIER LÉANA, le 16/01 DESTOC ANDREW, le 20/01

DOMRANE EMMA, le 10/01 GAY APOLLINE, le 14/01 KANDATE ANTHONY, le 27/01 LIÉNARD CÉCYLIA, le 01/01 LOURENÇO ANGELO, le 03/01 MARANHAO MATÉO, le 17/01 MARCHAND SACHA, le 29/01 NDONG EVINI YAËLLE, le 25/01 OLIVIER ESTHER, le 12/01 OUAZIZ FARÈS, le 04/01 PAULARD EMILIE, le 13/01 REBÊCHE ANAÏS, le 03/01 RICHER LAUNAY RUBEN, le 27/01 SOUAVIN MARION, le 26/01 TANDJIGORA HAMZA, le 05/01 VASSEUR MARION, le 23/01

■ Décès ABDERRAHMANE RABIA, le 26/01 COITTE EUGÉNIE, le 11/01 CORNU MARIE-CLAUDE, le 07/01 GUILLERM JEAN-LOUIS, le 20/01 LAZORTHES-LARROUDÉ JEANNINE, le 24/01 MAKNI HABIB, le 11/01

EN BREF Coupes d’arbres à La Minière

Journées portes ouvertes

L'Office National des Forêts réalise des coupes d'amélioration et de regénération à la Minière (parcelles 60 et 54b sur le plan). Elles contribueront au renouvellement de la forêt afin d’assurer sa pérennité. Elles sont décidées par l’Office national des forêts et réalisées par des exploitants extérieurs sous son contrôle. Ces interventions sylvicoles vont entraîner des modifications du paysage forestier : le promeneur verra des branches à terre, des tas de bois en bordure de chemin, des trouées et paysages plus éclairés… Ces modifications de paysage font partie de la vie de la forêt. Les tas de bois seront évacués et les dites coupes seront transformés en bois de chauffage. Les branches vont rapidement se décomposer pour enrichir l’humus et les sols. L’apport de lumière favorisera une biodiversité spécifique. Les agents de l’ONF prendront toutes les précautions pour réduire les désagréments dus à ce chantier. Pour la sécurité de tous, il est demandé de ne pas entrer sur les chantiers et de ne pas passer à proximité des engins durant le temps des travaux.

● Si vous êtes intéressé par les métiers du bâtiment, n'hésitez pas à vous rendre au CFA AFOBAT à Rueil Malmaison. De nombreux acteurs du CFA seront présents pour faire découvrir aux jeunes de 15 à 25 ans les différentes formations qu'ils dispensent. Le samedi 24 mars de 9 h à 12 h et de 14 h à 17 h au CFA. Adresse : 34 rue du Marquis de Coriolis 92 500 Rueil-Malmaison Informations au 01 47 32 02 81. ● Le lycée des métiers de Trappes organise une journée Portes Ouvertes. Il propose un éventail de formations professionnelles autour du commerce et des services et du Médico-social pour des diplômes allant du CAP au Bac pro. Une journée portes ouvertes est organisée le samedi 31 mars de 9 h à 12 h au Lycée des métiers Henri Matisse - 55 rue de Montfort 78190 Trappes. Renseignements au 01 30 62 87 42 ● Venez découvrir les métiers du paysage, de l’environnement et de l’élagage De la 3e au BTS Visitez nos installations, nos équipements et rencontrez-les équipes pédagogiques. En Mai, découvrez les réalisations paysagères de nos élèves. N’hésitez plus ! Choisissez un métier en plein essor ! Au CHEP du Tremblay sur Mauldre Samedi 24 Mars et Samedi 12 Mai 2012 de 9 h à 17 h 30 Renseignements : 01 34 87 99 09 web : chep78.fr E-mail : accueil.chep@wanadoo.fr)

18

GUYANCOURT MAGAZINE

N° 432 - 8 MARS 2012


016-020_Mag_432_Guyancourt maquette vide 28/02/12 12:00 Page19

DÉMOCRATIE LOCALE

|

TRIBUNES D’EXPRESSION

LISTE GUYANCOURT POUR TOUS Favoriser l’éveil des jeunes enfants, soutenir les parents L’accueil des tous petits constitue un enjeu majeur dans notre société, forte d’une fécondité et d’un taux d’activité féminine importants. Avec une moyenne d’âge de 32 ans, Guyancourt a fait le choix d’un vrai service municipal de la Petite-enfance. Les 440 berceaux de la ville sont bien plus nombreux que dans la majorité des autres communes et le taux d’accueil des 0-3 ans plus fort que la moyenne nationale. Les Guyancourtois disposent d’une grande souplesse pour la garde de leurs enfants : crèches collectives ou familiale, multi-accueil, halte-garderie… La Ville prend aussi en charge une grande partie du coût de la garde : les familles ne payent en moyenne que 13,5 des 58,5 € que vaut une journée de crèche collective.

La Ville favorise également la scolarisation en maternelle dès 2 ans. Ces efforts constants pour garantir un service public de qualité en direction des plus jeunes nous a déjà valu de recevoir les labels « Petite enfance » et « Ville amie des enfants ». Malgré tout, l’indifférence du gouvernement en la matière nous force à espérer que les débats démocratiques à venir permettent enfin un traitement réel de cet enjeu au niveau national et un soutien, par l’État, des efforts des communes.

Les 31 élus de la liste majoritaire Guyancourt pour Tous

LISTE ENSEMBLE POUR GUYANCOURT La liste Ensemble pour Guyancourt n’a pas été en mesure de fournir son texte.

« Conformément à l’article 9-1 de la loi n° 2002-276 dite « Démocratie de proximité » repris à l’article L2121-27-1 du CGCT, les listes siégeant au Conseil municipal et établies en Préfecture, ont le droit de s’exprimer dans le bulletin d’information municipal. » Le Directeur de la Publication rappelle que la responsabilité des auteurs est engagée par leur tribune et qu’ils doivent veiller à la véracité de leurs écrits.

LISTE GUYANCOURT GÉNÉRATIONS CITOYENNES Finances locales et triple A Je n'ai pas les yeux rivés sur les données des agences de notation, mais la dégradation de la note de l'état a des conséquences possibles sur les collectivités locales, ce qui, à court terme, est à prendre en compte par notre Communauté d'agglomération. Les collectivités qui devront emprunter le feront à des taux moins avantageux, ce qui alourdira la dette qui, je le rappelle, pèse déjà lourdement dans le budget communautaire. Qui dit financement difficile auprès des banques sous-entend investissements difficiles ; or, à Saint-Quentin-enYvelines, certains sont sur rail, comme le projet du vélodrome ; même si le montage financier prévu se fait sous la forme de partenariat public-privé, les quatre subventionneurs, dont l'agglomération, doivent trouver chacun 13,6 millions d'euros d'ici l'été 2013. On ne peut savoir quel sera l'avenir, mais ce sera difficile pour les N ° 4 3 2 - N8 ° M4A1 R3 S- 22011 A 2VRIL 2011

intercommunalités et en conséquence pour les communes qui sont solidaires. Les annonces présentées lors des cérémonies des vœux risquent de se transformer en « vœux pieux » pour certaines municipalités qui devront faire des choix. Je vous invite à nous lire sur notre blog : www.guyancourt-en-mouvement.eu Julien Oechsli, conseiller municipal, soutenu par le Mouvement Démocrate. www.guyancourt-en-mouvement.eu

GUYANCOURT MAGAZINE

19


GM431bis_Guyancourt maquette vide 27/02/12 09:04 Page20


Guyancourt Magazine 432