Page 1


GRÈVE DE LA SOCIÉTÉ SOGERES

2

GUYANCOURT MAGAZINE

Les salariés de la société de restauration Sogeres, ont été en grève provoquant l’arrêt de la fourniture de repas dans les écoles. Les services de la Ville se sont organisés très rapidement lors de la semaine du 12 septembre afin de pouvoir servir des repas pique-nique dans un premier temps et des repas chauds ensuite, aux 2 800 enfants et encadrants qui déjeunent à l’école. À l’heure du bouclage de ce magazine, la Ville est dans l’impossibilité de prédire l’évolution de ce mouvement social national et de sa capacité à palier l’absence de ce service.

N° 421 - 22 SEPTEMBRE 2011


ÉDITORIAL

|

PAR FRANÇOIS DELIGNÉ

SOMMAIRE DU N° 421

Aménagement durable du territoire Un enjeu essentiel Chères Guyancourtoises, chers Guyancourtois,

ACTUALITÉS

6

Notre commune a connu pendant 30 ans l’aventure urbaine de la Ville Nouvelle. Pendant toutes ces années, vos élus locaux ont bâti les grands équilibres entre habitat, activités, services publics et espaces verts et bleus. Le Plan local d’urbanisme (PLU), que nous adopterons définitivement en fin d’année, a été conçu dans la volonté de consolider la qualité de vie à Guyancourt. Nous l’avons élaboré avec vous car nous considérons que les habitants doivent toujours être associés à la réflexion sur l’avenir de leur ville. Aujourd’hui s’ouvre une nouvelle étape dans le développement durable de Guyancourt. Notre ville est vivante et dynamique, elle est attractive et accueille de nouveaux habitants et de nouvelles entreprises. Elle est également un des pôles essentiels de l’Opération d’Intérêt National du Plateau de Saclay et se trouve au cœur des débats et des projets du « Grand Paris ». Il n’y a pas de démocratie réelle sans citoyens avertis. Nous sommes conscients que les enjeux d’aménagement du territoire sont complexes et c’est pourquoi ce Guyancourt Magazine y est largement consacré.

■ ■ ■ ■

RENCONTRE

9

■ ■

PLEINS FEUX SUR LE « GRAND PARIS » ET SUR L’OPÉRATION D’INTÉRÊT NATIONAL PARIS-SACLAY Notre mot à dit

15

EN DIRECT

16 18

Responsable de la publication : Yves MACHEBŒUF ■ Secrétariat de rédaction : Jean magazine MEYRAND - David HOUDINET ■ Rédaction : Benoît BAUDOUIN - Dominique CIARLO - Pascale FRESNAY - David HOUDINET - Hélène MARCHAL ■ PAO : Céline BOCKELMANN ■ Photos : Dominique CIARLO - Christian LAUTÉ ■ Maquette : CITIZEN PRESS : 01 53 00 10 00 ■ Réalisation : Direction de la Communication ■ Impression : Imprimerie Moderne de l’Est ■ Tirage : 13 000 exemplaires - Hôtel de Ville de Guyancourt - 14, rue Ambroise Croizat - Centre-Ville - BP 32 - 78 041 Guyancourt Tél. : 01 30 48 33 33 ■ N° ISSN : 1274-5804. Cet ouvrage a été réalisé avec des encres végétales sur du papier PEFC 100 % issu de forêts gérées durablement et de sources contrôlées chez un imprimeur respectant toutes les normes environnementales.

N° 421 - 22 SEPTEMBRE 2011

Programmation culturelle

EN DIRECT ■

19

Les maîtres du fitness

AVANT-PREMIÈRE ■

Votre Maire, François Deligné Conseiller Général des Yvelines Vice-Président de la C.A. de SQY

Le corps en mouvement Coup de théâtre

11/14

aire sieur le M n o M o ll A 4 55 01 30 64 1 pondra é vous ré n g li e D is ctobre Franço rcredi 5 o e m le t c en dire 19 h 30 de 18 h à

Dimanche 9 octobre : journée Comé-Guyancourt Du 3 au 8 octobre : Semaine des Anciens Nettoyons la nature Marché d’art Et si vous étiez touriste ! Sortie ornithologique

Bougez malin !

DÉMOCRATIE LOCALE ■

Tribunes d’expression

www.ville-guyancourt.fr

GUYANCOURT MAGAZINE

3


ACTUALITÉS

|

ÇA S’EST PASSÉ À GUYANCOURT

ARRÊT SUR IMAGES Pot d’accueil aux enseignants ■ Profitant des jours de pré-rentrée, François Deligné a convié les enseignants à boire un verre de l’amitié, vendredi 2 septembre à l’Hôtel de Ville. Le Maire en a profité pour rappeler les efforts de la Ville pour accompagner la communauté éducative et pour souhaiter une bonne année scolaire à tous, aux plus « anciens » comme à ceux qui prenaient leurs marques dans la commune ou dans l’Éducation nationale.

Réouverture de la rue Ambroise-Croizat ■ La rue Ambroise-Croizat a été complètement rouverte à la circulation, lundi 5 septembre. Après six mois de travaux, les automobilistes et les piétons ont pu apprécier le résultat : rue pavée, plateaux surélevés pour ralentir les véhicules, trottoirs aménagés tout au long de la rue… La richesse du patrimoine (maisons en meulière, église…) a été mise en valeur et l’espace sécurisé.

Animation aux pieds d’immeubles ■ La quatrième édition des animations aux pieds d’immeubles a connu un joli succès pendant l’été. Il faut dire que les maisons de quartier avaient, à tour de rôle, proposé de multiples activités pour que chacun soit incité à s’amuser avec ses voisins. Il y en avait pour tous les goûts : fresques participatives, cuisine, structure gonflable, sécurité routière (piste et simulateur deux roues), tennis ballon et street soccer, ludothèque, tumbling, initiation au hip-hop… Pour ajouter encore davantage de convivialité, une veillée était organisée dans chaque quartier. Vivement l’été prochain !

Une rentrée sereine ■ En ce lundi 5 septembre, 3 546 élèves guyancourtois (1 544 en maternelle, 2 200 en élémentaire) ont repris le chemin de l’école. Hormis quelques larmes pour les plus petits au moment de quitter leurs parents, tout s’est bien passé. Deux postes qui semblaient remis en cause au début de l’été avaient finalement été confirmés par l’Éducation nationale avant la rentrée. Grande nouveauté cette année dans les établissements scolaires de Guyancourt : la mise en place de « chariots numériques », soit 15 portables élèves et 1 portable enseignant, avec un scanner, un vidéoprojecteur et une imprimante par chariot.

4

GUYANCOURT MAGAZINE

N° 421 - 22 SEPTEMBRE 2011


ACTUALITÉS

Les associations à la fête ■ Rendez-vous incontournable de la rentrée, la journée Associations en fête a attiré un très large public, samedi 10 septembre aux abords du gymnase des Droits de l’Homme. Dès l’ouverture à 13 h 30, une file d’attente se formait devant certains stands – la prime à celui de l’École Municipale des Sports qui a attiré beaucoup de monde. Tout au long de la journée, les visiteurs ont pu découvrir des activités et s’inscrire à celle(s) de leur choix. L’après-midi était ponctuée par

N° 421 - 22 SEPTEMBRE 2011

|

ÇA S’EST PASSÉ À GUYANCOURT

de nombreuses démonstrations sportives, et la « street artiste » Kashink a réalisé une belle fresque haute en couleur. Pour ajouter à la bonne humeur ambiante, un soleil généreux était au rendez-vous, ce qui incitait davantage à rester au pique-nique géant organisé en début de soirée. Puis, cerise sur le gâteau, le génial Manu Dibango est venu clore la journée par un grand concert gratuit. Par cette chaude soirée d’été, le célèbre saxophoniste camerounais, qui sortira bientôt un nouvel album revisitant son célèbre Soul Makossa, a véritablement enthousiasmé le public.

GUYANCOURT MAGAZINE

5


ACTUALITÉS

|

À NOTER

DIMANCHE 9 OCTOBRE

Journée Comé-Guyancourt Vous l’avez sans doute déjà lu dans ces colonnes, Guyancourt et la ville de Comé, au Bénin, entretiennent un accord de coopération décentralisée, depuis 2004. Les objectifs de ce partenariat est d’apporter une contribution matérielle dans les domaines de l’enseignement et de l’éducation, de favoriser les échanges culturels, scolaires et entre jeunes et d’aider au développement institutionnel, urbain, médico-social et économique. Cela repose sur un échange de savoirs et savoir-faire, méthodes et compétences dans tous les domaines. Une délégation béninoise arrivera à Guyancourt, début octobre, afin d’assister aux 3e assises yvelinoises de la coopération décentralisée et de la solidarité internationale, organisées par le Conseil Général et à la journée Comé-Guyancourt. Guyancourtois et Béninois se rencontreront donc pour des moments de partage, ouverts à tous. Cette journée mettra à l’honneur les liens qui unissent ces deux villes depuis plus de 10 ans et permettra d’échanger sur la notion même de Coopération Décentralisée. 14 h 30 – 16 h : La Coopération Décentralisée entre la Commune de Comé et la Ville de Guyancourt – Conférence/débat 16 h – 18 h : Exposition « Bas les masques » - Visite de l’exposition en présence du commissaire de l’exposition et spectacle suivis d’une dégustation franco/béninoise

POUR EN SAVOIR PLUS Journée Comé-Guyancourt Dimanche 9 octobre 2011 Maison de Quartier Théodore-Monod et Salle d’Exposition Entrée libre - réservation indispensable Renseignements au Service Vie Associative et Relations Internationales au 01 30 48 34 14

DU 3 AU 8 OCTOBRE

Semaine des Anciens Pour sa 18e édition, la semaine des Anciens sera encore riche en activités. Au programme de nos aînés : ■ Les visites guidées de la Bergerie nationale à Rambouillet (avec promenade en calèche) et du musée Jacquemart-André à Paris (peinture flamande, du XVIIIe siècle français, de la renaissance italienne, mobilier rare… au sein d’un magnifique hôtel particulier). ■ Des ateliers informatique dans les Espaces Publics Numériques et un atelier de danse country et folk animé par l’association Let’s Dance. ■ Une conférence sur le rôle et la place des grands-parents dans la famille et les relations intra-familiales. (Proposée en partenariat avec l’École des Parents de Guyancourt avec pour intervenante Marie-Claude Mietkiewicz, maître de conférences en psychologie clinique à l’Université de Nancy II). Sans oublier les rendez-vous à ne pas manquer comme la journée portes ouvertes du Club des Retraités et Anciens de Guyancourt le 6 octobre à partir de 14 h ou la grande fête de clôture (ouverte à tous) animée en musique par Contraste, le 8 octobre dès 13 h 30 avec un bon café d’accueil. Une bien belle semaine des anciens !

6

GUYANCOURT MAGAZINE

N° 421 - 22 SEPTEMBRE 2011


ACTUALITÉS

|

AGENDA

www.ville-guyancourt.fr Vendredi 23 septembre à 20 h 30

Éric Toulis

Tarifs : 18 €; 14 €; 15 € Auditorium - La Batterie Samedi 24 septembre à 9 h

Découvrez votre ville Inscriptions au 01 30 48 34 17 ou sur www.ville-guyancourt.fr Samedi 24 septembre à partir de 14 h 30

Concours « triplette » de pétanque Centre sportif Les Trois Mousquetaires

Du lundi 3 au samedi 8 octobre

Mercredi 5 octobre

Semaine des anciens

On vous embobine l’oreille

(lire ci-contre)

17 h: Atelier enfant/adolescents: Sons, bruitages et musiques, comment ça marche ? 20 h : Conférence adulte Tarifs : 6 €, 5 €, 4,50 €(lire p. 16) Auditorium – La Batterie

À partir du mardi 4 octobre de 19 h à 22 h

Atelier « Le temps des femmes » Atelier dirigé par Aurélie Van den Daele. Tous les mardis (hors vacances) de 19 h à 22 h du 4 octobre 2011 au 8 mars 2012. Renseignements et inscription au 01 30 43 45 44 Maison de quartier Auguste-Renoir À partir du 5 octobre de 16 h à 18 h

Atelier « Le seigneur des mouches »

Vendredi 7 octobre à 14 h

Rendez-vous découvertes Le rôle et la place des grands-parents dans la famille et les relations intra familiales Maison des anciens Samedi 8 octobre de 14 h à 17 h

Bourse aux vêtements Maison de quartier Joseph-Kosma

Atelier dirigé par Godefroy Ségal de la compagnie In cauda. Pour les enfants de 10 à 16 ans. Tous les mercredis (hors vacances) de 16 h à 18 h du 5 octobre 2011 au 15 juin 2012. Renseignements et inscription au 01 30 48 33 44 La Ferme de Bel Ébat

Mercredi 5 octobre

Allô M. le Maire Vous pouvez personnellement joindre votre Maire, François Deligné au 01 30 64 14 55 de 18 h à 19 h 30.

Mardi 27 septembre à 20 h 30

Marie-Ange Sopiqoti Nguci Récital de piano Gratuit sur réservation 01 39 30 45 90 labatterie@ville-guyancourt.fr Auditorium - La Batterie Vendredi 30 septembre à 20 h 30

Du mercredi 5 octobre au dimanche 20 novembre

Bas les masques Exposition

GiedRé – Oldelaf le jeudi 6 octobre à 18 h 30 Salle d’Exposition

Lilly Wood & The Prick Tarifs : 18 €; 14 €; 15 € La Batterie

Du mercredi 5 au samedi 29 octobre

Addictions/Fictions Vendredi 30 septembre à 20 h 30

Exposition (lire p. 17)

N° 421 - 22 SEPTEMBRE 2011

Tarifs : 12 € ; 8 € ; 7,50 € La Batterie Samedi 8 octobre à 19 h

La nuit de la poésie Entrée libre (lire p. 17) La Ferme de Bel Ébat Dimanche 9 octobre

Comment donner confiance à son enfant? Rencontre-débat « entre parents » Réservations au 01 30 48 33 90 Maison de quartier Auguste-Renoir

Samedi 8 octobre à 20 h 30

Journée Comé-Guyancourt le jeudi 13 octobre à 18 h 30 Salle d’Exposition

(lire ci-contre) Maison de quartier Théodore Monod et Salle d’Exposition GUYANCOURT MAGAZINE

7


ACTUALITÉS

|

À NOTER

DIMANCHE 25 SEPTEMBRE

LES 1ER ET 2 OCTOBRE

Nettoyons la nature

Marché d’art

Venez participer au nettoyage du site des étangs de la Minière. L’association ASEM (Association pour la sauvegarde des étangs de la Minière) vous accueillera le dimanche 25 septembre pour participer à la préservation et au nettoyage du site. Rendez-vous au parking du lac du Val d’Or (le 3e lac). Gants, sacs poubelle et crochets fournis. Ce nettoyage est organisé dans le cadre de la journée nationale « Nettoyons la nature » et soutenue par les magasins Leclerc et la Mairie de Guyancourt Dimanche 25 septembre de 10 h à 13 h Information auprès de l’ASEM Asem.guyancourt@gmail.com Tél. : 06 77 37 17 85

Le Lions Club de Montigny Les Trois Villages organise la 10e édition d’Art Manet-marché de l’Art contemporain. Exclusivement axée sur les arts picturaux et la sculpture, cet événement a pour objectif, depuis toujours, de consacrer l’intégralité des fonds recueillis à l’action Alzheimer du Lions Club et à la poursuite de l’équipement des Centres d’Accueil de Jour Alzheimer et Adultes handicapés du Mérantais, portés par le Groupement GERONDICAP. Deux jours d’animations, de performances et de découvertes pour une bonne cause. Les 1er et 2 octobre à la Ferme du Manet – Montigny le Bretonneux

CONCOURS PHOTO

Et si vous étiez touriste ! À l’occasion des 40 ans de la « Ville Nouvelle », l’Office de tourisme de Saint-Quentin-en-Yvelines lance un concours photo. Et si vous partiez en vacances à SaintQuentin-en-Yvelines, quelle photo souvenir feriez-vous ? À vos appareils photo, pour un an de prises de vue ! D’octobre 2011 à juin 2012, révélez votre territoire à travers des clichés inédits, surprenants et… touristiques ! Ouvert à tous, petits et grands, amateurs ou clubs photo, ce concours est l’occasion de découvrir ou redécouvrir le territoire sous un angle nouveau. Matériel photo, week-ends touristiques, sorties culturelles ou encore bons d’achats sont à gagner ! Le jury effectuera la remise des prix en octobre 2012. Les modalités de participation et toutes les informations sont disponibles sur le site de l’Office de tourisme. (Rejoignez également notre page Facebook !) Concours photo « Et si vous étiez touriste ! Saint-Quentin-en-Yvelines dans l’objectif ! » Office de Tourisme de Saint-Quentin-en-Yvelines Centre commercial Espace Saint-Quentin 3 place Robert Schuman 78 180 Montigny-le-Bretonneux www.officedetourisme.sqy.fr

DIMANCHE 9 OCTOBRE

Sortie ornithologique Partez à la rencontre des oiseaux communs du Parc des Sources de la Bièvre avec une bénévole de la Ligue pour la Protection des Oiseaux (LPO). Entre le bois et l’étang des Roussières, vous (re)découvrirez un espace aux milieux variés, situé en plein cœur de votre commune. Dimanche 9 octobre de 9 h à 11 h 30 Renseignements et réservations auprès de la LPO Ile-de-France : 01 53 58 58 38.

8

GUYANCOURT MAGAZINE

EN BREF Reprise de la permanence de l’ADIL 78 Depuis le 6 septembre 2011, les permanences de l’Agence départementale d’Information sur le Logement des Yvelines ont repris. Les juristes de l’ADIL78 apportent au public un conseil complet, neutre et gratuit sur toutes les questions juridiques, financières et fiscales concernant le logement : construction, acquisition, amélioration, location, fiscalité, copropriété. Tous les mercredis de 14 h à 17 h Maison de la Justice et du Droit Place Rabelais – Guyancourt Rendez-vous au 01 39 30 32 40 Devenez accompagnants bénévoles L’ASP-Yvelines (association d’Accompagnement en soins de Support et soins Palliatifs en Yvelines) a un grand besoin de bénévoles d’accompagnement qui assurent une présence d’environ 4 heures par semaine auprès de patients en phases critiques de leur maladie ou en fin de vie. Leur mission ne requiert aucune connaissance particulière, mais exige une réelle capacité d’écoute et un grand sens du travail en équipe. Une formation initiale et continue est assurée, ainsi qu’un suivi régulier en groupe de parole. L’ASP-Yvelines recherche également des bénévoles pour la gestion administrative de l’association. Pour tout renseignement, n’hésitez pas à contacter l’ASPYvelines – Tél. 01 39 50 74 20. www.aspyvelines.org – Mail : aspyvelines@gmail.com Cartes de fidélité : information UFC Que choisir La loi du 1er juillet 2010, qui refond l’usage des différentes catégories de crédit, précise l’interdiction pour les cartes de fidélité, de conditionner les avantages commerciaux à l’utilisation à crédit des cartes de fidélité. Les cartes de fidélité auxquelles une fonction crédit est attachée devront obligatoirement comprendre une fonction paiement comptant ; l’activation de la fonction crédit ne sera plus possible sans l’accord express du consommateur à chaque opération.

N° 421 - 22 SEPTEMBRE 2011


RENCONTRE

|

SPORT

Le corps en mouvement La gymnastique rythmique est à la fois une discipline sportive et un art.

À

mi-chemin entre danse et gym artistique, la GR (gymnastique rythmique) a porté le nom de GRS (gymnastique rythmique et sportive) jusqu’en 1998, date à laquelle la première s’est retrouvée rattachée à la Fédération française de gymnastique (FFG), et la seconde à la Fédération sportive et culturelle de France (FSCF). Une nuance qui n’a changé ni la vie du club, ni le plaisir de ses trois cents adhérents à pratiquer la gymnastique rythmique et sportive avec engins chère au cœur des filles (corde, cerceau, ballon, massues ou ruban), la gym artistique aux agrès appréciée des garçons (46 ans), la danse spectacle, le fitness (adultes) ou l’éveil à la gym (18 mois4 ans). Line Gressier, présidente depuis 2005, évoque les différentes activités, la qualité d’enseignement (deux entraîneurs plus un « partagé » avec l’ESG Gym) et l’esprit solidaire qui font la réussite du club.

Un club de fidèles Si vous avez de la GRS l’image réductrice de jeunes filles au sourire figé qui manient avec facilité un ruban par-ci et un ballon par-là, vous avez tout faux. Car si la grâce s’impose dans cette discipline essentiellement féminine (pratiquée en solo, en duo ou en équipe), il n’en est pas moins vrai qu’elle exige des qualités physiques (souplesse, endurance, coordination…) et mentales d’athlète (concentration, volonté, persévérance…). « Il ne s’agit pas d’une simple manipulation d’engins, c’est le corps qui produit le mouvement », remarque Lise, qui sait le dur chemin à parcourir avant de parvenir à une symbiose corps-engin qui permet aux gymnastes d’exprimer à la fois leur maîtrise technique et leur sensibilité artistique. En compétition comme en loisir, l’objectif est d’atteindre l’harmonie, celle-là même qui attire les petites filles vers la GRS (à partir de 4 ans) comme des papillons vers la lumière « Les engins, les justaucorps, la musique… N° 421 - 22 SEPTEMBRE 2011

Elles adorent ça ! » Au point que les gymnastes, que l’on retrouve un peu plus tard dans le groupe ados, en section compétition et/ou danse spectacle, restent le plus souvent fidèles au club. Pom-pom girls Ambiance différente à la section fitness, où des adultes de tout âge entretiennent leur(s) forme(s) et leur santé en pratiquant step, cardio kickboxing et méthode Pilates (exercices qui visent notamment à améliorer le rendement des muscles et à retrouver son centre de gravité), gym douce qui intéresse tout particulièrement ceux qui souhaitent se remettre à faire du sport (personnes convalescentes, femmes enceintes, seniors…). Quant aux gymnastes de

la section garçons (4-6 ans, gym artistique), ils découvrent, enthousiastes, les mouvements acrobatiques sur agrès. « La qualité des équipements sportifs nous permet d’organiser deux compétitions par an à Guyancourt, une départementale et une régionale, mais ce que nous attendons avec le plus d’impatience, c’est la Nuit de la Gym vivement le printemps prochain ! ». En attendant, la GRS envisage la création d’une section pom-pom girls (cheerleading). Si l’aventure vous tente, contactez vite le club. ■ O DOMINIQUE CIARLO GRS Guyancourt Tél. : 01 30 48 92 26 (club) et/ou 06 63 86 41 66 (présidente) http://grs-guyancourt.ifrance.com

Line Gressier

GUYANCOURT MAGAZINE

9


RENCONTRE

|

THÉÂTRE

Coup de théâtre Rencontre avec Claire Le Goff, directrice artistique et fondatrice de la Compagnie Loge 33, digne héritière du théâtre des Korrigans.

A

u vu de la présence et de la sensibilité de Claire Le Goff, il n’y a rien d’étonnant à ce qu’elle soit devenue comédienne. D’autant que la jeune Guyancourtoise a un fort

penchant pour l’écriture et une attirance instinctive pour les beaux textes, ceux qui font rire, s’interroger, rêver. Quant à la profondeur de son regard, elle en dit aussi long sur ses capacités d’empathie que sur le chemin parcouru au fil de ses trente-six printemps. « Le goût du théâtre m’a poussée à rejoindre la Compagnie des Korrigans, où j’ai eu pour professeurs Sylvie Echallier, puis Christian Deffié. » Claire découvre avec eux des émotions nouvelles et un univers qui la fascine. « Je leur dois beaucoup. » Quatre années plus tard, Claire quitte le nid des Korrigans pour suivre des cours dans différents conservatoires d’arrondissement de la capitale, avant d’entrer à l’École supérieure d’art dramatique de la ville de Paris dirigée par Jean-Claude Cotillard. Elle en sort en 2005, et décide d’enseigner le théâtre à son tour tout en saisissant les rôles qui se présentent. Le pied à l’étrier Claire donne ensuite des cours à Paris, à Versailles et ailleurs, jusqu’à ce jour de 2008 où les Korrigans font à nouveau irruption dans sa vie. « Sylvie m’a téléphoné pour me demander si reprendre les ateliers enfants, adolescents et adultes débutants de leur théâtre-école m’intéresserait, la charge, notamment administrative, étant devenue trop lourde pour eux. » Un large sourire illumine son visage : « C’est ainsi qu’est née la Compagnie Loge 33, qui compte une petite quarantaine d’élèves répartis en trois groupes. »

Traduisez par enfants (6-11 ans), ados (12-16 ans) et adultes (18-50 ans). « Nous avons fait appel à Claire car nous connaissions son talent de comédienne et ses qualités humaines, écoute, chaleur, inventivité, attention… On ne peut, avec elle, que travailler en confiance, en bonne intelligence », constate Sylvie Echallier. À vous de jouer Pourquoi ce drôle de nom de Compagnie Loge 33 ? « Parce que la loge est la tanière du comédien, l’endroit où tout se prépare, répond Claire. C’est également pour la loge de concierge, lieu poétique et commun où les gens se racontent, se confient. Et puis pour les trois coups, les Trois Grâces, la Trinité et parce que c’est un chiffre plein et l’âge que j’avais quand j’ai fondé la compagnie. » Cette compagnie a un répertoire varié, qui va de Musée haut et bas de Jean-Michel Ribes à Inspecteur Toutou de Pierre Gripari en passant par Le dindon de Georges Feydeau et de courts textes contemporains sur l’adolescence. « Le choix se fait toujours en concertation avec les élèves, je les guide, mais nous c’est ensemble que nous décidons. » Claire travaille avec eux la voix (diction, articulation, placement…), le corps dans l’espace et les invite aussi bien à monter des classiques qu’à revisiter des pièces de boulevard ou à oser différents types d’improvisation (corporelle ou parlée, individuelle et collective). « Assister en spectateur à un atelier est le meilleur moyen de se faire sa propre idée, de sentir l’ambiance des cours. » Ensuite, à vous de ■ jouer. O DOMINIQUE CIARLO Compagnie Loge 33 Tél. : 06 20 14 18 84 compagnieloge33@gmail.com

N° 421 - 22 SEPTEMBRE 2011


PLEINS FEUX SUR LE « GRAND PARIS » ET SUR L’OPÉRATION D’INTÉRÊT NATIONAL PARIS-SACLAY

Notre mot à dire L’opération d’intérêt national Paris-Saclay, décidée par le gouvernement, aura un impact sur l’avenir de Guyancourt et de Saint-Quentin-en-Yvelines. Les élus de Guyancourt ont été et restent vigilants pour améliorer votre cadre de vie. Le « Grand Paris » et l’Opération d’intérêt national Paris-Saclay (OIN) sont deux projets gigantesques décidés par le Gouvernement. Cela ne doit pas être une affaire de technocrates, c’est N° 421 - 22 SEPTEMBRE 2011

l’avenir des habitants de la région parisienne lors des vingt-cinq prochaines années qui est en jeu. Or, la concertation avec les élus locaux et les acteurs des différents secteurs

concernés (économique, social, associatif, éducatif…) est souvent insuffisante, parfois au mépris des règles démocratiques.

GUYANCOURT MAGAZINE

11


> L’OIN a pour vocation de permettre la création d’un pôle mondial de recherche et d’innovation sur le plateau Saclay (incluant Massy, Saclay, Palaiseau, Orsay, Versailles et SaintQuentin-en-Yvelines) ; > L’objectif du « Grand Paris » est de transformer l’agglomération parisienne en métropole mondiale en pariant sur la dynamique créée par un nouveau réseau de transport. Ces deux projets impliquent fortement Guyancourt, Saint-Quentin et ceux qui y vivent. Ces développements futurs ne doivent en aucun cas remettre en cause les fondamentaux (mixité sociale, dynamis-

me économique, logement pour tous, services publics et équipements de qualité, solidarité, cadre de vie…) qui font l’identité, l’harmonie et la réussite de Guyancourt. Vigilance et propositions face aux projets Élu de proximité en prise directe avec les préoccupations de ses « administrés », François Deligné refuse de laisser les ministères et autres structures relais de l’État décider en comité restreint du devenir de la commune. Dès l’ouverture des procédures, François Deligné, Maire de Guyancourt, s’est ainsi opposé au déficit démocratique

UN TRAVAIL DE FOND POUR UN CADRE DE VIE PRÉSERVÉ Pour le projet de l’OIN, le Maire avait adressé dès le 19 février 2007, un courrier à Nicolas Sarkozy, alors ministre d’État, ministre de l’Intérieur et de l’Aménagement du territoire, pour réaffirmer les orientations majeures de la Ville. Au programme hier (comme aujourd’hui !), le maintien des grands équilibres dans les domaines de l’habitat, des équipements et de l’activité, le refus d’un nouveau quartier et de logements à l’est de la RD 91, le maintien de la ceinture verte et du site classé de la vallée de la Bièvre et la disparition du tracé de l’A126 au-dessus des sources de la Bièvre. Des positions maintes fois réaffirmées depuis, notamment dans le Schéma directeur de la région Île-de-France élaboré par des élus conscients des réalités, le Projet d’aménagement et de développement durable et le Plan local d’urbanisme de Guyancourt, définis après une large concertation avec la population (réunions-débat, forum sur Internet, enquête publique…). Premier résultat, après de longues années de résistance et avec le soutien de citoyens issus d’horizons divers (habitants, associations, acteurs économiques et politiques…), l’autoroute A126 a été enfin rayée de la carte en juin dernier.

12

GUYANCOURT MAGAZINE

mais également au contenu, parfois incohérent, des deux projets. « La Société du Grand Paris envisageait d’implanter une gare de son métro automatique souterrain en boucle, appelé le Grand huit par les médias, au beau milieu du site de La Minière, sur les plateaux agricoles du GEVES. Un scénario catastrophe, qui aurait défiguré le paysage en transformant ce lieu remarquable en gare et en parking de rabattement sans pour autant répondre aux besoins des entreprises, des chercheurs, des étudiants et des habitants», note François Deligné. Le tracé prévisionnel de ce métro était d’autant plus aberrant que le réseau en question (plus de 200 km de voies) a notamment pour vocation de relier les pôles économiques, les pôles de recherche, les gares et les aéroports de la petite et moyenne couronne pour favoriser le futur développement de la métropole parisienne. Comment, dans un tel contexte, ignorer à ce point les besoins des quelques 30 000 habitants, 916 entreprises, 32 000 salariés et 10 000 étudiants qui font de Guyancourt ce qu’elle est, le moteur de Saint-Quentin-en-Yvelines, la plus aboutie des « villes nouvelles » ? Déterminé à imposer le concept d’un territoire durable et global intégrant les réalités économiques, sociales et environnementales de Guyancourt N° 421 - 22 SEPTEMBRE 2011


LE « GRAND PARIS » ET SUR L’OPÉRATION D’INTÉRÊT NATIONAL PARIS-SACLAY

PLEINS FEUX SUR

Les terrains agricoles du GEVES

et de Saint-Quentin, la Municipalité est montée au créneau pour exiger la prise en compte de l’existant et d’indispensables compléments d’information. Questions sans réponses Parallèlement à de nombreux courriers aux différentes instances consultatives et décisionnaires et déclarations à la presse télévisée et écrite, l’intervention du Maire de Guyancourt lors du débat public organisé au cinéma UGC SQY en novembre dernier, en présence de plus de 500 personnes, a reposé le débat. Intervenant en fin de soirée, François Deligné a posé les questions qui dérangent et interpellé le Président du directoire

N° 421 - 22 SEPTEMBRE 2011

de la Société du Grand Paris. La Société du Grand Paris n’a apporté aucune réponse. La ville de Guyancourt a entamé un travail de fond pour faire des propositions pertinentes. En travaillant et en échangeant avec ses partenaires (la Communauté d’agglomération, les grandes entreprises et le Département) elle a fait prévaloir des idées plus réalistes, comme celle d’une gare entre l’ancien site de Thalès et le Technocentre. Des interrogations demeurent sur le financement de tels projets (26 milliards d'euros pour le seul Grand Paris) : quelle sera la participation des collectivités dont les budgets ne sont pas extensibles et de plus en plus sol-

QU’EST-CE QUE L’OIN DU PLATEAU DE SACLAY? L’opération d’intérêt national du plateau de Saclay couvre Massy, Saclay, Palaiseau, Versailles et Saint-Quentin-en-Yvelines, et vise à faire de ce vaste territoire attractif, déjà doté d’une forte concentration de matière grise, un pôle scientifique mondial, une sorte de Silicon Valley made in France. Ou plus exactement un « cluster » : un lieu d’animation, de coordination et de formation autour d’un programme commun de recherche, d’innovation et de développement. L’objectif est d’accroître les liens et les transferts de technologie entre centres d’enseignement et de recherche publics et privés, pôles de compétitivité et entreprises à haute technicité. Sur le papier, c’est un projet prometteur, porteur de développement, d’emploi et d’avenir, mais qui demande à être surveillé de très près par les élus locaux qui, faute de concertation, n’ont aucune information précise sur les aménagements induits par l’OIN (localisation et nombre de logements à construire, extension des réseaux de transports en commun, création d’axes routiers…). Or ce dispositif permet à l’État de se substituer aux communes et aux intercommunalités pour l’autorisation d’occuper le sol et l’initiative des procédures d’aménagement. Un outil mis en place pour favoriser une urbanisation rapide, qui peut laisser craindre l’application d’une logique purement économique sans prise en compte des réalités communales.

GUYANCOURT MAGAZINE

13


© Société du Grand Paris

licités ? Quelle sera la part de l’État ? Comment éviter les logiques de spéculations foncières au détriment des habitants ? Comment éviter qu’une augmentation brutale des taxes sur les grandes entreprises du territoire freine le développement économique ?

TERRES AGRICOLES, DES RÉSERVES… Le 24 mai dernier, le conseil municipal de Guyancourt a adopté une motion demandant que, conformément au Schéma directeur de la région Île-de-France (SDRIF) et à la loi du « Grand Paris », l’État classe par décret l’essentiel des terrains agricoles de La Minière parmi les 2 300 hectares préservés pour l’activité agricole (49 communes des Yvelines et de l’Essonne concernées). Exigence en partie satisfaite début juillet… Notre Ville a obtenu une première victoire : la protection de la ceinture verte à l’est de Saint-Quentin-en-Yvelines, du même coup les pressions visant à l’aménagement de cette zone très convoitée (200 hectares au nord-ouest de Toussus-le-Noble), sont repoussées. Guyancourt continue d’exiger que l’essentiel des terrains agricoles, à l’Est de la RD 91 et notamment le long de cette voie, soient également protégés. La vigilance reste de mise.

14

GUYANCOURT MAGAZINE

Résultat : deux stations de métro à Guyancourt Le 26 mai dernier, le tracé définitif du Grand Paris Express est annoncé. Ce sera finalement un métro automatique léger et en surface (également souhaité par la Région Île-de-France car moins coûteux et plus rapide à mettre en place que le métro souterrain initialement prévu) qui reprend l’essentiel des propositions des élus de Guyancourt et de l’Agglomération. Deux stations devraient voir le jour à Guyancourt « SaintQuentin est » (sur l’ancien pôle industriel de Thalès, au croisement des avenues de l’Europe et Léon-Blum) et « Saint-Quentin-Université » (rondpoint des Sangliers). La ligne ira d’Orly à Versailles via Saclay (qui comptera onze arrêts au total). Ces stations desserviront

directement les points stratégiques que sont le Technocentre Renault, l’université Versailles-Saint-Quentin-en-Yvelines ou encore l’institut de recherche Pierre-Simon-Laplace (sciences de la Terre et de l’environnement). « C’est une bonne nouvelle pour l’image de la ville, son dynamisme, son développement économique et la qualité de vie des habitants et des salariés qui y travaillent. Cela veut dire moins de voitures, moins de bouchons et moins de pollution à terme… mais il faut rapidement étudier les possibilités de renforcement du réseau actuel de transports urbains et définir, dès à présent, les interconnexions entre RER, trains, bus, Transilien et TCSP qui permettraient un maillage réellement complet et pas un simple saupoudrage » remarque François Deligné. Quant à la date d’ouverture de la ligne, il est impossible de l’annoncer avec sérieux à ce jour, même si les plus optimistes envisagent déjà que tout soit prêt en 2018, quand Saint-Quentin accueillera la Ryder Cup et ses milliers de visiteurs au Golf national… à Guyancourt. ■

N° 421 - 22 SEPTEMBRE 2011


EN DIRECT

|

ÉCONOMIE

Les maîtres du fitness Champion de France de Fitness à quatre reprises et vice champion du monde en 2000, Arnaud Cior a su convertir sa passion en business en créant Fitness Academy.

L

es Garennes, huit heures du matin. Sourire aux lèvres, Arnaud ouvre la porte du pavillon qu’il habite avec femme et enfants. Un accueil qui fait oublier l’horaire matinal imposé par son emploi du temps chargé. « J’ai prévu une heure, ça ira ? » Vu la vivacité d’esprit de cet homme pressé - qui n’affiche cependant aucun signe de stress - cela devrait suffire. « J’avais neuf ans lorsque je suis arrivé à Guyancourt, en 1981. Après l’école primaire, j’ai fréquenté le collège Paul-Éluard, puis le lycée Jules Ferry de Versailles, celui de Villaroy n’existait pas. » Après quoi il s’oriente vers l’informatique industrielle. « Une erreur d’aiguillage, mon stage chez Dassault a été une horreur, des ordinateurs énormes, une grande chambre froide qui abritait le matériel. » Arnaud profite du service militaire pour s’éloigner de ce milieu professionnel qui ne lui convient pas. « Deux ans au lieu de dix mois, mais chez les Pompiers de Paris. » Un engagement à la hauteur de son niveau sportif et de son énergie.

Des pompiers de Paris aux podiums Et puis un jour, il découvre le fitness (activités physiques de mise en forme, musculation, step, stretching…) à l’ancien Gymnase Club de SaintQuentin-en-Yvelines. « J’ai quitté les Pompiers de Paris pour passer mon brevet d’État des métiers de la forme en 1996, avec pour objectif de devenir formateur. » Essai transformé un an plus tard, après un stage dans un club de haut niveau à Paris, avec en N° 421 - 22 SEPTEMBRE 2011

prime un titre de Champion de France de fitness à nouveau décroché les trois années suivantes. « En 2000, j’ai fait 2e aux Championnats du Monde, ça aide ». Des résultats qui lui valent effectivement de devenir l’un des formateurs de compétiteurs les plus demandés. «J’ai dispensé des formations dans le monde entier avant de me décider à créer ma propre société. » Plus de deux cents coachs formés par an Née à Guyancourt en 2006, Fitness Academy est devenue, depuis, une référence en matière de formation. Une affaire saine, qui forme chaque année une moyenne de 200 à 250 coachs, et propose une large gamme qui va des cours collectifs en salle aux cours individuels à domicile, en passant par les formations connexes (nutrition, Gymstick, Pilates, secourisme…), le conseil aux entreprises (organisation de séminaires toniques), la self-vigilance (apprendre à se défendre en cas d’agression), les conseils d’experts aux professionnels des métiers de la remise en forme (management, recrutement, gestion, événementiel…) et même l’intérim (remplacement des professeurs absents). « Notre partenaire, Forest Hill, héberge notre centre de formation dans son City Form de Nanterre, et nous assurons en retour la formation des professeurs de fitness du groupe. » Un échange de bons procédés qui permet à Arnaud et à ses collaborateurs de travailler dans d’excellentes conditions. À ses côtés, vingt-cinq formateurs et vingt cadres corporate (coachs chargés de donner des cours aux salariés des entreprises, dont Malakoff-Médéric à Guyancourt). Un vivier de pro-

Arnaud Cior

fessionnels reconnus, capable de répondre aux besoins d’une clientèle ■ variée et exigeante. O DOMINIQUE CIARLO Fitness Academy Tél. : 06 81 46 75 65 (Arnaud Cior) www.fitness-academy.fr

GUYANCOURT MAGAZINE

15


AVANT-PREMIÈRE

|

PROGRAMMATION CULTURELLE

CONFÉRENCE MUSICALE

On vous embobine l’oreille ■ Le film « Alien » serait-il aussi efficace avec une musique romantique? Que dire de « Into the Wild » avec une musique métal? Elizabeth Anscutter aborde ces questions et bien d’autres, avec extraits vidéos à l’appui. Au programme également, quelques quizz pour l’auditoire qui pourra même être amené à jouer un peu de musique lui aussi.

POUR EN SAVOIR PLUS On vous embobine l’oreille Mercredi 5 octobre 17 h : Atelier enfant/adolescents : Sons, bruitages et musiques, comment ça marche ? 20 h : Conférence adulte L’Auditorium de La Batterie Tarifs : 6 €, 5 €, 4,50 €

CHANSON FRANÇAISE

GiedRé + Oldelaf

POUR EN SAVOIR PLUS GiedRé + Oldelaf Samedi 8 octobre à 20 h 30 Tarifs : 12 €, 8 €, 7,50 € Oldelaf

© David Dain

l Lugassy © Raphae

■ Avec sa guitare noire, ses cheveux blonds et sa robe rose Vichy, GiedRé ressemblerait presque à une célèbre animatrice d’émission pour enfants et « chanteuse » également. Mais, lorsque l’on met du son sur l’image, on a quelque chose de beaucoup plus décalé entre fraîcheur et cynisme. Jetez un coup d’œil à son site internet et vous comprendrez… www.giedre.fr Oldelaf sera aussi de la partie, dix ans de scène dans les doigts, la voix et les textes pour cet artiste qui lui aussi pratique l’humour et la dérision aussi bien que sa guitare. Un pur délice! www.oldelaf.com

GiedRé

MUSIQUE

Le Trio Impromptu ■ Clarinette, clarinette basse et piano : voici le trio « impromptu » que Laurent Hemeryck et ses acolytes forment. Avec fraîcheur, fluidité et spontanéité, leur répertoire associe la douceur des clarinettes au charme et à l’élégance du piano, pour découvrir Mendelssohn, Krommer et Purcell.

DR

POUR EN SAVOIR PLUS Le Trio Impromptu Mardi 11 octobre à 20 h 30 L’Auditorium de La Batterie Tarifs : 6 €, 5 €, 4,50 €

16

GUYANCOURT MAGAZINE

N° 421 - 22 SEPTEMBRE 2011


AVANT-PREMIÈRE

|

PROGRAMMATION CULTURELLE

CABARET POÉLITIQUE #16

La chimie de l’amour

François Chaffin

POÉSIE

Nuit de la poésie ■ La Nuit de la poésie, c’est cinq heures non-stop en mots et en musiques, parce que la poésie est multiple et faite pour tous. Thimothé Laine, Jacques Bertin, Mireille Perrier, Isabelle Olivier, Maram al-Masri, François Chaffin et Benjamin Coursier enchanteront cette nouvelle édition. La soirée s’achèvera par une scène ouverte, où chacun pourra lire ses propres poèmes ou ceux des autres accompagné à la harpe par Isabelle Olivier. Cette nuit est présentée en partenariat avec la Maison de la Poésie. Dans le cadre de la 8e édition de PoésYvelines – la Semaine des Poètes, une manifestation organisée par la Maison de la Poésie de Saint-Quentin-en-Yvelines, avec le soutien du Conseil général des Yvelines.

© ascm montaudrancom

© Ernesto Timor

■ Qu’est-ce qui gouvernent nos sentiments? Notre tête? Notre corps? Nos hormones? Et les mots d’amour? Comment naissent-ils en nous pour l’autre? Quelle est la part de la chimie dans tout cela? Voici quelques interrogations auxquelles tenteront de répondre Marcel Hibert, professeur en pharmacochimie, Bruno Doucey, poète, et Denis Colin, jazzman. Le débat sera animé par Catherine Pont-Humbert, productrice à France Culture.

Denis Colin

POUR EN SAVOIR PLUS Cabaret poélitique #16 La chimie de l’amour Jeudi 13 octobre à 20 h 30 à la Maison de l’environnement de Saint-Quentin-en-Yvelines Entrée libre Apportez un plat à partager, la boisson est offerte.

POUR EN SAVOIR PLUS Nuit de la poésie Samedi 8 octobre à 19 h Entrée libre - La Ferme de Bel Ébat

EXPOSITION

Addictions / Fictions

■ Une dizaine de jeunes Guyancourtois âgés de 14 à 17 ans ont mis en scène une série de comportements et de situations considérés comme addictifs. Ce travail artistique encadré par le photographe Quentin Caffier et l’addictologue Laurent Douchet de l’Association Nationale de Prévention en Alcoologie et Addictologie (ANPAA) est à la fois une réflexion sur les comportements à risque et sur la place de l’image dans notre société actuelle. Le projet a bénéficié du soutien de l’Institut de Promotion de la Santé (IPS) de Saint-Quentin-en-Yvelines. www.quentincaffier.com

POUR EN SAVOIR PLUS Addictions / Fictions Du 5 au 29 octobre

le jeudi 13 octobre à 18 h 30 Mezzanine de l’Hôtel de Ville En partenariat avec le service Jeunesse et Animation des quartiers et le service Politique de la Ville.

N° 421 - 22 SEPTEMBRE 2011

GUYANCOURT MAGAZINE

17


EN DIRECT

|

DÉVELOPPEMENT DURABLE

Bougez malin! En France, un trajet automobile sur deux représente moins de 3 km. La voiture est bien un élément essentiel de nos vies urbaines. Pourtant, nous sommes tous conscients de ses impacts négatifs au niveau de l’environnement, de notre santé et de notre portefeuille. Des alternatives existent, pour nous déplacer facilement et économiquement tout en polluant moins. 1, 2, 3 partez !

V

élo, marche à pied, bus, train, covoiturage… la palette des moyens de transport proposant une alternative à la sacro-sainte voiture individuelle est large et permet à tous de s’y retrouver. Pour tout savoir sur les différents moyens de transport existants sur Saint-Quentin, il suffit de se procurer le guide de la mobilité. Véritable compagnon de route, il est téléchargeable sur le site de la Communauté d’agglomération et disponible dans les mairies et gares. Privilégier les circulations douces Sur les petits trajets, la marche et le vélo sont bien plus performants que la voiture. En effet, éviter d’utiliser la voiture pour les petits trajets permet de réelles économies car une voiture consomme 60 % en plus de carburant et rejette beaucoup de polluants sur les deux premiers kilomètres. En plus, en milieu urbain, sur une distance de moins de 5 km, en période de pointe, le vélo est plus rapide que la voiture. Pas d’embouteillage, pas de problème de stationnement, pas de pollution, bon pour la santé, la pra-

tique du vélo au quotidien apporte énormément d’avantages. SaintQuentin présente près de 145 km de voies et pistes accessibles aux cyclistes dont 39 km de pistes sur trottoir, 14 km de bandes sur chaussée, 31 km de voies mixtes piétons-vélos et plus de 60 km de sentes piétonnes accessibles au vélo. Pour les trajets longs, les transports en commun semblent plus appropriés, d’autant plus qu’un bus peut transporter en passagers l’équivalent de 40 à 50 voitures. À Guyancourt, 13 lignes du réseau SQYBUS et des sociétés privées de transport desservent les différents quartiers. Pour tout savoir sur les parcours et les horaires des bus, une adresse internet, http://www.sqybus.fr ou un numéro vert : 0800 20 04 76 (appel gratuit depuis un poste fixe).

niveau de Saint-Quentin, vous pouvez trouver un co-équipage sur le site : www.covoiturage.agglo-sqy.fr. Si la voiture vous reste indispensable, adopter des comportements plus responsables peut avoir des répercussions positives. En effet, conduire plus souplement, moins vite, sans stress et sans agressivité peut ainsi faire économiser jusqu’à 10 % de carburant. Donc une économie substantielle pour le porte-monnaie et moins de CO2 émis dans l’environnement. ■

La voiture encore indispensable ? 80 % des conducteurs français roulent seuls dans leur véhicule… avez-vous pensé au covoiturage ? Économique, convivial et écologique, il a beaucoup d’avantages et de plus en plus d’adeptes. Au

Jeu-concours trucs et astuces DD ! Nous connaissons tous des trucs et astuces de grandmère qui permettent de faire des économies en préservant la planète. Du 100 % naturel qui permet de consommer mieux, moins cher et plus sain et adopter ainsi un comportement éco-citoyen. Envoyez-nous vos meilleurs trucs et astuces que vous utilisez dans votre vie quotidienne, à la maison, dans le jardin, au travail et vous gagnerez peut-être un composteur individuel ! À gagner : un composteur individuel et 4 kits DD Les trucs et astuces les plus originaux et efficaces seront

18

GUYANCOURT MAGAZINE

testés et sélectionnés par un jury composé d’agents de la Ville référents dans le domaine du DD. Le gagnant recevra un composteur individuel et les 4 suivants un kit DD. Les trucs et astuces sont à adresser par mail à l’adresse suivante : trucsetastuces@ville-guyancourt.fr ou par voie postale à : Mairie de Guyancourt Jeu-concours Développement Durable 14, rue Ambroise Croizat - 78 280 Guyancourt Date limite du jeu : 31 octobre 2011 (Règlement sur le site internet de la Ville)

N° 421 - 22 SEPTEMBRE 2011


DÉMOCRATIE LOCALE

|

TRIBUNES D’EXPRESSION

LISTE GUYANCOURT POUR TOUS L’intercommunalité doit être démocratique La « réforme » des collectivités territoriales prévoit d’achever la carte des intercommunalités en 2014. Mais la loi votée par la majorité parlementaire a mis l’essentiel de la décision dans les mains du préfet, les élus locaux n’ayant dans l’élaboration du schéma départemental de coopération intercommunale que peu de poids. Dans ces conditions nous serons extrêmement vigilants sur l’avenir de Saint-Quentin-en-Yvelines. Le Préfet a rappelé dans un premier temps la cohérence du territoire de l’agglomération, mais il pourrait être tenté de satisfaire aux exigences de l’UMP en intégrant dans l’agglomération des communes qui ont soudaine-

ment demandé à y entrer sans jamais avoir discuté préalablement d’un quelconque projet partagé de territoire. La manœuvre est claire, la droite veut, par redécoupage, obtenir une majorité politique qu’elle n’a pas pu obtenir par les urnes. Saint-Quentin-en-Yvelines a un projet de territoire solidaire fondé sur l’équilibre entre habitat, activités et espaces naturels. Nous ne laisserons pas démanteler ce projet au service des habitants par les manœuvres politiciennes de la droite départementale et gouvernementale. Les 31 élus de Guyancourt pour Tous

LISTE ENSEMBLE POUR GUYANCOURT Comme chaque année, c’est la rentrée scolaire et son cortège de préoccupations, de la maternelle au lycée : inquiétude des parents, des enfants, sur la nouvelle classe, les soucis d’effectifs, de fermeture. Obtiendra-t-on l’option choisie ? Mais qui se soucie de ceux que le système du collège unique à exclu, et les autres : à cause de leur age, faute d’avoir trouvé un employeur en alternance, les déscolarisés… Les CIO font d’honorables statistiques mais répondent encore insuffisamment aux besoins des cas

particuliers. L’école doit s’adapter à ceux qui en ont le plus besoin, et trouver des solutions pour les plus de 16 ans sans diplôme.

« Conformément à l’article 9-1 de la loi n° 2002-276 dite « Démocratie de proximité » repris à l’article L2121-27-1 du CGCT, les listes siégeant au Conseil municipal et établies en Préfecture, ont le droit de s’exprimer dans le bulletin d’information municipal. » Le Directeur de la Publication rappelle que la responsabilité des auteurs est engagée par leur tribune et qu’ils doivent veiller à la véracité de leurs écrits.

Nous lire : http://umpmontigny-guyancourt.hautetfort.com/ Joindre vos élus d’ « Ensemble pour Guyancourt » : Olivier.Pernot@ville-guyancourt.fr Pierre-Marie.Houette@ville-guyancourt.fr Joseline.Laurent@ville-guyancourt.fr

LISTE GUYANCOURT GÉNÉRATIONS CITOYENNES Le sénat, cette assemblée de la proximité… encore si lointaine Les élections sénatoriales auront lieu dans quelques jours. Scrutin indirect qui mobilise les grands électeurs, issus pour la plupart des conseils municipaux. Le 25 juin, j’aurai donc, tout comme mes collègues du conseil municipal, à choisir nos sénateurs yvelinois dans cette assemblée, représentative des territoires. Attachant une importance particulière à l’indépendance des collectivités, je me positionnerai en fonction de la capacité des candidat(e)s à proposer des corrections à la politique actuelle du gouvernement, qui n’a cessé de réduire leur autonomie, notamment en matière fiscale. Je souhaite également que nos futurs représen-

N° 421 - 22 SEPTEMBRE 2011

tants, quelque soient leurs tendances politiques ne se contente pas de faire leur lobbying auprès des élus locaux mais se décident enfin à aller plus régulièrement à la rencontre de leurs concitoyens ! Il est vrai qu’il est bien paradoxal que cette assemblée des territoires, et en premier lieu ses représentants n’expliquent pas plus régulièrement leurs votes. La démocratie, c’est aussi rendre compte régulièrement de son action au plus proche des représentés. Je profite de ses quelques lignes restantes pour vous remercier chaleureusement de votre soutien et de la confiance que vous continuez à me témoigner. Julien Oechsli

GUYANCOURT MAGAZINE

19


Guyancourt Magazine 421  

Guyancourt Magazine 421

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you