Page 1

TOUTE L’ACTUALITÉ DE VOTRE VILLE -

N° 418 - 7 JUILLET 2011 - 1 EURO.

magazine P. 7 ACTUALITÉS Stage de tir à l’arc fin août P. 10 RENCONTRE Hommage à Carmen Célerier P. 16 AVANT-PREMIÈRE La Batterie, découvreur de talent

PARIS-BREST-PARIS

L’épopée cyclotouriste part le 21 août


La danse en fête Les associations Contretemps et Rythm’n Jazz ont eu carte blanche pour cette nouvelle édition de la fête de la danse qui s’est déroulée du 24 au 26 juin au Pavillon Waldeck-Rousseau. Vendredi et samedi, place d’abord à Contretemps qui, à l’occasion de son 20e anniversaire, a proposé deux spectacles (enfants puis adultes) intitulés « 20 ans déjà ! » et « 20 balais… 20 ballets !!! », avec des tableaux qui nous ont emmenés un peu partout sur Terre. Dimanche, Rythm’n Jazz avait concocté « Éphémère », un spectacle autour du cinéma, du cirque et de l’Inde… Félicitations à tous les danseurs, petits et grands, et à leurs professeurs pour la qualité des représentations. Rendez-vous en 2012 avec Jade et Art Cadanse !

2

GUYANCOURT MAGAZINE

N° 418 -7 JUILLET 2011


ÉDITORIAL

|

PAR FRANÇOIS DELIGNÉ

SOMMAIRE DU N° 418

Guyancourt : Un projet de territoire à respecter Chères Guyancourtoises, chers Guyancourtois, Le projet de Plan Local d’Urbanisme est aujourd’hui soumis à enquête publique jusqu’au 12 juillet. Guyancourt peut raisonnablement démontrer qu’elle propose une vision claire de ce que doit être la Ville pour les 10 à 15 années à venir. Vous connaissez ses orientations en faveur d’« une ville pour tous », d’« une ville pratique » et d’« une ville agréable ». La préfecture, de nombreux organismes et les communes voisines ont exprimé des avis positifs et constructifs sur notre vision d’avenir. La clarté de nos propositions nous permet d’être en bonne position pour aborder des enjeux d’aménagement du territoire plus larges. En effet, nous n’accepterions pas qu’au nom du Grand Paris ou de l’Opération d’intérêt national Paris-Saclay, l’État impose des projets déraisonnables. Dans ce contexte, il est utile de rappeler ce que nous avons obtenu : 1. Après avoir reçu, en 2007, un engagement écrit du Préfet de Région, l’autoroute A126, qui menaçait les champs de la Minière et la Vallée de la Bièvre, disparaît enfin des documents juridiques ! 2. Lors du débat public sur le métro du Grand Paris, mon équipe a refusé une gare au milieu des champs de la Minière. Nous avions proposé une gare à Villaroy en face du Technocentre, avec des garanties sur l’amélioration du réseau de transport actuel. Tous les acteurs se sont enfin accordés sur un métro rapide et léger entre Orly et Versailles, avec deux stations à Guyancourt : Villaroy et Saint-Quentin-Université ! Mais nous attendons encore des réponses et des garanties : 1. Le conseil municipal a adopté le 24 mai une motion demandant que, conformément au SDRIF et à la Loi du Grand Paris, l’État classe par décret l’essentiel des espaces agricoles de la Minière parmi les « 2 300 ha sanctuarisés » pour l’activité agricole ; 2. Dans cette même motion, nous réaffirmons que la construction de logements à l’Est de la RD91 sur les terrains agricoles de la Minière ne serait pas acceptable. Avec vous, nous serons vigilants sur toutes ces questions en suspens.

ACTUALITÉS

7

Animations aux pieds des immeubles Stage de tir à l’arc Travaux du Centre-Ville : le chantier avance

■ ■

RENCONTRE

9

À l’assaut ! Une femme de cœur

■ ■

11/13

PLEINS FEUX SUR

SUR LA FÊTE NATIONALE De toutes les couleurs 14/15

EN DIRECT ■

16/17

AVANT-PREMIÈRE ■

18

Une salle qui a du flair…

DE VOUS À NOUS ■

19

Le Paris-Brest-Paris

Carnet, brèves

DÉMOCRATIE LOCALE ■

Tribunes d’expression

Votre Maire, François Deligné Conseiller Général des Yvelines Vice-Président de la C.A. de SQY Responsable de la publication : Yves MACHEBŒUF Secrétariat de rédaction : Jean magazine MEYRAND - David HOUDINET Rédaction : Benoît BAUDOUIN - Dominique CIARLO Pascale FRESNAY - David HOUDINET - Hélène MARCHAL PAO : Imprimerie Moderne de l’Est Photos : Dominique CIARLO Christian LAUTÉ - Sébastien MORIN Maquette : CITIZEN PRESS : 01 53 00 10 00 Réalisation : Direction de la Communication Impression : Imprimerie Moderne de l’Est Tirage : 13 000 exemplaires - Hôtel de Ville de Guyancourt - 14, rue Ambroise Croizat - Centre-Ville - BP 32 - 78 041 Guyancourt - Tél. : 01 30 48 33 33 N° ISSN : 1274-5804. Cet ouvrage a été réalisé avec des encres végétales sur du papier PEFC 100 % issu de forêts gérées durablement et de sources contrôlées chez un imprimeur respectant toutes les normes environnementales.

N° 418 - 7 JUILLET 2011

www.ville-guyancourt.fr

GUYANCOURT MAGAZINE

3


ACTUALITÉS

|

ÇA S’EST PASSÉ À GUYANCOURT

ARRÊT SUR IMAGES Une nouvelle saison à La Ferme de Bel Ébat Le 17 juin, le théâtre de Guyancourt a levé le rideau sur sa nouvelle saison. Théâtre musique, cirque, danse et poésie seront au programme en 2011-2012. Une saison qui sera très riche puisque le nombre de spectacles proposés s’étoffe. Un changement qui s’accompagne également de nouveaux tarifs et du lancement d’une carte offrant des économies substantielles pour les amateurs. Rendez-vous est pris pour le 8 octobre avec la Nuit de la Poésie en ouverture.

Les quartiers en fête Entre deux éclaircies, un ciel menaçant ou quelques gouttes, les fêtes de quartiers ont réuni les Guyancourtois autour de stands et animations variées. Des Saules au Pont-du-Routoir, chacun a trouvé l’occasion de partager un moment convivial entre voisins. La musique, les jeux divers et la bonne humeur étaient au rendez-vous de cet événement qui annonce l’arrivée de l’été et le moment de préparer une nouvelle saison de loisirs pour les associations de la ville.

4

GUYANCOURT MAGAZINE

N° 418 - 7 JUILLET 2011


ACTUALITÉS

|

ÇA S’EST PASSÉ À GUYANCOURT

Une belle fête de la musique Changement de lieu pour cette nouvelle édition de la fête de la musique, c’est au Pôle musiques de La Batterie que l’événement était organisé le 18 juin dernier. Auditorium, salle de concert, espaces extérieurs, chaque lieu pouvant accueillir les pratiques musicales était utilisé. Dans ce même esprit, tous les styles étaient au rendez-vous, du classique aux chorales d’enfants et d’adulte en passant par les groupes rock. De quoi rentrer le soir avec la tête pleine de notes. ■

Commémoration de l’appel du 18 juin ■ C’est au monument aux morts que les élus et les représentants des fédérations d’anciens combattants se sont retrouvés afin de commémorer l’appel du général de Gaulle appelant les Français à résister à l’oppresseur nazi, le 18 juin 1940. Le texte de cet appel a été lu sous une pluie battante, un bel exemple de devoir de mémoire donné par les personnes présentes.

N° 418 - 7 JUILLET 2011

GUYANCOURT MAGAZINE

5


ACTUALITÉS

|

ÇA S’EST PASSÉ À GUYANCOURT

ARRÊT SUR IMAGES La cloche a (presque) sonné… Un doux parfum d’été et de vacances bien méritées flotte sur les écoles de la Ville. Les dernières évaluations passées, les fêtes d’écoles ont battu leur plein le dernier week-end de juin. Une belle occasion pour les parents d’élèves qui ont pu passer un peu de temps avec leurs enfants et leurs professeurs. Une partie de pêche à la ligne, une chorale et il est vite temps de se dire « au revoir et à la rentrée ». Bonnes vacances à tous !

Fêtes des clubs sportifs Après des résultats sportifs relativement bons pour les clubs de la ville, le moment de fêter la fin de saison sportive est arrivé. Du gala de gymnastique à la natation en passant par le traditionnel tir du roi des archers de Guyancourt, il y en avait pour tous les goûts. Ainsi, au club de karaté, chacun a pu choisir son adversaire, ce qui a valu quelques sourires et regards complices… quand David affronte Goliath c’est petit mais costaud !

6

GUYANCOURT MAGAZINE

N° 418 - 7 JUILLET 2011


ACTUALITÉS

|

À NOTER

TOUT L’ÉTÉ

Animations aux pieds des immeubles L’opération « Animation aux pieds d’immeubles » est devenue un temps fort de l’été. Les maisons de quartier proposent, à tour de rôle, des activités afin que chacun soit incité à s’amuser avec ses voisins entre 15 h et 19 h. En plus d’activités spécifiques avec chaque maison de quartier (fresques participatives, ateliers de fabrication divers, cuisine, structure gonflable…), une animation de la sécurité routière (piste et simulateur deux roues) et des associations feront le tour des quartiers : tennis ballon et street soccer avec l’ESG foot, prévention des risques domestiques et découverte des gestes de premiers soins, Ludothèque, Tumbling avec l’ESG gym… Enfin, Pour un peu plus de convivialité, le dernier soir, une veillée est organisée. Venez nombreux ! Villaroy du 6 au 8 juillet, derrière la maison de quartier Théodore-Monod, sur l’esplanade en herbe, rue Ernest-Lavisse. Thème : le Moyen-Orient. Initiation à la pêche avec la Carpe Guyancourtoise, exposition « passez au durable »… Pour finir le vendredi, repas, concert avec Paridamis et cinéma en plein air avec « Il était une fois dans l’Oued ». Les Garennes du 20 au 22 juillet, maison de quartier JosephKosma, place Jacques-Brel. Thème : Le vent. Initiation hip-hop avec Jade, baby basket pour les 10-12 ans avec Guyancourt Basket Ball, lecture de contes avec la médiathèque… Le vendredi soir, apéritif, danse hip-hop spectacle de rue. Pont du routoir du 17 au 19 août, derrière l’espace YvesMontand, rue Neil-Armstrong.

Thème : L’eau. Maquillages, piscine à balle, jeux sur la citoyenneté avec les agents de médiation, lecture de conte avec la médiathèque. Le vendredi, apéritif et spectacle de rue. Les Saules du 31 août au 2 septembre, maison de quartier Auguste-Renoir, sur l’espace vert appelé à proximité du CODELOG rue Gavroche. Thème : Les jeux en folie. Pétanque, maquillage, grands jeux. Le vendredi repas participatif et séance de cinéma avec « Les rebelles de la forêt ».

À PARTIR DU 22 AOÛT

Stage de tir à l’arc Les archers de Guyancourt vous donnent rendez-vous pour un stage d’été de tir à l’arc pour les jeunes. Encadrés par un initiateur fédéral, vous pourrez découvrir ce sport. Si décocher quelques flèches au cœur de la cible vous tente, inscrivez-vous vite auprès du service des Sports. POUR EN SAVOIR PLUS Stage d’été de tir à l’arc 12 places (stage annulé si le nombre de participants est inférieur à 4). Du lundi 22 au vendredi 26 août de 17 h à 19 h. Coût du stage : 17,60 €. Gymnase Maurice-Baquet Tél. : 01 30 48 34 29 N° 418 - 7 JUILLET 2011

GUYANCOURT MAGAZINE

7


ACTUALITÉS

|

CADRE DE VIE À NOTER

Travaux du Centre-Ville : le chantier avance Tandis que les travaux de réaménagement de la rue Ambroise-Croizat se poursuivent, l’histoire de Guyancourt refait surface avec la mise au jour de l’ancien cimetière paroissial.

P

arti pour durer plus d’un an, le chantier du CentreVille va bon train. Les Guyancourtois se sont progressivement habitués aux contraintes qui en résultent. Après avoir découvert le futur aménagement à travers l’exposition avec animation 3 D présentée à l’Hôtel de Ville et sur le site internet de la Ville, la majorité des usagers patiente avec philosophie, consciente de la nécessité de ce projet qui vise à améliorer la qualité de l’environnement, les déplacements des piétons, des personnes à mobilité réduite et des cyclistes, la circulation automobile et l’accessibilité aux commerces. Modernisation du réseau d’assainissement, création de places de stationnement minute pour favoriser le commerce de proximité… la liste des interventions est longue. À noter également le renouvellement du mobilier urbain et de l’éclairage public et le remplacement des vieux tilleuls et des pommiers d’ornement par des mûriers platanes mieux adaptés au mode de vie urbain, (les arbres remarquables étant préservés). Sans rien perdre de son patrimoine architectural, le Centre-Ville mêlera bientôt modernité, fonctionnalité et charme d’antan.

Des ossements retrouvés Le patrimoine de Guyancourt et ces travaux de réaménagement intéressent les spécialistes de l’Institut national de recherches archéologiques préventives (Inrap), ces dernières semaines. Lors d’une intervention (qui est en fait un diagnostic), deux jeunes archéologues ont ouvert des tranchées dans le périmètre de l’église Saint-Victor et découvert de nombreux ossements humains à l’emplacement de ce qu’ils définissent comme l’ancien cimetière paroissial. Discrets, ils n’ont pas souhaité faire d’autres commentaires pour l’instant, et s’en sont allés en attendant l’autorisation de leurs deux ministères de

8

GUYANCOURT MAGAZINE

tutelle (Culture et Recherche) de poursuivre – ou pas – les fouilles à Guyancourt. À suivre. Restauration de l’église Saint-Victor L’église, propriété de la commune, fait l’objet d’une rénovation intérieure complète. Ce chantier important comprend la restauration des voûtes, des piliers et des murs, la rénovation des menuiseries et des peintures, la réfection des enduits, la création d’un sas d’entrée vitré et l’aménagement de la sacristie (avec installation d’un point d’eau). Cette opération vient finaliser les travaux entrepris par la Ville entre 1985 et 2002. Objectif de l’intervention, assurer la pérennité de cet édifice religieux inscrit à l’inventaire supplémentaire des monuments historiques, ce qui renforcera également la qualité d’accueil de la communauté paroissiale, qui devrait pouvoir réinvestir les lieux dès le printemps prochain. ■

L’église Saint-Victor en travaux

N° 418 - 7 JUILLET 2011


RENCONTRE

|

SPORTS

À l’assaut ! La Guyancourtoise Lucie Hachez, 15 ans, s’est classée 3e en Nationale 2 au Championnat de France de sabre cadets.

F

erraillant dans les rangs du Cercle d’Escrime de Guyancourt depuis l’âge de six ans, Lucie y a acquis la maîtrise de soi, l’humilité et l’esprit d’initiative. « J’ai découvert ce sport de combat à l’école Francis Poulenc, en CP. Le club était venu faire une démonstration le matin du Forum des associations. » Dans un sourire, l’adolescente raconte son coup de foudre pour l’escrime. « Je ne suis pas une super sportive, mais comme cette discipline exige davantage d’aptitudes mentales que de gros efforts physiques, ça va plutôt bien. » C’est le moins que l’on puisse dire, puisque Lucie s’est classée 3e en N2 au Championnat de France de sabre cadets (minime surclassée) le 14 mai dernier, et sacrée championne de Ligue minimes et cadets la semaine suivante. Déjà championne départementale à plusieurs reprises (dont cette année), elle compte parmi les cinquante premières escrimeuses de N1. Fine stratège, Lucie analyse le jeu de ses adversaires et adapte ses enchaînements (rapidité, précision…) à la vitesse de l’éclair. « Au point que rares sont les garçons du club qui lui résistent au combat », souligne Juliette, sa mère, bénévole et membre du bureau du cercle.

toucher toute la surface du corps, alors qu’au fleuret, les touches sont limitées au tronc. Tirer avec les autres armes n’est pas obligatoire. À Guyancourt, 90 % des escrimeurs sont des sabreurs, avec une large majorité de garçons. » Fraîcheur et maturité Lucie, qui vient de terminer sa 3e au collège Paul-Éluard, se dirige désormais vers une 1re S au lycée Émilie de Breteuil. « Je voudrais devenir orthophoniste, j’aime aller vers les gens, les aider. » Bonne élève, dotée de fortes capacités de concentration et de mémorisation, elle trouve le temps de nager et même de suivre des cours de clarinette à l’École de musique une fois par semaine, entre deux entraînements et une compétition. « Pour éviter le stress, je prends un roman ou des mangas et je me mets dans un petit coin en attendant mon tour. » Un recul qui lui permet d’être bien dans sa tête et dans son corps jusqu’à l’épreuve. Mélange de fraîcheur et de maturité, Lucie donne

l’impression de ne jamais se presser, d’aborder les êtres et les choses comme ils viennent, tranquillement. Difficile d’imaginer cette paisible jeune personne en félin bondissant sur sa ■ proie. Et pourtant… O DOMINIQUE CIARLO

Les deux frères Avec ses maîtres d’armes - les frères Wiren, alternativement Mathieu (champion de France N3) et Olivier -, Lucie s’entraîne deux fois par semaine pendant une heure et demie au gymnase Maurice-Baquet. « Le lundi avec l’un, le samedi avec l’autre, ce qui est bon au niveau de l’enseignement, car ils ont des personnalités différentes et complémentaires. » Objectif : travailler sur les réflexes et acquérir de bons automatismes, sachant qu’il faut, au sabre, toucher l'adversaire au-dessus de la ceinture, d’où des échanges parfois spectaculaires. « L’escrime comprend trois armes qui se ressemblent, mais dont les zones de touches et les règles ne sont pas les mêmes. À l'épée, on peut N° 418 - 7 JUILLET 2011

GUYANCOURT MAGAZINE

9


RENCONTRE ACTUALITÉS

||

HOMMAGE

Une femme de cœur Figure emblématique de Guyancourt, Carmen Célerier, 101 ans, nous a quittés le 24 mai dernier. Hommage, en forme de clin d’œil, à celle qui fit beaucoup pour notre commune.

C

armen, c’était pour nombre d’entre nous un regard riant, un sourire bienveillant, une silhouette amicale familière aux habitants de ce qui fut jadis le « Village », aujourd’hui le Centre-Ville.Tant qu’elle a pu, cette femme de caractère a tenu bon dans son petit appartement situé à côté de la brasserie, face à l’église Saint-Victor. Des amis, dont René Balzer, camarade de toujours, et de vieux copains du Club des anciens passaient régulièrement lui dire un petit bonjour. Une assistante à domicile de la Ville faisait son ménage et aussi la causette, car Carmen

avait gardé l’esprit vif et le goût de l’échange. Dans la rue, ceux qui la connaissaient la saluaient avec respect. Pas uniquement le respect dû à son grand âge, non, plutôt un signe de reconnaissance. Je l’entends encore rouspéter après ces satanées marches qui se refermaient sur elle jour après jour comme un piège, l’empêchant de plus en plus fréquemment d’aller faire son petit tour. Puis la raison a voulu, suite à des chutes répétées, que Carmen accepte de quitter le nid de toute une vie pour rejoindre un établissement pour personnes âgées, à Montfortl’Amaury. Simple et digne Arrivée à Guyancourt à l’âge de quatre ans, en 1914, Carmen a tout d’abord habité le hameau de Bouviers, puis chez ses beaux-parents à La Minière (Val d’Or), lorsqu’elle s’est mariée. L’entendre évoquer le passé avec l’honnêteté et l’humilité qui la caractérisait était un pur bonheur. Au départ, elle hésitait toujours un peu à témoigner, se demandant ce qu’elle pouvait bien avoir de si inté-

10

GUYANCOURT MAGAZINE

ressant à raconter. Des historiens du Musée de la Ville à la conservatrice des Archives municipales, en passant par les journalistes de Guyancourt Magazine et des médias locaux, nous avons pourtant été nombreux à goûter ses paroles comme du miel, à butiner avec attention cette vie simple et digne. Les images prenaient vie, le père facteur et son vélo, la mère frappant le linge au lavoir des étangs, les riches fermiers, les ouvriers agricoles durs au labeur, les cafés pleins d’un joyeux brouhaha, la mairie-école, l’instituteur sévère mais juste. Puis la Première Guerre et les hommes mobilisés, la Seconde et ses jeunesses hitlériennes, l’Occupation, les séances de cinéma à la Salle des fêtes avant qu’elle ne soit bombardée… Carmen s’émouvait parfois au détour d’un souvenir, mais sans nostalgie, et notre curiosité à son égard l’amusait. Une adjointe dévouée Le cœur à gauche, plus engagée humainement que politiquement, Carmen était entrée au conseil municipal en 1945, avait été élue de nouveau en 1947, avant de devenir Maire-adjoint supplémentaire d’Ernest Defay (maire de l’époque) en 1953, puis de Robert Rondeau après les élections municipales de 1971. Une adjointe dévouée, dynamique et solidaire, fortement investie dans la petite enfance (protection maternelle et infantile), l’enfance (garderie du soir avec distribution de verres de lait après l’école, jouets aux enfants des familles défavorisées pour Noël, gestion des cantines scolaires…) Au service de la commune jusqu’en 1977, Carmen est ensuite devenue présidente du Club des retraités et anciens de Guyancourt (CRAG), qu’elle fréquentait encore il n’y a pas si longtemps et dont elle était présidente d’honneur. Sa chaleur et sa présence nous manquent déjà. ■ O DOMINIQUE CIARLO

N° 418 - 7 JUILLET 2011


PLEINS FEUX SUR

LA FÊTE NATIONALE

.

De toutes les couleurs Le 13 juillet au soir, entre 4 000 et 5 000 personnes se rassembleront, autour du Lac de Villaroy. Que la fête commence ! Jour de la fête nationale depuis 1880, la règle, et propose traditionnellele 14 juillet commémore à la fois la prise de la Bastille (14 juillet 1789) et la fête de la Fédération (14 juillet 1790). À chaque commune son budget, son ambiance et ses animations, grandioses pour certaines, modestes pour d’autres, mais le cœur y est toujours car les citoyens aiment partager cet événement festif et symbolique. Guyancourt ne fait pas exception à N° 418 - 7 JUILLET 2011

ment à ses habitants, le 13 juillet au soir, une retraite aux flambeaux animée par des artistes (400 à 500 fidèles y participent en général, enfants et lampions en tête), puis un spectacle pyrotechnique musical de grande qualité et un grand bal gratuit au répertoire varié afin que tout le monde puisse fredonner et danser à sa guise.

Si le moment fort, attendu par tous, est incontestablement le tir du feu d’artifice au-dessus du lac de Villaroy (superbes reflets dans l’eau !), il ne faut pas laisser passer le défilé de la retraite aux flambeaux. Chaleur du Brésil et musiques celtes Aux côtés de Guyancourtois armés de lampions multicolores, les artistes de GUYANCOURT MAGAZINE

11


la compagnie « Sesame spectacles », jongleurs, cracheurs de feu et percussionnistes (batucada), feront briller le soleil du Brésil et rayonner la samba du Centre-Ville (place de Bel Ébat) à Villaroy (esplanade du lac). Une parade déambulatoire ponctuée de petits numéros de pyrotechnie spectaculaires, qui ne manqueront pas d’émerveiller les petits et les grands. En clôture du défilé, une fois arrivée à bon port, la troupe offrira un final endiablé à son public, qui sera ensuite convié au feu d’artifice. Thème de l’année : Esprit Celtique, création 2011 de la société 8e Art, dont les maîtres artificiers se définissent comme des metteurs en ciel, jolie formule qui traduit à merveille toute la science, la créativité et la magie qui entourent leurs chorégraphies éphémères. Fusion parfaite entre musiques (traditionnelles et modernes), chants et danses celtiques et art de la pyrotechnie, ce grand spectacle son et lumières, composé de tableaux qui jouent sur les perspectives et les niveaux, est un hommage au folklore irlandais. Réglées au millimètre près, ces ballets d’étoiles filantes, de comètes, serpentins, bouquets, tourbillons, couronnes royales, fontaines scintillantes, palmiers argentés, gerbes étincelantes, bengales et autres rideaux ardents danseront sur les puissantes orchestrations de Ronan Hardiman. Un compositeur Irlandais désormais célèbre dans le monde entier pour ses bandes musicales de spectacle de danse, Lord of the dance, Celtic Tiger Live, Feet of Flames… Vingt minutes de pur bonheur, un kaléidoscope de couleurs,

12

GUYANCOURT MAGAZINE

de musiques, de chants et de lumières dont vous sortirez étourdi comme après une balade dans la lande irlandaise battue par les vents. Dauphins stars Après quelques pas qui vous mèneront au Jardin des Gogottes, place à la danse avec l’orchestre Les Dauphins. Un groupe formé dans les années 60 dont les musiciens ont eu le privilège de se produire devant le Prince Rainier et la Princesse Grâce de Monaco, d'assurer les premières parties des concerts de Barry White, Eddy Mitchell, Claude François ou Dave, d'accompagner Johnny Hallyday, Philippe Lavil, Michel Delpech, Nicoletta, Vince Taylor... Sous la direction de Robert Chatelain (au clavier) vous ne pourrez que rejoindre la piste en entendant Christine chanter, tandis que Didier jouera du

saxophone ou de la clarinette avec un plaisir contagieux, que Corinne passera de la trompette au clavier et à l'accordéon, que Francis grattera sa guitare avec fougue et poussera la chansonnette et qu’Yvan s’éclatera à la Batterie. Musiciens professionnels et amis, Les Dauphins servent avec talents les musiques de tous les pays, de tous les styles et de toutes les époques. Des mariages people (Eddy Barclay, Christina Onassis…) aux soirées privées (Tony Blair, Raquel Welch…), du concours de l’Eurovision aux plateaux de télévision, de l’Olympia aux hôtels prestigieux (Ritz, Crillon, Carlton de Cannes…) et du Pullman Orient Express (orchestre officiel du train) au Casino de Deauville, leurs parcours est aussi étincelant que le feu d’artifice. À nous de profiter plei■ nement de leur présence.

N° 418 - 7 JUILLET 2011


LA FÊTE NATIONALE

PLEINS FEUX SUR

Programme de la Fête nationale À 21 h 30 Vente de lampions (à petit prix), organisée par les bénévoles de l’Association Culturelle des Mauriciens de Guyancourt (ACMG) sur la place de Bel Ébat (Centre-Ville, derrière l’Hôtel de Ville) et au bassin du Poteau (esplanade du lac de Villaroy). Bassin du Poteau où un stand tenu par Ja’s (restauration rapide basée dans le quartier des Saules) permettra aux assoiffés et aux affamés de repartir avec une boisson et/ou un sandwich à emporter.

À 22 h Départ de la retraite aux flambeaux de la place de Bel Ébat, dans une ambiance latino impulsée par la batucada de « Sesame spectacles », formation composée d’une dizaine de percussionnistes accompagnés par quatre saltimbanques qui jouent avec le feu (petite pyrotechnie déambulatoire). Au son des musiques traditionnelles des écoles de samba de Salvador-de Bahia, les artistes jongleront avec des objets enflammés et cracheront des flammes rues du GrandNoyer, route de Troux, place des frères Voisin et au fil des rues Jules-Michelet, Jacques-Ange-Gabriel et Frank-LloydWright, avant d’arriver sur l’esplanade du bassin du Poteau vers 22 h 45 pour y donner un final aussi allumé que leurs torches, un divertissement complètement fou.

À 23 h Ouverture du spectacle pyrotechnique musical « Esprit Celtique » (vingt minutes environ) créé par les maîtres artificiers de « 8e Art », avec tir de centaines d’artifices audessus du Lac de Villaroy.

De 23 h 30 à 1 h du matin Petits et grands ont rendez-vous pour « guincher » au Jardin des Gogottes, à l’occasion du grand bal populaire, gratuit et ouvert à tous traditionnellement offert par la Ville le 13 juillet au soir. L’orchestre « Les Dauphins » (cinq musiciens, une chanteuse) embarquera les amateurs pour un voyage musical qui fera le grand écart entre hier et aujourd’hui via son large répertoire de variétés françaises et internationales. N° 418 - 7 JUILLET 2011

MESURES DE SÉCURITÉ Bien que la vente de pétards soit interdite aux mineurs, des enfants manipulent chaque année ces petits explosifs, dangereux lorsqu’ils sont utilisés sans prendre les précautions nécessaires (car susceptibles d’enflammer les cheveux et les vêtements des spectateurs et des passants). Le Maire invite donc les parents à redoubler de vigilance quant à leur usage, toléré par tradition les 13 et 14 juillet et proscrit le reste du temps. À noter : un décret de la Municipalité interdit l’utilisation de pétards dans la ville et dans le périmètre du lac de Villaroy sous peine de confiscation immédiate des fusées par la police (nationale et municipale), voire d’un dépôt de plainte pour mise en danger d’autrui dans le cas où des dommages corporels et/ou matériels résulteraient de ce maniement illicite. Par ailleurs, et par mesure de sécurité, il est recommandé aux riverains du site absents de leur domicile pendant le feu d’artifice de veiller à fermer leurs portes, fenêtres, vasistas et Velux durant toute la durée du spectacle pyromusical.

GUYANCOURT MAGAZINE

13


EN DIRECT | SPORT ACTUALITÉS |

Le Paris-Brest-Paris Les 6 000 cyclotouristes du Paris-Brest-Paris partiront du rond-point des Saules le dimanche 21 août à partir de 16 h. Un spectacle à ne pas manquer.

S

i le Paris-Brest-Paris (PBP), qui se déroule tous les quatre ans, part de Guyancourt pour la sixième fois consécutive, ce n’est ni un hasard, ni un coup médiatique, mais plutôt une histoire d’hommes, de partage de valeurs, d’idéaux. Des valeurs très éloignées de la « gagne » à tout prix, de l’argent facile et de la peopolisation des champions qui gangrènent aujourd’hui le monde du sport. Prestigieuse randonnée longue distance (1 200 km, 10 000 m de dénivelé) et aventure humaine unique en son genre, le PBP est placé sous l’égide de la Fédération française de cyclotourisme et organisé par l’Audax Club Parisien. Soutenu par des sponsors privés et publics (dont la Communauté d’agglomération de SaintQuentin-en-Yvelines et la Ville de Guyancourt), cette épreuve mythique est un monument à la gloire de l’esprit sportif, du désintéressement et de la solidarité. Ni course, ni sprint final, ni gros chèque à l’arrivée, juste le plaisir d’être allé au bout de son rêve, de s’être dépassé phy-

siquement et moralement, d’avoir participé à une formidable équipée. Ambiance festive « S’il s’agit pour certains d’effectuer le trajet en un temps réduit, la majorité des randonneurs profite du délai maximum de 90 heures pour échanger entre participants et avec les

habitants des villes étapes et vivre des moments inoubliables. Pas de problème en cas de crevaison, d’ennui mécanique ou de chute, il y en a toujours un, ou une, pour s’arrêter et donner un coup de main amical », constate avec enthousiasme Yves Machebœuf, adjoint au Maire et viceprésident de la CASQY, fortement impliqué dans cette manifestation depuis sa première édition à Guyancourt (1991). Pour fêter dans la bonne humeur cette union et permettre aux spectateurs de se distraire entre deux départs – qui sont déjà des spectacles – place à la fête les samedi 20 août (soirée) et dimanche 21 août (après-midi) avec de nombreuses animations tout public. Suivez le guide. Samedi 20 août Trois concerts, donnés à partir de 19 h sur le rond point des Saules, vous seront proposés gratuitement. Du jazz pour commencer, avec Larry Browne and the Jazz Bang octet, de la musique celtique avec l’ensemble Celtic Sailors ensuite, puis de la poprock avec le groupe Alias. ■ Larry

Browne and the Jazz Bang octet (professionnels) De jeunes solistes de la scène jazz française et un mélange de généra-

14

GUYANCOURT MAGAZINE

N° 418 - 7 JUILLET 2011


EN DIRECT

tions et de nationalités (France, ÉtatsUnis, Japon) pour une formation octet Jazz Bang sous le lead vocal de l’américan crooner Larry Browne. Un bon concert jazz avec une touche de Sinatra et des arrangements de grands standards (Blue moon, C’est si bon, Love summertime, My way…) qui sont un vrai régal. ■ Celtic Sailors (professionnels) À partir de la musique irlandaise traditionnelle, et tout en gardant des sonorités résolument celtiques et acoustiques, les Celtic Sailors sortent des sentiers battus du pur folklore en piochant dans l’improvisation du jazz, l’énergie du rock, les voix de la country... Un spectacle à la rythmique solide et énergique, teinté de poésie et de gaité. ■ Alias (amateurs) Groupe local de reprises pop-rock, Alias est composé d’une chanteuse d’un batteur, d’un bassiste et de deux guitaristes. En revisitant un répertoire varié (AC/DC, Jimmy Hendrix,

Katie Melua, M…) avec un punch très rock’n’roll, ces musiciens pourtant différents (âges, cultures, influences…) ne font qu’un sur le plan musical. À découvrir. Vers 23 h 15, grand feu d’artifice tiré au-dessus du rond-point des Saules sur fond de musique bretonne (8e Art, mêmes maîtres artificiers que ceux de 14 juillet) Dimanche 21 août Musique déambulatoire (Sonneurs Bretons), spectacle de rue (Métissage) et démonstrations, essais de vélos anciens et spéciaux et concours (Vélos Délires) rythmeront l’aprèsmidi. ■ Les Sonneurs Bretons Amoureux de musique traditionnelle bretonne, de biniou, de bombarde, de treujeun gaol (clarinette populaire), de fest-noz, de fest-deiz … Les Sonneurs BretonsAlan Letenneur et Charles Germain vous feront chan-

|

SPORT

ter, danser, frapper des mains, taper des pieds, vous amuser et échanger dans une ambiance 100 % Breizh. ■ Métissage Magie, jonglerie clownesque, jongleurs, cracheurs de feu, échassiers, monocycle, sculpture sur ballons... Voire plusieurs de ces techniques à la fois, car les artistes de la compagnie Métissage sont venus pour vous étonner et vous faire rire. ■ Vélos Délires Non content d’être un spectacle original qui replonge le spectateur dans les cogitations et les égarements des inventeurs de la petite reine (draisienne, vélocipède, grandbi, vélo horizontal, à traction à bras, monocycle, guidonselle, biclown, micro vélo, balancette, fessivelle…), Vélos Délires invite le public à enfourcher de drôles de machines pour des essais spectaculaires et des challenges hilarants. N’oubliez pas les appareils photo et caméscopes, vous le regretteriez.

CALENDRIER DU PARIS-BREST-PARIS À GUYANCOURT Départ et arrivée sur le rond-point des Saules, devant le gymnase des Droits de l’Homme

Samedi 20 août 2011 Ouverture du site de départ

Du samedi 20 août au dimanche 21 août à midi Retrait des dossiers de participation et contrôle des machines

Dimanche 21 août Premiers départs donnés, par vague successive d’environ 400 cyclos, à partir de 16 h (vélos solo, pour un délai de 80 h maximum). Départs suivants à partir de 17 h 30 (vélos spéciaux, délai de 90 h maxi), de 18 h (vélos solo, délai de 90 h maxi) et de 21 h (vélos solo, départs libres pour un délai de 90 h maxi)

Lundi 22 août

SPÉCIAL GOURMETS C’est en 1910 que Louis Durand, artisan pâtissier à Maisons-Laffitte, s’inspira de la roue de bicyclette pour créer le célèbre paris-brest (rond, avec un trou au milieu), délicieuse pâtisserie née d’un subtil mariage entre une pâte à chou parsemée d’amandes effilées fourrée de crème pralinée et… un ingrédient mystère que Stéphane Lévêque, arrière-petit-fils du créateur et pâtissier de renom, garde à son tour secret. « J’ai accepté sans hésiter l’invitation des organisateurs de tenir un stand de vente de nos parisbrest sur le site de départ de la randonnée le samedi et le dimanche. Je pense que notre pâte peu épaisse, notre pralin maison et notre savoir-faire feront des heureux parmi les gourmets et les gourmands, au sein des spectateurs, des accompagnateurs et des randonneurs », confie Stéphane. À vous de voir, mais l’occasion est exceptionnelle.

N° 418 - 7 JUILLET 2011

Derniers départs à partir de 4 h 45 (vélos spéciaux, délai de 84 h maxi), de 5 h (vélos solo, délai de 84 h maxi), puis de 5 h 30 à 8 h (départs libres pour une arrivée le jeudi à 17 h maxi)

Mardi 23 août Arrivée des premiers participants, qui devraient franchir la ligne du gymnase des Droits de l’ Homme autour de midi

Jeudi 25 août Journée officielle des retours, venez nombreux au gymnase des Droits de l’Homme pour encourager et saluer les derniers participants à être homologués (heure limite 17 h). Cérémonie de clôture avec buffet (bien mérité !) ensuite.

GUYANCOURT MAGAZINE

15


GM418 pages culture_Guyancourt maquette vide 28/06/11 10:46 Page2

AVANT-PREMIÈRE

|

PROGRAMMATION CULTURELLE

Une salle qui a du flair… Depuis 2007, de vrais talents ont fait leurs débuts à La Batterie. Laissez-vous tenter par une programmation qui suit la tendance… la précède même, le plus souvent ! Ils sont passés par La Batterie, suite de la rétrospective. Les Pla stiscin es > M ai 07

Clarika > Nov. 09

Davy Sicard > Oct. 09

liès n Mé Arma

Démé Victor

8 > Mai 0

v. 08 > No

Joseph d’A nvers > Ja nv.

09

Rose > Déc. 09

Za

> Mai 10 Féloche

DAVY SICARD Lauréat Meilleur artiste 2009 Trophées des Arts Afro-Caribéens

ANIS Sélection Prix Constantin 2006 / Nommé artistes révélation scène Victoires de la Musique 2007

VICTOR DÉMÉ Lauréat Meilleur album Trophées des Arts Afro-Caribéens avec « Victor Démé »

FÉLOCHE Sélection Prix Constantin 2010

ERIK Lauréat Artiste révélation 2009 Trophées des Arts Afro-Caribéens LES PLASTISCINES Nommées Groupe ou artiste révélation scène Victoires de la Musique 2011 ROSE Sélection Prix Constantin 2007 ARMAN MÉLIÈS Sélection Prix Constantin 2008 JOSEPH D’ANVERS Sélection Prix Constantin 2008 CLARIKA Sélection Prix Constantin 2006

16

GUYANCOURT MAGAZINE

CARMEN MARIA VEGA Sélection Prix Constantin 2010 KERY JAMES Nommés Album de musique urbaine Victoires de la Musique 2009 2010 / Nommés Le vidéo-clip Victoires de la Musique 2009 avec « XY » PEP’S Nommé Le groupe ou l’artiste Révélation du public Victoires de la Musique 2009 ZAHO Nommé Le vidéo-clip Victoires de la Musique 2009 avec « C’est chelou » / Duo francophone NRJ Music Awards 2011 (avec Justin Nozuka)

N° 418 - 7 JUILLET 2011


GM418 pages culture_Guyancourt maquette vide 28/06/11 10:47 Page3

AVANT-PREMIÈRE

Vega > D éc .

PROGRAMMATION CULTURELLE

Amadou et Mariam > Sept. 09

ct. 08 Soha > O Carmen Maria

|

Daddy M ory

09

> Oct. 0 7

Kery James > Fév. 09 08 Janv. lva > i S a D

Janv. 10 Revolver >

Bazbaz > Avr.

Nov. 08 Zaho >

08

Rubin Steiner > Oct. 10

Pep’s > Fév. 09

SOHA Nommée pour L’album de musiques du monde Victoires de la Musique 2008 avec « D’ici ou d’ailleurs » DA SILVA Nommé artiste révélation scène Victoires de la Musique 2007 RUBIN STEINER avec « Drum Major! » Nommé L’album de musiques électroniques/groove/dance Victoires de la Musique 2006 ADMIRAL T Révélation 2006 Trophées des Arts AfroCaribéens DADDY MORY Nommé Meilleur artiste musique urbaine 2007 Trophées des Arts Afro-Caribéens avec « Réality »

N° 418 - 7 JUILLET 2011

REVOLVER Nommés Groupe ou artiste révélation scène Victoires de la Musique 2010 / Nommés Album révélation Victoires de la Musique 2010 avec « Music for a while » BAZBAZ Nommé L’album de musique originale de cinéma Victoires de la Musique 2008 avec « Hors de prix » BERRY Nommée Album révélation Victoires de la Musique 2009 avec « Mademoiselle » AMADOU ET MARIAM Nommés Album de musiques du monde Victoires de la Musique 2010 avec « Welcome to Mali » / Nommé meilleur groupe 2009 Trophées des Arts Afro-Caribéens

GUYANCOURT MAGAZINE

Crédits : Arman Méliès © Lisa Roze - Féloche © Julien Dajez - Carmen Maria Vega © Chloé Jafé - Kery James © Arthur Delloye Pep’s © Nathalie Gouet - Soha © JM Lubrano - Da Silva © Richard Dumas - Rubin Steiner © Philippe Lebruman - Revolver © Néfis Dhab - Amadou et Mariam © Youri Lenquete

Déc . 09 Berry >

17


DE VOUS À NOUS

|

CARNET, BRÈVES

INFOS PRATIQUES Carnet ■ Naissances AARAB AYLINE, le 23/05 ALVES DE OLIVEIRA DRISS, le 01/05 ANGIBAULT CHLOÉ, le 14/05 ARMANET IVAN, le 27/05 AUGÉ GOUGAUD ALESSIA, le 07/05 BAYART ILAN, le 05/05 BIDET LOUISE, le 23/05 BLONDEAU PAULINE, le 06/05 BOROCCO ELLA, le 12/05 BRAGUE EVAN, le 12/05 BRAS ELIAS, le 20/05 BRENNE CLÉMENT, le 29/05 CHARLES NOAH, le 08/05 CHEVRIER THEUIL ALBANE, le 07/05 DRAMÉ AKHIBOU, le30/05 ETOURNEAU IAREMENKO MAËLISS, le 01/05 FIJEAN CHLOÉ, le 26/05 FLORET--HUYNH ELÉA, le 08/05 GRULET ZÉLIE, le 26/05 HAMDI YESMINE, le 23/05

JACOBY VALENTIN, le 18/05 KESSE ANNAYAH, le 16/05 LABBACI ISMAEL, le 23/05 LEPIN ANTOINE, le 17/05 M'BIZI MÉLISSA, le 30/05 MARION TIMÉA, le 26/05 MARTIN ILIAN, le 21/05 MEDOUX MEZENE PRISCILLE, le 26/05 METRAL ESTEBAN, le 06/05 PHO OCÉANE, le 01/05 PIERRE LOANN, le 27/05 RIBEIRO SOFIA, le 29/05 SCHELING EMMA, le 23/05 VELASCO RIZLÈNE, le 23/05 YALAOUI ABDELLAH, le 05/05 ÇAKIR HASAN, le 10/05

■ Mariages

Le 14/05 GRÉAUD DOMINIQUE ET FALLOPE ODILE OUBAKRIM YACINE ET ELKHADRAOUI GHIZLANE Le 21/05 LOV RUATHANAK ET FAJARDO Y ROMERA SANDRINE Le 28/05 BOUCHLAGHEM FOUAD ET SADKI RAHMA PLANQUE PATRICK ET JAGUT FRANÇOISE

■ Décès ANCEL JEAN-PAUL, le 05/05 BEUREL GÉRARD, le 02/05 BIZET MARIE LOUISE, le 03/05 FAHIM AHMED, le 23/05 MARIMOOTOO MARIE, le 21/04 MESNIG LOUIS, le 14/05 VERON ROMAIN,le 12/05 WIDEMANN MARC, le 28/04

Le 7/05 DESCOMBAZ STÉPHANE ET GOLKA CLAUDINE

EN BREF Opération Tranquillité Vacances Vous partez en vacances ? Pendant votre absence, la Police Municipale peut assurer régulièrement la surveillance de votre appartement ou de votre maison. Pour profiter de ce service gratuit offert par la Ville, il vous suffit de passer à l'accueil de l’Hôtel de Ville afin de remplir une demande précisant tous les renseignements nécessaires aux policiers municipaux (code d’accès, étage, numéro de porte, adresse où vous joindre le cas échéant, coordonnées des personnes ayant éventuellement accès à votre logement, etc.). Vous pouvez également télécharger le formulaire sur le site de la ville, le pré-remplir avant de le déposer en Mairie.

Horaires de la piscine > En période scolaire • Le lundi et le vendredi de 17 h à 20 h • Le mardi et le jeudi de 12 h à 13 h 30 • Le mercredi de 14 h 30 à 21 h 45 • Le samedi de 14 h à 19 h • Les dimanche et jour férié de 9 h à 13 h > Pendant les congés scolaires printemps, automne, hiver : • Du lundi au vendredi de 12 h à 13 h et de 14 h 30 à 20 h • Le samedi de 14 h à 19 h 30 • Les dimanche et jour férié de 9 h à 13 h > Pendant les congés scolaires d’été • Du lundi au vendredi de 11 h à 13 h 30 et de 14 h 15 à 20 h • Les samedi, dimanche et jour férié de 9 h à 13 h et de 14 h à 19 h

18

GUYANCOURT MAGAZINE

À noter : La vente des tickets d’accès cesse 45 minutes avant la fermeture de la piscine, et le public doit quitter les bassins 15 minutes avant l’heure de fermeture de l’établissement. Tarifs Guyancourtois (sur présentation d'un justificatif ou de la carte de réduction délivrée à la piscine) Adultes : unité 3,40 €, carte 10 entrées 26,50 € Réduit*: unité 1,30 €, carte 10 entrées 10,60 € Extérieurs Adultes : unité 6,70 €, carte 10 entrées 52,90 € Réduit*: unité 2,50 €, carte 10 entrées 21,20 € Sauna (en supplément de l'entrée) Séance 6,30 €, carte 10 séances 40,30 € *(Enfants de 4 à 18 ans, retraités, demandeurs d’emploi, étudiants, handicapés sur justificatif)

Piscine Andrée-Pierre-Vienot Rue des Graviers Tél. : 01 34 52 03 14.

N° 418 - 7 JUILLET 2011


DÉMOCRATIE LOCALE

|

TRIBUNES D’EXPRESSION

LISTE GUYANCOURT POUR TOUS Garder le contact pendant l’été Avec le début de l’été, nous souhaitons que vous puissiez profiter de la période de vacances scolaires en famille, tout en sachant qu’à Guyancourt, les agents municipaux assureront la continuité du service public local et feront vivre la solidarité. Cette tribune est par ailleurs la dernière occasion de nous adresser à vous avant la fin août. Mais nous garderons le contact. Depuis plusieurs mois, nous avons ouvert le site www.guyancourt-pour-tous.fr qui vous permet d’échanger avec la majorité municipale. Nous vous invitons à le visiter régulièrement. De même, notre maire et conseiller général, François Deligné, publie depuis quelques semaines un blog très actif et instructif sur la vie locale

et départementale, www.francoisdeligne.fr, auquel nous vous encourageons à vous abonner. De 2011 à 2014, la vie municipale sera rythmée par de nouvelles réalisations (travaux Rue Ambroise-Croizat, ouverture des salles des fêtes familiales, extension des tennis Les Trois-Mousquetaires, construction des tribunes Maurice-Baquet, de la Maison de l’étudiant et de la 4e Résidence universitaire…), conformément aux engagements que nous avions pris devant vous, et vous savez que vous pouvez compter sur nous pour vous informer, vous consulter et vous associer. Les 31 élus de la liste majoritaire Guyancourt pour Tous

LISTE ENSEMBLE POUR GUYANCOURT La liste Ensemble pour Guyancourt n’a pas été en mesure de fournir son texte.

« Conformément à l’article 9-1 de la loi n° 2002-276 dite « Démocratie de proximité » repris à l’article L2121-27-1 du CGCT, les listes siégeant au Conseil municipal et établies en Préfecture, ont le droit de s’exprimer dans le bulletin d’information municipal. » Le Directeur de la Publication rappelle que la responsabilité des auteurs est engagée par leur tribune et qu’ils doivent veiller à la véracité de leurs écrits.

LISTE GUYANCOURT GÉNÉRATIONS CITOYENNES Nous arrivons au terme d’une année scolaire ; c’est l’occasion de dresser le bilan de cette année, en mon nom et surtout en celui de l’équipe qui travaille à mes côtés depuis le début de cette aventure que j’entends bien poursuivre ! Bien sûr, siégeant seul représentant de la liste Guyancourt Générations Citoyennes au conseil municipal, je ne peux prétendre dresser un bilan de mes activités en tant que tel, mais les dossiers qui me semblaient prioritaires voilà trois ans le sont toujours et nous continuons à les travailler. Pour rappel : une démocratie vivante dans notre ville, la défense de notre cadre de vie – le suivi du « feuilleton » Grand Paris et de l’Opération d’Intérêt National du Plateau de Saclay en est la preuve –, sans oublier que nous sommes aussi dans une Communauté d’Agglomération de laquelle dépendent bon nombre d’aspects de notre vie quotidienne. Cette vision est aussi celle d’autres saint quentinois qui nous ont rejoints pour réfléchir sur ces proN ° 4 1 8 - N7 ° J 4U1I L3L -E T2 12 0A1V1R I L 2 0 1 1

blématiques intercommunales que nous partagerons avec vous. Je vous invite à nous suivre sur notre blog : www.guyancourt-en-mouvement.eu Je profite de cette dernière tribune avant les vacances scolaires pour souhaiter à tous un très bon été. Julien Oechsli, conseiller municipal, soutenu par le Mouvement Démocrate.

GUYANCOURT MAGAZINE

19


MERCREDI 13 JUILLET 2011

GM418_20_Guyancourt maquette vide 24/06/11 09:22 Page2

21 H 45 : PARADE DÉAMBULATOIRE Par Sésame Spectacle Départ : place de Bel Ébat

23 H 30 : BAL avec l’orchestre Les Dauphins Devant le Jardin des Gogottes

Conception : Ville de Guyancourt, photo : Christian Lauté

23 H 00 : FEU D’ARTIFICE Esprit celtique par la société 8e Art Lac de Villaroy

Guyancourt Magazine 418  

Guyancourt Magazine 418

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you