Issuu on Google+


ASA AIME LA BATTERIE ET LUI REND BIEN

2

GUYANCOURT MAGAZINE

Trois ans après son premier concert à Guyancourt, Asa a choisi La Batterie pour préparer et lancer sa tournée européenne, qui la mènera notamment au Zénith de Paris en octobre. Ayant répété plusieurs jours au Pôle musiques, la chanteuse nigériane a choisi d’offrir la primeur de son nouveau spectacle au public guyancourtois, venu en nombre : le concert a affiché complet en un rien de temps. Pendant plus d’une heure et demie (et deux rappels), elle a fait la part belle à son nouvel album, le sublime Beautiful Imperfection, alternant morceaux rythmés (Be my man, Why can’t we) et moments plus intimistes (Maybe), chansons nouvelles, titres inédits et hits de son premier album (Jailer, Fire on the mountain). Une petite merveille de concert ! Pour ajouter au succès de la soirée, La Batterie avait programmé la belle Imany en première partie qui, de sa voix chaude et ses jolies mélodies, a su mettre le public dans sa poche. Un talent à suivre…

N° 409 - 24 FÉVRIER 2011


ÉDITORIAL

|

PAR FRANÇOIS DELIGNÉ

SOMMAIRE DU N° 409

L’université fête ses 20 ans à Guyancourt Chères Guyancourtoises, chers Guyancourtois, L’Université de Versailles/Saint-Quentin-en-Yvelines fêtera cette année ses 20 ans d’existence. C’est un anniversaire important : notre commune et Saint-Quentin-en-Yvelines, sous la conduite de mon ami et prédécesseur Roland Nadaus, ont dû s’impliquer fortement à l’époque pour obtenir sa création à Guyancourt. Aujourd’hui, 10000 étudiants de l’UVSQ travaillent à Guyancourt et l’Université offre la perspective de 66 spécialités différentes de masters ; notre ville accueille également, et pour quelques années encore, les locaux provisoires de la faculté de médecine, dont la première pierre a été posée le 4 février dernier - à quelques rues de là - à Montigny-le-Bretonneux. Le développement de l’université se poursuit avec nous: après la construction de l’observatoire du climat – comprenant l’institut Pierre-Simon-Laplace –, la Région Île-de-France a confirmé le financement de la maison de l’étudiant. Elle permettra de renforcer les liens de la ville avec les milliers d’étudiants qui travaillent sur place. Enfin, une quatrième résidence universitaire sortira de terre en 2012. Guyancourt devient ainsi chaque jour un peu plus une véritable « Ville universitaire ».

aire sieur le M Allo Mon 4 55 01 30 64 1 répondra gné vous li e D is o ç 2 mars Fran mercredi le t c e ir d en 19 h 30 de 18 h à

Inscriptions pour la Guyancourse

RENCONTRE

8

Le temps des femmes

11/14

PLEINS FEUX SUR L’UNIVERSITÉ DE VERSAILLES SAINT-QUENTINEN-YVELINES Vingt ans déjà

15

AVANT-PREMIÈRE ■

18

DE VOUS À NOUS ■

19

Programmation culturelle Carnet, brèves

DÉMOCRATIE LOCALE ■

Tribunes d’expression

Votre Maire, François Deligné Conseiller Général des Yvelines Vice-Président de la C.A. de SQY

Responsable de la publication : Yves MACHEBŒUF ■ Secrétariat de rédaction : Jean magazine MEYRAND - David HOUDINET ■ Rédaction : Benoît BAUDOUIN - Dominique CIARLO - Pascale FRESNAY - David HOUDINET - Hélène MARCHAL ■ PAO : Céline BOCKELMANN ■ Photos : Dominique CIARLO - Christian LAUTÉ Sébastien MORIN ■ Maquette : CITIZEN PRESS : 01 53 00 10 00 ■ Réalisation : Direction de la Communication ■ Impression : Imprimerie Moderne de l’Est ■ Tirage : 13 000 exemplaires - Hôtel de Ville de Guyancourt - 14, rue Ambroise Croizat - Centre-Ville - BP 32 - 78 041 Guyancourt - Tél. : 01 30 48 33 33 ■ N° ISSN : 1274-5804. Cet ouvrage a été réalisé avec des encres végétales sur du papier PEFC 100 % issu de forêts gérées durablement et de sources contrôlées chez un imprimeur respectant toutes les normes environnementales.

N° 409 - 24 FÉVRIER 2011

ACTUALITÉS

6

www.ville-guyancourt.fr

GUYANCOURT MAGAZINE

3


ACTUALITÉS

|

ÇA S’EST PASSÉ À GUYANCOURT

ARRÊT SUR IMAGES

Forum des formations aux métiers

Bœuf à la sauce déjantée ■ Succès pour le bœuf organisé par les studios de répétition de La Batterie. Son concept : l’improvisation et des associations improbables de musiciens. Chose peu commune pour un mercredi, ce premier « Bœuf déjanté » a attiré un large public, qui a pu apprécier aussi bien des blues enlevés que des reprises revues et corrigées de standards comme Stand by Me de Ben E King ou No Woman No Cry de Bob Marley. Cerise sur le gâteau, l’équipe du Pôle musiques a ponctué cette jam session de quelques reprises travaillées dans le plus grand secret. À quand la prochaine édition ?

4

■ Les 4 et 5 février dernier, plus de 1600 jeunes de niveau 3e sont venus au Pavillon Pierre-WaldeckRousseau pour assister au Forum des formations aux métiers. Les stands n’ont pas désempli. En cette période de choix d’orientation professionnelle ou scolaire, les collégiens ont pu réunir un maximum d’informations et commencer à préparer leurs choix concernant leur futur établissement. La manifestation était organisée dans le cadre de la semaine de l’emploi et de la formation de Saint-Quentin-en-Yvelines.

Un transformateur décoré au Pont du Routoir

Coupe départementale de karaté corpo

■ Trois jeunes guyancourtois ont décoré un transformateur électrique, rue Youri-Gagarine, avec les conseils d’un artiste. Financé par ERDF et la Communauté d’agglomération, ce projet a été mené en partenariat entre la Ville et Passerelles, club de prévention spécialisée. En contre partie de cet investissement, deux des jeunes pourront passer la partie théorique de leur permis de conduire et le dernier, celle de son brevet d’animateur (BAFA). Une belle initiative civique!

■ Les 5 et 6 février dernier, le club de Karaté de Guyancourt accueillait la coupe des Yvelines corpo (clubs d’entreprises). Pendant deux jours, les compétiteurs se sont affrontés en kata (enchaînement de mouvements) et en combat. Les représentants du club de la mairie de Rambouillet se sont particulièrement distingués en kata alors que les féminines de la ville du Chesnay ont quant à elles excellé en kumité (combat).

GUYANCOURT MAGAZINE

N° 409 - 24 FÉVRIER 2011


ACTUALITÉS

|

ÇA S’EST PASSÉ À GUYANCOURT

Let’s rock Mustang

■ Le rock des pionniers est à l’honneur jusqu’au 20 mars à Guyancourt. « Origines rock’n’roll » est parti sur les chapeaux de roue le 2 février avec le vernissage de l’exposition éponyme en Salle d’Exposition (Villaroy), suivi d’un concert de RN12. Le lendemain, outre la diffusion d’un concert d’Elvis à la médiathèque Jean-Rousselot, deux rendez-vous étaient proposés au Pôle musiques. Dans l’auditorium, une table ronde rassemblait spécialistes de la presse rock et passionnés. En soirée, La Batterie proposait un plateau rockabilly du meilleur goût avec Mustang, jeune groupe qui fait du bon rock en français, et les excellents Hillbilly Moon Explosion, qui revisitent le style rock 50s avec des morceaux bien à eux, comme Maniac Lover. L’occasion étant trop belle, quelques spectateurs se sont lâchés et ont dansé des rocks endiablés. « Origines rock’n’roll » se poursuit pendant le mois de mars avec des conférences, des rendez-vous poétiques, d’autres concerts (notamment celui d’Henry McCullough, ancien compère de Joe Cocker à ses débuts, et de Paul McCartney de 1971 à 1973). Profitez-en!

N° 409 - 24 FÉVRIER 2011

Hillbilly Moon Explosion

GUYANCOURT MAGAZINE

5


ACTUALITÉS

|

SPORT

Inscriptions pour la Guyancourse Le départ de la 18e édition de la Guyancourse sera donné le 3 avril au gymnase des Droits de l’Homme. Trois courses sont au programme : > À 10 h 15, course 1 Guyancourse de 10 km, ouverte aux licenciés et nonlicenciés à partir de 18 ans. Né(e)s en 1993 et avant. Tarif : 8 € (10 € sur place) > À 11 h 30, course 2 Guyancourse Jeunes, de 1,5 km pour les personnes nées de 1996 à 1999. Benjamin(e)s, minimes. Inscription gratuite. > À 11 h 40, course 3 Guyancourse de 1 km, pour les poussin(e)s et super poussin(e)s, né(e)s de 2000 à 2003. Inscription gratuite. > À 9 h 15 Bike and run (Découverte à partir de 16 ans) Par équipes de 2 : un qui court, un qui roule (1 vélo par équipe, 2 casques), 8,5 km. Tarifs : 12 € par équipe pour les licenciés triathlon, 16 € par équipe pour les non-licenciés triathlon

PIÈCES À FOURNIR POUR L’INSCRIPTION > Licenciés FFA • Une photocopie de la licence FFA ou du pass running en cours de validité (jointe au bulletin d’inscription). > Non licenciés FFA • Un certificat médical (ou photocopie) attestant l’aptitude à la pratique de la course à pied, en compétition, datant de moins d’un an, ou une photocopie d’une licence d’une fédération sportive agréée par le ministère jeunesse et sports. Certificat médical et autorisation parentale obligatoires pour les mineurs La participation des mineurs demeure sous la responsabilité des parents ou du club accompagnateur. Les organisateurs déclinent toute responsabilité en cas de déficience physiologique. Le règlement de la Fédération française d’athlétisme s’applique à l’épreuve. L’inscription aux courses engage les participants à l’acceptation de ce règlement. BULLETIN Course ............................................................ N° de dossard .................................................................... Nom ................................................................ Prénom .................................................................................... Année de naissance ...................................................................................................................................... Masculin o Féminin Adresse (indispensable pour gestion des challenges) .................................................................................... ......................................................................................................................................................................................

! 6

Code postal (indispensable pour gestion des challenges) .......................................................................... Ville .......................................................................................................................................................................... Tél. : .......................................................................................................................................................................... E-mail ......................................................................................................................................................................

GUYANCOURT MAGAZINE

Inscriptions : > Guyancourse • Jusqu’au 31 mars par correspondance, en envoyant les bulletins d’inscription et le chèque à l’ordre de l’Entente Athlétique de Saint-Quentin-en-Yvelines (EASQY) à adresser à : Guyancourse / 48, rue Jacques-Ange Gabriel / 78 280 Guyancourt. Site : http://easqy.athle.org • Le samedi 2 avril : permanence au gymnase des Droits de l’Homme à Guyancourt de 10 h à 16 h • Sur place: clôture des inscriptions une heure avant chaque course (majoration de 2 € sauf enfants). Le montant de l’inscription reste acquis à l’organisation en cas de désistement. Assurances responsabilité civile : Les organisateurs sont couverts par une police souscrite auprès d’Azur Assurances Renseignements : gymnase des Droits de l’Homme / Tél. : 01 30 57 10 62 de 17 h à 22 h Les dossards seront à retirer sur place à partir de 8 h 45. Afin d’assurer la régularité de la course, des contrôles seront effectués aux différents points de passage du parcours. Les résultats seront diffusés sur le site Internet du club à partir du lundi 5 avril. > Bike and run Inscription en ligne sur www.triathlon-sqy.fr jusqu’au 31 mars ou sur place la veille de 14 h à 16 h Limité à 100 équipes. Certificat médical obligatoire de non-contre-indication à la pratique du Bike and Run en compétition (sauf pour les licenciés) et autorisation parentale pour les mineurs. Remise des dossards la veille de 14 h à 16 h ou le jour même à partir de 8 h 30. Vestiaires, douches, toilettes sur place au gymnase des Droits de l’Homme. N° 409 - 24 FÉVRIER 2011


ACTUALITÉS

|

AGENDA

www.ville-guyancourt.fr Jusqu’au 20 mars

Du 4 au 12 mars

Origines Rock’n’roll (Exposition)

Le temps des femmes

Salle d’Exposition

Spectacles, conférences, exposition, projection cinéma, livres… Retrouvez le programme en page 8

Lundi 28 février à 19 h

Répétition publique Les Grandes Inventions de la Préhistoire. Temps d’échange avec les artistes. Réservations au 01 30 48 34 25 La Ferme de Bel Ébat Du 1er au 16 mars

L’atelier de la Salle d’Expo Le design Les mardis 1er, 8 et 15 de 10 h à 13 h (atelier adultes) Les mercredis 2, 9 et 16 de 14 h à 17 h (atelier enfants 10-13 ans) Tarif : 27 € les 3 séances Inscription au 01 30 44 50 80 Salle d’Exposition

Avec Calibeurdaine. Au programme : déguisements souhaités (thème libre), participation au buffet commun (repas et boissons non alcoolisées). Bal précédé d’un stage d’initiation aux danses irlandaises (ceili dances) de 14 h 30 à 17 h. Tarifs: 3 €, gratuit pour les moins de 25 ans. Réservation conseillée : 06 35 97 84 93 ou calibeurdaine@free.fr Maison de quartier Théodore-Monod

Tarif unique : 12 €. Inscriptions au 01 30 44 22 58 ou sur a.l.guyancourt@wanadoo.fr Maison de quartier Auguste-Renoir Samedi 12 mars à 19 h

Soirée cabaret O’chic Ba’choc

Mercredi 2 mars Samedi 5 mars à 20 h 30

Twin Twin + Systema Solar

Tarifs : 12 €, 8 €, 7,50 € (Lire p. 17) La Batterie

Jeudi 3 mars à 20 h 30 Mercredi 9 mars à 20 h 30

Plateau reggae e Vagabond & The Bouddha Sticks 14 Cabaret poélitique Avez-vous la rock’n’roll attitude ? + Mad Professor + Jah Mason Entré libre dans la limite des places Vendredi 4 mars de 19 h 30 à 21 h 30

Les rendez-vous ludiques Gratuit Renseignements : 01 30 43 45 44. Maison de quartier Auguste-Renoir Vendredi 4 mars à 20 h 30

La Dernière leçon (Théâtre)

Tarifs : 18 €, 14 €, 10 € (Lire p. 15) La Ferme de Bel Ébat

N° 409 - 24 FÉVRIER 2011

Samedi 12 mars de 14 h à 19 h

Stage de danse country

Entrée libre (Lire p. 15) La Ferme de Bel Ébat

Tarifs : 12 €, 8 €, 7,50 € (Lire p. 17) La Batterie

Coupe de Guyancourt Gymnase des Droits de l’Homme

Bal folk costumé

Les grandes inventions de la préhistoire (Poésie)

Vous pouvez personnellement joindre votre Maire, François Deligné au 01 30 64 14 55 de 18 h à 19 h 30

Karaté

Samedi 5 mars de 14 h 30 à 23 h

Mardi 1er mars à 20 h

Allô M. le Maire

Samedi 12 mars de 12 h à 19 h 30 et dimanche 13 mars de 8 h 30 à 18 h

Avec Contraste. Venez avec un haut chic (costumecravate par exemple) et un bas choc (short cycliste, maillot de bain…) Tarifs : 8 €, gratuit pour les – de 11 ans Sandwichs et boissons en vente sur place Réservation obligatoire avant le mardi 8 mars au 01 30 96 06 03 ou au 06 60 56 06 03 Espace Yves-Montand Dimanche 13 mars à 11 h

Je suis une bulle

disponibles. (Lire p. 16) Réservations : 01 39 30 08 90. Salle d’Exposition

Théâtre dès 6 ans. (Lire p. 16) Entrée libre Médiathèque Jean-Rousselot

Vendredi 11 mars à 20 h 30

Dimanche 13 mars à 15 h 30

Roméa et Joliette (Théâtre) Tarifs : 18 €, 14 €, 10 € (Lire p. 15) La Ferme de Bel Ébat Vendredi 11 mars à 20 h 30

Chorale La chorale ukrainienne Boyan chante à Guyancourt Tarifs : 5 € - gratuit pour les – de 12 ans. La Ferme de Bel Ébat

Big Boss Man

Tarifs : 12 €, 8 €, 7,50 € (Lire p. 17) La Batterie GUYANCOURT MAGAZINE

7


RENCONTRE

|

JOURNÉE DE LA FEMME

Le Temps des femmes

Pour promouvoir l’égalité des droits entre femmes et hommes à l’occasion de la journée internationale de la femme, la Ville vous invite, du 4 au 12 mars, à partager Le Temps des femmes.

À

l’occasion de la Journée de la Femme, la Maison de quartier Auguste-Renoir avait pris l’initiative d’offrir aux femmes une parenthèse de détente, de beauté et d’échanges complices ces dernières années. Armelle Le Bras-Chopard, adjointe au Maire chargée de la Culture, a proposé que la formule élargisse son champ d’actions : différents temps forts se dérouleront sur une semaine. « Si, dans les textes, les femmes ont aujourd’hui les mêmes droits que les hommes, des inégalités inacceptables subsistent. Davantage touchées par le chômage, les emplois subalternes et à temps partiel, la précarité… elles sont, à diplôme et fonction égale, encore nettement moins payées et toujours écartées du pouvoir, qu’il s’agisse des partis politiques, du parlement ou du gouvernement. En 2010, année de la grande cause nationale contre les violences faites aux femmes, l’Observatoire national de la délinquance révélait dans son bilan annuel une augmentation de 13 % des agressions contre des femmes sur la voie publique. Sans oublier les menaces qui pèsent sur le droit à l’interruption volontaire de grossesse, liberté fondamentale des femmes à disposer de leur corps que nous pensions acquise depuis l’adoption de la loi Veil… il y a trente-six ans.» Un dialogue ouvert Première femme de France devenue professeure agrégée de science-politique, ancienne chargée de mission pour l’égalité des chances femmeshommes dans l’enseignement supé-

8

GUYANCOURT MAGAZINE

rieur et auteure de nombreux ouvrages, (dont Le Zoo des philosophes, prix Médicis essai en 2000), Armelle Le Bras-Chopard a donc décidé de monter au créneau, de retrousser ses manches et de mobiliser différents partenaires pour monter ce Temps des femmes, au parfum de lutte et de justice. « L’objectif de cette manifestation est de partager, dans la mixité, des moments de convivialité qui favoriseront la réflexion et conduiront à des débats d’idées ouverts et accessibles à tous. » Le programme illustre, par la diversité de ses approches et de son contenu, cette volonté de ne pas s’adresser uniquement à une poignée d’intellectuels fidèles et de féministes coriaces. Théâtre, rires (grinçants) et chansons, photographie, poésie, cinéma, rencontre-débat… Chacune, chacun, pourra à un moment donné trouver sa place au cœur de ce voyage solidaire au pays de l’égalité des droits.

Maison de quartier Théodore-Monod (Villaroy), à 20 h 30 Samedi 5 mars

Rendez-vous à la Maison de quartier Auguste-Renoir (Saules) pour cette journée phare qui mettra en lumière les femmes à travers différents prismes et la participation active de Guyancourtoises investies dans l’aventure. De 12 h à 14 h. Vous êtes toutes et tous conviés à un repas sur le principe de l’auberge espagnole: chacun apporte un plat salé ou sucré, en échange de quoi il partage gratuitement un repas convivial et joyeux. Une approche festive qui ne doit pas vous faire oublier de réserver votre place, car les femmes du quartier – qui vous invitent – ont besoin de connaître le nombre de couverts pour vous recevoir en hôte. De 14 h à 16 h. Bienvenue dans le coin lecture « Les femmes et l’art »

Vendredi 4 mars.

Avant-première du Temps des femmes avec cet étonnant « women-show » musical de Maïon et Wenn. Avis aux spectateurs: mieux vaut laisser au vestiaire vos idées reçues et vos repères habituels si vous souhaitez savourer pleinement ce spectacle déjanté, car ces deux créatures pétillantes comme le champagne font voler en éclats, avec humour et amour, les tabous et autres codes sociaux. Un parler vrai conjugué au féminin pluriel, sur fond de chansonnettes punks et de coups de griffe politiquement incorrects qui fouettent le sang et l’esprit à la manière du poil à gratter pour libérer un rire qui fait du bien là où ça fait mal.

Maïon et Wenn


RENCONTRE

et « Les droits des femmes » mis en place par l’équipe de la médiathèque Jean-Rousselot, avec possibilité de s’inscrire sur place pour bénéficier de prêts de livres gratuits (enfants et adultes) sur l’ensemble du réseau des médiathèques de Saint-Quentin-en-Yvelines. Une opération découverte qui jouera les prolongations jusqu’au 12 mars à la médiathèque. De 14 h à 17 h. Exposition des clichés sublimes et sublimés du plasticien Thomas Canto, créateur célèbre de Berlin à New-York, passé maître dans l’art du light painting (procédé photographique de capture de la lumière qui permet de revisiter les formes et les contours jusqu’à entrer dans l’imaginaire en 3 D de l’artiste). Intitulée Femmes de l’ombre, femmes de lumière, cette expo a pour modèles des Guyancourtoises qui

|

JOURNÉE DE LA FEMME

œuvrent dans l’ombre et qui symbolisent le changement et l’avenir de chaque quartier. L’artiste vous rencontrera pour vous faire découvrir son travail et sélectionner les heureuses élues. Chaque candidate retenue pour le projet se verra offrir son portrait dédicacé par l’artiste. Nous vous attendons nombreuses ! De 15 h à 15 h 30. Restitution de l’atelier théâtre mené trois heures par semaine depuis mi-janvier par Aurélie Van Dan Daele (comédienne et metteur en scène), avec pour élèves six femmes de Guyancourt qui prendront la parole (lectures, saynètes) sur le thème de la condition féminine, du respect de la diversité et de la notion d’égalité hommefemme. Une immersion dans l’univers artistique dont elles se souviendront longtemps, comme du public venu les écouter et soutenir leur courage de défendre une identité et des droits systématiquement remis en cause et trop souvent bafoués. De 15 h 30 à 16 h. Moment convivial autour d’un café ou d’un thé, histoire de parler de tout et de rien, d’échanger des impressions et des idées, de faire connaissance. De 16 h à 19 h. Projection du film Allez yallah! de Jean-Pierre Thorn, suivie d’un débat. Sorti au cinéma à l’automne 2006, ce film est un homma-

ge puissant et sincère à de drôles de caravanières. Combattant le fléau de l’intégrisme religieux qui remet en cause leurs droits universels à l’égalité, une poignée de femmes d’ici et de là-bas (Algérie, Maroc, Tunisie…), musulmanes et non musulmanes, unissent leurs voix des deux côtés de la Méditerranée pour témoigner du poids des traditions et de leurs luttes. D’une incroyable force, ces caravanières installent chaque jour leurs tentes berbères dans une nouvelle localité pour faire connaître et avancer les droits des femmes face à des intégrismes porteurs de discriminations sexistes et sociales. Des bidonvilles du Maroc aux quartiers défavorisés dits « sensibles » de France, elles investissent l’espace public pour sensibiliser les femmes et les jeunes filles concer-

GUYANCOURT MAGAZINE

9


RENCONTRE

|

JOURNÉE DE LA FEMME

nées, se heurtant à la colère des uns et à l’espoir des autres, semant sur leur passage des graines de liberté, d’égalité et de citoyenneté qui germeront dans les esprits après leur passage. Un documentaire passionnant et sans concessions sur la beauté, le courage et l’intelligence de ces résistantes pacifistes qui refusent les discriminations, la dépendance et la soumission. Un souffle de vie décoiffant et salutaire. À ne manquer sous aucun prétexte. Après la projection, un débat sera animé par Armelle Le Bras-Chopard. Jeudi 10 mars

De 19 h à 20 h, Maison de la poésie Lectures portraits proposées par Marie-Hélène Audier dans le cadre de la 5e Biennale de la poésie autour du thème Poètes du monde et de la Journée de la femme, avec les poètes Samira Négrouche (Algérie) et Nicole Brossard (Québec). Un choc des cultures pourtant sur une même longueur d’ondes, que chacun pourra capter juste en ouvrant grand son cœur et son esprit. De 20 h à 21 h, maison de quartier Théodore-Monod En sortant de cette parenthèse poétique, tournez à gauche pour entrer dans la Maison de quartier Théodore-Monod, où l’on vous attendra pour

partager un verre de l’amitié qui vous permettra de retomber sur terre en douceur. À 20 h 30, maison de quartier Théodore-Monod, Après quoi vous pourrez assister sur place, si le cœur vous en dit, au savoureux concert Être femme et chanter de Céline Caussimon et Lucienne Deschamps. Deux touche-à-tout inclassables (théâtre, chant, danse, cinéma, poésie…) et irrésistibles qui ont choisi la scène pour faire passer des messages essentiels en utilisant tour à tour la tendresse, la colère, la douceur, l’humour et la provocation. Un moment rare, à saisir au vol avant que ces électrons libres ne partent en tournée aux quatre coins de France et de Navarre entre une pièce, un festival, un film ou la sortie d’un album. Réservations : 01 30 44 38 54. Vendredi 11 mars

À 20 h 30, maison de quartier Auguste-Renoir Rencontre-débat organisée par l’École des parents de Guyancourt sur le thème Être mère et travailler : la culpabilité est-elle évitable ? avec pour intervenante Sylviane Giampino, psychanalyste depuis de nombreuses années auprès de jeunes enfants et de leur famille. Elle récuse les idées reçues sur le rapport entre

l’épanouissement de l’enfant et le travail ou le non travail de sa mère. Sylviane Giampino lutte contre les Sylviane Giampino

stéréotypes, pseudos scientifiques, qui renforcent la tendance maternelle à culpabiliser, ce qui a pour effet de parasiter la relation à l’enfant, à la vie de couple et à la vie professionnelle. Un décodage bienvenu en ces temps où il n’est pas rare d’entendre parler du nécessaire retour des femmes à la maison… Réservations : 01 30 48 33 90 et 01 30 43 45 44 Samedi 12 mars

Sortie au Musée du Louvre pour y découvrir La représentation de la femme dans les chefs d’œuvre en compagnie d’un conférencier. Tarif : 3,80 € Réservations : 01 30 43 45 44 Renseignements et inscription auprès de la Maison de quartier Auguste-Renoir Tél. : 01 30 43 45 44 www.ville-guyancourt.fr

LES PARTENAIRES

L’atelier théâtre d’Aurélie Van Dan Daele

10

GUYANCOURT MAGAZINE

Maison de quartier Auguste-Renoir, la Maison de quartier ThéodoreMonod, la Ferme de Bel Ebat, la Maison de la poésie, la Médiathèque Jean-Rousselot, l’École des parents, le service Action culturelle.

N° 409 - 24 FÉVRIER 2011


PLEINS FEUX SUR L’UNIVERSITÉ DE VERSAILLES SAINT-QUENTIN-EN-YVELINES

La bibliothèque universitaire.

Université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines

Vingt ans déjà Pluridisciplinaire, l’UVSQ s’impose désormais comme un pôle d’excellence dans de nombreux domaines, y compris au plan international. L’université Versailles-Saint Quentin fête cette année ses vingt ans. Depuis 1991, elle s’est imposée comme un pôle pluridisciplinaire et un pôle d’excellence à part entière. À preuve : elle vient d’entrer dans le classement de Shanghai, qui regroupe les 500 meilleurs établissements supérieurs et de recherche dans le monde. Elle n’en reste pas moins une université de proximité, animée d’un esprit citoyen, qui N° 409 - 24 FÉVRIER 2011

accueille des publics différents – jeunes en formation initiale, salariés ou demandeurs d'emploi en reprise d'études dans le cadre d'une formation, entreprises privées et publiques – auxquels elle propose des cursus en adéquation avec leurs attentes et les besoins de notre société. De bac + 2 à bac + 8, elle forme ainsi les chercheurs, les juristes, les enseignants, les historiens, les socio-

logues et les médecins de demain, mais aussi des ingénieurs, des techniciens et des cadres supérieurs spécialisés dans des secteurs extrêmement divers. Ce sens de l’humain, des valeurs et de l’évolution socio-économique a conduit l’université Versailles Saint-Quentin à développer de multiples partenariats industriels et institutionnels au niveau local, national et international. Une démarche GUYANCOURT MAGAZINE

11


L’UVSQ EN CHIFFRES En 2011, l’université Versailles Saint-Quentin, c’est : • 200 formations adaptées à l’évolution des métiers • 18 000 étudiants (10 000 à Guyancourt), 1 250 apprentis • 1 360 enseignants-chercheurs, chercheurs et enseignants • 35 laboratoires associés à des grands organismes (CEA, INSERM, CNRS…) • 4 unités de formation et de recherche (UFR de sciences, UFR de sciences sociales, UFR de droit/science politique, UFR de médecine) • 2 instituts universitaires de technologie (IUT), 2 écoles de sages-femmes • 1 école d’ingénieurs • 1 observatoire des sciences de l’univers • 230 universités partenaires dans le monde avec lesquelles ont été établis des programmes d’échanges d’étudiants (15 % de ses étudiants et 45 % de ses doctorants sont des étudiants étrangers) • 143 millions d’euros de budget global (en 2010).

volontariste qui a renforcé sa dynamique, son image de marque et sa réputation d’université du troisième millénaire.

ne. Persuadé que Saint-Quentin-enYvelines deviendrait un jour une ville universitaire à part entière, Roland Nadaus, maire de l’époque, avait beaucoup lutté pour obtenir l’ouQue de chemin parcouru ! verture de cette modeste antenne Avant son acte de naissance, en délocalisée de Paris X-Nanterre. juillet 1991, l’université avait connu L’histoire lui a donné raison, puisque une période de gestation. C’est en Guyancourt a ensuite accueilli le bâ1985, à Guyancourt déjà, dans une timent Leclerc (l’actuelle UFR de école désaffectée du quartier du Parc Droit et de Sciences politiques), puis que fut aménagé un amphile campus Vauban-d’Alembert (UFR théâtre de fortudes Sciences sociales et des Humanités), la bibliothèque universitai» ssociatif a u re, l’Observatoire de Versailles s is t bon 2 avec un io de 19 m à la ir , e Saint-Quentin et l’Institut Pierreu iq stud ynam d’avo UVSQ d , j’ai obtenu un ce qui m’évite Simon-Laplace et enfin les locaux l’ e v u o « Je tr la fac , est de ttente r e ’a e d d y é n t lo temporaires de l’UFR de médea ô n un eàc e mo « Après an, situé ant mensuel d environ. b u a cine Paris-Île-de-France-Ouest, V s e t e me rser résidenc Dreux. Le mon à débou soin de l’aide de née en attendant la construction de € 0 à 7 r 2 3 an j’ai be à rentre ins l’APL, soit 450 €, n est en la fac de médecine prévue en e o ’o d u m e q , s s r r € 370 iller lo èque ne bou a h v t ’u d o ra li t e 2012 (UFR des Sciences de la ir ib e ia à la b ile d Bénéfic cun livre st diffic Droit de e u n a il r u io santé). Sans oublier la future t a e c i c e , ’a s je n r, la parents bonheu rnie que UVSQ r u l’ a Maison des étudiants, vérifo e P v . t u n it e em Je tro partie de dro e est tell olarité. . Je fais c ir table lieu de vie et d’échanges if s a t a it ia s c m r o e , e s univ d’Icare issu as nt tout t a if t n d c o n a b e sur le campus. Elle devrait oup n embre vec u acheter t suis m rnationale, la jeune, a e , Y e vrir ses portes en 2013. Que u Q S iq l inte iona dynam ation à internat ns la solidarité is y il t de chemin parcouru, que s ib e s n n e e, la s ie da d'Am n invest Sida ou encore ues de ru s q d’étapes franchies, avec le io è t h ia t c o o li s t as enfan ntre le des bib o s s c le n n r o soutien de collectivités teru n io t e o par tre p ous t préven ment. N s pièces de théâ ncement, avec e n ritoriales (Conseil régional i n a o J’ ir s de l’env rnier. u fina i l’an de et jouon ons des aides a s ït d’Ile-de-France, Conseil a n le o H r t u à n s et mo port école s autres e. Mon le lisés, ap truction d’une général des Yvelines, comr a u it s p s re iv o h ouvertu la vie associat recons e t la t e munauté d’aggloméraG le c p e e ON exem besoin d que m’apport riste dans une tion de Saint-Quentine e ju d s mon éfen venir ou de d st de de e e ir en-Yvelines et de it a a it h n u a so um ionale h Mantes, ville de Verinternat e l'homme. » Droit d s n it e sailles…) qui ont vout ro n dia des d rtin, étu a M lu et accompagné cetin v Ké te université porteuse des emplois de demain qui rayonne désormais bien au-delà du département et de l’Hexagone.

12

GUYANCOURT MAGAZINE

En constante évolution Pour retracer son histoire, saluer ceux qui l’ont portée pas à pas jusqu’au sommet, décliner les quelque deux cents formations qu’elle propose et évoquer les savoirs et les savoirs faire qu’elle développe, un bottin n’y suffirait pas. Difficile cependant de ne pas citer les trois présidents qui se sont succédé à sa tête, chacun apportant sa pierre à l’édifice de l’UVSQ: Michel Garnier (administrateur provisoire, puis président entre 1991 et 1997), brillant défricheur de ce qui était alors un désert universitaire ; Dominique Gentile (président de 1997 à 2002), pionnier qui a su accompagner activement l’évolution de l’enseignement supérieur français, négocier le virage de la professionnalisation des formations et encourager la vie étudiante ; et enfin Sylvie Faucheux (présidente depuis 2002), qui a mis en orbite le satellite Université Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines qui gravite, depuis, autour de la planète excellence. Dernière victoire de cette fine stratège et de son équipe de passionnés, l’entrée de l’UVSQ dans le classement de Shanghai 2010, un véritable tour de force pour une université aussi jeune. Un fort ancrage local Impliquée dans de nombreux projets – opérations d’intérêt national Massy-Palaiseau-Saclay-VersaillesSaint-Quentin-en-Yvelines, projet de campus Versailles-Vélizy, Pôle universitaire technologique du Mantois, création de fondations partenariales ou universitaires… – l’UVSQ multiplie les partenariats avec les entreN° 409 - 24 FÉVRIER 2011


L’UNIVERSITÉ DE VERSAILLES SAINT-QUENTIN-EN-YVELINES

PLEINS FEUX SUR

La pose de la première pierre de la Faculté de Médecine, le 5 février dernier.

dernier. Fortement ancrée à SaintQuentin-en-Yvelines, l’UVSQ bénéficie d’un environnement économique exceptionnel, autour duquel elle tisse des projets innovants qui renforcent ses compétences et lui valent de nombreuses reconnaissances et récompenses individuelles et collectives. Au cœur de la ville Seule université des Yvelines (implantations à Versailles, Saint-Quentin-en-Yvelines, Mantes-la-Jolie, Mantes-la-Ville, Rambouillet, Vélizy et Le Chesnay), l’UVSQ est éga-

prises, les collectivités territoriales et les établissements d’enseignement supérieur et de recherche. Des rapprochements qui s’inscrivent dans le cadre de la modernisation des universités, qui doivent désormais se montrer encore plus compétitives pour être en capacité de relever les défis actuels et futurs. En proposant de nouveaux cursus dans des secteurs porteurs (santé, management, enseignement des langues, cosmétique, éco-construction, informatique, intelligence économique…), l’université Versailles N° 409 - 24 FÉVRIER 2011

« Habitant Guyancourt , je me consi « À l’UVSQ dère privilé depuis plus giée » de deux an d’enseigne s, je passera ment pour i l’an proch devenir pro mes élèves ain un mast fesseur des au sport. Je er écoles, ave prépare éga danse, ma p c la volonté de lement un d assion. Les sensibiliser iplôme d’Éta STAPS, qui o éducation e t de profess ffrent trois t motricité eur de cursus poss - loisirs spo promotions, ibles (enseig rtifs et entr ce qui perm n a e în ment, e ment sport et à nos pro d’avoir dava ifs), sont de fs, tous pass ntage de te p etites io m n nés, de nou ps à nous co de vivre che s connaître nsacrer. Ha z mes paren et bitant Guya ts, d’avoir m temps qui m ncourt, j’ai on permis, e permet de la chance une petite vo travailler le loisirs. Je m iture et un e mercredi co e considère m ploi du m privilégiée, me animatr plusieurs he car certains ice en centr ures dans le ét e s de u d s ia tr association nts passent ansports. G s, j’ai pu par râce au rap chaque jou prochemen r ticiper à dif Journée lib férents évén t entre l’UV erté mobili SQ et les ements féd té, qui plaça érateurs co it les étudia mme la Avril en dan nts en situa se, avec des tion de han e dicap, ou xh en costume ibitions dan s le hall Vau au milieu d es étudiants ban. Danse est très form r qui révisent ateur… Une leurs partie expérience recommen ls que nous cerons avec enthousiasm sous la dire e dans quelq ction de no tre professe ues semain Myriam Bla es ur de danse nc. » et chorégra Sarah Cheva p h e lier, étudia nte en Scie activités p nces et tech hysiques e t sportives niques des (STAPS)

Saint-Quentin-enYvelines s’adapte aux réalités sociauxéconomiques en donnant à ses étudiants la possibilité de s’insérer rapidement dans la vie active ou de procéder à des reconversions de carrières réussies, notamment par le biais de l’apprentissage, en augmentation de 30 % en septembre

GUYANCOURT MAGAZINE

13


L’HÔPITAL DES NOUNOURS

Les étudiants de l’association Poèmes

Les 24 et 25 mars prochains, l’association Poèmes (Paris Ouest Étudiants en Médecine et Solidarité) de l’UVSQ organisera, à Guyancourt, un « hôpital des nounours » à l’intention des élèves des écoles maternelles Jean-Cocteau et Georges-Brassens et d’une classe de CP des Garennes. Après présentation du projet en classe, les bambins seront invités à se rendre avec leur enseignant(e) à l’ancienne école Boris-Vian (aménagée en centre de soins) accompagnés de leur peluche ou poupée préférés. Ils pourront les faire ausculter, soigner et même opérer sur place par des étudiants jouant le rôle de médecin, d’infirmier(e) et de pharmacien. Ou comment réduire l’angoisse face aux blouses blanches et dédramatiser le milieu hospitalier. Une initiative soutenue par l’Association nationale des étudiants en médecine de France (ANEMF).

lement représentée dans les Hautsde-Seine, grâce à son pôle médical Paris Ile-de-France Ouest. Partenaire de près de cent cinquante universités en Europe et dans le monde, elle coopère à de nombreux programmes d’échanges pour les étudiants, ainsi que pour les chercheurs et les personnels universitaires. En 2010-2011, les étudiants étrangers représentent ainsi 9,2 % de ses effectifs et 35,4 % de ses doctorants. Affichant un fort taux de réussite (70 % en 1re année de licence, 84 % en 3e année de licence, 80 % en

« J’ai chois i l’UVSQ p our sa ren durable » ommée d ans le dom « Après avo aine du dé ir passé da veloppem ns mon pa économiq ent ys (la Colo ues option m g b estion de étudier en ie ) u n e licence en l’env Fra Sciences développe nce. J’ai choisi l’UVS ironnement, j’ai reç u une bou ment dura Q pour sa rse pour ve renommé ble, j’aime arrivée a é e nir rais ensuit té d e m’oriente dans le domaine du programm ifficile : pas de cham r vers un d e ERASMU bre au CR octorat. M OUS, car le S sont prio j’ai passé m on rita s étudiants on premie européen r mois à l’h ires et occupent tou étrangers s du tes les pla ôtel, le tem de l’unive ces. Du co rsité me tr ps que le B rencontré u ouve une p, u re aussi beau a u des étudia chambre c co carte Vita nts hez des pa le, mais bo up de difficultés po rt iculiers. J’ ur obtenir n, tout va donne des ai ma c bien cours part iculiers d’e maintenant et j’ai m arte de séjour et ma sp ê m a gnol à dom e trouvé d conversati u travail. Je icile et suis on interm tutrice de édiaires et langues d s ateliers d débutants e l’univers e au Centre ité, le CER programm de EL. À la fac es sont bo , les profs ns dans m est vraime et les on master, nt bien. » et la biblio Carolina thèque Rodas, étu dia en Maste r recherch nte colombienne, e en Écon au Dévelo omie app ppement liquée durable

nts é où les étudia bre « Une universit – depuis décem » os ér num la vie étudiante de e Agora, n nt io ia ct ne sont pas des ud re ét Di n – nt de la DVE de l’associatio ia t ud en ét id r és eu pr ct et ic re « Di ier synd at ondateur de l’UNEF, prem également co-f in is se su je au statut r, al ie ic rn nd de nt sy nir un véritable e 2010, et milita nts doivent obte ia entre ud d’ ét e s br le créée à la rentré m e no qu qui touche Je considère te . an ce ss an oi Fr n cr de ité hé nt étudia r la précar riser la co sio enir et d’enraye c’est pour favo , év ité pr rs de ve en in ni ns af l’u al tio soci la vie de r nos rela plique ainsi dans eil et dynamise s nous. Si je m’im nditions d’accu co s nt, les étudiant le ta r ns re l’i io él ur nts, am x et festifs. Po s au t tif en or sp em entre les étudia iv ls, us re assister excl ements cultu d’ t én es év s ire de fa s à nt le e sa organi ersité où l’unique chos e, car cette univ VSQ un site où . C’est dommag és d’un climat voient dans l’U rig et di es x bl au ra av ux et aux tr conditions favo de is en ie fic né cours magistra bé s. éros possible À la fo nt pas des num ures conditions ier lle ei em m pr s le de étudiants ne so ns nt da ia s examens mpus étud se ca sir un a us ré dr en ur vi po serein 13. En ure, elle de rra le jour en 20 e et dans la verd de l’étudiant ve n plein centre-vill so , et Agora à ai ts M oi dr la s e no qu plan lors lutter pour à ra ue in nt co EF organisant des attendant, l’UN un journal et en nt ia bl pu eek-ends et en is sportifs, des w créer des liens no ur si to s de s, s sortie ou la politique, conférences, de le journalisme ns da r lle ai av tr ère » des soirées. J’esp udes politiques. un Institut d'ét er oire culturelle gr st té hi in d’ à r ve te j’arri iant en Mas ud ét , na an uh Benjamin Bo

14

GUYANCOURT MAGAZINE

master 2 et 93,6 % en DUT), elle offre un cadre agréable au cœur même de la ville et soutient un service de la vie étudiante dynamique (pas moins de 28 associations agréées par l’UVSQ) qui propose tout au long de l’année de nombreux événements et actions. Du très scientifique Observatoire des sciences de l’univers Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines au plus accessible Centre de formation d’apprentis d’Alembert (intégration à un cursus université entreprise reposant sur un partenariat avec la Chambre de commerce et d’industrie de Versailles Val d’Oise-Yvelines), cette université est la vôtre, découvrez sur son site les nombreuses possibilités qu’elle vous offre pour construire ou repenser votre avenir. ■ www.uvsq.fr N° 409 - 24 FÉVRIER 2011


AVANT-PREMIÈRE

|

PROGRAMMATION CULTURELLE

POÉSIE

© Marie Georgantis

■ On ne présente plus les fugues littéraires et passionnées de Roland Nadaus qui, en parallèle de ses mandats politiques successifs, a écrit une soixantaine d’ouvrages. C’est l’une de ces œuvres, Les Grandes inventions de la Préhistoire, que la Compagnie Erinna a mis en voix et en scène. Une lecture chantée et mise en musique d’un superbe recueil de poésie parlant plus d’amour avec un grand A que des hommes de CroMagnon. Les trois artistes sur scène se font poètes et racontent cet amour universel, faisant ressortir la force et la simplicité de la poésie de l’auteur.

POUR EN SAVOIR PLUS Les Grandes inventions de la Préhistoire En partenariat avec la Maison de la Poésie. En ouverture de la 6e Biennale de poésie – Poètes du monde. Entrée libre Mardi 1er mars à 20 h La Ferme de Bel Ébat - Tél. : 01 30 48 33 44

© Marie Georgantis

Les Grandes inventions de la Préhistoire THÉÂTRE

La Dernière Leçon ■ La vie est un enchaînement de premières ou de dernières fois. Chacune est une leçon. Dans ce spectacle, il s’agit de La Dernière Leçon… celle que donne une vieille femme qui a choisi de mourir à sa fille Alice. C’est l’histoire d’une mort préméditée mais qui n’a rien de funeste, l’histoire d’une mort choisie non pas dans la tristesse mais pour clore une belle existence. C’est un émouvant hymne à la vie. Seule sur scène, Alice, se souvient de sa mère, de ce qu’elles ont partagé, de la façon dont elles se sont mutuellement aidées à se construire. Une dernière fois, sa mère vient l’accompagner et lui demander son soutien lors de cette ultime étape. Un magnifique spectacle inspiré du livre de Noëlle Châtelet.

POUR EN SAVOIR PLUS La Dernière Leçon Vendredi 4 mars à 20 h 30 Tarifs : 18 €, 14 €, 10 € La Ferme de Bel Ébat Tél. : 01 30 48 33 44

THÉÂTRE

Roméa et Joliette

POUR EN SAVOIR PLUS Roméa et Joliette En partenariat avec le Festival d’humour Antigel proposé par le Conseil Général des Yvelines. Vendredi 11 mars à 20 h 30 Tarifs : 18 €, 14 €, 10 € La Ferme de Bel Ébat - Tél. : 01 30 48 33 44 N° 409 - 24 FÉVRIER 2011

DR

■ Après Les Caprices de Marianne, Bouge plus! et One, two, One two three, four! les comédiens de la compagnie L’heure du loup sont de retour sur les planches de La Ferme de Bel Ébat. Roméo et Juliette deviennent Roméa et Joliette, un spectacle présenté par une troupe de théâtre contemporain qui a décidé de révolutionner cet art au grand dam du directeur du théâtre. S’ensuivent de purs moments de bonheur burlesque où quatre acteurs et deux musiciens se retrouvent sur une scène encore encombrée par le plateau technique du spectacle de la veille. Ça déménage, ça décoiffe, pour le plus grand plaisir du public.

GUYANCOURT MAGAZINE

15


AVANT-PREMIÈRE

|

PROGRAMMATION CULTURELLE

THÉÂTRE DÈS 6 ANS

Je suis une bulle Fred Griot

14E CABARET POÉLITIQUE

Avez-vous la rock’n’roll attitude? ■ Un cabaret poélitique atypique au cours duquel les invités nous diront quels sont leurs goûts en matière de rock, en quoi leur vie, leurs choix, leurs positions, ont pu être influencés par ce mouvement qui en appelait à la révolte. Lectures et musique ponctueront la soirée. Cabaret animé par Catherine Pont-Humbert, productrice à France Culture avec en invités Zeno Bianu, poète, Fred Griot, diseur, performeur, accompagné par Yann Féry à la guitare et Jean-Paul Huchon, homme politique (sous réserve).

POUR EN SAVOIR PLUS 14e Cabaret poélitique Mercredi 9 mars à 20 h 30 Entrée libre dans la limite des places disponibles. Salle d’Exposition Réservations : 01 39 30 08 90 Coréalisation Maison de la Poésie de Saint-Quentinen-Yvelines et Ferme de Bel Ébat de Guyancourt dans le cadre de la 5e Biennale de la Poésie.

© Bertrand Saugier

Zeno Bianu

■ Présenté dans le cadre d’« Odyssées en Yvelines », 8e biennale de création théâtrale pour tous les publics, Je suis une bulle parle de la métamorphose des corps liée à l’identité. Qui n’a jamais rêvé d’être un autre, de se glisser dans la peau d’un autre, ne serait-ce que quelques secondes? L’histoire d’une personne qui est au départ une bulle puis devient un chaton, une adolescente, un soldat, un dieu, un enfant qui a mal dans tout son corps qui grandit. Les vêtements ne sont plus à la bonne taille pour aller à l’école, tout ça pour devenir… adulte. Et vous, que deviendrez-vous quand vous serez grands?

POUR EN SAVOIR PLUS Je suis une bulle - Théâtre dès 6 ans En partenariat avec la Médiathèque Jean-Rousselot Dimanche 13 mars à 11 h Entrée libre Médiathèque Jean-Rousselot - Tél. : 01 30 48 33 44

L’ATELIER DE LA SALLE D’EXPO

Design ■ Le design est une technique et un art. C’est une discipline visant à une harmonisation de l’environnement humain, depuis la conception des objets usuels jusqu’à l’aménagement des sites. L’art du design consiste donc à rechercher des formes et des couleurs en vue de créer des objets pratiques, esthétiques et modernes. Pour cet atelier, Benjamin Delaoutre designer et créateur graphique propose de créer ce qu’on appelle des designs produits, soit des objets du quotidien. www.delaoutre-design.com

POUR EN SAVOIR PLUS L’atelier de la salle d’expo Design Atelier adultes les 1er, 8 et 15 mars de 10 h à 13 h Atelier enfant (10-13 ans) les 2, 9 et 16 mars de 14 h à 17 h 27 € les trois séances. Salle d’Exposition Tél. : 01 30 44 50 80

16

GUYANCOURT MAGAZINE

N° 409 - 24 FÉVRIER 2011


AVANT-PREMIÈRE

|

PROGRAMMATION CULTURELLE

PLATEAU REGGAE

Jah Mason + Vagabond & the Bouddha sticks + Mad Professor ■ Direction la Jamaïque avec une belle affiche concoctée par La Batterie. Jah Mason est un chanteur de reggae jamaïcain, très prolifique (un album tous les ans en moyenne), et très apprécié par le public fran��ais. Vous pourrez découvrir sa voix rauque, ses paroles conscientes et engagées et son énergie scénique. On ne présente plus Mad Professor, l’un des pionniers du dub anglais, qui a enregistré avec de nombreux artistes dont Lee « Scratch » Perry ou Horace Andy. On lui doit aussi de nombreux remixes de disques d’artistes n’appartenant par à la planète reggae, parmi lesquels Massive Attack (Protection), Massilia Sound System ou encore Sade. Vagabond donnera une couleur plus locale à ce concert: il chante en effet en français. L’artiste est accompagné par le Bouddha Sticks Band qui écume les scènes françaises depuis une quinzaine d’année, une expérience indéniable qui ajoute du cachet à ses textes affûtés et à sa voix de crooner. Un cocktail explosif un mélangeant chansons à textes, musiques jamaïcaine et intonations rock. www.myspace.com/jahmasononline www.myspace.com/madprofessordub www.myspace.com/vagabon39 www.myspace.com/bouddhasticksband

Twin Twin + Systema Solar

© François Coquerel

■ Les Twin Twin sont un groupe que l’on peut caractériser de hype. En résumé, tendance. Adulé par Agnès B et autres créateurs, ce trio iconoclaste évolue entre la chanson française, le hip hop, le rock et l’électro. Pour eux, aucune limite: un genre totalement novateur et un univers onirique et cartoon qui rassemble. À l’instar de leur single By my side, nul doute que le public sera à leurs côtés. Autre ovni musical, le collectif Systema Solar, groupe phare de la scène colombienne, sera tout aussi surprenant. Un joyeux mélange des genres que ne renierait pas Manu Chao. Ils recyclent le son afro des Caraïbes, la musique folklorique de Colombie et les fusionnent sur fonds d’électro. Sur scène, c’est une véritable explosion sonore et visuelle qui se dégage de ce show ultra festif. www.myspace.com/twintwinmusic Twin Twin www.myspace.com/systemasolar

POUR EN SAVOIR PLUS Twin Twin + Systema Solar Samedi 5 mars à 20 h 30 Tarifs : 12 €, 8 €, 7,50 € La Batterie Tél. : 01 39 30 45 90 N° 409 - 24 FÉVRIER 2011

Jah Mason Mad Professor

Vagabo nd

POUR EN SAVOIR PLUS Jah Mason + Vagabond and the Bouddha sticks + Mad Professor Jeudi 3 mars à 20 h 30 Tarifs : 12 €, 8 €, 7,50 € La Batterie - Tél. : 01 39 30 45 90

Big Boss Man + DJ Set ■ Une soirée très festive et très dansante en perspective, avec un concert mouvementé de Big Boss Man. Quoi de mieux qu’une soirée Rhythm & blues endiablée, que le groove torride de ces anglais. Leur recette: de la soul aux effluves latines, du funk millésimé sixties, de la pop dansante gavée d’orgue Hammond. De quoi vous mettre des fourmis dans les jambes… et si vous en redemandez, un DJ viendra conclure cette soirée. www.big-boss-man.com

POUR EN SAVOIR PLUS Big Boss Man Soirée en collaboration avec les étudiants de l’association « Juristribune » UVSQ. Vendredi 11 mars à 20 h 30 Tarifs : 12 €, 8 €, 7,50 € La Batterie - Tél. : 01 39 30 45 90 Big Boss Mann


DE VOUS À NOUS

|

CARNET, BRÈVES

INFOS PRATIQUES

EN BREF Piscine pensez à la nocturne

Carnet ■ Naissances ALLARD--BUREAU LOUANE, le 19/12 AÏEB AYED, le 26/12 BOUSSOUIRA INÈS, le 23/12 CHEKHAB YANIS, le 21/12 CHERAIET MUSI NORAH, le 23/12 CLAIRET CHARLÈNE, le 12/12 COURTEL ANGÉLINA, le 03/12 DE BERTI AMELIA, le 19/12 DIJOUX SARAH, le 01/12 DROUOT LISA, le 29/12 DURAND ANNE-KÉLHIEL, le 01/12 ESSAIDI MOHAMED, le 26/12 GOMES LORENZO, le 03/12 GOSSELIN EMMA, le 12/12 GUEZZOU OUMAR, le 28/12 HAÏDI AÏSSA, le 27/12 HAMMACHE AWSIM, le 30/12 HUSSON JADE, le 15/12 LEFEUVRE MÉLODIE, le 01/12 LEFEUVRE ROBIN, le 01/12 LELONG SARAH, le 29/12 NEBRASSI ANIR, le 10/12 PERRAIS RIMANE TIMOTHÉE, le 05/12 PETRELIS DIANE, le 11/12 RAJI RIAD, le 24/12 ROCHARD YANN, le 19/12 RODRIGUES LINA, le 20/12 ROMARY--CHERQUITTE ROXANE, le 18/12 SAKO EDEN, le 10/12 SINEPHRO MAÏWENN, le 28/12 STEMMELEN--BALEIXO MAXENCE, le 17/12 THIAM LYNA-AÏSSÉ, le 03/12 VIGNIER WILLIAM, le 30/12

Rien de tel que de piquer une tête à la piscine municipale pour quelques longueurs. Un peu de sport permet d’éliminer le stress quotidien et de rester en bonne forme. À vous les lignes d’eau disponibles ! Conseil des pros : Profitez des ouvertures en soirée. Ceux qui veulent nager en indépendant, en solo comme en famille, peuvent profiter le lundi et le vendredi soir de 17 h à 19 h 45 et peuvent utiliser toutes les lignes (cinq au total) et le petit bain le mercredi de 18 h 30 à 21 h 30 (contre trois auparavant, de 14 h 30 et 19 h 45 seulement). Alors n’hésitez plus… plongez ! Piscine Andrée-Pierre-Vienot Rue des Graviers Tél. : 01 34 52 03 14. Nouveaux horaires d’ouverture au public > En période scolaire Le lundi et le vendredi de 17 h à 20 h Le mardi et le jeudi de 12 h à 13 h 30 Le mercredi de 14 h 30 à 21 h 45 Le samedi de 14 h à 19 h Les dimanche et jour férié de 9 h à 13 h > Pendant les congés scolaires printemps, automne, hiver : • Du lundi au vendredi de 12 h à 13 h et de 14 h 30 à 20 h • Le samedi de 14 h à 19 h 30 • Les dimanche et jour férié de 9 h à 13 h > Pendant les congés scolaires d’été Du lundi au vendredi de 11 h à 13 h 30 et de 14 h 15 à 20 h Les samedi, dimanche et jour férié de 9 h à 13 h et de 14 h à 19 h À noter : La vente des tickets d’accès cesse 45 minutes avant la fermeture de la piscine, et le public doit quitter les bassins 15 minutes avant l’heure de fermeture de l’établissement.

■ Mariages Le 11/12 ARNOULD FABRICE ET SIBALONDJA GHONDA NICOLETTE LIRZIN FRÉDÉRIC ET MARQUES MARIA Le 18/12 HEMAL HAMID ET LAKEBIR NAWAL

■ Décès

CHAUBERT MARIE, le 28/12 CHILLOUX MONIQUE, le 04/12 COJAN ROBERT, le 26/12 DOMINÉ SIMONNE, le 21/12 DUGAY CÉLINE, le 20/12 HMIDACH OMAR, le 07/12 JALLAS ANNE, le 28/12 LEFEBVRE LOUIS, le 13/12 PAGÈS GÉRARD, le 24/12 POIRIER ANDRÉE, le 29/12 PONS JEAN-LOUIS, le 06/12 ROUTIER ALICE, le 11/12

18

GUYANCOURT MAGAZINE

Semaine du Développement Durable Où vont vos déchets? Trier les déchets est un acte citoyen majeur pour la protection de l’environnement. Mais que deviennent les déchets triés ? Comment fonctionne un centre de tri ? Comment sont-ils recyclés ? Pour quelles économies ? Pour comprendre ces enjeux importants, la Ville organise une visite du centre de tri de déchets recyclables à Thiverval - Grignon le vendredi 8 avril. Si vous désirez participer à cette visite gratuite effectuée en car, merci de vous inscrire auprès de Sonia Durand au 01 30 48 34 17 ou sonia.durand@ville-guyancourt.fr. (départ prévu 9 h 30 – retour prévu 12 h).

N° 409 - 24 FÉVRIER 2011


DÉMOCRATIE LOCALE

|

TRIBUNES D’EXPRESSION

LISTE GUYANCOURT POUR TOUS Guyancourt s’engage pour l’égalité et la mixité Depuis 100 ans, le 8 mars est l’occasion de célébrer la « Journée internationale de lutte et de revendication pour les droits des femmes ». Si les droits des femmes ont fortement progressé depuis les années 1960, le combat pour l’égalité des droits est toujours d’actualité (notamment d’un point de vue économique et dans l’accès à la santé). La ville de Guyancourt a voulu donner cette année une ampleur plus importante à l’événement. Nous saluons les initiatives des habitants, associations et bénévoles dans les Maisons de Quartier, qui lui donneront toute sa dimension culturelle et sociale.

Les moments essentiels de convivialité seront évidemment conservés. Et les manifestations municipales qui se dérouleront du 4 au 12 mars 2011 mobiliseront de nombreux équipements communaux et intercommunaux : ateliers théâtre, poésie, films, des débats, créations artistiques, échanges entre parents… L’égalité réelle des droits entre femmes et hommes est un progrès profitable pour toutes et tous. Ce sera l’occasion aussi pour rappeler que les idées féministes sont utiles car elles créent de la mixité et du partage. Les 31 élus de la liste Guyancourt pour Tous

LISTE ENSEMBLE POUR GUYANCOURT La Liste Ensemble pour Guyancourt n’a pas été en mesure de fournir son texte.

« Conformément à l’article 9-1 de la loi n° 2002-276 dite « Démocratie de proximité » repris à l’article L2121-27-1 du CGCT, les listes siégeant au Conseil municipal et établies en Préfecture, ont le droit de s’exprimer dans le bulletin d’information municipal. »

LISTE GUYANCOURT GÉNÉRATIONS CITOYENNES Questions sur le plan local d’urbanisme Si vous avez assisté aux réunions publiques organisées par la mairie dans le cadre de la révision du Plan Local d’Urbanisme (PLU), vous avez reçu un mail vous informant de la fin de la période de concertation et du début de la phase qui aboutira à l’ouverture de l’enquête publique jusqu’à « l’approbation finale au printemps 2011 » et donc la « mise en opposabilité » de ce nouveau document. Si la démarche en elle-même ne soulève aucune question, beaucoup de points sont encore en suspens. Ce PLU doit être compatible avec le Schéma Directeur de la Région Île de France (SDRIDF) voté en 2008, or le Conseil d’État l’estimant incompatible avec la loi sur le Grand Paris votée deux ans après, a ren-

N° 409 - 24 FÉVRIER 2011

du un avis négatif. Que vont faire le gouvernement et la région engagés dans ce « bras de fer » ? Toujours estil que de nombreux documents d’urbanisme sont en attente et le nôtre risque de l’être sauf déblocage de la situation. Cette incertitude n’empêche pas d’avancer dans l’élaboration du projet, mais n’empêche pas non plus une information plus large aux Guyancourtois. Je vous invite à nous lire sur notre blog : www.guyancourt-en-mouvement.eu Julien Oechsli, conseiller municipal soutenu par le Mouvement Démocrate

GUYANCOURT MAGAZINE

19



Guyancourt magazine 409