Page 1


ÉDITORIAL

|

PAR FRANÇOIS DELIGNÉ

SOMMAIRE DU N° 407

2011, une année de travail serein Chères Guyancourtoises,

ACTUALITÉS

6

chers Guyancourtois, La municipalité entre dans la nouvelle année avec la volonté renouvelée de vous apporter au quotidien le plus haut niveau de service public local. Une année 2011 qui sera par ailleurs marquée par des réalisations phares dont je veux vous donner quelques exemples. La requalification du Centre-Ville débutera. Pendant un an, dès avril, les abords de l’église Saint-Victor et de l’Hôtel de Ville, la rue Ambroise-Croizat, feront peau neuve pour améliorer l’environnement, la circulation et les échanges dans le quartier. Ces aménagements sont nécessaires pour assurer l’accessibilité de tous à l’Hôtel de Ville et aux commerces. Il n’existe pas de travaux de cette ampleur sans désagrément : avec les riverains et les commerçants nous avons cherché les meilleures solutions pour que ce chantier se déroule dans les meilleures conditions. L’école Breton-Labé sera transformée en salles des fêtes, particulièrement attendues, par les familles guyancourtoises car elles répondent à un fort besoin exprimé pour les moments de rassemblements familiaux. L’équipement sportif et de loisirs Les Trois Mousquetaires va connaître une importante extension, avec la réalisation de deux terrains de tennis couverts supplémentaires. Enfin, nous aurons le plaisir de poser la première pierre de la Maison de l’Étudiant, qui permettra de renforcer les liens de la ville avec ses 13 000 étudiants, pour faire de Guyancourt une véritable « ville universitaire ». L’équipe municipale et les services de la Ville ont encore beaucoup de travail devant eux. Nous mènerons à bien ces projets, en nous attachant à ne jamais mettre en difficulté les finances communales et sans surcharger votre contribution fiscale.

RENCONTRE

9

■ ■

PLEINS FEUX SUR LE FORUM DES FORMATIONS AUX MÉTIERS Un pas vers l’avenir

15

AVANT-PREMIÈRE ■

18 19

Programmation culturelle

DE VOUS À NOUS Carnet, brèves

DÉMOCRATIE LOCALE ■

Tribunes d’expression

Votre Maire, François Deligné Conseiller Général des Yvelines Vice-Président de la C.A. de SQY

Responsable de la publication : Yves MACHEBŒUF ■ Secrétariat de rédaction : Jean magazine MEYRAND - David HOUDINET ■ Rédaction : Benoît BAUDOUIN - Dominique CIARLO Pascale FRESNAY - David HOUDINET - Hélène MARCHAL ■ PAO : Céline BOCKELMANN ■ Photos : Dominique CIARLO Christian LAUTÉ ■ Maquette : CITIZEN PRESS : 01 53 00 10 00 ■ Réalisation : Direction de la Communication ■ Impression : Imprimerie Moderne de l’Est ■ Tirage : 13 000 exemplaires - Hôtel de Ville de Guyancourt - 14, rue Ambroise Croizat - CentreVille - BP 32 - 78 041 Guyancourt - Tél. : 01 30 48 33 33 ■ N° ISSN : 1274-5804. Imprimé sur du papier 100 % PEFC issu de forêts gérées durablement, dans une usine certifiée ISO 14001.

N° 407 - 20 JANVIER 2011

À vous de jouer ! Une union bénéfique

11/14

aire sieur le M Allô Mon 4 55 01 30 64 1 ra us répond 1 v eligné o D 01 2 is r o e ç ri n Fra 2 fév i d re rc e le m en direct 19 h 30 de 18 h à

Mardi 25 janvier, projection du documentaire « Citoyens de demain » Dimanche 30 janvier, le Chaperon rouge À partir du 10 janvier, du nouveau sur le réseau de bus Infos travaux

www.ville-guyancourt.fr

GUYANCOURT MAGAZINE

3


ACTUALITÉS

|

ÇA S’EST PASSÉ À GUYANCOURT

ARRÊT SUR IMAGES

Critérium de tennis de table ■ À l’instar d’autres villes des Yvelines, le Tennis de Table de Guyancourt accueillait le troisième tour du critérium fédéral les 8 et 9 janvier. Plus d’une centaine de compétiteurs venus des clubs du département se sont affrontés au gymnase des Droits de l’Homme. La compétition se poursuivra avec un quatrième tour organisé en mars prochain.

Soirée mentaliste ■ Les aficionados de magie et de tours de passepasse s’étaient donné rendez-vous à l’Espace YvesMontand. Frédéric Da Silva a présenté son spectacle devant quelque 70 personnes, le 8 janvier dernier. Le mélange de magie et de mentalisme a séduit le public lors de cette bluffante prestation de « télépathie ».

Animation chocolat Concert en appartement ■ Rien n’est aussi magique que la culture qui s’invite chez vous, En prélude du spectacle de la harpiste Isabelle Olivier, La Ferme de Bel Ébat proposait à ses abonnés la possibilité d’accueillir un concert à domicile. L’occasion pour quelques mélomanes de recevoir leurs amis pour un moment hors du temps, charmés par les sonorités envoûtantes de la harpe. Une répétition publique a également été proposée avant le concert du 15 janvier dernier.

4

GUYANCOURT MAGAZINE

■ Les familles guyancourtoises ont pu s’en donner à cœur joie lors de l’animation chocolat proposée en fin d’année au Pontdu-Routoir. En effet, pendant que les parents profitaient d’une succulente fondue au chocolat, les enfants suivaient un atelier en compagnie d’un maître chocolatier. Ils ont appris les secrets du dessin en chocolat et autres prouesses gourmandes. L’occasion pour eux de repartir avec leur propre création toute en cacao à croquer sans modération.

N° 407 - 20 JANVIER 2011


ACTUALITÉS

|

AGENDA

www.ville-guyancourt.fr Vendredi 21 et samedi 22 janvier à 20 h 30

Forces. Éveil, l’Humanité - Théâtre Tarifs : 18 € ; 14 € ; 10 € La Ferme de Bel Ébat

Vendredi 21 janvier à 14 h

La santé du cerveau Rendez-vous découvertes Maison des Anciens

Jusqu’au samedi 26 février

ADAG PRO-ART, 20 ans d’engagement pour l’art Exposition Hôtel de Ville Du 2 février au 20 mars

Origines Rock’n’roll (lire p. 16) Expositions et visites

Vendredi 21 janvier à 20 h 30

Comment aborder la mort avec nos enfants?

Rencontre-débat « entre parents » Réservations au 01 30 48 33 90. Maison de Quartier Joseph-Kosma Samedi 22 janvier de 14 h à 17 h

Tir de la Saint-Sébastien Tir à l’arc Gymnase Maurice-Baquet Mardi 25 janvier à 18 h 30

Projection du film Citoyens de demain (lire p. 6) Réservations au 01 30 48 34 17. La Ferme de Bel Ébat

le 4 février à 18 h 30 Salle d’Exposition

Allô M. le Maire Vous pouvez personnellement joindre votre Maire, François Deligné au 01 30 64 14 55 de 18 h à 19 h 30 Mercredi 2 février à 20 h 30

Bœuf déjanté Ouvert à tous Inscription et renseignements au 01 39 30 45 94 studios.labatterie@guyancourt.fr La Batterie

Championnat Départemental de Gymnastique féminine et masculine Samedi de 10 h à 21 h Dimanche de 9 h à 19 h Gymnase de l’Aviation Samedi 29 janvier à 20 h 30

Les Corbeaux - Danse

Samedi 29 janvier à 20 h 30

Imany + Asa

Tarifs : 18 € ; 14 € ; 15 €. La Batterie Dimanche 30 janvier à 16 h 30

Le Chaperon rouge (lire p. 6) Théâtre jeune public dès 3 ans Tarifs : 4,50 € ; 3 €. Réservations au 01 30 44 38 54. Maison de quartier Théodore-Monod N° 407 - 20 JANVIER 2011

Annette entre deux pays Théâtre et musique (dès 8 ans) Tarif unique : 10 € (lire p. 15) La Ferme de Bel Ébat Vendredi 4 février à 20 h 30

L’accompagnement de son enfant dans sa scolarité et son orientation Théâtre forum et débat Réservations au 01 30 48 33 90. Espace Yves-Montand Vendredi 4 février à 20 h 30

Mercredi 2 février

Les 29 et 30 janvier

Tarifs : 18 € ; 14 € ; 10 €. La Ferme de Bel Ébat

Vendredi 4 février à 19 h

Les 4 et 5 février

Forum des formations aux métiers (lire p. 11) Vendredi 4 : ouvert aux établissements scolaires, sur réservation. Samedi 5 : tout public de 10 h à 12 h 30 et de 13 h 30 à 17 h. Pavillon Pierre-Waldeck-Rousseau Vendredi 4 février à 18 h 30

Rendez-vous ludiques Maison de quartier Auguste-Renoir

Vincent Liben + Tricot Machine + Jeanne Cherhal (lire p. 15) Tarifs : 18 €, 14 €, 15 € La Batterie

EN BREF

Allocation Consommation Énergie 2011 Cette année encore, pour faire face aux dépenses de chauffage liées à la période hivernale, le Centre Communal d’Action Sociale a décidé d’attribuer une allocation pour consommation d’énergie aux personnes âgées de plus de 65 ans non imposées sur le revenu. L’hiver passé, 170 personnes ont été aidées. Si vous êtes concerné par cette mesure, merci de bien vouloir vous présenter au Service social et Anciens au plus tard le vendredi 4 février 2011, muni(e) des pièces justificatives suivantes : • une photocopie de votre carte d’identité (ou de votre livret de famille), • une photocopie de votre avis de non imposition 2009, • une photocopie de votre dernière quittance EDF-GDF à votre nom, • un relevé d’identité bancaire. La demande peut être déposée auprès du Service Social de l’Hôtel de Ville jusqu’au vendredi 4 février 2011 inclus. Pour tout renseignement, vous pouvez joindre le Service Social au 01 30 48 34 28. GUYANCOURT MAGAZINE

5


ACTUALITÉS

|

À NOTER

MARDI 25 JANVIER

Projection de « Citoyens de demain » Le réalisateur Alain Ricco a réalisé un documentaire intitulé « Citoyens de demain » sur la belle aventure du Conseil Municipal des Enfants. Depuis maintenant vingt ans, les enfants de Guyancourt, du CM1 à la 5e, participent à l’élection du CME. En 2008, Camille, Chloé, Baptiste et les autres se présentaient. Les caméras les ont suivis dans leur parcours civique, de la campagne électorale jusqu’au bilan de fin de mandat deux ans plus tard. Ce documentaire, qui nous fait découvrir l’engagement de ces jeunes élus, véritables citoyens de demain, sera projeté à La Ferme de Bel Ébat. POUR EN SAVOIR PLUS Mardi 25 janvier à 18 h 30 La Ferme de Bel Ébat Réservations au 01 30 48 34 17

DIMANCHE 30 JANVIER

Le Chaperon rouge Bienvenue pour ce spectacle jeune public dès 3 ans. Découvrez l’histoire du chaperon rouge. La fameuse petite fille qui traverse la forêt pour apporter une galette et un petit pot de beurre à Mère-Grand et rencontre le grand méchant loup. Préparez vos grandes oreilles et vos grands yeux pour mieux entendre et mieux voir les marionnettes et les images vidéos de ce conte. POUR EN SAVOIR PLUS Le Chaperon rouge Théâtre jeune public dès 3 ans Dimanche 30 janvier à 16 h 30 Tarifs : 4,50 €, 3 € Maison de quartier Théodore-Monod Réservations au 01 30 44 38 54

6

GUYANCOURT MAGAZINE

N° 407 - 20 JANVIER 2011


ACTUALITÉS

|

À NOTER

À PARTIR DU 10 JANVIER

Du nouveau sur le réseau de bus La Communauté d’agglomération de Saint-Quentinen-Yvelines, au côté du Syndicat des Transports d’Ilede-France, poursuit son engagement en faveur des transports en commun. Depuis la deuxième semaine de janvier, le réseau de bus s’est simplifié. Suite à un travail avec les transporteurs SQYBUS et SAVAC et avec les entreprises du territoire, dans le cadre des plans de déplacements Interentreprises (PDIE), les habitants et les salariés de Saint-Quentinen-Yvelines bénéficient maintenant : ■ D’une meilleure liaison depuis Voisins le Bretonneux et Guyancourt en direction de Versailles Rive Gauche (simplification et renfort de la ligne 439 pour offrir un bus toutes les 15 min tout au long de la journée et plus de bus le dimanche ainsi que transformation de la ligne 440 en ligne express) ■ D’une amélioration de la desserte du Technocentre Renault – Le Losange depuis la gare de St Quentin/Montigny le Bretonneux (plus de bus pour créer une ligne express avec un bus toutes les 10 min grâce aux lignes 466 et 307) et depuis les gares de Versailles Chantiers et Versailles Rive Gauche (ligne 39-12 renforcée et complétée par la ligne 440) ■ D’une amélioration de la desserte de la ZA de Trappes-Élancourt grâce à des modifications d’horaires sur la ligne 415 ■ D’une simplification des lignes 460 et 461 pour améliorer la desserte du Mérantais depuis la gare de SQY N° 407 - 20 JANVIER 2011

■ Davantage de bus sur les lignes 463 et 468 pour

mieux desservir les secteurs Saules Sangliers à Guyancourt et de la Clef St Pierre – Pissaloup à Élancourt/Trappes et prolongement de la ligne 475 jusqu’au Parc Oméga à Élancourt ■ D’une simplification des numéros des lignes 411, 417 et 464 ■ De deux nouvelles lignes qui intègrent le réseau SQYBUS : 36-05 et 36-12 ■ De nouveaux guides horaires précisant dès la couverture les quartiers desservis, les 1er et derniers bus. De plus, depuis septembre 2010, un « Guide de la Mobilité », véritable boîte à outils pour tous les déplacements est disponible et la Clef St Pierre est desservie par la nouvelle ligne Mobilien 100 pour relier la gare de SaintQuentin-en-Yvelines. Retrouvez plus d’informations dans la rubrique « Se déplacer » du site Internet www.saintquentin-en-yvelines.fr ou sur le site de sqybus www.sqybus.fr/

GUYANCOURT MAGAZINE

7


ACTUALITÉS

|

CADRE DE VIE

Infos travaux Le point sur les travaux et l’entretien du cadre de vie qui, en cas de neige, est l’affaire de tous.

FAIRE FACE À L’HIVER

À conditions exceptionnelles, mesures exceptionnelles. Il existe donc des lois et des obligations qu’il convient de respecter pour assurer la sécurité des passants et des riverains et faciliter les interventions des services municipaux (Voirie, Bâtiment, Sports, Propreté, Espaces verts). Dans ce cadre, les particuliers ont l’obligation de déneiger le trottoir devant chez eux afin d’éviter toute chute d’un tiers, accident qui pourrait engager leur responsabilité. Déneiger consiste à racler et balayer la partie de trottoir ou de chaussée au droit de la propriété. À défaut, il faut dégager un espace d’une largeur de 1m environ (correspondant au passage de piétons) à partir du mur ou de la clôture. Après quoi il est nécessaire de jeter du sel ou du sable sur la voie ainsi tracée pour éviter la formation de verglas. Détail utile, cette mesure concerne aussi bien les propriétaires, les locataires ou les usufruitiers. Autre problème : les véhicules garés sur des emplacements interdits, sur les trottoirs et même dans les virages. Une attitude irresponsable qui a, ces dernières semaines, maintes fois retardé l’accès des véhicules de secours et de déneigement, déjà mis à rude épreuve. La Ville et ses

services Techniques demandent aux Guyancourtois de bien vouloir veiller au respect de ces règles de sécurité dans l’intérêt général.

PROPRIÉTAIRES DE CHIEN : SOYEZ RESPECTUEUX DES ESPACES PUBLICS

COUP DE JEUNESSE

Incivisme encore, avec le problème récurrent des déjections canines non-ramassées par des propriétaires de chiens qui polluent sans vergogne trottoirs et espaces publics. Plus grave encore, le fait de souiller les aires de jeux, notamment lors de promenades effectuées tôt le matin ou tard le soir. Pour la sécurité des enfants et la salubrité publique, l’espace ludique du mail des Saules, situé à proximité de la Maison de quartier Auguste-Renoir, vient d’être clôturé par la Ville à la demande des riverains et des assistantes maternelles du secteur, nombreuses à fréquenter ce lieu d’éveil et de divertissement. Coût : 14 340 €.

La salle polyvalente du rez-de-chaussée de la Maison de quartier Joseph-Kosma (Les Garennes) a eu droit à un rafraîchissement fin décembre. Au programme, réfection des peintures, vitrification du parquet et mise en place de miroirs sur un pan de mur afin que les élèves, notamment des cours de danse, puissent suivre leurs mouvements et l’évolution de leur gestuelle. Coût : 12 500 €. Un entretien du patrimoine qui a également concerné en décembre la Salle d’Exposition de la Maison de quartier Théodore-Monod (Villaroy), dont la peinture au sol a été entièrement refaite pour un montant de 7 000 €. Constat positif que cette usure, qui souligne la fréquentation de cet équipement par de nombreux visiteurs.

8

GUYANCOURT MAGAZINE

N° 407 - 20 JANVIER 2011


RENCONTRE

|

LOISIRS

À vous de jouer! En créant La Malle à jeux, un espace de convivialité ouvert à tous, la Ville souhaite faire battre plus fort encore le cœur des maisons de quartier.

D

eux après-midi par semaine et un vendredi soir par mois, la grande salle de la Maison de quartier Auguste-Renoir se transforme, en boîte… de jeux. « L’idée est de favoriser les rencontres entre habitants autour d’activités ludiques auxquelles chacun participe - quels que soient son âge, son profil, sa situation sociale et familiale et ses origines - pour partager le plaisir de se distraire, de découvrir, d’échanger… », indique Benoît Ferré. L’adjoint au Maire chargé de la Jeunesse, de l’Animation des quartiers et de la Vie associative est à l’origine de cette initiative et compte étendre l’expérience à d’autres secteurs si elle est positive. Rien de mieux que le jeu, langage universel et vecteur de savoirs, pour créer des liens. L’air de rien, sans obligation de résultats ni crainte de jugement, il impose en douceur le respect des règles, des partenaires et des adversaires, oblige à anticiper et à dédramatiser et contribue à développer et à conforter des qualités essentielles. Éveil pour les petits, imagination et créativité pour les enfants, attention et élaboration de stratégies pour les jeunes et les adultes, mémorisation pour les aînés, le jeu a, dans le monde entier, une dimension sociale et éducative d’une importance primordiale. Des Touaregs du désert aux Esquimaux des pôles, l’homme joue depuis la nuit des temps.

Projets en cours Mais revenons à la Maison de quartier Auguste-Renoir, où La Malle à jeux rassemble les mercredis et samedis après-midi des joueurs enthousiastes. « La curiosité est là, reste maintenant à affiner l’offre en fonction de la demande, à trouver des jeux fédérateurs qui correspondent aux attentes des différents profils de joueurs, à faire évoluer ce nouvel espace, notamment en proposant des soirées thématiques ciblant des publics spécifiques une soirée par N° 407 - 20 JANVIER 2011

La Malle à Jeux attire déjà un large public.

mois, jeux du monde, stratégiques, coopératifs, de cartes, de rôles, de mots…. Un groupe de travail a été créé au sein du Comité d’animation de la Maison de quartier, les suggestions des habitants y sont les bienvenues », lance Malika Filali, responsable de l’équipement. La Malle à jeux n’est pas une ludothèque, on ne repart pas chez soi son jeu sous le bras. L’objectif est de jouer sur place, ensemble, à Fair Play, au Monopoly, au Scrabble, à Kaker laken poker (Poker des cafards), au Tarot en Shogun, à la Nuit des magiciens, Word whizz, Triominos ou autre Jungle Speed. « Nous pensons également, selon l’intérêt suscité, organiser par la suite des événements, des tournois, mais devons avant cela consolider les bases de ce projet en fidélisant les joueurs, en élargissant leur nombre et en développant des

partenariats », souligne Benoît Ferré. Une dynamique nouvelle qui s’amorce déjà au travers de projets en cours avec l’École des parents et le Conseil municipal des enfants. Prochain rendez-vous en soirée le vendredi 4 février. Les paris sont ouverts. ■ O DOMINIQUE CIARLO

OÙ, QUAND, COMMENT? Maison de quartier Auguste-Renoir Place Vincent-Van-Gogh Tél. : 01 30 43 45 44 Le mercredi de 14 h à 19 h Le samedi de 14 h à 18 h Un vendredi soir par mois, les 4 février, 4 mars, 1er avril, 6 mai et 3 juin. de 19 h 30 à 21 h 30 (Accès libre et gratuit)

GUYANCOURT MAGAZINE

9


RENCONTRE

|

HANDICAP

Une union bénéfique Le pôle médicosocial Gérondicap rassemble en un même lieu plusieurs dispositifs d’accompagnement destinés aux personnes âgées et/ou handicapées.

L

a Communauté d’agglomération de Saint-Quentin-en-Yvelines n’a pas attendu que le débat s’anime autour du maintien à domicile des personnes en perte d’autonomie, que cette dernière soit liée à l’âge ou à un handicap physique ou psychique, pour agir. Cherchant, dès le début des années 2000, à apporter des réponses adaptées au vieillissement de la population et à l’augmentation de l’espérance de vie, elle a affiché sa volonté de mutualiser les moyens pour répondre aux besoins recensés sur son territoire. Deux opportunités ont alors favorisé la réalisation de ce projet : la possibilité pour la Communauté d’agglomération d’acquérir le domaine du Mérantais à Magny-lesHameaux et la dotation globale d’un million d’euros versée (sur trois ans) par le laboratoire pharmaceutique Pfizer dans le cadre de la loi de modernisation sociale. « Légalement tenu de participer à la revitalisation du bassin d’emploi suite à un plan social, indique François Deligné, le groupe a

fait le choix de s’impliquer dans le projet Gérondicap initié par la Communauté d’agglomération. Un engagement qui a permis de forger un partenariat public-privé innovant et de doter Saint-Quentin-en-Yvelines d’une structure devenue une plateforme ressources et un lieu de vie pour les Saint-Quentinois fragilisés par l’âge ou par un handicap de naissance ou suite à un accident de la vie. » Un dispositif plein de ressources Installé à Magny-les-Hameaux, Gérondicap rassemble et fait travailler ensemble une dizaine de dispositifs réunis au sein du Groupement de coopération sociale et médico-social (GCSMS). Si tous assument des missions différentes, ils ont un même objectif : maintenir les personnes en manque ou en perte d’autonomie à leur domicile dans les meilleures conditions possibles. Cette synergie a notamment favorisé la modernisation et la professionnalisation des intervenants à domicile (aides à domi-

cile, auxiliaires de vie), qui trouvent sur place un centre de formation théorique et pratique offrant une mise en condition de qualité avec un appartement pédagogique meublé à l’identique et un appartement dit thérapeutique présentant toutes les aides techniques possibles à domicile. Sur place également, deux accueils de jour (pour personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer et pour adultes handicapés vieillissants), l’Association de modernisation de l’aide à domicile du Mérantais (Amadom), un Centre de ressources, d’information et de conseil en aides techniques (CRICAT), la Coordination gérontologique locale (CGL), ainsi qu’une consultation diagnostic mémoire délocalisée de l’hôpital de Plaisir. Une adresse et des services précieux lorsque l’âge et/ou le handicap menacent le maintien à domicile d’un être cher et lorsqu’on a besoin d’aide. ■ Gérondicap Domaine du Mérantais, Magny-les-Hameaux Tél. : 01 34 98 30 42.

PARTENAIRES ET MÉCÈNES

Gérondicap est installé dans le domaine du Mérantais à Magny-les-Hameaux.

10

GUYANCOURT MAGAZINE

Financés par le Conseil général des Yvelines dans le cadre de ses missions en direction des personnes âgées et handicapées (en complément de la Caisse nationale de solidarité pour l’autonomie et de l’Agence nationale de santé), ces dispositifs ont le soutien de plusieurs partenaires et mécènes. Groupe Pfizer, Hôpital de Plaisir, Lions club Montigny les 3 Villages, association La Rencontre, Association insertion, éducation, soins, association France Alzheimer, La vitrine médicale, Groupe Malakoff Médéric, Communauté d’agglomération… sans l’appui desquels ce grand pas en avant en matière de santé publique de proximité n’aurait pu être franchi.

N° 407 - 20 JANVIER 2011


PLEINS FEUX SUR LE FORUM DES FORMATIONS AUX MÉTIERS

Plusieurs milliers de jeunes sont attendus les 4 et 5 février prochains.

Un pas vers l’avenir Prioritairement destiné aux élèves de 3e en recherche d’orientation, le Forum des formations aux métiers se déroulera les 4 et 5 février prochains au Pavillon Waldeck-Rousseau. Le Forum des formations aux métiers est né du constat qu’il fallait étendre l’offre pour guider les jeunes qui souhaitent s’orienter vers la voie de la professionnalisation. Alors que les salons N° 407 - 20 JANVIER 2011

de l’étudiant niveau bac et post-bac abondent, les élèves de 3e et de SEGPA (Section d’enseignement général et professionnel adapté) en fin de cursus scolaire continuent de s’in-

former afin de se faire leur propre idée, de ressentir un intérêt, une curiosité pour une filière ou une profession. À un âge où les contours entre rêve et réalité sont flous, les adolesGUYANCOURT MAGAZINE

11


cents ont besoin de renseignements utiles (formation continue, modalités de l’alternance…), de données tangibles (environnement de travail, contraintes, débouchés, salaire…), de témoignages de jeunes qui ont suivi un autre chemin que le parcours classique collège, lycée, université. Il n’est pas indispensable d’être avocat, médecin ou ingénieur pour bien gagner sa vie et surtout pour la réussir. Exercer un métier qui correspond à ses aspirations, à ses aptitudes et à son projet de vie ouvre autant de portes. « En rentrant du Forum où elle était allée avec son collège, Noémie nous a annoncé qu’elle souhaitait poursuivre ses études au lycée hôtelier de Saint-Quentin-en-Yvelines et passer sa vie derrière les fourneaux. Un choc pour nous, qui espé-

écoles, as lations e r s e -en-Jos d argée , à Jouy ). h h c a , n m a o c V goaris de Te trie de P Carole N recrutement d’Indus se renseigner au n t e io t e o rc m pro mme ts, visite, re de Co rer leur s présen (Chamb s doivent prépa nts et structure e pas saisir e ve en « Les élè ur les établissem e disperser et d s s s e le d b d t la e n lisé an e au préa sque x. Spécia école particip uoi ils ri u q e e à d e re t ff re t ’o nous fau o s n i e , u u q ie q de v lèves unité t re ’é r d d o a r p c e p li le o il l’ et m » Avec nement 70 % du apprentissage. ns l’environ uis sa création. n 85 % da sont e ep ac + 5 - elle de plus de ecomah B Forum d à P A me, T sionn s - du C formon nsertion profes ention du diplô auration, t ’i t b d e o x l’ (r ent urs s et un tau qui suiv secteurs porte is ticulture o r o m h ix r, e e d g s a les s s in y o t pa aux bes agemen répond s, amén c li b u p travaux eaux). ent des traitem w.tecomah.fr w http://w

12

GUYANCOURT MAGAZINE

Magali M asson, coo rdonnatric professio e tertiaire nnel Jean d Perrin, à S « Mon con aint-Cyr-l’ u lycée seil ? Nou École. s rencontr priori sur l’ er e image du lycée profe n toute liberté, san désormais sa ssionnel, q au bac en ui conduit trois ans. À élèves qui la fin de le le souhait ur cursus, ent ont la rions qu’elle ferait du leurs étude les possib s droit pour devenir ju- du travail, ou de s’insérer directe ilité de poursuivre car la profe ment dan s le mond ssionnalisa riste. Nous y sommes les période e tion des e s de forma nseignem tion en mil retournés avec elle le préparent. ents et ieu profess » Un étab ionnel les lissement lendemain, un same- quatre cents y à tail di matin, en pensant administrati élèves environ, répart le humaine de is v que ce n’était peut- secrétariat es (Bac pro comptab dans les filières en trois a ilité et Ba n c pro s), comme être qu’une tocade. commerce e rciale t Pas du tout, parler de commerc Bac pro accueil en tr s (Bac pro ois e avec d’autres ados optique-lune multi-spécialités) et ans, CAP employé te tterie en tr ois ans). À chniques (Bac pro en situation d’ap- des sections noter : le ly Métiers d ’A h cée ouvrira ttp://ww prentissage avait w.lyc-perr rt à la rentrée 2012 . in-st-cyr. créé en elle une enac-versail les.fr vie que nous avons

heureusement respectée, car elle est nettement mieux dans sa peau depuis », confie Véronique Rousseau, la mère de cette élève qui s’oriente vers un bac pro. Des réponses concrètes Noémie n’est pas un cas isolé. Chaque année, de nombreux jeunes choisissent une orientation à la suite de rencontres, d’échanges et de

déclics favorisés par ce forum organisé par la Boutique Info Jeunes en partenariat avec la Communauté d’agglomération de Saint-Quentin-en-Yvelines dans le cadre de la Semaine de l’emploi et de la formation. « Le Forum de Guyancourt s’inscrit en complément du travail réalisé par les professeurs et les conseillers d’orientation, souligne Benoît Ferré, adjoint au Maire chargé de la Jeunesse. Autrefois réservé aux métiers manuels, techniques et artisanaux, il a évolué pour s’adapter aux besoins du marché du travail et aux attentes des élèves, des enseignants et des parents, auxquels il apporte des réponses concrètes. » Les formations ouvrant aux métiers du secteur tertiaire (commerce, services aux entreprises et aux particuliers, BTP, transports, administration, santé, social…) sont ainsi largement représentées au fil d’une quarantaine de stands répartis en quatre pôles: structures d’information et d’orientation, centres de formation d’apN° 407 - 20 JANVIER 2011


LE FORUM DES FORMATIONS AUX MÉTIERS

PLEINS FEUX SUR

cours du Centre de se ieu Plisson, chef th at M e in ta pi Ca els, ameaux. ers professionn de Magny-les-H s sapeurs-pompi le ur po t, ses ur m « Le Foru s et jeunes sape piers volontaire légié les sapeurs-pom rendez-vous privi un d, nt sur le stan de so i t qu an s Av er n. pi io m po orientat tion en quête d’ projet avec une popula à réfléchir sur le es un je s le e vit j’in ière ir, an vo m us de ations passer no ercher des inform ch à et sive ur ot pe m s sa qui le ration des le site de la Fédé des individuelle sur manière détaillée de ite tra i qu , des ce an ai Fr t sséderon nsi pompiers de profession. Ils po la de s re iè à fil r le es al différent rmettront d’ base qui leur pe ière constructive informations de no ec us de man av r ue og al di ffrent à eux en l’essentiel, de ssibilités qui s’o po es rs ve ts di s le r pompiers présen pour étudie il. » Les sapeursies of vo pr es ur tr le au de d’ n fonctio re civile, mais iè fil la nt te en ivée). sur le site représ ier (militaire, pr céder à ce mét us vo t on ur permettent d’ac sa u, ils les soldats du fe nce.org/ ra ef sd er Parlez-en avec pi om .p acement. www renseigner effic fr et www.sdis78.

NOUVEAU PARTENARIAT Une première sympathique et constructive pour cette nouvelle édition du Forum, avec la participation active, au niveau de l’organisation, d’élèves de la classe de baccalauréat professionnel Accueil, Relations clients et usagers du Lycée Henri-Matisse de Trappes. « Lorsque l’équipe pédagogique de cet établissement est venue à la Boutique info jeunes pour proposer ce nouveau partenariat, l’idée s’est imposée », s’enthousiasme la responsable de la BIJ. Il s’agira pour les élèves d’un exercice grandeur nature : accueil des groupes à l’extérieur du Pavillon Waldeck-Rousseau, distribution des livrets à chaque visiteur, service dans la salle réservée aux exposants (collation et déjeuner), sortie départ des groupes… « Notre proposition est née d’un échange avec l’équipe éducative. Fidèles exposants du Forum, nous connaissons bien ce dispositif et avons pensé qu’il pourrait nous permettre de mettre nos élèves de 1re en situation réelle », explique Christophe Coutelle, chef de travaux en charge de l’enseignement professionnel. Parrainés par des agents de la Ville, ces élèves mettront ainsi la théorie en pratique à travers des exercices inscrits dans leur formation, accueil, participation à des salons… Une action au cours de laquelle ils seront évalués dans le cadre de leur programmation de stage. Présents, leurs professeurs s’assureront du bon déroulement de la manifestation tout en analysant leurs compétences à l’aide d’une grille d’évaluation. Un galop d’essai qui ne pourra que renforcer leur confiance en eux. http://www.lyc-matisse-trappes.ac-versailles.fr

prentis, lycées professionnels et secteurs de la sécurité et de la protection. « Réservé aux établissements scolaires le vendredi, avec plus d’un millier d’élèves accueillis, le Forum est spécialement ouvert à l’intention des jeunes et des familles le samedi. Parents et adolescents peuvent alors discuter calmement avec des profesN° 407 - 20 JANVIER 2011

sionnels de l’orientation et des enseignants nettement plus disponibles que la veille… », note Nadia Aïssani, responsable de la Boutique info jeunes (BIJ), qui pilote cette manifestation. Un panorama complet Le Forum des formations aux métiers invite à découvrir, en amont des jour-

nées portes ouvertes des établissements, une large palette de filières et de professions grâce à laquelle il est possible d’affiner ses choix, de gagner un temps précieux en obtenant sur un même lieu un maximum d’informations pratiques et d’éclaircissements. « Dédié aux élèves de 3e, le Suite p. 14 GUYANCOURT MAGAZINE

13


DÉBAT AUTOUR D’UN THÉÂTRE-FORUM

’apprentis rmation d fo e d e tr , Cen Delescluse e Stéphanie . re FA particip ne iè La Verr el notre C u q d’u u a a i , u rt q u , AFFIDA, à namique Guyanco y e d d n m lo ru sa q role ui « Le Fo est un te de la pa e dix ans, fi d ro s p lu n p Je . is e u dep marqu prendre e image de jeunes de e x n u oix n a h o r c b le s le il è tr onse er dans née pour c , d’anticip de n s o e ti rt ta ve n m’est don u e Portes o t leur ori s e tô é s ste è rn tr u a e jo ré charg re aux vision li de se rend nts afin d’avoir une les s, r re se è li ly fi a s de prése pour an FA m C ru s o e F d u le d r l’ensemb nt profite e, et aussi is. Ils doive nités de l’alternanc u des emplo rt o et les opp ctive ». difficultés entrent dans la vie a nités commerciales ls ’i d’u FA réaliser qu erce, management RC)… le C m clients (N m s o n . o S ti T B la u re a Vente, c t se CAP gociation mique. Du (MUC), né lité écono a ré la e d e est proch .fr ww.affida /w :/ p tt h

L’École des parents s’associe au Forum des formations aux métiers en invitant les Guyancourtois à participer à un théâtre débat sur le thème « L’accompagnement de son enfant dans sa scolarité et son orientation ». Cette rencontre sera animée par des professionnels de l’École des parents et des éducateurs d’Ile-de-France (un comédien, un comédien médiateur psychologue de formation et un comédien psychothérapeute) s’articulera autour de trois saynètes, l’orientation, les devoirs et les résultats scolaires. Des situations ensuite reprises par des volontaires issus du public qui auront à proposer un autre développement. « Le théâtre forum permet aux personnes de se mettre dans des postures différentes de la leur, ce qui les conduit à prendre du recul, à dédramatiser les situations personnelles, à mieux comprendre les raisons des uns et des autres, à ressentir les émotions de chacun des personnages, enfant, mère, père… Mais l’intérêt est aussi dans la salle, à travers les réactions d’un public qui propose des solutions alternatives qui alimentent la réflexion et enrichissent le débat qui a lieu après les saynètes », précise Michaël Ayoun, responsable du Café des parents et des conférences de l’École des parents et des éducateurs d’Ile-de-France. Théâtre Forum Vendredi 4 février 2011 à 20 h 30 Espace Yves-Montand (accès libre et gratuit) - Inscription conseillée auprès de l’École des parents au 01 30 48 33 90.

Forum concerne également les pré- teur d’engin, pâtissier, aide-soignanapprentis et les étudiants en seconde te, menuisier, auxiliaire vétérinaire, générale et professionnelle qui sou- chauffeur poids lourd, comptable, géohaitent changer d’orientation suite à mètre, maître-chien, préparateur en une erreur d’aiguillage », indique l’or- pharmacie, maçon, coiffeur, auxiliaiganisatrice. re de puériculture, décorateur d’intéTous porteurs d’emploi, les secteurs re- rieur, barman, paysagiste, prothésisprésentés offrent une gamme si variée te dentaire, carrossier, toiletteur de métiers que chacun doit pouvoir re- canin… partir avec des pistes en tête et des in- Quel métier exercerez-vous, demain? formations qui tiennent la route, en Ce panorama complet des filières qui poche. Assistante de direction, élec- recrutent est là pour vous guider, outrotechnicien, vendeur, esthéticien- vrez grand vos yeux et vos oreilles, ce ne, chauffagiste, techmoment est important. ■ nico-commercial, fleuriste, mécani- Ghislaine Bazir, prov iseure du lycée professionnel cien auto, opticien Louis Blériot, à Trap pes. lunetier, conduc- « L’élève doit penser à ses centres d’in compétences, pa térêt et à ses s seulement au diplôme ni à so scolaire. Il doit n niveau poser des questio ns, demander à conduit telle fo quel métier rmation et dans quel type d’entre pourrait travaill prise il er par la suite. Q uant aux jeunes ne doivent pas hé filles, elles siter à aller vers des métiers peu comme l’électro familiers technique ou l’é lectronique. » Le forme quelque lycée trois cent cinqua nte élèves du CA + 1 des métiers P à Bac de l’industrie (8 0 %) et de serv personnes, aux ices aux collectivités et aux entreprises www.lyc-blerio (20 %). t-trappes.ac-ve rsailles.fr

14

GUYANCOURT MAGAZINE

N° 407 - 20 JANVIER 2011


AVANT-PREMIÈRE

|

PROGRAMMATION CULTURELLE

THÉÂTRE ET MUSIQUE – DÈS 8 ANS

Annette entre deux pays ■ La Ferme de Bel Ébat accueille ce spectacle en partenariat avec la Maison de la Poésie. Découvrez l’histoire d’Annette et, avec elle, celle de l’exode et des réfugiés. La petite Annette quitte son pays en pleine nuit pour suivre sa mère qui dit l’emmener au cirque. La petite fille rencontre Gaston, un jeune orphelin, et Le Passeur, un bonhomme un peu véreux qui doit les mener à bon port. Un long voyage débute, un entredeux: le pays que l’on quitte et celui que l’on cherche à atteindre. Un magnifique conte musical et initiatique à partager dès 8 ans.

DANSE

Les Corbeaux Inspiré par les arts plastiques depuis sa formation à l’Académie des beaux-arts de Budapest, Josef Nadj s’associe au saxophoniste Akosh Szelevényi pour évoquer le souvenir d’un pays qu’ils partagent: la Hongrie. Ils observent minutieusement des corbeaux alors qu’au fond de la scène une toile se peint au fil de la performance. Les gestes s’épousent: celui du danseur, celui du musicien, le vol du corbeau et le « gestepeint ». ■

POUR EN SAVOIR PLUS Annette entre deux pays Théâtre et musique dès 8 ans Vendredi 4 février à 19 h Tarif unique : 10 € La Ferme de Bel Ébat Tél. : 01 30 48 33 44

POUR EN SAVOIR PLUS Les Corbeaux Samedi 29 janvier à 20 h 30 Tarifs : 16 €, 13 €, 10 € La Ferme de Bel Ébat Tél. : 01 30 48 33 44

CHANSON

Jeanne Cherhal ■ Fraîche et fantasque, Jeanne Cherhal s’est construit une solide réputation en quatre albums seulement. Sur « Charade », sorti l’année dernière, elle joue de tous les instruments, reprend Arcade Fire, et livre des morceaux entêtants tels que « Cinq ou six années » ou « Hommes perdus ». Sur scène, elle est énergiquement accompagnée par La Secte Humaine (des anciens des Little Rabbits), et se révèle plus rock, sexy, drôle et électrique. Une belle soirée en perspective que propose La Batterie, à laquelle vous pourrez vous rendre accompagnée « En toute amitié ».

POUR EN SAVOIR PLUS Jeanne Cherhal Vendredi 4 février à 20 h 30 Tarifs : 18 €, 14 €, 15 € La Batterie - Tél. : 01 39 30 45 90

N° 407 - 20 JANVIER 2011

GUYANCOURT MAGAZINE

15


AVANT-PREMIÈRE

|

PROGRAMMATION CULTURELLE

Origines rock’n’roll « Origines rock’n’roll » vous propose de découvrir tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur la naissance de ce courant musical qui a profondément marqué la culture des cinquante dernières années. Exposition, conférences, concerts, cinéma… demandez le programme !

TABLE RONDE

L’ATELIER DE LA SALLE D’EXPO

Le rock’n’roll, des origines à l’âge d’or

Rock et bande dessinée

■ Présentée par l’association Décibel, cette table ronde abordera de nombreuses thématiques sur le rock’n’roll. Modérateur: Frédéric Lecomte (magazine Rolling Stone). Intervenants: Jean-William Thoury (Jukebox magazine), Florent Mazzoleni, journaliste, auteur de nombreux ouvrages dont Les racines du rock (Hors collection), Luc (de Lenox records) disquaire parisien spécialisé dans le rock’n’roll des années cinquante, Bernard « Big Joe » Zitoune de Rock’n’roll revue (sous réserve). Samedi 5 février à 17 h 30 Entrée libre Auditorium de l’École Municipale de Musique Réservations au 01 30 44 50 80

■ Cet atelier, animé par Nicolas Giaichel, abordera les comics des années 50, soit la naissance de super héros comme Tarzan, Superman, Wonder Woman… Mais que les amoureux du manga se rassurent, la thématique rock inspire aussi de nombreuses bandes dessinées japonaises. Semaine du 21 au 25 février Matin 9 h-12 h (7-10 ans) Après-midi 14 h-17 h (11-15 ans) Tarif : 35 € la semaine. Salle d’Exposition Inscriptions au 01 30 44 50 80

Dans le cadre des Rendez-vous Decouvertes ■ Animée par Jean-Pierre Fontaine (passionné de rock’n’roll français et collectionneur), cette conférence vous fera revivre la grande époque du rock’n’roll en France dans les années 60 : Les Chaussettes Noires, Les Chats Sauvages, Johnny Hallyday, Les Lionceaux… Vendredi 18 mars à 14 h Entrée libre Salle d’Exposition Réservations au 01 30 44 50 80

© Nicolas Giaichel

CONFÉRENCE

EXPOSITION

Origines Rock’n’roll ■ « Origines Rock’n’roll » retrace le parcours des courants musicaux qui ont posé les bases de cette musique. Revivez les événements marquants comme la création du label Sun par Sam Phillips (qui produisit les premiers titres d’Elvis Presley, de Jerry Lee Lewis…) Photos, affiches, pochettes de disques, juke-box, répliques de guitares… Vous pourrez également entendre des morceaux emblématiques de l’histoire du rock’n’roll sur des bornes musicales. Le vernissage sera suivi d’une soirée musicale et dansante animée par le groupe RN12 et proposée par la Maison de quartier Théodore-Monod. Du 2 février au 20 mars Entrée libre

le vendredi 4 février à partir de 18 h 30 Salle d’Exposition

16

GUYANCOURT MAGAZINE

N° 407 - 20 JANVIER 2011


AVANT-PREMIÈRE

CONCERTS

|

PROGRAMMATION CULTURELLE

CINÉMA

Plateau Rockabilly

Jailhouse Rock (Le rock du bagne)

Mustang et The Hillbilly Moon Explosion

Condamné au bagne, Vince Everett se lie avec Hank Houghton, un ancien chanteur de country déchu, qui lui enseigne la guitare. Sorti de prison, il entame sa route vers la gloire. C’est l’un des meilleurs films d’Elvis Presley et une chanson mythique du rock’n’roll. Florent Mazzoleni abordera les relations entre cinéma et rock’n’roll après la projection. Jeudi 10 février à 20 h 30 Tarifs : normal 6 €, réduit 5 €, Bande de cinés 4,30 € Le Grenier à sel (Trappes) Renseignements : 01 30 69 84 62 ■

Robe bustier à pois sur bas résilles, chemisette, Gretsch demi-caisse, gomina… venez redécouvrir le rockabilly avec The Hillbilly Moon Explosion. Quant à Mustang, c’est encore les Inrockuptibles qui en parlent le mieux: « Fier, érudit et racé, le rock de Mustang fête le retour des blousons noirs ». Samedi 5 février à 20 h 30 Tarifs : 12 €, 8 €, 7,50 € La Batterie Réservations : 01 39 30 45 90 ■

POÉSIE © Nicolas Auproux

Avez-vous la rock’n’roll attitude? The Hillbilly Moon Explosion

■ Un cabaret poélitique atypique au cours duquel les invités nous diront quels sont leurs goûts en matière de rock, en quoi leur vie, leurs choix, leurs positions, ont pu être influencés par ce mouvement qui en appelait à la révolte. Lectures et musique ponctueront la soirée. Mercredi 9 mars à 20 h 30 Entrée libre dans la limite des places disponibles. Coréalisation Maison de la Poésie de SaintQuentin-en-Yvelines et Ferme de Bel Ébat de Guyancourt dans le cadre de la 5e Biennale de la Poésie Réservations : 01 39 30 08 90 Salle d’Exposition

DR

Mustang

14e Cabaret poélitique:

Plateau St-Patrick Back to the Roots et Henry McCullough Il a joué avec Joe Cocker et Paul McCartney. Au sein des Mad Dogs and Englishmen, Henry McCullough, est le seul Irlandais à être monté sur la scène de Woodstock. Cette légende du rock et du blues évolue aussi aujourd’hui vers la country et la folk. Le trio Back to the Roots vous ramènera aux racines du rock. Leur prestation sera précédée d’un set acoustique dans l’auditorium (18h30-19h30). Jeudi 17 mars à 20 h 30 Tarifs : 12 €, 8 €, 7,50 € Henry McCullough La Batterie Réservations : 01 39 30 45 90 ■

Poésie dans l’instant La Beat Generation, vue par Lucien Suel et Alain Jegou

N° 407 - 20 JANVIER 2011

© Ronnie Norton

© M. Payage

Back to the Roots

■ La Beat Generation est un mouvement littéraire et artistique né dans les années 50, parallèlement au rock, mais qui partage davantage d’affinités avec le blues et le jazz, on l’associe souvent à Jack Kerouac, Allen Ginsburg et William Burroughs. Dignes héritiers, Lucien Suel et Alain Jégou liront des extraits de leur livre et évoqueront le rapport qu’ils entretiennent avec la poésie de leurs aînés américains. Mercredi 16 mars à 20 h 30 Entrée libre Dans le cadre de la 5e Biennale de la Poésie Maison de la Poésie

GUYANCOURT MAGAZINE

17


DE VOUS À NOUS

|

CARNET, BRÈVES

INFOS PRATIQUES Carnet ■ Naissances ALI MOHAMED BENZAHYIAT, le 26/11 BAZOT THIBAUT, le 03/11 BOSCH YOANN, le 08/11 BOUAÏCHI SAFIA, le 03/11 BÉQUIÉ ALEXANDRE, le 24/11 CALIF AYANA, le 09/11 COUTURIER THOMAS, le 02/11 DANDURAND RAPHAËL, le 22/11 DELPLANQUE--TREVISAN LANA, le 27/11 DEMBÉLÉ ALY, le 25/10 DEPLANO HUGO, le 26/11 DESRUELLE MILLA, le 06/11 DURAND JÉRÉMIE, Le 29/10 DUSSOUCHAUD YANIS, le 18/11 FISCHER ROXANE, le 29/11 GARNIER TIMOTHÉ, Le 27/10 GOURAUD ARTHUR, le 07/11 GUILLET GABRIELA, le 06/11 GUILLOU-FEAUVEAU NATHAËL, le 12/11

HADJAB ILES, le 03/11 JAMIN ASHLEY, le 23/11 KADA-RABAH ZAKARIA, le 29/10 KOMGUEP MBOBDA--DEFRANCE ROMANE, le 05/11 LADERRIERE EMY, le 15/11 LE ROUX LIZOU, le 10/11 MARIVINT NOAH, le 24/11 MONTBRION SHAWN, le 28/11 ORTUNEZ ODE PABLO, le 17/11 OUARIAR MARWAN, le 07/11 PASQUIER ESTEBAN, le 30/10 PEREIRA ADRIEN, le 31/10 POMBO PAKA AÉRCIA, le 22/11 ROGER ZHU MAËL, le 06/11 SARAMBOUNOU SOUMEYA, le 13/11 TARTE EMILIE, le 21/11 VANDENBERGHE AXEL, le 27/11 VENET LUCILE, le 23/11 ZITOU MBAYA, le 09/11

■ Mariages Le 6/11 LISUMBU MONGINDA MARCELLIN et TSHILEMA NTUMBA CÉCILE PIÉTU NICOLAS et LE MENESTREL SIXTE

■ Décès

CANAFF GÉRARD, le 10/11 CHIBANI LAZIZI, le 23/11 ENNEBATI FATMA, le 27/11 FLORENT MARIE, le 10/11 GHEERBRANT NICOLE, le 17/11 INTERTHAL ELKE, le 12/11 JOLY MONIQUE, le 17/11 MARTLE JEANNINE, le 26/11 RICHARD JOSEPH, le 19/11

EN BREF Piscine pensez à la nocturne Les fêtes de fin d’année passées, il est temps de se remettre à faire un peu d’exercice afin de se débarrasser toxines des réveillons. Rien de tel que de piquer une tête à la piscine municipale pour éliminer en douceur et en quelques longueurs. À vous les lignes d’eau disponible ! Conseil des pros : Profitez des ouvertures en soirée, les lignes d’eau vous attendent. Ceux qui veulent nager en indépendant, en solo comme en famille, peuvent profiter le lundi et le vendredi soir de 17 h à 19 h 45 et peuvent utiliser toutes les lignes (cinq au total) et le petit bain le mercredi de 18 h 30 à 21 h 30 (contre trois auparavant, de 14 h 30 et 19 h 45 seulement). Alors n’hésitez plus… plongez ! Piscine Andrée-Pierre-Vienot Rue des Graviers Tél. : 01 34 52 03 14.

Nouveaux horaires d’ouverture au public > En période scolaire Le lundi et le vendredi de 17 h à 20 h Le mardi et le jeudi de 12 h à 13 h 30 Le mercredi de 14 h 30 à 21 h 45 Le samedi de 14 h à 19 h Les dimanche et jour férié de 9 h à 13 h > Pendant les congés scolaires printemps, automne, hiver : • Du lundi au vendredi de 12 h à 13 h et de 14 h 30 à 20 h • Le samedi de 14 h à 19 h 30 • Les dimanche et jour férié de 9 h à 13 h > Pendant les congés scolaires d’été Du lundi au vendredi de 11 h à 13 h 30 et de 14 h 15 à 20 h Les samedi, dimanche et jour férié de 9 h à 13 h et de 14 h à 19 h À noter : La vente des tickets d’accès cesse 45 minutes avant la fermeture de la piscine, et le public doit quitter les bassins 15 minutes avant l’heure de fermeture de l’établissement. Tarifs : > Guyancourtois (sur présentation d’un justificatif ou de la carte de réduction délivrée à la piscine) Adultes : unité 3,30 €, carte 10 entrées 26 € Réduit*: unité 1,25 €, carte 10 entrées 10,35 € > Extérieurs Adultes : unité 6,60 €, carte 10 entrées 51,85 € Réduit*: unité 2,50 €, carte 10 entrées 20,20 € Sauna (en supplément de l’entrée) Séance : 6,20 €, carte 10 séances 39,55 € * (Enfants de 4 à 18 ans, retraités, demandeurs d’emploi, étudiants, handicapés sur justificatif)

18

GUYANCOURT MAGAZINE

N° 407 - 20 JANVIER 2011


DÉMOCRATIE LOCALE

|

TRIBUNES D’EXPRESSION

LISTE GUYANCOURT POUR TOUS Guyancourt prend position sur le Grand Paris Nos doutes persistent sur le projet de transport du Grand Paris, imposé par la loi du même nom. Nous nous interrogeons sur son financement, sur l’absence de démocratie dans l’élaboration du projet. La Ville de Guyancourt a voulu rappeler dans un cahier d’acteur qu’un tel projet de transport francilien ne pouvait oublier les habitants de Saint-Quentin-en-Yvelines, tout en protégeant les espaces naturels et agricoles de la Minière. Ce projet gagnerait en cohérence en reliant le bassin de vie de Saint-Quentin à l’ouest parisien et aux pôles du Plateau de Saclay. L’ancien site de Thalès optronique (quartier de Villaroy) au croisement des avenues de l’Europe et Léon-Blum

permettrait l’implantation d’une gare d’un métro automatique souterrain, entre Versailles-Matelots et SaclaySud. Elle créerait une nouvelle dynamique de développement au cœur d’espaces déjà urbanisés. Elle desservirait le Technocentre Renault (bientôt 15 000 salariés) et un quartier d’habitation en plein développement. L’interconnexion avec un bus en site propre le relierait directement à l’Université de Saint-Quentin, au cœur de l’agglomération, aux principales zones d’activités de Guyancourt et Saint-Quentin et à la Gare du RER C. Les 31 élus de la liste Guyancourt pour Tous

LISTE ENSEMBLE POUR GUYANCOURT La Liste Ensemble pour Guyancourt n’a pas été en mesure de fournir son texte.

« Conformément à l’article 9-1 de la loi n° 2002-276 dite « Démocratie de proximité » repris à l’article L2121-27-1 du CGCT, les listes siégeant au Conseil municipal et établies en Préfecture, ont le droit de s’exprimer dans le bulletin d’information municipal. »

LISTE GUYANCOURT GÉNÉRATIONS CITOYENNES Les auto-entrepreneurs ont-ils été trompés ? Beaucoup d’entre eux ont reçu un avis d’imposition en vue de régler la cotisation foncière des Entreprises, une composante de la Cotisation économique territoriale, qui remplace la taxe professionnelle. Elle est calculée sur la base de la valeur locative du lieu de travail, souvent leur domicile, et non en fonction du chiffre d’affaires déclaré. Douche froide pour ces auto-entrepreneurs heureux de bénéficier d’un régime fiscal avantageux pendant les trois premières années de leur activité ! Beaucoup doivent cotiser sans avoir réalisé de chiffre d’affaires, ou verser une taxe sans rapport avec leur niveau d’activité.

N° 407 - 20 JANVIER 2011

Pourtant, depuis début 2009, le statut d’auto-entrepreneur fait la fierté du Gouvernement, en permettant aux salariés, retraités, chômeurs ou étudiants de développer une activité, à titre principal ou pour accroître leurs revenus, encouragé par le slogan : « Zéro chiffre d’affaires = Zéro taxe ». Seuls les mieux informés ayant opté pour « le régime des versements libératoires », continuent à ne pas payer de taxe pendant les trois premières années de leur activité. Je vous invite à retrouver le détail de ces mesures sur notre site www.guyancourt-en-mouvement.eu Julien Oechsli, conseiller municipal, soutenu par le MoDem

GUYANCOURT MAGAZINE

19


Réalisation : Ville de Guyancourt - © Christian Lauté

Guyancourt Magazine 407  

guyancourt magazine 407

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you