Page 34

Souley Abdoulaye MONOLITHES

Frontalité et netteté sont les deux mots d’ordre de Souley Abdoulaye dans cette série intitulée «Monolithes». Sur le mode de l’inventaire systématique (même cadrage, même distance au sujet), Souley photographie les nombreuses carcasses de véhicules en tout genre, abandonnées dans les quartiers périphériques de la capitale : automobile, camion, tracteur,… proposant ainsi un regard décalé à la fois sur le quotidien de la population et son espace environnant. A y regarder de plus près, le propos du photographe est bien plus précis. En photographiant systématiquement les carcasses en état de décomposition avancée, à mi-chemin entre abandon et revisitation par les actions conjuguées de l’Homme et de la Nature, Souley nous propose une chorégraphie urbaine improbable. Chaque photographie est le constat d’une performance visuelle, le tableau vivant d’une réalité urbaine marquée par l’emprise du temps. Le temps qui déforme la matière et détourne les formes géométriques de leur sens originel. En adoptant plastiquement les codes de la photographie de paysage et de patrimoine, la série «Monolithes» nous invite à nous questionner sur le temps qui passe.

Koudjina en héritages  

Après deux workshops photographiques réalisés à Niamey en 2012 et 2013, le photographe français Philippe Guionie est revenu au Niger en févr...

Koudjina en héritages  

Après deux workshops photographiques réalisés à Niamey en 2012 et 2013, le photographe français Philippe Guionie est revenu au Niger en févr...

Advertisement