Page 1

Guido

MAGAZINE

BELGIE / BELGIQUE PB-PP BC 6056 TOELATING GESLOTEN VERPAKKING AUTORISATION ENVOI CLOS Gent X - BC 6056 afgitekantoor Gent X P 303748

WWW.GUIDO.BE

LE PARCOURS DE NOS CONSEILS ET BONNES QUATRE ÉTUDIANTS ONT CHOISI LUC TRULLEMANS ADRESSES POUR TROUVER TON PREMIER EMPLOI DES VACANCES «NO GLANDE»! EN HUIT DATES

Guido Magazine numéro 63 - juin-juillet-août 2012 - onzième année - 6x par an (septembre, novembre, décembre, février, avril, juin) GRATUIT - Ne pas jeter sur la voie publique

DOSSIER:

JOSHUA LES OUTSIDERS DE LA SCÈNE MUSICALE BELGE

5GAGNER

SAMSUNG GALAXY S III

à

LUC TRULLEMANS

DIONYSOS

SOLDOUT

S U R F E S U R W W W. G U I D O. B E


GUIDO MAGAZINE 63

Contenu

32

INTERVIEW Joshua, Les outsiders de la scène musicale Belge

48

04

31

22

17

Onzième année n° 63 • JUin~juillet~août 2012 Le prochain Guido magazine parait le 24 septembre 2012

STUDENT LIFE

TREND TALK

BODY, BITS & BRAINS

MEDIA WATCH

04 INTERVIEW

22 VOYAGES

31 SPORT

46 MUSIQUE

06 ACTUALITÉ DES CAMPUS

28 TEST

34 DA LOVE PROFESSOR 38 DR. JOS

51 CALENDRIER

Joshua

Quoi de neuf dans le monde étudiant?

12 LES ANNÉES D’ÉTUDES DE

Charlotte (Soldout)

15 LES ADRESSES DE Dan San

17 DOSSIER

Rotterdam

Jill Boon

A quelle série ta vie ressemble-telle le plus?

35 TRENDS

Let the Sunshine in & Festival Fever

Les cocktails

58 MULTIMÉDIA 59 GAMES

Dionysos, Rover & Roscoe Festivals

52 CD 54 DVD 56 Cinéma 57 BD

42 ZAP 60 AUTO

Des vacances «no glande»!

Voyages En prendre plein les yeux à Rotterdam Tu risques d’être surpris lors de ta visite de Rotterdam. En effet, la deuxième ville des Pays-Bas, radicalement axée sur la modernité, est une véritable fête pour les yeux des amateurs d’architecture et propose des curiosités en suffisance pour un week-end original non loin de chez nous.

Sport

24 TOUR DE FLANDRE Gand

Interview de Jill Boon, Hockeyeuse belge en partance pour les j.O.

26 KOT À L’HONNEUR Pédia Kot

Get a Job 62 YOUNG STARTERS

concours 71 CHECK-LIST

40 CONCOURS

Lettre de motivation

Ronquières Festival

64 CTRL-ALT-START ABC

66 CTRL-ALT-START

72 JOBNEWS 73 JOBS D’ETUDIANTS

Un job en tant que jeune diplômé

Interview

68 WORKAHOLICS Luc Trullemans

Jill Boon, hockeyeuse de 25 ans, a grandi dans un foyer bruxellois où le sport tenait une place centrale. Aujourd’hui, elle s’entraîne dur avec les Red Panthers en vue des prochains Jeux Olympiques. GUIDO a profité d’une pause dans son emploi du temps pour lui poser quelques questions.

74 SITE-SEEING

70 POSTULER

65

Après leur passage remarqué dans le télécrochet de la RTBF, Joshua is back to business avec un album qui leur ressemble, contrasté et énergique. Dès cet été, ils défendront les couleurs de The Outsiders dans les plus grands festivals de Wallonie et de Bruxelles. Une rencontre s’imposait donc avec le trio.

Premier emploi

Comment répondre aux questions

COLOphON Guido Magazine est une édition de:

GUIDO SA Bruiloftstraat 127, 9050 Gand, tél. 09/210.74.84, faxe 09/210.74.85, info@guido.be, http://www.guido.be éditeur responsable Guy Steyaert Régie publicitaire tel. 09/210.74.84, regie@guido.be Rédaction Sébastien Daloze, Géraldine Dardenne, Sylvain De Belder, Herbert De Paepe, Sylvain Dubois, Christophe Thienpont, Jean-Marcel Thienpont, Bert Troubleyn, Réné Van Caesbroeck, Stijn Van Kerkhove, Sofie Van Rossom

Traductions et rédaction finale Sébastien Daloze Lay-out Luc Van Overbeke & Meindert Peirens PHOTO DE COUVERTURE © Mauro Di Marco Guido Magazine est imprimé à un tirage, contrôlé par le CIM, de 80.000 exemplaires. Membre de l’Union des Editeurs de Presse Périodique.

Idées? Commentaires? Plaintes? Suggestions?

Envoie un mail à redaction@guido.be ou envoie une lettre à Guido

Aucun élément de cette édition ne peut être reproduit et/ou rendu public au moyen d’impression, de photocopie, de microfilm ou d’une autre manière, sans l’autorisation écrite préalable de l’éditeur.

Young Starters un nouveau festival débarque dans le Hainaut! Déjà à l’œuvre avec les Ardentes, Fabrice Lamproye s’attaque aujourd’hui au Hainaut où son équipe a décidé de lancer un nouveau festival. C’est donc Ronquières qui accueillera entre autres, Brigitte, Julien Doré, Joeystarr, M Pokora, Triggerfinger ou Joshua les 28 et 29 juillet prochain. Clap première pour le Ronquières Festival!


interview

JOSHUA

Après leur passage remarqué dans le télé-crochet de la RTBF, Joshua is back to business avec un album qui leur ressemble, contrasté et énergique. Dès cet été, ils défendront les couleurs de The Outsiders dans les plus grands festivals de Wallonie et de Bruxelles. Une rencontre s’imposait donc avec le trio (qui n’était qu’un duo pour l’occasion, Greg souffrant d’une sévère panne de réveil post-concert de la veille!).

Photo Mauro Di Marco

student life

Les outsiders de la scène musicale belge

4

GUIDO MAGAZINE | JUin~juillet~août 2012


«On n’a pas envie d’être des machines de guerre qui ne se remettent jamais en question»

le public. Pour réussir un concert, il faut oublier tout, laisser de côté les problèmes personnels et affronter l’inconnu. GUIDO: Steph, te souviens-tu de ta première performance sur scène avec Joshua? Steph: J’ai rejoint le groupe sur scène pour la tournée du deuxième album. J’ai donc commencé par l’AB. Pas évident pour un premier concert! Surtout que les autres avaient déjà fait beaucoup de scène et avaient donc plus de bouteille que moi. J’étais hyper angoissé, ce qui a rendu cette première expérience pas vraiment agréable. Mon cerveau était en totale ébullition. En fait, je pensais à tout sauf à faire de la musique!

«Il n’y a pas de festival idéal»

JUin~juillet~août 2012

| GUIDO MAGAZINE

Texte Sébastien Daloze

GUIDO: Tes deux comparses ont été sous les feux des projecteurs grâce à The Voice, contrairement à toi qui étais plus en retrait. Cette situation était-elle confortable? Steph: Il était normal que ce soit moi quoi sois plus en retrait. Cela ne m’a pas dérangé du tout, même si j’aurais évidemment bien voulu être à leur place, il ne faut pas se le cacher. Je n’ai aucune déception, ce qui compte pour moi est de continuer à faire ce travail ensemble, comme on le fait depuis des années. GUIDO: Vous serez présents aux Francofolies, aux Ardentes, à Couleur Café et au nouveau Ronquières Festival… Senso: On est très contents de faire ces quatre festivals bien précis. Ils sont bien différents les uns des autres, mais on se sent quand même chez nous dans chacune de ces ambiances. Ils ont chacun leur charme. GUIDO: Avez-vous déjà rencontré des idoles en backstage lors de l’un de vos sets en festival? Senso: Moi, Sandra Kim, sans aucun doute! Steph: J’ai pu croiser Neneh Cherry dans les coulisses d’un festival. J’étais super content. C’était un grand jour pour moi. Senso: Il n’y a pas forcément que les rencontres avec des gens connus qui soient sympas, cela peut être un membre du personnel ou le musicien d’un autre artiste. GUIDO: Quel est le concert qui vous a le plus marqués jusqu’à présent? Senso: Notre premier concert à Couleur Café reste gravé dans ma mémoire. On jouait dans un chapiteau et cinq minutes avant que le concert ne commence, un énorme orage a éclaté. Tout le monde s’est réfugié sous notre tente, même ceux qui ne nous connaissaient pas. Ils sont tous restés jusqu’au bout du concert. Un beau moment.

Photo Mauro Di Marco

sur scène lors de notre tournée, pour utiliser le moins possible de technologie et donner plus de vie à notre musique. On réinterprète donc totalement notre album sur scène. Le public a d’ailleurs été très réceptif lors de nos premiers concerts. GUIDO: The Outsiders n’est pas un titre choisi au hasard. Vous considérez-vous comme des outsiders sur la scène musicale belge? Senso: Oui, complètement. Steph: On se sent différents parce qu’on a toujours voulu imposer un mélange des styles qu’on n’a pas toujours eu facile à faire comprendre. ça ne nous déplait pas d’être des outsiders, on n’a pas envie d’être des sortes de machines de guerre qui ne se remettent jamais en question. GUIDO: Dans cet album, vous passez allègrement de la street pop à l’électro, via le rock ou le hip-hop. C’est une volonté assumée de ne pas vous focaliser sur un style bien précis? Steph: Oui, car on se lasse très vite d’une musicalité qui serait trop binaire. Ce mélange nous permet aussi de nous satisfaire tous les trois. Ce qui est très important! (rires) On considère aussi cet album comme un voyage, pour nous cet album se joue sur les treize titres. On veut emmener les gens le plus loin possible dans une lecture de la musique. On garde quand même un fil conducteur tout au long des chansons, on raconte la même histoire, mais avec des sons différents. GUIDO: Malgré votre passage dans The Voice, vous n’avez pas voulu céder aux sirènes du populaire. Senso: Que du contraire! On a voulu se montrer plus radical que pour le précédent album qui était lui plus rassembleur. GUIDO: Cet été, vous écumerez pas mal de festivals… Steph: C’est toujours un moment incroyable de se produire en festival. On doit à chaque fois réapprivoiser la scène devant un public différent, avec un son différent. Toutes les sensations sont à chaque fois différentes. On peut jouer dans un festival quatre années de suite, ce sera toujours différent. Il n’y a donc pas de festival idéal. Le principal, c’est d’avoir une communion forte entre les membres du groupe ainsi qu’avec

student life

GUIDO: L’album sort dans quelques jours (ndlr: l’interview a été réalisée le 2 mai). Dans quel état d’esprit vous trouvez-vous actuellement? Senso: Bizarrement, je ne ressens pas vraiment de stress. Le stress, on l’a déjà vécu bien avant ce moment. C’est plutôt un sentiment de soulagement qui prédomine, ainsi qu’une certaine impatience. Steph: Je suis également assez serein. C’est très agréable de se sentir prêt à défendre cet album de toutes les manières qui existent. On sent également qu’on est arrivés à une sorte de maitrise de notre réalisation artistique, ce qui est assez jubilatoire. Surtout après être passé par une période plutôt creuse pendant laquelle on ne savait pas vraiment la direction à adopter. GUIDO: Cette pause de deux ans a donc été bénéfique pour le groupe? Steph: Totalement, même si ce n’était pas réellement une pause, en tout cas cérébralement ou même psychologiquement parlant. Il a fallu passer par pas mal de chemins pour enfin trouver le déclic qui a permis de terminer le travail entamé. On a en effet fait cet album trois fois en deux ans! On est passé par trois phases de digestion de nos idées, ce qui était assez éprouvant. On s’est donc bien pris la tête jusqu’au moment où on a ressenti un souffle qui a nous a permis d’être plus spontanés et où les choses se sont décoincées. GUIDO: Comment se passe le processus de composition de Joshua? Avez-vous chacun une fonction bien précise dans l’élaboration d’un album? Steph: On a en quelque sorte chacun la fonction de critiquer l’autre et l’emmener le plus loin possible dans ce qu’il sait le mieux faire. Et on reprend parfois le travail de l’autre. Greg et moi, on s’échange quand même pas mal d’idées. Sur cet album, la démarche était nettement plus déstructurée que sur l’album précédent qui était plus pop. On voulait apporter un nouveau souffle à notre son, sortir des mélodies plus évidentes comme Animals Will Save The World. GUIDO: Joshua est un groupe de scène. Vous pensez donc certainement à vos concerts lors de la composition? Steph: Encore plus sur cet album que sur les précédents. On a d’ailleurs décidé de jouer à six

5


student life

Actu des campus L’actu des campus! As-tu également quelque chose à dire? Organises-tu un événement hors du commun? As-tu été témoin d’un truc louche sur ton campus? Les pages qui suivent sont pour toi! Envoie un mail à redaction@guido.be ou faxe tes infos au 09/210.74.85 et peut-être feront-elles partie de nos prochaines actus.

Grande enquête ‘Avoir 20 ans en 2012’: les résultats La RTBF s’est intéressée au quotidien des jeunes et publie sur son site les résultats de sa grande enquête ‘Avoir 20 ans en 2012’. Les jeunes sont-ils hyperconnectés? Comment votent-ils? Comment vivent-ils leur vie affective? Sont-ils réellement différents des jeunes d’il y a deux ans? Sont-ils engagés politiquement? Toutes les réponses à ces questions et encore à beaucoup d’autres sont abordées sur le site de la télévision publique. Quelques chiffres en vrac: il y a 135.595 jeunes de 20 ans en Belgique (plus de garçons que de filles), ce qui représente 1,24% de la population, 68% sont encore aux études, 8,6% au chômage tandis que 84% vivent encore chez leurs parents.

Les apéros namurois sont de retour! Avec l’été qui approche et les beaux jours qui reviennent, les apéros namurois font leur grand retour à Namur! Avoue qu’un vendredi soir, peu importe ce que tu as fait de ta semaine, cela fait du bien de se poser entre potes et de boire un bon verre. Voilà ce que les apéros namurois te proposent! La saison de ces apéros urbains te propose différentes dates, chaque dernier vendredi du mois pendant tout l’été, le 29 juin place de l’Ange, le 27 juillet au Grognon et le 31 août à la Citadelle. Plus d’infos et les détails pratiques sur le site ci-dessous ou sur leur page Facebook.

Infos: www.rtbf.be Infos: www.lesaperosnamurois.be

Texte Sébastien Daloze

Didier Viviers réélu à la tête de l’ULB

6

Ce n’est évidemment pas une surprise étant donné qu’il était le seul à se présenter aux élections! Didier Viviers a été reconduit pour un second mandat de recteur de l’Université Libre de Bruxelles (ULB). Et c’est avec un vote largement favorable (plus de 88%) qu’il s’est imposé et rempile donc pour un mandat de quatre ans. Le taux de participation de 58% mérite également d’être pointé car il est le plus haut à la réélection d’un recteur depuis plus de quarante ans. Né en 1963 à Soignies, Didier Viviers est professeur d’histoire et d’archéologie et achève depuis décembre 2010 le mandat de Philippe Vincke.

C’est une annonce toute récente et qui devrait faire plaisir à un grand nombre d’amateurs d’hamburgers: Burger King envisagerait de s’établir en Belgique. Notre pays serait en quatrième position des marchés dans lesquels la chaine de restauration rapide voudrait s’établir, juste derrière la France, la Grèce et la Finlande. Cette nouvelle s’inscrit dans la l’idée du groupe de passer des 12.515 restaurants actuels à plus de 16.000 d’ici 2016. Selon les représentants de Burger King, la Belgique aurait les capacités d’accueillir 230 restaurants sur son territoire. Cette nouvelle ravit les amateurs de fast-food qui pourront peut-être bientôt déguster le célèbre Double Whopper ainsi que ses compagnons, sans devoir quitter le territoire, ou attendre des vacances en Espagne ou ailleurs. Car pour le moment, le plus simple pour nous est de nous déplacer jusqu’aux Pays-Bas. Reste à voir si cette annonce n’est pas qu’un simple coup dans l’eau et si elle se concrétisera réellement. Mais ça, seul le temps nous le dira.

Infos: www.viviers.org

Infos: www.bk.com

GUIDO MAGAZINE | JUin~juillet~août 2012

Bientôt un Double Whopper en Belgique?


student life

Retour du concours Customisez-moi Si vous avez l’âme créatrice, ce qui suit va vous plaire! Pour la sixième année consécutive, Bernard Gavilan, le pape du vintage en Belgique, organise le concours Customisez-moi. Pour participer, il te suffit de relooker et customiser dix pièces. Pas besoin d’être pro ou d’avoir une quelconque qualification, seul compte le talent. A la clé, un premier prix plutôt alléchant: de la promo gratos faite par Modo Brussels et un lookbook réalisé par MAD, le supplément culturel du journal Le Soir. Si tu es tenté(e) par l’expérience, tu as jusqu’au 30 septembre pour t’inscrire sur leur site et y poster les photos de tes créations. Les auteurs des dix meilleurs projets qui seront sélectionnés au début de l’automne prendront part à un grand défilé au mois de novembre à Bruxelles. Lors de cette grande soirée, les pièces seront jugées par des professionnels de la mode.

Chaque année, le business game Brandstorm a pour objectif de permettre à ses participants de mener en équipe une mission marketing d’envergure: repenser une gamme d’une marque internationale du groupe L’Oréal et lancer sa campagne de communication. Et à ce petit jeu, c’est une équipe de l’Université de Gand qui a réussi à tirer son épingle du jeu parmi les 430 participants issus de six écoles différentes (Gand, Louvain School of Management, ICHEC, Vlerick, HEC de l’ULg et VUB). Elle aura ainsi la chance de défendre sa stratégie marketing lors de la finale internationale qui se déroulera le 14 juin à Paris.

Infos: www.customisezmoi.com

Infos: www.brandstorm.loreal.com

L’université de Gand remporte la finale nationale du business game Brandstorm

Texte Sébastien Daloze

JUin~juillet~août 2012

| GUIDO MAGAZINE

7


student life

Actu des campus

Les jeunes Belges sont heureux

Un étudiant de Saint-Nicolasremporte le Triumph Inspiration Award Le concours du Triumph Inspiration Award permet chaque année à des étudiants en mode de laisser exploser leur créativité et ainsi de conquérir un public plus large. Cette année, le thème ‘Dragons & Butterflies’ a davantage inspiré un étudiant de l’Académie des Beaux-Arts de Saint-Nicolas, Michiel Aerts, qui a ainsi pu conquérir le jury composé notamment de David Jeanmotte (le styliste de Sans chichis) ou Catherine Pleeck (journaliste mode au Weekend Le Vif). Sa création Fallen Angel sera donc en lice lors de la finale internationale qui se déroulera prochainement à Shanghai. Le Prix de la Presse a lui été attribué à Laurence Matthys, étudiante de Roulers tandis que le Prix du Public est revenu à Alice Topart, étudiante à l’Atelier Lannaux de Bruxelles. Infos: www.triumphinspirationaward.com

Texte Sébastien Daloze

Les Apple Stores débarquent en Belgique!

8

Selon le magazine Trends-Tendances, huit à douze magasins officiels de la marque devraient débarquer sur le sol belge d’ici 2014. Mais si ces Apple Retail Stores sont actuellement absents chez nous, ce n’est pas le cas des revendeurs agréés par la célèbre marque. Des différends entre ceux-ci (dont la franchise Mac Line) et Apple, au niveau de l’envoi de stocks de produits, pousseraient la pomme à pousser d’ellemême. Les Apple Stores sont de véritables temples où les clients passent les portes vitrées pour acheter les célèbres produits de la pomme ou faire la file au petit matin pour se procurer la dernière nouveauté hype du moment. Bien connus à New York par exemple, ces magasins sont présents un peu partout à travers le monde. Comme pour d’autres entreprises américaines, la Belgique semble être à présent un marché intéressant à conquérir. Dans le magazine, une source proche d’Apple livre déjà les lieux ciblés: «un premier magasin pourrait donc ouvrir sur l’Avenue de la Toison d’Or à Bruxelles, une deuxième boutique pourrait également prendre place au Woluwe Shopping Center, une à Liège, une à Namur, deux à Anvers, une à Wijnegem et une à Gand». Une chose est en tout cas certaine: les fans de la marque se réjouissent déjà! Infos: www.apple.be GUIDO MAGAZINE | JUin~juillet~août 2012

Un peu plus de la moitié des Belges âgés entre 15 et 25 ans se déclarent heureux, c’est ce qui ressort d’une grande étude menée par InSites Consulting auprès de 4000 répondants dans 16 pays. Le top 3 des nationalités les plus heureuses étant les Brésiliens, les Indiens et les Chinois. Les principaux facteurs de bonheur des jeunes sont les vacances… et le sexe! Ceux-ci sont davantage heureux les samedis d’été entre 20 et 22 heures tandis que les lundis matins de janvier sont considérés comme les jours les plus déprimants de l’année. Enfin, c’est encore et toujours Coca-Cola qui détient la première place en ce qui concerne l’association de bonheur à une marque, alors que le reste du top 5 est principalement composé de marques technologiques (à l’exception de L’Oréal qui rivalise avec Nokia, Nintendo, Sony ou Samsung). Infos: www.insites-consulting.com


À GAGNER!

PL

AY &

WIN

Comment gagner l’un des 5 Télécharge l’application GRATUITE BASE CHECK sur ton smartphone et rends-toi dans la rubrique deals. En plus grâce à cette application tu profiteras d’une foule d’avantages dans les endroits les plus trendy de ta ville.

Surfe avec ton smartphone sur APP.BASECHECK.BE infos et règlement sur GUIDO.BE


student life

Actu des campus

Sept docteurs honoris causa Le 14 mai dernier, l’Université Libre de Bruxelles (ULB) a mis à l’honneur sept personnalités d’exception au cours de leur traditionnelle remise des insignes de docteurs honoris causa. Les trois docteurs honoris causa de l’ULB sont Ela Bhatt, qui milite depuis longtemps contre l’extrême pauvreté en Inde, Costa-Gavras, cinéaste de renom connu pour ses films Z, L’aveu ou plus récemment Le couperet avec José Garcia, et Angela Davis, une icône du mouvement noir américain. A leurs côtés seront également honorés Jacques Commaille, sociologue et directeur de recherche au CNRS, Brian Kobilka, médecin anglais, Anne Lacaton, architecte française, et George Whitesides, une expert en nanotechnologie. Infos: www.ulb.ac.be

Diplômé à 97 ans! L’histoire de ce dentiste australien peut surprendre. En effet, alors qu’il pouvait profiter d’une retraite bien méritée, Allan Stewart a décidé de se replonger dans des études afin d’entretenir sa mémoire. Déjà sacré par le Guinness Book of World Records en 2006 après avoir obtenu son diplômé à l’âge de 91 ans, voici qu’il remet le couvert et reste donc le diplômé le plus âgé à décrocher un diplôme. Il vient en effet de décrocher, à 97 ans, un master en sciences médicales. Pressé de finir ses études le plus vite possible, le nonagénaire a bouclé ses études en quatre ans et demi au lieu des six années normales. Infos: www.guinnessworldrecords.com

Texte Sébastien Daloze

Un nouveau président à l’Unécof

10

C’est dans une ambiance conviviale et chaleureuse (dixit l’attachée de presse du mouvement) que se sont déroulées les élections à l’Union des Etudiants de la Communauté Française, la bien-nommée Unécof. Et c’est un étudiant de 24 ans de la Haute Ecole de la Province de Liège, Jonathan Cransfeld, qui a été élu par ses pairs. Sa vie d’étudiant risquant d’être substantiellement chamboulée au cours des prochains mois, nous lui souhaitons dès à présent bonne chance dans cette nouvelle mission!

Tu fais partie des heureux détenteurs d’un ticket pour le plus grand festival de Belgique et tu ne veux pas attendre une seconde de plus avant de profiter de l’ambiance électrique de Rock Werchter? Pas de problème, la Rock Werchter 2012 App presented by Proximus te permet d’immédiatement te plonger dans les infos inédites et autres scoops relatifs au festival. Une fois installée sur ton smartphone, Facebook ou Twitter, cette application te permet de consulter un line-up clair (par scène et par jour) ainsi que des tonnes d’infos pratiques sur le festival. Du 28 juin au 1er juillet, cette appli risque bien de devenir incontournable grâce à son plan du site et des environs ainsi que les différentes chouettes gadgets qui y seront installés prochainement.

Infos: www.unecof.be

Infos: www.rockwerchter.be

GUIDO MAGAZINE | JUin~juillet~août 2012

L’appli mobile Rock Werchter


student life

LES ANNÉES D’ÉTUDES DE…

Charlotte

(SOLDOUT)

Texte Sébastien Daloze Photo Grégory Derkenne

Retour sur un coup de foudre et la naissance d’un duo électrique

12

GUIDO MAGAZINE | JUin~juillet~août 2012


vailler, il nous arrive tout le temps de continuer à en parler entre nous. GUIDO: Soldout est né et a explosé pendant tes années d’études. Etait-ce là une situation facile à gérer? Charlotte: Le premier album est en effet sorti pendant ma deuxième année à l’ERG. Le succès aidant, on a fait de plus en plus de concerts, j’étais donc de moins en moins disponible pour l’école. Les profs se sont montrés indulgents; dans une école d’art, les élèves ont de toute façon tout intérêt à s’intéresser à des projets artistiques en-dehors du cadre des études. J’ai réussi à tout combiner jusqu’à la fin, même si ça a été chaud, notamment au cours de la dernière année. GUIDO: Es-tu nostalgique de ces années-là? Charlotte: J’aime bien regarder mes anciens projets de temps en temps. Car je n’ai plus eu l’occasion de faire du graphisme depuis. Je ressors donc ma vieille boite pour les montrer à mes amis. J’en suis assez fière et j’aimerais encore plus développer ces compétences à l’avenir. GUIDO: Tu étais plutôt une étudiante sorteuse ou studieuse? Charlotte: Ni l’un ni l’autre! Je me souviens notamment de mes premiers jours à l’ERG. Une de mes copines tenait absolument à ce que je l’accompagne à une activité de recrutement pour le baptême. Je savais très bien où je mettais les pieds puisqu’il m’était déjà arrivé de sortir aux TD de l’ULB dès l’âge de quinze ans. J’avais déjà vu et je n’avais pas spécialement envie de faire mon baptême. Pour lui faire plaisir, je l’ai accompagnée et je me suis donc retrouvée à cette soirée où j’ai certainement bu le plus grand nombre de bières de ma vie! J’ai même été obligée d’appeler ma sœur pour qu’elle vienne me chercher, essayant tant bien que mal de déchiffrer les plaques de la rue pour lui indiquer où j’étais! GUIDO: Est-ce que tu apprécies l’ambiance très particulière des festivals? Charlotte: ça me plait à fond. C’est complètement différent d’un concert en salle. Il y a

souvent moins de pression à se produire en festival qu’en concert. Il fait généralement beau, les gens sont de bonne humeur, ce sont les vacances, … Notre set étant plus court, la prestation est plus compacte et les gens n’en perdent pas le fil, ce qui peut arriver lors d’un concert d’une heure et demie. GUIDO: Quel est le festival belge que tu préfères? Charlotte: Les Ardentes, je m’y incruste chaque année, même quand on n’y joue pas! Il y a une atmosphère très spéciale qui règne sur ce festival. J’ai aussi beaucoup de tendresse pour le festival de Dour. Quand on y a joué, c’était à chaque fois en dernier lors du dernier jour. Il y a toujours eu une ambiance électrique incroyable lors de nos concerts à Dour. ça te renvoie une telle énergie! Lors de notre premier passage, il y avait tellement d’ambiance que j’ai surpris un des gars de la sécurité en train de danser! GUIDO: Vous êtes actuellement en pleine phase d’enregistrement de votre troisième album. Le stress commence-t-il tout doucement à monter? Charlotte: Je ne stresse pas vraiment par rapport à l’accueil que le public réservera à l’album, mais plutôt par rapport à moi, je tiens en effet à être complètement satisfaite du travail accompli. Quand on prend des décisions sur les musiques, les arrangements, on essaie de se rapprocher au plus de ce qu’on ressent, sans réellement se préoccuper de ce que les gens attendent de nous. Il faut suivre son instinct et se recentrer sur ce que l’on veut vraiment faire. GUIDO: Peux-tu déjà un peu révéler quelle sera la couleur de ce nouvel album? Charlotte: Si le premier album était très pop, très sucré, assez naïf et le deuxième davantage axé sur une recherche dans le son, plus électronique, le nouvel album sera plus posé, plus mélodique, avec un travail différent sur ma voix. On essaie bien entendu de ne jamais faire deux fois le même album.

«Il y avait tellement d’ambiance que même les gars de la sécurité étaient en train de danser!»

| GUIDO MAGAZINE

Texte Sébastien Daloze

JUin~juillet~août 2012

Photo Grégory Derkenne

Charlotte: J’ai choisi de faire mes études à l’ERG (Ecole de Recherche Graphique) à SaintGilles. C’était clair, dès mes humanités, que je me dirigerais vers des études artistiques. J’ai quand même décidé de partir un an aux Etats-Unis (à San Francisco) après ma rhéto. Non pas avec un organisme, mais par moi-même. J’ai donc choisi comme matière principale la photo, en ajoutant un cours de chant en option. GUIDO: Les études à l’américaine sont forcément différentes du cursus européen… Charlotte: Complètement! Le campus, par exemple, est tellement énorme qu’on se retrouve avec des gens différents à chaque cours. Il n’y a pas de cohésion de classe, de groupe. C’est donc beaucoup plus difficile de s’y faire sa propre place. Ce système individualiste ne m’a pas vraiment permis de me fondre dans cette masse. C’était totalement différent à l’ERG où il y avait davantage de cohésion qui favorisait nettement la recherche et la créativité qui étaient encouragées. GUIDO: C’est pendant tes études que tu as rencontré David (ndlr: son compagnon et l’autre tête pensant du duo)? Charlotte: En effet, même si lui n’a pas fait d’études et est entièrement autodidacte. Des amis communs ont organisé notre rencontre, dans un premier temps pour faire de la musique ensemble. On est directement tombés amoureux l’un de l’autre et c’était évident autant pour lui que pour moi que l’on ferait de la musique en couple. GUIDO: Dans la vie de tous les jours, arrivez-vous parfois à mettre Soldout de côté? Charlotte: Pas vraiment. Parfois, on aimerait, mais c’est impossible. Même quand on a fini de tra-

«J’y ai bu le plus grand nombre de bières de ma vie!»

student life

A la scène comme à la ville, Charlotte et David forment un couple électrique. Alors qu’ils peaufinent leur troisième album (un premier extrait est déjà en écoute sur Internet), ils offriront à leurs fans la chance de découvrir leurs nouveaux titres en live aux prochaines Francofolies de Spa. L’occasion pour nous de faire le point avec la moitié féminine du groupe sur ses années d’études, période qui a vu la naissance de Soldout.

13


© 2011 FOX AND ITS RELATED ENTITIES. ALL RIGHTS RESERVED

INEDIT CHAQUE MARDI

20:20

Lie to me

saison 3

SÉRIE ÉVÉNEMENT Dans cette troisième saison de “ Lie to me ”, Tim Roth est plus perspicace et plus rusé que jamais pour déjouer les criminels et traquer toutes les vérités.

www.rtltvi.be

Disponible aussi sur

et


Adresses trend talk

Les adresses liégeoises de (DAN SAN)

Thomas Boire

Manger

Shopping

Culture

La Toccata

Touch and Go

Le Livre aux Trésors

Happy New Art - Pot au Lait

Place du Marché, 11

Rue des Carmes, 13

Place Xavier-Neujean, 27a

Rue Sœurs de Hasque, 9

4000 Liège

4000 Liège

4000 Liège

4000 Liège

www.initiales.org/Livre-aux-

www.potaulait.be

«Quand l’envie me prend d’aller boire un verre, j’en reviens toujours au même endroit: la Place du Marché! Cette place se situe à côté de la Place Saint Lambert. Je change souvent de café, mais j’ai quand même une préférence pour La Toccata. C’est un café tout en longueur, tranquille et chaleureux où l’on peut entendre de la chouette musique d’hier et d’aujourd’hui, quelle que soit l’heure de la journée.»

Sorties

«J’aime l’ambiance particulière qui règne au Touch and Go, un resto/pita vraiment pas comme les autres. Une décoration proche du Pot-au-lait (très chouette café également), assez chargée dans l’esprit «bricolage», avec plein de choses à voir. A chaque nouvelle visite, on y découvre des éléments de déco qu’on n’avait pas encore vus. C’est très agréable d’y aller en été, manger une petite salade/ pita dans la cour extérieure qui a tout d’un petit jardin féérique.»

Tresors-Liege-Belgique.html «Je vais rarement faire du shopping pour acheter des fringues. Depuis la fermeture de quasi tous les petits disquaires à Liège, je dirais que le magasin que je fréquente le plus est Le Livre aux Trésors. Récemment agrandie, cette librairie est vraiment super, les suggestions de l’équipe sont souvent justes et intéressantes, l’occasion de découvrir de nouveaux romans/BD/livres d’art. Il y a même un petit coin «ventes de vinyles» en développement.»

«Je ne fréquente pas vraiment les musées «permanents» liégeois. Par contre, il y a beaucoup d’événements artistiques plus ponctuels comme le Happy New Art, la Biennale de la photo (aux Chiroux), qui emmènent le public liégeois parfois dans plusieurs lieux pour y découvrir différents univers graphiques pendant quelques semaines. Une initiative du Pot au Lait. En se renseignant un peu, on peut trouver pas mal de ce type d’initiatives à Liège. Des sortes de festival ou parcours de l’art.»

L’An Vert Rue Mathieu Polain, 4 4000 Liège www.lanvert.be «L’An Vert: pour son côté chaleureux, ses expositions permanentes, sa programmation éclectique (en passant par le théâtre, les concerts, les séances de cinéma, …), des petits prix, une décoration toujours très soignée, on s’y sent comme chez soi. Et malgré tous ses atouts, ce lieu reste peu connu du «grand» public liégeois: un mystère.»

CHECK THE CITY

TOUS LES BONS PLANS SUR TON SMARTPHONE GRÂCE A L'APPLICATION BASE CHECK !

60x172 GUIDO BASEccheck.indd 1

Texte Sébastien Daloze

CHECK IT OUT: WWW.BASECHECK.BE

ULTIMATE MORE MESSAGING&MORE

JUin~juillet~août 2012

| GUIDO MAGAZINE 4/08/11 15:54

15


Un voyage moins cher grâce à

ISIC

LES PARTENAIRES SUIVANTS T’OFFRENT UN AVANTAGE EXCLUSIF ISIC

Ta carte ISIC personnalisée pour seulement 12 €* • Accès à plus de 40.000 avantages dans le monde • Déjà plus de 150 avantages permanents en Belgique

Jusqu’à 150 € de réduction sur un billet d’avion Brussels Airlines

5 € réduction à l’achat d’une paire de chaussures www.take-off.be

Office 2011 pour MAC: 60 € Office 2010 pour Windows: 60 € www.academicdownload.com

Hamburger ou cheeseburger gratuit à l’achat d’un McMenu www.mcdonalds.be

Carte ISIC gratuite www.ing.be/isic

Détails de l’action à suivre www.dhnet.be

www.connections.be/Etudiants

Guide ISIC gratuit à l’achat d’une carte ISIC www.guido.be

• Inclus un Guide ISIC gratuit avec plein de bons de réduction (valeur > 400 €Ê) • Reconnue et soutenue par • Valable jusqu’au 31/12/2013 !

Commande-la sur WWW.ISIC.BE 12* € ou dans les points de vente Connections et Airstop Cherche les avantages ISIC dans ta ville étudiante sur www.isic.be (*) + 1 € frais d’envoi

Des imprimés gratuits pour ton cercle d’étudiants www.isic.be/flyerFR


dossier student life

Des vacances «No glande» Pauline s’investit dans son mouvement de jeunesse et Vincent parfait ses langues à l’étranger. Marine se porte volontaire à l’autre bout du globe et Félix bosse d’arrache-pied. Rencontre avec quatre étudiants qui, pendant les vacances, préfèrent l’action au sur-place

Texte Géraldine Dardenne

JUin~juillet~août 2012

| GUIDO MAGAZINE

17


student life

dossier

Pauline

a choisi les mouvements de jeunesse Pauline, 22 ans, est étudiante en relations publiques à l’Université Catholique de Louvain. Elle fait partie du Patro de Beaumont depuis l’âge de six ans.

Texte Géraldine Dardenne

GUIDO: Qui dit été dit camp? Pauline: Oui! Je participe chaque été depuis dixsept ans au camp annuel du mouvement de jeunesse dont je fais partie. Je suis animatrice d’une section depuis six ans et présidente de l’ensemble des sections depuis cinq ans. Cet été, ce sera mon dernier camp car je termine mes études et il est temps pour moi de passer à autre chose… J’aurai sans doute un petit pincement au cœur car le Patro fait partie de ma vie depuis longtemps. GUIDO: Le camp, c’est une activité majeure de ton été? Pauline: Avec les vacances à l’étranger, il s’agit en effet d’une activité incontournable. Le camp dure dix jours et se prépare longtemps à l’avance. C’est donc un moment que j’attends avec pas mal d’impatience. GUIDO: Quel est ton meilleur souvenir de camp? Pauline: Tous mes camps sont mémorables d’une façon ou d’une autre mais il y en a un

18

GUIDO MAGAZINE | JUin~juillet~août 2012

qui sort du lot: mon dernier camp en tant qu’animée. Nos animatrices ont tout fait pour rendre ce camp inoubliable et il y avait une pointe de nostalgie dans l’air. Parmi les autres grands souvenirs, il y a aussi notre voyage en Hongrie avec ma section. On avait préparé le projet pendant deux ans en organisant toutes sortes d’événements – soirées, vente de lasagnes, … - histoire de récolter de l’argent. GUIDO: Et le pire? Pauline: C’était il y a quatre ans et il s’agissait de mon premier camp en tant que présidente de section. Il y a eu des intempéries et la prairie où les tentes se trouvaient a été complètement inondée. Il a fallu évacuer les filles qui s’y trouvaient et retrouver des places ailleurs. Les animatrices passaient leur temps à racler le réfectoire en pleurant et il y a eu de nombreuses malades, dont moi. Sur le moment, on peut dire que la situation était plutôt désagréable et qu’on n’en menait pas large. Aujourd’hui, avec le recul, on en rigole. GUIDO: Une anecdote? Pauline: Il y en a des tas mais disons que la fois où l’on a perdu un groupe de filles lors d’une activité road book, on a pas mal stressé en tant qu’animatrices. Plus de peur que de mal heureusement. Nous les avons retrouvées beaucoup moins angoissées que nous près du lieu de campement. GUIDO: Qu’as-tu appris grâce aux mouvements de jeunesse? Pauline: La vie en communauté et le sens du contact. En tant qu’animatrice et présidente, j’ai aussi appris à gérer un groupe et à avoir des responsabilités. C’est une expérience très enrichissante et un atout évident sur un CV. Je n’ai pas encore eu l’occasion de le mettre en avant mais je suis convaincue que cela me servira un jour.


student life

Félix

s’est investi dans un job d’étudiant

Félix, 23 ans, est étudiant en journalisme à l’UCL. Il travaille chaque été depuis cinq ans pour une société de nettoyage située à Louvain-la-Neuve.

GUIDO: En quoi consiste ton job d’étudiant? Félix: Chaque été, pendant environ quinze jourstrois semaines, je nettoie des bureaux et des kots désertés par les étudiants. J’époussète, je balaie, je nettoie, je récure… jusqu’à ce que ça brille! GUIDO: Comment as-tu trouvé ce job? Félix: Mon frère et ma sœur sont passés par là avant moi et comme il s’agit d’un job plutôt bien rémunéré, j’ai suivi leurs traces. C’est une société qui recrute pas mal d’étudiants pendant les vacances. Il a donc suffi d’un simple coup de fil pour que je sois engagé. GUIDO: Tu remets ça cet été? Félix: Non, je ferai l’impasse cette fois pour me concentrer sur mon mémoire que je dois remettre mi-août. Et comme je pars au camp au mois de juillet, il était impossible de tout concilier. GUIDO: A quoi consacres-tu l’argent gagné? Félix: Il me sert majoritairement à partir en vacances avec des potes le même été puis je garde le reste pour mes sorties et extras pendant l’année scolaire. Ça me permet de ne pas être continuellement fauché… J’ai la chance d’avoir des parents qui me paient mes études et ce dont j’ai besoin pour celles-ci. Je ne dois donc pas puiser dans l’argent gagné pendant mes vacances. Durant l’année scolaire, je ne bosse pas et me concentre sur mes études. GUIDO: Ton meilleur souvenir? Félix: C’était à la fin de ma deuxième année d’études. Le responsable de la société pour laquelle je bosse cherchait beaucoup d’étudiants et m’a demandé si je connaissais des personnes intéressées. J’ai donc formé une équipe composée de cinq ou six potes. C’était plus sympa d’être en groupe que seul dans des kots vides ou des entreprises. On discutait et on écoutait de la musique tout en bossant. Disons

que le réveil matinal était nettement moins difficile… GUIDO: Et le pire? Félix: Chaque année, c’était la même rengaine. Quand il fallait nettoyer les kots du Cercle Industriel, absolument infâmes en fin d’année, on était tous dégoûtés et on n’avait qu’une seule envie: en finir au plus vite! GUIDO: Une anecdote? Félix: Un jour, alors que j’étais dans un état assez navrant suite à une fête la veille, je me suis endormi sur le lit du kot que j’étais occupé à nettoyer. Pas de chance, mon boss m’est tombé dessus… Je pensais pourtant avoir bien calculé l’heure de son passage. Heureusement, comme je bossais pour lui depuis trois ou quatre ans, cette situation l’a plus amusé qu’énervé. Mais je ne me serais jamais permis ce genre de choses au début!

Online Tu aimerais bosser pendant tes vacances histoire de te faire un peu d’argent de poche? Ces quelques sites devraient t’aider à dénicher un job: • www.studentjob.be • www.student.be, rubrique jobs/stages. • www.studentenjobs.be, pour un job en Flandre histoire de parfaire ton néerlandais tout en bossant… • www.jeminforme.be, pour tout savoir sur la législation en matière de travail étudiant. Texte Géraldine Dardenne

JUin~juillet~août 2012

| GUIDO MAGAZINE

19


student life

dossier

Vincent

est parti en séjour linguistique au canada Vincent, 19 ans, est étudiant en marketing à l’EPHEC. Il est parti l’été dernier au Canada afin d’améliorer son anglais tout en se rendant utile.

Texte Géraldine Dardenne

GUIDO: Parle-nous de ton séjour… Vincent: Je suis parti dans un vignoble à Vancouver, en Colombie Britannique, une province située sur la côte Ouest. Mon objectif était d’améliorer mon anglais tout en participant à un projet de volontariat. Je l’ai atteint: au bout de six semaines, je suis rentré avec un niveau d’anglais nettement meilleur et avec de chouettes souvenirs. L’organisation avec laquelle je suis parti m’avait proposé deux destinations dont l’Afrique du Sud. J’ai opté pour le Canada, un pays auquel je n’avais absolument pas pensé au départ.

20

GUIDO MAGAZINE | JUin~juillet~août 2012

GUIDO: Comment se déroulaient tes journées? Vincent: Avec les autres bénévoles issus de France, de Suisse et d’Espagne, on travaillait cinq à six heures par jour dans le vignoble. On ramassait les grappes de raisins et on les triait ensuite. En fin de journée, on rejoignait la maison dans laquelle on logeait tous ensemble. Le soir, on était libres. Le propriétaire avait mis une voiture à notre disposition, ce qui nous permettait de bouger. Pendant notre temps libre, on a aussi voyagé un peu, sur l’île de Vancouver notamment. GUIDO: Outre l’apprentissage de la langue, que t’a apporté cette expérience? Vincent: Enormément d’assurance. J’ai été obligé de me débrouiller seul et ça m’a donné confiance en moi. Cette expérience m’a aussi apporté beaucoup de satisfaction personnelle car je l’ai vécue à 100%. C’est aussi l’occasion de s’ouvrir aux autres. J’ai moi-même le contact assez facile mais pour quelqu’un qui a un peu plus de mal de ce côté-là, ce type de séjour ne peut qu’être positif. GUIDO: Recommanderais-tu ce genre d’expérience? Vincent: Oui, sans hésitation  ! Ceci dit, le séjour que j’ai effectué est plus intéressant pour l’apprentissage d’une langue que pour le volontariat. Je pense que quelqu’un qui recherche un vrai projet de bénévolat doit s’orienter vers une autre formule, davantage axée sur le travail au risque d’être déçu.


a opté pour le volontariat en Thaïlande

Marine, 24 ans, est étudiante en sciences du travail. Elle a participé l’été dernier à un projet de volontariat en Thaïlande.

«J’en profite pour faire du sport entre potes et je ne manque pas certains festivals, comme Werchter par exemple.» Julien, 21 ans, étudiant en management pital. Je travaille surtout avec des personnes âgées: je discute avec elles, je joue à des jeux de société ou je les emmène à leurs différents soins. J’ai même déjà donné des cours basiques d’informatique. GUIDO: Quel bilan tires-tu de ton séjour en Thaïlande? Marine: C’était une expérience exceptionnelle. Etre entouré d’enfants orphelins qui, malgré tout ce qu’ils ont vécu, gardent le sourire, c’est une belle leçon de vie. Ce séjour m’a aussi appris à me débrouiller seule, sans famille ni amis à proximité, et à gérer mon impatience. Là-bas, ne pas pouvoir avoir de connexion Internet à toute heure du jour et de la nuit me semblait sans importance alors qu’ici, je trouverais ça irritant. Je suis rentrée beaucoup plus détendue. GUIDO: Comment s’est passé le retour en Belgique? Marine: Il m’a fallu quelques semaines avant de me réadapter à la vie ici. J’avais du mal à attacher de l’importance aux petits tracas de mes amis, qui me paraissaient si futiles en comparaison de ce que je venais de vivre. Ça n’a pas été évident. J’ai gardé le contact avec quelques bénévoles belges rencontrés en Thaïlande et on continue à se voir de temps en temps. Cette expérience m’a permis de tisser des liens qui, je l’espère, seront durables.

Tu rêves de partir à l’étranger durant tes vacances? Surfe sur le site www.wep.be et découvre toutes les formules que propose l’organisation. Du stage en entreprise au séjour linguistique en passant par les jobs d’étudiants, les possibilités sont nombreuses.

«Je pars en vacances, je sors puis j’étudie en août car je n’échappe généralement pas à la seconde sess.» Maxime 22 ans, étudiant en marketing «Je trouve un tas de bons plans pour partir pas cher à gauche et à droite et j’en profite pour me reposer!» Elodie, 19 ans, étudiante en psychologie «Je bosse un mois comme étudiante dans une chaîne de prêt-àporter et, avec cet argent, je pars en vacances avec des copines.» Charline, 21 ans, étudiante en graphisme «Cette année, je dois effectuer un stage d’un mois en entreprise. J’ai donc décidé de ne pas travailler pour avoir l’occasion de profiter un peu de mes vacances quand même. Sinon, j’aime voir mes amis, bouger, sortir.» Olivia, 20 ans, étudiante en communication

JUin~juillet~août 2012

| GUIDO MAGAZINE

Texte Géraldine Dardenne

GUIDO: Parle-nous de cette aventure au bout du monde… Marine: J’ai séjourné pendant quatre semaines à Singburi en Thaïlande, une province située à environ trois heures au Nord de Bangkok. Je logeais dans un petit village avec les autres bénévoles issus de France, des Pays-Bas, d’Allemagne ou de Belgique. La première semaine était consacrée à l’apprentissage de la culture du pays, les deux semaines suivantes étaient dédiées au volontariat et la dernière consistait en une semaine de détente à la plage. GUIDO: A quel projet as-tu participé? Marine: Je travaillais dans un orphelinat pour enfants âgés de 3 à 16 ans. Le but était de réaménager l’endroit. On a donc repeint les murs, poncé les sols, nettoyé les sanitaires… Nos journées débutaient à 9h30 et se terminaient à 16h environ. On passait aussi pas mal de temps à jouer avec les enfants pendant leurs pauses ou à leur donner des cours basiques en anglais. Ce n’était pas forcément évident étant donné que l’anglais n’était ni leur langue ni la nôtre… GUIDO: As-tu aimé le pays? Marine: Oui beaucoup. En fait, j’avais eu un vrai coup de cœur pour ce pays en voyant les photos d’amis partis là-bas avant moi pour d’autres projets de volontariat. J’étais ravie de m’y rendre et je n’ai pas été déçue. GUIDO: As-tu eu l’occasion de voyager? Marine: Oui, nous avions du temps libre le weekend, ce qui nous a permis de bouger. On a eu l’opportunité de voyager à Bangkok et à Kanchanaburi notamment.  La dernière semaine à la plage était aussi l’occasion de voir du pays.  GUIDO: Qu’est-ce qui a été le plus difficile? Marine: J’ai eu un peu de mal quant à l’hygiène alimentaire. Il n’était pas rare de trouver des fourmis dans les plats ou des lézards dans le grille-pain. Et il a fallu s’habituer à la chaleur également. Mais le logement était très bien et avec une température de 40°C, ne pas avoir d’eau chaude ne posait pas vraiment de problème. GUIDO: C’était ta première expérience en tant que bénévole? Marine: Non, je le suis déjà pendant l’année. Une fois par semaine, je me rends quelques heures dans le service ergothérapie d’un hô-

student life

Et toi, tu fais quoi pendant les vacances?

Marine

21


voyages

En prendre plein les yeux à

ROTTERDAM Trend Talk

Si, après une visite à Amsterdam, tu t’attendais à ce que toutes les grandes villes des Pays-Bas soient constituées de pittoresques canaux, de maisons typiques et historiques, de clochers élancés et de palais solennels, tu risques d’être surpris lors de ta visite de Rotterdam. En effet, la deuxième ville des Pays-Bas, radicalement axée sur la modernité, est une véritable fête pour les yeux des amateurs d’architecture et propose des curiosités en suffisance pour un week-end original non loin de chez nous.

Ville portuaire, ville étudiante, ville festive, ville de musées, ville d’architecture… Difficile de faire un choix quand on se rend à Rotterdam. Mieux encore: combine ces différentes facettes pour une visite exceptionnelle de cette ville de la Nouvelle Meuse.

Texte Herbert De Paepe

Ville d’architecture et de terrasses

22

Même si tu rêvasses dans le train venant d’Anvers, tu remarqueras que tu approches de Rotterdam en passant devant le Kuip, l’énorme stade de football de Feyenoord. Quelques petites minutes plus tard, tu arrives dans la Gare Centrale, actuellement en travaux qui aboutiront à un nouveau bâtiment et une nouvelle place fin 2012 ou début 2013. Dès tes premiers pas, tu peux constater que Rotterdam est tout sauf une ville moyenâgeuse: des gratte-ciel scintillants, des tours de bureaux imposantes, de larges avenues et des grands complexes d’habitations dominent le quartier de la gare. Cette modernité poussée à l’extrême s’étend jusqu’au centre-ville, le résultat de l’œuvre des nazis. Le 14 mai 1940, un bombardement allemand a en effet réduit le centre historique de Rotterdam à l’état de cendres. Vingtquatre-mille habitations ont ainsi été détruites. Lors de la reconstruction après la guerre, un choix radical a été effectué et la rénovation moderne a pu démarrer. Le résultat ne plaira pas à tout le monde, mais pour le visiteur moyen, Rotterdam reste une ville impressionnante à tous points de vue. GUIDO MAGAZINE | JUin~juillet~août 2012

La Binnenrotte est un bon exemple de la reconstruction du centre-ville de Rotterdam. Le grand bâtiment qui abrite la bibliothèque est appelé par les habitants ‘l’aspirateur’ et fait un peu penser au Centre Pompidou de Paris. Si tu passes par ici un mardi ou un samedi, le plus grand marché des Pays-Bas t’accueillera les bras grands ouverts. Non loin de là, le quartier branché Maagd van Holland (MaHo) fourmille de trouvailles déco et vintage. La toiture en acier de la station Blaak est également plutôt futuriste, mais pas aussi iconique que les maisons Kubus, érigées entre 1978 et 1984 par l’architecte Piet Blom, une construction défiant les lois de la pesanteur faite de cubes renversés et habitables où sont aujourd’hui logés un centre de bronzage et une auberge de jeunesse. Un des cubes a été transformé en musée (numéro 70), si bien qu’il est possible de jeter un coup d’œil à l’intérieur. Pour se rendre des maisons Kubus au Vieux Port, il faut emprunter un escalier. Le Vieux Port est, surtout par beau temps, l’un des endroits les plus agréables de la ville. Comment résister à ces agréables terrasses où prendre un apéro sympa avec vue sur un chantier naval encore en activité?

Près de l’embarcadère, différents bateaux s’offrent à la vue des passants et depuis le quai, on peut admirer la Witte Huis, un des rares édifices historiques encore intacts après le bombardement de 1940. Même si on l’a nommé le premier gratte-ciel européen, une bonne dose d’imagination est nécessaire pour le voir sous ce jour, car les bâtiments modernes des alentours dépassent largement les 43 mètres de la Witte Huis.

Ville portuaire et à vivre Rotterdam est la ville portuaire hollandaise par excellence, et son histoire peut être parcourue dans le quartier autour du Leuvehaven. C’est là qu’est situé le Musée Maritime, tout comme l’impressionnant bateau à vapeur Buffel. Un peu plus loin le long de la digue se trouve ce qui ressemble à première vue à un quai portuaire en activité, mais est en fait le Musée Portuaire gratuit et en plein air. On y trouve des voiliers, des remorqueurs, un phare, des grues et une ‘locomotor’, une locomotive de rangement pour transport portuaire. Pour plus d’ambiance maritime, rendez-vous dans le Scheepvaartkwartier, dans l’ombre de


trend talk

ROTTERDAM pratique Comment y arriver? Rotterdam est tout proche. A une heure de train d’Anvers ou 100 kilomètres en voiture. Il est possible de se rendre à Rotterdam avec le train Bruxelles-Amsterdam (1 fois par heure) ou avec le Thalys, un peu plus cher et à réserver à l’avance. Tu peux acheter et imprimer tes tickets en ligne sur www.b-europe.com.

Logement

l’imposant pont Erasmus surplombant la Nouvelle Meuse. Aux maisons richement décorées (il suffit de regarder l’impressionnant bâtiment qui abrite le Musée du Monde), on peut constater que la navigation à Rotterdam a toujours été une occupation assez lucrative au fil des âges. Dans la Willemskade, il est possible de faire un tour en bateau Spido dans les ports de Rotterdam et même prendre le bus sur l’eau vers Dordrecht. De l’autre côté du pont Erasmus s’étend le quartier Kop van Zuid, où autrefois les paquebots transatlantiques partaient vers l’Amérique.

Une petite séance shopping pour clôturer la visite? S’il pleut, le Westelijk Handelsterrein est un bon choix, avec ses 36 magasins couverts. Lors des beaux jours d’été, ce centre commercial est complètement désert. Les rues commerçantes principales sont la Kruiskade, la Lijnbaan et la Beurstraverse.

Transports en commun Tout ce qu’il y a à voir dans la ville, à l’intérieur du triangle Gare Centrale - Vieux Port Quartier Naval, peut être visité à pied. Si tu veux explorer davantage la ville (et notamment l’Euromast, le Quartier Lloyd et le Delfshaven), tu peux utiliser le réseau du RET (Rotterdamse Elektrische Tram) qui gère les trams (rapides) et le métro. Des pass 1, 2 ou 3 jours sont disponibles. Plus d’infos sur www.ret.nl.

JUin~juillet~août 2012

| GUIDO MAGAZINE

Texte Herbert De Paepe

Lors de ta visite, tu as certainement déjà pu apercevoir l’Euromast, une tour de béton immonde de 185 mètres de haut datant de 1960 qu’il est intéressant de visiter. Il est possible d’y manger un bout à cent mètres de hauteur et de se faire projeter grâce à un ascenseur rotatif au sommet de la Space Tower, d’où la vue sur la ville et le port est particulièrement spectaculaire. Au pied de l’Euromast commence le sympathique quartier Delfshaven, avec entre autres le quartier Lloyd, un endroit branché et revalorisé depuis peu.

Ville de musées et de shopping Pour ceux qui veulent visiter tous les musées de Rotterdam, un week-end ne suffit pas. Les plus célèbres sont situés dans et autour du Museumpark. Le musée le plus intéressant de la ville est sans aucun doute Boijmans van Beuningen, avec une collection d’art mondialement célèbre et des prestigieuses expositions thématiques. De l’autre côté de la rue, à côté de l’Institut Néerlandais d’Architecture, trônent trois impressionnantes villas blanches, construites selon les principes de la Nouvelle Objectivité des années trente. Elles peuvent en plus être visitées. Egalement dans le Museumpark: le très austère Kunsthal de Rem Koolhaas et le Musée d’Histoires Naturelles. Dans ce dernier, il n’est pas obligatoire de payer le droit d’entrée pour admirer le squelette de cachalot de quinze mètres de long, car on peut l’apercevoir depuis l’extérieur dans le hall en verre.

Même si le choix est vaste, il faudrait être complètement fou pour ne pas réserver ses nuitées à l’unique Stayokay (l’ancienne centrale des auberges de jeunesse), car elle est établie depuis 2009 dans les célèbres habitations Kubus. Pour presque rien, tu dors non seulement dans un échantillon impressionnant d’architecture, mais en plus tu es situé à un jet de pierres des agréables terrasses du Vieux Port. Le petit-déjeuner est inclus, et si tu es membre, tu obtiens une réduction. Tu peux réserver sur www.stayokay.com.

23


OOSTENDE BRUGGE

LIER SINT-NIKLAAS MECHELEN

trips

AALST

OOSTENDE BRUGGE

LIER SINT-NIKLAAS MECHELEN AALST

Texte HDP

student life

Avec ses 68.000 étudiants de l’enseignement supérieur, Gand est sans conteste la plus grande ville étudiante de Flandre. Pourtant, cette ville, à l’exception de quelques quartiers, ne fourmille pas d’étudiants. C’est plutôt une belle ville, agréable et supportable, où les habitants et les étudiants vivent en paix les uns avec les autres. Et elle croule littéralement sous les curiosités à visiter, si bien qu’une journée risque d’être trop courte pour en saisir tous les aspects.

24

Où se trouve le quartier étudiant? Bien que l’université et les Hautes Ecoles possèdent différents bâtiments et campus dans toute la ville de Gand, jusqu’aux communes avoisinantes, le cœur du quartier étudiant se situe près de la Sint-Pietersplein, le long de l’axe formé par les rues OverpoortKantienberg-Blandijnberg-SintPietersnieuws, jusqu’au Vooruit. Certaines rues à gauche et à droite de cet axe sont pratiquement uniquement habitées par les étudiants. Dans la célèbre Overpoortstraat, tu peux facilement faire le tour de l’horloge en festoyant, guindaillant, buvant un verre dans un café et en te régalant d’un casse-croûte étudiant. Les jeudis soirs, les flics gantois sont généralement aux aguets, tant les réjouissances peuvent vite déborder. La Sint-Pietersplein, qui semble pourtant si calme et désertée, est l’endroit idéal choisi par les étudiants pour y organiser des grands événements tels que le Student Kick-Off et la célèbre course de Douze Heures au printemps. GUIDO MAGAZINE | JUin~juillet~août 2012

Qu’y a-t-il à voir à l’extérieur? Le centre de Gand est pour le moment encore envahi par les travaux ambitieux de KoBra. Sur la Braunplein est ainsi apparu un tout nouveau Stadshal, qui doit encore révéler toute son immensité dans les semaines à venir. On te conseille quand même une petite balade dans le centre historique, le long des trois tours (Sint-Baafs,

Dernière étape

GAND

GAND

Van de Velde. Une chose risque de te sauter aux yeux, lorsque tu flânes dans les rues de Gand, ce OOSTENDE sont les nombreux canaux qui émailleront ta visite. Si la Graslei SINT-NIKLAAS est trop encombrée pour toi, opte plutôt pour les bords de Portus AALST Ganda, le grand port de plaisance à la hauteur de la piscine Van Eyck.

Qu’y a-t-il à voir à l’intérieur?

Gand peut se targuer de posséder un grand nombre de musées de classe mondiale. La nouvelle star est sans conteste le STAM, le OOSTENDE Musée de la Ville de Gand située BRUGGE sur le Bijloke, SINT-NIKLAAS où il est possible de se plonger littéralement dans l’Histoire de Gand. Plus célèbre, AALST le SMAK, le musée d’art moderne qui a été ouvert en 1999 dans l’ancien casino, sur le bord du Korenlei parc de la Citadelle, après des déBelfort et Sint-Niklaas) vers le cennies de lobby incessant de la pont Sint-Michiels, pour ensuite te part de l’ancien conservateur Jan rendre sur la sympathique Graslei Hoet. Après ta visite au SMAK, il en direction du Gravensteen. La te suffit de traverser la rue pour quatrième tour de Gand, comme arriver au Musée des Beaux-arts, certains aiment l’appeler, se trouen pleine gloire depuis la rénove en plein milieu du quartier étuvation effectuée en 2007. Celui-ci diant, dans le Rozier. Logique, car renferme deux chefs-d’œuvre on parle ici de la Boekentoren de immanquables de Jeroen Bosch. la bibliothèque de l’Université, un Pour admirer la peinture la plus chef-d’œuvre art-déco de Henry célèbre de la ville, rendez-vous

dans la cathédrale Sint-Baafs (sur la place du même nom) où se trouve l’Agneau Mystique des frères Van Eyck. LIER A ne manquer sous aucun prétexte: une visite au Gravensteen, le château du MoyenMECHELEN âge en plein cœur de la ville.

Où faire son shopping? La principale rue commerçante de Gand est la Veldstraat, remplie des mêmes chaines de magasins que l’on retrouve dans tout le pays. Les boutiques plus exclusives se trouvent dans le Brabantdam et la LIER Kortedagsteeg. Les rues piétonnes Mageleinstraat et Koestraat sont MECHELEN également sympathiques. S’il pleut, les différents étages du Shopping Zuid t’accueillent les bras grands ouverts, juste en face de la Bibliothèque de la ville. Sur la Korenmarkt, on trouve aussi une galerie couverte, le Post Plaza, un peu plus désertée que la précédente.

Où éviter les touristes? Si tu décides d’éviter le centre historique et le quartier étudiant - on ne voit pas bien pourquoi en fait, mais c’est toi qui décides -, tu peux opter pour l’alternative


En ces temps de crispations politiques entre les hommes et femmes politiques du Nord et du Sud du pays, nous avons décidé d’aller à la rencontre des étudiants flamands au travers de cette série de six articles consacrés aux plus grandes villes universitaires de Flandre. Embarque donc avec nous dans notre Tour de Flandre étudiant.

10 immanquables à Gand 1

Participer à une soirée sans fin lors des dix jours des Fêtes de Gand, jusqu’à en oublier ton propre prénom. 2

Profiter d’une vue imprenable sur la ville depuis les remparts du Gravensteen. S’immerger dans la vie estudiantine gantoise en prenant d’assaut l’Overpoort un jeudi soir. 4

Lors d’un beau jour d’été, s’installer sur le Graslei avec un sachet de chips et une bouteille de vin. Tu ne seras pas le seul à profiter de ce repos bien mérité!

Sint-Pietersplein du Miljoenenkwartier, quelque peu défraîchi depuis les années. Une autre chouette balade: la Watersportbaan, attenant au parc récréatif du Blaarmeersen. Et savais-tu que Gand possédait une réserve naturelle de 212 hectares à l’intérieur de ses frontières, à moins de trois kilomètres du Gravensteen? Prends le bus vers Mariakerke et plonge dans la nature aux Bourgoyen-Ossemeersen, où il n’est pas rare de croiser des oiseaux rares tels que des grues, des canards siffleurs ou des sarcelles d’hiver.

Où manger de bons petits plats?

5

En apprendre plus sur l’histoire de la ville et ainsi parfaire son néerlandais en visitant le nouveau musée STAM sur le Bijloke. 6

trappenhuis chés du Lepelblad et - si tu veux que ta visite de Gand soit on ne peut plus festive - des bulles et bouchées délicieuses dans le bar à champagne Chez De Beir.

Où dormir pour pas cher? L’option la moins chère est toujours de loger dans le kot d’un(e) Flamand(e) que tu auras accosté(e) pendant la soirée. Et rien ne te retient non plus de prendre le premier train vers ta propre ville d’étudiant. Une autre alternative est de rester à l’auberge de jeunesse De Draecke, située sur une des plus belles places du cœur de Gand (Sint-Widostraat). Cependant, de plus en plus de bed & breakfasts voient le jour à Gand, ce qui te permet de loger directement chez l’habitant. Quoi de mieux pour parfaire ton néerlandais plus que douteux!

Faire le tour des terrasses de la Vrijdagmarkt: vu qu’il y a des cafés à chaque coin de la place carrée, tu peux y profiter du soleil à n’importe quel moment de la journée. 7

Se rendre dans le stade de football situé à Gentbrugge pour un match à domicile des Buffalos, les membres de l’équipe de La Gantoise. 8

Faire un tour en bateau sur les canaux, dans un bateau touristique ou à la barre de ton propre mini-yacht Minerva. 9

Sur la Sint-Pietersplein, trouver les portes qui mènent au jardin de l’abbaye et bronzer au soleil à côté d’un champ de vignes. 10

Te faire surprendre par l’art moderne plutôt radical du SMAK.

JUin~juillet~août 2012

| GUIDO MAGAZINE

Texte HDP

Trouver un resto chouette et pas cher à Gand n’est pas très difficile. Les estomacs sont comblés, que ce soit dans le quartier étudiant ou dans le reste de la ville, par des sandwicheries, friteries, pitas et autres snacks à tout-va. Pour une escapade exotique et délicieuse, on te donne rendez-vous dans la Sleepstraat avec ses nombreuses pizzérias turques. Un de meilleurs endroits où choisir un restaurant est l’Onderbergen, parallèle à la Veldstraat. On y trouve entre autre le très étudiant Kast-Art et ses fameux spaghettis, les lunchs bran-

student life

3

25


student life

KOT À L’HONNEUR

PÉDIAKOT Quand les étudiants divertissent les enfants malades

Texte Sébastien Daloze

Le Guido Magazine a suivi avec attention leur première organisation d’un événement didactique et original, la Clinique des Nounours, qui s’est déroulé les 2 et 3 mai derniers. Celui-ci permettait à de jeunes enfants d’appréhender le monde médical et ainsi de le désacraliser en faisant «opérer» leurs ours en peluche. Intéressés par leur initiative, nous avons eu envie d’en savoir plus sur les autres projets de Pédiakot de Woluwe.

26

GUIDO MAGAZINE | JUin~juillet~août 2012


cette année la Clinique des Nounours (www. clinique-des-nounours.be). En quoi cela consiste concrètement? Gauthier: Le but de ce projet est de faire un hôpital fictif pour les nounours des enfants (qui jouent alors le rôle des parents). Les membres du kot jouent, quant à eux, le rôle des médecins, les nounoursologues. Notre objectif est que les enfants n’aient plus peur des hôpitaux. Géraldine: On était une cinquantaine de nounoursologues, venant d’horizons divers tels que la dentisterie, la pharmacie, l’infirmerie ou la médecine. GUIDO: Les opérations pratiquées sur les nounours sont-elles totalement fictives ou essaient-elles de se rapprocher un maximum de la vérité?

Nounoursologues en herbe

Gwenane: Les enfants arrivent avec un symptôme (mal au bras, à la tête, …). Et à partir de là, on a une idée du service vers lequel on va les diriger: radiologie, salle de soins, salle d’opération, … On essaie donc de les emmener dans une dynamique qui tient la route, sur une base réelle. Géraldine: On veut leur montrer la réalité du parcours d’un malade à l’hôpital afin de leur permettre de diminuer leur angoisse lors de leur prochain passage en milieu hospitalier. Alex: Un des enfants qui nous a rendu visite va se faire opérer des amygdales dans quelques jours. Cela va donc nous permettre de mesurer l’effet que la Clinique des Nounours a eu sur lui, si cela lui a permis de diminuer son angoisse. GUIDO: Maintenant que vous avez touché le monde des enfants, comptez-vous vous spécialiser plus tard en pédiatrie? Karl: Il y a moyen de se spécialiser en pédiatrie dans différents domaines de la médecine.

Trophées de soirées et string qui traine GUIDO: Comment décririez-vous l’ambiance qui règne dans votre kot? Sophie: C’est enfantin! (rire général) Gary: Axel, c’est un peu le boute-en-train du kot, celui qui motive tout le monde à sortir! Axel: C’est vrai qu’on fait pas mal la fête, étudier, peut-être un petit peu moins! Gary: Axel reste notre modèle car même s’il fait la fête jusqu’à pas d’heure, il est toujours présent le lendemain matin aux cours. C’est l’exemple à suivre pour tous les étudiants! GUIDO: L’alchimie a-t-elle directement pris entre vous? Gwenane: On a fait en sorte, lors du recrutement, de prendre des personnes avec des caractères compatibles. Et je suis assez contente du résultat, cette année s’est bien déroulée. Et j’espère que ce sera encore le cas l’année prochaine. Axel: Certains d’entre nous n’ont cours que jusqu’en décembre l’année prochaine. On ne peut donc pas resigner dans le kot pour une année supplémentaire. GUIDO: Tu dis ça avec une telle tristesse! Axel: Ben oui, l’année prochaine, ça risque d’être nettement plus triste. Alex: Moi, je reste encore au kot une année supplémentaire. Je suis donc plus heureuse qu’Axel! GUIDO: On arrive à la fin de l’année, les anecdotes de kot doivent donc être nombreuses. Y en a-t-il certaines que l’on peut révéler ici? Gary: Axel a un trip bien particulier; quand il rentre de soirée, il ne peut s’empêcher de ramener des trophées (des vieux CD, des morceaux de bois, des panneaux routiers, …)… GUIDO: Des trophées de soirées? Ce ne sont que des objets, rassurez-moi! Gary: ça, on ne peut pas vous dire! Il cache bien son jeu! Bon, on a quand même déjà retrouvé une culotte et un string en-dessous de sa porte! On n’a jamais su le fin fond de cette histoire. GUIDO: Le rallye-chambre semble être également un bon souvenir… Sophie: On a tellement eu de difficultés à trouver une date au premier quadrimestre qu’on a été obligé de le faire un jour de congé à midi! On avait décidé de se déguiser de la façon la plus ridicule possible. C’était un chouette moment qui a immédiatement soudé l’équipe au début de l’année. JUin~juillet~août 2012

| GUIDO MAGAZINE

Texte Sébastien Daloze

GUIDO: Vous visitez donc chaque semaine les enfants malades des Cliniques Saint-Luc. Axel: Exactement. Tous les jeudis, on se rend en pédiatrie pendant deux heures durant lesquelles on propose des activités (jeux de société, bricolages, …) aux enfants hospitalisés. Gary: Il faut savoir que les infirmières font un premier tri parmi les enfants que l’on visite chaque semaine. Même s’il nous arrive de rencontrer des enfants plus durement touchés par la maladie. Alors que d’autres sont pratiquement en parfaite santé et courent partout. On arrive toujours à trouver un bon équilibre et les rencontres se passent toujours très bien. GUIDO: Y a-t-il des rencontres qui restent plus spécifiquement gravées dans votre mémoire? Gary: Personnellement, je me souviens très bien d’un enfant en particulier; un caractériel qui ne voulait pas faire le bricolage qu’on lui proposait, mais était plutôt obnubilé par les Barbie! Qu’il a commencé à maltraiter après quelques minutes! Avant de crier dans tout le service! Karl: Moi, je me souviens d’une petite fille qui était en traction (ndlr: avec les deux jambes en l’air), on a donc dû adapter le bricolage pour qu’elle puisse également participer à notre activité. Sophie: On doit également gérer des enfants souffrant de handicaps mentaux ou physiques et de maladies graves, ce qui n’est pas toujours évident. J’ai le souvenir d’un petit garçon sous chimio que j’ai revu à plusieurs reprises. A chaque fois, il était hyper content de revenir et de participer à nos activités. A tel point qu’il a déclaré: «Heureusement que j’ai eu de la fièvre, sinon je ne serais pas revenu!». GUIDO: Vous avez organisé pour la première fois

J’apprécie particulièrement les urgences, pourquoi pas me spécialiser en urgences pédiatriques, on verra. Sophie: C’est difficile de faire un choix maintenant, même si j’ai toujours été attirée par la pédiatrie, même avant de rentrer dans le kot.

student life

GUIDO: Le Pédiakot représente une première expérience de kot-à-projet pour la majorité d’entre vous… Karl: Je viens de Namur et le Pédiakot est en effet ma première expérience en kot-à-projet. J’ai été d’emblée intéressé par l’approche pédiatrique de ce projet qui nous permet de rencontrer les enfants de l’hôpital, auxquels on n’est pas vraiment confronté dans le cadre de nos études. Sophie: Ayant une sœur qui fait également partie d’un kot-à-projet, elle m’a donné envie de suivre la tendance. Le contact avec les enfants à l’hôpital nous apporte tellement que je ne regrette pas mon choix. C’est très enrichissant. Il était primordial pour moi d’avoir une activité en parallèle de mes études.

27


test

A quelle série

ta vie ressemble Tu as parfois l’impression de vivre dans une série télévisée? Ton quotidien ressemble souvent à un mauvais épisode d’une sitcom des années 90? Tu aimes boire des pots entre potes comme Barney, Ted et leurs amis? Comme Blair, tu aimes parler sur le dos de tes copines? Ou tu préfères passer la soirée à discuter des pouvoirs de Spiderman devant le dernier jeu de Call of Duty? Fais ce test afin de savoir de quelle série tu te rapproches le plus!


-telle le plus?

Tu dois choisir, même si aucune des réponses n’est vraiment celle que tu aurais choisie. Tu ne peux donner qu’une réponse par question.

1

Ton ami(e) vient de se faire larguer, que fais-tu?

a

Je lui propose d’aller boire un verre pour se changer les idées

B

Je l’écoute et propage ensuite la nouvelle parmi nos amis

C

Je l’écoute sans donner de conseils, ce n’est pas ma spécialité

2

De quoi es-tu le plus fan?

a

De football

B

De mode

C

De comics

3

Comment qualifierais-tu ta situation amoureuse?

a

Normale

B

Exubérante

C

Inexistante

4

Les ragots, tu les propages…

a

A mes meilleurs amis uniquement

B

A un maximum de monde

C

Des ragots? Ce n’est jamais à moi qu’on les confie…

7

Quel est ton endroit de prédilection en boite?

a

Au bar

B

Sur la piste de danse

C

Refoulé sur le trottoir

8

Combien d’amis as-tu sur Facebook?

trend talk

Entoure les «bonnes» réponses. Sois honnête!

14

As-tu des amis virtuels?

a

Non

B

Les lecteurs de mon blog

C

Quelques personnes avec lesquelles je joue en réseau

a

Environ une centaine

B

Plus de cinq-cents

C

Moins de cinquante

9

Quelle compétition serais-tu le plus apte à remporter?

15

Combien de conquêtes as-tu engrangées cette année?

a

Le Roi des Bleus/La Reine des Bleuettes

a

Une ou deux

B

Miss/Mister Belgique

B

Plus de deux

C

Un tournoi de jeu en ligne

C

Aucune

16

Où habites-tu durant la semaine?

a

Dans un kot/une maison communautaire

B

Seul, en appartement

C

Chez mes parents

17 Quelle est ta principale occupation les soirs de semaine?

De quel appareil ne pourrais-tu pas te passer?

a

Mon ordinateur

B

Mon téléphone

a

Boire des coups au café du coin

C

Ma console de jeux

B

Partager les derniers potins sur Facebook et Twitter

18

A quel jeu de société jouestu le plus souvent?

Soirée télé et pop corn

a

Poker

10

Quelle est ta popularité sur le campus?

a

Moyenne

B

Très haute

C

Pratiquement inexistante

11

C

12

De quelle célébrité te senstu le plus proche?

B

Jeu du Post-It

C

Scrabble

Comment décrirais-tu ton style vestimentaire?

a

Jennifer Aniston/George Clooney

19

Quelle est ta boisson préférée?

a

Casual et décontracté

B

Miley Cyrus/Justin Bieber

a

Une bière

B

Fashion et sophistiqué

C

B

Une coupe de champagne

C

Nerdy et dépareillé

Lady Gaga/Christophe Willem

C

Un milk-shake

6

Lequel de ces films préfères-tu?

13

Quelle ville américaine te fait le plus rêver?

20

Si tu devais faire partie d’un kot-à-projet, quel serait-il?

a

Les Bronzés

a

New York

a

Kot-et-Concerts

B

Sex and the City

B

Miami

B

Fashion Kot

C

Batman

C

Los Angeles

C

InformatiKot

JUin~juillet~août 2012

| GUIDO MAGAZINE

Texte Sébastien Daloze

5

29


Trend talk

rubriektitel test

Résultats Tu as fait le compte? Alors, regarde ci-dessous à quelle série ta vie ressemble le plus:

Tu as plus de

A

How I met Your Mother Comme les héros de cette série, tu as un petit cercle d’amis avec lesquels tu passes le plus clair de ton temps. Pour toi, en effet, amitié rime avec solidité et il ne te viendrait donc pas à l’esprit de commencer à aller papillonner dans d’autres groupes d’amis. Ta vie se résume ainsi facilement: il te suffit d’être entouré par les gens que tu aimes et qui t’aiment pour être heureux. Attention cependant à ne pas trop vous isoler du reste des étudiants.

Tu as plus de Gossip Girl

www.esl.be

Plus de 20 langues sur les 5 continents ESL élue meilleure agence d’Europe 2010 et 2011 !

B

Tu ferais tout pour être le plus populaire du campus. Et cela commence par une tenue des plus étudiées (vive le bling-bling!), un comportement de diva et quelques croche-pieds aux âmes malintentionnées. Tu raffoles également des potins sur tes petits camarades que tu ne te gênes pas de diffuser à qui le veut. Fais donc attention à ne pas trop cancaner au risque de très vite tomber de ton piédestal.

Tu as plus de

C

Texte Sébastien Daloze

The Big Bang Theory

30

Tu te fous royalement de ce que les autres pensent de toi. Si tu préfères passer tes soirées à chatter, jouer en ligne ou rester devant la télé, tu ne vois pas en quoi cela peut déranger le reste du monde estudiantin. Si bien que tu es très rarement dans les shortlists des grands événements du campus. Attention donc à ne pas passer pour le nerd de service: sors parfois de chez toi!

GUIDO MAGAZINE | JUin~juillet~août 2012

ESL – Bruxelles

ESL – Anvers

t +32 2 203 59 91 Rue du Rouleau 29 1000 Bruxelles

t +32 3 206 22 65 Wolstraat 29 2000 Anvers


Sport body, bits & brains

Jill Boon

Meilleure buteuse de l’équipe nationale de hockey Elle est née avec une crosse dans les mains et ne l’a plus jamais lâchée depuis. Jill Boon, hockeyeuse de 25 ans, a grandi dans un foyer bruxellois où le sport tenait une place centrale. Aujourd’hui, elle s’entraîne dur avec les Red Panthers en vue des prochains Jeux Olympiques. GUIDO profite d’une pause dans son emploi du temps pour lui poser ces quelques questions. GUIDO: Tu t’attendais à une sélection pour les Jeux Olympiques? Jill: Quand on participe à une telle compétition, on espère toujours aller le plus loin possible. Jouer une finale et la gagner, c’est quelque chose de très spécial. Mais, on ne rêve pas d’une médaille aux Jeux, on l’espère plutôt pour 2016. A ce moment-là, une place sur le podium serait géniale, mais on se doit de rester réalistes. Le top-huit serait un super résultat.

GUIDO: Avec un tel agenda, il doit être difficile de continuer ses études? Jill: Après notre qualification, j’ai dû mettre mes études sur le côté, mais je ne les abandonne pas pour autant. J’étudie les langues et la littérature à l’ULB, ce qui est aussi important que mon sport. J’aurai en effet besoin de ce diplôme, car nous ne sommes pas rémunérées pour notre sport.

JUin~juillet~août 2012

| GUIDO MAGAZINE

Texte Jolien Van Roelenbosch

GUIDO: Le hockey n’est pas un sport de fillettes. C’est parfois violent sur le terrain? Jill: Je joue en attaque et nous changeons toutes les six minutes. Ce sont donc six minutes intenses. C’est difficile pour le corps, même si on réussit à éviter les blessures. Au plus tu joues, au mieux tu arrives à manier ta crosse

«Nous jouons uniquement par passion, c’est ça qui est beau dans ce sport»

GUIDO: Une équipe composée de femmes, cela n’engendre-t-il pas des problèmes? Jill: Beaucoup de gens me posent cette question. (rires) Nous sommes dix-huit et ce n’est pas toujours facile, mais on y arrive quand même. Nous sommes une bande de copines, on se voit en-dehors du hockey et on part même parfois ensemble en vacances. Quand on a un but commun tel que les Jeux Olympiques, il n’y a pas de place pour les disputes. Que le groupe soit composé d’un mélange de francophones et de néerlandophones n’est pas non plus un problème en soi. Nos coachs sont parfaitement bilingues et entre nous, cela dépend de la langue la plus facile pour les deux joueuses qui veulent communiquer. On ne se pose même plus la question. On papote beaucoup. Notre coach ne comprend pas toujours pourquoi on parle autant, mais il voit que nous nous amusons, ce qui rend l’atmosphère plus légère. Cela fait aussi une différence sur le terrain. Si tu dois te battre pour gagner un match, cela aide qu’une amie soit à tes côtés pour t’aider.

Photos Xavier Piron

GUIDO: Le hockey n’est pas très populaire en Belgique. Comment ce sport s’est-il imposé à toi? Jill: Toute ma famille joue au hockey, je leur ai donc emboîté le pas. Il y a vingt-cinq ans, c’était la seule manière de faire connaissance avec ce sport alors qu’actuellement, il y a de plus en plus de personnes qui deviennent membres par eux-mêmes. Lors de la qualification des hommes en 2008, il y a eu un énorme boom dans les inscriptions. J’espère que notre participation aura le même effet.

et au moins tu te blesses. Notre compétition est également plus intense que pour les autres sports, comme le football où ils n’ont un match que tous les trois ou cinq jours. Quand on joue au niveau international, on est pratiquement chaque jour sur le terrain, de cinq à six fois par semaine. En une année, si on compte les stages, on joue certainement plus de quarante matches.

GUIDO: Sérieusement? Il est donc impossible de faire du hockey son métier? Jill: Pour le moment, ce n’est pas possible en ce qui concerne la compétition féminine. Les hommes ont le statut professionnel, mais ce n’est pas pour ça qu’ils peuvent s’arrêter après dix ans et vivre de leurs rentes. En ce qui concerne l’équipe nationale, nous recevons une petite compensation, comparable à de l’argent de poche. C’est ça qui est beau, nous jouons uniquement par passion. Les Jeux Olympiques sont une bonne motivation pour continuer. Quand on décroche de tels résultats, ça nous donne un boost d’énergie. J’ai aussi beaucoup de chance avec l’équipe. Ce sont toutes des personnes sympathiques, ce qui rend les choses nettement plus faciles.

31


Contre les préjugés sur la

pilule!

body, bits & brains

Les vacances d’été pointent le bout du nez et rien n’est mieux pour déstresser en cette période d’examens que de planifier les deux mois à venir remplis de fêtes et de soleil. Afin de vous préparer aux grands amours de vacances, on a consulté le centre de planning familial qui a éclairci quelques malentendus et préjugés sur la pilule!

GUIDO: Qui peut venir dans un centre de planning familial? Mme Cueppens: Les centres sont spécialisés dans la formation sexuelle et affective des jeunes. C’est ouvert à tous les publics, mais les anima-

tions ciblent un public de jeunes, surtout de jeunes filles. GUIDO: Combien coûte une visite au centre? Mme Cueppens: Dans le centre, on accueille les jeunes et on les informe gratuitement. S’ils veulent une consultation chez le médecin, ils doivent payer. Cependant, on ne leur fait pas payer le prix plein comme chez le médecin de famille: on utilise le système du tiers payant. C’est-à-dire que sur présentation de leur carte SIS, on ne leur demande que la partie que la mutuelle ne rembourse pas. La visite chez le médecin ne leur coûte alors que quelques euros, et les parents ne doivent pas savoir que leur enfant est passé chez nous. C’est d’ailleurs pour cela que beaucoup de filles viennent chez

nous, parce qu’elles ont peur de l’absence de confidentialité chez le médecin de famille qui voit aussi les parents. GUIDO: Est-ce que vous accueillez beaucoup de jeunes filles en demande de contraception? Mme Cueppens: Oui, c’est notre plus grand public. GUIDO: On dit que les jeunes sont de plus en plus précoces. Est-ce que cela se confirme dans la demande de contraception? Mme Cueppens: On dit que les jeunes sont de plus en plus précoces, mais en vérité, l’âge moyen du premier rapport sexuel est plutôt stable ces dernières années et se trouve toujours aux alentours de 17 ans. Cependant, on reçoit aussi des filles majeures qui n’ont encore jamais pris la pilule.

Sais-tu… … Tu prends déjà la pilule? Sais-tu qu’il existe des pilules génériques d’aussi bonne qualité et beaucoup moins chères? … qu’il existe des pilules complètement gratuites jusqu’à 21 ans? … qu’on ne grossit pas forcément en prenant la pilule? … que les hormones utilisées dans la viande ne sont pas les mêmes que celles dans la pilule? … que le médecin – secret professionnel oblige - ne dira rien de ta visite à tes parents? … que la pilule du lendemain est complètement gratuite au centre de planning familial? … que tu ne dois payer que la partie non-remboursée par la mutuelle lors d’une visite chez le médecin du centre de planning familial? Plus d’informations sur www.planning-familial.be

32

GUIDO MAGAZINE | JUin~juillet~août 2012


Oubli de plusieurs comprimés dans 1 plaquette

consultez votre médecin

oui dans la semaine 1

rapports sexuels au cours de la semaine précédant l’oubli?

body, bits & brains

Zut, j’ai oublié une pilule! Que faire?

non

Si tu n’as oublié qu’une pilule, tu ne risques pas forcément de tomber enceinte. Quelques petites règles:

• prenez le comprimé • utilisez une méthode contraceptive de barrière (préservatif) pendant les 7 jours • finissez la plaquette Oubli d’1 seul comprimé (plus de 12h de retard)

dans la semaine 2

• prenez le comprimé oublié • finissez la plaquette • supprimez la semaine d’interruption sans comprimés • commencez aussitôt la plaquette suivante

dans la semaine 3 Attention! Ce schéma s’applique pour les pilules dont la plaquette contient 21 comprimés. GUIDO: Est-ce que les jeunes filles ont beaucoup de préjugés sur la pilule? Mme Cueppens: Oui, le plus gros préjugé étant que la pilule ferait grossir. On ressent également une plus grande précaution vis-à-vis de la pilule quand les médias publient des échos négatifs sur la contraception hormonale. On ressent chez les jeunes filles une demande de contraception plus naturelle. GUIDO: De quel genre de contraception s’agit-il alors? Mme Cueppens: Le seul moyen fiable de contraception naturelle est toujours l’abstinence, ce qui ne convient évidemment pas aux jeunes qui veulent entamer une relation sexuelle et affective. Les méthodes de calendrier et autres sont non seulement peu fiables, mais également déconseillées aux jeunes qui ne connaissent pas encore bien leur corps. La pilule reste la méthode à laquelle on pense d’emblée pour les jeunes filles. GUIDO: Comment se déroule la prescription, estce que vous avez une pilule de premier choix? Mme Cueppens: Non, nous n’avons pas de protocole là-dessus. Le médecin évalue sa patiente individuellement et tient compte des antécédents médicaux et des habitudes de la personne. On essaye toujours de prescrire la pilule la moins chère, et de préférence une pilule gratuite. GUIDO: Il parait que la pilule est gratuite pour les filles en dessous de 21 ans? Mme Cueppens: Oui, en effet. Plusieurs pilules sont intégralement remboursées par l’INAMI,

• prenez le comprimé oublié et • finissez la plaquette

et la déduction se fait immédiatement sur preuve de la carte SIS, donc il ne faut rien payer. Au centre de planning familial, nous avons un large choix de pilules adaptées aux besoins de chacune. Quand les filles viennent pour la première fois, ou qu’elles veulent reprendre la pilule après un échec, on leur donne gratuitement ici. Quand les filles ont plus de 21 ans, cette même pilule ne leur coûte que quelques euros par mois, et certaines mutuelles remboursent encore une partie du prix au-delà des 21 ans. GUIDO: Est-ce que beaucoup de filles viennent chercher ou demander la pilule du lendemain dans le centre? Mme Cueppens: Oui, on reçoit beaucoup de jeunes filles en demande de cette solution d’urgence. Elles peuvent également aller la chercher en pharmacie sans prescription mais doivent alors la payer. Si elles veulent une pilule du lendemain gratuite, elles doivent soit avoir une prescription du médecin, soit venir la chercher au centre. Quand elles viennent la chercher au centre, on leur offre également un accueil et des informations sur la pilule en question et les moyens de contraception à utiliser après. On favorise cette méthode, car cette pilule du lendemain doit rester une solution d’urgence, et non pas devenir une habitude. On espère, par notre accueil, empêcher que cela se reproduise. GUIDO: Vous travaillez beaucoup autour de l’éducation sexuelle et affective et l’information

ou • arrètez immédiatement la plaquette en cours • commencez la période d’interruption (pas plus de 7 jours, en comptant le jour de l’oubli) • puis commencez la plaquette suivante

des jeunes. Est-ce que vous avez de nouvelles campagnes à l’horizon? Mme Cueppens: Oui, en septembre, on démarre une nouvelle campagne qui sera présente dans les réseaux d’affichage et dans plusieurs médias, notamment le Métro (journal gratuit des transports en communs). On veut bien informer les jeunes sur ce qu’on a à leur offrir. Retrouve toutes les informations du centre de planning familial sur leur site www.planningfamilial.be et cherche le centre le plus proche où tu pourras te faire aider en toute discrétion et sans devoir casser ta tirelire. JUin~juillet~août 2012

| GUIDO MAGAZINE

33


body, bits & brains

pimp up your love life

Tamise les lumières, ravive ta flamme, laisse une petite musique d’ambiance se glisser dans tes oreilles et ouvre une bonne huile de massage car Da Love Professor is in da house! Il saura satisfaire tout le monde: des plus timides aux plus aventuriers… Tu as des problèmes de cœur? Demande alors conseil au Love Professor. He will pimp up your love life.

Cher Love Professor,

Yuppie

Pourriez-vous nous en dire plus sur les érections des mamelons ainsi que la cause et la signification de celles-ci?

Da Love Professor

Les mamelons raides - la contraction des muscles des mamelons et de l’aréole - ne sont pas toujours des signaux sexuels. Une érection des tétons peut être la conséquence d’excitation ou de stimulation, mais aussi bien du froid ou du frottement des textiles.

Bonjour Love Professor,

Les hippies sont-elles plus faciles que les autres filles? En effet, elles ne portent jamais de soutien-gorge ni même de bas en hiver… Da Love Professor

Et grâce à leur extraordinaire toison pubienne, elles n’ont même pas besoin de sous-vêtements!

Cher Love Professor,

Hey Love Professor,

Jean

Je suis plutôt timide et j’ai du mal à m’y retrouver dans les gay chatrooms sur Internet. On m’a en effet plusieurs fois demandé si j’étais partant pour un ‘39’. J’ai d’abord pensé qu’ils se trompaient et voulaient parler de ‘69’, mais apparemment ils insistent sur le ‘39’. Que veulent-ils me dire? Da Love Professor

Oublie les chiffres et essaie de voir ce que cela représente. Le 3 représente une paire de fesses et le 9, un homme qui lèche. Tu en sais maintenant assez, je suppose? 34

GUIDO MAGAZINE | JUin~juillet~août 2012

Seb

Cher Love Professor,

Miranda

J’ai récemment entendu parler du terme acousticophile. Pourriez-vous m’expliquer ce que signifie ce drôle de mot?

Da Love Professor

Pas de problème, Miranda, je suis là pour ça. Un acousticophile est une personne sexuellement excitée par les sons. Cela peut aussi bien concerner les halètements, les gémissements que les gros mots, une certaine musique ou le fait de parler une certaine langue.

Tina

Ma grande sœur a reçu des Boules de Geisha lors de son enterrement de vie de jeune fille. Elle n’a pas voulu m’expliquer ce que c’était, mais vu la lueur dans ses yeux, je me doute bien que c’est quelque chose de très spécial. Les Boules de Geisha sont deux boules en métal (ou en plastique, pour les paires bon marché) reliées entre elles et contenant un petit poids. Elles sont insérées dans le vagin, si bien que chaque mouvement y cause des vibrations excitantes. Cette lueur dans ses yeux veut certainement dire qu’elle les portait au moment où tu lui as posé la question… Da Love Professor

Tu as une question pour The Love Professor? Envoie un mail à redaction@guido.be


trend talk

Festival Fever

1

3 2

5

7

4 8 6 9 10

12

11 Sac-frigo 5,6 litres 8,50 euros (Hema) Etui pour appareil photo à partir de 25,95 euros (Ortlieb) Tente Track 59,99 euros (Coleman) Grill 3-en-1 99,99 euros (Campingaz)

5 Huile protectrice SPF 30, enrichie au Monoï de Tahiti 9,95 euros (Kruidvat) et lait protecteur Bio SPF 30n enrichi au beurre de Karité 12,90 euros (Kruidvat) 6 Vaporisateur 2,59 euros pour 50 ml (Evian)

7 8 9

Sac de couchage 159,95 euros (Columbia) Sac à dos pour elle 55 euros, sac à dos pour lui 80 euros (Dakine) Lunettes de soleil 149 euros (Ray-Ban)

10 Lingettes exfoliantes démaquillantes 3-en-1 4,09 euros pour 20 lingettes (Nivea) 11 Bottes 129 euros (Hunter) 12 Chaise de camping 9,99 euros – (Casa)

JUin~juillet~août 2012

| GUIDO MAGAZINE

Sélection Sofie Van Rossom

1 2 3 4

35


Trend Talk

trends

4 1

3 2

8

6

5

7

12

10 11

Sélection Sofie Van Rossom

9

36

1 Housse de couette une personne 19,95 euros (Ikea) 2 Machine à crème glacée 19,99 euros (Casa) 3 Rafraîchisseur à vin 19,99 euros, support 9,99 euros (Casa)

GUIDO MAGAZINE | JUin~juillet~août 2012

4 Set à cocktails 25 euros (Casa) 5 Fauteuil avec coussin 39,95 euros (Ikea) 6 Lampe de bureau 14,95 euros (Ikea) 7 Tapis rayé 24,95 euros, tapis bicolore 9,99 euros (Ikea)

8 Barbecue 149 euros (www.ikonseries. com) 9 Pots pour cultiver des petits légumes, fleurs ou herbes 5,25 euros (Hema) 10 Boîte de rangement/Poubelle 24,50 euros sans les frais d’envoi (www.lolalifelines.be)

11 Brosse de toilette 35 euros sans les frais d’envoi (www.lolalifelines.be) 12 Nappe imperméable à partir de 20 euros (Mistral Home)


Dr Jos

Les cocktails par Dr Jos

Texte René Van Caesbroeck

body, bits & brains

Pas de chance pour nous, car une averse subite nous chasse de la terrasse et nous oblige à nous réfugier dans le café où règne une atmosphère stérile mâtinée de musique lounge, ce qui trahit un gérant bloqué en plein milieu des nineties. Le docteur parcourt la carte des boissons, non sans réprimer un froncement de sourcils. Celle-ci est en

38

La serveuse, copieusement maquillée et bien ancrée dans la quarantaine, vient prendre la commande. «La Westmalle est la seule Trappiste que vous proposez?» demande le docteur. «Non monsieur, on a aussi de la Leffe, la Tripel Karmeliet, la Grimbergen...» Dr Jos l’interrompt d’un geste courtois de la main. «C’est bon madame. Deux Triples de Westmalle s’il vous plait.» Dr Jos: (énervé, étudie la carte des cocktails remplie d’images de boissons colorées) On n’y peut rien hein si les serveuses ne savent pas faire la différence entre la Trappiste et la bière d’abbaye. Mais c’est son métier, putain. Imagine que je ne connaisse pas la différence entre l’aspirine et la morphine, le scandale que cela produirait. (soupire) Et c’est quoi ce bordel? Caipirinha et Mojito, je connais mais Screaming Orgasm? Pink Pussycat? Electric Smurf? Eternal Fire Storm? Les gens commandent vraiment de tels trucs? GUIDO: Plus que vous ne le croyez, docteur. Les cocktails sont à la mode et je vais vous expliquer pourquoi. Les prix d’une pinte ou d’un verre de vin ordinaire ont drastiquement augmenté ces dernières années. Beaucoup de gens préfèrent ainsi commander quelque chose de spécial. Un beau cocktail par exemple. Dr Jos: (hausse les épaules) Bien leur en fasse, mais toutes ces couleurs me font plutôt penser à du bonbon. Tu connais mon point de vue sur l’alcool. Boire un verre GUIDO MAGAZINE | JUin~juillet~août 2012

de temps en temps avec des potes, c’est tout sauf dangereux. Au contraire même. Et selon la littérature scientifique, il semble de plus en plus que c’est valable pour n’importe quelle boisson. Vin, bière, alcool fort, ça ne peut pas faire de mal, tant que tu n’exagères pas. GUIDO: Les cocktails sont donc également inoffensifs? Dr Jos: (hésite) Eh bien, je ne peux pas vraiment te donner une réponse univoque. Je n’ai aucune idée des ingrédients qui sont mixés dans un... (prend la carte) Lava Flow ou un Buttery Nipple. Le problème n’est pas l’alcool, mais plutôt tout ce que tu ajoutes à la boisson. Il est impossible

effet pratiquement exclusivement constituée de cocktails. «J’espère qu’ils ont aussi de la Trappiste,» grommelle-t-il tout en arrêtant son index sur la page des bières. «Aah, de la Triple de Westmalle. On est sauvés, Van Caesbroeck!»

pulaires, sont plus alarmantes. Comme le gin-tonic, un classique qui remonte à l’époque coloniale; il était alors utilisé pour la quinine contenue dans le tonic, en tant que remède contre la malaria. Eh bien, des études ont démontré que le fait de boire du gin-tonic peut causer de l’hypoglycémie, un manque de sucre dans le sang. Ce qui peut entrainer une perte de connaissance, un danger doublé au volant d’une voiture. Selon la même étude, il semblerait que l’hypoglycémie ne se produise pas après l’ingestion de tonic seul, ni de gin pur. Le problème se situe donc dans le mélange. GUIDO: Voici nos Trappistes, docteur.

«Ajoute une energy drink à ton cocktail et ta gueule de bois sera deux fois plus intense» de savoir à l’avance quel sera le résultat de l’interaction entre les différents ingrédients, et cela me contrarie en tant que docteur. GUIDO: Cela me fait penser à l’histoire du Baileys, la boisson qui se solidifie si on y ajoute du tonic. Une pierre dans l’estomac! Dr Jos: (secoue la tête) C’est une légende urbaine. La réaction est en effet spectaculaire si tu réalises l’expérience sur la table de la cuisine, mais c’est différent dans l’estomac. L’expérience oublie de tenir en compte le taux d’acidité de l’estomac. Non, ce ne sont que des conneries. Pourtant, d’autres combinaisons, encore plus po-

Dr Jos: (prend la bouteille) Voilà, au moins, on sait ce que l’on boit: (lit les ingrédients) eau, malt, sucre, levure et houblon. Pas besoin de plus, c’est déjà un délice en tant que tel. Dis, est-ce que tu sais quand a explosé cette mode des cocktails? GUIDO: Dans les années nonante? Dr Jos: Mais non, dans les années trente en Amérique, pendant la Prohibition. A l’époque, l’alcool étant interdite à la vente, la population a commencé à faire des stocks dans leur baignoire. Un liquide imbuvable, auquel ils ajoutaient donc du sucre et des boissons fraîches pour pouvoir le

consommer. Les cocktails faits maison étaient nés. GUIDO: Que pensez-vous des cocktails réalisés à partir d’energy drinks? Dr Jos: Vodka-Red Bull et consorts? ça me fait gentiment marrer que ce mélange figure sur la carte de tous les cafés étudiants alors qu’il est stipulé sur les canettes de Red Bull que leur produit est déconseillé avec de l’alcool. A juste titre, car les composants actifs des boissons énergétiques masquent l’effet de l’alcool. En d’autres mots: tu n’as pas l’impression d’être saoul alors que tu es bien entamé. GUIDO: Et si on boit du café pour dégriser? Dr Jos: Ce n’est pas la même chose, car les boissons énergisantes contiennent, en plus de la caféine, d’autres ingrédients actifs, comme la taurine. Et en haute concentration. Ce qui me donne l’opportunité de démystifier une autre légende urbaine: que la taurine serait un extrait de couilles de taureau. (rire gras) Désolé, mais ce n’est pas le cas. La taurine est extraite de la bile des taureaux. C’est tout de suite moins excitant, hein? Et ce n’est pas non plus inoffensif, ce bidule. Si tu en prends en surdose, tu risques une sévère insuffisance rénale. GUIDO: (dégoûté) Dr Jos: Encore une remarque au sujet des cocktails à base d’energy drinks: elles décuplent l’effet de la gueule de bois. Tu sais que les gueules de bois sont souvent le


allergiques, ce qui peut causer des réactions terribles. Mais je l’admets, cela n’a pas grandchose à avoir avec les cocktails. Le carmin est aussi bien utilisé dans les yaourts au goût de myrtille ou d’autres trucs du genre. GUIDO: Conclusion: attention aux cocktails? Dr Jos: Il faut rester raisonnable. Il n’est en effet pas toujours possible de savoir ce que l’on boit. En fait, toutes les nouvelles recettes de cocktails devraient d’abord être soumises à l’Agence fédérale pour la sécurité de la chaine alimentaire avant de pouvoir être vendues. Il faut aussi redoubler de prudence avec les flaming drinks, ces shots auxquels on met le feu sur le bar. Si le serveur fait preuve de maladresse, tu peux rapidement être assailli par un jet de flamme et faire la une des journaux en tant que deuxième personne à recevoir une transplantation de visage en Belgique. (rires) Cela vaut-il vraiment le coup? Donne-moi plutôt une bonne Trappiste.

JUin~juillet~août 2012

| GUIDO MAGAZINE

Texte René Van Caesbroeck

résultat de déshydratation. L’alcool a un effet déshydratant et double donc l’effet de la gueule de bois. Tu sais pourquoi les cartes proposent davantage de vodka-Red Bull que de whisky-Red Bull? La règle est la suivante: au plus l’alcool est clair, au moins la gueule de bois sera intense. Bien que je préfère nettement le whisky à la vodka, mais c’est une autre histoire. GUIDO: Qu’en est-il des sodas en tant qu’ingrédients de cocktails? Dr Jos: Le dioxyde de carbone contenu dans les sodas facilite l’absorption de l’alcool. En plus, tu seras plus vite bourré si tu utilises des sodas light dans ton cocktail. C’est dû au temps prolongé passé par les boissons light dans l’estomac, par rapport aux boissons sucrées. Pour conclure, je souhaiterais mettre les lecteurs en garde contre un autre classique, le Campari-orange. Le Campari est coloré à l’aide du carmin, un colorant rouge produit par des coléoptères. Certaines personnes y sont

Meyer e.a., Gin tonic revisited, Trop-Med-Int-Health., dec. 2004 Lindgren e.a., Curiosity killed the cocktail? Curiosity, sensation seeking, and alcohol-related problems in college women, Addict-Behav., mai 2010 Hammond e.a., Cocktail paralysis, Am-J-Med., oct. 2009 Oteri e.a., Intake of energy drinks in association with alcoholic beverages in a cohort of students of the School of Medicine of the University of Messina, Alcohol-ClinExp-Res., okt. 2007 Still e.a., An unusual mechanism of burn injury due to flaming drinks, Am-Surg., mrt. 1997 Thomson e.a., Lime dermatitis form gin and tonic with a twist of lime, Contact-Dermatitis., feb. 2007 Flanagan e.a., Gin and tonic and reactive hypoglycaemia: what is important - the gin, the tonic, or both?, J-ClinEndorinol-Metab., mrt. 1998 O’Keefe e.a., Lunchtime gin and tonic a cause of reactive hypoglycaemia, Lancet, jun. 1977 Schöffl e.a., Vodka energy: too much for the adolescent nephron?, Pediatrics, jul. 2011 Howland e.a., The acute effects of caffeinated versus noncaffeinated alcoholic beverage on driving performance and attention/reaction time, Addiction, feb. 2011 Rohsenow e.a., Intoxication with bourbon versus vodka: effects on hangover, sleep, and next-day neurocognitive performance in young adults, Alcohol-Clin-Exp-Res., mrt. 2010 Roberts e.a., Alcohol concentration and carbonation of drinks: the effect on blood alcohol levels, J-Forensic-LegMed., okt. 2007 Wu e.a., Artificially sweetened versus regular mixers increase gastric emptying and alcohol absorption, Am-JMed., sep. 2006 Kägi e.a., Campari-Orange anaphylaxis due to carmine allergy, Addiction, jul. 2010 Munro e.a., ‘An unacceptable risk’: the problem of alcoholic milk, Drug-Alcohol-Rev., sep. 2004 Metzner e.a., The impact of alcopops on adolescent drinking: a literature review, Alcohol-Alcohol., mrt-apr. 2008

body, bits & brains

Dr Jos recommande la lecture des ouvrages suivants:

39


CONCOURS

nos prix à gagner Guido sort les minijupes, les gros muscles, et évidemment...

Ses concours Gagne 5 smartphones Samsung Galaxy S III Ce portable dernier cri a tout pour plaire: un processeur extrêmement puissant, un écran d’une qualité d’image rarement vue (1280 x 720) et un appareil-photo de 8 megapixels. Ils viennent justement d’arriver dans nos rayons et Base en a déjà réservé 5 exemplaires. Un pour toi, peut-être?

Gagne des haut-parleurs design et élégants et une webcam Hercules Ladies, it’s time to glam up your computer! Les haut-parleurs XPS Diamond t’offrent une qualité audio jamais vue sous la forme d’une jolie perle noire. Ceux qui sont fans des tendances design minimalistes apprécieront sans nul doute le XPS 101 speakersystem, dont on a également un exemplaire à vous offrir. Et en tant que cerise sur le gâteau, on a encore une webcam ultramoderne à gagner.

40

GUIDO MAGAZINE | JUin~juillet~août 2012

Gagne 2 trolleys GUIDO exclusifs Tu détestes remettre ta valise ou ton sac à dos quand tu pars en voyage? Alors tu n’es certainement pas fan non plus de devoir attendre et de voir défiler quelques dizaines de valises sur le tapis roulant avant de pouvoir récupérer la tienne. Deux gagnants n’auront désormais plus ce problème, car ces trolleys rentrent dans la catégorie bagage à main. Bon voyage!


CONCOURS

Gagne 5 caméras de sport imperméables de Lenco Oublie ton appareil-photo, car les plus beaux moments sont à enregistrer avec mouvement, texte et ambiance. Pour ce faire, GUIDO a préparé 5 caméras de sport imperméables de Lenco, afin de vous faire passer des vacances inoubliables. Les caméras sont imperméables jusqu’à 3 mètres de profondeur, faciles à monter sur un casque et comportent un écran tactile pratique et quelques puissantes ventouses. Un objet immanquable dans la trousse des plus aventuriers.

Gagne une trousse de survie pour festivals de Jack Wolfskin Un sac de couchage d’été douillet et léger comme une plume qui peut également servir de couverture grâce à une fermeture éclair spéciale, une tente solide et facile à monter pour 2 à 3 personnes… Que veux-tu de plus pour survivre à l’été festivalesque 2012? GUIDO fera le bonheur d’un étudiant en lui offrant ce petit kit pratique.

Gagne 4 tapis de sol GUIDO Tu vides ton compte épargne jusqu’au dernier sou pour pouvoir dormir sur le terrain du festival, mais il suffit d’une nuit pour avoir le dos en compote? On sait ce qu’il te faut: un tapis de sol qui est un peu plus épais que les exemplaires classiques, et donc beaucoup plus confortable, tout en restant pratique à transporter. Viens vite chercher ton exemplaire made by GUIDO pour un festival plus que réussi.

Gagne 5 x 2 tickets pour Walibi

260

Une petite virée en bateau sur la Radja River, un petit tour de plaisir sur le Calamity Mine, des plongeons inattendus sur le Splash et une chute terrifiante sur le Dalton… Une entrée gratuite à Walibi motiverait des milliers d’étudiants à prendre leur vélo jusqu’à Wavre, 26 01 mais chez nous, 5 8 tout ce qu’il faut faire, c’est participer et gagner. 260

158

158

25

47

26

01

58

142 547

Gagne 10 lots DVD de Men in Black I et II

547

47

Si Londres est absolument ton cup of tea, mais que vous n’avez jamais eu l’occasion d’aller plus loin que le Big Ben et Buckingham Palace, alors ‘100 x Londres’ est ce qu’il vous faut. Le guide de voyage comporte tous les must-see’s et must-do’s et un plan de la ville détachable et très pratique. Ce guide de voyage existe également pour Amsterdam et Paris. Nous avons dix exemplaires de chaque destination à offrir.

142

25

Gagne 10 guides de voyages de 100 x Londres, Paris ou Amsterdam

14

Nos dix ans d’attente prennent fin, car le voici enfin: Men in Black III. Les agents J (Will Smith) et K (Tommy Lee Jones) ont besoin de toute leur grande artillerie pour exterminer des aliens qui se sont mêlés aux humains. Les connaisseurs ont adoré, et chez GUIDO, on a sorti les Men in Black I et II du grenier pour ceux qui veulent se faire un petit marathon ou savourer encore une fois les précédents.

14

Gagne 10 x 2 tickets pour un film au choix Quelque chose à te faire pardonner? Besoin d’une petite sortie pendant le blocus? Avec ces tickets de cinéma, c’est toi qui choisis le film! Action avec Ryan Reynolds, Fou rires avec Sacha Baron Cohen, câlins et romantisme avec The Vow, talent belge avec Matthias Schoenaerts, ou bien encore tout à fait autre chose.

JUin~juillet~août 2012

| GUIDO MAGAZINE

41


TREND TALK

ZAP SHOPPEZ MALIN! A l’heure actuelle, il est de plus en plus difficile de se passer d’un smartphone. Et c’est encore plus le cas depuis la création de l’application myShopi. Celle-ci te permet en effet de créer ta liste de courses sur mesure (tu choisis les quantités, le nombre ou même le poids) afin de faciliter ta visite au supermarché. Désormais, cette application s’est aussi dotée de bons de réduction afin de shopper encore plus malin! Et ce n’est pas tout: grâce à la collaboration avec des sites de recettes, il te suffit de cliquer sur ta recette préférée pour que tous les ingrédients de celle-ci se retrouvent sur ta liste de courses! Pratique, non? Infos: www.myshopi.be

Citation du mois UN STYLO POUR SMARTPHONES Pour beaucoup d’entre vous, le stylo est devenu complètement futile et obsolète. A l’époque des iPad, des smartphones ou de l’omniprésence d’Internet, la plupart des étudiants ont ainsi déposé les armes (stylos, crayons et autres bics) pour leur préférer clavier, écran tactile ou stylet. Stabilo a bien pris note de cette évolution et propose aux étudiants modernes un stylo deux-en-un. Traditionnel avec son encre bleue rechargeable et sa pointe à 0,5 mm d’épaisseur, mais également dans l’air du temps grâce à son embout tactile qui ne laisse aucune trace de doigt sur les écrans des téléphones portables ou autres smartphones. Un beau mariage donc entre l’ancien et le nouveau. Infos: www.stabilo.be

Texte SD xxxxxxx Photos xxx

UN BALISTO TOUT EN FRAISE

42

Pour le printemps, la marque de chocolat Balisto a décidé de titiller nos papilles en ajoutant une nouvelle saveur en édition limitée à son assortiment. Le Balisto Strawberry est un délicieux biscuit croquant aux céréales enrobé d’une fine couche de chocolat avec un fourrage de yaourt et de fraises. Pour les Belges, grands amateurs de fraises devant l’éternel, gageons que cette édition limitée risque de récolter un franc succès. Infos: www.mars.com

GUIDO MAGAZINE | JUIN~JUILLET~AOÛT 2012

«J’ÉTAIS AFFALÉE PAR TERRE AVEC LA PLUS GROSSE GUEULE DE BOIS DE MA VIE QUAND J’AI APPRIS QUE MON ALBUM ÉTAIT NUMÉRO UN». Florence (+ the Machine) a de drôles de façons de fêter sa jeune célébrité.


TREND TALK

UN CASSE-TÊTE DIABOLIQUE Entre deux séances de bloque, tu penses que t’affaler devant la télé ou checker ton profil Facebook fait le plus grand bien à ton cerveau? C’est peut-être possible, mais pourquoi ne pas continuer à le mettre à contribution pendant tes pauses et ainsi le faire tourner à plein régime dès que tu replonges le nez dans tes syllabus? C’est ce que te propose GrooveTube, un casse-tête original, diabolique à souhait. Le but du jeu est on ne peut plus simple tout en étant une véritable torture pour tes méninges. En effet, il te suffit de retirer l’anneau de sa baguette, en suivant un labyrinthe intégré qu’il ne t’est pas possible de voir de tes propres yeux. Des heures de folie pure t’attendent donc, avec six niveaux de difficulté à la clé.

Cela fait maintenant quelques années que les célèbres barres chocolatées Mars et Snickers ont également envahi les rayons des surgelés. Et avec quel succès! Pourtant, les célèbres marques ne s’arrêtent pas en si bon chemin et proposent deux nouveautés pour se rafraîchir lors des beaux jours de cet été. En premier lieu, on pointera les nouveaux formats mini proposés par Snickers et Mars, pour les petites faims. Enfin, la saveur innovante et irrésistible du Mars Ice Cream Caramel Beurre Salé risque bien d’en faire fondre plus d’un!

Infos: www.spinmaster.com

Infos: www.mars.be

DES NOUVEAUTÉS AU RAYON DES BARRES GLACÉES

UNE BLANCHE ROSÉE SANS ALCOOL

Infos: www.hoegaarden.com

JUIN~JUILLET~AOÛT 2012

| GUIDO MAGAZINE

Texte Textexxxx SD

Infos: www.campingaz.com

LES BARBECUES SONT DE SORTIE!

Photos xxx

Dès les premiers rayons de soleil, les barbecues fleurissent çà et là sur les campus du pays, que ce soit pour fêter l’arrivée de l’été, la fin du blocus ou pour une quelconque autre occasion de se réunir autour d’un bon feu. Et cet été, les merguez seront cuites avec style, grâce aux nouveaux barbecues hyper colorés et sympas proposés par Buck. Si l’allumage du barbecue n’a jamais réellement fait partie de tes talents, c’est vers la nouvelle gamme de Campingaz qu’il faudra te tourner: réchauds à un ou deux brûleurs, grill sur pied ou cuiseur vertical pour brochettes. Le matériel idéal pour partir à l’aventure dès le mois de juillet.

Récemment, on pointait l’expérience d’un cercle d’étudiants ayant prouvé que la fête était aussi folle sans alcool. Si tu veux te régaler d’une bière fraîche et fruitée pendant le blocus sans pour autant faire les frais d’une gueule de bois lamentable devant tes syllabus le lendemain, choisis les versions sans alcool de la Blanche de Hoegaarden. Que tu la préfères nature ou Rosée (au goût de framboise), tu seras certainement conquis par son pouvoir rafraîchissant et détonant.

43


TREND TALK

ZAP

Citation du mois «JE NE L’AI JAMAIS NIÉ, J’AIME AUTANT LES MECS QUE LES FILLES». Jessie J (cet été au festival Couleur Café) a récemment confirmé qu’elle était bisexuelle.

LA M-BALL EST DE RETOUR! Cet été encore, la M-Ball fera tourner les têtes des adeptes du ballon… pas tout-à-fait rond! En effet, cette balle en forme de cacahuète rebondit à sa guise et rend ainsi les parties de foot plus déjantées que jamais. En surfant sur la page Facebook de la marque, tu peux même participer à un petit jeu pour tenter de gagner ta propre M-Ball ou regarder les exploits du footballeur freestyle belge Bart Lauwers. Si toute cette activité t’a donné faim, on te donne rendez-vous en magasin où l’édition limitée des M&M’s aux trois couleurs nationales attend les fans des cacahuètes enrobées. Infos: www.facebook.com/mmsbelgium

Texte SD xxxxxxx Photos xxx

DES CACAHUÈTES AUX FINES HERBES

44

UNE BOISSON SENSUELLE ET COQUINE

Une poignée des nouvelles cacahuètes enrobées de Duyvis Oven Roasted et te voici immédiatement emporté vers le Sud de la France! Son nouveau goût Fine Herbs est en effet tellement bien reconstitué qu’il te propulse ailleurs en deux temps trois craquements. Sa combinaison unique d’herbes du sud risque de faire des étincelles lors des apéros ensoleillés entre deux examens oraux ou séances intensives de blocus. C’est sûr, tu vas craquer!

Quoi, une boisson qui t’emmène au septième ciel? Eh bien, oui, c’est désormais possible grâce à la dernière-venue de la famille de Glacéau Vitaminwater. Avec ses trois parfums évocateurs (açai, myrtille et grenade), cette nouvelle boisson titille les sens de ses consommateurs pour leur procurer un plaisir intense et presque pervers. Tout un programme donc. A éviter lors de ton cours de psycho, au risque de faire partager ton orgasme du palais à tout l’auditoire!

Infos: www.duyvis.be

Infos: www.vitaminwater.com

GUIDO MAGAZINE | JUIN~JUILLET~AOÛT 2012


PRÉSENTENT

JEUDI 16 AOÛT

ORNETTE COLEMAN

VOUS ÊTES BIENVENUS AU MUSÉE MIDDELHEIM !

21 h 30 19 h 30 NIGHT OF THE JAZZ GUITARS FEAT. LARRY CORYELL WITH SPECIAL GUEST PHILIP CATHERINE 17 h 30 KRIS DEFOORT TRIO

Jazz Middelheim et le Musée Middelheim collaborent étroitement. Le Musée Middelheim se trouve juste à deux pas des terrains du festival. Le parc du musée a été totalement rénové en 2012 ce qui a résulté en un parc qui vaut vraiment la visite. Si vous disposez d’ un billet de Jazz Middelheim, vous sera offert un paquet surprise! Attendez-vous déjà aux billets d’entrée gratuits pour les autres musées à Anvers.

VENDREDI 17 AOÛT

www.jazzmiddelheim.be/praktisch/musea/ Middelheimlaan 61, 2020 Anvers Entrée gratuite

21 h 30

TOOTS THIELEMANS

QUARTET ‘TOOTS90’ 19 h 30 STEFANO BOLLANI & HAMILTON DE HOLANDA 17 h 30 ERIC VLOEIMANS & HOLLAND BAROQUE SOCIETY: HIGH SPEED OLDTIMER 15 h 30 ARTESIS CONSERVATORIUM

SAMEDI 18 AOÛT

PAOLO CONTE

21 h 30 19 h 30 ZARA MCFARLANE 17 h 30 MIXTUUR

DIMANCHE 19 AOÛT

ABDULLAH IBRAHIM

21 h 30 ‘S EKAYA 19 h 30 AVISHAI COHEN 17 h 30 JEF NEVE “SONS OF THE NEW WORLD” 15 h 30 FLAT EARTH SOCIETY FEAT. ERNST REIJSEGER


Media watch

musique

Dionysos Let’s Bird’N’Roll!

Texte Christophe Thienpont

Un peu plus de quatre ans après La mécanique du cœur, les Français de Dionysos sont de retour avec un nouvel album direct et ludique clairement taillé pour la scène. Alors que son projet de film d’animation 3D ne cesse d’être reporté, Mathias Malzieu, la plume endiablée du groupe, garde en tout cas le moral et ne manque pas de projets.

46

«L’une des forces du groupe, c’est la liberté de ses membres» GUIDO MAGAZINE | JUin~juillet~août 2012

GUIDO: Ce film d’animation en 3D, il est toujours en chantier? Mathias Malzieu: Tout d’abord, il est clair que monter ce film d’animation est un énorme travail. La collaboration avec Luc Besson a été fabuleuse depuis le début, mais nous avons perdu un temps dingue à cause de la faillite du prestataire. Il a déposé le bilan avec tous nos éléments… On a gagné le procès contre cette société, mais cette procédure a duré près de douze mois. Un an pendant lequel nous n’avons pas pu avancer. C’est seulement depuis peu que nous avons récupéré tous les éléments. Normalement, le film devrait sortir en 2013. GUIDO: Et pendant ces quatre années, qu’avezvous tous fait d’autre? Mathias Malzieu: Tout le monde travaille sur d’autres projets. Rico et Stéphan sont actifs dans le groupe Corleone, Mike a produit l’album de Cyrz. Babet a enregistré son second album solo. Pour ma part, j’ai écrit Métamorphose en bord de ciel.


«On est une véritable tribu bordélique»

Au moment de l’écriture, on a fait la bande originale d’un court-métrage. Et puis il y a eu une tournée acoustique en plein milieu, en 2009. On a également travaillé sur la double compilation Dionysos Eats Music avec des inédits, des live, des remixes.

GUIDO: A quel niveau ces projets parallèles renforcent-ils cette cohésion et cette créativité? Mathias Malzieu: Tout d’abord, cela crée une terrible émulation. Et puis, les différents projets

GUIDO: Dionysos, c’est une très grande famille! Mathias Malzieu: Oui, une véritable tribu. C’est un peu bordélique, mais les idées et l’énergie fusent en permanence. Chaque fois que l’on se retrouve, c’est comme si l’on s’était quitté hier.

GUIDO: Avez-vous un projet de film lié à l’album Bird’N’Roll, comme avec La mécanique du cœur? Mathias Malzieu: Une chose à la fois… La priorité actuelle, c’est de défendre ce nouvel album sur scène et bien évidemment de terminer le film La Mécanique du cœur. Luc Besson est très chaud à l’idée de créer un film à partir de Métamorphose en bord de ciel et des compositions de Bird’N’Roll. Lui, il est d’ores et déjà partant. Mais rien n’est fait, et ce serait cette fois avec des acteurs en chair et en os…

JUin~juillet~août 2012

| GUIDO MAGAZINE

Texte Christophe Thienpont

GUIDO: Ouf, comment arrivez-vous à gérer tout cela? Mathias Malzieu: L’une des forces du groupe, c’est la liberté de chacun des membres. Je ne vais pas te cacher qu’au niveau logistique, c’est très compliqué de parvenir à coordonner nos agendas. Cela dit, même si cela peut surprendre, ces nombreux projets parallèles tendent à renforcer la cohésion et la créativité du groupe. Dionysos a dix-neuf ans. Et nous avons le même line-up depuis nos débuts. Ce n’est pas un hasard.

des membres du groupe permettent également de faire de formidables rencontres. On a tous participé plus ou moins activement à l’album de Babet et à celui d’Olivia Ruiz. Babet a joué le rôle de Wendy au théâtre dans Peter Pan. On a rencontré Johanna Hilaire, l’artiste qui joue la Fée Clochette, et elle a bossé sur la chorégraphie des pas du Bird’N’Roll. C’est d’ailleurs elle que tu vois sur la pochette de l’album. Autre exemple de connexion: l’illustratrice avec laquelle j’ai travaillé sur le film La mécanique du cœur a fait la couverture de mon nouveau livre. Et celui qui travaille sur les couleurs du film a fait toutes les illustrations de ma nouvelle pour iPad L’homme Volcan. Pour cette nouvelle, le groupe s’est aussi retrouvé pour faire la musique.

media watch

©©Rod Maurice

GUIDO: Comment pourrais-tu décrire ce septième album? Mathias Malzieu: C’est sans aucun doute l’album le plus direct, simple et rock depuis Western sous la neige. Chaque disque est un peu une réaction par rapport au précédent. Il y a un esprit très rock sixties sur Bird’N’Roll. L’album précédent était beaucoup plus sophistiqué, nettement plus riche au niveau instrumental avec des arrangements symphoniques. Il était également beaucoup plus long et abritait une kyrielle d’invités. Celui-ci est brut, court et intense. Quelque part, ce nouvel album est un retour aux sources du groupe. C’est aussi clairement un album taillé pour la scène. GUIDO: Le spoken word sur Le retour de Jack l’inventeur est certainement l’une des plus belles réussites de Bird’N’Roll… Mathias Malzieu: Je pense aussi. C’est quelque chose que nous n’avions pas fait auparavant et l’une des pistes que l’on va explorer dans l’avenir. J’adore ce côté cinématographique, cette ambiance.

47


Media watch

musique

Roscoe

Un premier album très cinématique qui fait le buzz! Venus de nulle part, les Liégeois de Roscoe font l’objet d’un joli buzz en ce moment avec leur premier album. Rencontre avec Pierre Dumoulin, chanteur et leader du groupe liégeois.

Texte Christophe Thienpont Photo © Kmeron

Pierre Dumoulin: Notre nom a plusieurs origines. C’est tout d’abord un hommage au chanteur de bluegrass Roscoe Holcomb que j’aime particulièrement. Et puis, c’est surtout en référence à la chanson de Roscoe du groupe Midlake, un titre qui fait l’unanimité au sein du groupe… Dès le départ, notre objectif était clair. Nous souhaitions sortir des sentiers battus et offrir une musique où l’émotion était eu rendez-vous. Je pense que ce titre de Midlake y parvient parfaitement. GUIDO: La bio du groupe est pour le moins laconique et on trouve très peu d’infos sur vous en surfant sur le net. C’était une volonté? Pierre Dumoulin: Non, ce n’était pas volontaire. Mais c’est vrai que nous avons été discrets ces dernières années. Bon, une petite présentation s’impose donc. Nous sommes un groupe d’amis de longue date. On a tous un peu moins de trente ans. On a joué ensemble pendant quelques années pour le fun, mais à partir de 2006, on a commencé à composer nos mor-

48

GUIDO MAGAZINE | JUin~juillet~août 2012

ceaux. Grâce à Pure Demo (Pure FM), les choses se sont tout de même sérieusement accélérées. On a changé de line-up (arrivée d’un nouveau batteur) et on a sorti un premier EP 4 titres en 2009. GUIDO: Le son du groupe a tout de même pas mal évolué depuis la sortie de cet EP, non? Pierre Dumoulin: Absolument. Je pense que nous étions très proches du son d’un groupe comme Archive il y a trois ans. Entretemps, nous avons évolué vers quelque chose de plus intimiste, de moins grandiloquent. Personnellement, je pense que nous sommes beaucoup plus difficiles à étiqueter aujourd’hui. GUIDO: Comment naît une chanson de Roscoe? Pierre Dumoulin: C’est un long accouchement... L’un de nous vient avec la base du morceau et après, chacun d’entre nous complète. Avec une ligne de guitare, de basse ou un peu de synthé. Cela va sans doute te surprendre, mais on ne travaille jamais en live, on ne compose jamais en groupe. Il est évident que notre manière de composer est relativement lente, mais cela permet à tout le monde de s’exprimer et cela fait la force du groupe. GUIDO: Vous avez beaucoup bossé pour enregistrer ce premier album… Pierre Dumoulin: C’est le moins que l’on puisse

dire. Trois années de travail. On a eu vingt-cinq morceaux et on y a choisi les dix qui composent Cracks. Chaque membre du groupe a une activité professionnelle à plein temps et c’est évidemment très challenging au niveau des agendas. C’est aussi pour cela que l’album a mis longtemps avant de voir le jour. GUIDO: Cracks est très riche au niveau instrumental. Pierre Dumoulin: C’est un compliment qui me touche et m’amuse à la fois, car nous ne sommes pas de grands musiciens. Il existe des logiciels qui permettent de compenser un manque de technique par de la créativité, et ce serait dommage de s’en priver. Ensuite, on fait également appel à des musiciens extérieurs pour donner plus de couleurs et de textures à nos compositions. GUIDO: Au niveau des textes, c’est toi qui t’y colles? Pierre Dumoulin: C’est moi qui écris les paroles. Je les ai écrites à une période de ma vie où je me posais énormément de questions sur ma manière de vivre et de communiquer avec les autres. Dans mes textes, je dis des choses que je n’oserais probablement jamais dire normalement. Et je me rends compte que cela me fait beaucoup de bien...


3D sound visualisation “Juju” by Wayne Shorter

EN COVOITURAGE AU GENT JAZZ FESTIVAL

5-14

JUILLET 2012

BIJLOKE TICKETS WWW.GENTJAZZ.COM FNAC T: 0900 / 00 600 (0,45 €/min)

5

Jeudi – Special Night

6

Vendredi

JUILLET

JUILLET

7

JUILLET

#GJF12

8

JUILLET

22 h 30 Paco de Lucia 20 h 30 Miguel Zenón Quartet 18 h 30 Igor Gehenot Trio 22 h 30 20 h 30 18 h 30 16 h 30

Jim Hall – Scott Colley Duo Brad Mehldau Trio Gretchen Parlato Ifa y Xango

Samedi 22 h 30 Wayne Shorter Quartet Uitreiking Sabam Jazz Awards 20 h 30 Dave Douglas & Joe Lovano Quintet 18 h 30 Fabrice Alleman New QuarTeT – “Obviously” 16 h 30 Combo 42 feat. Joe Lovano i.s.m. School of Arts

Dimanche 22 h 30 Melody Gardot 20 h 30 The Bad Plus feat. Joshua Redman 18 h 30 Robin Verheyen New York Quartet 16 h 30 Ninety Miles

11

Mercredi – Special Night

12

Jeudi

13

Vendredi

JUILLET

JUILLET

JUILLET

14

JUILLET

21 h 30 Antony and the Johnsons and Metropole Orchestra 19 h 30 Liesa Van der Aa 22 h 30 Damien Rice 20 h 30 tindersticks 18 h 30 Amatorski 22 h 30 Rodrigo y Gabriela and C.U.B.A. 20 h 30 Jamaican Legends with Ernest Ranglin, Monty Alexander and Sly & Robbie 18 h 30 Gabriel Rios Solo

Samedi 22 h 30 D’Angelo 20 h 30 Bobby Womack 18 h 30 STUFF.

En collaboration avec Taxistop, Ethias et TreinTramBus.be, Gent Jazz Festival a développé ‘Eventpool’, un module qui se trouve en ligne avec lequel vous pouvez trouver un chauffeur ou des passagers de sorte que vous puissiez vous déplacer en groupe au Gent Jazz Festival. Les co-navetteurs peuvent garer leur voiture au parking de Flanders Expo. En coopération avec De Lijn, nous pourvoirons des autobus supplémentaires qui vous garantissent le déplacement entre le parking et les terrains du festival jusqu’à 01h15. TreinTramBus s’installera sur les terrains du festival afin de vous pourvoir plus d’information concernant le transport en commun.

À VÉLO AU GENT JAZZ FESTIVAL Les râteliers à vélo du Gent Jazz Festival seront sous surveillance d’Eneco. Cette organisation pourvoira également la gonflage des pneus, si vous en avez besoin.

JAZZ ET PHOTOGRAPHIE La galerie photographique Flinxo présente « Jazz et Photographie », une exposition des œuvres de huit photographes. Toutes les photos ont été prises au Gent Jazz festival ces 10 dernières années. Cette exposition montrera une sélection des photos de Jos ‘The Jazzman’ Knaepen, Bruno Bollaert, Tom Van Nuffel, Wouter Rawoens, Maarten Marchau, Cees Van de Ven, Christian Overdeput, Dominique Dierick et Thomas Verfaille.. Flinxo Ottogracht 38, 9000 Gent du 22 juin au 24 juillet 2012

JAZZLUNCH En coopération avec l’organisation du Gent Jazz Festival, Lof, le restaurant ambitieux du Grand Hotel Reylof Gent vous offre un déjeuner pendant lequel vous pouvez vous régaler des concerts de jazz. Jouissez chaque jour du festival d’un menu à deux plats à partir de € 28,50 ou faites-vous le plaisir d’un menu à trois plats de € 35,00. Sur présentation de votre billet d’entrée du Gent Jazz Festival, vous recevrez un apéritif au choix! Restaurant Lof Hoogstraat 36, 9000 Gand, Belgique info@restaurantlof.be Tel. +32 (0)9 235 40 70 Heures du déjeuner: du lundi jusqu’au vendredi de 12h00 à 14h00. Le samedi et le dimanche de 12h30 à 14h00


musique

Rover

Les carnets du bourlingueur

Texte xxxxxxx Photos xxx

Media watch

Il a beaucoup bourlingué, Timothée Régnier… Après avoir successivement habité aux Philippines, en France, en Suisse, en Allemagne et même à New York – il était dans le même lycée que deux membres des Strokes: Nikolai Fraiture et Julian Casablancas – il a finalement abouti à Beyrouth, où il a rejoint son frère et monté un groupe de rock, avant d’en être expulsé pour une question de visa. Un parcours accidenté et passionnant qui aura finalement permis à notre gaillard de puiser au fond de lui-même l’inspiration d’un premier album absolument sidérant, au-dessus duquel planent les ombres de Dylan, Bowie ou Presley.

50

GUIDO: Tu as vécu et joué au Liban. Tu peux nous parler de cette expérience? Rover: Mon frère vivait au Liban. Je suis venu lui rendre visite et je suis littéralement tombé amoureux du pays. Je venais de finir mes études et il m’a alors proposé de rejoindre son groupe, The New Government. Je n’ai pas hésité très longtemps. J’ai toujours aimé voyager, découvrir de nouveaux horizons, de nouvelles cultures. Et je n’ai d’ailleurs pas regretté cette aventure. J’ai ainsi vécu trois ans au Liban. Une expérience absolument géniale dans un pays fascinant. GUIDO: Ensuite a eu lieu la cassure… Rover: Tout-à-fait. En quelques jours, l’état libanais m’a renvoyé parce que j’étais en visa touristique depuis un bon bout de temps. Donc j’ai pris le minimum – une guitare et quelques vêtements – et je suis rentré en France après avoir fait un bref passage par Berlin. C’est d’ailleurs à Berlin que j’ai eu envie de monter Rover. GUIDO: C’est ainsi que tu as été te réfugier en Bretagne! Rover: J’étais vraiment dans le trou… J’avais GUIDO MAGAZINE | JUin~juillet~août 2012

tout perdu, aussi bien au niveau humain qu’au niveau matériel. Des choses complètement irrattrapables. Je me suis retrouvé dans une vieille maison de famille en Bretagne, tout seul pendant un hiver. J’y ai vécu quelques mois, entouré uniquement par des instruments. Et je me suis mis à jouer et à composer jour et nuit. Pendant ces trois mois, je n’ai vu personne, sauf peut-être la boulangère pour aller acheter mon pain… Et très sincèrement, c’était une période absolument formidable. GUIDO: L’album a été enregistré en analogique, à l’ancienne. Rover: Nous avons enregistré dans un studio à Paris. Comme tout a été enregistré sur bandes, on ne pouvait pas refaire les prises des centaines de fois. Impossible de tricher! Cela a permis d’obtenir un son très proche du live, avec forcément quelques imperfections, mais également parfois des accidents heureux que l’on a gardés. GUIDO: Ce premier album est très difficile à étiqueter. Quels sont tes héros? Rover: J’ai des goûts assez classiques. Mes influences sont très larges. Mes héros sont

surtout Dylan et Bowie, mais j’écoute énormément de musique. Je pourrais citer des dizaines d’artistes: Interpol, les Beach Boys, Presley, … GUIDO: Le titre Aqualast est absolument fabuleux. Comment est né ce morceau? Rover: En faisant les brocantes, je suis tombé sur un recueil de lettres de poilus. J’ai vraiment été bouleversé en lisant ces lettres. Il y avait là-dedans une très grande pudeur et une belle poésie chez ces très jeunes hommes. J’ai commencé l’écriture d’un mini-album de trois chansons sur ce thème. Une sorte de mini-album concept… Et finalement, j’ai préféré les intégrer toutes les trois sur l’album. Aqualast est inspiré d’un de ces poilus qui, à la fin de la guerre, rentre chez lui pour retrouver sa femme. Lorsqu’il arrive, il voit un enfant, se demande s’il en est le père et découvre très vite qu’il n’en est rien et que sa femme a refait sa vie avec quelqu’un d’autre. Le mot Aqualast, je l’ai inventé. Le sujet est intemporel: l’amour rendu impossible à cause de la distance. Même avec la technologie, c’est toujours difficile de vivre une histoire d’amour à distance.


Calendrier

Festival

22 - 24 juin

Fiesta du Rock

22 - 24 juin

Graspop Metal Meeting

23 juin

TW Classic

QUELQUES NOMS...

SITE INTERNET

ville

Von Durden, Sarah Carlier, Beverly Jo Scott, Loudblast, Madé J, Eths, Café Bertrand Ozzy Osbourne, Limp Bizkit, Guns N' Roses, Motörhead, Slayer, Machine Head, Slash Amy MacDonald, Kaiser Chiefs, Sting, Lenny Kravitz, De Kreuners, 't Hof Van Commerce Motörhead, Snow Patrol, Chase and Status, The Kills, Justice, Mumford and Sons Ozzy Osbourne, Limp Bizkit, Guns N' Roses, Motörhead, Slayer, Machine Head, Slash

www.lafiestadurock.be

Flémalle

www.graspop.com

Dessel

www.twclassic.be

Werchter Park

www.rockafield.lu www.rockwerchter.be

Roeser (Luxembourg) Werchter

23 - 24 juin

Rock-a-Field

28 juin 1er juillet 29 juin 1er juillet 30 juin

Rock Werchter Couleur Café

Jessie J, Public Enemy, Joshua, Sean Paul, Sarah Carlier, Ayo, Brigitte, Public Enemy

www.couleurcafe.be

Bruxelles

Verdur Rock

www.verdur-rock.be

Namur

5 - 8 juillet

Les Ardentes

www.lesardentes.be

Liège

5 - 14 juillet

Gent Jazz Festival

www.gentjazz.com

Gand

6 - 8 juillet

LaSemo

http://www.lasemo.be

Hotton

6 - 8 juillet

Cactus Festival

Herman Dune, Odyl, Jean-Louis Murat, The Toxic Avenger 50 Cent, Brigitte, Dan San, Dionysos, Great Mountain Fire, Joshua, Kavinsky, JoeyStarr Melody Gardot, Gabriel Rios, D'Angelo, Damien Rice, Tindersticks, Amatorski Emir Kusturica, Les Têtes Raides, David Bartholomé, Great Mountain Fire, Babylon Circus Aloe Blacc, Black Box Revelation, Razorlight, Low, Grant Lee Buffalo, Chris Cornell Franz Ferdinand, Selah Sue, Bon Iver, Nada Surf, James Blake, The Flaming Lips, Scuba Richie Hawtin, DJ Harvey, Maceo Plex, Etienne de Crécy, Matthew Herbert, Dj Koze Jali, Suarez, Julien Clerc, Machiavel, Abbey Road, Rodger Hodgson Anaïs, Hugh Laurie, Coeur de Pirate, Thomas Dutronc, Jali, Julien Doré, Joshua, Bénabar David Guetta, Fatboy Slim, Calvin Harris, Carl Cox, Martin Solveig, Sven Väth, Dave Clarke Julien Doré, Brigitte, IAMX, Milow, JoeyStarr, Joshua, Triggerfinger, Jali, Soprano La Grande Sophie, Jean-Louis Aubert, Gérald De Palmas, Thomas Dutronc, MaTheO Caravan Palace, Youssoupha, KIss & Drive, Uman, Balkan Beat Box, Cocorosie Selah Sue, The Beach Boys, New Order, Suede, Black Box Revelation, Röyskopp, UB40 Charlie Winston, Willow, Benabar, Geike, David Bartholomé, Orelsan, Thomas Fersen

www.cactusfestival.be

Bruges

www.dourfestival.be

Dour

www.10daysoff.be

Gand

www.covadis.be/tempofestival/

Ciney

www.francofolies.be

Spa

www.tomorrowland.be

Boom

www.ronquieresfestival.be

Ronquières

www.covadis.be/tempofestival/

Tournai

www.esperanzah.be

Floreffe

www.lokersefeesten.be

Lokeren

www.brusselssummerfestival.com

Bruxelles

Björk, Bloc Party, The Black Keys, Foo Fighters, Wilco, Mark Ronson, The Stone Roses The Subs, Cédric Gervy, Raving George, DJ Zeil, Noisy Decade, The Way Days

www.pukkelpop.be

Kiewit (Hasselt) Wardin

Scène-Sur-Sambre

Axelle Red Gérald de Palmas, Joshua, Vegas, Rover, Inna Modja, Intergalactic Lovers

www.ideefixe.be/scenesursambre Abbaye d’Aulne

Autumn Rock Festival

Joshua, David Bartholomé, The Experimental Tropic Blues Band, Eths, Romano Nervoso

www.autumnrock.be

Braine-leComte

Deep In The Woods

Gaëtan Streel, Liesa Van der Aa, Kiss The Anus Of A Black Cat, Soumonces!

www.deepinthewoods.be

Massembre

12 - 15 juillet Dour Festival 13 - 23 juillet 10 Days Off 14 - 15 juillet Tempo! Ciney Festival 18 - 22 juillet Francofolies de Spa 27 - 29 juillet Tomorrowland 28 - 29 juillet Ronquières Festival 28 - 29 juillet Tempo! Tournai Festival 3 - 5 août

Esperanzah

3 - 12 août

Lokerse Feesten

10 - 19 août

Brussels Summer Festival Pukkelpop

16 -18 août 31 août 1er septembre 31 août 1er septembre 7-8 septembre 7-9 septembre

Ward’In Rock

www.wardinrock.be

JUin~juillet~août 2012

| GUIDO MAGAZINE

student life

DATE

51


Media watch

CD Mani Heroes of Today (My Major Company/PIAS) Vous souvenez-vous du titre Starlight des Supermen Lovers en 2002? C’était Mani que l’on retrouvait derrière le micro pour ce titre. Si entretemps notre gaillard a pas mal bourlingué, il n’a pas pour autant quitté le monde de la musique. A mi-chemin entre rock, soul et électro, ce premier album propose quelques excellents titres qui évoquent dans le désordre Cee Lo Green, Maroon 5, Stevie Wonder ou encore Ben Harper. C’est coloré, groovy et irrésistible sur quelques titres, mais malheureusement un peu lassant sur la longueur.

1789 les amants de la Bastille (Universal) Après Les 10 commandements, Le Roi Soleil et Mozart l’Opéra Rock, Dove Attia et Albert Cohen présentent 1789, les Amants de la Bastille, mis en scène et chorégraphié par Giuliano Peparini. Si les premières représentations sont programmées pour septembre (fin avril 2013 chez nous), quelques titres cartonnent déjà et assurent non seulement un succès discographique mais aussi des réservations excellentes pour le spectacle. C’est le cas de l’incontournable Ca ira mon amour à présent suivi de deux autres titres majeurs (Pour la peine et Fixe) qui nous feront patienter jusqu’au grand jour des planches.

Dominique A Vers les lueurs (PIAS) Partant des comptines électroniques de La fossette (c’était il y a maintenant vingt ans) pour aboutir aux larges paysages dégagés de L’horizon, en passant par les passages âpres de Remué, le parcours de Dominique A a de quoi surprendre. Pour fêter ses vingt ans de carrière, le Français aurait pu nous proposer un best-of traditionnel… mais ce n’est pas le genre de la maison. Construit autour d’un quintette d’instruments à vent, venu se frotter à l’électricité du groupe, Vers les lueurs est une fois de plus passionnant de bout en bout. D’une texture bucolique et colorée inédite (Loin du soleil, Quelques lumières, …) ce nouvel album long en bouche marque une nouvelle étape passionnante dans la carrière de l’un des plus grands artistes de sa génération. Wallis Bird Wallis Bird (Rough Trade) Le troisième album de cette Irlandaise a été enregistré dans trois lieux différents choisis pour donner une atmosphère propre aux chansons: la station radio à Berlin de l’ancienne démocratie populaire où le parti diffusait sa propagande, un cottage irlandais isolé au bord d’une falaise et son appartement de Brixton, au sud de Londres. Cette particularité se reflète dans le ‘chaos organisé’ de la galette. Bird nous engage dans un tourbillon sauvage (Encore) pour nous faire atterrir dans une ballade folk (In Dictum). Seul fil conducteur dans ces différents styles, le jeu de guitare unique. Enfant, un accident a endommagé sa main gauche, et Wallis a donc appris à jouer à l’envers, créant ainsi son propre et déroutant placement de doigts. On a craqué lors de son concert à l’AB!         Vinicio Capossela Marinai, profeti e balene (Ponderosa) Véritable star dans son Italie natale, Vinicio Capossela n’est connu chez nous que par la partie branchée rock de la communauté italienne. Artiste insaisissable et donc inclassable, Capossela a croisé la route des plus grands (Joan Baez, Jimmy Scott, …) et collaboré avec de nombreux musiciens avant-gardistes dont Calexico. Ce treizième album propose 19 perles qui s’inspirent de la littérature classique contemporaine qui évoquent les grandes légendes de la mer. De L’Odyssée d’Homère aux romans d’Herman Melville. Des chansons dans lesquelles on croise des créatures mythologiques aux côtés de personnages étranges ou d’animaux farfelus. Un beau voyage!

Texte JM

Vive la Fête Produit de Belgique (Bertus) En 2002, le roi de la mode Karl Lagerfeld craque pour la musique et le look du duo belge de Vive la Fête. C’est le début de l’aventure internationale du couple qui anime les défilés de Chanel à Tokyo, New York, Las Vegas, Berlin, Milan et Paris, mais aussi le Bal de la Rose à Monaco. Aujourd’hui, Danny (guitare) et Els (chant) et leurs compères Roel Van Espen (claviers), Ben Brunin (basse) et Gino Geudens (batterie) arpentent toujours les scènes du monde entier. C’est que la réputation live du groupe est solidement établie. Ce septième album, électro-rock dansant et un rien kitsch comme les précédents, apportera son lot de nouveautés pour les concerts… sympa !  

52

GUIDO MAGAZINE | JUin~juillet~août 2012


media watch

Tom Dice Heart For Sale (Universal) Belgium, 10 points! Vous rappelez-vous le concours Eurovision de 2010? C’était à Oslo et Tom Dice avait gagné la demi-finale. Finalement, il classa sa chanson Me And My Guitar à la sixième place du classement final. Une belle performance pour ce Flamand qui outre cette chanson, s’offrait un duo avec la Française Elisa Tovati (Il nous faut). Deux ans plus tard, il nous revient avec un second album. Des ballades pop-rock bien ficelées. Tom a mûri et sa musique aussi, et à l’écoute de ce Heart For Sale, on se dit que la découverte de cet artiste, c’est maintenant qu’elle se réalise. En bonus, on retrouve Il nous faut, son duo avec Elisa Tovati.

Iris Seventeen (Universal) A l’heure de mettre sous presse, nous ne savons pas encore si Iris, la concurrente belge à l’Eurovision 2012, va mener sa chanson Would You au sommet de la gloire. Avant cette super loterie, nous avons découvert l’album de cette grande fille de dix-sept ans. Au risque de se faire des ennemis – mais ne faut-il pas vivre dangereusement? – nous dirons qu’il s’agit d’une galette préparée dans l’urgence et qui contient quelques plages dignes d’intérêt. Mais nous retiendrons qu’il s’agit du premier album d’une artiste en devenir qui a encore beaucoup de chemin à parcourir et surtout sa voie à trouver. A suivre… School Is Cool Entropology (PIAS) Précédés par une solide réputation de groupe de scène, les Anversois de School Is Cool frappent très fort avec la sortie de leur premier opus. Si on s’attendait à ce qu’Entropology recèle son lot de bonnes surprises – on ne remporte pas le Humo’s Rock Rally par hasard – le quatuor nous propose tout simplement l’un des meilleurs albums de ce début d’année. Un disque à la fois complètement insaisissable (brassant indie pop, power pop ou afro-beat), formidablement lyrique et généreux (on pense parfois aux Canadiens d’Arcade Fire) et surtout très très long en bouche. Une réussite! Clare Louise Castles In The Air (Humpty Dumpty records) Les Nuits Bota, le 16 mai au Cirque Royal: nous étions venus écouter Intergalactic Lovers et Amatorski pour une soirée placée sous le signe de l’indie rock. Et voilà que nous sommes littéralement tombés sous le charme d’une folkeuse à la voix haut perchée. Bretonne d’origine, Claire Girardeau (son vrai nom) a trouvé l’inspiration en Irlande et, ses compositions en poche, est venue déposer ses valises et sa guitare dans notre capitale. C’est sous la direction de Marc Huygens (Joy et ex-Venus) qu’elle enregistre son premier album entouré de musiciens de talent dont Françoise Vidick (chœur et batterie de Joy) et Mathieu Catala (Balimurphy). Avec ce premier laser, Clare s’invite déjà dans le cercle très fermé des grandes voix du genre. Les chansons nous invitent sans retenue dans son monde intérieur, les textes directs sont servis par des compositions immédiates et intuitives. Une belle découverte! Morten Harket Out Of My Hands (Island) Désolé, mais je vais manquer de la plus élémentaire once d’objectivité. Parmi les groupes des années ’80, je classe A-ha dans le trio de tête. Cette électro-pop sautillante qui me fout des fourmis dans les jambes, j’adoore. Cette voix qui plane au dessus des synthés et des guitares, j’adooore. Cette ambiance de fête et de détachement du quotidien et le charisme de son chanteur, j’adoooore! Alors, quand pour sa carrière solo, le beau Morten Harket nous amène son petit nouveau, je craaaaaque… et je me refais un monde. Car rien n’a changé en un quart de siècle. Ni cette électro-pop, ni la voix ni l’ambiance générale… juste que j’ai moins de fourmis dans les jambes et que Morten a pris quelques rides.

JUin~juillet~août 2012

| GUIDO MAGAZINE

Texte JM

Veronica Falls Veronica Falls (Bella Union) Roxanne Clifford (guitare, chant) et Patrick Doyle (batterie) sont à l’origine du projet. Déjà associés au sein de Sexy Kids quand ils vivaient encore à Glasgow, les jeunes gens s’installent à Londres et forment Veronica Falls. Ils rencontrent le guitariste James Hoare et enrôlent la française Marion Herbain, une amie basée à Glasgow qui se lance avec eux dans l’aventure. Et en moins de deux et une poignée de singles, le quatuor réussit à sortir de l’ombre pour se faire une petite place au soleil. Au menu, de l’énergie à revendre et la naïveté de l’adolescence au service d’une musique pop qui reluque vers le début des sixties. Found Love In A Graveyard et Right Side Of My Brain constituent deux morceaux de bravoure qui ouvriront pas mal de portes. A suivre.

53


Media watch

dvd

The Artist

Walter White, désormais en plein divorce, et son acolyte Jesse Pinkman, en pleine cure de désintoxication, sont à la croisée des chemins en ce début de troisième saison. Si le premier envisage sérieusement de laisser tomber son activité de chimiste au profit des barons de la drogue, le deuxième ne l’entend pas de cette oreille. Si Breaking Bad est toujours aussi réjouissant et subversif, on note cependant une très légère baisse de régime pour une série qui peine à se renouveler. Ceci mis à part, on reste dans le haut du panier de la production américaine.

Bonus DVD: Bêtisier, En coulisses, Interviews de Michel Hazanavicius et Bérénice Bejo

Bonus DVD: Commentaires audio, Coulisses de la série, Scènes supplémentaires, Podcasts vidéo avec les acteurs et l’équipe de la série

Texte SD

Contagion

54

Breaking Bad (saison 3)

On ne va pas vous faire l’affront de vous détailler le pitch de ce film muet en noir et blanc qui a glané tous les prix possibles et imaginables dans le monde entier et placé Jean Dujardin au firmament de sa célébrité. Séance de rattrapage donc pour ceux qui n’auraient pas eu l’occasion de voir ce petit bijou iconoclaste dans les salles, car cette histoire d’acteur muet sur le retour touche, ravit, surprend et livre surtout une ode enjouée au septième art. Que les esprits chagrins revoient leur copie et se laissent entraîner par le tourbillon de bonhommie, de bonne humeur communicative et de nostalgie que ce film insuffle seconde après seconde. Un pari osé mais remporté haut la main.

La femme du Vème

Carnage

Un mystérieux virus décime les populations du monde entier à vitesse grand V, provoquant l’émoi et l’urgence au sein des autorités sanitaires. Pour son nouveau film, Steven Soderbergh s’est entouré d’un casting vertigineux (Damon, Fishburne, Winslet, Cotillard, Law et Paltrow) et livre un thriller palpitant de bout en bout. Portant son attention tour à tour sur un père de famille qui voit son beau-fils et sa femme mourir dans d’atroces souffrances, sur les responsables du Centre de Prévention et de Contrôle des Maladies, sur l’armée, sur une épidémiologiste de l’OMS et sur un journaliste indépendant criant au scandale, il réussit brillamment à nous contaminer par sa mise en scène aussi spectaculaire qu’efficace.

Tiré du best-seller de Douglas Kennedy, cette Femme du Vème risque de dérouter les spectateurs habitués aux romances convenues et attendues dont Hollywood nous abreuve jour après jour. Ici, on suit le quotidien déstructuré et hypnotique d’un écrivain anglais débarqué à Paris sans le sou (Ethan Hawke) qui rencontre une mystérieuse femme (Kristin Scott-Thomas) avec laquelle il commence une relation charnelle et sensuelle. Si nous apprécions les films à tiroirs ou les dénouements ouverts, on avoue cependant être resté circonspect devant la mise en scène de ce film qui part un peu (trop) dans tous les sens. Trop de mystère tue le mystère.

Si certains risquent d’être vite lassés par son unité de temps et de lieu (il est une adaptation d’une pièce de théâtre de Yasmina Reza), le nouveau film de Roman Polanski mérite plus que le détour. Notamment pour le duel savoureux auquel se livrent les deux couples de parents qui se déchirent au sujet d’une bagarre entre leurs deux enfants, qui a coûté une dent à l’un d’entre eux. On assiste donc, éberlué, à un ping-pong verbal de grande classe entre un quatuor d’acteurs au sommet de leur forme (Kate Winslet délicieusement hystérique, Christopher Waltz, nonchalant, John C. Reilly, pas aussi sympathique qu’il n’y paraît et Jodie Foster, pimbèche à souhait). Du grand art!

Bonus DVD: Contagion: How A Virus Changes The World

Bonus DVD: Making of, Bande-annonce

Bonus DVD: Interviews des quatre acteurs

GUIDO MAGAZINE | JUin~juillet~août 2012


media watch

Les adoptés

Nuit blanche

Tout réussit à Mélanie Laurent. Actrice chez les plus grands (Tarantino, Klapisch, Lioret), chanteuse à ses heures perdues, maitresse de cérémonie au Festival de Cannes et maintenant réalisatrice! Et cela alors qu’elle n’a pas encore trente ans! Tant de talent, ça devient vite énervant! Ce qui n’est pas le cas de son premier long-métrage, un drame filmé avec la fougue de la jeunesse et la pudeur d’une jeune fille bien dans ses baskets. Dans Les adoptés, deux sœurs inséparables voient leur quotidien bousculé avec l’apparition d’un homme qui les sépare peu à peu avant qu’un terrible accident ne vienne encore plus tout chambouler. Une belle pépite dans ce monde de brutes.

Si Nuit Blanche n’a pas le charisme ni le brio d’un thriller comme Pour elle ou A bout portant, il tient cependant en haleine le spectateur grâce à une présence énergique d’un Tomer Sisley au meilleur de sa forme. Celui-ci doit à tout prix rendre un sac de drogue qu’il a subtilisé au cours d’une perquisition pour retrouver son fils sain et sauf. Et c’est dans un dancing que la nuit va être longue pour ce flic qui doit se jouer de ses collègues lancés sur sa piste et d’un dealer de drogue impitoyable. Une question subsiste cependant: pourquoi les réalisateurs français tiennentils tant à mettre Joeystarr en vedette. C’était déjà un bien piètre rappeur, mais que dire de son jeu d’acteur?

Bonus DVD: L’équipe technique sur le tournage, Galerie, Scènes coupées commentées, Bande-annonce

Bonus DVD: Portrait des acteurs Tomer Sisley, Samy Seghir et Joeystarr, Analyse d’une cascade, Chroniques du tournage, Interviews du réalisateur et de Tomer Sisley

Mission: Impossible - Ghost Protocol

Bonus DVD: Bande-annonce

Bonus DVD: Bêtisier, Coulisses, Deux stars à Hollywood, Making of, Scènes coupées

Bonus DVD: Effets spéciaux, Scènes supprimées

Hollywoo Brighton Rock

JUin~juillet~août 2012

| GUIDO MAGAZINE

Texte SD

Dans les années 60, un petit caïd de dix-sept ans rêve de venger la mort de son chef de gang et de prendre le contrôle de la bande. Pour ce faire, il va devoir séduire une jeune serveuse qui possède des preuves liées à un règlement de comptes. Si elle tombe rapidement sous son charme, son manège va-t-il réellement pouvoir fonctionner sur le long terme? Si Brighton Rock met en lumière deux nouveaux talents dont nous entendrons encore parler dans l’avenir, Sam Riley et Andrea Riseborough, il déploie surtout un suspense constant jusqu’au dénouement final, une habile trouvaille scénaristique qui met un sublime point final à ce thriller pourtant assez conventionnel.

Florence Foresti n’avait qu’une seule idée en tête depuis quelques années: réaliser sa propre comédie romantique à l’américaine et y injecter son humour loufoque et déjanté. C’est désormais chose faite avec Hollywoo où on retrouve la patte très caractéristique de cette humoriste hilarante. Elle y incarne Jeanne, la doubleuse attitrée d’une actrice américaine qui cartonne dans une série à succès. Quand elle apprend que celle-ci compte arrêter sa carrière, elle entreprend de se rendre à Los Angeles pour la faire changer d’avis. Si les gags sont relativement bien pensés pendant la première heure, cette comédie perd quelque peu son souffle sur la longueur, ce qui n’est certainement pas étranger aux mimiques éculées de Jamel qui est terrassé par la bombe Foresti!

Avant de mettre ce DVD dans ton lecteur, on ne peut que te conseiller de bien te vider la vessie, de faire une bonne réserve de sucreries et d’avoir un bon litre de ta boisson préférée à portée de main, car une fois ce quatrième épisode de Mission: Impossible lancé, son action perpétuelle (l’agent Hunt est baladé entre la Russie, Dubaï et l’Inde), ses cascades impressionnantes (dont un vertigineux saut depuis la plus haute tour du monde à Dubaï) et ses effets spéciaux spectaculaires risquent bien de te coller à ton fauteuil pendant les deux heures que dure le film. Un petit bémol cependant: les nombreux gadgets de la FMI deviennent nettement exagérés et nuisent à la crédibilité de la mission. Oui oui, sauter de la tour Burj Khalifa armé de gants magnétiques, on veut bien le croire, mais des lentilles qui permettent d’imprimer ce que l’on voit ou une combinaison de lévitation, quand même pas!

55


Media watch

cinéma

A perdre la raison En février 2007, le public belge découvrait avec horreur le quintuple infanticide perpétré par Geneviève Lhermitte. C’est de ce fait divers glaçant et perturbant dont s’est emparé le réalisateur belge Joachim Lafosse, déjà auteur de films-chocs tels que Nue propriété ou Elève libre. Dès la genèse du projet, des voix se sont élevées pour interdire la projection d’A perdre la raison, ce qui ajoutait encore à la réputation sulfureuse de cette entreprise.

Texte Sébastien Daloze

L’histoire: L’histoire d’amour entre Mounir (Tahar Rahim, le Prophète de Jacques Audiard) et Murielle (Emilie Dequenne, notre Rosetta nationale) s’annonce comme un conte dé fées. De leur coup de foudre naîtra d’ailleurs quatre enfants. Pourtant, alors que la protection du docteur (Niels Arestrup) qui partage leur domicile leur était bénéfique au début de leur vie à deux, elle devient petit à petit étouffante. Murielle devient de plus en plus déboussolée et dérangée, au point de commettre l’inexplicable.

56

Notre avis: Dès la première image (quatre cercueils d’enfants montant dans un avion), le spectateur est embarqué dans la folle histoire de cette femme qui a froidement mis fin aux jours de sa progéniture. Si bien que c’est avec un certain malaise et une boule au ventre perpétuelle que l’on suit son parcours dont l’issue inévitable nous hausse le cœur à mesure que défilent devant nous les images d’une famille pourtant joyeuse et unie. Un film accablant dont on ne ressort pas indemne. Une question subsiste pourtant: le public aura-t-il réellement envie de se déplacer en salles pour un film aussi déstabilisant?

GUIDO MAGAZINE | JUin~juillet~août 2012

Gone Depuis son rôle dans Mamma Mia!, Amanda Seyfried a pris du galon à Hollywood et enchaîne les films d’action (Time Out) ou les thrillers sulfureux (Chloe) avec des succès divers. Elle continue son ascension hollywoodienne avec Gone, un thriller dans lequel elle tient la tête d’affiche et hypnotise le spectateur dans chaque plan grâce à ses grands yeux verts perçants.

L’histoire: Quand sa sœur disparaît la veille de son examen le plus important, Jill (Amanda Seyfried) est persuadée qu’elle s’est fait kidnapper par le même ravisseur qui l’avait mise au fond d’un trou quelques années plus tôt. Alors qu’elle prévient la police des similitudes entre les deux affaires, elle se heurte à leur incompréhension et leurs doutes au sujet de sa santé mentale. Elle ne voit alors qu’une solution: partir seule à la recherche de ce mystérieux criminel et mener sa propre enquête. A ses risques et périls… Notre avis: Pendant une heure trente, la belle Amanda se démène à élucider la disparition de sa sœur sans réellement qu’un événement ou retournement de situation ne vienne ébranler le spectateur. En effet, si l’action est au rendez-vous, le suspense n’est jamais vraiment à la hauteur si bien que le dénouement final (était-il vraiment censé nous étonner?) tombe carrément à plat. Dans les mains d’un autre réalisateur, ce thriller psychologique aurait eu une toute autre envergure. Dommage pour la jeune actrice qui se voyait ici confier son premier rôle principal.


BD media watch

Tome 1: Pied-de-Fer

Asgard

Tome 2: Territoire

Bel-Âge

La terreur et le désespoir règnent en maître au pays des fjords, contrées peuplées de vikings n’osant plus prendre la mer pour pêcher ou s’adonner à leurs nombreux pillages. Le responsable: une créature abominable, un Krökken, venue droit des enfers dont elle n’aurait jamais dû sortir. Leur seul espoir repose entre les mains d’Asgard, surnommé Pied-de-Fer, estropié de naissance, ce qui en fait un Skraëling, la pire des malédictions que les Dieux puissent jeter à un mortel. Maudit de tous, il apparaît néanmoins comme étant celui qui peut venir à bout des pires bestioles. Ce Krökken n’est pas comme les autres, il serait, d’après une prophétie, le «serpent-monde», une création divine. Asgard et son équipage se lancent dans une poursuite effrénée de cette terreur des mers. Palpitant. On attend déjà impatiemment la suite et fin dans le tome suivant!

Territoire est le tome 2 de la série Bel-Âge, dont le tome 1 avait déjà grandement plu! Pour rappel, la série évoque avec sensibilité cette période de la vie difficile qu’est la fin de l’adolescence et l’entrée dans le monde des adultes. Dans ce nouveau tome, Violette, Lila et Hélène apprennent à vivre ensemble... avec toutes les difficultés que ça implique! Leurs tempéraments très différents créent parfois des tensions, pas faciles à gérer à cet âge. Le scénario et les dialogues nous font rentrer très vite dans le petit monde des trois héroïnes, on s’identifie, on s’attache, on s’étonne. Tout cela sur un fond au trait fin et agréable, caractéristique de Merwan. Les jolies couleurs accrochent l’œil sans pour autant l’éblouir. Si vous avez aimé le tome 1, courez acheter le 2! Et si vous ne connaissiez pas cette série, laissez-vous tenter, ce n’est que du bonheur! Scénario et dessin: Merwan

Scénario: Xavier Dorison Dessin: Ralph Meyer

Restons calmes!

Je veux une Harley!

Assise huit heures par jour à cause d’un travail qui lui prend tout son temps, persécutée par ses deux adolescentes avec leurs crises existentielles et superficielles (ah, l’adolescence!), la vie n’est pas facile pour Soledad! Pour vaincre son stress et les attaques que lui fait le temps qui passe, Soledad se met à courir. Et quel exutoire! Elle va se mettre à pratiquer le jogging par tous les temps et dans toutes les circonstances: qu’il pleuve, qu’il neige ou qu’il vente. Au fil de ses foulées s’ouvrent de nouveaux horizons mais la course l’épuise, les ados jouent avec ses nerfs et son régime la rend folle: un cocktail parfait pour vous détruire l’humeur! Très proche des chroniques du Docteur Aga, ce journal dessiné de Soledad est drôle et facile à lire. Beaucoup d’entre nous s’y retrouveront. Scénario: Soledad Bravi

Marc a fêté ses cinquante ans, une étape bien difficile de la vie. En effet, il est temps de faire une petite rétrospective de ce qu’on a fait, et de ce qu’on n’a pas fait, ce qu’on aimerait faire... Mais c’est aussi le moment où on réalise à quel point la vie est courte! Suite à cette constatation, Marc décide qu’il lui faut une Harley. Il veut vivre à fond, born to be wild! A travers cette BD, Margerin nous plonge dans l’univers très varié et tatoué de la moto. Marc n’est pas le seul héros de cette BD, Tanie sa femme, obligée de soutenir son mari face aux frasques liées à l’âge, est presqu’aussi attachante que lui. Du grand Margerin, scénarisé par Cuadrado, qui plaira sûrement au plus grand nombre! Scénario: Cuadrado Dessin: Margerin

Article réalisé avec la collaboration du BD Kot Bédéthèque du BD Kot • Espace Culturel Universitaire (ECU) • Quartier du Bon Pasteur Rue de l’Arsenal, 7 • 5000 Namur JUin~juillet~août 2012

| GUIDO MAGAZINE

57


body, bits & brains

Multimédia Ecran large 3D pour PlayStation Jouer en 3D était jusqu’à présent réservé aux gagnants du Lotto ou aux fils de riches. Mais il y a du changement dans l’air grâce à Sony qui lance sur le marché un écran large 3D pour PlayStation, donc à connecter uniquement sur la console de jeux de Sony. Pas besoin d’acheter une télévision 3D, mais pour un prix défiant toute concurrence, tu te retrouves avec un fantastique moniteur: 1080p HD dans un format de 24 pouces. En plus de te permettre de jouer à tes jeux favoris avec une incroyable vue 3D stéréoscopique, cet écran large te réserve d’autres surprises. La technologie SimulView partage l’image 3D en deux images 2D, si bien que tu peux profiter d’un écran entier au lieu d’un splitscreen lors d’une partie multi-joueurs. Impossible de ne pas être bluffé. Pour les mordus de la PlayStation 3, cet écran est donc un must. Les plus rapides auront même droit à un cadeau: l’écran est maintenant disponible dans un pack avec deux lunettes 3D et les jeux Killzone 3 et Gran Turismo 5. Ne te laisse pourtant pas trop séduire, car tu risques rapidement de te retrouver avec une 2D session en août!   prix: 499 euros plus d’infos: www.playstation.be

Texte Stijn Van Kerkhove

Sonos

58

Logitech Solar Keyboard Folio

Hard Drive Sq

Aucun autre produit ne nous a autant convaincus de l’avenir de l’écoute en ligne que les haut-parleurs de Sonos. Grâce au Play 5 ou à son petit frère, le Play 3, tu peux sans problème obtenir un streaming de musique depuis Internet. Tu as en effet le choix entre des milliers de stations de radio (une réjouissance par rapport au choix plus que limité de la bande FM) et tu peux également écouter de la musique depuis tes services de streaming favoris, à savoir Spotify ou Deezer. Oublie ta collection de CD. A partir de maintenant, tu peux faire ton choix dans le Cloud. Le bouton de volume mis à part, on ne trouve aucune commande sur le Sonos lui-même. Tu choisis tes titres ou les chaines de radio depuis le programme Sonos sur ton PC ou via l’application super pratique pour iOS et Android. Il est donc possible de mettre à jour sa playlist depuis les toilettes ou de changer le volume en ne bougeant pas de son lit. La manœuvre devient encore plus cool si tu disposes de plusieurs lecteurs Sonos dans ta maison, car tu peux tous les contrôler depuis la même application. Du smooth jazz dans ta chambre et du hardcore gabberhouse dans la cuisine? C’est possible, d’un simple click sur l’application.

C’est un ordinateur? Un avion? Non, pas du tout… Mais, pour beaucoup, le rôle des ordinateurs-tablettes n’est pas encore très clair. Certains l’utilisent uniquement pour de chouettes jeux comme Wordfeud et DrawSomething tandis que d’autres y voient un digne remplaçant pour leur ordinateur portable. Qui sait, tu utilises peut-être l’iPad pour prendre des notes pendant les cours ou envoyer des e-mails. Tu as alors remarqué que la vitesse de frappe était quelque peu moindre par rapport à un clavier normal. Pour remédier à ce problème, Logitech a développé le Solar Keyboard Folio. L’accessoire fonctionne aussi bien avec la deuxième qu’avec la troisième génération des tablets d’Apple et fait office de clavier décent pour ton iPad grâce à la connexion Bluetooth. Ce gadget est également un support pour iPad que tu peux utiliser dans deux positions. Dans la deuxième position, le clavier est entièrement dissimulé, ne laissant apparaître qu’une barre média pour la diffusion de musique ou de films. Grâce aux panneaux solaires intégrés, le clavier se recharge constamment, même en cas de pénombre. Economique et pratique, que demander de plus?

Tu peux bien froncer les sourcils, car le Hard Drive Sq signe le retour du magnétoscope! On ne te parle pas de commencer à chipoter avec des cassettes vidéo et des étiquettes que tu oublies de toute façon de coller. Non, le Hard Drive Sq de Freecom t’offre la possibilité d’enregistrer de façon externe tous les programmes de ta télévision. Pour ce faire, ton téléviseur doit être muni d’une connexion USB. Quel est l’avantage de ce gadget si tu disposes déjà d’un digicorder de Belgacom ou de Telenet? Le Hard Drive Sq a ceci d’unique qu’il te permet d’emmener les séries ou les films enregistrés où tu le souhaites. Tu n’es donc pas tenu au lieu et à la connexion du digicorder. La solution idéale pour emmener le dernier épisode de ta série favorite dans le kot de tes meilleurs amis. Naturellement, tu peux également utiliser le Hard Drive Sq en tant que disque dur externe traditionnel, mais alors pour la réalisation de back-ups de ton ordinateur ou la conservation de gros fichiers. Avec des versions allant jusqu’à 3 TB, tu as la possibilité d’y stocker l’équivalent d’une bibliothèque. L’appareil a aussi reçu différentes récompenses pour son design carré unique et élégant.

prix: à partir de 299 euros Plus d’infos: www.sonos.com

prix: 129 euros plus d’infos: www.logitech.be

prix: de 139 euros (1TB) à 239 euros (3TB) plus d’infos: www.freecom.be

GUIDO MAGAZINE | JUin~juillet~août 2012


games

Wii

body, bits & brains

Project Zero 2 Project Zero a apporté aux jeux vidéo ce que Blair Witch Project a signifié pour l’industrie cinématographique. L’expérience angoissante que l’on pouvait vivre sur PlayStation 2 débarque maintenant sur la Wii de Nintendo. Ce jeu vidéo est un remake complet de Project Zero II: Crimson Butterfly de 2004. Pourtant, l’expérience est complètement différente grâce à l’apport créatif de la manette Wii. Tu risques certainement de sauter de ton fauteuil en entendant les bruits fantomatiques qui proviennent du haut-parleur de la Wii Motion. Le jeu est comme à l’habitude une grande réussite et unique dans le genre du survival horror. Pour une fois, tu ne disposes pas d’épées, de Kalashnikovs ou d’une quelconque autre arme, mais d’un simple appareil-photo. A l’aide de celui-ci, tu dois photographier les esprits et ainsi aspirer le mal dans ton appareil-photo, comme dans Ghostbusters. Quelle coolitude de jouer à ce genre de jeux sur la Wii, après les interminables fournées de Super Mario. En ce qui concerne les personnages principaux, Mio et Mayu, deux jumelles japonaises, on aurait bien aimé en voir plus. Mais cela fera certainement l’objet d’un autre projet photographique.

Ridge Racer Unbounded

PlayStation 3, Xbox 360

Ridge Racer est un des titres qui nous accompagne depuis la préhistoire des jeux vidéo. Pourtant, dans cet épisode, Unbounded, il semblerait que le jeu de course connaisse une sérieuse midlife crisis, car il est totalement méconnaissable. Même Reiko Nagase, la bombe virtuelle qui agitait le drapeau à damier, est aux abonnés absents. On se souvient de Ridge Racer comme d’un solide jeu d’arcade, mais avec Unbounded, on passe à la vitesse supérieure dans la destruction. Contrairement aux éditions précédentes, les voitures sont désormais sujettes aux crashes et aux bosses. Comme le mobilier urbain et les murs des bâtiments sur le bord du parcours qui peuvent tomber eux aussi en pièces. Tu n’obtiens donc pas seulement des points si tu finis la course en premier, mais aussi si tu écrases la concurrence ou détruis le décor. Ce n’est pas vraiment une originalité si on regarde la majorité des jeux de course des dernières années, mais Ridge Racer reste un jeu super prenant. On a déjà connu pire, comme midlife crisis.

Lollipop Chainsaw

PlayStation 3, Xbox 360

Une pom-pom girl de 18 ans armée d’une tronçonneuse. Il n’en faut pas plus pour te donner envie de courir vers le magasin de jeux vidéo le plus proche! Et tu as raison, car ce jeu vaut le coup. Pour les autres, voici d’autres arguments. Dans ce jeu, tu entres dans la peau de la svelte et très blonde Juliet Starling, une étudiante innocente de 18 ans qui démontre une certaine souplesse en mini-jupe en tant que cheerleader de son école. Après le coucher du soleil, elle troque ses pompons pour une tronçonneuse dévastatrice afin de mettre en pièces des hordes de zombies. La combinaison des élégants mouvements de pom-pom girl avec les attaques destructrices de la tronçonneuse permettent à ce jeu de remporter haut la main la palme de l’originalité. Ce ne sont en effet pas des inconnus qui sont aux manettes de ce jeu; Lollipop Chainsaw a été imaginé par les concepteurs de jeux originaux comme Killer 7 et No More Heroes, en collaboration avec le talent hollywoodien derrière Slither et Dawn Of The Dead. Le tout fait immédiatement penser à Tarantino. Le graphisme de Lollipop est également poussé à son paroxysme: il réunit les cœurs et les arcs-en-ciel avec le rock’n’roll et le trash des zombies. Du jamais vu.

Bit Trip Complete

JUin~juillet~août 2012

| GUIDO MAGAZINE

Texte Stijn Van Kerkhove

Wii

A l’heure actuelle, toutes les consoles de jeu proposent également un downloadshop avec non seulement des niveaux supplémentaires et de chouettes wallpapers, mais aussi des mini jeux sympas créés par des geeks en puissance. Beaucoup de ces projets ont une durée de vie limitée (ce qui est souvent mérité, si on peut se permettre). Une des exceptions à la règle est Bit Trip, qui a vu pas moins de six nouvelles versions apparaître sur la plateforme de téléchargement de Wii au cours des dernières années. Tous ces jeux sont désormais rassemblés avec un contenu exclusif dans Bit Trip Complete. Un vrai trip en effet grâce au graphisme sorti tout droit des années 80, avec ses pixels aux couleurs flashy. Bit Trip est un des jeux de rythme les plus originaux jamais créés. Tu voyages à travers des niveaux psychédéliques, débarques dans des jeux reconnaissables tels que Pong avant de te retrouver subitement au cœur d’un shooter passionnant. Entraînant et original, on est tombé sous le charme. On peut sentir la passion que les créateurs ont injectée dans ce jeu. Une passion qu’ils partagent avec plaisir, car dans Bit Trip Complete, on trouve six lettres pour remercier tous les fans pour leur support. Mais de rien!

59


Trend Talk

Auto

Deals ON WHEELS

Peugeot 208 Peugeot semble vouloir inverser la marche du monde: alors que les autos ne cessent de grandir et de s’alourdir, le Français lance la 208, une citadine pesant au bas mot 110 kg de moins que sa devancière la 207. Du coup, consommation et rejets chutent, tandis que la nouvelle venue est bien plus agréable à conduire que la 207. Et, cerise sur le gâteau, elle trouve le moyen de coûter un rien moins cher qu’elle. En voilà une bonne nouvelle!

Hyundai Santa Fe

Texte Bert xxxxxxx Troubleyn Photos (rédacteur xxx du ‘Moniteur Automobile’

Alors que le secteur automobile se relève à grand-peine de deux crises économiques consécutives, Hyundai continue de grandir sans donner l’impression de se faire le moindre souci. Dans la course à la conquête du monde, l’arme la plus récente des Sud-Coréens est le nouveau Santa Fe, un grand SUV d’aspect costaud. Il est proposé en 5 ou 7 places et, désormais, en version standard ou en variante allongée Grand Santa Fe.

60

Le Moniteur Automobile, LE périodique belge de l’automobile. Toutes les 2 semaines, tout sur les véhicules les plus récents

GUIDO MAGAZINE | JUin~juillet~août 2012


Contenu

88

68

Le parcours de

Luc Trullemans en huit dates 62 CTRL-ALT-START 68 WORKAHOLICS

72 JOBNEWS

Les dernières nouvelles du marché du travail

Luc Trullemans

74 SITE-SEEING

Trouver un job sur le net

73 JOBS D’ÉTUDIANTS

70 POSTULER

Questions des recruteurs

71 CHECK-LIST

Un job en tant que jeune diplômé

75 conseils

70

76

postuler

71

75 conseils

GUIDO MAGAZINE

Get a job à partir de la pag. 62

62 Young starters

Un nouveau festival débarque dans le Hainaut!

64 L’ABC des jeunes entrepreneurs 66 INTERVIEW Deux étudiants créent un site sur les festivals

Ctrl-Alt-Start est la plateforme d’information de GUIDO destinée à ceux qui envisagent de se lancer dans un boulot d’indépendant, à titre principal ou complémentaire.

84 73 Jobs d’étudiants

74

site-seeing

plus d’infos sur www.ctrl-alt-start.be


GET A JOB

young starters Déjà à l’œuvre avec les Ardentes qui, en cinq ans, se sont hissées sur le podium des meilleurs festivals du pays, Fabrice Lamproye ne compte pas s’arrêter en si bon chemin et s’attaque aujourd’hui au Hainaut où son équipe a décidé de lancer un nouveau festival. C’est le site original du Plan Incliné de Ronquières qui accueillera entre autres, Brigitte, Julien Doré, Joeystarr, M Pokora, Triggerfinger ou Joshua les 28 et 29 juillet prochain. Clap première pour le Ronquières Festival!

Un nouveau festival Texte Sébastien Daloze

débarque dans le Hainaut!

62

GUIDO: D’où est partie ton envie de lancer un festival dans le Hainaut? Fabrice Lamproye: L’initiative vient de membres de l’ASBL Un Soir à Binche auxquels nous nous sommes associés. Il manquait clairement un événement de ce type dans la région du Centre. GUIDO: Pourquoi avoir choisi plus précisément le site du Plan Incliné de Ronquières? Fabrice Lamproye: Pour sa localisation géographique (il est proche de Bruxelles, Mons, Charleroi et de la Flandre) et parce que c’est un très beau site qui présente des perspectives intéressantes d’évolution. GUIDO MAGAZINE | JUin~juillet~août 2012

«Monter un festival demande de l’énergie, de la passion et beaucoup de rigueur»

GUIDO: Tu n’en es pas à ton coup d’essai vu que tu es également aux manettes des Ardentes. Est-ce facile de monter un festival en Belgique? Fabrice Lamproye: Ce n’est pas facile. Cela demande beaucoup d’énergie, beaucoup de passion mais aussi beaucoup de rigueur. C’est un métier en soi. GUIDO: Quelles sont les grandes étapes à respecter lors de la création d’un tel événement? Fabrice Lamproye: Il faut une bonne intégration dans le paysage local, un budget réaliste et maîtrisé, et un travail expérimenté sur la programmation.


GUIDO: Cela prend beaucoup de temps, on suppose. N’as-tu jamais été envahi par le découragement? Fabrice Lamproye: Comme dans tous les secteurs, il y a des moments d’euphorie et des déceptions. Mais l’important est qu’il y ait plus de bons que de mauvais moments. GUIDO: Tu t’occupes de festivals d’été, de quoi est fait le restant de ton année, on suppose que tu ne dois pas chômer! Fabrice Lamproye: Nous sommes huit personnes à travailler à temps plein sur l’organisation et la programmation des Ardentes, des Transardentes, mais aussi d’une trentaine de concerts pendant l’année. Nous avons même dû renforcer l’équipe quand sont venus s’ajouter la co-organisation du Ronquières Festival et du festival Jazz à Liège. Je peux t’assurer que l’on ne chôme pas… GUIDO: En quoi le Ronquières Festival se distingue-t-il des Ardentes ou des Francofolies? Fabrice Lamproye: Tout d’abord dans sa localisation géographique. On est à une heure quinze de Liège et une heure trente de Spa! C’est également une première édition, se déroulant sur deux jours et deux scènes, donc une configuration déjà bien différente des deux festivals en question. Dans l’”esprit”, on retrouvera certainement des éléments qui ont fait le succès des Ardentes, à savoir un site accueillant et convivial aussi bien pour le public que pour les artistes. GUIDO: Tu peux déjà nous en dire un peu plus sur le site choisi, que retrouveront les festivaliers sur place? Fabrice Lamproye: Les deux scènes sont situées de part et d’autre du Plan Incliné. Le public passera donc sous le plan incliné pour aller d’une scène à l’autre. Comme je l’ai dit, c’est un très beau site, bucolique et aéré et qui jouit de cette particularité qu’est le Plan Incliné sur lequel descendent les péniches. GUIDO: L’affiche est on ne peut plus éclectique, avec des noms comme Joshua, Joeystarr ou Metronomy, à qui s’adresse réellement ce festival? Fabrice Lamproye: A un public assez

social admin «Un festival dans un site bucolique et aéré, au milieu des péniches»

large: amateur d’electro-pop, de rock, de hip hop et de chanson française. C’est aussi le propre d’un festival, présenter une palette suffisamment large de genres musicaux afin que chacun puisse y trouver son bonheur. GUIDO: Mettre M Pokora en tête d’affiche d’un festival comptant des groupes tels que Triggerfinger ou la punchy Izia peut surprendre, pourquoi un tel choix? Fabrice Lamproye: Dans le même ordre d’idée, on peut venir à un festival pour certains artistes à l’affiche et être surpris agréablement par quelqu’un pour lequel on n’a pas d’affinités a priori. Le public de Soprano et de M Pokora va peut-être faire une belle découverte en assistant aux concerts de Triggerfinger, Izia ou Metronomy. Aucun de ces artistes ne me semble toucher un public d’une manière qui pourrait être exclusive pour les autres. GUIDO: Retour sur l’affiche, quels sont selon toi les cinq groupes à ne pas manquer lors de ce nouveau festival? Fabrice Lamproye: En tant que programmateur, je me dois de répondre «tous!». J’insisterais plutôt sur le fait que Metronomy joue à 15 heures le samedi et que c’est un concert exclusif à ne pas manquer. GUIDO: Les Ardentes se sont très vite installées dans le top des festivals de l’été, on suppose que tu espères le même succès pour le Ronquières Festival… Fabrice Lamproye: Bien sûr, d’autant que le site de Ronquières permet d’imaginer un tas de choses pour l’avenir…

Je termine ma formation et j’ai envie de démarrer comme indépendant, qui peut m’aider ?

Prenez votre envol comme indépendant et rendez-vous au guichet d’entreprises de Securex. Vous comptez démarrer votre propre entreprise ? Rendez-vous dans un des 22 guichets d’entreprises de Securex. Il y en a certainement un près de chez vous. Nos collaborateurs vous guideront dans toutes vos démarches pour un début d’activité sans soucis.

Plus d’infos sur www.securex.be/starter

JUin~juillet~août 2012

| GUIDO MAGAZINE

63


Ctrl-alt-start

L’

Votre premier million de chiffre d’affaires. Vous lancez votre propre entreprise. Vos clients sont satisfaits de votre approche. Votre enthousiasme a du succès. Vous attirez ainsi de nouveaux clients. Très vite, vous avez besoin de plus de personnel. Votre entreprise se développe. Et puis, un beau jour, vous approchez de la frontière magique d’un million. Comment faites-vous pour que votre comptabilité reste en ordre? Bienvenue chez Exact. Chez nous, vous trouvez des logiciels sur mesure pour des entreprises en démarrage! Faciles à utiliser. En ligne, avec des frais d’abonnement mensuel bas. Sans grands investissements. Sans devoir vous soucier de faire des mises à jour ou des backups ou encore de protéger vos données. En ayant la possibilité de collaborer en ligne avec votre comptable ou expertcomptable. Tout en n’oubliant pas la mobilité avec les applications Exact Online mobiles. Les logiciels d’Exact évoluent avec votre entreprise. Et vous donnent la liberté d’entreprendre avec succès. Exact, ce qu’il vous faut.

Vous aussi, vous voulez vous développer avec Exact? www.exactonline.be

Software for your business

64

GUIDO MAGAZINE | JUin~juillet~août 2012

A B C des

young

starters Tu rêves d’une carrière d’indépendant, en profession libérale ou de lancer ta propre entreprise? Tous nos conseils se trouvent sur le site www.ctrl-alt-start. be. En complément, pendant les six éditions du Guido Magazine de cette année académique, nous te distillons un abécédaire des termes les plus importants quand il s’agit de monter sa propre entreprise ou de se lancer en tant qu’indépendant. Dans ce magazine: les lettres V à Z.

W

X

Y

Z


get a job

V

S R E T R A T S N E V E G J I W G! U R E D N I E J T EEN DUW

Vidéoconférence Les vidéoconférences rendent possibles les communications entre deux lieux distincts à l’aide d’audio et de vidéo. Si tu as beaucoup de contacts avec des entreprises internationales, la vidéoconférence est un moyen de communication conseillé. Le temps et l’argent normalement consacrés aux voyages peuvent être utilisés pour tenir des meetings.

BON

STARTERS

€100

Wallonie En Wallonie et à Bruxelles, il y a trois conditions pour devenir indépendant, que ce soit à titre principal ou complémentaire: être majeur, être belge ou de l’Espace Economique Européen (EEE) ou disposer d’un permis de travail. En plus, les commerçants doivent prouver leurs compétences entrepreneuriales (connaissance de base de la gestion d’entreprise).

X-port Si tu ambitionnes d’exporter des marchandises vers l’étranger, on te conseille de t’informer de manière valable sur les imports-exports car des règles strictes sont d’application dans ce domaine. Visite également le site de l’Agence Wallonne à l’Exportation.

Extra info via WWW.EPSON.BE en via business@epson.be

Young Starters Ctrl-Alt-Start est bien plus que seulement un site Internet pour les young starters. Ctrl-Alt-Start s’adresse également aux jeunes diplômés qui se posent des questions sur le statut d’indépendant. Les spécialistes de Ctrl-Alt-Start sont également présents lors d’événements comme les salons de l’emploi ou des entrepreneurs. Les associations qui désirent mettre sur pied un tel salon peuvent aussi compter sur le soutien de Ctrl-Alt-Start afin de contacter par exemple les orateurs adaptés.

N

BO STARTERS

€100

WIJ GEVEN STARTERS EEN DUWTJE IN DE RUG De startersbon van Epson helpt starters op weg. Knip uit en ontvang 100 euro korting op het volledige Epson-projectorgamma bij Fnac.

Zen Tekst Sylvain De Belder

C’est une erreur de croire que les indépendants n’ont de chance de succès que s’ils imaginent une idée en or. Reprendre une entreprise n’est pas aussi compliqué qu’il n’y paraît. C’est même plus simple que démarrer sa propre entreprise. Les possibilités sont plus diverses que tu ne le crois. Tu peux te disperser à partir de l’entreprise où tu travailles actuellement ou même à partir de l’université, à travers des spin-offs. Cette étape ne doit pas obligatoirement être drastique, car tu peux également être indépendant à titre complémentaire.

ACTIE NIET CUMULEERBAAR 1 BON PER PERSOON • GELDIG TOT 30/06/2013 V.U.: Epson Europe VBR: I.Bruffaerts, Keiberg - Belgicastraat 4, 1930 Zaventem

Voor meer informatie, surf naar: JUin~juillet~août 2012 | GUIDO MAGAZINE WWW.EPSON.BE/STARTERS

65


GET A JOB

ctrl-alt-start Deux étudiants créent un

site sur les festivals d’été A 24 et 22 ans, Johan Lolos et Romain Adam, ne se contentant pas de la routine de l’étudiant moyen (ils sont tous les deux en Relations Publiques à l’IHECS), ont décidé de créer un site dédié aux festivals belges, Belgian Music Festivals. Ils en sont désormais à leur deuxième année et nous expliquent quelles ont été leurs principales motivations à se lancer dans cette aventure. GUIDO: Qu’est-ce qui vous a motivés à lancer un site spécialisé sur les festivals de Belgique? Johan: Etant un grand amateur de festivals depuis des années, j’ai remarqué il y a maintenant un an qu’il n’y avait aucune page Facebook ni aucun site s’adressant aux Flamands et aux Wallons recensant tous les festivals en Belgique. J’ai donc lancé Belgian Music Festivals sur Facebook fin avril 2011. Les premières semaines, je rassemblais toutes les informations et rumeurs sur les festivals et publiais en anglais toute l’actualité sur le réseau social. Le succès a été très vite au rendez-vous. Au bout d’un mois, j’avais déjà rassemblé plus de 5000 fans. C’est ainsi que j’ai voulu étendre le projet en créant un blog associé à la page Facebook. Romain: Johan a donc mis en place une équipe autour de lui pour l’aider dans le projet et a fait appel à moi pour m’occuper de la gestion des e-mails et des partenariats avec les différents organisateurs de festivals.

Texte Sébastien xxxxxxx Photos Daloze xxx

14.500 fans sur Facebook

66

GUIDO: Avez-vous éprouvé des difficultés à mener à bien votre projet? Romain: Au début, il a fallu se faire connaître, se faire une place dans le milieu. Plusieurs gros festivals ne nous ont pas fait directement confiance, mais vu notre croissance durant la saison estivale 2011 et nos 14.500 fans actuels sur notre page Facebook, certains d’entre eux font marche arrière et nous contactent aujourd’hui de leur plein gré afin de travailler ensemble. GUIDO: Vous serez présents sur les festivals de cet été? Lesquels? Johan: On sera normalement sur tous les gros GUIDO MAGAZINE | JUin~juillet~août 2012

festivals de l’été. Difficile de les citer tous vu leur nombre, mais il est évident qu’on ne manquera pas de couvrir le plus possible d’entre eux, du Dour Festival aux Ardentes, en passant par Tomorrowland, Couleur Café, etc.

GUIDO: Quelles rencontres gardez-vous le plus en mémoire? Johan: Personnellement, j’ai pris beaucoup de plaisir à interviewer Cocoon. Ils étaient vraiment géniaux, simples et naturels. Mais mon meilleur souvenir reste quand même ma rencontre avec Jamy, de C’est pas Sorcier, que j’ai croisé par hasard aux Francos. Romain: En ce qui me concerne, je garde en mémoire mon interview avec Youssoupha au WacolorFest. Etant un grand fan de hip-hop, et suivant l’artiste depuis ses débuts, j’ai vraiment été content de pouvoir lui poser des questions.

Plus qu’un à-côté GUIDO: Est-ce là juste un à-côté durant vos études ou espérez-vous en faire votre futur métier? Romain: Actuellement, il faut dire ce qui est: c’est même plus qu’un à-côté. On passe plus de temps à bosser pour BMF que pour nos études. Non pas qu’on délaisse notre formation, mais le temps que demande Belgian Music Festivals est considérable. D’autant qu’on est en pleine production du nouveau blog et Johan passe facilement 6 à 7 heures par jour à travailler dessus. Par contre, de là à en faire un métier plus tard, on n’y est pas encore. Il nous reste encore une année à l’IHECS et on verra ce que l’avenir nous réservera. Il est toutà-fait envisageable que BMF reste un à-côté, même une fois que nous aurons trouvé un

emploi dans notre branche. L’important reste la motivation. Tant qu’elle est là, on continuera l’aventure jusqu’au bout. GUIDO: Lancer une application Facebook ou un site, cela rapporte-t-il concrètement de l’argent? Johan: Après un an d’existence, nous n’avons pas encore gagné un centime grâce au projet. Au contraire, nous avons déjà dépensé chacun une certaine somme dedans, que ça soit au niveau des frais techniques (hébergement, comptes Flickr, Vimeo, …) ou au niveau des déplacements. En effet, se déplacer dans toute la Belgique pour couvrir les festivals, ce n’est pas gratuit. Mais dès la publication du nouveau blog – qui devrait sortir d’ici la mi-mai – on partira activement à la recherche de partenaires afin de nous aider dans nos frais. GUIDO: Envisagez-vous une carrière future d’entrepreneur? Johan: J’y pense, mais peut-être pas pour tout de suite. D’abord, me faire la main dans une boîte de com en tant que RP, puis ensuite créer ma propre entreprise de com ou d’évènementiel. Et pourquoi pas créer un festival! Mais bon, le marché est déjà pas mal plein avec les centaines de festivals existants. Romain: Je ne me vois pas spécialement dans le domaine de la musique, mais plutôt dans celui de la com et de l’événementiel. Etant tous les deux dans le Cercle des étudiants de l’IHECS, on a acquis une certaine expérience dans l’organisation d’événements. Nous venons d’ailleurs d’organiser le Bal de l’IHECS et la Nuit des Médias, deux soirées rassemblant 1500 personnes. Et puis, comme Johan l’a dit, si ça se trouve, on se retrouvera dans quelques années avec l’équipe de BMF à organiser notre propre festival, qui sait!


TU VIENS D’ÊTRE DIPLÔMÉ ET TU RÊVES D’UNE CARRIÈRE D’INDÉPENDANT ?

TOUTES LES INFOS SUR WWW.CTRL-ALT-START.BE Ctrl-Alt-Start est la plateforme d’information de GUIDO destinée à ceux qui envisagent de se lancer dans un boulot d’indépendant, à titre principal ou complémentaire. Il n’y a pas que les entrepreneurs ambitieux qui trouvent ici des informations intéressantes. Ctrl-Alt-Start est aussi utile pour les jeunes diplômés qui se font une expérience en tant qu’employé tout en rêvant de lancer leur propre entreprise.

TART

CTRL-ALT-S

R SUMMEEST CONT

SURFE SUR WWW.CTRL-ALT-START.BE ET GAGNE 100 CARTES ISIC, 4 VACANCES DE SURF BOARDX, 4 VÉLOS ÉLECTRIQUES GEPIDA OULA VOITURE DE TES RÊVES PENDANT UN MOIS!

Ctrl-Alt-Start® est un concept de

avec le soutien de nos sponsors et de la

et son portail


workaholics

Le parcours de

GET A JOB

LUC TRULLEMANS Savais-tu que le Monsieur Météo de RTL était flamand, n’avait jamais fini ses études de physique, avait commencé sa carrière de météorologue à l’armée, était celui qui avait découvert l’ampleur de la catastrophe de Tchernobyl, avait aidé Bertrand Piccard et Steve Fossett dans leurs exploits? On t’en dit donc plus sur le parcours de Luc Trullemans grâce à cette interview.

1970: Etudes de physique avortées Luc Trullemans: «J’ai entamé des études de physique, que je n’ai jamais terminées, pour la simple et bonne raison qu’elles ne proposaient pas de météorologie. Mon seul et unique intérêt était de devenir météorologue, j’ai en effet toujours été passionné par cette matière depuis ma plus tendre enfance. J’ai donc décidé de m’inscrire au Wing Météo de l’Armée après mes deux candidatures en physique. Je suis en effet un homme de terrain, et non quelqu’un de théorique.»

1972: Formation au Wing Météo de l’Armée Luc Trullemans: «J’ai fait un COR (Candidat Officier de Réserve) au Wing Météo de l’Armée de l’air, avec une option de cours de prévisionniste. J’ai donc obtenu mon certificat de prévisionniste à l’Armée Belge où j’ai signé pour un an supplémentaire, en tant que sous-lieutenant. J’étais très content de me retrouver sur le terrain et de faire partie d’une équipe, ce que ne permettaient pas les études plus théoriques.»

Texte Sébastien Daloze Photos RTL

1974: Premiers pas à l’IRM

68

Luc Trullemans: «Je suis rentré par la petite porte à l’Institut Royal Météorologique (IRM) qui m’a rappelé après mon service militaire pour m’engager en tant qu’observateur en météorologie. Après des missions en Allemagne et en Angleterre, j’ai été affecté dans une nouvelle section qui venait d’être créée, celle de la pollution atmosphérique. Mon job était donc de créer des prévisions sur la pollution en Belgique, selon certains paramètres.» GUIDO MAGAZINE | JUin~juillet~août 2012

1986: Découverte du nuage radioactif de Tchernobyl Luc Trullemans: «Le 3 mai 1986, j’étais de garde à l’IRM et j’ai ainsi été le premier en Belgique, et certainement en Europe, à remarquer le passage d’un nuage radioactif sur le Nord-Est de la France, la Belgique, les îles britanniques pour ensuite aller mourir sur la Norvège. Après le passage d’un premier nuage, les autorités russes avaient en effet déclaré que ce n’était qu’un incident ponctuel, que tout était sous contrôle et qu’il ne fallait pas s’inquiéter davantage. En faisant des calculs rétroactifs, je suis parvenu à retracer le parcours du nuage vers Tchernobyl, ce qui prouvait que le 30 avril, il y avait encore de l’activité et que la centrale n’était absolument pas sous contrôle. L’OTAN a ainsi été contactée et les Russes ont donc reconnu qu’ils n’avaient aucun contrôle sur le noyau en fusion.»

1992: Routeur de ballons pour Bertrand Piccard Luc Trullemans: «Suite à cette découverte, j’ai eu l’idée avec des collègues de mettre au point un programme qui prévoirait, en cas d’accident nucléaire, le trajet de la masse d’air en question. Et ce modèle m’a été utile lors ma première collaboration avec Bertrand Piccard, pour diriger son ballon, qui est le seul à avoir rallié l’Europe après cinq jours de traversée de l’Atlantique, grâce notamment à mes calculs. Connaissant la trajectoire de tout filet d’air en altitude, on est en effet capable de faire une prévision de 48 à 72 heures et ainsi diriger un objet dépendant des vents, comme un ballon par exemple. On le fait par exemple changer d’altitude pour corriger sa trajectoire et le faire arriver le plus vite possible en Europe. J’emploie encore ce même modèle pour toutes les courses de ballons que je fais actuellement.»

1994: Monsieur Météo débarque à RTL Luc Trullemans: «Mon premier bulletin météo à RTL était un véritable challenge. Je ne suis en effet pas francophone, j’ai dû suivre des cours pour effacer un maximum mon accent flamand! En plus du stress de la caméra, j’avais donc le stress supplémentaire de la langue… Je n’étais pas vraiment à l’aise. J’aime réellement vulgariser ma discipline afin d’en faire profiter un maximum de monde, c’est déjà ce que je faisais dans des cours de météo pour amateurs. Après six mois, j’ai commencé à me sentir à l’aise devant la caméra. Je suis le seul scientifique à présenter la météo en Belgique francophone, je n’ai donc pas besoin de textes, contrairement à Sabrina Jacos, Audrey


GET A JOB

Leunens ou Stéphane van Bellinghen qui les apprennent par cœur. Et le font très bien. Je les ai d’ailleurs coachés au début pour leur apprendre ce qu’est une dépression, un anticyclone, …»

2001: Collaboration avec Steve Fossett Luc Trullemans: «Après avoir pris connaissance des exploits réalisés précédemment avec Bertrand Piccard, l’aventurier Steve Fossett m’a également enrôlé pour un tour du monde en ballon, en solitaire cette fois. Avant de refaire équipe pour le record de la traversée de l’Atlantique à la voile.»

2012: La rançon de la gloire Luc Trullemans: «Quand je me balade à Namur ou à Liège par exemple, j’enlève mes lunettes, j’essaie un peu de me cacher sinon les gens se retournent et commencent à me demander le temps qu’il fera demain! Mais le plus souvent, ils m’accostent juste pour me dire bonjour. Parfois, ils essaient de m’accaparer au restaurant, ce qui est plutôt dérangeant. Ou se plaignent que le climat est totalement déréglé alors que je suis en train de faire mes courses au Colruyt!»

Texte Sébastien Daloze Photos RTL

JUin~juillet~août 2012

| GUIDO MAGAZINE

69


GET A JOB

postuler Comment répondre aux

Bêtes questions et bonnes réponses et vice versa

Questions des recruteurs?

Lors d’un entretien d’embauche, tu dois répondre à un flot incessant de questions. Souvent, les postulants se retrouvent sans voix devant certaines de celles-ci. Afin de t’éviter ce genre de désagrément, nous avons compilé pour toi les bonnes et mauvaises réponses à apporter lors de cet interrogatoire.

«Quel est ton plus grand accomplissement en dehors du milieu du travail?» Ne réponds pas... Certains postulants sont tellement stressés qu’ils n’arrivent pas à répondre quelque chose qui n’a pas trait au travail à cette question. A ne surtout pas faire! Le recruteur veut également savoir si tu fais preuve d’initiative dans d’autres secteurs. Réponds plutôt... Tu peux répondre à peu près ce que tu veux à cette question, tant que cela t’a apporté de la fierté: quelque chose en rapport avec les mouvements de jeunesse, l’organisation d’un événement avec ton cercle d’étudiants, un groupe de rock, … Fais en sorte que cela soit vraiment une réalisation personnelle.

Texte SDB

«Raconte-moi quelque chose sur toi que tu n’aimerais pas que l’on ébruite?»

70

Ne réponds pas... Une sincérité trop appuyée n’est pas nécessaire sur cette question. Tu es à un entretien d’embauche, et pas à un interrogatoire au commissariat de police. Tout le monde a ses secrets, tu n’as donc pas à révéler les moments les plus gênants de ta vie.

GUIDO MAGAZINE | JUin~juillet~août 2012

Réponds plutôt... Si tu l’as révélé sur Facebook ou sur ton blog, tu peux alors très bien le dire au recruteur, car il sera bien un jour au courant d’une manière ou d’une autre.

«Quelle est la différence entre bon et excellent?» Ne réponds pas... Evite de répondre à cette question en alignant les clichés non inspirés à la «Bon, c’est bien et excellent est mieux que bon, non?». Mieux vaut se taire que débiter de telles âneries. Réponds plutôt... Voici peut-être le moment de faire preuve d’assurance et de confiance en toi et de mentionner que d’autres candidats feraient certainement l’affaire, mais que tu es, toi, excellent dans ce domaine. Cela sonne peut-être un peu sec, mais le recruteur voudra assurément en savoir plus.

«Es-tu prêt à te perfectionner?» Ne réponds pas... La pire réponse à cette question serait: «Non». Réponds plutôt... Apprendre tout au long de sa vie est une réalité au 21ème siècle, tu es donc prêt à te perfectionner. Ce qui ne signifie pas la même chose que ‘se recycler’, car tu suis alors une formation pour faire quelque chose de totalement différent de ce que tu as étudié. Il n’y a rien de mal à ça, mais ne le fais que si tu es sûr de toi afin de mettre tout le monde d’accord.

«En plus d’écrire, cite dix choses que l’on peut faire avec un crayon» Ne réponds pas... L’autre jour, une stagiaire GUIDO nous a affirmé avec force que les femmes pouvaient utiliser un crayon en tant qu’arme en frappant sous la ceinture de son assaillant masculin! C’est une info comme une autre, mais certainement pas une réponse adaptée à cette question lors d’un entretien d’embauche. Réponds plutôt... A l’aide de cette question, le recruteur teste tes dons d’improvisation, de créativité et solution de problème. Ta mission n’est pas de trouver les dix réponses le plus vite possible. Il est en effet plus conseillé d’en trouver cinq originales plutôt que dix inintéressantes.

«As-tu déjà été licencié?» Ne réponds pas... Ne mens pas si la réponse est affirmative car il reste une trace papier et/ou digitale de tout licenciement. Oui, même d’un renvoi de job d’étudiant. Réponds plutôt... Si tu peux répondre «non», bravo, mais si tu as déjà été renvoyé, sois honnête. Comme quand tu bisses une année, un licenciement peut t’apprendre certaines choses sur la vie. C’est aussi important que de savoir ce que tu veux et ce dont tu es capable.


GET A JOB

75

conseils pour une lettre de motivation sans faille

Une lettre de motivation est ton premier contact avec ton futur employeur. Même s’il est désormais courant de postuler par e-mail ou en remplissant un formulaire sur le web, il est pratiquement impossible de se vendre sans égrainer quelques alinéas. Afin de t’éviter quelques erreurs, GUIDO a compilé 75 conseils pour une lettre de motivation sans faille.

64

Choisis une police de caractère sobre avant d’imprimer ta lettre de motivation. Univers, Arial et Verdana sont recommandés; Bauhaus, Magneto et Showcard Gothic sont trop tape-à-l’œil.

65

N’utilise pas une taille de lettres trop grande, mais pas non plus trop petite. Une taille de 10 et 11 est acceptable, 12 est parfait, 13 tout juste et 14 trop grand.

66

67

Ne commence pas à écrire ta lettre trop rapidement. Etablis d’abord un schéma au brouillon, avec la structure de ta lettre de motivation, afin de ne pas te perdre en chemin.

Si tu cites une personne en référence dans ta lettre de motivation, fais en sorte qu’elle soit au courant afin qu’elle ne soit pas prise au dépourvu en cas de coup de téléphone du recruteur.

68

Utilise des expressions actives, directes dans une lettre de motivation. Pas: «Mon entourage m’affirme que je serais un bon travailleur», mais plutôt: «Je suis un bon travailleur».

69

N’utilise jamais une version digitale de ta signature sur une lettre de motivation imprimée sur papier. Dans un e-mail, cela est par contre permis.

72

73

74

75

Essaie de ne pas te faire avoir en piquant une lettre d’exemple en anglais sur un site américain et en la traduisant. Les Américains ont en effet une autre culture d’entreprise et donc de sollicitation que la nôtre.

Il est possible que l’on te demande d’écrire une lettre de motivation en anglais pour travailler dans une multinationale établie dans notre pays. Bien que tu puisses te poser la question de la légitimité d’une telle lettre face à la législation linguistique en cours en Belgique, en pratique c’est tout autre chose.

Certains chercheurs d’emploi sont à ce point ambitieux qu’ils expliquent déjà dans leur lettre de motivation à quel point ils seront nécessaires pour transformer l’entreprise. Calme tes ardeurs, il est bien trop tôt pour de telles choses!

Les mots suivants sont à proscrire dans une lettre de motivation: ‘salut’, ‘greetz’, ‘hello’, ‘thx’ et ‘yep’.

Concernant la mise en page: opte pour un alignement à gauche. Si tu centres ton texte, il ressemblera à un poème tandis que la justification des deux côtés fera ressembler ta lettre de motivation à un article de journal.

Texte SDB

70

71

Less is more, mais ne te contente quand même pas de trois lignes. OK, il suffit que ta lettre suscite l’intérêt du recruteur, mais ce n’est pas une raison pour ne pas y glisser des infos concrètes.

JUin~juillet~août 2012

| GUIDO MAGAZINE

71


GET A JOB

jobnews - Les dernières nouvelles du marché du travail Les entreprises belges souffrent d’une mauvaise ambiance Seul un Belge sur cinq est satisfait de l’ambiance qui règne au travail, c’est ce qui ressort d’un sondage mené par StepStone en février dernier. Ils sont même 40% à déclarer que l’ambiance est franchement mauvaise sur leur lieu de travail. Il n’y a donc que deux personnes interrogées sur cinq qui sont globalement satisfaites de l’ambiance au bureau, même s’il y a toujours des moments moins agréables. Si les résultats belges ne diffèrent pas réellement des autres pays européens, quelques différences marquantes peuvent être pointées. L’Allemagne, par exemple, compte les travailleurs les plus mécontents (un Allemand sur deux n’est pas heureux au travail). Contrairement aux Norvégiens qui sont les plus heureux, avec un pourcentage de 40% à déclarer que l’ambiance est formidable, ce qui les motive à mieux travailler. Infos: www.stepstone.be

Première cause de départ: le manque de possibilité de carrière Pourquoi les travailleurs décident-ils de quitter leur entreprise en quête d’un nouvel emploi? C’est à cette question qu’a tenté de répondre StepStone par l’intermédiaire d’un sondage sur leur site de recrutement. C’est principalement le manque de possibilités de développement et de perspectives d’évolution de carrière qui poussent les employés à quitter leur entreprise. Suivent dans le classement des causes de départ: le manque de reconnaissance et le salaire. Ce qui prouve une nouvelle fois que «les travailleurs belges accordent davantage d’importance aux perspectives d’évolution et de carrière qu’à leur rémunération», selon Michel Tubbax, Managing Director de StepStone Belgique.

A peine engagé et déjà à la recherche d’un nouvel emploi!

Texte SD

Est-ce la pénurie de jobs qui les poussent à accepter un emploi qui ne leur convient pas ou l’instabilité des jeunes travailleurs? En tout cas, une nouvelle étude de StepStone nous révèle que 71% des collaborateurs fraîchement engagés continuent à chercher un emploi. Ils ne sont ainsi que 29% à s’investir à 100% dans leur nouvel emploi. Du côté des entreprises, on n’est pas réellement conscient de ce phénomène étant donné qu’ils ne sont que 40% à être conscients que leurs nouvelles recrues poursuivent leur recherche d’emploi. Michel Tubbax ajoute: «Les nouveaux collaborateurs doivent se sentir à l’aise le plus vite possible dans l’entreprise. Plus un travailleur se sent bien dans l’entreprise, plus il y reste longtemps. Ce qui est tout bénéfice, pour l’employeur comme pour les travailleurs».

72

GUIDO MAGAZINE | JUin~juillet~août 2012

De plus en plus de travailleurs à domicile Etant donné les avantages offerts par notre vingt-et-unième siècle et le tout numérique, ce serait une erreur de se priver de nouveaux privilèges comme celui de travailler à domicile. Et ça, les Belges l’ont bien compris car ils seraient, selon un sondage StepStone, 87% à aimer pouvoir travailler occasionnellement ou régulièrement à leur domicile. Contre 13% qui préfèrent travailler au bureau ou indiquent que leur activité ne se prête pas un télétravail. Près d’une moitié des répondants (49%) aimerait avoir la possibilité de travailler à domicile un jour par semaine, ce qui prouve que le télétravail devient de plus en plus populaire auprès des travailleurs belges. Evidemment, cela dépend du travail demandé, un réceptionniste se voyant bien entendu refuser toute forme de télétravail!


jobs d’étudiants GET A JOB

Peut-on

encore jober jeune diplômé? en tant que

Pour certains d’entre vous, cette année académique sera bel et bien la dernière: encore un coup de collier et on n’en parlera plus. À présent, vous vous demandez si vous avez encore la possibilité de travailler comme étudiant pendant l’été parce que vous n’avez pas encore décroché l’emploi de vos rêves… Nous connaissons la réponse – que vous sentez venir à trois kilomètres – et elle commence par un “oui, mais…”

• Si tu as une deuxième session, tu es encore considéré comme étudiant, auquel cas, naturellement, tu disposes des mêmes prérogatives que l'ensemble des autres étudiants. • Fini en juin? Bravo! Premier réflexe, aller s'inscrire comme demandeur d'emploi au FOREM. Dernière limite, le 1er août, date à laquelle commencera ton stage d'attente. • Si tu as entre 18 et 26 ans, le nombre de jours de ce stage s'élève à 233 (155 jours pour les moins de 18 ans, 310 jours pour les plus de 26 ans). • Le "stage d'attente" correspond au nombre de jours qui doivent s'écouler avant que tu puisses bénéficier d'allocations d'attente ou de chômage.

Attendre? Pas question! La bonne nouvelle est que ce stage d’attente n’implique pas que tu restes les bras croisés à “attendre”. Bien au contraire, puisque tu as la possibilité de bosser au cours des mois de juillet, d’août ou de septembre, y compris sous le statut d’étudiant. Tu dois simplement prendre garde à ne pas perdre tes allocations familiales.

- travailler sous contrat d’étudiant; - travailler sous contrat normal, mais 80 heures sur le mois au maximum; - travailler plus de 80 heures sous contrat normal, pourvu que ce dernier se termine avant la fin de la période de vacances. Pour continuer à toucher les allocations familiales après les vacances, tu dois obligatoirement être inscrit comme “ayant terminé tes études”. Attention: tu ne bénéficieras d’aucune allocation familiale pour les mois du stage d’attente au cours desquels, en tant que jeune sorti de l’école, tu auras gagné plus de 416,47 euros.

Dernière ligne droite • Travailler en tant que jobiste lorsque tu es sorti de l'école n'a pas seulement une influence sur tes droits aux allocations familiales, cela en a également sur le stage d'attente. • Dans certains cas, en effet, ce dernier pourra être rallongé du nombre de jours au cours desquels tu as travaillé comme jobiste et, plus précisément, ceux pour lesquels seuls 2,5% de cotisations de solidarité ont été retenues de ton salaire.

Texte Sébastien Daloze

En juillet, aucun problème, les allocations familiales te seront versées sans conditions. C’est cependant à partir de là que les Romains commencent à s’empoigner. Pour le mois d’août, ton statut de jobiste n’engendrera pas la suppression du versement des allocations

familiales, sous réserve de satisfaire aux conditions suivantes:

• Si 13,07% de cotisations sociales ont été retenues, cela n'aura, en revanche, aucune incidence sur la durée de ton stage d'attente.

JUin~juillet~août 2012

| GUIDO MAGAZINE

73


GET A JOB

site-seeing Trouver un

job sur le Net Pour notre dernier numéro de l’année académique, nous nous sommes attelés à te dégoter quelques sites intéressants pour ta future recherche d’emploi. A conserver!

SPF Emploi, Travail et Concertation Sociale Le site du Service Public Fédéral de l’Emploi, du Travail et de la Concertation Sociale est une vraie mine d’infos pour les jeunes diplômés. En plus de toutes les adaptations des lois en vigueur, de la réglementation en cours ou d’autres conseils bien avisés, ce site te permet également de commander gratuitement des brochures intéressantes comme Clés… pour le premier emploi, Clés… pour le travail à temps partiel ou Clés… pour le travail des étudiants. De plus, un Métaguide te permet de répondre à toutes tes questions grâce à un abécédaire très performant. www.meta.fgov.be

L’intérim pour étudiants Les grandes agences d’intérim consacrent souvent une partie de leurs services aux étudiants. C’est notamment le cas de Start People, Randstad ou Tempo-Team qui proposent des missions de courte et de longue durée pour les étudiants. Le plus de chacun d’entre eux: Start People propose sur son site un guide pour les étudiants détaillé qui répondra à tes moindres questions, Randstad te propose un moteur de recherche pour les jobs de vacances comme pour les jobs d’étudiants durant l’année tandis que Tempo-Team te dégotera ton job étudiant sur base de ton profil et de ton expérience. www.startpeople.be • www.randstad.be • www.tempo-team.be

Sites pour trouver ton premier emploi Voici en vrac tous les sites de recherche d’emploi les plus visités et les mieux cotés en Belgique. Petit conseil: sur la plupart d’entre eux, tu peux inclure ton CV et ton profil pour être contacté par les employeurs ou recevoir les offres par e-mail. A faire!

Actiris

www.actiris.be

Jobstoday

www.jobstoday.be

Arbajob

www.arbajob.com

Monster

www.monster.be

FOREM

www.leforem.be

Références

www.references.be

Jobat

www.jobat.be

StepStone

www.stepstone.be

Jobscareer

www.jobscareer.be

CV, lettres de motivations et entretiens d’embauche

Texte SD

A quoi doit ressembler ton CV? Un CV en anglais doit-il être présenté différemment qu’un CV en français? Quelles sont les différentes choses à mettre ou à éviter dans une lettre de motivation? Comment se comporter à un entretien d’embauche? Le site de Test Emploi répond à toutes tes questions et te donne également des exemples de CV à recopier, des astuces pour bien préparer ton entretien d’embauche et te permet de passer des tests de QI, QE ou pour voir si tu ferais un bon manager.

74

www.test-emploi.com

GUIDO MAGAZINE | JUin~juillet~août 2012


Construisons ensemble le train de demain La mobilité est au coeur des préoccupations du Groupe SNCB. Plus que jamais, nous avons besoin de talents comme le vôtre pour créer les chemins de fer de demain. Rejoignez nos équipes et relevez avec nous ce défi passionnant. Plongez-vous chaque jour dans des projets innovants et de grande envergure.

Nous cherchons des collaborateurs dans de nombreux domaines : ingénieurs civils et industriels, spécialistes financiers et en ressources humaines, profils IT... Un défi pour vous ? Nous vous offrons un job stable au sein d’un Groupe dynamique, une foule d’opportunités professionnelles, un salaire attractif et un travail très varié. En outre, vous voyagez gratuitement en train en Belgique et vous gardez du temps pour votre vie privée.

Scannez ce code QR avec votre smartphone et découvrez notre film « ingénieurs ». Retrouvez toutes nos offres d’emploi sur

www.les chemins de fer engagent.be


SMS ILLIMITÉS* vers TOUS les réseaux belges

+ 100 MB Internet sur GSM en Belgique + 15 € crédit d'appel en Belgique

15 €/mois

SA

NS

DU

RÉE

DE C ONTRA T

DISPONIBLE EN ABONNEMENT ET CARTE PRÉPAYÉE *offre réservée à un usage personnel et privé normal tel que défini sur BASE.be Tous les tarifs BASE sont soumis aux conditions générales et particulières de KPN Group Belgium sa, réservés à un usage personnel et privé et sont uniquement d'application pour une utilisation nationale, hors numéros spéciaux et services de tiers. Plus d'infos et conditions sur BASE.be

Guido Magazine N°63  

JOSHUA: Les outsiders de la scène musicale belge - DOSSIER:Quatre étudiants ont choisi des vacances «no glande»! - Le parcours de Luc Trulle...

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you