Page 33

trend talk

kilomètres plus loin se trouve la Carretera Austral, mais celle-ci se termine au milieu de nulle part. Il existe trois possibilités pour rallier l’extrême-Sud: faire un détour en bus par l’Argentine, prendre le bateau Navimag qui navigue pendant quatre jours à travers les fjords de Puerto Natales ou l’avion pour Punta Arenas, la ville la plus au Sud du Chili.

Le lieu le plus intéressant de Chiloé est la joyeusement bordélique Castro, une ville vallonnée donnant sur un fjord, où le temps semble s’être arrêté. Quel délice de se laisser bercer quelques jours par la quiétude de la vie portuaire. Ne pas oublier d’emporter une veste imperméable, car Chiloé est une des villes les plus bruineuses du Chili. En fréquence de pluie, elle rivalise avec l’Irlande et l’Ecosse, ce qui explique des déclinaisons de vert foncé.

Punta Arenas un lieu étonnamment prospère et propre qui ressemble à première vue à une ville du Canada ou de NouvelleZélande. C’est ici que les touristes peuvent régler une excursion vers Torres del Paine, le parc national le plus spectaculaire de l’Amérique du Sud, à quelque quatre-cents kilomètres au Nord de la ville. La nature patagonienne y est à son état le plus sauvage, un territoire époustouflant rempli de pics de granit - avec des noms tels que Las Torres (les tours) et Los Cuernos (les cornes) - et d’énormes glaciers s’effritant dans des lacs remplis d’icebergs. Au-dessus tournoient des condors, dans les pampas, à l’ombre des montagnes, paissent des guanacos et des ñandús, tandis que les lacs sont remplis d’oies sauvages et de flamants roses. Il est possible de s’y balader pendant des jours entiers et donc de faire usage des agréables refugios, chers mais confortables. Torres del Paine est si agréable que la plupart des touristes visitant la Patagonie argentine traversent la frontière avec le Chili pour avoir l’occasion d’admirer cette véritable merveille. L’inconvénient étant que les chemins de balade sont saturés pendant la saison d’été, malgré le fait que l’on se trouve ici au fin fond de l’Amérique du Sud. Sois cependant rassuré, ça en vaut vraiment la peine, car Torres del Paine reste quand même l’une des plus pures merveilles de la nature.

Les tours et les cornes de la Patagonie Et qu’en est-il du Sud de Chiloé? C’est là que se termine la civilisation et commence le labyrinthe infini de fjords, d’îles, de glaciers et de montagnes de la Patagonie chilienne. Quelques centaines de

CHILI pratique transport L’avion pour le Chili te déposera à tous les coups dans la capitale Santiago, à partir de laquelle tu peux prendre des bus (de nuit) ponctuels, très confortables et bon marché vers le Sud. En Patagonie, c’est un peu plus cher, car pour arriver à Torres del Paine, il faut prendre un bateau (www.navimag.com), un avion (www.lan.com) ou faire un (long) détour par l’Argentine.

Monnaie Tu payeras en pesos chiliennes (www.xe.com/ucc), au cours intéressant par rapport à l’euro. Dans toutes les villes chiliennes se trouvent des tas de distributeurs automatiques; il suffit donc de demander le Redbanc le plus proche. Pour changer de l’argent, emporte des dollars américains, car les euros sont souvent refusés au Chili. A Torres del Paine, il n’y a pas de banques, mais les refugios acceptent les cartes de crédit.

Climat Même en été (notre hiver donc), il peut faire frais dans le Sud du Chili, surtout en Patagonie. Dans la région des lacs et surtout à Chiloé, il pleut souvent et beaucoup. Fais comme la population locale et ne sors jamais sans une veste chaude et imperméable, même si la journée s’ouvre sur un beau soleil. En parlant de soleil: à cause du trou dans la couche d’ozone, il brûle rapidement la peau, n’oublie donc pas de te protéger avec une crème solaire au facteur protecteur important.

avril~mai 2012

| GUIDO MAGAZINE

Texte Herbert De Paepe

les trolls, les sirènes et d’autres phénomènes étranges qui hantent le brouillard ambiant. Ils vivent dans des maisons sur pilotis sur la mer, construisent des impressionnantes églises ou embarcations en bois et préparent de la viande et des fruits de mer dans un four recouvert de terre et de pierres (curanto, quelque chose que l’on retrouve également en Polynésie).

33

Guido Magazine N°62  

Miss Belgique: Laura Beyne, Dossier: pas une balle en poche? Nos bons plan pour lutter contre la crise! Interview: de premier kot-à-projet L...

Guido Magazine N°62  

Miss Belgique: Laura Beyne, Dossier: pas une balle en poche? Nos bons plan pour lutter contre la crise! Interview: de premier kot-à-projet L...

Advertisement