Page 1

PB-PP BC 6056 TOELATING GESLOTEN VERPAKKING AUTORISATION ENVOI CLOS Gent X - BC 6056 afgitekantoor Gent X P 303748

WWW.GUIDO.BE

SIX ÉTUDIANTS, SIX LOOKS DIFFÉRENTS VISITER LONDRES GRATUITEMENT, C’EST POSSIBLE!

L’HOMME DE SPY A ENFIN UN VISAGE!

FAIS TON SHOPPING AVEC DR JOS

STÉPHANE

PAUWELS

DOSSIER SPÉCIAL POUR LES

Guido Magazine numéro 61 - février-mars 2012 - onzième année - 6x par an (septembre, novembre, décembre, février, avril, juin) GRATUIT - Ne pas jeter sur la voie publique

Guido

MAGAZINE

BELGIE / BELGIQUE

ÉTUDIANTS BRANCHÉS

DAN SAN

DAN SAN VERSUS

SARAH CARLIER

OLIVIER LEBORGNE

SARAH CARLIER

GAGNE UN TROLLEY

SHAKIRA de BENETTON S U R F E S U R W W W. G U I D O. B E


BON

✁ 1 SOMERSBY ACHETÉ = 1 SOMERSBY GRATIS* *liste des cafés participants : www.guido.be/Somersby max. 1 bon par personne - valable jusqu’au 30/4/2012


GUIDO MAGAZINE 61

Contenu

12

INTERVIEW

Stéphane Pauwels

18

56 Photo de couverture © RTL

N’en déplaise à ses détracteurs, Stéphane Pauwels enchaine les succès depuis son passage sur la chaine privée. Il en a même profité pour délaisser quelque temps son costume de sniper et se glisser dans un rôle de confident pour sa nouvelle émission, Les orages de la vie. Nous dressons en sa compagnie un premier bilan de son aventure sur RTL-TVI.

4

52

Onzième année n° 61 • février-mars 2012 Le prochain Guido magazine parait le 16 avril 2012

TREND TALK

STUDENT LIFE

BODY, BITS & BRAINS

MEDIA WATCH 50 MUsique Interviews de Sarah Carlier et Dan San

04 INTERVIEW Stéphane Pauwels

18 VOYAGES Londres gratuit

26 DR. JOS Le shopping

06 ACTUALITÉ DES CAMPUS Quoi de neuf dans le monde étudiant?

22 ZAP

30 DA LOVE PROFESSOR

28 AUTO 31 Spécial Mode

12 LES ANNÉES D’ÉTUDES D’Olivier Leborgne

Stijn Helsen

Jeans

15 KOT À L’HONNEUR Kot Certino

Beauty

Denim

20 TOUR DE FLANDRE Courtrai

48 MULTIMEDIA 49 Games 50 SITE-seeing

60 BD Nouveautés

JOBNEWS

Concours 66

WORKAHOLICS L’Homme de Spy

64 POSTULER Comment répondre aux questions des recruteurs?

68 CTRL-ALT-START Interview + ABC

65 CHECK-LIST LETTRE DE MOTIVATION 39 à 50

74

4. Courtrai

Courtrai est le berceau d’une fantastique scène musicale (Goose et Ozark Henry n’en sont que quelques exemples) et le paradis des skaters de tous le pays qui rejoignent le Skatebowl, le plus grand skatepark du Benelux, créé par des spécialistes américains. Sans oublier que Courtrai est la plus grande ville étudiante de Flandre Occidentale. Une petite visite s’impose, donc.

56 Cinéma Critiques 58 DVD Nouveautés

Get a Job 62

51 CD Critiques

TOUR DE FLANDRE ÉTUDIANT

46

concours

72 YOUNG STARTERS Groom-me JOBS D’ÉTUDIANTS Conseils de sécurité

MUSIQUE

Sarah Carlier, la fille aux 594 producteurs Le premier album de Sarah Carlier fait incontestablement partie des très bonnes surprises de l’année écoulée. Des chansons folk bien dans l’air du temps, quelques titres accrocheurs qui font la joie des radios et des professionnels du secteur prédisant un bel avenir à notre compatriote. C’est entre deux examens que Sarah nous a gentiment proposé de partager un spaghetti dans un Italien de son quartier.

66

WORKAHOLICS

COLOphON

On a retrouvé l’Homme de Spy!

Guido Magazine est une édition de:

GUIDO SA Bruiloftstraat 127, 9050 Gand, tél. 09/210.74.84, faxe 09/210.74.85, info@guido.be, http://www.guido.be éditeur responsable Guy Steyaert Régie publicitaire tel. 09/210.74.84, regie@guido.be Rédaction Sébastien Daloze, Géraldine Dardenne, Sylvain De Belder, Herbert De Paepe, Sylvain Dubois, Christophe Thienpont Jean-Marcel Thienpont, Bert Troubleyn, Réné Van Caesbroeck, Stijn Van Kerkhove, Sofie Van Rossom

Traductions et rédaction finale Sébastien Daloze Lay-out Luc Van Overbeke & Meindert Peirens

Guido Magazine est imprimé à un tirage, contrôlé par le CIM, de 80.000 exemplaires. Membre de l’Union des Editeurs de Presse Périodique.

Idées? Commentaires? Plaintes? Suggestions?

Envoie un mail à redaction@guido.be ou envoie une lettre à Guido

Aucun élément de cette édition ne peut être reproduit et/ou rendu public au moyen d’impression, de photocopie, de microfilm ou d’une autre manière, sans l’autorisation écrite préalable de l’éditeur.

Depuis le début de cette année, Onoz compte un habitant de plus. Cet homme s’appelle Spyrou et est un homme de Néandertal. Une équipe de scientifiques belges et d’artistes hollandais ont en effet élaboré une reconstruction hyperréaliste à taille réelle de ce à quoi l’homme de Spy aurait dû ressembler.


student life

interview N’en déplaise à ses détracteurs, Stéphane Pauwels enchaine les succès depuis son passage sur la chaine privée. Il en a même profité pour délaisser quelque temps son costume de sniper et se glisser dans un rôle de confident pour sa nouvelle émission, Les orages de la vie. Nous dressons en sa compagnie un premier bilan de son aventure sur RTL-TVI.

Docteur

STéPHANE Pauwels

& Mister

4

GUIDO MAGAZINE | FEvrier 2012

© Fred Guerdin

Texte Sébastien Daloze Photo VTM

«Le bilan est évidemment positif. Je continue bien entendu à couvrir le foot sur la partie Champions League. J’y ai été bien intégré dans une équipe déjà existante. Le vrai challenge était surtout de faire ma propre émission comme je la souhaitais, et cela a été possible avec Les orages de la vie qui correspond vraiment à ce que voulais faire. Et apparemment, ça ne se passe pas trop mal! (ndlr: l’émission bat des records d’audience à chaque diffusion)»


GUIDO: On évoque souvent la famille RTL. Y avez-vous trouvé votre place? Stéphane Pauwels: C’est réellement une famille, cette expression n’est pas tronquée. J’ai d’ailleurs déjà dormi avec toutes les speakerines de la chaine! Je fais des rotations, j’en prends maintenant deux à la fois dans mon lit! Plus sérieusement, on sent réellement un esprit de famille entre tous les employés de la maison. GUIDO: Votre caractère sanguin, vos coups de gueule et autres accrochages étaient-ils scénarisés ou font-ils réellement partie de votre personnalité? Stéphane Pauwels: C’est dans mon tempérament d’être cash, que ce soit en télé ou avec mes amis. Pourtant, il est vrai que j’étais à un moment tombé dans un rôle à Studio 1, il y avait parfois une part d’excessivité. Parce qu’on me demandait de le faire. On me reprochait même parfois de rester trop calme. GUIDO: Y a-t-il un coup de gueule que vous avez regretté par la suite? Stéphane Pauwels: J’ai pour principe de ne jamais regretter mes actes ou mes faits, même quand ils sont négatifs. Non, rien de rien, je ne regrette rien!

«J’ai interdit à ma fille de ramener un footballeur à la maison»

GUIDO: En tant que père de famille, quelle serait votre réaction si l’un de vos enfants décidait de devenir footballeur professionnel? Stéphane Pauwels: J’ai la chance d’avoir une nana qui fait de la danse, du théâtre et de la guitare.

et de respecter ce que Jean-Denis voulait dire dans l’émission. Je n’ai rien forcé, pas même l’intervention de son fils.

GUIDO: Quelle personGUIDO: 100% Steph, nalité rêveriez-vous votre émission sur d’interviewer pour Bel RTL, donne la un prochain épisode parole aux auditeurs. des Orages de la vie? Stéphane Pauwels: Une Les débats sont-ils personne que je rêparfois houleux? Stéphane Pauwels: Il y verais de rencontrer, a en effet parfois des c’est Renaud. Mais combats à l’antenne, il est tellement loin avec des auditeurs dans son mal-être qui affirment par que ça me parait exemple que je n’y compliqué. J’étais connais rien en foot. évidemment fan «J’ai déjà dormi avec Je les laisse parler, quand j’étais petit. toutes les speakerines ça me fait plus rire de la chaine!» GUIDO: A contrario, qu’autre chose. Par une personne qu’il vous serait difficile voire contre, j’interdis toute forme de vulgarité ou impossible d’inviter? de xénophobie. Il faut savoir en effet que les Stéphane Pauwels: Il faut que j’aie une perception débats sur le foot peuvent vite dégénérer, cela humaine de la personne afin que l’envie de devient vite passionnel, les gens oubliant que l’interviewer soit présente. Il me serait en effet ce n’est qu’un sport après tout. Il faut donc resimpossible de réaliser cette émission avec une ter très prudent. personne que je n’apprécie pas. On a essayé GUIDO: Les orages de la vie vous permet de monde m’imposer quelqu’un que je n’appréciais trer une autre facette de votre personnalité. pas, ce que j’ai dû refuser, notamment pour la Stéphane Pauwels: C’est exactement ce que je voucohérence de mon image. lais faire et j’ai pris des risques pour atteindre GUIDO: Et des hommes politiques? mon objectif. Je suis soulagé de travailler mainStéphane Pauwels: Ce serait possible en effet tenant dans la sérénité et de ne plus me faire avec des hommes politiques qui ont connu de agresser dans la rue parce que j’ai pris position véritables passages difficiles, comme Jacky contre untel ou un autre. Quand on m’aborde Morael ou Guy Spitaels. Pour le moment, je dans la rue, c’est maintenant pour me parler de ne suis pas partisan de cela. En Belgique, si je cette émission et moins de foot. venais à faire une émission avec un politique, GUIDO: Votre public est peut-être maintenant daqu’il soit de n’importe quel bord, ça risquevantage féminin? rait encore de me tomber dessus. Comme à Stéphane Pauwels: J’avais déjà un public féminin l’époque, lorsque j’allumais un Rouge et pas avant. Elles regardaient Studio 1 en partie pour un Mauve, ou vice versa. moi, parce que je les faisais rire. Aujourd’hui, GUIDO: Vous déclariez dans une récente interce public féminin semble encore plus s’étofview rêver de cinéma, est-ce toujours le cas? fer. Quand je me suis inscrit sur Facebook par Stéphane Pauwels: En effet, j’ai toujours rêvé de ciexemple, j’ai reçu 5000 demandes d’amis en néma, mais malheureusement tous les rêves ne 48 heures, sur lesquelles 4000 provenaient de se réalisent pas toujours. Ce n’est pas en faisant femmes! Vestiaires qu’on peut dire qu’on est comédien.

«J’essaie d’éviter le voyeurisme» GUIDO: Vous avez persuadé par exemple JeanDenis Lejeune de participer à l’émission. Stéphane Pauwels: On se connaissait à la base, il a donc accepté de me faire confiance. C’est clairement l’amitié qui a joué sur ce coup-là. J’ai fait en sorte de ne pas entrer dans le voyeurisme

GUIDO: Pour terminer, un petit mot sur votre expérience dans la version belge de Pékin Express? Stéphane Pauwels: On ne peut pas en dire beaucoup avant la diffusion de l’émission. Je fais équipe avec Jean-Denis Lejeune et on a vécu là-bas une merveilleuse expérience sur le plan humain. J’ai également pu créer des liens avec mes collègues de RTL, comme Maria Del Rio ou Jacques van den Biggelaar par exemple. FEvrier 2012

| GUIDO MAGAZINE

Photos RTL Texte Sébastien Daloze

GUIDO: Pour une personne hermétique au foot, ce milieu peut sembler pourri par l’argent… Stéphane Pauwels: C’est clair que l’argent pourrit le milieu du foot. Il suffit de regarder le championnat français où un club comme Monaco appartient à des Russes ou le PSG au Qatar. Il y a principalement deux choses qui me dérangent: l’exploitation des jeunes Africains et le lobbying. ça commence tout doucement à me fatiguer, c’est pour cette raison que je prends actuellement un peu de recul vis-à-vis du foot.

Elle ne fera donc jamais de foot et c’est une bonne nouvelle! Je lui ai même interdit de ramener un footballeur à la maison!

student life

GUIDO: Votre transfert sur RTL-TVI en septembre dernier a fait couler beaucoup d’encre… Stéphane Pauwels: Mon transfert s’est déroulé après celui de Thomas Van Hamme, c’est la goutte d’eau qui a fait déborder le vase. Maintenant, la page est complètement tournée pour moi. J’ai quitté la RTBF par rapport à des projets et non à cause de personnes.

5


student life

Actu des campus L’actu des campus! As-tu également quelque chose à dire? Organises-tu un événement hors du commun? As-tu été témoin d’un truc louche sur ton campus? Les pages qui suivent sont pour toi! Envoie un mail à redaction@guido.be ou faxe tes infos au 09/210.74.85 et peut-être feront-elles partie de nos prochaines actus.

Un prof d’unif viré pour avoir mal noté James Franco! Si James Franco enchaine les succès au cinéma (Spider-Man, Milk ou 127 Hours), il n’en oublie pas pour autant de parfaire son cursus universitaire et poursuit donc depuis quelques années des études universitaires très poussées à la prestigieuse Université de Columbia (New York). Pourtant, en raison de nombreuses absences à l’un de ses cours, le professeur Angel Santana a décidé d’attribuer la note finale de D à l’acteur américain. Ce qui était contraire à une règle tacite de l’université qui souhaitait uniquement donner de bonnes notes à James Franco. Il s’est donc fait renvoyer de l’établissement et attaque dorénavant l’université de Columbia pour ce licenciement jugé abusif. James Franco n’a pas encore souhaité s’exprimer sur le sujet. Infos: www.columbia.edu

Des étudiants chahutent le tournage de James Bond Actuellement en cours de tournage, on sait déjà que le prochain James Bond sera une nouvelle fois incarné par Daniel Craig, s’intitulera Skyfall, sera réalisé par Sam Mendes (American Beauty) et regroupera des acteurs comme Ralph Fiennes, Javier Bardem ou Naomie Harris. Lors de la réalisation d’une scène à Londres, l’équipe de cinéma a été quelque peu déstabilisée par quelques étudiants en musique du Old Royal Naval College de Greenwich. Visiblement excités par le tournage qui se déroulait sous leur fenêtre, ils n’ont en effet rien trouvé de mieux que de jouer leur propre version de la mythique musique du générique de la saga afin de rendre hommage aux équipes sur place. Amusés dans un premier temps, les techniciens ont ensuite dû prendre des mesures pour faire cesser le tintamarre provoqué par les étudiants et ainsi ne pas retarder le tournage. Infos: www.007.com

Une première école du sexe

Texte Sébastien Daloze & Sofie Van Rossom

La semaine de la bière spéciale

6

Depuis plus de trente ans, le Semeur (cercle des Carolos de l’ULB) organise chaque année La Brassicole, la semaine estudiantine de la bière spéciale à Bruxelles qui permet de déguster plus de cent bières spéciales issues de l’ensemble du territoire belge. Leur principal objectif, au travers de cette activité, est de faire découvrir aux étudiants (de Bruxelles et ses environs) la culture des différentes régions de notre pays par l’intermédiaire de ses produits locaux, dont la bière est le représentant belge par excellence. Cette année, cette activité aura lieu sous chapiteau du 5 au 9 mars. Infos: www.lesemeur.be GUIDO MAGAZINE | FEvrier 2012

Il y en a certains qui vont se réjouir car la Suédoise Ylva-Maria Thompson vient d’ouvrir la première école du sexe dans la capitale autrichienne, Vienne. Suivre des cours à l’Austrian International School of Sex (AISOS) est possible après avoir déboursé la somme de 1400 euros. Ici aussi, on demande aux étudiants de s’exercer en-dehors des heures de cours. Ainsi, il est non seulement possible de dormir dans une salle avec des étudiants des deux sexes, mais aussi de prendre une chambre à part avec un(e) autre étudiant(e). Pour les plus aventureux, il est aussi possible de prendre une chambre pour deux couples. «On met l’accent sur les différentes techniques pour être un meilleur amant: différentes positions, techniques de caresses, cours d’anatomie. Tout est mis en pratique. Nous sommes certains que cette école remportera un franc succès.» Même si la directrice n’y voit aucun problème, elle a reçu des critiques de toutes parts. La publicité pour l’école, dans laquelle un couple effectue différentes positions, a même été interdite sur la télévision nationale. Infos: www.aisos.at


student life

UCL N°1 L’UCL en tête des universités francophones de Belgique Selon des chiffres du CRef, L’Université Catholique de Louvain serait encore la première université francophone de Belgique. En effet, avec 28.344 étudiants inscrits pour l’année académique 2011-2012, l’UCL devance l’ULB (24.869) et l’ULg (19.444). Au niveau de la Fédération Wallonie-Bruxelles (FWB), on note 2 584 étudiants supplémentaires, toutes universités confondues, dont 1 096 étudiants en plus à l’UCL. Une augmentation du nombre d’étudiants qui s’explique notamment par l’attrait toujours croissant pour les études de médecine et sciences dentaires et une hausse des inscriptions en sciences de gestion. Les matières de prédilection des étudiants qui s’inscrivent pour la première fois à l’université sont les suivantes: sciences de la santé (médecine, dentisterie, vétérinaire et sciences biomédicales), sciences économiques et de gestion et sciences de l’ingénieur (civil). Infos: www.uclouvain.be

Des noms de domaines en .XXX réquisitionnés par les universités Les noms de domaines Internet se terminant en .XXX sont fortement réquisitionnés par les différentes universités de par le monde entier. Les autorités académiques auraient-elles ainsi décidé de s’acoquiner avec le monde de la pornographie ou cet étonnant sursaut aurait-il une toute autre cause? C’est à cette question qu’a tenté de répondre le site Branchez-Vous. Selon eux, les universités n’auraient pas l’intention d’utiliser ces adresses pour une action de prévention contre la pornographie, mais achèteraient ces adresses afin de se prémunir contre des actions malveillantes des joueurs de l’industrie du sexe. Ainsi, en déboursant cette somme pour se procurer le nom de leur université suivi du .XXX, ils contreraient les possibles futures attaques envers leur établissement. Non, le monde universitaire n’est pas encore passé du côté obscur de la fesse! Infos: www.branchez-vous.com

Bientôt un Hard Rock Café à Bruxelles

Infos: www.hardrock.com

FEvrier 2012

| GUIDO MAGAZINE

Texte Sébastien Daloze & Sofie Van Rossom

Il ne faudra bientôt plus traverser les frontières pour passer les portes du mythique Hard Rock Café, la combinaison unique de musique, de divertissement et de cuisine qui a fait sa preuve partout dans le monde. En effet, dès cet été, une nouvelle enseigne verra le jour sur la non moins mythique Grand Place de Bruxelles. Et ce resto d’un autre genre risque bien d’attirer une large clientèle, grâce notamment à son Rock Wall Solo, un mur tactile interactif doté d’une technologie permettant aux fans d’explorer la plus grande collection de souvenirs rock’n’roll et de faire un tour virtuel au sein des 174 autres Hard Rock Cafés du monde entier. Bien qu’il s’intègrera parfaitement dans l’esprit de la Grand Place, le Hard Rock Café de Bruxelles proposera une déco dans le plus pur esprit ‘rock’ dans ses 540 mètres carré où se côtoieront un restaurant de 150 places, un espace pour des concerts, un bar lounge ainsi qu’une boutique Rock Shop proposant des produits dérivés.

7


student life

actus des campus Beyonce étudiée à l’université Non contente de se dandiner pour toutes les Singles Ladies du monde entier ou de faire un enfant à son Jay-Z de mari (qui est déjà le sujet d’un cours de l’université de Georgetown), Beyonce multiplie les activités au point de faire la une des magazines pratiquement chaque semaine. Un phénomène qui a pris tellement d’ampleur que la diva du R&B est maintenant devenue le sujet d’un cours d’université. Les étudiants qui suivent un cursus d’anthropologie dans une université du New Jersey ont désormais la possibilité de suivre un cours baptisé Politicizing Beyonce visant à mettre en lumière la musique, les clips et l’influence de la chanteuse à travers le monde. Les paroles (et les vidéos, messieurs, rassurez-vous!) de Beyonce sont donc passées au crible par les professeurs d’université qui y voient une corrélation avec des travaux sur l’abolitionnisme et le féminisme. Voici qui devrait motiver les éternels brosseurs à se rendre plus souvent aux cours! Infos: www.beyonceonline.com

SOS Echec devient Etudiant Efficace

Texte Sébastien Daloze & Sofie Van Rossom

Le Disc-Golf débarque à Louvain-la-Neuve

8

Depuis huit ans, l’ASBL SOS Echec a pour ambition de former les élèves et les professeurs des écoles secondaires et supérieures. Alors qu’environ un étudiant sur deux est en échec dans le supérieur, de telles initiatives méritent d’être pointées du doigt. Récemment rebaptisée Etudiant Efficace, elle poursuit cependant le même but: accroitre l’efficacité de l’étudiant par le biais d’une écoute et de conseils adaptés. Quelques nouveautés en vrac: les Samedis malins à Bruxelles, Namur, Charleroi, Mons et Liège, un paiement échelonnable et 14 tuteurs agréés présents sur toute la région WallonieBruxelles.

Un parcours de Disc-Golf vient d’être inauguré à Louvain-la-Neuve. Le Disc-Golf qu’est-ce que c’est? Comme son nom l’indique, le Disc-Golf est un mélange de frisbee et de golf. Comme au golf, le but est de rallier le trou en un minimum de coups. Sauf qu’ici ce n’est pas une balle qu’on envoie mais un disque qu’il faut lancer. Et ce n’est pas un trou mais un panier en métal, sorte de corbeille, qu’il faut atteindre. Le parcours est situé tout autour du quartier des Bruyères. Il compte 9 paniers que tu peux relier en 29 coups. L’espacement entre les paniers varie entre 67 et 200 mètres. Importé des États-Unis dans les années 70, le Disc-Golf fait peu à peu son trou. Il existe aujourd’hui environ 3000 parcours dans le monde! Les avantages de ce sport sont multiples. Il permet de faire travailler toutes les parties du corps, tout en étant accessible à tous. De plus, il se pratique toujours au grand air! Le disque à utiliser est différent des frisbees classiques. L’office du tourisme (Galerie des Halles) peut t’en prêter un gratuitement. Si tu deviens assidu, il est également possible d’en acheter un. Il te coûtera 15 euros. La communauté disc-golfeuse n’attend plus que toi!

En janvier avait lieu la dernière édition de l’ING Thesis Award, un concours permettant aux étudiants de valoriser leur mémoire de fin d’études, à condition qu’il se distingue par son originalité, sa vision et sa pertinence pour le secteur financier. Et ce sont Maxime Goffinet et Xing Han (photo) qui se sont fait remarquer par le jury et repartent chacun avec un ING Lion Account de 2500 euros. Le premier, étudiant francophone à l’Université Catholique de Louvain, a découvert que les petits investisseurs suivaient aveuglément la tendance du marché, les décrivant comme des moutons de Panurge alors que le deuxième, étudiant néerlandophone à l’Antwerp Management School, prouve que la volatilité des volumes de transactions est prévisible. La sécurité financière et l’actualité économique étaient en effet des thèmes récurrents parmi les dix finalistes de la compétition.

Infos: www.uclouvain.be/sport

Infos: www.ing.be

GUIDO MAGAZINE | FEvrier 2012

Infos: www.etudiantefficace.eu

Qui sont les lauréats de l’ING Thesis Award?


student life

actus des campus Un réseau social pour étudiants Pour contrer Facebook, Twitter ou Google+, Microsoft a décidé de se lancer dans l’aventure des réseaux sociaux en créant SO.cl (prononcez «social»), un site de communication exclusivement dédié aux étudiants mêlant recherche, navigation et réseautage social. Une vidéo sur la page d’accueil résume les intentions de ce nouveau site Internet qui s’est déjà associé à trois grandes universités américaines. Reste à savoir si les étudiants, déjà grands consommateurs de réseaux sociaux de tous poils, vont se laisser séduire par cette nouvelle tentative. A suivre, donc… Infos: www.so.cl

Amnesty docteur honoris causa

Fais comme chez moi!

Pour la première fois de son histoire, l’Université Catholique de Louvain a souhaité remettre le titre de docteur honoris causa non pas à une personnalité, mais à une organisation. C’est ainsi qu’elle a décidé de sacrer ce 2 février Amnesty International en même temps que Solange Lusiku, éditrice du seul journal d’une ville du Congo, et Daniel Cornu, auteur d’ouvrages sur l’éthique du journalisme. Le thème de cette année était: Tous connectés… Un levier pour la démocratie?

Un nouveau projet touristique vient de voir le jour en Belgique après avoir conquis le Danemark, la France et l’Islande. CommeChezMoi, comme son nom l’indique, permet d’accueillir des voyageurs chez soi le temps d’un repas, d’un apéro ou d’une soirée. Le concept est on ne peut plus simple: les Belges qui souhaiteraient ouvrir leurs portes aux expatriés de notre pays peuvent s’inscrire sur le site ci-dessous et proposer une activité originale (déguster des bières ou visiter un marché typiquement belge). Une élégante manière de mettre en relation les Belges et les étrangers le temps d’une soirée… ou plus si affinités! Si tu rêves de faire découvrir la guindaille à un moine tibétain en transit dans notre pays, tu sais ce qu’il te reste à faire!

Infos: www.uclouvain.be

Infos: www.comme-chez-moi.be

Pose de la première pierre du campus économique de l’HELMo

Texte Sébastien Daloze & Sofie Van Rossom

Fin janvier, les instances de la Haute Ecole HELMo ont officiellement inauguré le chantier du futur Campus économique. A cette occasion, la première pierre symbolique a été posée, devant les membres du personnel concernés et tous les acteurs de ces importants travaux ainsi que Jean-Claude Marcourt, le ministre de l’enseignement supérieur. L’objectif est de créer un véritable pôle économique, en réunissant en un même lieu les différentes sections économiques de l’HELMo. Ensemble, elles rassembleront plus de 2220 étudiants. Les premiers déménagements sont prévus à la rentrée 2012-2013.

10

Infos: http://campuseconomique. blogspot.com

GUIDO MAGAZINE | FEvrier 2012


LE VIF 30e année no 4 L’EXPRESS no 3160 hebdomadaire du 27 janvier au 2 février 2012 – P509558 - ISSN 0774-2711

SPÉCIAL

NE

AUTO

W

11

DA VID

Comment réduire votre facture

MOD

19

/08/

www.levif.be

14

:27

VA NN

Pag

ina

L'A

1

LA

LA SA GA GU C

SAVE UR

SK

A,

E

SE

S ÎL

ES

,S

ES

PA UM

ÉS

CI

... L'

AU TE

UR

S

N° EN 34 DU AV VENT 26 ET EC LE E CHAOÛT LE VIF VIF/L’AQUE2011 WE EX SE EK PR MA EN ES D S INE

LE CH A H IST M PAGN E, OIR E DE FE MME S

DE

SU KK WA N IS LA ND

ES

TD

ER

ETO

UR

.R

OFFRE EXCLUSIVE POUR LES 1

LE S A S FE ST TUCE S IVE S

Diesel, essence, électricité, gaz : notre guide pour bien choisir renoncer à sa voiture de société ? 1 Les primes à ne pas manquer

1 Faut-il

S E LA

ENSEIGNEMENT Les 5 astuces des parents L’INT E RVIE pour contourner le décret Inscriptions W

ÉTUDIANTS ET LES PROFESSEURS, SEULEMENT 33,50 € PAR TRIMESTRE

DE

www.l

evifwe

ekend.

be

2 e CAH IER DU

VIF/L’EXP RESS N°51

DU 23

AU 29

H

LA SUE REN TR ET

MA

IN LE S H TENA NT O OTIN ME G SDO D M A

DÉCEMB C RE 2011 INLE É VIF

FO

EN

CO

NTR

E.

B EAU

ME E SE T

M WEEK CU A, MEND, EN VENTE CHA S P US QUE SEMA INE AVEC AS IQU LE VIF/L SE E ’EXPRESS LA , LIT ET FOC US VIF RE TÉR NT RÉ ATUR EA E U T , BD AM , S IS. ÉRIE ST ÉL É, E

XP

ME

OS

...

SSIE

UR

S...

ÉE!

4RÉ2DU% CTION

4 SEMAINES

GRATUITES + CADEAU DE BIENVENUE GRATUIT:

SAC À DOS EASTPAK OU HEADPHONE PHILIPS

LE VIF/L’EXPRESS, VOTRE BAGAGE POUR LE FUTUR. ABONNEZ-VOUS MAINTENANT VIA WWW.4UCAMPUS.BE/LEVIF ET COMPLÉTEZ LE CODE: V901


student life

Les années d’études de...

OLIVIER LEBORGNE «Les conneries qu’on a faites sur le site sont incalculables»

Texte Sébastien Daloze Photo Pierre Scheurette

Il est le nouveau complice d’André Lamy sur les antennes de RTL et brûle les planches avec son premier one-man-show, Conversations avec mon pénis. Il était donc grand temps que l’on intercepte Olivier Leborgne entre deux de ses activités pour le cuisiner sur son parcours étudiant.

12

GUIDO: Pourquoi avoir choisi des études à l’IAD (Institut des Arts de Diffusion)? Olivier Leborgne: Je venais de l’Institut SainteMarie de La Louvière où a été créée une des premières sections ‘arts d’expression’ de Belgique. Dont le professeur Jean-Edouard Fasbender avait fait l’IAD. C’était donc l’école que j’avais en point de mire depuis quelques années. GUIDO: Vous étiez donc déjà monté sur les planches avant vos études supérieures? Olivier Leborgne: Et comment! J’ai commencé à faire du théâtre en 1982! J’étais en quelque sorte prédestiné à cette carrière. Même avant cette date, j’ai toujours été le premier pour déGUIDO MAGAZINE | FEvrier 2012

conner dans une soirée ou faire des sketches, chez les Scouts par exemple. Dès que je pouvais me déguiser ou raconter des blagues, j’étais le plus heureux des hommes. GUIDO: Avant de commencer les études à l’IAD, il faut passer par le très redouté examen d’entrée. Olivier Leborgne: Il faut savoir que cet examen d’entrée dure quinze jours. Beaucoup de mes amis me demandaient: «Qu’est-ce que tu feras si tu ne le réussis pas?». Ce à quoi je leur répondais que je ne raterais pas. J’avais tellement envie de faire cette école et d’être à Louvain-laNeuve avec mes potes qu’il était inconcevable que je rate cet examen. Le président du jury

était à l’époque Armand Delcampe (ndlr: metteur en scène qui a créé l’Atelier Théâtre Jean Vilar) et c’est lui qui a tranché positivement en ma faveur lors de la délibération. J’ai continué ensuite à collaborer énormément avec lui au cours de ma carrière, en tant que comédien et metteur en scène. C’est en quelque sorte mon père spirituel dans le métier et si j’en suis là aujourd’hui, c’est en grande partie grâce à lui. GUIDO: Quel souvenir gardez-vous de vos années passées à l’IAD? Olivier Leborgne: J’en garde un souvenir magnifique. J’étais véritablement dans mon élément, je m’y éclatais totalement, j’étais hyper content d’aller aux cours le matin. J’ai


démarré les cours avec un de mes meilleurs amis. Avec qui j’ai habité pendant deux ans sur le site de Louvain-la-Neuve (avant de devenir le concierge de la Ferme du Blocry (ndlr: lieu de cours emblématique des étudiants de l’IAD) pendant mes deux dernières années). GUIDO: Quels sont les grands enseignements que vous a apportés l’IAD? Olivier Leborgne: A l’IAD, les profs ont mis le doigt sur les défauts qu’il fallait que je travaille. D’un autre côté, il était aussi important de cultiver et d’entretenir ses qualités. J’ai eu la chance de tomber sur des profs qui m’ont appris à être curieux, à me remettre en question, à adopter une certaine rigueur. Enfin, c’est aussi grâce à l’IAD que j’ai pu rencontrer Patrick Ridremont, un autre moment important de ma carrière! GUIDO: Quels jobs d’étudiants avez-vous effectués? Olivier Leborgne: J’ai fait beaucoup de jobs d’étudiants au Jean Vilar. Placer les spectateurs dans la salle, faire le montage ou le démontage des décors.

«Je me suis éclaté comme un fou!»

GUIDO: Lorsque nous avons interviewé Patrick Ridremont, il nous a avoué avoir fait pas mal de conneries durant ses années d’études, vous étiez donc également de la partie? Olivier Leborgne: Evidemment, on était toujours fourrés dans les mauvais coups! Comme lancer des combats de lances à incendie dans la cour de la Ferme, se faire passer pour des témoins de Jéhovah dans les communautaires à l’heure du souper, se pourchasser dans les parkings avec des pistolets à billes, … Les conneries qu’on a faites sur le site sont incalculables. On s’introduisait par exemple dans certains commus pendant la nuit où on allait simplement ouvrir les douches avant de partir en courant! GUIDO: Vous avez continué, comme lui, à sortir en guindaille lors de vos représentations au Jean Vilar, alors que vos études étaient finies depuis belle lurette? Olivier Leborgne: On n’a jamais renié nos origines. On était hyper contents, lors de nos passages à Louvain-la-Neuve, de retourner boire des verres au Prof ou à la Galoute. Pour terminer dans une soirée de cercle avec une autre génération d’étudiants et ainsi se replonger quelques années en arrière. Ce que je ferais d’ailleurs encore volontiers maintenant. Même s’il nous faut plus de temps pour récupérer, on n’a pas perdu nos bonnes habitudes pour autant! GUIDO: Pensez-vous avoir assez profité de vos années d’études? Olivier Leborgne: Au niveau des cours à l’IAD, je pense en avoir bien profité, j’en ai retiré des enseignements hyper importants et pris tout ce qui était bon à prendre. Je ne suis pas non plus passé à côté de la vie estudiantine, je n’en garde que des bons souvenirs. On me permettrait, grâce à une machine à voyager dans le temps, de me fondre de nouveau dans cette époque, je signerais des deux mains!

Récemment, Olivier Leborgne s’est lancé un nouveau pari. Après le théâtre, la radio et la télé, le voici qui tente l’aventure du one-man-show. Et c’est sous un titre volontairement provocateur, Conversations avec mon pénis, que celui-ci tourne partout en Belgique. Pourquoi ce titre? «Je voulais faire un one-manshow depuis quelques années. Sans avoir d’idée précise sur le sujet à aborder. J’ai alors reçu un texte qui abordait ce sujet, un peu à la façon des Monologues du Vagin. Même si le titre est un peu provoc, il faut savoir que le spectacle ne l’est pas du tout.»

A quoi s’attendre? «C’est un spectacle interactif qui joue beaucoup avec le public. C’est très ludique, très humoristique. ça parle de l’homme, de toutes les interrogations et les questions qu’il a par rapport à son pénis depuis qu’il est petit garçon jusqu’à l’âge adulte, en passant par l’adolescence.»

Les réactions du public? «C’était un véritable challenge, un défi de travailler sur un thème tabou, légèrement touchy tout en gardant un point de vue très humoristique qui me correspond totalement. Cela fait maintenant un an et demi que je joue ce spectacle et les réactions du public sont positives, même en Flandre où j’ai également pu monter sur scène dernièrement. C’est un sujet qui parle à tout le monde, au final!» Toutes les infos et les dates de spectacles sur www.olivierleborgne.be

FEvrier 2012

| GUIDO MAGAZINE

Texte Sébastien Daloze

GUIDO: Entre Louvain-la-Neuve et vous, ce fut le coup de foudre immédiat? Olivier Leborgne: Louvain-la-Neuve est une ville qui avait à l’époque un côté un peu plus rock’n’roll que maintenant. Pour un p’tit gars qui débarque de La Louvière, c’était le dépaysement assuré! Même si je n’ai pas fait de baptême, je me suis éclaté comme un fou pendant ces quatre années! Je me souviens même encore maintenant des jours de soirées: lundi: Philo et Lettres, mardi: Maphys, … A cette époque-là, Louvain-la-Neuve était davantage un campus universitaire que maintenant. On ne croisait pratiquement que des jeunes dans les rues. Désormais, c’est une ambiance fami-

liale qui y règne, ce qui n’est pas non plus une mauvaise chose.

student life

«Même quand je sortais jusqu’à cinq heures du matin, j’étais content d’aller aux cours le lendemain»

Olivier Leborgne et son pénis

13


© Pierre Olivier/M6

INEDIT

CHAQUE LUNDI

20:20

ÉMISSION ÉVÉNEMENT Top Chef est de retour pour une troisième saison inédite. 14 nouveaux talents s’affrontent dans des défis culinaires afin de remporter le titre tant convoité de Top Chef 2012. www.rtltvi.be

Disponible aussi sur


kot à l’honneur student life

swingue Kot Certino! ça

Du 6 au 15 mars aura lieu la treizième édition de l’Open Jazz Festival. Cet événement organisé par le très motivé Kot Certino vise à faire (re) découvrir la musique jazz aux étudiants au cours de huit soirées de concerts se déroulant à la Ferme du Biéreau. Rencontre avec Vinch, Bijou, Cla, Pöll, Julio, Gi et Prézi pour une interview menée tambour battant.

KAP permettent aux étudiants de partager un projet commun avec des étudiants de tous les horizons et ayant des formations différentes. Le Certino était pour moi le moyen de me remettre à jouer du piano, ce qui est souvent difficile en kot. Cla: Avant d’entrer au Certino, je kotais dans un «simple» kot de 10 personnes. L’ambiance était bonne mais il n’y avait pas de véritable vie en communauté, c’était chacun pour soi. C’est entre autre pour cela que j’ai voulu connaître les KAP et pouvoir m’investir, avec d’autres étudiants, autour d’un projet. Etant moi-même musicienne, je me suis tout de suite orientée vers les KAP musicaux et j’ai découvert le Certino lors d’un concert qui m’a bien plu. C’est comme ça que j’ai fait mon choix. Pöll: C’est ma deuxième année en kot, j’ai fait une sorte de «transfert» entre kots musicaux. Je viens du Kapodastre qui organise les Lundis de la guitare. J’ai choisi le Certino pour découvrir un nouveau projet, une nouvelle ambiance. Je me suis investi dans une régionale auparavant, mais je trouve que les KAP sont beaucoup

plus enrichissants d’un point de vue humain, par la vie en communauté, et culturel grâce aux découvertes musicales qu’on y fait. Gi: C’est ma deuxième année en KAP, et c’est énorme! Vivre à dix autour d’un même projet qui nous passionne tous, rencontrer plein d’autres gens qui partagent d’autres projets, participer au folklore néo louvaniste et bien sûr faire de la musique ensemble! GUIDO: Quel est le projet du kot en quelques mots? Vinch: Notre projet est de promouvoir le jazz, les musiques du monde et de manière générale tout ce qui n’est pas purement rock, pop ou électro, les genres les plus présents à Louvainla-Neuve. En pratique, nous organisons des concerts, comme l’Open Jazz Festival, qui aura lieu en mars, ou comme la Reggae Night qui a eu lieu en novembre. Pöll: Outre le projet principal d’organisation événementielle, on a des plus petits événements ponctuels qui nous occupent le reste du temps comme les Jam Sessions qu’on FEvrier 2012

| GUIDO MAGAZINE

Texte Sébastien Daloze

GUIDO: Pourquoi as-tu eu envie de t’investir dans un KAP, et dans celui-ci en particulier? Vinch: Depuis que je suis à l’unif, j’ai toujours koté dans un KAP, et ça me plait beaucoup d’organiser des événements. Ce qui m’a attiré au Certino, c’est surtout l’envie de découvrir des nouvelles choses en musique, de participer à l’Open Jazz Festival auquel j’avais déjà assisté en tant que spectateur, et puis bien sûr l’envie de jouer! Bijou: J’ai toujours eu beaucoup d’activités extra scolaires, j’ai besoin de m’investir dans des projets et de ne pas seulement aller à l’unif. Les

au

15


student life

kot à l’honneur «Le jazz n’est pas seulement cette musique rébarbative d’intellectuels pédants qui ne peut pas intéresser les jeunes!» organise deux fois par quadri en moyenne. On nous demande aussi régulièrement d’animer musicalement certaines soirées d’autres KAP avec notre groupe, Deep Turtle & The Smashing Camels. On répète donc assez régulièrement pour avoir un répertoire divers et varié. GUIDO: Mettre sur pied un festival comme l’Open Jazz est-il quelque chose de difficile? Vinch: Ce n’est pas toujours évident, mais c’est bien rôdé. On reprend chaque année les automatismes des éditions précédentes. Le plus difficile reste de trouver de l’argent pour le financer! Laura: Cela prend surtout beaucoup de temps. Trouver les groupes, les subsides etc.. Mais dans l’absolu, rien d’insurmontable! Chaque année, c’est un vrai plaisir de voir notre investissement porter ses fruits!

Texte Sébastien Daloze

GUIDO: Quel est le concept de ce festival? Bijou: L’Open Jazz Festival est un festival organisé entièrement par notre kot qui propose huit soirs de concerts de musique jazz en tout genre (jazz-manouche, boogie, soul, funk, jazz vocal, électro-jazz, jazz « puriste »). Deux concerts du même style sont proposés chaque soir: une première partie plutôt amateur ou semi-professionnelle suivie d’une deuxième partie de professionnels ayant déjà fait leurs preuves. Cla: Le but de ce festival est de promouvoir différents styles de musique. Dans cette optique, nous essayons de rendre l’Open Jazz accessible à tous en proposant des prix d’entrée très démocratiques (le prix d’un soir en prévente pour un étudiant est de 4 €).

16

GUIDO: Est-ce facile d’intéresser les étudiants au jazz? Vinch: Oui, ça va! Et nous avons notre lot de fidèles! Et puis, le jazz n’est pas seulement cette musique rébarbative d’intellectuels pédants qui ne peut pas intéresser les jeunes! Nous organisons plusieurs soirées qui bougent bien (jazz manouche, jazz electro, funk, …), et les spectateurs de ces soirées sont souvent attirés ensuite par les concerts moins faciles d’accès. Il faut rappeler que nous ne sommes nousGUIDO MAGAZINE | FEvrier 2012

mêmes pas des connaisseurs. Nous sélectionnons les groupes avec le même point de vue que les jeunes qui viennent à nos concerts. Il faut que ça reste relativement écoutable. Laura: Je crois qu’il y a une vraie demande sur Louvain-la-Neuve. Ce n’est vraiment pas difficile d’attirer des étudiants à un évènement musical. Avec l’Open Jazz, on touche un peu à tous les styles de musique. De l’électro au jazz manouche, il y en a pour tous les goûts!

«Nos stratégies pour attirer les étudiants? Des bonbons, des organisatrices super sexy et un prix presque ridicule!» GUIDO: Hormis le festival, quelles seront les grandes activités prévues pour ce deuxième quadri? Vinch: À part le festival, nous proposerons des soirées jam sessions où tout le monde peut venir prendre une guitare, amener une clarinette ou se mettre au piano, et improviser avec des inconnus (ou pas). C’est souvent l’occasion de faire des bonnes rencontres! Julio: Le deuxième quadri sera aussi marqué par la Nuit du Rock que nous animons en partie grâce à notre groupe Deep Turtle & The Smashing Camels. C’est l’occasion pour les Certiniens de se défouler sur de bons classiques rock et de créer une ambiance explosive dans la salle de la Ferme du Biéreau. GUIDO: Comment motiveriez-vous les étudiants à participer à vos concerts? Vinch: On a déjà essayé plein de stratégies. Cette année, on pense les attirer avec des bonbons!

Pöll: Une affiche variée, de la musique pour tous les styles, une ambiance jazzy unique en son genre et des organisatrices super sexy. Je pense que ce sont nos principaux atouts! Gi: Sans oublier le cadre plus que sympa de la Ferme du Biéreau. De plus, huit soirées de concerts avec une telle affiche pour un prix presque ridicule, c’est quand même pas banal! GUIDO: Comment décririez-vous l’ambiance qui règne dans le kot? Pöll: On a un certain amour des animaux qui nous rassemble tous… On a un peu tendance à aider tous les animaux en détresse qui passent dans le coin. Une poule et un mouton ont même élu domicile chez nous lors de notre pendaison de crémaillère qui avait pour thème la ferme… Julio: C’est un kot plein de vie, impossible de sortir de sa chambre sans éviter une conversation de cage d’escalier ou plonger dans un canapé pour rejoindre un échange animé, et parfois arrosé. GUIDO: Vous vous sentez bien à Louvain-laNeuve? Vinch: Louvain-la-Neuve est exceptionnelle! Mais pour quelques années seulement. Je suis là depuis cinq ans, et après, c’est sûr, je m’en vais! Bijou: J’ai fait mes secondaires à Louvain-laNeuve et j’en avais un peu marre donc je suis partie faire mon bac à Bruxelles (FUSL) pour un peu changer d’air. Je voulais revenir à Louvain pour pouvoir profiter de cette fabuleuse expérience qu’est le kot-à-projet, je voulais avoir vécu ça avant de commencer à bosser. Cla: Cette ville, c’est un monde à part! Tout ici est fait en fonction des étudiants, tout est prévu pour nous rendre la vie plus facile. Gi: On peut à la fois voir cette ville comme un endroit extrêmement riche au niveau folklorique, culturel, humain, mais aussi comme une petite bulle parfois fort déconnectée de la réalité!

Plus d’infos sur www.openjazz.be


SHOPPING à

NEW YORK? www.shoppinganewyork.be


voyages

Trend Talk

Londres n’est pas vraiment la destination la moins chère si tu es à la recherche d’un chouette city-trip. Pourtant, cette ville est tellement cool qu’on ne peut que te conseiller de faire une entorse à ton budget étudiant en achetant un ticket Eurostar (pas donné) et en réservant une petite chambre d’hôtel dans l’infâme quartier de la gare (encore moins donné). Il est malgré tout possible de profiter de Londres sans faire faillite. Mieux encore: ce que Londres a de mieux à proposer est tout simplement gratuit. GUIDO a sélectionné cinq musts gratuits de la capitale anglaise.

1. L’entrée au Natural History Museum Le British Museum est également gratuit, mais on trouve personnellement que le Natural History Museum est le plus beau musée de Londres. Il est possible de se balader à l’intérieur de celui-ci sans aucun ticket! Si tu prends l’entrée du côté de l’Exhibition Road, tu te retrouves sur un escalator spectaculaire qui t’emmène à travers un énorme globe terrestre vers l’étage supérieur. Dirige-toi immédiatement vers l’épicerie japonaise dans laquelle tu peux faire l’expérience d’un tremblement de terre, grâce aux effets spéciaux saisissants.

Texte Herbert De Paepe

L’entrée de la Cromwell Road, devant laquelle on fait souvent la file, t’emmène immédiatement dans la magnifique salle principale néo-gothique et le gigantesque squelette d’un diplodocus. Des dinos, il y en a en veux-tu en voilà, mais il faut pratiquement se faufiler dans la foule pour avoir une chance de les apercevoir, surtout le week-end. La direction du musée a eu la bonne idée de construire une passerelle métallique si bien que le double de visiteurs peut maintenant pénétrer en même temps dans la salle. Si la file est vraiment trop longue, il est possible de se contenter des squelettes un peu moins spectaculaires d’animaux géants qui peuplaient autrefois la pampa de Patagonie et d’une jolie collection de fossiles, dont un plésiosaure complet déterré dans le Yorkshire.

18

Enfin, aucun musée d’histoire naturelle ne serait complet sans quelques animaux empaillés. Si tu veux admirer des spécimens très spéciaux, recherche les oiseaux du paradis de Nouvelle-Guinée, le loup de Tasmanie (une espèce disparue), l’ornithorynque et les reconstitutions de dodos. Ne manque pas non plus GUIDO MAGAZINE | FEvrier 2012

la salle des mammifères, où une baleine bleue (en taille réelle) domine des éléphants et autres rhinocéros. www.nhm.ac.uk

2. Une vue panoramique à bord d’un bus à deux étages Les transports en commun de Londres sont réputés pour leurs prix exorbitants, mais cela ne vaut que pour ceux qui n’en font pas un bon usage. Un ticket de métro pour un voyage coûte actuellement près de 5 euros. Par contre, une carte d’un jour off-peak pour deux zones (tu n’as souvent pas besoin de plus) est à peine plus chère, si bien qu’après deux voyages, tu as déjà récupéré de l’argent. Ou pour le dire autrement: à partie du troisième voyage, tu roules gratuitement! Ce que tu ignores peut-être, c’est que ce ticket te permet aussi de monter à bord des célèbres bus à étages londoniens. Non, pas ces open top hop on hop off, véritables pièges à

touristes, mais the real stuff. Montre ta carte au chauffeur, grimpe à l’étage, assieds-toi à l’avant et profite de cette vue panoramique. Opte pour un voyage de quelques kilomètres - par exemple depuis Greenwich (pour le méridien zéro, le musée de la navigation et le Cutty Sark) vers le centre - sit back and relax. Ta carte d’un jour offre encore d’autres avantages. Pour quelques livres de plus, tu peux augmenter le nombre de zones à six, ce qui te permet de rouler jusqu’à la campagne anglaise. Eh oui, les chemins de fer régionaux acceptent également cette carte, tant que tu restes à l’intérieur de ces zones. Ce système avantageux est tout-à-fait approprié pour visiter la Down House dans le petit village pittoresque de Downe. Down House est la maison dans laquelle a vécu Charles Darwin pendant quarante ans. Elle se situe au beau milieu d’un sympathique paysage vallonné du comté de Kent alors que techniquement elle fait encore partie de la zone 6 de Londres. Ta carte all-zones te permet donc de t’y rendre gratuitement (en prenant d’abord un train pour Bromley South, ensuite un bus pour Downe). www.tfl.gov.uk


Où la haute société londonienne fait-elle ses achats? A Harrods bien sûr, le luxueux centre commercial de Knightsbridge qui surpasse de loin toutes les autres galeries de la capitale. Il n’y a pas plus anglais qu’Harrods, même si le complexe est actuellement la propriété d’un holding du Qatar. Attention: rien n’est donné ici, mais aucun droit d’entrée n’est demandé et regarder ne coûte donc rien. Et tu en prendras assurément plein les yeux. Rien que le décor du complexe est à couper le souffle. Le précédent propriétaire d’Harrods était Mohamed Al-Fayed, le riche homme d’affaires égyptien et

4. De l’art à la Tate Modern Si tu viens de Saint-Paul et que tu traverses la Tamise par l’élégant pont pour piétons, Millennium, tu arrives droit sur la Tate Modern, un musée gratuit d’art moderne, construit dans l’ancienne Bankside Power Station. On trouve ici des œuvres de pratiquement tous les maîtres modernes, divisées dans plusieurs salles thématiques. Recherche immédiatement ‘Nu, feuilles et buste’ de Picasso, une œuvre qui a été vendue aux enchères pour 106,5 millions de dollars chez Christie’s à New York, ce qui fait ce cette peinture la plus chère au monde. Le propriétaire l’a prêtée à la Tate. Etant donné l’impressionnante grandeur de ce bâtiment, le rez-de-chaussée (3400 mètres carré de superficie, hauteur de cinq étages) est réservé aux œuvres d’art monumentales faites sur commande qui ne sauraient être mises en exposition nulle part ailleurs et trouvent donc un abri temporaire à la Tate. www.tate.org.uk

père de Dodi Al-Fayed, qui a perdu la vie dans un accident de voiture avec Lady Di en 1997. Au pied du pompeux Egyptian Escalator au cœur du bâtiment, le père Al-Fayed a fait construire un horrible monument commémoratif pour le couple disparu. L’escalator est de haut en bas une telle orgie de kitsch qu’il faut vraiment le voir pour le croire.

www.harrods.com

5. Flâner dans la Westminster Abbey On entend déjà les remarques des visiteurs habitués de Londres. «Comment, la Westminster Abbey gratuite? C’est plutôt le contraire, oui! Même avec une carte d’étudiant, il faut payer une entrée de 13 livres! Ce qui fait 15 euros! Pour visiter une église!! Vous êtes devenu fous ou quoi?» OK, OK, mais il est pourtant possible de pénétrer gratuitement dans ce bâtiment fantastique, sans pour autant avoir été invité à un enterrement ou un mariage royal. Chaque soir, à 17 heures piles, un evensong a lieu dans l’abbaye, une prière anglicane du soir et chantée. Si tu (affirmes que tu) veux prier, tu peux entrer gratuitement. Evidemment, tu sortiras immédiatement du lot si tu commences à flâner et visiter les moindres recoins de l’abbaye, en plus de recevoir une bonne réprimande de la part des gardes présents dans l’église. Cela vaut-il donc le coup de payer les 15 euros d’entrée? Sans hésiter: oui. Pour cette somme est mis à ta disposition un sublime audioguide, enregistré par l’acteur Jeremy Irons, qui te guide à travers tout l’édifice, une balade grandiose au gré des tombes de rois, de poètes et de scientifiques. Il n’y a pas d’autre endroit à Londres où l’histoire glorieuse de l’Angleterre est aussi visible que dans l’Abbaye.

LONDRES pratique Comment y arriver?

Avec l’Eurostar naturellement. Tu prends le train à la gare de Bruxelles-Midi et deux heures plus tard, tu te retrouves sur le quai de la gare de Londres St-Pancras. Il y a déjà des tickets aller-retour à partir de 88 euros. Les réservations se font en ligne sur www.eurostar.be. Tu reçois alors un code grâce auquel tu peux faire imprimer tes tickets de n’importe quelle gare. Attention; ton ticket Eurostar n’est pas valable pour le voyage en train depuis et vers Bruxelles. Monnaie

L’unité monétaire de Londres est la livre anglaise (www.x-rates.com). Heureusement, elle a un peu baissé par rapport à l’euro, si bien que Londres n’est plus aussi cher que les années précédentes. Dormir

Cherche un lit abordable grâce au site d’Eurocheapo (www.eurocheapo.com/london) ou un city-trip en promo dans une agence de voyages comme Neckermann (www.neckermann.be).

www.westminster-abbey.org FEvrier 2012

| GUIDO MAGAZINE

Texte Herbert De Paepe

Que peut-on acheter à Harrods? Pratiquement tout, tant que ton portefeuille te le permet. Nous sommes littéralement restés bouche-bée devant une table de kicker translucide avec des footballeurs en argent, un véritable fossile de ptérodactyle à suspendre au-dessus de la table de la cuisine, des affiches de concerts dédicacées par les Beatles et les Rolling Stones, des uniformes guindés de cavaliers, des stylos en or pratiquement aussi chers qu’une petite voiture, on en passe et des meilleures. Il est aussi possible d’y manger ou boire, en sachant pertinemment que la carte Visa en prendra de nouveau un sacré coup. Une bouchée de caviar, sir? Une coupe de champagne avec vos huitres, madam? Ou simplement un verre de rioja avec une tranche de jambon espagnol? Harrods contient des répliques de grands cafés de Venise et de Vienne, une halle aux poissons, à la viande et un espace vins et whiskys pour provoquer un malaise aux plus passionnés. En bref, une fois entré chez Harrods, tu en prends plein les yeux à chaque recoin du magasin.

trend talk

3. En prendre plein les yeux à Harrods

19


OOSTENDE BRUGGE

rubriektitel trips

LIER SINT-NIKLAAS MECHELEN AALST

OOSTENDE BRUGGE

LIER SINT-NIKLAAS MECHELEN AALST

Texte HDP Photos Tourisme Courtrai

student life

Sur la Grand Place de Courtrai, demande à un vieil habitant de te raconter sa ville et prépare-toi à être abreuvé d’anecdotes sur la bataille des éperons d’or, le royaume du damas et les laborieux cultivateurs du lin. Par contre, si tu abordes plutôt un jeune étudiant, tu risques d’avoir droit à une toute autre histoire, car Courtrai est le berceau d’une fantastique scène musicale (Goose et Ozark Henry n’en sont que quelques exemples) et le paradis des skaters de tous le pays qui rejoignent le Skatebowl, le plus grand skatepark du Benelux, créé par des spécialistes américains. Sans oublier que Courtrai est la plus grande ville étudiante de Flandre Occidentale.

20

Où se trouve le quartier étudiant?

Quatrième étape:

Courtrai

de la même période et quelques grotesques lent des tas de cafés fréquentés par les jeunes. OOSTENDE LIER éperons d’or jetés sur la pelouse. Sur la Veemarkt se trouvent également quelBRUGGE SINT-NIKLAAS ques cafés estudiantins.

La majorité des campus des Hautes Ecoles et MECHELEN Qu’y a-t-il à voir à l’intérieur? de la Kulak, la filiale occidentale de la KathoAALST Qu’y a-t-il à voir à Il faut une bonne dose d’imagination pour se lieke Universiteit Leuven, se trouvent dans le figurer le chahut qui régnait en 1302 sur le l’extérieur? Haut-Coutrai, un quartier plutôt rural que l’on Contrairement à Bruges, le centre de Courpaisible Groeningeveld d’aujourd’hui. On te atteint en prenant la chaussée de Tournai vers trai n’est pas un musée à ciel ouvert mitraillé conseille donc de visiter le musée moderne le Sud jusqu’à la E17. Cette promenade pas par les touristes japonais, mais la ville recèle Kortrijk 1302, situé dans le vaste domaine de vraiment intéressante peut être effectuée à quand même de quelques coins intéressants l’Abbaye de Groeninge, en plein centre. L’office bord du bus étudiant numéro 13 qui rallie ce où flâner pendant quelques heures. Comme la du tourisme est au même endroit. Le Broelquartier depuis le centre toutes les vingt miGrand Place avec son museum est un peu plus classique et est situé nutes. Etant donné sympathique beffroi dans une maison de maitre à côté des Tours du que ce quartier est miniature et son éléBroel. On peut y admirer des œuvres d’artistes très éloigné du cenOOSTENDE LIER gant hôtel de ville. ayant un lien avec Courtrai et, apparemment, tre et que beaucoup BRUGGE SINT-NIKLAAS Les petites places le dernier authentique éperon d’or. Pour les d’étudiants y kotent en pavés autour de fans: juste en faceMECHELEN de l’université se trouve le (dans le village étudiAALST l’Eglise Sint-Maarten Vlasmuseum, dans lequel des poupées à tailant derrière la Kulak sont ravissantes et les réelles interprètent l’histoire de l’industrie par exemple), une le Béguinage Sinttextile courtraisienne. culture estudiantine Elisabeth un des plus y a vu le jour avec shopping K Où faire son shopping? beaux du pays. Dans ses propres cafés Partout! Courtrai est la première ville flamande l’Eglise Notre-Dame et restaurants. Les à avoir proposé une rue commerçante piétonne sont enterrés les Comtes de Flandre et, non cercles d’étudiants comme Den Chips et D’n à ses habitants, la Korte et Lange Steenstraat, loin de là, les imposantes tours du Broel veilBross y sont présents depuis des décennies et en 1962. Non loin de là, un centre commercial a lent aux deux rives de la Lys. C’est en effet à ont été rejoints depuis par d’autres cercles plus ouvert des portes en mars 2010: le shopping K in Courtrai que la Bataille des Eperons d’Or a été récents. Kortrijk, avec une nonantaine de magasins couremportée par les Flamands le 11 juillet 1302. verts et une food court au dernier étage. Pour Le lieu de cette bataille, le Groeningeveld, est Cela ne veut pas dire qu’on ne croise pas des ceux qui ne seraient pas encore rassasiés, il est aujourd’hui un petit parc où il n’y a rien à voir étudiants dans le centre de Courtrai. Au conaussi possible de prendre le bus et de continuer hormis peut-être un monument tape-à-l’œil vitraire: à peine sorti de la gare, tu te retrouves son lèche-vitrines au Ring Shopping de Kuurne. eux d’un siècle, la porte de Groeninge datant dans la Burgemeester Reynaertstraat où pulluGUIDO MAGAZINE | FEvrier 2012


rubriektitel En ces temps de crispations politiques entre les hommes et femmes politiques du Nord et du Sud du pays, nous avons décidé d’aller à la rencontre des étudiants flamands au travers de cette série de six articles consacrés aux plus grandes villes universitaires de Flandre. Embarque donc avec nous dans notre Tour de Flandre étudiant.

10 immanquables à Courtrai 1

Faire la fête jusqu’à pas d’heure au ‘Zweetkelder’ (le sous-sol de la transpiration littéralement, tout un programme!) de la Kulak et ensuite entrer dans un café encore ouvert. 2

© David Samyn

Faire du skate pendant un après-midi entier au Skatebowl, un énorme paradis pour les skateurs qui n’existe nulle part ailleurs en Belgique.

Auditorium Museum 1302

Courtrai n’est pas vraiment une ville à touristes, mais si tu ne sais véritablement pas les supporter, reste dans le quartier étudiant dans les environs de la Katho et de la Kulak. Ou prends ton skateboard, tes rollers ou ton BMX et rends-toi au Skatebowl dans le Parc Albert, au Nord du centre-ville. Les fans de musique préfèreront, eux, le centre musical De Kreun sur la Conservatoriumplein, où des concerts sont organisés et où les locaux de répétition et les studios d’enregistrement sont mis à disposition des groupes amateurs.

Où manger de bons petits plats?

skatebowl

Il y a du choix: des sandwicheries avec des files d’étudiants devant la porte dans le HautCourtrai aux friteries du quartier de la gare et les brasseries de la Schouwburgplein et de la Grand Place en passant par les tout nouveaux restaurants du dernier étage du K in Kortrijk, où il est encore possible de manger en terrasse au sec et au chaud au beau milieu de l’hiver. Les plus chouettes restos sont situés dans la Kapucijnenstraat, sur l’île Buda près des tours du Broel. L’affreux béton du Budascoop gâche un peu la vue de la rue, mais l’impressionnant pub irlandais Porter House vient de rouvrir ses portes pour le plus grand bonheur de ses clients. Voici un chouette endroit où se poser et manger entre potes.

Où dormir pour pas cher?

4

Assister aux prémisses de la nouvelle sensation musicale de la scène courtraisienne à De Kreun. 5

Assister à la Bataille des Eperons d’Or comme si tu y étais au musée Kortrijk 1302: l’entrée est à seulement 1 euro pour les moins de 26 ans. 6

Mordre à pleines dents dans un gros morceau de Kalletaart (la spécialité de Courtrai) dans un tea-room de la Grand Place en admirant Kalle et son mari Manten faire sonner les cloches du Belfort. 7

Boire des chopes au bar ou sur la terrasse ensoleillée de Den Chips, un café d’étudiants qui existe depuis plus de quarante ans. 8

Se promener pendant quelques douces minutes dans le paisible jardin botanique du Baggaertshof. 9

Assister à la prestigieuse biennale du design à Kortrijk Xpo (près de la Katho), chaque année en octobre. 10

Pour plus de facilités, nous avons laissé les noms des rues en néerlandais

Prochaine étape: BRUGES

FEvrier 2012

| GUIDO MAGAZINE

Texte HDP

Après un bon film au Budascoop, s’immerger dans l’ambiance irlandaise du pub Porter House.

Photos Tourisme Courtrai

Grote markt

L’option la moins chère est toujours de loger dans le kot d’un(e) Flamand(e) que tu auras accosté(e) pendant la soirée. Et rien ne te retient non plus de prendre le premier train vers ta propre ville d’étudiant. L’auberge de jeunesse Groeninghe, installée dans un ancien internat de la Passionistenlaan, est l’option la moins chère. Une alternative plus centrale est le charmant hôtel une étoile Groeninge dans la Groeningestraat. Eh oui, ce n’est pas notre faute si pratiquement tout s’appelle ‘Groeninge’ à Courtrai…

En cas de pluie, faire du shopping pendant des heures au K in Kortrijk - il est même possible d’y prendre son dîner.

student life

3

Où éviter les touristes?

21


Trend Talk

zap Pour un sourire ultra bright!

Anne Deblois magnifie les chocolatsJacques Que tu l’aimes au lait, noir ou croquant, le chocolat n’est pas seulement un plaisir à déguster en tablettes. Il existe en effet des tas de recettes sympas pour sublimer ton ingrédient préféré. C’est dans cette optique que la célèbre marque de chocolat belge Jacques s’est associée à Anne Deblois, la spécialiste la plus renommée de France en la matière, pour lancer un livre de 70 recettes chocolatées. Les meilleures recettes au chocolat d’Anne, classiques et originales risque de faire un tabac dans la cuisine de ton kot. Que tu optes pour la classique mousse au chocolat ou l’étonnant croque-monsieur aux framboises, les papilles de tes cokoteurs risquent d’être en ébullition permanente! Infos: www.chocojacques.be

Peu de gens en sont conscients ou trouvent cette opération fastidieuse, mais, en plus de se brosser les dents deux fois par jour, la plupart des dentistes recommandent également de se nettoyer régulièrement entre les dents. C’est dans cette optique que Philips a décidé de lancer deux nouveaux produits sur le marché, le Sonicare AirFloss qui permet de nettoyer simplement et efficacement l’espace interdentaire par un bref jet d’air et d’eau, et le Sonicare DiamondClean, avec ses cinq modes de brossage qui permet d’éliminer quatre fois plus de plaque dentaire par rapport à une brosse à dents classique. Nul doute que l’éclat de ton sourire risque d’en faire tomber plus d’un(e) lors de ta prochaine sortie en boîte! Infos: www.philips.com

Une sauce bolognaise haute couture Tu en as marre de l’infâme sauce bolo de ton supermarché discount ou de l’insipide mélange de tomates et de haché qu’affectionne ton cokoteur? Il est temps de changer la donne en privilégiant des produits de qualité. Comme la sauce bolognaise Oliviers&Co élaborée grâce aux conseils de grands chefs italiens, dans le plus pur respect de la tradition. Des ingrédients soigneusement sélectionnés (viande de taureau de Camargue, piment d’Espelette, vinaigre balsamique supérieur, rehaussés par une sauce tomate aux saveurs de thym, de sauge, de laurier et de sarriette) qui sublimeront les soirées bolo de ton deuxième quadri. Infos: www.oliviers-co.com

Citation du mois «J’aime prendre soin de mes cheveux et de mon visage, mais je ne vais pas perdre du poids parce que quelqu’un me le demande. Je fais de la musique pour être chanteuse, et non pour poser en couverture de Playboy.»

Texte SD

La jeune chanteuse Adele, le phénomène de 2011, s’assume telle qu’elle est.


Trend Talk

zap Un chocolat pour s’échapper du quotidien Tu as envie d’échapper à la grisaille belge? C’est désormais possible par une simple bouchée dans un des chocolats de la marque Dolfin qui vient de créer une collection qui emmène loin du quotidien. Leur carnet de voyage propose trente grammes d’échappée belle en huit saveurs différentes: poivre rose du Brésil, citron et gingembre du Sri Lanka, fèves de cacao des Iles Vanuatu, masala Chaï des Indes, chocolat noir 88% de la République Dominicaine, abricots du Maroc, oranges amères d’Espagne et noisettes d’Italie. Chaque tablette est en plus emballée dans des étuis aux motifs traditionnels. Une belle façon de voyager sans quitter son canapé, en quelque sorte. Infos: www.dolfin.be

Un cola fait maison Mars fête ses 50 ans Née il y a plus de cent ans dans la cuisine de Frank et Ethel Mars, la célèbre barre chocolatée à base de nougat, de caramel et de chocolat fête en 2012 ses cinquante ans de présence sur le marché belge. Cette année sera ainsi jalonnée de différents événements et activités afin de faire honneur à tous ses fans. Pour rester au courant ou en savoir plus, rejoins le groupe Facebook Mars Belgium. Mars, et ça repart!

Dans un magazine précédent, nous t’avions déjà parlé de SodaStream, cette machine à soda te permettant de te préparer toi-même des boissons pétillantes à souhait. Une formule hyper écologique pour des sodas hyper goûteux. La collection des saveurs proposées s’enrichit cette année d’un Premium Taste Cola, fabriqué à partir d’arômes naturels et sans conservateur ni édulcorant. Ces bouteilles de 750 ml te permettent de réaliser 6 litres de soda. Et si tu n’as pas assez d’euros pour te permettre l’achat de la machine, fais comme nous: on l’a simplement mélangé à une bouteille d’eau pétillante. Sitôt essayé, sitôt adopté! Infos: www.sodastream.be

Infos: www.mars.be

scoop!

Texte SD

Après l’immense succès de l’édition ayant déshabillé la starlette Lindsay Lohan, Playboy ne compte pas en rester là. Hugh Hefner, le mythique propriétaire du magazine pour hommes, ambitionne maintenant de recruter les jeunes Selena Gomez et Miley Cyrus pour une séance photo dénudée.

24

GUIDO MAGAZINE | FEBruari 2012


L’un des couples les plus sensuels de la planète people vient d’annoncer officiellement leur séparation. La top-model Heidi Klum et Seal divorcent en effet après presque sept ans de mariage. Une infidélité de la part du chanteur? Que nenni, c’est tout simplement son sale caractère qui a eu raison de l’union la plus glamour des tapis rouges.

Des bons d’achat gratuits en échange d’un grand nettoyage

Canderel plus vert que vert

trend talk

scoop!

Un printemps glamour grâce à Coca-Cola Light

Les 24 et 25 mars, Delhaize et Brico organisent un «grand nettoyage national». Kim Gevaert s’engage à éliminer un maximum de déchets, mais on attend également un effort de ta part. Compose une équipe de minimum cinq personnes, reçois un kit de nettoyage gratuit chez Brico et mets-toi au travail. Plus tu récoltes de déchets avec ton équipe, plus tu reçois des bons d’achat. En bref, tu aides la nature et Delhaize récompense ensuite tes efforts.

On n’est jamais à l’abri d’une nouveauté pour les amateurs de la célèbre boisson allégée. Après une collaboration avec Karl Lagerfeld, voici que Coca-Cola Light sort de la torpeur de l’hiver pour proposer une nouvelle collection glamour pour déjà fêter l’arrivée prochaine du printemps. Que tu sois fleurie et romantique, une véritable fashionista ou provocante et chic, il y a certainement un des trois modèles qui te tapera dans l’œil.

Infos: www.whatsupcleanup.be

Infos: www.coca-cola.be

Cela fait maintenant quelques semaines qu’un nouvel édulcorant révolutionnaire a fait son apparition dans les rayons de nos supermarchés. Le Stévia, une plante originaire d’Amérique du Sud appelée l’”herbe à sucre”, est désormais, à l’instar de l’aspartame, une excellente alternative au sucre issu de la betterave ou de la canne à sucre, les calories en moins. Canderel s’est donc également mis au vert et lance Canderel Green qui ne contient aucune calorie. Pratique et facile à utiliser, tes copines risquent rapidement d’en être vertes de jalousie! Infos: www.canderel.be

Des jeux sensuels Tu cherches un moyen de pimenter ta vie sexuelle? Pas de problème, Goliath te propose une sélection de jeux de société sensuels, l’occasion de découvrir les fantasmes de ton partenaire et de passer des moments torrides à deux ou… à plusieurs! Phantasms organise des blind dates sensuels tandis que Kamasutra Deluxe te permet de laisser libre cours à ton imagination débridée. Et ce n’est pas tout, il existe encore des tas d’autres jeux pour mettre le feu à ta chambre à coucher. Préviens les voisins! Texte SD

Infos: www.goliathgames.nl


Dr Jos

Fais ton shopping

Texte René Van Caesbroeck

body, bits & brains

avec Dr Jos

26

La peur nous tiraille le ventre alors que Dr Jos s’approche de nous. Le docteur affiche en effet une peau brun foncé, en plein milieu de l’hiver. Cela peut signifier deux choses: soit il est parti skier, soit son foie vient de rendre l’âme après toutes ces années de Trappistes quotidiennes. A vrai dire, on ne sait pas vraiment laquelle de ces deux calamités serait la plus grave…

«Mon garçon, si un jour tu me vois dévaler les pentes enneigées, je t’autorise à me tirer au fusil de chasse,» nous propose un Dr Jos imperturbable. «Et mon foie pète la forme, ne t’inquiète pas! Mieux encore: mon foie crève d’envie d’une Trappiste bien mousseuse. Je t’en sers aussi une bonne brune? J’ai envoyé une de mes infirmières chercher un pack-cadeau de Westvleteren au Colruyt, j’ai donc ce qu’il faut en magasin.» GUIDO: D’où vous vient ce teint hâlé, docteur? Vous avez fait du banc solaire? Dr Jos: Bah, ce n’est pas que j’aie des objections contre ce genre de pratiques, au contraire même, mais cela ne m’intéresse pas. Non mec, je reviens de vacances. GUIDO: Pardon? Vous y êtes pourtant farouchement opposé? GUIDO MAGAZINE | FEvrier 2012

Dr Jos: (soupire) Moi oui, mais j’ai une femme, hein. (disparaît dans la cave et revient avec son pack de Westvleteren) Ma femme n’avait qu’une seule envie: passer les vacances de Noël à Dubaï. Bon, sur la péninsule arabique, il n’y a pas trop d’insectes de toutes sortes. En plus, ce voyage me permettait d’échapper à toute cette merde autour de Noël et du Nouvel-an. Je me suis donc dit; pourquoi pas? GUIDO: Dubaï! Dr Jos: Eh oui! Par sécurité, j’avais emporté quelques bouteilles de 75 centilitres de Trappiste dans ma valise, car ces musulmans n’y comprennent rien à la bière. Il ne pouvait donc rien m’arriver. Et ces gigantesques tours, ça vaut quand même le détour. GUIDO: ça s’est bien passé? Dr Jos: Oui, il faisait bien chaud, un agréable rayon de soleil en plein mi-

lieu de l’hiver, c’est toujours ça de pris, en termes de vitamine D. Il n’y a qu’une seule chose que je n’avais absolument pas prévue: ma femme a insisté pour m’emmener au Dubai Mall, un des plus grands centres commerciaux jamais construits et aussi l’attraction touristique la plus visitée au monde. En bref: l’enfer. GUIDO: L’enfer? Pourquoi? Dr Jos: Mec, un centre commercial d’une telle taille, c’est un lieu hautement dangereux. GUIDO: A cause du risque de terrorisme au Moyen-Orient? Dr Jos: Non, pas vraiment, bien que le Dubai Mall soit naturellement une cible possible, autant pour les terroristes que pour les fous furieux armés d’un sac plein de fusils et de grenades. Tout comme n’importe quel centre commercial du monde, en fait. Il suffit de regarder les statistiques aux Etats-Unis:

après les school shootings, ce sont les mall shootings qui sont le plus souvent placés en seconde position en termes de fréquence. Enfin, ce n’est pas le problème, car pour en arriver là, il faut vraiment jouer de malchance. Un centre commercial est simplement un champ de mines pour n’importe lequel de ses visiteurs. GUIDO: Il va falloir que vous nous expliquiez cela, docteur. Dr Jos: Avec plaisir, après m’avoir servi une Westvleteren. (déchire le carton et regarde son contenu avec étonnement) C’est quoi ces verres? Des verres de dégustation?! Ils peuvent contenir quoi? Vingt centilitres ou quoi? Mais c’est un truc de gosses! Van Caesbroeck, prends deux verres d’hommes dans l’armoire derrière toi, si tu veux bien. (grommelle) Des verres de dégustation, ridicule!


dys. 20.000! Enfin, tu peux t’imaginer que j’étais tout sauf à mon aise dans le Dubai Mall. J’aurais presque préféré des vacances en Afghanistan, bordel. GUIDO: Euh... Pardon? Dr Jos: Eh oui, dans le souk de Kaboul, il y a peut-être plus de chance d’attaque à la bombe, mais là au moins, tu peux faire ton shopping à ciel ouvert, il n’y a pas de caddys, pas de portes vitrées, pas d’escalators, pas d’iStores et pas de cabines d’essayage. Beaucoup plus sûr, et tu peux même marchander sur le prix. Et ta femme est priée de se taire et d’écouter. (rires) Je ne vois que des avantages. GUIDO: Vous avez d’autres réserves contre nos paradis du shopping? Dr Jos: En fait, les centres commerciaux sont de gigantesques asiles psychiatriques. Les vendeuses sont soit boulimiques, soit anorexiques, et la majorité des gens qui s’y baladent victimes d’achats compulsifs. Attention, ce n’est pas une connerie, hein. L’achat compulsif est un syndrome médical avéré. Le terme scientifique est oniomanie. Amener un oniomane dans un

«L’achat compulsif est un syndrome médical avéré» shopping center peut être comparé à amener un alcoolique dans un magasin de boissons alcoolisées. ça ne peut engendrer que des problèmes. Imagine que tu aies survécu à ton heure de shopping, les risques ne sont pourtant pas complètement écartés. Les lourds sacs en plastique te coupent les mains, ce qui peut provoquer des problèmes d’afflux sanguin au niveau des doigts. GUIDO: Pour résumer, mieux vaut éviter le méga centre commercial Uplace qu’ils veulent construire à Vilvoorde? Dr Jos: Oui, qu’ils évitent ce faux pas. Je fais mes courses aussi peu souvent que possible. Quand je vois quelque chose qui me plait, je l’achète immédiatement en cinq ou dix exemplaires. (montre son verre) Comme ces Trappistes. Santé!

Duarte e.a., Turberculosis in a shopping centre, Portugal, Euro-Surveill., okt. 2008 Grant e.a., Shopping problems among high school students, Compr-Psychiatry., mei-jun. 2011 Mizumachi e.a., Clonal distribution of enterotoxigenic Staphylococcus aureus on handles of handheld shopping baskets in supermarkets, J-Appl-Microbiol., feb. 2011 Jones e.a., The shopping brain: Math anxiety modulates brain responses to buying decisions, Biol-Psychol., jan. 2012 Boen e.a., A simple health sign increases stair use in a shopping mall and two train stations in Flanders, Belgium, Health-Promot-Int., jun. 2010 Jensen e.a., Shopping cart injuries, entrapment, and childhood fatality, J-Forensic-Sci., sep. 2008 Nespor e.a., Shopping as a problem: shopping addiction, Cas-Lek-Cesk., 2010 Wright e.a., The incidence of shopping cart-related injuries in the United States, 2002-2006, Accid-Anal-Prev., mei 2008 Nunes e.a., Indoor air microbiological evaluation of offices, hospitals, industries, and shoppingcenters, Mem-InstOswaldo-Cruz., jul. 2005 Joy e.a., Digital artery occlusion secondary to plastic shopping bag trauma, Ann-R-Coll-Surg-Engl., sep. 2007 Li e.a., Indoor air quality at nine shopping malls in Hong Kong, Sci-Total-Environ., jun. 2001 Waddell-Kral e.a., Body attitudes and eating behaviors of female clothing sales personnel, Psychol-Rep., oct. 1990 Boermans e.a., Koopverslaving of oniomanie, TijdschrPsychiatr., 2010 Gur e.a., Walk-through injuries: glass door facial injuries, Ann-Plast-Surg., jun. 2001 Maskey e.a., Single-particle characterization of indoor aerosol particles collected at an underground shopping area in Seoul, Korea, Indoor-Air., feb. 2011 McGeehan e.a., Escalator-related injuries among children in the United States, 1990-2002, Pediatrics., aug. 2006

FEvrier 2012

| GUIDO MAGAZINE

Texte René Van Caesbroeck

n’est pas seulement crasseux, mais aussi dangereux. On ne compte plus le nombre de personnes, principalement des enfants, qui ont été blessées suite à l’utilisation d’escalators, c’est hallucinant. GUIDO: (trempe ses lèvres dans sa Westvleteren) Délicieuse Trappiste, docteur. La meilleure. Dr Jos: (n’écoute pas, mais continue de plus belle) Je dirais même plus: les centres commerciaux sont remplis de pièges plus machiavéliques les uns que les autres. Pourquoi y installer partout des portes vitrées que l’on ne voit pas? Pour donner du boulot aux chirurgiens plastiques? Et les caddys, c’est quoi cette merde? Attends, j’ai des chiffres à te montrer. (fouille dans ses papiers) Voilà: uniquement aux Etats-Unis, on dénombre chaque année 20.000 cas d’urgences après des accidents avec des cad-

Dr Jos recommande la lecture des ouvrages suivants:

body, bits & brains

GUIDO: Voici deux verres à Trappistes, docteur. S’il vous plait. Dr Jos: Ah, voilà qui est mieux. (ouvre les bouteilles) Les centres commerciaux, donc. Pour commencer, la qualité de l’air y est médiocre. Un tel centre commercial est géré par un airco gigantesque, une manière rêvée de propager des tas de microbes. (remplit les verres avec précaution) De la légionellose à profusion, des risques de tuberculose... Un centre commercial est an outbreak waiting to happen. GUIDO: Ces microbes se trouvent dans l’air? Dr Jos: Entre autre, mais il y a encore d’autres biotopes où des saloperies prolifèrent dans les shopping centers. Les lavabos des toilettes par exemple. Les tables des cafétérias. Les terminaux de paiement. Les magasins de jouets. Les magasins de smarthones, de tablettes et d’autres gadgets électroniques où tout le monde pose ses doigts bien dégueulasses. Les cabines d’essayage. Les testeurs de parfums dans les boutiques de cosmétiques. Et en première position: la rampe noire et collante des escalators. Ce

27


Trend Talk

auto

Deals

on wheels

Hyundai Veloster Les Coréens sont las d’être considérés comme des fabricants de voitures insipides à budget serré. Dès lors, ils ont frappé fort avec le Veloster, un petit coupé au dessin dynamique dont les profils sont asymétriques: celui de gauche ne présente qu’une seule grande portière, celui de droite en possédant deux petites. Et en plus, ce Veloster est diablement agréable à conduire. Si, pour l’heure, il n’a droit qu’à un 1600 de 140 ch, l’été prochain le verra également proposé en 1600 turbo, fort de 204 ch, excusez du peu.

Renault Twingo

Texte Bert Troubleyn (rédacteur du ‘Moniteur Automobile’)

Cela fait trois ans que la presse critique sans relâche la mine tristounette de la Twingo. Renault a donc décidé de lui offrir un restylage en règle. Résultat: adieu la banalité, la petiote se fait désormais drôlement remarquer. Par son nez remodelé et les retouches de sa face arrière, bien sûr, mais aussi par son nouveau nuancier dont certains coloris sont pour le moins rafraîchissants. Du même coup, Renault est parvenu à la rendre encore plus sobre: désormais, ses rejets de CO2 se cantonnent dans la fourchette des 85 à 132 g/km selon les moteurs.

28

‘Le Moniteur Automobile’, LE périodique de l’automobile. Toutes les 2 semaines, tout sur les véhicules les plus récents

GUIDO MAGAZINE | FEvrier 2012


TABASCO TASTING TOUR ®

&

! S T N A N G A G S LE

Emma Teirlinck aura la chance d’organiser son propre TABASCO® Pizza-Event à nos frais!

Les équipes suivantes parcourront la ville sur un

Gepida-cruiser électrique : Jolien De Ploey Glenn Vermeylen

Les équipes suivantes pourront surfer pendant des vacances BoardX :

Ellen Vermaete Lode Gommers Leen Spooren Niels Vandermarliere

NOUS OFFRONS EN PLUS 40 POSTERS SKY DE KOT, 100 CARTES ISIC, OU 100 ABONNEMENTS MENSUELS À LA DH Tous les noms des gagnants se trouvent sur www.guido.be/ttt

Quelques gouttes… et toutes les saveurs se déchaînent ! En ajoutant du TABASCO® à des mets préparés à base d’huile d’olive, de mayonnaise, de fromage, de crème glacée et d’autres produits gras, la sensation épicée n’est ressentie qu’à l’arrière de la bouche, tandis qu’à l’avant de la langue, les papilles sont pleinement sollicitées par la saveur que TABASCO® ajoute. En somme, quelques gouttes de TABASCO®... et toutes les saveurs de votre pizza se déchaînent !

GOÛTE TOI-MÊME L’EFFET TABASCO® ! Télécharger le bon de reduction sur www.guido.be/effettabasco ‘TABASCO ® is a registered trademark: the TABASCO ® bottle design and label designs are the exclusive property of Mcllhenny Company, Avery Island, Louisiana, USA 70513. www.TABASCO.com’ - ER.: GUIDO SA Bruiloftstraat 127 - 9050 Gent


Trend Talk

Tamise les lumières, ravive ta flamme, laisse une petite musique d’ambiance se glisser dans tes oreilles et ouvre une bonne huile de massage car Da Love Professor is in da house! Il saura satisfaire tout le monde: des plus timides aux plus aventuriers… Tu as des problèmes de cœur? Demande alors conseil au Love Professor. He will pimp up your love life.

Hello Love Professor,

Trump

Fanny

Bonjour Love Professor,

Béa

Ma petite amie a un vagin extrêmement sensible. A chaque fois que je lui donne du plaisir manuellement, elle arrive à dire exactement lequel de mes doigts j’utilise. Est-ce normal ou ma copine est-elle surdouée?

Coucou, c’est Fanny. Je crains que mon nouveau petit ami soit un fétichiste des pieds. Il veut que je le masturbe avec mes pieds et n’arrête pas de sucer mes orteils. Personnellement, je trouve cela plus dégueulasse qu’excitant. Ai-je à faire à un pervers?

Mon nom est Béa et j’ai complètement loupé ma session de janvier. Ne serait-il donc possible d’organiser tous les examens oraux en juin, comme c’était le cas auparavant? Le truc du décolleté et de la mini-jupe est tout bonnement inutilisable en hiver!

Elle regarde simplement dans le miroir de la garde-robe, malin!

Da Love Une fixation sexuelle sur les Professor pieds féminins est la forme la plus courant de fétichisme chez les hommes. Je n’appellerais pas cela une perversion, car un fétichiste des pieds est autant excité par la poitrine, les fesses et le vagin. La cause d’une telle manie pourrait être la suivante: dans le cortex somatosensoriel du cerveau, les zones responsables des pieds et des organes sexuels sont très proches les unes des autres.

Da Love Voici enfin une explication Professor convaincante pour la diminution stupéfiante du taux de réussite dans l’enseignement supérieur. Monsieur Marcourt, on espère donc que vous prendrez ce point en compte!

Hi Love Professor,

Da Love Professor

Indy Ink

Je suis fan de tatouages. Et j’en voudrais un nouveau sur mon pénis. Et j’ai entendu dire qu’il fallait tenir une érection pendant l’entièreté du processus. Ce qui me rebute un peu.

Da Love Personnellement, mon membre Professor est entièrement immaculé, j’ai donc posé la question à des spécialistes. Voici leur réponse: il faut avoir une érection uniquement pendant l’application du design. Ensuite, tu peux te relaxer, car le travail à l’aiguille peut être réalisé sur un pénis au repos. On l’admet: c’est ainsi moins gênant pour le tatoueur de service.

30

Bonjour Love Professor,

GUIDO MAGAZINE | FEvrier 2012

Cher Love Professor,

Domitrique

Y a-t-il une différence entre un travesti, un transgenre et un transsexuel?

Da Love Et comment! Un travesti est un Professor homme qui s’habille en femme. Cela peut être de nature (homo) sexuelle, mais pas nécessairement. A Binche, il y a des centaines de personnes qui se travestissent pour le carnaval. Un transsexuel est quelqu’un qui change littéralement de sexe, par une opération et une thérapie aux hormones. Enfin, un transgenre se situe à la frontière entre homme et femme, sans réellement choisir un des deux camps.

tu as une question pour The Love Professor? Envoie un mail à redaction@guido.be


EMMA a demandé à 6 fans de jeans:

1.

Quel jeans portestu sur la photo & pourquoi l’as-tu choisi?

2.

Les jeans pourraient-ils disparaître de ta garde-robe?

3.

Combien de jours par semaine portes-tu un jeans?

Celine

1. Un pantalon Stenim car j’aime les tons sombres du tissu. 2. Non, les jeans sont faciles à porter, aussi bien dans la vie de tous les jours que lors d’événements plus chics. 3. Trois jours. 4. Environ une dizaine. 5. J’adore les jeans déchirés. La mode que je déteste par-dessus tout est celle des jeans à pattes d’éléphants. 6. Mon modèle préféré serait un jeans stylé avec une taille haute, skinny et de n’importe quelle couleur. 7. Un jeans skinny clair + T-shirt détendu + veste en cuir noir ou blazer + pumps ou Uggs, selon l’occasion.

Marie

Combien de jeans possèdes-tu?

Pieter

1. Un jeans rouge de Tommy Hilfiger de la collection printemps de 2012. C’est un pantalon slim fit confortable d’une couleur qui tape à l’œil. 2. Absolument pas! 3. Presque chaque jour. 4. 22. 5. La tendance qui me parle le plus est celle des skinny jeans. J’aimerais aussi ne jamais revoir les flare jeans. Je ne les trouve pas flatteurs et ils cachent ta silhouette et tes chaussures. 6. Les jeans slim fit restent mes préférés. Un must pour chaque garde-robe. 7. Un cardigan oversized au-dessus d’une chemise en jean, combinés avec un jeans skinny/slim et des bottes s’arrêtant aux chevilles.

Emma 1. Un jeans 2nd Day car je suis fan des dégradés de couleurs, comme dans ce modèle. 2. C’est une pièce de base, inévitable donc. 3. Une vingtaine. 4. En moyenne, 4 jours par semaine. 5. Je trouve sympa toutes les tendances qui proposent une alternative au jeans bleu foncé standard. Je déteste personnellement les modèles ¾. 6. N’importe quel jeans qui te donne un joli popotin et de longues jambes. 7. ‘Blue jeans & white shirt’ est un classique intemporel.

5.

Quelle mode de jeans trouves-tu sympa et laquelle moins?

6.

Décris ton modèle de jeans préféré?

7.

Quelle est ta tenue préférée avec un jeans?

Paulien

1. Un legging en jean Pieces, que j’ai en trois couleurs différentes car ils sont très bon marché, confortables et ne se déforment jamais! 2. NON. 3. Sûrement la moitié de la semaine! Mais seulement depuis six mois, avant je ne portais pratiquement jamais de pantalon. 4. Quelque chose comme sept, je pense. 5. J’ai toujours aimé les flarejeans et j’aimerais bien un jour en tester un (avec une touche moderne). Par contre, le jeans trois-quarts retroussé est à proscrire pour toujours. 6. Taille normale, skinny fit aux jambes, foncé. 7. Skinny noir + chemise oversized + veste en cuir ou parka + bottes de moto.

Immi

1. Sur la photo, je porte une tenue de Lee. J’ai reçu ce jeans en cadeau. 2. NON. 3. 7 jours/7! 4. Cinq ou six jeans de marques. 5. Je suis contente que les jeans baggy aient laissé leur place aux modèles skinny . 6. C’est dans un modèle droit ( slim cut) ou skinny que je me sens le mieux. 7. Pour les filles, je vois un modèle boyfriend avec des jambes retroussées et des talons. Pour les garçons, un slim fit avec un blazer cintré et des chaussures de costume.

fevrier 2012

| GUIDO MAGAZINE

Texte Emma Gelaude

1. J’aime porter ce pantalon Stenim car il se combine parfaitement avec n’importe quel top. 2. Non, absolument pas. 3. 20 (+/-). 4. 4 jours. 5. Les pantalons baggy pour hommes ne doivent jamais revenir, selon moi. Par contre, je trouve les pantalons à taille haute et les jeans à trous hyper tendance! 6. Skinny avec taille haute. 7. Un skinny taille haute + chouette chemise + blazer long dans une couleur basique + accessoires qui tranchent.

4.

style by emma

Streetstyle

31


style by emma

GIRLS in JEANS

Même pour les shopaholics les plus expérimentées, la recherche du jeans parfait n’est pas une sinécure. Ces quelques conseils te permettront donc d’y voir plus clair.

En tant que personal shopper, je suis souvent confrontée à cette situation: dans les dressings de beaucoup de clientes se trouvent des tas de robes de designer. Pourtant, quand je leur demande quel est leur style vestimentaire préféré, c’est toujours la même réponse qui fuse: ‘T-shirt et jeans’. En fait, c’est on ne peut plus logique: le jeans est sans discussion le vêtement le plus polyvalent que nous possédons.

Texte Emma Gelaude Photo Vero Moda

Le jeans parfait n’est pas toujours facile à trouver, mais une fois que ce calvaire sera terminé, tu pourras enfin en retirer tout son bénéfice. Car une fois que tu possèderas enfin ‘the right one’, les combinaisons avec le reste de ta garderobe seront tout simplement infinies. Choisis le mix blazer, une belle blouse et des hauts talons pour te sentir immédiatement sexy & glamour. Combine ce même jeans avec des baskets et ta tenue sera sportive à souhait. N’enfile pas uniquement ton jeans par paresse de devoir choisir entre toutes tes autres tenues. Retire un maximum de potentiel de ton jeans. Essaie de chouettes combinaisons et expérimente avec différents modèles et couleurs. Conseil: une blouse blanche et romantique est parfaite avec un jeans bleu (clair) et des biker boots font des merveilles avec un exemplaire noir.

32

Autre avantage non négligeable: un jeans bien porté fait des miracles sur ta silhouette. Autre bonus: il existe un jeans pour chaque silhouette. Et comme toujours dans la mode, le secret réside dans le mélange de deux paramètres: le modèle et comment tu combines avec le reste de ta tenue. Les femmes avec des larges hanches ont tout intérêt à choisir un modèle seventies avec des jambes larges et une taille haute. Une petite veste et des chaussures pumps pour parfaire le look. Un petit ventre peut être dissimulé par un skinny avec une taille haute et une chouette tunique. Pour celles qui veulent cacher leur popotin, c’est un jeans à taille basse qu’il faut choisir. GUIDO MAGAZINE | fevrier 2012

Lors de l’achat d’un jeans, un autre paramètre à prendre en compte est la place des poches, car elles jouent un rôle important le modelage de ta silhouette. Avec des poches hautes, contre le bord, tes fesses ressembleront à une boule. Par contre: si tu veux diminuer l’importance de ton fessier, choisis un jeans avec des poches plus basses.

SUPERTRASH www.supertrash.nl VERO MODA www.veromoda.com FOREVER21 www.forever21.com KIPLING www.kipling.com PRONAILS www.pronails.eu TOMMY HILFIGER www.tommy.com

La longueur de ton pantalon dépend des chaussures que tu portes. Au plus les jambes sont larges, au plus le pantalon doit être long. Un jeans skinny peut se terminer aux chevilles. Tandis que les pantalons plus larges doivent s’arrêter à environ un centimètre du sol. Afin d’éviter la désagréable impression d’avoir de l’eau dans ses caves!

Supertrash playsuit - 129,95 €

Vero Moda robe - 39,95 €

Forever21 short - 19,90 €

Kipling sac - 79,90 €

ProNails vernis - 12,45 €

Vero Moda short - 29,95 €

Hilfiger Denim veste - 169 €


A man and his jeans. Cela fait maintenant plus d’un siècle que les hommes de tous rangs restent fidèles à l’ultra-célèbre denim. Voici donc quelques conseils concrets pour les denim dudes.

style by emma

a MAN and his

JEANS

Le jeans est une valeur sûre de la garde-robe des hommes comme des femmes. Déjà en 1955, le jean porté par James Dean dans La fureur de vivre faisait sensation. Ce qui a poussé d’autres célébrités à lui emboîter le pas en échangeant leur sage pantalon contre un sexy denim. Très rapidement, l’homme de la rue s’est emparé du phénomène et une nouvelle mode était lancée.

Bien que le jeans soit facilement combinable, polyvalent et très portable, beaucoup de gens manquent pourtant parfois le coche. Certains hommes le considèrent en effet comme une option de sécurité. Ils choisissent ainsi toujours les mêmes modèles standards qu’ils combinent avec un bête T-shirt ou une chemise terne. Rule number 1: essaie de te dégoter un exemplaire plus original. Recherche de nouvelles possibilités. Expérimente par exemple le délavé ou choisis pour une fois une autre couleur. Que penses-tu par exemple du gris? Ou une autre couleur plus branchée? Cet été, la mode du jeans revêtira toutes les couleurs de l’arc-enciel. Oui, même pour les hommes. Même si on ne te conseille pas pour autant de déambuler

dans les vêtements bariolés d’un gigolo italien des plages. Tout dépend bien évidemment de la façon dont tu combines les couleurs. Reste alors sobre dans tes vêtements du dessus et tes accessoires, comme les chaussures, une écharpe, etc. Car, en tant que jeune homme, laisser de côté le jeans bleu standard et opter pour de la couleur, n’est pas le fashion statement du siècle. Ne t’en fais pas.

En ce qui concerne le modèle, il existe également beaucoup d’options différentes. Du baggy au slim fit en passant par le modèle droit: tout est possible tant que l’ensemble est bien étudié et stylé. Tout commence donc par un exemplaire qui te va bien. N’hésite pas pour cela à demander de l’aide au personnel du magasin. Ou écoute les conseils de ton ami(e). Sans pour autant oublier d’être critique face à ton reflet dans le miroir. Vérifie que le modèle flatte ta silhouette et s’adapte à ton style. Et choisis de la qualité. Un bon jeans est un investissement. C’est un vêtement que tu portes constamment et donc sur lequel il ne faut pas faire trop d’économies.

Lacoste lunettes - 119,95 €

Levis pantalon - 109,95 €

H&M short - 24,95 €

Converse basket - 84,95 €

Hilfiger Denim chemise - 99,90 €

Photo River Island

River Island pantalon - 54 €

RIVER ISLAND www.riverisland.com LACOSTE www.lacoste.com LEVIS www.levis.info H&M www.hm.com CONVERSE www.converse.com WE www.wefashion.be TOMMY HILFIGER www.tommy.com

Texte Emma Gelaude

WE short - 39,95 € fevrier 2012

| GUIDO MAGAZINE

33


trends

Créateur de mode

Stijn Helsen

Texte Sofie Van Rossom

Alors que les autres enfants rêvaient d’une carrière de footballeur professionnel ou d’astronaute, Stijn Helsen préférait, lui, jouer avec les tissus. Et cela lui a bien réussi car ce Belge de 38 ans est maintenant devenu l’un des plus grands créateurs de mode de notre pays et a même rhabillé Robbie Williams, Lenny Kravitz, Hugh Grant, Keanu Reeves, Spider-Man Tobey Maguire et les acteurs de Pirates of the Caribbean.

34

GUIDO: Entre nous, vous n’auriez pas été heureux de recevoir un ballon de foot en cadeau lorsque vous étiez enfant? Stijn: Euh, je n’étais pas spécialement sportif. (rires) Non, l’architecture m’a toujours fasciné, ainsi que la création graphique, mais j’ai finalement choisi d’étudier dans une académie de la mode à Milan. Je viens d’une famille de tailleurs, ce n’est donc pas un hasard si je me suis également retrouvé dans cette branche. GUIDO: Votre grand-père a par exemple lancé sa propre affaire dans la haute-couture et votre père était tailleur. Stijn: Grandir dans une telle famille m’a bien évidemment appris les ficelles du métier. On apprend très vite à connaître les différentes matières et comment les combiner au mieux. GUIDO: Vous avez même fait votre chemin jusqu’à Hollywood. Stijn: Les stars et les stylistes des stars sont toujours à la recherche de quelque chose de nouveau et si on commence à faire appel à toi, ça engendre des contacts supplémentaires. Ils commandent un costume, ensuite un autre, avant de faire la connaissance de la marque et du créateur Stijn Helsen. Leur tenue est alors conçue spécifiquement pour eux. GUIDO: Le vêtement en question doit-il alors répondre à certaines exigences? Stijn: Je ne parlerais pas d’exigences, mais plutôt de compilation d’un certain nombre de données afin que l’on sache précisément à quoi le vêtement doit exactement servir: une remise d’Oscar, la présentation d’un nouveau film, le costume d’un acteur dans le film, … Cela doit rester dans notre propre ligne, sinon cela ne sert à rien de venir frapper à notre porte. GUIDO: Vous avez également dessiné les toges des étudiants d’Hasselt. Ces différentes missions sont-elles des défis supplémentaires? GUIDO MAGAZINE | FEvrier 2012

Stijn: Je suis très intéressé par la mode, dans son sens le plus large. Autrefois, les plus grands tailleurs fabriquaient bien des toges, pourquoi pas nous? Pour le moment, nous sommes occupés à imaginer les tenues des trois-cent athlètes qui représenteront notre pays aux Jeux Olympiques de Londres. Le plus chouette, dans l’industrie de la mode, est de pouvoir penser au niveau international. Comme je le disais, je travaille actuellement dans le milieu du cinéma à Hollywood, mais j’ai aussi travaillé dans les ateliers de Valentino à Rome… Notre terrain de jeu s’étend au monde entier. C’est cela qui rend ce travail si excitant, même si j’adore la Belgique. Ma famille vit ici et mon entreprise est établie ici.

Inspiration GUIDO: Où trouvez-vous l’inspiration pour arriver à nous présenter à chaque fois de nouvelles pièces? Stijn: Grâce à des tissus que je vois dans les salons ou ailleurs. Je me laisse aussi souvent inspirer par ce qui se passe autour de moi. Je regarde principalement ce que les gens portent dans certaines situations, comme dans un restaurant, au musée ou même dans un aéroport. Je voyage aussi souvent. Nous avons le luxe d’habiter à quelques heures de Paris et de Milan, qui sont des villes importantes au niveau de la mode et de l’architecture. Quand je suis là-bas, dans un restaurant, avec un bon verre de vin, je pourrais presque écrire plusieurs carnets entiers avec les idées qui me viennent à l’esprit. J’essaie alors de les transformer en créations qui font partie de ma ligne. Des pièces qui sont assez commerciales, afin de plaire à un maximum de monde, mais avec une finition spéciale. Sur les centaines de tenues que j’ai signées pendant quelques semaines, je sé-

lectionne avec mon équipe les six pièces que nous considérons les plus novatrices, commerciales et adaptées à la saison prochaine. Ensuite, nous commençons à dessiner les modèles avant de nous lancer sur le premier prototype. Etant donné qu’il est difficile de s’imaginer le résultat final sur une feuille A4, nous travaillons régulièrement sur des mannequins ou des bustes, pour le drapage des robes par exemple ou lors de la conception des costumes pour hommes. De cette façon, nous jouons avec les proportions d’une silhouette bien précise. GUIDO: Vous avez utilisé plusieurs fois le mot commercial. Quel est justement votre groupecible principal? Stijn: Cela dépend du genre de vêtement. Les chemises cintrées vont très bien aux sportifs, les dames élégantes optent pour des robes haute-couture, sans parler des costumes. Nous avons un public large. Je trouve cela important de proposer des tenues diverses. Car un fan de T-shirts sportifs peut également craquer pour un costume plus chic. GUIDO: Faut-il dépenser toutes ses économies pour pouvoir se permettre l’acquisition d’une pièce signée ‘Stijn Helsen’? Stijn: C’est difficile à dire, car la matière et la qualité jouent un rôle important, ce qui fait une grande différence. Cependant, nous vendons aussi bien des T-shirts à 40 euros que des costumes à 600 ou 2000 euros. Nous avons également plusieurs lignes différentes. Bientôt, nous lancerons une nouvelle ligne de sous-vêtements, mais jusqu’à présent les jeunes sont principalement fans de la ligne SH4U.


Mon petit-déjeuner consiste en «... douze minutes et demi! (rires) Non, je fais mon maximum pour bien commencer la journée. Il faut faire des efforts pour ne pas se laisser aller.» Les plus belles villes de l’étranger sont «... Milan et Paris. J’y visite souvent les meilleures adresses de la mode, pour voir ce que mes collègues font, ou pas.»

Ma ville préférée en Belgique est «... Hasselt. J’aime aussi Anvers. A Bruxelles, où je vis, j’apprécie particulièrement les chouettes antiquaires qui vendent des trucs vintage, des meubles des années ’30 etc.» Mes vêtements préférés sont «... les pulls et les casquettes que j’ai hérités de mon père. Je les porte régulièrement, en sa mémoire.»

FEBruari 2012

| GUIDO MAGAZINE

Tekst Sofie Van Rossom

ments de sport, mais créer un élégant costume sur mesure, c’est du travail d’orfèvre.» Ma garde-robe est «... assez grande (rires). Je porte beaucoup de costumes que j’ai moi-même créés, mais j’ai une petite faiblesse pour les chaussures, les belles ceintures et les montres. Pour la plupart, de ma propre collection, même si j’en achète parfois aussi.»

Foto’s VTM

Je vais en vacances et j’emporte… «Des costumes sur mesure! Saint-Tropez, Ibiza, Milan, quelle que soit la destination. Il faut montrer du respect envers les costumes sur mesure. Ils résistent aux années et n’ont quasiment pas changé depuis la première version. Tout dépend de la finition. Il y a beaucoup de fabricants qui peuvent faire des T-shirts, des shorts et des vête-

Mode special

«Il y a beaucoup de fabricants qui peuvent faire des T-shirts, des shorts et des vêtements de sport, mais créer un élégant costume sur mesure, c’est du travail d’orfèvre»

35


trends

Denim & streetwear un style pour chaque étudiant

1

3 2

4

5 6

8

7

9

10 11

12

15

14

16

17

Sélection Charlotte Ameye

13

36

1

3

5

7

9

11

12

14

16

Pull-in 40 B

HilfigerDenim 299 B

Antwrp 89,95 B

Eastpak 100 B

Marc O’Polo 49,90 B

Diesel casquette: 100 B veste: 160 B chemise: 150 B 5 pocket jeans: 110 B chaussures: 140 B

Filippa K 12 B

Ray-Ban 149 B

Converse Allstar Denim 84,95 B

2

4

6

8

10

Dakine 20 B

Replay 109 B

Jack & Jones 89,95 B

O’Neill Men 19,95 B

Kickers 70,00 B

GUIDO MAGAZINE | FEvrier 2012

13

15

17

Maruti Footwear 79,95 B

Hilfiger Denim 79,90 B

Springfield accessories 24,99 B


c’est le printemps dans ta garde-robe!

Trends

1

Mode special

FEELING BLUE? 2

3 5

4

6

8

7

9 10

11 12

15

13

16

Sélection Charlotte Ameye

14

38

1

3

5

7

9

11

13

15

Pepe Jeans 45 B

Sacha Accessories 7,95 B

DaKine Women 40 B

DXXZ 39,95 B

Pepe Jeans 85 B

Filippa K 15 B

Marc O’Polo Women 149,90 B

Replay 120 B

2

4

6

8

10

12

14

16

Tamaris 59,99 B

JBC 39,90 B

Tiany Kirilove by Vero Moda B 85

Springfield Women 24,99 B

Nafnaf 45 B

Adidas Originals Eyewear 69 B

Esprit 29,95 B

O’Neill Women 59,95 B

GUIDO MAGAZINE | FEvrier 2012


t n a i d u t é t n Abonneme

50

RECEVEZ FLAIR

%

de

réduction!

PENDANT

4 MOIS POUR 17 €!

Surfez vite sur www.flair.be/abonnementetudiant

Offre sous conditions, voir site. Offre valable pendant l’année académique 2011-2012, uniquement en Belgique, et pour les étudiants qui n’ont pas été abonnés à Flair au cours des 3 derniers mois. E.R.: P. Spiessens, Telecomlaan 5-7, 1831 Diegem


dossier

6 étudiants 6 looks Baba cool, rock, classique, décontracté, fashion ou vintage: sur les campus estudiantins, on croise les looks les plus divers. Rencontre avec quelques étudiants bien dans leurs fringues…

Texte Géraldine Dardenne

ID

40

Marine, 19 ans, étudiante en histoire. Classique et confortable

GUIDO: Comment définirais-tu ton style vestimentaire? Marine: Assez classique: jean, baskets et pull à capuche. J’aime porter des vêtements confortables, me sentir bien dedans. Il m’arrive de temps en temps de porter une pièce un peu plus originale comme une robe baby-doll à imprimés par exemple mais je reviens toujours à mon duo favori: jean-baskets. GUIDO: Quand as-tu adopté ce look? Marine: Cela fait déjà quelques années que je porte ce genre de tenue. D’ailleurs, j’ai dans mon armoire des jeans et des pulls qui ont au moins cinq ans d’âge. L’avantage de ce genre de vêtements, c’est qu’ils ne s’abîment pas vite. Ma mère lave mon jean Levi’s préféré au moins une fois par semaine et il est comme neuf! GUIDO: Quel est ton rapport à la mode? Marine: Je trouve que la mode est un chouette moyen d’expression même si je ne veux pas suivre les tendances à la lettre comme certains. Le plus important pour moi est de me sentir bien dans mes fringues, peu importe qu’elles soient à la mode ou pas.

GUIDO MAGAZINE | FEvrier 2012

GUIDO: Quelles sont tes marques fétiches? Marine: Pour les jeans, je suis fan de Levi’s, mais il m’arrive aussi d’acheter des jeans chez H&M ou Vero Moda. L’avantage, c’est qu’ils sont moins chers et qu’on peut donc se permettre de les remplacer plus souvent. Avec un jean Levi’s, je n’ai pas droit à l’erreur. Mes pulls viennent d’un peu partout: Abercrombie, H&M, Pull & Bear, Pimkie, … Et pour les baskets, ma marque fétiche est Converse. J’ai plusieurs paires de différentes couleurs. GUIDO: Si tu ne devais choisir qu’une seule pièce de ton dressing, ce serait… Marine: Un jean Diesel bleu foncé que j’ai reçu de mes parents pour mon dernier anniversaire. Je le porte moins souvent que d’autres jeans car je le garde pour les sorties. Je ne veux pas l’abîmer trop vite. J’en rêvais depuis un moment mais c‘était trop cher pour mon portefeuille. Mes parents ont heureusement été réceptifs à mes nombreuses allusions!


Maxime, 21 ans, étudiant

en droit.

Décontracté et classe

GUIDO: Comment définirais-tu ton style vestimentaire? Maxime: Je ne sais pas trop comment je pourrais le définir. Je dirais décontracté mais avec un petit côté classe quand même. J’aime l’idée qu’on puisse penser que j’ai pris les premiers vêtements qui me tombaient sous la main le matin alors qu’en fait c’est bien plus réfléchi que ça! J’aime les fringues cool, qu’elles soient de marque ou pas. GUIDO: Quand as-tu adopté ce look? Maxime: J’ai commencé à m’intéresser un peu plus à la mode vers la fin de mes études secondaires quand mes parents m’ont laissé plus de liberté dans le choix de mes fringues. Je suis fidèle à mon look actuel depuis environ cinq ans. GUIDO: Quel est ton rapport à la mode? Maxime: Je m’y intéresse de loin, mais je trouve que ça ne sert à rien de vouloir à tout prix porter ce qui est ‘in’ si ça ne correspond pas à son style. Je n’ai pas envie de me forcer à porter telle ou telle marque uniquement parce que tout le monde la porte. Si la pièce me plaît, je prends, que ce soit mode ou pas. Mon budget d’étudiant ne me permet pas de faire des folies mais ça ne me frustre pas car je ne cherche pas à m’habiller uniquement avec des vêtements de marques. GUIDO: Quelles sont tes marques fétiches? Maxime: Je n’ai pas vraiment de marques fétiches mais quand je fais du shopping, je vais souvent chez Springfield, Zara Men ou H&M. Dans les marques plus chères, j’aime aussi Superdry et Abercrombie. GUIDO: Si tu ne devais choisir qu’une seule pièce de ton dressing, ce serait… Maxime: Je dirais un hoodie gris Abercrombie parce qu’il peut se porter de différentes façons: sport avec un jean et une veste en cuir et plus chic avec un pantalon en velours et une chemise en-dessous. C’est un classique et je le porte très souvent…

dossier

ID

ID

Audrey, 22 ans, étudiante en histoire.

Baba cool et ethnique

acheté au Mexique et que j’ai porté pendant tout mon séjour là-bas car ma valise n’est jamais arrivée à bon port… Depuis, j’y suis très attachée car il a tout vécu pendant ces trois semaines de voyage!

Texte Géraldine Dardenne

GUIDO: Comment définirais-tu ton style vestimentaire? Audrey: Baba cool? Artiste? Je ne sais pas vraiment mais j’aime les pantalons larges en toile, les longs gilets en maille, les robes XXL, les imprimés et bijoux ethniques… Bref, des fringues décontractées dans lesquelles je me sens bien. GUIDO: Quand as-tu adopté ce look? Audrey: Ça fait très longtemps que j’aime ce style. Je dirais depuis que j’ai 14 ou 15 ans. J’ai toujours fréquenté le milieu artistique et ce style est très présent. Je l’ai vite adopté parce que ce genre de vêtements permet d’être totalement libre de ses mouvements. Quand je vois certaines filles porter des slims étriqués, je ne pourrais vraiment pas… GUIDO: Quel est ton rapport à la mode? Audrey: Je n’accorde aucune importance à la mode. Quand je fais du shopping, je me dirige toujours vers les fringues que j’ai l’habitude de porter. Je n’expérimente pas beaucoup et je m’habille comme bon me semble, que ce soit à la mode ou non. GUIDO: Quelles sont tes marques fétiches? Audrey: Je n’ai pas de marque fétiche! La plupart de mes fringues viennent de l’étranger. J’en ai beaucoup ramenées de mes voyages au Maroc, en Indonésie ou au Mexique. En Belgique, j’achète la plupart du temps mes vêtements dans des friperies ou chez Oxfam. Ça ne coûte pas grand-chose et j’y trouve mon compte. GUIDO: Si tu ne devais choisir qu’une seule pièce de ton dressing, ce serait… Audrey: Une seule pièce? C’est dur... Beaucoup de mes vêtements sont liés à des souvenirs à l’étranger. Mais bon, s’il faut vraiment faire un choix, je dirais un sarouel kaki en lin que j’ai

FEvrier 2012

| GUIDO MAGAZINE

41


campusreportage dossier

ID

GUIDO: Comment définirais-tu ton style vestimentaire? Aurélie: J’ai un look très ‘mode’ et je suis de près les tendances que je repère dans les magazines, dans des séries comme Gossip Girl ou sur les blogs de mode. Je peux porter un jean boyfriend, des baskets et une petite veste cintrée un jour, puis une robe bohème avec des boots et un foulard dans les cheveux le lendemain. Le choix de ma tenue est influencé par mon humeur du jour. Je suis très caméléon en matière de mode. GUIDO: Quand as-tu adopté ce look? Aurélie: J’ai trouvé mon style vers l’âge de 1617 ans. Avant ça, je ne m’intéressais pas tellement à la mode, mais mes copines qui sont de grandes fans de mode m’ont donné envie de m’y intéresser. GUIDO: Quel est ton rapport à la mode? Aurélie: C’est extrêmement important pour moi. C’est une façon de m’affirmer. Les jours où je me sens bien dans mes fringues, tout va. En revanche, quand j’ai mal choisi ma tenue, j’ai nettement moins confiance en moi. Je trouve aussi que la mode est amusante. J’adore com-

Texte Géraldine Dardenne

ID

42

Aurélie, 20 ans, étudiante en graphisme. Fashion et caméléon

Melvin, 19 ans, étudiant en graphisme. Rock et vintage

GUIDO: Comment définirais-tu ton style vestimentaire? Melvin: Plutôt rock. Ma tenue fétiche, c’est un jean moulant usé, une ceinture cloutée, un vieux T-shirt vintage et des boots à lacets. Il m’arrive aussi de porter un chapeau ou un foulard. GUIDO: Quand as-tu adopté ce look? Melvin: Ça doit faire environ trois ans que je m’habille plus rock. C’est venu petit à petit. Je n’ai pas changé de style du jour au lendemain. Avant, je ne faisais pas du tout attention à ce que je portais. Je mettais un jean et un pull le matin sans trop me soucier de mon look. GUIDO: Quel est ton rapport à la mode? Melvin: J’aime bien m’habiller mais je déteste faire du shopping car j’ai horreur de la foule. Du coup, j’achète souvent un peu par hasard. Quand je me balade, il m’arrive parfois de tomber sur une boutique qui me plaît. Si j’entre, je peux ressortir deux heures plus tard avec plusieurs sacs de shopping en mains. J’achète rarement mais quand j’achète, je me lâche! GUIDO: Quelles sont tes marques fétiches? Melvin: Je n’en ai pas. J’achète au coup de cœur dans n’importe quelle boutique ou dans des friperies pour le côté vintage. Je pense que ça me GUIDO MAGAZINE | FEvrier 2012

réussit plutôt bien, non? GUIDO: Si tu ne devais choisir qu’une seule pièce de ton dressing, ce serait… Melvin: Un vieux jean Levi’s tout troué. Je le porte la plupart du temps.

poser des looks différents avec une même pièce de base. Les possibilités sont infinies… GUIDO: Quelles sont tes marques fétiches? Aurélie: Comme mon budget d’étudiante ne me permet pas d’acheter de grandes marques, je vais surtout chez Zara, H&M et New Look. En revanche, quand j’ai un peu plus d’argent ou que ma mère m’accompagne pour faire du shopping, je craque pour des marques comme Massimo Dutti, American Vintage, Mer du Nord, Essentiel ou Comptoir des Cotonniers. GUIDO: Si tu ne devais choisir qu’une seule pièce de ton dressing, ce serait… Aurélie: Une petite jupe bleu marine en soie de chez Comptoir des Cotonniers. C’est ma mère qui me l’a offerte à l’occasion d’une virée shopping et c’est devenu ma pièce préférée. Elle se porte tant en hiver avec des bas opaques et un gilet en maille qu’en été avec des spartiates et une blouse blanche légère. Comme elle est en soie, je l’ai aussi déjà portée lors d’un mariage avec une paire d’escarpins et un top gris. Bref, elle est vraiment parfaite!


Alexandra, 22 ans, étudiante

en psycholo gie.

Tendance et rétro

GUIDO: Comment définirais-tu ton style vestimentaire? Alexandra: Mon look est un mix de pièces tendance et vintage. Je déteste le total look fashion copié sur les stars. Alors, je mélange ça avec des pièces uniques et anciennes pour avoir l’air moins ‘fashion victim’. GUIDO: Quand as-tu adopté ce look? Alexandra: Au début de mes études en psycho. Mais cela fait très longtemps que je m’intéresse à la mode. Je suis passé par différents styles très divers: classique, rock et même un peu gothique… Je ne portais plus que du noir! Mais cette période m’est vite passée. Sans oublier le total look princesse - du rose et des strass quand j’étais petite. GUIDO: Quel est ton rapport à la mode? Alexandra: Je m’y intéresse pas mal, que ce soit à travers les magazines, les blogs ou même en regardant les gens dans la rue. Je trouve

que les fringues permettent de s’affirmer et de dévoiler une partie de sa personnalité. Et puis, j’adore fouiner dans des friperies à la recherche de pièces vraiment différentes qui vont apporter un plus à une tenue. GUIDO: Quelles sont tes marques fétiches? Alexandra: Ce ne sont pas vraiment des marques fétiches, mais la plupart du temps j’aime commander en ligne sur les sites des marques britanniques Asos et Topshop. On trouve de bonnes affaires sur le net et je fais généralement de meilleurs achats car j’ai le temps d’essayer les pièces à mon aise et de décider si elles me vont vraiment ou pas. Sinon, je passe beaucoup de temps chez H&M aussi… GUIDO: Si tu ne devais choisir qu’une seule pièce de ton dressing, ce serait… Alexandra: Un sac camel rétro reçu de ma grandmère. Je l’adore, il m’accompagne partout. C’est une véritable pièce vintage puisqu’il date des années 50. Quand j’ai découvert que ma grand-mère possédait ce sac et qu’elle ne le portait plus depuis des années, j’ai demandé à l’avoir. Je suis très fière de porter une si jolie pièce. On me demande souvent d’où il vient.

dossier campusreportage

ID

Bons plans mode pour étudiants fauchés Pas un balle en poche mais quand même envie de faire du shopping? Suis les bons plans de Guido! New Look

qui ont toutes à peu près la même morphologie, sans quoi elle risque de tourner court…

Caméléon

Depuis 2008, l’enseigne britannique à prix doux propose une réduction de 10% aux étudiants, et ce tout au long de l’année et sur l’ensemble de ses collections. Pour recevoir ta New Look Student Card, il suffit de te présenter dans un magasin de la marque avec ta carte d’étudiant. Celle-ci permet aussi de profiter d’offres spéciales, de cadeaux, de jeux-concours et d’invitations à des ventes privées.

Les comptoirs privés Caméléon proposent de belles marques (Hampton Bays, Pauline B., Converse, Calvin Klein, Bellerose, Levi’s, Diesel…) à prix raisonnables pour te composer un look à la fois BCBG et décontracté.

www.newlook.com

www.cameleon.be

Oxfam Vintage Oxfam possède une enseigne vintage à Bruxelles (Quartier Dansaert) qui propose des vêtements et du mobilier au look rétro. Tu en ressors avec des pièces uniques tout en aidant l’ONG à financer ses projets de développement.

Caméléon Woluwe, Avenue Ariane 15, 1200 Bruxelles Caméléon Ixelles, Rue Buchholtz 8-10, 1050 Bruxelles Caméléon Genval, Rue de Rixensart 18/4, 1332 Genval

Friperies De Troc’In à Charleroi (Rue de Montigny, 19) à Jutka et Riska à Anvers (Nationalestraat 87) en passant par la Solderie Laureen à Namur (Rue du Président, 11), certaines friperies proposent de très belles marques (voire des marques de luxe) pour trois fois rien. Il suffit de fouiller un peu…

Oxfam Vintage, Rue de Flandre 102-104, 1000 Bruxelles

Troc Party

FEvrier 2012

| GUIDO MAGAZINE

Texte Géraldine Dardenne

Entre potes, organise une Troc Party. Le principe? Chacun apporte les fringues qu’il ne veut plus porter mais qui sont toujours en bon état et vous vous les échangez. Le concept a trois avantages: tu ne dépenses pas un euro, tu refais ta garde-robe et tu te sépares des fringues qui encombraient cette dernière. Un seul impératif: la Troc Party doit se dérouler entre personnes

Ventes privées sur Internet Ce mode d’achat par Internet est très recherché. Il s’agit de déstockages de grandes marques à petits prix. Les offres peuvent parfois aller jusqu’à - 70%!

43


trends

Boys & their beauty toys HAY Market Gant hammam en mohair & savon hammam 21 euros Rituals Shaving Set Holder 137 euros

Philosophy Senorita margarita 3-in-1: mousse, gel douche et shampooing 17,50 euros

Rituals Tatsu Dragon mud body scrub 13,90 euros

Braun Porsche Motorsport Limited Edition A partir de 189,99 euros

Remington Tondeuse 54,99 euros

A partir d’avril chez Ici Paris XL

HAY Market Shoe Brush Kit 36 euros

System Professional SP Men produits de soin pour cheveux Shampooing: 15 euros Tonics: 12 euros Styling: 14 euros Color: 21 euros Uniquement disponible chez les coiffeurs SP

Apot.Care Iro Radiant Light Texture 90 euros Exclusivement disponible chez Ici Paris XL

Etape n°1:

Sélection Sofie Van Rossum

Adoucir les poils

Il est conseillé d’adoucir ses poils avant de commencer à se raser. Cela peut être effectué en prenant une douche ou un bain, car la chaleur et la vapeur ouvrent les pores.

h

Etape n°2: Préparer les poils

La mousse ou le gel à raser contiennent des composantes adoucissantes, nourrissantes et hydratantes qui préparent les poils au rasage. Choisis un produit adapté à ton type de peau et appliquele en décrivant des cercles. Cette manœuvre dressera tes poils.

Le rasage parfait Etape n°3:

h

Etape n°4: After-shave

Le rasage

• Tire sur ta peau afin qu’elle soit bien raide. • Rase toujours dans le sens du poil. • Commence par les parties les plus faciles, comme les joues et la gorge. Ce qui laisse le temps au gel ou à la mousse de bien agir sur les zones les plus difficiles.

• N’appuie pas trop fort sur le rasoir. • Rince le rasoir dans de l’eau chaude. • Enlève les restes de mousse sur ton visage avec de l’eau tiède. • Rince ensuite ton visage avec de l’eau froide.

Grâce au menthol et à l’acide lactique, les pores vont de nouveau se rétracter. En plus de cela, les after-shave contiennent également des matières désinfectantes qui évitent que les petites blessures ne s’infectent pas. Enfin, les matières rafraîchissantes suppriment la sensation d’irritation.

Tous les prix sont les prix de vente recommandés 44

GUIDO MAGAZINE | FEvrier 2012


love…

Bourjois Crayon et Contour Shadow & Light 7,99 euros

Gilette Venus ProSkin Sensitive: 14,99 euros ProSkin MoistureRich: 15,99 euros M.A.C. Cremeblend blush 19,50 euros

Une Intuitive touch BB cream foundation Disponible en 6 teintes 16,99 euros

trends

Beautiful ladies Wella Pro Series Max hold spray: 4,99 euros Strong hold spray: 4,99 euros

Olaz Lait nettoyant 7,99 euros

Jane Iredale Silk Eye Gloss (aqua & pink) Ombre à paupières liquide 14,90 euros

Professionails 12,45 euros

Rituals Blush Brush: 14,90 euros Powder Brush: 17,90 euros Foundation Brush: 14,90 euros Eye Crease Brush: 12,90 euros Eye Shadow Brush: 12,90 euros

DKNY Pure DKNY 84,15 euros

Savais-tu que… Sélection Sofie Van Rossum

… tu peux te tartiner les jambes quotidiennement d’huile olive? Cela procure une bonne hydratation. … tu peux faire une tresse avec tes cheveux au cours de ce printemps? C’est de nouveau tendance. … Olaz fête cette année ses 60 ans d’existence alors que Nivea date déjà d’un siècle? … Kristen Stewart est le visage du nouveau parfum Balenciaga? … les radis sont bons pour la peau? … après une nuit de sortie, tu peux appliquer un correcteur autour de tes yeux pour un ‘instant radiant look’? … en général, des teintes terrestres vont mieux aux yeux bleus tandis que le rose et le lilas sont conseillés aux yeux verts? Les filles aux yeux bruns ont, elles, de la chance. Toutes les couleurs leur vont. … il est conseillé de choisir un fond de teint un rien plus clair que la couleur de ton visage? Applique le produit à l’aide de tes doigts ou d’une éponge. Tous les prix sont les prix de vente recommandés FEvrier 2012

| GUIDO MAGAZINE

45


Concours

nos prix à gagner Guido t’offre

des cadeaux à gogo Gagne 3 sacs à dos Regatta avec veste imperméable Tu veux partir en randonnée en forêt ou en montagne sans pour autant perdre ton style? Pas de problème avec les trois exemplaires de Regatta que nous mettons en jeu. Le X-ERT est jaune, dans le Landtrek noir tu peux entreposer 35 litres et le Tolsa (noir avec finition rose) a un contenu de 10 litres. Pour affronter les pires conditions climatiques, nous y ajoutons une veste imperméable.

Gagne 20 DVD de ‘Horribles Bosses’ Jennifer Aniston en patronne nymphomane, Kevin Spacey dans le rôle d’un boss psychopathe et Colin Farrell dans la peau d’un directeur incompétent, tel est le programme réjouissant de cette comédie acide qui débarque ce mois-ci en DVD. Une bonne cure de remise en forme pour tous les étudiants qui n’ont qu’une seule envie après cette session d’examens: éliminer leur prof le plus détestable. Nous avons 20 DVD d’Horrible Bosses à vous faire gagner.

Gagne 10 jeux Cuponk

260

Affirme ton style et ton talent dans le jeu d’adresse électronique le plus délirant de l’année! Cuponk te permet de tester ton talent, de mettre à l’épreuve tes capacités et de découvrir toutes les possibilités qui s’offrent à toi pour effectuer de véritables2 6figures de malades! Dix 01 58 gagnants auront la chance de repartir avec ce jeu de tir explosif. Un must pour dynamiter les soirées de kot! 1 260

158

158

42

54

7

26

01

58

142

GUIDO MAGAZINE | FEvrier 2012

547

47

46

142

25

Dans cette nouvelle version du célèbre Cluedo, tu es un agent spécial envoyé en mission. Grâce à un système de code fourni dans la boîte de jeu, tu reçois des indices sur ton propre téléphone portable! Un jeu hyper interactif donc pour les détectives en herbe.

Tu as toujours peur de faire passer ta valise aux contrôles de l’aéroport lors de tes voyages ou de ne pas la retrouver sur le tapis roulant lors de ton arrivée à destination? Deux gagnants risquent bien de ne plus avoir ce genre de problème car ces trolleys font partie de la catégorie ‘bagage à main’ et sont reconnaissables entre mille. Bon voyage!

14

Gagne 10 jeux Cluedo Services Secrets

Gagne 15 x 2 tickets cinéma pour le film de ton choix

547

Gagne 2 trolleys exclusifs de GUIDO

Les fans de cinéma seront ravis de ce prix. En plus, les filles ne seront pas obligées de voir le dernier film d’action tandis que les mecs n’auront pas à supporter l’un ou l’autre film de gonzesses. Tu peux en effet choisir ton film! Commande déjà le pop-corn, réserve déjà ta place et rends-toi dans le cinéma de ton choix. Mais n’oublie quand même pas de gagner!


concours wedstrijden

Des prix étonnants pour

étudiants élégants

Gagne 10 bons-cadeaux Jack & Jones d’une valeur de 50 euros Plus qu’une marque, Jack & Jones est un véritable style de vie. Ce magasin déborde non seulement des vêtements streetstyle les plus cools, mais offre également de la qualité à moindre prix. Alors, imagine la moisson qui s’offre à toi avec ces bons de 50 euros! Tente ta chance afin de faire les achats parfaits pour la prochaine saison qui s’annonce.

Gagne 3 Eaux de Prep Tommy ou 3 Tommy Girl Tu as déjà trouvé la tenue parfaite pour le printemps prochain et il ne te manque plus qu’une nouvelle odeur pour parfaire le tout? Même si la nouvelle Eau de Prep pour lui et pour elle reste classique, elle n’en est pas moins quelque peu brutale. L’arôme s’adapte parfaitement aux ensembles preppy et est la touche finale pour un look des plus frais. Gagne maintenant 3 Eaux de Prep Tommy Girl et 3 Eaux de Prep Tommy.

Gagne 10 bons-cadeaux Only d’une valeur de 50 euros Des classiques jeans aux pièces en denim plus osées; chez Only, toutes les femmes sont au paradis. Grâce à ce bon de 50 euros, voici enfin une bonne excuse pour revoir ta garde-robe de fond en comble. Peut-être as-tu envie de gâter ta petite amie pour son prochain anniversaire sans avoir la moindre idée de cadeau? Elle en sera assurément folle.

Oilily t’inonde de cadeaux Ceux qui pensent qu’Oilily ne vend que des produits pour enfants sont complètement dans le faux. Gagne maintenant 5 Shakira Trolleys New Blue, grâce auxquels tu peux voyager avec style, que ce soit en city-trip ou lors de tes allersretours en train vers ton kot. Ou 5 Ivy Classics en couleur Tangerine qui prouvent qu’un sac pour ordinateur portable ne doit pas toujours rester sobre et inélégant. Tu veux encore plus de couleurs? Tente alors ta chance pour gagner un pack de dix vernis à ongles Herôme World Inspired Colours.

Gagne 20 BB Creams de Garnier C’en est fini des divers tubes, pots et crèmes pour le soin de ta peau. La BB Cream de Garnier offre une solution à chacun de tes problèmes. Cette innovation ultime pour le soin de la peau te permet non seulement de traiter et d’hydrater, mais également d’égaliser, d’éclaircir et de camoufler les défauts. Tu en as marre de passer un temps infini sur ton visage le matin, sans pour autant atteindre le résultat escompté? Essaie alors de gagner un de ces 20 BB Creams et oublie tous tes problèmes. Pour en savoir plus sur le fonctionnement de ce produit-miracle, surfe sur www.garnierbbcream.be.

FEvrier 2012

| GUIDO MAGAZINE

47


body, bits & brains

multimédia Nokia Lumia 800

En termes d’exemplaires vendus, Nokia est toujours le maître incontesté dans le paysage du GSM. Pourtant, le créateur finlandais a du mal à suivre la nouvelle génération de smartphones. Avec le Lumia 800, Nokia montre enfin de quel bois il se chauffe dans ce domaine. Après une tentative avec son propre système d’exploitation, Nokia a désormais opté pour Windows Phone. Ce qui signifie l’absence de browser Internet exotique, mais bien d’un très convenable Internet Explorer 9 avec configuration HTML5, afin de regarder sans problème tes films ou autres animations. A côté de cela, c’est surtout le People Hub qui saute aux yeux. Grâce à cette fonction, tes réseaux sociaux ne sont pas dispersés sur plusieurs apps, mais tu peux, en un click, rassembler toutes les infos sur tes personnes de contact: SMS, e-mails, pages Facebook, mises à jour Twitter, … People Hub te permet aussi de grouper plusieurs personnes et ainsi avoir la possibilité de voir en un coup d’œil les live updates de tes meilleurs amis. Le Lumia 800 est donc plus qu’un smartphone correct, même une petite prouesse visuelle par la combinaison d’un design puissant, l’écran aux bords arrondis et son contour coloré. Prix: 499 euros Plus d’infos: www.nokia.be

Texte Stijn Van Kerkhove

Adobe Lightroom 4

48

PlayStation Vita

Kinect Windows

Quand on parle de traitement de photos, on pense immédiatement à Photoshop. Ce logiciel d’Adobe est la solution idéale pour tous les professionnels qui veulent éliminer les bourrelets et autres défauts sur les photos de mannequins ou d’autres célébrités, mais pour le traitement quotidien de tes photos, Lightroom d’Adobe est un bien meilleur outil. Grâce à Lightroom, tu peux, plus rapidement qu’avec Photoshop, adapter les valeurs de base comme le contraste, la couleur et la luminosité de plusieurs séries de photos. Mais d’autres travaux plus minutieux, comme le retrait de saletés sur la lentille, se font en un clin d’œil. Dans peu de temps, Adobe lancera la quatrième édition de Lightroom. Jusque fin mars, tu peux te procurer et tester une version gratuite de Lightroom 4. Une opportunité à ne pas manquer afin de voir la façon avec laquelle tu peux transformer tes photos en gravures de mode, et ce en quelques clicks de souris. Les trois grandes nouveautés de Lightroom 4 sont la possibilité de modifier des images vidéo, d’ajouter des géotags sur des photos et d’exporter facilement tes images traitées par e-mail.

La PSP de Sony n’est pas encore à ranger au placard, même si son successeur est déjà en magasin: la PlayStation Vita. Après le résultat peu fracassant de la PSPgo, Sony joue la carte du jeu en ligne avec la Vita. En effet, étant donné le succès des smartphones, de plus en plus de personnes jouent sur leur téléphone mobile, délaissant donc les consoles portables. La Vita est donc la première console de jeux à proposer une connexion 3G, pour jouer en ligne dans n’importe quel coin de notre pays. Pas seulement pour jouer avec ses potes, car la Vita incorporera aussi les réseaux sociaux, afin de partager immédiatement ce à quoi tu joues et ton score. Une deuxième énorme amélioration en rapport avec la PSP est la présence d’un joystick de chaque côté de l’écran. Mieux encore: l’écran tactile sur la face avant et un panneau arrière sensitif. Les possibilités de jeu prennent donc une toute nouvelle dimension sur cette console portable. Sony croit fortement en sa PlayStation Vita, ce qui est encore plus clair quand on prend connaissance des jeux qui seront disponibles sur cette nouvelle console: LittleBigPlanet, Wipeout 2048, Uncharted Golden Abyss, Call Of Duty, Assassin’s Creed et Fifa.

Microsoft est souvent traité d’entreprise peu inventive, alors que la progéniture de Bill Gates mérite plus de respect. Avec la Kinect pour Xbox 360 par exemple, Microsoft a développé une nouvelle façon unique et inédite de jouer à des jeux vidéo. Pas de manettes ou de commandes en mains avec Kinect, car les différentes caméras de la machine font de ton corps le seul maître du jeu. Une véritable prouesse technologique qui injecte une bonne dose de fun dans des jeux de danse et de fitness. Depuis ce mois de février, Microsoft écrit un nouveau chapitre de l’aventure Kinect en rendant l’accessoire également disponible pour les ordinateurs Windows. Etant donné que tu restes plus près de ton PC que de la télévision, cette Kinect est beaucoup plus précise à courte distance. Il est donc impossible de brancher ton ancienne Kinect à ton ordinateur. En plus de jeux sensibles aux mouvements, la Kinect via Windows peut également avoir d’autres fonctions. Microsoft a ainsi pensé à des nouvelles manières de donner cours ou de former son personnel. Naturellement, on ne peut pas passer sous silence les applications en ligne qu’elle permet. Le chat vidéo n’a jamais été aussi fidèle. Qui sait, le cybersexe deviendra peut-être enfin excitant…

Prix: téléchargement gratuit (version bèta) Plus d’infos: http://labs.adobe.com

Prix: 250 euros (Wi-Fi) ou 299 euros (3G) Plus d’infos: http://be.playstation.com

Prix: 250 euros Plus d’infos: www.microsoft.be

GUIDO MAGAZINE | FEvrier 2012


games

Nintendo 3DS

body, bits & brains

Mario Kart 3DS On connait surtout Super Mario pour les jeux de plates-formes dans lesquels l’espiègle plombier italien part à la recherche de la Princesse Peach. Tout comme le très populaire jeu de course Mario Kart qui fêtera bientôt ses vingt ans. Le tout premier date encore de la Super Nintendo Entertainment System et voici que la septième édition vient d’être lancée pour la 3DS, la plus récente console de Nintendo. Comme dans les six jeux précédents, le principe est resté le même: une course de kartings contre tous les personnages de l’univers Nintendo, comme le frère Luigi, la tortue Yoshi et Donkey Kong. La nouveauté réside naturellement en grande partie dans les images 3D qui donnent un nouvel élan au jeu, même si d’autres nouveaux éléments font également leur apparition. Dans Mario Kart 7, tu peux ainsi te déplacer non seulement sur la route, mais aussi dans les airs avec un parapente ou sous l’eau. Même si on joue depuis l’enfance à Mario Kart, l’ennui ne nous a jamais réellement gagnés. Au cours de l’année, Nintendo lancera le successeur de la Wii. Et il y a donc fort à parier qu’un huitième Mario Kart débarque sur la Wii U.

Twisted Metal

Playstation 3

Le titre de ‘jeu vidéo le plus dérangé’ de tous les temps est encore attribué à Carmageddon de 1997, dans lequel tu avais pour mission de faucher un maximum de piétons sur la voie publique. Les années nonante étaient un véritable vivier pour les jeux de courses over the top car Twisted Metal, où la destruction et la démolition sont les maitres-mots, est né pendant cette époque bénie. Twisted Metal a vu le jour en 1995 et est donc le jeu le plus âgé à pouvoir être joué exclusivement sur PlayStation. Le précédent date déjà de 2008 et voici donc le premier Twisted Metal pour PlayStation 3. En termes d’ambiance, les créateurs sont revenus aux jours sombres de Twisted Metal: Black. Il faut donc t’attendre à des images cinématographiques dramatiques, un humour noir de noir et surtout de l’action à revendre. Comme dans Carmageddon, tout est permis dans Twisted Metal. Pas de piétons ici, mais des explosions et autres tirs à l’aveugle pour te débarrasser de tes adversaires. Alors que la plupart des jeux de courses flirtent avec des voitures rutilantes sur une bande-son techno ou R&B, voici une alternative plus sombre qui risque de ne pas passer inaperçue.

After Hours Athletes

Playstation 3

Les sports les plus chouettes sont ceux que tu peux exercer au café. La belote mise à part, on parle ici naturellement de fléchettes, bowling et billard. Si la distance qui te sépare de ton café favori est trop importante, la version digitale des sports de café risque de t’intéresser. After Hours Athletes pour PlayStation Move par exemple. Le jeu rassemble quelques petits jeux qui étaient déjà disponibles au téléchargement via le PlayStation Store en ligne. Malheureusement, les jeux du Blu-ray ne sont pas réunis sous un seul menu. Si tu veux par exemple passer des fléchettes au bowling, il te faudra patienter pendant un chargement de quelques minutes. L’occasion idéale de se servir une bonne chope, mais cela peut se révéler hyper ennuyant après quelques heures de jeu. Ce sentiment de frustration serait peut-être moins intense si le jeu s’approchait de la perfection. Ce qui n’est pas le cas. Le bowling de Wii Sports (datant de 2006) est toujours plus intuitif et rapide que celui proposé par After Hours Athletes. En bref: ne te laisse pas avoir par la belle couverture toute en néons d’After Hours Athletes et épargne l’argent économisé pour le dépenser au café. Même la gueule de bois qui s’ensuivra est plus sympa que ce jeu!

Metal Gear Solid HD Collection

Playstation 3, Xbox 360

FEvrier 2012

| GUIDO MAGAZINE

Texte Stijn Van Kerkhove

Donner une nouvelle vie aux jeux plus anciens semble être une des tendances de 2012. Beaucoup de créateurs lancent une seconde édition de leurs jeux, cette fois améliorée par un graphisme HD de meilleure qualité. A l’automne 2011, Lara Croft a lancé cette nouvelle mode avec un remake de trois épisodes de Tomb Raider. Et c’est maintenant au tour de Metal Gear Solid de lui emboiter le pas. La HD Collection réunit Metal Gear Solid 2: Substance, Metal Gear Solid 3, Subsistence et Metal Gear Solid Peace Walker sur un seul et même fichier. En plus des nouveaux graphismes, il y a pour la première fois des trophies (PlayStation) ou des achievements (Xbox) à collectionner. Le jeu et l’histoire sont, quant à eux, entièrement pareils aux anciens jeux. Ce n’est donc peut-être pas un must si tu y as déjà joué, mais bien un bel hommage à l’un des monuments du monde des jeux vidéo. Metal Gear Solid a en effet mis sur les rails le genre du stealth et a plusieurs fois cassé les codes par ses scripts inventifs. Le couronnement ultime de Metal Gear Solid aura lieu au cours de cette année, car le jeu a été repris dans la grande exposition américaine The Art Of Video Games. Avec cette HD Collection, tu as donc une véritable œuvre d’art en ta possession.

49


body, bits & brains

Site-seeing Nous te donnons les adresses les plus intéressantes pour te faire une bonne toile sur le Net! Qu’il s’agisse des horaires des films, des critiques en avant-première des futures sorties, des infos exclusives sur les prochains films ou des infos sur tes acteurs préférés, tu trouveras tout cela sur les sites mentionnés ci-dessous.

Une bonne toile

sur le Net Sites belges Si tu surfes sur les sites suivants, tu pourras enfin savoir quels films sont à l’affiche des cinémas de notre pays. Cinebel

Cinenews

Kinepolis

UGC

www.cinebel.be

www.cinenews.be

www.kinepolis.com

www.ugc.be

Ci-dessous, tu trouveras les distributeurs de films présents sur le sol belge, de bons sites à consulter pour des previews, les dates de sorties, les photos et les concours. ABC

Warner

Cinéart

www.abc-distribution.be

www.warnerbros.be

www.cineart.be

Imagine

Kinepolis Film Distribution

Lumière

www.ifd.be

www.kfd.be

www.lumiere.be

Paradiso

Twentieth Century Fox

Belga

www.paradiso.be

www.fox.be

www.belgafilms.be

Rotten Tomatoes

Voici le site culte pour les cinéphiles les plus avertis: Ain’t It Cool News. Le nerd suprême, Harry Knowles, un jeune Texan des plus excentriques qui attire plus d’un demi million de visiteurs par jour sur son site, est à la tête d’une armée d’espions et d’informateurs qui réussissent à se procurer les scripts des films à venir, à se glisser dans des réunions avec les huiles de Hollywood, à assister aux premières secrètes des films, à faire des photos non autorisées sur les sets, etc. Souvent, les critiques présentes sur ce site sont alors plus que des scoops et il se murmure même que Quentin Tarantino serait un fan du site.

Avant de se rendre au cinéma, c’est toujours très difficile de savoir si un film vaut le coup ou pas, surtout si c’est là le jour de sa sortie officielle et si le bouche-à-oreille n’a pas encore fonctionné. Pour savoir si tu payeras ta place pour un bon film, on te conseille de te rendre sur Rotten Tomatoes. Ce site compile toutes les critiques des journaux américains sur les films déjà à l’affiche dans le pays (souvent en effet, ceux-ci sortent quelques mois auparavant làbas). Ensuite, ils établissent un pourcentage des bonnes ou mauvaises critiques. Si un film totalise 60% ou plus, il sera alors qualifié de fresh et t’est alors plus que recommandé. En dessous de cette barre, les films en valent moins la peine. A partir de 30% et en dessous, n’y pense même pas!

Qui peut encore se targuer de posséder une encyclopédie hyper complète du cinéma jusqu’à nos jours? C’est en effet impossible d’être complètement à jour dans ce foisonnement de films nouveaux à l’affiche. Pourtant, l’Internet Movie Database reste la référence la plus complète en la matière. Plus besoin de te torturer l’esprit pendant mille ans afin de trouver quel acteur jouait dans quel film, un seul click sur IMDB et voici le casse-tête résolu! Seul inconvénient, les données peuvent être adaptées par n’importe qui, ce qui peut occasionner parfois quelques erreurs.

www.aint-it-cool-news.com

www.rottentomatoes.com

www.imdb.com

Texte Sébastien Daloze

Ain’t It Cool News?

50

GUIDO MAGAZINE | FEvrier 2012

The Internet Movie Database


cd

(V2)

(Universal)

Deux mois. Deux mois à peine séparent le dernier concert de Mano Solo à l’Olympia de son décès le 10 janvier 2010. C’est donc un artiste physiquement au bout du rouleau qui fait ses adieux à son public et livre une dernière bataille après une lutte de plus de vingt ans contre le sida. Chanteur engagé en rupture avec l’industrie du disque, il soutenait l’association Fazasoma qui vient en aide à la population malgache. Si aujourd’hui nous pouvons écouter ce superbe dernier concert, nous le devons aux musiciens et à la famille de Mano qui reversera tous les profits de la vente à la fondation soutenue par le chanteur. Un bien bel hommage qui tranche avec les pseudos commémorations qui ne servent qu’à remplir quelques poches.

media watch

Daphné – Bleu Venise Après avoir exploré L’émeraude en 2005 et le Carmin deux années plus tard, la (très) belle Daphné part à la découverte du Bleu Venise. Loin du guide touristique, du Vaporetto et de la place Saint-Marc, elle nous plonge dans un monde étrange et sensuel. Dans cet univers imaginaire cohabitent la grâce et l’élégance des compositions avec des textes romantiques et poétiques. Des partitions toutes signées par Daphné. A 34 ans, la chanteuse est à la croisée des chemins. Ce troisième essai devrait lui permettre de sortir de l’ombre et lui assurer quelques passages sur les ondes. L’homme à la peau musicale pourrait parfaitement avoir le profil du succès radiophonique tandis que Chanson d’orange et de désir et Portrait d’un vertige soulignent le côté classieux de l’album.

Mano Solo – En concert à l’Olympia

BaliMurphy – La déroute Madre de dios, que le temps passe vite! Déjà quatre ans que Poussière a enthousiasmé les salles et les festivals. Si BaliMurphy a séduit pour son énergie sur scène et la qualité de ses concerts, le groupe s’est attelé cette fois à parfaire son travail de studio en compagnie de Rudy Coclet. Pour colorer des textes plutôt sombres qui soulignent les pulsations de notre planète, les arrangements se veulent plus électriques que par le passé. On aime la profondeur des textes, les couleurs musicales, la voix et la présence de Cédric Van Caillie et on regrette le manque de rythmes festifs comme La sourde et La comptine des trois balles qui nous arrivent un peu tard dans l’album. (AMG)

Ben Howard – Every Kingdom

(Tot ou tard)

Prenez un stylo rouge et un marqueur fluo pour noter le nom de ce gaillard. Virtuose du tapping, cette technique qui consiste à frapper les cordes de sa guitare, Ben Howard fait le plein dans les clubs de sa gracieuse majesté et peut compter sur une armée secrète de fans composée d’internautes. Alternant tapping et arpèges, Howard s’inscrit dans une lignée particulièrement riche de noms comme Richie Havens, Bob Dylan, Donovan ou le plus jeune Ben Harper. Mais, si les références sont estampillées 60’ et 70’, notre homme est bien de son époque et chante une sagesse et une authenticité vieilles comme le monde. Derrière un million de vues sur You Tube du single The Wolves se cache un artiste passionnant et un album à découvrir.

Noir Désir – Soyons désinvoltes, n’ayons l’air de rien

(Univers)

Si dans la masse des best-of sortis (comme d’hab) en fin d’année, il nous fallait en épingler un seul, le choix s’impose naturellement: la galette du groupe de Bertrand Cantat. Bien sûr, la France a connu Téléphone et quelques autres ovnis, mais Noir Désir reste incontestablement l’étalon du rock de l’Hexagone. Vingt-cinq ans de carrière, des concerts mémorables et des tubes devenus des hymnes. Un premier CD nous propose 18 standards du groupe, de Tostaky à A ton étoile en passant par Le vent nous portera. Le second CD nous offre 18 perles. Quelques remixes et faces B, mais surtout des reprises de Brel, Ferré, Brassens ou Bashung. Et que dire du DVD qui est un témoignage vibrant de deux heures trente. On y voit un groupe en perpétuelle ébullition. Un groupe qu’on regrettera encore longtemps. Incontournable!

Amy Winehouse – Lioness: Hidden Treasures

FEvrier 2012

| GUIDO MAGAZINE

Texte Jean-Marcel Thienpont

(Island)

On sait depuis bien longtemps que la carrière d’un artiste ne s’arrête pas à sa mort et les bacs de nos disquaires débordent d’albums posthumes totalement inutiles. Il ne pouvait en être autrement pour Amy Winehouse. Son corps à peine froid, voilà que sortait Lioness: Hidden Treasures. Mais cette galette est tout simplement l’une des grosses sorties de l’année écoulée. Si la diva de la soul avait le nez fin et parvenait à s’entourer des pires requins et autres escrocs dans la gestion de son quotidien, elle était entourée des meilleurs pour la face musicale de sa personne. Ce sont d’ailleurs ses deux producteurs et amis qui ont fait la sélection des chansons. L’album est composé d’inédits, de reprises, de son duo avec Tony Bennett et de versions alternatives. Le premier single est Our Day Will Come, un titre interprété en concert par Amy et enregistré en 2002.

51


musique

Media watch

Dan San Malgré un premier EP sorti en 2010, Dan San demeure relativement peu connu du grand public. Cela devrait cependant changer avec la sortie du tout premier album du groupe. Construit sur des mélodies subtiles, des harmonies vocales de toute beauté et une instrumentation soignée, Domino séduit et convainc. Rencontre avec Thomas Medard, l’une des deux têtes pensantes d’un groupe à découvrir de toute urgence…

Thomas: Dan San, c’est l’histoire d’une grande amitié… J’ai commencé à jouer de la guitare en même temps que mon meilleur ami d’enfance, Jérôme. Le même jour, en fait… Nous avions environ 14 ans. Nos parents étaient fort proches et nous avons grandi comme des frères. On partait en vacances ensemble, on a fait les 400 coups… Vers 14 ans, on a commencé à jouer sur une guitare retrouvée au fond du grenier d’une amie de ma mère… GUIDO: Vous écoutiez tous les deux beaucoup de musique avant de vous mettre à apprendre la guitare? Thomas: On avait toujours eu cet amour de la musique depuis que nous étions petits, mais nous n’avions jamais joué d’instrument. Nos parents écoutaient pas mal de musique. Ils adoraient Crosby Still Nash & Young par exemple. Cette guitare que l’on a trouvée, cela a été une révélation. Et puis, j’ai trouvé une seconde guitare chez un oncle. Nous avons alors commencé à jouer à deux. Deux guitares – deux voix. Juste l’envie de faire de 52

GUIDO MAGAZINE | FEvrier 2012

la musique, de faire des chansons. Sans véritable ambition. GUIDO: De fil en aiguille, vous avez cependant réussi à faire parler de vous dans la région liégeoise… Thomas: Absolument! On a commencé à faire des petits concerts, principalement dans les environs de Liège. Et les gens qui venaient nous voir nous demandaient souvent si nous avions une démo. Alors, on a enregistré une petite maquette chez un ami qui avait un studio. Après un concert à l’Escalier à Liège, nous avons rencontré le collectif Jaune Orange que nous avons rejoint. GUIDO: Aujourd’hui, Dan San est devenu un groupe à part entière? Thomas: Nous sommes six sur scène. Nous sommes restés longtemps dans une formule

deux guitares – deux voix. Et franchement, c’était assez frustrant d’être ainsi limités car nous avions l’envie de donner plus de relief, de couleurs à notre musique. GUIDO: Jérôme et toi passez beaucoup de temps à écrire? Thomas: Nous composons énormément. Je ne passe pas à une journée sans jouer trois ou quatre heures de guitare. Nous avons déjà beaucoup de matériel pour le prochain album de Dan San. Le gros boulot, ce sera cependant de travailler tout cela en groupe. Car même si les ébauches viennent de Jérôme et moi, nous bossons sur les morceaux à six. Chacun amène un petit peu sa patte. Pour le prochain album, plusieurs chansons sont finies. Mais objectivement, elles peuvent encore beaucoup changer. On va essayer de ne pas refaire

«Nous faisons de la musique à temps plein»


media watch

Une histoire d’amitié, tout simplement

«Chacun amène sa propre patte»

le domaine artistique, mais plutôt pour le côté visuel. Jérôme, lui, a également le statut artiste mais ne fait que de la musique. Il est musicien au sein d’autres projets. A part notre batteur qui est toujours aux études, tous les autres membres du groupe ont le statut d’artiste. GUIDO: Au fait, pourquoi Dan San? D’où vient le nom du groupe? Thomas: A la base du projet, on s’est vite rendu compte que si on arrivait à quelque chose avec nos chansons, c’était grâce aux rencontres que l’on faisait, grâce aux personnes qui nous aidaient. On voulait que le nom du groupe signifie «merci». Dan San signifie en fait «merci» en patois cantonais. Merci d’ailleurs à toi pour cette rencontre….

Dan San «Domino» (PIAS)

www.dansan.be FEvrier 2012

| GUIDO MAGAZINE

Texte Christophe Thienpont

la vie du groupe. Elles ont des couleurs différentes. Le titre Domino est le plus ancien, le tout premier que nous ayons travaillé à six. Un moment charnière dans l’évolution du groupe… GUIDO: On ne retrouve aucun titre de l’Extended Play (Pillow) sur l’album. Il avait pourtant connu un joli succès… Thomas: Nous avons défendu l’EP pendant deux ans. Nous voulions reprendre à zéro. Reprendre des chansons fortes de l’EP, cela a un petit côté triché. Nous tenions à offrir de nouvelles chansons de bout en bout. GUIDO: Dan San, c’est un job à temps plein? Thomas: Nous avons le statut d’artiste. Donc, nous faisons de la musique à temps plein. Personnellement, je suis également fort actif dans le collectif Jaune Orange. Toujours dans

Photos Simon Medard & Gaëtan Streel

deux fois le même disque ou même deux fois la même chanson. GUIDO: Quels sont les artistes belges dont vous vous sentez proches? Et au niveau international? Thomas: Les Girls in Hawaii! C’est l’un des groupes que nous aimons beaucoup. Personnellement, j’adore My Cheap Little Dictaphone. Au niveau international, j’aime beaucoup les Department of Eagles, Fleet Foxes, Syd Matters, … GUIDO: L’album est très cohérent, c’était une volonté? Thomas: On a produit le disque nous-mêmes. La cohérence, elle est voulue. Et si cohérence il y a, c’est parce que nous avons tout enregistré dans un même lieu et que les arrangements ont été pensés au même moment. Ce sont cependant des chansons qui reflètent des moments différents de

53


Media watch

musique

Sarah Carlier

La fille aux 594 producteurs Le premier album de Sarah Carlier fait incontestablement partie des très bonnes surprises de l’année écoulée. Des chansons folk bien dans l’air du temps, quelques titres accrocheurs qui font la joie des radios et des professionnels du secteur prédisant un bel avenir à notre compatriote. C’est entre deux examens que Sarah nous a gentiment proposé de partager un spaghetti dans un Italien de son quartier.

Sarah Carlier – For Those Who Believe (AKA Music)

54

GUIDO MAGAZINE | FEvrier 2012


media watch

«C’est drôle de passer de l’anonymat le plus total à une certaine reconnaissance»

deux collaboré à la composition et ont largement participé à la couleur de l’album. GUIDO: L’album a été enregistré à Bruxelles. Dans quel studio? Sarah Carlier: En fait, il y en a eu deux. Le studio Six dans lequel Saule a déjà enregistré et le studio Sumo. Le Sumo est très fréquenté par le monde de la musique belge. Ghinzu, Girls in Hawaii et Sharko y sont passés, parmi beaucoup d’autres. On a bossé avec Julien Paschal, qui a fait les enregistrements et le mixage. GUIDO: Quelques mois se sont à présent écoulés depuis la sortie de l’album. Qu’est-ce qui fonctionne? Quel est ton ressenti? Et quelles sont les réactions de ton entourage? Sarah Carlier: Globalement, les réactions sont po-

«J’ai besoin de partager la scène avec des musiciens»

sitives. Mon père est très fier de sa fille et dans mon entourage, tout le monde m’encourage à aller plus loin. En ce qui concerne les gens qui ont investi chez AKA, ils sont en grande majorité vraiment heureux du résultat même si certains regrettent un peu le côté guitare/voix par lequel ils m’ont découverte. Les titres qui fonctionnent sont bien sûr Backstage et Tenderness. Ces deux titres sont entrés en playlist de pas mal de radios et ça fait vraiment plaisir. Il y a aussi les demandes d’interviews. C’est drôle de passer de l’anonymat le plus total à une certaine reconnaissance. En ce qui me concerne, je vis une sorte de rêve éveillé. Et les nouvelles sont super chouettes.

GUIDO: Quel est ton futur proche? Des concerts en vue? Sarah Carlier: D’abord, la grande nouvelle, c’est que l’album sort en France le 27 février. Cela va évidemment élargir fortement mon horizon. Dans la foulée de la sortie, il y a une dizaine de dates en France qui sont déjà bloquées. A Lyon et à Paris principalement. Et puis, pas mal de choses qui s’annoncent pour les mois à venir en Belgique. De mémoire, je sais qu’il y a Spa, Huy, Namur et une date en Flandre. Et quelques showcases aussi. Mais je ne connais pas les détails. Il y a aussi une nouvelle chanson qui vient d’être présentée en radio et qui est très bien accueillie. C’est For Those Who Believe, la chanson qui a donné son titre à l’album. GUIDO: En concert, tu travailles seule ou en groupe? Sarah Carlier: En formule trio généralement, avec une formule classique guitare, basse, batterie et moi au chant et guitare acoustique. Je ne pourrais pas concevoir de travailler seule. J’ai besoin d’être entourée et de bosser en équipe, avec les musiciens. De partager la scène avec eux. GUIDO: Tu es fan de Jimi Hendrix. Pourtant, ton style musical est bien plus proche de celui de Tracy Chapman… Sarah Carlier: C’est le guitariste que j’aime et sa manière de chanter le blues également. Mais les artistes que j’écoute sont Ray Lamontagne, du folk/soul américain, David Gray, un Anglais que l’on n’entend quasi pas chez nous mais qui a beaucoup de succès et aussi Krystle Warren. Une Américaine très influencée par la pop des sixties et qui reprend pas mal de titres de cette époque en les interprétant à la manière folk mais avec sa voix de noire assez soul. GUIDO: Si tu avais un rêve pour l’avenir, quel serait-il? Sarah Carlier: Faire de ma passion mon métier et passer une grande partie de ma vie sur scène pour chanter mes chansons. GUIDO: Quel vœu étrange pour une fille si timide! Sarah Carlier: Oui, mais je me soigne. FEvrier 2012

| GUIDO MAGAZINE

Texte Jean-Marcel Thienpont

GUIDO: C’est sympa de nous rencontrer pendant ta période d’examens. Qu’est ce que tu fais comme études? Sarah Carlier: Après mes humanités, j’ai entrepris des études d’anthropologie, mais je n’ai pas terminé mon année à cause de la préparation de l’album. J’ai voulu me donner une année sabbatique consacrée à la musique et maintenant j’ai changé de cap. Je suis à la HELB (Haute Ecole Libre de Bruxelles), sur le site d’Erasme et je fais de l’écologie sociale. GUIDO: 594 producteurs ont misé sur toi sur le site d’AKA et, surtout, ont investi suffisamment d’argent pour te permettre de sortir ce premier album… Tu nous expliques le cheminement? Sarah Carlier: Oui, ce chiffre est énorme. Je n’en reviens toujours pas. Au début, je faisais des covers, des reprises de Ray Lamontagne, de Cee Lo Green, un Américain qui fait de la soul, du R&B et du funk. Je mettais cela en ligne. C’était uniquement guitare/voix et enregistré chez moi. Et puis, le bouche-à-oreille a super bien fonctionné au point qu’on a reçu chez AKA Music 15.000 € qui ont permis d’enregistrer un premier EP de trois titres – Since, Let’s Believe et He Said. Finalement, on est arrivé aux 50.000 € nécessaires pour sortir l’album. Pour payer les musiciens, le studio, tout quoi, … GUIDO: La musique, tu es tombée dedans quand tu étais petite? Sarah Carlier: Oui, effectivement. Je pense avoir reçu de ma mère une sensibilité qui me sert à l’écriture. Mais le côté musical, c’est de mon père guitariste qu’il doit venir. C’est lui qui m’a offert ma première guitare et qui m’a fait découvrir Jimi Hendrix, dont je suis vraiment fan. GUIDO: Comment as-tu rencontré tes musiciens? Sarah Carlier: Je ne connaissais personne dans le métier. J’ai rencontré Pierre Jacqmin (contrebassiste) et le batteur Franck Baya par l’intermédiaire des gens de chez AKA. La réalisation de l’album a été un vrai plaisir et une formidable expérience. Pierre m’a prodigué de nombreux conseils et m’a fait profiter de sa grande connaissance musicale. Ils ont tous les

55


Media watch

cinéma

La Dame de fer Les réalisateurs anglais et américains sont depuis longtemps friands des biopics politiques. The Queen, J. Edgar et Frost/Nixon en sont des exemples récents plutôt réussis. Surfant sur la vague du succès de ces œuvres, voici que débarque sur nos écrans The Iron Lady, un film relatant le destin hors du commun de Margaret Thatcher, la première femme élue au poste de Premier Ministre au Royaume-Uni et certainement l’une des personnalités politiques les plus détestées de ces dernières années. L’histoire: Le film commence sur l’image d’une femme vieillissante que la perte de son mari a rendue légèrement sénile. Margaret Thatcher, à l’automne de sa vie, se remémore quelques-uns des événements qui ont jalonné sa carrière de politicienne. A l’aide de flashbacks, on en apprend donc plus sur l’histoire de la première femme Premier Ministre du Royaume-Uni.

Texte Sébastien Daloze

Notre avis: Etant donné qu’il s’attarde davantage sur la vie privée de Thatcher et survole ses décisions politiques contestées, The Iron Lady risque de susciter un enthousiasme contrasté: une déception pour ceux qui auraient voulu en savoir plus et une réussite pour les spectateurs qui ignoraient tout du destin de cette femme à poigne. Qu’à cela ne tienne, l’époustouflante performance de Meryl Streep mettra, elle, tout le monde d’accord.

56

GUIDO MAGAZINE | FEvrier 2012

La folie Almayer Plutôt méconnue du grand public, Chantal Akerman est une réalisatrice belge qui recueille souvent les éloges de la critique de notre pays. Pour ce nouveau projet, elle a décidé d’adapter un roman de Joseph Conrad et suit ainsi les traces d’un jeune Français (Stanislas Merhar) installé en Asie du Sud-Est qui doit laisser sa fille partir à la ville. L’histoire: En plein milieu de la nature hostile de l’Asie, Almayer, un jeune Européen, espère encore faire fortune avec les mines d’or toutes proches et ainsi pouvoir subvenir aux besoins de sa famille. Pourtant, il se voit un jour obligé d’envoyer sa fille au pensionnat de la ville, ce qui le plonge dans une immense dépression et change à jamais sa vie. Notre avis: Des longs plans très appuyés, une histoire qui ne décolle jamais vraiment et des acteurs sousemployés; la réalisation prétentieuse d’Akerman ne nous a jamais réellement emportés durant les deux heures interminables qu’ont duré ce film. Et on n’est pas les seuls: après les désertions de la salle, les bâillements appuyés, un journaliste a même applaudi très ironiquement la fin du film. Du jamais vu!

My Week With Marilyn Véritable icône du vingtième siècle, Marilyn Monroe est rapidement passée du statut de pin-up à celui de légende. Cette personnalité torturée constitue une réelle aubaine pour les réalisateurs qui ont là un matériel incroyable à leur disposition pour en relater le tragique destin. Préférant s’attarder sur le premier tournage anglais de la star, Simon Curtis nous offre une comédie dramatique pétillante et joyeusement réjouissante. L’histoire: Fan de cinéma depuis sa plus tendre enfance, Colin Clark arrive à se faire engager en tant que troisième assistant réalisateur sur le tournage du film de sir Laurence Olivier (un hilarant Kenneth Branagh). Rapidement, les rapports entre l’acteur anglais et la star montante Marilyn Monroe (Michelle Williams qui présente une ressemblance frappante avec l’actrice) vont se détériorer. Notre avis: My Week With Marilyn permet au spectateur d’assister à la rencontre explosive entre deux monstres du septième art. Souvent burlesque, cette comédie fait immédiatement mouche et distille même quelques moments plus graves (la fausse-couche de la star ou ses rapports difficiles avec son nouveau mari) sans pour autant ôter le good feeling qui traverse ce film de part en part. Une belle pépite.


* * **

TU NE S

JOUR ? U D E R È I LA LUM S U S QUE L P S PAIERA E E T N R U O T UPP CARD DENT

LIS STU

KINEPO AVEC TA

€ 5,90

*

INÉMA

C ACE DE

GRATUIT N R U B N PRIME U N E S A VR TU RECE A PL POUR T

!

* €2 supplément films en 3D. ** Le jeudi à Liège

kinepolis.be/student


Media watch

dvd

Harry Potter and the Deathly Hallows (Part 2)

On ne pouvait que s’attendre à du grand spectacle de l’alliance entre J.J. Abrams (créateur de la série Lost) et Steven Spielberg (doit-on encore le présenter?). Et c’est le cas avec ce film-catastrophe qui nous replonge habilement pendant l’été 1979. Suite à une mystérieuse collision entre une voiture et un train, des phénomènes étranges se produisent dans une petite ville de l’Ohio. Fixé sur la pellicule de leur film Super 8, un groupe d’adolescents croient reconnaître une bête mystérieuse. D’où vient-elle et que veut-elle? Des effets spéciaux inouïs, un casting de jeunes acteurs réussi et un suspens insoutenable. Tels sont les ingrédients de Super 8, qui malgré un final grotesque, tient la route de bout en bout.

Bonus DVD: Focus Points, Reportages en coulisses, Warner Bros Studio Tour in London, Pottermore Preview, Scènes additionnelles

Bonus DVD: Commentaires de J.J. Abrams, Bryan Burk et Larry Fong, Docus sur le tournage et les effets spéciaux

Les Schtroumpfs

Texte Sébastien Daloze

Dexter (saison 5)

58

Super 8

Voici (enfin!) la dernière partie du dernier volet de la saga la plus lucrative de tous les temps. Le temps est donc venu pour le jeune sorcier d’affronter son pire ennemi, Voldemort. Si on blâmait la première partie de ce septième épisode (vous suivez toujours?), on est resté scotché par ce final sombre (ce film est-il vraiment encore destiné aux enfants?) et magnifiquement orchestré par le réalisateur anglais, David Yates. Et c’est avec une certaine émotion que l’on referme ces quelques années passées en compagnie d’Harry, Hermione, Ron, Rogue, Dumbledore ou Hagrid, tous ces personnages sortis tout droit de l’imagination débordante de JK Rowling.

Le serial killer le plus attachant de la télé est de retour! Et il ne risque pas de s’arrêter en si bon chemin dans le crime des plus horribles des pires ordures après la violente découverte du corps sans vie de l’un de ses proches (on ne vous révèlera pas son identité si vous n’avez pas encore vu cet épisode) dans sa salle de bains. En proie au doute, Dexter sombre alors de plus en plus dans la noirceur jusqu’à ce que son chemin le mène à Lumen avec qui il décide de s’allier pour perpétrer ses vengeances les plus sanguinolentes. Une saison riche en rebondissements saupoudrée d’une sacrée dose d’humour noir. A noter qu’un coffret des cinq premières saisons vient également de sortir en magasin. Bonus DVD: ‘Réalisation’ d’une scène, Bruits d’éclaboussure, Salle de meurtre de Dexter, Interview avec l’artiste Ty Mattson, 20 questions, Galerie de photos, Connectez-vous

GUIDO MAGAZINE | FEvrier 2012

Rabbit Hole Nicole Kidman se faisant de plus en plus rare sur les écrans, c’est devenu un plaisir sans cesse renouvelé de la voir apparaître dans des films de qualité. On sent en effet que l’actrice accorde désormais sa confiance aux projets auxquels elle croit profondément. Et c’est le cas de ce drame touchant dirigé par l’éclectique John Cameron Mitchell qui, après avoir réalisé le très cru Shortbus, s’attaque au deuil de deux parents en déroute dans Rabbit Hole. Malgré la difficulté du sujet traité, le réalisateur américain s’en tire avec les honneurs et parvient habilement à distiller quelques moments d’humour très noir dans ce drame familial prenant et pudique. Kidman et Eckhart livrent chacun une prestation sans faille Bonus DVD: Entretiens avec les acteurs et le réalisateur, Scènes coupées

Bad Teacher

Au secours, les Schtroumpfs débarquent à New York! Mais pourquoi donc les Américains mettent autant de cœur à dénaturer les héros de notre enfance? Non contents de spolier l’univers des lutins bleus, ils s’escriment à leur imposer jusqu’à leurs buildings dans leur si mignon village au demeurant. Ceci mis à part, ce film mélangeant l’animation aux prises de vue réelles reste gentiment regardable, Neil Patrick Harris (How I Met Your Mother) y apportant sa spontanéité et sa fraicheur cinématographique. Azraël est hilarant, contrairement à Gargamel qui est incarné mollement par Hank Azaria. Au vu du succès du premier épisode, on devrait revoir les Schtroumpfs réinvestir très vite le grand écran. A Los Angeles?

Alors qu’elle était sur le point de se marier, Elizabeth (l’horripilante Cameron Diaz) se fait larguer par son fiancé qui a enfin compris qu’il n’y avait que son argent qui l’intéressait. Obligée de redonner cours (ce qu’elle déteste par-dessus tout!), elle essaie d’amasser un pactole pour s’offrir une nouvelle poitrine, au grand dam de ses collègues. Ce pitch ne t’a pas encore déjà fait déguerpir? C’est que tu es fan de l’humour de bas étage des American Pie et autres joyeusetés du genre. Au programme ici: des gags obscènes (on ne s’est pas encore remis de Justin Timberlake jouissant dans son pantalon), des répliques grossières et un happy end ridiculement romantique à souhait. Bad? Very bad!

Bonus DVD: Bêtisier, La musique des Schtroumpfs, Dans la peau de Gargamel, De la bande dessinée au grand écran, Jeu

Bonus DVD: Scènes supplémentaires, Bêtisier, En coulisses avec Jason et Justin, La scène du car-wash: interviews


media watch

DUEL: La guerre des boutons vs La nouvelle guerre des boutons

La guerre des boutons

La nouvelle guerre des boutons

Les réalisateurs

D’un côté, Yann Samuell (Jeux d’enfants) est resté plus proche du film original en le plaçant également dans les années 60 et en privilégiant nettement les ressorts comiques de cette opposition entre deux villages voisins.

Tandis que Christophe Barratier (Les choristes) a choisi de le situer en plein milieu de la Deuxième Guerre Mondiale et ainsi d’y apporter un éclairage légèrement plus dramatique.

Le casting

Mathilde Seigner en mère courage autoritaire, Fred Testot en curé (si, si!), mais surtout un réjouissant duel de noms d’oiseaux perpétuels entre Alain Chabat et Eric Elmosnino.

On ne change pas une équipe qui gagne: Gérard Jugnot et Kad Merad retrouvent donc le réalisateur des Choristes. A cela s’ajoutent l’insipide Laetitia Casta et Guillaume Canet.

Les enfants

Tigibus vole évidemment la vedette aux autres enfants pourtant bien dirigés par Samuell qui a également osé le pari d’ajouter une fille au clan des Longeverne.

Excepté quelques répliques savoureuses de Tigibus, les enfants ne sortent pas ici du lot, sauf peut-être le méchant chef de clan des Velrans.

Notre avis

Tout d’abord, une clarification: même si on était resté circonspect devant la sortie simultanée de deux remakes du même film, il faut savoir qu’il est tout-à-fait possible de les enchaîner tout deux sans lassitude, étant donné le point de vue différent pris par les deux réalisateurs. Pourtant, nous sommes plutôt restés de marbre devant le film de Barratier alors que celui de Samuell (surtout grâce à ses savoureux échanges d’injures entre les deux clans) nous a arraché, lui, quelques sourires.

Notre note

L’élève Ducobu

Bonus DVD: Making of, Bêtisier, Scènes coupées

Omar m’a tuer Roschdy Zem passe derrière la caméra et s’intéresse à une des plus grandes erreurs judiciaires du vingtième siècle. Omar Raddad (Sami Bouajila toujours très investi) est accusé du meurtre de sa riche patronne. En effet, tout semble accuser ce modeste jardinier ne parlant pas français, avec en premier lieu cette inscription ‘Omar m’a tuer’ inscrite sur le mur avec le sang de la victime. Pourtant, au cours du procès, de plus en plus de doutes s’insinuent sur sa possible culpabilité alors qu’il croupit en prison. S’appuyant sur l’un des faits divers ayant le plus défrayé la chronique dans l’Hexagone, le néo-réalisateur livre un film coup de poing sans réelle envergure. Bonus DVD: Bandes-annonces

Braquo (saison 2) Bridesmaids La jaquette nous avait pourtant prévenus: «Attention, l’humour trash à la Very Bad Trip n’est plus réservé aux hommes». Car cette comédie pour filles sur la préparation d’un mariage par des demoiselles d’honneur déchainées est très éloignée des mièvreries habituelles et pousse le bouchon souvent très loin, entre blagues scatologiques (une défécation dans l’évier d’une boutique chic de robes de mariées), les allusions sexuelles explicites ou les gags plus que limites. Si tout cela ne t’a pas encore découragé, c’est que tu es prête à passer deux heures en compagnies de ces Bridesmaids déjantées. Bonus DVD: Scènes inédites, Scènes allongées et alternatives, Bêtisier, Réplic’-O-Rama, Commentaires audio

L’ancienne équipe du lieutenant Caplan est arrêtée par leurs anciens collègues et radiée de la police. Pourtant, un chemin de la rédemption semble possible pour les quatre officiers. Même si les premiers épisodes (les quatre premiers sont réalisés par Philippe Haïm et les suivants, plus passionnants, par Eric Valette) sont nettement en-deçà de la précédente saison, que les personnages deviennent de plus en plus caricaturaux, que l’intrigue est nettement moins passionnante et qu’une surdose d’hémoglobine peut vite lasser, Braquo reste néanmoins une des seules fictions policières de haut-vol dans le paysage français. Une série (en huit épisodes) réservée aux amateurs de polar (très) noir. Bonus DVD: Aucun FEvrier 2012

| GUIDO MAGAZINE

Texte Sébastien Daloze

C’est certainement le succès du Petit Nicolas qui a dû encourager les scénaristes à construire un film autour d’un autre écolier bien célèbre, l’élève Ducobu. Et le pari a été gagnant puisqu’après plus d’un million de visiteurs en salles en France, un deuxième épisode des aventures du plus grand cancre de la bande dessinée (s’axant autour des vacances d’été) est en cours de réalisation. Même s’il est plutôt destiné à un public plus jeune, on avoue avoir été positivement impressionnés par cette sympathique comédie. Grâce notamment aux performances des jeunes acteurs et d’un Elie Semoun étonnamment regardable dans le rôle du Professeur Latouche. Pas de bonnet d’âne donc pour ce DVD familial et bon enfant.

59


Media watch

BD

Tome 1: Graine de Champion Auteurs: Gigault, Rolland

Le Roi du Ring Le Roi du Ring prendra sans doute pas mal de lecteurs au dépourvu du fait de la rareté de la mise en scène d’un domaine aussi peu connu que le catch. Eh bien, c’est chose faite, et rudement bien! Au fil des pages, on découvre en même temps cet univers qui gagne à être connu, dont la pure violence n’est jamais qu’illusoire et une belle mise en couleur de ce dessin épuré mais expressif et original. Expressif à l’image des yeux de Tobias, dix ans, que son grand-père emmène à Dallas pour un match de lutte, qui va voir dans ce match son avenir rêvé pour lequel il va lutter avec acharnement. Aucune lutte au sommet n’est rose et sans embûche, mais Tobias va tenir bon, va affronter ses adversaires sur et en-dehors du ring pour suivre son cœur qui l’emmènera au bras d’une charmante japonaise qui assistera à son triomphe en germe. Une belle prouesse à découvrir! 60

GUIDO MAGAZINE | FEvrier 2012

Tome 1: Le lion de Nubie Auteurs: Frusin, Marazano

L’expédition Cette nouvelle série nous entraîne en Egypte, peu après la conquête romaine, pour une grande aventure classique. Peu après la conquête de l’Égypte, une centurie romaine découvre une embarcation à la dérive. A bord, le cadavre d’un homme noir portant des documents dans une langue inconnue, des bijoux en métaux rares et des pierres précieuses, dont l’ouvrage magnifique évoque l’existence d’une civilisation riche et puissante. Le centurion Caïus Bracca ne pouvant pas monter d’expédition officielle, il organise la désertion de dix hommes et les envoie, sous les ordres de Marcus Livius, à la recherche de cette civilisation inconnue de Rome. Seuls trois d’entre eux parviendront effectivement aux portes de ce royaume fabuleux et Marcus Livius sera le seul à en revenir pour raconter leur incroyable aventure. Une série prometteuse en perspective!

Acte 1 Auteurs: Straczynski, Joe Michaël

Rising Stars En 1969, une boule de feu s’écrase sur une petite ville américaine. Quelques années plus tard, 113 enfants, conçus cette nuit-là, manifestent des pouvoirs surnaturels. Le gouvernement les recense sous l’appellation de “Spéciaux”, les traque, tente de les contrôler, mais cherche aussi un moyen de les neutraliser. Un jour, les rangs des Spéciaux se mettent à être mystérieusement décimés... Basée sur un comics déjà vieux de 13 ans, cette nouvelle édition de Rising Stars reste à découvrir. Les héros qui se vendent à des compagnies, ou ceux qui sont dans la plus grande détresse, côtoient les idéalistes et les plus grands adeptes de la remise en question. Les histoires “bonus” à la fin de l’album contribuent à renforcer l’univers créé et nous plongent véritablement dans un récit qu’Homère n’aurait pas renié tant le tragique et l’héroïsme sont mêlés. Un récit sur les premiers et les derniers héros de leur planète.


Des Dieux et des Hommes L’histoire démarre en 1943 dans une petite bourgade californienne pas tout-à-fait comme les autres. Elle accueille en effet un camp dans lequel sont enfermés les «Évacués», des citoyens américains d’origine japonaise qui seront ainsi emprisonnés jusqu’à la fin de la Seconde Guerre Mondiale. Un jour, un convoi militaire arrive en ville. A son bord, un Japonais qui n’est pas tout-à-fait comme les autres, lui non plus. C’est un Dieu et le gouvernement américain lui a confié une mission: empêcher un autre Dieu - allemand, celui-là - d’accélérer la fin du conflit... La série Des Dieux et des Hommes alterne les histoires longues et courtes et met en scène des êtres hors du commun. A travers le destin de 66 êtres surnaturels qui verront la race humaine péricliter et perdre tout contrôle sur leur monde, cette série vous montre à quel point nous sommes fragiles et vous fait part de l’inquiétude des plus lucides d’entre nous par une perspective inédite.

Sherman

Le Bel Âge

Tome 2: Atlantique Auteur: Bruno Le Floc’h

Chroniques Outremers

Ce quatrième tome consacre une place importante au passé et se déroule essentiellement en Allemagne lors de l’ascension du Reich, période très bien évoquée mélangeant finance, politique et histoire. La technique de narration reste toujours la même avec l’alternance présent/passé qui reste très lisible grâce au jeu de couleurs entre chaque époque et un rythme relativement rapide. Le scénario ne s’embarrasse pas trop avec la profondeur des personnages et privilégie la description des évènements et du contexte. Globalement, le trait de Griffo reste efficace, les personnages bien campés et relativement expressifs. On ressent bien ce souci de recherche d’efficacité avec des décors fournis uniquement pour certaines cases. Tout ca est fait adroitement et ne perturbe pas trop la lecture, les ambiances restant bien restituées. La qualité des deux auteurs n’est pas à prouver. On sait que l’on va se régaler avec les dessins, les couleurs et les retournements de situation.

Dans Atlantique, le deuxième tome des Chroniques Outremers de Le Floc’h, le cargo de Tiro Lana et son étrange cargaison quittent les eaux troubles de la Méditerranée pour les flots agités de l’océan. En pleine Première Guerre Mondiale, quelque part dans l’Atlantique, Liro Tana, un commandant peu scrupuleux, transporte à son bord un parti de révolutionnaires mexicains et une cargaison clandestine d’armes. Entre les dangers d’une traversée de l’océan, le contexte historique et politique, autant dire qu’il barre autant un bateau qu’une bombe à retardement! Plus au Nord, la jeune fille avec laquelle il correspond est à bord d’un paquebot – autre navire, autre ambiance, guère plus feutrée. Mais bientôt, l’état physique et psychologique de Tana se dégrade de façon inquiétante... Avant-dernier volet de Chroniques Outremers, un polar maritime qui raconte aussi l’histoire d’un homme malade et d’une idylle cachée, et dont le tome 3 paraîtra avant la fin de l’année 2012.

Tome 1: Les premières victoires Auteurs:Bernard, Denis, Papazoglakis

Tome 1: Désordre Auteur: Merwan

Désordre est le premier tome du Bel Âge, un récit d’apprentissage écrit et mis en images par Merwan, qui évoque ce moment de la vie entre la fin de l’adolescence et l’entrée dans le monde adulte. Au départ, il y a trois filles: Violette, Lila et Hélène. Elles ne se connaissent pas. Elles ont une vingtaine d’années et pas grand-chose d’autre en commun. Ou plutôt si: chacune se cherche, hésite, prend des décisions, doute et les regrette. Chacune fait ses premières expériences, douloureuses, en terres adultes. Merwan raconte leurs vies à tour de rôle. A l’aide d’une longue introduction, il contextualise le désarroi de ses héroïnes, avant d’entrer plus longuement dans leur quotidien. Le rythme rappelle ici celui d’une bonne série télé, le découpage très cinématographique provoquant une lecture fluide, sans temps mort. Au final, voici le parcours identitaire de trois ados, 20 ans, ce n’est certainement pas la période la plus facile de la vie!

media watch

Tome 4: Le piège Bayreuth Auteurs: Desberg, Griffo

Tome 3: Une petite ville en Amérique Auteurs: Dionnet, Zezelj

Chapman La biographie en bande dessinée de Colin Chapman, le génial créateur de Lotus. De la naissance des premières voitures artisanales au couronnement suprême au championnat du monde de Formule 1 avec Jim Clark, en passant par la première victoire d’une voiture à moteur arrière à Indianapolis, ce premier volume retrace l’ascension fulgurante de la marque Lotus et de son inventeur que certains considèrent comme le Enzo Ferrari britannique. Plein Gaz est une nouvelle collection de bandes dessinées tournée vers l’automobile. Du récit historico-sportif à la pure fiction, la belle mécanique – sujet principal de chaque album ou simple élément du décor – est l’élément fédérateur de cette collection. On attend les sept titres pour 2012.

Article réalisé avec la collaboration du BD Kot Bédéthèque du BD Kot Espace Culturel Universitaire (ECU) Quartier du Bon Pasteur Rue de l’Arsenal, 7 5000 Namur Plus d’infos sur www.bdkot.be

FEvrier 2012

| GUIDO MAGAZINE

61


GET A JOB

jobnews Les dernières nouvelles d u m a r c h é d u t r ava i l Le Belge pense-t-il constamment à son travail? C’est cette question qui était au centre du sondage d’opinion réalisé par StepStone au cours du mois de novembre dernier. Et les résultats sont assez surprenants. Nous ne sommes en effet que 23% à parvenir à oublier les problèmes et le stress professionnels une fois rentrés chez soi. Car pour la majorité des Belges (58%), s’ils ont parfois des difficultés à ne pas penser à leur travail pendant leur temps libre, ils y arrivent de manière générale. Enfin, 19% des personnes sondées déclarent ne jamais réussir à ne pas penser au travail. Pour ceux qui n’arrivent pas à se détendre et à oublier leur stress professionnel, voici quelques conseils distillés par StepStone: éteindre son GSM le soir venu, éviter de continuer à travailler le soir chez soi, se libérer l’esprit par du sport, une sortie ciné ou entre amis, se fixer des objectifs personnels, … Infos: www.stepstone.be/travail_bureau

Quid des intentions de recrutement pour 2012?

s

on

ti ten

2 1 0 2

in

Texte Sébastien Daloze

Rendez-vous au Salon Etudes et Professions

62

A chaque trimestre son baromètre Manpower. Et en ce début d’année, les intentions de recrutement des employeurs belges restent stables par rapport au trimestre précédent et à la même période l’an dernier. Voici donc un petit réconfort pour les young starters qui n’auraient pas encore trouvé leur premier job. Autre conclusion de ce baromètre trimestriel: l’activité de recrutement devrait rester plutôt limitée dans la plupart des secteurs, à l’exception de la construction, du transport et de la logistique où les recrutements devraient s’opérer en plus grand nombre. Enfin, au niveau international, l’impact de la crise de la dette se fait ressentir sur les embauches qui devraient se ralentir dans 30 des 41 pays sondés.

Le Siep est un Service d’Information sur les Etudes et les Professions qui vise à disposer toute l’information nécessaire sur les études, la formation et les professions. Outre ces activités, il organise chaque année des salons «Etudes & Professions» dans toute la Belgique. Véritables lieux d’échange et espaces d’information, ces salons visent à des rencontres constructives entre les professionnels de l’emploi, du secteur de l’éducation et les étudiants. Cinq espaces sont proposés aux visiteurs et les aide à faire leur choix: Information-Orientation (conseils de professionnels), Etudes (présence de toutes les filières de l’enseignement supérieur), Jeunesse (infos sur la culture, les loisirs, …), International (focus sur la mobilité et les études à l’étranger) et Emploi-Formation (infos sur le marché du travail). Cette année, il aura lieu à Tournai Expo les 2 et 3 mars, aux Halles des Foires de Liège du 8 au 10 mars et à La Louvière Expo les 20 et 21 avril.

En ces temps de crises (économique, politique et monétaire), il semblerait que le travailleur belge ait de moins en moins l’esprit d’entreprendre et préfère la sécurité et la stabilité du statut d’employé. En effet, selon le 8ème baromètre des Tendances de la Maison des Tendances/ Bexpertise relayé par Le Vif/L’express, plus de six personnes sur dix (sur un échantillon de 4000 Belges) préfèrent travailler pour un employeur plutôt qu’être entrepreneur. Et ce sont les Flamands qui sont plus représentés: 68,1% contre 56% des Wallons. Par contre, chez les jeunes, la tendance s’inverse alors qu’ils sont plus de 57% à penser se lancer dans une activité indépendante.

Infos: www.siep.be

Infos: www.bexpertise.be

GUIDO MAGAZINE | FEvrier 2012

Infos: www.manpower.be

Les Belges préfèrent être employés plutôt qu’entrepreneurs


Construisons ensemble le train de demain La mobilité est au coeur des préoccupations du Groupe SNCB. Plus que jamais, nous avons besoin de talents comme le vôtre pour créer les chemins de fer de demain. Rejoignez nos équipes et relevez avec nous ce défi passionnant. Plongez-vous chaque jour dans des projets innovants et de grande envergure.

Nous cherchons des collaborateurs dans de nombreux domaines : ingénieurs civils et industriels, spécialistes financiers et en ressources humaines, collaborateurs SAP... Un défi pour vous ? Nous vous offrons un job stable au sein d’un Groupe dynamique, une foule d’opportunités professionnelles, un salaire attractif et un travail très varié. En outre, vous voyagez gratuitement en train en Belgique et vous gardez du temps pour votre vie privée.

Scanne ce code QR avec ton smartphone et découvre notre film « ingénieurs ». Retrouve toutes nos offres d’emploi sur

www.les chemins de fer engagent.be


GET A JOB

postuler Comment répondre aux

Questions des recruteurs?

Lors d’un entretien d’embauche, tu dois répondre à un flot incessant de questions. Souvent, les postulants se retrouvent sans voix devant certaines de celles-ci. Afin de t’éviter ce genre de désagrément, nous avons compilé pour toi les bonnes et mauvaises réponses à apporter lors de cet interrogatoire. «Combien de temps penses-tu qu’il faudra avant que tu n’apportes une plus-value substantielle à notre entreprise?» Ne réponds pas... Si tu réponds à cette question en déclarant que tu veux devenir un rouage essentiel de l’entreprise dès ton premier jour de travail, cela risque de faire tiquer le recruteur. Tout le monde a besoin d’un laps de temps pour se familiariser avec un nouvel environnement, cela va de soi. Réponds plutôt... Mets l’accent sur ta soif d’apprendre, ta capacité d’adaptation et ton envie de suivre des formations ou des recyclages. N’aie pas peur de dire que tu es un élève rapide et un bon travailleur. Et qu’il ne te faudra pas plus que quelques mois avant d’apporter une plus-value substantielle à l’entreprise.

«Quels sont les défauts que l’on remarque en premier chez toi?»

Texte Sylvain De Belder

Ne réponds pas... Le postulant idéal n’existe pas, il n’est donc pas possible de répondre ici que tu n’as aucun défaut.

64

Réponds plutôt... Comme d’habitude dans les questions sur les caractéristiques positives et négatives, l’honnêteté est de mise. Cette question est pourtant plus ingénieuse que les questions standard, réfléchis bien et essaie de dégoter un défaut relativement innocent mais concret. L’impatience par exemple. GUIDO MAGAZINE | FEvrier 2012

«Combien aimerais-tu gagner?» Ne réponds pas... Selon des études, il semblerait que les jeunes diplômés aient tendance à surestimer leur premier salaire. N’avance donc pas un montant astronomique à faire hurler de rire le recruteur. Affirmer que le salaire n’a pas d’importance n’est pas non plus conseillé. Réponds plutôt... Cela doit être préparé à l’avance. Etablis un salaire en-dessous duquel tu ne veux absolument pas aller, ajoutes-y 10%, ce qui donne le montant que tu peux mettre sur la table. Le recruteur voudra sans doute négocier en salaire brut, mais cela ne veut pas dire que tu ne peux pas donner un salaire net.

«De quelle façon es-tu prêt à t’améliorer?»

Réponds que tu es prêt à suivre des formations sur le lieu du travail.

«Que sais-tu de notre entreprise?» Ne réponds pas... Ne te méprends pas: on n’attend pas que tu connaisses de A à Z l’entreprise dans laquelle tu postules. Encore mieux: tu peux même poser des questions sur la structure et la culture de l’entreprise. Bon, il est quand même malvenu de ne rien savoir de ce qui se passe entre les quatre murs de la firme. Réponds plutôt... Montre (mais pas de manière trop détaillée) que tu as bien appris ta leçon et que tu sais dans les grandes lignes ce que fait l’entreprise.

«Que sais-tu de notre secteur?»

Ne réponds pas... Ne sois pas bête au point de fixer le recruteur d’un air dépité s’il te pose cette question. En effet oui, tu n’as pas encore commencé, tu n’es même pas encore engagé, tu es à proprement parler vierge dans le milieu du travail et tu dois déjà commencer à t’améliorer?!

Ne réponds pas... ... que tu ne sais pas vraiment dans quel secteur l’entreprise est active car tu vises plutôt une fonction administrative. Dans une entreprise, tout le monde, du réceptionniste au cadre le plus haut placé, doit avoir au minimum de bonnes notions du secteur dans lequel il évolue et de la place que la société y occupe.

Réponds plutôt... Une question intelligente mérite une réponse intelligente. Ce que le recruteur veut savoir avec cette question, c’est de vérifier si tu n’as pas quitté les bancs de l’école avec l’attitude de quelqu’un qui sait tout mieux que les autres.

Réponds plutôt... Démontre que tu as aussi bien une vue concrète sur le secteur, sur la manière dont l’entreprise dans laquelle tu postules s’y insère et sur l’importance de ta future fonction au sein de tout cela.


GET A JOB

75

conseils pour une lettre de motivation sans faille

Une lettre de motivation est ton premier contact avec ton futur employeur. Même s’il est désormais courant de postuler par e-mail ou en remplissant un formulaire sur le web, il est pratiquement impossible de se vendre sans égrainer quelques alinéas. Afin de t’éviter quelques erreurs, GUIDO a compilé 75 conseils pour une lettre de motivation sans faille.

39

Dans une lettre de motivation, évite de citer des compétences qui sont loin d’être uniques. «Je parle couramment l’anglais» est valable pour 95% des postulants, cela ne risque donc de ne pas faire forte impression. Sur ton CV par contre, tu peux le mentionner.

40

Dans une lettre de motivation, on ne parle pas de salaire. «Pas besoin de me contacter si vous ne me proposez pas plus de 5000 euros brut», voici peut-être une affirmation honnête et directe, mais également particulièrement grossière.

45

Ce n’est pas une bonne idée de demander si tu entres en ligne de compte pour une mesure qui permettrait à l’employeur de gagner de l’argent. Le FOREM peut te fournir cette information. Oublie donc cela dans ta lettre.

46

Reste toujours positif. «Après une expérience plutôt négative en tant qu’intérim dans le secteur de la construction, j’espère trouver mon bonheur au sein de votre entreprise», voici un mauvais exemple de début de lettre de motivation.

41

47

La langue de bois, une discipline particulièrement appréciée de nos hommes et femmes politiques, est à éviter dans une lettre de motivation. Ne tourne pas autour du pot, mais sois clair. Ne parle pas de «compétences diverses», mais donne des exemples concrets.

42

Le mot ‘défi’ a dépassé sa date limite de consommation dans le secteur des ressources humaines. Ne l’utilise donc plus.

43

44

Ne confonds pas politesse avec comportement obséquieux. Tu n’es pas une larve qui essaie à tout prix de ne pas être terrassée par le recruteur.

48

N’envoie jamais la même lettre de motivation à plusieurs entreprises, dans laquelle tu changes uniquement le nom de l’entreprise et garder le reste entièrement identique. Chaque offre d’emploi mérite une lettre écrite sur mesure.

49

Ne sois pas trop honnête. Cacher tes mauvais côtés, uniquement parler de tes qualités dans une lettre de motivation n’équivaut pas à mentir à propos de tes compétences.

50

Supprime des mots tels que ‘espérer’, ‘si possible’, ‘peut-être’ et ‘ce serait bien’. Ils donnent une impression de manque de confiance en soi.

Texte Sylvain De Belder

Encore d’autres exemples de mots tellement utilisés dans les lettres de motivation qu’ils en ont été totalement vidés de leur sens: ‘enthousiaste’, ‘dynamique’ et ‘flexible’.

Conserve sur ton PC une copie de chaque lettre de motivation que tu as envoyée.

La prochaine fois: conseils 51 à 63 FEvrier 2012

| GUIDO MAGAZINE

65


workaholics Après 40.000 ans,

L’ Homm e d e a enfin un visage!

GET A JOB

Depuis le début de cette année, Onoz, un village du Namurois, compte un habitant de plus. Cet homme s’appelle Spyrou et est un homme de Néandertal. Une équipe de scientifiques belges et d’artistes hollandais ont en effet élaboré une reconstruction hyperréaliste à taille réelle de ce à quoi l’homme de Spy - car il s’agit bien de ce jeune Wallon âgé de 40.000 ans aurait dû ressembler. Alors que Spyrou, en route vers sa nouvelle maison dans l’Espace de l’Homme de Spy dans la province de Namur, était mis à l’honneur au Musée des Sciences Naturelles de Bruxelles, nous en avons profité pour tailler une bavette avec ses créateurs.

«Il ne fallait pas non plus qu’il sourie trop, car un mec à poil qui grimace, ça peut vite faire trop vulgaire.» En 1886, Maximin Lohest et Marcel De Puydt découvraient dans la grotte de Spy quelques restes d’hommes préhistoriques. Après analyse, il est apparu que cette sorte différait radicalement de l’homme moderne. L’’Homme de Spy’ était un Néandertal.

Texte Herbert De Paepe

Photos Laurence Leberger

Squelette virtuel

66

Les os furent datés: les Hommes de Néandertal de Spy étaient âgés d’environ 40.000 ans. Quand les héritiers de Lohest ont offert les restes à l’Etat Belge en 1994, ils ont immédiatement été ajoutés à la collection du Musée des Sciences Naturelles de Bruxelles, le musée des dinosaures. C’est là qu’un plan a été mis au point afin de réexaminer attentivement les os à l’aide d’un matériel scientifique moderne, entre 2003 et 2008 sous la supervision du paléoanthropologue Patrick Semal. «Grâce à nos recherches, on a pu mettre à jour qu’on a découvert non seulement deux squelettes partiels d’Hommes de Néandertal adultes au 19ème siècle dans la grotte de Spy, Spy I et Spy II, mais également les restes d’un enfant de moins de 20 mois, qu’on a appelé Spy VI,» nous explique-t-il. GUIDO MAGAZINE | FEvrier 2012

Bien qu’aucun des squelettes de Spy ne soit complet, Spy II constituait cependant une base solide pour une reconstruction totale. Cette reconstruction s’est en premier lieu déroulée de façon virtuelle, avec l’aide de la chercheuse Tara Chapman de l’ULB. «Dans notre labo, nous avons conçu virtuellement le squelette de Spy II sur ordinateur,» raconte Tara. «Pour les os manquants, nous nous sommes basés sur les restes d’Hommes de Néandertal trouvés dans d’autres pays d’Europe que nous avons mis à l’échelle de Spy II. Ensuite, nous avons effectué une analyse biomécanique, afin de nous faire une idée de la façon de marcher de l’Homme de Néandertal.» Le logiciel a-t-il été développé spécifiquement pour ce projet? Tara répond: «Non, nous avons utilisé des clinical evaluation tools que l’on emploie également dans la recherche sur des personnes souffrant de diverses maladies musculaires. Ainsi, nous avons pu arriver à reconstituer un squelette virtuel entier de l’Homme de Spy. Que nous avons enfin imprimé en 3D.» Pardon? Imprimer en 3D?! «En effet,» sourit Tara, «à l’aide d’une imprimante laser spéciale qui a découpé le squelette couche par couche dans une matière

synthétique spéciale. Cela nous a pris 36 heures. Sur base des os individuels, nous avions estimé la hauteur de l’Homme de Néandertal à 1 mètre 59, mais notre modèle fait maintenant seulement un mètre et demi de haut.»

Une reconstruction plus vraie que nature Le squelette de Spy II a été ‘imprimé’ à deux reprises. Un exemplaire a été envoyé au Musée des Sciences Naturelles tandis que l’autre s’est retrouvé en Hollande, dans l’atelier des jumeaux excentriques Adrie et Alfons Kennis, des artistes spécialisés dans la fabrication de reconstructions hyperréalistes d’hommes préhistoriques à taille réelle. Ils ont ainsi réussi l’exploit de transformer le squelette de Spy II en un Spyrou plus vrai que nature. Bien que les deux frères soient extravertis et plutôt enthousiastes, c’est surtout Adrie qui répond aux questions. Aussi quand c’est GUIDO qui pose les questions. GUIDO: Paléo-artiste, c’est un métier dont on peut vivre? Adrie: Et comment. Nous travaillons pour plusieurs musées, pour National Geographic... La reconstruction de la momie des glaces Ötzi est également une de nos œuvres.


Spy

www.hommedespy.be FEvrier 2012

| GUIDO MAGAZINE

Texte Herbert De Paepe

Pour ceux qui veulent voir l’homme de Spy de plus près, c’est possible à l’Espace de l’Homme de Spy à Onoz, une entité de Jemeppe-sur-Sambre, tout près de la grotte de Spy.

Photos Laurence Leberger

gars bien musclés. Finalement, nous avons ‘collé’ les muscles en argile sur le squelette, à l’aide d’un atlas d’anatomie Acland. Ce n’est qu’ensuite que nous avons commencé avec le visage. GUIDO: Vous faites tout à deux ou vous répartissez-vous les tâches? Adrie: Non, cela se fait naturellement. Dans le cas de Spyrou, j’ai fait le visage et Alfons les pieds, mais lors de notre prochain projet, cela pourrait aussi bien être l’inverse. Il fait la jambe droite, je fais la jambe gauche, cela n’a pas d’importance. Enfin bref, le visage donc. Nous avons utilisé la méthode de Manchester, grâce à laquelle on peut donner l’épaisseur de la peau avec quelques points sur le crâne. On voulait donner à Spyrou un visage sympathique et ainsi s’éloigner du stéréotype de brute épaisse qui colle à la peau de l’Homme de Néandertal. Nous avons beaucoup surfé sur Google, et à notre grand étonnement, on bloquait à chaque fois sur une photo de Sean Connery... GUIDO: (rires) Adrie: Oui, cet homme possède un sourire sympathique qui s’adaptait parfaitement à notre Spyrou. Il ne fallait pas non plus qu’il sourie trop, car un mec à poil qui grimace, ça peut vite faire trop vulgaire. C’est un travail subtil, on a beaucoup

GET A JOB

GUIDO: Combien de temps vous a-t-il fallu pour créer Spyrou? Adrie: Six mois, à deux. Le problème a commencé dès que nous avons reçu le squelette. La colonne vertébrale était complètement coincée, si bien qu’on était dans l’impossibilité de lui donner la bonne posture. On a donc scié l’épine dorsale vertèbre par vertèbre en y ajoutant du cartilage. On a ensuite eu à trouver la meilleure posture. Il faut prendre en compte le fait que nous faisions une représentation d’un homme nu, ce qui est toujours compliqué, surtout quand on sait que beaucoup d’enfants visiteront le musée en question. On a ainsi voulu lui donner une pose détendue. Pour ce faire, nous avons examiné des photos d’aborigènes de différents continents, jusqu’à tomber sur celle d’un Papou nu qui avait la bonne posture. Nous avons donc fait de même avec Spyrou. Il a fallu ensuite s’attaquer aux muscles. Il faut savoir que nous avons la chance d’avoir un taxidermiste qui travaille non loin de chez nous. Un jour, quand nous avons appris qu’il venait de recevoir le corps d’un chimpanzé, on s’est empressé de lui rendre visite pour examiner de près les muscles du singe. Nous avons aussi regardé des tas de photos de bodybuilders, vu que les Hommes de Néandertal étaient des

réfléchi à cette question. Tu trouves peut-être que Spyrou a des pieds larges et gros. Il faut alors penser que cet homme n’a jamais porté de chaussures. Il n’a donc pas de pieds aussi délicats que les nôtres. Un Homme de Néandertal ne ressemble non plus à un homme blanc fraîchement sorti de sa douche. Pour la peau, on réalise toujours des essais sur des personnes vivantes, afin que les pores et les rides aient une apparence réaliste. Notre victime favorite est notre propre mère, qui possède un visage bien ridé. Pour Spyrou, on ne pouvait malheureusement pas l’utiliser, car l’Homme de Spy n’était pas aussi vieux quand il est décédé, il ne devait pas avoir trop de rides. Quand le modèle en argile a enfin été prêt, on a placé du caoutchouc tout autour, rajouté un support et un moule par-dessus le tout. Que nous avons rempli de résine, le moule va ensuite dans un moulin afin que la silicone se dépose dans tous les recoins. Quand la version en silicone est prête, il faut encore s’atteler à la finition. On a par exemple passé trois jours à planter un à un tous les poils et les cheveux. Nous n’avons pas utilisé de poils humains. Ses cheveux proviennent d’un bœuf écossais et sa barbe d’un yack. GUIDO: Et les poils de son pubis? Adrie: (rires) Mais quel genre de magazine est le Guido Magazine? Si tu veux vraiment le savoir: le pubis de Spyrou a été réalisé à partir de poils de yack.

67


GET A JOB

Ctrl-alt-start

Une application Facebook pour trouver une colocation

A 26 ans, Maxime Havaux a décidé de lancer sur Facebook une application permettant aux étudiants de se dégoter une colocation. Un projet qui a tapé dans l’œil de GUIDO et méritait donc une petite conversation.

Après ses études en relations publiques et communication d’organisation, Maxime décide de prendre le statut d’indépendant complémentaire et de lancer Findaroom, une application permettant aux internautes de proposer ou de rejoindre une colocation existante. Curieux de nature, Maxime ne se voyait pas pour autant automatiquement entrepreneur, c’est plutôt l’opportunité à saisir sur le moment qui l’a décidé à se lancer. Après la fin de ses études en juin 2011, il a profité de l’été pour partir en vacances et ensuite travaillé en tant qu’intérimaire pour une société dans le pneumatique, afin de se faire de l’argent et ainsi pouvoir réaliser son futur projet.

Comment cette application marche-t-elle concrètement? C’est on ne peut plus simple: une fois connecté sur ton compte Facebook, tu recherches l’application Findaroom. Il est possible d’y rechercher une coloc, en zoomant sur la carte ou en cherchant par ville, ou d’y proposer ta coloc. «Nous avons vraiment voulu mettre l’accent sur le côté social que pouvait offrir Facebook via l’application. Car une fois ton annonce postée, tu peux la partager directement avec l’ensemble de tes contacts Facebook. La personne recherchant une coloc peut également voir qui compose la coloc via les profils

ne. Et la présence est signe de crédibilité. Imaginez une entreprise sans site Internet, ça ne le fait pas du tout. C’est exactement la même chose sur Facebook.» Même si les avantages de se lancer sur Facebook sont nombreux (vitesse de l’information, visibilité, possibilité de créer une application à échelle internationale), il n’est pas toujours assuré d’obtenir un retour des utilisateurs et que l’application prenne son envol. Maxime croise donc les doigts, il espère même qu’un jour un étudiant du bout du monde puisse trouver sa chambre, et ce dans n’importe quel campus! «Pour ce faire, je suis en train de rencontrer les différents recteurs des universités belges afin qu’ils puissent nous donner un coup de pouce pour faire connaitre Findaroom.»

Texte Sébastien Daloze

«Facebook est désormais inévitable pour les jeunes entrepreneurs»

68

L’idée lui est venue il y a quelques années: «A l’époque, il existait un site Internet qui permettait de rechercher des colocations, mais qui n’offrait pas la possibilité de rentrer en contact direct avec l’annonceur autrement que par la messagerie interne de son site. C’est là que je me suis tourné vers Facebook, vu qu’il n’existait pas d’application permettant de trouver une coloc en Belgique ou ailleurs, je me suis lancé.» Après la rencontre d’Alain, un petit Français génie de l’informatique, l’application est enfin lancée et permet à n’importe quel étudiant dans le monde de trouver un kot, une coloc ou un appart. Et ce complètement gratuitement! GUIDO MAGAZINE | FEvrier 2012

Facebook chargés dans l’annonce et peut, s’il le veut, rentrer en contact avec eux via notre application ou en message privé Facebook.» Même si c’est difficile de lancer une application sur Facebook, Maxime n’a pas voulu baisser les bras et pense même que Facebook soit désormais inévitable pour les jeunes entrepreneurs. Il s’explique: «Dans le monde d’aujourd’hui où l’information et la communication sont quasi instantanées, Facebook est presque devenu inévitable si l’on veut avoir une présence en lig-

Même s’il espère que Findaroom soit un jour utilisé par plusieurs milliers d’utilisateurs et donc y consacrer tout son temps, Maxime reste lucide et compte bien profiter de son jeune âge pour partir à l’étranger. Il a en effet l’idée de travailler pendant minimum 16 mois en Nouvelle-Zélande. «Pour avant tout revenir parfait bilingue en anglais, mais surtout pour trouver un job en rapport avec le marketing/la communication et ainsi avoir une première expérience avant de revenir en Belgique.» Plus d’infos sur https://apps.facebook.com/findaroom/


JWT Group

SOCIAL ADMIN

Je termine ma formation et j’ai envie de démarrer comme indépendant, qui peut m’aider ?

Le guichet d’entreprises de Securex vous apporte toutes les aides pour vous lancer de manière optimale en tant qu’indépendant. L’un des 25 guichets d’entreprises de Securex vous attend près de chez vous pour vous guider à travers toutes les démarches administratives liées au démarrage de vos activités. Tout en vous donnant les conseils indispensables pour lancer votre entreprise de manière optimale. Plus d’infos sur www.securex.be/starter

HR SERVICES HEALTH & SAFETY HR INSURANCE HR CONSULTING SOCIAL ADMIN HR RESEARCH


GET A JOB

Ctrl-alt-start de N à q

l’

ABC

des

yeunes entrepreneurs

Tu rêves d’une carrière d’indépendant, en profession libérale ou de lancer ta propre entreprise? Tous nos conseils se trouvent sur le site www.ctrl-alt-start.be. En complément, pendant les six éditions du Guido Magazine de cette année académique, nous te distillons un abécédaire des termes les plus importants quand il s’agit de monter sa propre entreprise ou de se lancer en tant qu’indépendant. Dans ce magazine: les lettres N à Q.

N

Nom propre

Ton commerce sera-t-il une société ou une entreprise en nom propre? Quelle forme de société s’adapte le mieux à ton affaire? Le choix de la forme de ta société sera influencé par: • ta contribution financière • la forme de ton capital • la stratégie que tu souhaites appliquer dans ton entreprise. Souhaites-tu être le seul propriétaire de ton commerce, être civilement responsable de manière illimitée et prendre des décisions rapidement? Si oui, on te conseille alors de choisir l’entreprise en nom propre.

Texte: Sébastien Daloze

O

P

Oral

Plan d’entreprise

Qualités

Une présentation soignée peut ouvrir beaucoup de portes. Sois bien préparé lors de ta rencontre avec le client, et porte un costume de circonstance. Aujourd’hui, les présentations PowerPoint sont évidemment le must. Attention à ce que celle-ci soit bien professionnelle et sans faute de frappe. Fais en sorte que ta présentation soit sur ton propre ordinateur portable, ne l’oublie pas et prends également une copie de réserver sur stick USB dans ta poche.

Tu veux négocier avec des financiers externes, des banquiers ou des fournisseurs de capital-risque, un plan d’entreprise doit alors être conçu pour une préparation optimale. Mieux vaut ne pas considérer cette phase comme une des nombreuses étapes administratives qui s’annoncent à toi. Les choses suivantes doivent se retrouver dans un plan d’entreprise: • Quels sont les objectifs de ton projet? • Donne une analyse précise des produits et services que tu proposeras. • Effectue une recherche sur l’espace nécessaire et le marché rentable. • Effectue une analyse de la concurrence. • Quels sont les résultats présupposés de ton projet? • Développe aussi un plan marketing. • Comment organiser tes réserves? • Quels sont les atouts du management? • Comment se déroule l’organisation de la production, de la vente et de l’administration?

Entreprendre est beaucoup plus diversifié que l’image qu’on lui en donne actuellement. Les préjugés doivent être balayés d’un revers de la main. Entreprendre, ce n’est pas seulement prendre des risques, mais également relever des défis, apprendre à tomber et à se relever, être son propre patron et surtout travailler dur.

Dans le prochain magazine: les lettres R à U 70

Q

GUIDO MAGAZINE | FEvrier 2012


TU VIENS D’ÊTRE DIPLÔMÉ ET TU RÊVES D’UNE CARRIÈRE D’INDÉPENDANT ?

TOUTES LES INFOS SUR WWW.CTRL-ALT-START.BE Ctrl-Alt-Start est la plateforme d’information de GUIDO destinée à ceux qui envisagent de se lancer dans un boulot d’indépendant, à titre principal ou complémentaire. Il n’y a pas que les entrepreneurs ambitieux qui trouvent ici des informations intéressantes. Ctrl-Alt-Start est aussi utile pour les jeunes diplômés qui se font une expérience en tant qu’employé tout en rêvant de lancer leur propre entreprise. Ctrl-Alt-Start® est un concept de

avec le soutien de nos sponsors et de la

et son portail


GET A JOB

young starters

Groom-me

facilite la vie quotidienne des entreprises et des privés

Texte Sébastien Daloze

«Nos différents services: le linge repassé et livré à domicile, la prise en charge d’une voiture pour le contrôle technique, la réservation dans un restaurant, …»

72

GUIDO: Lancer ta propre société a-t-il toujours fait partie de tes rêves? Julien: Outre être un rêve, créer ma propre entreprise était pour moi avant tout une évidence, depuis plusieurs années l’esprit d’entreprendre à toujours été présent, j’ai travaillé sur de nombreux projets avant de créer Groom-me, certains n’étaient pas réalisables, d’autres nécessitaient trop d’investissements,… J’ai toujours voulu créer quelque chose, travailler pour moi. GUIDO: As-tu effectué d’autres métiers avant de te lancer? Lesquels? Julien: Même si, comme je le disais, le fait de créer ma propre société était pour moi une finalité, je reste persuadé qu’avant de se lancer dans une telle aventure, il est fondamental de se forger une première expérience dans le GUIDO MAGAZINE | FEvrier 2012

Quand on ambitionne de créer sa propre entreprise, une des choses les plus primordiales est de penser à un concept novateur et fédérateur. Cela, Julien Gratia (28 ans) l’a bien compris et a lancé Groom-me, une société de conciergerie d’entreprise et privée. Il nous en dit plus sur son projet.

monde du travail, de travailler pour un patron. Même si mes études m’ont permis, grâce à des stages, de mettre en pratique mes connaissances théoriques, le fait de travailler en entreprise permet de se familiariser avec l’atmosphère réelle du monde du travail, la relation avec les clients, les fournisseurs, la discipline instaurée par votre patron qui sera nécessaire d’appliquer sur soi-même par la suite, etc.… Avant de créer Groom-me, j’ai donc travaillé dans différents secteurs, ma première expérience fut d’être commercial B2B dans un grand hôtel et j’ai ensuite changé radicalement de secteur pour travailler dans le domaine bancaire. GUIDO: Explique en quelques mots le concept de Groom-me…


GET A JOB

Julien Gratia:

«L’autodiscipline est indispensable à tout dirigeant d’entreprise»

miers mois suivant la création. Pour ma part, j’ai eu la chance de faire les bonnes rencontres au bon moment. Outre l’aide familiale qui est précieuse, tant sur le plan financier que pour le soutien «psychologique» de tous les jours, je ne remercierai jamais assez les personnes qui ont cru en mon projet et qui ont investi dans la société. Je pense que je n’aurais jamais pu en être là aujourd’hui sans eux. GUIDO: Quelles ont été les différentes étapes nécessaires au lancement du commerce? Julien: Il faut déjà savoir ce que l’on veut faire et savoir si le projet est réalisable et surtout viable. Une fois le projet établi, il ne faut oublier qu’il représentera votre activité principale, il faut donc pouvoir en vivre. Afin de pouvoir répondre à ces questions, même s’il est parfaitement impossible de se projeter exactement dans le futur, il est indispensable d’établir un plan d’affaires appuyé d’une étude de marché sérieuse qui vont permettre de créer une simulation la plus réelle possible de la santé de l’entreprise durant les premières années. Une fois le business plan réalisé, il faut comme je le disais un capital de départ. Dans le cas de Groom-me, qui est une SPRL, la libération minimale à la création fut de 6200 € pour un capital de 18 600 € minimum. Pour certains, ces sommes peuvent paraître négligeables, mais croyez-moi que cela ne se trouve pas du jour au lendemain, mais il y a des pistes: fonds propres, aide familiale, banques, fonds de participation, investisseurs privés. Il ne faut pas hésiter également à se renseigner sur les différentes aides à la création d’entreprise. GUIDO: Le commerce en ligne est-il quelque chose de facile? Julien: Même si le core business de Groom-me n’est pas le commerce en ligne, nous préférons en effet une relation de proximité avec nos abonnés, il est, à l’heure actuelle, obligatoire de se tourner vers le web. Notre site Internet (www.groom-me.be), qui dans notre cas est

une «vitrine» présentant l’activité, propose également un «espace abonnés» où nos clients peuvent commander nos prestations. GUIDO: Trouver une idée originale de commerce était-il important pour toi? Julien: La conciergerie d’entreprise et privée existe depuis de nombreuses années, c’est un concept qui a vu le jour il y a maintenant plus de 30 ans au Etats-Unis. Aujourd’hui, il y a de plus en plus de sociétés de conciergerie en Europe dont quelques-unes en Belgique, principalement à Bruxelles. Il est vrai que le concept peut paraître original, cependant si nous avons créé Groom-me, ce n’est pas uniquement pour son originalité mais surtout parce que nous pensions que ça devait marcher, ce qui reste l’unique but de toute entreprise. GUIDO: Se faire une clientèle, est-ce quelque chose de difficile? Julien: Comme je le disais dans la question précédente, c’est un concept encore assez méconnu en Belgique, les phases de prospection sont donc toujours un peu plus difficiles que si vous vendiez des ordinateurs, produits que tout le monde connaît. Une fois le fonctionnement et les avantages expliqués, je dois dire que nous avons actuellement un bon retour. GUIDO: Tu n’es pas employé, est-ce un avantage ou un inconvénient? Julien: Il faut être le patron de soi-même, j’entends par là que l’autodiscipline est indispensable à tout dirigeant d’entreprise. Une fois cette discipline instaurée, il n’y a plus de grandes différences avec le statut d’employé. GUIDO: Quelles sont tes principales satisfactions à être ton propre patron? Julien: A l’heure actuelle, ma plus grande satisfaction dans cette activité a été le jour où, dans un restaurant, j’ai entendu les gens de la table voisine parler de Groom-me. GUIDO: Ce n’est pas trop difficile de s’y retrouver financièrement? Julien: Certes les débuts sont difficiles, mais je pense qu’il est nécessaire de passer par cette phase, la satisfaction n’en est que meilleure par la suite. Le plus important dans une telle aventure, je le répète, c’est d’être bien entouré. FEvrier 2012

| GUIDO MAGAZINE

Texte Sébastien Daloze

Julien: Groom-me est une société de conciergerie d’entreprise et privée. A l’heure où la conciliation entre vie professionnelle et vie privée est de plus en plus difficile, nous entendons, par la mise à disposition de chacun d’une multitude de services, faciliter la vie quotidienne de nos membres en prenant en charge les tâches contraignantes de la vie courante. Exemple: le linge repassé et livré à domicile, la prise en charge d’une voiture pour le passage au contrôle technique, la réservation dans un restaurant, trouver une baby-sitter de dernière minute, … GUIDO: Pourquoi avoir choisi cette branche? Julien: Comme dit précédemment, j’ai d’abord travaillé dans le domaine hôtelier haut de gamme où la place du concierge était capitale afin de satisfaire les différents souhaits de la clientèle, j’ai ensuite travaillé dans le domaine bancaire où le stress et les contraintes de la vie quotidienne sont omniprésents. J’ai donc essayé d’allier les deux: d’où la création aujourd’hui de Groom-me, dont le principe est d’assurer un service de conciergerie dans les entreprises. GUIDO: As-tu rencontré des difficultés à lancer ta propre entreprise? Julien: Créer sa propre entreprise comporte un grand nombre de sacrifices, franchir le cap n’est donc pas chose aisée. J’ai dû faire le deuil de ma précédente vie professionnelle, c’est-àdire des horaires fixes, un salaire qui tombe chaque début de mois, une voiture de société et parfois d’autres avantages. Puis il y a tout ce qui m’attendait après, et là c’est l’inconnu : Est-ce que ça va marcher? Aurai-je des clients? Vais-je m’en sortir avec toutes les démarches administratives? Une fois réconforté au sujet de ces questions grâce à une analyse minutieuse des coûts et rendements, il y a la création de l’entreprise en elle-même et cela ne se fait pas du jour au lendemain. La principale difficulté est d’ordre financier, il faut le capital nécessaire à la création et de quoi survivre les pre-

73


GET A JOB

jobs d’étudiants Comment

Survivre à ton job d’étudiant?

Commençons par la bonne nouvelle: le nombre d’accidents du travail concernant les étudiants et les intérimaires est en chute constante depuis quelques années. On a de quoi se réjouir, mais malheureusement, cela ne veut toujours pas dire qu’aucun accident n’a lieu au travail. La combinaison de l’ignorance, du manque d’expérience et la forte pression entraîne encore des accidents de jobistes étudiants. PI, le service Prévention et Intérim, mène depuis des années une campagne pour un environnement de travail plus sûr. Ils ont donc instauré un passeport-sécurité contenant des conseils de sécurité pour survivre à son job d’étudiant. Nous avons ici réuni la plupart de leurs conseils.

Que ne peut jamais faire un étudiant jobiste? • • • • • • • •

Conduire un chariot élévateur. Utiliser des véhicules motorisés et des outils sans autorisation formelle. Conduire des engins de levage, des grues ou des ponts roulants. Travailler sur des échelles ou sur une plate-forme sans appui. Travailler sur une presse, avec une cisaille, un pistolet à scellement, une scie circulaire ou d’autres machines dangereuses. Travailler avec des produits toxiques ou inflammables. Travailler dans un espace clos, comme les silos et les réservoirs. Réparer soi-même des machines ou travailler sur un appareil défectueux.

Travailler avec un transpalette • • • • • • •

Contrôle d’abord l’état du transpalette. Retire tout obstacle de ton passage. Vérifie si la charge est bien stable. Ne marche pas devant, mais à côté du transpalette, bras tendu et le dos bien droit. Regarde la direction dans laquelle tu circules. Ne transporte jamais de collègue sur le transpalette. Un transpalette n’est pas un skate-board!

Texte Sébastien Daloze

Travailler avec un cutter

74

• • • •

Utilise de préférence un couteau de sécurité muni d’un dispositif de retrait automatique. Les lames émoussées ou abîmées doivent être remplacées et placées dans un container prévu à cet effet. Place la boîte à découper à hauteur des hanches. Coupe toujours en dirigeant le couteau loin du corps.

www.p-i.be GUIDO MAGAZINE | FEvrier 2012

Que peux-tu faire si tu es majeur et as suivi une formation professionnelle? • • •

Utiliser des machines d’usinage (bois, métal). Travailler avec des outils électriques ou pneumatiques. Travailler à plus de deux mètres de hauteur avec protection.

Check-list avant de commencer à travailler • • • • •

As-tu reçu des instructions pour ton job, également pour les machines? As-tu reçu l’équipement adéquat à ton travail? Sais-tu précisément ce que tu dois faire et ce que tu ne peux pas faire? Sais-tu où se trouvent les sorties de secours, le plan d’évacuation, les extincteurs? As-tu fais connaissance avec ton chef direct?


SMARTPHONE + CASQUE

129 € -30 € CASHBACK *

99 €


Break your personal record. Qualifie-toi au cours des Recruitment Days et accompagne-nous aux Jeux Olympiques de Londres.

Il n’est pas nécessaire que tu sois un athlète de haut niveau. Par contre, ton talent personnel, ton esprit d’équipe et ton enthousiasme sont plus que jamais les bienvenus. Il est vrai qu’en tant que partenaire du COIB, nous soutenons volontiers l’esprit sportif. En effet, chez nous, dans le cadre de ton job en Assurance, Tax, Transaction ou Advisory services, tu bénéficieras de l’encadrement bienveillant d’un collègue expérimenté. Véritable coach, celui-ci te permettra de développer tes aptitudes et de dépasser ton meilleur niveau. Tu es motivé(e) ? Alors inscris-toi sans tarder à nos Recruitment Days et qui sait, peut-être remporteras-tu ton ticket gratuit pour les Jeux Olympiques 2012 à Londres. Prêt(e) à participer ? Alors rendez-vous sur www.ey.com/careersbelgium

Guido Magazine N°61  

Guido Magazine N°61, STÉPHANE PAUWELS, Dan San, Olivier Leborgne, Sarah Carlier, Six étudiants, six LOOKS différents, Visiter LONDRES gratui...

Advertisement