Page 1

Les conseils de ®

N° 10

Le soleil et la peau La peau est constituée de trois couches : l’épiderme, le derme et l’hypoderme. L’épiderme en est la partie visible. Il comprend 4 types de cellules, chacune ayant un rôle bien défini. Parmi ces cellules, les «mélanocytes», qui donnent à la peau et aux cheveux leur couleur grâce à la mélanine qu’ils synthétisent. Ils sont, en outre, responsables de la photoprotection, autrement dit, du bronzage.

Quel rôle jouent les mélanines ? Les mélanines, au cours de l’exposition solaire, filtrent le rayonnement UV et neutralisent les radicaux libres facteurs du vieillissement cellulaire. L’aptitude à bronzer est différente d’un individu à l’autre. Elle dépend du type de mélanine, elle-même étant sous contrôle génétique. Les mélanines foncées (couleur de la peau,

de mate à noire) sont plus protectrices que les mélanines claires (couleur de la peau laiteuse, parsemée de tâches de rousseur). Les jeunes enfants ont une mélanine qui n’est pas encore protectrice. Après 40 ans, le nombre de mélanocytes diminue ainsi que leur activité de synthèse. La sensibilité de l’épiderme aux U.V. augmente pour ces deux populations.

Votre peau et le rayonnement solaire Au cours de l’exposition solaire, la peau reçoit simultanément quatre types de radiations : Les infra-rouges : ils provoquent sur la peau une action calorifique, suivie d’une vasodilatation, puis éventuellement d’une brûlure.

Les UVB : ils provoquent l’érythème actinique ou coup de soleil, entraînant la pigmentation indirecte ou retardée. Elle survient 48 heures après l’exposition et est précédée par l’érythème.

Les UVA : ils sont responsables de la pigmentation immédiate sans brûlure. Cette pigmentation apparaît rapidement après l’exposition solaire mais dure peu.

Les UVC : ils ont un haut pouvoir énergétique. Ce sont des rayons ionisants. Ils n’arrivent pas jusqu’à la terre car ils sont arrêtés par la couche d’ozone.


Les réactions pathologiques dues au soleil L’exposition excessive au rayonnement solaire provoque au niveau cutané différentes réactions : - Des réactions inflammatoires avec rougeur, oedème et douleur. - Des modifications de la structure cellulaire notamment sur l’ADN. - Des libérations d’enzymes destructrices qui altèrent les fibres de collagène et d’élastine, entraînant l’accélération du vieillissement cutané. - L’allergie solaire peut se manifester par un eczéma, un prurigo, un prurit ou de l’urticaire. Elle ne concerne que certains individus et peut récidiver à chaque exposition. - La phototoxicité est le fait d’une substance médicamenteuse ou chimique ingérée ou posée sur la peau, qui rend très nocif un rayonnement solaire en abaissant le seuil de sensibilité cutanée durant l’exposition. - Il faut se renseigner et s’informer toujours auprès de son pharmacien de la possible phototoxicité d’un médicament avant de s’exposer au soleil. Les réactions peuvent s’avérer graves. Il en est de même pour les personnes qui s’exposent aux UVA sous des lampes à bronzer.

Les conseils de votre pharmacien Les phototypes : Ils traduisent l’aptitude à l’érythème et au bronzage. Phototypes

Carnation

Grains de beauté

Potentiel de bronzage

Degré de sensibilité cutanée

I

Laiteuse

+++

Ne bronze jamais

Ultra sensible

II

Claire

++

Bronze très peu

Sensible

III

Mate

0

Hâle clair ou foncé

Normale

IV

Mate Intense

0

Bronze toujours bien

Normale

V

Brun foncé

0

Bronze abondamment

Insensible

VI

Noire

0

Fortement pigmenté

Insensible

Le degré de protection solaire est lié au phototype. Demandez conseil à votre pharmacien.

Groupe PHR : www.groupephr.fr - E-mail : contact@groupephr.fr

Groupe PHR - Février 2009 - Reproduction interdite

Les cancers cutanés Les cancers cutanés surviennent sur les parties découvertes et chez les sujets qui s’exposent régulièrement au soleil. Les races pigmentées (couleur de mate à noire), mieux protégées, ont moins de cancers cutanés. Les dermatoses photoaggravées Citons plusieurs dermatoses qui s’aggravent au soleil : le vitiligo, le grain de beauté achromique (sans couleur), la couperose, l’acné rosacée, l’herpès labial, le masque de grossesse, l’acné juvénile, la dysidrose (mycose), les cancers… La photosensibilisation Elle regroupe deux types de réactions à la lumière.

SOLEIL.indd  

N° 10 Les infra-rouges : ils provoquent sur la peau une action calorifique, suivie d’une vasodilatation, puis éventuellement d’une brûlure....

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you