__MAIN_TEXT__
feature-image

Page 1

Guide de prÊservation du patrimoine architectural français

Guide to the Preservation of French Architectural Heritage


Editorial Parce que l’immobilier de caractère reste une valeur refuge, un investissement pour le présent et pour l’avenir, le Groupe Mercure vous offre son «Guide pour la Préservation du Patrimoine Français», permettant à chaque propriétaire d’être accompagné dans la rénovation et l’entretien de son bien afin de donner une plus-value au patrimoine familial dans le respect des règles architecturales françaises. Pour cela, nous avons voulu nous entourer des partenaires les plus compétents dans les domaines de la protection du patrimoine et de sa restauration, et vous livrer aussi les noms et adresses des meilleurs artisans de France sélectionnés pour leur pérennité dans leur profession. Merci aux Vieilles Maisons Françaises, à la Demeure Historique, à French Heritage Society, au Conservatoire de la Chanterie, à Maisons Paysannes de France et aux Entreprises du Patrimoine Vivant de nous avoir suivis afin de vous apporter leur éclairage avisé dans ce domaine si délicat que peut être la restauration d’une belle demeure voire d’un monument historique.

Une fois encore, et au-delà de la traditionnelle négociation immobilière, le Groupe Mercure dépasse son activité originelle de la transation immobilière à laquelle il est bien sûr attaché, pour exprimer à travers ce guide sa passion pour le patrimoine historique et architectural français, non seulement pour les châteaux et leur histoire, mais aussi pour les maisons de maître et leur caractère ou le charme d’une fermette, d’un moulin ou d’une maison forte. Bonne lecture.

Because character real estate remains a safe haven, an investment for the present and for the future, the Groupe Mercure offers its «French Heritage Preservation Guide», allowing each owner to be guided in the renovation and maintenance of the property in order to give an added value to the family property in compliance to the rules of French architecture. To do this, we wanted to surround ourselves with the most competent partners in the field of heritage protection and restoration, and also give you names and addresses of the best craftsmen of France selected for their longevity in their profession. Thank you to the ‘Vieilles Maisons Francaises’, the ‘Demeure Historique,’ the ‘French Heritage Society’, from ‘Conservatoire de la Chanterie’, to ‘Maisons Paysannes de France’ and to the ‘Living Heritage Enterprises’ who have backed us in bringing to you their informed view in this sensitive area of the restoration of a mansion or a historic monument.

Once again, and beyond the traditional real estate negotiations, the Groupe Mercure exceeds its original activity of an estate agency to which it is of course attached, to express our passion, through this guide, for the French historical and architectural heritage, not only for castles and history, but also for manor houses, the character or charm of a farmhouse, a mill or a fortified house. We wish you good reading.

Anne de la Sauzay Directrice Générale du Groupe Mercure


Le Guide de préservation du patrimoine architectural français est édité par le Groupe Mercure avec la collaboration de ses partenaires : La Demeure Historique, Les Vieilles Maisons Françaises, French Heritage Society, Le Conservatoire de la Chanterie, Maisons Paysannes de France et les Entreprises du Patrimoine Vivant. Création graphique : communication@groupe-mercure.fr Imprimerie Cutaya - Parc d’Activités de Montblanc 10, impasse Léonce Couture 31200 Toulouse Tous droits de reproduction réservés.


Sommaire - Contents A PROPOS DES PARTENAIRES DU GUIDE - ABOUT THE PARTNERS OF THE GUIDE

Le Groupe Mercure P. 6-9 La Demeure Historique P. 10-11 La Fondation pour les Monuments Historiques P. 12-13 Les Vieilles Maisons Françaises P. 14-17 French Heritage Society P. 18-19 Le Conservatoire de la Chanterie P. 20-21 Maisons Paysannes de France P. 22 PROPRIETAIRES DE DEMEURES FRANCAISES - OWNER OF FRENCH PROPERTIES Conseils avant d’acquérir un bien immobilier Tips before buying a property Mieux vendre sa propriété Selling your property par le Groupe Mercure

P. 24-27 P. 28-31

Les Monuments Historiques : définition Historic Monuments : definition par la Fondation pour les Monuments Historiques Opération de travaux sur un monument historique inscrit ou classé Restoration project for a listed building (incrit or classé) Financement et fiscalité Funding and Tax incentives Régime des abords des monuments historiques et des immeubles adossés aux immeubles classés The regulation for surroundings of listed buildings (classé or inscrit) and buildings backing listed buildings par La Demeure Historique

P. 32-33

Le patrimoine français, patrimoine universel : l’exemple vécu d’un membre de French Heritage Society propriétaire en France French heritage, universal heritage : an owner and member of the French Heritage Society’s experience in France par French Heritage Society

P. 48-55

Confort thermique et bâti ancien par Maisons Paysannes de France

P. 64-67

P. 34-35 P. 36-37 P. 38-39

5

Activités des propriétaires et conseils pour bien gérer une demeure P. 40-47 ouverte aux hôtes et aux visiteurs Activities of the owners and advice to efficiantly manage a house open to hosts and to visitors par les Vieilles Maisons Françaises

Le choix des artisans et des matériaux The choice of craftsmen and materials par Le Conservatoire de la Chanterie

P. 56-63

LES ACTEURS DE LA RENOVATION - THE ACTORS OF THE RENOVATION

Les interlocuteurs - the interlocutors P. 68-71 Les meilleures entreprises de France : EPV - Compagnons The best companies of France : EPV - Compagnons

P. 72-75

P. 87-96

Une sélection d’EPV centenaires - A selection of century-old EPV companies 20 BELLES PROPRIETES VENDUES PAR LE GROUPE MERCURE 20 FINE PROPERTIES SOLD BY THE GROUPE MERCURE CONTACTS

P. 76-86

P. 97-98


A propos du Groupe Mercure Depuis 1936, les experts du Groupe Mercure proposent à tous les passionnés du patrimoine immobilier, une sélection complète de biens de caractère sur toute la France. Le groupe a été racheté en 1980 par Pierre Chassaigne, le Président actuel, qui n’a cessé de le développer au fil des ans et des opportunités, pour en faire un groupe immobilier à part, tel qu’il existe aujourd’hui avec ses 20 directions régionales réparties dans toute la France, sa notoriété et son enracinement. La première agence Mercure

Le développement du réseau Mercure s’est toujours fait dans un «esprit de famille», un environnement familial et amical guidé par des valeurs de confiance, de respect des traditions, d’honnêteté et de professionnalisme, dans un cadre juridique clairement défini. 6

C’est aussi une histoire de passion dans la continuité. A l’image de la transmission d’une propriété où chaque génération s’attache à perpétuer un héritage unique, tout en sachant le faire vivre et évoluer, Pierre Chassaigne nomme en Avril 2010, sa fille Anne de la Sauzay, jusque là Directrice de Mercure Midi-Pyrénées, au poste de Directrice Générale du Groupe, Pierre Chassaigne en restant le Président. Parce que le monde change et que la clientèle évolue, Mercure s’adapte au nouveau profil d’acquéreurs. Le Groupe Mercure conserve une clientèle française de qualité, et pour répondre au mieux à une demande internationale croissante, son développement international se fait avec la présence d’une agence Mercure à Marrakech et l’appui de nombreux correspondants à travers le monde : aux États-Unis, en Grande-Bretagne, en Allemagne, en Italie, en Suède, au Danemark, en Norvège, aux Pays-Bas, en Suisse, en Belgique, en Russie, mais aussi en Amérique du Sud, en Chine, à Abu Dhabi et en Arabie Saoudite. En France, le groupe s’entoure d’une équipe de collaborateurs dédiée à cette clientèle étrangère afin de répondre au mieux à sa demande, grâce à un service adapté, à la maitrise des langues, à la parfaite connaissance de la législation en vigueur, pour l’accompagner et la guider dans son projet d’achat et de rénovation.


A propos du Groupe Mercure

Le Château de Callac (Morbihan) Prix Mercure-VMF 2012

Aujourd’hui, spécialiste et véritable expert, Mercure représente, depuis 75 ans, la sélection la plus complète du Patrimoine immobilier français, mis sur le marché : de la maison de charme à 200 000 € au château à 30 millions d’euros, en passant par les domaines ruraux, l’immobilier urbain et contemporain de prestige, soit plus de 3 000 biens de caractère, authentiques ou luxueux à vendre dans toute la France, dont 540 châteaux, permettant à tous les amoureux des belles pierres de restaurer et de faire perdurer notre patrimoine architectural unique. Les 20 implantations Mercure sont dirigées par des hommes et des femmes de qualité, ayant une parfaite connaissance du marché immobilier local, de la terre et de la pierre, et qui apportent chacun leurs connaissances dans les domaines agricoles, fonciers, forestiers ou juridiques. Chaque agence dispose d’experts capables de déterminer le juste prix d’un bien. Sur chaque territoire ainsi qu’au niveau national, le groupe Mercure et l’ensemble des agences ont su tisser un réseau relationnel et partenarial avec de nombreux professionnels (avocats, notaires, architectes, artisans, assureurs, banquiers…) et des associations (La Demeure Historique, Les Vieilles Maisons Françaises, French Héritage Society…), leur permettant ainsi d’orienter et d’épauler leurs clients. La synergie ainsi créée, la connaissance du terrain et le relationnel permettent à chacun de connaître la majorité des biens mis en vente ainsi que des acquéreurs potentiels, favorisant ainsi la meilleure adéquation possible entre l’offre et la demande immobilière. Au-delà de la traditionnelle négociation immobilière, le groupe Mercure est animé par une véritable passion pour le patrimoine historique et architectural français, non seulement pour les châteaux et leur histoire, mais aussi pour les maisons de maître et leur caractère ou le charme d’une fermette, d’un moulin ou d’une maison forte. Soucieux de la sauvegarde du Patrimoine, il a ainsi créé le prix MERCURE-V.M.F. (Vieilles Maisons Françaises) qui récompense depuis 2003 la restauration réussie d’une demeure de caractère.

7


About the Groupe Mercure

Since 1936, the experts of the Group Mercure offer to real estate clients a complete selection of character properties throughout France. The group was bought in 1980 by Pierre Chassaigne, as Chairman of the group he has continued to develop over the years and opportunities to make GROUPE MERCURE a unique and reputed real estate group existing today with 20 regional offices located throughout France.

The first Mercure agency

The development of Mercure has always been in a «family spirit»: a familiar and friendly environment guided by values of trust, respect for tradition, honesty and professionalism, in a clearly defined legal framework. 8

It is also a story of passion in continuity. In the image of transmission of property where each generation strives to perpetuate a unique heritage yet allowing growth and evolution, Pierre Chassaigne appoints in April 2010 his daughter Anne de la Sauzay, previously Director of Mercure MidiPyrénées, to the position of Managing Director of the Group with Pierre Chassaigne remaining President. Because the world is changing and customers evolve, Mercure adapts to the profile of new buyers. Mercure Group retains a high quality French clientele and to respond to a growing international demand, development has been made in the form of an agency Mercure in Marrakech and the support of many correspondents around the world: United States, Great Britain, Germany, Italy, Sweden, Norway, the Netherlands, Switzerland, Belgium, Russia, and also in South America, China, Abu Dhabi and Saudi Arabia. In France, the group is reinforced by a team of employees fluent in many languages and dedicated to foreign customers allowing a tailor made service with perfect knowledge of the legislations, to accompany and guide our international clients project of purchase and renovation.


About the Groupe Mercure

Le Château de Callac (Morbihan) Mercure-VMF Award 2012

Today, expert and specialist, Mercure represents over the past 75 years, the most comprehensive selection of French Heritage property placed on the market: from the charming house at ₏200,000 to a castle of 30 million euro’s, through rural properties, to urban and contemporary prestigious real estate, more than 3000 properties of character, authentic or luxurious for sale throughout France, including 540 castles, allowing all lovers of beautiful stonework and restoration to perpetuate our unique architectural heritage. The 20 Mercure offices are run by men and women of quality, with a perfect knowledge of the local real estate market, each bringing their knowledge in various domains such as agriculture, land, forestry or law. Each agency have experts to determine the fair price of a property. In each region and at a national level, the Mercure group have been able to build a network of relationships and partnerships with professionals (lawyers, solicitors, architects, builders, craftsmen, insurers, bankers ...) and associations (La Demeure Historique, Les Vieilles Maisons Francaises, French Heritage Society ...), allowing them to guide and support their customers. The resulting synergy, knowledge of the terrain and the relational enables each office to know the majority of properties for sale and potential buyers, thus promoting the best possible match between supply and demand. Beyond the traditional real estate negotiations, the Mercure group is led by a passion for the French historical and architectural heritage, not only for the castles and history, but also for manor houses and their character or the charm of a farm, a mill or a fortified house. Concerned with the preservation of heritage, Mercure created the award-VMF MERCURY (Old French Houses) which since 2003 recognizes and awards owners in their successful restoration of a character property.

9


A propos de la Demeure Historique UNE EXPERTISE DE PRES DE 90 ANS AU SERVICE DES MONUMENTS HISTORIQUES PRIVES La Demeure Historique représente les propriétaires-gestionnaires de monuments historiques privés en France (classés, inscrits ou susceptibles de l’être). Fondée en 1924 par Joachim Carvallo, propriétaire du château et des jardins de Villandry et reconnue d’utilité publique en 1965, la Demeure Historique regroupe actuellement plus de 3.000 châteaux, manoirs, abbayes ou hôtels particuliers, dont 1.300 sont aujourd’hui ouverts au public. Sa mission d’intérêt général s’articule autour de 4 axes : préserver, transmettre, partager et innover. Elle développe ses actions dans les domaines suivants :

Apporter expertise, soutien et conseils aux propriétaires gestionnaires de monuments historiques privés dans de nombreux domaines : protection, financement, mise en valeur, transmission,… Par le biais de: •

10

La structure « MH Services ». Dédiée aux adhérents de l’association, elle apporte une assistance personnalisée sous forme de dossiers thématiques, de consultations et de journées de formation, en lien avec un réseau d’experts (juristes, fiscalistes, architectes…). Plusieurs supports de communication : -La revue « Demeure Historique » et le hors-série « Côté jardins » -Les « Cahiers de la Demeure Historique » : lettre d’information semestrielle -Un site Internet novateur et dynamique : www.lapassiondupatrimoine.fr

• Des aides au financement : -Remise de prix : La Demeure Historique développe depuis les années 1980 une politique de mécénat et de partenariat autour de projets d’envergure en s’appuyant sur le dispositif fiscal du mécénat. -Mécénat affecté : Depuis le 8 juillet 2008, la Demeure Historique est la seule association reconnue d’utilité publique et agréée par le ministère du Budget pour recevoir du mécénat affecté à la restauration et la mise en valeur des monuments historiques privés (en numéraire, en compétence ou en nature). Agir auprès des pouvoirs publics

La Demeure Historique sensibilise les pouvoirs publics à la nécessité de sauvegarder ce patrimoine d’intérêt historique et culturel. Son expertise et sa représentativité en font un partenaire privilégié des décideurs politiques. De plus, l’association participe à de nombreux groupes de travail et de réflexion sur l’avenir du patrimoine en général, et le devenir des monuments historiques en particulier. Agir pour rendre accessible au plus grand nombre le rêve et la passion associés à ce patrimoine

Les Amis de la Demeure Historique bénéficient d’un laissez-passer annuel « La Clef des Châteaux, La Clef des Jardins »® leur permettant un accès gratuit et illimité dans 130 monuments et parcs historiques privés. La Demeure Historique est partenaire depuis leur création des Journées Européennes du Patrimoine et de Rendez-vous aux Jardins, organisés par le ministère de la Culture et de la Communication.


About la Demeure Historique NEARLY 90 YEARS OF EXPERTISE IN THE SERVICE OF PRIVATE HISTORIC BUILDINGS The association, la Demeure Historique represents the owner-managers of private listed buildings in France (classé or inscrits au titre des monuments historiques or historic houses likely to be protected). Founded in 1924 by Joachim Carvallo, owner of the famous château and gardens of Villandry (Loire valley) whose preservation has been recognized as being in the ‘public interest’ in 1965, La Demeure Historique currently represents together over 3,000 historic houses, manors, castles, abbeys and mansions, of which 1,300 are open to the public. Its mission to serve the public interest revolves around four areas: Preserve, transmit, share and innovate. It develops its activities in the following areas: • Provides expertise, support and advice for owners/managers of private listed buildings in many areas: protection, financing, development, transmission, etc...

Through its «MH Services», dedicated to serving the members of the association, the association provides customized assistance in the form of thematic reports, consultations and training sessions in conjunction with a network of experts (lawyers, tax specialists, architects, etc...).

Media: − The quarterly magazine «Demeure Historique» and «Demeure Historique- Côté jardins « supplement dedicated to parks and gardens published once a year in the spring; − The «Cahiers de la Demeure Historique» biannual newsletter; − An innovative and dynamic website : www.lapassiondupatrimoine.fr

• Funding aid: − Grant awards: La Demeure Historique has developed since 1980 a policy of sponsorship and partnerships around major projects based on the tax incentives. − Endowment: since 2008, La Demeure Historique has been allowed by the State to receive and manage endowments for the restoration and enhancement of private historic monuments (cash, services or in kind). • •

Action in cooperation with governmental authorities La Demeure Historique works to make governmental authorities aware of the need to safeguard the heritage of historic and cultural interest. Its expertise and representativeness make it a recognized partner for public authorities. In addition, the charity participates to numerous working groups to reflect upon the future of heritage in general, and listed buildings in particular. Making heritage a shared passion The Friends of La Demeure Historique have an annual pass «La Clef des Châteaux, La Clef des Jardins» ® allowing them free and unlimited access to 130 private properties and historic parks. La Demeure Historique has been a partner since their creation of the European Heritage Days and Rendez-vous at the Gardens, organized by the Ministry of Culture and Communication.

11


A propos de la Fondation pour les Monuments Historiques

Depuis 2009, la Fondation pour les Monuments Historiques a soutenu 40 projets dans des monuments publics et privés et attribué 20 bourses d’études. Les Missions de la Fondation

1. Sauvegarder Soutenir des projets de restauration pour ­pérenniser et mettre en valeur les m ­ onuments h ­ istoriques.

12

2. Transmettre Pallier le risque de rupture de la chaîne de transmission des savoir-faire en ­soutenant ­activement les ­filières du patrimoine.

3. Partager Assurer au plus grand nombre la ­possibilité de découvrir les ­ monuments ­ historiques et de jouir de ces biens communs.

4. Anticiper Permettre une action efficace sur les ­monuments historiques en ­développant la ­recherche et en ­sensibilisant le public à leurs ­enjeux modernes.


About la Fondation pour les Monuments Historiques

FONDATION pour les MONUMENTS HISTORIQUES sous

l'égide

de

la

Fondat ion

de

Fra nce

Since 2009, the Foundation for Historic Monuments has supported projects for public and private buildings and awarded scholarships for a total amount of 500 000 €. The Foundation’s mission

1. Safeguard Support restoration projects to sustain and enhance public and private historic monuments.

2. Transmit Mitigate the risk of breaking the chain of transmission of know-how by actively supporting students and research in heritage sectors.

3. Share Provide to as many people as possible the opportunity to discover historic monuments and enjoy this common heritage, supporting necessary fitting-out for disable persons.

4. Mobilize and anticipate Allow for effective action for historic monuments by educating the public about current issues confronting them, supporting symposium and partnerships.

13


A propos des Vieilles Maisons Françaises VIEILLES MAISONS FRANCAISES Ensemble, agissons pour sauvegarder le patrimoine

L’association, créée en 1958, et reconnue d’utilité publique en 1963, a pour mission la sauvegarde et la mise en valeur du patrimoine historique. Elle s’attache à défendre le patrimoine bâti et paysager, souvent menacé, afin de transmettre cet héritage commun aux générations futures. Elle regroupe les défenseurs de ce patrimoine, encourage la transmission des savoirfaire et sensibilise les jeunes. VMF BENEFICIE D’UNE FORTE PRESENCE SUR LE TERRAIN et s’appuie sur un réseau de 95 délégations regroupant plus de 18 000 adhérents, propriétaires, amateurs d’art, ou citoyens attachés à la qualité du cadre de vie.

14

Dans chaque département, les délégués tissent un réseau de convialité autour des valeurs du patrimoine en proposant à leurs membres de nombreuses activités culturelles, souvent inédites. Ils soutiennent également les adhérents dans leurs démarches administratives et les conseillent dans leurs restaurations. ET MET SON EXPERIENCE AU SERVICE DES ENJEUX DE DEMAIN Un rôle militant national qui lui permet : • D’intervenir régulièrement auprès des pouvoirs publics à tous les échelons • D’aider et promouvoir les savoir-faire des métiers du patrimoine • De faire entendre la voix du patrimoine en matière de développement durable Avec de nombreux moyens d’action : • Mise en place d’opérations nationales : formation des élus au patrimoine, sensibilisation des élèves du primaire… • Aides et conseils en matière de fiscalité, assurances, restauration, protection contre le vol… • Concours national de sauvegarde, grâce au mécénat d’entreprise : depuis 1980, VMF a décerné plus de 1 400 prix de restauration pour plus de 5 000 000 € • Aide au montage d’un dossier de protection • Attribution du Label « VMF patrimoine historique », reconnaissant la qualité architecturale d’une demeure.


A propos des Vieilles Maisons Françaises Vieilles Maisons Françaises, Une association, une fondation et une revue au service du patrimoine La revue VMF explore six fois par an les facettes inconnues du patrimoine de nos régions et relaie les débats qui font évoluer le monde du patrimoine. Editée à plus de 20 000 exemplaires et diffusée dans toute la France, elle est l’une des principales revues de ce type en Europe. Découvrez la sur : www.vmfpatrimoine.org

Vitrine des activités culturelles, de locations et d’hébergement menées par les propriétaires de demeures de charme, ce site unique va à la rencontre de deux publics : ceux qui font vivre et rayonner le patrimoine et ceux qui prennent plaisir à le (re)découvrir. 15

LA FONDATION VMF POUR LA SAUVEGARDE ET LE RAYONNEMENT DU PATRIMOINE

Créée en 2009 et abritée par la Fondation du Patrimoine, elle prolonge l’action de l’association en faisant appel au mécénat. Elle soutient des projets innovants en France et à l’étranger en prenant part au sauvetage de lieux fragilisés, en encourageant les artisans du patrimoine, en aidant au rayonnement des savoir-faire français à l’étranger et en contribuant à la réalisation d’inventaires du patrimoine d’influence française à l’étranger. Depuis sa création elle a collecté plus d’1 000 000 € pour soutenir des aides à projet. www.fondationvmf.org


About les Vieilles Maisons Françaises Old French Houses (VMF= Vieilles Maisons Françaises) Together, let's act to protect our heritage

The ASSOCIATION, created in 1958, and state approved in 1963, is commissioned to the protection and development of historical heritage. It endeavours to defend the often threatened developed and landscaped heritage, in order to pass this common heritage over to future generations. It gathers the defenders of this heritage, encourages the passing on of expertise and brings awareness to the young. VMF BENEFITS FROM A LARGE PRESENCE ON SITE and relies on a network of 95 delegations with over 18,000 members, owners, art lovers, or citizens attached to the quality of their environment.

16

In each 'département', the delegates build up a network of conviviality around heritage values by offering to their members numerous cultural and often novel activities.They also support their members intheir paperwork and advise them in their renovations. AND OFFERS ITS EXPERIRENCE TO THE SERVICE OF TOMORROW’S ISSUES A national militant rôle which enables it : • to regularly intervene with the authorities at every level • to help and promote the expertise of heritage trades • to have the heritage voice heard as to sustainable development With numerous means of action • the setting-up of national operations : training elected representatives to heritage, making primary pupils to be aware... • help and counselling about taxation, insurances, renovation, theft protection... • national protection competition, thanks to corporate sponsorship. Since 1980, VMF has awarded over 1,400 prizes for renovation for over 5,000,000 euros • help to putting up a protection file • granting the « VMF historical heritage » Label, acknowledging the architectural quality of a residence.


About les Vieilles Maisons Françaises Old French Houses (VMF= Vieilles Maisons Françaises) An association, a foundation and a review to serve heritage The VMF Review 6 appointments a year with heritage in France an abroad The VMF review explores six times a year the unknown facets of the heritage of our regions and relays the debates which make the heritage world evolve. With a circulation of over 20,000 issues all over France, it is one of the main reviews of the kind in Europe. Discover it on : www.vmfpatrimoine.org

The showcase of cultural, rental and housing activities managed by the owners of attractive and heritage residences, this unique site is meant for two kinds of public: those who make heritage live and spread about and those who enjoy (re)discovering it. 17

THE VMF FOUNDATION for the protection and influence of heritage Created in 2009 and housed by the Foundation of Heritage, it porlongs the association's action by appealing to patronage. It supports innovative projects in France and abroad by participating in saving weakened sites, encouraging heritage craftworkers, helping the influence of the French expertise abroad and contributing to the achievement of surveys of the heritage of French influence abroad. Since its creation, it has collected over 1,000,000 euros to support project incentives. www.fondationvmf.org


A propos de French Heritage Society French Heritage Society est une association américaine à but non lucratif créée en 1982. Depuis plus de 30 ans, ses trois missions sont de : préserver le patrimoine français en France et aux Etats-Unis en attribuant des prix de restauration ; perpétuer les savoir-faire, la connaissance et l’amour du patrimoine à travers des échanges d’architectes et d’étudiants entre les deux pays ; et nourrir l’amitié franco-américaine et la meilleure connaissance des deux cultures. Ses actions sont possibles grâce à la générosité de ses membres, de mécènes, d’entreprises, et de fondations. Grâce à des actions de fund-raising French Heritage Society se consacre à la préservation du patrimoine architectural français en France et aux Etats-Unis. Elle a participé à plus de 500 projets de restauration de châteaux, églises, édifices historiques, plantations, parcs et jardins dans toutes les régions françaises et aux Etats-Unis pour plus de 17.5 millions de dollars incluant les matching funds. Elle intervient après des catastrophes naturelles pour sauvegarder le patrimoine en péril: 1989 ouragan Hugo à Charleston, Caroline du Sud, 1993 inondations du Mississippi, tempête de 1999 en France, 2005 ouragan Katrina en Louisiane.

18

Le Student Exchange Program de French Heritage Society a pour objectif de développer les échanges interculturels afin d’assurer la transmission du savoir-faire et l’amour du patrimoine entre la France et les Etats-Unis. Pour French Heritage Society, la préservation du patrimoine est indissociable de la formation des jeunes générations aux techniques de préservation et leur sensibilisation aux concepts d’évolution et de transmission du patrimoine. French Heritage Society a développé ses échanges grâce à de prestigieuses universités et écoles, des musées de renoms, des monuments, châteaux privés et jardins des deux côtés de l’Atlantique. French Heritage Society organise aussi des programmes éducatifs pour des architectes et artisans spécialistes de la restauration du patrimoine, des séminaires pour des conservateurs et collectionneurs et des voyages culturels pour ses membres américains et français.

French Heritage Society fait découvrir le patrimoine français à ses membres en diffusant la revue Au Courant. Dans cette même perspective, deux livres ont déjà été publiés : Château Cuisine en 1992 et French America en 2004. L’association se répartit géographiquement en 14 délégations de membres (Chapters), 13 aux Etats-Unis : Arizona, Atlanta, Boston, Dalllas, Napa Valley/Sonoma, Louisiana, New York, Northern California, Palm Beach, Philadelphia, Santa Barbara, Southern California, Washington Regional et une à Paris.

Elle est l’unique représentant outre Atlantique des trois grandes associations privées de préservation du patrimoine français : Le Comité des Parcs et Jardins de France, La Demeure Historique et Les Vieilles Maisons Françaises, et travaille en partenariat aux Etats-Unis avec The National Trust for Historic Preservation et the American Architectural Foundation. Depuis décembre 2010, French Heritage Society est Grand Mécène du Ministère de la Culture et de la Communication. L’association est reconnue par ses membres, mécènes, représentants diplomatiques et pouvoirs publics en France et aux Etats-Unis pour l’excellence de son action. Pour plus d’informations : www.frenchheritagesociety.org


About French Heritage Society French Heritage Society is an American non-profit association founded in 1982. For over 30 years it has fulfilled its three missions to: preserve the French heritage in France and the United States by awarding restoration grants; perpetuate savoirfaire, knowledge and love of heritage through exchanges of architects and students between the two countries; and nurture Franco-American friendship and a better understanding of both cultures. Its actions are possible thanks to the generosity of its members, patrons, companies, and foundations. Through its fund-raising activities French Heritage Society focuses on preserving the French architectural heritage both in France and the United States. It has participated in more than 500 restoration projects of châteaux, churches, historic buildings, plantations, parks and gardens in regions throughout France and the United States for French inspired projects, for more than $ 17.5 million including matching funds. It intervenes after natural disasters to save endangered heritage: in 1989 after Hurricane Hugo in Charleston, South Carolina; the 1993 Mississippi flood; the 1999 storms in France, and in 2005 after Hurricane Katrina in Louisiana.

French Heritage Society’s Student Exchange Program promotes intercultural exchanges between France and the United States to ensure the transmission of savoir-faire and heritage appreciation. For French Heritage Society historic preservation is inseparable from the training of the younger generation in preservation techniques and awareness of the concepts and evolution in the preservation world. French Heritage Society has developed these exchanges thanks to its collaboration with prestigious universities and schools, renowned museums, monuments, châteaux and private gardens on both sides of the Atlantic. French Heritage Society also organizes educational programs for architects and craftsmen specializing in heritage preservation, seminars for collectors and curators and cultural trips for its American and French members. French Heritage Society allows its members to discover the French heritage through the publication of its magazine Au Courant and promotes the French heritage through the publication of two books : Château Cuisine in 1992 and French America 2004.

The association consists of 14 Chapters, 13 United States: Arizona, Atlanta, Boston, Dallas, Napa Valley / Sonoma, Louisiana, New York, Northern California, Palm Beach, Philadelphia, Santa Barbara, Southern California Regional Washington and one in Paris. It is the sole representative in the US for the three major private French associations for historic preservation : Le Comité des Parcs et Jardins de France, La Demeure Historique and Les Vieilles Maisons Françaises, and works in partnership with The National Trust for Historic Preservation and the American Architectural Foundation.

In December 2010, French Heritage Society received the distinction of Grand Patron of Culture by the French Ministry of Culture and Communications in recognition of the association’s excellent work which is appreciated by its members, sponsors, and government and diplomatic representatives in France and the United States. For more information please visit : www.frenchheritagesociety.org

19


A propos du Conservatoire de la Chanterie

Conservatoire de la Chanterie Conservation des savoir - faire

L’activité du Conservatoire de la Chanterie est entièrement dédiée à la transmission, la conservation et la diffusion des connaissances et savoir-faire liés à la restauration du Patrimoine bâti.

Née de la réflexion de professionnels, entreprises de restauration et architectes, cette initiative est pilotée par des spécialistes du patrimoine et s’inscrit dans la durée pour le soutien de l’excellence de nos métiers. Le conservatoire de la Chanterie est conçu comme un espace ouvert sur le monde et ses technologies innovantes, pour que le bâti ancien réponde aux exigences d’une société moderne. Le Conservatoire de la Chanterie est un lieu d’échanges et de rencontres entre les professionnels acteurs du patrimoine, les personnes privées et tous les passionnés. Nos actions : •

Identification des acteurs et professionnels

Diagnostic préalable à toute intervention

Formations

Notre réseau constitué de professionnels possédant la maitrise des matériaux et des techniques traditionnelles permet d’identifier un savoir-faire reconnu et souvent rare. Véritable vivier, Le conservatoire se fait le relai de ces professionnels.

20

L’analyse exploratoire permet d’identifier objectivement et techniquement les besoins en restauration et rénovation pour une intervention mesurée et maitrisée. - Sur mesure : pour répondre à des demandes précises sur une technique, un matériau, une procédure ou tout autre sujet se rapportant au patrimoine. Ces formations s’adressent aux professionnels, prescripteurs, maitres d’œuvre…

- Qualifiante : cycle long de 16 mois en alternance destiné à former des professionnels de la restauration du patrimoine alliant culture et pratique.

Toutes nos formations sont dispensées par des professionnels tous acteurs du patrimoine. •

Conférences

Recherche pour l’amélioration des matériaux

Le Conservatoire de la Chanterie propose tout au long de l’année des cycles de conférences sur le patrimoine bâti, le patrimoine responsable, ses enjeux, ou encore ses techniques de restauration. Ce volet de notre activité est important pour la valorisation du patrimoine qui s’inscrit dans un monde moderne et doit satisfaire aux exigences tant éthiques qu’esthétiques ou encore énergétiques. C’est au cœur d’une cité médiévale que se situe le Conservatoire de la Chanterie dans une maison du XIIe qui a subi des transformations et des mutations tout au long de ces derniers siècles jusqu’aux stigmates laissés par le XXIe.


About le Conservatoire de la Chanterie

Conservatoire de la Chanterie Conservation des savoir - faire

The activity of the Conservatory of the Chanterie is entirely dedicated to the transmission, conservation and dissemination of knowledge and skills related to the restoration of the built heritage.

Born of reflection of professionals, companies of restoration and architects, this initiative is driven by heritage specialists and joins over time for the support of the excellence of our trades. The Conservatory of the Chanterie is designed as a space opened on the world and its innovative technologies, so the ancient building meets the requirements of a modern society. The Conservatory of the Chanterie is a place of exchanges and meetings between professionals and all actor’s heritage, private persons and devotees. Our actions: •

Identification of the actors and professionals

Our network of professionals possessing the mastery of materials and traditional techniques allows to identify recognized and often rare expertise. Real pool, the Conservatory is the relay of these professionals.

• Prior to any intervention diagnosis The exploratory analysis allows to identify objectively and technically needs in restoration and renovation for a measured and mastered response. •

Training

- Custom: to answer specific requests on a technique, a material, a procedure or any other matter related to heritage. These courses benefit professionals, specifiers, contractors... - Qualification: long cycle of 16 months alternating designed to train professionals of the heritage restoration combining culture and practice.

All our courses are taught by professionals all heritage actors. •

Conferences

Research for the improvement of materials

The Conservatory of the Chanterie offers throughout the year of lectures on built heritage, its challenges, its restoration and responsible heritage techniques. This part of our activity is important for the valuation of the heritage which joins in a modern world and has to satisfy requirement so ethical as aesthetic or even energy. It is in the heart of a medieval town that is situated the Conservatory of the Chanterie in a house of the XIIth which has undergone transformations and mutations throughout these last centuries until the scars left by the XXIth.

21


A propos de Maisons Paysannes de France Une association nationale reconnue d’utilité publique qui vous accompagne et vous conseille dans vos projets de travaux. Maisons Paysannes de France est une association nationale fondée en 1965, qui œuvre à la reconnaissance et à la restauration du bâti ancien en respectant l’identité architecturale de chaque maison, ses principes constructifs et l’emploi de matériaux sains. Forte de plus de 8 500 adhérents en France, notre association est devenue un organisme de référence en matière de connaissance et de sauvegarde du patrimoine rural et est aujourd’hui un interlocuteur important des pouvoirs publics en matière de développement durable, en particulier sur les questions d’économies d’énergie dans le bâtiment ou sur le rôle du patrimoine et du paysage dans l’aménagement du territoire. Nos actions :

- une revue trimestrielle riche et diversifiée,

- un centre de documentation et de ressources ouvert à tous comportant de nombreux ouvrages et revues traitant du bâti rural et ses techniques de construction, - un portail Internet avec les coordonnées de nos délégations, les publications disponibles sur l’habitat rural et sa restauration (expériences de restauration, fiches pratiques…), une base documentaire en ligne, une photothèque, etc. 22

- un concours national pour valoriser les restaurations exemplaires,

- une fête annuelle autour du patrimoine : la Journée du Patrimoine de Pays et des Moulins, - des études et rapports pour les pouvoirs publics,

- un groupe de réflexion sur l’architecture contemporaine.

Un réseau de bénévoles au service de la restauration du patrimoine :

Nos délégations départementales organisent chaque année pour leurs adhérents plusieurs actions de sensibilisation aux techniques de construction et de restauration du patrimoine : des visites-conférences avec lecture de l’architecture rurale traditionnelle d’une région, des démonstrations de savoir-faire locaux, des services-conseils auprès des particuliers en cours de chantier, etc. Retrouvez-nous sur www.maisons-paysannes.org, vous y trouverez : - des informations sur notre actualité,

- les contacts départementaux avec les programmes d’activités des délégations, au plus près de chez vous, - les sommaires de notre revue,

- une librairie en ligne pour trouver toutes les références qui vous serviront dans votre projet de restauration,

- l’accès à notre base documentaire en ligne (avec pour les abonnés la possibilité de télécharger les articles numérisés des archives de notre revue), - les rapports et les études que nous menons, en particulier sur les économies d’énergie dans l’habitat ancien (fiches ATHEBA), les bâtiments agricoles et la formation.


PropriÊtaires de demeures françaises - Owner of french properties

23


Conseils avant d’acquérir un bien immobilier par le Groupe Mercure

L’achat d’un bien immobilier est un engagement à long terme qui ne se prend pas à la légère. Vous trouverez quelques conseils qui vous permettront de mener à bien votre projet, de la recherche d’un bien à l’acte notarié en passant la signature du compromis de vente, afin de passer ce cap en toute sérénité.

Préparer son plan de financement Il constitue le préalable à toute décision d’achat et va conditionner toutes les démarches ultérieures. En premier lieu, il est nécessaire de s’interroger sur le montant de son apport personnel: il s’agit de la somme que vous pouvez investir pour l’achat de votre bien immobilier. Cette somme doit permettre de couvrir différents frais : notaire, dossier, garanties... Selon les banques, l’apport personnel doit représenter entre 10 % et 20 % minimum du montant de l’opération. Il faut savoir que plus le montant de l’apport personnel sera important, plus le taux bancaire dont vous bénéficierez sera avantageux. Il faudra ensuite s’interroger sur sa capacité d’endettement et sur sa situation financière. À titre indicatif, les mensualités de remboursement, tous crédits confondus, ne doivent en général pas dépasser le tiers des revenus.

24

Rapprochez vous de votre banquier pour connaître les différentes formules de prêt : prêt à taux fixe ou prêt à taux révisable. Dans le 1er cas, le taux est défini à la signature du contrat, dans le 2e cas, le taux peut varier à la hausse comme à la baisse tout au long de la période de remboursement, principalement en fonction de l’évolution du taux directeur de la Banque Centrale Européenne. Il existe aussi une formule à taux mixte, avec une période à taux fixe et une deuxième à taux variable. Attention! Ne vous fiez pas uniquement au taux du crédit. Il s’agit d’étudier toutes les autres composantes de l’offre : souplesse, coût de l’assurance et de la garantie, frais de dossier...

Faire appel à un agent immobilier expert, partenaire et guide Si vous désirez acheter un bien immobilier, l’agent immobilier peut établir un véritable diagnostic de vos souhaits, à partir de votre budget, de vos critères de choix et de vos motivations, faciliter vos recherches et vous présenter les offres susceptibles de vous convenir. Par ailleurs, il peut vous conseiller sur le déroulement complet d’une opération immobilière et vous accompagner dans toutes vos démarches.

Bien définir ses choix C’est une étape primordiale dans le processus d’acquisition d’une propriété. Plus vos besoins et désirs seront affinés, plus votre recherche sera efficace. La liste des critères peut être longue, mais on peut citer: le secteur géographique (ville ou campagne), l’environnement, l’emplacement, les facilités (commerces, écoles...), les transports, la superficie du bien, le nombre de chambres, la taille du terrain, la capacité à engager des travaux (gros travaux ou travaux d’aménagement)... Toutes les réponses à ces questions que l’agent immobilier saura vous poser, vous permettront de gagner du temps en sélection. Cela vous évitera aussi des visites inutiles!


Conseils avant d’acquérir un bien immobilier par le Groupe Mercure

Evaluer les frais et contraintes afférants au bien visité • • • • •

Consulter les facture d’électricité, de chauffage, la taxe d’habitation, la taxe foncière, les charges de copropriété le cas échéant... Evaluer les travaux éventuels : l’agent immobilier saura vous renseigner dans un premier temps; pour des travaux importants, la consultation d’un architecte peut être envisagée. Si le terrain est mal délimité, consulter le plan cadastral. Vérifier qu’il n’existe pas de servitudes sur le terrain (droit de passage, servitude de vue). Vérifier le secteur dans lequel le bien est situé pour les contraintes architecturales en milieu urbain et obtenir l’arrêté d’inscription ou de classement au titre des monuments historiques, le cas échéant, afin de pouvoir appréhender les contraintes éventuelles du fait des travaux et de la fiscalité. La performance énergétique du bien : présentée dans l’annonce de vente du bien, elle permet d’être informé sur les caractéristiques thermiques du bien et ses consommations.

Confirmer son intention par écrit Si vous pensez avoir trouvé le bien qui vous convient, il est temps de faire une offre d’achat. Celle-ci étant généralement écrite, elle vous engage dès lors que le vendeur accepte les conditions de cette offre. Il faut donc prendre quelques précautions comme mentionner une durée (de l’ordre d’une semaine à dix jours) ou préciser les conditions d’acceptation ou de renonciation à l’offre, ainsi que le recours ou non à un crédit. Dans tous les cas, aucune somme d’argent ne doit être versée au moment de l’offre. Si l’offre est acceptée, l’agent immobilier et le notaire vous guideront ensuite pour les signatures des compromis et acte de vente qui rendront la vente parfaite.

Prévoir son déménagement •

Abonnements : faire un relevé des compteurs et interrompre la ligne de téléphone.

Assurance multirisques habitation : ne pas oublier de contacter votre assureur pour être assuré dès le jour de la signature de l’acte authentique.

Déménagement : faire établir un devis par un professionnel agréé.

Courrier : penser à sa réexpédition.

Impôts : prévenir votre centre pour le règlement de vos impôts.

Scolarité : demander au directeur de l’établissement dans lequel vos enfants sont scolarisés un certificat de radiation et déposer un dossier auprès des futures écoles.

Mairie : penser à faire modifier votre adresse sur vos documents d’identité.

Banque : contacter votre agence pour transférer vos comptes ou signaler votre nouvelle adresse.

25


Tips before buying a property by the Groupe Mercure Buying a property is a long-term commitment that is not taken easily. You will find some tips that will help you complete your project, from finding a property through to the final signing of the sale agreement which will help you to pass this moment in total confidence.

Prepare a financial plan It is a prerequisite for any purchasing decision and will determine all your further steps. Firstly, it is necessary to consider the amount of personal funding: it is the amount immediatly available in the purchase of your property. This amount is to cover various costs: notary, documents, guarantees ... According to the banks, the personal funding must be between 10% and 20% minimum of the amount of the transaction. You should know that with a high amount of personal funding, the better the bank rates will be . You will then need to consider debt capacity and your financial position. As a guide, the monthly payments, credits included, should generally not exceed one third of your revenues.

26

Contact your banker for the various loan packages: fixed rate loan or adjustable rate loan. In the first case, the rate is set at the signing of the contract, in the second case, the rate may vary up or down throughout the repayment period, depending mainly on the evolution of the rates of the European Central Bank. There is also a rate formula mixed with a fixed rate period and a second variable rate. Be careful! Do not rely solely on credit rate. It is to consider all the other components of the offer: flexibility, cost of insurance and guarantee fees ...

Seek advice from an expert real estate agent, partner and guide If you want to buy a property, the real estate agent can establish a true diagnosis of your wishes, from your budget, your selection criteria, your motivations to facilitate your research and present to you the properties that will most likely suit you. Moreover, he/she can advise you on the complete course of a real estate transaction and assist you in all your endeavors.

Define choices This is an essential step in the process of acquiring a property. The more your needs and desires are refined, the more your search will be effective. The list of criteria can be long, but they include: the geographical area (urban or rural), environment, location, facilities (shops, schools ...), transportation, the area of the property, number of bedrooms, lot size, the ability to engage in work (heavy work or construction work) ... All the answers to these questions that the real estate agent will ask you, will save time in the selection of the property and this will also prevent unnecessary visits!


Tips before buying a property by the Groupe Mercure Evaluate the costs and constraints attached to the property being visited • • • • •

Check the electricity and heating bills, housing tax, property taxes, condominium fees if applicable... Evaluate potential work: the real estate agent will inform you in the first place, for important recronstruction work, consulting an architect may have to be considered. If the land is badly defined, refer to ‘cadastral’ map. Ensure that there are no encumbrances on the land (right of way, easement of view). Check the area in which the property is located for urban architectural constraints and obtain the order of registration or classification as historical monuments, if it is appropriate, in order to understand the possible constraints due to work and taxation. The energy performance of the property: presented in the advertisement of sale of the property, it helps to be informed on the thermal characteristics of the property and its consumptions.

Confirm your intentions in writing If you think you have found the property you want, it’s time to make an offer to purchase. It is usually written, it engages you as soon as the seller accepts the terms of this offer. It is therefore necessary to take some precautions such as mentioning a delay (in the order of a week to ten days) or specify the conditions of acceptance or waiver offer, as well as the use or non-credit. In all cases, no money should be paid at the time of the offer. If the offer is accepted, the estate agent and the notary will then guide you through the signings and deed that will make the perfect sale.

Plan your move •

Subscriptions: take the meter readings and interrupt the telephone line.

Comprehensive Home insurance : do not forget to contact your insurer to be assured from the date of the signing of the deed.

Moving: make an estimate by a licensed professional.

Mail: think about its deing forwarded.

Taxes: inform your tax office for the settlement of your taxes.

Education: ask the director of the facility in which your children are in school a ‘certificate of radiation’ and then submit it to the future schools.

Town Hall: think of changing your address on your identity documents.

Bank: contact your agency to transfer your accounts or report to your new address.

27


Mieux vendre sa propriété par le Groupe Mercure

La vente d’une propriété, parfois la conséquence d’une prise de décision difficile, est un acte important pouvant déboucher entre autres sur l’achat d’un autre bien ou tout autre investissement. Pour que cette vente se passe dans des conditions optimales, trois étapes sont incontournables : bien estimer, diagnostiquer, et valoriser. Dans toutes ces étapes, l’agent immobilier a les compétences nécessaires pour guider et accompagner les propriétaires vendeurs dans leurs démarches.

Vendre par l’intermédiaire d’un agent immobilier

- La garantie d’un professionnel : la profession d’agent immobilier est régie par la loi Hoguet du 2 janvier 1970 qui va créer un véritable statut juridique des professions immobilières. La loi précise qu’il est un intermédiaire mandaté par le propriétaire d’un bien pour trouver un locataire ou un acquéreur et que seuls les titulaires d’une carte professionnelle sont habilités à exercer le métier d’agent. Délivrée par la préfecture pour une durée de dix ans renouvelable, cette carte précise le champ d’action de son titulaire (transactions, administration de biens…). Pour l’obtenir, un agent doit justifier de son aptitude professionnelle, validée par un diplôme ou une expérience significative. Il lui faut également fournir une attestation de garantie financière pour l’année en cours et contracter une assurance contre les conséquences pécuniaires de sa responsabilité civile professionnelle. 28

- Un expert qui fera une juste évaluation du bien : l’évaluation d’une propriété de caractère (château, manoir, ferme, longère...) s’avère souvent délicate : sur quelle valeur de marché s’appuyer, s’agissant généralement de biens difficiles à comparer les uns aux autres ? D’autant plus que l’immobilier de caractère est un domaine où il faut respecter la valeur affective des biens... Seuls les agents immobiliers experts, par leur expérience professionnelle et personnelle, leur formation, leur présence sur le terrain, sont aptes à apprécier la valeur des biens qui leur sont confiés à la vente et d’en déterminer le juste prix. Ils ont une connaissance précise et actualisée des prix pratiqués sur le marché : on n’évalue pas un bien sur un simple métrage ou en essayant de comparer avec d’autres biens que l’on connait mal, beaucoup d’autres paramètres sont à prendre en compte et seul l’agent immobilier saura prendre le recul nécessaire pour une évaluation exacte du bien qui permettra une vente parfaite dans un minimum de temps. - Un cadre professionnel et juridique clair : pour confier la vente d’une propriété à un agent immobilier la signature d’un mandat est obligatoire : le mandat de vente est un contrat par lequel le client confie à l’agent immobilier, moyennant une commission, la recherche d’un acquéreur pour le bien qu’il veut vendre : l’agent immobilier ne peut intervenir dans une transaction que s’il détient ce document qui l’autorise à mener toutes actions commerciales (affichage, publicité...). Dans le cadre de son mandat, l’agent immobilier doit mettre en oeuvre l’ensemble des moyens à sa disposition pour exécuter sa mission et satisfaire le vendeur. Il prépare le descriptif de l’annonce, prend des photos de qualité, se charge de diffuser le bien sur les supports de communication adéquats (vitrine, sites internet, presse généraliste et spécialisée...) et aussi proposer le bien à des acquéreurs sélectionnés et ciblés.


Mieux vendre sa propriété

par le Groupe Mercure

Au moment de la vente, l’agent immobilier se charge de la constitution du dossier et des mises en relation avec un notaire pour la signature des compromis et acte de vente. Sachant qu’il est plus facile de négocier avec un intermédiaire dont l’unique intérêt est de permettre à chacune des parties de sortir gagnante, toutes ces démarches vont constituer pour le propriétaire vendeur un gain de temps considérable et apréciable.

Effectuer les diagnostics requis Lors d’une vente, plusieurs diagnostics, constats ou états réunis dans un dossier de diagnostic technique (DDT) doivent être fournis par le vendeur. Ce DDT sera annexé au compromis de vente ou à défaut au contrat de vente. Cela permet au vendeur d’être exonéré de la garantie des vices cachés et d’éviter tout litige. La plupart de ces documents doivent être établis par des professionnels certifiés, satisfaisant à des critères de compétence et ayant souscrit une assurance couvrant pour leurs interventions les conséquences d’un engagement de leur responsabilité civile. Les principaux diagnostics portent sur l’amiante, le plomb, les termites, le gaz, la performance énergétique, les riques naturels ou technologiques et l’électricité.

Mettre en valeur le bien à vendre : ou comment valoriser un bien immobilier afin de favoriser une vente rapide et au meilleur prix. La technique vise à rendre le bien le plus neutre possible, afin de plaire au plus grand nombre d’acheteurs : dépersonnalisation de la décoration, désencombrement des pièces, petites réparations, nouveaux aménagements, rafraîchissements, rangements et nettoyage font partie du Home Staging.

Important : les documents à fournir en cas de vente

- le titre de propriété - l’extrait cadastral - le certificat d’urbanisme - les charges de fonctionnement (gaz, électricité, fuel, gardiennage...) - la taxe d’habitation - la taxe foncière - le dossier de diagnostic technique - les justificatifs des autorisations administratives - garantie décennale, en cas de travaux importants effectués - l’autorisation administrative pour les piscines - les plans

29


Selling your property by the Groupe Mercure

The sale of a property is sometimes the result of a difficult decision and can sometimes result in the purchase of another property or other investment. So that this takes place in optimal conditions, three steps are essential: a good estimation, diagnostics, and valorisation. In all these steps, the real estate agent has the necessary skills to guide and assist the owners in their efforts as sellers.

Sell through a real estate agent - The guarantee of a professional: the profession of a real estate agent is governed by the law of 2 January 1970 Hoguet that will create a true legal status of real estate professionals. The law states that he/she is an intermediary authorized by the owner of a property to find a tenant or buyer, and that only holders of the professional card are entitled to exercise the profession of an estate agent. Issued by the county council for a period of ten years, renewable, this card specifies the scope of the holder (transactions, property management ...). To achieve this, an agent must provide proof of professional proficiency, validated by a degree or significant experience. He/she must also provide a certificate of financial guarantee for the current year and insurance against the financial consequences of professional liability.

30

- An expert who will make a fair assessment of the property: the evaluation of a character property (castles, manor, farmhouse ...) is often difficult: on what market value is it based in the case of property generally difficult to compare with each other? Especially since the character real estate is an area where you must remain neutral to the emotional value of property ... Only real estate agents, experts in their professional and personal experience, their training, their presence on the ground are able to appreciate the value of the property entrusted to them for sale and to determine a fair price. They have a clear understanding and apply current market prices One does not assess a property on simple measurements or trying to compare with other properties that little is known about. Many other parameters have to be taken into account and only the real estate agent will take the necessary overview for an accurate assessment of the property that will complete a sale in a minimum of time. - A clear legal and professional framework: to entrust the sale of a property to a real estate agent the signature of a mandate is required: the mandate of sale is a contract by which the client entrusts the real estate agent, in return of a fee, to search for a buyer for the property he wants to sell: the real estate agent can only intervene in a transaction if he holds this document authorizing him/her to conduct all commercial actions (display, advertising...) As part of its mandate, the real estate agent must implement all the means at their disposal to fulfill its mission and meet requests of the seller. It prepares the description of the advert, takes quality photos, is responsible for the diffusion of the property on the appropriate communications medias (display, websites, general and specialized press...) and offers the property to selected and targeted buyers.


Selling your property

by the Groupe Mercure

At the time of sale, the real estate agent is in charge of compiling the files and coordinating with a notary in the signing of the agreement and deed. Knowing that it is easier to negotiate with an intermediary whose only interest is to allow each party to be a winner, all these steps will be appreciable to the owner seller and a considerable time saver.

Perform required diagnostics During a sale, multiple diagnoses, reports or statements attatched in a folder ‘dossier diagnostic technique’ (DDT) must be provided by the seller. The DDT is annexed to the sales agreement or by default to the sales contract. This allows the seller to be exempt from the warranty against hidden defects and avoid litigation. Most of these documents must be prepared by certified professionals, meeting the criteria of competence and having an insurance covering the consequences for their actions a commitment to civil liability. The main diagnoses relate to asbestos, lead, termites, gas, energy performance, natural and technological risks and evaluation of electrical installments.

Positively presenting the property for sale: or how to put in value a property to

facilitate a quick sale at the best price.

The technique aims to make as neutral as possible the property in order to please the greatest number of buyers: depersonalization of the decorating, clearing up rooms, minor repairs, new decorations, refreshments, tidying and cleaning are part of Home Staging.

Important: documents to be provided in case of sale

- Title deeds - The cadastral plans - The planning certificate - Operating expenses (gas, electricity, fuel, security ...) - The property tax - Land tax - The diagnostic technique folder (DDT) - Proof of administrative authorizations - year warranty, when important work was carried out - The administrative authorization for swimming pools - Plans

31


Les Monuments Historiques : définition par La Fondation pour les Monuments Historiques Il existe plus de 43 000 monuments historiques en France. 33% de ces monuments relèvent de l’architecture domestique (château, manoir notamment) et 7% sont des parcs ou jardins. En application du Code du patrimoine, les monuments historiques se répartissent en deux catégories : l’inscription et le classement. 1. Peuvent être inscrits, les immeubles (bâtiments ou jardins) ou parties d’immeubles qui « présentent un intérêt d’art ou d’histoire suffisant pour en rendre désirable la préservation ». L’inscription au titre des monuments historiques résulte d’un arrêté du préfet de région, pris après avis de la Commission Régionale du Patrimoine et des Sites (CRPS) qu’il y ait ou non accord du propriétaire. Les monuments inscrits représentent environ 2/3 de l’ensemble des monuments historiques.

32

2. Sont classés, les immeubles (bâtiments ou jardins) ou parties d’immeubles « dont la conservation présente, au point de vue de l’histoire ou de l’art, un intérêt public ». Le classement au titre des monuments historiques résulte d’un arrêté du ministre de la Culture et de la Communication, après avis de la CRPS puis de la Commission Nationale des Monuments Historiques (CNMH) sous réserve de l’accord du propriétaire. A défaut d’un tel accord, le classement peut être prononcé d’office par décret en Conseil d’Etat après avis de la CNMH. Rare, cette mesure peut donner lieu, pour les propriétaires privés, à l’octroi d’une indemnité. Les immeubles transmis (achat, donation ou legs) conservent leur mesure de protection, quel que soit le statut du propriétaire, la moitié des monuments historiques étant privée. Comment vérifier le statut d’un immeuble ?

- En consultant la base de données Mérimée, sur le site du ministère de la Culture et de la Communication (www.culture.gouv.fr/culture/inventaire/patrimoine, rubrique architecture). - En contactant la Drac (Direction régionale des affaires culturelles), en particulier le Conservateur régional des monuments historiques (CRMH), ou l’architecte des bâtiments de France (ABF), interlocuteurs essentiels. Remarques :

- La notion de classement et d’inscription concerne également les « sites et monuments naturels » qui relèvent d’une autre législation (Code de l’environnement) avec des conséquences distinctes.

- Il existe des immeubles qui peuvent être temporairement compris dans le patrimoine national en raison d’un label (label de la Fondation du Patrimoine, label « jardins remarquables », etc.) ou d’un agrément fiscal sans être soumis à la règlementation des monuments historiques.


Historic Monuments : definition by the Fondation pour les Monuments Historiques There are more than 43,000 protected buildings in France, of which 33% concern domestic architecture (castles, manors, historic monuments, most notably) and 7% are parks and gardens. Half of protected building in France belong to private owners. Under the Heritage Code, protected buildings are divided into two categories: classés and inscrits au titre des monuments historiques. 1. Buildings, gardens or parts of buildings may be inscrits, if they «present sufficient artistic or historical interest such as to make their preservation desirable.» Inscription as a Monument Historique is granted by decree from the prefect of the region, following the advice of the Regional Commission for Heritage and Sites, CRPS (Commission Régionale du Patrimoine et des Sites) whether or not the owner gives his consent. Buildings inscrits represent about two third of the protected heritage. 2. Buildings, gardens or parts of buildings «whose conservation is, from the point of view of history or art, of public interest» will be listed (classés). The classification as a listed building is granted by a decree from the Minister of Culture and Communication, after consultation with the CRPS and the National Commission of Historic Monuments (CNMH) subject to the consent of the owner. Failing such agreement, the classement can be delivered automatically by decree of the government adopted after advice of the Conseil d’Etat (the Council of State) and after consulting the CNMH. While rare, this measure may entail the granting of compensation to the private owners. Buildings transferred (by purchase, gift or bequest) retain their protective status. How to check the status of a building?

- By accessing the Mérimée database, on the website of the Ministry of Culture and Communication (www.culture.gouv.fr/culture/inventaire/patrimoine, architecture section).

- By contacting the Regional Directorate of Cultural Affairs, DRAC (Direction régionale des affaires culturelles), in particular the Regional Conservator for Historic Monuments, CRMH (Conservateur regional des monuments historiques), or the architect specialised in Heritage preservation (Architecte des Bâtiments de France), key interlocutors. Remarks:

- The concept of inscription and classement also applies to «natural monuments and sites» governed by other legislation (Environmental Code) with distinct consequences. - There are buildings that can be temporarily included in the national heritage if they have been granted a label (label of the Heritage Foundation, label «remarkable gardens», etc..) or if they benefit from a tax agreement but without being subject to the regulation of historic monuments.

33


Opération de travaux sur un monument historique inscrit ou classé par La Demeure Historique Le propriétaire d’un monument historique inscrit ou classé est le maître d’ouvrage. Il peut toutefois, sous certaines conditions se faire assister (à titre gratuit ou onéreux) par les services de l’Etat. Avant d’entreprendre des travaux, il convient de distinguer s’il s’agit de travaux d’entretien, de réparation, de modification ou de restauration. Les travaux de restauration sur un immeuble classé nécessitent la définition d’un « projet de programme », transmis à la DRAC. Il comprend une étude de diagnostic, qui pourra, selon la nature, l'importance et la complexité des travaux, être accompagnée d’études techniques. I. CHOIX DU MAITRE D’OEUVRE

Le propriétaire d’un monument historique choisit librement son maître d’oeuvre, sous le contrôle scientifique et technique de l’Etat, parmi les catégories d’architectes suivants : • •

34

Un architecte en chef des monuments historiques, pour les travaux de restauration sur les immeubles.

Un architecte ressortissant d’un Etat de la communauté européenne, titulaire d’un diplôme de spécialisation et justifiant d’une activité professionnelle dans le domaine de la restauration du bâti ancien depuis dix ans (il peut s’agir d’un architecte du Patrimoine), pour les travaux de réparation, de restauration et de modification sur les immeubles inscrits, ou pour des travaux de réparation ou de restauration sur les immeubles classés.

Un contrat de maîtrise d’oeuvre est signé entre le maître d’ouvrage et le maître d’oeuvre. II. AUTORISATIONS DE TRAVAUX

Les travaux réalisés sur un immeuble inscrit, à l’exception des travaux d’entretien ou de réparation ordinaire, sont soumis à permis construire, intervenant sous réserve de l’accord de l’autorité chargée des monuments historiques (préfet de région : Drac). Les travaux réalisés sur un immeuble classé, autres que les travaux d’entretien, sont uniquement soumis à l’autorisation des services de la Drac, prise sous réserve de l’accord du maire de la commune.

A partir de la réception d'un dossier réputé complet, les délais d'instruction de la demande sont de 6 mois. III. CHOIX DES ENTREPRISES

En principe, toutes les entreprises peuvent concourir à la restauration d’un monument historique. Dans la pratique, l’administration exige que les entreprises présentent un niveau de qualification et de références correspondant à la complexité et à l’importance des travaux. Il n’existe pas d’entreprises «agréées monument historique». La seule exigence est d’apporter la preuve d’un savoir-faire et des références. Une qualification est attribuée par «OPQCB-Qualibat ». Certains travaux (restauration de peintures murales, de dorures, de vitraux…) demandent l’intervention de restaurateurs diplômés.


Restoration project for a listed* building by La Demeure Historique *(classé ou inscrit au titre des monuments historiques) The owner of a listed building is in charge of overseeing the restoration work. He may, however, under certain conditions be assisted (for free or at a cost) by State services. Before undertaking any work, it is important to distinguish if the work is for maintenance, repairs, alterations or restoration. Restoration work for a listed building requires the elaboration of a «Project Program», submitted to the DRAC (Direction Régionale des Affaires Culturelles). It includes a diagnosis, which may, depending on the nature, size and complexity of the work, be accompanied by technical studies. I. CHOICE OF MASTER CONTRACTOR

The owner of a listed building freely chooses his contractor, under the scientific and technological supervision of the State, among the following categories of architects: • •

A chief architect of listed building for restoration work on the buildings.

An architect, citizen of a member State of the European Union, with a specialized degree. This architect must have at least ten years of professional experience in the field of restoration of ancient buildings whether repair, restoration and modification of inscrits buildings or repair or restoration of listed (classés) buildings.

A project management contract is signed between the client and the contractor. II. WORK PERMITS

The work carried out on an inscrit building, with the exception of maintenance or repair, usually is subject to obtaining a building permit, issued subject to the approval of the authorities in charge of listed buildings (regional prefect, Drac) . Work on a classé building, other than maintenance, is subject only to the authorization of the DRAC and subject to the approval of the mayor of the town. Upon receipt of a properly filled file, the response time to the application is 6 months. III. CHOICE OF COMPANIES

In principle, all companies are eligible to work on the restoration of listed buildings. In practice, the government requires companies to have a level of qualification and references corresponding to the complexity and importance of the work. There are no companies «approved for listed buildings». The only requirement is to demonstrate a level of skill and references. Qualifications are conferred by «OPQCB-Qualibat». Some works (restoration of mural paintings, gilding, stained glass etc) require the intervention of restorers/craftmen with appropriate degrees.

35


Financement et fiscalité par La Demeure Historique I. SUBVENTIONS

Les travaux de restauration ou de réparation peuvent (cela n’est pas automatique) faire l’objet de subventions d’Etat, attribuées par les Directions régionales des affaires culturelles (Drac). Ces subventions sont limitées à 40% pour les monuments historiques inscrits, aucun maximum n’étant fixé pour les monuments classés. Les collectivités territoriales (départements ou régions) peuvent également soutenir les monuments historiques selon des conditions variant selon la politique locale. II. MECENAT

Les travaux de restauration et de mise en accessibilité des monuments historiques (classés ou inscrits), et des immeubles labellisés par la Fondation du Patrimoine, peuvent bénéficier du soutien de mécènes, sous réserve de la signature d’une convention préalable avec une structure habilitée (telle que la Demeure Historique). Le propriétaire de l’immeuble doit notamment prendre l’engagement de conserver (interdiction de vendre) et d’ouvrir le monument au public pendant 10 ans, à compter de la fin des travaux. III. FISCALITE : IMPOT SUR LE REVENU

36

1. Les charges foncières afférentes aux parties classées ou inscrites sont déductibles à 50%. Le taux de déduction est porté à 100% lorsque le monument est ouvert au public ou pour la part des travaux subventionnés restant à la charge du propriétaire. Les charges sont déductibles des revenus fonciers produits par l’immeuble, avec report de l’éventuel déficit sur le revenu global (sans plafond), ou, le cas échéant, du revenu global. 2. Certains immeubles ni classés ni inscrits, peuvent bénéficier d’un régime fiscal spécifique par l’obtention d’un label de la Fondation du Patrimoine, pour les immeubles visibles de la voie publique ou d’un agrément fiscal, pour les immeubles ouverts au public (minimum 40 jours par an). 3. Ces dispositions fiscales sont réservées aux immeubles détenus par les personnes ou les sociétés civiles familiales, non soumises à l’impôt sur le revenu. Elles entrainent, pour l’ensemble des propriétaires, un engagement de conservation pendant 15 ans, à compter de son acquisition. IV. FISCALITE/TRANSMISSION

Les monuments historiques peuvent être exonérés des droits de succession ou de donation même si le repreneur n’appartient pas à la famille. Cette exonération est subordonnée à la signature avec l’Etat d’une convention à durée indéterminée dans laquelle les héritiers, légataires ou donataires s’engagent à conserver le bien et l’ouvrir au public (minimum 60 jours). La Demeure Historique publie régulièrement des fiches techniques sur l’ensemble de ces sujets à destination de ses adhérents.


Funding and Tax Incentives by La Demeure Historique I. GRANTS

The restoration or repair may (it is not automatic) be subject to state subsidies, granted by the Regional Directorates of Cultural Affairs (DRAC). These grants are limited to 40% of what for inscrits buildings, no maximum is, in theory, set for classés buildings. Local authorities (counties or regions) may also support work on listed buildings in accordance with conditions which may vary according to local policy/ies. II. SPONSORSHIP

Restoration work, work done to make listed building accessible to a large public, including disable persons and work on buildings certified by the Heritage Foundation (Fondation du Patrimoine) can benefit from endowments, subject to the signing of an agreement beforehand with an authorized entity (such as La Demeure Historique). The owner of the building must make a commitment to maintain and open the monument to the public for 10 years after completion of the work (prohibition of sale). III. TAX INCENTIVES: INCOME TAX

1. Property taxes related to elements that are listed (classé or inscrit au titre des monuments historiques) have a 50% deductibility from their owner’s income. The deductibility rate is increased to 100% when the monument is open to the public or for the part of the subsidized project that remains at the owner’s expense. Expenses are deductible from income generated by the property, with the possible postponement of deficit on total income (without ceiling) or, if applicable, the total income. 2. Some buildings which are not listed buildings (neither classé, nor inscrit) can benefit from a special tax regime by obtaining a label from the Heritage Foundation (Fondation du Patrimoine), for buildings visible from public roads, or monuments with a special agreement, or for buildings open to the public (a minimum of 40 days per year). 3. These tax provisions are restricted to properties owned by individuals or by family held sociétés civiles, not subject to income tax. They require that all owners make a commitment to retain the property for 15 years after its acquisition. IV. TAXATION / INHERITANCE

Listed buildings may be exempt from inheritance or bequest taxes. This exemption is subject to the signing of an agreement with the State of indefinite duration by which the heirs, legatees or beneficiary/ies agree to keep the property and open it to the public (minimum 60 days). La Demeure Historique regularly publishes factsheets on all these subjects for its members.

37


Le régime des abords des monuments historiques et des immeubles adossés aux immeubles classés par La Demeure Historique

I. DEFINITION DES ABORDS DES MONUMENTS HISTORIQUES

Créée automatiquement dès qu’un immeuble est classé ou inscrit au titre des monuments historiques, la servitude des abords s’applique à tous les immeubles et les espaces situés à moins de 500 mètres dudit monument, visible de lui ou "visible en même temps que lui" (c’est à dire que d’un point de vue, les deux édifices sont visibles conjointement, l’un depuis l’autre et vice-versa).

38

- Le périmètre de protection modifié (PPM) : Depuis la loi SRU du 13 décembre 2000, la distance de 500 mètres peut être modifiée, et notamment diminuée, lors de l'élaboration ou de la révision du plan local d'urbanisme (PLU) afin de tenir compte des espaces intéressants pour la protection et la mise en valeur du monument historique. - Le périmètre de protection adapté (PPA) : A l’ occasion de la protection d’un nouvel édifice, l’architecte des Bâtiments de France (ABF)(1) peut proposer un nouveau périmètre de protection adapté à l’environnement de l’immeuble. La demande de protection et la proposition du nouveau périmètre seront instruites de manière concomitante. II. QU’EST-CE QU’UN IMMEUBLE ADOSSE A UN IMMEUBLE CLASSE ?

Un immeuble adossé à un immeuble classé est « tout immeuble en contact avec un immeuble classé au titre des monuments historiques, en élévation au sol ou en soussol » ainsi que « toute partie non protégée au titre des monuments historiques d’un immeuble partiellement classé » (article L621-30 du Code du patrimoine). Bénéficiant au départ d’un régime propre, celui des travaux sur les immeubles adossés à un immeuble classé a été aligné sur celui des travaux sur des immeubles situés dans les abords d’un monument historique. III. LE CONTRÔLE DES TRAVAUX

Tout travail envisagé dans les abords d'un monument et "de nature à en modifier l'aspect" (construction nouvelle, démolition, déboisement, etc,…) requiert l’avis préalable de l’ABF.

(1) L’Architecte des Bâtiments de France est un fonctionnaire de l’État, responsable du Service Territorial de l’Architecture et du Patrimoine (STAP) qui est une unité territoriale de la Direction Régionale des Affaires Culturelles (DRAC).


The regulation for surroundings of listed buildings (classé or inscrit) and buildings backing listed buildings by La Demeure Historique

I. DEFINITION OF SURROUNDINGS (ABORDS) OF HISTORIC MONUMENTS (1)

Applying automatically when a building is listed, compliance applies to all surrounding buildings and spaces within 500 meters of that monument, visible from it or «visible along with it «(i.e. from a vantage point, the two buildings can be seen together, one from the other and vice-versa). - The scope of modified protection (PPM): Since the SRU law of December 13th 2000, the distance of 500 meters can be changed, including decreased, during the development or revision of the local zoning/urbanization plan (PLU) to take into account areas of interest for the protection and enhancement of the listed building. - The adapted scope of protection (PPP): When a new building comes under protection, the architecte des bâtiments de France (ABF) (2) may offer a new scope of protection adapted to the building’s environment. The request for protection and the proposed new perimeter will be studied concurrently. II. WHAT IS A BUILDING ‘BACKING’ A LISTED BUILDING ?

A building backing a listed building is «any building in contact with an immeuble classé au titre des monuments historiques at ground level or underground» and «any nonprotected/listed part of a building partially classé as a monument historique «(Article L621-30 of the Heritage Code). Initially regulated separately, work on the buildings backing a classé building has been aligned with work on buildings in the vicinity of a historical monument. III. VERIFICATION OF WORK

Any work proposed in the vicinity of a listed building and «likely to change it appearance» (new construction, demolition, clearing, etc...) requires prior notice from the ABF.

(1) the French notion of ’abord’ is very similar (but not completely) to the english concept of curtilage (2) The architect specialised in Heritage preservation, ABF, is a state official, head of the territorial architecture and heritage department (STAP), a territorial unit of the Regional Directorate of Cultural Affairs (DRAC).

39


Les Monuments Historiques : définition par La Fondation pour les Monuments Historiques Il existe plus de 43 000 monuments historiques en France. 33% de ces monuments relèvent de l’architecture domestique (château, manoir notamment) et 7% sont des parcs ou jardins. En application du Code du patrimoine, les monuments historiques se répartissent en deux catégories : l’inscription et le classement. 1. Peuvent être inscrits, les immeubles (bâtiments ou jardins) ou parties d’immeubles qui « présentent un intérêt d’art ou d’histoire suffisant pour en rendre désirable la préservation ». L’inscription au titre des monuments historiques résulte d’un arrêté du préfet de région, pris après avis de la Commission Régionale du Patrimoine et des Sites (CRPS) qu’il y ait ou non accord du propriétaire. Les monuments inscrits représentent environ 2/3 de l’ensemble des monuments historiques.

32

2. Sont classés, les immeubles (bâtiments ou jardins) ou parties d’immeubles « dont la conservation présente, au point de vue de l’histoire ou de l’art, un intérêt public ». Le classement au titre des monuments historiques résulte d’un arrêté du ministre de la Culture et de la Communication, après avis de la CRPS puis de la Commission Nationale des Monuments Historiques (CNMH) sous réserve de l’accord du propriétaire. A défaut d’un tel accord, le classement peut être prononcé d’office par décret en Conseil d’Etat après avis de la CNMH. Rare, cette mesure peut donner lieu, pour les propriétaires privés, à l’octroi d’une indemnité. Les immeubles transmis (achat, donation ou legs) conservent leur mesure de protection, quel que soit le statut du propriétaire, la moitié des monuments historiques étant privée. Comment vérifier le statut d’un immeuble ?

- En consultant la base de données Mérimée, sur le site du ministère de la Culture et de la Communication (www.culture.gouv.fr/culture/inventaire/patrimoine, rubrique architecture). - En contactant la Drac (Direction régionale des affaires culturelles), en particulier le Conservateur régional des monuments historiques (CRMH), ou l’architecte des bâtiments de France (ABF), interlocuteurs essentiels. Remarques :

- La notion de classement et d’inscription concerne également les « sites et monuments naturels » qui relèvent d’une autre législation (Code de l’environnement) avec des conséquences distinctes.

- Il existe des immeubles qui peuvent être temporairement compris dans le patrimoine national en raison d’un label (label de la Fondation du Patrimoine, label « jardins remarquables », etc.) ou d’un agrément fiscal sans être soumis à la règlementation des monuments historiques.


Historic Monuments : definition by the Fondation pour les Monuments Historiques There are more than 43,000 protected buildings in France, of which 33% concern domestic architecture (castles, manors, historic monuments, most notably) and 7% are parks and gardens. Half of protected building in France belong to private owners. Under the Heritage Code, protected buildings are divided into two categories: classés and inscrits au titre des monuments historiques. 1. Buildings, gardens or parts of buildings may be inscrits, if they «present sufficient artistic or historical interest such as to make their preservation desirable.» Inscription as a Monument Historique is granted by decree from the prefect of the region, following the advice of the Regional Commission for Heritage and Sites, CRPS (Commission Régionale du Patrimoine et des Sites) whether or not the owner gives his consent. Buildings inscrits represent about two third of the protected heritage. 2. Buildings, gardens or parts of buildings «whose conservation is, from the point of view of history or art, of public interest» will be listed (classés). The classification as a listed building is granted by a decree from the Minister of Culture and Communication, after consultation with the CRPS and the National Commission of Historic Monuments (CNMH) subject to the consent of the owner. Failing such agreement, the classement can be delivered automatically by decree of the government adopted after advice of the Conseil d’Etat (the Council of State) and after consulting the CNMH. While rare, this measure may entail the granting of compensation to the private owners. Buildings transferred (by purchase, gift or bequest) retain their protective status. How to check the status of a building?

- By accessing the Mérimée database, on the website of the Ministry of Culture and Communication (www.culture.gouv.fr/culture/inventaire/patrimoine, architecture section).

- By contacting the Regional Directorate of Cultural Affairs, DRAC (Direction régionale des affaires culturelles), in particular the Regional Conservator for Historic Monuments, CRMH (Conservateur regional des monuments historiques), or the architect specialised in Heritage preservation (Architecte des Bâtiments de France), key interlocutors. Remarks:

- The concept of inscription and classement also applies to «natural monuments and sites» governed by other legislation (Environmental Code) with distinct consequences. - There are buildings that can be temporarily included in the national heritage if they have been granted a label (label of the Heritage Foundation, label «remarkable gardens», etc..) or if they benefit from a tax agreement but without being subject to the regulation of historic monuments.

33


Opération de travaux sur un monument historique inscrit ou classé par La Demeure Historique Le propriétaire d’un monument historique inscrit ou classé est le maître d’ouvrage. Il peut toutefois, sous certaines conditions se faire assister (à titre gratuit ou onéreux) par les services de l’Etat. Avant d’entreprendre des travaux, il convient de distinguer s’il s’agit de travaux d’entretien, de réparation, de modification ou de restauration. Les travaux de restauration sur un immeuble classé nécessitent la définition d’un « projet de programme », transmis à la DRAC. Il comprend une étude de diagnostic, qui pourra, selon la nature, l'importance et la complexité des travaux, être accompagnée d’études techniques. I. CHOIX DU MAITRE D’OEUVRE

Le propriétaire d’un monument historique choisit librement son maître d’oeuvre, sous le contrôle scientifique et technique de l’Etat, parmi les catégories d’architectes suivants : • •

34

Un architecte en chef des monuments historiques, pour les travaux de restauration sur les immeubles.

Un architecte ressortissant d’un Etat de la communauté européenne, titulaire d’un diplôme de spécialisation et justifiant d’une activité professionnelle dans le domaine de la restauration du bâti ancien depuis dix ans (il peut s’agir d’un architecte du Patrimoine), pour les travaux de réparation, de restauration et de modification sur les immeubles inscrits, ou pour des travaux de réparation ou de restauration sur les immeubles classés.

Un contrat de maîtrise d’oeuvre est signé entre le maître d’ouvrage et le maître d’oeuvre. II. AUTORISATIONS DE TRAVAUX

Les travaux réalisés sur un immeuble inscrit, à l’exception des travaux d’entretien ou de réparation ordinaire, sont soumis à permis construire, intervenant sous réserve de l’accord de l’autorité chargée des monuments historiques (préfet de région : Drac). Les travaux réalisés sur un immeuble classé, autres que les travaux d’entretien, sont uniquement soumis à l’autorisation des services de la Drac, prise sous réserve de l’accord du maire de la commune.

A partir de la réception d'un dossier réputé complet, les délais d'instruction de la demande sont de 6 mois. III. CHOIX DES ENTREPRISES

En principe, toutes les entreprises peuvent concourir à la restauration d’un monument historique. Dans la pratique, l’administration exige que les entreprises présentent un niveau de qualification et de références correspondant à la complexité et à l’importance des travaux. Il n’existe pas d’entreprises «agréées monument historique». La seule exigence est d’apporter la preuve d’un savoir-faire et des références. Une qualification est attribuée par «OPQCB-Qualibat ». Certains travaux (restauration de peintures murales, de dorures, de vitraux…) demandent l’intervention de restaurateurs diplômés.


Restoration project for a listed* building by La Demeure Historique *(classé ou inscrit au titre des monuments historiques) The owner of a listed building is in charge of overseeing the restoration work. He may, however, under certain conditions be assisted (for free or at a cost) by State services. Before undertaking any work, it is important to distinguish if the work is for maintenance, repairs, alterations or restoration. Restoration work for a listed building requires the elaboration of a «Project Program», submitted to the DRAC (Direction Régionale des Affaires Culturelles). It includes a diagnosis, which may, depending on the nature, size and complexity of the work, be accompanied by technical studies. I. CHOICE OF MASTER CONTRACTOR

The owner of a listed building freely chooses his contractor, under the scientific and technological supervision of the State, among the following categories of architects: • •

A chief architect of listed building for restoration work on the buildings.

An architect, citizen of a member State of the European Union, with a specialized degree. This architect must have at least ten years of professional experience in the field of restoration of ancient buildings whether repair, restoration and modification of inscrits buildings or repair or restoration of listed (classés) buildings.

A project management contract is signed between the client and the contractor. II. WORK PERMITS

The work carried out on an inscrit building, with the exception of maintenance or repair, usually is subject to obtaining a building permit, issued subject to the approval of the authorities in charge of listed buildings (regional prefect, Drac) . Work on a classé building, other than maintenance, is subject only to the authorization of the DRAC and subject to the approval of the mayor of the town. Upon receipt of a properly filled file, the response time to the application is 6 months. III. CHOICE OF COMPANIES

In principle, all companies are eligible to work on the restoration of listed buildings. In practice, the government requires companies to have a level of qualification and references corresponding to the complexity and importance of the work. There are no companies «approved for listed buildings». The only requirement is to demonstrate a level of skill and references. Qualifications are conferred by «OPQCB-Qualibat». Some works (restoration of mural paintings, gilding, stained glass etc) require the intervention of restorers/craftmen with appropriate degrees.

35


Financement et fiscalité par La Demeure Historique I. SUBVENTIONS

Les travaux de restauration ou de réparation peuvent (cela n’est pas automatique) faire l’objet de subventions d’Etat, attribuées par les Directions régionales des affaires culturelles (Drac). Ces subventions sont limitées à 40% pour les monuments historiques inscrits, aucun maximum n’étant fixé pour les monuments classés. Les collectivités territoriales (départements ou régions) peuvent également soutenir les monuments historiques selon des conditions variant selon la politique locale. II. MECENAT

Les travaux de restauration et de mise en accessibilité des monuments historiques (classés ou inscrits), et des immeubles labellisés par la Fondation du Patrimoine, peuvent bénéficier du soutien de mécènes, sous réserve de la signature d’une convention préalable avec une structure habilitée (telle que la Demeure Historique). Le propriétaire de l’immeuble doit notamment prendre l’engagement de conserver (interdiction de vendre) et d’ouvrir le monument au public pendant 10 ans, à compter de la fin des travaux. III. FISCALITE : IMPOT SUR LE REVENU

36

1. Les charges foncières afférentes aux parties classées ou inscrites sont déductibles à 50%. Le taux de déduction est porté à 100% lorsque le monument est ouvert au public ou pour la part des travaux subventionnés restant à la charge du propriétaire. Les charges sont déductibles des revenus fonciers produits par l’immeuble, avec report de l’éventuel déficit sur le revenu global (sans plafond), ou, le cas échéant, du revenu global. 2. Certains immeubles ni classés ni inscrits, peuvent bénéficier d’un régime fiscal spécifique par l’obtention d’un label de la Fondation du Patrimoine, pour les immeubles visibles de la voie publique ou d’un agrément fiscal, pour les immeubles ouverts au public (minimum 40 jours par an). 3. Ces dispositions fiscales sont réservées aux immeubles détenus par les personnes ou les sociétés civiles familiales, non soumises à l’impôt sur le revenu. Elles entrainent, pour l’ensemble des propriétaires, un engagement de conservation pendant 15 ans, à compter de son acquisition. IV. FISCALITE/TRANSMISSION

Les monuments historiques peuvent être exonérés des droits de succession ou de donation même si le repreneur n’appartient pas à la famille. Cette exonération est subordonnée à la signature avec l’Etat d’une convention à durée indéterminée dans laquelle les héritiers, légataires ou donataires s’engagent à conserver le bien et l’ouvrir au public (minimum 60 jours). La Demeure Historique publie régulièrement des fiches techniques sur l’ensemble de ces sujets à destination de ses adhérents.


Funding and Tax Incentives by La Demeure Historique I. GRANTS

The restoration or repair may (it is not automatic) be subject to state subsidies, granted by the Regional Directorates of Cultural Affairs (DRAC). These grants are limited to 40% of what for inscrits buildings, no maximum is, in theory, set for classés buildings. Local authorities (counties or regions) may also support work on listed buildings in accordance with conditions which may vary according to local policy/ies. II. SPONSORSHIP

Restoration work, work done to make listed building accessible to a large public, including disable persons and work on buildings certified by the Heritage Foundation (Fondation du Patrimoine) can benefit from endowments, subject to the signing of an agreement beforehand with an authorized entity (such as La Demeure Historique). The owner of the building must make a commitment to maintain and open the monument to the public for 10 years after completion of the work (prohibition of sale). III. TAX INCENTIVES: INCOME TAX

1. Property taxes related to elements that are listed (classé or inscrit au titre des monuments historiques) have a 50% deductibility from their owner’s income. The deductibility rate is increased to 100% when the monument is open to the public or for the part of the subsidized project that remains at the owner’s expense. Expenses are deductible from income generated by the property, with the possible postponement of deficit on total income (without ceiling) or, if applicable, the total income. 2. Some buildings which are not listed buildings (neither classé, nor inscrit) can benefit from a special tax regime by obtaining a label from the Heritage Foundation (Fondation du Patrimoine), for buildings visible from public roads, or monuments with a special agreement, or for buildings open to the public (a minimum of 40 days per year). 3. These tax provisions are restricted to properties owned by individuals or by family held sociétés civiles, not subject to income tax. They require that all owners make a commitment to retain the property for 15 years after its acquisition. IV. TAXATION / INHERITANCE

Listed buildings may be exempt from inheritance or bequest taxes. This exemption is subject to the signing of an agreement with the State of indefinite duration by which the heirs, legatees or beneficiary/ies agree to keep the property and open it to the public (minimum 60 days). La Demeure Historique regularly publishes factsheets on all these subjects for its members.

37


Le régime des abords des monuments historiques et des immeubles adossés aux immeubles classés par La Demeure Historique

I. DEFINITION DES ABORDS DES MONUMENTS HISTORIQUES

Créée automatiquement dès qu’un immeuble est classé ou inscrit au titre des monuments historiques, la servitude des abords s’applique à tous les immeubles et les espaces situés à moins de 500 mètres dudit monument, visible de lui ou "visible en même temps que lui" (c’est à dire que d’un point de vue, les deux édifices sont visibles conjointement, l’un depuis l’autre et vice-versa).

38

- Le périmètre de protection modifié (PPM) : Depuis la loi SRU du 13 décembre 2000, la distance de 500 mètres peut être modifiée, et notamment diminuée, lors de l'élaboration ou de la révision du plan local d'urbanisme (PLU) afin de tenir compte des espaces intéressants pour la protection et la mise en valeur du monument historique. - Le périmètre de protection adapté (PPA) : A l’ occasion de la protection d’un nouvel édifice, l’architecte des Bâtiments de France (ABF)(1) peut proposer un nouveau périmètre de protection adapté à l’environnement de l’immeuble. La demande de protection et la proposition du nouveau périmètre seront instruites de manière concomitante. II. QU’EST-CE QU’UN IMMEUBLE ADOSSE A UN IMMEUBLE CLASSE ?

Un immeuble adossé à un immeuble classé est « tout immeuble en contact avec un immeuble classé au titre des monuments historiques, en élévation au sol ou en soussol » ainsi que « toute partie non protégée au titre des monuments historiques d’un immeuble partiellement classé » (article L621-30 du Code du patrimoine). Bénéficiant au départ d’un régime propre, celui des travaux sur les immeubles adossés à un immeuble classé a été aligné sur celui des travaux sur des immeubles situés dans les abords d’un monument historique. III. LE CONTRÔLE DES TRAVAUX

Tout travail envisagé dans les abords d'un monument et "de nature à en modifier l'aspect" (construction nouvelle, démolition, déboisement, etc,…) requiert l’avis préalable de l’ABF.

(1) L’Architecte des Bâtiments de France est un fonctionnaire de l’État, responsable du Service Territorial de l’Architecture et du Patrimoine (STAP) qui est une unité territoriale de la Direction Régionale des Affaires Culturelles (DRAC).


The regulation for surroundings of listed buildings (classé or inscrit) and buildings backing listed buildings by La Demeure Historique

I. DEFINITION OF SURROUNDINGS (ABORDS) OF HISTORIC MONUMENTS (1)

Applying automatically when a building is listed, compliance applies to all surrounding buildings and spaces within 500 meters of that monument, visible from it or «visible along with it «(i.e. from a vantage point, the two buildings can be seen together, one from the other and vice-versa). - The scope of modified protection (PPM): Since the SRU law of December 13th 2000, the distance of 500 meters can be changed, including decreased, during the development or revision of the local zoning/urbanization plan (PLU) to take into account areas of interest for the protection and enhancement of the listed building. - The adapted scope of protection (PPP): When a new building comes under protection, the architecte des bâtiments de France (ABF) (2) may offer a new scope of protection adapted to the building’s environment. The request for protection and the proposed new perimeter will be studied concurrently. II. WHAT IS A BUILDING ‘BACKING’ A LISTED BUILDING ?

A building backing a listed building is «any building in contact with an immeuble classé au titre des monuments historiques at ground level or underground» and «any nonprotected/listed part of a building partially classé as a monument historique «(Article L621-30 of the Heritage Code). Initially regulated separately, work on the buildings backing a classé building has been aligned with work on buildings in the vicinity of a historical monument. III. VERIFICATION OF WORK

Any work proposed in the vicinity of a listed building and «likely to change it appearance» (new construction, demolition, clearing, etc...) requires prior notice from the ABF.

(1) the French notion of ’abord’ is very similar (but not completely) to the english concept of curtilage (2) The architect specialised in Heritage preservation, ABF, is a state official, head of the territorial architecture and heritage department (STAP), a territorial unit of the Regional Directorate of Cultural Affairs (DRAC).

39


Activités des propriétaires et conseils pour bien gérer une demeure ouverte aux hôtes et aux visiteurs par les Vieilles Maisons Françaises Privilégiant toujours son rôle de conseil, VMF a créé début 2012, le site : www.reve-dechateaux.com.

Vitrine des activités culturelles, de location et d’hébergement menées par les propriétaires de demeures de charme et de patrimoine, ce site unique va à la rencontre de deux publics : ceux qui font vivre et rayonner le patrimoine et ceux qui prennent plaisir à le (re)découvrir. VMF peut renseigner les propriétaires désireux de se lancer dans ces activités sur les formalités à accomplir et la réglementation en vigueur.

Voici quelques généralités, proposées par notre partenaire www.accueillir-magazine. com, organisme spécialisé dans la création, le développement et la gestion des Maisons d’hôtes, vous permettant de découvrir ces activités.

Vous souhaitez ouvrir des Chambres d’hôtes

40

L’activité de chambres d’hôtes est limitée à cinq chambres pour une capacité maximale d’accueil de quinze personnes accueillies. La prestation comporte, a minima, la nuitée et le petit déjeuner. Le linge de maison doit être systématiquement fourni. Selon le niveau de gamme et le choix de l’habitant, les sanitaires sont attenants, privatifs ou partagés et les toilettes séparées ou non des salles d’eau.

Contrairement à la location saisonnière, l’accueil doit être assuré par l’habitant et les chambres situées à son domicile, qu’il s’agisse d’une résidence principale ou secondaire. L’activité peut être menée par le propriétaire des lieux, le locataire ou par un occupant à titre gratuit. Le choix du statut juridique et du régime fiscal revêt une grande importance. Par ailleurs, une déclaration doit être effectuée en mairie avant l’ouverture des chambres au public.

La gestion de chambres d’hôtes nécessite une bonne organisation et des compétences variées. Le loueur de chambres d’hôtes doit assurer de nombreuses tâches : promotion de la demeure, gestion des réservations, accueil des hôtes, préparation du petit déjeuner voire des repas en table d’hôtes, entretien des chambres et des parties communes, facturation et comptabilité…

Le chiffre d’affaires est limité en raison de la capacité maximale de cinq chambres, mais il peut permettre de compléter des revenus et de financer certaines charges liées au bâtiment. De plus, louer des chambres d’hôtes est compatible avec d’autres activités, comme des locations saisonnières ou l’organisation de réceptions.


Activités des propriétaires et conseils pour bien gérer une demeure ouverte aux hôtes et aux visiteurs par les Vieilles Maisons Françaises Vous souhaitez développer des locations saisonnières Proposer une location saisonnière, c’est mettre à disposition de clients un lieu d’habitation leur permettant d’y vivre le temps de leur séjour, mais sans y élire domicile. Il peut s’agir d’une dépendance de la demeure ou d’un appartement indépendant installé dans le bâtiment, voire d’une cabane ou d’une roulotte. Dans tous les cas, elle comporte au minimum un lieu pour vivre et dormir, un espace cuisine, une salle d’eau et des toilettes.

41

La location est faite sous contrat pour une durée n’excédant pas trois mois, généralement à la semaine, mais c’est le loueur qui fixe librement la durée minimale du séjour. Le contrat peut s’accompagner ou non de prestations de service – ménage, location de draps, petit déjeuner… – et un état descriptif détaillé du logement et des équipements doit être fourni au locataire au préalable. Pour obtenir un classement officiel, la location saisonnière doit respecter un référentiel national qui définit des niveaux de confort et d’équipement classés de 1 à 5 étoiles. On parle alors généralement de meublé de tourisme. Elle peut être labellisée chez Gîtes de France, on parle alors de gîte rural, le réseau étant reconnu au niveau national pour effectuer les visites de classement. Les gîtes ruraux sont classés de 1 à 5 épis. Il en va de même pour les locations classées de 1 à 5 clés dans le réseau Clévacances. Par ailleurs, une déclaration doit être effectuée en mairie avant l’ouverture de l’hébergement. La location saisonnière peut venir en complément de l’activité chambres d’hôtes. En revanche, contrairement à celle-ci, elle n’est pas forcément située sur la même propriété et la gestion et l’accueil peuvent être complètement délégués à des tiers.

Vous souhaitez louer vos salons pour des mariages ou des réceptions Organiser des mariages ou de grandes réceptions dans sa demeure ne s’improvise pas. La réussite de ce projet suppose de prendre en compte tous les aspects de la


Activités des propriétaires et conseils pour bien gérer une demeure ouverte aux hôtes et aux visiteurs par les Vieilles Maisons Françaises manifestation et de ne pas négliger les réglementations applicables aux établissements recevant du public (ERP).

Accès, stationnement des véhicules, vestiaire, cuisine, locaux techniques, livraisons, sanitaires, nuisances sonores, sécurité incendie, accessibilité … tous ces éléments doivent être pensés et la capacité de la salle correctement estimée. De plus, des normes de sécurité vont s’appliquer en fonction de la superficie des locaux et de la capacité déclarée. Dans la plupart des cas, des travaux significatifs seront nécessaires afin d’obtenir un avis favorable de la commission de sécurité. De nombreux propriétaires ne se limitent pas à la location de la salle et proposent leurs services pour organiser l’événement dans ses différentes modalités : location de matériel spécifique, recrutement et gestion du personnel, animations, achat de boissons, traiteur… Il s’agit alors de la création d’une entreprise événementielle à part entière. Une réflexion sur le statut juridique et la fiscalité de l’entreprise est indispensable.

L’organisation de mariages et de réceptions peut générer des revenus significatifs. Il convient cependant d’estimer correctement le coût des travaux nécessaires avant de se lancer dans ce projet.

42

Vous souhaitez ouvrir à la visite Est considéré comme ouvert à la visite l’immeuble que le public est admis à visiter au minimum : - soit 40 jours pendant les mois de juillet, août et septembre (qu’ils soient ou non fériés) - soit 50 jours par an dont 25 jours non ouvrables (fériés et dimanches) au cours des mois d’avril à septembre inclus.


Activités des propriétaires et conseils pour bien gérer une demeure ouverte aux hôtes et aux visiteurs par les Vieilles Maisons Françaises L’ouverture à la visite doit bien sûr être réelle et effective, c’est-à-dire que les conditions d’accès posées par le propriétaire ne doivent pas être trop restrictives. Notamment, la visite ne doit pas être subordonnée à la prise d’un rendez-vous préalable sauf lorsque des problèmes d’organisation de la visite se posent. Une déclaration d’ouverture au public – indiquant notamment les conditions, dates et heures de l’ouverture – doit être faite chaque année auprès des services du tourisme de la DIREECTE (1) avant le 1er février.

Les propriétaires doivent assurer la diffusion au public des conditions d’ouverture de leurs demeures «par tous les moyens appropriés». Cela implique notamment que les modalités de visite soient affichées à l’entrée du monument et que des démarches soient effectuées auprès des syndicats d’initiative ou autres organismes publiant ou diffusant des brochures ou dépliants touristiques sur le département ou la région. Une ouverture limitée à l’extérieur peut être envisagée dans le cadre d’un parcours de visite organisé par le propriétaire, en particulier lorsque l’intérieur ne présente pas d’intérêt spécifique.

43

Pour en savoir plus : • • • •

www.reve-de-chateaux.com : pour vous aider à valoriser votre activité touristique, d’hébergement et de réception www.accueillir-magazine.com pour vous aider à créer, développer et gérer son activité de chambres d’hôtes «La valorisation touristique des châteaux et demeures historiques» - Annie Gondras - Editions L’Harmattan «Gîtes et chambres d’hôtes : les clés d’une création réussie» Isabelle Barèges - Editions Vuibert

(1) DIREECTE : direction régionale des Entreprises, de la Concurrence, de la Consommation, du Travail et de l’Emploi à laquelle est désormais rattachée l’ancienne délégation régionale au Tourisme.


Activities of the owners and advice to efficiantly manage a house open to hosts and to visitors by les Vieilles Maisons Françaises Always favouring its counselling role, VMF created in early 2012 the site : www.reve-de-chateaux.com.

The showcase of cultural, rental and housing activities managed by the owners of attractive and heritage residences, this unique site is meant for two kinds of public: those who make heritage live and spread about and those who enjoy (re)discovering it.

VMF can inform the owners who wish to start these activities as to the necessary procedures and the regulations in use. Here are some general points offered by our partner www.accueillir-magazine.com, an organization specializing in the creation, the development and management of Guest Houses, allowing you to discover these activities.

You wish to start Bed-And-Breakfasts

44

The bed-and-breakfast activity is limited to five rooms for a total number of fifteen people. The service includes at least one night and breakfast. Linen must systematically be provided. According to the range and the choice of the occupier, the bathroom is adjoining, private or shared and the toilet in or out of the bathroom.

Unlike seasonal renting, reception is provided by the host and the rooms are located at home, whether it is a main or second home or not. The activity can be run by the owner of the place, the tenant or an occupier for free. The choice of the legal status and the tax system is extremely important. Moreover, notification has to be made to the town council before opening bed-and-breakfasts.

The management of bed-and-breakfasts requires good organization and various skills. The person who rents bed-and-breakfasts must undertake numerous tasks : promoting the residence, managing the bookings, welcoming the guests, preparing breakfast or even meals for residents, cleaning the rooms and communal parts, invoices and accounts... The turnover is limited , given the total amount of five rooms, but it may complete incomes and finance some charges linked to the building. Moreover, renting bed-and-breakfasts is compatible with other activities like seasonal rentals or the organization of receptions.


Activities of the owners and advice to efficiantly manage a house open to hosts and to visitors by les Vieilles Maisons Françaises You wish to develop seasonal rentals Offering seasonal rental means putting at the clients'disposal an accommodation which allows them to live in during their stay, without taking up residence. It may be a building outside the house or an independent flat in the house, or even a cabin or a caravan. In any case, it includes at least a place to live and sleep, a cooking space, a shower room and toilet.

45 Rent is done under contract for a duration not exceeding three months, usually a week, but the person who rents freely sets the minimal duration of the stay. The contract may include provision of service or not – cleaning, sheets renting, breakfast...- and a detailed description of the accommodation and facilities must be provided to the tenant beforehand.

To obtain official classification,the seasonal rental must respect a system of reference which defines the levels of comfort and facilities from 1 to 5 stars.It then means a tourist furnished place. It may be labelled at Gîtes de France, which means a rural gîte, the network being recognized on the national level for classification visits. Rural gîtes are classified from 1 to 5 ears. Likewise for rentals classified from 1 to 5 keys in the Clévacances network. Moreover, notification must be made at the town council before opening accommodation.

Seasonal rental can be a complement to the bed-and-breakfast activity. However, contrary to the latter, it doesn't have to be located on the same property and the management and reception can be fully delegated to somebody else.

You wish to rent your lounges for weddings or receptions Organizing weddings or large receptions in one’s residence can’t be improvised. For this project to be successful, all aspects of the event must be taken into account and


Activities of the owners and advice to efficiantly manage a house open to hosts and to visitors by les Vieilles Maisons Françaises specific regulations to places welcoming the public can’t be ignored.

Access, carparking, cloakroom, cooking, technical premises, deliveries, bathrooms, noise pollution, fire safety, accessibility...all these elements have to be assessed and the capacity of the room properly estimated. Moreover, safety standards will be implemented according to the premises surface and to the capacity declared. In most cases, significant work might be necessary so as to obtain the safety commission’s approval. Many owners don’t limit themselves to room renting but also offer their services to organize the event in its many terms : renting specific material, recruiting and managing staff, activities, buying drinks, catering... Which then means setting up a firm organizing events to itself. Further thought as to the legal status and tax system of the firm needs to be given. Organizing weddings and receptions may generate significant incomes. It is advisable however to properly estimate the necessary work cost before entering the project..

You wish to open to visits

46

Being open to visits means that the public is allowed to visit at least : - either 40 days during the months of July, August and September ( whether they are bankholidays or not). - or 50 days a year with 25 weekend days (bankholidays and Sundays) from the months of April to September included.


Activities of the owners and advice to efficiantly manage a house open to hosts and to visitors by les Vieilles Maisons Françaises Opening to visits must of course be real and effective, that is to say the access conditions required by the owner shouldn’t be too restrictive. Namely the visit can’t be subject to making an appointment beforehand except when organization problems of the visit occur. A declaration of opening to the public – giving notably the conditions, dates and opening hours- must be made each year to the tourist services of DIREECTE (the regional direction linked to the Official Regional Delegation to Tourism) before 1 February.

The owners must provide the public with the opening conditions of their residences « by all suitable means ». Which means namely that the visiting terms be billed at the entrance of the monument and that information to the tourist information boards or other organizations publishing or offering tourist brochures or leaflets on the departement or region be given. Opening can be limited to outdoors in case of a visit itinerary organized by the owner, particularly when the interior is of no specific interest.

47

To kow more : • • • •

www.reve-de-chateaux.com : to help you develop your tourist, accommodation and reception activity www.accueillir-magazine.com to help you create, develop and manage your bed-and-breakfast activity The touris development of castles and historical residences : Annie Gondras, Editions L’Harmattan Gîtes and bed-and-breakfasts : the key to a successful creation, Isabelle Barèges, Editions Vuibert


Le patrimoine français, patrimoine universel : l’exemple vécu d’un membre de French Heritage Society propriétaire en France par French Heritage Society Une américaine, propriétaire en France

Ann Van Ness est membre du Board of Directors de l’association French Heritage Society. Mécène de l’association depuis de nombreuses années, elle fait partie de son cercle de grands donateurs, l’Ambassador Circle. Résidant dans le New Jersey, Ann voyage beaucoup et se rend très souvent en France où elle possède une propriété dans le Loir-et-Cher.

La découverte de la France

Ann Van Ness a découvert la France et son patrimoine à l’époque où son mari travaillait beaucoup en France et où sa sœur étudiait l’histoire de l’art à l’Université Américaine de Paris. “Depuis Paris, j’ai commencé à explorer d’autres régions françaises, la vallée de la Loire, la Dordogne, le sud de la France. J’ai découvert des endroits magnifiques. J’avais l’impression d’un voyage dans le temps et dans l’histoire. J’étais enchantée par la beauté de la campagne. Cette période a vraiment marqué le début de mon attachement pour la France.”

La décision d’acheter une propriété en France

48

Ann décida de se lancer dans l’aventure de l’achat d’une propriété en France après avoir visité un magnifique château privé entouré de douves. “L’Université Américaine de Paris possédait un château qui lui avait été légué et je suis allée le visiter” se souvient-elle. Le château de Champremault était un bijou, un endroit enchanteur mais qui nécessitait beaucoup de travaux de restauration. “A l’époque la perspective d’une campagne de travaux n’était pas concevable pour moi. Aujourd’hui, en regardant en arrière, cela ne me semble plus si compliqué!” dit-elle forte de ses années d’expérience de la restauration. Mais la découverte de cet endroit fut l’élément déclencheur dans la décision d’Ann de chercher sa propriété. “Pendant deux ans nous avons visité une quarantaine de propriétés, des châteaux, des monastères, des moulins, etc...” racontet-elle. “Dans mon esprit, j’imaginais un château en pierre avec des douves. Finalement, nous sommes tombés amoureux d’un petit château en briques bien que cela n’ai pas été mon idée d’un château français typique!”

La propriété Au cœur de la vallée de la Loire, connue pour la douceur de son climat et la beauté de ses jardins, les allées bordées de peupliers serpentent et mènent à de magnifiques demeures. “Le château actuel fut construit au XVIIIème siècle après que la précédente structure ait disparue dans un incendie” explique Ann.


Le patrimoine français, patrimoine universel : l’exemple vécu d’un membre de French Heritage Society propriétaire en France par French Heritage Society “Le style de la demeure est donc fin XVIIIème-Empire. Le château est construit en brique rouge car cette partie de la vallée de la Loire n’a pas de carrières de pierre”. Avec une certaine fierté, Ann explique que “les briques furent produites sur le domaine qui comprenait une ferme et un moulin qui datent du XIIIème siècle.” Le domaine et les communs forment un ensemble très harmonieux avec le château “qui a conservé son style d’origine” précise-t-elle. “Le domaine est magnifique et c’est l’une des raisons qui a motivé notre achat. Il fait 24 hectares et comprend un étang (mais pas de douves) et une maison de gardiens.” La propriété avait besoin de restaurations lorsqu’elle l’a achetée en 1996. Cette fois, Ann s’est attelée courageusement à cette tâche immense. A travers les campagnes de restauration successives, elle s’est mieux approprié l’histoire de sa maison, l’histoire de France, les styles architecturaux et le traitement des matériaux. “A une époque, le domaine faisait 400 hectares mais il a été démantelé au cours des années avant notre achat. Je suis la seconde propriétaire, selon les archives de la maison, depuis que la famille d’origine a disparu” remarque-t-elle.

La maison est composée, au rez-de-chaussée d’un hall d’entrée, une cuisine, une salle à manger, un petit salon et deux grands salons. Le premier étage est composé de 7 chambres. Au deuxième étage, Ann a transformé les 7 chambres d’origine en trois grandes suites tout en conservant les décors d’origine, les sols et les poutres.

Restaurer la propriété

Authenticité est le mot qui revient le plus dans la bouche d’Ann lorsqu’elle explique son approche de la restauration de sa maison et son domaine. “J’ai fait très attention de ne pas me laisser convaincre par les entrepreneurs de me débarrasser des éléments d’origine de la maison comme les sols (tomettes, parquets) et les cheminées” insiste-elle. “J’ai également remis en place des éléments qui avaient été retirés avant mon arrivée comme des fenêtres audessus des portes des chambres qui avait été murées.” La maison comprenait bien sûr les traces de ses précédents habitants ainsi que la marque des siècles qu’elle avait traversés et de tous leurs ajouts et modifications. Le challenge de la restauration est de discerner ce qu’il est important de préserver et restaurer et ce qu’il faut enlever. “La propriété fut occupée par les troupes allemandes pendant la guerre et l’une des chambres de domestique du deuxième étage est décorée de dessins de champs de bataille sur les murs”.

49


Le patrimoine français, patrimoine universel : l’exemple vécu d’un membre de French Heritage Society propriétaire en France par French Heritage Society La première campagne de restauration fut décidée pour des raisons pratiques et a concerné la maison du gardien afin de pouvoir la rendre utilisable le plus rapidement possible et d’y installer le gardien. “Nous avons conservé les tuiles d’origine et préservé au maximum la structure de la maison et ses décors”. En parallèle, le domaine demandait rapidement toute leur attention “Nous avons beaucoup travaillé à la restauration et au maintien du parc en plantant 100 000 arbres(!) et en restaurant 3 hectares d’étang. Sur les 24 hectares du domaine, 4 hectares représentent des bois et l’étang. Nous avons construit un second étang devant la maison que nous utilisons pour drainer le sol.”

50

Manœuvrer dans l’univers de la préservation d’une propriété historique dans un pays étranger est inévitablement un parcours semé d’embuches mais qui est facilité par les conseils des entrepreneurs et des artisans spécialisés. Ann a su bien s’entourer “J’ai contacté un architecte en chef des monuments historiques sur les recommandations d’une amie qui elle-même possédait un château dans la région” explique-t-elle. “Le maire du village a également été d’une très grande aide et m’a beaucoup conseillé sur la législation concernant les monuments historiques et sur les entrepreneurs auxquels je devais m’adresser.” Dès le début, Ann savait qu’elle voulait faire appel à des professionnels locaux qui connaissaient le style architectural et les matériaux de la région. “Je voulais des professionnels qui vivaient dans la région” se souvient-elle et elle fut très heureuse de collaborer en toute confiance avec des architectes, entrepreneurs et artisans experts.

Meubler la maison

Un autre aspect important dans la campagne de restauration d’un monument historique acheté concerne la décoration intérieure et l’ameublement. Ann raconte “lorsque que nous avons acheté la maison, il y avait quelques meubles à l’intérieur. Elle était donc à moitié meublée depuis le début.” Son mari était un collectionneur passionné par les objets anciens. “Lui et ma sœur ont écumé les ventes et des antiquaires pour finir de meubler la maison.” Mais comme la restauration n’est pas contraire à la personnalisation, Ann décida de donner une personnalité particulière à chacune des pièces de la maison “J’ai utilisé les cheminées d’origine dans chaque pièce pour décider du style de la décoration, Médiéval, Empire, la Pompadour, etc…” Ce choix dans la décoration de la maison donna lieu à de nombreux voyages et excursions qui n’étaient souvent qu’un prétexte pour dénicher le meuble ou objet parfait pour la maison. “J’ai acheté les tissus à Paris. Une dame du village a réalisé tous les rideaux. J’ai également utilisé du tissu pour tapisser les murs et garder la chaleur” raconte-elle avec plaisir en se remémorant toutes les étapes qui ont fait de cette maison, sa maison.


Le patrimoine français, patrimoine universel : l’exemple vécu d’un membre de French Heritage Society propriétaire en France par French Heritage Society

A la maison en France

Bien que résidant sur la côte Est des Etats-Unis, Ann ressent un profond attachement pour la France et pour les racines françaises qu’elle a établies depuis 27 ans. “Je viens en France au moins 4 fois par an avec ma famille et des amis. Au fil des années, la maison est devenue le lieu privilégié de nos vacances d’été. Nous avions l’habitude d’y organiser de grands diners à l’époque où mon mari travaillait beaucoup avec les français.” Aujourd’hui, la maison est remplie de souvenirs de bonheurs partagés. “C’est aussi une base pour nous qui nous permet de voyager facilement en Europe, en Italie, en Suisse. La localisation de la maison est parfaite. Paris n’est pas loin et nous pouvons facilement aller dans le sud de la France.” Ann prend un grand plaisir à faire découvrir la France et bien sûr la culture française à ses amis. “Beaucoup reviennent très souvent” affirme-telle.

Un endroit spécial

“La première fois que j’ai mis le pied dans cette propriété, j’ai tout de suite ressenti que l’endroit était spécial. Encore aujourd’hui, à chaque fois que je reviens, je suis toujours très excitée d’arriver et triste de repartir”. Ann a réellement trouvé son “chez-soi” au cœur de la bucolique campagne française. “Je me sens à la maison ici. C’est si calme et la maison rassemble tellement de magnifiques souvenirs aujourd’hui. Tout y est sérénité.” Posséder une propriété en France lui a également appris beaucoup de choses “Cela m’a appris à mieux comprendre et apprécier la culture française, l’art de vivre dans ce pays, la qualité de la cuisine et notamment de la cuisine régionale. Quand je suis ici, je vais faire le marché. J’achète des produits qui viennent des fermes alentours. C’est une formidable façon de vivre!”

Le rôle de French Heritage Society

La rencontre entre Ann et French Heritage Society il y a de nombreuses années fut donc comme une évidence. “Les actions de l’association m’ont fait encore mieux comprendre à quel point il est important de respecter l’intégrité d’une maison historique. Cela m’a donné une vision plus large de la richesse historique qui nous entoure.” Ann ne répètera jamais assez que pour elle “l’histoire de France est personnifiée par ces monuments et maisons historiques. C’est pourquoi il est essentiel de les préserver.” Et cette motivation s’accorde tout à fait avec les préoccupations du monde actuel. Elle remarque que la préservation joue un rôle important dans l’économie et le tourisme d’une région. “Plus que tout, je pense qu’il est essentiel de respecter le passé et l’authenticité”. La France doit être vigilante sur le maintien de ses traditions face aux challenges de la modernité. Elle conclue en affirmant “Je prends aujourd’hui la mesure de l’importance du rôle de French Heritage Society dans la préservation du patrimoine grâce à ma maison, qui me relie au cœur de la France et de sa merveilleuse campagne”.

51


French heritage, universal heritage : an owner and member of the French Heritage Society’s experience in France by French Heritage Society

Ann Van Ness lives in New Jersey and is a member of the Board of Directors of French Heritage Society as well as its Chairman’s Circle. She travels often to France, where she owns a house in the Loir-et-Cher region. She has a long-standing interest in French history, culture and the preservation of its architectural treasures, which she so enjoys for their ability to transport her back in time to a world of serene beauty.

Discovering France

Ann Van Ness really came to know and love France, its architectural treasures, beautiful countryside, towns and cities while her husband at the time worked in France and her sister studied art history at the American University of Paris. “Starting from Paris, I began to explore other areas, the Loire Valley, Dordogne, the south of France. I just found it overwhelming,” she explains. “I was enchanted by the beauty of the countryside, the history, it felt like going back in time. This really sparked my interest in France” she notes. This has led to frequent trips to France over the years for Ann and her family.

Deciding to purchase a house in France

52

Many important decisions in life begin with a feeling, an impression, a small incident, an unexpected discovery that leaves a lasting mark. For Ann, the adventure of purchasing and restoring an historic house in France began with a visit to a beautiful private château with grounds flanked by canals. “The American University in Paris had a château which had been donated to them that I visited” she recalls. The château de Champremault was a jewel, an enchanting place but in need of much restoration. “It was a bit unfamiliar to me and seemed at the time like a daunting task. Looking back now, it does not seem so overwhelming,” she reflects with the benefit of experience. But that encounter with this beautiful property planted a seed that would later bear fruit. “Over a two-year period I looked on and off at properties, some 40 in all, ranging from châteaux to monasteries to old mills in the countryside” she states in a calm but determined tone that denotes both perseverance and the joy of discovery. “In my mind my specifications were a limestone château with moats. What we ended up falling in love with was a small redbrick château, not one in limestone. It surprised me at first as it was not my idea of a typical French château.”

The property In the heart of the Loire Valley, known for its mild climate and profusion of gardens, pathways lined by poplar trees snake through the grounds leading to a serenely imposing maison de maître. “The château was built on the site of a structure that had burned down in the 18th century” Ann explains.


French heritage, universal heritage : an owner and member of the French Heritage Society’s experience in France by French Heritage Society

“So it is late 18th century and Napoleon I. It is built in red brick as this particular area of the Loire Valley does not have limestone.” It is with a certain pride that she explains that “the bricks were made on the property at the site of the mill and farmhouse, which is the oldest part of the estate dating from the 13th century.” The vast grounds and out buildings are in harmony with the house “that has retained its original style from the late 18th-century” she notes. “It is well laid-out and has beautiful grounds. We chose it in large part for that. It has 60 acres, a pond (but no moat), and a guardian’s house.” It needed some restoration work when she purchased the property in early 1996. This time, though, Ann clearly felt up to the task. She had gained a better understanding of France’s history, culture and building styles and materials over the years.

“The property once comprised thousands of acres but parts had been sold off over the years. I was only the second owner on record after the original family died out” she points out. The house consists of a ground floor with an entry, dining room, kitchen, sitting room and two salons. The second floor has seven bedrooms. “The top floor also had seven bedrooms which I transformed into three large loft-type rooms and kept the original features and beams” Ann notes. The massive wooden beams add a warm richness to the rooms that now feature modern comfort amid tasteful antique furnishings that have been selected with care and an eye for creating a welcoming atmosphere.

Restoring the property

Authenticity is a word that comes up often as Ann explains her approach to restoring the house and the grounds. “I was very careful not to allow the contractor to remove original elements during the restoration work (18th century tiles in the dining room, parquet floors and fireplaces)” she stresses. “I also put back some original features which had been modified over the years, restoring windows that had been sealed off.” Of course the house held many imprints from previous owners and periods that have marked its history. Restoration also entails discerning what to leave as well as what to remove. “The property was occupied by the Germans during the war,” Ann points out, “and one room had drawings of a battlefield on the walls.”

53


French heritage, universal heritage : an owner and member of the French Heritage Society’s experience in France by French Heritage Society Practicality led to the guardian’s house being restored right away along with three out buildings. “We kept the original tiles for the roof and preserved as much as possible original works and moldings.”

And of course the impressive grounds needed much attention. “We did a lot of work on the grounds, planting over 100,000 trees, restoring seven acres of ponds. We built a pond in front of the house to use as drainage. We had a well dug. We spent as much on the grounds as on the house. On the 60-acre grounds there is a 10-acre park, woods and ponds.”

54

Navigating the world of preservation of an historic property in a foreign country inevitably leads to an adventurous journey - one that can be made easier with the right experts and craftsmen. Ann set out to find those as well. “I had hired a chief architect on the recommendation of a French friend, a château owner in the region” she recalls. Restorers did the stone work and worked with the architect and contractor. “I also had the guardian’s house restored right away and a full-time guardian lives on the property. I did not want to have the house landmarked but the local mayor was very helpful in giving advice about the laws and hiring a contractor” she points out. From the outset she knew she wanted someone from the area, who knew its history and the building materials that are used in the local constructions. “I wanted someone local who lived in the area” and she was pleased to collaborate with and trust in the expertise of her preservation architect, contractor and craftsmen.

Furnishing the house

Another important aspect of restoring such a beautiful property of course concerns the interior decoration and furnishings.

Ann recalls, “we purchased some of the furniture with the house, so it was half furnished from the start.” It also helped that her husband was a collector who loved antiques. “Both he and my sister sought out furnishings for the house.” Ann had a unique approach to begin to give each room personality and life. “I used the fireplaces in each room to dictate the style and create a theme for the rooms; the Medieval room, the Napoleon room, the Pampadour room, the Empire room and so forth,” she comments. Once this leitmotif was set, trips and excursions became the pretext to find just the right piece of furniture or objet d’art for the house. “I brought fabrics from Paris. A local woman made the curtains. I had fabric put on the wall to help keep warm.” Her delight in recalling the successive steps in making this “her” home is obvious.


French heritage, universal heritage : an owner and member of the French Heritage Society’s experience in France by French Heritage Society

At home in France

Even while living on the east coast of the United States, Ann is still able to feel a profound attachment to France and the French roots that she has developed over the last 27 years. “I come over at least four times a year and invite friends and family. Over the years that house has been the sight of summer vacations. We used to give large dinner parties and entertained a lot as my husband worked with the French.” It is now a house full of memories and shared joy and discovery. “It is also a base from which to travel all over France and neighboring countries, to Italy and Switzerland. It is very centrally located. Paris is not far, it is easy to get to the south of France.” Ann takes great joy in introducing friends and guests to the region and to the French culture she appreciates so much. “Many return every year” she affirms.

A special place

“From the first time I walked onto that property I felt that it was a special place. And every time I return I am always excited to arrive and sad to leave.”

Ann has truly found a home in the heart of the bucolic countryside. “I feel at home there. It is so peaceful and holds so many wonderful memories now. It is serene. I do not have to leave the grounds to enter into another world, to travel back in time.” And owning a home in France has also taught her valuable lessons. “It has taught me to better appreciate and understand French culture, the French way of life, the quality of French cuisine, local foods. I go to the local market. I buy produce from the neighboring farmers. It’s a wonderful way of life.”

French Heritage Society and appreciating French architecture

Ann also reflects on her association with French Heritage Society when she comments, that “it has made me more aware of how important it is to maintain the integrity of a property. It has given me a greater appreciation for the rich history that surrounds us.” She cannot stress enough that for her “France’s history is embodied in these buildings and houses. It is critical to preserve that.” And they are also relevant in today’s world. She notes that it is also important for tourism and the local economy. “Above all I believe that it is important to respect the past and authenticity.” France must be careful to keep this tradition alive in the face of modern challenges. She concludes by affirming, “I also now have a greater awareness and appreciation for what French Heritage Society does because of my house which links me to the heart of France and its beautiful countryside.”

55


Le choix des artisans et des matériaux par le Conservatoire de la Chanterie L’histoire entre l’homme et le «bâti» commence souvent par un coup de foudre, une envie impérieuse de posséder et d’investir un lieu unique inscrit dans l’histoire sur lequel son propriétaire laissera l’empreinte de son passage.

Se pose alors la question de la réhabilitation ou de la restauration du lieu. Le parti-pris de réhabilitation devra tenir compte de plusieurs paramètres, le projet du propriétaire et les caractéristiques spécifiques du bâti devront guider le choix des intervenants professionnels. Restaurer dans les règles de l’art impose la maitrise et la connaissance des matériaux traditionnels et de leurs techniques de mise en œuvre en adéquation avec le support.

Chaque réhabilitation a ses propres spécificités, il n’existe pas de recette universelle, chaque geste doit être effectué avec discernement, chaque décision prise a des conséquences sur l’avenir du bâti. Pour que les actions menées ne soient pas destructrices de valeur patrimoniale et culturelle, le choix des artisans est primordial et doit toujours être motivé par la compétence, la connaissance et le savoir-faire reconnu. 56

Le respect de certains principes tels, que le diagnostic préalable et le choix des artisans ayant la connaissance des matériaux et de leur mise en œuvre, permet d’assurer la pérennité et la valorisation du patrimoine.

1- Le diagnostic est un préalable à toute action

Tout bâti ancien qu’il soit médiéval ou industriel mérite le regard d’un professionnel pour diagnostiquer les désordres et analyser le mode constructif dans son contexte historique et géographique.

Cette étape de diagnostic préalable est essentielle dans le processus de réflexion au projet de réhabilitation qui sera déterminant pour la pérennité et la valorisation du bâti. Savoir quoi et comment observer pour livrer la meilleure analyse et prescrire le bon geste. Le diagnostic du bâti doit tenir compte de son état sanitaire, de ses caractéristiques, de son environnement historique et géographique, de son fonctionnement thermique et des causes des désordres pour une évaluation des risques (structurels, géologiques, climatiques, de vétusté…). L’analyse de ces spécificités permet d’établir une sorte de photographie d’ensemble mettant en exergue l’histoire et les pathologies observées induisant des préconisations de restauration ou de réhabilitation. C’est le diagnostic préalable qui pose les fondements de la méthodologie, des modalités et techniques d’intervention que les artisans devront respecter. Dans le domaine de la restauration de l’ancien, il est toujours difficile d’établir un devis. Derrière les murs recouverts de ciment, de plaques de plâtre, on trouve souvent des «surprises» que l’on ne peut pas anticiper avant le démarrage de l’intervention. Les devis se font alors par étapes avec l’accord du client.


Le choix des artisans et des matériaux par le Conservatoire de la Chanterie Chaque édifice a son histoire et a été construit suivant des règles guidées par le contexte géologique et géographique qui prend en compte une implantation déterminant le choix des matériaux de construction. Les anciens savaient construire avec bon sens. Prenons l’exemple d’une demeure du XVIIIe située en région Parisienne édifiée en pierre et recouverte d’un enduit à la chaux. La mode des pierres apparentes commande de «décrouter» les enduits anciens, audelà du parti pris esthétique indiscutable, ces maisons prévues pour recevoir un enduit se retrouvent, leur épiderme arraché, mises à nu, exposées aux intempéries et à des désordres et dégradations précoces. L’utilisation des enduits permet de protéger la construction; encore faut-il connaitre le support pour une application adéquate avec la bonne formulation. Certaines maisons construites en pierre ou en brique ne sont cependant pas conçues pour recevoir un enduit, là aussi c’est la connaissance et l’observation qui permettent d’analyser la pierre et son appareillage et déterminent si la pierre a été appareillée pour être vue ou recouverte. Le nouveau propriétaire accompagné ou non d’un architecte qu’il soit spécialisé dans la restauration du patrimoine ou simplement architecte dplg se doit de rester attentif au choix des entreprises ou artisans qui vont intervenir sur son bien. 2 - Les artisans et les matériaux • L’identification de l’artisan compétent

L’identification du bon artisan relève souvent du parcours du combattant, le maitre d’ouvrage doit alors s’entourer des compétences d’un architecte ou d’un assistant à maîtrise d’ouvrage ou encore des organismes référents qui peuvent le guider dans ses choix (syndicats professionnels, organismes de certification et de labélisation…).

L’artisan sera sélectionné sur sa renommée, ses références, son ancienneté ou encore ses labélisations (EPV, Qualibat, MH…) signes de la reconnaissance par ses pairs et de sa capacité à respecter les règles de la restauration du bâti. Nous avons la chance en France d’avoir, encore aujourd’hui, des artisans aux savoirfaire d’excellence. Pour vos travaux veillez à toujours exiger une garantie décennale. • Un savoir-faire singulier et authentique

L’intelligence du geste

Seule l’expérience permet une restauration ou une réhabilitation réussie. La connaissance des bâtis anciens et l’utilisation de matériaux nobles et traditionnels tels que les bois durs, les chaux naturelles, les terres crues et cuites, la pierre de pays, les pierres marbrières sont les gages de restaurations harmonieuses et dans l’esprit de la région d’origine.

57


Le choix des artisans et des matériaux par le Conservatoire de la Chanterie La maîtrise des techniques et des matières permet la mise au point de matériaux sur mesure et exclusifs pour répondre à une demande particulière pour intervenir sur tous travaux de restauration, de rénovation ou de décoration sur des bâtiments anciens ou même contemporains.

Que ce soit pour la rénovation de votre maison, de votre appartement, ou tout simplement l’amélioration de votre habitat tout en conservant l’aspect authentique, l’intervention doit être délicate et ciblée et respecter les règles de l’art, c’est l’intelligence de la main qui fait la différence.

• Les constructions sont nées du terroir qui les portait

Pour le respect de l’expression culturelle, chaque intervention doit s’envisager dans le respect de «l’âme» du bâtiment qui s’inscrit dans une histoire, dans une culture régionale qui constituent le patrimoine d’une région et plus largement qui participent à l’identité de la France pays d’excellence. Les artisans sachant répondre aux exigences de ces interventions maîtrisent les matériaux et les techniques et utilisent les sources locales de pierres extraites de préférence des carrières de proximité, de silex, de briques, de sable, de pigments… Cette démarche éco-citoyenne s’exprime également dans la combinaison des matériaux de construction anciens avec les matériaux de restauration. 58

La réutilisation de cheminées anciennes, parquets anciens, terres cuites, ferronnerie et autres inscrivent le projet de restauration dans un principe de développement durable.

La construction, comme le choix des matériaux, sont le marqueur d’une expression culturelle. • Des matériaux en adéquation avec leur support Le choix des matériaux est fondamental pour la réussite d’une restauration durable et doit donc se porter sur des matières qui ont prouvé leur pérennité et leur stabilité dans le temps. L’étape de la mise en œuvre est primordiale et doit être confiée à des artisans spécialisés. Pigments naturels et chaux

La mauvaise utilisation des matériaux peut entrainer des dommages irréversibles. Par exemple, l’utilisation massive du ciment et autres textures inappropriées qui ont recouvert nos façades et nos intérieurs provoquent le pourrissement par remontée d’humidité et l’étouffement des boiseries et des maçonneries dévastant ainsi notre patrimoine architectural. Le principe de base à respecter est de choisir les matériaux en fonction du support et des liants toujours respirants.

L’artisan averti optera de préférence pour les matériaux de proximité gages d’authenticité et des matériaux sans danger pour les habitants et pour l’environnement.


Le choix des artisans et des matériaux par le Conservatoire de la Chanterie

• La réponse aux exigences d’un monde moderne par l’eco- construction

Actuellement, 25% des émissions de gaz à effet de serre et la moitié de la consommation énergétique en France sont générés par le secteur du bâtiment. Bien que très fortement consommateur, ce secteur présente l’avantage de posséder un vrai potentiel d’économie d’énergie. Cela est évident pour les constructions neuves, mais aussi pour la rénovation.

Utilisation de la paille et de la terre cuite pour l’isolation

Le savoir-faire et la connaissance des modes constructifs utilisés par les anciens permettent d’apporter de nouvelles solutions aux questions de confort indispensable à notre vie actuelle : isolation phonique et thermique, matériaux écologiques performants… et cela dans le respect de l’existant.

Il s’agit ainsi d’élaborer des stratégies écologiques appropriées aux besoins contemporains de confort et d’économies d’énergie, en respectant la réglementation et en préservant l’équilibre et l’identité des habitations, par l’utilisation de matériaux issus du monde végétal, minéral ou du recyclage. Par exemple, des matériaux tels le chanvre, le liège, le lin, le bois, la terre, la chaux, le gazon, le coton, le papier que l’on peut trouver sous des formes aussi diverses qu’en laine, en vrac ou en panneaux …. Ces matériaux permettent de combiner modernité et tradition, quelques exemples :

- les enduits traditionnels pour isoler les façades, les murs et les sols, permettent de limiter les consommations énergétiques des habitations (chaux, badigeons, enduits à l’argile);

- les matériaux recyclés offrent une meilleure isolation thermique et acoustique que les matériaux couramment utilisés comme la laine de verre;

- les isolants écologiques pour l’aménagement des combles (laine de chanvre, de mouton, ouate de cellulose, bois, liège), utilisés aussi pour l’isolation extérieure des façades orientées au nord et à l’ouest;

- les terres crues utilisées en torchis, pisé ou briques constituent une enveloppe isolante écologique traditionnelle; - les terres cuites, quant à elles combinent esthétisme et isolation.

Toutes ces techniques existent depuis toujours et c’est l’artisan par son expérience qui en est le garant. La restauration du bâti ancien, selon des techniques et des matériaux traditionnels et écologiques, présente des bilans environnementaux très positifs. Ces matériaux génèrent des impacts sur la santé nettement moins importants que ceux utilisés couramment dans la construction.

Le diagnostic complet du bâti, la compétence avérée des artisans et la mise en œuvre de matériaux qu’ils soient traditionnels ou innovants sont les trois piliers d’une restauration réussie.

59


The choice of materials and craftsmen by le Conservatoire de la Chanterie

The story between man and the «built» often begins as a thunderbolt, a compelling desire to own and invest a unique place registers in the history on whom the owner will leave the stamp mark of his way through. Then comes the question of rehabilitation or restoration of the site. The design choice for rehabilitation should take into account several parameters: the project of the owner and the specific characteristics of the building will drive the choice of professionals. To restore according to the rule book imposes the master’s degree and the knowledge of the traditional materials and their techniques of implementation in adequacy with the support.

Every rehabilitation has its own specificities, there are no universal takings, every gesture must be made with discernment, every taken decision has consequences on the future of the built. So that the led actions are not destructive of patrimonial and cultural value, the choice of craftsmen is essential and must be always motivated by the skill, the knowledge and the recognized know-how. 60

The respect for certain principles such, as the preliminary diagnosis and the choice of craftsmen having the knowledge of materials and their implementation, allows to insure the sustainability and the valuation of the architectural heritage. 1 - The diagnosis is a prerequisite in any action However built former it was medieval or industrial, deserves the examination of a professional to diagnose the disorders and analyze the constructive mode in regard of its historic and geographical context. This stage of preliminary diagnosis is essential in the process of reflection to the project of rehabilitation which will be determining for the sustainability and the valuation of the built. Know what and how to observe to deliver the best analysis and prescribe the good gesture

The diagnosis of the built has to take into account his sanitary condition, its characteristics, its historic and geographical environment, its thermal mode and the causes of disorders to target risks assessments (structural, geological, climatic, of decay…). The analysis of these specificities allows to establish a kind of photography of group highlighting the history and the observed pathologies leading recommendations of restoration or rehabilitation It is the preliminary diagnosis which puts the foundations of the methodology, the methods and the techniques of intervention which craftsmen will have to respect. In the field of the restoration of the old, it is always difficult to establish an estimate. Behind walls covered with cement, with plasterboards, we often find «surprises» which we cannot anticipate before the starting up of the intervention. Estimates are made then step by step with the agreement of the customer.


The choice of materials and craftsmen by le Conservatoire de la Chanterie Every building has its own history and was built according to construction rules guided by the geologic and geographical location which takes into account a setting-up determining the choice of building materials. The ancients knew how to build with common sense. Take the example of a house of XVIIIth century situated in stone built Paris region and coated with a lime plaster. The recent fashion of visible stones prescribes to remove the former coating. Beyond the indisputable aesthetic bias, these houses planned to receive a coating are now with their skin ripped off, naked, exposed to bad weather, to construction disorders and premature damages. The use of coating allows to protect construction. Still it is necessary to know the supporting for an adequate application with the good technical formula. Some stone or brick-built houses are not however designed to receive a coating, there also it is knowledge and observation who allow to analyze the stone and its bonding and determine if the stone was bonded to be seen or covered. The new owner accompanied or not of an architect specialized (or not) in the heritage restoration owes remain attentive to the choice of builders or craftsmen which will step in on his property.

2 - Craftsmen and materials

• Identification of the competent craftsman

61

Identification of the good craftsman is often an obstacle course, the owner then has to be escorted by an architect or by expert bodies, as trade associations, who can help him in his choices.

The craftsman will be selected on his reputation, his references, seniority or still his certifications and licenses (EPV, Qualibat, MH) marks of recognition by his peers and his capacity to respect the construction rules of restoration. We are lucky enough in France, even today, to have craftsmen with excellent know-how.

For your construction works always require ten-year guarantee insurance.

• Remarkable and authentic know-how Only experience allows remodeling (rehabilitation).

Intelligence of gesture

restoration

or

successful

The knowledge of build former and the use of noble and traditional materials such as hard wood, lime natural, the raw and cooked soils, the stone of country, marble stones are security to harmonious restorations and in spirit of origin region.


The choice of materials and craftsmen by le Conservatoire de la Chanterie The control of techniques and materials allows perfecting of custom-made and exclusive materials to answer particular application of intervention on any works of restoration, renovation or decoration on even contemporary or old buildings.

Whether it is for the remodeling of your house, of your apartment, or simply the improvement of your home, while keeping the authentic aspect, intervention must be scrupulous and targeted and respects the state of the art. Hand’s intelligence makes distinguishing.

• The constructions arose from the country which carried them

Respect for cultural expression each intervention should be considered in respect of ‘soul’ of the building which fits into a story, in a regional culture that constitute the heritage of a region and more widely involved in the identity of the France country of excellence. Craftsmen knowing how to meet the requirements of these interventions master materials and techniques and use the local sources of stones extracted rather from closeness s’ careers, of flint, bricks, sand, pigments … This approach eco-citizen is also expressed in the combination of the former building materials with the materials of restoration. The re-use of former Fireplaces, former parquets, terra-cottas, ironworks and others registers the project of restoration in a principle of sustainable development. 62

Constructions such as the choice of materials are the marker of a cultural expression.

• Materials in adequacy with their base The choice of materials is fundamental for the success of a sustainable restoration and has to be on raw materials which have proved their sustainability and their stability in time. Implementation stage is essential and must be given to specialized craftsmen.

The misuse of materials can make irreversible damage. For example, the massive use of cement and other inappropriate coatings which covered our facades and our inside leads to decay by humidity rising and smothering of wood and masonries, so destroying our architectural heritage. The basic principle to be respected is to choose materials according to their base covered with a breathing coating. Warned craftsman will choose primarily proximity materials as guaranty of authenticity, then materials riskless for inhabitants and environment.


The choice of materials and craftsmen by le Conservatoire de la Chanterie

• Answer to the requirements of a modern world by the eco- construction

Today, 25 % of greenhouse gas emissions and half of the energy consumption in France are generated by building sector. This sector, although strongly consumer, presents the advantage to possess a real potential for energy saving. This is obvious for the new constructions but also for renovations. The know-how and the knowledge of the constructive modes used by ancients allow bringing new solutions to the questions of comfort essential to our current life: sound and thermal insulation, quality ecological materials ... and this with respect of existing state. Use of straw and clay for insulation

Appropriate ecological strategies need to be developed and suitable for contemporary needs for comfort and energy savings, by following the regulations and preservation of buildings’ balance and identity, by the use of materials stemmed from vegetable life, mineral world or from recycled products.

For example materials such hemp, cork, the linen, wood, soil, the lime, the lawn, the cotton, the paper which we can find under forms so diverse as wool, bulk or in panels These materials associate modernity and tradition, some examples: - Traditional coatings to isolate facades, walls and grounds, restrict houses energy consumption (lime, clay ...); - Ecological insulations for attics (wool of hemp, sheep, cotton, cellulose padding, wood, cork) are used also for outside insulation. - Recycled materials offer a better insulation and soundproofing than materials usually used, as the glass wool; - Raw clays were used in cob, adobe or bricks and are a traditional ecological insulating; - Terra-cottas combine aesthetic and insulation

All these techniques exist for a long time; the craftsman can guarantee them from his own experience The restoration of old buildings with traditional and ecological techniques and materials has a positive environmental balance. These materials have impacts on health clearly less important than those used usually in the construction.

Full construction diagnosis, craftsmen’ skills renowned and the implementation of materials that are traditional or innovative are the three columns of a successful restoration.

63


Confort thermique et bâti ancien par Maisons Paysannes de France Parler de confort thermique dans le bâti ancien c’est aussitôt admettre qu’il existe un bâti moderne et qu’ils sont différents l’un de l’autre. C’est, tout aussitôt, se poser des questions dont on constatera l’importance chaque fois qu’une réponse leur sera apportée : lesquelles? Pourquoi ? De quel bâti s’agit-il exactement ? Ancien, moderne, quelle différence ? La recherche d’une amélioration implique-t-elle aussi des différences? Pour l’association Maisons Paysannes de France, qui s’y est attelée depuis de nombreuses années, la vie et la survie même de notre patrimoine bâti en est l’enjeu. Contrairement aux idées reçues, le bâti ancien bien préservé est, en général, économe en énergie. Les études menées par les laboratoires de l’Etat l’ont classé en C et D.

Ancien, moderne, deux types constructifs

La construction contemporaine recherche toujours les meilleures isolations thermiques contre le froid, la chaleur, l’eau ou le vent. Parois isolantes, hydrophobes, portes et fenêtres hermétiques, avec obligation d’une ventilation artificielle.

64

Tout à fait à l’opposé, les bâtiments anciens ont été conçus pour vivre avec leur environnement. Beaucoup plus proches de la nature, ils maintiennent un rapport subtil avec elle, tantôt se protégeant, tantôt l’utilisant de façon très efficace. Les gens de métiers, architectes, artisans, forestiers, carriers, tuiliers, chaufourniers, ferronniers, s’appuyant sur l’observation de chaque lieu et accumulant les expériences au fil des siècles, ont mis au monde une science du bâtiment qui mérite toute notre admiration. Il est indispensable aujourd’hui d’en comprendre au moins le sens avant toute recherche d’économies d’énergie ou de plus de confort. On comprend ici combien il est important de s’entourer de « sachants ».

Le bâti ancien, quel bâti ?

Où, comment et quand est-on passé du bâti ancien au bâti moderne ?

Depuis le fond des âges on bâtissait par accumulation avec des « liants » de chaux, de plâtre ou de terre. Les murs étaient dotés d’une certaine souplesse qui évitait bien des grandes cassures en acceptant quelques déformations. Ils contenaient de l’eau, souvent à l’état de vapeur, qu’ils savaient accueillir et éliminer. Les charpentes étaient des morceaux de forêt, et le bois respecté. On les savait vivantes. La nature était omniprésente mais on possédait l’art d’adoucir ses excès.


Confort thermique et bâti ancien par Maisons Paysannes de France L’évolution a commencé au milieu du XIXe siècle avec l’apparition de chaux hydrauliques qui se rapprochaient petit à petit du ciment ; bientôt apparaissaient les solivages métalliques ou les tuiles à recouvrement (mécaniques).

Le changement majeur est venu de la « grande guerre ». Des dizaines de milliers de jeunes, morts ou mutilés, ont été perdus pour les métiers du bâtiment. La filiation entre anciens et apprentis s’est trouvée brisée. Conséquence logique : pendant les années « 20 et 30 », le savoir ancien a, petit à petit, laissé la place à une idée nouvelle : la construction par « poteau-poutre » en ciment armé. La deuxième guerre mondiale a définitivement marqué la fin du bâti de type constructif ancien. Ce qui a incité certainement à dater dans l’usage courant et les textes officiels le bâti moderne en 1948. Ce n’est pas exact. En réalité la rupture entre ancien et moderne a duré au moins 80 ans, jusqu’aux fameuses «trente glorieuses». Une distinction fort importante puisqu’il sera indispensable de bien reconnaître un vrai bâti ancien pour ne pas commettre d’erreur au moment d’engager des travaux. Spécialement lorsqu’il s’agira d’amélioration thermique.

Infiniment varié et toujours le même Le bâti ancien est varié à l’infini dans la mesure où il s’est toujours adapté à son lieu de naissance, son climat, son sol, l’activité de ses habitants. Une maison ne peut être la même selon qu’elle se trouve en Alsace ou en Provence, selon que le sous-sol contient de belles roches ou simplement de l’argile, que son propriétaire est un vigneron ou un céréalier, un notaire ou un pêcheur breton. Selon qu’elle est plantée seule dans le paysage ou bien encaquée en centre ville. Cependant, où qu’elle soit, une maison ancienne obéit toujours aux mêmes lois physiques de la nature.

Qualités et défauts thermiques dans une maison ancienne En général, elle vit depuis au moins une centaine d’années, ce qui est déjà une belle preuve de solidité. Cependant, comme pour toute œuvre humaine, il peut arriver qu’elle montre quelques défauts de conception. Cela est rare si elle n’a pas été modifiée. Car ce sont des travaux a posteriori qui sont le plus souvent causes de ses malheurs: ouverture de baies, interventions mauvaises sur les murs ou la toiture, enduits ou jointoiements hydrophobes, isolations inadaptées, etc. On peut le dire très simplement: est à bannir ou à corriger tout ce qui va à l’encontre des qualités propres à la maison de type constructif ancien : • une orientation dépendant du climat régional et des données locales, façades fermées du côté des vents dominants, prise en compte de la circulation des eaux de surface, maintien de la végétation protectrice. Ouvrir de grandes baies dans une façade fermée ou peu ouverte est presque toujours une lourde erreur. • la faculté de gérer l’humidité et la circulation de l’air. La vie dans la maison génère de la buée qui vient s’ajouter à l’humidité naturelle. Tout aussi naturellement, le bâti ancien est conçu pour assainir l’atmosphère sans qu‘il soit nécessaire de faire appel aux extractions mécaniques (sauf éventuellement dans les pièces humides). Pour y parvenir, deux qualités du bâti ancien : la ventilation naturelle et la perméance des murs.

65


Confort thermique et bâti ancien par Maisons Paysannes de France Les menuiseries des portes et des fenêtres anciennes, généralement en chêne, sont très robustes, mais elles laissent passer un filet d’air (à contrôler et à diminuer si nécessaire). Cet apport évite l’ouverture préconisée des fenêtres (10’ par jour) ainsi que les ventilations artificielles bruyantes et consommatrices.

Le plancher bas (1), qui est le cinquième mur de la maison, est souvent négligé dans les programmes. Or le froid et l’humidité devraient lui être imputables pour une part importante. Si cela est possible, un creusement du sol d’une quarantaine de centimètres, la constitution d’un hérisson de pierres sèches ventilé et une isolation avec un matériau qui freine les déperditions thermiques, peuvent être une très bonne solution. Une maison ancienne possède très souvent une ou plusieurs caves, dont on ne doit jamais obturer les ouvertures vers l’extérieur. La cave est un espace tampon au même titre que l’entrée, les cloisonnements intérieurs, un escalier clos ou un appentis le long d’une façade froide. Autant d’aménagements qui permettent la maîtrise de la circulation de l’air.

66

Les murs anciens contiennent de l’eau en permanence, mais ils savent en éviter un taux trop élevé. Ils se laissent franchir par la vapeur d’eau intérieure de la maison grâce à la microporosité de leurs matériaux. Rôle dévolu plus spécialement aux « liants ». D’où l’importance de n’employer que des chaux aériennes naturelles ou légèrement hydraulicisées. Le ciment et n’importe quel matériau hydrophobe sont à proscrire. Sur sa face extérieure, le mur « respire » en se mouillant et s’asséchant tour à tour (pluie, vent, soleil). L’enduit de chaux dont il était doté autrefois et que l’on supprime si souvent aujourd’hui, jouait un rôle essentiel, tel un drap que l’on lave puis que l’on étend au soleil.

En hiver et en été

Les murs du bâti ancien ont d’autres qualités que l’on ne retrouve pas dans le bâti moderne : ils sont dotés d’une forte inertie, due à leur masse qui stocke la chaleur du chauffage en hiver et ralentit celle du soleil en été grâce à leur capacité de déphasage. A titre d’exemple : en période de grosse chaleur, celle qui aura été retenue par le mur pendant le jour, ne sera restituée à l’intérieur de la maison que 8 à 10 heures plus tard. C’est à dire pendant la nuit, à des heures où il est possible de ventiler avec de l’air plus frais.

Le comportement thermique d’été

(1) Pour les professionnels, les sols portent le nom de « plancher ». La finition en bois s’appelle « parquet ».


Confort thermique et bâti ancien par Maisons Paysannes de France Dans un bâtiment ancien, le chaud et le froid sont transmis par radiation (y penser en choisissant le mode de chauffage). Il arrive qu’un mur, surtout si la pierre a été mise à nu, génère une sensation de paroi froide. On a beau chauffer généreusement, l’effet dû à l’effusivité des matériaux reste. Un enduit de quelques centimètres, un chaux-chanvre par exemple, le supprimera sans gêner la perméance. L’eau, le sol et la végétation extérieure sont des points importants à regarder de près. Comme la maison ancienne s’ouvre par tous les pores de sa peau à son environnement immédiat, ces éléments ont beaucoup plus d’importance que pour sa sœur moderne. Pour éviter les remontées capillaires dans les murs, le terrain environnant doit « respirer » lui aussi. Les sols imperméabilisés (bitume, ciment) ont l’effet contraire. Dans le cas d’un excès d’eau trop évident, un drainage s’impose (à 80 cm du mur). Devant la maison, un grand arbre à feuilles caduques la protège des rayons du soleil en été. Il les laissera passer en hiver lorsqu’il aura perdu son feuillage. Une barrière végétale, un peu plus loin, peut limiter les effets du vent dominant, sur la façade exposée au sud une vigne est une visière au-dessus des fenêtres. Thermiquement, un des points faibles du bâti ancien est la toiture. Le problème est accru par l’habitude contemporaine qui consiste à vouloir habiter greniers et combles. Deux solutions : la plus facile consiste à isoler sur le sol du plancher haut. Idéal pour les combles inhabitables sous couvertures très basses. Sinon l’isolation sous rampants s’impose. Plus difficile à réaliser (mangeuse d’espace) elle doit avoir une épaisseur d’une trentaine de centimètres.

Respecter une maison ancienne, s’efforcer de la comprendre, ne pas chercher à la moderniser à outrance, vouloir améliorer ses performances thermiques en ne la modernisant pas, ne ressort pas d’une nostalgie stérile. N’est-il pas paradoxal de s’isoler de plus en plus alors que l’on ne parle que de retrouver les chemins perdus de la nature. Des travaux scientifiques sont engagés. Il arrive souvent qu’ils croisent les savoir-faire anciens, comme pour trouver des matériaux nouveaux possédant des qualités de... déphasage !

67


Acteurs de la rénovation : les interlocuteurs Dans le cadre d’une rénovation d’un monument historique : •

• 68

Le Conservateur Régional des Monuments Historiques (CRMH) à la Direction Régionale des Affaires Culturelles (DRAC) : en matière de restauration, il élabore, sur le plan technique, juridique et financier, les programmes de travaux sur les monuments historiques classés et assure la conduite et le contrôle de ces opérations en liaison avec les architectes en chef des monuments historiques, les architectes des bâtiments de France, les conservateurs des monuments historiques et les conservateurs des antiquités et des objets d’art.

Les Architectes en Chef des Monuments Historiques (ACMH) : sont des architectes diplômés qui choisissent à un moment de leur carrière de se spécialiser dans la conservation, la restauration et la réutilisation du patrimoine architectural. Ils exercent leur mission dans le département qui leur a été attribué. Après une formation complémentaire et l’obtention d’un diplôme de spécialisation et d’approfondissement (DSA) mention « architecture et patrimoine » délivré par le Centre des Hautes Etudes de Chaillot à Paris, ou d’une formation équivalente, ils sont sélectionnés par le gouvernement français sur concours. La liste nationale des ACMH en activité est consultable sur le site : www.compagnie-des-architectes-enchef-des-monuments-historiques.com/services. Les Architectes du Patrimoine (AP) : diplômés du Centre des Hautes Etudes de Chaillot, ils sont spécialisés dans la restauration et la conservation des monuments historiques. On peut trouver leur liste sur l’annuaire du site : www.architectes-dupatrimoine.org.

Les Architectes des Batiments de France ( ABF) : sont des architectes fonctionnaires appartenant au Service Départemental de l’Architecture et du Patrimoine (SDAP). Ce sont des inerlocuteurs privilégiés dans la défense des abords des monuments historiques; ils donnent des avis sur les permis de construire ou déclarations préalables de travaux. Pour obtenir une liste, il est préférable de se rapprocher du SDAP de sa région.

Les Artisans spécialisés : les architectes et nos partenaires, la Demeure Historique, les Vieilles Maisons Françaises, French Heritage Society, le Conservatoire de la Chanterie ou les EPV sauront vous guider efficacement afin de faire les choix les plus appropriés.

Dans le cadre d’une rénovation d’un bâtiment non inscrit ou non classé monument historique : •

L’Architecte : il intervient sur la construction, la réhabilitation, l’adaptation des paysages, des édifices publics ou privés, à usage d’habitation, professionnel, industriel, commercial, etc... Son concours est obligatoire pour l’établissement du projet architectural faisant l’objet d’une demande de permis de construire (sauf pour les cas dérogatoires prévus par l’article 4 de la loi sur l’architecture). L’architecte répond aux attentes de chaque usager en veillant au respect de l’intérêt collectif. Vous trouverez une liste des architectes sur le site de l’ordre des architectes : www. architectes.org/annuaire-des-architectes/l-annuaire-des-architectes/.


Acteurs de la rénovation : les interlocuteurs •

l’Artisan ou l’Entreprise artisanale : comme l’indique le Conservatoire de la Chanterie en page 57 du guide, l’artisan est « sélectionné sur sa renommée, ses références, son ancienneté ou encore ses labélisations (EPV, Qualibat, MH…) signes de la reconnaissance par ses pairs et de sa capacité à respecter les règles de la restauration du bâti ».

Même si souvent le bouche à oreille constitue un excellent vecteur de recommandation, nos partenaires tels que le Conservatoire de la Chanterie, Maisons Paysannes de France ou les EPV représentent des interlocuteurs privilégiés qui sauront vous orienter dans vos recherches.

Il peut être intéressant aussi de se tourner vers des organismes reconnus qui pourront vous conseiller efficacement dans le choix des artisans qui interviendront:

- La Confédération de l’Artisanat et des Petites Entreprises du Bâtiment (CAPEB) : www.capeb.fr

- la démarche ECO Artisan® : pour répondre aux enjeux de la maîtrise des performances énergétiques dans le bâtiment : www.eco-artisans.net

- La Confédération Nationale de l’Artisanat, des Métiers et des Services (CNAMS) : www.cnams.fr

- Qualibat : Le certificat QUALIBAT garantit le professionnalisme des dirigeants, les compétences techniques de l’entreprise, métier par métier, dans le domaine du bâtiment. Il garantit que l’entreprise dispose bien des moyens humains et techniques nécessaires à la réalisation de vos travaux : www.qualibat.com

Ces listes ne sont bien sûr pas exhaustives mais constituent une base solide et fiable qui permettra à tout propriétaire désirant faire des travaux dans sa propriété d’être guidé de façon efficace et rapide.

69


Actors in the renovation : interlocutors As part of a renovation of a historic monument : •

• • 70 •

The Regional Conservator of Historic Monuments (CRMH) to the Regional Directorate of Cultural Affairs (DRAC) concerning restoration, he elaborates on technical, legal and financial ascpects, programs work on historic monuments and is responsible for conducting and control of these operations in conjunction with the chief architects of historical monuments, architectural buildings of France, the curators of historic monuments and the curators of antiquities and art objects.

The Chief Architects of Historic Monuments (ACMH) are graduated architects who choose a point in their careers to specialize in the conservation, restoration and reutilisation of the architectural heritage. They perform their duties in the department (area in France) that they have been assigned. After additional training and a diploma of specialization and further study (DSA) marked «architecture and heritage» issued by the Study Centre (Centre des hautes études) of Chaillot in Paris, or equivalent training, they are selected by the French government in a selection process. The national list of active ACMH is available on the website: www. compagnie-des-architectes-en-chef-des-monuments-historiques.com/services. The Architects of Heritage (AP): Graduates of the (Centre des hautes études) of Chaillot, they specialize in the restoration and conservation of historic monuments. You can find their list on the site directory: www.architectes-du-patrimoine.org.

The Architects of Batiments de France (Buildings of France) ABF are civil service architects officially belonging to the Service Departmental Architecture and Heritage (SDAP). These are privileged interlocutors in the defense of historical monuments and their surroundings, they provide advice on building permits or prior statements of work. For a list, it is best to approach the SDAP of the region.

The specialised craftsmen: the architects and our partners, «la Demeure Historique», «les Vieilles Maisons Françaises», «French Heritage Society,» «le Conservatoire de la Chanterie» or «EPV» will guide you efficiently to make the most appropriate choices.

As part of a renovation of a non listed building or non registered historical monument: •

The Architect: operates on the construction, rehabilitation, adaptation of landscapes, public or private buildings, for residential use, professional, industrial, commercial, etc ... His/her assistance is required to establish the architectural project that is the subject of an application for a building permit (except for exemptions to Article 4 of the Law on the architecture). The architect meets the expectations of each client, ensuring the respect of the general interest. You can find a list of architects on the site of the Order of Architects www.architectes.org/ annuaire-des-architectes/l-annuaire-des-architectes/.


Actors in the renovation : interlocutors •

Craftsman or Craftsmens Company: as shown in the «Conservatoire de la Chanterie» on page 61 of the guide, «the craftsman is selected on his/her reputation, references, past history or its seal of approval (EPV, Qualibat, MH ... ) evidence of peer recognition and ability to follow the rules of the restoration of buildings.»

Although often the word of mouth is an excellent way of recommendation, partners such as the «Conservatoire de la Chanterie», «Maisons Paysannes de France» or «EPV» representing privileged interlocutors who will know how to guide you in your research. It may also be interesting to turn to recognized organizations that can effectively advise you in the choice of craftsmen:

- The Confederation of Crafts and Small Business Building (CAPEB) : www.capeb.fr

- ECO Artisan ® approach: answers to the challenges of controlling energy efficiency in buildings: www.eco-artisans.net

- The National Confederation of Crafts, Trades and Services (CNAMS) : www.cnams.fr

- Qualibat: The certificate QUALIBAT guarantees the professionalism of the directors, technical expertise of the company sector by sector in the field of construction. It ensures that the company has many human and technical resources necessary to carry out your work: www.qualibat.com

These lists are of course not exhaustive but are a solid and reliable base that will allow any owner wishing to work on their property to be guided quickly and efficiently.

71


Les meilleures entreprises de France Exigez l’excellence ! Les Entreprises du Patrimoine Vivant : les savoir-faire français d’exception Savez-vous quel est le point commun entre Chanel, Dior, Baccarat, Guerlain, Berluti, Lenôtre, la Manufacture Pleyel ou encore l’hôtel Plaza Athénée à Paris? Toutes ces prestigieuses maisons sont labellisées par l’Etat français «Entreprise du Patrimoine Vivant » (EPV). Cette marque de reconnaissance distingue des entreprises françaises aux savoir-faire d’excellence, et rassemble des fabricants attachés à la haute performance de leur métier et de leurs produits. Leurs savoir-faire d’exception, souvent détenus et transmis au sein d’entreprises familiales étroitement liées à l’histoire de leur région, sont récompensés par ce label décerné à l’entreprise pour l’ensemble de ses performances. Le label EPV est une distinction unique qui récompense des talents à la fois économiques et culturels, qui font la renommée française.

72

Vous êtes un particulier amateur de prestations et d’articles haut de gamme ? Vous êtes un professionnel à la recherche des meilleurs matériaux pour vos produits ? Vous êtes attaché au « fabriqué en France » et sensible à la richesse du patrimoine manufacturier français ?

Les Entreprises du Patrimoine Vivant sont votre carnet d’adresses indispensable. Dans tous les domaines, issus de la tradition ou des techniques de pointe, elles ont un talent commun : celui de proposer la prestation sur mesure, l’article introuvable. Actuellement plus d’un millier, ces entreprises sont la vitrine des savoir-faire français dans des secteurs emblématiques tels que la décoration, la mode, les arts de la table, la gastronomie ou encore le patrimoine bâti. Près de 400 de ces entreprises développent une activité de restauration et de conservation du patrimoine, et plus de 200 sont au moins centenaires. Ces pépites veillent ensemble sur un trésor, celui du patrimoine français. Dépositaires d’un savoir-faire rare, de machines anciennes et / ou de fonds d’archives, elles sont solidement implantées dans une région, participent à la vie de ce territoire et à l’emploi local. Fondeur de cloches ou couturière d’un atelier, facteur d’orgues, traiteur, chocolatier, mécanicien de précision ou encore tapissier, les professionnels de ces entreprises sont soucieux de transmettre leurs savoir-faire. Certaines se chargent de décorer les intérieurs somptueux, d’élaborer les étoffes, les cuirs, pendant que d’autres réchauffent certaines demeures de tapisseries d’exception et de mobilier élégant. Tradition, innovation, savoir-faire, création, travail, passion, etc. Elles sont représentatives de l’esprit et des savoir-faire emblématiques français. www.patrimoine-vivant.com


The best companies in France Demand Excellence! Living Heritage Enterprises: Outstanding French Know-How

Do you know what Chanel, Dior, Baccarat, Guerlain, Berluti, Lenôtre, Manufacture Pleyel and the Hôtel Plaza Athénée in Paris have in common? These prestigious firms are all holders of the Entreprise du Patrimoine Vivant, or ‘Living Heritage Enterprise’ (EPV) label, awarded by the French State. This mark of recognition distinguishes French firms for the excellence of their knowhow, bringing together companies that are committed to the quality of their trades and products. Their exceptional skills, often belonging to and passed down through family businesses closely tied to the history of their region, are rewarded by this label given to the company for its overall achievement. The EPV label is a unique distinction that rewards both economic and cultural talent, which are the making of French renown. Are you a lover of high-class goods and services? Are you a professional looking for the best materials for your products? Do you set store by French-made products and value France’s rich manufacturing heritage?

Then the EPV label is the place to look. Across all fields, whether traditional crafts or cutting-edge technology, they share a common talent: they offer bespoke services and articles to be found nowhere else. Currently numbering more than a thousand, EPV-labelled companies are a showcase for French know-how in emblematic sectors such as interior decoration, fashion, tableware, gastronomy and built heritage. Close to 400 of these companies carry out heritage preservation and restoration work, and over 200 are at least a century old. Together, they guard a treasure, which is French heritage. Guardians of rare skills, antique machinery and/or archives, they are firmly rooted in a region, are involved in local life and contribute to local employment. From bellfounders to fashion designers, organ-makers to caterers, precision engineers to chocolatiers or tapestry-makers, the professionals of these companies are keen to pass on their skills. Some decorate grand interiors and produce fabrics and leathers, while others make houses cosy with unique tapestries and elegant furniture. Through their tradition and innovation, know-how and creation, work and passion, the Entreprises du Patrimoine Vivant are representatives of the emblematic French spirit and know-how. www.frenchsavoirfaire.com

73


Les meilleures entreprises de France

Les compagnons Les Compagnons sont les membres héritiers des mouvements du compagnonnage, né à l’époque des grands chantiers du Moyen Âge. En ces temps où le servage et l’étude était en vigueur, leurs savoirs ont fait d’eux des hommes accomplis et considérés de tous, se déplaçant de chantier en chantier. Les compagnons ont toujours cultivé certaines valeurs éthiques du travail bien fait, de la richesse de l’expérience pratique et de la transmission des compétences. Ils sont encore aujourd’hui porteurs d’une excellence de savoir-faire. dans des métiers comme ceux de forgeron, tailleur de pierre, charpentier, ébéniste, peintre, couvreur, etc...

Le Compagnonnage a été inscrit en 2011 au patrimoine immatériel de l’humanité par l’UNESCO. Il n’existe pas de label ou de certification pour connaitre ces entreprises, le mieux est de contacter les sièges régionaux des trois sociétés compagnonniques contemporaines et descendantes des bâtisseurs de cathédrales. 74

Aujourd’hui, les trois principales organisations sont : l’Union Compagnonnique des Devoirs Unis 15 rue Champ Lagarde 78000 VERSAILLES Tél : 09.52.32.61.49 www.lecompagnonnage.com

l’Association Ouvrière des Compagnons du Tour de France www.compagnons-du-devoir.com

La Fédération Compagnonnique des Métiers du Bâtiment www.compagnons.org


The best companies of France The «Compagnons» The «Compagnons» are member heirs of the movement ‘companionship’, born at the time of major projects in the Middle Ages. In these times where serfdom and study was in vigor, their knowledge made them accomplished men, considered by everybody, moving from site to site. Companions have always cultivated certain ethical values of work well done, the wealth of practical experience and the transfer of skills. They are still carrying an excellent expertise in trades such as blacksmith, stonemason, carpenter, cabinet maker, painter, roofer, etc... The Companionship was registered in 2011 Intangible Heritage of Humanity by UNESCO.

There is no label or certification to recognise these companies, it is best to contact the regional headquarters of three Companionship contemporary companies descendants of the builders of cathedrals. Today, the three main organizations are: l’Union Compagnonnique des Devoirs Unis 15 rue Champ Lagarde 78000 VERSAILLES Tél : 09.52.32.61.49 www.lecompagnonnage.com l’Association Ouvrière des Compagnons du Tour de France www.compagnons-du-devoir.com La Fédération Compagnonnique des Métiers du Bâtiment www.compagnons.org

75


depuis

1860

depuis

1870

Une sélection d’EPV centenaires / A selection of century-old EPV companies

Aléonard

Fabrication de tuiles plates terre cuite / Manufacture of tiles and bricks

8, rue du Canal Achenheim 67087 Strasbourg T. 03 90 64 64 64 francis.lagier@wienerberger.com www.wienerberger.fr

Atelier de vitraux Berthier

Création et conservation – restauration – protection de vitraux / Design and conservation – restoration – protection of stained-glass windows

10, rue Émile Gueymard 38000 Grenoble T. 04 76 46 12 33 c.berthier@berthier-vitraux.com www.berthier-vitraux.com

depuis

1812

depuis

1640

76

102_EPV_guide_Mercure_V10.indd 76

Atelier Simon Marq

Création et restauration de vitraux d’art / Creation and restoration of artistic stained-glass windows

44, rue Ponsardin 51100 Reims T. 03 26 47 23 15 s.marq@ateliersimonmarq.com www.atelier-simon-marq.fr

Ateliers Allot Frères

Reproduction de meubles de style / Reproduction of French period furniture

Les Parpareux 22600 Loudéac T. 02 96 28 18 69 info@freres-allot.com www.freres-allot.com

10/04/13 14:35


Ateliers Lorin G. Hermet et M. Juteau

Création et restauration de vitraux / Creation and restoration of stained-glass windows

46, rue de la Tannerie 28000 Chartres T. 02 37 34 00 42 lorin.hermet.juteau@wanadoo.fr www.lorin-hermet-juteau.com

depuis

Le Vaudôme – Route de Lessay 50200 Coutances T. 02 33 76 60 60 g.pierre@aubert-labansat.com www.aubert-labansat.com

1863

Charpente et menuiserie / Roof-frame and carpentry

depuis

Ateliers Aubert-Labansat

1890

A selection of century-old EPV companies / Une sélection d’EPV centenaires

Atelier Thomas Vitraux

Création et restauration de vitraux / Creation and restoration of stained-glass windows

8, rue Emmanuel Chabrier 26000 Valence T. 04 75 43 13 31 atelier@thomas-vitraux.com www.thomas-vitraux.com

102_EPV_guide_Mercure_V10.indd 77

depuis

30, rue Sébastien Cady 49290 Saint-Laurent-de-la-Plaine T. 02 41 22 37 22 contact@ateliersperrault.com www.ateliersperrault.com

1878

Charpente, menuiserie et ferronnerie / Roof-frame, carpentry and ironwork

depuis

Ateliers Perrault Frères

1760

77

10/04/13 14:35


depuis

1804

depuis

1860

Une sélection d’EPV centenaires / A selection of century-old EPV companies

Baguès

Fabrication de luminaires / Manufacture of light fittings

73, avenue Daumesnil 75012 Paris T. 01 43 41 53 53 info@bagues-luminaires.com www.bagues-france.com

Balas

Couverture, plomberie, CVC, électricité / Roofing, plumbing, HVAC

10-12, rue Pierre Nicolau 93583 Saint-Ouen Cedex T. 01 49 45 45 45 contact@balas.net www.groupe-balas.com

depuis

1818

depuis

1793

78

102_EPV_guide_Mercure_V10.indd 78

Baudet GIC (General Interior Contracting) Agencement intérieur / Interior layout

29, boulevard des Apprentis – BP 182 44613 Saint-Nazaire Cedex T. 02 40 17 15 15 commercial@chantiers-baudet.fr www.baudet-interiors.com

Biard-Roy

Campaniste / Bellmaker

241, rue Joseph Roy 76570 Sainte-Austreberthe T. 02 35 91 24 87 biard-roy-mab@wanadoo.fr www.biard-roy.com

10/04/13 14:35


Carrelages de Saint Samson

Fabrication de carreaux en terre cuite / Manufacture of terracotta tiles

4, rue de la Briqueterie 60220 St Samson la Poterie T. 03 44 82 40 22 info@carrelages-de-st-samson.com www.carrelages-de-st-samson.com

depuis

5, ancienne route de Paris 60000 Allonne T. 03 44 02 06 82 briqueterie.allonne@orange.fr www.briqueterie-dewulf.fr

1836

Fabrication terre cuite (briques, briques à forme, carreaux) et terre crue (torchis, enduits et isolants) / Manufacture of products in baked clay and unbaked clay

depuis

Briqueterie d’Allonne

1856

A selection of century-old EPV companies / Une sélection d’EPV centenaires

Delisle

Bronzier d’Art - Luminaires / Creation and manufacture of light fittings and up-market bronze furniture

4, rue du Parc Royal 75003 Paris T. 01 42 72 21 34 info@delisle.fr www.delisle.fr

102_EPV_guide_Mercure_V10.indd 79

depuis

1, avenue de Verdun 34120 Pézenas T. 04 67 09 47 61 david.dalichoux@hotmail.fr www.daviddalichoux.com

1895

Fabrication et reproduction de carreaux de ciment, création de sols à la Vénitienne / Manufacture of cement mosaic tiles, production and restoration of mosaics and Venetian-style floors

depuis

David Dalichoux

1910

79

10/04/13 14:35


depuis

1870

depuis

1774

Une sélection d’EPV centenaires / A selection of century-old EPV companies

Entreprise Georges Lanfry

Taille de pierre, charpente, menuiserie, treillage / Stonecutting, roof-frame, carpentry

18, impasse Barbet 76250 Déville-Lès-Rouen T. 02 32 82 88 28 contact@lanfry.fr www.lanfry.fr

Eschlimann

Conservation et restauration de décors peints, dorures et sculptures / Preservation and restoration of paints and painted sets, gildings and sculptures Agence

129, rue du Ranelagh – 75016 Paris T. 01 45 25 06 42 contact@eschlimann.fr www.eschlimann.fr

depuis

1860

depuis

1872

80

102_EPV_guide_Mercure_V10.indd 80

Ferronnerie Vidal

Ferronnerie d’art, métallerie et serrurerie / Ornamental iron and metalwork

69, avenue Victor Hugo 66270 Le Soler T. 04 68 92 10 60 contact@ferronnerie-vidal.com www.ferronnerie-vidal.com

Lataillade Jean-Jacques

Restauration et conservation de meubles / Preservation and restoration of furniture

Maison « la Chaumière » 64520 Came T. 05 59 56 02 00 jean-jacques.lataillade@orange.fr www.lataillade-jean-jacques.fr

10/04/13 14:35


Le Vitrail Vinum

Création et restauration de vitraux / Creation and restoration of stained-glass windows

4, rue Brulard 10000 Troyes T. 03 25 73 38 87 levitrail@mac.com

depuis

10, rue Fernand Malinvaud – BP 185 87005 Limoges Cedex T. 05 55 30 31 89 adv.limoges@wanadoo.fr www.adv-limoges.fr

1895

Restauration et création de vitraux / Creation and restoration of stained-glass windows

depuis

L’Atelier du Vitrail

1907

A selection of century-old EPV companies / Une sélection d’EPV centenaires

Les terres cuites de la Lorne

Tuiles, briques et carreaux de terre cuite / Terracotta roof tiles, bricks and wall and floor tiles

La Lorne 36300 Ruffec-le-Château T. 02 54 37 70 19 contact@lalorne.com www.lalorne.com

102_EPV_guide_Mercure_V10.indd 81

depuis

16, avenue Paul Langevin – BP 70050 95222 Herblay Cedex T. 01 30 26 33 44 payelle@lemaire-tricotel.fr www.tricotel.fr

1774

Création et restauration de treillages décoratifs / Creation and restoration of decorative trellis

depuis

Lemaire – Tricotel

1848

81

10/04/13 14:35


depuis

1866

depuis

1868

Une sélection d’EPV centenaires / A selection of century-old EPV companies

Les terres cuites d’Aizenay

Fabrication et reproduction de terres cuites au feu de bois / Manufacture and reproduction of terracotta

La Gombretière – ZI Les Blussières 85190 Aizenay T. 02 51 94 66 89 terrescuitesdaizenay@free.fr www.terrescuitesdaizenay.com

Louis Geneste SAS

Restauration du patrimoine bâti, maçonnerie, taille de pierre, sculpture / Restoration of built heritage – stonemasonry, stonecutting

30, rue Gutenberg 63100 Clermont-Ferrand T. 04 73 98 50 70 francois.pouraud@louis-geneste.fr www.louisgeneste.com

depuis

1807

82

Manufacture des Pianos Pleyel Fabricant-éditeur de pianos et mobiliers de collection / Pianos manufacture

19-23, rue des Bretons 93210 Saint Denis La Plaine T. 01 55 93 10 10 showroom@pleyel.net www.pleyel.fr

depuis

1893

© Jérémie Bouillon

102_EPV_guide_Mercure_V10.indd 82

Marqueterie d’Art Spindler

Panneaux décoratifs en marqueterie de bois naturel / Wood marquetry, marquetry wood panels

3, cour du Chapitre Saint-Léonard 67530 Boersch T. 03 88 95 80 17 marqueterie@spindler.tm.fr www.spindler.tm.fr

10/04/13 14:35


Pianos Nebout

Restauration de pianos / Restoration of pianos

10 bis, passage de Clichy 75018 Paris T. 01 45 22 46 94 contact@pianosnebout.com www.pianosnebout.com

depuis

14 et 16, rue Jean Bologne 75016 Paris T. 01 46 47 93 12 balleron@pianos.fr www.pianos.fr

1912

Restauration de pianos anciens / Restoration of ancient pianos

depuis

Pianos Balleron

1902

A selection of century-old EPV companies / Une sélection d’EPV centenaires

Rairies Montrieux

Carreaux de terre cuite naturelle et emaillée / Terracotta and enamelled tiles

Route de Fougeré 49430 Les Rairies T. 02 41 21 15 25 m.gourtay@montrieux.fr www.rairies.com

102_EPV_guide_Mercure_V10.indd 83

depuis

4, rue de Jessains 10140 Amance T. 03 25 41 34 05 poterie-amance@wanadoo.fr www.poterie-amance.com

1890

Poterie, tuilerie et carrelage / Pottery, tilery and tiling

depuis

Poterie et Tuilerie d’Amance

1892

83

10/04/13 14:35


depuis

1812

depuis

1830

Une sélection d’EPV centenaires / A selection of century-old EPV companies

Rémy Garnier SA

Fabrication de serrures décoratives / Manufacture of decorative locks

30 bis, boulevard de la Bastille 75012 Paris T. 01 43 43 84 85 cc.chassagnon@garnier-remy.com www.garnier-remy.com

Schaffner

Métallerie et ferronnerie / Structural and wrought metalwork

24, rue des Prés 67120 Duppigheim T. 03 88 49 11 56 info@schaffner.fr www.schaffner.fr

depuis

1750

depuis

1905

84

102_EPV_guide_Mercure_V10.indd 84

Société Industrielle du Neez Travail du marbre / Marbleware

1, place de la Quillère – BP 12 64290 Gan T. 05 59 21 55 84 marbrerie-du-neez@wanadoo.fr www.marbrerie-du-neez.com

Sud France

Dorure à la feuille, restauration de peintures murales / Gold leaf work, restoration of painted sets

278, rue Jean Jaurès 83000 Toulon T. 04 94 93 28 11 sud-france@wanadoo.fr

10/04/13 14:35


Terres Cuites de Raujolles

Fabrication de terres cuites de sol et faïences vernissées / Manufacture of glazed terracotta tiles and bricks

4, rue de la Tuilerie Raujolles 12100 Creissels T. 05 65 60 14 03 contact@terres-cuites-raujolles.fr www.terres-cuites-raujolles.fr

depuis

80, hameau de Courboissy 89120 Charny T. 03 86 63 71 20 courboissy@wanadoo.fr www.courboissy.fr

1830

Fabrication de carreaux et tomettes en terre cuite / Manufacture of terracotta tiles

depuis

Terres Cuites de Courboissy

1890

A selection of century-old EPV companies / Une sélection d’EPV centenaires

Tuilerie de Puycheny Sarl Mazerolas et Fils Tuilerie artisanale / Traditional tilery

Puycheny 87800 Saint-Hilaire-les-Places T. 05 55 09 33 45 christophe.mazerolas@wanadoo.fr www.tuilerie-de-puycheny.fr

102_EPV_guide_Mercure_V10.indd 85

depuis

Tuilerie de la Bretèche 45240 Ligny-Le-Ribault T. 02 38 45 43 88 info@tuilerie-de-la-breteche.fr www.tuilerie-de-la-breteche.fr

1880

Carreaux et briques de terre cuite / Terracotta tiles and bricks

depuis

Tuilerie de la Bretèche

1890

85

10/04/13 14:35


depuis

1850

depuis

1853

Une sélection d’EPV centenaires / A selection of century-old EPV companies

Tuilerie Déjean

Fabrication de tuiles et carreaux de Gironde / Manufacture of Gironde tiles

6, Vignague Ouest 33190 Morizès T. 05 56 71 40 62 contact@tuilerie-dejean.com www.tuilerie-dejean.com

Tuilerie Royer

Tuilerie artisanale / Traditional tilery

8, route de Joinville 10200 Soulaines-Dhuys T. 03 25 92 75 06 tuilerieroyer@orange.fr www.latuilerieroyer.fr

depuis

1852

depuis

1861

86

102_EPV_guide_Mercure_V10.indd 86

Tuileries Pujo

Gouttières, descentes d’eau en terre cuite émaillée / Enamelled terracotta roof-ridge ornaments, gutters

Avenue du Languedoc 66170 Saint-Féliu-d’Avall T. 04 68 57 82 27 contact@tuilerie-pujo.fr www.tuilerie-pujo.fr

Vitrail Saint-Georges

Restauration et création de vitraux / Creation and restoration of stained-glass windows

21, quai Fulchiron 69005 Lyon T. 04 78 92 94 47 accueil@vitrail-saint-georges.fr www.vitrail-saint-georges.fr

10/04/13 14:35


20 belles propriétés vendues - 20 fine properties sold par le Groupe Mercure

Château XVIIème ISMH entièrement restauré en Côte d’Or 17th century listed castle entirely renoved in Côte d’or

Château XVIIIème et dépendances dans le pays de Bray 18th century castle and outbuildings in Bray country


Château XIXème dans le Poitou 19th century castle in Poitou

Ravissant château du XVIIIème siècle dans le Pays d’Auge 18th century nice castle in Auge country


Propriété d’exception aux portes de Bordeaux Exceptional property close to Bordeaux

Château du XVIème siècle ISMH dans le Languedoc Roussillon 16th century listed castle in Languedoc Roussillon


Hôtel Particulier à Rambouillet Mansion in Rambouillet

Château des XVIè, XVIIè et XVIIIè siècles au coeur du vignoble sancerrois 16th, 17th and 18th centuries castle in the heart of the sancerrois vineyard


Abbaye du XVIIIème siècle dans le Pas de Calais 18th century abbey in Pas de Calais

Appartement de charme au pied du Sacré Coeur à Paris Delightful apartment situated at the foot of the Sacre Cœur in Paris


Superbe propriété dans le Var Beautiful property in Var

Château des XIIIè et XVè siècles dans le Puy de Dôme 13th and 15th centuries castle in the Puy de Dôme


Maison de maître du XVIIIème siècle dans le Limousin 18th century manor house in Limousin

Château ISMH dans le Dauphiné Listed castle in Dauphiné


Château fin XIXème siècle dans le Pays Basque End 19th century castle in the Pays Basque

Château des XIVème et XVIIIème siècles dans le Lot 14th and 18th centuries castle in Lot


Château du XVIIème siècle en Aquitaine 17th century castle in Aquitaine

Manoir du XVIIème siècle dans le Périgord Noir 17th century mansion in the Périgord Noir


Grande propriété dans l’Isère Beautiful property in Isère

Château du XIXème siècle aux portes de l’Anjou 19th century castle in Anjou area


Contacts Groupe Mercure

44, boulevard Carnot 31000 TOULOUSE tél. 05 34 417 4127 contact@groupe-mercure.fr www.groupe-mercure.fr Président : Pierre Chassaigne Directrice Générale : Anne de la Sauzay

Fondation Historiques

pour

les

Monuments

Sous l’égide de la Fondation de France 3, rue des Bernardins 75005 PARIS tél. + 33 1 55 42 60 04/ fax. + 33 1 43 29 36 44 contact@fondationmh.fr www.fondationmh.fr

La Demeure Historique

Hôtel de Nesmond 57, quai de la Tournelle 75005 Paris tél. 01 55 42 60 00 / fax. 01 43 29 36 44 www.demeure-historique.org Président : Jean de Lambertye

Vieilles Maisons Françaises 93, rue de l’Université 75007 Paris tél. 01 40 62 61 71 www.vmfpatrimoine.org www.fondationvmf.org Retrouvez nous sur Facebook Président : Philippe Toussaint

Reve-de-chateaux : Nicole Coulon tél. 01 40 62 61 75 developpement@vmfpatrimoine.org www.reve-de-chateaux.com

French Heritage Society

7, rue Lincoln 75008 PARIS tél. 01 40 70 07 57 paris@frenchheritagesociety.org www.frenchheritagesociety.org

Conservatoire de la Chanterie

Anne Pouraud Hôtel de la Chanterie 2 rue Montorcier 63100 Clermont-Ferrand tél. 06 24 21 88 12 anne.pouraud@conservatoire-chanterie.fr Maïté Waag tél. 06 46 04 36 94 maite.waag@conservatoire-chanterie.fr

Maisons Paysannes de France 8 passage des deux sœurs 75009 Paris tél. 01 44 83 63 63 contact@maisons-paysannes.org

EPV

Institut Supérieur des Métiers Secrétariat de la Commission Nationale des Entreprises du Patrimoine Vivant 28-30, rue des Peupliers - 75013 PARIS tél. 01 44 16 80 40 contact@patrimoine-vivant.com www.patrimoine-vivant.com

97


Contacts Groupe Mercure MERCURE PARIS - ILE DE FRANCE Charles DAIREAUX 14 bis, avenue Bosquet - 75007 PARIS + 33 (0)1 47 53 97 00 - paris@groupe-mercure.fr MERCURE COTE D’OPALE - NORD- PAS DE CALAIS Eric de LA SERRE +33(0)3 22 29 98 72 nordpasdecalais@groupe-mercure.fr MERCURE BOURGOGNE - FRANCHE COMTE Eric LOUVET, Expert Immobilier 27, rue Auguste Comte - 21000 DIJON +33(0)3 80 34 02 00 - dijon@groupe-mercure.fr MERCURE RHONE ALPES Philippe MAZET, Expert Immobilier et Nicolas DEVIC 32, rue Auguste Comte - 69002 LYON +33 (0)4 78 42 94 92 - lyon@groupe-mercure.fr MERCURE BRETAGNE Anne-Marie NORDVIK +33 (0)2 99 76 78 35 bretagne@groupe-mercure.fr

98

MERCURE POITOU - CHARENTES - VENDEE Michel ROBELIN et Xavier ROBELIN, Experts Immobiliers 18, rue Carnot - 86000 POITIERS +33 (0)5 49 60 27 00 - poitiers@groupe-mercure.fr

MERCURE PICARDIE Guillain de FRANCE 6, rue du Général de France - 60 350 CROUTOY +33 (0)3 44 42 11 71 - picardie@groupe-mercure.fr MERCURE NORMANDIE Basse-Normandie : Marie-Laure ABELLARD Haute-Normandie : Jean de SINCAY +33 (0)2 32 43 16 86 - normandie@groupe-mercure.fr MERCURE CHAMPAGNE ARDENNE Francis CAPELLE, Expert Immobilier +33 (0)3 23 22 10 40 champagneardenne@groupe-mercure.fr MERCURE AUVERGNE - BOURBONNAIS Pierre CHASSAIGNE, Expert Immobilier Le Cheix - 63160 NEUVILLE + 33 (0)4 73 78 80 01 - auvergne@groupe-mercure.fr MERCURE PAYS DE LA LOIRE Siège du Groupe +33 (0)5 34 417 427 paysdeloire@groupe-mercure.fr MERCURE LIMOUSIN Sylvie ROZETTE 26 rue Pierre Raymond - 87000 LIMOGES +33(0)6 25 35 44 76 - limousin@groupe-mercure.fr

MERCURE BERRY - SOLOGNE - VAL DE LOIRE - TOURAINE MERCURE BORDEAUX - AQUITAINE Jacques CHASSAIGNE et Guillaume CHASSAIGNE, Experts Immobiliers Pierre de LUZAN 18, Place de la Nation - 18000 BOURGES 10, cours de Verdun - 33 000 BORDEAUX +33(0)2 48 24 88 39 - bourges@groupe-mercure.fr + 33 (0)5 56 52 00 78 - bordeaux@groupe-mercure.fr MERCURE PAYS BASQUE - BEARN - LANDES Thierry ETCHEVERRY 19 avenue de l’Impératrice - 64200 BIARRITZ +33 (0)5 59 22 76 48 - biarritz@groupe-mercure.fr MERCURE EN PROVENCE Jacques HERTZOG 1745, chemin de Maliverny - 13540 PUYRICARD +33 (0)4 42 63 31 19 - provence@groupe-mercure.fr MERCURE MIDI-PYRENEES - PERIGORD Thierry de LA SAUZAY 9, Place Wilson - 31000 TOULOUSE + 33 (0)5 61 21 52 01 - toulouse@groupe-mercure.fr MERCURE MARRAKECH Yves MENUTEAU 18, rue Kady Ayyad - Guéliz - 44000 MARRAKECH +00 212 661 24 24 24 - contact@rouge4etoiles.com

MERCURE LANGUEDOC-ROUSSILLON Hugues GIRAUD 327, rue du Pioch de Boutonnet - 34090 MONTPELLIER +33 (0)6 07 75 50 96 - montpellier@groupe-mercure.fr MERCURE COTE D’AZUR Sema EIDE-JONSSON 7, rue d’Antibes - 06400 CANNES +33(0)6 79 88 42 46 - cotedazur@groupe-mercure.fr MERCURE TOULOUSE Anne de LA SAUZAY, Expert Immobilier 44, boulevard Carnot - 31000 TOULOUSE +33 (0)5 34 417 427 - carnot@groupe-mercure.fr CONTACT PRESSE Christel AGUIRAUD + 33 (0) 950 340 452 communication@groupe-mercure.fr

www.groupe-mercure.fr / www.groupe-mercure.com


LE SEN S D E L’EXC E PTION + 33 (0)1 47 53 97 00

www.groupe-mercure.fr

Conservatoire de la Chanterie Conservation des savoir - faire

Profile for Groupe International Mercure Immobilier

Guide de préservation du patrimoine architectural français  

Le Guide de préservation du patrimoine architectural français est édité par le Groupe Mercure avec la collaboration de ses partenaires : La...

Guide de préservation du patrimoine architectural français  

Le Guide de préservation du patrimoine architectural français est édité par le Groupe Mercure avec la collaboration de ses partenaires : La...

Advertisement

Recommendations could not be loaded

Recommendations could not be loaded

Recommendations could not be loaded

Recommendations could not be loaded