Page 1

Supplément au Cap Finistère N° 1149 du 8 juillet 2016 - Spécial Majorité Conseil départemental du Finistère

LA LETTRE des élu-es de la majorité de Gauche

Le chiffre

au Conseil Départemental du Finistère

Edito du groupe Lors de la dernière Séance plénière, après l’adoption du Projet politique, plusieurs rapports conséquents étaient soumis au vote des élu-es. Parmi eux, le Plan Départemental d’Insertion et la définition de la compétence portuaire. Le vote des moyens nécessaires à la rénovation et donc à la survie de la ligne ferroviaire Brest-Quimper figurait aussi à l’ordre du jour. Les élu-es de l’Alliance, ne comprenant pas l’enjeu majeur que constitue cette ligne pour le Finistère, n’ont pas voté ce rapport.

1 688 743 C’est le nombre de voyages effectués en 2015 sur les lignes de cars Penn Ar Bed. Depuis des années, nous renforcons ce réseau afin qu’il soit plus efficace et accessible, notamment avec le tarif à 2 €. Dès l’année prochaine, la Région Bretagne aura la responsabilité de ce réseau. Nous travaillons avec elle pour faire en sorte de maintenir la qualité du service public patiemment construit.

Armelle Huruguen, présidente du groupe, a souhaité rappeler l’importance de ce projet : « Durant la Séance Plénière du Conseil départemental, les élu.e.s de l’Alliance ont mené une charge nourrie sur les travaux de la ligne ferroviaire Brest-Quimper. Ils ont refusé de voter les 70 millions d’euros indispensables à la rénovation de cette voie ferrée dont les travaux se dérouleront durant toute l’ année 2017.

L’image Partenaire de Brest 2016 !

Quatre d’entre eux vont pourtant chercher à devenir député.e.s… À l’heure où l’on tente de réduire les gaz à effet de serre et de conforter le transport collectif de grande capacité, il est totalement incompréhensible de proposer le retour au tout voiture et car ! La route reste un tuyau. Lorsque le flux des véhicules est empêché (accident, blocage…) ou saturé, les déviations reportent la circulation sur d’autres routes. Mettre de nouveaux cars sur les routes, c’est aussi induire un coût supplémentaire pour leur entretien. Prétendre que la ligne ne sera pas rentable, c’est lire dans le marc de café ! Relier Quimper et Brest par le train, de cœur de ville à cœur de ville, est une priorité. Le comprendre, c’est avoir confiance dans l’avenir. Laisser cette ligne en l’état, c’est empêcher la mise en œuvre d’une partie du projet de Liaisons Nouvelles Ouest Bretagne Pays de la Loire (LNOBPL) en Finistère. L’enjeu sera de relier les bassins de développement cornouaillais et métropolitain avec une meilleure connexion aux Pays de la Loire. La question d’une jonction avec l’aéroport de Brest Bretagne sera alors posée. De nouveaux travaux interviendront donc sur cette voie dans les quinze ans.

C’est pour ce projet que tous les élu.e.s du Finistère, peu importe leur étiquette, tout comme les Finistérien.nes doivent se mobiliser ! »

Les élu-es du groupe Finistère et Solidaires

Le Conseil départemental est partenaire des Fêtes maritimes de Brest depuis 1992. Au-delà de notre soutien financier, le partenariat avec Brest Événements Nautiques vise à faciliter l’accès à cette grande manifestation à des publics qui n’en ont pas toujours la possibilité. Nous avons par exemple travaillé sur l’accessibilité aux personnes à mobilité réduite ou sur l’accueil facilité pour les publics bénéficiaires d’un accompagnement social... Avec les Fêtes maritimes de Brest et de Douarnenez, plus que jamais, le Finistère sera le premier département « marin » de France !

Retrouvez toute notre actualité sur notre site :

www.finistereetsolidaires.fr


L

Une stratégie pour les ports finistériens et bretons

a mer et ses activités sont omniprésentes dans l’économie Bretonne et Finistérienne. De la filière pêche au transport, de la réparation navale, au nautisme et à la plaisance : plusieurs dizaines de milliers d’emplois sont issus de la mer. Depuis 3 ans, nous étions engagés dans une réflexion consacrée à l’avenir des 15 ports dont le Département est propriétaire. La loi NOTRe a modifié les contours de la réflexion car elle

transfère les ports départementaux aux collectivités ou aux groupements de collectivités qui en feront la demande ou par défaut à la Région Bretagne. Nous sommes allés à la rencontre des élu.e.s pour déterminer ensemble une stratégie portuaire finistérienne, une stratégie cohérente basée sur les usages. Nos orientations ont été adoptées par tous au premier rang desquels le Conseil régional de Bretagne : maintenir la compétence départementale sur les ports de pêche-plaisance de Cornouaille de Douarnenez à Concarneau. Ces ports seront gérés par un Syndicat mixte de gestion dans le cadre d’une gouvernance partagée avec les acteurs locaux. Ce syndicat mixte participera de la stratégie régionale interportuaire de la filière pêche bretonne au sein du GIP « Pêche de Bretagne » qui fédèrera les partenaires suivants : CD 29, Syndicat

mixte des ports de pêche-plaisance de Cornouaille, CD22, Lorient Agglomération, et le Conseil régional de Bretagne. Les ports finistériens de Roscoff-Bloscon et de Concarneau centrés essentiellement autour du commerce et de la constructionréparation navale ainsi que les ports de desserte des îles (Batz, Roscoff Vieux Port, Molène, Stiff-Ouessant, Le Conquet, Sein, Audierne-Ste Evette) seront gérés par la Région Bretagne pour plus de cohérence. Cette nouvelle gouvernance est indispensable pour permettre à tous les acteurs locaux de la pêche cornouaillaise, qui connaissent les besoins de chaque port, de pouvoir continuer à agir pour le développement de cette filière économique majeure pour le département du Finistère. Il était indispensable de sortir de la gestion port par port et de construire cette stratégie globale de la pêche à l’échelle Cornouaillaise puis Bretonne.

Renforcer la place des personnes âgées dans la société

L

a loi relative à l’adaptation de la société au vieillissement a pour objectif d’anticiper les conséquences du vieillissement de la population et d’inscrire cette période de vie dans un parcours répondant le plus possible aux attentes des personnes en matière de logement, de transports, de vie sociale et citoyenne, d’accompagnement. Elle donne la priorité à l’accompagnement à domicile afin que les personnes âgées puissent vivre chez elles dans de bonnes conditions.

De nombreuses mesures sont mises en œuvre comme la revalorisation des plafonds de l’APA à domicile, la diminution de la participation financière des bénéficiaires de l’APA dont le plan d’aide est important, la revalorisation des salaires des professionnels de la branche aide à domicile.... Près de 4M€, couverts par un soutien de la CNSA, viendront ainsi complèter les 43 M€ versés par le Département pour l’APA en 2015.

Service d’information du gouvernement (SIG) - 2015

En tant qu’acteur des solidarités, nous avons à mettre en œuvre cette réforme importante pour le quotidien de milliers de Finistérien.ne.s.


Un Projet pour l’avenir L

a Séance plénière du 23 juin dernier a été l’occasion de présenter notre Projet politique pour les 5 prochaines années. Ce projet réaffirme le sens de notre engagement : offrir aux finistérien.ne.s les clés de leur émancipation personnelle et accompagner un developpement équilibré de l’ensemble du Finistère. Le projet politique que nous venons de voter est la base de toutes les actions à venir durant notre mandat. Il est le fruit des évolutions institutionnelles liées aux lois de réforme de l’État. Il prend en compte les contraintes budgétaires majeures. Il repose enfin sur le Programme politique que nous avions présenté aux électeurs l’année dernière et qui s’est renforcé par la consultation citoyenne menée au printemps. Ces profondes mutations du cadre de notre action publique nous obligent à repenser le sens de notre action. Elles sont surtout l’occasion de réaffirmer notre vision de la société et nos priorités : travailler à redonner aux solidarités leur place centrale dans le pacte républicain dans tous les territoires finistériens.

7 grands engagements

Toutes nos politiques, toutes nos actions reposent sur un principe, la confiance et sur une posture d’action, le travail en partenariat, le faire ensemble. La confiance car chacun.e doit pouvoir construire son parcours de vie, quelques soient les difficultés ou les fragilités

rencontrées. À nous de trouver et de mettre en œuvre, avec nos partenaires, les réponses adaptées pour permettre l’émancipation de tous et répondre à la nécessité de faire société. La confiance dans nos partenaires des

5 projets emblématiques

autres collectivités pour construire un Finistère attractif, connecté et ouvert. À nous de travailler ensemble pour en renforcer les atouts de notre Département, en améliorer l’accessibilité, en préserver le cadre de vie pour garantir une équité entre les territoires. La confiance enfin envers tou.te.s les femmes et les hommes, ces associations, ces entrepreneurs, qui créent au quotidien des projets qui transforment notre département. À nous d’accompagner les initiatives locales qui émergent en Finistère. En savoir plus : www.finistereetsolidaires.fr

« Depuis plus d’un an, nous sommes attaché.e.s à mobiliser autour de nos projets, de nos propositions, mais aussi à participer aux projets portés par d’autres, à construire des partenariats solides. C’est dans cette réciprocité, dans cette ouverture, que nous trouverons les moyens de surmonter les difficultés, les incitations au repli qui tentent de nous ronger et de nous couper les ailes. Nos vies, nos territoires, sont en mouvement et cela ne doit pas nous effrayer. Nous devons anticiper, être force de proposition, nous organiser différemment, innover, partager, nouer des relations plus étroites avec les citoyen.ne.s. C’est dans cet esprit que nous avons construit notre Projet politique. Il s’articule autour de deux axes principaux, la solidarité entre les habitant.e.s et la solidarité entre les territoires, qui inclut la question de l’attractivité du département. » Nathalie Sarrabezolles, présidente


Les Élus du Groupe

Joëlle HUON

Bernadette ABIVEN

(Plouigneau)

(Brest 1)

Isabelle ASSIH

Armelle Huruguen

(Quimper 2)

BONNARD LE FLOC’H (Brest 5)

Florence CANN

(Concarneau)

(Saint-Renan)

Marie GUEYE

(Brest 2)

En Bref

Vote du nouveau Plan départemental d’insertion Le nouveau Plan en faveur de l’insertion vient d’être voté. Il vise à construire des dispositifs facilitant le retour à l’emploi des personnes en difficultés d’insertion sociale et professionnelle.

(Quimper 2)

Muriel LE GAC

(Moëlan-sur-Mer)

Agenda Découvrez la programmation culturelle des sites « Chemins du patrimoine » : Kernault, Daoulas, Kerjean et au château de Trévarez... Profitez des fêtes maritimes de Brest et Douarnenez et des festivals finistériens grâce au réseau Penn-Ar Bed.

Cet été encore tout est plus fort en Finistère ! Retrouvez plus de dates sur notre blog

(Brest 5)

(Pont-de-Buis)

Stéphane PÉRON

Jean-Paul VERMOT

(Guipavas)

(Morlaix)

Michaël QUERNEZ

(Quimperlé)

Visite de Quimperlé Communauté Prendre le pouls des territoires et aller à la rencontre de tous leurs acteurs pour mieux connaître les réalités locales et adapter nos dispositifs ; être créateur de liens et fédérer les initiatives locales... c’est à tout cela que servent ces visites mensuelles sur le terrain.

Ce PDI se concentre ainsi sur la levée des freins, la mobilisation des entreprises, l’accompagnement aux chantiers d’insertion ou la mise en œuvre de nouveaux partenariats (chambres consulaires, MSA...). Plus d’infos sur le blog : http:// finistereetsolidaires.fr/renforcer-notreaccompagnement-en-faveur-de-linsertion/

Hosny TRABELSI

Françoise PÉRON

(Quimper 1)

Didier LE GAC

Jacques FRANÇOIS

(Guipavas)

Jean-Marc TANGUY

(Saint-Renan)

Stéphane LE BOURDON

(Morlaix)

Nathalie SARRABEZOLLES

(Pont-de-Buis)

Elyane PALLIER

(Brest 3)

Solange CREIGNOU

(Brest 2)

Roger MELLOUËT

(Moëlan-sur-Mer)

Marc LABBEY

(Brest 3)

Réza SALAMI

(Quimperlé)

Claude JAFFRÉ

Frédérique

(Brest 1)

(Plouigneau)

Anne MARÉCHAL

(Quimper 1)

Franck RESPRIGET

Georges LOSTANLEN

Nicole ZIEGLER

(Concarneau)

Histoire d’entreprendre Les archives départementales nous offrent une plongée dans l’histoire économique et le monde du travail en Finistère. Les archives, dont c’est le renouveau grâce à un portail d’accès tout neuf, sont une mine d’informations pour les équipes éducatives des collèges et des lycées. À retrouver sur le site : www.archives-finistere.fr

Contactez-nous Par mail : contact@finistereetsolidaires.fr Par téléphone : 02 98 76 60 32 Par courrier : 32 boulevard Dupleix - 29196 Quimper Cedex

Suivez-nous

Sur Internet : www.finistereetsolidaires.fr Sur Facebook : www.facebook.com/finistereetsolidaires

Lettre groupe de la majorité départementale de juillet 2016  
Lettre groupe de la majorité départementale de juillet 2016  
Advertisement