Page 1

DOSSIER DE PRESSE PRÉSENTATION DU SCHÉMA D’AMÉNAGEMENT ET DE DÉVELOPPEMENT DU PORT DE CONCARNEAU Concarneau, lundi 14 octobre 2013, 19h

1


L’avenir du port de Concarneau Un schéma d’aménagement réalisé dans la concertation Après le transfert du port de Concarneau de l’État au Département en janvier 2007, le Conseil général a initié, dès 2009, une démarche d’aménagement et de développement du port pour répondre aux enjeux économiques, environnementaux et sociaux de ce site portuaire. Dans un esprit de démarche participative, le Conseil général a associé à sa réflexion les principaux décideurs locaux : la Ville, la Chambre de commerce et d’industrie Quimper Cornouaille, la Communauté d’agglomération, qui ont apporté leurs contributions et fait part de leurs attentes en matière d’aménagement lors des différents comités de pilotage. Dans le cadre d’une concertation la plus large et la plus ouverte possible, les partenaires du Conseil général sont parvenus à une vision commune sur les aménagements à réaliser pour répondre aux nouveaux besoins du port de Concarneau. Ces propositions d’aménagement sont recensées dans un schéma de principe qui fixe un certain nombre de priorités de développement du port pour les 1015 prochaines années, qui pourra faire l’objet d’ajustements si nécessaire et dont la mise en œuvre se fera en partenariat avec les professionnels. Par ailleurs, le Conseil général s’est engagé dans une étude stratégique globale portant sur le développement des ports départementaux en janvier 2013, sur laquelle il s’appuiera pour faire les choix de gestion et conduire les investissements à réaliser dans l’optique d’une gestion durable des ports départementaux. Le Conseil général est très attaché à la mise en œuvre collective de ce schéma pour garantir la meilleure appropriation possible des usages et des enjeux du port de Concarneau.

Pierre MAILLE Président du Conseil général du Finistère

2


Présentation du port de Concarneau



Port de Concarneau : qui fait quoi ?

Le port de Concarneau a été transféré de l’Etat au Conseil général du Finistère le 1er janvier 2007. Dans ce cadre, la Chambre de commerce et d’industrie Quimper Cornouaille est concessionnaire de la partie port de pêche et la partie port de commerce jusqu’en 2041. L’activité plaisance du port fait également l’objet d’une concession à la commune, jusqu’en 2026. Le port dispose de trois sites portuaires dédiés à la plaisance (plus de 700 places sur pontons et mouillages) 

Port de Concarneau : caractéristiques

Situé au cœur de la ville, le port de Concarneau se caractérise par la mixité des activités proposées, de la filière pêche et produits de la mer, à la construction et à la réparation navale en passant par la plaisance et le nautisme. Le port est aussi un des pôles d’attractivité touristique les plus importants du département notamment en raison de la présence de la Ville close (plus d’un million de visiteurs/an). La coexistence des activités de ce port situé au centre-ville engendre quelques difficultés de fonctionnement. Par ailleurs, les évolutions économiques de la fin du XXème siècle ont laissé vacants des espaces portuaires, tandis que d’autres nécessitant une adaptation technologique nécessitent l’aménagement de plus d’espaces.

Le port de Concarneau en quelques chiffres

 1 des 10 premiers port de pêche français  10 000 tonnes de produits débarqués à la criée  408 entreprises et 2 734 emplois (33% dans la filière services aux navires, 28% dans la filière produits de la mer, 3% dans la filière nautisme)

 50 entreprises de construction et de réparation navale  1 000 emplois directs dans le secteur de la réparation navale et des services aux navires 3


Les partenaires du projet :  Le Conseil général  La CCI de Quimper Cornouaille

 La ville de Concarneau  Concarneau Cornouaille Agglomération

-Le

schéma d’aménagement et de développement du port de Concarneau



La démarche :

En 2009, le Conseil général a proposé aux principaux décideurs locaux, la Ville, la Communauté d’agglomération et la Chambre de commerce et d’industrie, de s’associer pour réfléchir à la définition d’un schéma d’ensemble permettant de prévoir le développement futur de la zone portuaire à échéance de 10-15 ans. Après une phase de diagnostic et le recrutement des bureaux d’études (Société d’aménagement du Finistère (SAFI), le cabinet d’architectes Jean-François Revert, Artélia), plusieurs scénarios ont été présentés aux partenaires. Le scénario retenu par les groupes de travail a ensuite été décliné dans un schéma d’aménagement et de développement du port. Ce schéma définit les orientations pour l’aménagement et le développement du port de Concarneau pour les 15 prochaines années. Au terme d’une trentaine de réunions de travail (comité de pilotage stratégique, comité de pilotage élargi, groupes de travail thématiques,..) et de nombreux entretiens avec les acteurs et professionnels du port, les partenaires ont défini les actions et les investissements prioritaires de ce schéma.

Calendrier de l’élaboration du projet

 Novembre 2009 à avril 2010 : diagnostic économique  Février 2011 : choix du bureau d’étude : la SAFI  Février 2011 à Juillet 2013 :

 analyse puis propositions de scénarios  choix du scénario et définition du schéma d’aménagement et de développement du port à 10-15 ans  déclinaison opérationnelle du schéma d’aménagement et de développement du port 4


 Les grands axes du schéma d’aménagement et de développement du port de Concar-

neau

1 - Développer la construction et la réparation navale Les aménagements prévus doivent répondre aux besoins de la filière construction et réparation navale en termes de compétitivité et d’adaptation à la réglementation. - Une mise aux normes de l’aire de carénage : travaux estimés à 14,3 millions d’€ Le projet prévoit l’optimisation du terre-plein existant avec l’acquisition d’un élévateur à sangles et d’un chariot, la création d’une darse et la réalisation d’une aire technique aux normes environnementales (environ 15 000 m2). - La couverture de la cale sèche : travaux estimés à 6 millions d’€ Le projet de couverture de la cale sèche doit permettre de faciliter le travail des entreprises en créant un avantage concurrentiel, tout en répondant aux enjeux environnementaux.

5


2 - Conforter la filière pêche

Les aménagements envisagés visent à optimiser l’utilisation du port de pêche - L’optimisation de la criée : travaux estimés à 2 millions d’€ Le projet prévoit la réorganisation du bâtiment et la réduction de l’espace utilisé pour faciliter le travail des personnels et répondre aux exigences sanitaires. - Les pontons pêche : travaux estimés à 735 000 € En 2012, la CCI a installé 4 pannes de pontons Quai Carnot pour faciliter et sécuriser le travail des professionnels de la pêche et améliorer les services aux navires (643 872 € HT). L’installation d’une cinquième panne de ponton est envisagée à terme. - Le poste à gasoil : coût des travaux non estimé Le poste à gasoil doit être mis aux normes. Son déplacement est envisagé pour tenir compte notamment des futurs aménagements. - La tour à glace : travaux réalisés en 2012 : 1,7 millions d’€ En décembre 2012, la CCI a mis en service une machine à glace de 30 tonnes/jour (production, stockage et distribution automatisée de glace écaille) à l’angle « Est » de la criée.

6


3 - Développer la plaisance

- L’optimisation de l’avant-port : travaux estimés à 263 000 € Le projet permet de créer de nouvelles places pour les bateaux de plaisance sur bouées dans l’avant-port afin de porter la capacité d’accueil à 398 places (+52 places sur bouées pour des petits bateaux). - L’arrière-port : travaux estimés à 2 265 000 € L’installation de pontons dédiés à la plaisance est envisagée quai Carnot. Ces équipements permettront d’accueillir de nouveaux types de bateaux et de dynamiser l’économie portuaire, tout en confortant la capacité d’accueil de grands événements, notamment liés au nautisme et à la course au large. L’animation du site et l’économie touristique seront renforcées et les points de vue sur la Ville close valorisés. - Le pôle technique - Quai des Seychelles : travaux estimés à 5,7 millions d’€ Le projet prévoit l’aménagement d’une zone technique sur le quai des Seychelles comprenant différents espaces : une zone de manutention avec darse et élévateur de 40 tonnes réservés aux professionnels, des appontements pour les professionnels et les plaisanciers le cas échéant, ainsi qu’une zone ouverte au public équipée d’une aire de carénage, d’un embarcadère sécurisé pour le bac et de services pour les professionnels et les plaisanciers (station service, grue de matage, cellules commerciales).

7


4- L’interface Ville/port

Des aménagements sont envisagés afin de valoriser et sécuriser les liens entre le port et la Ville. - Création d’un équipement culturel et touristique : coût des travaux non estimé La réorganisation en cours de la criée permettra de libérer une partie de l’espace du bâtiment (environ 3 200 m2). Un projet d’accueil d’activités culturelles et touristiques est envisagé. Le programme précis reste à préciser (médiathèque, centre de congrès, école de musique…). - La gestion de la voirie portuaire : coût des travaux non estimé Le projet vise à faire évoluer la gestion de cette voirie et à définir un projet d’aménagement qui permettra de sécuriser le trafic urbain local en laissant la priorité d’utilisation de la voirie aux entreprises du port. - Le pôle multimodal et la révision du plan de circulation : coût des travaux non estimé Le projet prévoit le réaménagement du centre-ville pour y favoriser tout type de déplacement, la création d’un pôle multimodal avec l’ensemble des autorités organisatrices de transports collectifs, une réflexion sur les sens de circulation des voies Quai Carnot et Avenue Alain Le Lay et l’aménagement de l’avenue Pierre Guéguin, en lien notamment avec l’avenue de la Gare. Une étude est menée par la Ville sur l’ensemble de ces sujets.

8


5 - Réhabiliter les locaux et les espaces portuaires

Les aménagements visent à dynamiser la zone portuaire en offrant de nouvelles potentialités d’accueil pour des activités économiques sur le port. - Création de nouveaux locaux quai Est : coût des travaux non estimé Le projet permettra de développer des espaces pour des entreprises en lien avec l’activité portuaire (environ 16 000 m²) tout en privilégiant les activités qui nécessitent une proximité avec le bord à quai. - Aménagement du 1er étage et du bâtiment Ouest de la criée: coût des travaux non estimé Le réaménagement du 1er étage de la criée permettrait d’accueillir des activités économiques relevant du tertiaire ou du secteur libéral (environ 2 000 m2 disponibles). L’installation de commerces et de restauration est par ailleurs envisagée dans le bâtiment situé à l’ouest de la criée. - Aménagement du parking / Accueil d’événements : coût des travaux non estimé Le parking actuel devra faire l’objet d’un aménagement urbain compatible avec les activités bord à quai, et notamment les manifestations maritimes. Ce lieu deviendra une esplanade publique. L’aménagement du quai d’Aiguillon se fera en lien avec le pôle multimodal de la Ville de Concarneau comme l’avenue Pierre Guéguin et le Quai Carnot.

9


Conseil général du Finistère Contacts presse: Maud MORVAN - Cabinet du Président - 02 98 76 64 20 - maud.morvan@cg29.fr Xavier TURPIN - Cabinet du Président - 02 98 76 23 47 - xavier.turpin@cg29.fr Conseil général du Finistère - cabinet - crédits photo - F Betermin - SAFI - Jean-François Revert - Artélia - Ville de Concarneau - Concarneau Cornouaille Agglomération - CCI de Quimper Cornouaille

10

DP CG29 Port de Concarneau  

Dossier de presse du Conseil général du Finistère sur le schéma d'aménagement et de développement du port de Concarneau, octobre 2013.

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you