Issuu on Google+

Dadaïsme Influence sur Hanovre


Le mouvement dada de Hanovre fut principalement et presque uniquement dominé par la personnalité de Kurt Schwitters.


En 1918, Schwitters se dirige vers Berlin pour se joindre a Dada, mais Huelsenbeck l’en  empêche. Il y gagne toutefois l’amitié de Raoul  Hausmann. Mais rejeté par les berlinois, il  instaure dans sa ville de Hanovre son propre  mouvement, Merz.


Kurt Schwitters, dada ou plutôt Merz  ( 1887‐ 1948 ) K. Schwitters fut l’un des  premiers à composer des  tableaux à l’aide de déchets,  billets de tramway, enveloppes, papiers à  fromages, bagues de cigares,  semelles déchirées, rubans, fils  de fer, plumes, torchons, etc.  Ces débris sont arrachés au néant  pour s’exprimer dans des œuvres  subtiles et raffinées de l’entre – deux‐guerres. 


Kurt Schwitters Schwitters pratiquait l’assemblage, le collage,  le relief, de façon systématique au point de les  ériger en nouvelle forme d’art, baptisé Merz et  étendue à tous les registres de son activité :  peinture, poésie, sculpture, architecture, … 


Merz, un mouvement inspiré mais  indépendant du dadaïsme Pour composer ses  assemblages qui  conservent la plupart du  temps la forme  rectangulaire du tableau, il  se sert de matériaux  ramassés au hasard, collés  tels quels a la surface, là où  les dadaïstes fragmentent  en général les éléments. Kurt Schwitters: Peinture Merz 32A - Peinture à la cerise - 1921.


MERZ Le mouvement Merz de  Schwitters amène  généralement des œuvres  abstraites.  Toutefois, dans ses  collages, il essaie de conjurer  la fuite du temps en  rassemblant des objets  passagers d’un monde qu’il  sent à la dérive ( billets de  train, lettres, documents, … ). Kurt Schwitters: Prikken paa i en - 1939.


CONCLUSION HANOVRE *Le mouvement Dada de Hanovre se limite à l'activité du  seul Kurt Schwitters, à partir de 1918. Schwitters  abandonne alors la peinture figurative pour élaborer sa  technique originale consistant à assembler de vulgaires  détritus selon des combinaisons d'une haute qualité  plastique et poétique. *L'initiative est toujours laissée au hasard, mais  l'imagination harmonieuse et ingénue est bien propre à  Schwitters. Celui‐ci, du reste, ne se laisse pas annexer  pleinement par Dada. Il donne à son mouvement le nom  de " Merz " et poursuit une carrière autonome et  personnelle, allant jusqu'à transformer sa maison en un  gigantesque assemblage, le Merzbau.


SOURCES • http://www.larousse.fr/encyclopedie/peintur e/dada/151791 • http://surrealisme.skynetblogs.be/04‐dada‐ hanovre/


Partie Hanovre - Kurt Schwitters - Dadaïsme