Issuu on Google+

2/1O

Poster

Les marchés suisses et l’Europe énergétique Offre spéciale lecteurs

Un petit-déjeuner énergétique sur le Stockhorn Marché (de l’électricité)

La maturation Le prix au kilo(wattheure)

Le magazine de votre fournisseur d’énergie


Moi aussi, j ’aime les idées lu mineuses.

1to1 energy e-help vous aide à optimiser votre consommation d’énergie. Un outil d’analyse en ligne et une offre de conseil globale vous permettent d’utiliser l’énergie de manière rationnelle, que vous soyez propriétaire ou locataire. Rendez-vous sur www.1to1energy.ch/e-help 1to1 energy est la marque d’électricité de près de 140 distributeurs régionaux d’énergie de 15 cantons et du Liechtenstein.

L’énergie intelligente


1to1Edito 3

6

18

De la cueillette au caddie.

Chers lecteurs, Marché aux légumes, marché aux fleurs, marché de Noël ou marché aux bestiaux, étals en plein air ou halles remplies d’odeurs et de bruit: les marchés nous attirent et exercent une grande fascination sur nous tous. Il y a bien sûr les souks orientaux, les marchés aux puces parisiens ou les marchés hebdomadaires italiens, mais il y a aussi une multitude de merveilleux petits marchés dans la zone d’approvisionnement des partenaires 1to1 energy; nous vous en présentons quelques uns sur le poster en pages centrales de ce magazine. La diversité des marchés nous permet d’examiner sur place les différentes offres et de les comparer avant de prendre une décision. En ce qui concerne l’électricité, la loi sur l’approvisionnement ne donne actuellement cette possibilité qu’aux grands clients. A partir de 2014, le marché devrait toutefois être ouvert à tous (voir page 15). Si les produits sont les éléments-clés d’un marché, il en va de même pour les prix. En pages 10 et 11, vous découvrirez de quoi se compose le prix de l’électricité. En début de magazine, nous racontons le périple du courant, de la centrale jusqu’à la prise électrique, et établissons un parallèle avec l’odyssée des abricots valaisans, des plantations jusque dans le panier de la ménagère. Bonne lecture!

Petit-déjeuner en altitude.

Dans ce numéro 4 pays1to1energy

16 insideOutside

Sport et 7e art

Des recettes à l’abricot faciles à réaliser

6 àla Une

17 jeuxConcours

Les périples de l’abricot et du courant

Des vitamines à gagner!

1O tout Savoir

18 ici Ailleurs

Les éléments du prix de l’électricité

Faire le plein d’énergie sur le Stockhorn

12 efficacitéEnergétique Capteurs solaires et e-scooters Poster

14 1to1 Talk Entretien avec le chocolatier Daniel Bloch

energy forum élu meilleur ­ magazine germanophone de la branche énergétique en 2009

Sources Mixtes Groupe de produits provenant de forêts bien ­gérées et d’autres sources contrôlées www.fsc.org SQS-COC-100061 Cert no. SQS-COC-023903 © 1996 Forest Stewardship Council

Places de marché Les plus beaux marchés du pays 1to1 energy en pages centrales

myclimate.org / natureOffice.ch / CH-168-264909

IMPRESSUM   Editeur: Youtility AG, Moserstrasse 17, 3000 Berne 25, téléphone 031 335 70 00, info@youtility.ch, www.youtility.ch, Heinz Binggeli/Directeur, Andrea Weedon/Cheffe Marketing & Administration   Rédaction: Marie-Rose Aepli Kündig   Concept/Layout/Réalisation: Infel AG, Waisenhausplatz 22, case postale 407, 3000 Berne 7, Paul Widmer, Denise Liebchen, Brigitte Mathys, Alexander Jacobi, ­Steven Schneider. Concept photographique Diana Ulrich   Photos: Nathalie Flubacher, Stephan Bögli, Rolf Neeser, Brigitte ­Mathys, Patric Spahni, Sport Events Gstaad GmbH, zvg Fux, zvg Swiss-Image, zvg Le Menu, zvg www.solarcenter.ch, zvg Etter & Berno, zvg PGO, zvg Stockhornbahn AG, zvg www.freshbox.ch, iStock, Getty Images/ Michael Rosenfield, zvg FFFH/Dirk Weiss.   Illustrations: Claudio Köppel   Lithographie: Appalooza Productions GmbH, case postale 260, 3000 Berne 5   Impression: Stämpfli Publications SA, Wölflistrasse 1, 3006 Berne.

energyforum 2/10


4 pays1to1energy

Inferno Triathlon: Relevez le défi en équipe! 3,1 km à la nage, 97 km en vélo, 30 km en VTT et 17 km de course à pied: au total 4175 mètres de dénivelé de Thoune à Mürren! Voilà le défi que propose l’Inferno Team Trophy. Vous souhaitez participer avec 3 autres per-

sonnes bien entraînées? Tentez votre chance et gagner 1 place au départ de l’Inferno Team Trophy! Ce parcours ne vous suffit pas? Celles et ceux qui le souhaitent pourront prolonger la

course jusqu’au Schilthorn et faire ainsi 8 km avec 1 325 mètres de dénivelé en plus!

 www.inferno.ch

Ecologie et francophonie Christian Kellenberger, fondateur du Festival du Film Français d’Helvétie (FFFH), nous parle de cinéma et de courant vert.

N

ous voulons devenir le tremplin du cinéma francophone en Suisse allemande», déclare Christian Kellenberger. «Mettre en place un festival international à l’aide de moyens financiers régionaux demande du temps, mais nous sommes sur la bonne voie». Le nombre de visiteurs est passé de 2 500 en 2005 à 8 500 en 2009, avec 40% de Suisses-allemands. Les films sont généralement sous-titrés en allemand et les interviews avec les acteurs et réalisateurs sont traduits simultanément. «Ce que j’aime dans le cinéma francophone, c’est l’aspect réaliste et sincère des échanges. Ce serait dommage que, pour des raisons linguistiques, l’ensemble du public ne puisse pas en profiter». Rendez-vous donc au prochain FFFH, qui aura lieu du 15 au 19 septembre 2010 à Bienne. La totalité des besoins énergétiques du FFFH seront couverts avec du courant éolien 1to1 energy wind star, produit dans le Jura. Pour Kellenberger, c’est «une belle manière de faire passer un message en faveur de la planète». n

u A gagner

Christian Kellenberger, au service du Festival du Film Français d’Helvétie depuis 2005.

energyforum 2/10

Prix: 20x2 entrées pour la soirée du 18 septembre 2010 au cinéma Rex Pour participer:  www.1to1energy.ch/gagner Délai de participation: 16 juillet 2010


u A gagner Prix: Une place d’équipe pour l’Inferno Team Trophy Pour participer:  www.1to1energy.ch/gagner Délai de participation: 16 juillet 2010 Inferno Triathlon: un défi pour les amateurs de sport d’endurance.

De la patinoire à la plage Du 5 au 11 juillet 2010, Gstaad accueille le 1to1 energy Grand Slam. L’occasion pour Köbi Kölliker de changer de décor.

C

’est une figure du hockey sur glace: an- 1to1 energy Grand Slam à Gstaad cien joueur (en défense) puis entraî- Cette année encore, 1to1 energy est sponsorneur de l’équipe de Suisse des moins titre de l’unique grand slam de beach-volley de 20 ans et assistant de l’entraineur national de Suisse. La totalité des besoins énergétiques de la manifestation seront Ralph Krueger. Cet été, vous couverts avec de l’éco-courant pourrez le rencontrer à Gstaad 1to1 energy. sur le court central du tournoi A ne pas manquer au 1to1 enerde beach-volley 1to1 energy gy Lounge: Food & Drinks (voir Grand Slam. Depuis onze ans, il bon d’achat), interviews de est responsable de la mise en joueurs (vendredi et samedi), place et de l’organisation avant concerts de Tomazobi (samedi) et pendant les matchs. Pour lui et retransmissions de la Coupe c’est «un vrai bol d’air entre du monde de football (mercredi, deux saisons de hockey». jeudi et samedi). Ses qualités d’entraineur lui Köbi Kölliker servent aussi sur le sable. «Il faut organise les encourager les joueurs, faire matchs à Gstaad. confiance aux équipes et s’entraider», explique Köbi Kölliker. «Mon rôle en hockey sur glace est plus exigeant qu’en 10 20 ad beach-volley, mais dans les deux cas, c’est t lle sta fascinant». Une autre raison explique aussi jui à G e 1 1 nn ge sa présence à Gstaad et celle de tous les fans: au oun erso 5 L p du gy le spectacle extraordinaire de la finale entre ar ble ener on p a l les meilleurs du monde. n 1 lb Va

N O B

1to seu au Un

s te et ou n or te e c oma ) d t se n tio auce nai r g o s 1 p sig ( bolo r u s e po chü auc s Bs

1to1 energy Grand Slam à Gstaad: l’événement le plus show de l’été!


6 àla Une

Trésors du Valais De juillet à août, les abricots quittent les plantations valaisannes par tonnes. Mais c’est un long voyage qui les attend jusqu’au consommateur final.

energyforum 2/10


àla Une 7

L’abricotier est précoce: Heinrich Fux entoure cet arbre délicat de tous ses soins. Gel, pluie et maladies menacent l’abricot valaisan jusqu’à ce qu’il ait atteint sa maturité en juillet.

S

ucré, juteux et délicat. Ainsi peut-on décrire ce fruit délicieux jaune-orange que Gabriel Luizet, botaniste et abbé, introduisit en 1838 en Valais. Quoi d’étonnant à ce que cette variété porte son nom et règne depuis lors en maître parmi les abricots du canton le plus ensoleillé de Suisse? Si l’abricot se sent chez lui en Valais, c’est grâce au microclimat exceptionnel dont bénéficie la rive gauche du Rhône. C’est là que vit Heinrich Fux, producteur d’abricots. «En Valais, l’abricot ne pousse qu’ici. Une fois que le soleil a atteint nos coteaux et tiré les abricotiers de leur sommeil hivernal, les grands froids sont passés», explique-t-il. «Par contre, sur la rive droite, côté soleil, les arbres fleurissent un mois plus tôt, d’où un risque accru de gelées tardives.» Les caprices de la météo

Certaines années, la météo se détraque. Fux se souvient: «Il y a quatre ou cinq ans, le 16 avril, tous mes arbres ont gelé. Je ne l’oublierai jamais.» – sa pire expérience depuis qu’il cultive des abricotiers. Il y a douze ans, il a repris en fermage à une société anonyme des plantations que son père avait vendues autrefois. «Je n’ai pas eu le cœur de tout abandonner», avoue Fux, qui exploite aujourd’hui 7 000 arbres, ce qui fait de lui l’unique producteur d’abricots du Haut-Valais.

Pas d’abricots bio

C’est sur les 620 hectares de plantations du canton que commence la création de valeur ajoutée de l’abricot valaisan – avec cette intuition, mûrie au fi l des ans, que les paysans vouent à ce fruit ô combien délicat. Ce n’est pas sans raison que la culture de l’abricot est reconnue comme la discipline reine. Moisissures, bactéries, virus peuvent attaquer sa peau veloutée. D’où l’importance du traitement adapté: «Sans pulvérisations, pas d’abricot en Valais! Les maladies se déclarent avec la pluie et il faut donc traiter les arbres 8 à 10 heures avant les premières gouttes – selon un cycle de trois semaines, sans utiliser de produits toxiques», nous dit Fux. «Il n’existe donc pas d’abricot bio à proprement parler en Suisse.» Les amateurs d’abricots ne sont pas moins comblés par les fruits valaisans: le label Suisse Garantie est un gage de culture fidèle aux principes du développement durable, de contrôle rigoureux de la production et de qualité élevée. Plusieurs variétés précoces et tardives sont venues rejoindre le goûteux Luizet après plus de 150 ans de règne en solitaire: l’Orangered au bel orange cuivré, le Bergeron au velouté jaune safran, l’énorme Goldrich, le Tardif résistant au gel ou le Doucœur dont l’amande se déguste comme un bonbon. Les avantages résident

energyforum 2/10


«Il faut être bien préparé.»

De 75 à 80% des abricots produits sont commercialisés par le biais d’intermédiaires.

En juillet et août, Heinrich Fux et sa famille vendent les abricots bien mûrs sur leur stand.

dans la période de récolte et de vente prolongée et l’augmentation du nombre de clients potentiels. Sans compter que les variétés nouvelles, plus grosses, sont moins sensibles à la pluie, supportent mieux le transport et restent fraîches plus longtemps.

Gabriella Ceroni-Berno, Etter & Berno Früchte und Gemüse «Petit intermédiaire, nous avons de gros concurrents, ce qui fait que nous ne nous ennuyons jamais. Aspirer à faire mieux que les autres, ça mobilise une énergie positive.»

Jusqu’au panier de la ménagère

Heinrich Fux vend sa récolte lui-même sur deux stands dressés en bordure de la route qui mène d’Agarn à Turtmann. «Mes clients sont suisses alémaniques à 80%. Le dimanche, beaucoup viennent même exprès de Zurich», ajoute-t-il non sans fierté. Pourtant, avant même de proposer ses fruits à la vente, beaucoup de temps et d’énergie sont consacrés à la récolte et surtout au tri: il faut séparer trois catégories de qualité selon que les fruits sont destinés à être vendus frais ou transformés (confiture, eau de vie). «Durant les deux mois d’été, toute la famille est mobilisée et de nombreuses ménagères aident à la récolte et au tri. Je leur dis toujours: ne cueillez que les fruits que vous aimeriez manger.» Car une fois cueillis, leur état de maturité ne s’améliore plus guère. D’où l’intérêt d’attendre les abricots du pays qui, grâce aux courtes distances, peuvent mûrir plus longtemps et être vendus à point.

energyforum 2/10

Corinne Lehmann, agricultrice «Marché de fruits ou marché de l’électricité, il faut être bien préparé pour relever le défi de la libéralisation.»

Vente directe ou intermédiaires

Ce fruit étant sensible aux intempéries, seules 400 tonnes d’abricots de table suisses ont pu être vendues en 2001, année marquée par de fortes gelées printanières. En comparaison, 2009 a connu des conditions météorologiques optimales et ce sont 6 730 tonnes qui ont quitté le Valais. Un record attribuable aussi aux nouvelles variétés, de plus en plus nombreuses. De 20 à 25% sont écoulés en vente directe, comme c’est le cas pour Heinrich Fux. Il peut ainsi vendre ses fruits de première catégorie à 6 francs le kilo et conserver une bonne partie du prix payé par le consommateur. De 75 à 80% des abricots partent chez les intermédiaires. Les récoltants perçoivent un prix à la production qui se montait l’an dernier en moyenne à 2,55 francs toutes catégories et tailles confondues. Stockés dans d’immenses entrepôts, les abricots n’attendent pas longtemps avant de poursuivre leur voyage, dans la région ou au-delà. La plupart d’entre eux seront proposés aux étals des détaillants tels que Coop, Migros ou Manor. Certes, le prix des abricots aura alors augmenté du fait du stockage et du transport. Mais plus les détaillants en vendront, plus le prix du kilo sera avantageux pour le consommateur fi nal.


àlaUne 9

Le périple de l’électricité On peut acheter de l’électricité comme on achète une voiture, des actions ou des abricots. Petit voyage de la centrale à la prise électrique.

Retrouvez d’autres idées de recettes à l’abricot à la fin de ce numéro.

Santé!

Avant de mettre des «abricots du Valais» dans son panier, la vigilance s’impose. En effet, les rayons des grands distributeurs mais aussi des kiosques en bordure de route proposent des fruits français et espagnols. Fux: «Au bord des routes, dès le début juin, on vend des abricots prétendument valaisans qui viennent en réalité de l’étranger. Mais leur goût n’a rien à voir avec nos abricots, et surtout pas avec le Luizet». L’ancêtre des abricots du Valais est resté son préféré. Fux le déguste de préférence cueilli à même l’arbre, en tarte bien juteuse ou distillé en abricotine. «Än Göätä» et «Proscht», comme ont coutume de dire les Hauts-Valaisans. n

Production La Suisse occupe en Europe un rang enviable pour ce qui est du pourcentage d’énergies renouvelables dans la production d’électricité: 55% d’origine hydraulique, 40% d’origine nucléaire, les 5% restants se partageant entre installations d’incinération d’ordures ménagères, d’une part et l’éolien, le solaire et la biomasse d’autre part. Importations/exportations Grâce à ses nombreux lacs de retenue, la Suisse est à même d’exporter du courant aux heures de forte demande, le soir par exemple. En hiver, par contre, notre pays consomme depuis quelques années plus de courant qu’il n’est en mesure d’en produire, d’où l’obligation pour lui d’en importer. Intermédiaires/distributeurs Pour que le courant puisse parcourir le long chemin qui mène de la centrale à un raccordement privé, il faut un réseau de lignes stable dont la structure est comparable à celle d’un réseau routier: les lignes à très haute tension sont des autoroutes. C’est par elles que se font les échanges de courant avec l’étranger. Le réseau à haute tension équivaut à celui des routes cantonales et pourvoit en électricité les distributeurs d’énergie communaux et les grands sites industriels. La moyenne tension emprunte ce qui pourrait être les routes communales, alimentant des quartiers urbains ou des villages ainsi que des PME industrielles. Enfin, le courant est acheminé vers le domicile des consommateurs par le réseau à basse tension (rues de quartier).

Stockage Le courant n’étant pas stockable ni accumulable, il doit être produit au moment précis où il va être consommé. Les lacs de retenue ou les batteries (de voitures électriques, p. ex.) peuvent, dans une moindre mesure, être considérés comme des accumulateurs de courant. Prix Disséquer les coûts de l’énergie dans le détail n’est pas une mince affaire. Le schéma en pages centrales apporte un peu de clarté dans cette jungle tarifaire. La facture globale diffère d’un consommateur, d’un canton et d’une commune à l’autre, en fonction des éléments suivants: les prix de la fourniture d’énergie et de l’utilisation du réseau, les redevances communales ainsi que la rétribution de l’injection à prix coûtant. Consommation Selon les chiffres publiés par l’Office fédéral de l’énergie, 62 milliards de kWh ont été consommés pendant l’année hydrologique 2008-2009 (d’octobre à septembre, cette répartition prenant en considération l’accumulation précoce des eaux de fonte des glaces et de la neige dans les Alpes): la consommation annuelle a donc baissé de 2%, ou plus exactement de 1% compte tenu du réchauffement de la température. Par rapport à l’Allemagne (–5,8%) ou à l’Autriche (–5,2%), le recul est nettement moins important. Ces prochaines années, la demande dépendra surtout de la reprise de la conjoncture.

energyforum 2/10


1O tout Savoir

La composition du prix de l’électricité S’il y a plusieurs réseaux de téléphonie mobile, il n’y a qu’un seul réseau électrique, et ce malgré la libéralisation du marché de l’électricité. Quel que soit l’endroit d’où vient le courant, il passe toujours par la même ligne électrique avant d’arriver chez le consommateur. Les prix pour l’utilisation du réseau et la fourniture d’énergie ainsi que les redevances et prestations fournies aux collectivités publiques sont présentés séparément sur la facture d’électricité.

Redevances (env. 14%) Taxe d’encouragement légale: taxe destinée à encourager le développement des énergies renouvelables, conformément à la loi sur l’approvisionnement en électricité (rétribution à prix coûtant –RPC-). Redevances aux collectivités publiques: redevances pour l’utilisation de terrains publics (redevances de concessions, autorisations, droits d’utilisation, etc.) et impôts.

Energie (env. 40%) Prix correspondant à la production de l’électricité fournie.

energyforum 2/10


tout Savoir 11

«Unbundling» et prix de l’électricité

Composition du prix de l’électricité: exemple d’un ménage En 2009, le prix moyen de l’électricité s’élevait à 19,1 ct. par kilowattheure (kWh) et se décomposait ainsi: 7,6 ct. pour la fourniture d’énergie, 8,8 ct. pour l’utilisation du réseau et 2,7 ct. pour les taxes et redevances. Sources: swissgrid, Enerprice

Réseau (env. 46%) Utilisation du réseau: Prix correspondant à l’utilisation de l’infrastructure réseau nécessaire au transport de l’électricité de la centrale aux clients. Le prix d’utilisation du réseau se compose du prix de base fixe (appliqué notamment pour le relevé des compteurs) et du prix du travail, qui dépend de la consommation. Services-système: part du prix de l’électricité prélevée par swissgrid, la société nationale chargée d’assurer une exploitation fiable du réseau d’électricité en Suisse. Il s’agit principalement des coûts liés à l’énergie de réglage mise en réserve dans les centrales et nécessaire pour compenser les fluctuations sur le réseau dues à la défaillance d’une centrale ou à des erreurs de prévisions de consommation.

Depuis 2009, le marché de l’électricité suisse est libéralisé pour les clients dont la consommation dépasse 100 000 kWh par an. En 2014, il le sera aussi pour les ménages, si les politiques n’en décident pas autrement. Cette libéralisation fait suite à l’ouverture du marché de l’électricité en Europe. Pour des raisons macro-économiques, il n’y a qu’un seul réseau d’électricité, que se partagent différents fournisseurs. Le prix de l’électricité comprend de ce fait des frais pour l’utilisation du réseau et des frais liés à la fourniture d’énergie. Cette séparation est appelée «unbundling». Les différents fournisseurs d’énergie entrent alors en concurrence: le client peut opter pour celui de son choix, quel que soit son lieu de domicile. En ce qui concerne l’utilisation du réseau, la situation reste monopolistique. Le transport de l’électricité est assuré par le réseau de distribution existant. Surveillance des prix Le monopole du réseau risquant d’entraîner des augmentations injustifiées des prix de l’électricité, la Commission fédérale de l’électricité (ElCom) a été mise en place pour assurer une fonction régulatrice. L’ElCom a le pouvoir de décider d’une réduction des prix. Prix en comparaison européenne Selon une étude d’Eurostat, l’Office statistique des Communautés européennes, le prix moyen de l’électricité pour les ménages dans l’UE s’élevait à 24,7 ct. de CHF/kWh en 2009. En Suisse à la même période, il s’élevait à seulement 19,1 ct. de CHF/kWh (étude de l’agence énergétique indépendante enerprice).

energyforum 2/10


12 efficacitéEnergétique

Une offre de conseil polyvalente Avec 1to1 energy e-help, locataires et propriétaires bénéficient d’analyses détaillées et de conseils ciblés sans engagement. Module «Conseil de base» Un outil en ligne vous permet d’analyser gratuitement la consommation d’énergie de votre bâtiment ou appartement. Module «Enveloppe du bâtiment» L’évaluation de l’enveloppe du bâtiment, souvent source de déperdition de chaleur, permet d’établir le Certificat énergétique cantonal des bâtiments (CECB) et des recommandations de rénovation avec indication du coût approximatif et du potentiel d’économies. Module «Etude de faisabilité» Les pompes à chaleur modernes puisent jusqu’à 75% de la chaleur dans l’environnement. Avec e-help, découvrez quelles économies vous pouvez réaliser. Module «Concept énergétique» Evaluation de différents systèmes de chauffage, prise en compte de critères écologiques et informations sur les dispositions légales en vigueur. Comment ça marche: Commandez un module sur le site www.1to1energy.ch/e-help Vous y trouverez également l’energybox qui vous permet d’évaluer votre maison en termes d’efficacité énergétique.

Le conseil de base est gratuit. energyforum 2/10

Mettez-vous au vert avec le scooter électrique «eWave».

Le scooter de demain Les centres-villes engorgés, des places de parc insuffisantes, le prix élevé de l’essence et les débats sur le climat stimulent le marché des deux-roues électriques. Après le vélo électrique, c’est l’e-scooter qui conquiert les villes suisses.

P

our beaucoup, le vélo électrique est un moyen de transport économique, rapide et confortable. L’alternative 100% motorisée est le scooter électrique, comme l’«eWave» «Intelligent Dual Electric Power System» de PGO, qui allie batteries au plomb et au lithium-ion. Les roues avant et arrière sont équipées d’un moteur électrique. Vous souhaitez rouler sans bruit tout en préservant l’environnement? Alors, profitez de notre offre «1to1 energy»! n

u Offre spéciale Réduction pour les clients 1to1 energy Le scooter électrique «eWave» de PGO est proposé à 4 490 CHF (au lieu de 4 990 CHF), 140 kWh d’éco-courant «1to1 energy wind star» inclus. De plus, vous bénéficiez d’une offre spéciale sur les vêtements de sécurité.  www.1to1energy.ch/ewave


efficacitéEnergétique 13

Offre Eau chaude solaire 1 000 CHF pour 1 000 installations solaires: la nouvelle offre 1to1 energy en collaboration avec des fabricants et des installateurs de la branche.

L

es installations solaires thermiques intégrées aux toitures utilisent la chaleur du soleil pour chauffer l’eau ou comme chauffage d’appoint. Les avantages en un coup d’œil:

Technologie respectueuse de l’environnement. n Indépendance vis-à-vis des énergies fossiles. n L e solaire est une source d’énergie fiable: combiné à d’autres agents énergétiques, il offre chaleur et eau chaude en continu.

n

Une contribution aux frais de 1 000 CHF est proposée aux clients 1to1 energy par installation solaire thermique. 1 000 kWh d’écocourant 1to1 energy water star pour la première année d’exploitation sont compris dans l’offre. Comment procéder: Etape 1: Commandez avec le coupon ou sur

Internet votre chèque promotionnel pour une installation solaire.  www.1to1energy.ch/solaire Etape 2: Demandez une offre à l’installateur spécialisé de votre choix avec les produits d’un fabricant participant à l’offre promotionnelle. Etape 3: Remplissez le chèque promotionnel après le montage de l’installation. Etape 4: Envoyez le chèque promotionnel signé et une copie de la facture au fabricant. Etape 5: Le fabricant effectuera un virement de 1 000 CHF sur votre compte. Plus d’informations sur   www.1to1energy.ch/solaire

Installez des panneaux solaires sur votre toit avec 1to1 energy.

Offre 1to1 energy: 1 000 CHF pour 1 000 installations solaires

w

Oui

, j’opte pour une production d’eau chaude solaire et je commande le chèque promotionnel.

Prénom:

Nom:

Rue/N°:

NPA/Lieu:

Site de l’installation, s’il est différent de l’adresse indiquée ci-dessus:

Téléphone:

E-mail:

Date, signature: Durée: L’offre dure du 1er juin 2010 au 31 décembre 2012 (date de mise en service) ou jusqu’à ce que les 1 000 installations solaires thermiques soient vendues. Conditions: l’offre ne concerne que les installations solaires complètes sur des bâtiments neufs ou rénovés. Les collecteurs autorisés ont une surface d’absorption d’au moins 3 m2 conformes à la norme européenne EN 12975 ou présentant un numéro SPF; les installations photovoltaïques sont exclues. L’offre concerne les clients habitant dans la zone d’approvisionnement 1to1 energy. Talon à envoyer à: 1to1 energy, Offre Eau chaude solaire, case postale 709, 3000 Berne 25


14 1to1 Talk

«Une valeur sûre.» A Courtelary, un petit village du Jura bernois, Camille Bloch SA produit depuis 3 générations du chocolat de haute qualité. Son CEO, Daniel Bloch, nous livre la recette du succès.

energyforum 2/10


1to1Talk 15

Comment se porte le marché du chocolat?

Helmut Schmidt. Etes-vous d’accord?

Daniel Bloch: Le point positif est que nous avons vendu plus de chocolats au printemps, qui a été plutôt frais. Le point négatif: l’euro est bas et pèse sur les activités d’exportation.

Si c’est lui qui le dit, comment affirmer le contraire? (rires) L’Histoire montre que c’est grâce à l’ouverture du marché que le chocolat suisse est devenu célèbre. Nos meilleurs ambassadeurs étaient les touristes anglais qui ont dopé les exportations avant la 1re Guerre mondiale. La libéralisation est importante pour l’industrie car elle offre des perspectives de croissance.

Le marché a-t-il changé depuis que votre grand-père a fondé la société Camille Bloch?

Beaucoup de choses ont changé: avant, les chocolatiers faisaient tout, du lapin de Pâques aux tablettes de chocolat en passant par le praliné. Aujourd’hui, il faut se spécialiser dans les domaines où l’on est le meilleur. Chez nous, ce sont les chocolats fourrés: les Ragusa, les Torino et la gamme Liqueurs. Nous ne produisons plus de lapins de Pâques. Pendant la 2e Guerre mondiale, suite au rationnement, votre grand-père a remplacé le cacao par des noisettes, inventant ainsi les Ragusa. Est-on plus créatif quand on y est forcé?

Quand j’ai commencé, le marché suisse du chocolat était déjà saturé. Les parts de marché de nos concurrents étrangers ne cessaient d’augmenter. Nous nous sommes donc concentrés sur nos compétence-clés: grâces à des nouveautés dans la gamme Ragusa et à une nouvelle ligne «Mousse», nous enregistrons une croissance de 50% ces 5 dernières années. Cela vous rend-il confiant?

Il est important de connaître ses points forts et de s’y fier. Mais on a également tous nos points faibles. Quels sont les vôtres?

Ragusa et Torino sont des marques cultes en Suisse, mais ce n’est pas encore le cas à l’étranger. «Un marché, c’est comme un parachute: ça ne fonctionne que si c’est ouvert.» dixit

Zoom Daniel Bloch (46) est président du CA et CEO de la société Chocolats Camille Bloch SA, fondée en 1929 par son grand-père Camille. Juriste de formation, il a pris la succession de son père Rolf en 1997.

Le marché se libéralise et doit s’habituer à la nouvelle situation de concurrence. Avez-vous des conseils?

Pour ce qui est de la stratégie: dans un contexte de concurrence, il faut faire attention à ne pas se disperser. On ne peut pas être le meilleur partout, surtout si les autres sont spécialisés dans un domaine. Il faut se concentrer sur ses compétences-clés car sans avantage concurrentiel, pas de succès sur le long terme. De plus, les règles du jeu changent sur un marché libéralisé. On peut seulement gagner si on accepte de jouer le jeu. En tant que grand client, vous pouvez changer de distributeur d’énergie depuis 2009. L’avez-vous fait?

Non. Nous avons réalisé des expériences positives avec La Goule, notre fournisseur local à Courtelary, et établi de solides rapports de confiance. Nous n’avons pas reçu d’offre plus intéressante – La Goule est visiblement compétitive! Un chocolat de bonne qualité a aussi un bon prix. Qu’en est-il du courant pour vous?

De nombreux critères entrent en compte pour l’achat: la proximité, la confiance vis-àvis du partenaire, la garantie des emplois, etc. C’est pourquoi nous privilégions les fournisseurs suisses – mais toutefois pas à tout prix! Votre entreprise familiale est symbole de fair-play et de crédibilité. Ces valeurs jouent-elles un rôle sur le marché?

Oui, de plus en plus. A l’heure de la mondialisation, le chocolat doit constituer une valeur sûre pour le consommateur, un peu comme un vieil ami. n

Les étapes de l’ouverture du marché Par rapport au reste de l’Europe, la Suisse est à la traîne en ce qui concerne l’ouverture du marché de l’électricité. Chronologie: 1999: Dans l’UE, le marché est libéralisé progressivement. 2002: Le peuple suisse rejette la loi sur le marché de l’électricité, la première tentative de libéralisation du marché de l’électricité en Suisse. 24 des 30 états membres de l’Organisation de coopération et de développement économique (OCDE) ont libéralisé l’accès au marché pour leurs réseaux électriques. 2003: Les gestionnaires de réseau peuvent être obligés à acheminer l’électricité d’autres fournisseurs. 2006: Swissgrid prend en charge la gestion opérationnelle et l’exploitation du réseau de transport. 2007: Le Parlement suisse approuve la loi sur l’approvisionnement en électricité (LApEl). Aucun référendum n’est demandé. 2009: Ouverture partielle du marché pour les clients dont la consommation dépasse 100  0 00 kWh/an. 2013: La propriété des réseaux de transport doit être transférée à Swissgrid. 2014: L’ouverture totale du marché devrait entrer en vigueur par décision du Conseil fédéral – sauf si un référendum facultatif est demandé.  w w w.bfe.admin.ch/themen/ 00612 (information de l’Office fédéral de l’énergie sur la LApEl)

 www.1to1energy.ch/magazine (version intégrale de l’interview)

energyforum 2/10


Vive l’abricot! A l’apéritif ou au dessert, l’abricot embellira vos menus pendant les mois d’été. Abricot-apéro

Flan valaisan aux abricots

Pour 4 personnes Papier sulfurisé pour la plaque 12 abricots mûrs 12 mini mozarellas égouttées Poivre noir grossièrement moulu 12 tranches de bacon

Pour 4 personnes Beurre pour le moule 750 g d’abricots mûrs coupés en deux et dénoyautés 2 CS de sucre

 uvrir les abricots juste pour en retirer le O noyau mais les laisser entiers. Poivrer les mini-mozarellas et les glisser dans les abricots. Entourer chaque abricot d’une tranche de bacon. n Répartir les abricots sur la plaque recouverte de papier sulfurisé et la glisser dans le four à 220° C pendant 15–20 minutes, ou les faire griller à feu doux dans une poêle pendant 10 minutes. n S ervir les abricots encore tièdes sur des piques en bois.

Flan : 3 3 dl 1 prise 60 g   Un ½

œufs de crème de sel de sucre sachet de sucre vanillé Du sucre glace pour le saupoudrage

Recette: Le Menu

n

 épartir les moitiés d’abricots en deux couR ches, faces bombées vers le haut, dans un plat à gratin ovale (d’env. 24 cm de long) préalablement beurré. Saupoudrer chaque couche avec une cuillérée de sucre. n Pour le flan, bien mélanger les ingrédients avec un fouet avant de verser le tout sur les abricots. n Mettre un torchon de cuisine dans un moule à gratin plus grand et y poser le moule contenant les abricots. Verser de l’eau bouillante jusqu’à mi-hauteur et glisser le tout dans la partie inférieure du four. Laisser cuire (bain-marie) à 180° pendant 25–35 minutes. Le flan doit être ferme, mais pas sec. n S aupoudrer le flan de sucre glace, servir tiède ou froid. n

energyforum 2/10


jeuxConcours 17

Jouer et gagner Montagne du Valais*

Ville de St-Gall

Prénom féminin

Mouture du blé

Recouvrir d’une étoffe

Canton

* mot à trouver dans un article

Réclamer

Société nationale du réseau CH*

8 Salut ibérique Presque un emblème

Lancement

9

Lieu public de vente*

En chemin

Des vitamines par la poste

Félin

6 ante meridiem

Issu du vent

Loyal

Constructeur italien

Canton CH

3 Instance pour le marché de l’électricité CH*

Fragments de kimberlite

Culotté

5

Pièces roumaines Demi-pied

Du soleil

Connue de tous

Daniel Hechter D’un bleu foncé

A base de lait Efficace

Qui produit des biens*

Recevez chaque semaine des fruits frais à la maison ou au bureau: 5 kilos de bananes, de poires et de pommes (Golden Delicious CH et Braeburn CH) livrés par le fournisseur de fruits Freshbox pendant six mois (1er prix d’une valeur d’environ 1 000 CHF) ou trois mois (2e prix d’une valeur d’environ 500 CHF). 3e – 10e prix: un chèque Reka d’une valeur de 100 CHF.

Inventaire

1

Plaque batave

Mellitus en latin

Moins bien que bien

4

Tranche de tomate

Bouchées de praliné

Tête d’impala Saison des vacances

Début d’équinoxe

Cœur de mutant

u Pour participer

Collaboration

nota bene

Objectifs Paresseux

7

2 Ville bilingue CH

Bruce

10

Solution: 1

2

3

4

5

6

7

8

9

10

Envoyer la solution sur carte postale (avec vos nom et adresse) à l’adresse suivante: «energy forum», mots fléchés, case postale, 3000 Berne 25. Par Internet:  www.1to1energy.ch/ gagner Par SMS: envoyer ENERGY et la solution au 266 (20 ct./SMS). Délai de participation: 26 juillet 2010 Solution: à découvrir dès le 28 juillet 2010 sur  www.1to1energy.ch/ gagner

Solution «energy forum» 2/10: Energie en ruban

energyforum 2/10


Offre spéciale lecteurs: un petit-déjeuner à 2 190 m d’al

Café, croissant et panoram Du 22 juin 2010 au 6 mars 2011, nous proposons aux lecteurs d’energy forum un petit-déjeuner sur le Stockhorn à un tarif préférentiel. Une belle matinée en perspective!

C

ulminant à 2 190 m, le Stockhorn est le sommet le plus haut de la chaîne éponyme de l’Oberland bernois. Avec le téléphérique au départ d’Erlenbach, on l’atteint en tout confort en seulement 20 minutes. Le trajet en vaut la peine: la vue panoramique sur 200 sommets est saisissante! Le site du Stockhorn offre aux visiteurs de tout âge des possibilités variées pour se ressourcer. 70 km de sentiers bien entretenus ainsi qu’un chemin de crête, qui longe la chaîne du Stockhorn jusqu’au Gurnigel, attendent les amoureux de la nature pour une simple promenade ou une randonnée de haute montagne. D’autres activités, comme

Le téléphérique du Stockhorn transporte les visiteurs jusqu’au sommet en quelques minutes. Panorama garanti!

energyforum 2/10

la pêche, l’escalade ou le bungee jumping, sont également possibles. Les visiteurs plus contemplatifs y trouveront aussi leur compte. Au sommet, juste à côté du restaurant panoramique, une galerie accessible en fauteuil roulant et creusée à même la roche débouche sur deux grandes ouvertures rocheuses, les «yeux du Stockhorn». Un panorama inoubliable sur le lac de

Thoune, les vallées de l’Aar, de la Gürbe et de l’Emme et le Plateau vous y attend. Quelle que soit la journée que vous avez prévue, un petit-déjeuner en altitude vous donnera l’énergie nécessaire pour la commencer avec entrain. Du 22 juin 2010 au 6 mars 2011, les lecteurs d’energy forum bénéficient d’une offre spéciale: deux billets combinés «Trajet aller-retour en téléphérique à partir d’Erlenbach et petit-déjeuner au Stockhorn» pour 66 CHF au lieu de 116 CHF (tarif normal). Jusqu’à 16 ans et avec une carte Junior, les enfants ne paient que 12 CHF.


titude

ama Ne ratez pas cette offre exceptionnelle! Complétez le bon ci-contre et présentez-le à la station inférieure du téléphérique du Stockhorn à Erlenbach (offre non cumulable). n Petit-déjeuner «spécial Stockhorn»: du lundi au samedi jusqu’à 11h, réservation souhaitée au 033 681 21 81 ou sous info@stockhorn.ch

Une terrasse panoramique idéale pour se détendre et apprécier un délicieux petitdéjeuner.

Offre spéciale lecteurs 2010: Petit-déjeuner «spécial Stockhorn»

Bon w Je commande 2 billets pour le petit-déjeuner spécial Stockhorn avec aller-retour en téléphérique pour 66 CHF au lieu de 116 CHF. Avec la carte Junior, les enfants jusqu’à 16 ans paient 12 CHF. Prénom:

Nom:

NPA/Lieu: Pour participer: Complétez le bon et présentez-le à la station inférieure du téléphérique Stockhorn à Erlenbach / Simmental. Offre valable du 22 juin 2010 au 6 mars 2011, du lundi au samedi jusqu’à 11h. Max. 2 adultes et 2 enfants par bon.


Vous êtes chez vous. p. ex. Moutier

1to1 en erg y est la m a r q u e d ’électricité p r o p osée p a r 14O d istrib uteu rs d ’én er g ie d e 15 ca nto n s et d u Liec hten stein ’ do nt votre fo u r n isseu r d ’én er g ie. EW Aadorf . Energie- und Wasserversorgung Aarberg . Elektrizitätsversorgung Aarwangen . Licht- und Wasserwerk Adelboden AG . Energieversorgung Aegerten . Technische Werke Affeltrangen . Arbon Energie AG . Einwohner­­gemeinde Arch . Elektra Arni . SEFA Société Electrique des Forces de l’Aubonne . Elektrizitätsversorgung Bargen . Elektroanlagen Bellmund . Energie Belp . BKW FMB Energie AG, Bern . Elektrizitätswerk Berlingen . Einwohner­gemeinde Biezwil . Einwohnergemeinde Biglen . Gemeindeverwaltung Blumenstein . Gemeindebetriebe Brienz . Gemischte Gemeinde Brienzwiler . Elektrizitätsversorgung Brügg . Einwohner­gemeinde Brügglen . Gemeinde­b etriebe Büetigen . Energieversorgung Büren AG . Localnet AG, Burgdorf . Commune de Courchapoix . Société Electrique du Val-de-Travers SA, Couvet . Services industriels de Delémont . Elektrizitäts- und Wasserversorgung Derendingen . Service électrique de Develier . Elektrizitätsgenossenschaft Diemtigen . Einwohnergemeinde Diessbach . Elektrizitätsversorgung Stettler Fritz AG, Eggiwil . Elektrizitätsgenossenschaft Emmenmatt . Elektrizitäts­versorgung Eriswil . Elektrizitätswerk ErnenMühlebach AG . Technische Werke Eschlikon . Genossenschaft Elektra Äusseres Wasseramt, Etziken . Elektra Fulenbach . GEBNET AG . SWG, Grenchen . Elektrizitätswerk Grindelwald AG . Elektrizitäts­ versorgung Grosshöchstetten . Elektrizitätsgenossenschaft Gsteig . HEnergie Härkingen . EWK Herzogenbuchsee AG . Industrielle Betriebe Huttwil AG . Energie- und Wasserversorgung Ins . Jungfraubahn AG, Interlaken . EW Jaun Energie AG . Elektra Fraubrunnen, Jegenstorf . Einwohnergemeinde Kallnach . Werkbetriebe Kefikon . EnerCom Kirchberg AG . Elektra Koppigen-Willadingen . Gemeinde Kyburg-Buchegg . Administration communale de La Neuveville . Services industriels de Lamboing . onyx Energie Mittelland AG, Langenthal . Industrielle Betriebe Langenthal . Elektrizitäts­ genossenschaft Moosegg, Lauperswil . EWL Elektrizitätswerk Lauterbrunnen . Einwohnergemeinde Lengnau . Genossenschaft Elektra Aeschlen-Linden-Heimen­s chwand, Linden . Einwohnergemeinde Lohn-Ammannsegg . Gemeindebetriebe Lotzwil . Einwohnergemeinde Lüsslingen . Einwohnergemeinde Lüterkofen-Ichertswil . Energie Seeland AG ESAG, Lyss . Einwohner­gemeinde Madiswil . Genossenschaft Elektra Thal, Matzendorf . Alpen Energie, Meiringen . EWR Energie AG, Meiringen . Einwohnergemeinde Melchnau . Service de l’électricité Moutier . Genossenschaft Elektra MümliswilRamiswil . Einwohnergemeinde Münchenbuchsee . Genossenschaft EW Münchwilen . InfraWerkeMünsingen . Elektrizitätsver­s orgung Murgenthal . EW Näfels . Genossenschaft Elektra Nennigkofen . Stadt Nidau . Elektrizitätsversorgung Niederbipp . Services techniques de Nods . Elektrizitätsversorgung Oberbuchsiten . Energie- und Wasserver­s orgung Oberburg . Einwohnergemeinde Oberdiessbach . Elektrizitätsanlage Oberhofen . Einwohnergemeinde Oberwil b. Büren . Elektrizitätsgenossenschaft Oberwil im Simmental . Elektra Oekingen Halten . Einwohnergemeinde Pieterlen . Elektrizitätsund Wasserversorgung Port . EW Quarten . Elektra Rapperswil . Licht- und Kraftgenossenschaft Richigen . Elektra Seeberg-Grasswil-Riedtwil . Elektrizitäts­versorgung Riggisberg . Gemeindebetriebe Roggwil . Genossenschaft Elektra Rohrbachgraben . Elektrizitätsversorgung Rorschacherberg . Einwohnergemeinde Rüti b. Büren . Gemeindebetriebe Safnern . Municipalité de Saint-Imier . Société des forces électriques de la Goule SA, Saint-Imier . Liechten­s teinische Kraftwerke, Schaan (FL) . Elektrizitätsgenossenschaft Schangnau . Einwohner­gemeinde Schnottwil . Elektrizitätsgenossenschaft Schüpbach . Elektra Schwanden im Emmental . Elektrizitäts­genossenschaft Schwenden im Diemtigtal . Einwohnergemeinde Seedorf . Elektra Seewil . Elektrizitäts- und Wasserwerk Sevelen . EW Wirth AG, Siebnen . EW Sirnach AG . energie - wasser - entsorgung Siselen . AEK Energie AG, Solothurn . Regio Energie Solothurn . Commune de Soulce . Elektrizitätsversorgung EV Ried, St. Stephan . NetZulg AG, Steffisburg . EDSH Energie Dienste Steg-Hohtenn AG . Energie AG Sumiswald . ReLL AG, Susten . Elektra Buchen-Teuffenthal . Gemeinde Törbel . Service de l’électricité Tramelan . Elektrizitätsversorgung Ursenbach . EW Riedbach, Visperterminen . Wasser- und Elektrizitätswerk Walenstadt . Technische Betriebe Wängi . Gemeinde Wichtrach . Gemeindebetriebe Wilderswil . EVTL Energie­versorgung Talschaft Lötschen AG, Wiler . Werkbetriebe Wynau . Elektrizitätsgenossenschaft Zwischenflüh und Umgebung

www.1to1energy.ch


energy forum