__MAIN_TEXT__

Page 1

ENCAN D’ŒUVRES D’ART 2015

Présenté par


Merci à nos fiers partenaires

ENCAN D’ŒUVRES D’ART 2015 1

AU PROFIT DU

LA MISSION DE L’ORGANISME Le Groupe régional d’intervention sociale de Québec est un organisme communautaire à but non lucratif d’éducation et de sensibilisation qui a pour mission de promouvoir une vision positive de l’homosexualité et de la bisexualité en vue de favoriser une intégration harmonieuse des personnes gaies, lesbiennes et bisexuelles dans la société.

Remerciement spécial à Denis et Simon Jobin

Note Les artistes et collaborateurs nommés dans ce catalogue ont contribué bénévolement ou ont remis gracieusement leurs œuvres.


2

3

Me MARC BELLEMARE

Président d’honneur

Le président d’honneur de l’encan, Me Marc Bellemare, est avocat depuis 36 ans et est avantageusement connu pour la défense des victimes d’accidents et d’agressions. Il a été ministre de la justice et Procureur général du Quebec en 2003-2004. Son engagement social est également remarqué dans plusieurs domaines, notamment le logement social, la musique, la danse classique et les arts visuels. Il a organisé et présidé de nombreux événements caritatifs. Il a fondé, en 2004, le Club des collectionneurs en Arts visuels de Québec.

PATRICE COQUEREAU

Porte-parole

Le porte-parole de l’événement, Patrice Coquereau, est comédien et metteur en scène. Outre ses rôles dans les populaires téléséries Rumeurs et Le Coeur a ses raisons, il a entre autres joué dans Les Bougon, Un gars, une fille et 3600 secondes d’extase. Passionné d’improvisation, il a joué durant trois saisons dans la L.N.I., où il a remporté le trophée Robert Gravel, en 2000. Il a aussi joué dans plusieurs productions cinématographiques, telles que Cheech, De Père en flic, l’Enfant prodige, Le Sens de l’humour et Laurence anyways.


MOT DU PRÉSIDENT

JOCELYNE ALLOUCHERIE

Je vous remercie à l’avance de votre support indéfectible,

Photographe de réputation internationale, les œuvres de Jocelyne Alloucherie imposent à la personne qui les regarde un travail de décodage. Les «paysages psychiques» qu’elle présente s’opposent aux cadres architecturaux qui font partie intégrante des œuvres. La photographie noir et blanc échafaude des contrastes saisissants; jeux d’ombres et de lumière si extrêmes qu’ils désincarnent l’objet. Le cadre presque disproportionné, lisse ou texturé, force une lecture surprenante et charnelle. Son œuvre a été exposée au Japon, en Europe, au Canada. Prix du Gouverneur général, prix Jean-Paul Riopelle, prix Paul-Émile Borduas, prix Martin Lynch Stanton… les distinctions sont nombreuses et importantes.

Participer à cet encan, c’est contribuer à créer un environnement plus inclusif et sécuritaire pour les jeunes. En effet, les fonds recueillis viendront assurer la continuité des activités de démystification de l’homosexualité et de la bisexualité offertes gratuitement en milieu scolaire, à soutenir le fonctionnement du milieu de vie L’Accès qui s’adresse aux jeunes gais, lesbiennes, bisexuels-elles ou en questionnement, ainsi que celui du Jumelage Jeunesse, programme de soutien individuel. Les services que propose l’organisme s’adressent aussi aux parents, aux professionnels de l’éducation, de la santé et des services sociaux et à la population en général.

Carol Côté Président Conseil d’administration du GRIS-Québec

Paysages généraux

3/3 Argentique, verre, geso, 10 X 16 po

01 4

5

CRIEURS DE L’ENCAN

COMITÉ ORGANISATEUR

LOUIS BERTRAND

Michel Dorais est un sociologue québécois, spécialiste du genre et des sexualités. Après des études en sciences sociales à l’Université de Montréal, à l’Université Laval et à l’Université Lumière à Lyon, il enseigne à l’École de service social de l’Université Laval, où il est professeur titulaire. Il a publié plusieurs ouvrages sur la sexualité et l’intimité, notamment sur la prostitution, la diversité sexuelle, l’homophobie et le suicide chez les jeunes hommes. Il dirige chez VLB éditeur la collection Sexualités et Sociétés.

Hugo Desrosiers, administrateur – Conseil d’administration du GRIS-Québec Olivier Pouliot, vice-président – Conseil d’administration du GRIS-Québec Claude Tremblay, administrateur – Conseil d’administration du GRIS-Québec

Louis Bertrand est né à Gatineau. Il dessine depuis sa tendre enfance. La passion pour l’espace et les couleurs occupent le cœur de l’ artiste. Peintre autodidacte, il s’exprime maintenant depuis quelques années à L’ Atelier du Geste à Montréal. Travaillant toujours dans le domaine du voyage, ses tableaux traduisent ses états, inspirés par ses nombreux déplacements. Voir le monde à travers un hublot, le survoler, lui donne des nouvelles perspectives sans cesse renouvelées, qu’il transpose sur ses toiles.

Steve Foster a dirigé le Conseil québécois LGBT de 2005 à 2014. Il se voit décerner en 2013 le Prix Droits et Libertés de la CDPDJ. Les membres du jury ont tenu à souligner son leadership, sa crédibilité et son dévouement remarquables, mais aussi à reconnaitre cet homme d’action, de cœur et de passion qui a consacré depuis de nombreuses années toutes ses énergies à la défense des droits des communautés LGBT et ses actions ayant contribué à l’évolution de la société québécoise.

Robert Boisvert : Conception graphique du catalogue des œuvres d’art Jérémie LeBlond-Fontaine : Photographe de l’événement

ÉQUIPE À LA PERMANENCE Jeanne Lagabrielle : Communications Marie-Christine Rochefort : Services d’information Noémie Rocque : Services d’intervention André Tardif : Direction générale

Effusion (2014)

Acrylique sur toile, 47 X 58 po

02


GÉRARD BOULANGER

ALAIN CAYER

Gérard Boulanger est né à Québec en 1953. Ses œuvres sont le reflet de paysages qui l’animent où le milieu bâti se confond avec la nature et le quotidien. On le retrouve régulièrement dans les coins pittoresques du Québec transportant sur la toile les paysages selon sa sensibilité à la nature et son interprétation personnelle. Il a participé à un très grand nombre d’expositions au Canada et à l’étranger, y compris à New York et Moscou, et a reçu plusieurs distinctions artistiques. Ses tableaux sont disponibles en galerie au Québec, dans l’Ouest canadien et en France.

Chaotique, réfractaire et déjantée, l’œuvre d’Alain Cayer surprend. Il sait faire vibrer en nous l’essentiel du sujet en suggérant, sans imposer, des visions qui nous sont propres. Alain Cayer sonde chaque jour les limites de son imagination, creusant son subconscient et mettant en perspective sa réalité. Il surprend, déstabilise et suscite l’émotion à chaque création. Des sujets concrets traités au filtre imaginaire d’Alain Cayer s’imprègnent de teintes uniques métissant l’abstrait, le cubisme, le modernisme et l’impressionnisme dans un ballet chaotique, rendant ses toiles d’un pragmatisme éclaté. Crazy night city (2014)

Sous-bois (1996)

Acrylique sur toile, 40 X 30 po

Huile, 30 X 24 po Don de Michel Dorais 03

05

6

7

04

FLORENCE CASSISI

L’homme bleu (1998).

Photographie argentique 35mm numérisée, impression papier Museo, montage Omega Bond, 22 X 17 po

Née aux Portes de Paris en 1977, Florence reçoit adolescente son premier appareil photo. Parisienne d’origine italienne elle acquiert une formation classique à Paris, auprès de Georges Fèvres (maitre tireur de Robert Doisneau et Henri Cartier Bresson), elle étudie l’histoire de l’art à l’école du Louvre et l’architecture pour finalement choisir de se consacrer pleinement à l’art photographique. Globe-trotter invétérée, chaque voyage constitue l’occasion de s’imprégner de multiples influences qui lui forge un regard singulier. Installée à Québec depuis plusieurs années, elle s’enrichit de ses multiples appartenances culturelles pour développer sa créativité.

FRANÇOIS CHEVALIER

Méchant Loup (2010)

Numéro de l’œuvre : A44 Encre sur papier, 12 X 9 po

Numéro de l’œuvre : A52 Encre sur papier, 12 X 9 po

Numéro de l’œuvre : E115 Encre sur papier, 12 X 9 po

Numéro de l’œuvre : E124 Encre sur papier, 12 X 9 po

François Chevalier est né en 1964 à Québec. Détenteur d’un baccalauréat en arts plastiques de l’Université Laval, il tient de nombreuses expositions individuelles et participe à plus de vingt expositions collectives au Canada et en Europe, dont Le Salon de la jeune peinture au Grand-Palais à Paris, la Manif d’art internationale de Québec à Québec et la Biennale de Liverpool. En 2001, il a reçu le Prix Reconnaissance de Videre pour Prolisectation. En 2001 et 1999, le Prix d’excellence des arts et de la culture du CCRQCA.

06


L’Espoir (2011)

Huile sur toile, 24 X 16 po

GABRIEL CONTANT

PNINA GAGNON

Étudiant à l’École des Beaux-Arts de Montréal, au début des années 50, il suivra ensuite pendant trois ans des formations données par Stanley Cosgrove. Gabriel Contant reviendra au paysage après avoir flirté avec l’abstraction lyrique. Sa carrière de décorateur à la CBC/Radio-Canada et son travail au théâtre comme au cinéma ne l’empêcheront pas de peindre avec détermination. Il est cité dans plusieurs livres sur l’art pictural québécois et on retrouve ses œuvres dans les collections du Musée d’art contemporain de Montréal et, dans la Capitale nationale, au Musée national des beaux-arts du Québec.

Originaire de la vile d’Haïfa en Israël, Mme Gagnon a étudié à l’École des Beaux-Arts de Montréal. S’inspirant de thèmes précis pour favoriser la création, ses œuvres ont tour à tour été inspirées par des cailloux déposés sur des pierres tombales, par l’écologie et, plus récemment, par le fonctionnement du cerveau et les connexions synaptiques. Les œuvres de Pnina Gagnon ont été exposées partout dans le monde, notamment en solo à la Galerie Jackson-Kalef de Calgary, au Musée d’art Eian Harod d’Israël ainsi qu’au Musée d’art contemporain de Montréal. Liquid crystals

Encre sur papier, 23 X 18 po Don de M. Vincent Auger 07

09

8

9

08

10

JÉRÔME FORTIN

Ring (2009)

Sérigraphie sur disque vinyle, 41/100 12 x 12 po Don de M. Vincent Auger

Originaire de Joliette, M. Fortin est un artiste de réputation internationale. Il a présenté des expositions solo à Prague, Pretoria, Tokyo, Paris, Toronto et Montréal. Il a de plus participé à de nombreuses expositions collectives à Istanbul, Berlin, Bologne, Bruxelles, Paris, Barcelone, Beijing et New York. Ses œuvres figurent dans plusieurs collections dont celles du Musée d’art contemporain de Montréal, Musée national des beaux-arts du Québec, Musée de Joliette, Pretoria art museum, National Museum of China… Des collections corporatives, incluant celles de la Banque Royale du Canada, d’Hydro-Québec et des Caisses Desjardins, possèdent également certaines de ses œuvres.

JOLYANE GARNEAU Native de Québec, Jolyane Garneau est une artiste peintre dans la vingtaine. Au début des années 2000, elle débute ses études en Arts plastiques au Cégep de Sainte-Foy, où elle développera sa passion pour l’acrylique. Elle y découvre l’art pop et le Street art qui inspireront ses premières créations. Fascinée par le corps humain et par l’expression faciale, elle peint principalement des visages aux couleurs vives et aux traits prononcés. Son univers pictural invite le spectateur à participer mentalement, à percevoir les émotions et la symbolique de son imaginaire.

Sophie (2014)

Acrylique sur toile, 30 X 40 po


JEAN GAUDREAU

Liberté : Je suis Charlie (2015)

Reproduction numérique au jet d’encre rehaussée des mains de l’artiste au pastel oil, crayon grafitte, plomb, crayon gras. 4 / 75 26 X 16 po

NICOLE GUILLEMETTE

Jean Gaudreau est né à Québec en 1964. Après avoir présenté des expositions individuelles dans plusieurs galeries d’art il est invité à exposer Lieux magiques en 2003 dans les locaux du Cirque du Soleil, à Montréal. En 2009 et 2010, sa participation au Moulin à images de Robert Lepage lui vaudra une visibilité internationale. On retrouve des œuvres de Gaudreau dans plusieurs collections privées et publiques dont le Cirque du Soleil, l’arrondissement de Charlesbourg, la Bibliothèque nationale du Canada, le Théâtre Impérial de Québec, et Québécor.  

Née à Sainte-Françoise, Comté de Lotbinière, dans le douzième rang, entre les vaches, les chiens, les chats, le jardin, le grand orme qui prévoyait le temps et la «dam». La vie enregistra dans sa mémoire des images, des émotions et des couleurs qui ressortiront beaucoup plus tard. Dans la boutique de matériel d’art où elle travailla, la rencontre d’artistes lui fit découvrir un monde inconnu. Des cours d’histoire de l’art, de photographie, de dessin et enfin de peinture lui révélèrent une autre partie d’elle-même.

Hommage à Stéphanie (2015) Huile sur toile de coton 14 X 24 po

11

13

10

11

12

MUURATSALO (2014)

Giclée numérique, 18 X 24 po

FÉLIX GIRARD

CHANTALE JEAN

Né en 1988 dans une famille d’artiste peintres, Félix Girard tire une grande partie de son inspiration de l’enfance et de tout ce qui s’y attache. Il a réalisé à dix-huit ans une première série d’expositions solos dont le succès lui a permis de se consacrer entièrement à la peinture. Grâce à un mécène québécois, il est parti pratiquer la peinture pendant un an à Lyon. Il a entrepris des études en architecture à l’Université Laval et combine désormais les projets d’art, d’illustration, de design et d’architecture.

Dans la plus pure fantaisie, l’artiste originaire de Charlevoix, fait tenir conseil aux animaux, les entraîne à une fête… Chaque toile devient «un poème silencieux» qui interpelle. Par son art, elle manifeste son engagement et prend ouvertement position contre ce monde prêt à tout dévaster au nom du profit. Elle est représentée à Montréal par la Galerie Walter Klinkhoff et Clarence Gagnon, à Québec par la galerie Perreault, à Chicoutimi par la galerie La Corniche , à Ste-Adèle par la Galerie Richard Hevey.

Entends-tu ce que je vois I (circa 2000) Lithographie, 18 X 15 po Donation des Productions Chantale Jean

14


CHANTALE JEAN

MARIE-JOSÉE LAFRAMBOISE

Dans la plus pure fantaisie, l’artiste originaire de Charlevoix, fait tenir conseil aux animaux, les entraîne à une fête… Chaque toile devient «un poème silencieux» qui interpelle. Par son art, elle manifeste son engagement et prend ouvertement position contre ce monde prêt à tout dévaster au nom du profit. Elle est représentée à Montréal par la Galerie Walter Klinkhoff et Clarence Gagnon, à Québec par la galerie Perreault, à Chicoutimi par la galerie La Corniche , à Ste-Adèle par la Galerie Richard Hevey.

Exemple de la production récente de l’artiste, Montage 4 confirme l’obsession de Marie-Josée Laframboise pour les réseaux, les enchevêtrements, les fils et cerceaux qui s’entremêlent. Cette nouvelle série se veut toutefois plus ludique puisque la couleur y est l’élément visuel marquant. L’artiste est détentrice d’une maîtrise en arts de l’université Concordia et a notamment participé à un programme d’échange avec le Glasgow School of Art. Ses œuvres se retrouvent dans les collections du Musée national des Beaux-Arts de Québec et du Musée d’art de Joliette, en plus de faire partie de collections privées.

Montage 4 (2014)

Impression numérique sur papier 1 sur 1 35 X 25 po

Entends-tu ce que je vois II (circa 2000) Lithographie, 15 X 12 po Donation des Productions Chantale Jean 15

17

12

13

16

Étude de tête XIII (2014) Huile sur lin, 12 X 16 po

MATHIEU LACA

HUGO LANDRY

Mathieu Laca est né à Laval en 1982. En 2002, il reçoit le Prix du conseil de la culture de Laval et est sélectionné par Marc Séguin pour prendre part à l’exposition collective Génération Montréal où est réunie la crème de la jeune peinture montréalaise. Il a présenté son travail en solo à la galerie L’espace contemporain à Québec, à la galerie Patrick John Mills à Ottawa et à la galerie Modulum à Montréal. Il est représenté par plusieurs galeries au Québec. Ses œuvres font partie de collections publiques et privées au Canada, aux États-Unis, en Norvège, en Espagne, en Allemagne et en Israël.

Hugo Landry est un artiste dans la jeune trentaine natif de Gaspé. Sa démarche artistique prend racine dans l’idée du mouvement et de la matière. La façon avec laquelle Hugo aborde l’art consiste à mettre en couleur les différentes facettes de nos émotions. Chaque couleur fixe sur la toile un état d’âme, un désir ou un souvenir gravé en soi. L’artiste connait rarement la forme finale que prendra un tableau. C’est cette part d’inconnu et de spontanéité qui donne tout le sens à sa peinture. Hugo Landry est représenté par la Galerie d’art Factory. Ray of light (2014)

Acrylique sur toile, 48 X 36 po

18


Tome (2007)

JEAN-PIERRE LAROCQUE

SUZANNE LAURENDEAU

Né à Montréal en 1953, Jean-Pierre Larocque suit une formation en dessin et en gravure à l’Université du Québec à Montréal et obtient une maîtrise de l’université Alfred de New York. Ayant enseigné aux États-Unis pendant une dizaine d’années, l’artiste voyage également en Europe et en Asie. Ses œuvres font partie de nombreuses collections publiques et privées en plus d’être exposées  régulièrement en Amérique du Nord. L’exposition solo Trapping Shadows a inauguré le nouveau Gardiner Museum of Ceramics de Toronto en 2006.

Originaire de Saint-Jean-Port-Joli, Suzanne Laurendeau a étudié à l’École des Beaux-Arts de Québec. Peintre d’émotions, ses œuvres témoignent de l’abondance, autant dans la forme que dans les couleurs. En 1993, on lui décerne la Palme d’argent à la Biennale des Beaux-Arts de Paris. Ses œuvres font partie de nombreuses collections privées et publiques, dont le Musée des Beaux-Arts de Montréal, Bombardier, le Ministère de la Culture et des communications et plusieurs autres. Au fil des ans, l’artiste a été représentée par plusieurs galeries du Québec et du Canada.

70/80 Eau forte, 26 X 20 po Don de Michel Guimont

Sans titre (circa 1997) Acrylique, 6 x 6 po Don de Chantale Jean

19

21

14

15

20

Numéro 50B dans série Au-delà du monde (2011) 2/3 Sténopé, impression numérique, 8.5 X 5 po

FRANÇOISE LAVOIE

NICOLE LEBLANC

Originaire de Rimouski, François Lavoie se démarque en travaillant à renouveler l’estampe et l’œuvre imprimée. Détentrice d’une maîtrise en arts visuels de l’UQÀM, elle a participé à de nombreuses expositions, tant au Québec qu’à l’étranger. L’œuvre présentée fait partie de la série «Au-delà du monde», élaborée à partir de négatifs produits dans les années 40 par son père. Le négatif est passé à travers un ‘sténopé’ (pinhole camera) pour ensuite être imprimé. Le résultat est une œuvre qui oppose les notions de mémoire, de disparition et de mystification. Les œuvres de Mme Lavoie sont notamment présentes dans les collections du Musée national des Beaux-Arts de Québec, du Musée d’art contemporain de St-Jérôme, des sociétés Air Canada et Loto-Québec.

La Rose-Anna du Temps d’une paix n’est pas uniquement une comédienne adulée, elle est également peintre et celle-ci y consacre bien du temps dans sa demeure de Sainte-Françoise, dans le Bas-St-Laurent. Son goût pour l’art aura été stimulé par sa relation avec deux peintres québécois majeurs : Pierre Gauvreau et Janine Carreau. Tout au long de leur relation, ces trois artistes produiront ensemble quantité de «cadavres exquis».

Cache-cache de l’œil (2002) Acrylique sur toile, 20 x 28 po Don de Pierre-François Poulin

22


LOUIS-DAVID LETOURNEAU GAGNON Louis-David Letourneau Gagnon a une pratique essentiellement picturale, mais touche également à l’installation ainsi qu’à la performance. En 2011, il participe à la performance Printemps en duo avec Jessica Landry au MNBAQ et organise sa première exposition solo Feeling of Peaceness à la Galerie Tzara de Québec. En 2012, il obtient la bourse de projet Hors-Québec de la ville de Québec et collabore à la création de la fresque La murale du chantier au musée National des Beaux arts du Québec. Il est maintenant représenté par la Petite mort Gallery à Ottawa et la galerie Morgan Bridge à Québec. Horizon 2 (2014)

FRANÇOIS MATHIEU François Mathieu se fait l’inventeur de diverses machines et chantiers de l’impossible, dont la fonction même défie les questions de bien-fondé. Détenteur d’un baccalauréat spécialisé en philosophie, d’un autre en arts plastiques et d’une maîtrise en études québécoises, il a œuvré comme technicien au service des artistes dans plusieurs ateliers de Québec. Il agit également comme chargé de cours à l›Université Laval. Ayant à son actif plusieurs réalisations d’art public, il a aussi présenté près d›une trentaine d’expositions en solo et plusieurs collectives au Canada, au Mexique et en Belgique. Drone A, 2013

Bois (tilleul), acrylique, laque, acier, babiche. 40 X 14.5 X 14 po

Mixte, 40 X 60 po 23

25

16

17

24

ROXANNE MARTEL

WINSTON MCQUADE

Roxanne Martel est une jeune artiste de 21 ans de la région du Saguenay-Lac-St-Jean étudiante en psychologie et passionnée par tout ce qui touche les arts. Inversion vient d’une envie de valoriser l’affection entre deux personnes et la beauté des sentiments partagés.

Formé à l’École des Beaux-Arts de Québec, cet enfant de la région de la Capitale nationale s’est fait connaître par sa retentissante carrière à Radio-Canada. À l’aise tant comme commentateur sportif qu’à titre d’animateur d’émissions culturelles, la passion de l’art ne l’a jamais quitté. Parallèlement à son job, M. McQuade continuera de produire, inlassablement. Il quittera définitivement Radio-Canada, il y a plus de dix ans, afin de retrouver son statut d’artiste professionnel. Il a depuis participé à de nombreuses expositions de groupe. Des expositions individuelles ont également été tenues dans de nombreuses galeries et lieux culturels.

Inversion (2014)

Acrylique, vernis, papier, journal, crayon plomb, colle blanche, chaîne, 12 X 16 po

Trottoirs # 19 (2008)

1/1 Acrylique sur papier marouflé, 24 X 18 po

26


Nul Mot (1993)

27

197/200 Livre d’artiste : 11 sérigraphies et 10 poèmes (hors commerce) 8.5 X 11 po Don de la Fondation Guido Molinari

GUIDO MOLINARI

PAUL-ÉMILE RIOUX

Nul besoin de présenter Molinari… L’importance de la marque qu’il a laissée dans l’art québécois et international lui vaudra le Prix Paul-Émile Borduas, la reconnaissance de son travail à la biennale de Venise et la consécration comme chef de file de l’abstraction au Québec. Prisé des grands musées et des collections privées, le grand public le connaît d’abord pour son travail avec des bandes de couleurs peintes; la période hard-edge. Son œuvre est singulièrement plus vaste et montre que Molinari était synchrone avec et même à l’avant-garde des grands mouvements artistiques de l’après-guerre. Son travail de peintre, de sculpteur et de dessinateur est un héritage culturel précieux.

Formé en cinéma et en communications aux universités de Montréal et Concordia, le travail artistique de M. Rioux mêle avec superbe la photographie, l’utilisation de matrices numériques et la modélisation en 3D. Il a été récipiendaire, à deux reprises, du Grand prix Lux. Cette série récente sur des paysages urbains imaginés utilise une esthétique et un discours qui, bien qu’issu de la publicité, pervertit ce langage. Ces surfaces miroirs, ces formes géométriques, ces surprenants plans d’eau élaborent une partition virale sur la déshumanisation du monde moderne, lieu de solitude dans lequel l’homme semble absent.

Landcuts – suburbs – 3B (2014)

Épreuve d’artiste Impression pigment archive sur papier coton, 60 X 20 po

29

18

19

28

Fusion (2015)

Argile cirée, 14 X 10 X 6 po

FRANCK PEREZ

T.RO RISTE

Mouvement et corps humain constituent les deux thèmes de la démarche artistique de Franck Perez. Le corps humain représente un merveilleux outil de précision et d’expression qui stimule la pensée créatrice. Les positions, les élans corporels appellent par observation à l’illustration et à la mise en scène d’autant de sentiments humains. En plus de son exposition individuelle Mise à Nu, à l’espace contemporain galerie d’art de Québec en 2010, il participe à de nombreuses expositions collectives. Il a reçu plusieurs prix en France pour ses sculptures.

Des images pour se voir, des personnages pour se comprendre. Une invitation au présent, à questionner l’obsession fantasmatique de l’autre comme miroir de soi. T.ro Riste nous plonge dans un univers où la simplicité est pleine, fluide et belle. Des murs de la ville, ses personnages nous observent dans leur posture quotidienne. Cette famille qui vit, grandit et se transforme au gré du temps, nous invite au présent, reflet de nous-mêmes. Incarnation vivante de ce que nous pourrions être. Il participe à de nombreuses expositions collectives et solo.

Étude tournage sur bois no.3 Sculpture, 15 X 17 po

30


Caresses obscura

T.RO RISTE

ROBERT ROUSSIL

Des images pour se voir, des personnages pour se comprendre. Une invitation au présent, à questionner l’obsession fantasmatique de l’autre comme miroir de soi. T.ro Riste nous plonge dans un univers où la simplicité est pleine, fluide et belle. Des murs de la ville, ses personnages nous observent dans leur posture quotidienne. Cette famille qui vit, grandit et se transforme au gré du temps, nous invite au présent, reflet de nous-mêmes. Incarnation vivante de ce que nous pourrions être. Il participe à de nombreuses expositions collectives et solo.

Figure majeure de la sculpture québécoise et française, l’artiste Robert Roussil naît dans une famille modeste de Montréal. À la fin des années 40, le coup d’envoi de sa carrière artistique est cette spectaculaire saisie par les forces policières de sa sculpture La famille, taxée d’indécence. Associé à l’avant-garde artistique québécoise du milieu du 20ième siècle, il choisit de s’établir à Tourette-sur-Loup, France, en 1958. Ses œuvres se retrouvent surtout au Québec et en France. Une importante exposition solo au Musée de Québec, en 1977, lui sera consacrée. Connu d’abord pour la sculpture, il produira également un important corpus d’œuvres dessinées et peintes.

1. Sans titre (1972)

Non-signé (certificat d’évaluation et d’authentification de la Galerie Simon Blais) Gouache sur carton, 24 X 16 po Don de M. Jean-Marie Giguère

8 X 11.5 po

31

33

20

21

32

MICHEL ROBITAILLE

ROBERT ROUSSIL

« Lors de mes voyages je rencontre bien des gens. Tous ces gens sont en fait des personnages qui habitent ma vie et mon théâtre imaginaire. Ils sont une myriade. Insensibles à ma présence, ils s’imposent, parfois violemment, et je ne peux les ignorer. Alors en voici quelques uns... »

Figure majeure de la sculpture québécoise et française, l’artiste Robert Roussil naît dans une famille modeste de Montréal. À la fin des années 40, le coup d’envoi de sa carrière artistique est cette spectaculaire saisie par les forces policières de sa sculpture La famille, taxée d’indécence. Associé à l’avant-garde artistique québécoise du milieu du 20ième siècle, il choisit de s’établir à Tourette-sur-Loup, France, en 1958. Ses œuvres se retrouvent surtout au Québec et en France. Une importante exposition solo au Musée de Québec, en 1977, lui sera consacrée. Connu d’abord pour la sculpture, il produira également un important corpus d’œuvres dessinées et peintes.

2. Sans titre (1972) Hong Kong 2007 (2014)

Photographie impression à jet d’encre sur Epson Premium Photo Lustre avec encres Cone Color Pro K3 vivid 13 X 19 po

Non-signé (certificat d’évaluation et d’authentification de la Galerie Simon Blais) Gouache sur carton, 30 X 17 po Don de M. Jean-Marie Giguère

34


Volupté (2007)

Bronze plein avec platine, 9.5 X 3 X 2.5 po

GENEVIÈVE SAYA BRILLET

GILLES SIMARD

Saya consacre sa vie à l’exploration de la nature de l’être humain et de ses connexions avec la nature. Née en France, Saya a exploré de nombreuses régions du monde et ces voyages l’ont convaincue que tous les humains sont connectés par des émotions fondamentales. Son art évoque une grande douceur par les courbes naturelles du vent et de l’eau qui coule tandis que la dureté et la permanence sont suggérées par le bronze. Saya a été récompensée par la médaille d’argent pour sa sculpture Vagabonde au Gala international du Cercle des Artistes Peintres et Sculpteurs du Québec.

Gilles Simard est né à Alma, au Québec, en 1954. Peintre autodidacte, il a suivi des cours auprès de Pedro Elvir Rodriguez à l’École nationale des Beaux-Arts de Tegucigalpa au Honduras (1978), et auprès de Jean-Paul Ladouceur, aquarelliste (1990). Il a participé à de nombreuses expositions solo et collectives dans plusieurs pays. Il a réalisé une immense murale de treize tableaux historiques à Milford (États-Unis). Il est également reconnu pour son travail dans la bande dessinée et la caricature.

Village en hiver (2014) Huile, 22 X 28 po Don de Michel Dorais

35

37

22

23

36

Sans titre (circa 2000)

Encre sur papier, 10 X 12 po

CHRISTIAN SÉGUIN

LINE ST-HILAIRE

Christian Séguin est né en 1971. Il a étudié à L’UQAM en Arts visuels et à l’Université Laval en Arts plastiques. Le critique en arts visuels du journal VOIR (Québec) écrivait lors de l’exposition des finissants cette année-là que son œuvre «vaut à elle seule le déplacement». Il a illustré l’ouvrage Petit traité de l’érotisme, de Michel Dorais paru chez VLB éditeur en 2010. Il s’adonne surtout au dessin, à la peinture et à la sculpture.

Résidente de Lac Beauport, Line St-Hilaire s’inspire de la beauté du paysage qui l’entoure. Peignant sous le pseudonyme <line StH>, son abstraction révèle son style personnel. Elle crée un mystère en modulant les couleurs avec les mouvements car l’artiste désire une communion de l’œuvre avec l’observateur. Cette démarche lui permet de traduire la réalité par l’imaginaire. Son premier vernissage en octobre 2011 lui vaut un vif succès. Suite à son 2e vernissage en 2013, l’artiste entre à la Galerie Baron-Lafrenière.

Modulation (2015)

Technique mixte acrylique / bois, 49 x 14 po

38


New Beginning - The journey just began (2014)

CHARLOTTE THIVIERGE

STIKKI PEACHES

«La thérapie ajoute à l’art le projet de transformation de soi-même. L’art ajoute à la thérapie l’ambition de figurer une version de l’universel. La création -acte et résultat peut permettre la transformation profonde du sujet créateur, ses énigmes individuelles rejoignent les mythes collectifs. (...) L’art-thérapie créative consiste en un accompagnement de ces créations dans un parcours symbolique au service du développement de la personne vers un aller-mieux et un être davantage.» Jean-Pierre KLEIN

Stikki Peaches et son slogan « What if Art Ruled the World » (litt. «Et Si l’Art Dirigeait le Monde») animent les espaces urbains de Montréal, mais aussi des grandes villes du monde telles que Rome, Paris, Stockholm et Londres depuis 2009. Ses œuvres, réalisées à l’aide de multiples techniques dont le collage, la peinture acrylique et la sérigraphie, sont inspirées de la culture pop, de souvenirs d’enfance, de faits divers. Chaque pièce encourage les passants à s’arrêter, se questionner, et laisse à tout coup sur leur visage un sourire.

Kiss Daddy (Pink) Sérigraphie (édition de 50) 20 X 20 po

Huile et acrylique sur toile, 30 X 24 po 39

41

24

25

40

SONIA REID

JÉRÉMIE LEBLONDFONTAINE

50 nuances de mauve (2014) Photographie sur papier Hahnemühle Rag Ultra Smooth – 308 gsm., 12 X 18 po.

En janvier 2003, alors qu’elle est enceinte de sa deuxième fille, le conjoint de Sonia Reid décède lors d’un accident d’avion aux États-Unis. Consciemment elle choisit de traverser l’épreuve et de renaître. L’expérience du deuil l’amène à une profonde intériorisation et une ouverture sur un monde insoupçonné. À l’été 2010, contre toute attente, on lui tend les pinceaux, les spatules et les couleurs et, inconsciemment, Sonia recrée l’accident sur une toile. C’est l’envol de l’artiste. Peindre spontanément, suivre l’élan de son cœur, harmoniser, puis s’émerveiller, voici sa simple démarche.

Jérémie LeBlond-Fontaine est d’abord un passionné de nature depuis son tout jeune âge. Les animaux sauvages l’ont toujours fasciné, les phénomènes météorologiques l’ont impressionné. Il a débuté la photographie en 2010 et n’a jamais arrêté depuis. Il respire à travers la photographie, et surtout, il a trouvé une voie pour s’exprimer avec cet art. La photographie lui permet d’être près de la nature, de communiquer avec elle, d’être en harmonie avec elle.

Frimas (2011) Acrylique et canevas 40 X 30 po

42


WHATISADAM Basé à Montréal, Whatisadam dépeint la faune nord-américaine d’une toute nouvelle manière.  Ses affiches, inspirées de bandes-dessinées vintages, présentent des cerfs, des canards tatoués et des canettes de « sizzurp » d’érable. Ses œuvres se retrouvent dans les rues et ruelles de Montréal, New York et du Mexique ainsi qu’à la Galerie Station 16. Il a récemment réalisé la couverture du numéro Best of MTL  du magazine Cult MTL. Il collabore également avec EN Masse et le festival Osheaga pour son édition de 2014.

43 26

Maple Sizzurp Torn Sérigraphie 27/45 20 X 26 po


Groupe régional d’intervention sociale de Québec 363, de la Couronne, Bureau 202 Québec (Québec), G1K 6E9 Téléphone : 418 523-5572 www.grisquebec.org Numéro d’enregistrement – Organisme de bienfaisance 879282614 RR001

Profile for GRIS-Québec

Encan d'oeuvres d'art GRIS-Québec 2015  

Encan d'oeuvres d'art GRIS-Québec 2015  

Advertisement