__MAIN_TEXT__

Page 1

Encan

d ’œ u v

res d’ art 2 0 16 P r ése

nté pa

r


Merci Ă nos fiers partenaires

Nous remercions chaleureusement Denis et Simon Jobin

Siegfried Cavallini Louis-Mario Pelletier Violoncellistes La Sinfonia de QuĂŠbec


Encan d’œuvres d’art 2016 1

LA MISSION DE L’ORGANISME Le Groupe régional d’intervention sociale de Québec est un organisme communautaire à but non lucratif d’éducation et de sensibilisation qui a pour mission de promouvoir une vision positive de l’homosexualité et de la bisexualité en vue de favoriser une intégration harmonieuse des personnes gaies, lesbiennes et bisexuelles dans la société. Note Les artistes, collaborateurs et fournisseurs nommés dans ce catalogue ont contribué bénévolement ou ont remis gracieusement leurs œuvres.


2

MANON MASSÉ

Présidente d’honneur

Manon Massé est impliquée depuis les années 1980, tant comme militante que comme travailleuse, dans les milieux féministes, communautaires et altermondialistes. Elle a notamment été l’une des organisatrices de la Marche des femmes contre la pauvreté « Du pain et des roses » en 1995 où elle a marché vers la ville de Québec aux côtés de Françoise David. En 2000, elle co-organise la Marche mondiale des femmes contre la pauvreté et la violence. À l’été 2011, Manon Massé participe à la Flottille de la Liberté II et représente Québec solidaire à bord du Bateau canadien pour Gaza, projet humanitaire qui visait à briser le blocus par Israël de la Bande de Gaza. Depuis 30 ans, Manon Massé fonde son action sur la valeur de l’entraide. Fortement enracinée dans son quartier, elle travaille à faire bouger les choses. La justice sociale anime chaque jour son indéfectible combat. Manon Massé a été coordonnatrice, Centre des femmes de Laval (2014), coordonnatrice générale, Fédération des femmes du Québec (2002), organisatrice communautaire, YMCA Hochelaga (1996), Coordonnatrice de la formation, Pavillon d’éducation communautaire (1989) et Organisatrice communautaire, Comité social Centre-Sud (1986). Ses engagements communautaire et politique : Comité de coordination de la marche des femmes « Du pain et des roses » , Comité organisateur de la Marche mondiale des femmes en l’an 2000, Comité de coordination de D’abord solidaires, Comité de coordination d’Option Citoyenne, Le Bateau canadien pour Gaza, Représentante officielle et membre du conseil exécutif de Québec solidaire. Manon Massé est députée de la circonscription de Sainte-Marie-Saint-Jacques à l’Assemblée nationale du Québec depuis avril 2014.


3

XAVIER DOLAN

Porte-parole

Xavier Dolan apparaît pour la première fois à l’écran dès l’âge de 4 ans, dans plusieurs publicités, séries télé et longs-métrages. En 2009, il écrit, réalise, produit et joue dans J’ai tué ma mère, son premier long-métrage, sélectionné à la 41e Quinzaine des réalisateurs du Festival de Cannes, où il remporte le Prix Regard Jeune, le Art Cinema Award et le Prix SACD. À ces récompenses s’ajouteront une vingtaine d’autres prestigieux prix internationaux, de même que la sélection de J’ai tué ma mère comme choix du Canada pour la course à l’Oscar du Meilleur film en langue étrangère aux 82e Academy Awards. Les Amours Imaginaires, son second film, retenu au Certain Regard du Festival de Cannes 2010, est présenté devant un public conquis et remporte, notamment, le Premier Prix au Festival du Film de Sydney. En 2012, Laurence Anyways, son troisième film, se retrouve en Sélection Officielle du Festival de Cannes et remporte le prix du Meilleur Film Canadien au Festival de Toronto. Tom à la ferme, sorti en salle en 2013, remporte le prix de la critique « FRIPRESCI » de la 70e édition de la Mostra de Venise et fût aussi en présentation spéciale lors du Festival International du Film de Toronto. En 2014, Son dernier long métrage Mommy a été sélectionné au Festival de Cannes en Sélection Officielle et à représenter le Canada dans la course aux Oscars 2015 en vue d’une nomination parmi les cinq finalistes. Xavier Dolan s’est également distingué avec la réalisation du clip du groupe Indochine pour Collège Boy et de la talentueuse et renommée Adèle pour Hello. Photo Shayne Laverdière


MOT DU PRÉSIDENT

C’est avec enchantement que, pour une deuxième année consécutive, nous tenons un encan d’oeuvres d’art au profit du GRIS-Québec. Le tout, rendu possible grâce aux artistes, donateurs privés, commanditaires, partenaires et bénévoles devient aussi une réalité grâce à vous qui ferez l’acquisition d’une toile, d’une sculpture ou d’une photographie! Au cours des dernières années, entre autres en mettant en place des projets de sensibilisation et de mobilisation à leur intention, notre organisme a entrepris de miser sur l’impact qu’ont les allié.e.s dans le processus d’acceptation et d’intégration de l’orientation sexuelle. Les allié.e.s, ce sont les personnes, institutions et organisations ouvertes à la diversité sexuelle et de genre qui s’impliquent, d’une manière ou d’une autre, à faire en sorte que les choses évoluent en faveur d’une pleine égalité des droits et d’une complète harmonie sociale pour toutes et tous, avec nos différences. En ayant contribué à cet encan, en étant présent.e lors de l’événement, vous faites partie de ces allié.e.s. Vous faites en sorte que concrètement nous puissions continuer à offrir des services de qualité à de plus en plus de milieux scolaires, institutionnels et communautaires, puis aux familles. Ultimement, ce sont les jeunes que nous rejoignons à qui vous permettez d’être des citoyens.nes à part entière, sans compromis, sans discrimination.

4

En leurs noms, merci de tout cœur.

Olivier Pouliot Président Conseil d’administration du GRIS-Québec

COMITÉ ORGANISATEUR ET RECHERCHE Vincent Auger Vincent Chouinard Carol Côté Hugo Desrosiers Marie-Christine Landry Olivier Pouliot André Tardif Claude Tremblay CRIEUR D’ENCAN ET ANIMATION Denis Marchand

CONCEPTION GRAPHIQUE DU CATALOGUE DES ŒUVRES D’ART Robert Boisvert PHOTOGRAPHIE DES ŒUVRES Paul Tardif PHOTOS DE L’ÉVÉNEMENT ET CAPTATION Florence Cassisi Jérémie Leblond-Fontaine


ALLEX BEL

Collection DAEMONDALA (2012-2015) Techniques mixtes 12 X 16 po

Graphiste et intégrateur multimédia de profession, Allex Bel poursuit d’étonnantes recherches artistiques. Après des études collégiales en graphisme, l’illustrauteur (sic) complète un bac ès arts avec cours en rédaction, journalisme et littérature. Son objectif : réaliser livres et publications associant textes et dessins. Du langage visuel à l’écrit, communicateur hors norme et travailleur polyvalent, Allex Bel présente une œuvre multiforme, à la fois ludique, instructive, fantastique et philosophique. Nés de dessins abstraits, de symétries et de réflexions, les êtres du Daemondala s’accompagnent d’interprétations textuelles faisant foi d’une recherche autant visuelle que psychologique. Incarnés dans le papier d’un grimoire ou sur le carton d’affiches, ces milliers de visages, silhouettes, formes symboliques et abstraites évoquent une rencontre avec l’intériorité, jusque dans ses plus sombres aspects.

01 5

ANCTIL OLIVIER Olivier Anctil possède un univers bien à lui. On le reconnait par ses toiles surchargées, mais balancées par un chaos organisé. « J’utilise beaucoup mon subconscient pour créer. J’aime l’idée que la peinture est libre ». Pour Anctil, la peinture est son meilleur moyen d’expression. Elle réagit selon son état, ses pensées immédiates et ce qui l’habite. « Je mélange le figuratif et l’abstrait. Souvent, les traits et les formes se distinguent pour faire émerger des éléments distincts ». Il cherche à mélanger les couleurs et, surtout, à toutes les utiliser.

Hommage à Max Leliseux (2015) Acrylique sur masonite 24 X 48 po

02


BACHAND DANYELLE

My Heroes (2015) Acrylique sur toile 15 X 60 po

La vision artistique de Bachand est teintée des expériences humaines et émotives soulignant ses expériences de travail avec des personnes de diverses régions du monde. Elle peint les émotions qui s’échappent par le regard et les sentiments se reflétant par les corps. Elle utilise la texture comme impressions laissées par la vie, et lui ajoute les traces colorées laissées par leur message. On y trouve un hommage aux gens. My Heroes est tiré d’une collection d’oeuvres à médium mixte, mortier, acrylique et pastel sec. Toutes sont peintes avec les mains directement. L’effet textural ajoute beaucoup de vécu et de profondeur aux divers messages que les oeuvres nous envoient.

03 6

04

BLOUIN JOCELYN Blouin est un peintre autodidacte acharné. Il est représenté en galeries depuis une quinzaine d’années. Au fil des ans, son travail s’est départi de ses détails pour ne conserver que les seules lignes essentielles à la compréhension de l’œuvre. La représentation du cube, sans fioriture, est son principal outil dans l’élaboration de paysages urbains. Il a remporté un prix d’arrondissement au Concours d’œuvres d’art de la ville de Québec (2007). En 2011, il a remporté le prix Vote du public à l’exposition L’Estival des artistes permanents de L’Espace Contemporain de Québec. En 2015, il a remporté le Prix Reconnaissance au symposium l’Éveil en Arts, pour la qualité de sa démarche artistique. Vue sur juillet (2010) Acrylique sur toile 30 X 30 po


BOOTH SARAH

Décortiquer (2012) Fusain sur papier feutré 16 X 20 po

Entre deux peaux (2011) Photo numérique 19 X 24 po

Sarah Booth vient de terminer une maîtrise en Arts visuels à l’Université Laval. Elle a exposé un projet in situ au Théâtre Cartier de Montréal. La Galerie art mûr, la Galerie de l’UQAM, le Musée Régional de Rimouski et le Musée du Bas-Saint-Laurent ont accueilli son travail. Elle a présenté un projet solo à la Galerie Morgan Bridge de Québec en 2011 ainsi qu’une installation dans le complexe Le Cercle (2012). Elle a participé à diverses expositions collectives dont S.A.U.V.A.G.E à la future salle Le Diamant, les nombreuses éditions de Canadian Bacon, ainsi qu’avec son collectif d’arts multi, 5 puissances 4. Elle a été la lauréate de la bourse Première ovation, arts multi (2014). 05 7

CARBONNEL CATHERINE

Deux poires et un cactus (non daté) Acrylique sur toile 24 X 30 po Don de Pierre-François Poulin

Née à Paris, Catherine Carbonnel peint depuis plus de vingt ans. Fascinée par le processus de création, elle explore l’huile et le pastel pour finalement se concentrer sur l’acrylique. Elle cherche la liberté du geste par l’utilisation de la spatule pour représenter l’essentiel du volume, de l’espace et de la lumière. L’artiste est membre du Cercle des artistes peintres et sculpteurs du Québec et est membre de l’Académie internationale des Beaux-Arts du Québec. Elle a reçu en 2012 le Grand Prix du Jury Estivarts de Magog. Le tableau présenté aujourd’hui a reçu le prix 3e mention à la Rencontre des arts de Saint-Jean-sur-Richelieu en 2008.

06


CARMICHAEL SIMON

07

Pont Champlain, chantier la nuit (2015) Gouache marouflée sur bois 20 X 20 po Don de la Galerie Linda Verge

Né à Québec en 1953, autodidacte, Simon Carmichael aime peindre le paysage. Il fournit une structure de base à laquelle il préfère soustraire plutôt qu’ajouter, jusqu’à ce que s’établissent l’équilibre et l’ordre du tableau. Selon lui : « le caractère d’un homme est à bien des égards déterminé par le paysage dans lequel il vit. Un peintre cherche à découvrir la structure et le caractère du paysage qu’il peint autant qu’à reconnaître et exprimer les siens. Cela exige, dans l’un et l’autre cas, un long et patient apprentissage ». Carmichael s’inspire du peintre Georges Marcil qui a été pour lui un maître et un ami l’ayant toujours encouragé et soutenu dans son travail.

8

08

CASSISI FLORENCE

Traction avant (1999) Photographie argentique 35mm, tirage gélatino bromure d’argent 9,5 X 13 po

Née à Paris en 1977, Florence reçoit adolescente son premier appareil photo. Parisienne d’origine italienne, elle acquiert une formation classique à Paris auprès de Georges Fèvres (maitre tireur de Robert Doisneau et Henri Cartier Bresson), elle étudie l’histoire de l’art et l’architecture à l’école du Louvre pour finalement choisir de se consacrer pleinement à l’art photographique. Globe-trotter invétérée, chaque voyage constitue l’occasion de s’imprégner de multiples influences qui lui forgent un regard singulier. Installée à Québec depuis plusieurs années, elle s’enrichit de ses multiples appartenances culturelles pour développer sa créativité.


CHABOT/STE-MARIE

Fresque Urbaine (2008) Estampe numérique sur papier 9 X 14 po Don de la Galerie Linda Verge

Suzanne Chabot et Jacques Ste-Marie travaillent ensemble depuis 1992. Chabot s’est intéressée à l’art textile, notamment à la tapisserie haute-lisse, puis au papier-matière et au dessin. De son côté, Ste-Marie a acquis une solide réputation de peintre et de sculpteur depuis le début des années 1980 tout en pratiquant comme informaticien et professeur à l’Université Laval. Outre le Symposium de la jeune peinture de Baie-Saint-Paul (1992), les deux artistes ont participé à plusieurs expositions collectives et solo à travers le Québec et les États-Unis. En 1998, ils publiaient conjointement un livre d’artiste intitulé « Trames urbaines ». Leurs œuvres font maintenant partie de nombreuses collections privées et institutionnelles, notamment celles de Loto Québec et Desjardins. Chabot/Ste-Marie sont représentés par la Galerie Linda Verge à Québec. Texte © N. Allard, Vie des Arts, n° 188, 2002.

09 9

10

CHEVALIER FRANÇOIS François Chevalier est né en 1964 à Québec. Détenteur d’un baccalauréat en arts plastiques de l’Université Laval, il tient de nombreuses expositions individuelles et participe à plus de vingt expositions collectives au Canada et en Europe, dont le Salon de la jeune peinture au Grand-Palais à Paris, la Manif d’art internationale de Québec à Québec et la Biennale de Liverpool. En 2001, il a reçu le Prix Reconnaissance de Videre pour Prolisectation. En 2001 et 1999, le Prix d’excellence des arts et de la culture du CCRQCA.

Poussière de fourmis (2015) Estampe numérique brulée 17 X 11 po Don de la galerie Lacerte – Art contemporain


CLERMONT ISABELLE Détentrice d’une maîtrise en arts visuels de l’Université Laval (2009) et d’un bac en arts plastiques de l’UQTR (2006), Isabelle Clermont est la lauréate de plusieurs prix et bourses de recherches. Artiste multidisciplinaire, performeuse, musicienne et créatrice d’univers immersifs, ses projets ont la particularité d’offrir une polyphonie des sens à travers la création d’espaces de recueillement, intime et sacré. Sa démarche se fonde en grande partie sur la quête d’harmonie et de recherche spirituelle, de transcendance et de transgression à travers l’état de présence.

11

Mon cœur est un océan violacé (2014) Médium mixte (encre, acrylique, graphite, feuille d’or, fil) sur papier mylar 30 X 32 po

10

12

CLOUTIER ALEXANDRA

L’Être fragmenté (2006) Technique mixte sur papier 20 X 26 po Don de la Galerie Linda Verge

Alexandra Cloutier est née à Ottawa en 1975. Son travail plastique s’articule principalement autour du dessin et de la sculpture. Elle élabore ses dessins avec un souci de l’espace marqué. L’espace est le motif premier. La ligne, le trait et la texture évoquent du sens en devenir, une respiration dans la complexité des formes ambiantes qu’est le monde. La sculpture est pour elle un déplacement pur des masses-formes, un dialogue entre le poids et l’apesanteur. C’est bien là un assemblage qui cherche la légèreté et le mouvement, un envol dans la gravité inévitable, tel est son astuce. La sculpture doit se tenir debout et indépendante dans l’espace, sans chuter, car l’art est une promesse de bonheur, une ouverture dans un espoir partagé entre l’artiste et le spectateur.


CLOUTIER DENISE

Ville-Forteresse (2013) Acrylique sur toile, vernis 24 X 36 po

Denise Cloutier est artiste professionnelle, membre du Regroupement des artistes en Arts visuels du Québec. Elle possède un bac en arts visuels de l’Université Laval (2002). Elle a obtenu une nomination lors du Gala des Muses de 2005 pour son exposition d’aquarelles « Jaune, rouge, bleu…le sujet de la peinture ». C’est dans une dynamique de recherche sur la transformation de la matière picturale que le processus de création de Denise Cloutier prend racine. Ses toiles prennent forme à partir de mélanges de couleur, de textures et de transparence qui sont parfois le fruit du hasard et parfois volontaires.

13 11

CULLEN JOHANNE Johanne Cullen peint des personnages si présents, si intenses, qu’ils nous rivent à ce qu’ils vivent. Dans son monde parfois aussi théâtral que cinématographique, émotion et sensibilité sont à fleur de peau. Ses climats oniriques aux accents surréalistes sont empreints d’une envoûtante et hypnotique étrangeté. Ses personnages évoquent une force intérieure et font montre de sérénité face à l’adversité. Dans l’univers parallèle de l’artiste, gravité et fantaisie se côtoient, rêve et lucidité se répondent. Johanne Cullen est née à Québec, vit à Montréal et expose à l’international.

Non dits (2012) Huile sur toile 16 X 20 po Don de la Galerie Linda Verge

14


DANSEREAU GÉRARD

Le mystère de la pensée (2015) Technique mixte sur toile 18 X 26 po Don de la Galerie Linda Verge

Gérard Dansereau expose ses œuvres au Québec, au Canada et à l’international. Depuis plus de 40 ans, il développe sa pratique picturale et poussant toujours plus loin les limites de ses explorations. Ayant toujours œuvré activement dans le milieu des arts, Dansereau impose une vision de plus en plus actuelle et contemporaine, toujours le même dynamisme, toujours la même force, toujours la même intensité de couleur et d’expression. Référence incontournable de la scène artistique québécoise, on sollicite son expertise en art visuel aussi bien qu’en communication graphique. Les tableaux de Dansereau sont prisés par de nombreux collectionneurs en Amérique et à travers le monde. Ses œuvres sont régulièrement sélectionnées pour des expositions à l’internationale.

15 12

16

DUSSAULT MARIE Depuis de nombreuses années, Marie Dussault expérimente différentes techniques artistiques : photos et labo, gouache, fusain, calligraphie, aquarelle, acrylique sculpture, poterie médium mixte. Elle a participé à plusieurs symposiums collectifs (ex.: Saint-Nicolas, Baie-Saint-Paul). Elle expose dans différentes galeries. Loto Québec possède une de ses oeuvres. Plusieurs peintres professionnels lui ont enseigné comme René Derouin, Armand Vaillancourt ou LINO. Dussault puise son inspiration au-delà des mots : sa sensibilité et ses émotions la projettent vers des inconnus fantastiques. « L’art est pour moi l’essentiel de l’âme où l’être y retrouve une totale liberté ». La grande coulée (2014) Aquarelle 29 X 20,5 po


ETIDLOIE ISACCI

Visages (non daté) Cape Dorset, région de l’Île de Baffin (Nunavut) Pierre : serpentinite Don de Solange Brassard

Isacci Etidloie (1972-2014) était le fils du sculpteur Etulu Etidlui du Cape Dorset et le petit-fils des renommés artistes graphiques Etidlooie et Kingmeata Etidlooie. Il a commencé la sculpture dès l’âge de sept ans, sont thème de prédilection étant les danseurs aux tambours. Depuis les années 1950, la région de Baffin est la principale productrice d’art de l’arctique canadien, profitant de vastes dépôts de serpentinite, de l’abondance d’os, de bois de caribou et d’ivoire de morse. Les sculpteurs de Baffin se targuent de manipuler ces matériaux jusqu’à leurs limites. L’esthétique des sculptures de Baffin, bien que fondée sur une vaste part de naturalisme, tend vers l’élégance, la stylisation. Ces artistes privilégient les sujets animaliers. Texte © Galerie Art Inuit Brousseau 2016.

17 13

FLOMEN MICHAEL

Higher Ground no.7 (2001) Photo argentique 9,5 X 12 po Don de Galerie Michel Guimont

Michael Flomen commence à faire de la photographie en 1968 et expose depuis 1972. Il réalise sa première exposition aux États-Unis en 1980, puis en 1993 il expose à New York, et ce jusqu’à ce jour. Flomen est reconnu par ses pairs comme un maître en tirage photographique. Ses oeuvres sont présentes dans plusieurs collections importantes au Québec, au Canada et aux États-Unis. « Je fais des photographies de choses qu’on ne voit pas, mais dont on sait qu’elles existent. » Flomen s’intéresse aux forces de la nature et leur action sur les matériaux photographiques. Il pratique le photogramme, en pleine nature, la nuit et réalise des images abstraites et troublantes, d’une grande beauté. Texte © Galerie d’art Michel Guimont 2016

18


FORTIN JÉRÔME

Oral – Ostinato 29 (2008) CD et collagraphie sur carton 29/30 5 X 5 po Don de Vincent Auger

Originaire de Joliette, Fortin est un artiste de réputation internationale. Il a présenté des expositions solo à Prague, Pretoria, Tokyo, Paris, Toronto et Montréal. Il a de plus participé à de nombreuses expositions collectives à Istanbul, Berlin, Bologne, Bruxelles, Paris, Barcelone, Beijing et New York. Ses œuvres figurent dans plusieurs collections dont celles du Musée d’art contemporain de Montréal, Musée national des beauxarts du Québec, Musée de Joliette ou du Pretoria Art Museum. Des collections corporatives, incluant celles de la Banque Royale du Canada, d’Hydro-Québec et des Caisses Desjardins, possèdent également certaines de ses œuvres.

19 14

20

GAGNON ANDRÉANNE

Des poussières d’ailleurs (2013) Impression numérique sur papier Silver Rag, encadrement en érable 40 X 40 po

Andréanne Gagnon est titulaire d’un baccalauréat en pratique des arts visuels et médiatiques de l’Université Laval (2013). Ses œuvres ont entre autres été présentées lors d’expositions individuelles et collectives à l’Université Laval, à VU PHOTO, à Caravansérail, à l’Espace F, à la première Foire en art actuel de Québec ou encore à The Artist Project/Untapped Emerging Artist (Toronto). « Dans ma pratique, je m’intéresse aux frontières entre les différentes disciplines artistiques. L’ambiguïté des œuvres produites les induit aux limites du dessin, de l’estampe et de la photographie. L’œuvre met de l’avant les qualités intrinsèques des matériaux et participe à la redéfinition même des techniques empruntées ».


GARNEAU JOLYANE

Olivier (2015) Acrylique sur toile 24 X 36 po

Native de Québec, Jolyane Garneau est une artiste peintre dans la vingtaine. Au début des années 2000, elle débute ses études en arts plastiques au Cégep de Sainte-Foy, où elle développera sa passion pour l’acrylique. Elle y découvre l’art pop et le Street art qui inspireront ses premières créations. Fascinée par le corps humain et par l’expression faciale, elle peint principalement des visages aux couleurs vives et aux traits prononcés. Son univers pictural invite le spectateur à participer mentalement, à percevoir les émotions et la symbolique de son imaginaire.

21 15

GAUDREAU JEAN Jean Gaudreau est né à Québec en 1964. Après avoir présenté des expositions individuelles dans plusieurs galeries d’art, il est invité à exposer Lieux magiques en 2003 dans les locaux du Cirque du Soleil, à Montréal. En 2009 et 2010, sa participation au Moulin à images de Robert Lepage lui vaudra une visibilité internationale. On retrouve des œuvres de Gaudreau dans plusieurs collections privées et publiques dont le Cirque du Soleil, l’arrondissement de Charlesbourg, la Bibliothèque nationale du Canada, le Théâtre Impérial de Québec, et Québécor. S’assumer – S’accepter (2016) Sur papier Hennemüle Chaque giclée est rehaussée des mains de l’artiste 1/50 16 X 24 po

22


GUAY DENISE

Mer et ciel no.4 (2011) Aquarelle, huile sur papier Diptyque 7 X 19 po Don de la Galerie Linda Verge

La dualité se retrouve dans les travaux de Denise Guay: obscurité et lumière, positif et négatif. Comme résultat, l’expression picturale est issue de l’interaction entre ces forces. Les thèmes se développent à partir de croquis qui l’amènent à travailler sur différents supports de grandeurs diverses. Ces terrains d’entente favorisent une connivence entre l’esprit et la substance. Pour Guay, la texture est importante. Les couleurs superposées, lorsque frottées et grattées, permettent à l’œuvre de Vieillir, comme s le temps agissait sur la matière. Elle expose depuis 1983 et on retrouve ses oeuvres dans plusieurs collections au Québec et en France.

23 16

24

HAMEL JACQUES

« La récréation » St-Louis de Gonzague (1992) Sérigraphie originale sur papier Stonehenge 80/100 12 X 8 po

Jacques Hamel, de 1975 à 1977, étudie en communication graphique à l’Université Laval. À partir de 1980, il se consacre entièrement à la peinture et à la sérigraphie; il fait d’ailleurs sa première exposition solo à Québec. En 1983, il réalise un timbre (Antoine Labelle) pour la Société canadienne des postes. En 1989, il réside 11 mois à Paris et fréquente l’American Academy of Paris. En 1995-1996, il séjourne à New York où il fréquente la Art Student League. Il revient à Paris en 1996 et s’initie à la sculpture aux ateliers de la ville de Paris; il est à cette époque copiste autorisé au musée du Louvre. En 2003, il est choisi par le Conseil des arts du Canada pour devenir artiste de guerre rattaché aux Forces armées canadiennes.


INCONNU

Homme et igloo (non daté) Région du Nunavik Pierre : stéatite Don de Solange Brassard

Le Nunavik est le berceau de la période contemporaine de l’art inuit à la fin des années 1940. Ses sculpteurs ont privilégié le réalisme dans leur art. Bien que les animaux demeurent des sujets populaires, les scènes de chasse ainsi que les scènes domestiques et mythologiques prédominent, permettant l’élaboration des détails de la vie quotidienne. La pierre la plus abondante est une stéatite grise – pierre à savon – qui se sculpte facilement. Lorsqu’elle est polie, elle peut être gravée avec beaucoup de finesse. Texte © Galerie Art Inuit Brousseau 2016.

25 17

JNNBNNRCK

Sans titre (2015) Peinture sur disque de vinyle

JNNBNNRCK est DJ résident et à la tête des soirées «POMPe» thursdays night. Depuis ses débuts en 2006, JNNBNNRCK est l’un des piliers de la scène electro/ alternative/queer Montréalaise. Il fut déclaré 6 e meilleur DJ en 2010 et sa soirée POMPe a reçu le titre de 5e meilleure soirée CLUB par le CULT MTL en 2014 à Montréal. En 2007, il entreprend une résidence à la soirée F_CKSTAR sur une base hebdomadaire et est DJ Frigid au Sky Club tout en étant fréquemment invité aux soirées organisées par la compagnie Cirque De Boudoir. Il a aussi participé à une levée de fonds pour Queeruption. Il collabore aux événements Faggity Ass fridays, Elektro-Porno, Homo-Hop (Queer Concordia), Against the Wall, Cabaret Faux-Pas et R.Q.S.

26


JOEL JACK

Yellow, Green on Yellow (1978) Acrylique sur toile 21 X 21 po

Pat-n-Danny Arrived (non daté) Acrylique sur toile 21 X 21 po

Joel est né à Reading, un peu à l’ouest de Londres en Angleterre. Il a étudié à la London School of Printing et à la Leicester School of Art. L’artiste a immigré au Canada en 1965. À travers les nombreuses commandes et la sollicitation pour ses talents artistiques, Joel prend le temps de produire de l’art haut de gamme : séries de dessins, tableaux, collages et médias mixtes, ainsi que des œuvres imprimées en édition limitée. Son art cherche le côté léger de la vie et se concentre sur les comportements humains simples.

Don de Claude Tremblay Achat : Musée des beaux-arts de Montréal

27 18

28

LA RUE JEAN

Sans titre (non daté) Technique mixte 22 X 30 po Don de Pierre-François Poulin

Jean La Rue est un artiste autodidacte. Il a acquis ses connaissances artistiques par de nombreuses visites dans les musées et les galeries, par la lecture sur les techniques et l’histoire de l’art. Il a eu la chance de côtoyer Riopelle à qui il voue une grande admiration ayant été émerveillé par ses oiseaux. Il s’est lui-même inspiré de ce thème : « l’oiseau, par ses danses et sa forme même a été et est encore pour moi un sujet de prédilection pour donner un certain sens figuratif à des traits qui n’auraient autrement aucune signification ». La Rue a exposé à la Galerie Saint-Antoine-sur-leRichelieu, à la Galerie Lisette Martel à Montebello, à l’Arthothèque de Montréal et au Bistro de Champlain à Sainte-Marguerite du Lac Masson.


LAFLAMME EMMANUEL Emmanuel Laflamme consume avec humour l’imagerie populaire et crée des scènes fortes de sens qui mènent autant à rire qu’à réfléchir. À l’image des surréalistes, il conçoit des représentations dont l’impossibilité manifeste capte l’attention du spectateur. Il crée ses œuvres un peu comme un publicitaire qui n’aurait rien à vendre. Conjuguant les références culturelles, il détourne les mythes anciens et modernes pour nous servir son regard sur le monde, à la fois tendre et critique. L’absurde est son terrain de jeu, l’anachronisme est sa spécialité. Emmanuel est né en 1984 à Montréal. Artiste autodidacte, il a travaillé comme designer en dessin animé et collaboré à des projets de publicité, cinéma et jeux vidéo. Adam + Ève (2016) Acrylique sur toile 36 x 48 po

29 19

LANDRY HUGO Hugo Landry est un artiste dans la jeune trentaine natif de Gaspé. Sa démarche artistique prend racine dans l’idée du mouvement et de la matière. La façon avec laquelle Hugo aborde l’art consiste à mettre en couleur les différentes facettes de nos émotions. Chaque couleur fixe sur la toile un état d’âme, un désir ou un souvenir gravé en soi. L’artiste connait rarement la forme finale que prendra un tableau. C’est cette part d’inconnu et de spontanéité qui donne tout le sens à sa peinture. Hugo Landry est représenté à Québec par la Galerie Perreault et à Montréal par la galerie Le Luxart. Come Together (2015) Acrylique sur toile 30 X 40 po

30


LANDRY MARINA Marina Landry a passé son enfance à Pointe-Parent, village voisin de Nathasquan d’où elle ne cesse depuis de tirer son inspiration. Elle a un certificat en arts plastiques de l’Université Laval (2014) et peaufine son art en fréquentant la Maison Jaune dans le quartier Saint-Roch. Sous ses yeux, l’horizon citadin s’emplit d’azur et se transpose sur sa toile en de grands traits sablonneux des rivages nord-côtiers. Depuis 2005, Landry s’est établie de façon saisonnière dans son village natal où elle tient boutique. On y retrouve ses fines confections macacaines où le ciel et la mer se mêlent doucement. La Sainte paix (2016) Acrylique 5 X 10 po 31 20

32

LANOIE PIERRE Né à montréal, Pierre Lanoie s’établit à Charlesbourg en 1979. Pastelliste autodidacte, il cherche toujours au-delà des apparences et à travers l’être humain la forme de la vérité ou la vérité de la forme. Plus fasciné à découvrir le vrai qu’à inventer du nouveau, c’est dans la profondeur du silence qu’il voyage entre l’ombre et la lumière, entre la ligne et la tache, entre le corps et l’âme à la recherche de la face cachée du visage. Un voyage difficile mais combien merveilleux. Pierre Lanoie affirme que « la seule vérité en art se trouve au fond de l’artiste et c’est là qu’il faut la chercher ». À demain (2011) Pastel 13 X 17,5 po Don de la Galerie Linda Verge


LÉO ABOMÈS « Léo. est une façon de penser pour moi, un regard naïf sur le monde, c’est un moyen de démocratiser la poésie. Ma pratique se veut anonyme. Par mes nombreux projets, je tente de mettre un peu de couleur dans le quotidien des gens avec de courtes phrases poétiques. Le traitement de mes oeuvres est aussi un calque des publicités de style ‘’billboard’’ mais sans la dimension mercantile. J’écris depuis maintenant 15 ans. Les phrases que je partage sont de petites phrases simples que chacun peut interpréter à sa façon. Depuis 2004, plus de deux mille phrases ont été apposées à différents endroits de la ville de Québec. » Sans titre (2015) Acrylique sur papier, collage de papier 16 X 13 po 33 21

MONTAGNE MELSA

L’aviateur (2011) Acrylique et encre 10 X 20 po

Melsa Montagne est une artiste montréalaise en arts visuels qui se démarque par une peinture figurative, souvent troublante, explorant les méandres de la complexité du genre humain. Elle crée des tableaux en technique mixte d’acrylique, de pastel, de plomb, d’encre et de collage de différentes matières. À l’automne 2014, elle s’est démarquée par la création d’une sculpture monumentale réalisée en hommage à Frédéric Back au Parc Lafontaine.Elle compte à son actif plus de 25 expositions solo et collectives et a également été choisie pour illustrer des couvertures de livres chez Québec Amérique, Druide et à la Bibliothèque québécoise (BQ).

34


OUELLET SOPHIE Sophie Ouellet a toujours été attirée par les arts visuels et le domaine de la créativité. C’est en 2005 qu’elle obtient son bac multidisciplinaire à l’Université Laval. Le pouvoir de la création dans le cheminement personnel, comme outil d’introspection et d’expression, d’extériorisation du vécu, de transformation des blessures ainsi que d’empowerment, est une vocation pour l’artiste. Le médium de prédilection de Sophie Ouellet est la peinture à l’acrylique, mais l’artiste n’hésite pas à utiliser d’autres médiums à travers ses toiles, tel que le papier cartonné, le graphite et le café, pour bien représenter ce qui l’habite.

35

« Soi libre » (2016) Acrylique sur toile galerie, technique mixte 30 X 36 po

22

36

PAQUET MARC

Centaure IX (2015) Technique mixte sur papier 30 X 22 po Don de la Galerie Linda Verge

Originaire de Baie-Comeau et diplômé de l’Université Laval en arts visuels en 1982 avec une spécialité en sérigraphie et gravure. Ayant toujours aimé le papier plutôt que la toile, il délaisse le médium de l’impression pour se consacrer uniquement au dessin sur vélin d’Arches. Le thème principal de son travail est le corps humain qu’il explore par une technique toute personnelle développée aux fils des années. Des grands formats de papiers sont imbibés de couleurs dissoutes dans l’eau puis séchées. Reprises par la suite, elles sont grattées et ou frottées pour en extraire un semblant de fantôme qui lui sera retravaillé aux crayons de plomb. Les nus ainsi obtenus deviennent sensuels et chargés d’émotions. C’est un travail qui fait appel à l’intériorité et à une certaine spiritualité de l’artiste.


PELLETIER CLAUDE

Grand espace, petit format (2011) Pastel sec et pastel à l’huile 12 X 40 po Don de la Galerie Linda Verge

Né à Québec en 1949, Claude Pelletier acquiert sa formation à l’École des arts visuels de l’Université Laval. Depuis les années 1970, il produit tout en enseignant dans différentes écoles et ateliers de la région. Pelletier est l’un des rares artistes contemporains pour qui le pastel est le médium privilégié. En cela, il renouvelle la tradition des grands pastellistes du XVIIIe siècle. Il maîtrise la technique à la perfection et sait faire surgir des atmosphères vaporeuses qui ne sont pas sans rappeler les oeuvres de Turner. Sur ses grands formats, Pelletier ouvre de larges horizons qu’il traite avec subtilité, créant ainsi des paysages empreints d’une grande intimité.

37 23

PEREZ FRANCK Mouvement et corps humain constituent les deux thèmes de la démarche artistique de Franck Perez. Le corps humain représente un merveilleux outil de précision et d’expression qui stimule la pensée créatrice. Les positions, les élans corporels appellent par observation à l’illustration et à la mise en scène d’autant de sentiments humains. En plus de son exposition individuelle Mise à Nu, à l’Espace contemporain galerie d’art de Québec en 2010, il participe à de nombreuses expositions collectives. Il a reçu plusieurs prix en France pour ses sculptures. Tripode (2015) Céramique sur roche du Bas-Saint-Laurent 8 po

38


RÉBELLION

Imago (2016) Acier, époxy, gravure, impression numérique 33 X 48 po

« Imago » en entomologie fait référence à la transformation d’un insecte vers sa forme définitive. En psychologie, ce mot fait référence à une représentation imaginaire, plus ou moins consciente, qu’une personne se fait d’elle-même. Rébellion est né de l’union des artistes Alain Cossette et Nathalie Plourde, fusionnant leurs talents techniques et créatifs pour créer des oeuvres contemporaines. Les artistes privilégient l’utilisation de matériaux nobles tels que l’acier et le bois. Design, structure, texture, explosion de couleurs ou monochromie, leur terrain de jeu ne s’impose aucune frontière, sinon l’équilibre de la matière, des couleurs, des ombres et de la lumière auxquels les artistes donnent vie.

39 24

40

RIOUX PAUL-ÉMILE

Landcuts; The Suburb 2 (2013) Épreuve d’artiste Impression pigment archive sur papier musée 20 X 60 po

Formé en cinéma et en communications aux universités de Montréal et Concordia, le travail artistique de Rioux mêle avec superbe la photographie, l’utilisation de matrices numériques et la modélisation en 3D. Il a été récipiendaire, à deux reprises, du Grand prix Lux. Cette série récente sur des paysages urbains imaginés utilise une esthétique et un discours qui, bien qu’issu de la publicité, pervertit ce langage. Ces surfaces miroirs, ces formes géométriques, ces surprenants plans d’eau élaborent une partition virale sur la déshumanisation du monde moderne, lieu de solitude dans lequel l’homme semble absent.


RUDY BOIS

Sans titre F (2015)

Sans titre H (2015)

Rudy Bois lance sa première collection de prêt-àporter pour femme au printemps-été 2013. Cela donne à RUDYBOIS une visibilité internationale. En 2013, il est désigné comme l’une des personnalités les plus fascinantes de l’année par le magazine Scope et comme designer de l’année par le blogue de mode PourLaMode.ca. En février 2015, les FASHION Magazine Toronto Fashion Week Awards lui remettent le Prix du Public. En mai 2015, il lance une collection de dessins : FAIRE VISAGE. Il s’agit d’une ode à la géométrie du visage, à l’asymétrie et à la mathématique de la beauté.

Tirés de la collection FAIRE VISAGE Feutre permanent sur carton Canson 8½ X 11 po 41 25

SAINT-MARTIN FERNANDE Née au Québec en 1927, Fernande Saint-Martin fait ses études à l’Université de Montréal, puis à l’Université McGill. Elle obtient un doctorat ès lettres avec une thèse portant sur Samuel Beckett (1973). Après avoir dirigé le Musée d’art contemporain de Montréal (1972-1977), elle se tourne vers l’enseignement et la recherche universitaires. Théoricienne de l’art et sémiologue, elle effectue d’importantes recherches sur les fondements des modes de représentation verbale et visuelle. Ses travaux lui valent le prix Molson (1989). Critique d’art et de poésie, elle a collaboré à plusieurs publications, dont Vie des arts, Les Herbes rouges et Liberté. Saint-Martin a été reçue à l’Académie des lettres du Québec en 1974. Marouflée la langue : dessins et poèmes (1998) Monographie. Montréal : L’Actuelle Don de Vincent Auger

42


SÉGUIN CHRISTIAN Christian Séguin est né en 1971. Il a étudié à l’UQAM en arts visuels et à l’Université Laval en arts plastiques. Le critique en arts visuels du journal VOIR (Québec) écrivait lors de l’exposition des finissants cette année-là que son œuvre «vaut à elle seule le déplacement». Il a illustré l’ouvrage Petit traité de l’érotisme de Michel Dorais paru chez VLB éditeur en 2010. Il s’adonne surtout au dessin, à la peinture et à la sculpture.

43

Torse masculin (2010) Acrylique sur toile 24 X 30 po Don de Michel Dorais

26

44

SELF

N.A.D2 (2016) Papier Aérosol 16 X 16 po

Self vit et travaille à Québec. Elle fait ses premières armes dans le domaine du décor événementiel et le design de présentation. En parallèle, elle peint pour son plaisir et avec le temps, elle se forge un style reconnaissable avec des thématiques lié à la nature. Ses tableaux peuplés de créatures mi-humaines mi-animales nous transmettent leur énergie propre souvent empreinte de spiritualité, d’une sérénité apaisante. En baignant dans le monde de l’art à Québec, elle collabore ici et là dans des projets artistiques lié au graffiti, à l’art public, à la peinture et la bande dessinée. Son travail en peinture a été présenté dans quelques expositions collectives.


SOLDEVILA PHELIPE

Neophal-GKVL (2015) Acrylique et aérosol sur toile 40 X 60 po Don de Robert Dinan

Phelipe Soldevila possède un bac en arts visuel de Concordia à Montréal. Ce muraliste urbain a fondé avec des amis le collectif multidisciplinaire LaJapamala et il est membre de Canadian Bacon. Ses œuvres peuvent être observées à Montréal, mais aussi au Mexique ou à Madagascar. À Québec, entre autres, il a peint en 2015 une murale de 80 mètres de long sur la rue Du Pont. Il a reçu l’attention de Apple lors du lancement du Iphone 6 en 2014. La même année, il a livré pour le Musée des beaux-arts du Québec une murale rendant hommage à Pellan. Soldevila tente de donner toute sa place à cet art encore vu dans la ville de Québec par l’élite politique comme de « simples graffitis ». 45 27

T.RO RISTE Des images pour se voir, des personnages pour se comprendre. Une invitation au présent, à questionner l’obsession fantasmatique de l’autre comme miroir de soi. T.ro Riste nous plonge dans un univers où la simplicité est pleine, fluide et belle. Des murs de la ville, ses personnages nous observent dans leur posture quotidienne. Cette famille qui vit, grandit et se transforme au gré du temps, nous invite au présent, reflet de nous-mêmes. Incarnation vivante de ce que nous pourrions être. Il participe à de nombreuses expositions collectives et solo.

Pis Pie XII ? (2015) Crayon, peinture, collage médium mixte 13,5 X 17 po

46


THÉBERGE MARIE-FRANCE Originaire de la Côte-Nord, Marie-France Théberge est fascinée par les arts. Diplôme d’études collégiales en arts plastiques, bac en arts visuels pour finalement se terminer par une passion pour l’enseignement avec un bac en enseignement des arts (option théâtre et musique). Fascinée par toutes les formes d’arts, sculpture, soudure, architecture, design intérieur, mode, etc., son univers se compose de textures, d’empattements, de matières, de rythme et d’émotions. « Le silence et la pureté du blanc me fascine, la profondeur et l’imaginaire du noir m’émerveille. Le regard est une chose et le toucher en est une autre ».

47

Sans titre (2015) Impression/empreinte no.3 Technique mixte et acrylique 42 X 60 po

28

48

TREMBLAY LOUIS

Les palissades (non daté) Huile sur bois 12 X 16 po Don de Solange Brassard

Louis Tremblay est originaire de Baie-Saint-Paul. Il a étudié à l’Université du Québec à Chicoutimi et en histoire de l’art à l’Université Laval. Il a grandi dans un terreau fertile au développement d’un talent qui l’amènera très jeune à faire de la peinture. En 1969, il gagne le Grand prix du Symposium de Baie-Saint-Paul. Une trentaine d’expositions à travers le Québec ont vite fait d’imposer le peintre sur la scène artistique nationale. Il est membre de l’Institut des arts figuratifs. Utilisant différentes techniques, ses sujets incluent paysages semiabstraits, scènes rurales, particulièrement de Baie-Saint-Paul, de Kamouraska et de la région gaspésienne. Tremblay a développé une maîtrise personnelle et actualisée de la peinture figurative, qu’il pousse souvent à la limite de l’abstraction.


VEILLEUX JOSEPH-RICHARD

Arène du rêve (2000) Acrylique sur papier fait main 30 X 22 po Don de la Galerie Linda Verge

Joseph-Richard Veilleux expose des fragments topographiques tirés de ses impressions du monde qui l’entoure, de sa mémoire et de son esprit, que ce soit intuitif, contemplatif, rationnel ou tout à la fois. Veilleux a étudié l’histoire de l’art grec et romain, ainsi que le dessin et la couleur, il perfectionne sa formation en peinture, lors d’un stage à l’École des Beaux-Arts de Paris en 1970. Il obtient sa maîtrise en psychologie expérimentale sur l’esthétique expérimentale à l’Université Laval six années plus tard. Il expose depuis plus de 30 ans, ses œuvres étant présentées dans plusieurs collections privées et publiques au Québec, Canada, États-Unis et en Europe. Cette reconnaissance du milieu lui a valu d’être élu membre et président de l’Académie royale des Arts du Canada. Texte © Galerie Bernard 2016.

49 29

VILLENEUVE ANNE-MARIE

Sur le toit du monde (2014) Acrylique et fil à coudre sur toile 30 X 30 po

Artiste originaire de Québec, Anne-Marie Villeneuve a entrepris de repousser les limites de son inconscient à travers la création d’oeuvres dont le résultat est imprévisible. Le moment de création se déploie comme un jeu d’échange entre le médium et l’esprit, à l’issu duquel l’image dépendra autant des longs moments de réflexion que des coups de pinceau. Villeneuve questionne par son art la fragilité de la nature humaine et le caractère éphémère de sa condition. Définissant le corps comme une figure malléable, il est fréquent de le retrouver en couleurs, présenté comme une forme à la poursuite de sujets intangibles, tel le visage d’un état d’âme.

50


ÉMILIE MERCIER

51 30

Le mur (2016) Plastigraphie sur bois 24 X 37 po

Émilie Mercier a obtenu un DEC en arts plastiques avant de compléter une majeure en photographie à l’Université Concordia. L’aspect du sublime l’a toujours fascinée. Elle le traite dans son travail de manière à ce que le spectateur puisse se glisser dans la peau du personnage et ressentir à la fois la fragilité du moment, à la fois la petitesse de l’homme face au grandiose. À l’été 2013, elle lançait son premier livre de photographies par le biais de l’auto-édition Mémoire reconstituée : Projet sur ma mère dans le cadre de la Semaine de Création organisée par Guillaume Hubermont et Bernard Roy, à Natashquan. Ce livre fût la conclusion d’un travail personnel sur les souvenirs d’enfance de sa mère ainsi que sur la dualité de sa relation avec cette dernière.


31

Martin Coiteux Cabinet du ministre des Affaires municipales

et de l’occupation du territoire Ministre de la sécurité publique Ministre responsable de la région de Montréal


32


33


François Blais Député de Charlesbourg Ministre de l’Emploi et de la solidarité sociale

34


NOTE

35


36


33

Groupe régional d’intervention sociale de Québec 363, de la Couronne, Bureau 202 Québec (Québec), G1K 6E9 Téléphone : 418 523-5572 www.grisquebec.org Numéro d’enregistrement – Organisme de bienfaisance 879282614 RR001

Profile for GRIS-Québec

Encan d'oeuvres d'art GRIS-Québec 2016  

Catalogue de l'Encan d’œuvres d'art du GRIS-Québec, édition 2016

Encan d'oeuvres d'art GRIS-Québec 2016  

Catalogue de l'Encan d’œuvres d'art du GRIS-Québec, édition 2016

Advertisement