Page 1

Rapport d’activité 2010 - 2013


Le mot du président D’abord, nous l’avons pensé, puis nous l’avons fait !

En 2009, il fallait que le GRI se redonne une raison d’exister. Il devait développe de l’ambition. Ce message émis pas l’assemblée générale a été intégré dans les réflexions… Le GRI devait amorcer sa mue. Une stratégie nouvelle s’est esquissée et a été présentée à son autorité suprême, l’assemblée générale. Le comité dessinait les axes importants d’un changement radical… Le GRI entamait sa mue. Il s’agit, en effet, bien d’une mue. Passer d’un paradigme à l’autre, changer de vision et d’état d’esprit. Les habitudes nous pèsent et nous luttons pour vaincre les résistances. Cet effort fût payant et nous disposons aujourd’hui, d’une équipe motivée qui prend à bras le corps des projets pour retrouver le lustre de l’époque « Computer ». De multiples projets ont vu le jour. Des rendez-vous incontournables dans l’écosystème ICT ont été organisés pour informer sur les enjeux des systèmes d’informations et promouvoir leur intégration dans notre économie.

Le rôle d’une association professionnelle comme le GRI est d’apporter une vision et des solutions sur les défis qui nous attendent : les technologies émergentes dans nos entreprises et le personnel qualifié nécessaire à leur pérennité. L’engagement du GRI, devenu entretemps une « Organisation du monde du travail (Ortra) », est absolu dans la formation des professionnels de l’informatique. Notre engagement est guidé par la nécessité de combler le fossé qui se creuse entre les besoins en personnels qualifiés et les ressources disponibles. Rappelons qu’à ce jour la Suisse a besoin de quelques 8000 nouveaux professionnels par an alors qu’on en forme à peine 3000. Le GRI a toute sa place dans le paysage des métiers ICT et son action est indispensable à notre tissu économique romand.


Les missions du GRI Une association professionnelle pour les Technologies de l’Information et de la Communication (TIC) Les nouvelles technologies sont des facteurs de croissances indéniables. Que ce soit dans les domaines de rationalisation ou dans les domaines des services aux entreprises, il est indispensable d’en identifier les contours et d’en mesurer la valeur ajoutée. Ce rôle constitue le fondement du GRI depuis sa constitution en 1971. Défendre nos intérêts auprès des autorités, présenter les spécificités du tissu économique romand, communiquer les besoins en termes de compétences et de marchés de l’emploi, définir les contenus de formation sont là quelquesuns de nos objectifs.

La promotion et le développement de la formation des professionnels et des utilisateurs de l'informatique, la promotion et le développement de l'information des milieux spécialisés et du grand public sur nos techniques, nos méthodes et nos professions, le développement de la collaboration et de la coopération entre les membres en vue de l'échange d'idées, de connaissances et d'expériences dans le domaine de l'informatique, la représentation de la Suisse romande auprès des autorités fédérales, des associations de Suisse alémanique et étrangères poursuivant les mêmes buts, l'aide à la résolution de conflits pouvant intervenir dans le domaine de l'informatique notamment entre utilisateurs, fournisseurs de prestations informatiques ou autres prestations de services.


Direction & coordination Albin Baptista

Masses financières sous gestion Autres prestations

Subvention CIE

800

Le comité

La stratégie

Tout d’abord, soulignons que la composition du comité est extraordinairement stable depuis sa refonte en 2009.

Devenu Ortra, le GRI est chargé de l’organisation des cours interentreprises (CIE) pour le canton de Vaud. Rappelons que la formation initiale en dual se fait à l’école professionnelle, chez l’entreprise formatrice et dans les cours interentreprises. Ces derniers sont subventionnés par le canton et une institution pour la promotion de la formation « FONPRO ».

Ses 8 membres assument leur mandat de commission et de gouvernance avec vigilance, assiduité et engagement. Depuis 2011 le GRI est employeur. En effet, il a ouvert deux postes à temps partiel assurant :

700 600

-

500 400

-

300 200 100

La fonction de commissaire professionnel qui contrôle et assure la qualité de la formation de nos apprentis. La responsabilité de la communication pour mieux faire connaître notre association et les actions qu’elle mène.

Les autres intervenants au comité et dans les projets sont rémunérés au mandat.

0 2009

2010

2011

2012

2013

La part « subventions CIE » reste relativement stable, hormis, pour l’année 2011 qui a vu un rattrapage pour les écoles privées. Cette part dépend directement du nombre d’apprentis en mode dual. La part des « autres prestations » augmente d’année en année, en réponse à la mise en place de la nouvelle stratégie qui veut que le GRI se positionne de manière durable.


Les membres

Les sponsors

Le GRI compte à ce jour 375 membres dont 220 sont des membres payants et 155 sont des entreprises formatrices engagées dans la formation des apprentis.

Depuis 2009, un effort important a été fourni pour trouver des partenaires souhaitant soutenir nos activités. Cet effort porte ses fruits et nous avons pu, grâce à leurs soutiens, développer une palette d’activité élargie.

L’exonération de cotisation pour les entreprises formatrices représente la contribution du GRI pour leur engagement dans la formation professionnelle de notre branche. Par leur action, elles en assurent la relève. Cette catégorie de membres est en augmentation grâce en particulier à notre projet « jobAPP », démarche active dans la création de nouvelles places d’apprentissage. Finalement, notons que le comité a développé une procédure d’adhésion permettant de mieux identifier les entreprises qui partagent véritablement des valeurs communes au GRI.

-

-

-

Nous remercions particulièrement les entreprises suivantes pour leur fidélité :

Journée dédiée à la sécurité ITSecuDAY Geneva Cérémonie des promotions, lors de laquelle nous pouvons remettre des prix aux lauréats les plus méritants Salons des métiers à Lausanne et Genève grâces auxquels nous pouvons offrir une vitrine attrayante pour la présentation de nos métiers Rédaction et édition du livre « les métiers des TIC et filières de formation » ainsi que de l’enquête annuelle sur les salaires de TIC

Aujourd’hui, nous avons le soutien de plus de 40 entreprises qui nous accompagnent régulièrement dans nos actions par leurs dons ou leurs sponsorings.


Les cours interentreprises

Les projets

En tant qu’Ortra, le GRI est chargé de l’organisation des cours interentreprises pour les apprentis informaticiens vaudois.

Le GRI a vu le nombre des projets considérablement augmenter. La nouvelle stratégie, voulant positionner notre groupement comme un acteur incontournable dans le monde ICT en Suisse occidentale, nous a conduit à développer et à institutionnaliser diverses activités… devenues désormais, des rendez-vous très attendus et appréciés.

Outre l’organisation proprement dites, cette activité s’inscrit dans le développement des filières de formation et des places d’apprentissage. Plus de deux milles jour-apprentis sont ainsi gérés par année. Il s’agit en particulier d’assurer la planification, la convocation, la gestion des absences et la tenue du portfolio des notes.

-

Nous devons également organiser les particularités des apprentis qui changent de filière de formation entre le dual et le plein temps, ainsi que ceux qui arrivent d’autres cantons qui n’ont pas suivis les mêmes cours interentreprises.

-

-

-

-

Soutien du congrès de management de projet au bénéfice de nos membres. Enquête sur les salaires des TIC et édition de l’ouvrage « Enquête nationale sur les salaires des TIC ». Edition de l’ouvrage de référence et nomenclature unifiés sur les métiers ICT. Co-organisation du symposium romand eGovernment. ITSecuDAY Geneva, organisation d’une journée de conférences sur le thème de la sécurité dans les domaines des TIC. Organisation de la cérémonie de remise des diplômes et remise de prix.


-

-

-

-

-

Organisation de la journée « découverte » pour les jeunes filles dans le cadre des journées « Osez tous les métiers ». Organisation et tenue d’un stand de 50m2 pour les formations des TIC au salon des métiers à Lausanne. Organisation et tenue d’un stand de 250m2 pour la formation des TIC à la Cité des métiers à Genève. Organisation d’un stand commun pour nos membres sur différents salons (TopSoft, eCom, Salon RH, etc.) Séances d’information sur les filières de formations. Organisation des cours interentreprises. Ecole de cadre ; centre de formation pour les formations supérieures. Centre Swiss ICT Academy pour les formations continues.

Nous observons que les charges liées aux projets (salons et séminaire ainsi que métiers et formations), en excluant les CIE, représentent plus 80% des coûts (moyenne 2009-2013).

Charges sans CIE %

50 45 43

40 35

36

30 25 20 15 10

11

10

5 0 Publications Séminaire & salons

Métiers & formation

Cérémonie des promotions


Formation initiale François Mayer

Nouveaux apprentis (VD&GE)

Depuis de nombreuses années, de très gros efforts ont été mis pour informer et préparer les jeunes femmes et hommes, intéressés par les différents métiers liés aux nouvelles technologies de l'information et de la communication, à leurs futures activités professionnelles.

120 100

6

13

80

13

60 40

82

80

2010

2011

86

89

2012

2013

20 0

CFC

AFP

Le premier contact s'établit souvent lors des différents salons des métiers mis en place par chaque canton. Toutes les années, nous y occupons un espace de 50 m2 à Lausanne et tous les trois, un espace de 250 m2 à Genève. Nos jeunes, leurs enseignants et leurs parents y découvrent une vue pratique et concrète du monde du travail. Pour la plupart d'entre eux le deuxième contact aura lieu lors de l'une des huit demi-journées consacrées aux tests d'aptitudes pour les métiers d'aide en informatique AFP et informaticien-ne CFC. Les résultats de ces tests devraient permettre aux futurs apprentis ICT de confronter leurs désirs avec parfois certaines réalités. Une bonne analyse de leur bagage actuel et des bases nécessaires, notamment en mathématique et en anglais, devrait contribuer à

augmenter le nombre d'apprentis informaticiens qui terminent leur première année d'apprentissage. Le troisième rendez-vous avec les apprentis a lieu à l'école. Le système de formation modulaire, la procédure de qualification et les différents partenaires de la formation professionnelle leurs sont présentés. Plusieurs autres entretiens ont lieu pendant leur formation au sein des entreprises formatrices que l'on tente, avec succès, depuis quelques années d'augmenter afin d'accroître le nombre de places d'apprentissage. Et quelle immense plaisir de les rencontrer une dernière fois, dans cette première étape de leur jeune carrière professionnelle, lors de la cérémonie de remise de leur attestation fédérale de formation professionnelle (AFP) ou de leur certificat fédéral de capacité (CFC).


Formation supérieure et continue Jean-Benoît Fontaine

Brevet fédéral d’informaticien L’année 2013 a vu le lancement d’une nouvelle prestation de formation : les cours de préparation aux brevets fédéraux d’informaticiens. Le nouveau règlement est entré en vigueur au 1er janvier 2013. Cette formation a été complètement redéfinie par l’association faîtière dont le GRI est membre du comité : -

Gestion Techniques des systèmes et réseau TIC Développement d'applications TIC

des hautes écoles spécialisées, au domaine du tertiaire. La différence entre la formation d’une haute école et la formation professionnelle supérieure ne se situe pas au niveau des exigences, mais dans la relation entre théorie et pratique.

Diplômés

Diplôme fédéral d’informaticien

CFC

HES

BF/DF

3000

Le 2ème niveau de la formation professionnelle supérieure aboutit au diplôme fédéral d’informaticien(ne) qui est le plus haut niveau de cette filière.

2500 2000 1500

Cette formation en emploi permet d’acquérir les compétences nécessaires à la conduite de projets dans le domaine des TIC. Elle est organisée en seize modules de formation et préparent les candidats à affronter les différentes étapes de la gestion des systèmes d’informations. La formation professionnelle supérieure confère des titres reconnus au niveau fédéral qui appartiennent, au même titre que les diplômes universitaires ou ceux

Pour rendre compréhensibles les formations d'un pays à l’autre, la Communauté européenne a défini un cadre de référence (EQF - European Qualifications Framework, CEC - Cadre européen des certifications en français) permettant de comparer différentes compétences acquises lors d’une formation. Un employeur peut ainsi comprendre le niveau de qualification d’un diplômé(e).

1000 500 0

UNI


Où sont les emplois ICT ?

Ce référentiel comporte 8 niveaux permettant d'évaluer les enseignements et les formations dispensés. Chaque niveau est défini par un ensemble de descripteurs pour les « savoirs », « aptitudes » et « compétences » indiquant quels sont les acquis d'une formation attendus d’une certification de ce niveau. La formation professionnelle supérieure est naturellement alignée sur ce cadre européen de certifications. Le brevet fédéral est situé au niveau 5 et le diplôme fédéral au niveau 6 comme le bachelor. Le niveau 7 correspond à un master et le 8 à un doctorat.

Swiss ICT Academy Le GRI est membre fondateur avec ses partenaires de la nouvelle structure nationale pour la formation continue «Swiss ICT Academy»: -

ICT-Formation professionnelle Suisse, ICT Berufsbildungscenter AG à Berne Zürcher Lehrbetriebsverband ICT (ZLI) à Zurich Zürcher Lehrbetriebsverband ICT (ZLI) à Winterthur

Les programmes de formation viennent renforcer les compétences de professionnels qui ne sont pas issus des filières de formation en informatiques et qui souhaite s’orienter dans ce domaine. A ce jour, l’offre de cours est la suivante : -

10 

Swiss ICT Assistant Basic, développement d‘applications Swiss ICT Assistant Basic, Technique Système & Réseau Swiss ICT Assistant Basic, Médiamatique


Les publications Jean-Benoît Fontaine

Le GRI participe avec son pendant alémanique, SwissICT à la publication d’ouvrages de référence dans le domaine de l’informatique. En particulier les deux ouvrages ci-dessous :

Les professions des TIC et filières de formation Cet ouvrage, édité tous les quatre ans, offre une contribution à la structuration des professions, des profils professionnels et des compétences exigées. Chaque édition entièrement révisée et mise à jour intègre un modèle qui présente de manière transparente les compétences métiers et méthodologiques liées au poste de travail ainsi que les compétences personnelles exigées par les différentes professions.

Enquête nationale des salaires des professions des TIC Ce deuxième ouvrage est édité chaque année. Cette enquête livre les données actuelles de la rémunération des différentes professions en fonction de divers critères comme : la branche d’activité de l’entreprise, la formation de la personne, son niveau de qualification, sa formation, son âge, la taille et la localisation de l’entreprise. Le sondage est en principe mené au mois de mai et plus de 200 entreprises de toute la Suisse y participent, fournissant ainsi plus de 21'000 données salariales. La nomenclature des métiers est basée sur les 42 professions décrites dans l'ouvrage de référence « Les professions des TIC » présenté ci-dessus.

La présentation des filières de formation de base et continue complètent l'ouvrage. Elle offre un aperçu complet de l'importante offre de formation. L’ouvrage est complété par une analyse de la fréquence des métiers des TIC en Suisse.

11 


Brochures de référence La commission Publication du GRI s’attelle également à la rédaction et à l’actualisation de brochures de références comme : -

La Directive sur l’utilisation professionnelle des TIC Elaborer une SLA Le contrat de leasing informatique Le contrat de mandat Etc.

Tous ces documents sont mis gratuitement à disposition des membres.

12 


ITSecuDAY Thierry Wohnlich

Organisation de la 4ème édition de l'ITSecuDAY. Cette année encore, fort du succès des années précédentes, nous avons réussi à faire venir des intervenants d'envergure internationales. Après Bruce Schneier, Hervé Schauer en 2012, nous accueillerons notamment Caspar Bowden et Eric Filiol, 2 spécialistes internationalement reconnus dans leur domaine. L'ITSecuDAY, c'est un concentré sur une journée d'aspect liés à la sécurité. Durant les quatre dernières années, nous nous sommes efforcés de proposer un contenu pertinent et de qualité. Cette année, c'est "l'affaire Snowden" vue par des experts, à destination de spécialistes. C'est une occasion unique de mieux appréhender cette thématique dont les impacts sur la façon de percevoir les outils que nous utilisons chaque jour est bien plus grande que ce que l'on peut imaginer de prime abord.

Nous y parlerons stratégie d'espionnage de masse, jeu de pouvoir, impact à moyen terme, guerre informatique, rôle des antivirus, aspect légaux. L'ITSecuDAY s'adresse en particulier au leader et manager sécurité et IT, mais aussi à toute manager impliqué dans le domaine informatique.

ITSecuDAY CHF.

2013

2012

2011

2010

0

5000

10000

15000

13 

20000


Le symposium eGovernment Pierre-André Monney

Organisés annuellement à Berne et dans un canton romand qui en assure l’organisation à tour de rôle, les Symposium eGovernment suisse et romand sont des lieux de rencontre entre l’économie, l’administration, la politique et le monde académique. Cet évènement a pour objectifs de présenter des thèmes d’actualités en matière d’e-gouvernance et de cyberadministration, d’en discuter et de les comprendre. Les groupes cibles sont les suivants :     

Responsables de la cyberadministration de la Confédération, des cantons et des communes Communauté scientifique Représentants de l’industrie Parlementaires intéressés de tous niveaux Membres d’associations

Avec l’Institut des Hautes Etudes en administration publique (IDHEAP), la Confédération et les cantons romands, le GRI en tant que membre de l’Association eGovernment-Symposium et co-organisateur de l’évènement romand délègue chaque année un de ses membres dans les 2 comités d’organisation.

14 

En 2013, le eGorvernment Symposium romand a eu lieu à Delémont. Au programme, un état des lieux des projets dans le domaine des constructions au niveau des cantons romands, le point de vue d’une mairie française vis-àvis de ses citoyens et comment faire bon usage des réseaux sociaux dans les administrations publiques. En 2014, le GRI continuera activement son action afin de soutenir ces initiatives visant à faciliter la vie des citoyens et des entreprises.


Les prestations Albin Baptista Depuis 2010, le GRI a développé une palette de prestations à destination des membres et de tiers.

Commissaire professionnel Le GRI offre la prestation de la commission professionnelle et en particulier le rôle de commissaire professionnel pour les cantons de Vaud et Genève. Cette activité consiste à assurer le suivi des apprentis et de délivrer les autorisations de former aux entreprises formatrices.

Gestion des CIE d’informaticiens pour le canton de Genève Mandaté par l’association pour la formation professionnelle en informatique de Genève, le GRI organise, convoque et gère les CIE genevois. Toute la gestion des notes et des absences est également prise en charge par Le GRI.

Gestion des CIE pour électroniciens multimédia

les

Dans le cadre de son mandat avec l’AFPI, le GRI est chargé par l’association professionnelle des électroniciens multimédia de l’organisation et de la gestion des CIE pour leurs apprentis.

Autres prestations Le GRI offre également les prestations suivantes : -

Domiciliation d’entreprise Gestion administrative et tenue de secrétariat Expertise dans le cadre de litiges en relation avec les ICT Tribunal d’arbitrage Placements publicitaires sur les plateformes du GRI Placement d’annonces d’emploi

15 


Organisation des manifestations Avane Chelebi

Le secrétariat est le lieu de l’organisation et la gestion administrative des différentes manifestations organisées par le GRI.

Nous citons en vrac, et sans être exhaustif : -

Organisation de l’AG Des breakfasts meeting Des collaborations avec d’autres associations (COMMON, COMPASS, SMP, etc.) ITSecuDAY La cérémonie des promotions Le salon des métiers (Lausanne, Genève) Le salon RH ou/et autre salon La journée « Osez tous les métiers » Le symposium eGovernment L’organisation de séances d’information

Chacune de ces manifestations spécifiques nécessite la réservation des dates, la recherche de lieux susceptible d’accueillir l’évènement, la réservation d’éventuels vols et réservations d’hôtels. En bref, tout ce qui est de nature à assurer l’évènement. Une activité supplémentaire vient se greffer sur l’organisation ; c’est la réalisation des brochures et des éventuels stands de présentation.

16 


La communication institutionnelle Mathieu Janin

Communiquer est aussi vital que respirer

participation aux séances de direction des associations faîtières romande www.ICT-SR.ch et nationale www.ictswitzerland.ch .

Le GRI sur la toile

L’informatique n’échappe pas à cette certitude. Ceci est valable pour l’informaticien autant que pour l’organisation qui défend ses intérêts et le GRI n’ignore pas cette évidence.

Suite à l’arrêt de publication de la page du GRI dans le titre IB-Com intégré dans le mensuel économique «Market» l’an dernier, nous avons décidé de communiquer sans intermédiaire avec nos membres au moyen d’une « newsletter » mensuelle électronique transmise à nos membres. Puis, depuis l’été 2013 et ce quatre fois par an, nous publions un nouveau journal prénommé « Peer-to-Peer » largement distribué par voie électronique aux acteurs de l’informatique romande.

www.gri-formationprofessionnelle.ch

Depuis quatre ans, nous n’avons cessé de développer de nouvelles formes d’échange d’informations pour nos différentes parties-prenantes. Nous avons « relifté » le site www.gri.ch , créé et alimenté en informations le réseau social www.InformatiqueRomande.ch pour relier les acteurs romands des technologies de l’information et de la communication, publié des communiqués de presse concernant les différentes activités menées par notre association auprès des médias romands, développé différentes fenêtres de visibilité et d’interaction sur les principaux réseaux sociaux (LinkedIn, Twitter et Facebook), entretenu nos bonnes relations avec les médias romands et les principaux acteurs de la branche au niveau régional et fédéral à travers notre

www.gri.ch

www.informatiqueromande.ch http://www.linkedin.com/company/grigroupement-romand-de-l'informatique www.twitter.com/ictromande

Ces différentes actions de communication sont coordonnées par le comité de direction du GRI et réalisées par son responsable de la communication. Vous pouvez découvrir ou relire nos différentes publications en ligne sur http://www.griportal.ch/index.php?page=Dans-la-presse

17 


Les associations professionnelles Gilbert Chopard

Le GRI est membre fondateur de plusieurs organisations professionnelles en Suisse dont ICTswitzerland, qui est l’association la plus active au niveau national pour promouvoir et défendre les intérêts ICT en Suisse. En tant que membre du comité central de cette association, le GRI représente les intérêts romands parmi les 18 membres du comité central à forte représentation suisse alémanique. Grâce à ICTswitzerland et à son Président, le conseiller national Rudi Noser, plusieurs initiatives en faveur des ICT ont été acceptées à Berne en 2013 dont les initiatives récentes suivantes : -

-

18 

Mise en œuvre flexible des règles de l'OMC pour l’attribution des marchés publiques ICT en Suisse, sur le modèle appliqué en Europe, ceci pour corriger les problèmes récurrents des attributions de marchés publics au sein des administrations fédérales. Gestion de projets par du personnel externe dans le domaine publique: le temps de travail du personnel externe doit être inférieure à deux ans, Les postes qui aujourd'hui dépassent cette limite

-

doivent être revus pour éviter tout problème éthique. Mise en place d’un organisme central pour la gestion des offres publiques ICT au niveau fédéral ainsi que d’une réglementation unifiée pour l’attribution de mandats IT au sein de l’administration fédérale.

Cette représentation active des métiers ICT sous la coupole fédérale est une chance pour ce secteur important de l’économie qui n’avait pas pu bénéficier d’un support adéquat en relation avec les places de travail qu’il représente. Au niveau des chiffres et selon l’étude commanditée par ICTswitzerland en collaboration avec Economie suisse, les ICT ont générés en 2009 une valeur ajoutée de 26,7 milliards de francs, ce qui représente 5,1 % de la richesse créée en Suisse. Ce secteur constitue dès lors la cinquième branche économique de la Suisse. Seuls le commerce de gros et les services financiers pèsent plus lourd. Cette étude démontre aussi l’importance réelle des métiers ICT qui ont une fonction transversale pour toutes les branches de l’économie tout comme dans


les administrations publiques. Plus des deux tiers des 177’000 personnes travaillant dans le secteur ICT œuvrent dans d’autres branches, comme des banques, des assurances, le commerce de gros et de détail, l’administration et l’industrie. Seuls 54 000 personnes, soit à peine un tiers des spécialistes ICT travaillent directement dans le secteur des ICT. Pour assurer le développement des compétences nécessaires à notre économie, ICTswitzerland a mis en place une ORTRA nationale : ICT-Formation Professionnelle, pour promouvoir et gérer la formation ICT en Suisse. Cette association s’appuie sur le GRI pour assurer la cohérence de sa démarche nationale en Suisse Romande. Finalement ICTswitzerland a brillamment réussi à déplacer 135 professionnels suisses des métiers ICT à la foire 2013 de Hanovre : CeBIT, en affrétant un avion charter depuis Zurich uniquement pour cet événement. C’est une occasion unique pour les professionnels des ICT en Suisse de se rencontrer dans une atmosphère conviviale, tout en découvrant les dernières nouveautés technologiques.

19 


Résultats financiers et ratios BILAN AU 31 DECEMBRE ACTIF

2013

2012

2011

2010

332 530.94

221 451.43

373 314.37

106 004.31

59 685.00

38 568.20

200 383.15

152 939.90

Actif circulant Liquidités Créances résultants de la vente de prestations Actifs transitoires Total de l'actif circulant

84 974.40

231 622.48

178 742.86

0.00

477 190.34

491 642.11

752 440.38

258 944.21

Actif immobilisé Immobilisation corporelle

0.00

840.00

840.00

840.00

Total de l'actif immobilisé

0.00

840.00

840.00

840.00

477 190.34

492 482.11

753 280.38

259 784.21

67 646.30

115 756.79

123 623.93

176 089.97 0.00

TOTAL ACTIF PASSIF Fonds étrangers Dettes résultant d'achats et de prestations Autres dettes à court terme

1 483.65

10 501.25

0.00

Dettes à long terme (créanciers CIE)

139 666.72

139 666.72

181 208.72

Passifs transitoires

205 305.05

166 973.95

388 701.75

47 900.00

414 101.72

432 898.71

693 534.40

223 989.97

59 583.40

59 745.98

35 794.24

22 401.10

Total des fonds étrangers Capitaux propres Réserves Résultat de l'exercice Total des capitaux propres

TOTAL PASSIF

20 

3 505.22

-162.58

23 951.74

13 393.14

63 088.62

59 583.40

59 745.98

35 794.24

477190.34

492482.11

753280.38

259784.21


COMPTES D'EXPLOITATION PRODUITS Chiffre d'affaire résultant des prestations Cotisations CIE (subventions) Autres produits

TOTAL PRODUITS PRIX DE REVIENT Achats services et marchandise Charges de personnel Frais administratifs Locaux Frais de voyage Autres charges

TOTAL PRIX DE REVIENT

% CA 2013

2012

2011

2010

272 283.70

207 235.00

170 132.40

75 558.65

84 485.55

89 498.90

98 656.00

84 391.82

537 843.52

592 956.40

705 862.42

561 057.84

47.65

855.81

-14.80

3 863.39

894 660.42

890 546.11

974 636.02

724 871.70

2013

2012

2011

2010

598 185.93

636 209.28

680 465.90

519 519.23

46 020.05

47 180.95

29 152.50

0.00

146 088.56

100 947.80

113 384.15

99 750.26

30 441.85

18 868.00

1 846.35

0.00

2 166.60

5 164.02

1 601.95

0.00

840.00

181.50

0.00

0.00

823 742.99

808 551.55

826 450.85

619 269.49

FRAIS GENERAUX

2013

2012

2011

2010

Frais administratifs

48 489.25

59 982.70

61 554.00

65 540.71

Locaux

6 000.00

6 000.00

6 000.00

6 000.00

Publicité

7 749.60

5 541.64

11 974.25

20 668.36 0.00

Leasings Autres charges

TOTAL FRAIS GENERAUX RESULTAT Résultat d'exploitation Produit extraordinaire

RESULTAT NET

1 197.20

1 460.20

0.00

22 715.81

29 429.90

44 914.53

0.00

86 151.86

102 414.44

124 442.78

92 209.07

2013

2012

2011

2010

-15 234.43

-20 419.88

23 742.39

13 393.14

18 739.65

20 257.30

209.35

0.00

3 505.22

-162.58

23 951.74

13 393.14

100% 90% 80% 70% 60% 50% 40% 30% 20% 10% 0%

561.06

84.39

705.86

98.66

592.96

89.50

537.84

84.49

170.13

207.24

272.28

75.56 2010

2011

2012

2013

Prestations

Cotisations

CIE (subventions)

21 


Les missions principales du GRI 

La promotion et le développement de la formation des professionnels dans toutes les filières reconnues en Suisse

La promotion et le développement de l'information sur les techniques, les méthodes et les professions du traitement de l'information

Le développement de la collaboration et de la coopération entre les membres en vue d’échange et de partage d’expériences dans le domaine de la formation des TIC

La représentation de la Suisse romande auprès des autorités fédérales, des associations faîtières et autres poursuivant les mêmes buts

Le réseau des professionnels ICT Groupement Romand de l’Informatique Rte de Genève 88b 1004 Lausanne www.gri.ch www.gri-formationprofessionnelle.ch T : 021 652 30 70 F : 024 447 44 71 E : gri@gri.ch

22 


Ra 2013 gri  

Rapport annuel d'activité du Groupement Romand de l'Informatique - édition 2010-2013

Advertisement
Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you