Issuu on Google+

SOMMAIRE Introduction

7

Pistolets

14

Pistolets-mitrailleurs

86

Mitraillettes

145

Fusils automatiques

212

Fusils Ă  canon lisse

240

Armes Ă  canon lisse

298

Lance-grenades

305

Glossaire

312

Index

313


Mannlicher Modèle 1901

e modèle 1901 fut le premier d’une série d’armes à feu Mannlicher produite par le célèbre fabricant autrichien Steyr entre 1901 et 1905, bien que le premier pistolet Mannlicher ait été réalisé en fait par Von Dreyse en 1900. Tous les pistolets furent des armes de qualité, même si leur succès commercial et militaire fut limité. Deux caractéristiques distinguent le M1901. Premièrement, la culasse mobile à retardement, fonctionnait grâce à un système par lequel le retard était déterminé par une came associée à un ressort, qui contrôlait la glissière durant son trajet arrière. Deuxièmement, les armes Mannlicher avaient un magasin incorporé qui était approvisionné en poussant un chargeur de cartouches vers le bas à travers la culasse ouverte. Un des plus gros marchés pour ces armes était l’armée argentine et les munitions 7,63 mm sont encore produites à ce jour en Amérique du Sud.

L

Pays d’origine :

Autriche

Calibre :

7,63 x 21 mm Mannlicher

Longueur :

246 mm (9,68 pouces)

Poids :

0,91 kg (2 livres)

Canon :

157 mm (6,18 pouces), 4 rayures, rhodium

Alimentation/Capacité du chargeur :

Magasin incorporé 8 cartouches

Fonctionnement :

Culasse non calée avec retard

Vitesse initiale :

312 m/s (1 024 pieds/s)

Portée effective :

30 m (98 pieds)

14


Steyr Modèle 1917

e Steyr M1917 fut la dernière variante du prestigieux pistolet Steyr M1912, un des plus beaux pistolets de la première moitié du XXe siècle. Le M1912 était le pistolet réglementaire de l’armée austro-hongroise (plus tard autrichienne) entre 1912 et 1945, et de même que d’autres armes autrichiennes, elle a aussi été utilisée par les forces allemandes durant la Seconde Guerre mondiale (mais dans ce dernier cas, l’arme fut recalibrée pour l’omniprésente cartouche 9 mm Parabellum allemande, au lieu de la plus puissante 9 mm Steyr). Connu comme le « Steyr-Hahn » (Steyr avec chien) à cause de son chien externe, le M1912 avait un canon rotatif pour verrouiller la culasse, le canon tournait de 20° sous l’impulsion du tir, avant que la culasse ne se libère et termine son recul. Charger le magasin incorporé du Steyr consistait à insérer un chargeur de balles par le haut dans le magasin fixe du pistolet.

L

Pays d’origine :

Autriche

Calibre :

9 mm Steyr ou 9 mm Parabellum

Longueur :

216 mm (8,5 pouces)

Poids :

0,99 kg (2,19 livres)

Canon :

128 mm (5 pouces), 4 rayures, rhodium

Alimentation/capacité du chargeur :

Magasin incorporé 8 cartouches

Fonctionnement :

Court recul

Vitesse initiale :

335 m/s (1 100 pieds/s)

Portée effective :

30 m (98 pieds)

15


Glock 17

ne arme remarquable en termes de construction, de matériaux et de commercialisation, le Glock 17 est devenu une force dominante dans les industries militaires et commerciales des armes de poing depuis son introduction. Produit pour la première fois en 1983, il est constitué à 40 % de matière plastique et il est constitué de seulement 33 pièces. Alors que la matière plastique en fait une arme légère, le Glock 17 a aussi une impressionnante capacité de chargement, pas moins de 17 cartouches et tire ses munitions en utilisant un percuteur contrôlé au déclenchement plutôt qu’un chien. Il réalise le verrouillage de la culasse avec un mécanisme à canon rotatif et la sécurité est assurée par une gâchette sécurisée ainsi qu’un cran de sûreté. Grâce à une bonne commercialisation et après avoir été adoptée par l’armée autrichienne, le Glock 17 s’est considérablement diffusé auprès des armées et de la police à travers le monde.

U

Pays d’origine :

Autriche

Calibre :

9 mm Parabellum

Longueur :

188 mm (7,4 pouces)

Poids :

0,65 kg (144 livres)

Canon :

114 mm (4,49 pouces), 6 rayures, rhodium

Alimentation/capacité du chargeur :

Chargeur amovible 17 cartouches

Fonctionnement :

Court recul

Vitesse initiale :

350 m/s (1 148 pieds/s)

Portée effective :

40 m (131 pieds)

16


Glock 18

n 1986, pendant que Beretta mettait sur le marché son pistolet tout automatique, le Beretta 93R, Glock introduisait aussi son pistolet modèle 18. Il se caractérisait par ses deux chargeurs optionnels (l’un de 19 cartouches, l’autre d’au moins 33 cartouches), et présentait un aspect et un fonctionnement très proche de ceux du pistolet modèle 17. Toutefois, grâce à quelques modifications internes, le Glock 18 pouvait tirer à haute cadence, aux alentours de 1 300 coups par minute. Naturellement, cet automatisme intégral a écarté le Glock 18 du marché commercial en faveur d’un usage gouvernemental et militaire. Seul le temps dira si ces marchés seront satisfaits de ce pistolet, mais la logique de ce pistolet automatique en opposition au pistoletmitrailleur est discutable, car ce premier est difficile à contrôler même si le tireur est expérimenté.

E

Pays d’origine :

Autriche

Calibre :

9 mm Parabellum

Longueur :

223 mm (8,78 pouces)

Poids :

0,636 kg (1,4 livres)

Canon :

114 mm (4,49 pouces), hexagonal, rhodium

Alimentation/capacité du chargeur :

Chargeur amovible 19 ou 33 cartouches

Fonctionnement :

Court recul

Vitesse initiale :

350 m/s (1 148 pieds/s)

Portée effective :

40 m (131 pieds)

17


Glock 20

partir du début des années quatre-vingt-dix, une nouvelle gamme de pistolets Glock de gros calibre tel le traditionnel 9 mm Parabellum, apparut sur le marché. Le Glock 20 et le 21 étaient disponibles en calibre 10 mm Auto, une cartouche de pistolet particulièrement puissante utilisable seulement par un tireur bien entraîné à manier de telles armes (il sera adopté très vite par le FBI). Glock fut parmi les premiers fabricants d’armes à réaliser un pistolet calibre 10 mm, mais le Glock 20 conserva toutes les caractéristiques des précédents modèles : une gâchette double commande efficace en matière de sécurité; un magasin de grande capacité (15 cartouches) et un poids total réduit du fait qu’il est constitué principalement de matière plastique. Le Glock 20 fut suivi par un autre modèle calibre 10 mm, le Glock 21, après lequel apparurent les numéros 22 et 23 calibre .40 Smith & Wesson. Une nouvelle version calibre .45 ACP est produite actuellement.

À

Pays d’origine :

Autriche

Calibre :

10 mm Auto

Longueur :

193 mm (7,59 pouces)

Poids :

0,78 kg (1,73 livres)

Canon :

117 mm (4,6 pouces), hexagonal, rhodium

Alimentation/capacité du chargeur :

Chargeur amovible 15 cartouches

Fonctionnement :

Court recul

Vitesse initiale :

350 m/s (1 148 pieds/s)

Portée effective :

40 m (131 pieds)

18


Browning Modèle 1900

a longue collaboration entre John M. Browning et la manufacture d’armes belge Fabrique Nationale d’Armes de Guerre (FN) conduisit à la production de beaucoup d’armes à feu classiques au XXe siècle. La première de ces armes fut le Browning Modèle 1900, lequel fut conçu vers la fin du XIXe siècle et fut mis en service en 1900. C’était un pistolet à culasse non calée lequel se différentiait en ayant un ressort de recul, situé au-dessus du canon, qui agissait non seulement au moment du recul, mais aussi comme ressort de percuteur. En termes d’innovation, l’arme eut un succès unanime, et au total plus d’un million d’exemplaires furent fabriqués. Ceux-ci furent beaucoup utilisés par les forces armées à travers le monde. Le début du siècle était une période où le pistolet automatique devait toujours faire ses preuves, par contre les revolvers étaient perçus comme des armes plus fiables.

L

Pays d’origine :

Belgique

Calibre :

7,65 mm Browning (0.32 ACP)

Longueur :

170 mm (6,75 pouces)

Poids :

0,62 kg (1,37 livres)

Canon :

101 mm (4 pouces), 6 rayures, rhodium

Alimentation/capacité du chargeur :

Chargeur amovible 7 cartouches

Fonctionnement :

Culasse non calée

Vitesse initiale :

290 m/s (950 pieds/s)

Portée effective :

30 m (98 pieds)

19


Browning High-Power Modèle 1935

ous de multiples aspects, le Browning High-Power prépara le terrain pour les pistolets de combat modernes. Conçu par John M. Browning au cours des années vingt et produit à partir de 1935 par la Fabrique Nationale d’Armes de Guerre (FN) en Belgique, le High-Power était caractérisé par une capacité de 13 coups, un chargeur double rangée et un dispositif de verrouillage, différent du Colt, qui utilisait une espèce de came pour abaisser le canon d’une manière plus linéaire que la bride oscillante du Colt. Le résultat fut une arme de protection fiable et précise laquelle arma les soldats des deux camps pendant la Deuxième Guerre mondiale et sera en service dans les armées de plus de cinquante pays jusqu’à ce jour. Dans les années quatre-vingt, le High-Power restera compétitif sur le marché, moyennant des améliorations et même si le modèle commence à vieillir quelque peu, il conserve une popularité internationale.

S

Pays d’origine :

Belgique/États-Unis

Calibre :

9 mm Parabellum

Longueur :

197 mm (7,75 pouces)

Poids :

0,99 kg (2,19 livres)

Canon :

118 mm (4,65 pouces), 4 rayures, rhodium

Alimentation/capacité du chargeur :

Chargeur amovible 13 cartouches

Fonctionnement :

Court recul

Vitesse initiale :

335 m/s (1 100 pieds/s)

Portée effective :

30 m (98 pieds)

20


Browning Double-Action

e Browning Double-Action (DA) est une évolution du Browning High-Power, la principale amélioration consiste en un verrou ambidextre de chien au lieu d’un cran de sûreté. Celle-ci permet à l’utilisateur de ramener le chien en toute sécurité, même si une cartouche a été introduite dans la chambre. Toutefois, même si l’arme est totalement sécurisée dans ce cas, le mécanisme double-action permet de tirer simplement en pressant à fond sur la détente. La Fabrique Nationale d’Armes de Guerre (FN) a continué avec la configuration ambidextre, le cran de déverrouillage du chargeur, normalement situé sur le flan droit, peut être inversé pour les gauchers. Excepté ces caractéristiques et un remodelage de la crosse pour le tir à deux mains, le Browning DA demeura un pistolet classique au même titre que le High-Power, et ses qualités feront de lui un digne successeur pour son modèle précédent.

L

Pays d’origine :

Belgique

Calibre :

9 mm Parabellum

Longueur :

200 mm (7,87 pouces)

Poids :

0,905 kg (1,99 livres)

Canon :

118 mm (4,65 pouces), 6 rayures, rhodium

Alimentation/capacité du chargeur :

Chargeur amovible 14 cartouches

Fonctionnement :

Court recul

Vitesse initiale :

350 m/s (1 148 pieds/s)

Portée effective :

30 m (98 pieds)

21


CZ75

epuis sa première apparition en 1975, le CZ75 a excellé tant sur le terrain de combat que sur le plan commercial, et a été beaucoup copié (facilement car le fabricant n’était pas protégé par un brevet en dehors de l’Europe de l’Est). Le CZ75 fonctionne selon le principe de l’abaissement du canon issu du Colt-Browning et avec un mécanisme de tir double-action. Au niveau de son mécanisme, il est peu différent, mais la fabrication de l’arme est très soignée et ainsi elle fournit au personnel militaire et policier, la fiabilité et la constance de fonctionnement qu’ils exigent. Ironiquement, l’armée tchécoslovaque n’adopta pas ce pistolet (principalement parce qu’elle utilisait des munitions soviétiques), mais beaucoup d’autres armées du monde l’ont employé soit dans sa version originale ou copiée (sous licence ou autre). Un nouveau modèle, le CZ85 a été amélioré au niveau des caractéristiques de sécurité.

D

Pays d’origine :

Tchécoslovaquie

Calibre :

9 mm Parabellum

Longueur :

203 mm (8 pouces)

Poids :

0,98 kg (2,16 livres)

Canon :

120 mm (4,72 pouces), 6 rayures, rhodium

Alimentation/capacité du chargeur :

Chargeur amovible 15 cartouches

Fonctionnement :

Court recul

Vitesse initiale :

338 m/s (1 110 pieds/s)

Portée effective :

40 m (131 pieds)

22


Tokagypt 58

’omniprésence de la cartouche calibre 9 mm Parabellum pour les pistolets modernes constitua la base de cette arme égyptienne, qui est essentiellement une copie en version calibre 9 mm du pistolet soviétique Tokarev TT-33. « Copie » est un terme exact, car à part les reliefs de la crosse et la finition, rien ne le distingue de son original tant pour son mécanisme que ses performances (d’où le nom hybride Toka-gypt). Pourtant, l’adoption d’un calibre beaucoup plus pratique a fait une différence pour ses performances, et le pistolet fut une arme respectable qui en fin de compte aura une malencontreuse réputation à l’usage. En fait, il fut fabriqué en Hongrie dans les années soixante, mais l’armée égyptienne pour laquelle il avait été destiné, décida finalement que c’était une arme à problème. Les excédents furent par conséquent répartis dans toute la police égyptienne et aussi dans différentes zones marchandes de l’Europe occidentale.

L

Pays d’origine :

Égypte/Hongrie

Calibre :

9 mm Parabellum

Longueur :

194 mm (7,65 pouces)

Poids :

0,91 kg (2,01 livres)

Canon :

114 mm (4,5 pouces), 6 rayures, rhodium

Alimentation/capacité du chargeur :

Chargeur amovible 7 cartouches

Fonctionnement :

Court recul

Vitesse initiale :

350 m/s (1 150 pieds/s)

Portée effective :

30 m (98 pieds)

23


Helwan

e Helwan fut directement une copie de l’excellent pistolet Beretta M951 (modèle 1951) réalisée pour les forces armées égyptiennes à l’occasion de leur renforcement. Il fut fabriqué sous licence durant les années soixante, et fut préféré au Tokagypt. Vu qu’il en était une copie directe, sa description se rapportait exactement au pistolet Beretta original, et seule l’inscription « HELWAN CAL 9 m/m U.A.R. » sur le côté de l’arme permettait de les distinguer. Le Beretta M951/Helwan est un pistolet à court recul sur lequel le verrouillage du canon sur la culasse est réalisé par des crans, ménagés sur le canon, qui viennent se loger dans des fentes sur les côtés de la glissière (solidaire de la culasse). Bien qu’initialement Beretta tenta sans succès de fabriquer le M951 en alliage léger, la version définitive en acier fut une solide percée de Beretta parmi les armes calibre 9 mm, et Israël adopta aussi ce modèle pour le service.

L

Pays d’origine :

Égypte

Calibre :

9 x 19 mm Parabellum

Longueur :

203 mm (8 pouces)

Poids :

0,89 kg (1,96 livres)

Canon :

114 mm (4,5 pouces), 6 rayures, rhodium

Alimentation/capacité du chargeur :

Chargeur amovible 8 cartouches

Fonctionnement :

Court recul

Vitesse initiale :

350 m/s (1 148 pieds/s)

Portée effective :

40 m (131 pieds)

24


Armes modernes de petit calibre