Issuu on Google+

PortFolio DUSSAP GREGORY Projets architecturaux Projets urbains


PortFolio DUSSAP GREGORY Projets architecturaux Projets urbains

1


5

Curriculum vitae

9

Recherches théoriques

10

Luigi SNOZZI, Edouardo SOUTO DE MOURA l’architecture confrontée au territoire.

13 Projets architecturaux et urbain 14

Semestre 1 : un refuge de montagne. «Le refuge belvédère»

Semestre 2 : Pavillon d’hébergement de l’ENSASE

16

18

Semestre 3 : Centre d’initiation à la danse

Semestre 3 : Deux unités d’habitation legères de loisirs

20

22

4

Semestre 4 : Un bâtiment d’élevage caprin a Sainte-croix en jarez

24

Semestre 5 : Projet urbain Givors, La nationale support d’une nouvelle centralité

27

Semestre 5 : Givors, Une gare routière, un lien pour la ville

29

Semestre 6 : Une maison des générations, La maison patio

32

Semestre 7 : Lyon, l’infrastructure et la ville.

34

Semestre 8 : Une « place haute » dans le chef-lieu de Chirols, charnière entre l’ancien et le nouveau.

Semestre 10 : Workshop international-Shanghai, Lilond’s Style.

36

38

Projet de Fin d’Etude : Badisher Banhof : entre contraintes européennes et dèveloppement local.

45 Maquettes 46

Maquette - Semestre 1 - Chapelle de Mogno - Mario Botta

Maquette - Concours Construire Acier 2011 - Gare Avignon TGV - AREP

46

47

Maquette - Semestre 4 - Monument aux martyres de la fosse Ardeatine - N. Aprile, C. Calcaprina, A. Cardarelli, M. Firentino, G. Perugini

48

Maquette - Stage LINK architectes - JaqLog, 14 Logements, Saint-Etienne

49

Maquette - Stage LINK architectes - GyGa, Gymnase Jean Gachet, Saint-Etienne


Curriculum vitae

5


DUSSAP Grégory 08 / 08 / 1990 Permis B

7 rue de l’Egotay 42240 Unieux T: 0687228489 gregory.dussap@gmail.com

6


Formation

Experiences

2013

Diplôme d’architecte - École Nationale Supérieure d’Architecture de Saint-Étienne - Mention Très Bien « Badisher Bahnhof : entre contraintes européennes et dèveloppement local »

2013 6éme au concours Bridge Challenge ENISE / Saint-Etienne Equipe : Mélody Doy, Grégory Dussap, Ludovic Trolliet

Domaine 2 «Architecture, Urbanisme, Territoire» Enseignant Claude Tautel, Romain Chazalon, Directeur d’études Jean-Pierre Vettorello

Workshop international-Shanghai /Shanghai, Chine Ecole Nationale Superieure d’Architecture de Saint-Etienne - East China Normal University of Shanghai 2013

Outils Image : Croquis / Adobe Photoshop, Adobe InDesign, Artlantis

Dessin : Mains / Autocad, Vector Works, Archicad, Adobe Illustrator 3D : Maquette / SketchUp Burautique : Word, Excel Langues : Espagnol, Anglais, Italien (niveau scolaire)

2012

Workshop International IBA-Internationale Bauausstellung Bâle 2020 / Suisse

2011-2012 Ateliers de sensibilisation à l’architecture Option de Master, relative à la sensibilisation du public au travail de l’architecte et à

Recherches théoriques Luigi Snozzi, Edouardo Souto de Moura, l’architecture confrontée au

l’architecture

territoire. Le régionalisme critique : le rapport au site.

2011 2ème au concours Construire-Acier 2011 Analyse de la Gare Avignon TGV - AREP

2008 Baccalauréat S - Option Science de l’Ingénieur Mention Assez Bien Lycée Jacob Holtzer / Firminy

Expositions 2013 LILONG’S STYLE Vivre à Shanghai Biennale internationale du Design / Saint-Etienne 2013 Conférence, Mobilités et architecture en Europe : L’exemple de Porto / Chine East China Normal University of Shanghai

Parcours professionnel

Cabinet BRUNERIE & IRISSOU architectes / Albi Chargée d’Etudes, Conception de projets Commerciaux, Phase Permis de construir et Dossier de Consultation des Entreprises. - CDD de 8 mois à temps complet -

2012

Cabinet LINK architectes Guillaume Benier, Romain Chazalon, Jerome Glairoux, Carole Mathevon / Saint -Etienne

2013-2014

La maquette comme outil servant au processus de projet, Suivis de Chantiers. - 5 mois, 2 jours par semaine + 1 mois à temps complet -

2010 Cabinet Olivier NAVIGLIO architecte DPLG Architecte en chef des monuments historiques / Lyon Relevés de bâtiments, dessins à la main, suivis de chantiers

- 1 mois -

2009 Stage en charpenterie, Entreprise Martignat / Firminy - 2 semaines -

2012 Journal et Exposition, Atelier Rural En partenariat avec le Parc Naturel Régional des monts d’Ardèche

Centres d’intérêt Voyages 2013 Voyage à Shanghai et Pekin / Chine 2012 Voyage à Bâle / Suisse 2012 Voyage en Engadine / Suisse 2011 Voyage à Porto, Braga / Portugal Loisirs Modélisme ferroviaire, Maquettisme, Peinture, Natation, VTT, Randonnée, Aïkido

7


8


Recherches thĂŠoriques

9


Luigi SNOZZI, Edouardo SOUTO DE MOURA l’architecture confrontée au territoire. Mémoire de fin d’étude Directeur d’étude : Jean-Pierre Vettorello

« Architecte, ne fuis pas tes responsabilités : occupe-toi de la forme c’est en elle que tu retrouveras l’homme. » Luigi Snozzi « L’architecture est un art social qui vise à résoudre des questions réelles d’ordre physique. » Edouardo Souto De Moura Ce travail questionne la confrontation de l’architecture avec le territoire. Ainsi, il tente de définir ce qui fait territoire. Il apparait comme une superposition de couches liées au rapport de l’homme et de la nature. L’homme met ainsi en place des formes et des figures qui orientent le développement d’un lieu. Il habite ce dernier et fait société. « Chaque région se distingue des sauvages, elle est un immense dépôt de fatigues. Cette terre n’est donc pas l’œuvre de la nature, elle est œuvre de nos mains, elle est une partie artificielle » Luigi Snozzi. Le projet d’architecture est un objet de savoir et de critique. Il devient donc un élément qui modifie, oriente, et dialogue avec le territoire. Ainsi l’architecture doit participer à la structure d’une région, elle a un rôle de proposition et d’adaptation par rapport à celle-ci. Ce mémoire met donc en parallèle le travail de deux architectes Souto De Moura et Luigi Snozzi. Luigi Snozzi dans le Tessin nous montre que le projet est un élément d’expression pour l’architecte. Il installe des objets d’architecture contemporaine mettant en scène des figures et des formes territoriales, de façon à donner du sens au lieu qu’il crée. Ces objets dialoguent à différentes échelles et établissent un équilibre entre tradition et modernité. Le projet pour Snozzi permet de questionner le lieu afin d’envisager sa transformation. Il est également un instrument de langage critique et de pédagogie. L’architecture doit prendre parti par rapport au territoire. La création de la forme doit donner sens à l’usage du lieu dans lequel elle s’implante. Il met cela en relief par une éthique de l’espace. Il souligne le rôle social de l’architecte qui construit pour le bien commun. Souto de Moura est un architecte Portugais. Influencé par le territoire du nord du Portugal, Il tente d’établir un équilibre entre l’architecture et son environnement. Il met en place une architecture simple. Il réinterprète des figures pour les adapter. Par celles-ci, il affirme une évolution de la société par rapport à un territoire. La construction des projets dans le temps 10

permet la prise en compte de la culture constructive rationnelle du Portugal. L’architecture un élément représentatif d’une société. Elle se transforme en un élément signifiant participant aux usages quotidiens du territoire. Elle devient identitaire, elle fait société. Le territoire est vu comme un support pour l’architecture qui accompagne la mutation de la société et lui donne un sens. Le travail de Souto de Moura et de Luigi Snozzi montre une cohérence entre une architecture et un territoire. Il reste humble et discret et accompagne l’évolution des territoires par leur architecture. Leurs œuvres établits un équilibre entre tradition et modernité. Leurs leçons est que l’architecte joue un rôle social et sert au bien commun en donnant du sens au lieu qu’il conçoit. Il accompagne ainsi l’évolution d’une société. Cela pose la question du modèle. L’exemple du Vorarlberg permet de mettre en valeur une société qui s’est construite en intégrant l’architecture au cœur des débats publics. Ainsi, l’architecte joue un véritable rôle social dans l’évolution de cette région du Vorarlberg. Il apparait comme une personne capable d’avoir une vision globale, de répondre au mieux à des usages, et à un budget, sur un site donné. L’architecture n’est pas gratuite. Elle fait sens et répond à des applications. Elle est donc acceptée par la société. Tous les acteurs travaillent dans un but commun, celui d’atteindre un projet collectif en cohérence avec un territoire. L’architecture devient alors identitaire et participe à la création d’une société. On s’aperçoit par le biais de ce mémoire que le territoire est un élément important pour la construction d’un projet d’architecture. Il permet d’affirmer une logique d’ensemble et donne une réponse pragmatique par rapport à des usages, une société, et un lieu. Ainsi, l’enseignement de ce travail amène à penser que l’architecte doit jouer un rôle central dans les politiques de modification du territoire. Il doit être un élément moteur pour le projet et faire société. Le territoire permet ainsi, de répondre à des questions de réglementation et de développement durable. Il nous renseigne sur une manière constructive pragmatique pour s’établir, habiter un lieu. On voit qu’en France, la gestion des territoires échappe à tout contrôle de gestion global, au profit d’une société de consommation accrue qui s’affirme par une perte des hiérarchies territoriales, à l’image du mitage pavillonnaire. Le travail du territoire pose également la question d’une gestion centralisée de celui-ci, avec une pression des lobbyings financiers, qui orientent les réglementations sur la construction. Règles qui ne tiennent pas compte d’une vision globale et des particularismes induits par la manière d’habiter le territoire. La confrontation de l’architecture à celui-ci, comme on l’a vu avec les exemples, peut apporter une réponse aux questions de développement durable. Cela apporte de nouvelles questions : comment le travail du territoire peut-il remettre l’architecte au cœur des débats publics en France? Comment par le projet architectural, l’architecte peut-il participe à l’évolution de la société?


L U I G I S N O Z Z I

1

7

FORMES FIGURES

8

ETHIQUE

2 9

10

16

12

3

5

4

ARCHITECTURE TERRITOIRE

15 13

11

DONNER DU

6

SENS

SOUTO

DE

MOURA

14

1 Mur de pierre, témoin du labeur humain. 2 Le cardo et le décumanus marques de l’implantation Romaine dans le Würtemberg. 3 Paysage de la vallée de l’Eyrieux, témoin de la stratification du territoire. 4 La ligne ferroviaire Nice Fréjus, une mise en tension du naturel et de l’artificiel. 5 Villa Barbaro de Palladio au cœur d’un système agricole. 6 Croquis géographiques de Le Corbusier pour le projet de viaduc autostrade à Rio. 7 La plaine du Tessin. 8 Maison Kalman-Luigi Snozi, le mur de soutènement révèle les logiques géographiques du lieu. 9 Monté Carasso, prise de parti, recréer une centralité au village. 10 Monté Carasso, l’architecture révèle des logiques parcellaires. Le nouveau révèle l’ancien. 11 Porto, le rivage Atlantique. 12 Maison à Molédo, reconstruction des figures de terrasses agricoles pour appuyer le projet. « Le cœur a ses raisons... » E Souto de Moura. 13 Stade de Braga accompagne l’évolution de la ville dans son territoire. 14 Dessin d’enfant, le stade devient identité pour la population. 15 Le Vorarlberg, entre tradition et modernité, l’architecture fait société. 16 Salle communale de Saint-Gérold, un projet pour le bien commun.

11


12


Projets architecturaux et urbains

13


Semestre 1 : un refuge de montagne. «Le refuge belvedere» Enseignants : P. A. Perrillat, E. Chalaye

Le refuge est situé à flanc de montagne, dans une pente de 50%, à quelques mètres du chemin de randonnée. Il est réalisé en béton ce qui lui donne un aspect de solidité et de protection. Le seuil visible, aussi bien dans le sens de la montée que de la descente, permet d’amener le randonneur vers ce dernier. L’entrée dans le refuge se fait progressivement, la présence d’une assise intégrée au mur sert de banc. Le bâtiment est composé de trois pièces : dortoir, salle de bains, salle commune, sur différents niveaux. Celles-ci sont desservies par un escalier qui gravite autour d’une cheminée centrale, destinée au chauffage de l’ensemble. Dans la salle commune, la fenêtre équipée d’un rebord, permet de manger et se reposer tout en ayant vue sur la vallée. Dans le dortoir, les ouvertures au sud et à l’ouest donnent de la lumière dès le lever du soleil, leurs petites tailles confèrent un cadre protégé. La pente du toit orientée plein sud, facilite l’évacuation et la fonte de la neige.

14


15


Semestre 2 : Pavillon d’hebergement de l’ENSASE Enseignants : J. P. Vettorello, P. Mazodier

« Lorsque tu fais le projet d’un sentier, d’une étable, d’une maison, d’un quartier, pense toujours à la Ville » Luigi SNOZZI (Aphorisme) Le projet est implanté dans le quartier de Bel Air au Nord Ouest de Saint Etienne. Il s’inscrit en continuité de ce quartier. Il ne vient pas rompre la logique urbaine instaurée par les masses bâties.Le bâtiment vient sur un ancien mur de clôture en pierre. Mur qui se retourne pour créer une rampe d’accès au pavillon de l’ENSASE. Il vient structurer l’ensemble du projet comme une colonne vertébrale. Le projet, massif, est tourné sur la ville. De part sa position, il donne à voir la ville.

16


17


Semestre 3 : Centre d’initiation à la danse Enseignants : P. Mazodier, J. L. Bourreau

Le projet est constitué de trois volumes distincts. Le premier volume : espace d’accueil et atelier posé sur une platine encastrée dans le sol. Le deuxième volume transperce le premier par le haut : Studio de danse et vestiaires. Le troisième situé de façon aérienne : cellules et cuisine, l’ensemble est articulé par une circulation verticale constituée d’un escalier et organisé autour d’un patio central. La structure du bâtiment est composée de dalles et de murs en béton coulés sur place. Le béton est laissé à l’état brut, créant un rythme dans la circulation verticale par la vibration de la lumière sur ce dernier. Le béton blanc du studio affirme sa capacité réfléchissante. La lumière que réverbèrent les bétons clairs entre dans la salle de danse et joue avec l’ombre des murs, ceci est accentué par la présence de petites ouvertures. L’emploi du béton se justifie par plusieurs raisons : Il permet de répondre aux exigences constructives du projet. Il crêt une continuité de matière entre l’intérieur et l’extérieur : les cellules contenues entre deux murs de béton brut se prolongent vers l’extérieur sur un balcon. Il y a un dialogue entre les matériaux. Une mise en valeur de la matérialité du béton alterne avec le bois du parquet présent sur le sol du centre de danse, notamment, dans les cellules et la salle de danse.

18


19


Semestre 3 : Deux unités d’habitation legères de loisirs Enseignants : P. Mazodier, J. L. Bourreau

Le projet s’inscrit dans un contexte imaginaire de façon à se concentrer sur l’utilité, la fonctionnalité, et les valeurs d’usages comme ressources d’un ordre mesuré. Mais également l’attachement à la dimension constructive et la « prégnance » des matériaux participant à la qualité spatiale et formelle d’une architecture. Ainsi, le projet vient s’implanter en bord de lac, il s’appuie sur un muret en pierre qui crêt une desserte. Les habitations sont posées sur une dalle en béton qui vient les ancrer dans le sol. Ce sous-bassement, vient se retourner sur la partie exposée au nord des habitations, afin de créer une bande sanitaire regroupant: toilettes, douches, plan de travail de la cuisine, vestiaires. Sur cette assise vient se poser une boîte en ossature bois qui regroupe les parties nuits. A l’intérieur, un dortoir comprenant deux lits superposés de chaque coté. Au dessus de cette boite, une mezzanine avec un lit double. L’ensemble étant recouvert d’une coque en bois formée aux extrémités par deux murs en ossature bois et un système poteau poutre intermédiaire. Cette coque qui crêt une grande hauteur sous plafond, recouvre les parties communes (cuisine et séjour), celles-ci étant très ouvertes sur le lac. Un brise soleil en partie haute protège la mezzanine de la chaleur. L’espace du dortoir possède de petites ouvertures afin d’assurer l’intimité. On retrouve également des ouvertures nécessaires à la ventilation des parties sanitaires (douche et WC) qui apportent aussi de la clarté. Un petit abri vélo en béton protège aussi une douche, permettant de se laver après une sortie sur la plage.

20


21


Semestre 4 : Un bâtiment d’élevage caprin à Sainte-Croix en Jarez Enseignants : P. A. Perrillat, E. Chalaye, M. Clément

Le projet s’implante sur un terrain au dessus de la route de Seyou, sur les hauteurs de SainteCroix en Jarez. Il est organisé autour d’un mur de soutènement qui vient construire et créer une horizontalité dans le paysage. Horizontalité que l’on retrouve en contre bas de Sainte-croix avec de nombreux murs de soutènement qui construisent le paysage. Ce mur permet donc de créer le vide du projet. En effet, les différents éléments du programme viennent s’y intégrer en jouant avec les épaisseurs. Les fonctions sont hiérarchisées par les matériaux. La laiterie est confinée par des parois en béton s’accrochant au mur de soutènement tandis que la chèvrerie, elle, se met en retrait avec une ossature métallique. Celle-ci supporte un bardage bois a claire-voie donnant l’impression de massivité du bâtiment dans le paysage.

22


23


Semestre 5 : Projet urbain Givors, La nationale support d’une nouvelle centralité Enseignants : A. Solnais, D. Fanzutti

Le grand enjeu de ce projet urbain est la requalification du centre ville de Givors aujourd’hui fragmenté en plusieurs quartiers indépendants. L’objectif est donc de recréer une centralité en révélant certaines traces du passé. Le projet a également pour objectif de limiter l’impact de la voiture dans la ville et de redonner la place aux piétons et aux cyclistes.Le projet s’établit en deux phases. Tout d’abord le redessin de la nationale (axe nord sud qui passe par l’ensemble des quartiers ), qui aujourd’hui est fragmentée par le Gier, l’autoroute, et la voie de chemin de fer. Pour réduire ces fractures plusieurs éléments sont mis en places: la création d’une place centrale qui vient couvrir l’autoroute avec la construction de bâtiments tertiaires, et la mise en place d’une place publique. Le redessin de la nationale avec la remise en place d’anciennes places publiques, et la construction de berges le long du Gier. Dans un deuxième temps, il a été créé un parcours alternatif piéton sur les traces d’une ancienne voie de chemin de fer encore visible sur le découpage cadastral. Cette axe transversal relie les deux gares de Givors qui sont conservées et desservent des maisons en bandes. Celles-ci viennent densifier la ville et redessiner les cœurs d’ilots. Les gares sont susceptibles de jouer un rôle moteur dans l’avenir de la ville. Ce projet, dans un rapport sensible avec les traces du passé et de l’existant, recrée une novelle dynamique de développement pour la ville de Givors.

24


laaéré voie Derrière la voie ferrée, la nationale se dédouble afin de créer unDerrière espace de liaison entref sportif et les grands ensembles.

sportif et les grands ensembl

La nationale

La nationale

Une place

Une place

L’entrée du parc

L’entrée du parc

réduit , réduite à deux voies automobiles, offre au piéton et au cycliste un espace de, circula distance des nuisances de la v distance des nuisances de la voiture.

, à la rencoa , à la rencontre de la diagonale et de la nationale, accueille un cinéma et des commerces un point d’articulation dynam un point d’articulation dynamique et structurant.

public Normandie Niemen est clarifiée afin de permettre une meilleure liaison a nale et le reste de la trame v nale et le reste de la trame verte longeant le Gier.

Phase 1 - La nationale

S5. Projet urbain. Givors

Phase 1 - La nationale

S5. Projet urbain. Givors

La nationale, support d’une nouvelle centralité La nationale, support d’une nouvelle centralité

25

Bouilhol. Chalendar. Dussap. Leroux. Tros


La gare de Givors Cana La gare de Givors Canal, reliée par la promenade piétonne à la nationale, dispose désormais entrée.

entrée.

La nouvelle voie piéto La nouvelle voie piétonne, espace de liaison, constitue surtout un cadre de vie et de

agréable en contrepoint de la nationale.

Une passerelle

agréable en contrepoint de la nationale

Une passerelle

, accolée au m , accolée au mur de soutènement de la ligne ferroviaire, assure la continuité piétonn un nouveau point de vue sur la ville. un nouveau point de vue sur la ville.

Les arcades dumeilleure pontcircul fer Les arcades du pont ferroviaire, désormais dégagées, permettent une

long du Gier, un parc un de lienG que le long du Gier, un parc crée un lien végétal entre la nationale, leque parcleNormandie Neimen et crée la gare

Phase 2 - La diagonale

26

S5. Projet urbain. Givors

Phase 2 - La diagonale

S5. Projet urbain. Givors

nationale, support d’une nouvelle centralité La nationale, support d’uneLa nouvelle centralité

Bouilhol. Chalendar. Dussap. Leroux. Bou Tros


Semestre 5 : Givors, Une gare routière, un lien pour la ville. Enseignants : A. Solnais, D. Fanzutti

Ce projet vient vérifier le travail urbain effectué en amont. Il se situe à Givors à l’intersection entre la route nationale qui traverse la ville et une diagonale piétonne mise en évidence par le projet urbain. Celle-ci s’appuyant sur les traces d’une ancienne voie de chemin de fer qui relie les deux gares de Givors. L’emplacement de la gare routière marque alors une nouvelle centralité. Le projet vient appuyer le parcours piéton établit dans la stratégie urbaine. Il s’agit de créer une infrastructure simple qui tient le vide de l’espace public. Ainsi les cars sont relégués en arrière plan. La gare routière est réalisée sur un plan en triangle. Un voile métallique invite au voyage tandis qu’un volume en béton vient tenir l’angle du triangle. Ce volume en béton est un élément signifiant qui marque l’infrastructure, il permet d’abriter des guichets ainsi que quelques bureaux.

27


ELEVATION EST

COUPE LONGITUDINALE

COUPE TRANSVERSALE

28

0

2

4

8M PLAN MASSE 1/200

N


Semestre 6 : Givors, Une maison des générations, La maison patio Enseignants : J. M. Dutreuil, A. Solnais

Le projet est situé sur la parcelle contenant actuellement le parking de stockage du concessionnaire Renault. Ce projet tenu vient marquer l’angle de la rue de la Fraternité et de la rue Bonnefond. Sa limite ouest se fait sur les traces de l’ancienne ligne de chemin de fer occupée par un cheminement piéton qui permet de relier la gare de Givors Canal.Il est organisé autour d’un grand patio central contenant un jardin communautaire et ouvrant sur un square. Il permet la rencontre entre différentes populations et donc plusieurs temporalités de vie. Les personnes âgées vont rester jusqu’à la fin de leur vie, tandis que les « jeunes » ne restent pas. Un lieu à la fois fermé autour d’un patio intérieur et ouvert avec un centre social. Les rencontres entre les générations se font : d’une part au niveau des jardins ouvriers et d’autre part par le biais du centre social, qui permet de nombreuses activités : danse, peinture... Ainsi, des liens peuvent se créer entre les différentes générations, pour les habitants d’un même quartier. Le patio central est fermé par un bâtiment comprenant un restaurant. Celui-ci est ouvert au personnel des différentes administrations du quartier, ainsi qu’aux résidents de la maison. Le patio permet également le lien entre les autres types de populations, à savoir : les étudiants dans les studios de 40 m² et des personnes âgées dans des T3 de 100 m².

29


1 661 5305

600

531

30 3 8945 1 1925

1 1595

1 542

31

12 00 5

600 62

1

60 110

2 4

300

245

5

30

Rest

3

577

E

236

S : 212

30

433 300

280 110

260

9965

600

Salle polyvallante 1 654

50

6

5

4

3

2

1

1 2365

20

30

S : 165 m2

945 110

120 30 260

600

351

20

3425

30

171

243

132 30 240

167

61

169

15

14

13

12

11

10

9

8

7

6

5

4

3

2

1

20

T3

1 3135

Surfaces : 95 m2

4175

3

2

T3

1

7

6

5

4

11

10

9

8

14

13

12

351

310

310

600

1 731

376

Surfaces : 95 m2 5

4

3

2

1

62 167

30 60 110

255 220

4 355

600

30 2825

250 220

600

570

975 110

50 30

30

384

280 110

300

260 220

5 700

30

D

235 300

260 220

600

570

60 60 110

3 071

20

50

5 7455

30 300 235

260 220 30

300

280 110

260 220

5925

562

30

50 945 110

30 2855

30

393 5

250 220 600

3595

325 Local poubelle S.:15,92 m2

57 110

252 220

30

20

176

167

30 62

90 210

978

1 853

T3

Surfaces : 95 m2 6005

600

5995

600

3715

604

3995

231

4975

218

352

600

313

434

313

20

16 x 12 = 2,000 m

2395

1 2 3 4 5

Surfaces : 39 m2

Studio

1

Surfaces : 39 m2

Studio

2

Studio

5 5

Surfaces : 39 m2

Studio

8

6

9

30

Surfaces : 39 m2

4 4

1 329

14 13 12 11

3

15

289 220

Studio

10

Surfaces : 39 m2

7

7

974 5

31

155

Studio

Surfaces : 39 m2

6

8

5

9

4

10

280 220

3

11

2

12

1

13

Salle commune

14

30

15

4 x 5 = 0,200 m

S.:30,38 m2

1 4205

16

1 0605

17 18 19 20

280 220 245 280 220

315 5645 50

T3

100

300

300

302

30

1385

596

Surfaces : 100 m2

305

602

905 220

300 3025

40

300

4 114

3015

300

302

300

315

6 402

552 552

1 140 1 140

Une Maison des Générations Plan Garrage Echelle 1/100

La Maison Patio

B

10 m

0

57 00

Givors

Plan Etage R+1 Echelle 1/100

A 0

Elle s’organise autour d’un jardin6central qui vient s’acrocher sur le parcellaire d’une anciene voie de DUSSAP Grégory Semèstre chemin de fer. Le jardin fait le lien entre une bibliothèque, un centre social, un restaurant et les différents logements. Les espaces de circulation et les seuils sont organisés comme des lieux de rencontre. Notamment la coursive distribuant au céllules des étudiants.

10 m

ENSASE Planche 2

3 8945 695

200 210

30

366 250

1 1915

31

3505

1 1595

31

70

496

1

64

60 110

2 3 4

300

5

23 14 5

236

550

1 200

5

300

280 110

E

E

30

1 235

S : 212.70 m2

16

Restaurant

Jardin collectifs

945 110

S.:515,90 m2

1 5165 2855 600

548

57 110

10

9

8

7

6

5

4

3

2

1

167

D

64

D

384

15

14

13

12

11

10

9

8

7

6

5

4

3

2

1

T3

Surfaces : 87 m2

250

3

2

1

5

4

351

310

310

315

Plan Situation Echelle 1/5000

T3

2

1

4

5

4

3

2

1

3

Surfaces : 95 m2

167

393 5

64

90 210

978

180 210

429 60 110

500 m

1 853

600

550

0

176

2825 975 110

16 30 280 110

300

5 700

565 235 300 60 110 20

54

5 7285

2 314

5

60 110 300

Jardin collectifs 235

S.:515,90 m2

565 300

280 110

Plan Situation Echelle 1/5000

500 m

0

30

16

945 110 2855 600

547

57 110 167

64

362 5

T3

Surfaces : 95 m2

100

200

1 530

570

30

569

51

330

20

200

940

20

2

150

1

869

4

31

3

1755

352

313

313

325

53

362 5

155

C

Réserve

C

1

S.:9,65 m2

2 3 4

16 x 12 = 2,000 m

5

974 5

8 13 7 12 6 11 5 10 4 9 3 8 2 7 1 6

325

1755

31

869

Bibliothèque

10 15

S : 37.50 m2

150

9 14

Salle info

S : 174.03 m2

Atelier

12 17

Archives

S : 136,26 m2

13 18

1

1 191

S.:15,45 m2

100

200

1 390

3 2

11 16

S : 136,26

1 0975 350

Buanderie 5 4

14 19 15 20

Local accueil association S.:63,02 m2 5 4 3

4 x 5 = 0,200 m

2 1

315

5645 1385

298 5

50

200

596

633 200 525

1 525 4 114

50 1 1555 6 205

C

625

552

0

475

331

585

453 943

525

B 974 5

Plan Masse Echelle 1/500

552

50 m

A

Plan RDC Echelle 1/100 0

DUSSAP Grégory Semèstre 6

30

Buanderie S : 136,26 5 4 3 2 1

Salle info S : 37.50 m2

10 m

ENSASE Planche 1

Bibliothèque S : 174.03 m2


1 010

250

250

1 060

400

350

20

20

4,20

0,50

-2,20

couvertine en zinc

Coupe AA

Bardage en fibre ciment blanc crème Eternit game de produit natura

Echelle 1/100

0

10 m

Volet roulant interieur Détail 4 Détail 3

20

10

9,70

1:100

250

Coupe CC

20

6,90

20

250

10

5,50

5

40

250

20

4,20

251

355

19

2,70

20 m

0,50 0,00

Composition 10 cm d'isolation, vide d'aire 4cm, bardage en fibre ciment 0.8 cm

Echelle 1/100

Rez de chaussée Rez de chaussée

1:50 1:50 20 250

10 20 250

20

20

250

1

2

355

4 4

3

20 40 5 160 110 160 160

20

160 110 110 160 160 110

960 960 960

110 110 160 110 160 160 150 150

10 1020 20 250 2010 20250 250 250 20 20 20250 250 2025020 2010 25020250 10240 1020 20 240 240

110 150 110

200

20

20

1

250 20 350 30 240 20

2

10 20 250 20 250 20 5 355 20

10 1020 20 250 2010 20250 250 20 250 20 20250 250 20

2825 2825

20

Surf. au sol :29,23 m2 Surf. au sol :29,23 m2

35

1035

465

1035

465

20

291

20

10

Chambre 2

Surf. au sol :11,83 m2

Chambre 2 290 290

250

Surf. au sol :11,83 m2

280 280

20

30

1:100 1:100

1 2221 222

975 30

10 m 10 m

Surf. au sol :20,21 m2

285 285

10 m

0 0

35

Surf. au sol :20,21 m2

Cuisine

20

0

35

291 Cuisine

975

35

20

10

Séjour Séjour

375 375

20

60

10

250

60

10

-2,20

250

10

20

20

2,70

250

Salle de bain 20

235 235

210 210

Surf. au sol :6,96 m2

35 35

260 260

260 260

240

20

Surf. au sol :6,96 m2

Salle de bain 200 200

395 395 Chambre 1

20

Surf. au sol :11,74 m2

Chambre 1

Surf. au sol :11,74 m2

10 10

50 50

10 10 WC

170 170

Surf. au sol :3,15 m2

10 10

35 35

2345

10

0,00

2345

300

10

30

0,50

-2,20

WC

Surf. au sol :3,15 m2

20

20 60

20 75

15 20

20 60

50

Echelle 1/100

60

75

15

50

Coupe DD

Echelle 1/100

15

20

35 35

20 15

250

Coupe EE 167 167

Surf. au sol :4,74 m2 2965 Surf. au sol :4,74 m2

160 160

Cellier Cellier

10

2965

10 10

30

20

35 35

22 22 35 10

110 110

20 15

20

45 45

35

70 70

15

250

120 120

10 10

250 250

-2,20

260 260

20

310 310

20

5

310 310

20

40

170 170

Béton ciré

50

5,50

5

50 50

0,00

1:100

Coupe EE Coupe EE

5

100

-2,20

50

200

15

35

0,00

305

0,50

383 383

305

0,00 0,50

Coupe EE

0,00

20

15

35

0,50

1 2221 222

250

10

8

7

6

5

9

3,20

35 35

3,20 20

10

200 200

252 252

3,20

8,70

5,90

8

5,90

250 250

Echelle 1/100 Echelle 1/100

9

5,90

Coupe DD 3,20

5

100

5 5

30

0,00

0,00

5,90

305

0,00

865 865

30 35

0,00

20 20

100

35

2,70

100

703

305

Echelle 1/100

3

Nez de dalle profilé alu

200

Coupe EE Coupe EE Coupe EE

7

1

310 310

2,70

8,70

252 252

2,70

8,70

65

-2,20

5,50

8,70

65

Echelle 1/100

4

13

15

14

12

11

10

8

7

6

5

4

9

1

3

2

310 310

310 310

0,00

Coupe CC

2

15

14

13

12

11

10

9

8

7

6

5

4

1

2

35 3

4,20

703

0,50

5,50

6

35

4,20

5,50

5

Gardes corps alu

6,90

0

4,20

3

1

9,70

0

6,90

4

9,60

6,90

2

9,70

3

Coupe BB

20

20

0,00

20 60

Rez de chaussée

Détail sur balcon des appartements

Plan appartement Plan appartement

Echelle 1/33

0

10

8

7

6

5

3

9

1:50

1

4

2

0

0

4m 4m

4m

5m 5m

15

35

35

0

15

14

13

12

11

10

9

8

7

6

5

4

3

2

1

Coupe AA

Echelle 1/50 Echelle 1/50

235 235

260 260

ENSASE Planche 4

4m

170 310

100

20

865

100

5

5

50

5

45

310

20

310

310

310

703

35

1

2

3

4

120 35

35 30

22

65 200

35

383

10

70

110

2965

10

35 160

Cellier

1:33 1:33

Surf. au sol :4,74 m2

60

252 10

1:33

167

10

1:33 252

Elevation SUD Echelle 1/100 1:33 Elevation SUD Echelle 1/100 1:33 Elevation SUD Echelle 1/100

CoupeBB

305

305

Séjour

Surf. au sol :29,23 m2

2825

375

Croquis de l’intérieur d’un appartement Croquis de l’intérieur d’un appartement

250

250

Façade Nord

1:100

200

35

20

291 Cuisine

Surf. au sol :20,21 m2

Détail

35 975

1:100 1:100

1035

465

30

Détail

1 222

20

50

1 222

02

20

15

Façade Nord Façade Nord

02

Elevation SUD Echelle 1/100 1:33

15 Chambre 2

Surf. au sol :11,83 m2

280

285

290

260

10

30 Salle de bain

Panneau de bardage en fibre ciment Blanc crème, 0.8 cm Panneau de bardage enNatura fibre Eternit game de produit Panneau de bardage en cm fibre ciment Blanc crème, 0.8 ciment game Blanc de crème, 0.8Natura cm Eternit produit Eternit game de produit Natura

Surf. au sol :6,96 m2

10

50

10

170

10

35 2345

395 Chambre 1

Surf. au sol :11,74 m2

235

210

35

260

260

200

WC

Surf. au sol :3,15 m2

60

75 20

15

Nord

20

50 20

60

315 315 5 31

260

Panneau de bardage en fibre ciment Gris, 0.8 cm Panneau de bardage enNatura fibre Eternit game de produit Panneau de 0.8 bardage ciment Gris, cm en fibre ciment game Gris, 0.8 Eternit de cm produit Natura Eternit game de produit Natura

Détail 1 sur la gestion des murs de refend des terrasses Echelle 1/20 Détail 1 sur la gestion des murs de refend des terrasses Echelle 1/20

Echelle 1/50

235

Plan appartement

0

Elevation EST Elevation EST Elevation EST

315

5m

Echelle 1/100

31

Echelle 1/100 Echelle 1/100

est

Façade Ouest

est est

Façade Ouest Façade Ouest

ENSASE Planche 5 ENSASE Planche 5 ENSASE Planche 5

1:100 1:100 1:100

Détail 2 Détail 2

Echelle 1/20 Echelle 1/20

DUSSAP Grégory Semèstre 6 DUSSAP Grégory Semèstre 6

Plan Etage R+2 Echelle 1/100 Plan Etage R+2 Echelle 1/100


Semestre 7 : Lyon, l’infrastructure et la ville. Enseignants : J. P. Vettorello

Le projet prend comme point de départ le déplacement de l’autoroute A7, qui aujourd’hui bloque la relation au Rhône, des communes comme Pierre-Bénite et Oullins. Le projet se met à l’échelle du port de Lyon et vient redonner sa place au Rhône contenu, notamment, par le barrage de Pierre-Bénite. On met en place une digue qui vient structurer les berges et le paysage. Celleci se termine par une tour qui marque l’entrée dans Lyon et répond à la ville, notamment à l’impact paysager de la cathédrale de Fourvière.L’autoroute, quant à elle est déplacée sur le tracé actuel de la voie de chemin de fer Lyon-Saint Etienne. Une architecture de viaducs vient superposer l’autoroute et la voie de chemin de fer,à l’image des anciens viaducs Romains. Une gare suspendue est créé en lien avec la station de métro de Oullins.Ce projet prend un fort parti notamment avec la digue qui vient répondre à l’impact de l’actuel port de Lyon. C’est un projet volontariste qui met en question la ville, le rapport au Rhône, et notamment, l’entrée dans la ville de Lyon par l’autoroute A7.

32


33


Semestre 8 : Une « place haute » dans le chef-lieu de Chirols, charnière entre l’ancien et le nouveau. Enseignants : X. Guillot

Le site de projet est la partie haute du chef lieu de Chirols. En terme d’aménagement, le projet part d’un premier constat, l’omniprésence de l’automobile sur les espaces publics et dans les ruelles du village. En effet, les principaux bâtiments du village, mairie, église et ancienne école se retrouvent à proximité d’une place publique offrant un panorama sur la vallée. Cependant ce lieu belvédère est aujourd’hui encombré par les automobiles. Le projet vient ainsi mettre en place des parkings au point de convergence des différentes venelles piétonnes. Ce parking couvert s’insère dans la pente et il permet de conforter le front bâti de la rue principale du village. Le territoire de Chirols est maqué par une stratification d’éléments construits, de terrasses, et le projet vient s’inscrire dans cette logique. Ainssi le projet est constitué d’une dixaine de logements qui viennent affirmer la stratification du village. Son organisation est déterminée par la mise en œuvre d’une nouvelle voirie, dont l’enjeu est également d’assurer une desserte de la partie ancienne du village, aujourd’hui limitée aux déplacements piétons. A la jonction de cette nouvelle rue et de la partie ancienne du chef lieu est prévu un espace public : une « place haute » charnière entre l’ancien et le nouveau. Le projet prévoit dans une première tranche la construction d’une dizaine de logements en accession à la propriété, pour des familles travaillant dans la communauté de communes où à Chirols même. Les logements bénéficient de deux types d’orientation et d’ouverture sur l’extérieur : sur un patio intérieur pour les chambres et sur le «grand paysage » pour les autres pièces de la maison : salon et cuisine, notamment. Des liens piétonniers directs ont été prévus entre les nouvelles habitations et les terrasses existantes, permettant aux familles d’investir ces dernières pour les loisirs ou comme verger. La conception de l’ensemble rue/habitation/terrasse vise à valoriser le système constructif existant constitué par des murs de soutènement en pierre supportant les terrasses habitées ou cultivées. Ce système laisse aujourd’hui apparaître des escaliers et des calades qui sont les révélateurs du caractère particulier du village de Chirols et de son ambiance. Ainsi, le projet, à différentes échelles dialogue avec les éléments de territoire qui organisent le paysage de Chirols.

34


REQUALIFICATION DU CHEF LIEU DE CHIROLS DES LOGEMENTS ENCREE DANS UN TERRITOIRE

UNE PLACE HAUTE, CHARNIER ENTRE ANCIEN ET NOUVEAU... ENSASE

2011-2012

S8D2

CHIROLS

11/06/2012

DUSSAP

GREGORY

Le village de Chirols est un endroit marquant grâce à la spécificité des lieux qui le composent. Certains, sont en lien avec une industrie passée, on peut voir un ancien moulinage à l’abandon. D’autres, sont hérités de l’agriculture, comme dans la plaine du Fez, où on a une alternance de fermes en ruines et de maisons nouvelles pavillonnaires construites sur d’anciennes parcelles agricoles. Autours de celles ci, est installée aujourd’hui une véritable petite vie de quartier, avec des enfants qui jouent et des habitants qui discutent entre eux. Unvillageégalementmarquéparseshameauximplantésdanslapentequidonneàvoirsurunpanorama. Le chef lieu est quant à lui, composé d’une petite mairie en reconstruction, une ancienne école qui sert à l’occasion de salle commune, une place de la mairie donnent à voir sur un panorama. Elle est aujourd’hui encombrée de voitures ainsi que les rues attenantes. Cet ensemble est entouré par des murs de soutènement. Lieux qui renferment des escaliers et des calades, aujourd’hui oubliés, et que l’on retrouvent au fur et a mesure de l’arpentage. Ces endroits sont révélateurs d’une ambiance propre au hameau de Chirols, ils révèlent le caractère particulier de ce village.

Plan Situation Echelle 1/5000

C’est sur ce site là, de stratification, de superposition de murs de soutènement, que je décide de m’installer. L’objectif, selon moi, de cet endroit, est de reconstruire, d’en révéler le caractère, en préservant le plus possible les ambiances , les couleurs, la tectonique étroitement liée à la construction en pierre. Cependant, préserver n’est pas synonyme de dialectique, il s’agit aussi, d’apporter des éléments artificiels en béton mettant en résonance l’ancien et le contemporain. L’enjeux de ce lieu est également lié à la mobilité ,en créant une voie d’accès qui relira l’ancienne partie du village et la nouvelle. Afin de conserver au maximum le déplacement piéton ,et de libérer les espaces publics remarquables tels que la place de la mairie. Un parking sera crée dans le centre du village, permettant d’accueillir une vingtaine de véhicule . Celui ci aura pour vocation de permettre du lien entre les habitants grâce au développement d’un système de covoiturage. Les logements construits permettront l’accession à la propriété d’une dizaine de famille travaillant dans la communauté de communes ou à Chirols même. Les logements alterneront entre des parties privées renfermées sur elle même, et des parties communes, salon et cuisine, ouvertes sur le paysage. Ils seront en lien direct avec les terrasses alentours permettant aux familles de les entretenir et de créer des jardins. La particularité de ces logements est de s’intégrer au site en révélant son caractère, grâce au double emploi de la pierre et de la maçonnerie. Le projet a pour objectif, de faire prendre conscience du territoire dans lesquels les gens vivent ,et de marquer cette appartenance. Un projet simple, minimal, qui respecte le paysage, et qui fonctionne en lien avec le village dans lequel il s’implante. (rapport au sol et aux matériaux important)

0

500

Plan Maisons a patios Echelle 1/200

A

B

C

Le projet confronté a la pente et au paysage

Salle des fêtes et place haute

Extention possible

Logements en accesions

A

B

C

Plan Entrées Echelle 1/200

Parking

Plan Masse Echelle 1/500

Logements en locatifs

0

50

Plan Rez de Jardin Echelle 1/200

0

35

10


Semestre 10 : Workshop international-Shanghai, Lilond’s Style. Enseignants : C. Tautel, R. Chazalon

1

Le workshop international à Shanghai est le fruit d’un échange entre l’Ecole Nationale Supérieure d’Architecture de Saint-Etienne et l’East China Normal University of Shanghai. Il est proposé aux étudiants de master 2 comme une ouverture culturelle sur une ville, Shanghai, un pays, la Chine en pleine mutation économique et culturelle. En effet, depuis l’ouverture au commerce mondial en 1992, Shanghai avec ces 25 millions d’habitants fait preuve d’un dynamisme sans précédent. Le workshop pose ainsi la question de l’urbanisation rapide et sans limite d’une ville monde comme Shanghai. La volonté de moderniser la ville est accompagnée d’un urbanisme sauvage de zoning, qui ne tient pas compte des spécificités du lieu ni de son passé. C’est un principe de « tabula rasa » qui détruit le tissus urbain originel de Shanghai : les Lilong. Les Lilongs symbole de porosité et de mixité sociale sont aujourd’hui remplacés par des éléments étanches, tels que des condominiums ou des centres commerciaux, qui ne participent pas à la vie de la ville. Notre travail a porté sur l’analyse typologique de différents lilongs. Ainsi la ville de Shanghai est caractérisée par des ilots compacts de différentes formes traditionnelles des hutongs de Pékin. Les lilongs sont les longues ruelles étroites qui les constituent. Ce sont des ruelles domestiques, permettant communauté et accès à des habitations mitoyennes appelées shikumen. Ils sont inspirés de maisons nobles chinoises et ouvrent en rez-de-chaussée sur tout type de commerce et s’étendent jusqu’à la rue. Ainsi, cette structure urbaine met en place un extérieur au contact de la rue bruyante et active qui cache un intérieur plus calme, un lieu de vie domestique au milieu des ruelles. Ces habitats vont évoluer avec le temps donnant lieu à des réponses riches et ingénieuses ouvrant sur des perspectives de véritable qualité architecturale. Alors, nous nous attarderons sur trois lilongs de différentes époques : Pen Tang Long construit en 1864 figure parmi les plus anciens de shanghai, Huaihai Fang date des années 1920-40 et enfin, Kaixuan Road construit dans les années 1950-60.

36

3 2


Pen Tang Long1

Huaihai Fang2

Kaixuan Road3

37


Projet de Fin d’Etude : Badisher Banhof : entre contraintes européennes et dèveloppement local. Dussap Grégory, Grange Pierre, Trolliet Ludovic

Hambourg

Brême Amsterdam

Enseignants : C. Tautel, R. Chazalon Directeur d’étude : Jean-Pierre Vettorello

Berlin

Rotterdam Antwerpen Calais

Oberhausen

Leveu

Lille

Cologne Wiesbacen

Namur Athus

Le Havre

Francfort

Luxembourg

Mannheim Paris Strasbourg

Toul

La gare Badoise fait partie des projets retenus par l’IBA Basel, elle possède le statut de pré-nominés. Ce statut signifie que la phase de concrétisation est en attente d’études exhaustives, de travaux universitaires entre autres… Notre rôle en tant qu’étudiants d’architecture est de proposer un projet architectural et urbain qui accompagne les mutations importantes que va connaître le territoire de Bâle.

Mulhouse

Dijon

Zurich Berne Bourg-en Bresse Bellinzona Lyon

Ambérieu en Bugey

Gênes Montpellier Marseille Perpignan

Bâle au centre du réseau Européen ferroviaire FRET

Hambourg

Brême Amsterdam

Berlin

Rotterdam

Londres

Anvers

La gare Badoise : une gare d’ambition Européenne

Bruxelles

Lille

Pour répondre aux attentes de la foire de Bâle, la gare doit adopter un statut Européen dans sa posture, dans les services qu’elle propose et dans l’image qu’elle véhicule. Elle se dote ainsi d’installations de nature à accompagner le déroulement d’événements plus exceptionnels tels que des amphithéâtres, un hôtel de standing et des restaurants. Une boîte vient couronner le travail effectué sur le sol, ses proportions (380m par 150m) font écho aux dimensions même de la Foire (environ 450m par 90m). Celleci devient un emblème au même titre que le centre foire de Herzog et De Meuron avec lequel la gare devient complémentaire.

Cologne

Luxembourg

Francfort

Stuttgart

Paris Strasbourg

Munich Mulhouse

Bâle Zurich Berne

Genève

Le quartier Est : un parc habité dans la continuité de la gare

Bellinzona

Lyon Milan

Finalement, le quartier Est autrefois délaissé car coupé du reste de la ville voit naître un regain d’intérêt. Le dessin du parc permet de révéler les cheminements piétons, de mettre en relation les entités remarquables et de faire entrer la vallée de la Wiese au bord de la ville dense. Le quartier Est peut alors être densifié pour accueillir de nouveaux habitants.

Gênes

Montpellier Marseille

Bâle au centre du réseau Européen ferroviaire voyageur

38

Milan

Turin

La gare Badoise : une gare dans la ville

Le parti pris du projet est d’enlever le talus situé derrière la gare et borné par la voierie pour transformer cet espace en halle habitée. Celle-ci accueille les voyageurs et les habitants, en leur proposant, d’une part des équipements liés au fonctionnement de la gare (guichets, accueil, kiosques, salle d’attente) et d’autre part des équipements qui répondent à des besoins du quotidien (commerces, gymnase, salles d’exposition). Pour tisser du lien entre les deux parties de la ville, un travail continu sur le traitement du sol est réalisé. L’axe piéton gare Badoise-Messeplatz est renforcé : l’espace public est redessiné sous forme de séquences invitant au cheminement. Et de manière similaire, l’axe piéton se poursuit de l’autre coté de la gare dans le quartier Est, réaménagé sous forme de parc urbain…

Bâle


Matériel roulant en Suisse Trains grandes lignes TGV LYRIA POS (Paris-Ostfrankreich-Süddeutschland) 200,19 mètres de longeur 400 places

ICE (Inter city Express) DB 200 mètres de longeur 440 places

ICN (Inter city Neigezug) 187,6 mètres de longeur 457 places

IC (Inter city) (= inter city à deux niveaux) de longeur variable

Trains express régionaux RER et S-Bahn Z 2750 ALSACE

72,8 mètres de longeur de 133 à 174 places

628,9/629 S Bahn DB 46,15 mètres de longeur 146 places

641 S Bahn DB

28,9 mètres de longeur 80 places

21 S Bahn Bâle RABE 521 74,078 mètres de longeur 180 places

39


Amphithéâtre Salles d’expositions Bar restaurants Commerces Centre logistique Toilette et circulations de secours

Accueil gare Consigne

Salle d’attente

40

FOIRE DE BALE Espace d’exposition de renommé internationale

PLACE ROSENTAL Espace évènementiel

PARC ROSENTAL Espace de détente

ROSENTALSTRASSE Espace de vie du quotidien


PARVIS DE LA GARE BADOISE Espace d’échange

LAUFENBURGERSTRASSE Espace de transition entre la gare et le quartier résidentiel

PISCINE DE GARTENBAD EGLISE ET MIGROS GENOSSENSCHAFT Espace de vie du quotidien

ENTREE DU PARC ERLEN Espace de détente

41


42


43


44


Maquettes

45


Maquette - Semestre 1 - Chapelle de Mogno - Mario Botta 46

Maquette - Concours Construire Acier 2011 - Gare Avignon TGV - AREP


Maquette - Semestre 4 - Monument aux martyres de la fosse Ardeatine - N. Aprile, C. Calcaprina, A. Cardarelli, M. Firentino, G. Perugini

47


Maquette - Stage LINK architectes - JaqLog, 14 Logements, Saint-Etienne 48


Maquette - Stage LINK architectes - GyGa, Gymnase Jean Gachet, Saint-Etienne 49



Port folio