Page 1

En Voiture pour un cafe culture Fabrique Artistique a La Bouilladisse Proposition de  projet  artistique  culturel  solidaire  et  citoyen  sur  le   site  de  l’ancienne  maison  du  garde  barrière  de  La  Bouilladisse   Première  phase  du  projet  :  

Le document   qui   suit   est   la   présentation   de   l’amorçage   d’un   projet   artistique,   culturel,   solidaire   et   citoyen   sur   le   site   de   l’ancienne   maison   du   garde   barrière   de   La   Bouilladisse.   Cette   proposition  constitue  une  des  étapes  de    l’étude  de  faisabilité  que  réalise  depuis  le  1er  décembre  2012   l’association  Start’Art.  Cette  étude  prendra  fin  le  31  décembre  2013  et  ses  résultats  seront  délivrés  à   tous  les  partenaires  sollicités  dans  le  courant  du  premier  trimestre  2014.     Elle  est  menée  par  un  chargé  d’étude,  en  coopération  avec  la  municipalité  de  La  Bouilladisse,  la  CRESS   Paca,   l’A.M.I,   la   région   Provence   Alpes   Côtes   d’Azur   et   le   fond   social   Européen,   le   bureau   et   les   membres  de  l’association.                            


Les objectifs  :  

-­‐ favoriser  la  mixité  dans  tous  ses  états,  et  plus  spécifiquement  la  rencontre  entre  les  générations     -­‐  améliorer  la  cohésion  sociale,  le  bien  vivre  ensemble     -­‐  Organiser  la  palabre  autour  des  enjeux  sociaux  et  politiques  de  notre  territoire.   -­‐  permettre  à  tous  d’exprimer  et  de  développer  ses  envies  culturelles  et  artistiques     -­‐  permettre  à  tous  d’avoir  accès  a  un  lieu  de  vie  convivial  de  proximité  

  Comment  :   -­‐   en   aidant   à   l’émergence   et   en   valorisant   les   initiatives   culturelles,   artistiques   et   citoyennes   sur   le   territoire     -­‐  en  donnant  à  tous  les  moyens  de  s’informer,  d’échanger  et  de  créer  au  sein  d’un  espace  convivial   -­‐  en  stimulant  la  coopération  et  la  mutalisation  entre  les  acteurs  économiques  culturels,  éducatifs  du   territoire     -­‐  par  une  gestion  et  une  gouvernance  citoyenne  et  participative  du  projet,  en  accord  avec  les  principes   de  l’économie  sociale  et  solidaire   -­‐  en  remettant  au  centre  du  village  la  présence  de  la  création,  la  production  et  la  diffusion  artistique.  

  Les  valeurs  essentielles  du  projet  :  

-­‐respect de  l’identité  et  de  la  dignité  de  chaque  individu,  de  l’environnement   -­‐  entraide,  solidarité,  coopération  et  partage     -­‐  lutte  contre  toute  forme  de  discrimination  et  refus  de  la  violence  sous  toutes  ses  formes.         Nous  proposons  dans  un  premier  temps  la  mise  en  place  de  3  espaces  :   -­‐  Un  café  associatif     -­‐  Une  fabrique  à  initiatives  artistiques  et  culturelles   -­‐  Un  bureau  d’information  et  d’incubation  artistique  et  culturelle      


Le Café  Associatif  

Lieu   de   vie   ouvert   à   tous   et   convivial   le   café   sera   aménagé   de   façon   à   pouvoir   permettre   la   diffusion   artistique,   la   rencontre   et   l’échange   entre   les   personnes,   l’information   et   le   débat   citoyen.         Il  pourrait  être  animé  dans  un  premier  temps  :     -­‐  par  l’association  Start  ‘Art  qui  proposerait  sa  déclinaison  en  café  musique.   -­‐  Par  l’association  des  Amis  de  l’Instruction  Laïque,  qui  le  transformerait  en  café  parent-­‐enfant.     Par   la   suite,   l’association   Start’Art   souhaite   fédérer   rapidement   d’autres   acteurs   autour   du   café   afin   qu’ils   se   l’approprient,   le   transforment   et   l’animent   selon   leurs   envies,   nous   pensons   par   exemple   aux   versions  :   • Café  «  jeunes  »,    animé  par  exemple  par  le  conseil  municipal  des  jeunes  de  La  Bouilladisse   • Café  Gourmand,  le  midi  quelques  tables  permettront  de  venir  manger  son  sandwich  agrémenté   ou  pas  d’un  café  et  d’un  dessert,  en  compagnie  d’artistes  en  résidence  dans  la  Fabrique  parfois   • Café  polyglotte,  les  amoureux  des  langues  étrangères  pourront  se  réunir  pour  discuter  dans  la   langue  de  leur  choix  et  améliorer  ainsi  leurs  compétences.   • Café  citoyen,  des  citoyens  pourront  se  réunir  afin  de  débattre  et  s’informer  sur  une   problématique  territoriale.   • Café  local,  pour  les  associations,  les  artisans,  les  entreprises  locales  qui  voudraient  faire   connaître  leur  activité  et  leur  métier.   • Café  philo,  café  lecture,  café  couture,  café  humour,  café  jeux  collectifs,  café  éducation  populaire   (…)  les  déclinaisons  sont  infinies.       Nous   privilégierons   la   vente   de   boissons   et   denrées   issues   de   l’agriculture   biologique   et   provenant   de   producteurs,  artisans    et  entreprises  locaux,  toujours  dans  le  respect  des  valeurs  du  projet.       Nous  souhaiterions  que  rapidement  le  café  soit  ouvert  dès    8h30  et  jusqu’à  20h30  en  semaine,  de   8h30  à  22H30  le  jeudi  et  le  vendredi,  de  8h30  à  22H30  le  samedi,  et  de  10H  à  18h  le  dimanche.     L’espace   café   sera   un   lieu   de   vie   ouvert   à   tous   toujours   accessible   gratuitement   et   l’adhésion   à   l’association   Start’Art   ne   sera   obligatoire   que   dans   le   cas   d’une   consommation.   Il   ne   pourra   pas   y   être   demandé  un  prix  fixe  lors  de  l’organisation  d’une  soirée.  Par  contre  il  sera  autorisé  de  demander  une   participation  à  prix  libre.     La  possibilité  d’organiser  des  évènements  sera  assujettie  à  l’approbation  du  collège  solidaire  du  projet   et  après  signature  d’une  convention  avec  l’association  Start’  Art.  (Cf  chapitre  Gouvernance)     Quelques  mots  sur  Le  Café  Musique  :   -­‐  permettre  aux  musiciens  d’ici  de  tous  niveau  de  s’exprimer  en  public   -­‐  permettre  la  découverte  des  musiques  et  instruments  dans  leur  diversité   -­‐  une  programmation  régulière,  riche  et  de  qualité  alimentée  par  la  fabrique  à  musiciens  (+  de  détails   dans  le  document  en  annexe)     Quelques  mots  sur  Le  café  parent-­‐enfant  :   -­‐  une  passerelle  entre  l'école  et  la  maison   -­‐  un  lieu  de  partage  d’expériences  sur  la  parentalité     -­‐  une  ludothèque  participative  et  durable        


Quelques autres   activités   et   idées   que   nous   souhaiterions   développer   dans   le   café   à   court   terme  :   -­‐  le  café  disposera  d’un  poste  informatique  relié  à  internet  et  à  une  imprimante,  afin  de  permettre  à   certaines  personnes  d’avoir  accès  à  cet  outil.   -­‐  Une  trocothèque  de  biens  culturels  (livres,  cds,  dvds…)   -­‐  Une  pépinière  d’échange  et  un  jardin  collectif    


La fabrique  artistique,  solidaire  et  citoyenne    

La Fabrique   artistique   aura   comme   objectifs   de   permettre   à   tout   un   chacun  d’exprimer   et   de   développer  ses  envies  artistiques,  mais  aussi  de  placer  la  création  et  la  production  artistique   au  centre  du  village.     La  fabrique  sera  accessible  prioritairement  à  des  activités  menées  collectivement  et  aboutissant  à  la   création   d’une   œuvre.   Les   œuvres   produites   devront   pouvoir   être   partagées   auprès   d’un   public   du   territoire.     Si   à   terme,   nous   souhaitons   que   la   fabrique   soit   ouverte   à   un   maximum   d’Arts   et   Esthétiques,   voir   même   à   des   pratiques   culturelles   plus   largement,   nous   proposons   de   développer   dans   un   premier   temps  un  projet  autour  des  musiques  actuelles  et  populaires  et  plus  particulièrement  de  la  chanson.     La  Fabrique  sera  donc  proposée  sous  la  forme  :   -­‐  d’une  salle  de  partage  de  pratique  des  musicales  actuelles,  populaires  et  de  la  chanson.  Des   ateliers,   stages,   animations   autour   de   ces   thématiques   seront   proposés   (Accompagner   à   la   guitare,   au   clavier,   à   l’accordéon,   interpréter   une   chanson,   écrire   et   composer   des   textes,   des   musiques,   des   mélodies,   du   rock,   de   la   java   du   folk,   des   berceuses,   en   français,   en   occitan,   en   anglais   nous   apportons   plus  de  détails  sur  les  activités  pouvant  être  proposées  en  pièce  annexe.   -­‐   d’un   espace   de   résidence   de   création   pour   des   formations   musicales   professionnelles,   émergentes   et   amateurs.   Nous   voulons   attirer   les   musiciens   du   territoire   sur   des   temps   de   résidence   de   création   en   leur   proposant   l’espace   sans   contrepartie   financière   et   peut   être   même   en   réussissant  à  leur  offrir  le  repas  du  midi,  et  un  jour  le  gite.  Les  artistes  bénéficiant  du  lieu  pourront   par  ailleurs  proposer  pour  leur  part  de  l’action  culturelle  et  l’animation  artistique  du  territoire.  

L’accès à   la   fabrique   fera   office   d’une   convention   entre   l’association   Start   ‘Art   et   les   personnes   ou   structures   souhaitant   l’utiliser.   Une   contrepartie   financière,   de   compétence,   ou   matérielle   sera   demandée.  Cette  contrepartie  sera    évaluée  selon  plusieurs  critères  :     -­‐  la  durée  de  mise  à  disposition  de  la  Fabrique   -­‐  la  valeur  du  matériel  nécessaire  qui  devra  être  mis  à  disposition  et  son  temps  de  mise  à  disposition   -­‐  le  tarif  demandé  aux  personnes  profitant  de  l’initiative   -­‐  l’implication  de  l’association  Start’Art  dans  le  montage  de  l’initiative,  sa  gestion  et  sa  coordination   Bien  entendu  des  aménagements  et  conventions  types  seront  établies,  mais  c’est  le  collège  solidaire   qui  décidera  du  contenu  de  la  contrepartie  et  le  proposera  aux  bénéficiaires  de  la  Fabrique.     Afin   de   permettre   l’accessibilité   du   lieu   à   un   maximum   d’acteurs,   et   de   renouveler   les   propositions   artistiques   du   projet,   il   est   important   que   cet   espace   puisse   être   disponible   régulièrement   et   qu’un   roulement  d’initiatives  soit  possible.     La   durée   de   la   convention   sera   limitée   afin   de   permettre   à   tous   de   pouvoir   y   développer   ses   envies   artistiques  et  culturelles.     L’espace  sera  dès  le  départ  ouvert  aux  propositions  des  autres  structures,  associations  culturelles  et   artistiques   du   village   et   du   territoire,   qui   nous   l’espérons   seront   force   de   proposition   pour   faire   vivre   le  site.  

Dans cet   espace   l’équipement   et   l’aménagement   sera   au   plus   modulable,   échangeable,   afin   de   permettre  de  répondre  à  un  maximum  d’envies.    Afin  de  répondre  aux  besoins  du  premier  projet,  nous   nous   équiperons   du   matériel   nécessaire   à   de   bonnes   conditions   pour   un   travail   musical   amplifié   ou   acoustique.  

   


Le bureau  de  production  et  communication,  incubateur  à  initiatives   artistiques  et  culturelles.    

Outre la  gestion  du  projet,  la  mission  du  bureau  sera  de  mettre  en  place  une  communication  et  une   médiation  culturelle  de  qualité  autour  des  activités  proposées  et  de  développer  les  partenariats.     Par   ailleurs   le   bureau   sera   l’organe   de   départ  des   propositions   d’initiatives,   et   de   leur   coordination.   Toute   personnes   physique   ou   morale   souhaitant   développer   une   acticité   artistique   et   culturelle   sur   le   territoire  pourra  solliciter  un  rendez  vous  auprès  d’un  employé  ou  bénévole  compétent.     Enfin  le  bureau  sera  un  lieu  de    collecte  des  activités  évènements  artistiques  et  culturels  su  territoire   qui  seront  diffusées  à  l’ensemble  des  usagers  du  lieu.          

      Autres  activités  artistiques  et  culturelles  en  cour  de  gestation  :    

Le rôle  de  la  Fabrique  dans  la  réforme  du  temps  scolaire  reste  à  définir.  L’espace  pourra  bien  entendu   être   sollicité   par   la   mairie   pour   y   mener   des   activités.   Par   ailleurs   la   Fabrique   pourrait   être   une   solution  à  court  terme,  pour  répondre  à  une  saturation  des  espaces  mis  à  disposition  par  la  mairie  aux   associations  menant  déjà  une  activité  à  des  horaires  qui  seront  dorénavant  non  disponibles.       Par  ailleurs     -­‐Autour  du  théâtre  et  de  la  danse  :  le  territoire  comprend  des  associations  de  pratique  de  la  Danse  et   du   Théâtre.   Nous  envisageons   donc   des   partenariats   afin   de   proposer   des   activités   dans   la   fabrique   et   dans  le  café  autour  de  ces  2  arts  majeurs.     -­‐Les   arts   de   la   gastronomie  seront   à   moyen   un   terme   un   domaine   culturel   que   nous   souhaiterions   développer  au  sein  du    projet.  La  gastronomie  est  à  notre  avis  une  pratique  culturelle  très  fédératrice,   et  qui  comprend  beaucoup  des  enjeux  de  notre  société.  


-­‐    Un  magazine  culturel  et  artistique  du  territoire     -­‐   Des   services   aux   associations   qui   iront   de   la   mutualisation   d’équipements,   de   personnel,   d’organisation  d’évènements  d’informations  et  de  formations.     -­‐   L’environnement   et   la   nature   seront   des   domaines   autour   desquels   nous   souhaitons   aussi   développer  des  activités.     A  Moyen  terme  nous  souhaitons  développer  le  projet  en  proposant  d’avantage  d’activités  liées     -­‐à  la  promotion  du  territoire,  (office  du  tourisme)   -­‐  au  service  aux  associations  (maison  des  associations.  

  Gouvernance  du  projet  

La  gouvernance  du  projet  doit  être  en  accord  avec  ses  valeurs  et  ses  objectifs.  Ainsi  chaque  année  sera   élu   un   collège   dit   solidaire   qui   sera   l'organe   responsable   et   décisionnel   du   point   de   vue   légal.   Tout   adhérent  pourra  demander  à  l'intégrer.    Il  sera  composé  aussi  à  minima  :   -­‐d’un  représentant  des  employés  de  l’association  Start’Art     -­‐d’un  représentant  des  intervenants,     -­‐d’un  représentant  des  employés  de  la  mairie  de  la  Bouilladisse   -­‐d’un  représentant  des  élus  de  La  Bouilladisse   Nous   souhaiterions   que   le   collège   se   réunisse   le   plus   souvent   possible   et   à   minima   une   fois   par   trimestre     A  moyen  terme  nous  souhaiterions  créer  des  commissions  mandatées  pour  un  rôle  spécifique  par  le   collège  solidaire.     -­‐  commission  programmation  du  café   -­‐  commission  programmation  de  la  fabrique   -­‐  commission  valorisation  des  initiatives  du  projet  (…)      

   


Ressources de  fonctionnement  :  

En  terme  de  ressources  humaines,  le  projet  nécessite  pour  son  amorçage  :   -­‐   de   bénévoles,   membres   de   l’association   Start’Art,   formés   à   certaines   tâches   spécifiques,   qui   aideront   à  faire  vivre  le  café  et  le  projet,  et  qui  assureront  son  ouverture  au  maximum.   -­‐d’un  puis  de  plusieurs  employés  qui  auront  à  charge  la  coordination  du  projet  et  la  régie  du  site,  la   communication   et   le   développement   général   du   projet.   Il   paraît   nécessaire   d’assurer   à   minima   la   permanence  de  la  présence  d’un  employé  lors  du  fonctionnement  de  la  fabrique.   -­‐  d’intervenants  bénévoles  et  rémunérés  qui  animeront  la  fabrique  et  les  initiatives  sur  le  territoire.       Les  ressources  financières  seront  issues  du  don,  du  mécénat  financier,  des  adhésions  et  des  ventes  des   produits  proposés  au  café,  ainsi  que  des  prestations  de  l’association  Start‘Art  à  travers  la  fabrique.         Nous   envisageons   aussi   de   solliciter   la   population,   les   artisans   et   les   entreprises   locales   sur   du   don   et   du  mécénat  de  matériel  et  de  marchandises,  notamment  pour  alimenter  le  café.       Nous  souhaitons  que  l’échange  non  monétaire  avec  les  associations,  les  usagers  et  les  autres   partenaires  qui  souhaiteraient  s’investir  dans  le  projet  soit  prioritaire  dans  le  mode  de   partenariat.  Bien  entendu  nous  serons  toujours  vigilants  à  respecter  le  droit  du  travail,  et  la   loi.    

Proposition  d’actions  et  d’investissements  à  réaliser  pour  le   démarrage  du  projet    

L’ancienne   Maison   du   Garde   Barrière   ne   pouvant   pas   recevoir   de   public   en   l’état,     l’investissement   nécessaire   à   sa   réhabilitation   étant   très   lourd   au   vu   du   caractère   expérimental   du   projet,   l’association   START’ART   propose     donc   d’implanter   sur   le   site   des   espaces   modulaires.   Cette   proposition   ayant   aussi   pour   avantage   la   possibilité   de   pouvoir   déplacer   et   réutiliser   les   espaces   en   fonction   du   développement  du  projet.     Le  site  se  composera  en  plusieurs  espaces  :     -­‐   la   maison   du   garde   barrière,  viabilisée,  qui  accueillera  les  sanitaires,  et  un  espace  de  stockage  dans   un   premier   temps.   A   terme   nous   souhaiterions   que   la   bâtisse   retrouve   son   usage   d’origine   de   «  Maison  »,   mais   non   plus   pour   la   famile   du   garde   barrière,   mais   pour   des   artistes   en   résidence   de   création  au  cœur  du  village.     -­‐   le   jardin,  qui  doit  être  accueillant  pour  des  enfants  aux  personnes  les  plus  âgées.  Déjà  ombragé  le   jardin  constituera  une  petite  place  au  centre  du  site  qui  pourra  permettre  de  faire  office  de  terrasse,   piste   de   danse…   Le   terrain   devra   donc   être   nettoyé   des   bâtiments   en   ruine   actuellement   présents,   aplani  et  sécurisé  par  une  clôture  l’isolant  de  la  route  et  du  parking.     -­‐  le  bureau,  qui  devra  faire  au  minimum  12  m2  et  avoir  une  forme  rectangulaire,  communiquant  avec   le  café  et  la  fabrique.     -­‐   la   fabrique,   devra   proposer   un   espace   de   travail   d’environ   40   m2   de   forme   carré.   Il   serait   intéressant   qu’elle   donne   sur   le   village   et   sur   le   café,   et   que   des   ouvertures   permettent   de   voir   depuis   la  rue  ce  qu’il  s’y  fait  dedans.  Nous  préconisons  l’agencement  de  deux  containers  de  40  pieds  chacun,   soit  une  superficie  totale  après  isolation  d’environ  45m2.  


-­‐ le   café,  devra  à  minima  faire  30m2,  d’une  forme  longitudinale.  Nous  préconisons  la  fabrication  de   deux   structures   bois   sur   châssis   dont   les   proportions   rappelleront   celles   d’une   voiture   voyageur   (Wagon)  du  début  du  siècle.  La  largeur  minimale  devra  être  de  3m  et  la  longueur  finale  de  minimum   14m.     -­‐   Il   est   important   que   café   et   la   fabrique   soient   isolés   surtout   phoniquement,   mais   puissent   être   connectés  par  le  son  et  l’image.     -­‐   Les   matériaux   utilisés   devront   être   respectueux   de   l’environnement   et   sains   pour   l‘être   humain,   issus  du  développement  durable.     -­‐  Nous  préconisons  aussi  que  les  entreprises  qui  seront  amenées  à  être  choisies  pour  la  construction   soient   des   entreprises   locales   et   qui   dans   la   mesure   du   possible   aient   une   action   sociale   telle   que   l’insertion.     Note  sur  les  autres  solutions  envisagées  pour  le  café  :  Une  autre  solution  était  de  réussir  à  se  procurer   une  voiture  voyageur  réformée  ou  radiée.    Cette  solution  nous  semble  compliquée  bien  que  pas   encore  écartée.  Enfin  nous  avons  pensé  à  récupérer  une  «  carcasse  »  d’autobus.    Cette  solution  est   contraignant  en  terme  de  superficie,  la  largeur  totale    restante  après  isolation  ne  pouvant  dépasser  les   2m,  ce  qui  nous  paraît  trop  peu.     Aménagement  et  embellissement  du  site  et  des  espaces.     Il  nous  semble  primordial  que  le  site  attise  la  curiosité,  attire  l’oeil  et  soit  esthétiquement  beau  et  en   cohérence  avec  le  passé  culturel  du  site.       Nous   proposons   donc   que   la   Fabrique   ait   l’apparence   d’un   atelier   où   l’on   aurait   pu   réparer   des   wagons,   et   que   le   café   évoque   avec   beaucoup   de   fidélité   les   voitures   voyageurs   du   début   du   siècle   utilisé  pour  transporter  nos  ancêtres  à  la  mine.     Nous   souhaitons   impliquer   la   population,   les   artisans   et   les   entreprises   locales   lors   d’ateliers   participatifs   afin   de   réaliser,   l’embellissement   (bardage)   l’aménagement   extérieur   et   l’aménagement   intérieur  du  site  et  des  espaces.     Collecte  et  achat  de  meubles,  matériel  et  équipements  :     L’association   Start’Art   fera   les   démarches   nécessaires   afin   de   se   procurer   un   maximum   de   l’équipement  nécessaire  au  démarrage  du  projet.  Outre  un  appel  au  don  de  vaisselle,  meubles...  nous   solliciterons   les   collectivités   territoriales   à   travers   des   demandes   de   subventions,   les   entreprises   et   particuliers   à   travers   du   mécénat   pour   l’investissement   dans   des   équipements   plus   couteux   et   indispensables.   Dans   un   premier   temps   l’investissement   ira   dans   l’équipement   du   café   et   de   la   fabrique   afin   d’assurer   les   initiatives   Café   musique-­‐   Café   Parent-­‐enfant   ainsi   que   les   activités   dans   la   Fabrique   autour   des   musiques  actuelles  et  populaires.        

       


L’association Start  Art  c’est  …  

L’association   Start’Art   aide   depuis   presque   dix   années   à   la   création   et   au   développement   de   projets   artistiques   et   culturels.   Elle   a   participé   à   la   production   d’une   dizaine   de   disques,   et   a   reçu   avec   son   label   de   musiques   traditionnelles   SOKO   records   le   prix   de   l’académie   Charle   Cros.   Fondée en 2006, l’association Start’Art se définit comme un incubateur artistique et culturel.                       Un  projet  proposé  par  l’Association  Start’Art  dans  le  cadre   d’un  microprojet  

Le dispositif  microprojets  est  financé  par  l’Union  Européenne  et  la  Région   Provence-­‐Alpes-­‐Côte  d’Azur.  L’Europe  s’engage  en  Région  Provence-­‐Alpes-­‐ Côte  d’Azur  avec  le  Fonds  Social  Européen.  Le  dispositif  microprojets  est  porté   dans  les  Bouches  du  Rhône  et  le  Var  par  la  CRESS-­‐PACA  

                         

Café culture Fabrique artistique à la Bouilladisse  

Présentation d'un projet de cqfé culture fabriqe artistique sur le site de l'ancienne maison du garde barrière à la Bouilladisse

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you