Page 1

le vrai

visage du développement

Revue du Développement international • 2012-2013


DE BONNES CHOSES se

produisent lorsque les coopératives prennent de L’ESSOR LES COOPÉRATIVES sont orientées vers

Le v rai vis age du d éve loppe me nt

la croissance. Tout commence par le regroupement des producteurs, de leurs produits et de leurs connaissances pour réaliser des économies d'échelle.

2

Le regroupement réduit les coûts, attire des prix plus élevés et assure les ventes. Les membres améliorent la qualité et la quantité des biens qu'ils produisent en y ajoutant de la valeur pour obtenir un avantage concurrentiel qu'ils ne possèdent pas en tant que producteurs individuels. Les coopératives profitent du pouvoir de groupe pour créer l'image de marque de leurs produits, en transcendant les marchés locaux et en vendant lorsque la demande est forte. Au fur et à mesure que la taille et l’actif des coopératives augmentent, ces dernières se joignent à d'autres coopératives

pour créer des entreprises capables d’affiner, de commercialiser et de transporter leurs produits. Les caisses d'épargne et de crédit offrent des services financiers abordables, y compris le crédit pour financer les petites entreprises et payer les dépenses, l'épargne pour se constituer un pécule et l'assurance pour réduire la vulnérabilité. Le succès engendre le succès lorsque les membres voient l'avantage de la coopération en action. Les revenus des ménages s'améliorent tout comme les économies, la santé et l'éducation. Les coopératives agricoles de production et d'exportation regroupent les membres pour former et éduquer, et influencer les politiques et la réglementation gouvernementales, de sorte qu’elles puissent continuer à prospérer.

Photo de couverture : Ali et Angawire Mwachande sont membres de la communauté de Likuni au Malawi. Angawire est un membre de la coopérative d’épargne et de crédit Khama Mpampha Pamtondo d'Ulimi. Les groupes Pamtondo réunissent les femmes pour leur offrir une formation financière, puis leur octroyer des prêts de groupe aux petites entreprises. Angawire a démarré une petite entreprise d'élevage de porcs.

L'ACC bâtit des entreprises durables, détenues et gérées localement, qui répondent aux

besoins sociaux et économiques de leurs membres.


Les coopératives sont bénéfiques aux collectivités qu'elles desservent, car elles créent des emplois, répondent aux besoins et partagent connaissances et richesse afin de créer de nouvelles possibilités de croissance et de bien-être.

L'ACC EST ÉGALEMENT EN PLEINE CROISSANCE. Nous

Au fur et à mesure que nous prenons de l’envol, nous en apprenons davantage sur la gestion de la croissance des coopératives afin de mieux répondre aux besoins des membres. Un nouveau projet de recherche, que nous avons lancé de concert avec le Centre de recherches pour le développement international et le Centre d'études coopératives de l'Université de la Saskatchewan, nous aidera à mieux comprendre comment l'intégration des coopératives financières et agricoles aide les familles qui tentent de se sortir de la pauvreté. Ce qui est grand est beau lorsque les coopératives grandissent et restent à l’écoute des besoins de leurs membres et de leurs collectivités.

«Les coopératives permettent à des groupes de personnes de faire ce que des personnes seules ne peuvent pas accomplir. C'est la puissance de la coopération.» – Jo-Anne Ferguson, directrice principale, développement international, ACC.

Le calendrier de l'ACC de 2013, qui comporte des photos prises par des bénévoles internationaux, a remporté un franc succès au Canada.

• Cette année, les programmes de l'ACC ont touché plus de 2,8 millions de foyers dans 18 pays en développement.

• L'ACC a géré plus de 9 millions

de dollars dans le cadre du financement d'un large éventail de partisans pour établir et renforcer les coopératives et les caisses d'épargne et de crédit avec 31 partenaires du mouvement coopératif en Afrique, en Asie et dans les Amériques.

• Cette année, les fonds de la FDCC

ont attiré plus de 6 millions de dollars provenant d'autres sources, un pourcentage impressionnant de 70 % des recettes du programme de développement international.

R e vue du Dé ve l oppe me nt in te rn atio nal 2012-2013

nous implantons dans de nouveaux pays (Myanmar, Saint-Vincent-et-les-Grenadines et Éthiopie) et travaillons avec de nouveaux partenaires (Myanmar Central Co-operative Society, Self Help Africa, Ethio-Wetlands

Natural Resources Association, et St. Vincent and Grenadines Co-operative League Limited).

3


La croissance et la durabilité environnementale vont DE PAIR L'ACC AIDE les coopératives agricoles à répondre

Le v rai vis age du d éve loppe me nt

aux demandes du marché en ajoutant de la valeur à leurs produits, en bâtissant des usines et des entrepôts et en reliant les agriculteurs aux services de finance et de marketing.

4

Pour atteindre une croissance et un développement durables, les coopératives doivent protéger et améliorer le milieu naturel dans lequel elles évoluent. L'ACC et ses partenaires ont adopté une vision à long terme en matière de gestion de l'environnement, qui favorise un environnement durable pour les générations futures. Nos projets aident les coopératives à réduire les émissions de gaz à effet de serre, grâce à des fourneaux économes en combustible, à l'utilisation de combustibles plus efficaces, à la replantation d’arbres pour le carburant et la nourriture et à l'utilisation de techniques d'agriculture de conservation pour résister à la sécheresse et aux inondations et préserver

l'eau et le sol. Cela améliore le rendement économique des entreprises agricoles et des petites coopératives, en les aidant à rembourser leurs prêts, à épargner davantage auprès de leurs caisses d'épargne et de crédit locales et à améliorer le niveau de vie de chacun des membres. Les membres de la coopérative d'Atahualpa dans les Andes péruviennes améliorent les pratiques de gestion des déchets pour renforcer l’attrait de leurs sources thermales touristiques et protéger la santé et la nutrition des générations futures. Le nombre de visiteurs a explosé, passant de 10 000 en 2011 à près de 40 000 en 2012, ce qui a favorisé une multiplication par cinq des recettes des coopératives.

Les agriculteurs colombiens utilisent les coopératives pour regrouper et améliorer leurs cultures de petits fruits, de cacao et de légumes, et atteindre de nouveaux acheteurs au-delà de leurs marchés locaux. L'ACC et son partenaire GESTANDO prêtent main-forte à treize coopératives et envisagent d'étendre la portée de cette initiative réussie à d'autres régions du pays.


• Un développeur de longue date

Cette année, l'ACC a conclu son projet avec la Banque mondiale à Aceh, en Indonésie, alors que la coopérative de commercialisation qu'elle a créée, KOPEMAS, continue de regrouper, de transformer et de commercialiser le riz, le poisson et les croustilles de ses coopératives membres.

de caisses d'épargne et de crédit en Ukraine, l'ACC est de retour avec un nouveau projet de 5 ans pour aider les coopératives agricoles à emmagasiner et à commercialiser leurs grains.

• L'ACC et SEND-Ghana aident EN ÉTHIOPIE, l'ACC, Self Help Africa et Ethio-Wetlands Natural Resources Association travaillent avec 12 000 agriculteurs des coopératives dans la région d'Amhara pour aider à préserver le grenier de ce pays. Les agriculteurs s'adaptent aux changements climatiques actuels et prévus par l'adoption de semences résistantes à la sécheresse, de pompes d'irrigation manuelles et de techniques de labourage minimum. Les agriculteurs ont accès aux crédits nécessaires et améliorent le stockage et la commercialisation des légumes, des arachides, des graines de lin et de l'ail qu'ils cultivent. Ail et graines de lin

• Les agriculteurs qui font partie

d'une coopérative dans le nord de l'Ouganda font des progrès remarquables depuis qu'ils se sont joints aux caisses d'épargne et de crédit et aux coopératives de commercialisation de la région grâce à l'ACC et à l'Alliance des coopératives de l'Ouganda. Les agriculteurs économisent au moins 15 % des intrants et ont augmenté leurs recettes de 30 %.

R e vue du Dé ve l oppe me nt in te rn atio nal 2012-2013

AU RWANDA, l'ACC a lancé un nouveau projet pour aider quinze coopératives de producteurs à améliorer la production, la transformation, le stockage et la commercialisation. Les rendements augmenteront, les moyens de subsistance de 22 000 familles d'agriculteurs s'amélioreront et les consommateurs auront accès à des produits alimentaires meilleurs et plus abondants. Nos partenaires sont le Centre de services aux coopératives de Gitarama et le Centre for Co-op Research and Training.

les agriculteurs dans le corridor de l'est de la région nord du Ghana à améliorer leurs moyens de subsistance dans le cadre des coopératives. Vingt-quatre nouvelles coopératives agricoles familiales et trois coopératives de commercialisation zonales ont été enregistrées cette année.

5


La RÉUSSITE COMMERCIALE se construit sur des FONDATIONS SOLIDES

Le v rai vis age du d éve loppe me nt

La confiance constitue le fondement de

6

chaque coopérative financière prospère. Les Canadiens savent que l'échec d'une seule caisse d'épargne et de crédit affecte la crédibilité de l'ensemble du mouvement. Les valeurs coopératives conjuguées à une réglementation et à une supervision réfléchies offrent une assurance de la qualité tant aux épargnants qu'aux emprunteurs. La mise en commun des pratiques exemplaires entre les mouvements de caisses d'épargne et de crédit donne lieu à la croissance dans de nouveaux domaines et raccourcit les courbes d'apprentissage. Cette année, l'ACC et ses partenaires ont continué à favoriser la mise en application de lois et de règlements relatifs aux coopératives. L'ACC a de nouveau réuni les organismes de réglementation des caisses d'épargne et de crédit d’un bout à l’autre de l’Afrique pour discuter des voies et des moyens de renforcer ces dernières grâce à l’adoption de lois et de règlements. La table ronde annuelle des organismes de réglementation,

désormais autofinancée, est gérée par l'Association des coopératives d'épargne et de crédit d'Afrique. À la Barbade, une équipe de quatre experts financiers canadiens dépêchés par l'ACC élaborent des plans stratégiques et opérationnels avec la Financial Services Commission (FSC), le nouvel organisme de réglementation de toutes les institutions financières non bancaires de l'île. L'ACC a récemment remporté un contrat pour aider la St. Vincent & Grenadines Co-operative League à créer des plans d'affaires à la lumière des nouvelles exigences réglementaires visant les caisses d'épargne et de crédit. Lorsque le ministère des Coopératives de la Sierra Leone a doublé ses effectifs, l'ACC a organisé une formation novatrice sur le nouveau modèle (nouveau en Sierra Leone) de développement des caisses d'épargne et de crédit. Les nouveaux agents sur le terrain et leurs superviseurs ont appris comment les caisses d'épargne et de crédit, y compris les établissements financiers, peuvent assurer l'accès à des services financiers abordables et productifs pour les pauvres au pays.


La collaboration de l'ACC avec l'Irish League of Credit Unions pour relancer le mouvement des caisses d'épargne et de crédit de la Sierra Leone a vu le nombre de ces dernières croître de cinq à onze. Les membres de la coopérative d’épargne et de crédit Bayconfields (à gauche) sont fiers de leur institution financière.

• La micro-assurance est le secteur le

plus dynamique du développement des coopératives en Asie du Sud-Est, ce qui est dû en grande partie au programme de microassurance de l'ACC aux Philippines, où quatorze associations mutuelles de micro-assurance assurent quelque huit millions de Philippins.

• Cette année, l'ACC a conclu

par le registraire des institutions financières du Malawi pour avoir apporté un soutien technique solide au gestionnaire statutaire de la Malawi Union of Savings and Credit Societies, qui s'efforce de retrouver une structure financière saine pour la plus grande caisse d'épargne et de crédit du pays, FINCOOP. L'ACC et la Credit Union Association of Ghana font en sorte que les caisses d'épargne et de crédit du Ghana soient financièrement solides et concurrentielles, et offrent des services

financiers sûrs et abordables qui aideront les membres à se sortir de la pauvreté. Les activités comprennent : la formation de nouveaux clubs d'épargne pour les jeunes, l'amélioration des pratiques commerciales des femmes, la préparation d'un plus grand nombre de caisses d'épargne et de crédit dans le but de se qualifier pour la garantie des dépôts et l'inscription des femmes gestionnaires de caisses d'épargne et de crédit dans le cadre du Programme de mentorat des femmes de l'ACC.

Le directeur général adjoint, Naresh Nepal, du Centre for Micro-Finance (extrême gauche) et l'agent de programme, Shivajee Sapkota, de la Nepal Federation of Savings and Credit Co-operative Unions Ltd. (rangée arrière, à droite) posent avec les directeurs de la Barahi Mahila Multi-Purpose Co-op, une coopérative d'épargne et de crédit pour les femmes au Népal.

R e vue du Dé ve l oppe me nt in te rn atio nal 2012-2013

L'ACC A ÉTÉ LOUANGÉE, cette année,

ses travaux au Népal. Plus de 34 000 femmes ont maintenant des économies combinées s’élevant à plus de 24,8 millions de dollars. C'est une moyenne de 713 $ par femme. Elles utilisent ces économies pour améliorer la vie de leurs familles, lancer de nouvelles entreprises et éduquer leurs enfants.

7


Les coopératives créent des ENTREPRISES, des EMPLOIS et des DÉBOUCHÉS

Le v rai vis age du d éve loppe me nt

LES ENTREPRISES COOPÉRATIVES NE SONT QUE…des entreprises détenues

8

et gérées par les membres à dessein. L'ACC et ses partenaires font appel à des coopératives pour créer des débouchés et une prospérité pour les familles qui leur permettront de se sortir de la pauvreté. En plus d'apporter des avantages économiques et sociaux à leurs propriétaires membres, les coopératives engendrent de nouvelles entreprises, allant des microentreprises à domicile aux entreprises ayant des revenus, des actifs et des masses salariales de petite, moyenne et grande échelles. Quels que soient leur taille et leur produit, les coopératives encouragent les entreprises à employer des personnes et à produire de

la richesse, et favorisent l’acquisition de compétences et d’une expérience professionnelle pour ouvrir la voie à la prospérité, à la croissance économique pour les collectivités dans le besoin, à des débouchés et à de l'espoir pour les femmes et les jeunes. L'ACC et l'Alliance coopérative internationale (ACI) renforcent la voix des coopératives de l'Afrique dans le cadre de conférences annuelles de coopératives agricoles de production et d'exportation, d'organismes coopératifs et de membres associés de l'ACI - Afrique. Ensemble, elles représentent les petits agriculteurs, épargnants, consommateurs et micro-entrepreneurs membres de plus de 7 000 organismes coopératifs primaires et secondaires.


LA MARQUE DE LA RÉUSSITE VÉRITABLE et durable est l'inclusion, la voix

• La coopérative Norandino du

Implantée à Ottawa, la Coopérative La Siembra vend la cassonade (panela) certifiée biologique et équitable de la coopérative Norandino, au Canada, sous la marque Camino. L'ACC aide Norandino à respecter ses engagements sur le plan de la qualité et du volume envers les clients, comme La Siembra, grâce au soutien technique et aux investissements dans les infrastructures.

• Le partenariat de l'ACC avec

Le gestionnaire des exportations de Norandino, Santiago Paz Lopez, et la directrice générale de La Siembra, Jennifer Williams, portant un sac de cassonade Camino certifiée biologique et équitable.

La fabricante de poupées Anusha Samarawickrama fait croître son entreprise grâce à la formation que lui offre le centre de formation SANASA de Trincomalee, au Sri Lanka.

Pérou rend l'égalité des sexes perceptible grâce à une équipe de travailleurs masculins qui incarnent l’équité entre les sexes au sein de leurs propres familles et des collectivités où ils travaillent. la Croix-Rouge canadienne et la Banque de développement SANASA a continué à offrir une formation aux habitants des régions touchées par le tsunami et les conflits. Le projet a permis de former plus de 78 000 personnes aux moyens de subsistance et au leadership, d'octroyer 14 740 prêts de microfinancement et d'assurer plus de 35 000 personnes.

R e vue du Dé ve l oppe me nt in te rn atio nal 2012-2013

et la confiance que les coopératives donnent aux femmes, aux jeunes et à ceux qu'on entend moins dans la société. Les caisses d'épargne et de crédit de l'Ouganda travaillent avec les écoles de deux districts pour lancer des clubs d'épargne et inculquer l'habitude de l'épargne et la littératie financière aux élèves. L'Afrique connaît la plus forte croissance démographique et sa population est la plus jeune du monde. Selon le Bureau international du travail, trois chômeurs sur cinq en Afrique sont des jeunes.

Des diplômés de programmes de leadership pour les jeunes de partout au Canada se sont rendus au Ghana à des fins de formation et pour participer à un forum de la jeunesse ghanéenne, cette année. You-LEAD est un moyen innovant pour encourager les jeunes à créer leur propre emploi grâce à de nouvelles coopératives.

9


Le v rai vis age du d éve loppe me nt

Les Canadiens TENDENT la MAIN pour mettre fin à la PAUVRETÉ

10

L'ACC mobilise des employés hautement qualifiés et des membres de coopératives et de caisses d'épargne et de crédit du Canada pour partager leurs connaissances en tant que bénévoles avec des partenaires de l'ACC dans les pays en développement. La formation, l'encadrement, le mentorat, la recherche et l'analyse qu'ils fournissent renforcent les capacités des entreprises, améliorent les compétences, favorisent la croissance et aident les membres à mieux gérer leurs entreprises coopératives. Les partenaires vont de l'avant en renforçant leurs entreprises, en créant des réseaux et des coopératives agricoles de production et d'exportation plus solides et en travaillant avec les gouvernements pour élaborer des lois favorables aux coopératives.

Au Canada... Les caisses d'épargne et de crédit du pays ont ouvert leurs portes à 14 femmes gestionnaires de caisses d'épargne et de crédit de l'Asie et de l'Afrique, en partageant leurs opérations et politiques au cours d'un apprentissage pratique de dix jours dans le cadre du Programme de mentorat des femmes de 2012 de l'ACC. Un sondage déterminant des diplômés montre que le programme renforce la confiance en soi, améliore les compétences en matière de gestion, crée des innovations, encourage l'adhésion et améliore la liquidité, la rentabilité

et la réputation. Les arriérés dans le secteur des prêts ont diminué, de nouvelles succursales ont ouvert leurs portes et les opérations sont devenues plus professionnelles et se sont élargies. Un plus grand nombre de femmes ont accès au crédit et le niveau de vie s’est amélioré. Un plus grand nombre d'enfants vont à l'école et de nouveaux programmes communautaires sont maintenant en place. Les caisses d'épargne et de crédit canadiennes ont encadré 165 femmes gestionnaires de 18 pays en développement au cours des dix ans de service du programme.

«Le nombre de nos membres a augmenté de 200 en trois mois grâce à des techniques que j'ai acquises au Canada.» – Susan Lamunu, gestionnaire, Ongako SACCO, Ouganda (photo ci-dessus)


à long terme d'une durée de trois à dix mois. Elles comprenaient une mission consistant à élaborer un plan stratégique pour une unité de développement de micro-entreprises au Sri Lanka et aux Philippines, en aidant la Confédération nationale des coopératives (NATCCO) à mettre en place un fonds de stabilisation.

L'ACC a également accueilli des délégations de dirigeants des caisses d'épargne et de crédit et de coopératives du Vietnam, de l'Afrique du Sud et de l'Ukraine.

Des experts en coopératives chevronnés ont aidé des coopératives du nord de l'Ouganda à évaluer leurs entreprises par rapport aux normes internationales en utilisant la Grille d'évaluation du développement de l'ACC et en offrant un aperçu du travail des coopératives et un ensemble de notes de référence pour mesurer la progression.

À l'étranger... Cette année, l'ACC a recruté plus de 60 bénévoles de coopératives et de caisses d'épargne et de crédit canadiennes pour des missions internationales. Ils comprenaient 23 entraîneurs bénévoles qui avaient travaillé avec des caisses d'épargne et de crédit en Mongolie, au Ghana et en Ouganda. Ils ont mis à l'essai un certain nombre d'outils sur le terrain que l'ACC a conçus pour relever des défis communs qui se posent aux caisses d'épargne et de crédit, comme la gestion des prêts, la gouvernance et la capitalisation. Seize personnes ont été chargées de missions techniques dans sept pays, y compris des missions

Quand FINCOOP, la plus grande caisse d'épargne et de crédit du Malawi a été placée sous surveillance par le registraire des coopératives, le partenaire de longue date de l'ACC, la Malawi Union of Savings and Credit Co-operatives, a été chargé de gérer l'institution en difficulté. Trois bénévoles de l'ACC chargés de missions distinctes ont contribué à l'élaboration de plans de restructuration et de reconstitution de prêt pour la FINCOOP, ainsi qu'à la mise au point d'outils de gestion des risques pour le réseau des caisses d'épargne et de crédit.

• Cette année, l'ACC a envoyé un

professionnel des garanties de dépots au Ghana pour conseiller la Ghana Co-operative Credit Union Association sur son programme de garantie des dépôts.

• Quatorze diplômés universitaires ont été chargés de missions de 6 à 12 mois au Ghana, en Ouganda, au Rwanda, au Malawi, aux Philippines, au Cambodge et au Pérou, dans le cadre du Programme de stages internationaux pour les jeunes (PSIJ) de l'ACC.

Des stagiaires de l'ACC ont posé pour une photo de groupe à Ottawa avant d'aller à l'étranger.

R e vue du Dé ve l oppe me nt in te rn atio nal 2012-2013

L'ACC a accueilli une délégation de chefs d'entreprises en micro-assurance de coopératives en provenance des Philippines, y compris le commissaire aux assurances de ce pays. Après une rencontre avec des entreprises canadiennes d'assurance mutuelle et coopérative, le commissaire et le réseau RIMANSI des associations d'avantages mutuels se sont engagés à établir une tranche supplémentaire de protection en matière de solvabilité pour s'assurer davantage que les demandes d'indemnisation des membres seront réglées.

11


La CROISSANCE en CHIFFRES

Le v rai vis age du d éve loppe me nt

LA CROISSANCE et la portée du programme de développement international de l'ACC ont été rendues possibles grâce à la participation de nos précieux partenaires financiers : la Fondation du développement coopératif du Canada (FDCC), l'Agence canadienne de développement international (ACDI), la Croix-Rouge canadienne (CRC), la Banque mondiale, le Secrétariat du Commonwealth et le gouvernement de la Barbade. Notre partenariat avec l’Irish League of Credit Unions apporte des ressources supplémentaires pour notre travail en Sierra Leone.

12

Recettes par source : 2012-2013 TOTAL: 9 435 836 $ Croix Banque Rouge ACDI mondiale 766 396 $ 6 183 270 $ 1 260 345 $

65,5%

13%

8%

718 976 $

8%

Canadian International Development Agency

Décaissements par secteur : 2012-2013 TOTAL: 9 435 836 $ Consultancy 467 072 $

5%

ILCUF 39 777 $

0,5%

Fondation du développement coopératif du Canada

Entreprise agricole 3 923 363 $ (41%) Finances 4 125 764 $ (44%)

Micro, petites et moyennes entreprises 1 386 709 $ (15%)

«Le chemin qui permet de s’extirper de la pauvreté est pavé par des gens ordinaires qui utilisent leurs entreprises coopératives pour améliorer leur vie. Une grande part de leur réussite revient aux coopérateurs du Canada.» – Jill Kelly, présidente de la l'ACC

Agence canadienne de développement international


OÙ dans le MONDE Cette année, l'ACC et 31 organismes partenaires de 18 pays en développement ont établi et renforcé des caisses d'épargne et de crédit et des coopératives en Asie, en Afrique et dans les Amériques. Voici où l'ACC a travaillé :

• Saint-Vincent-etles-Grenadines • Ghana • Pérou • Tanzanie

• Cambodge • Colombie • Indonésie • Malawi • Mongolie

• Philippines • Rwanda • Sierra Leone • Ouganda • Vietnam

Les caisses d'épargne et de crédit du Canada ouvrent leurs portes et partagent leurs connaissances avec les femmes gestionnaires des caisses d'épargne et de crédit du monde entier qui viennent les visiter dans le cadre du Programme annuel de mentorat des femmes de l'ACC. Nous remercions les caisses suivantes pour leur mentorat très attentionné en 2012 :

• Vancity, Vancouver, Colombie-Britannique • First West Credit Union, Langley, Colombie-Britannique

• Prospera Credit Union, Kelowna,

Les agriculteurs du Rwanda utilisent leurs coopératives pour améliorer la production, le stockage et la commercialisation de leurs récoltes.

Colombie-Britannique

• Interior Savings Credit Union,

Kelowna, Colombie-Britannique

• Servus Credit Union, Slave Lake, Alberta • Lakeland Credit Union, Bonnyville, Alberta • Affinity Credit Union,

Susana Fino, une cultivatrice colombienne de petits fruits, affirme que les affaires se sont améliorées depuis qu'elle et d'autres agriculteurs ont formé la coopérative Coagroboyaca.

Saskatoon, Saskatchewan TCU Financial, Saskatoon, Saskatchewan Conexus Credit Union, Regina, Saskatchewan Rosenort Credit Union, Rosenort, Manitoba Alterna Savings, Ottawa, Ontario First Ontario Credit Union, Hamilton, Ontario East Coast Credit Union, Dartmouth, Nouvelle-Écosse Leading Edge Credit Union, Port aux Basques, Terre-Neuve et Labrador

• • • • • • •

• Cette année, 138 bénévoles

canadiens ont consacré 2 255 jours valant plus de 1,4 million de dollars au programme international de l'ACC.

• Le travail de l'ACC en Afrique

a considérablement augmenté, passant de 5 partenaires chargés de 5 projets dans 4 pays en 2011 à 14 partenaires et 13 projets dans 8 pays en 2013.

R e vue du Dé ve l oppe me nt in te rn atio nal 2012-2013

• Barbade • Éthiopie • Népal • Sri Lanka

Un grand merci aux caisses d'épargne et de crédit de leur accueil au programme de mentorat des femmes

13


La Fondation du développement coopératif du Canada

Le v rai vis age du d éve loppe me nt

Bâtir un monde meilleur

14

La première année complète de la campagne Bâtir un monde meilleur de la Fondation du développement coopératif du Canada (FDCC) tournait autour de la croissance. Dès l'instant où la campagne a été lancée, on a mis l'accent sur la croissance des revenus de la FDCC afin d’adresser la pauvreté et l’inégalité dans le monde. Le besoin est grand et nous avons les outils coopératifs pour faire une différence dans la vie des gens partout dans le monde en développement.

Un an après la campagne, nous pouvons faire une brève pause pour célébrer nos succès. Avec plus de 4 millions de dollars promis ou donnés, nous sommes à un tiers du chemin de notre objectif de 12 millions de dollars. Maintenant qu'il reste 8 millions de dollars à lever, nous ne pouvons pas nous permettre de dormir sur nos lauriers. Il y a beaucoup de pain sur la planche, mais nous pouvons déjà constater les retombées de la campagne sur le terrain. Plus de deux tiers du budget de développement total de l'ACC, l'année passée, ont été obtenus des fonds de la FDCC. La FDCC offre une occasion de croissance et l'ACC a bel et bien saisi cette occasion pour créer des programmes nouveaux et meilleurs conçus pour bâtir un monde meilleur.

«La campagne Bâtir un monde meilleur a illustré la force de notre secteur coopératif et l'importance du rôle international que joue la FDCC. Des engagements concrets, une vision réelle et une réelle détermination ont fait en sorte que 2012 n'est pas une date sur un calendrier, mais un calendrier du changement.» – Michael Barrett, président de la FDCC

Le président de la FDCC, Michael Barrett (à droite), était heureux d'aider Doug Wright de Co-operators à amasser des fonds pour la FDCC en se faisant une coupe de cheveux spectaculaire. En faisant don de ses cheveux, M. Wright a levé 12 500 $ pour la campagne.


Une force mondiale pour le bien collectif

En concevant la campagne Bâtir un monde meilleur, le conseil d'administration de la FDCC a établi trois objectifs clairs pour la collecte de fonds de la FDCC. TIRER PARTI de nos points forts : la FDCC aide à tirer parti de la puissance financière et humaine du mouvement coopératif canadien au profit des personnes qui vivent dans la pauvreté dans le monde. À leur tour, les généreuses contributions des Canadiens permettent à l'ACC d'accéder à des fonds bien plus importants d'organismes comme l'Agence canadienne de développement international. Les projets que l'ACC est capable de réaliser, grâce à l'appui de la FDCC, reposent sur la réussite des investissements précédents et l'expérience des partenaires locaux, en s'appuyant sur la force, la résilience et l'initiative des personnes-mêmes qui en bénéficieront.

Prendre les DEVANTS : le soutien de la FDCC permet à l'ACC d'aider les gens dans des endroits où d'autres fonds ne sont pas accessibles. Par exemple, l'argent de la FDCC permet à l'ACC de soutenir les personnes méritantes de la Sierra Leone dans le cadre des efforts qu'elles déploient pour reconstruire leur mouvement de caisses d'épargne et de crédit, en dépit du fait que les grands bailleurs de fonds du développement ne sont pas prêts à soutenir ce travail. L'argent de la FDCC permet à l'ACC de suivre sa conscience collective pour travailler là où le besoin est grand et où nous savons que nous pouvons faire une différence. Laisser un LEGS : la FDCC a lancé sa campagne au cours de l'Année internationale des coopératives de l'ONU. L'énergie produite au cours de cette année a été conçue en partie pour laisser un héritage coopératif qui va continuer à croître dans les années à venir. Le travail de la FDCC, dès le début, vise à laisser un legs de prospérité durable aux personnes qui ont souffert à cause de la pauvreté et des inégalités.

RÉSULTATS DE LA CAMPAGNE DE LA PREMIÈRE ANNÉE

• Plus de 4 millions de dollars ont été versés ou promis.

• 400 personnes ont contribué pour

la première fois, ce qui porte le total à 1 300 personnes. Ensemble, elles ont versé environ 200 000 $.

• 60 nouveaux organismes

donateurs se sont joints à nous : des coopératives, des caisses d'épargne et de crédit et des associations.

Bannière de la campagne Bâtir un monde meilleur

R e vue du Dé ve l oppe me nt in te rn atio nal 2012-2013

La Fondation du développement coopératif du Canada est un organisme de bienfaisance enregistré qui regroupe des ressources pour atténuer la pauvreté. Ses contributions aident l’ACC à entreprendre des projets de développement coopératif partout dans le monde

15


JOIGNEZ-vous à la CAMPAGNE

Le v rai vis age du d éve loppe me nt

L'effort et le soutien combinés de nombreuses personnes d’un bout à l’autre du Canada seront nécessaires pour atteindre notre objectif de 12 millions de dollars. Voici quelques façons qui vous permettront de soutenir la campagne Bâtir un monde meilleur et le travail de la FDCC :

16

Dons des coopératives ou des caisses d'épargne et de crédit : Les coopératives et les caisses d'épargne et de crédit ont une longue et fière tradition de soutien des causes louables. Pour beaucoup, la FDCC a été l'une de ces causes, mais il y a encore de nombreuses coopératives et caisses d'épargne et de crédit qui ne se sont pas jointes à la campagne. La campagne Bâtir un monde meilleur constitue une merveilleuse occasion d'ajouter notre propre organisme caritatif de développement coopératif aux causes dignes que votre caisse d'épargne et de crédit ou coopérative soutient. Dons des directeurs : Il y a plus de 160 000 directeurs élus de coopératives et de caisses d'épargne et de crédit au Canada. Nous vous invitons, vous et votre conseil d'administration, à adopter une résolution pour faire parvenir les indemnités quotidiennes/honoraires d'au

moins une réunion à la FDCC. Mieux encore, les directeurs peuvent choisir de devenir des donateurs ponctuels ou mensuels à l'appui de cette cause importante. Dons des employés : La collaboration en vue d’atteindre un objectif louable constitue un excellent moyen de renforcer le travail d'équipe et le moral. La FDCC travaille avec de nombreuses coopératives au pays dans le cadre des programmes de dons des employés. Nous fournissons tout le matériel et nous pouvons travailler directement avec votre Service des ressources humaines pour mettre en œuvre le programme. Si vous avez organisé une campagne en milieu de travail par l'intermédiaire de Centraide, vous pouvez allouer votre don à la FDCC en mentionnant simplement notre numéro d'enregistrement (11887 5517 RR 0001) sur votre formulaire.

L'équipe de la caisse d’épargne et de crédit de Pierceland, en Saskatchewan, apprécie le confort de journées MY CU » t-shirts, décontractées en portant leurs « I une initiative de collecte de fonds pour la FDCC menée par le Comité national des jeunes leaders de la Centrale des caisses de crédit du Canada.


Le deuxième voyage d'étude de la FDCC, cette fois au Pérou, a permis à cinq dirigeants de coopératives et de caisses d'épargne et de crédit de visiter Norandino/Cepicafe, une coopérative de producteurs de sucre à petite échelle. Le groupe comprenait Myrna Bentley, ancienne chef de la direction de Concentra Financial, John Harvie, chef de la direction retraité de Coop Atlantique, Léo LeBlanc, secrétaire général et vice-président des Ressources humaines et Affaires de l'entreprise de Coop Atlantique, Alexandra Wilson, directrice générale de l'Agence des coopératives d'habitation et Al Morin, président et chef de la direction de la Coopérative de crédit d'Assiniboine.

Dons personnels La campagne Bâtir un monde meilleur a attiré des centaines de nouveaux donateurs à la famille de la FDCC. Votre don

personnel à la FDCC, qu'il soit un don ponctuel ou mensuel, permet de bâtir un monde meilleur. Organiser un événement de collecte de fonds À titre individuel ou avec votre famille, vos amis ou vos collègues, organisez un événement de collecte de fonds. Faites-nous savoir si vous avez une idée PO créative de collecte de fonds ou si vous souhaitez U DOLES R discuter d'un événement de collecte de fonds. N

Appelez le 866-266-7677, poste 605 Envoyez-nous un courriel à cdf@coopscanada.coop ou rendez-nous visite en ligne au :

• 13 organismes ont promis ou

donné entre 10 000 $ et 100 000 $.

• Un grand nombre de gens ont

également trouvé des moyens créatifs de lever des fonds. Plus de 17 000 $ ont été amassés par trois membres du personnel de l'ACC qui ont escaladé le Kilimanjaro. Doug Wright de Co-operators a recueilli plus de 12 000 $ à la suite d'une coupe de cheveux publique.

S

www.cdfcanada.coop Les chèques à l'ordre de la «Fondation du développement coopératif du Canada» peuvent être envoyés au : 400 - 275, rue Bank, Ottawa (Ontario) K2P 2L6 Un reçu d'impôt sera délivré pour tous les dons de plus de 10 $. Numéro d'enregistrement d'organisme de bienfaisance : 11887 5517 RR0001

ou donné entre 100 000 $ et 500 000 $.

Laisser un don planifié Offrir un don à la FDCC dans votre testament est une façon unique de faire une contribution importante et durable. Un don planifié peut vous aider à réaliser des avantages fiscaux dans le cadre de votre planification financière et à réduire les impôts pour les bénéficiaires de la succession. Pour plus d'information sur les dons planifiés, ou pour aviser la FDCC que vous l’avez nommée dans votre testament, communiquez avec Julie Beckett au 613-238-6711, poste 242.

Des membres du personnel de l'ACC passent devant un glacier, l'été dernier, au moment où ils s'approchent du sommet du mont Kilimanjaro et de 17 000 $ en dons pour la campagne Bâtir un monde meilleur.

R e vue du Dé ve l oppe me nt in te rn atio nal 2012-2013

Dons honorifiques ou commémoratifs Célébrez la vie d'une personne qui vous est chère en faisant un don en sa mémoire.

• 8 organismes ont promis

17


LA RECONNAISSANCE est de MISE MERCI AUX DONATEURS DE LA FDCC (DONS EN 2012-2013 DE PLUS DE 5 000 $)

Le v rai vis age du d éve loppe me nt

100 000 $ et plus Federated Co-operatives Ltd Gay Lea Foods Co-operative Ltd

18

50 000 $ à 99 999 $ Affinity Credit Union Concentra Financial Services Association Credit Union Central Alberta First West Credit Union Saskatchewan Credit Unions Vancity 25 000 $ à 49 999 $ CAW - Social Justice Fund Coast Capital Savings Conseil manitobain pour la coopération internationale (CMCI) Comité national des jeunes leaders Servus Credit Union Le Groupe CUMIS United Farmers of Alberta (UFA) Westoba Credit Union

10 000 $ à 24 999 $ Alterna Savings & Credit Union Arctic Co-operatives Ltd Assiniboine Credit Union Atlantic Credit Unions Cambrian Credit Union Coop Atlantique Credit Union Central of Manitoba Credit Union Foundation of BC Federation of Alberta Gas Co-ops GROWMARK Inc. Saskatchewan Council for International Co-operation (SCIC) Steinbach Credit Union 5 000 $ à 9 999 $ Access Credit Union Communication Technologies Credit Union Ltd. Centrale des caisses de crédit du Canada Glen Tully Michael Barrett Northern Savings Credit Union OceanRock Investments Inc. The Flag Shop La Fondation KPMG Vic Huard

Conseil d'administration de la FDCC de 2012-2013 Michael Barrett, président Chef de la direction, Gay Lea Foods Co-operative Limited Cheryl Byrne, vice-présidente Chef de la direction CUSOURCE Credit Union Knowledge Network Vice-présidente, Service des connaissances, Centrale des caisses de crédit du Canada Jill Kelly, secrétaire-trésorière Chef de la direction à la retraite, CCEC Credit Union Beryl Bauer (jusqu'en septembre 2012) Vice-président, Federated Co-operatives Ltd Barry Delaney VPP, Développement des affaires, First West Credit Union Claude Gauthier Directeur régional des Opérations de l'Ontario, GROWMARK Inc. Wayne McLeod (jusqu'en septembre 2012) Président et chef de la direction, Westoba Credit Union Darcy Mykytyshyn (depuis septembre 2012) Directeur, Servus Credit Union Mary Nirlungayuk (depuis septembre 2012) Vice-présidente, Services corporatifs, Arctic Co-operatives Limited Gary M. Seveny Directeur, Seveny Consultants & Associates Sandy Wallace Premier vice-président, Credit Union Central of Manitoba


Les bénévoles transforment la pauvreté en PROSPÉRITÉ UN GRAND MERCI AUX BÉNÉVOLES DE L'ACC ET DE LA FDCC DE 2012-2013 David Domes Paul Duncan Noella Duncan Deborah Edwards Vanessa Elliott Karim Esmail Allan Esser James Felsch Leona Fleck Anika Forde Christopher Galloway Elise Garand Lisa Gaudry Terry Geib Barry Gosnell Vera Goussaert Sheelagh Greek Heather Hale Cindy Hanson Sasha Hanson Pastran Jim Harris John Harvie Murray Hidlebaugh Carol Hunter Danielle Nicole Huot Heidi Hyokki Siri Jackson-Wood Jim Jarvis Ken Jenner Rick Juliusson Scott Kennedy Diane Kitching Susan Klassen Tracey Kliesch Bill Knight

John Lahey Jim Laverick Leo Leblanc Richard Lemoing Lorri Lochrie Catherine Ludgate John Mach Megan Malone Joyce Mankarios Dennis Matthies Bev Maxim Dixie Lee Mazuren Karen McBride Elaine McCullum Nicholas McGee Andy McGillivray Adele McGuire Marilyn McKee Carolyn McPherson Graham Mickleborough Karen Miner Al Morin Andy Morrison Jill Mulholland Darcy Mykytyshyn Jennifer Nelson Erin Nesci Yassaman Nouri Mary Nirlungayuk Heather O'Hare Anthony Okuchi Sarah Pervez Patrice Pratt Christine Racine Trudy Rasmuson

Rene Ritchot Rocio Ritchot Bruce Rogers Rosenort Credit Union Edward Sauve Serese Selanders Gary Seveny Ken Shea Douglas Shumilak Dave Sitaram Derek Skogen Laurie Smith Kerr Smith Bruce Smith Morris Smysnuik Shohreh Soltaninia Jayne Taylor Gwen Temmel Norma Tomiczek Rolf Traichel Bryan Tudor Glen Tully Richard Turley Carlo Valle Miriam Valois Kirsten Van Houten Mark Ventry Sandy Wallace Harvey Wedgewood Jennifer Williams Alexandra Wilson Jason Worobec Janet Zukowsky

www.coopscanada.coop ou www.cdfcanada.coop Membres du comité de programme international de l'ACC en 2012-2013 Les communicateurs des caisses d'épargne et de crédit se sont rendus en Ouganda pour observer le travail de l'ACC qui consistait à relier les agriculteurs des coopératives aux coopératives financières et de commercialisation. Leurs récits ont paru dans les journaux, les magazines et sur les médias sociaux du Canada.

Patrice Pratt, Colombie-Britannique - présidente Myrna Bentley, Saskatchewan - vice-présidente Michael Barrett, Ontario Dan Burns, Colombie-Britannique Terry Geib, Alberta Scott Kennedy, Ontario Dave Sitaram, Ontario Norma Tomiczek, Nouvelle-Écosse Sandy Wallace, Manitoba Janet Zukowsky, Québec

R e vue du Dé ve l oppe me nt in te rn atio nal 2012-2013

Alice Afram Kwabena Amoah Linda Archer Lucy Bamforth Craig Barclay Michael Barrett William Barrett Beryl Bauer Myrna Bentley Dana Blackwell Gabi Bognar Dale Boisclair Jon Booren Danika Brandvold Rayanne Brennan Michael Brin Donna Bruce Beth Bruesch Joan Burdeniuk Dan Burns Jodi Chambers Deborah Chatterton Lacey Chyz Carol Cisecki Charlie Collura Ashley Cook Neil Cooper Cindy Corrigan Gene Creelman Natalia Cruz Barry Delaney Barbara Dalzell Blair Dixon Bill Dobson Richard Doerksen

Les bénévoles de l'ACC et de la FDCC encouragent les collectivités du monde entier à se prendre en charge. Pour joindre l'équipe, consultez le site Web :

19


Suivez-nous sur : www.twitter.com/CoopsCanada www.facebook.com/CoopsInCanada

JOIGNEZ-vous à L'équipe • Redonnez aux autres • Partagez vos connaissances • Vivez les valeurs coopératives DEVENEZ BÉNÉVOLE DE L'ACC. Consultez le site Web www.coopscanada.coop ou écrivez à : Sarah.Feldberg@coopscanada.coop Voyez le tout au cinéma de l'ACC : www.ccacinema.coopscanada.coop

L'entraîneur bénévole de l'ACC, Charlie Collura (à gauche), chef de la direction de Healthcare and Municipal Employees Credit Union de Hamilton, en Ontario, serre la main du producteur de blé «Choko» au cours de la mission d'encadrement en Mongolie de 2012. Choko est le président du conseil d'administration de la coopérative d'épargne et de crédit Khas Byan Ulzitt qui se trouve à environ 100 km au nord d'Ulaanbaatar. Il dit que les prêts des caisses d'épargne et de crédit lui ont permis de transformer sa ferme en une entreprise prospère.

Imprimé sur du papier recyclé postconsommation certifié par le Forest Stewardship Council. Conception et réalisation : Green Communication Design inc. www.greencom.ca

Les programmes de l‘Association des coopératives du Canada sont réalisés avec l’appui financier du gouvernement du Canada accordé par l’entremise de l’Agence canadienne de développement international (ACDI). Canadian International Development Agency

Agence canadienne de développement international

Canadian Co-operative Association programs are undertaken with the financial support of the Government of Canada provided through the Canadian International Development Agency (CIDA).

L'Association des coopératives du Canada est un organisme national pour les coopératives et de caisses d'épargne et les crédit. Nous sommes une coopérative sans but lucratif appartenant à nos membres. Nous avons pour mission d'assurer le leadership pour promouvoir, développer et unifier les coopératives au Canada et partout dans le monde. Association des coopératives du Canada 400 - 275, rue Bank, Ottawa, Canada K2P 2L6 Tél. : (613) 238-6711, poste 207 • Téléc. : (613) 567-0658 Sans frais : (866) 266-7677, poste 207 Courriel : international@coopscanada.coop

Revue du développement international 2012-2013/ACC  
Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you