Page 18

Mikael Fjellström

Arlanda VIP lounge

voyage

Stockholm 18

ville d’avant-garde

A la tête de la Présidence européenne depuis janvier 2009, la Suède attire chaque année davantage de visiteurs, qu’il s’agisse d’entrepreneurs ou de touristes. Cette monarchie scandinave n’a pas échappé à la mondialisation… En effet, sa forte culture nationale a su s’exporter, emportant avec elle l’image d’un pays à part. Sa capitale Stockholm n’est pas en reste. Elle s’est imposée depuis une dizaine d’année, comme une ville d’avant-garde, modèle de citoyenneté. Musique, design, littérature, mode, automobile, éducation, lifestyle… Portrait de Stockholm, sous toutes les cultures.

A la pointe des tendances, Stockholm est une source d’inspiration intarissable. FullColors - L’art de vivre

Ville d’extrêmes Située au bord de la mer Baltique, Stockholm se compose en majeure partie d’un archipel de 14 îles, reliées entre elles par 50 ponts. Les paysages changent du tout au tout suivant les saisons. Tandis qu’au printemps le lac Mälar est limpide, en hiver, il se glace et revêt un costume maculé sur lequel vient se refléter un ciel souvent clair. A noter également, qu’au cœur de l’hiver, le soleil ne daigne sortir que de 9 heures à 15 heures. Ville d’eau, autrement appelée Venise du nord, Stockholm joue naturellement avec les contrastes. En témoigne le climat qui règne ici et son amplitude thermique vertigineuse : des hivers longs et rigoureux avoisinant parfois les –5°C et des étés pouvant aller jusqu’à 32 °C. Ce climat jonglant avec les contradictions aurait-il influé sur les stockholmois

eux-mêmes ? Rares sont les villes à avoir réussi une telle réunion des extrêmes. Ainsi à l’instar de Berlin et de Londres, Stockholm marie avec naturel le poids de la tradition à l’avant-garde assumée. Le design, une religion Le design serait-il la conséquence de l’attachement des Suédois au bien-être et au confort ? Voici peut être une piste… Le design s’est exposé pour la première fois à Stockholm il y a 112 ans, à l’occasion de l’exposition universelle de 1897. C’est à cette occasion que le peintre Carl Larsson y exposa pour la première fois des toiles représentant l’intérieur lumineux, léger et coloré de sa maison. Ce fut une quasi-révolution dans un pays où régnaient alors en maître les boiseries lourdes et oppressantes. Dès lors, le De-

Magazine FullColors