Issuu on Google+

AgirPic122 couv ok:GABARITS PICARDIE

22/09/08

15:38

Page 1

Agir m e n s u e l

Art et environnement

Sport et handicap

www.picardie.fr

en Picardie

N° 122 octobre 2008

L e

Aide à la création et à la reprise d'entreprise

d u

C o n s e i l

r é g i o n a l

Culture pour tous :

de nouveaux moyens

Votre programme

Pages 17-20


16:04

Page 2

Sommaire

Agir en Picardie est édité par le Conseil régional de Picardie 11, Mail Albert 1er, BP 2616, 80000 Amiens cedex Tél. : 0800026080 • www.picardie.fr Directeur de la publication : Claude Gewerc Rédacteur en chef : René Anger Rédactrice en chef adjointe : Cécile Verdier, cverdier@cr-picardie.fr Secrétariat de rédaction : Blandine Guérard, Véronique Chappée Recherches iconographiques : Fanny François Ont participé à ce numéro : Eugénie Coustenoble, Marie Deschamps, Pascal Duval, Mathilde Fontez, Léandre Leber, Elie Leclerc, Sophie Mary. Photographies de couverture : Good Morning, Mr. Gerschwin - L. Philippe Copyright CCN de Créteil Maquette et réalisation: 0140802240 Suivi d’édition: Didier Raux Direction artistique: Jacques Plé Imprimé sur du papier recyclé à 70 % sur les presses du groupe Quebecor Distribution: La Poste - Médiapost Tirage: 820135 exemplaires N°ISSN : 0293-4663 Dépôt légal : 4e trimestre 2008 Les textes des tribunes politiques en pages 33, 34 et 35 engagent la responsabilité de leurs auteurs.

numéro 122 - Octobre 2008

Page 7 Economie : Aide à la création / reprise d'entreprise

web

@ www.picardie.fr

2

Agir en Picardie

numéro 122

© Osmonde

© Fédération française handisport

22/09/08

© Gévuça - Léandre Leber

AgirPic122 p 2-3:GABARITS PICARDIE

Page 12 Environnement : Ma planète au quotidien !

Page 28 Sport : Handisport open tour

La Région en action 4

TIC

Picardie mag’ 26

Roulez malin avec Kangouroule

Tourisme Un peu de potion magique pour 1 000 enfants picards

5

Formation professionnelle Les aides régionales à l'apprentissage

6

27

Ensemble, réinventons la Picardie

Economie

A la découverte

• Des formations sur mesure

de l’art contemporain

pour l’emploi

7

• Bonne impression

28 8 • La Région soutient les entreprises

9

Sport Handisport open tour

Enseignement supérieur 29

Cadre de vie

Des aides pour aller plus loin Pour un fleurissement "vert"

10

Mobilité : un atout pour l'emploi

30

Agenda et Blog-notes

32

L'expression du Conseil économique et social régional

33

Tribunes politiques

Cap à l'étranger

12

Environnement L'art au service de la nature

Dossier 13

Culture


AgirPic122 p 2-3:GABARITS PICARDIE

22/09/08

15:08

Page 3

-

Retour sur

19 septembre • Préservation du patrimoine

© Benjamin Teissèdre - Com des images - CRP

Claude Gewerc, Président du Conseil régional de Picardie

Ouverture du congrès national des Conservatoires d’espaces naturels au Center parcs de Chamouille (Aisne).

• Ensemble, préparons l'aménagement de la Picardie Objectif Picardie 2030 : 1er atelier territorial à Soissons.

• Humour et cinéma créent l’événement Ouverture du Festival de Quend du film grolandais (Somme).

18 septembre Infrastructure de pointe pour nos polytechniciens Inauguration du nouveau campus de l’Institut polytechnique LaSalle à Beauvais.

15 septembre • Le réseau routier picard progresse Inauguration de la liaison de la RN31 à l'A16, à Beauvais.

• Opération portes ouvertes sur l’art picard Lancement de l’opération Invitation d’artistes à Morsain (Aisne) : 164 artistes picards vous ouvrent leurs portes du 20 au 28 septembre.

14 septembre Un pôle d'excellence dédié aux activités hippiques Inauguration de l’hippodrome, pôle d'excellence rurale - pôle européen du trot.

7 septembre La production fromagère à l’honneur Inauguration de la 41e Foire au fromage de La Capelle.

5 septembre • Cheval de trait et développement durable Ouverture des 1ères universités d'été du cheval de trait à Beauvais.

• Avenir industriel de Méaulte Rencontre avec le président d’Airbus.

4 septembre Des établissements plus propres pour notre planète ! Visite d’un lycée à haute performance énergétique : le lycée du Vimeu à Friville-Escarbotin (Somme). © Gévuça - J.-F. Plumecoq - CRP

© Fédération française handisport

l’agenda du président

2 septembre Des prestations de qualité pour nos internes Des internats hauts de gamme pour favoriser les résultats des élèves : rentrée des internes au lycée Paul-Langevin à Beauvais (Oise).

Trois questions au président Claude Gewerc, ce numéro d’Agir donne une large place à la culture, est-ce vraiment prioritaire quand de nombreuses Picardes et Picards sont confrontés à de lourdes difficultés quotidiennes ? Pour moi, la culture n’est pas réservée à une élite. Elle doit être partagée par tous. C’est à la fois une question de respect vis-à-vis de nos concitoyens : il n’y a aucune raison d’exclure certains d’entre eux sous prétexte que leur parcours personnel ne leur a pas donné la chance de trouver le chemin vers les salles de spectacles, les expositions. C’est aussi une question d’équité territoriale. Pour moi, les Picards, quel que soit leur lieu de résidence, doivent pouvoir bénéficier des mêmes services. C’est une priorité parce que la culture est une dimension de la formation des femmes et des hommes, comme l’est le sport d’ailleurs, et que si nous voulons sortir vraiment des difficultés et construire un autre avenir pour notre région, nous devons contribuer par tous les moyens à former des citoyens ouverts sur le monde. C’est justement en ayant à l’esprit les difficultés du quotidien pour les éviter demain que je pense que la culture est beaucoup plus importante qu’on ne l’imagine. Même quand le quotidien est difficile, les moments que l’on passe ensemble à l’occasion d’un concert, d’une soirée cabaret ou en partageant l’étonnement d’un spectacle de rue sont une manière de vivre de belles expériences. Il n’empêche, c’est l’emploi qui demeure la première préoccupation des Picards. C’est vrai, on ne peut pas attendre que les efforts engagés pour un autre développement régional - qui nécessite forcément du temps - se traduisent tous dans le quotidien. C’est pour cette raison que nous nous battons, pied à pied, pour sauver les emplois qui peuvent l’être, mettre en place des formations qui facilitent l’insertion professionnelle, accueillir ou favoriser le développement des entreprises. Ce numéro d’Agir en donne un bref aperçu. Et je peux vous assurer que nous sommes tous mobilisés pour l’emploi : dans les salons en France et à l’étranger, par l’action de la nouvelle Agence Régionale de Développement Economique et par un suivi individuel de toutes les entreprises qui nous sollicitent. Je reçois d’ailleurs régulièrement aussi bien les directions que les syndicats pour chercher inlassablement des solutions, sans communiquer, mon seul but étant d’être utile. Vous dites souvent que vous voulez à la fois répondre aux difficultés du quotidien et préparer l’avenir… Oui, c’est vrai. Parce que j’ai la conviction que notre région a vraiment des atouts et que tous ensemble nous pouvons mieux les valoriser, lui permettre de retrouver la place qui aurait toujours dû être la sienne : celle d’une région prospère au cœur de l’Europe. C’est toute l’ambition des Schémas que nous mettons en œuvre depuis 2004 et qui sont tout simplement une manière d’organiser notre mobilisation collective pour gagner sur l’innovation, sur la formation, sur la culture, sur la qualité de vie. Et nous avançons, pas à pas, en attirant de nouvelles écoles d’ingénieurs, en soutenant des projets ambitieux de recherche-développement, en faisant de l’environnement un des leviers de notre développement. De plus en plus, la Picardie est reconnue. Nous avons encore beaucoup de travail mais je suis persuadé que nous sommes sur la bonne voie. I I I I

Agir en Picardie

numéro 122

3


AgirPic122 p 4-13:GABARITS PICARDIE

22/09/08

15:44

Page 4

© CRP

La Région en action

TIC

Roulez malin avec Kangouroule

T

out est parti du constat de Quentin Tabuteau, chef du département qualité, sécurité et environnement d’Ajinomoto Eurolysine à Amiens, et vice-président du Club des dirigeants de l'espace industriel nord. L’hiver dernier, il prend contact avec la Chambre de commerce et de l'industrie (CCI) d’Amiens, car nombre de ses salariés cherchent des solutions intelligentes pour venir travailler sur la zone industrielle. «L’idée du covoiturage permet au salarié de faire des économies de carburant et

4

Agir en Picardie

numéro 122

aussi d’être en phase avec la philosophie de notre entreprise, qui s’inscrit dans une démarche écologique» explique Quentin Tabuteau. Face à la demande des entreprises locales, de plus en plus engagées en matière de développement durable, la CCI a eu l’idée de concevoir un site de covoiturage sur Internet : www.kangouroule.fr. Il est dédié aux entreprises du bassin d’emploi amiénois : 600 entreprises sont concernées à l'heure actuelle, soit près de 20000 salariés picards. Soutenu notamment par la Région et l’Union européenne, ce site ne propose pas seulement un moyen économique et confortable de se rendre à son travail. Pour les initiateurs, «c’est également une source de rencontres, d’échanges, de découverte d’autres entreprises. De plus, c’est aujourd’hui l’un des meilleurs moyens d’être responsable vis-à-vis de ses déplacements et de leur impact sur l’environnement».

Gratuit, le site est réservé aux déplacements des salariés vers leur lieu de travail. Simple d’utilisation, il met automatiquement en relation les personnes qui se rendent sur la même zone d’activité, pour l'instant sur Amiens. Six zones sont actuellement couvertes : l'espace industriel nord, le pôle Jules Verne, Montières activités, la gare du nord, le cirque municipal et l'espace Debouverie. Pour utiliser ce service, chacun peut demander à son employeur si l’entreprise adhère à Kangouroule. Si c’est le cas, l'inscription peut alors se faire via un code d’accès. Il ne reste plus qu’à se connecter, indiquer sa ville de départ et préciser si l'on souhaite conduire ou être passager. Avis aux chefs d'entreprises : inscription possible auprès de la CCI d’Amiens ! I I I I Renseignements :

@

web

Un site de covoiturage facile vient de voir le jour. Il concerne des milliers de salariés picards.

www.kangouroule.fr


22/09/08

17:14

Page 5

© panoramique.com

AgirPic122 p 4-13:GABARITS PICARDIE

FORMATION PROFESSIONNELLE

Objectif apprentissage ! Eloignement du centre de formation, matériel et hébergement coûteux... Nombre de jeunes renoncent parfois à l'apprentissage faute de moyens. Pour leur permettre d'avoir accès à une formation professionnelle, la Région leur apporte son aide financière. Aide à l'équipement professionnel Cette aide permet à tous les apprentis d'acheter un matériel de qualité, nécessaire à la réussite de leurs études. Le montant de cette aide varie de 20 € pour les filières tertiaires à 210 € pour les filières nécessitant un équipement particulier et coûteux (hôtellerie, ébénisterie, métiers de bouche...). Elle est versée directement aux familles sous forme de lettre-chèque.

Bien souvent, commencer une formation est synonyme d'éloignement du domicile familial. Transport, hébergement et restauration constituent alors des frais supplémentaires pour les familles. Des allocations régionales permettent d'y faire face, en réduisant les dépenses des familles à hauteur de 1,81 € par repas pris au restaurant du CFA et de 4,01 € par nuit passée à l’internat. Pour le transport, la Région adresse directement une aide aux familles. Son mon-

© François Delahaye - CRP

Allocation transport, hébergement, restauration

tant dépend de la distance CFA - domicile : elle varie de 31 € à 800 €. En 2007, 13 000 apprentis ont pu bénéficier de ces aides. I I I I

AIDE AU PERMIS DE CONDUIRE Obtenir son permis est une étape parfois décisive pour décrocher un emploi. Pour financer ce passage obligé par l'auto-école, la Région accorde une aide pouvant aller jusqu'à 700 euros. Elle concerne les apprentis qui ont obtenu leur CAP ou leur BEP, uniquement dans les filières des métiers de bouche, de l’hôtellerie restauration, de la vente (grande distribution), des services aux personnes et aux entreprises (sécurité, gardiennage, sûreté aéroportuaire) et des métiers de l’agriculture. Dans le secteur du bâtiment, une partie des frais peut être prise en charge par l'organisme de protection sociale des professionnels du bâtiment et des travaux publics (ProBTP) : les jeunes peuvent retirer un dossier de demande de financement auprès de leur CFA. Conditions détaillées sur www.picardie.fr ou au 0 800 02 60 80.

Renseignements sur www.picardie.fr ou au 0 800 02 60 80. Vice-président en charge de la Formation tout au long de la vie :

Didier Cardon

Bon à savoir Parce que les conditions d'accueil et de travail sont déterminantes dans la poursuite des études, la Région finance la modernisation des CFA : rénovations, constructions, achat de nouveaux équipements, amélioration des conditions d'accueil et d'hébergement en internat... pour un montant de 7 millions d'euros en 2008.

Agir en Picardie

numéro 122

5


AgirPic122 p 4-13:GABARITS PICARDIE

22/09/08

15:25

Page 6

L'hôtellerie-restauration, un secteur en recherche de personnes qualifiées.

ÉCONOMIE

© Benjamin Tésseidre - Com des Images - CRP

La Région en action

Des formations sur mesure pour l’emploi L'entreprise Saverglass a formé certains de ses collaborateurs grâce au Parcours vers l'emploi.

R

echerche chauffeurs pour une entreprise de transport». «Recherche serveurs dans la restaura« tion». «Recherche agents de sécurité aérienne»… De nombreuses offres d’emploi ne trouvent pas preneur en Picardie, par manque de personnel qualifié. En réponse aux besoins des entreprises, et afin de favoriser le recrutement de personnes en recherche d'emploi, le Conseil régional propose le Parcours vers l’emploi. Ce dispositif s’adresse aux entreprises qui ne parviennent pas à trouver les compétences requises sur le marché du travail. Concrètement, les entreprises qui recherchent des personnes qualifiées déterminent les forma-

6

Agir en Picardie

numéro 122

tions nécessaires, qu'ils mettent sur pied avec les organismes de leur choix. Totalisant 800 heures maximum, dont la moitié en entreprise, ces formations s’adressent aux demandeurs d’emploi non qualifiés. La Région prend en charge leur formation. L’entreprise, en contrepartie, s’engage à recruter 80 % des stagiaires formés en CDI, ou en CDD d’un an minimum. «A Saverglass, à Feuquières, nous apprécions beaucoup le principe du Parcours vers l’emploi (PVE), explique Vincent Desjonquères, directeur des ressources humaines. Aucune formation spécifique ne prépare à nos métiers de fabrication de bouteilles de verre nues ou décorées. Le PVE constitue un véritable tremplin pour les bénéficiaires. Ils se forment aux postes

© panoramique.com

Afin de favoriser le recrutement dans les entreprises, le Conseil régional finance la formation de personnes en recherche d’emploi. d’opérateurs de production ou de contrôle qualité pendant trois mois et intègrent presque tous l’entreprise. Nous continuons à recruter via ce dispositif, simple et adaptable aux spécificités de chaque entreprise.» Le Parcours vers l’emploi permet de former 600 à 700 personnes chaque année, voire plus. Les entreprises les plus concernées sont les entreprises de transport, de service à la personne, l’hôtellerie restauration, le commerce et la distribution, ainsi que le bâtiment et les travaux publics. Toutes les entreprises peuvent en bénéficier, indépendamment de leur statut (sociétés, associations…), de leur taille et de leur situation géographique. I I I I Renseignements au 0 800 02 60 80 ou sur www.picardie.fr


AgirPic122 p 4-13:GABARITS PICARDIE

22/09/08

15:30

Page 7

Créatrices de mode passionnées, Caroline et Marina ont choisi la création d’entreprise plutôt que la mutation géographique.

Bonne impression

© Gévuça - Léandre Leber

Marina Taieb et Caroline Blain

Licenciées au printemps 2007, elles déposent les statuts de Lina design en juin. Oise-Est Initiative, dont le Conseil régional est partenaire, leur octroie un prêt d’honneur de 4 000 € sans intérêt sur un an. Le Conseil régional leur accorde une aide à la création de société pour service aux entreprises de 3 000 €. Rapidement les deux stylistes nouent un partenariat avec Dumont - Mornet - Gouvieux (DMG), une usine d’impression et de teinture située à Gouvieux (60). Et ça marche. Marina et Caroline lancent la collection Studio. Après quatre saisons de création à leur actif, les deux jeunes femmes ne regrettent pas leur choix.

LA PICARDIE ACCUEILLE SES INTERNES Environ 200 nouveaux internes sont attendus pour cette rentrée 2008. Le 14 octobre, un rendez-vous d'information leur permettra de découvrir le secteur médical picard (démographie, perspectives, opportunités), ainsi que les atouts de notre région. Objectif : leur permettre de s'établir en Picardie dans les meilleures conditions possibles, améliorant ainsi l'offre de soins. Notre région est la seule à proposer ce type de rendez-vous, à l'initiative de la Région et en partenariat avec l'Agence régionale de l’hospitalisation, la Direction régionale des affaires sanitaires et sociales, l’Université de Picardie Jules Verne, le CHU d’Amiens, l'Union régionale des caisses d'assurance maladie et l’Union régionale des médecins libéraux.

«Nous réussissons le double défi d’être créatrices et chefs d’entreprise. C’est une véritable fierté de démarcher nos clients et au final d’apercevoir dans les rues des personnes vêtues de nos imprimés» s’enthousiasme Caroline. I I I I Renseignements auprès de Lina design à l'adresse linadesign@live.fr Pour plus d’informations sur les aides régionales :

@

web

© panoramique.com

C

et hiver, la mode sera au violet aubergine ou au parme. Nous aurons beaucoup de cachemire, « ces motifs raffinés du folklore oriental, avec courbes et méandres fleuris». Un avis d’expertes. Caroline Blain et Marina Taieb sont créatrices de mode. En 2007, elles ont créé leur entreprise de conception d’imprimés pour l’industrie textile. Spécialisées dans l’imprimé pour T-shirts, robes et tuniques, elles traquent toutes les couleurs et nuances tendance. «Nous participons aux salons dédiés aux textiles et aux imprimés à Paris et Lille. Nous suivons les défilés de créateurs, souvent précurseurs d’une saison. Autre source, le shopping dans les capitales européennes ! Après analyse et avec de l'intuition, les idées fusent !» dévoile Marina. Leur métier : transposer un simple dessin en noir et blanc en maquette de couleur prête à être imprimée sur tissu. Chaque création d’imprimé nécessite plus d’une semaine de travail. Une profession passionnante que Marina et Caroline exerçaient ensemble dans une entreprise de l’Oise. En 2007, leur entreprise leur propose une mutation sur Lille. Toutes deux refusent de quitter leur Picardie. Caroline, qui rêvait de s’installer un jour à son compte, convainc Marina de monter leur propre affaire.

www.picardie.fr

La Région

soutient

la création et la reprise d'entreprise Orientation, conseil et suivi des porteurs de projets : les structures régionales d'accompagnement à la création ou à la reprise d'entreprise jouent un rôle-clé dans la réussite des projets. Ces structures sont réunies au sein du réseau "J'entreprends en Picardie", soutenu par la Région à hauteur de 15 millions d'euros sur la période 2007-2009.

Agir en Picardie

numéro 122

7


AgirPic122 p 4-13:GABARITS PICARDIE

22/09/08

15:32

Page 8

Économie

La Région soutient les entreprises picardes Chaque mois, Agir vous propose de découvrir des projets d'entreprises soutenus par la Région

Brèves économiques

Projet Inocap : l'objectif

© A.S. Flament

L

L © Léandre Leber - CRP

Le Groupement régional d’insertion par l’économique fédère les projets des différentes structures d’insertion picardes. Il est soutenu par la Région à hauteur de 80 000 € pour l’année 2008.

© Sam Bellet - CRT

Projet Light brake C3 : 3 entreprises, 2 laboratoires et 1 centre technique travaillent ensemble à ce projet qui concerne le développement de pièces en alliages légers pour le freinage. La Région lui accorde 473 604 €.

L

L (Pont-Sainte-Maxence, Oise), spécialisée dans le conditionnement de parfums et cosmétiques, prévoit une extension de ses locaux et s’engage à créer 35 emplois. Ce projet est financé par la Région à hauteur de 51 000 €.

À Monampteuil (Aisne), l’Auberge du lac envisage des travaux de modernisation (chambres, agencements paysagers...) et l’affiliation aux Logis de France. Pour la soutenir dans ses actions, la Région lui accorde une subvention de 14 908 €.

L

La société Stephid

Une nouvelle maison familiale de vacances accueillera bientôt des familles partant en vacances pour la première fois. Elle se situera dans la ferme du château de Monampteuil et emploiera une dizaine de personnes. Ce projet est financé par la Région à hauteur de 318 000 €.

© panoramique.com

L'aide régionale peut atteindre 10 000 à 50 000 € selon le projet.

INTERNATIONAL

Deux grands salons attendent les entreprises picardes : L

La Région vient d'attribuer 100 000 € au

L

Comité nord Plants de pommes de terre. Cet organisme mène des activités de recherche pour optimiser la production de pommes de terre, dans le

Le Midest : le plus grand salon mondial consacré à la sous-traitance industrielle se tiendra du 4 au 7 novembre prochains à Paris Nord Villepinte. Pollutec : salon des solutions industrielles, des technologies et des prestations de services pour l’environnement, il constitue désormais le 2e salon d’affaires des marchés de l’environnement le plus important en Europe, et le 1er en France. Il se tiendra du 2 au 5 décembre. Chaque année, la Région apporte une aide logistique, administrative et financière aux entreprises picardes de ces secteurs, afin qu'elles puissent participer aux salons ci-dessus. Petites, moyennes et très petites entreprises peuvent ainsi rencontrer de nouveaux partenaires économiques. Leur présence témoigne du dynamisme de notre région.

8

Agir en Picardie

numéro 122

respect de l'environnement afin de répondre aux nouveaux besoins des industriels. Le comité travaille notamment avec les centres de transfert de technologies.

© Frise, de gauche à droite : photos 1,3,4,5,6 : David Grouard - CRP ; photos 2 et 7 : Cyrille Struy - CRP

L

la valeur ajoutée et de la qualité.

est d'améliorer le captage du courant ferroviaire. Ce projet réunit 2 entreprises et 4 laboratoires partenaires. Il est soutenu par la Région à hauteur de 495 850 €. Projet Sochart : porté par un consortium de 5 entreprises et 2 laboratoires, il vise à développer des solutions logicielles pour les transporteurs. Une subvention régionale de 242 082 € lui est attribuée.

© Fred Leonardi - CRP

Les acteurs agricoles ont aujourd'hui plusieurs possibilités pour améliorer leurs revenus : création de points de vente directe, hébergement à la ferme, agriculture biologique... Pour les aider dans ce type d'investissement, la Région fait évoluer son dispositif visant l'amélioration de

Trois projets du pôle de compétitivité i-Trans (transports innovants) reçoivent des subventions

Le Haras du bois d’argile (Berneuil-enBray, Oise) propose des soins pour les chevaux de courses. Il a bénéficié d’un prêt à taux zéro pour un montant de 250 000 € dans le cadre de sa création, ainsi que d'une subvention de 7 000 € pour le soutien aux installations équestres.

L

Rénové, l'hôtel Beaudon de Pierrefonds (Oise) proposera 22 chambres tout confort, avec télé satellite et système wifi. La Région accorde 32 767 € à la société civile immobilière MPS Immo pour financer le projet.

L

À Venette (Oise), Aetech envisage de mettre en place une structure interne de recherche et développement. Cette société qui propose des services innovants en matière de maintenance industrielle voit son projet soutenu à hauteur de 218 713 €.

RECHERCHE ET INNOVATION


AgirPic122 p 4-13:GABARITS PICARDIE

22/09/08

15:33

Page 9

ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR

Des aides pour aller plus loin

© Frise, de gauche à droite : photos 1,3,4,5,6 : David Grouard - CRP ; photos 2 et 7 : Cyrille Struy - CRP

• Bourse de démocratisation Certains étudiants boursiers peuvent bénéficier d'une prise en charge des frais de scolarité à hauteur de 50 %. Sont concernés les élèves qui s'inscrivent en première année de cycle à Sup de Co, à l'Ecole supérieure d'ingénieurs en électrotechnique et en électronique (Esiee), à l'Ecole supérieure d'art et de design (Esad), à l'Institut Polytechnique LaSalle Beauvais et en troisième année de l'Institut supérieur d'administration et de management (Isam).

• Bourse sociale régionale "échelon zéro" Depuis trois ans, un nouvel échelon boursier mis en place par la Région, "l'échelon zéro", permet à certains étudiants qui n'étaient pas aidés jusqu'à présent de bénéficier d'une bourse de 900 euros par an.

• Devenir enseignant Les étudiants se destinant à l'enseignement peuvent, dans le cadre du dispositif "1 000 bourses pour 1 000 futurs enseignants", bénéficier d'une aide d'un montant de 1 800 € à 2 400 €.

Cette aide concerne également les étudiants en grande difficulté qui suivent leurs études en Picardie. Elle ne peut être accordée plus d'une fois.

universitaire : il vise à leur fournir une caution solidaire lorsqu'ils ne sont pas en mesure d'en produire une.

• Bourses paramédicales

Se déplacer

Infirmiers, ambulanciers, orthophonistes... Le secteur paramédical recrute. La Région accompagne les jeunes dans ce type d'études grâce à des bourses d'études.

Les étudiants de moins de 26 ans qui prennent le train peuvent bénéficier d'une réduction de 50 % à 100 % sur leurs trajets domicilelieu d'études (ou de stage), grâce au Picardie Pass'Etudes. Un mode de déplacement qui permet de préserver l'environnement. I I I I Renseignements :

Se soigner Etre en bonne santé et ne pas avoir à se soucier de ses remboursements de frais médicaux : tel est le but de ce soutien proposé aux étudiants boursiers. Une aide de 90 € leur permet de souscrire une couverture complémentaire de santé.

www.picardie.fr

Se restaurer Bien manger : une condition nécessaire pour réussir ses études. Une aide spéciale a été mise en place pour permettre aux étudiants de se nourrir de manière équilibrée. Elle offre 100 repas par an à chaque étudiant en difficulté.

• Pouvoir poursuivre ses études Les étudiants qui préparent un diplôme non délivré en Picardie peuvent recevoir une bourse Expic, de 1 500 €, pour poursuivre leur cursus.

@

web

Avoir accès à l'enseignement supérieur

© Benjamin Tésseidre - Com des Images - CRP

Le baccalauréat en poche, direction l'enseignement supérieur. Oui, mais les études coûtent cher ! Pour faciliter l'accès à l'université, aux grandes écoles et la réussite aux examens, la Région a mis en place différentes aides.

Se loger Le fonds de garantie au logement est un soutien spécifique aux étudiants logeant en résidence

Bon à savoir La Région finance les aides présentées ici à hauteur de 8,2 millions d'euros en 2008. Elle accorde également son soutien aux établissements d'enseignements supérieur, que ce soit pour la construction de locaux, l'accueil d'enseignants, le développement des formations, ou encore la mise en place de partenariats internationaux.

Agir en Picardie

numéro 122

9


AgirPic122 p 4-13:GABARITS PICARDIE

22/09/08

15:35

Page 10

La Région en action

Cap à l’étranger Rencontres Philéas 2007

La Région favorise la mobilité internationale des jeunes Picards, qu’ils soient étudiants, lycéens, demandeurs d’emploi ou apprentis. Elle favorise l'insertion dans le monde professionnel. Zoom sur les dispositifs existants. LYCEENS ET ELEVES DE BTS • Mobilité des lycéens La Région participe au financement des séjours à l’étranger pour les groupes de lycéens. Ils doivent être réalisés dans le cadre d’un projet d’échanges culturels et linguistiques, à l’échelle d’une classe. ses Près de 210 bour 07 20 en • Picardie Cursus Mobilité attribuées Tous les élèves de Bac professionnel et de BTS peuvent être aidés par la Région pour effectuer leur stage obligatoire dans une entreprise à l’étranger. Leur frais de transport, de nourriture et d’hébergement sont pris en charge, ainsi que des cours de langue avant le départ.

similaires sont prévus en Espagne et en Norvège. Ce dispositif concerne une centaine d’apprentis chaque année.

ETUDIANTS Phileas

1400 bourses 07 attribuées en 20

En partenariat avec six établissements d'enseignement supérieur picards, le programme régional Phileas accompagne ceux qui partent à l'étranger pour étudier (Phileas séjour) ou effectuer un stage en entreprise (Phileas stage). Les pays européens restent les plus prisés mais l’Amérique du Nord, la Chine, l’Australie ou la Nouvelle-Zélande attirent de plus en plus.

et un logement dans le cadre du programme d’échange Eurodyssée. Celui-ci connecte pas moins de 25 régions d’Europe. I I I I Plus d'informations sur www.picardie.fr ou au 0 800 02 60 80. * Programmes menés avec l'Apreca : renseignements sur www.apreca.net ou au 03 22 91 96 88. Vice-président en charge des Lycées :

Frédéric Fillion-Quibel Vice-présidente en charge de la Coopération décentralisée et de l’Europe :

Michèle Cahu

Bon à savoir APPRENTIS La Région incite les Centres de formation d'apprentis (CFA) de Picardie à proposer des stages à l'étranger à leurs élèves. L’Apreca*, organisme prestataire, se charge de trouver les entreprises et les hébergements. Des élèves des CFA picards ont ainsi pu partir travailler dans des entreprises suisses ou allemandes. Des projets

10

Agir en Picardie

numéro 122

JEUNES EN RECHERCHE D'EMPLOI Eurodyssée Les jeunes de moins de 30 ans en recherche d'emploi, de niveau Bac + 3 maximum, peuvent recevoir une bourse pour partir en stage à l'étranger. Ils doivent s’adresser à l’Apreca*, un organisme qui recherche pour eux une entreprise

Les étudiants partis à l'étranger avec Phileas s'apprêtent à passer le relais aux prochains intéressés. Ils se rencontreront le 23 octobre au Carré de la République à Amiens. Une manifestation mise en place par la Région. Renseignements au 0 800 02 60 80 ou sur www.picardie.fr

© François Delahaye - CRP

MOBILITÉ


AgirPic122 p 4-13:GABARITS PICARDIE

22/09/08

15:35

Page 11

Témoignages Phileas Les tribulations d’un informaticien en Chine

© François Delahaye - CRP

DR

Matthieu Crespin

C’est avec un pincement au cœur que Matthieu Crespin, étudiant à l’Esiee d’Amiens en génie des réseaux informatiques et des télécommunications, a regardé les JO cet été. Quelques semaines plus tôt, de mars à juin, il était en stage dans une université de Pékin. Grâce à une bourse de 2 000 euros accordée par la Région, il a pu se loger dans une chambre universitaire, se nourrir et découvrir le pays, notamment la Grande Muraille et Shanghai. De Chine, Matthieu Crespin garde le souvenir d’un accueil très chaleureux : «Les Chinois m'arrêtaient souvent dans la rue pour me demander d’où je venais et si j'avais besoin d’aide». Professionnellement, il a pu mener à bien un projet de création de réseau de fibres optiques et a beaucoup progressé en anglais, langue qu’il utilisait constamment pour communiquer. Mais si vous le poussez un peu, il pourrait dire quelques mots en Chinois.

Picardie cursus mobilité Pauline à Barcelone

DR

Pauline Blasczak

Espagnol, anglais, des rudiments de tchèque et de polonais… Indiscutablement, Pauline Blasczak, tout juste 20 ans, a la passion des langues. Elève en BTS commerce international au lycée Hugues-Capet de Senlis, ses études lui ont donné la chance de partir plusieurs fois à l’étranger. Pour effectuer son stage obligatoire de deux mois en Espagne, trouver une entreprise ne fut pas chose facile. «100 mails envoyés, une seule réponse positive !» raconte-t-elle. L’entreprise de logistique Kuehne et Nagel l’a accueillie à Barcelone. L’aide de la Région lui a permis de financer en partie son logement sur place, pour découvrir la vie trépidante de la capitale catalane.

Eurodyssée : tourisme, culture et travail en Croatie

DR

Audrey Caudmont

Audrey Caudmont, 30 ans, a deux passions : les enfants et les voyages. Depuis qu’elle a obtenu son CAP Petite enfance, cette jeune fille originaire d’Etouy, près de Clermont-de-l’Oise, a voulu s’ouvrir à d’autres cultures tout en travaillant. Elle a passé un an aux Etats-Unis comme jeune fille au pair. «A mon retour, je voulais découvrir un pays d’Europe». Le programme Eurodyssée lui a permis de réaliser son voeu. Direction Pula, en Croatie, où elle a travaillé pendant quatre mois dans un hôtel-club en tant qu’animatrice. C’est la Région croate d’Istrie qui lui a trouvé un appartement et lui a versé 350 euros par mois pour vivre et s’offrir quelques sorties culturelles ou touristiques. Le premier mois a été consacré à la découverte de la langue et des us et coutumes croates. Une acclimatation en douceur qui a permis à Audrey Caudmont de profiter pleinement de son séjour.

UNE ACTUALITÉ EUROPÉENNE POUR LA PICARDIE • La 6e édition des Semaines européennes des villes et des régions (Open Days) aura lieu cette année les 7, 8 et 9 octobre à Bruxelles. Elles visent à promouvoir les pratiques innovantes mises en œuvre par les collectivités. La Région Picardie participera à ces journées en s'exprimant lors de séminaires liés à la santé. • Entrée dans le monde du travail, action en matière d'environnement ou de santé... Les élus du Conseil régional des jeunes (CRJ) s'apprêtent à échanger avec d'autres jeunes européens sur des sujets qui les concernent tous. Ils se rencontreront à Amiens les 16, 17 et 18 octobre prochains dans le cadre d'un Séminaire européen de la jeunesse. Ils réfléchiront ensemble à la façon de relayer leurs opinions auprès des pouvoirs publics.

Agir en Picardie

numéro 122

11


AgirPic122 p 4-13:GABARITS PICARDIE

22/09/08

16:07

Page 12

La Région en action Afin d'encourager les Picards à adopter les bons gestes pour sauver la planète, les Semaines régionales de l'environnement innovent cette année avec un temps fort culturel. Ma planète au quotidien ! vous propose deux journées de spectacles à ne pas manquer. Ici, la compagnie Osmonde.

ENVIRONNEMENT

L'art au service de la nature

Cie Osmonde.

PROGRAMME Compagnie 5.5 designers • Apporter sa brique à l’édifice (œuvre collective) - Vendredi de 10h à 18h Samedi de 10h à 20h - Dimanche à partir de 11h puis, à 16h, petite fête pour la fin de la construction de «la maison de l’environnement» - Place Léon Gontier Compagnie Osmonde • Interventions théâtrales tout terrain (déambulations) - Vendredi de 16h à 22h - Samedi de 10h à 13h

12

Agir en Picardie

numéro 122

Programme complet des Semaines régionales de l'environnement sur www.picardie.fr ou au 0 800 02 60 80. Vice-président en charge de l’Environnement :

Pascal Dacheux

© Photos : Osmonde

I

l y a du nouveau du côté des Semaines régionales de l'environnement. En plus des nombreux rendez-vous proposés par les acteurs de l'environnement de notre région, la manifestation vous propose cette année un temps fort original : Ma planète au quotidien ! Les 10, 11 et 12 octobre, plusieurs compagnies de théâtre vous invitent au spectacle à Amiens, sur le thème des bons gestes pour sauver la planète. Le respect de la nature est ainsi au cœur de NU* 1.0, une déambulation burlesque et poétique de plus d’une heure imaginée par la compagnie Osmonde. Jouée le 11 octobre, elle propose «un regard sur le monde pour sensibiliser le public et le faire évoluer petit à petit» commente Anthony Lefebvre, comédien de la compagnie. En marge du spectacle, les enfants pourront apprendre à recycler des déchets pour fabriquer des marionnettes. Et ceci n'est qu'un aperçu : laissez-vous tenter par les nombreuses propositions artistiques ci-dessous. I I I I *nature urbaine

et de 15h à 17h - Centre ville piétonnier • N.U. (installation spectacle) Samedi à 20h30 Place Gambetta, place de l’hôtel de ville Association des Foyers ruraux • Babar le p’tit écolo / P’tit écolo et ses mille et un gestes de l’été (2 animations pour les petits) - Samedi et dimanche de 14h30 à 16h30 - Place Léon Gontier • Les contes du hérisson (spectacle pour les petits) - Samedi et dimanche

à 10h30 - 11h - 16h30 - 17h30 Maison de la culture, salle Jean Vilar Association En savoir plus… • Sensibilisation à l’éco-consommation / Atelier «etik êtes» Samedi de 12h à 20h - Place Léon Gontier Stands associatifs • Atmo Picardie • Famap • Picardie nature

Vendredi de 10h à 19h - Samedi de 10h à 20h - Dimanche de 11h à 20h • Agriculture bio Samedi et dimanche de 12h à 20h • Foyers ruraux - Samedi et dimanche de 12h à 17h - Place Léon Gontier Renseignements sous réserve de modifications. Horaires définitifs affichés les 10, 11 et 12, place Léon Gontier.

Détails sur le site www.picardie.fr


AgirPic122 p 4-13:GABARITS PICARDIE

22/09/08

15:36

Page 13

Dossier

© Ludovic Leleu

Culture pour tous :

de nouveaux moyens Accéder à la culture, c’est possible, c’est utile et c’est magique, et surtout, c’est un droit pour tous ! Aller voir un spectacle, participer à un atelier artistique, s'inscrire à un cours de danse ou de théâtre... sont autant de moments forts que la Région s'emploie à rendre de plus en plus accessibles. Elle accompagne également les scènes et artistes picards afin qu'ils offrent des spectacles de qualité au plus près de chez vous, mais aussi loin de chez nous, puisque la Région aide les troupes picardes à se produire hors Picardie. Pleins d’actions à découvrir ici, et sur place ! Qui veut la fin veut les moyens : le budget de la culture est passé de 10 millions d’euros en 2004 à 17 millions d’euros en 2007. Le Région se fixe pour objectif de consacrer 21 millions d’euros à la culture en 2010 ! Vice-président en charge de la Culture :

Alain Reuter

Agir en Picardie

numéro 122

13


AgirPic122 p 14-21:GABARITS PICARDIE

22/09/08

16:56

Page 14

Dossier

L’Établissement public de coopération culturelle «Spectacle vivant en Picardie», créé à l’initiative du Conseil régional et de l’État, a pour mission de soutenir le développement du spectacle vivant dans toute la Picardie, au plus près des habitants. Abécédaire express des moyens déployés par «Spectacle vivant en Picardie».

F comme Formation L'EPCC facilite la professionnalisation des artistes et techniciens grâce à l’accompagnement de carrière, notamment par le biais de stages de formation dirigés par des professionnels de haut niveau.

14

Agir en Picardie

numéro 122

I comme Ingénierie : département "projets et territoires"

Et bientôt, un portail web «Spectacle vivant en Picardie»

L'équipe travaille étroitement avec les collectivités (villes, communautés de communes...) pour mettre en place des projets culturels. Il est force de proposition et de réflexion.

Lieu d'information interactif à l’intention des professionnels et du public. Il sera alimenté par les différents acteurs culturels et par les internautes. I I I I Renseignements auprès de Spectacle vivant en Picardie au 03 22 71 16 16. contact.spectaclevivantpicardie@gmail.com

R comme Résidences L'EPCC soutient les projets culturels au long cours. Il accompagne les artistes qui s'implantent partout en Picardie pour mener un travail de création et des actions culturelles pour tous les publics.

Nouvelles pistes pour le Picardie Mouv, géré par l'EPCC • Le 21 octobre, un tremplin destiné aux lycéens et aux étudiants offrira aux lauréats une place de première partie pour l'édition 2009. • Un CD avec les musiciens picards du Picardie Mouv 3.0 sera édité à destination des programmateurs.

© Stéphane Rappo

Pour palier le manque de lieux de spectacle dans certaines zones de Picardie, Spectacle vivant en Picardie met à disposition des collectivités du matériel audio, vidéo ou scénique utile à l’aménagement des lieux, ainsi qu'une structure mobile qui accueille les artistes en résidence et leur permet de se produire.

© Ludovic Leleu - CRP,

A comme Aide à la diffusion

© Frise, de gauche à droite : Léandre Leber - CRP, Dominik Fricker, Ludovic Leleu - CRP, Ludovic Leleu - CRP, Ludovic Leleu - CRP

Le spectacle vivant au plus près des Picards


AgirPic122 p 14-21:GABARITS PICARDIE

22/09/08

16:56

Page 15

© Frise, de gauche à droite : Léandre Leber - CRP, Dominik Fricker, Ludovic Leleu - CRP, Ludovic Leleu - CRP, Ludovic Leleu - CRP

Les artistes picards du spectacle vivant présentent leurs dernières créations au public et aux programmateurs : rendez-vous du 15 au 17 octobre à Corbie, pour Le Phare… Picardie en scène.

Le Phare... Picardie en scène!

© Stéphane Rappo

© Ludovic Leleu - CRP,

Sao

Léon Li Louis par la Compagnie Ches Panses vertes

© Véronique Lesperat- Héquet

Jôjô Golendrini par le Teatro golondrino

DR

P

endant trois jours et sur trois scènes de Corbie, plus de vingt compagnies et artistes professionnels feront découvrir leurs dernières créations à environ soixante-dix programmateurs, producteurs et diffuseurs de Picardie et de toute la France. Le Phare… Picardie en scène est aussi un événement festif ouvert au public, très actif, avec près de 2 000 spectateurs en 2007. «C’est la 3e édition du festival, créé en 2005. Aujourd’hui, le Phare est organisé par l’association du même nom, explique Aurore Durozelle, chargée de projet et coordinatrice du festival. Théâtre, cirque, musique et spectacles jeunes publics sont au programme. L' EPCC "Spectacle vivant en Picardie", le Conseil régional et d'autres collectivités sont partenaires de l’événement». L’un des objectifs premiers de la manifestation est de promouvoir les artistes professionnels picards. Elle met également en lien les acteurs culturels, de Picardie et hors région, grâce à des échanges avec le Nord-Pas-de-Calais et la Normandie. Des rencontres professionnelles permettent ainsi aux artistes, élus, techniciens et programmateurs de se réunir autour de thématiques liées aux politiques culturelles. L’idée est aussi qu’il y ait un "après-festival". Ainsi, pendant neuf mois, Aurore Durozelle «relance les diffuseurs et les compagnies pour connaître les retombées. Cette année, il y a eu trente-quatre

achats fermes de spectacles». Et ce n’est pas tout. Des compagnies non programmées viennent également rencontrer professionnels et partenaires institutionnels. Quant aux collectivités (villes, communautés de communes...), le festival leur donne l'occasion de redécouvrir les compagnies établies sur leurs territoires. I I I I Programmation complète et renseignements auprès du Phare, tél. 03 22 09 89 48. www.assolephare.fr Suite page suivante

La Région

soutient

le Phare... Picardie en scène Elle est partenaire du festival, de même que «Spectacle vivant en Picardie». Le Conseil régional finance 15 % du budget 2008 du festival, pour un montant de 25 000 €.

Agir en Picardie

numéro 122

15


AgirPic122 p 14-21:GABARITS PICARDIE

22/09/08

17:13

Page 16

Dossier

Coup de projecteur sur trois spectacles Le 15 octobre à 15 h à la Criée (Centre Adalhard)

Le 16 octobre à 14 h 30 à la Criée (Centre Adalhard)

Hanokh Levin’s Cabaret - Compagnie Les valeureux

Le bal des poussières - Gilles Amiot

Jean-Philippe De Oliveira, directeur et metteur en scène

Gilles Amiot, auteur-interprète

Etre présent au Phare, c'est important. Née en 2006, la compagnie Les valeureux est assez neuve et cela peut nous apporter une bonne visibilité. Son nom est un clin d’œil à Albert Cohen et aux Valeureux de France, avec ses personnages truculents et amoureux des mots. Notre spectacle regroupe des textes de Hanokh Levin, un auteur israélien contemporain. Il y a une sorte de férocité teintée de tendresse dans son écriture quant à notre humanité. Cela donne un spectacle où l’on rit énormément tout en s’y reconnaissant effroyablement ! Les textes sont accompagnés de musique klezmer, de jazz manouche. Nous n’envisageons pas le théâtre sans musiciens sur scène ! www.compagnie-lesvaleureux.com Tél. : 06 50 23 01 15.

Le bal des Poussières est un monologue de théâtre, avec de la musique, où l’on passe - je vous cite ma dentiste - "du rire à l'émotion et de l'émotion au rire". Je me mets la mémoire sens dessus dessous : j'y évoque la mort de ma mère ; je me produis avec les Rolling Stone... La Région a aidé le spectacle à aller au off du festival d’Avignon 2007. A partir de là, les choses se sont enclenchées : j’ai trouvé des programmateurs qui ont vu et aimé le spectacle... Ce festival va être quelque chose. Vous imaginez : on comptera la présence de soixante-dix programmateurs ! La seule règle, c’est de ne pas se planter, sinon vous quittez la région, vous quittez la France ! Par contre si cela marche formidablement, dans six mois je serais inabordable, terminé les interviews ! (rires) gillesamiot@wanadoo.fr

Le 16 octobre à 15 h 45 sur les quais

Le live des rues - Bertrand &...

"

© Ludovic Leleu

Depuis avril 2008, le quatuor Bertrand &... sillonne les routes de France avec sa tournée Live des rues. Elle accompagne l'album du même nom. Des Francofolies de La Rochelle à la Fête de la ville d'Amiens, Bertrand & ses complices ont séduit les foules avec leurs mélodies accrocheuses et orchestrations porteuses. Ils jouent une chanson française très rock où l’auteur-compositeur, Bertrand, chante de sa belle voix de crooner - souvent sur le ton de la confidence - des histoires tragi-comiques tirées du quotidien. Côté "show", le spectateur n’est pas en reste avec un affrontement échevelé entre une autruche et un pingouin, un violoniste voltigeur et des chorégraphies délicieusement kitsch. Un disque studio est aussi en prévision pour janvier 2009. www.bertrand-et.com - Tél. : 03 22 49 06 35.

16

Agir en Picardie

numéro 122

© JF Plumecoq - CRP

"

© Philippe Le Mercier

" © Chloé Pottier

"


AgirPic122 p 14-21:GABARITS PICARDIE

22/09/08

16:56

Page 17

Cahier détachable

«Toutes les tendances des musiques actuelles convergeront vers les scènes picardes du 17 au 26 octobre prochains. Grâce au Picardie Mouv, artistes régionaux, nationaux et internationaux se partagent l'affiche chaque année dans notre région, pour leur plus grand plaisir et pour le nôtre. Les témoignages qui suivent en attestent : qu'ils viennent de métropole ou de l'autre bout du monde, quel que soit leur style musical, les artistes aiment se produire en Picardie. Et le public suit, comme on le constatait l'an dernier aussi bien à Beauvais qu'à Creil, à Hirson ou à Amiens. Ce festival soutenu dès 2006 par le Conseil régional tient toutes ses promesses : il propose à tous, et notamment aux jeunes, l'accès à des concerts de rock, reggae, hip-hop, électro, chanson française... à des tarifs adaptés et près de chez eux. L'occasion de voir et d'écouter les artistes reconnus et les nouveaux talents qui donnent une couleur musicale à notre époque. L'Etablissement public de coopération culturelle «Spectacle vivant en Picardie», en charge cette année de l'organisation du festival, innove en mettant en place de nouveaux outils pour promouvoir nos artistes (voir page 14). Cette année encore, ils se produiront en première partie pour vous faire découvrir leur talent sur scène. C'est une belle troisième édition qui s'apprête à démarrer. Je vous propose de la découvrir ici.

© JF Plumecoq - CRP

En vous souhaitant de belles soirées Picardie Mouv, sous le signe de la fête et de la découverte.» Claude Gewerc Président du Conseil régional de Picardie

Agir en Picardie

numéro 122

17


AgirPic122 p 14-21:GABARITS PICARDIE

22/09/08

16:57

Page 18

Programme • Emilie Anne-Charlotte*

19h, restaurant universitaire Saint-Leu à Amiens

• Lise Harter

20h, Université de Picardie Jules-Verne, Bailly B

• Zef*, Marie Modiano, Claire Diterzi

19h30, Comédie de Picardie à Amiens

• Vadim Vernay*, Toxic aka réanimateurs (Solo & Uncle 0), Birdy nam nam (live), Para one (live) (Institubes), Digitalism (live), Feadz (DJ)

21h, Zénith d'Amiens

• Sylvie*, Claire Diterzi

20h30, Faïencerie de Creil

Dimanche 19 octobre

• Ji Mob*, Iswhat ?, Arthur H

19h, Théâtre municipal d'Abbeville

Mercredi 22 octobre

• Iboo Faye & Amafrica*, Oumar Thiam, Asa

19h30, Centre culturel Le Mail à Soissons

Jeudi 23 octobre

• Sao*, Orchestra Baobab

20h45, Faïencerie de Creil

• Molly's*, I am from Barcelona, Cali

20h, Zénith d'Amiens

• Ali Harter, Moriarty

20h30, Maison de la culture et des loisirs de Gauchy

• Panta Rei*, Speed caravan, P 18

20h, Crescendo - La Friche à Compiègne

Samedi 25 octobre

• Masala*, BB Brunes, The kills

19h, Elispace de Beauvais

• Durbans*, Alborosie & Sheng Yen clan, DJ RKK, Horace Andy, Tiken Jah Fakoly

19h, Elispace de Beauvais

Dimanche 26 octobre

Mardi 14 octobre

Vendredi 17 octobre

Samedi 18 octobre

Vendredi 24 octobre

* groupes picards

Programme susceptible de modifications. Voir mises à jour sur www.picardiemouv.com Réservations auprès de la Fnac, Carrefour, Géant et lieux de vente habituels. Tél. : 0 892 68 36 22 (0,34 eur/min) ou sur www.fnac.com

18

Agir en Picardie

numéro 122


AgirPic122 p 14-21:GABARITS PICARDIE

22/09/08

17:32

Page 19

Interviews musicales «J’ai déjà joué en Picardie avec Forguette me note, un groupe rock que j’avais fondé à 17 ans… Depuis, j’ai composé la musique d'Iris, pièce du chorégraphe Philippe Decouflé, j’ai écrit la BO de Requiem for Billy the Kid, un film produit par Jean-Jacques Beineix et j’ai signé avec le label Naïve. Mon nouvel album Tableau de chasse a été composé à partir d’œuvres d’art. Dans chaque chanson je me donne un rôle, cela me permet d’utiliser différentes voix. C’est un album audacieux, je suis une chercheuse et j’aime prendre des risques ! Sur scène, on utilise une création vidéo et il n’y a absolument pas deux concerts qui se ressemblent. Que le festival ne se déroule pas dans un lieu unique c’est super, cela créé des liens !» Adrien, chanteur : «Le groupe s’est formé en 2000 ; nous avions 11 ans. Nous avons débuté dans ma cave. Pendant six ans nous avons fait des concerts dans la rue. Ensuite, nous avons rencontré notre producteur, Claude, qui nous a fait travailler et a démarché les maisons de disques. Notre nom est un hommage à Serge Gainsbourg et la chanson Initials BB. C’est lui qui m’a donné envie d’écrire en français. C’est aussi une référence au boulevard Brune, à Paris, où nous répétions... Mes textes parlent, quelquefois de façon fictionnalisée, de ce que je vis tous les jours. Sur le Picardie Mouv, les groupes régionaux en première partie des têtes d’affiche, c’est vraiment une bonne initiative. Nous sommes heureux de venir voir ce qui se passe sur la scène picarde.”

BB Brunes

© Samir Hamrani

© Antoine Legrand

Moriarty

Thomas Moriarty, harmonica, guimbarde : «Moriarty existe depuis une dizaine d’années. La formule actuelle est apparue en 1999. Notre premier disque, sorti en octobre 2007, nous a permis de décrocher 150 concerts jusqu’en décembre 2008. Sur scène, nous utilisons des accessoires - une vieille machine à écrire par exemple comme si nous étions chez nous et que nous invitions les gens à nous retrouver. Nous nous sommes produits à plusieurs reprises en Picardie, à l’Ouvre-Boîte de Beauvais ou à la Lune des Pirates à Amiens : ces deux concerts étaient complets. Le Picardie Mouv c'est vraiment énorme comme festival, les gens vont voir des grosses pointures et aussi découvrir de nouveaux groupes.» Agir en Picardie

numéro 122

19

© Léa Crespi

Claire Diterzi


AgirPic122 p 14-21:GABARITS PICARDIE

22/09/08

17:33

Page 20

© Dominique Semren

Les Molly's

© Jérôme Marchand

Zef

«Jouer à la Comédie de Picardie est un régal, c’est une jolie salle avec un super rapport au public. Avec ce festival nous sommes dans de vraies conditions de concert, avec la technique nécessaire et la chance de rencontrer un public que nous n’aurions peut-être jamais rencontré autrement. Là, je revisite mon répertoire avec de nouveaux arrangements et un nouvel acolyte : James Sindatry. Sur scène il joue contrebasse, flûte traversière et percussions, moi j’ai une guitare et mes cordes vocales. Avec des pédales de boucles, nous créons un petit orchestre. On fait tout en temps réel, à la bouche, à partir d’instruments acoustiques. C’est le côté "unplugged", fait à la bouche. Bref si vous voulez du grand show, du rock qui défonce, des tubes qui passent à la radio, et bien ne venez pas nous voir !!! (rires).»

«Les Molly’s se sont formés fin 2004 et privilégient la scène. En deux ans, nous avons donné 80 concerts. En cherchant des dates via le site MySpace nous avons établi des connexions avec les BB Brunes qui nous ont pris pour leurs premières parties au Bataclan ou à la Cigale. Nous avons sorti deux CD de quatre titres. Le premier, enregistré par Yarold Poupaud du groupe FFF, nous a permis de démarcher auprès des diffuseurs. Nos influences viennent principalement de la scène psychédélique garage américaine. Nous sommes fiers de jouer avec Cali au Zénith d’Amiens. Nous allons montrer ce que nous valons devant un maximum de personnes, c’est une opportunité pour se faire remarquer par les professionnels !»

Arhur H

20

Agir en Picardie

numéro 122

© Laurent Seroussi

Groovant et innovant, L’Homme du monde, dernier opus d'Arthur H, l’est à coup sûr. Dancing with Madonna scotche, façon disco, l’auditeur sur le dance floor, alors que l’atmosphérique Cosmonaute père et fils nous emmène la tête dans les étoiles. Comment ne pas succomber à cette voix de crooner, cet univers poétique, onirique et délicieusement kitsch (les clips : un régal !). A coup de rhythm’n’blues cosmique ou "d’hypno-techno-gypsie queen", le rejeton du grand Jacques Higelin réussit l’osmose entre chanson française à textes et musique dansante. Le 19 octobre, vous êtes conviés à accompagner le cosmonaute Jack Flash dans sa quête du Saint-Groove.


AgirPic122 p 14-21:GABARITS PICARDIE

22/09/08

17:00

Page 21

© Jérôme Marchand

L'utopie à crédit se jouera en Picardie, en Belgique, et dans le Nord-Pas-de-Calais.

© Gaël Clariana

L'utopie à crédit : spectacle sans frontières Prenez un auteur et un metteur en scène épris de musique. Adjoignez-leur une équipe créative de plus de cent musiciens, comédiens, techniciens... Faites-les travailler avec trois régions pendant un an, et vous obtiendrez en février 2009 une comédie musicale qui se joue des codes du genre. Un projet inédit qui illustre le talent de la création picarde.

L © Laurent Seroussi

a mine patibulaire, quatre personnages effectuent sur scène le "haka du crédit", en paroles et en musique. Bien décidés à faire de l'argent en vendant du crédit aux plus crédules, ils devront pourtant composer avec leurs ennemis jurés - les "Fokmi" - et avec une idylle inattendue entre les deux clans... Nous sommes en pleine préparation de L'utopie à crédit, un spectacle qui se jouera à partir de mars 2009. Produit par la Soufflerie, compagnie de théâtre amiénoise, et coproduit par la Comédie de Picardie, il mobilise les énergies de plus d'une centaine de participants. Et pour cause : cette comédie musicale associe les harmonies de nombreuses villes où le spectacle va se jouer. Picardie, Nord-Pas-de-Calais, Wallonie picarde (Belgique) : le carnet de route est bien rempli. «Cette euro-région est le territoire des harmonies, commente Nicolas Derieux, directeur

artistique et metteur en scène. Elles s'ouvrent à de nouveaux répertoires, et leur présence définit le style original du spectacle. Celui-ci joue avec nos références : le carnaval, les musiques du Nord...» Pourquoi cette compagnie habituée à travailler en Picardie se produit-elle ailleurs ? «Les deux démarches sont complémentaires, explique Nicolas Derieux. Jouer à l'extérieur nous permet de découvrir comment notre travail est analysé

ailleurs.» La compagnie est notamment accompagnée dans sa démarche par la Région, sensible au travail mené aussi bien en Picardie qu'en relation avec les régions transfrontalières. Soutien financier, mise en relation avec les réseaux culturels... Tout est bon pour accompagner la création picarde professionnelle au-delà de nos frontières. I I I I Renseignements auprès de la Soufflerie, au 03 22 72 38 11. www.lasoufflerie.fr

COOPÉRATION CULTURELLE Le Conseil régional de Picardie développe un partenariat culturel privilégié avec les Régions du Nord-Pasde-Calais et du Hainaut (Belgique). Plusieurs réalisations communes ont pu voir le jour, comme les Journées interrégionales du picard, ou encore l'organisation d'un débat commun lors du festival d'Avignon 2007, qui rassemblait compagnies et diffuseurs de Picardie et du Nord-Pas-de-Calais. De nouvelles pistes sont aujourd'hui envisagées pour faciliter la création artistique et la diffusion des œuvres dans les trois régions.

Agir en Picardie

numéro 122

21


22/09/08

17:07

Page 22

Didier Gaillard

AgirPic122 p22-29:GABARITS PICARDIE

Dossier

© de gauche à droite : F. Jean Lyon, Stéphanie Tétu,

Chantilly : l'art devient un jeu d'enfant Le service éducatif et culturel du Domaine de Chantilly accompagne les enfants à la découverte des trésors du plus grand domaine princier de France. Une initiative soutenue par la Région.

I

© Martine Savart

l est parfois difficile de convaincre les enfants de se rendre au musée. En effet, la beauté des sites ne suffit pas toujours à subjuguer nos chères têtes blondes. L'imagination est donc la bienvenue ! A ce titre, l'initiative du Domaine de Chantilly est une vraie réussite. Réunissant le château, le musée Condé, le parc et ses jardins ainsi que les Grandes écuries et le Musée vivant du cheval, le Domaine a mis en place un service éducatif et culturel. Depuis mai dernier, deux animatrices

et un enseignant détaché ont lancé une nouvelle programmation d'activités éducatives et culturelles à destination des groupes scolaires, de 4 à 18 ans. Variées et ludiques, ces activités liées au quotidien de l'enfant parviennent à éveiller sa curiosité.

© Martine Savart

"Au menu aujourd'hui"

22

Agir en Picardie

numéro 122

Chaque visite thématique est suivie d'un atelier pratique où les jeunes peuvent s'exprimer. L'animation Au menu aujourd'hui propose ainsi aux gastronomes en culottes courtes de parcourir les cuisines du château avant de proposer au prince un repas équilibré, respectant les bases d'une nutrition saine. Ateliers tactiles sur des sculptures originales, enquêtes à travers

des livrets-jeux, contes, parcours thématiques sont autant d'invitations à découvrir l'étendue du domaine. Même les adolescents, public jugé difficile, se prennent au jeu de ces visites personnalisées. «J'ai organisé une sortie de fin d'année avec mes terminales sur le thème d'André Le Nôtre et les eaux du parc de Chantilly, raconte Caroline Loock-Hertzog, professeur d'histoire au lycée Jules-Verne de Cergy le Haut. J'en garde un très bon souvenir. La personne qui nous servait de guide s'est très bien adaptée aux élèves et au programme scolaire. On a appris énormément de choses». A cette allure-là, ce sont bientôt les enfants qui entraîneront leurs parents au musée. I I I I Renseignements auprès du domaine de Chantilly au 03 44 27 31 80.


22/09/08

17:07

Page 23

© de gauche à droite : F. Jean Lyon, Stéphanie Tétu,

Didier Gaillard

AgirPic122 p22-29:GABARITS PICARDIE

Les fourberies de Scapin

Petites mythologies populaires

Spectacles à 3 euros : un bon plan étudiant

A vos agendas !

Une rentrée universitaire et culturelle : c'est ce que propose la Région avec des places de spectacle à 3 euros. Une offre exceptionnelle destinée aux étudiants picards. leur soirée du 29 novembre pour aller écouter DGIZ à Beauvais. Ceux qui préfèrent se laisser surprendre par les classiques du théâtre revisités prendront plutôt la direction de la Comédie de Picardie avec Médée, ou Les fourberies de Scapin transposées dans le monde des marionnettes... Une chose est sûre : il y en aura pour tous les goûts. I I I I Places à réserver auprès des salles concernées. Renseignements :

Le cirque Eloize

www.picardie.fr

Emily Loizeau

© Liza Roze

web

@

DR

E

motions fortes à prix réduits ! Dixhuit spectacles de musique, danse, théâtre, cirque... (voir calendrier) seront accessibles aux étudiants au prix modique de 3 €, à partir du 24 octobre prochain. La Région reconduit ainsi une opération qu'elle mène en partenariat avec les scènes picardes : ce tarif avantageux vise à faciliter l'accès à la culture pour les jeunes, dans toute la Picardie. Cette offre s'adresse aux étudiants de première année inscrits en Picardie dans un établissement d’enseignement supérieur, ou dans un lycée (pour les élèves de BTS et classes préparatoires). Les amateurs de slam réserveront

Caratini jazz ensemble

• Moriarty (concert) : 24 octobre, à 20h30 Maison de la culture et des loisirs (MCL) de Gauchy. • Le cirque Eloize (cirque) : 12 au 15 novembre, à 20h Espace Jean Legendre de Compiègne. • Comediz (théâtre) : 25 et 27 novembre à 20h30), le 26 à 19h30 - Comédie de Picardie d'Amiens. • Petites mythologies populaires (cirque) : 27 novembre (20h45), 29 (19h) et 30 novembre (17h) Faïencerie de Creil. • DGIZ (concert slam) : 29 novembre, 20h30 Théâtre du Beauvaisis. • Les sept planches de la ruse (cirque/théâtre visuel) : 9 (19h30) et 10 décembre (20h30) Maison de la culture d'Amiens (MCA). • Feux (théâtre) : 20 et 22 janvier à 19h30 et les 21 et 23 janvier à 20h30 - MCA. • Elle (théâtre) : 22 janvier (20h45) et 23 janvier (19h) Faïencerie de Creil. • Médée (théâtre) : 3, 5, 6, 7 février à 20h30, le 4 février à 19h30 et le 8 à 15h30 - Comédie de Picardie d'Amiens. • Petites histoires.com (danse) : 12 février, 20h30 Théâtre du Beauvaisis. • Raoul Petite (concert) : 14 février, 20h MCL de Gauchy. • Justitia (danse, théâtre) : 27 mars, 20h45 Espace Jean Legendre de Compiègne. • Magma (concert) : 3 avril, 20h30 - MCL de Gauchy. • Les fourberies de Scapin (marionnettes) : 6, 7, 9 et 10 avril à 20h30 et le 8 à 19h30 Comédie de Picardie d'Amiens. • Good morning, Mr. Gershwin (danse) : 7 (19h30) et 8 avril (20h30) - MCA. • Caratini jazz ensemble (concert) : 9 avril, 20h45 Faïencerie de Creil. • Grand guignol (théâtre, création) : 11 (20h30) et 12 avril (16h) - Théâtre du Beauvaisis. • Emily Loizeau (chanson française) : 19 mai, 20h45 Espace Jean Legendre de Compiègne.

Agir en Picardie

numéro 122

23


AgirPic122 p22-29:GABARITS PICARDIE

22/09/08

17:07

Page 24

© panoramique.com

Dossier

Un nouvel élan pour la langue picarde Créée en avril 2008, l'Agence pour le picard est une nouvelle association qui a pour vocation de promouvoir la langue et la culture picardes. Bertrand Cuvelier en assure la présidence.

Dans quel contexte s'inscrit la création de cette Agence pour le picard ? B.C. : Le Conseil régional a souhaité faciliter la restructuration de l'Office culturel régional de Picardie (OCRP) : les activités du département "Langue et culture de Picardie" vont être transférées à l'Agence pour le picard à compter du 1er janvier 2009. Cette nouvelle structure continuera d'accompagner les acteurs de la transmission de la langue et de la culture picardes. Pour parvenir à ces objectifs, nous engageons un partenariat avec la Région sur plusieurs années (voir encadré).

24

Agir en Picardie

numéro 122

Ches Wèpes

Que proposera votre association au public ? B.C. : Nous allons poursuivre l'organisation d’événements phare comme Ches Wèpes, ce festival de culture populaire qui met à l'honneur la langue et la culture picardes. Les cycles de conférences, le Grand prix de la nouvelle en picard ou le concours du picard au collège seront toujours organisés. Nous développons de nouveaux projets en direction de la jeu-

nesse : depuis la rentrée, en collaboration avec l'Association langues et cultures d'origine (ALCO), nous avons mis en place un atelier de marionnettes picardes dans le quartier nord d'Amiens, et nous proposons désormais les sports picards dans le cadre de l’accompagnement éducatif scolaire. I I I I Renseignements auprès de l'Agence pour le picard au 03 22 71 17 00.

LES OBJECTIFS 2009-2010 Pour la période 2009-2010, l'Agence signe avec la Région une convention d'objectifs et de moyens. Elle s'engage ainsi à atteindre plusieurs objectifs, grâce à l'aide régionale : - participer à la présence de la langue et de la culture picardes à l'école ;

- permettre aux artistes "picardisants" de se faire connaître dans toute la Picardie ; - développer la coopération culturelle avec les régions limitrophes ; - valoriser le patrimoine culturel picard.

© Pierre M. Denault

Bertrand Cuvelier : Non, elle est encore bien vivante ! La langue picarde est parlée aujourd'hui par plus d'un million de locuteurs en Picardie mais aussi dans les régions voisines comme le Nord-Pas-de-Calais ou le Hainaut belge. Et les sports traditionnels comme la longue paume, l'ancêtre du tennis ou le ballon au poing font l’objet d’un certain engouement. Notre association aura pour mission, entre autres, de transmettre la richesse de ce patrimoine culturel aux nouvelles générations.

© Matthieu Sartre - CRP

Pourquoi créer une association pour le picard ? Notre culture régionale est-elle menacée ?


AgirPic122 p22-29:GABARITS PICARDIE

22/09/08

17:37

Page 25

© panoramique.com

Prendre son temps pour créer L’Echangeur a marqué les 400 ans de la création de la ville de Québec en accueillant cette année en résidence plusieurs artistes de la Belle Province.

D

epuis plusieurs années, des dizaines d’artistes ont posé leurs valises à l’Echangeur, à Fère-en-Tardenois (Aisne). Il s'agit de l’un des trois pôles artistiques régionaux financés par la Région, la Drac et le Conseil général de l'Aisne, pour favoriser la création en Picardie. Installée dans une ancienne minoterie, cette structure

Rendez-vous Les spectacles des artistes québécois accueillis par l'Echangeur seront notamment joués dans le cadre du festival C'est comme ça ! (voir page 30), qui se tient du 3 au 12 octobre à Château-Thierry. Programme à découvrir sur http://festival.echangeur.org

dédiée à la danse a notamment pour mission d’aider des artistes en les accueillant en résidence. «C’est un moment de répit où l’on prend le temps d’expérimenter, d’inventer», explique Mylène Lauzon. Cette poétesse québécoise a passé huit mois en résidence à l’Echangeur, jusqu’en mai 2008, ce qui lui a permis d'écrire un livre qui lie danse et poésie : Chorégraphies/Six espaces de danse écriture (sortie début octobre). Cette résidence fut également l'occasion de rencontrer d’autres artistes. Un spectacle, Lingué local, est né du travail en commun mené avec d’autres artistes québécois accueillis à l’Echangeur. La poésie de Mylène Lauzon y prend vie au moyen de projections vidéo, d’animations typographiques…

Si elle facilite la création, la résidence permet aussi aux artistes d’aller à la rencontre du public. La chorégraphe Karine Denault garde un très bon souvenir des ateliers qu'elle a pu mener avec des jeunes et des adultes. «C’était un travail d’improvisation avec des exercices sur la voix, ce qui fait parfois un peu peur aux gens. Mais à Château-Thierry, les ateliers étaient pleins ! Même les enfants les plus timides ont joué le jeu avec, souvent, des propositions gestuelles belles et étonnantes.» Elle se réjouit à l'idée de poursuivre ces rencontres dans les villes picardes où sera joué son spectacle Not I & Others. Autant de rendez-vous qui permettent de "créer du lien, du débat, du sens critique, du plaisir, du rêve" : un objectif majeur pour l'Echangeur. I I I I Renseignements auprès de l'Echangeur au 03 23 82 87 22 ou sur www.echangeur.org

© Pierre M. Denault

Not I & Others

Agir en Picardie

numéro 122

25


AgirPic122 p22-29:GABARITS PICARDIE

22/09/08

17:08

Page 26

© François Delahaye - CRP

Picardie mag’ VACANCES POUR TOUS

Un peu de potion magique pour 1 000 enfants picards

1 000 enfants au parc Astérix : l'édition 2007 a fait de nombreux heureux

Tous les enfants n’ont pas la chance de partir en vacances. Le Conseil régional offre à 1 000 d’entre eux une journée au Parc Astérix, le 29 octobre prochain.

26

Agir en Picardie

numéro 122

© François Delahaye - CRP

C

également prévus. Lorsque les enfants regagnent le bus, c'est la tête pleine de souvenirs à partager. I I I I Renseignements :

@

web

haque année, au mois d’octobre, le Parc Astérix voit l'arrivée d'irréductibles Gaulois en herbe. L’impressionnant Obélix, l’ingénieux Astérix, le stratège Jules César et ses légions romaines ne sont pas de trop pour impressionner les 1 000 enfants, âgés de 7 à 11 ans, invités par le Conseil régional. Le 29 octobre prochain, au matin, une vingtaine de bus sillonnera les trois départements picards pour conduire les enfants au Parc. Tous les ans, 1 000 jeunes issus de milieux modestes passent ainsi une journée magique. Des animateurs diplômés les accompagnent, et à la descente du bus, distribuent à chacun une casquette, un petit déjeuner et une bouteille d’eau pour bien débuter une journée chargée. Chaque animateur prépare un programme en fonction de l’âge des jeunes qu’il encadre. En visite chez les Romains, les enfants peuvent tester les effets de la potion magique. Au théâtre de Poséidon, un spectacle féerique les attend. L’intelligence et l’agilité des dauphins les laissent sans voix. A contrario, impossible de ne pas hurler en dévalant la Trace du hourra, une gigantesque descente à bord d’un bobsleigh gaulois. Ce qui n’est rien comparé au Tonnerre de Zeus - la plus grande montagne russe en bois d’Europe - et du grand huit Goudurix. La chute finale de onze mètres du Grand splatch - parcours en barque sur une rivière truffée d’effets aquatiques - vaut aussi le détour. Un repas et un goûter festifs sont

www.picardie.fr

Bon à savoir La Région pense aussi aux familles : une autre journée au Parc Astérix est organisée en septembre. 1 000 personnes, des enfants et leurs parents, sont alors invitées à passer un moment de détente en famille.


AgirPic122 p22-29:GABARITS PICARDIE

22/09/08

17:08

Page 27

Photos : LAVITRINE02

L’association Lavitrine02 favorise la création d’œuvres d’art contemporaines en Thiérache, présente des artistes aux habitants et organise des ateliers de pratique artistique pour les jeunes.

ENSEMBLE, RÉINVENTONS LA PICARDIE

A la découverte de l'art contemporain S olange Sarrat-Langer, présidente de Lavitrine02, nous dit tout sur cette dynamique association !

Pourquoi avoir créé cette association ? Lavitrine02 veut faciliter l’accès à l’art contemporain pour les habitants de mon village, Etreux, et plus largement pour tous les Thiérachiens. Nous comptons une vingtaine d’adhérents. Dés le départ, le soutien de la Région a été essentiel : nous avons pu débuter nos activités début 2008, avec une aide de 2 500 € soit 22 % de notre budget.

Quelles sont vos principales actions ? Il y a les "visites faciles" : pour la somme de 2 à 5 € nous proposons la visite d’une exposition d’art contemporain avec un guide confirmé. Le trajet se fait en co-voiturage ! Le concept est d’aplanir les difficultés de déplacement et de compréhension face aux œuvres. Ainsi une dame de prés de 70 ans a découvert l’art abstrait lors d’une visite au musée Matisse du Cateau-Cambrésis, à 14 km d'Etreux. Ce musée est ouvert depuis 6 ans et elle n’y était jamais allée ! Vous menez également des actions de sensibilisation... Effectivement. A Etreux, les enfants ont visité l’atelier de Jean-Pierre Maury, un artiste connu au niveau international, qui expose actuellement

à New York. Une dizaine d’élèves bénéficiaires de l’aide aux devoirs au collège de Guise ont participé à des ateliers animés par des artistes chinois, Min Du et Qiang Ma. Ces deux artistes ont présenté pendant deux mois deux créations originales, des installations intrigantes et très visibles dans les vitrines d’un local commercial situé dans la rue principale de Guise. Toutes nos actions ont été relayées par les médias. Cela a permis de parler d’Etreux ou de Guise de façon valorisante. Pour l’anecdote, le local investi à Guise a été loué le mois suivant alors qu’il était inoccupé depuis 2 ans. Notre action en faveur de l'art contemporain nous permet d'installer quelque chose qui ne relève pas du frivole ! I I I I Lavitrine02 - 144 rue de l’Éclaireur de Nice - 02510 Etreux Tél. : 09 62 00 92 47/la.vitrine@orange.fr

COUP DE CHAPEAU Le travail des collégiens réalisé avec les artistes Min Du et Qiang Ma a été exposé en juin 2008 lors des portes ouvertes de leur établissement. Devant la qualité du travail exposé l’administration l’a prolongé d’une semaine.

Agir en Picardie

numéro 122

27


AgirPic122 p22-29:GABARITS PICARDIE

22/09/08

15:49

Page 28

Picardie mag’ Deux jours de fête du sport se préparent à Amiens. L’occasion pour les personnes valides et handicapées de s’essayer gratuitement à une vingtaine de disciplines. SPORTS

Handisport open tour

28

Agir en Picardie

numéro 122

© Fédération française handisport

L

a pratique sportive des personnes handicapées ne se limite pas aux athlètes de haut niveau» martèle la Fédération française handisport. C’est pour en donner la preuve qu’elle organise une manifestation de grande ampleur : une fête du sport itinérante qui prendra place dans une vingtaine de villes française. Elle mobilise pas moins de 1 500 bénévoles durant 7 mois. Les 17 et 18 octobre prochains, c’est la ville d’Amiens qui accueillera les festivités à Mégacité, métamorphosée en village sportif. Le but de l’opération : offrir à tous les publics, handicapés ou non, l’occasion de découvrir de nombreuses disciplines sportives. Une vingtaine de sports traditionnels ou spécifiquement handisport seront proposés, encadrés par des animateurs : basket-fauteuil, escalade, escrime, fléchette pendulaire, foot à cinq, haltérophilie, joëlette, judo, sarbacane, tennis, tennis de table, tir sportif, torball (sport collectif de ballon sonore)… C’est le moment de s’y mettre !

Pas moins de 50 associations vous donnent rendez-vous sur la manifestation.

© Fédération française handisport

«

Un terrain de basket éphémère et un mur d’escalade seront dressés pour l’occasion. Mais la spécialité picarde, c’est le vélo : un très large panel d’équipements sera donc présenté. Des sportifs et champions paralympiques picards devraient également déployer tous leurs talents pour présenter leur discipline à l’occasion de démonstrations. Et le public sera invité à participer à des parcours de sensibilisation au handicap, sous une forme ludique. Au détour des allées du village, le public pourra également rencontrer une cinquantaine

de sportifs et de professionnels de la santé, et se rendre à des conférences "handicap, sport et santé". Une jolie manière de célébrer cette année paralympique. Et histoire de repartir avec un souvenir de cette journée exceptionnelle, de nombreux jeux concours seront organisés. I I I I Renseignements sur http://handisport-picardie.org ou au 06 17 02 60 15. Vice-président en charge des Sports :

Olivier Chapuis-Roux


AgirPic122 p22-29:GABARITS PICARDIE

22/09/08

15:51

Page 29

CADRE DE VIE

Pour un fleurissement "vert" Fleurir, oui, mais avec le souci de l’environnement ! Les premières Assises régionales du fleurissement donnent le cap vers un fleurissement durable. écologique. Avec cette manifestation, la Région souhaite encourager de nombreuses communes à adopter un fleurissement "vert", et à participer encore plus nombreuses au prix des Villes et villages fleuris. I I I I Renseignements auprès du Comité régional du tourisme au 03 22 22 33 66. Vice-présidente en charge du Tourisme :

Françoise Van Hecke

Ensemble, préservons l'environnement ! Soucieuse d’aider les communes à préserver l’eau en pureté et en quantité, et à limiter l’emploi des produits phytosanitaires nuisibles pour la santé, la Région a cofinancé une formation destinée aux personnels chargés des espaces verts et aux élus. Durant cours et ateliers, des spécialistes leur ont exposé les avantages de solutions techniques : récupération d’eau pluviale, paillage, désherbage sélectif…

© CRT Picardie - J.-P. Gilson

Q

uatre-vingt douze communes picardes ont été primées Villes et villages fleuris en 2008. Un chiffre en constante évolution d'année en année. Le Conseil régional, avec la participation du Comité régional du tourisme de Picardie, a organisé en leur honneur les premières Assises régionales du fleurissement, à Amiens (Mégacité) le 18 septembre dernier. L’objectif ne se limitait pas à la traditionnelle remise des prix, puisque la manifestation a permis aux invités présents (maires, responsables d'espaces verts, jardiniers et propriétaires de parcs et jardins) de partager leur expérience. De nombreuses communes s’orientent aujourd'hui vers un fleurissement durable (voir témoignages), qui se caractérise par une moindre utilisation d’eau et de produits phytosanitaires, et un gain de temps. L’emploi d'arbustes et de plantes vivaces embellit le cadre de vie des habitants. Il présente également l'avantage de limiter le coût du fleurissement et son empreinte

Les plantes vivaces embellissent le cadre de vie des habitants à Beauvais

TÉMOIGNAGES

Pascal Fourcroy

Madame Duminil

Directeur adjoint des espaces verts de Beauvais

Maire de Le Mazis, dans la Somme, village fleuri de 92 habitants

"

En cinq ans, grâce à l’implantation de plantes vivaces, nous sommes passés d’une surface de fleurissement de 2 500 m2 à 35 000 m2 à Beauvais. Et ce à effectif et coût constant ! Nous avons reconquis des espaces dans différents quartiers. Nous cultivons plus de 800 variétés de plantes contre 200 auparavant. Nous n’arrosons qu’à la plantation. Pour limiter le désherbage, nous réalisons des paillages avec des végétaux ou avec des paillettes de lin. Nous fertilisons avec du compost de déchets verts. Et ça plaît !

"

"

Nous créons des camaïeux de bleus, roses et blancs sur nos talus. Nous privilégions les vivaces, comme les perovskias, digitales, géraniums vivaces et, bien sûr, les rosiers. Les graminées apportent la légèreté. Fougères et lys agrémentent le cimetière et l’église. La ronce dorée offre un spectacle magnifique l’hiver avec le givre. Avec les vivaces, nous limitons les arrosages, la fertilisation et le temps d’entretien. Et le spectacle évolue toute l’année.

Philippe Tiberghien, responsable des espaces verts de la ville d'Hirson

"

"

Cela fait plusieurs années que nous travaillons avec des plantes vivaces. Utilisées avec des arbustes, elles nous permettent de réaliser des aménagements paysagers avec des couleurs et des formes qui évoluent au gré des saisons. Dans nos choix, nous prenons soin de rester fidèles au paysage de bocage qui nous entoure. Nous travaillons beaucoup en lien avec les habitants et notamment avec les scolaires. Les jeunes du collège Cobast ont ainsi pu participer à l'embellissement des abords de leur établissement.

"

Agir en Picardie

numéro 122

29


AgirPic122 p30-35:GABARITS PICARDIE

22/09/08

16:24

Page 30

Agenda Événements Festivals

Théâtre

Expositions Musique

Sport

Octobre Scène contemporaine

© Bandeau du haut, de gauche à droite : Orchestre de Picardie, François Delahaye, Ludovic Leleu, Ludovic Leleu, Léandre Leber, Ludovic Leleu

Château-Thierry (Aisne) Le festival C’est comme ça ! désire sensibiliser le grand public à la scène chorégraphique et à la richesse de la création contemporaine, de la danse au théâtre en passant par les performances plastiques, musicales ou multimedia... Initié par l'Echangeur, centre de création et de production, la manifestation proposera cinq créations en résidence et accueillera, à Château-Thierry et dans ses environs, une trentaine d’artistes français et internationaux. Stages, ateliers et conférences sont également au programme. Renseignements au 03 23 82 87 22. http://festival.echangeur.org

11 et 12 octobre Exposition florale - Beauvais (Oise) L’association Gardenia vous propose une exposition organisée par des étudiants en géologie et sciences du vivant : Journées florales en Picardie. Sur le campus de l’Institut polytechnique LaSalle Beauvais, plus de soixante exposants venus de toute l’Europe exposeront des plantes grasses et tropicales d'intérieur, des plantes vivaces, des arbustes décoratifs ou fruitiers ainsi que du mobilier de jardin. Renseignements au 03 44 06 38 74. www.gardenia.free.fr 12 octobre Musiques actuelles - Mouy (Oise)

Les Fatals Picards Jusqu’au 19 octobre Culture picarde - Picardie Ches Wèpes est un festival dédié à la culture picarde, mêlant oralité et imaginaire, jeux, concerts, théâtre... Neuf éditions s’enchaînent sur huit pays picards, de Pâques à novembre, dont Ches Wèpes en Thiérache jusqu'au 12 octobre et Ches Wèpes en Santerre jusqu'au 19 octobre. Ainsi, le 19 octobre, à Pierrepont-sur-Avre (Somme) le public retiendra son souffle devant Les chauffeurs du Santerre/Vidocq contre la louve de Rainecourt, un spectacle musico-théâtral. Autres belles émotions avec Les biloutes électriques, du rock-blues picardoch'ti, cette fois le 11 octobre à Buironfosse (Aisne). Renseignements au 03 22 71 17 00. www.cheswepes.com

@

web 30

Agir en Picardie

© Pierre Vallée pour Adone

JUSQU’AU 12 OCTOBRE

Depuis 1987, le Tremplin rock de Mouy permet aux jeunes groupes picards de moins de cinq ans de se produire dans des conditions professionnelles. Cette 22e édition ne faillira pas à la règle en nous faisant découvrir les groupes rock les plus prometteurs de nos trois départements. Ainsi Demo 67, La Faille, TYS, Newborn, Marles se succéderont sur la scène de la salle polyvalente de Mouy, aux côtés des Fatals Picards. Renseignements au 03 44 56 15 13. www.tremplinmouy.fr

Du 14 au 25 octobre et fin 2008 - début 2009 Théâtre - Picardie Madame Raymonde revient ! Inspirée du personnage d'Arletty, Madame Raymonde posera ses valises en région. Ce spectacle coréalisé par la Comédie de Picardie met en scène le comédien Denis D'Arcangelo, qui donne à son personnage une drôlerie, une tendresse tout en pudeur. Calendrier en région : 14 octobre à Péronne (03 22 73 31 00); 15 octobre à Hirson (03 23 58 38 88); 16 octobre à Tergnier (03 23 40 24 40); 17 et 18 octobre dans le Doullennais (03 22 77 80 00); 21 octobre sur le Plateau Picard (03 44 78 70 02); 22 octobre à Marle (03 23 80 77 22) ; 23 octobre à Quend (03 22 23 21 20) ; 24 octobre à Songeons (03 44 04 53 90) ; 25 octobre à Montdidier (03 22 78 75 75). Le spectacle poursuivra sa route en région de fin décembre à fin janvier. Renseignements sur www.comdepic.com ou au 03 22 22 20 20. Du 15 au 18 octobre Festival humoristique Vervins (Aisne) Quoi de plus naturel et libérateur que le rire ? Venez vous en assurer lors du Festival du rire de Vervins. Au programme de ce rendez-vous tonique, les one man show des imitateurs Didier Gustin et Nicolas Canteloup, ou encore le très prisé concours des jeunes talents. Renseignements au 03 23 98 11 98.

16 au 24 octobre Cinéma - Saint-Quentin et Aisne Le Festival international de cinéma Ciné-jeune s’apprête à vivre sa 26e édition. Plus de 100 films pour 200 séances, 23 lieux de projections dans l’Aisne, 3 compétitions internationales, et ce pour tous les âges dès 3 ans ! Pour la cérémonie d’ouverture Jacques-Rémy Girerd présentera son film Mia et le Migou avec l’équipe du film, et notamment Dany Boon et Pierre Richard. Renseignements au 03 23 79 39 37. www.cinejeune02.com Du 17 au 22 octobre Cinéma - Beauvais Le Festival du film de Beauvais - Régions d’Europe continue son exploration du cinéma européen. Pour sa 18e édition, il s‘intéresse à l’Irlande. Les Amis du cinéma ont concocté un programme qui fera le bonheur des amoureux de l’île d’émeraude et des cinéphiles. Soixante films, des avant-premières, des films muets qui sont de véritables perles, ou des raretés telles que Hunger de Steve McQueen ! Renseignements au 03 44 45 90 00. www.cinespace-beauvais.com 18 octobre Livre et jeunesse - Amiens Pour la seconde année, l'association Miel (Médiation insertion éducation par le livre) propose, au pôle universitaire cathédrale du quartier Saint-Leu, le Salon du livre de la littérature jeunesse intitulé Lire, c'est du délice. Un salon dynamique fait de rencontres,

11 OCTOBRE Dictée - Saint-Quentin (Aisne) L’association des Mots rares et précieux vous invite à explorer le monde des mots, le 11 octobre prochain. Deux cent candidats prouveront leur attachement à la langue française en participant à la Grande dictée des mots rares et précieux. Elle se déroulera à la Chambre de commerce et d’industrie de l’Aisne. Prés de 40 000 € de lots, dont un vélo VTT et un vase de Sèvres, récompenseront les lauréats de cette 4e édition. Elle inclura un second palmarès : les Jeux olympiques des mots rares et précieux. Renseignements et inscriptions au 03 23 67 04 39.

Un festival, une date à chercher ? www.picardie.fr numéro 122


AgirPic122 p30-35:GABARITS PICARDIE

22/09/08

15:55

Page 31

DVD

MUSIQUE

GUIDE

BD

LIVRE

Blog-notes

LIVRES

spectacles et dédicaces d'auteurs ou illustrateurs reconnus. Le but premier étant de faire partager le plaisir de lire, en famille et dès le plus jeune âge. Renseignements au 03 22 72 00 33 ou 06 26 92 57 05.

© Vincent Gillard

Du 26 au 30 octobre Sport - Mers-les-Bains (Somme)

Mers-les-Bains présente le Championnat de France espoir d'extrême glisse, une discipline sportive également appelée slalom sur planche à voile ou funboard, qui s’exerce sous vent fort. Sont attendus 190 participants âgés de 14 à 20 ans, venus de toute la France et notamment des DOM-TOM. Renseignements au 02 35 50 17 89. www.extremeglisse2008-merslesbains.com 1er novembre Sport - Marle (Aisne) L’Union cycliste marloise organise le 5e Cyclo-cross international de Marle. En matinée, l’épreuve verra concourir les écoles de cyclisme poussins et minimes, suivies l’après-midi de l’épreuve internationale des catégories cadets, juniors et espoirs. Renseignements au 06 77 06 33 72.

Le val des artistes Michel Brisse consacre un ouvrage aux peintres et sculpteurs du Val d’Authie du siècle dernier. Et c’est en grande partie dans l’œuvre de Paul Petit, sculpteur sur bois qui croqua et immortalisa dans le bois son temps et la vie rurale, qu’il s’est plongé. Il nous fait aussi (re)découvrir une vingtaine d’artistes liés à la vallée d’Authie, tel le peintre figuratif Horace Colmer pour qui Joséphine Baker posa nue, ou l’illustrateur Francisque Poulbot. Aidé du travail saisissant du photographe Yazid Medmoum, l’auteur atteste que ces petits maîtres picards avaient souvent le talent des grands ! Autour de Paul Petit, peintres et sculpteurs en Val d’Authie. Michel Brisse et Yazid Medmoun. Edition à compte d’auteur. Disponible en librairie et auprès de l’auteur. Tél. : 06 70 63 66 83.

Rock tendu et haletant Le texte de ce "concept-album" est à l’image de la musique : rock, tendu, haletant. Comme l'indique son titre, Sally-Jean Mahler n’est plus ici. Et à écouter le héros, chanteur-narrateur à la voix grave et sentencieuse, il semblerait que ce soit tant mieux ! Avec ce road movie musical, le groupe Ribo jongle avec les poncifs du film noir et du roman blême : un héros un peu paumé replongeant dans les bras d’une belle vamp, une cavale en règle qui conduit dans des motels miteux très bukowskien, une fin de course dans le désert mexicain... Le dénommé Nojak, qui signe les textes, connaît sa Griffe du passé et son Facteur sonne toujours deux fois (films et romans américains très noirs) sur le bout des doigts. On s’en félicite. Sally-Jean Malher n’est plus ici (Mosaic Music Distribution) - Ribo http://lesribo.free.fr

Attachez vos ceintures ! Après États d’âne, l’âne noir et son papa de crayon Guy Michel, transpositeur de pensées, remettent le couvert et reviennent ruer dans les brancards tout au long de ces Âne’omalies. L’âne noir nous prévient dés les premières pages, «passez en mode deuxième degré, attachez votre ceinture jusqu'à la fermeture complète de cet album !» Le dessinateur renchérit : «Au premier degré, vous allez le haïr. Au deuxième degré, vous allez l'adorer». Il est vrai que cet animal aime mettre le sabot là où ça fait mal et que ses aphorismes ou bon mots à la Audiard («Bécaud était surnommé "Monsieur 100 000 volts"; interprété par la Star’ac c’est plutôt "basse tension" !») ne sont pas toujours politiquement correct. Bref, l’âne noir en lui même, borderline et cabotin, est somme toute très attachant. Ane'omalies, les pensées de l’âne noir - Guy Michel Édition à compte d’auteur. http://anenoir.aliceblogs.fr

LE COUP DE CŒUR Les voyages forment la musique !

Du 4 au 8 novembre Souvenir - Beauvais A l’Hôtel de ville de Beauvais, les Diables bleus de l’Oise, amicale des chasseurs à pied, alpins, mécanisés vous proposent une exposition à l'occasion de l'armistice de la Grande Guerre. Les chasseurs d’hier et d’aujourd’hui autour du colonel Driant est une exposition pédagogique richement illustrée avec des maquettes, tenues, armes, insignes et drapeaux. Renseignements au 03 44 82 35 92.

Les Bandits d’honneur nous viennent de Tergnier (Aisne). Seb (accordéon), Geoffrey (contrebasse), Adrienne (violon) et Alex (guitare) forment le noyau dur de ce groupe troubadour qui a pour devise première : «les voyages forment la musique». Leur adage second ? «Soit libre ou meurs !» Ces baladins aiment jouer sur les places publiques ou dans les cafés, et cela leur réussit. Ce second opus inclus, ils ont vendu quelques 6 500 disques ! Folk et bien rock, la musique de ces sympathiques loustics mélange rythmes yiddish et festifs, ballades ou valses aux accents slaves. Les textes, touchants, savent évoquer les problèmes existentiels. Un beau disque où la sincérité est le maître mot ! La Clarté… dans la confusion - Bandits d’honneur Autoproduction. www.banditsdhonneur.fr

Agir en Picardie

numéro 122

31


AgirPic122 p30-35:GABARITS PICARDIE

22/09/08

15:56

Page 32

Picardie mag’ CONSEIL ÉCONOMIQUE ET SOCIAL DE PICARDIE

La culture en Picardie : le point de vue du CESR

L

e CESR s’intéresse régulièrement à de nombreux pans de la culture : I l’art contemporain avec le Frac (Fonds régional d’art contemporain) ; I le livre et la lecture et le projet de Centre régional du livre ; I la musique avec l’Orchestre régional de Picardie et les musiques actuelles ; I le spectacle vivant ; I la filière culturelle scientifique et technique ; I les festivals ; I l’archéologie ; I le patrimoine ; I les métiers d’art... ...qui font l’objet de propositions de développement et de valorisation à destination des partenaires régionaux.

© Ludovic Leleu

Le CESR positionne la culture1 au cœur de ses préoccupations. Il estime en effet que la culture est un levier de développement à favoriser dès le plus jeune âge à travers l’éducation artistique et culturelle, et par la pratique culturelle du plus grand nombre. Le CESR soutient la double réforme de la politique culturelle en région Picardie2, à savoir, d’une part le mouvement de territorialisation des politiques culturelles et d’autre part l’élargissement de l’accès des publics aux pratiques culturelles (Passeport culturel, Galeries d’art des lycées, artothèques...).

Le patrimoine Le CESR souhaite la valorisation du patrimoine dans lequel la Région a investi à travers des politiques d’acquisition ou de rénovation : I le patrimoine industriel : site du Familistère à Guise, site de Flixecourt ; I le patrimoine gothique.

Pour le CESR, la culture est un vecteur de développement de la Picardie2. Dans ce sens, le CESR appuie la structuration de l’offre culturelle et la création d’une seconde scène nationale en Picardie. A l’heure actuelle, seule la Maison de la culture d’Amiens dispose du label «Scène nationale» et des financements de l’Etat et des collectivités associés à ce dernier.

Les efforts conjugués de l’Etat et des collectivités territoriales sont à souligner, et le CESR dans son avis sur le budget primitif du Conseil régional pour 2007, souhaite que des indicateurs soient mis en place pour mesurer l’impact des actions culturelles dans les territoires de Picardie. I I I I

LA CRÉATION D’UNE SECONDE SCÈNE NATIONALE DANS L’OISE La Picardie souffre d’un retard par rapport aux autres régions en nombre de scènes nationales. La création d’une seconde scène nationale dans l’Oise permettrait un rééquilibrage de l’offre culturelle sur le territoire. Le CESR approuve cette création (voir l’avis du CESR sur le Contrat de projets Etat-Région 2007-2013 en date du 21 février 2007). Une étude de faisabilité est en cours.

1

La culture en région est un domaine de compétence partagé entre l’Etat et les collectivités territoriales, Conseil régional, Conseil général et communes. L’Etat et le Conseil régional de Picardie ont mis en œuvre une action concertée à travers une Convention de développement culturel (6 juillet 2007) déclinée par le Conseil régional au sein de son Schéma régional de développement culturel.

2

Avis sur le Schéma régional de développement culturel, SRDC, de la Picardie, 22 janvier 2008, rapporteur : Eric Rouchaud.

Pour plus d’informations veuillez contacter le CESR au 03 22 97 37 34. www.cesr-picardie.fr

Page consacrée à l’expression du CESR.

32

Agir en Picardie

numéro 122


AgirPic122 p30-35:GABARITS PICARDIE

22/09/08

15:56

Page 33

Expressions politiques Groupe Socialiste Agir inlassablement pour les Picards et la Picardie

L

a crise économique est là et les Français la ressentent durement. N’en déplaise à ce pouvoir de droite en place depuis 2002, le pouvoir d’achat régresse, les salaires sont en panne, les prix de l’énergie s’envolent, l’immobilier est en crise pendant que le chômage redémarre et que la précarisation des emplois se généralise. Et que dire du gouvernement de François Fillon si ce n’est qu’il est décidé à priver l’Etat de sa fonction d’arbitre et de garant de l’égalité territoriale tout en asphyxiant financièrement les collectivités locales selon sa technique habituelle : transférer toujours de nouvelles charges et réduire ses participations financières. Dès lors, l’inquiétude de nos concitoyens est d’autant plus forte que ces mêmes collectivités sont le dernier rempart pour préserver l’essentiel : le droit de chacune et de chacun à bénéficier des moyens fondamentaux pour construire sa vie et vivre dans la dignité. Nous, les socialistes, sommes garants de ces droits. C’est pour cela, d’abord, que depuis 2004, nous travaillons ardemment à faire de notre région Picardie une région tournée vers l’avenir. C’est ainsi que nous avons massivement investi dans les transports pour répondre, d’une part, aux besoins de déplacements des salariés, des lycéens et des étudiants, et pour, d’autre part, créer des voies de

communication nouvelles avec les régions voisines, ce qui place la Picardie au cœur de l’Europe. C’est pour cela, ensuite, que nous nous impliquons pleinement dans les pôles de compétitivité «agro-ressources» et «I-Trans» et plus généralement dans la «recherche et développement» qui prépare les emplois de demain. C’est pour cela, enfin, que la formation tout au long de la vie constitue pour nous la principale priorité budgétaire. Tout cela se traduit par des aides à la personne qui dépassent désormais les 80 millions d’euros par an et qui soulagent quotidiennement les familles. Sans ces aides, beaucoup devraient se priver plus encore. Vous le voyez, plus que jamais nous sommes déterminés à travailler au service des Picards et de la Picardie.

Philippe Massein Président du groupe socialiste groupesocialiste@picardie.fr

Groupe Verts - PRG La culture, gage de tolérance et d’humanisme a politique culturelle du gouvernement accentue la baisse des moyens mis au service des artistes et de l’ensemble du secteur culturel. Et la médiocrité du volet culturel de la présidence française de l’Union européenne souligne l’absence d’intérêt réel du gouvernement pour la culture, au niveau national comme dans sa dimension européenne. Le rôle d’un élu territorial n’est pas de garantir à ses concitoyens une distribution de produits de consommation culturels — qu’ils soient populaires ou sophistiqués — mais bien de permettre l’appropriation par chacun de son propre espace culturel. Cela passe pour nous par la multiplication des pratiques et la diversité de l’offre, autant par la participation à la création d’outils de proximité que par le respect du travail des artistes, l’amélioration de leur statut, la garantie de leur rémunération. Cet ensemble s’inscrit dans une véritable écologie culturelle, se reliant autant à l’éducation qu’à l’économie sociale et solidaire. De même que la santé ou l’éducation, la pratique ou l’accès aux arts et à la culture relève d’une

L

nature non marchande, d’un service public. Pour autant, la société civile et les pratiques privées doivent rester les principales forces de propositions. Il est donc de notre responsabilité d’élus de veiller à l’équilibre de cet échange public/privé. Notre mission est aussi de garantir la libre circulation des œuvres et des artistes car c’est le droit de chacun de nos concitoyens d’être enrichi par la culture des autres ou de l’enrichir. Avec les citoyens, nous réaffirmons que la position centrale des arts et de la culture est gage d’une société ouverte, tolérante, humaine.

Isabelle MAUPIN Présidente de groupe vertsprg@picardie.fr www.elusvertspicardie.net www.planeteradicale.org

Groupe Communiste et Progressiste Etre jeune dans cette société

D

ès le collège, le discours c'est «ne fais pas ce que tu as envie, il n'y a pas de débouchés». Puis, c'est au moment où on s'exprime sur la société qui nous entoure, sur ce malaise, que l'on prend conscience d'un mur ultra libéral. C'est le pouvoir aux capitalistes, le pouvoir du fric par tous les moyens, la dictature de ceux qui nous gouvernent pour leurs propres intérêts.

C'est à cet âge qu'on cherche déjà des solutions pour survivre. Plutôt que de traiter les problèmes, le gouvernement les multiplie. Enfin, pour nous les jeunes de la France d'en bas, qui n'avons pas de moyens - même pas celui de pouvoir poursuivre des études dans de bonnes conditions - qui faisons de petits boulots pour vivre, on nous vole même notre jeunesse ! C'est face au système que j'ai décidé de m'engager, de dénoncer, de m'exprimer.

Etre du peuple, bronzé, et encore plus quand on est jeune, c'est sans cesse être surveillé, de plus en plus de caméras et de policiers partout. C'est une crainte permanente d'être attrapé, fouillé (gardes à vue abusives, contrôle des papiers, prise d'ADN quel que soit le motif...). Des lois qui changent pour toujours moins de droit d'exister, de s'exprimer ! On met le doigt sur la délinquance, l'alcoolisme, la toxicomanie dès le plus jeune âge, âge auquel on prend conscience du monde qui nous entoure et on refuse de voir l'avenir (moins de retraite, de sécu, la santé en voie de privatisation, de moins en moins d'instits).

Charlotte Delecolle www.communiste-cr-picardie.fr


AgirPic122 p30-35:GABARITS PICARDIE

22/09/08

15:56

Page 34

Expressions politiques Groupe Communiste et Républicain Sauvons le CHU d’Amiens

L

a Chambre régionale des comptes de Picardie dans son rapport d’avril 2008 souligne en substance que le projet de monosite (regroupement de l’hôpital nord et sud d’Amiens) «n’est toujours pas maîtrisé ni sur le plan technique ni sur le plan financier ». Elle ajoute : «cette opération d’une ampleur exceptionnelle n’a été précédée d’aucune étude préalable comparant et chiffrant les avantages et inconvénients d’un regroupement avec l’hypothèse de rationalisation sur plusieurs sites.»

Il est également observé que «de nombreux centres hospitaliers, dont le CHU, fonctionnent de façon rationnelle et avec des performances médicales et financières honorables sur plusieurs sites». Il est dit enfin que «l’ampleur du déficit des opérations courantes ne permet pas d’envisager raisonnablement le financement du projet monosite dans sa configuration actuelle». Depuis le 20 juillet 2008, une pétition qui vise à soutenir le CHU d’Amiens connaît un succès considérable. Déjà des milliers de femmes, d’hommes, de jeunes l’ont signée. L’enjeu est considérable pour tous les Picards, pour la santé publique. C’est pourquoi, nous entendons continuer à rassembler le plus grand nombre de signatures exprimant cette exigence. C’est la condition pour gagner, ne pas lâcher et intensifier la pression. Alors, signez cette pétition : - pour que le CHU d’Amiens garde au nord un hôpital de proximité dans le secteur le plus populaire et le plus sensible d’Amiens qui compte près de 50 000 habitants.

- pour des moyens financiers supplémentaires pour le CHU d’Amiens : ceux-ci sont indispensables pour son développement, pour du personnel supplémentaire et l’amélioration des conditions de travail, pour la pleine sécurité des malades. Les pétitions signées seront portées en délégation : à l’Agence Régionale d’Hospitalisation, au Préfet de la Somme et de la région picarde, Monsieur Michel Henri COMET, à Madame la Ministre, Roselyne BACHELOT, au Président du Conseil d’administration du CHU et Maire d’Amiens, Monsieur Gilles DEMAILLY, au Président du Conseil général de la Somme, Monsieur Christian MANABLE et au Président du Conseil régional de Picardie, Monsieur Claude GEWERC. Pétition disponible sur le site de www.maxime-gremetz.com dans la rubrique Actualités ou au 39 rue Lamarck à Amiens. Groupe communiste et républicain, 39 rue Lamarck, 80 000 AMIENS 03 22 97 37 89, communisterepublicain@cr-picardie.fr

Maxime Gremetz Jean-Luc Tournay Jean-Luc Belpaume communisterepublicain@cr-picardie.fr

Groupe Mouvement démocrate - Nouveau Centre BILAN D’ETAPE DU SCHEMA REGIONAL DE DEVELOPPEMENT CULTUREL voquer La culture en Picardie, c’est évoquer en particulier des femmes et des hommes, de

E

impulse une politique générale dans tous ses domaines de compétence. La culture est ce qui

tous horizons, possédant la passion de vouloir partager et transmettre un aspect culturel.

cimente les peuples, et ce qui reste des civilisations. La culture est l’essence même de l’homme,

La Picardie fait preuve d’une vitalité culturelle importante, notamment visible à travers son

et ne peut se réduire à des actions limitées.

réseau d’associations à vocation culturelle implantées sur l’ensemble du territoire picard.

Le Schéma régional de développement culturel de la Picardie adopté lors de la session du

Bien entendu, le Conseil régional soutient depuis de nombreuses années l’action culturelle vers

25janvier 2008 est un document cadre et d’orientation pour la politique culturelle régionale.

les Picards. Il soutient évidemment les acteurs culturels en Picardie mais aussi quand ils sont «hors

Notre groupe attend rapidement un premier bilan d’étape de sa mise en œuvre afin d’en juger

les murs». Au festival d’Avignon par exemple.

et d’ajuster, au plus près des besoins, les efforts en matière d’action culturelle.

Cependant, tout comme pour l’offre économique, les disparités territoriales et les difficultés d’accès des jeunes en particulier, se font profondément sentir au niveau culturel. C’est pourquoi le Conseil régional se doit de devenir un partenaire actif auprès des créateurs et acteurs locaux. Nous souhaitons que l’exécutif ne classe pas la culture dans un créneau, mais

Renaud BELLIERE Mouvement démocrate Groupe Mouvement démocrate – Nouveau Centre

Le Conservatoire des sites naturels de Picardie vous invite à un chantier nature, gratuit, les 18 et 19 octobre à Royaucourt-et-Chailvet (Aisne). Objectif : participer à la remise en état des landes et vasques tourbeuses des marais d’Ardon.

Renseignements et réservationswww.picardie.fr au 06 88 24 79 70. www.conservatoirepicardie.org


AgirPic122 p30-35:GABARITS PICARDIE

22/09/08

15:56

Page 35

En application de l'article L.2 121-27-1 de la loi du 27 février 2002, cette page est destinée à la libre expression des Groupes politiques du Conseil régional de Picardie. La rédaction décline toute responsabilité sur la teneur des propos tenus.

Groupe “Aimer la Picardie” De l’ambition pour le territoire picard !

D

e l’ambition et de la volonté, voilà ce que nous voulons pour la Picardie ! Depuis quatre ans, notre région est victime d’un véritable manque d’ambition de son exécutif et ceci au détriment des Picardes et des Picards.

«Un canal qui divise la majorité…»

Soyons fiers de notre région et n’ayons pas peur de défendre avec ardeur les projets qui la feront avancer.

Ces derniers doutent de l’utilité de la construction de ce canal à grand gabarit qui vient pourtant d’être déclaré d’utilité publique. Il convient donc de leur rappeler que 11 000 emplois devraient être créés pendant sa construction, puis entre 15 000 et 45 000 après sa mise en service. Par ailleurs, le transport des marchandises sur cette voie fluviale évitera le rejet de 280 000 tonnes de CO2, ce qui devrait faire réfléchir...

«Des trains qui nous passent sous le nez…» C’est par manque de volonté que des trains nous sont passés sous le nez. L’absence de mobilisation a ainsi fait de la Picardie la grande oubliée du Grenelle de l’environnement. En effet, si la Ligne à grande vitesse Paris-Londres via Amiens n’a pas été retenue, et son examen repoussé à l’après 2020, c’est bien en raison d’un manque de volonté de l’exécutif régional de s’impliquer fortement dans sa défense.

Autre projet d’envergure qui devrait faire l’unanimité tant il a à apporter à notre région : le Canal Seine-Nord Europe. Et pourtant au sein de la majorité de gauche des voix dissonantes apparaissent une nouvelle fois…. celles des Verts.

Espérons qu’un tournant sera pris dans les deux dernières années du mandat de Claude Gewerc. Le document soumis à la concertation par l’exécutif régional dans le cadre de l’élaboration du Schéma régional d’aménagement et de développement durable du territoire (SRADDT) ne laisse cependant rien présager de bon…

En effet, d’autres projets ont été sauvés in extremis par la mobilisation des responsables politiques. C’est le cas de la ligne Paris-Clermont qui a été ajoutée à la liste des projets retenus grâce à Pierre Souchon, le président de la Région Centre.

Le Groupe «Aimer la Picardie» UMP-Nouveau Centre et Indépendants www.aimerlapicardie.fr

Celui-ci a saisi le Conseil d’Etat et a lancé une grande pétition. Devant la mobilisation, Jean-Louis Borloo fut obligé de revoir sa copie.

Groupe Front National Marre d'être plumés ?

L

a situation économique et sociale de la France n'est guère reluisante, malgré les rodomontades semi-annuelles de nos gouvernants qui avancent des prévisions de croissance qui relèvent de l'incantation. Notre région est d'ailleurs malheureusement en pointe dans cet inéluctable déclin économique. Emplois, tissu industriel, pouvoir d'achat, salaires, la Picardie subit le marasme économique et social de plein fouet. Pas un mois sans qu'une entreprise ne ferme, définitivement ou pour se délocaliser là où la main d'œuvre est moins chère avec la bénédiction des eurocrates de Bruxelles soutenus par l'UMP, l'UDF-Modem et le PS. Pas un mois sans que des centaines de familles ne se retrouvent sur le carreau en raison de licenciements économiques qui les placent souvent dans de graves situations de précarité. Si l'on ajoute à cela l'augmentation effrayante du coût de la vie, en particulier des biens de première nécessité, ainsi que des salaires qui n'augmentent absolument pas en conséquence, on ne peut que constater la paupérisation galopante de notre région. Quant aux chiffres du chômage, plus personne n'y croit tant on sait qu'ils sont bidouillés, de la même manière que ceux de la délinquance ou de l'immigration.

aussi pléthorique qu'inefficace, l'Union Européenne qui nous coûte si cher, la dette publique abyssale, la coopération internationale, la guerre américaine en Afghanistan, l'assistanat généralisé, etc. Tout redressement économique et social ne pourra se faire qu'en établissant la préférence nationale de manière totale et en inversant radicalement les flux migratoires. En parallèle, la France doit en finir avec le libre-échangisme mondial et rétablir des barrières douanières afin de protéger ses emplois plutôt que de servir la finance apatride en se pliant au mondialisme économique. Seul le Front National propose de soumettre l'économie à l'intérêt national et de sauvegarder notre identité en prônant l'arrêt total de l'immigration et la préférence française dans tous les domaines. Si vous souhaitez soutenir notre action de défense des intérêts des Picards écrivez-nous à l’adresse suivante : Conseil Régional de Picardie - Groupe FN - 11 Mail Albert 1er - 80000 AMIENS

Pourtant, Etat et collectivités locales multiplient taxes et impôts à l'envi, cherchant à grappiller ci et là ce qui reste aux ménages pour survivre en pratiquant un fiscalisme écrasant et démotivant. C'est qu'il faut bien entretenir ces millions d'immigrés qui sont ici chez eux et qui bénéficient en priorité de toutes les prestations sociales, des logements HLM, des soins, de l'éducation, des emplois (vive la discrimination positive !). Et puis il faut aussi financer l'administration

Thomas JOLY www.fn-picardie.com Email : contact@fn-picardie.com

Jeu-concours Destination Pékin Réponses du jeu-concours Destination Pékin, paru dans le numéro du mois 119, page 25 : Question 1 : Philippe Ermenault a remporté 2 médailles d'or à Atlanta. Question 2 : Jérôme Thomas a obtenu une médaille d'argent à Athènes. Question 3 : Les Jeux paralympiques ont eu lieu du 6 au 17 septembre 2008. Question 4 : Les JO d'été auront lieu à Londres en 2012. Question 5 : Le triathlon se pratique dans l'ordre suivant : natation, cyclisme, et course à pied. Question 6 : Les anneaux olympiques représentent les cinq continents. Les gagnants du premier lot sont Elisabeth Sancereau, Stéphane Verhaaren,

Baptiste Delecroix. www.picardie.fr


AgirPic122 couv ok:GABARITS PICARDIE

22/09/08

15:04

Page 36

A


Agir en Picardie