Page 1

L e s

d o s s i e r s

d ’ A v e n i r

M a g

L’aménagement durable et cohérent des Plaines Rive Droite

Un nouveau cœur économique, la valorisation de l’aéroport, un espace de loisirs et de nature autour du stade Marcel Picot : structuré par une trame verte, le développement du Territoire à enjeux des Plaines Rive Droite avance à grands pas grâce à une vision partagée. | “Nous avons renouvelé notre regard sur ce vaste territoire à enjeux”, résume André Rossinot, “aujourd’hui, la démarche a atteint une véritable maturité”. Le développement du secteur Plaines Rive Droite sur les communes de Saint-Max, Essey-lès-Nancy, Seichamps, Tomblaine, Saulxures-lès-Nancy, Pulnoy, Art-sur-Meurthe, Dommartemont et Nancy a bénéficié, depuis plusieurs années, d’une vision globale et à long terme. Résultat ? Un aménagement concerté, cohérent et durable qui se poursuit avec des projets majeurs. Les enjeux sont de taille puisque les Plaines Rive Droite constituent un vaste espace de 4 000 ha à l’Est de l’agglomération, avec au Nord le Plateau de Malzéville,

la Butte Sainte-Geneviève et le Pain de Sucre, à l’Ouest la Meurthe et au Sud les bois et espaces agricoles de Saulxures-lès-Nancy, Pulnoy et Art-sur-Meurthe. “Ce territoire particulièrement bien délimité permet de réaliser le trait d’union entre les espaces urbains, périurbains situés dans l’agglomération et des paysages ruraux à sa lisière”, estime le vice-président délégué à l’urbanisme et maire de Saulxures-lès-Nancy. La finalisation de la voie de l’Amezule qui prolongera le boulevard du Millénaire permet de conforter le positionnement des Plaines Rive Droite comme un pôle d’emploi et un site de qualité résidentielle pour les 40 000 Grands Nancéiens qui y vivent et ceux qui les rejoindront dans les années à venir.


Participation financière à la Trame verte

Définie par un Schéma de cohérence, la mise en œuvre de cette vision partagée est inscrite dans le long terme. Objectif : fixer les grandes orientations d’aménagement de ce site d’envergure sous le signe du développement durable. Le déploiement de chaque commune selon son identité est ainsi pris en compte en harmonie avec une mobilité équilibrée qui favorise le transport en commun et les modes de déplacement doux. Autre élément clé : la mise en place d’une large trame verte, élément structurant du territoire tout entier et plus particulièrement de “Cœur Plaines Rive Droite”. Située au centre de la plaine urbanisée et jouxtant la zone de la Porte Verte, cet espace de 170 ha constitue une grande réserve foncière de l’agglomération nancéienne. “Ce Programme d’Aménagement d’Ensemble (PAE) est destiné à devenir un cœur économique d’envergure dans le respect de la cohérence d’ensemble”, analyse Jacques Charlot, directeur général de l’ADUAN. Dans cet esprit, chaque investisseur participera au financement de la mise en place de la trame verte.

Espace de loisirs et de nature autour du stade

La démarche de planification des Plaines Rive Droite intègre le rôle pivot de l’aéropôle du Grand Nancy à Tomblaine dans le développement et l’attractivité du territoire (lire par ailleurs). Dans son périmètre immédiat, la Plaine Flageul bénéficiera d’un aménagement mixte associant des commerces et services le long des voies et de l’habitat en cœur de site. Au Nord, le site du quartier Kléber à Essey-lès-Nancy fait l’objet d’études pour sa reconversion en lien avec l’état et l’armée. Le SDIS (Service départemental d’incendie et de secours) pourrait y être accueilli. Intimement lié au développement de la Plaine Flageul, Méchelle-Picot est un espace stratégique de sport et de loisirs qui intègre le projet d’extension et de rénovation du stade Marcel Picot. Dans le même esprit, le pourtour du plan d’eau de la Méchelle deviendra un espace dédié aux activités de loisirs et de nature. Un schéma d’aménagement a reccueilli l’adhésion des élus concernés pour créer, en face du stade, un vaste parvis privilégiant la circulation piétonne, tout en offrant une meilleure organisation de la desserte du site, notamment les soirs de match. Enfin, à l’Est des Plaines Rive Droite se dessinent les contours de l’agglomération de Nancy. Intitulé “Loisirs Est”, ce secteur décline des projets résidentiels comme celui de la Haie Cerlin, programme d’habitations variées de 400 logements à Seichamps, et des projets sportifs, comme l’extension du golf de Pulnoy. “La meilleure transition entre le monde urbain et les espaces agricoles”, conclut André Rossinot. |

Les 3 clés de la trame verte Véritable colonne vertébrale des Plaines Rive Droite, la trame verte préserve le territoire d’une urbanisation uniforme. La réalisation conjointe de 60 ha de trame verte sur Cœur Plaines Rive Droite a trois vocations :

1

Le golf de Pulnoy constitue une transition entre le monde urbain et les espaces agricoles.

La biodiversité. La trame verte permet de relier trois grandes entités naturelles : la Meurthe, les reliefs tels que le Plateau de Malzéville ou les buttes du Grand Couronné et les espaces boisés d’Art-sur-Meurthe, Pulnoy et Saulxures-lès-Nancy. Le meilleur moyen de préserver la richesse de la faune et de la flore.


Les plaines rive Droite à la loupe Diversification de l’habitat dans les communes Une offre résidentielle diversifiée et de qualité sur le territoire des Plaines Rive Droite : c’est l’un des enseignements clés du Programme Local de l’Habitat Durable qui met en lumière les limites d’une urbanisation en périphérie, la faible performance énergétique du parc existant, la difficulté de l’accession à la propriété et le manque d’adaptation des logements dans un contexte de vieillissement des ménages. Pour faire face, le Schéma de cohérence territoriale préconise des développements communaux dans le respect de leur identité propre avec la consolidation des centres-villes, le renouvellement urbain dans les sites en friche ou les quartiers vieillissants, c’est-à-dire la reconquête de la ville sur elle-même.

Un territoire circonscrit par les grandes entités paysagères.

2

Les loisirs. Ces espaces permettent d’aménager des espaces de loisirs et de détente au sein desquels les citadins et les familles peuvent se promener à pied ou à vélo en toute sécurité. Un lieu idéal pour créer du lien.

3entière  L’agriculture. Cette activité économique à part a toute sa place dans le territoire. Une présence

Avec près de 1 000 logements à la clé, la ZAC communautaire de Bois-la-Dame à Tomblaine est entrée dans une phase opérationnelle. Ce programme prend le relais de celle de Tomblaine-Cœur de ville sur un site du Programme de Rénovation Urbaine. à Seichamps, un nouveau quartier va sortir de terre avec la ZAC de la Haie Cerlin, aidée par la Communauté urbaine, qui proposera un programme d’habitations variées de 400 logements. En complément de cette opération, la commune mène une réflexion sur le renforcement de son centre-ville, notamment par l’implantation de services. Saulxures-lès-Nancy met en place une stratégie pour relier ses deux entités urbaines autour du parc des étangs en traitant les anciennes friches industrielles du secteur de la Tricoterie. Enfin, à Pulnoy, l’opération communale des Résidences vertes est lancée. Objectif : devenir une vitrine de l’habitat respectueux du développement durable, avec un verger communal en gestion associative. Une véritable mixité sociale et générationnelle.

qui s’inscrit dans le dialogue permanent engagé par le Grand Nancy avec la Chambre d’agriculture et les professionnels. Objectif : favoriser l’émergence d’une agriculture périurbaine diversifiée, avec notamment des activités adaptées : maraîchage, cueillette ou vente sur place. Les dossiers d’Avenir Magazine | Janvier - Février 2011 L’aménagement durable et cohérent des Plaines Rive Droite


L’aéroport de Nancy-Essey à Tomblaine continue sa progression.

Aéropôle du Grand Nancy en piste | équipement stratégique de l’agglomération au cœur des Plaines Rive Droite, l’aéroport de Nancy-Essey à Tomblaine continue sa progression avec 26 656 décollages et atterrissages en 2009. "C’est un des rares aéroports en cœur d’agglomération à bénéficier de résultats de progression", précise Gérard Royer en sa qualité de président du syndicat mixte, une structure partenariale regroupant, aux côtés du Grand Nancy, la Chambre de commerce et d’industrie et le Conseil général de Meurthe-et-Moselle. La clé du succès ? Une spécialisation accrue dans les vols privés et d’affaires, ainsi que les vols sanitaires, notamment du SAMU ou des transports d’organes. L’aéroport de Nancy-Essey à Tomblaine héberge trois écoles de pilotage, dont l’Aéro-club de l’Est qui a fêté son centième anniversaire en 2009. La compagnie Lorraine Aviation offre, quant à elle, une réponse adaptée aux besoins de mobilité des chefs d’entreprise. Pour doper cette aviation d’affaires, l’aéroport, qui dispose du système de guidage "ILS", bientôt par satellite, projette d’allonger sa piste de quelques dizaines de mètres. "Il ne s’agit pas d’accueillir de plus gros modèles, mais d’améliorer la sécurité des appareils lors des atterrissages sur sol mouillé", précise Gérard Royer, "cela fait la différence".

Territoires à enjeux

Une conduite d’aménagement territorial originale L’agglomération se dessine autour de six Territoires à enjeux : Secteur Sud-Est, Plateau de Brabois, Nancy Grand Cœur, Plateau de Haye, Rives de Meurthe et Plaines Rive Droite. Lieux de convergence des projets, d’évolution des pratiques individuelles ou collectives et inscrits dans une perspective de développement durable, ils justifient une nouvelle forme de gouvernance de l’intercommunalité. Forts de leurs acteurs multiples, de leurs infrastructures essentielles ou de l’appartenance à plusieurs communes, les Territoires à enjeux offrent aux Grands Nancéiens un vivre ensemble sans cesse renouvelé.

à terme, l’aéroport doit devenir un véritable aéropôle. Une réflexion est en cours pour déterminer l’utilisation la plus pertinente des 180 ha de terrain qui entourent le tarmac. à la lumière d’une étude de faisabilité économique et financière, l’hypothèse de la création d’un village aéronautique ne s’est pas, pour l’heure, révélée satisfaisante. "Pour optimiser les atouts de l’aéroport, qui a toute sa place dans l’offre de transports de l’agglomération, nous devons mettre en place un espace de développement mixte sur lequel seraient notamment implantés des entreprises et des services. Une nouvelle dynamique pour l’une des portes d’entrée du Grand Nancy", conclut Gérard Royer. | Cartographies ADUAN, Photos Grand Nancy

& humaine

Avenir Magazine n°59 - Dossier spécial  

aménagement des plaines rive droite

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you