Page 1

GRACQ – Les Cyclistes Quotidiens

RAPPORT D’ACTIVITÉ 2015


3

Table des matières 4

6

10

12

16

18

40 ANS AU SERVICE DE LA CAUSE CYCLISTE ! L’ASSOCIATION

> > > >

Fédérer toujours plus de cyclistes Citoyens et engagés Le GRACQ en Wallonie Le GRACQ en région bruxelloise

LES CAMPAGNES

> My Bikeworld > “Be brillant”, la campagne “éclairage”

REPRÉSENTATION & INTERPELLATION FORMATIONS

> Les cycles thématiques > Les formations “À vélo dans le trafic”

INFORMATION & SENSIBILISATION


4

RAPPORT D’ACTIVITÉ – 2015


5

40 ANS AU SERVICE DE LA CAUSE CYCLISTE !

1975 – 2015

40 ans au service de la cause cycliste !

L

e 25 mai 1975, se tenait à Bruxelles un grand ­rassemblement cycliste. C’est l’évènement fondateur du GRACQ – Groupe de Recherche et d’Action des Cyclistes Quotidiens – qui fête en 2015 quarante années de militance cycliste. Dès ses débuts, notre association revendique un ­meilleur partage de l’espace public, face aux grands projets routiers qui rendent la pratique du vélo de plus en plus périlleuse à Bruxelles. La mobilisation cycliste trouve un écho en Wallonie : à Liège tout d’abord, puis plus tard dans le Brabant wallon, à Namur et à Mons. Petit à petit, le vélo trace son chemin, se posant comme une solution de mobilité rationnelle face aux enjeux qui agitent notre société : environnement, santé, économie, sécurité, urbanisme… Au cours de ces quarante années, le GRACQ a considérablement évolué jusqu’à devenir un interlocuteur incontournable des pouvoirs publics en Belgique francophone. Notre association peut s’enorgueillir de belles victoires, acquises à force de travail et de ténacité, grâce à l’inlassable énergie de ses membres bénévoles. Et si les défis sont encore nombreux à relever pour notre association, on ne peut que se réjouir de constater que ce travail de longue haleine porte peu à peu ses fruits. Ce rapport d’activités 2015, loin d’être exhaustif, se veut représentatif du travail accompli dans la droite ligne de nos missions : tout d’abord la représentation des ­cyclistes, toujours plus nombreux, auprès des pouvoirs publics, mais également en matière de formation ainsi que d’information et de sensibilisation.


6

RAPPORT D’ACTIVITÉ – 2015

L’ASSOCIATION

Fédérer toujours plus de cyclistes

Répartition géographique

E

n tant qu’association de représentation des usagers cyclistes, fédérer un maximum de cyclistes est essentiel pour le GRACQ. Afin d’accroître sa représentativité, notre association lance en mai 2015 une nouvelle forme de soutien : le sympathisant. En marge du membre adhérent, qui bénéficie d’avantages liés à sa cotisation, ce nouveau statut permet à un public encore plus large de manifester son adhésion aux valeurs défendues par notre association, de manière entièrement gratuite.

37%

56%

7%

Les membres, tout comme les sympathisants, sont informés de l’actualité du vélo et des possibilités d’agir pour assurer une meilleure prise en compte du vélo à différents niveaux, de manière individuelle via des outils “prêts-à-l’emploi” ou au sein de nos groupes locaux et régionaux.

Évolution des adhésions

Répartition homme / femme

+171% p Membres p Sympathisants 36% 3423

64% 1264

2005

2006

2007

2008

2009

2010

2011

2012

2013

2014

2015


7

L'ASSOCIATION

Activité au sein du GRACQ depuis...

Si je m’investis au sein du GRACQ, c’est surtout pour contribuer à un changement des habitudes de déplacement. C’est aussi une façon d’amener notre société vers un modèle plus juste et plus durable.” – M ICHAËL

Citoyens et engagés

L

e citoyen est au cœur de l’action du GRACQ. Ce sont des centaines de membres qui s’investissent activement dans le but d’améliorer les conditions de circulation à vélo. Ils développent une capacité à analyser le modèle de mobilité établi avec un œil ­critique et se mettent en action collectivement pour induire un changement de société.

13%

20%

44%

23%

p < 5 ans p 5-10 ans p 10-20 ans p > 20 ans

Ce qui est très riche, c’est de voir des gens engagés dans la vie citoyenne et politique. La force du GRACQ repose sur toute cette énergie, ce qui est d’autant plus admirable dans un 21e siècle où cela devient presque exceptionnel.” – SARAH

La militance au sein de l’association est dynamique. Si le GRACQ bénéficie d’un noyau dur de membres actifs de longue date – un tiers d’entre eux s’investissent depuis plus de 10 ans – 44% le sont toutefois depuis moins de 5 ans, selon une enquête menée en 2015. Notre action est donc également nourrie par l’arrivée de nouveaux citoyens engagés au sein du mouvement.

J'ai décidé de devenir membre du GRACQ pour soutenir une association qui défend les intérêts des cyclistes. Il y avait beaucoup de choses à améliorer dans ma commune. Je m'énervais un peu tout seule dans mon coin en me disant ‘Mais pourquoi ils ne font rien ?” Jusqu'au jour où j'ai compris qu'il n'y avait pas de “ils”, mais un “nous”. Et j'ai rejoint la locale.” – CATHERINE


8

RAPPORT D’ACTIVITÉ – 2015

C’est essentiellement par l’intermédiaire de ses groupes locaux et points de contact que le GRACQ agit au niveau communal. Parce qu’ils sillonnent le territoire communal à vélo, les cyclistes locaux ont une connaissance pratique du terrain qui fait d’eux les interlocuteurs privilégiés des pouvoirs publics communaux en matière de mobilité cycliste.

Le GRACQ en Wallonie

E

n 2015, le GRACQ peut compter sur le dynamisme de 28 groupes locaux et 28 points de contact en Wallonie.

Le groupe régional wallon travaille pour sa part sur les questions régionales ou supra-locales. En 2015, l’une de ses principales tâches a été le lancement d’un observatoire dont l’objectif est de s’assurer que le vélo est pris en compte lors des différents chantiers sur les routes régionales wallonnes, conformément à la déclaration de Politique Régionale 2015-2019.

Locales et points de contact : répartition géographique

p Groupes locaux p Points de contact

Naissance 2015 : La Louvière C’est sous l’impulsion d’un trio de cyclistes qu’est né en 2015 le GRACQ de La Louvière. Une naissance ­accueillie avec enthousiasme par la conseillère en ­mobilité : “Nous n’allons plus travailler seuls mais nous aurons du répondant, des personnes qui vont nous ramener des informations. C’est le chaînon manquant entre les habitants et nous.” En parallèle de cette ­collaboration avec les autorités communale, le GRACQ souhaite faire entrer le vélo dans les mentalités des Louviérois en tant que véritable mode de déplacement.


9

L'ASSOCIATION

Le GRACQ en région bruxelloise

L

e GRACQ couvre 18 des 19 communes de la région bruxelloise, par l’intermédiaire de 11 groupes ­locaux et 5 points de contact. Certains groupes bilingues rassemblent indifféremment des membres du GRACQ et du Fietsersbond, notre homologue ­néerlandophone. L’association s’appuie en outre sur trois groupes thématiques actifs au niveau régional :

Groupe Aménagement C’est en son sein que se préparent les commissions régionales “vélo” et “modes actifs” et que s’élaborent les avis de notre association concernant divers projets d’aménagements (analyse de plans, réponses dans le cadre d’enquêtes publiques…)

Groupe RER vélo Le groupe RER vélo se penche plus spécifiquement sur les aspects relatifs au réseau express vélo (RER vélo) reliant Bruxelles à sa périphérie, et à la concrétisation de trois routes déclarées prioritaires par les autorités ­régionales.

Le groupe Action Ce groupe conçoit et développe des actions médiatiques autour de thèmes particuliers, en fonction de l’actualité.

Le GRACQ c’est aussi :

6

7

60

Permanents

Administrateurs

Membres effectifs

(5,7 équivalents temps plein)

(assemblée générale)


10

RAPPORT D’ACTIVITÉ – 2015

LES CAMPAGNES My Bikeworld – Design your cycling future

À

l’occasion de leur 40e et 20e anniversaire, le GRACQ et le Fietsersbond lancent la campagne citoyenne et participative My Bikeworld. De début juin à mi-août, les citoyens sont invités à déposer en ligne leurs projets pour améliorer la ­pratique du vélo, des propositions les plus simples aux idées les plus ambitieuses ! Les internautes peuvent également voter afin de soutenir leurs projets favoris. Avec plus de 720 projets soumis et près de 11 000 votes enregistrés, My Bikeworld est un réel succès et démontre une réelle attente des citoyens vis-à-vis des pouvoirs publics en matière d’aménagements cyclables. Sur la base des votes enregistrés, un jury d’experts sélectionne trois projets lauréats : ceux-ci recevront un soutien spécifique de la part des associations afin d’être concrétisés.

Région de Bruxelles-Capitale Principe “moitié/moitié” le long du canal entre Halle et Vilvorde, qui réserve une berge du canal à la circulation des cyclistes et piétons.

Wallonie Projet de piste cyclable bidirectionnelle pour sécuriser la liaison entre Tubize et Rebecq.

Flandre Projet de traversée cyclable à Louvain (intersection entre la N26 et la E314) via un système de tunnels et de ponts.


11

LES CAMPAGNES

“Be Brillant !” La campagne “éclairage”

C

’est désormais une tradition automnale : le GRACQ profite du passage à l’heure d’hiver pour sensibiliser les cyclistes à l’importance d’être correctement éclairé, pour leur sécurité et celle des autres usagers. Si les chiffres démontrent une amélioration au fil des ans, on estime que 30% des cyclistes circulent encore sans éclairage, ou avec un équipement inadapté. La campagne veille donc à rappeler les obligations du code en la matière.

La campagne “éclairage”, c’est :

• 5 semaines de campagne • 35 groupes locaux participants • 200 affiches de sensibilisation et 2 mini clips vidéo humoristiques • 750 kits d’éclairage placés sur des vélos mal éclairés • 750 chocolats distribués aux cyclistes bien équipés

Cette 8e édition de la campagne se déroule en deux temps.

Phase de prévention Deux semaines de communication auprès des cyclistes, via nos outils de communication et ceux de nos partenaires, pour rappeler l’importance de l’éclairage à vélo.

Phase d’action Trois semaines d’action sur le terrain. Nos équipes bénévoles informent et équipent les cyclistes mal éclairés d’un kit d’éclairage, parfois accompagné de matériel rétro-réfléchissant. Les cyclistes correctement équipés sont récompensés par un chocolat à l’effigie du GRACQ.


12

RAPPORT D’ACTIVITÉ – 2015

REPRÉSENTATION & INTERPELLATION Le GRACQ rencontre régulièrement les responsables politiques et administratifs afin de faire évoluer positivement la prise en compte des cyclistes dans les matières communales, fédérales et régionales. Notre association est également représentée au sein de nombreuses instances de consultation, afin d’y faire entendre le point de vue des usagers cyclistes.

Au niveau fédéral En 2015, le GRACQ intègre le Comité Consultatif pour les ­Voyageurs ferroviaires, ce qui lui permet de mieux faire entendre les différentes demandes relatives à la combinaison train + vélo (parking, tarifs, accessibilité…). Notre association participe également aux États Généraux de la Sécurité ­Routière, et se penche sur le futur statut légal des nouveaux types de vélos à assistance électrique.

Au niveau régional En Wallonie, le GRACQ siège à la commission vélo ­régionale, au Conseil supérieur wallon de la sécurité routière et à l’Agence wallonne de la sécurité routière. En région bruxelloise, le GRACQ siège à la Commission régionale de mobilité, et aux sous-commissions “vélo”et “modes actifs”. Le GRACQ participe entre autres à la task force “vol de vélo” et au comité d’usagers Villo!

Au niveau communal En Wallonie comme à Bruxelles, nos groupes locaux sont de plus en plus nombreux à s’impliquer dans des instances de consultation : commissions vélo/mobilité, commissions consultatives de l’aménagement du territoire et de la mobilité (CCATM), commissions locales de développement rural (CLDR), commissions de concertation dans le cadre d’enquêtes publiques… À Bruxelles, plusieurs communes sont également impliquées dans un audit “BYPAD” en 2015 : un excellent moyen de lancer une dynamique vélo en réunissant autour de la table des élus, des membres de l’administration et des usagers.


13

REPRÉSENTATION & INTERPELLATION

En marge des instances officielles de concertation, l’année 2015 a été riche en actions et projets destinés à interpeler nos décideurs et à les accompagner dans une meilleure prise en compte des cyclistes.

Perwez

Les impasses débouchantes débarquent !

Région bruxelloise

Les cyclistes réclament leur RER vélo

Depuis 2013, les gestionnaires de voirie peuvent ­signaler les “voies sans issue, excepté pour les piétons et les cyclistes”. Cette modification, qui nécessite simplement d’apposer des autocollants sur les panneaux “voies sans issue”, permet de valoriser le réseau de sentiers et chemins utilisables par les cyclistes et ­piétons. Grâce au travail du GRACQ, qui a soigneusement répertorié l’ensemble des voies sans issues pouvant être converties, seize “impasses débouchantes” ont vu le jour à Perwez.

C’est à la frontière régionale que se donnent rendez-vous deux cortèges cyclistes, l’un bruxellois et l’autre flamand, pour un petit déjeuner en compagnie de plusieurs élus. L’occasion pour le GRACQ de réclamer, aux côtés d’autres associations, le développement tant attendu du RER vélo. Ce réseau vélo reliant Bruxelles à sa périphérie tarde à se concrétiser, alors qu’il permettrait d’apporter, à un coût modéré, une réponse aux problèmes de congestion et de pollution dont souffre la capitale.

Gembloux

Trop petit, le parking vélo de la gare Le parking vélo de la gare de Gembloux est victime de son succès ! Depuis la construction d’un parking vélo sécurisé (et payant) sur une partie du parking non ­sécurisé, le nombre de places pour stationner son vélo gratuitement en journée a considérablement diminué. Cela contraint certains cyclistes à attacher leur vélo un peu partout autour de la gare, mais cela décourage aussi certains navetteurs de rejoindre la gare à vélo. Quelque quatre-vingts citoyens signent le courrier que le GRACQ de Gembloux adresse à la SNCB afin de ­réclamer davantage de places non payantes.


14

RAPPORT D’ACTIVITÉ D’ACTIVITÉS––2015 2015

Anderlecht

À vélo dans les parcs : un casse-tête bruxellois Alors que de nombreux parcs constituent une alternative à certains axes dangereux ou inconfortables, tous ne sont pas accessibles aux cyclistes. Et il n’est pas toujours facile de s’y retrouver au milieu des règlements propres à chaque espace vert ! De manière humoristique, le groupe GRACQ-Fietsersbond d’Anderlecht dénonce l’absurdité de la situation entre le parc de la Pede (ouvert aux cyclistes) et le parc adjacent des Étangs (interdit aux cyclistes), et réclame l’harmonisation des règlements en région bruxelloise.

Mont-Saint-Guibert

Diagnostic cycliste pour le plan communal de mobilité Afin d’obtenir un Plan communal de mobilité ambitieux pour les cyclistes, le GRACQ de Mont-Saint-Guibert rédige un diagnostic vélo à destination des autorités communales. L’analyse passe en revue les principaux axes de mobilité active mais se penche aussi sur d’autres points : sens uniques limités, impasses débouchantes, carte du ­réseau cyclable… Le rapport est alimenté grâce aux témoignages des cyclistes locaux, mais également par des repérages sur le terrain.

Auderghem

Une enquête “box vélo” Pour appuyer sa demande d’installation de box vélo auprès des autorités communales, le GRACQ ­d’Auderghem élabore un dossier très complet sur le sujet. Une enquête est réalisée au sein de plusieurs quartiers afin d’évaluer les besoins en matière de ­stationnement vélo sécurisé. Les résultats sont ensuite compilés dans un dossier accompagné de différentes informations pratiques sur les modèles de box, les prix, les conditions de location... Ce dossier, remis à l’échevin de la Mobilité, porte ses fruits : une dizaine de box vélos sont annoncés pour 2016.


15

REPRÉSENTATION & INTERPELLATION

Braine-le-Comte

Bilan de cyclabilité À l’occasion d’un déjeuner, le GRACQ de Braine-leComte présente à l’échevine de la Mobilité et à sa conseillère le “rapport de cyclabilité” élaboré par le groupe local au cours de l’année précédente. Le GRACQ attribue des points de couleur (rouge, orange ou vert) pour chacun des cinq axes abordés : planification et concertation, aménagements, stationnement, encouragement du personnel communal et éducation. Le bilan est également présenté par la suite à la Commission Communale de Mobilité, en vue de travailler les points faibles de la commune.

Ixelles

En selle avec la future bourgmestre À la veille de son entrée en fonction au mayorat d’Ixelles, le GRACQ accompagne la future bourgmestre pour une mise en selle à la découverte des bons et moins bons points de la commune en matière de politique cycliste. Le GRACQ présente, au travers d'exemple concrets, ses différentes revendications pour améliorer la circulation à vélo : zones 30, rues cyclables, aménagements des itinéraires cyclables régionaux (ICR), ­parking vélo, lutte contre le stationnement sauvage...

Liège

Aménagements de sens uniques limités (SUL) Profitant de l’acquisition par la Ville de matériel pour équiper de nouveaux SUL, le GRACQ liégeois consulte les cyclistes locaux quant aux sens uniques qui répondent aux critères de mise en SUL. Les sugges­ tions collectées, relatives à l’ouverture de SUL mais également à une meilleure sécurisation de rues déjà converties, sont synthétisées et cartographiées. Le dossier répertoriant 19 propositions est envoyé à la Ville de Liège pour l’appuyer dans sa démarche.


16

RAPPORT D’ACTIVITÉ – 2015

FORMATIONS Les cycles thématiques

A

fin d’outiller et d’autonomiser ses groupes locaux, le GRACQ propose des ­formations variées à destination de ses membres actifs. En 2015, le GRACQ étoffe son programme et l’organise sous forme de cycles thématiques formant un ensemble cohérent. Les modules proposés permettent aux militants de mieux ­s'organiser, argumenter leurs revendications, donner de la visibilité à la cause qu'ils défendent, se mettre en action, s'engager dans l'association...

Cycle Aménagements • Aménagements cyclables : théorie + visite de terrain (Bruxelles/Wallonie) • Enquête publique, pas à pas (Bruxelles) • Dialoguer avec sa commune (Wallonie) • Lecture de plans d’aménagements

Cycle Animation • • • • •

Lancer son groupe local Booster son groupe local Le bénévolat aujourd’hui Gérer son blog “GRACQ” Base de données

Cycle Action • Changement d’attitude • Monter son action efficace • Communiquer avec la presse

Les colloques et journées d’étude sont un excellent moyen de s’informer et de se former. En 2015, le GRACQ participe au congrès Velo-city à Nantes. Les présentations, les visites de terrain, les contacts avec des professionnels des quatre coins du globe, sont d’une grande richesse pour notre association ! Le GRACQ a également été invité à y présenter ses vidéos “Raph Ancel”, qui enseignent avec beaucoup d’humour les bons réflexes à adopter à vélo dans le trafic.

Les formations 2015, c’est…

8

5

66

Formations programmées

Formations ouvertes au grand public

Participants


17

FORMATIONS

Formations “à vélo dans le trafic”

R

ouler à vélo dans le trafic, ça s’apprend ! C’est pourquoi le GRACQ organise des formations à la conduite à vélo, alliant théorie et pratique, à destination d’un public d’adultes et d’adolescents. Ces formations, dispensées par des moniteurs bénévoles, sont organisées sur une base mensuelle à Bruxelles et ponctuellement en Wallonie.

J’y vais à vélo ! Né d’une réflexion sur la mobilité dans les quartiers sociaux, “J’y vais à vélo” fonctionne depuis 2012 grâce à la collaboration entre le GRACQ d’Ottignies, la Cellule de développement communautaire et Pro Velo. Le module d’apprentissage comporte 4 séances. Le ­ ­module de formation complète, en 8 séances, aborde les connaissances de base pour se déplacer à vélo : conduite dans le trafic, code de la route, lecture d’une carte, entretien et réparation.

L’enthousiasme des moniteurs m’a vraiment stimulée. On leur fait entièrement confiance, et ils nous donnent confiance en nous parce qu’ils savent qu’on peut y arriver.” – LAÏLA

“À vélo dans le trafic” en 2015, c’est…

15

5

137

Formations dispensées

Villes de Wallonie et Bruxelles

Personnes formées à la conduite à vélo


18

RAPPORT D’ACTIVITÉ – 2015

INFORMATION & SENSIBILISATION Relayer les questions d’actualité, diffuser les “bonnes pratiques”, informer les ­cyclistes sur leurs droits et leurs devoirs, sensibiliser le grand public aux avantages du vélo… Cela fait également partie des missions du GRACQ, qui met à profit ses différents outils de communication.

Nouveau site, nouveau look ! En 2015, le GRACQ se dote d’un tout nouveau site web. Plus actuel et accessible sur tablettes et smartphones, il nous permet d’accroître notre visibilité et de renforcer notre identité. Sept groupes locaux tiennent leur propre blog, développé sur le canevas de notre nouveau site web. Les newsletters profitent également de ce nouveau graphisme :

Politiques cyclables iffusion des bonnes pratiques et initiatives vélo origiD nales à 6600 abonnés.

GRACQ-Info Informations sur l’actualité vélo régionale, les activités et les possibilités d’actions concrètes. En 2015, ­l’audience s’élargit avec le lancement du statut de s­ ympathisant : l’édition bruxelloise compte 2500 abonnés (+ 43%) et l’édition wallonne est envoyée à 1750 abonnés (+ 25%).

GRACQ Mag Tous les trois mois, le bulletin de liaison du GRACQ ­atterrit dans les boîtes aux lettres de nos membres. Au sommaire : nouvelles d’ici et d’ailleurs, idées d’actions, matériel… Chaque numéro aborde plus spécifiquement une thématique en lien avec l’actualité : le débat sur l’obligation du port du casque, les 40 ans du GRACQ, les cyclistes au sein des zones piétonnes et la nouvelle législation sur les vélos électriques.

Le GRACQ sur les réseaux sociaux

3450

17

2750

Likes sur la page Facebook principale

Pages Facebook

Followers sur Twitter


19

INFORMATION & SENSIBILISATION

La sensibilisation, ça passe aussi et surtout par le ­terrain : actions médiatiques, balades “découverte”, stands d’information… Nos groupes locaux rivalisent de créativité pour inciter, encourager, ou tout simplement récompenser !

Mouscron

Au boulot à vélo

Jette

À la découverte des ICC

Pour sa troisième édition, “Au boulot à vélo” a remporté un beau succès : plus de 200 employés provenant de onze entreprises ont pris part au défi organisé par le GRACQ de Mouscron. Durant une quinzaine de jours, les participants sont encouragés à rallier leur lieu de travail à vélo. À l’entrée de chaque entreprise, est ­installé un tableau de participation : pour chaque jour où ils ont utilisé leur vélo, les participants collent un “smiley” dans la case correspondante. Une petite ­motivation qui est aussi un moyen ludique de visibiliser la présence de cyclistes au sein des entreprises.

Grâce au travail préparatoire du GRACQ local, six itinéraires cyclables communaux (ICC) ont été balisés à Jette. Le groupe local profite du Dimanche sans voiture pour organiser plusieurs balades à la découverte de ces itinéraires, à destination des habitants. Pour rendre la balade encore plus attrayante, le GRACQ propose en plus de tester des vélos à assistance électrique.

Namur

Campagne de courtoisie La rue, ça se partage. C’est pour rappeler ce message plein de bon sens que le GRACQ de Namur s’est joint à la campagne de courtoisie orchestrée par la Ville de Namur. “Le manque d’aménagements cyclables pousse certains cyclistes à circuler sur le trottoir, mais on ne peut pas admettre qu’ils mettent ainsi les piétons en danger”, explique Jean-Paul Dock, responsable local. En plus de la distribution de flyers, des membres du GRACQ ont participé au tournage de capsules vidéo de sensibilisation.


20

RAPPORT D’ACTIVITÉ – 2015

Chastre

Action “couque” Pour remercier les cyclistes d’avoir opté pour un mode de déplacement sain et écologique, les bénévoles du GRACQ de Chastre offrent une couque gratuite à tous ceux qui se rendent à vélo à la boulangerie un ­dimanche matin. C’est aussi une belle opportunité de discuter avec eux des difficultés qu’ils rencontrent ou des points positifs sur leur trajet. Cette année, deux grandes surfaces ont également pris part à l’opération, qui a récolté un joli succès.

Bruxelles Nord-ouest

Inauguration d’aménagements cyclistes Pour souligner les premiers pas de Ganshoren vers une commune plus cyclable, le GRACQ-Fietsersbond de Bruxelles Nord-ouest propose une courte balade vélo à la découverte de pistes cyclables nouvellement marquées, avant de rejoindre l’inauguration officielle de trois bornes de réparation publiques pour vélo. Les participants ont ainsi pu découvrir les efforts des autorités communales pour stimuler l’usage du vélo.

Basse-Meuse

Inauguration de la Balade des Cerisiers Le réseau “Au pays des vergers”, initié par le GRACQ de Basse-Meuse, est un excellent moyen de partir à la découverte des vergers de la région, mais aussi du ­petit patrimoine ! Après la balade des pommiers et celle des poiriers, c’est au tour de la balade des cerisiers de voir le jour. La balade d’inauguration, organisée dans le cadre de l’émission “Printemps Grandeur Nature” de la RTBF, rassemble deux cents personnes malgré une météo maussade.


21

INFORMATION & SENSIBILISATION

Charleroi

Déclic cyclique Nouveau concept pour le “Déclic cyclique” à Charleroi. La traditionnelle balade mensuelle dans les rues de la ville s’adapte désormais au calendrier des animations. En fonction de l’évènement, un lieu de rendez-vous est fixé, et une balade à vélo est organisée pour s’y rendre ou pour se promener dans les environs. Par ce biais, le GRACQ de Charleroi démontre qu’il est tout à fait possible de se déplacer à Charleroi, et encourage ainsi de nouvelles personnes à se mettre en selle pour des trajets utilitaires.

Arlon

En mode vélo Quelle meilleure occasion que la Lux Fashion Week (qui coïncide avec la Semaine de la Mobilité), pour visibiliser la présence des cyclistes à Arlon ? Grâce à de nombreuses collaborations, pas moins de cinquante vélos décorés par les participants à l’évènement mode, ont été disséminés aux quatre coins de la ville. Cette action a également permis au GRACQ de nouer de nombreux contacts, dont un excellent partenariat avec l’association des commerçants arlonnais.

Etterbeek

Sensibilisation au vol de vélo en région bruxelloise Pour cette édition de la Fête de l’Environnement à Bruxelles, les bénévoles du GRACQ ont accueilli plus de 550 cyclistes aux parkings vélos situés aux deux entrées du parc du Cinquantenaire. En plus de la surveillance des parkings, nos bénévoles ont sensibilisé les cyclistes à la prévention contre le vol. Un service de gravure a également été proposé grâce à un partenariat avec les Ateliers de la rue Voot.


22

RAPPORT D’ACTIVITÉ – 2015

Secrétariat général GRACQ Bruxelles Rue de Londres 15 1050 Bruxelles T 02 502 61 30 info@gracq.org

Secrétariat wallon Mundo-n Rue Nanon 98 5000 Namur T 081 39 07 14 wallonie@gracq.org Avec le soutien de :

Retrouvez-nous en ligne :

www.gracq.org Éditeur responsable : Hélène Moureau Rue de Londres 15 – 1050 Bruxelles

www.facebook.com/gracq Mise en page : In-Octavo

@GRACQ Photos : Francois Brouckaert, Jacques Luyckx, Jean-Jacques Engels, Felipe Briceno,

Stromeness Dundee


GRACQ - Rapport d'activité 2015  
Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you