Page 1

février 2008 - mars 2009 - Numéro 10


edito

2

Le bonheur est la vocation de chaque homme et la joie est dans le risque à faire du neuf. Tel fut le message donné lors de la reprise et ce sont nos vœux pour l’année 2009. Nous sommes convaincus que comme le dit la Bible dans Psaume 23. Le bonheur est une promesse réservée pour tous les croyants. Conscient que la vie réserve parfois des phases de challenges et des périodes de tristesse, Dieu nous promet aussi la restauration pour un bonheur retrouvé. Job 8:6 « Si tu es juste et droit, certainement alors il veillera

sur toi, et rendra le bonheur à ton innocente demeure; ». Notre désir est que chacun d’entre vous puisse trouver le bonheur qui est une partie intégrante du plan divin sur nos vies. Nous prions que, non seulement le bonheur soit une réalité pour votre vie durant cette année 2009, mais qu’aussi vous puissiez expérimenter une joie profonde en laissant l’esprit de Dieu innover dans votre vie. Que cette innovation interne fasse jaillir des nouvelles manières de faire, de penser, de construire, d’influencer le milieu dans lequel vous

évoluez. Le Gospel Center se réjouit d’innover avec vous à travers vos talents et vos dons si précieux à l’accomplissement de la vision et du mandat que Dieu nous a confiés. | jean-luc trachsel


3

PROGRAMME février Dim. 15 - 18h30 - Célébration avec K. Buehlmann - à Lausanne (vennes) Dim. 22 - 18h30 - Célébration avec Roger Paulin

- à Lausanne (vennes)

Mars Dim. 01 - 18h30 - Célébration Gospel Center

- à Lausanne (vennes)

Dim. 18 - 18h30 - Célébration avec J.-L. Trachsel

- à Lausanne (vennes)

Dim. 15 - 18h30 - Célébration avec Jean-C. Buis

- à Lausanne (vennes)

Dim. 22 - 18h30 - Célébration avec S. et R. Fidele - à Lausanne (vennes)

EVENTS & SOIRées février mar.

- Les

mardis soirs cours alpha à

19h

à la ligue

Mer. 25 - Prayer impact 19h30-21h00 à la ligue

mars dim. 01 - Séance d’information et de bienvenue après la célébration Sam. 14 - Journée spéciale Guérison et Famille à Oron-la-Ville Mer. 25 - Soirée de conseils prophétiques à 19h30 à la ligue Gospel Center Lausanne www.gospel-center.org info@gospel-center.org 0848 123 777


4

le bonheur ?

c’est

possible ! Le bonheur, c’est possible

il dire, « être heureux »  ? Dans cette course effrénée Mais où se trouve donc à la réussite, au succès, à cachée la clé qui ouvre la la reconnaissance, à une porte au bonheur ? Dans vie parfaite ou presque, quel vieux grenier poussiéoù réussir à se situer ? Le reux ou probonheur, notion « Notre plus grande joie sera alors de marfond tiroir tant discutée et cher à Ses côtés, de Le connaître et de vise trouve-tdisputée, peutvre dans Sa présence. » elle enfouie on imaginer ? Sous quel tapis d’Orient à nous, je crois que parfois ou même espérer pouvoir ou d’Occident l’a-t-on disnous nous trouvons encore y goûter un jour ? Ma résimulée, dans quelle poche quelque peu étriqués dans ponse est la suivante : oui. de quel manteau peut-on la les méandres d’une recherMais attention ! Je ne vous retrouver ? ... On en parle, che qui souvent peinent à parle pas de quelque chose on en reparle, on la cherdonner quelconque résultat. de désuet, sans saveur, sans che par tous les moyens couleur et sans résonnance. possibles et inimaginables Ce bonheur tant convoité Non. Je vous parle de quelet finalement, quand on y par notre société évoluée, que chose de véritable, de pense, cette fameuse clé que signifie-t-il exactement ? réel, de possible, bref de existe-t-elle vraiment ? Qu’est-ce que cela veutconcret. Beaucoup s’éverEt si l’on posait la question directement à Dieu, pensezvous qu’Il détienne la réponse ? Pour Lui, l’énigme est assurément résolue ! Quant


5

tuent à chercher inlassablement quelque chose qui ne se trouve pourtant pas si loin d’eux. Celui qui est encore bien plus préoccupé par notre bonheur que nous-mêmes et qui est passionné par le fait qu’on puisse le vivre pleinement s’appelle Jésus-Christ, le Prince de la paix. Jésus nous dit dans Sa Parole : « Je suis le chemin, la vérité et la vie » (Jean 14:6). Notre plus grande joie sera alors de marcher à Ses côtés, de Le connaître et de vivre dans Sa présence. La clé, la seule, donnant accès à ce tiroir du bonheur authentique, ce-

lui qui ne flétrit pas, qui ne se fane pas, qui ne disparaît pas, qui ne nous trompe pas, mais qui dure éternellement, se nomme Jésus. Sa valeur dépasse notre entendement, on ne pourrait même jamais penser à lui en donner une tellement elle est élevée. Pourtant, sachons nous souvenir que cette clé nous est donnée gratuitement. Recevoir ce bonheur le plus parfait, c’est ce que je vous souhaite du plus profond de mon cœur, c’est une quête qui ne vous fera jamais défaut, préoccupons-nous d’abord du Royaume de Dieu et de la vie juste qu’il demande, et Dieu nous accordera aussi tout le

reste (Matthieu 6:33). C’est Sa promesse pour chacun de nous. Alors allons-y ! Saisissons cette clé et ouvrons la porte ! Ne tardons pas car le bonheur est là ! | Céline golay


6

une annĂŠe de crise ?


Je suis parfois étonné de la superficialité avec laquelle nous traitons les problèmes du monde. “La crise n’existe pas” J’étais dans une église, il y a quelques semaines, lorsque le prédicateur déclara : « La crise n’existe pas. C’est l’invention d’un journaliste qui a voulu faire paniquer tout le monde ». Et des chœurs de « Amen » retentissants ont accueilli cette déclaration. Déni. Le lendemain, un homme aux élans « prophétiques » a envoyé à des milliers de chrétiens sa révélation au sujet de la crise. Profitant d’un moment de faiblesse dans les vies, il veut faire passer son interprétation eschatologique, remplie de menaces pour la terre. Entre autres, il prédit une chute du dollar à 10% de sa valeur actuelle pour l’été prochain. Catastrophisme. Je ne crois pas à ces prédictions et je suis prêt à m’en repentir si je me suis trompé. Mais donnons-nous rendezvous à l’été qui vient. Je voudrais bien aussi savoir si cette prédiction ne se réalise pas, si ce « prophète » va aussi écrire à tout son carnet d’adresses et se repentir. Mais je crains bien que nous ne le lui demandions même pas… car d’ici là, nous aurons d’autres prédictions plus catastrophiques les unes que les autres. Quand arrêterons-nous de

jouer aux faiseurs de panique, au lieu de procurer la paix au sein des crises de la vie et des crises du monde ? Je ne dis pas que la paix soit l’absence de crise, mais c’est donner les moyens, le courage, la confiance, la solidarité nécessaires pour traverser ces périodes sombres, mais indispensables à l’évolution des choses. Nous ne pouvions plus rester

source d’une réforme économique et le tremplin possible vers un monde plus solidaire. Non, je ne veux pas être idéaliste, mais tout comme l’individu a besoin de crises pour changer ses points de vue et ses comportements, une nation a besoin de crises pour accepter de changer. Ainsi, comme l’ont dit plusieurs dirigeants politiques de droite, comme de gauche, c’est un monde

« Quand arrêterons-nous de jouer aux faiseurs de panique, au lieu de procurer la paix au sein des crises de la vie et des crises du monde ? » dans l’état actuel d’un monde injuste, fondé sur des fonctionnements économiques qui ont été utiles dans une période, mais qui sont périmés. La crise actuelle va nous aider à trouver de nouveaux repères de fonctionnement. Toute crise n’est pas un malheur, mais un passage vers un nouveau mode de vie. Toute crise, si elle est vécue avec intelligence peut aider une personne à devenir meilleure, en reconnaissant ses dysfonctionnements et en faisant les ajustements nécessaires. C’est ce que j’ai connu dans ma vie à quelques reprises. Pas vous ? Et bien je crois qu’il en est ainsi de la crise actuelle. Elle est une opportunité pour des changements nécessaires à une autre approche de la vie. Elle sera la

nouveau qui pourrait sortir de cette crise. Des gens de bonne volonté engagent leur vie à améliorer les choses dans ce monde. Médecins, politiques, économistes, artistes, journalistes, enseignants et ecclésiastiques… Pourquoi ne pas contribuer à la paix, à la confiance, à la recherche de solutions, à l’appui des dirigeants des nations qui recherchent à faire bouger les choses… Il est écrit de la femme vertueuse: “Elle se rit de l’avenir” Pro.31.25. Alors sans déni ni panique, démontrons notre foi en étant de ceux qui procurent la paix dans les circonstances défavorables. Au travers de la crise : bonne année 2009 !

| Philippe joret

7


8

INTERVIEW des heiniger Dany et Myriam, vous occupez une place très spéciale au Gospel Center et pourtant ce n’est pas vous qu’on voit dimanche après dimanche sur l’estrade. Pouvez-vous nous dire en quoi consiste votre engagement au Gospel ? Au fur et à mesure de notre engagement au Gospel Center, et malgré le fait que nous ayons reçu un appel différent, Dieu nous a mis sur le cœur de servir durant une année dans le secteur des enfants (7 et 13 ans). Nous sommes motivés par l’enfance car il faut construire l’église de demain en s’occupant des enfants d’aujourd’hui. Nous croyons que les enfants ont quelque chose de très important à apporter dans l’église et ce n’est pas seulement à l’adolescence que l’on doit essayer de les lever dans leur appel. Il est formidable de le commencer le plus tôt possible car, si nous les encourageons très jeunes dans ce que l’on discerne en eux, nous croyons qu’ils gagnent du temps pour la suite. Au Gospel Center, un verset

nous a stimulé dans notre engagement et porte la vision que nous avons, le Psaume 22 verset 30-31 : « La postérité le servira ; on parlera du Seigneur à la génération future. On viendra dire sa justice au peuple qui naîtra, car il a agi ». Qu’est-ce qui a motivé votre engagement envers cette génération ? (Dany) Plusieurs raisons ont motivé cela. Premièrement, nous avons quatre enfants et nous avons ressenti l’importance qu’ils vivent des célébrations dynamiques. Si les enfants ont du plaisir à venir, ils vont inviter des amis, et des familles vont venir à l’église par ce biais-là. Travailler avec les enfants est donc un moyen de rejoindre les gens qui ne connaissent pas l’évangile. (Myriam) Ce qui m’a motivé, c’est ce qui m’est arrivé dans ma jeunesse. Personne ne s’occupait des enfants lorsque j’avais 8 ans, alors j’ai pris l’initiative de le faire moi-même. Cette passion et nécessi-

t é fut donc réveillée très jeune. J’avais la conviction que les enfants ne devaient pas être laissés pour compte mais qu’ils étaient une branche très importante de l’église. C’est donc le manque de moniteurs qui m’a emmené à me dire que je n’étais pas trop jeune et que je devais me mettre en mouvement. J’ai pu profiter d’adultes qui m’ont aidée sans faire le boulot à ma place. Ce n’est donc pas quelque chose de neuf mais un long processus de plus de 35 ans.


9

Concrètement, comment se passe un temps avec les enfants durant les célébrations ? Nous ne croyons plus à l’école du dimanche traditionnelle. L’enseignement donné aux enfants doit être rempli de l’Esprit, et basé sur l’expérimentation de la puissance de Dieu dans leur vie de tous les jours. Nous encourageons les enfants à expérimenter Dieu plutôt que de les gaver de théories. Dans le concret, nous pensons qu’il faut suivre son temps et enseigner avec des moyens pédagogiques perti-

nents. Beaucoup essayent de rejoindre les enfants avec des vieilles méthodes d’enseignement alors que tout a évolué pédagogiquement. Nous sommes pour les rencontres de jeunes et d’enfants dans lesquels ils sont actifs et ne sont pas seulement là pour recevoir. Cela passe par la formation de bonnes amitiés, de temps de jeu, et beaucoup de fun. Nous utilisons les power points comme moyen d’enseignement de la Parole. Pour résumer, nous essayons de rendre ce temps très interactif. Nous encourageons aussi les enfants à prier pour les malades et avons pu vivre de belles choses en les voyant comprendre l’autorité qu’ils ont en Christ (enfant qui prie à l’école pour un camarade, etc…). Nous imaginons qu’une telle vision demande du temps et de l’énergie. Quels sont vos besoins actuels pour réaliser ce que Dieu vous a mis sur le cœur ? Nous recherchons du monde pour apprendre à servir dans ce secteur, être formé. Nous cherchons des personnes qui ont un cœur pour les enfants. Nous fonctionnons tous les 15 jours avec 3 autres moniteurs.

Nous aimerions avoir plus de monde prêt à s’investir dans la vision. Notre désir est aussi d’accueillir régulièrement dans le premier quart d’heure de notre temps une personne pour donner son témoignage, soit sur quelque chose qui lui tient à cœur, soit une expérience avec Dieu vécue dans son enfance. En cette période de début d’année, quels sont vos rêves pour ce secteur et pour les enfants qui lui donnent sa raison d’être ? Nous espérons pouvoir rejoindre une trentaine d’enfants de 7 à 13 ans et que plusieurs d’entre eux proviennent de familles qui ne connaissent pas l’évangile. Nous croyons que cette génération va pouvoir saisir son héritage en Dieu et qu’elle ira beaucoup plus loin que la nôtre. Notre désir est que tous ceux qui entendent l’appel à se mettre en mouvement puissent ouvrir leur cœur à Dieu et lui obéir, en grandissant dans une relation avec lui.

Nous sommes à la recherche d’au moins 10 personnes pour rejoindre ce secteur passionnant. Infos et inscription à : info@gospel-center.org


10

rĂŠtro 2008 en photo

repas du staff

Ouverture de la libraire

week-end du Gospel Center

au MolĂŠson


Journée guérison & famille Vivre des guérisons dans nos relations …c’est possible ! Samedi 14 mars 2009 - Eglise Evangélique d’Oron-la-Ville (Suisse) 8h30 à 17h00 – repas de midi compris (sur inscription jusqu’au 6 mars 09) Orateurs : Jean-Claude et Marie-Claire Buis (F) – Guy Zeller (CH) – Paul Marsh (CH) et autres intervenants Enseignements – Ateliers Participation libre aux frais de la journée 19h30 Soirée Miracles & Guérisons – Oron-la-Ville

11


12

S E S A B LES

Nous sommes reconnaissants de toutes les merveilleuses choses que nous vivons les dimanches soirs. Nous voyons Dieu agir au travers de guérisons, de conversions, et de vies transformées ! Cela veut-il dire que le Gospel Center n’est « ouvert » que le dimanche soir ? Que Dieu n’agit que dans les grandes rencontres avec des centaines de personnes ? Non. Les bases sont là pour vous permettre de vivre des temps forts durant toute la semaine. Elles offrent un cadre privilégié pour développer sa marche avec Dieu de manière profonde et personnelle. Nous croyons que chaque personne a un appel de Dieu et que ce dernier doit être découvert, entraîné, et utilisé. Ce sont dans les bases, entre autres, que cela est possible. Les bases sont un lieu d’écoute et d’accueil où vous posez vos questions et partagez vos peines et vos joies.

Les bases sont des groupes de 4 à 7 personnes qui se rencontrent durant la semaine à un rythme que chaque base définit. Les gens se regroupent par centres d’intérêt, âges, milieux sociaux, ou par régions pour vivre « l’église ». Comment et où rejoindre une base ? Quel que soit votre âge ou vos centres d’intérêt, nous vous encourageons à rejoindre une base ou, pourquoi pas, en ouvrir une en contactant un responsable du Gospel Center ou simplement le bureau au 0848.123.777 ou info@gospel-center.org

| Sarah et Mikaël Gerber responsable des bases


13

BASES LES dans ta région ! Lausanne

La Côte

Alix Bingel et Emilie Stauffer Région : Beauregard, Lausanne Âge : 20 - 30 ans Pour qui : Jeunes femmes (solobataires/mariées)

Sonja Brunner et Ema Künzler Région : Genolier Âge : 20 - 30 ans Pour qui : Solobataires/couples/familles

Jonathan Stettler et Paul Daniel Région : Lausanne Bérée Âge : 20 - 40 ans Pour qui : Jeunes hommes (solobataires/mariés)

Kurt et Lis Buehlmann avec Diana Ferrero Région : Aubonne Âge : 30 - 50 ans Pour qui : Solobataire/couple Intérêt : Business

Willy et Agnès Kasongo-Gratier Région : Lausanne Boveresses Âge : Tous les âges Pour qui : Solobataires/couples/familles Timothée Weiss, Flavin Volken, Joël Murner Région : Variable, Lausanne Sévelin Âge : 20 - 35 ans Pour qui : Jeunes hommes/femmes

Neuchâtel Michaël et Francine Gerber avec Samuel Reift Région : Fresens Âge : 20 - 30 ans Pour qui : Solobataires/couples/familles

Georges et Mireille Schlatter Région : Nyon Âge : 0 - 99 ans Pour qui : Solobataires/couples/familles

Lavaux Pierre-André et Claudine Dinatale Région : Paudex Âge : 20 - 60 ans Pour qui : Solobataires/couples/familles


14

Le livre du mois

biens, richesses, argent par Earl Pitts Et Craig Hill Êtes-vous dans l’un des cas suivants ? • Vous êtes toujours en négatif sur votre carte de crédit ou votre compte bancaire ? • Le porte-monnaie est vide bien avant la fin du mois ? • Vous vous dites souvent « on ne peut pas se le permettre » ? • Est-ce vraiment possible que Dieu puisse pourvoir à tous mes besoins (2 Cor 9:8) ? Dans ce cas, ce livre est fait pour vous ! Il vous enseignera à distinguer ce qui appartient à Dieu et ce qui est gouverné par Mammon (esprit ayant autorité sur le système financier de ce monde). Vous apprendrez également à vous extirper de son influence afin que l’argent soit désormais votre esclave et plus jamais l’inverse.

17.-

CHF

27.50

Attention ! Remise en question garantie !

disponible sur www.gospel-diffusion.com


15

L’équipe pastorale L’équipe pastorale est à votre disposition en tout temps pour vous écouter, prier, vous conseiller, et prendre du temps avec vous pour répondre à vos besoins. Nous vous visitons chez vous, à l’hôpital, etc. Pour les contacter, appelez simplement le bureau au 0848123 777 ou par courriel à info@gospel-center.org Céline Stauffer Coordinatrice de l’équipe pastorale WERNER LEHMANN Coach et membre de l’équipe pastorale Simon Moser Coordinateur du Gospel Center Emilie Stauffer Psychologue et membre de l’équipe pastorale Dany & Myriam Heiniger Membres de l’équipe pastorale Sara & MikaËl Gerber Responsables des bases pierre-andré di natale Membre de l’équipe pastorale


16

FINANCES L

a Parole de Dieu nous encourage à devenir partenaire de l’œuvre de Dieu en donnant. Ce don peut se manifester de différentes manières : donner du temps, donner de ses dons, et aussi donner financièrement. Le Gospel Center est une association à but non lucratif, qui ne reçoit aucun soutien financier de l’État et l’ensemble des frais de fonctionnement est assuré par l’engagement libre de chacun. Nos comptes sont approuvés par l’Assemblée Générale après vérification par une fiduciaire. La Bible déclare la chose suivante En fait, celui qui sème peu moissonnera peu, et celui qui sème largement moissonnera largement. Que chacun donne comme il l’a résolu en son cœur, sans tristesse ni

contrainte ; car Dieu aime celui qui donne avec joie. Et Dieu a le pouvoir de vous combler de toutes sortes de grâces, afin que, disposant toujours, à tous égards, de tout le nécessaire, vous ayez encore en abondance pour toute œuvre bonne, ainsi qu’il est écrit : Il a répandu ses bienfaits, il a donné aux pauvres ; sa justice demeure pour toujours. (2 Corinthiens 9 :6-7) Basés sur cette promesse qui s’est avérée vraie dans de nombreuses circonstances, nous aimerions vous encourager à donner au Gospel Center, sans quoi sa vision ne pourra pas être complètement réalisée.

Si vous êtes intéressés à participer à cette vision par un don ou autre, vous pouvez le faire par virement postal au CCP : 17-637864-2 (bulletins disponibles au fond de la salle) ou par chèque à l’ordre du Gospel Center, 1610 Oron-la-Ville, Suisse.

ont participé à ce numéro Rédaction : Simon Moser, Céline golay, Suzanne Dimuccio, Yannick Heiniger, Jean-Luc Trachsel Mise en page : Fabien Besson

No 10 / Gospel Corner / Février - Mars 2009  

No 10 / Gospel Corner / Février - Mars 2009

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you