Issuu on Google+

FABRIQUEZ UN OBJET CRÉATIF :

UP-CYCLEZ VOTRE VÊTEMENT GORE-TEX® !

PORTES OUVERTES PRESSE 2014 MUNICH / STOCKHOLM / MILAN / PARIS / MADRID

Lookbook A-H 2014/15


L’ IDÉE Interview de Lutz Biewer, W. L. Gore & Associates 4

"AVANT, J’ÉTAIS UNE VESTE GORE-TEX ®" – COMMENT OFFRIR UNE NOUVELLE JEUNESSE À SON VÊTEMENT PRÉFÉRÉ WOODS

RIVETS

2x

3x

1x

1x

1x

2x

4h

O

2

VELCR

Interview d’Alex Terzariol, MM Design

1x 1x

1x 1x 1x

3

2

2

1x

RESIN

3

2h

OARD

2

CARDB

1x

1

2

RESIN

1x 1x

5

4

1

4

4

1

1 1x 1x

1x 1x 1x

5

9

3h

5

1

2

1x

1

1

3

1

3

1x

3

6

8

6

6 7

1

10

3

4

4 9

3

1x

2

2 1 9

4

2

7

8

3

11

2

3

5

4

3

6

7

8 10

10

7

3 1

4

4

2

2

3 1

3

1

CINQ OBJETS ORIGINAUX 6

4

11

5

4

4

6 4

Lampe, jardinière suspendue, housse de vélo, trousse de toilette et boîte aux lettres

5

6

 10

1

MUNICH, 29/30 avril 2014 LUISA LIÓN Blogueuse mode et lifestyle  12

STOCKHOLM, 20 mai 2014 BEA SZENFELD Styliste  18


MILAN, 27 mai 2014 CLAUDIA GASTALDI ET PIETRO DE ANGELIS Stylistes  22

PARIS, 12 juin 2014 MARGOT YOUMAKEFASHION Blogueuse mode  26

MADRID, 19 juin 2014 ISMAEL PRADOS Éco-chef  32

MODÈLES PHARES Produits GORE-TEX ® et WINDSTOPPER ®  38

TECHNOLOGIES

 62

ENTRETIEN

 66


L’ IDÉE

Lutz Biewer, responsable du secteur Performance Wear, W. L. Gore & Associés, passionné par le projet up-cycling

Une veste GORE-TEX® transformée en lampe ou en jardinière d’herbes aromatiques ? Quel est l’objectif du projet "up-cycling" de Gore ? Il s’agit tout simplement de réaliser, à partir de vieilles vestes GORE-TEX ® portées pendant des années qui ne servent plus, de nouveaux objets de décoration, des choses pour tous les jours. Il s’agit de confectionner soi-même ces objets. "DIY" et créativité sont très tendance en ce moment. Mais il s’agit aussi de développement durable, d’une approche responsable vis-à-vis des ressources disponibles et des matières de qualité. D’un point de vue strictement personnel, c’est aussi un moyen d’offrir une nouvelle vie à une veste GORE-TEX ® chargée de souvenirs, à laquelle on reste attaché. L’idée, derrière ce projet, c’est d’offrir un "espace de jeu" pour de nouvelles idées tout en sensibilisant sur la durabilité incroyable des produits GORE-TEX ®. Car plus une veste est utilisée longtemps, moins son impact sur l’environnement sera important.

Qui avez-vous invité sur ce projet ? Pour envisager les produits GORE-TEX ® sous un angle différent, leur donner un nouveau sens, une nouvelle utilité, nous avons décidé de faire appel à des créatifs professionnels capables d’apporter un regard différent sur ce qui les entoure. Nous voulions constituer une équipe de designers industriels expérimentés pour nous aider dans la réalisation de ce projet. Nous avons donc fait appel au studio italien MM Design. Leur mission : imaginer tout ce qu’il était possible de faire et proposer des objets pour tous les jours capables d’être fabriqués par n’importe qui. Puis nous avons demandé à des blogueurs internationaux et des personnes créatives de donner leur point de vue sur les cinq objets proposés par les designers. Aujourd’hui, ce projet est en train d’aboutir. Comment allez-vous motiver les gens à reproduire vos objets ? Les objets mis au point par MM Design sont très simples à fabriquer. Nous avons conçu des notices de montage claires et faciles à comprendre, détaillant chaque étape. Nous utiliserons nos réseaux sociaux pour promouvoir ces instructions de montage. Sur Facebook (www.facebook.com/GORETEXeu), les fans seront invités à publier des photos des objets réalisés avec leur vieille veste GORE-TEX ® : celle qu’ils ont portée si longtemps et dont ils n’arrivaient pas à se séparer. J’ai hâte de voir ça !

5


"AVANT, J’ÉTAIS UNE VESTE GORE-TEX®"

Alex Terzariol Lorsqu’une veste usagée éclaire votre séjour ou qu’elle agrémente votre cuisine sous la forme de jardinière d’herbes aromatiques, on peut vraiment parler d’up-cycling. Le studio de design italien MM Design a été chargé par Gore de transformer les vestes GORE-TEX® en objets de design esthétiques. Ainsi, reconverties en lampes, trousses de toilette, jardinières suspendues, housses de vélos ou boîtes aux lettres, les vieilles vestes reprennent vie. Côté ingénieux du projet : tout le monde peut les fabriquer. Cette nouvelle campagne d’up-cycling menée par Gore montre une nouvelle fois sa capacité à anticiper les nouvelles tendances, son intuition pour tout ce qui est fonctionnel et son instinct infaillible pour ce qui peut faciliter la vie.

Interview d’Alex Terzariol, fondateur et gérant de MM Design, Italie. Mr Terzariol, votre studio MM Design invente de nouvelles bottes de ski, des canons à neige, des poignées de portes ou des machines à café. Quel est le point commun entre tous ces objets ? Si vous regardez tout ce que nous avons conçu depuis ces 20 dernières années, vous trouverez certaines similitudes en termes d’originalité et de fonctionnalités. Tous les objets ont un caractère attachant, tous peuvent prendre différents aspects. Ce n’est jamais trop extravagant ni trop géométrique. Après tout, si nous sommes tous un peu rigides parfois, nous sommes également tous issus de matières organiques. Par ailleurs, les différentes matières choisies reflètent bien l’esprit de MM. Enfin, nos produits sont à la fois pratiques et commercialisables. Notre chaussure de ski "Masterlite" en est l’illustration parfaite – elle s’adapte à la forme du pied et c’est aussi un bon exemple de création bionique puisque sa structure s’inspire de la nature. Elle est aussi légère qu’une feuille morte ou que l’aile d’un insecte. Résultat, elle réunit forme, fonctionnalité et émotion ! À quoi correspondent "MM" dans MM Design ? Bonne question. Cela vient des chiffres romains MM c’est à dire 2000. À l’origine, quand j’ai créé le studio de design avec mes partenaires en 1991, notre objectif était de tenir le coup au moins jusqu’à l’an 2000. Cela a permis d’établir une structure à laquelle chacun s’identifie encore aujourd’hui.

6


COMMENT OFFRIR UNE NOUVELLE JEUNESSE À SON VÊTEMENT PRÉFÉRÉ Eh bien on peut dire que vous avez atteint votre objectif. Sur votre site internet, vous indiquez qu’être implanté dans le sud du Tyrol, où se côtoient différentes cultures, est un avantage pour MM Design. Cela se reflète-t-il dans vos créations ? Tout à fait ! J’habite Bolzano, c’est là que sont mes racines. J’ai fait mes études à Milan. D’un point de vue stratégique, Bolzano est un emplacement idéal pour notre studio puisque nous sommes proches des entreprises allemandes, suisses, italiennes et autrichiennes. Nous vivons au croisement de toutes ces cultures. Cela se reflète aussi dans notre équipe de designers : certains créatifs se sentent plus proches des mentalités du sud de l’Europe, d’autres ont une approche plus pragmatique, plus "nordique" : nous offrons la meilleure des combinaisons Nord-Sud. Qu’en est-il du projet GORE-TEX® "up-cycling" ? Aviez-vous déjà fait quelque chose de similaire ? Non jamais. C’est la première fois que nous participons à un tel projet. C’était une expérience tout à fait nouvelle pour nous et nous y avons pris beaucoup de plaisir. Gore nous a demandé si nous serions capables de concevoir des objets sympathiques avec des vestes GORE-TEX ® , si toutefois c’était envisageable. Nous y avons donc tous réfléchi. C’était il y a trois mois environ. L’up-cycling, faire du neuf avec des produits usagés, offrir une nouvelle existence aux objets est un concept très intéressant. L’idée nous a vraiment séduits. Le projet "up-cycling", c’est offrir à des matières de qualité et durables une nouvelle définition, un sens nouveau. Nous avons pu laisser libre cours à notre créativité pendant toute la phase de conception.

Avez-vous tout de suite fait des essais avec les vestes ? Non. Nous avons commencé par identifier les cinq groupes cibles les plus intéressants pour la marque GORE-TEX ®. Puis nous avons décidé de concentrer nos efforts sur trois de ces groupes. Premier groupe cible : La tribu des ados : c’est à dire les jeunes entre 13 et 23 ans. Si les marques ne les intéressent pas particulièrement, ils suivent les tendances à la lettre. Le groupe, auquel ils s’identifient, tient une très grande place dans leur vie. Chaque détail a de l’importance. Deuxième cible : les Connectés : groupe multiculturel ayant entre 20 et 30 ans. Ce sont des touche-à-tout qui pensent de manière urbaine. La ville et les fab labs (ex : www.fablab-muenchen.de/) les inspirent – ils aiment confectionner des choses et sont sensibles au recyclage et à l’up-cycling. Et pour finir : les Penseurs Radicaux. Ils ont entre 45 et 60 ans ; on pourrait les qualifier d’ "innovateurs sociaux", ce sont des gens qui aiment les idées nouvelles. Ils ont l’esprit critique, sont réalistes, ont un sens moral et celui de la communauté. Une fois les groupes cibles constitués, comment avez-vous procédé pour fabriquer les modèles ou les prototypes ? Nous avons procédé avec méthodologie, intégrant créativité, faisabilité, mais aussi différents paramètres, comme la possibilité ou non d’associer les tissus GORE-TEX ® avec d’autres matières.

7

Texte : Franziska Horn, Photos : Manuel Ferrigato


Et finalement, est-ce possible ? Qu’avez-vous découvert ? Oui, c’est possible. Associer d’autres matières était un aspect particulièrement intéressant du projet. Nous avons découvert que les tissus GORE-TEX ® pouvaient facilement s’utiliser avec des résines epoxy – c’est-à-dire des résines synthétiques ; d’autres sont moins faciles à combiner. C’est comme cela que nous avons créé notre lampe "Free Light" – un objet déco destiné au groupe cible des "connectés", c’est-à-dire aux gens qui aiment confectionner des choses eux-mêmes. Ce projet up-cycling lui-même est une expérience à part entière. Au départ, nous avions 50 projets à proposer. Finalement, nous en avons retenu 5 : la jardinière suspendue, la trousse de toilette, la Free Light, la housse de vélo et la boîte aux lettres. L’artiste Francis Picabia disait : "Notre tête est ronde pour permettre à la pensée de changer de direction". A-t-il été difficile de faire abstraction du contexte habituel des vêtements GORE-TEX®, de les envisager dans un nouvel environnement ? Ou est-ce classique pour vous, en tant que designer ? Oui, c’est vrai que la partie réellement créative du projet a consisté à se libérer l’esprit pour envisager d’autres choses. Il est important de s’accorder du temps pour réfléchir sans s’imposer un résultat immédiat. C’est un peu comme partir en voyage : vous savez d’où vous partez et où vous voulez aller, mais vous ne savez pas très bien quel itinéraire vous allez prendre.

8

Avez-vous participé vous-même à la fabrication ? Non, je n’ai rien fabriqué moi-même. J’ai coordonné le projet et j’ai été impliqué dans toutes les étapes. Quel est votre objet préféré ? Je trouve que la jardinière suspendue – qui peut contenir des plantes et de la terre – est celui qui met le plus en valeur les propriétés GORE-TEX ®. Il fonctionne particulièrement bien parce que les tissus GORE-TEX ® sont imperméables et respirants. Cet objet est une réinterprétation très réussie de la matière. Est-ce qu’on peut reproduire à l’identique les cinq objets ? Oui, tout le monde peut le faire ! L’objectif de ce projet était de proposer des produits réalisés avec des vestes GORE-TEX ® usagées, qui soient simples à fabriquer à l’aide de matériaux que l’on peut trouver facilement, dans un magasin de bricolage par exemple. Recyclage, up-cyclage – "cycle" semble être devenu un mot à la mode. Intégrer les objets dans un "cycle", transformer les matières existantes en nouveaux produits au lieu d’en concevoir d’autres serait-il devenu tendance ? Tout à fait. Réutiliser est le maître mot du design, en ce moment ! Dans nos marchés saturés, les ressources se raréfient. Il est donc important de limiter l’utilisation de nouveaux matériaux, aujourd’hui mais aussi dans le futur. Il est également important de mélanger les matières. En tant que designers, nous devons faire très attention à ne fabriquer que des produits vraiment utiles. Recycler les matières doit faire partie du cheminement créatif, mais cela doit aussi avoir un sens !


D’une manière générale, quelle sont les orientations du design ? Quelles sont les dernières tendances ? Dans le monde du design, comme ailleurs, on aime bien raconter une histoire autour des produits. Par exemple : ma veste GORE-TEX ® a été sur les plus hauts sommets du monde, ensemble, nous avons survécu aux tempêtes. J’y suis très attaché. Même si elle n’ est plus toute jeune, sous sa nouvelle forme elle me rappellera toujours tout ce qu’on a vécu ensemble. Aujourd’hui, quel rôle peut jouer le design, notamment en termes de développement durable ? Comme je l’expliquais précédemment, les ressources se raréfient. Si la Chine avait produit au même rythme que nous ces 20 dernières années, nous aurions de sérieux problèmes. Les mentalités doivent changer à travers le monde. Nous devons mieux prendre conscience de la façon dont on utilise les choses, particulièrement les produits durables. Les gens font de plus en plus attention aux articles qu’ils achètent ; ils les réutilisent, ils jettent moins – c’est la tendance. C’est une autre façon de penser qui est en train d’émerger. Aujourd’hui, les jeunes grandissent déjà avec. Nous designers, nous trouvons face à une situation difficile : nous ne devons pas gaspiller les matières, mais nous ne devons pas non plus fabriquer des babioles inutiles (même si le terme est un peu excessif). Or le marché est-il vraiment prêt à accepter les matériaux recyclés ? Sont-ils assez "sexy" pour être commercialisables ? On peut très bien fabriquer des produits à la fois recyclés et esthétiques : c’est le cas du Neolithe. Quoi qu’il arrive, je crois qu’il faut déjà créer une "culture d’acceptation" à l’égard de ces matières, faire en sorte que les consommateurs puissent y adhérer. Des stars du design comme les frères brésiliens Campana ou le new-yorkais Stephen Burks ont la même approche – ils créent des meubles avec des poupées ou avec des objets déjà existants, transformant des choses ordinaires du quotidien en créations totalement nouvelles. Oui. Les meilleurs designers travaillent aussi dans cet esprit. Les frères Campana et Burks réinterprètent les objets du quotidien. C’est intelligent et cela évite de gaspiller les ressources.

Mais comment communiquer autour de ces produits de manière efficace ? En d’autres termes, comment toucher les consommateurs ? L’up-cycling est-il suffisamment attirant ? Le mieux, c’est le bouche à oreille. Mais il faut également de bonnes campagnes de publicité et des témoignages prouvant les vertus des produits en situation réelle. Depuis quelques années, en architecture et dans le design, on voit des textiles ou des tissus jouer le rôle de structures solides. Oui, c’est juste. Les tissus – bien sûr, je ne parle pas du coton – jouent un rôle de plus en plus important dans ce secteur grâce aux propriétés inhérentes à leurs matières. C’est vrai aussi dans le domaine du sport. Les textiles sont souvent appréciés pour la sensation ou le look exceptionnel qu’ils procurent. Ils sont bien plus largement admis qu’auparavant. En architecture, les textiles sont beaucoup plus utilisés dans le cadre de la protection solaire, alors que jusqu’à présent, les stores à lamelles étaient privilégiés. Les tissus légers remplacent de plus en plus les structures solides. Pouvez-vous imaginer d’autres possibilités d’utilisation du GORE-TEX ® dans le domaine de la décoration ou du design ? Oui, tout à fait. Les propriétés des matières GORE-TEX ® sont tellement variées qu’il s’agira, à l’avenir, de pouvoir en tirer pleinement partie. À l’origine, le GORE-TEX ® a été conçu pour offrir impérméabilité et respirabilité. Ces propriétés sont utiles dans beaucoup de domaines ; l’habillement en est un. Associées à d’autres matières, j’imagine le nombre incroyables d’applications potentielles. Merci pour cette interview.

9


CINQ OBJETS ORIGINAUX

LAMPE "FREE LIGHT" 2h 1

1x

1x

1x

1x

RESIN

1x

JARDINIÈRE SUSPENDUE RIVETS

4h

1x

2x

1

2

1x

WOODS

3x

1x

1x

2x

2

RESIN

9

3 2

1 4 3

5

2

5

6

8 10

7

4 6 1

3

4

3

4

9 9 8

2

7

1 4

11

5

3 10

8

7 10 1

5

6

5

6 11

présentée par Luisa Lión, Munich

10

présentée par Bea Szenfeld, Stockholm

6

7


FABRIQUÉS AVEC DE VIEILLES VESTES GORE-TEX ®

HOUSSE DE VÉLO

TROUSSE DE TOILETTE

BOÎTE AUX LETTRES CARDBOARD

VELCRO

45 min

1x

1

3h

1x

1x

1x

2

1x

1x

1

1x

1x

1x

2h

1x

2

1x

1

1x

1x

1x

1x

1x

2

1 2

4 3 1

2

2

3

1

2

2

3

2

4

3

4

4

3

1

3 2

3

1 3

4

4

1

1

3

3

2

3

4

1 3 1

3

1

2

4

4 4

5

6 4

5

6

1 1

présentée par Claudia Gastaldi et Pietro De Angelis, Milan

présentée par Margot Youmakefashion, Paris

présentée par Ismael Prados, Barcelone

11


FREE LIGHT

LUISA LIÓN

4

Qui est... Luisa Lión, blogueuse mode et lifestyle "Je suis une fashion addict," déclare Luisa Lión, 24 ans, originaire d’Hambourg. C’est elle qui a créé le très populaire "Styleroulette", blog dédié à la mode. Inventer des looks et expérimenter la mode : voilà les deux choses les plus importantes dans la vie de Luisa. Avec les voyages et le blog, cela va sans dire. "J’adore les liens étroits que j’entretiens avec mes lecteurs. Et la possibilité d’être "quelqu’un de différent" chaque jour – simplement grâce aux différents looks que j’invente" ajoute-elle. Actuellement, Luisa est étudiante en communication à l’université LMU de Munich. En parallèle, elle travaille pour la presse et les réseaux sociaux. Lorsqu’elle voyage, elle aime découvrir de nouveaux horizons – elle a déjà visité 40 pays. Il lui tarde de repartir vers d’autres lieux, pour de nouvelles sensations. Une fois sur place, elle publie presque immédiatement ses bonnes adresses, des idées shopping, des conseils vestimentaires et autres infos sur Instagram ou sur son blog. Elle réalise aussi des vidéos sur sa propre chaîne YouTube (www.youtube.com/user/TheLuisaLion). Début Avril, elle a fêté ses 50000 visiteurs sur son compte Instagram (luisalion) : preuve que le monde de Luisa intéresse beaucoup de personnes. Peut-être parce qu’en dépit de son implication dans le monde féérique de la mode, elle a gardé les pieds sur terre. Avec son amie Julia, elle a également monté une start-up dédiée à l’exercice physique, la santé, l’alimentation et le fitness : www.ourcleanjourney.de.

6

12


Luisa, sur votre blog Styleroulette, vous dites que votre devise est : "Rien n’est dû au hasard. Il faut profiter pleinement de tout ce qui nous arrive". Et vous, que faites-vous dans la vie en ce moment ? Actuellement, je prépare une thèse en communication qui porte sur le signe Hollywood, les fameuses lettres blanches qui surplombent la ville. Je fais un stage de quelques semaines à Los Angeles où je me crée de nouveaux contacts pour mon blog "Styleroulette". Je m’imagine très bien vivre ici, dans la cité des anges ! Et avant cela ? Je suis originaire de Hambourg. Quand j’étais à l’école, j’ai passé un an en Floride dans le cadre d’un programme d’échanges. Je vis à Munich depuis que j’ai commencé mes études, en 2009. Au départ, je voulais devenir rédactrice de mode. Lors de mon premier stage de presse, j’ai écrit tout ce que j’ai vécu sur un journal en ligne. Avec le temps, le journal s’est transformé en blog, s’étoffant de plus en plus. Je n’aurais jamais cru qu’il aurait autant de succès. Je peux même en vivre ! J’adore pouvoir exprimer mes émotions à travers mes différents styles.

Comment pourriez-vous vous décrire ? Doit-on nécessairement être extraverti pour être blogueur ? Me décrire ? Je suis quelqu’un d’optimiste, d’ouvert, j’aime rencontrer de nouvelles personnes et écouter ce qu’ils ont à dire. Même si je suis née sous le signe du lion et que parfois j’aime capter l’attention, je peux aussi me montrer timide au premier abord. Je crois en la pensée positive, au travail et au concept du karma. En ce qui concerne la mode, j’aime les looks féminins et les couleurs pastel. Ce qui ne m’empêche pas d’aimer aussi les Lederhosen et les éléments hard-rock. Peut-être que ces contradictions en disent long sur mon caractère. J’adore les sacs à main aussi. Je prends soin de mes sacs de marques comme s’ils étaient mes bébés ! Et les chaussures ? Je parie que vous en avez beaucoup. Peut-être des modèles GORE-TEX® ? Oui tout à fait ! J’adore le soleil et la chaleur. Mais en même temps, je suis toujours impatiente de voir arriver l’automne et l’hiver pour porter mes chaussures GORE-TEX ® si confortables.

13

Texte : Franziska Horn, Photos : Thomas Straub


FREE LIGHT

Comment décririez-vous le projet up-cycling de Gore ? L’up-cycling, c’est offrir un look plus contemporain à des objets existants. Je trouve que c’est une idée admirable. Transformer des choses en objets de meilleure qualité, changer leur aspect ou les utiliser de manière radicalement différente – comme le fait la marque GORE-TEX ® à travers son projet – sont des idées qui commencent à émerger. On voit de plus en plus de sites web dédiés au DIY. Je trouve tout cela très stimulant. J’ai déjà redessiné un pantalon en y ajoutant des boutons pression et de nouveaux coloris. J’ai fait la même chose avec des chaussures et des T-Shirts. C’est souvent très facile de faire du neuf avec du vieux. Il suffit de quelques astuces pour créer un vêtement totalement nouveau. J’aimerais bien aussi créer mes propres meubles avec de vieilles cagettes de fruits ou des sacs de café. Malheureusement, je n’en ai pas le temps pour l’instant – peut-être que je ne suis pas assez créative non plus…

14

L’objet up-cycling "Free Light" est à l’origine un tissu GORE-TEX ® qui a été transformé en lampe. Vous vous imaginez allumer une veste pour éclairer votre appartement ? Je trouve que l’idée de reconvertir une veste GORE-TEX ® en lampe est assez amusante. Je pense que cette idée de recyclage parlera tout particulièrement aux collectionneurs, aux gens qui aiment avoir des pièces uniques et inhabituelles chez eux. Pensez-vous que les gens de votre génération soient sensibles au développement durable ? Je pense que les gens de mon âge sont souvent découragés par le coût des produits durables. La plupart ont des budgets serrés ; ils font donc plus attention à ce qui est bon marché plutôt qu’aux produits faits pour durer. En revanche, je pense que beaucoup essayent de vivre en respectant l’environnement, qu’il s’agisse d’habillement, d’alimentation ou de mobilier.


"TRANSFORMER DES CHOSES EN OBJETS DE MEILLEURE QUALITÉ, CHANGER LEUR ASPECT OU LES UTILISER DE MANIÈRE RADICALEMENT DIFFÉRENTE – COMME LE FAIT LA MARQUE GORE-TEX® À TRAVERS SON PROJET – SONT DES IDÉES QUI COMMENCENT À ÉMERGER. ON VOIT DE PLUS EN PLUS DE SITES WEB DÉDIÉS AU DIY." Luisa Lión

15


FREE LIGHT

16


2h

1x

1x

1

1x

1x

RESIN

1x

1x

2

1x

FREE LIGHT

RESIN

1x

4

1x

RESIN

3

2

1x

RESIN

5

1x

1x

6

17


1

2

VERTICAL GARDEN

9

BEA1 SZENFELD 2 4 3

5

2

5

6

8 10

7

4

3

3

3

6 1

4

9 9 8

2

7

1 4

11 10

7 1

5

18

5

6

Qui est... Bea Szenfeld, styliste "J’aime les chiens, les films de3 science-fiction et le style vintage." Voilà ce que Bea Szenfeld, 42 ans, dit à propos d’elle-même. "À part ça, je suis un bourreau 8 de travail." La créatrice passe de longues journées dans son atelier. Son moyen d’expression favori ? Le 10 papier. "Je serais incapable de dire pourquoi, mais j’ai des facilités avec le papier." Un don qui n’est pas passé inaperçu : pour son dernier clip, "Guy", Lady Gaga a demandé à Bea Szenfeld de créer des tenues en papier. Bea a également collaboré avec des marques prestigieuses, telles que Stella McCartney, Tommy Hilfiger et Swarovski. En 2010, lors de la cérémonie de remise du prix Polar Music, la chanteuse islandaise Björk a porté une pièce de la collection de Béa "Sur la plage" créée à la main. Elle se composait de sequins en papier en trois dimensions et de tissu rose aux reflets métalliques. Pour confectionner cette pièce, Bea s’est inspirée des traditions11 maritimes, des poissons globes au venin mortel et des sirènes sexy. Sa collection "Neptune’s daughter" rend hommage à la nageuse hollywoodienne Esther Williams. La créatrice a également conçu une robe à base de pâtes et créé une collection exclusivement en PVC à l’occasion d’un salon organisé par l’industrie plastique. La créatrice de mode Bea Szenfeld est née en Pologne et habite en Suède depuis 1980. En 2001, elle lance sa propre marque de mode. Un an plus tard, elle obtient son diplôme au Beckmans College of Design (école de design située à Stockholm).

6

7


Bea, vous créez des tenues de sirène et des costumes d’ours et d’éléphant en papier. Votre travail est-il de l’art ou de la mode ? C’est une question à laquelle je n’ai pas vraiment réfléchi. Je réalise des créations que l’on peut porter et je laisse aux autres le soin de décider à quelle catégorie elles appartiennent. Vous travaillez beaucoup avec le papier. Pourquoi ce matériau vous fascine-t-il tant ? C’est difficile à expliquer. J’ai comme un don avec ce matériau. Les vêtements en papier sont en quelque sorte plus vivants, moins sérieux. Lorsque l’on travaille avec le papier, on peut réellement se concentrer sur le design, sur sa silhouette et sur l’apparence générale. On se préoccupe moins de certaines questions, comme de savoir si le tissu est à la mode, facile à laver ou peu cher. Comment Lady Gaga a-t-elle présenté vos créations dans "Guy", son dernier clip ? Son styliste m’a contactée et m’a demandé si je pouvais créer quelques pièces pour la vidéo. Je lui ai envoyé quelques tenues de ma collection "Haute Papier". Dans la vidéo, Lady Gaga apparaît vêtue d’un costume d’ours en papier haute couture et ses danseurs portent aussi quelques tenues.

Des créations extraordinaires ! Utilisez-vous également des matériaux recyclés ? Oui, je trouve le concept du recyclage très intéressant. Dans mes créations, j’utilise beaucoup de papier, y compris du papier usagé, notamment dans mes collections "Haute Papier" et "Paper Dolls". Tentez-vous de faire passer un message particulier en utilisant et en recyclant le papier ? Je ne suis pas certaine que mon travail véhicule un message, mais je me demande souvent si les vêtements en papier peuvent influencer la vision qu’ont les gens de la vie quotidienne et des choses qui les entourent. Lorsque vous recyclez un objet de façon originale, vous vous ouvrez à de nouvelles perspectives, à des expériences qui font réfléchir et à des idées stimulantes. On peut dire que le projet up-cycling de la marque GORE-TEX ® tombe au bon moment. En effet. Réutiliser des vêtements en modifiant certains détails pour créer quelque chose de complètement nouveau est une excellente idée. Le matériau GORE-TEX ® est si solide que je pense qu’il peut durer pour toujours.

19

Texte : Franziska Horn, Photos : Sotarn Otf


VERTICAL GARDEN

"LE MATÉRIAU GORE-TEX® EST SI SOLIDE QUE JE PENSE QU’IL PEUT DURER POUR TOUJOURS." Bea Szenfeld

Possédez-vous des vêtements en GORE-TEX® ? Non, car je porte essentiellement des vêtements qui s’inscrivent dans le style des années 1940. À cette époque, le GORE-TEX ® n’existait pas. Mais je peux imaginer la fonctionnalité du matériau et le rôle essentiel qu’il joue dans les marchés de l’aéronautique, de l’industrie et du textile. L’objet que vous avez choisi est le jardin vertical, une sorte de jardin d’herbes aromatiques suspendu que vous pouvez mettre dans votre cuisine ou à l’extérieur et qui met bien en valeur les propriétés du GORE-TEX®. Pourquoi ? J’aime les arbres et les plantes. Quand on habite dans une grande ville, il faut faire preuve d’inventivité si l’on veut être entouré de verdure. Le concept du "jardin vertical" est idéal pour les petits appartements en ville, qui n’offrent généralement pas beaucoup de place aux plantes.

20

Selon vous, comment va réagir votre génération au projet up-cycling ? Qu’en pensent vos amis ? Je crois qu’on peut dire que les gens de mon âge appartiennent à l’ancienne génération. Nous avons grandi en même temps que les militants des organisations comme Greenpeace et Amnesty International. Traiter l’environnement et la nature avec respect est un concept que nous appliquons dans nos vies quotidiennes. J’espère que nous serons nombreux à nous impliquer dans le projet up-cycling et à nous en inspirer. Dans l’univers de la mode, repenser les choses et trouver un nouvel usage à des choses existantes sont des thèmes récurrents. Cela signifie-t-il que l’on ne risque pas de vous croiser dans le magasin d’une marque connue ? Exactement. J’achète la plupart de mes vêtements dans des marchés aux puces. Ils m’inspirent beaucoup. Je fais également des achats dans les magasins d’occasion, les boutiques vintage et sur Ebay.


RIVETS

4h

2x

1x

1

WOODS

3x

1x

1x

2x

VERTICAL GARDEN

2

9

3 2

1 4

5

8 10

5

6 7

4

1x

3

2

6 1

4

1x

3

8 11

2

7

1 4

1x

9

RESIN

9

5

6

7

3 7

RESIN

8 10

1

2

1x

10

5

6

1x

1x

11

21


BIKE COVER

CLAUDIA GASTALDI ET

45 min

1x

1

2

1

2

3

1 11 3

2

22

1x

1x

2

Qui sont... Claudia Gastaldi et Pietro de Angelis La styliste Claudia Gastaldi et le styliste pour hommes Pietro de Angelis se sont rencontrés lors d’une séance photo de mode à Rio de Janeiro en 2001. De retour à Milan, leur relation professionnelle s’est transformée en amitié et ils ont commencé à travailler ensemble, en tant qu’associés créatifs. Pietro s’occupe du design et Claudia se charge de l’image et du message. Elle a, par exemple, créé la campagne de relations publiques du projet "Biondo Endurance Apparel" de Pietro. Les deux collègues 4 travaillent actuellement sur un projet de vêtements de sport qui associe fonctionnalité et style grâce à des matériaux techniques. Claudia a 43 ans et est originaire de Milan. Une fois son diplôme d’architecture de Politecnico di Milano (École polytechnique de Milan) en poche, elle devient l’adjointe de la rédactrice en chef et icône de la mode Anna Dello Russo chez Vogue Italia. Aujourd’hui, Claudia travaille en tant que styliste free-lance, 1 principalement pour des magazines de mode pour hommes tels que L’Uomo Vogue et GQ. Elle a un faible pour les vêtements d’hommes et pour le sport. Quant à Pietro, ce passionné de moto de 51 ans est originaire de Naples et vit aujourd’hui à Milan. Il a travaillé pour 3 sa Prada, Fendi, Valentino et Brioni avant de lancer propre marque "Biondo Endurance1 Apparel".

1x


PIETRO DE ANGELIS

Claudia, comment vous décririez-vous ? Claudia : Je me décrirais comme une personne active et sportive, qui aime l’aventure et les voyages. Je suis également sensible et déterminée, et une bouddhiste pratiquante. Je déteste la routine. J’aime faire du yoga et méditer. Le cinéma et l’art sous toutes ses formes nourrissent mon inspiration. Qu’en est-il de mon parcours professionnel ? J’ai fait des études d’architecture avant de suivre des cours de stylisme et de travailler pour Anna Dello Russo. Elle m’a beaucoup appris. C’était un peu comme être à l’armée, mais elle est une excellente professeure. Aujourd’hui, je travaille en tant que styliste free-lance. Pietro, qu’est-ce que la mode pour vous ? Pietro : C’est simple : la mode et les vêtements que vous choisissez de porter, sont le reflet de votre personnalité. C’est important, l’apparence. Vous vivez tous les deux à Milan. Faites-vous beaucoup de sport ? Claudia : J’aime le sport plus que tout. Quand j’étais petite, je me suis essayée à tout un tas d’activités sportives. J’aimais aussi tester différents équipements. Je dirais que j’ai probablement essayé tous les sports qu’il est possible de pratiquer dans une grande ville. Il y a dix ans, je me suis mise à pratiquer davantage les sports de montagne, à pieds ou à skis. Maintenant, je partage mon temps entre Courmayeur et Milan. L’été dernier, je me suis rendue au camp de base de l’Everest. Aujourd’hui, mon rêve est de me concentrer sur le style outdoor pour pouvoir vivre et travailler dans les montagnes, mais aussi collaborer davantage pour des magazines de sport avec Pietro. Je suis toujours à la recherche de nouveaux défis à relever, que ce soit dans ma vie professionnelle ou privée. Pour moi, la vie consiste à trouver ses propres limites et à les redéfinir.

Texte : Franziska Horn, Photos : Adriano Russo

Pietro : J’aime le sport et j’adore être en extérieur. Pour moi, l’un ne va pas sans l’autre. J’ai un faible pour le trail running, l’enduro et le kayak. J’emporte toujours une veste GORE-TEX ®, avec ou sans manche, et je porte des chaussures GORE-TEX ®. Que pensez-vous du projet up-cycling de la marque GORE-TEX® ? Claudia : C’est très judicieux. J’ai une veste GORE-TEX ® depuis six ans. Elle m’accompagne lorsque je fais de la voile, du ski, de la randonnée, de l’escalade et de la moto. Quand je ne la mettrai plus, j’en ferai un pot de fleurs que je poserai sur mon balcon. De cette façon, les propriétés du matériau auront encore une utilité. Pietro : Nous travaillons également sur l’un de nos propres projets, qui implique l’up-cyling de vestes GORE-TEX ® usagées. Nous souhaitons le à Milan. Claudia : De façon générale, nous devons traiter les choses avec davantage de respect, avoir plus d’égard pour le monde et pour nous-mêmes. Qu’entendez-vous par traiter les choses et le monde avec davantage de respect ? Claudia : Nous devons cesser d’encourager les gens à acheter de manière effrénée ; faire des achats plus réfléchis, prendre en compte ce que nous possédons déjà. À titre d’exemple, on peut apporter une touche contemporaine à des vêtements vintage simplement en modifiant certains détails ou en les portant avec de nouveaux accessoires. Ils peuvent également être recyclés et transformés en objets totalement nouveaux. Quand je ne sais plus quoi faire d’un vieil objet, j’en fais don à une organisation caritative.

23


BIKE COVER

L’objet que vous avez choisi est la housse de vélo fabriquée en matière GORE-TEX ®. Pourquoi ? Claudia : À Milan, nombreux sont ceux qui se sont tournés vers les deux roues, les vélos et les motos, pour pouvoir se déplacer plus rapidement en ville. La housse de vélo est donc un produit idéal qui s’intégrera rapidement à nos vies quotidiennes et protégera nos selles des fameuses pluies milanaises. Jusqu’à maintenant, on trouvait des housses en plastique, mais elles sont difficiles à replier une fois mouillées. Aucune autre protection n’est aussi robuste que GORE-TEX ®. De plus, la housse de vélo en GORE-TEX ® est très esthétique. C’est un accessoire tendance ! Attachée à un antivol qui bloquerait le cadre du vélo et au moins l’une des deux roues, elle pourrait bien devenir un accessoire indispensable pour les cyclistes. Pietro : La housse de vélo est un vrai plus pour les cyclistes qui prennent leur vélo tous les jours et par tous les temps. C’est une idée qui mérite d’être encouragée.

Le projet up-cycling de GORE-TEX® vous a-t-il insufflé de nouvelles idées ? Pietro : Je pense que cette initiative pourrait être le point de départ de nouvelles idées, comme détourner le rôle ou la fonction originale d’un élément pour créer des objets radicalement nouveaux qui trouveront leur place dans nos vies de tous les jours. Je suis sûr que ce projet fera de nombreux adeptes. Personnellement, j’ai le sentiment que le recyclage et l’up-cycling sont bien plus que des effets de mode ; je suis convaincu que nous allons réfléchir davantage à la réutilisation et à la revalorisation d’objets que nous aurions autrefois mis à la poubelle.

"AUCUNE AUTRE PROTECTION N’EST AUSSI ROBUSTE QUE GORE-TEX®. DE PLUS, LA HOUSSE DE VÉLO EN GORE-TEX® EST TRÈS ESTHÉTIQUE. C’EST UN ACCESSOIRE TENDANCE !" Claudia Gastaldi 24


45 min

1x

BIKE COVER

1

1x

1x

1x

2

2

2

3

1x

1

4

1x

3

2

1x

RESIN

1

1

3

2

1x

RESIN

5

1x

1x

6 4

25


BEAUTY CASE

1

4

2

3

MARGOT YOUMAKEFASHION

3

4

3 1 3 1 4

Qui est... Margot Youmakefashion, blogueuse mode Margot a 25 ans et vit à Paris. Elle est experte en mode et en "do-it-yourself" (DIY). Son blog, "Youmakefashion", est devenu très populaire. Sa page Facebook rassemble 10 500 fans à elle seule. La clé de sa réussite : sa capacité à transformer les vêtements basiques avec des idées toutes simples ; mais aussi à partager des idées originales, son point de vue sur la mode et ses looks vestimentaires : elle peut habiller des bottines avec des chaînes en métal ou apposer un papillon peint à la bombe sur de simples petites pochettes. Elle adore les lunettes de soleil et les vêtements de la marque Chantal Thomass ou Maison Martin Margiela. Après des études dans le dessin-graphisme, elle devient rédactrice de mode. En 2013, elle publie un livre sur le "DIY" appelé "Bracelets Tendance" contenant des instructions et un kit DIY. Elle décrit son style vestimentaire comme "sportif chic" – comme tous les amateurs de course à pied, elle possède une quantité impressionnante de chaussures de running. "D’une certaine façon, je vis toujours dans le futur, je pense à mes projets, je rêve" dit-elle. Plus d’infos sur www.youmakefashion.fr

26

2


Commençons par la question que vous vous posez souvent vous-même, d’après ce que vous nous avez dit, à savoir : d’où venez-vous et qui êtes-vous ? Je viens de Biarritz au pays Basque, dans le sud de la France. J’y ai suivi ma scolarité. En 2010 après des études de dessin-graphisme, design et multimédia, je suis partie à Londres quelques mois pour améliorer mon anglais. J’y ai trouvé beaucoup d’inspiration. C’est là que j’ai commencé mon blog. Je suis à Paris depuis quatre ans maintenant. Qui suis-je ? Une personne créative qui aime partager ses idées. Je suis aussi une passionnée. Tout ce que je fais, je le fais avec passion. Et la passion déteint sur tout ce que je fais.

Quels blogs lisez-vous ? J’en lis beaucoup. Je lis plus de blogs que de magazines. J’aime les blogs suédois et ceux qui expliquent comment vivre ou manger sainement. Mais ceux que je préfère sont les blogs de mes amis, ici à Paris. J’aime lire des choses écrites par des gens que je connais.

Votre blog "Youmakefashion" : de quoi parle-t-il ? Quand j’étais à Londres, j’avais toujours envie de montrer ce que je découvrais à mes amis. Notamment les styles vestimentaires urbains. J’ai commencé à les publier sur Facebook. Peu de temps après, j’ai créé mon blog. Ma meilleure idée a peut-être été de partager avec mes amis quelques "bonnes adresses" – de bons tuyaux pour le shopping et des astuces de voyage. Et aussi mes idées ‘Make it yourself’.

Vous vous imaginez blogueuse jusqu’à la fin de vos jours ? Oui, je pourrais. Mais je vais voir comment les choses évoluent. Attendons de voir ce qui se passe.

Comment se présente une journée type, pour vous ? Ma journée type : le matin, je réponds à mes mails. J’essaye d’organiser tous mes rendez-vous vers midi. Ensuite, je publie mes articles sur mon blog et je réalise des vidéos. Le soir, je vois mes amis ou je me rends à des événements presse pour y trouver de nouvelles idées.

Vous aimez confectionner des choses vous-même. Pouvez nous expliquer ? Je n’aime pas acheter du neuf sans arrêt. Le recyclage est une bonne idée, de même que faire les choses soi-même. Cela me permet aussi de me sentir bien. On crée quelque chose d’unique, un objet auquel on s’attache. Petite, j’adorais les activités manuelles. Vous aimez courir. Vous portez des produits GORE-TEX® ? Oui, j’ai une paire de baskets Nike GORE-TEX ® . Je les aime beaucoup.

27

Texte : Franziska Horn, Photos : Ariane Le Guay


BEAUTY CASE

Décrivez-nous le projet up-cycling GORE-TEX®. Je dirai qu’une veste GORE-TEX ® a quelque chose de si éternel qu’elle mérite d’avoir plus d’une vie. Si on la recycle, peut-être qu’on pourra la garder pour toujours. Réaliser quelque chose de totalement nouveau à partir de cette veste est une idée originale. On a trop pris l’habitude d’acheter du neuf sans arrêt. Avec l’up-cycling, on peut peut-être arriver à briser cette spirale. Pourquoi avoir choisi la trousse de toilette ? Je pars bientôt en vacances en Malaisie. Une trousse de toilette, c’est précieux pour une fille. Vous y mettez vos crèmes, vos tubes, vos lotions. C’est très utile. Et après vos vacances, pensez-vous que cette trousse de toilette fera partie de vos objets quotidiens ? Oui absolument. Quand je serai revenue de vacances, elle aura toute sa place dans la salle de bain. Elle me sera utile autant à la maison qu’en voyage.

28

Le projet up-cycling GORE-TEX® a-t-il suscité chez vous de nouvelles idées ? Oui oui ! Je pense utiliser les matières GORE-TEX ® pour faire des pochettes. Ce serait très facile de faire une trousse de maquillage avec les manches d’une veste. J’aime également beaucoup l’idée de la housse de vélo. J’utilise souvent mon vélo à Paris. Avez-vous déjà up-cyclé quelque chose ? Oui. Une fois j’ai confectionné une jupe avec le T Shirt de mon compagnon. Pensez-vous que votre génération soit intéressée par le développement durable et l’écologie ? Pas particulièrement. Mais en même temps, on voit tous les jours les méfaits de nos actions sur l’environnement. Souvent, nos comportements font évoluer les choses de manière négative. Nous devons agir de manière plus responsable à l’égard de l’environnement.


Avez-vous parlé à vos amis de ce projet ? Qu’en pensent-ils ? Je crois que j’aurai plus de chance d’en parler avec les lecteurs de mon blog. Je suis certaine qu’ils aimeront ce concept de recyclage. Où allez-vous faire votre shopping ? Je fais souvent les boutiques solidaires pour voir ce qu’ils ont. Ou je vais chez H&M pour voir les vêtements basiques que je pourrais personnaliser pour la partie DIY de mon blog YouMakefashion. La chose la plus récente que j’ai réalisée est une pochette recouverte de simili cuir sur laquelle j’ai apposé un papillon peint à la bombe.

"JE DIRAI QU’UNE VESTE GORE-TEX ® A QUELQUE CHOSE DE SI ÉTERNEL QU’ELLE MÉRITE D’AVOIR PLUS D’UNE VIE." Margot Youmakefashion

29


BEAUTY CASE

30


VELCRO

5

3h

1x

1x

1

1x

1x

1x

1x

2 1

1x

BEAUTY CASE

4

1

2

3

3 1

3

1x

1 3

4

1x

RESIN

3

4

3

RESIN

1x

1 3

1

2

2

1x

1x

4

31


MAIL BOX

ISMAEL PRADOS CARDBOARD

2h

1x

1

1x

1x

1x

1x

1x

2

2

3

2

4

3

1

2

2

3

4

4

32

Qui est... l’éco-chef Ismael Prados Un homme, un homme qui déborde d’énergie. Quand Isma Prados se met devant ses fourneaux à Barcelone, c’est comme si les légumes savaient qu’ils allaient être transformés en œuvre d’art. Même après 800 émissions télévisées et un grand nombre de livres de cuisine à 4succès, ce chef médiatique n’utilise jamais de phrases toutes faites. Les livres de cuisine d’Isma sont écrits à la manière d’une bande dessinée ; il met en pratique ce qu’il revendique ainsi que sa cuisine. Ses recettes ont toutes un objectif écologique ; bien que sophistiquées, elles sont rapides et faciles à réaliser. L’objet de design GORE-TEX ® qu’a choisi Isma est la boîte aux lettres. Que va-t-il en faire ? "Je vais l’accrocher au NoNoNo pour recueillir tout ce que les gens qui viennent dans mon restaurant voudront me donner !" Des lettres d’amour, des parapluies oubliés, des notes impayées, des idées de recettes ? Nous lui poserons la question l’année prochaine. Une chose est sûre : il ne s’ennuie jamais ! Quand il est chez lui, il bricole : il construit un système d’étagères avec des caisses en bois ou réutilise astucieusement des couvercles de pots de confiture, le tout dans un univers quotidien chaleureux. Pour lui, le recyclage n’a rien de théorique et c’est quelque chose qu’il pratique. Isma aime les vieux chapeaux, les nouvelles idées, les vestes militaires 4 inutile de le préciser. et le jazz. Mais aussi cuisiner,


Isma, pouvez-vous vous décrire ? (rires) Me décrire ? Vous ne devriez pas me demander ça ! OK, je me lance : J’ai 40 ans, je suis marié et j’ai un fils de 11 ans. Je vis dans le centre de Barcelone et j’ai une toute petite cuisine. J’aime le jazz et j’adore battre la mesure. J’anime des émissions culinaires à la télévision depuis 2003. Je cuisine pour les célibataires ou pour ceux qui veulent s’émanciper, j’organise des événements culinaires. Pour faire simple : je fais en sorte que les gens passent un bon moment. Comment se déroule une journée type, pour vous ? Toutes les journées sont différentes. Je me lève à 5 heures du matin. À cette heure-là, il n’y a personne pour vous ennuyer. Je peux écrire de nouvelles recettes, faire appel à ma créativité. Je peux aussi essayer de nouvelles recettes dans ma cuisine ou superviser une séance photos. Je peux organiser un repas pour un événement. Je suis un one man show, donc je choisis mes partenaires selon le projet sur lequel je travaille. Qu’est-ce que vous cuisinez ? J’essaye toujours d’utiliser des ingrédients naturels, mais ce n’est pas nécessairement compliqué : avec un fruit, sa peau ou son écorce, ou n’importe quel légume, vous avez tout ce qu’il vous faut. Vous avez juste besoin de savoir comment vous en servir. La cuisine méditerranéenne est la meilleure au monde ; elle est à la base de tout ce que je fais. À Barcelone, il existe 47 marchés de fruits et légumes. C’est comme si c’était Noël tous les jours. En revanche, ce qu’il faut connaître ce sont les herbes aromatiques et la façon de les utiliser. Vous devez aussi connaître la météo et les différentes saisons. Le tout c’est de vivre en harmonie avec la nature.

Ce que vous mangez importe beaucoup. Bien sûr ! Réfléchissez : qui d’autre peut vous imposer ce que vous devez manger ? Le restaurant que vous avez ouvert à Barcelone s’appelle NoNoNo. Il y a une raison particulière à cela ? Oui. Ou devrais-je dire : non ! "No" signifie non aux microondes, non aux produits industriels, non aux matières grasses, aux fritures. Mais entre les lignes, c’est aussi un peu "oui" : oui aux fermes de la région, à l’élevage local, oui à l’agriculture biodynamique. Que devraient faire les jeunes chefs aujourd’hui ? Ils devraient acheter des produits locaux : légumes, céréales, haricots et fruits ; ces ingrédients ne coûtent pas cher. Ils ne devraient pas acheter trop de protéines animales. On finit toujours par dépenser trop d’argent en transport et conditionnement. C’est quelque chose que l’on peut éviter en se procurant des ingrédients frais produits sur place. Vous avez choisi la boîte aux lettres faite en GORE-TEX®. Pourquoi ? Je trouve que c’est un objet très intéressant. Avec des roulettes, on pourrait même l’utiliser à l’extérieur – comme un chariot, ou comme sac pour le vélo. Après tout, c’est imperméable ! On pourrait aussi y faire pousser des plantes puisque c’est respirant. Je trouve cette boîte aux lettres en GORE-TEX ® très intéressante en termes d’inspiration. Elle stimule ma créativité. Elle évoque la recherche de nouvelles possibilités, le fait de jouer avec les idées, de dépasser les frontières, de repenser les choses.

33

Texte : Franziska Horn, Photos : Becky Lawton


MAIL BOX

À votre avis, faut-il en faire plus en termes d’up-cycling que ce que l’on voit actuellement ? Oui absolument. Jusque dans les années 1990, on vous considérait presque comme un hippie ou un obsédé de l’alimentation bio si vous mangiez du muesli au petit déjeuner. Heureusement, les choses ont changé. Aujourd’hui, on sait que la nourriture industrielle est responsable de certaines maladies. En fait, nous devons simplement suivre notre instinct : tout ce qui sent bon et qui fait appel à nos sens sera également bon à consommer. Il y a un dicton qui se vérifie toujours : "ne fais jamais ce que ta grand-mère n’aurait jamais fait !" Nos grands-parents gardaient toujours tous les objets parce qu’ils connaissaient la valeur de leurs matières premières et qu’ils pensaient qu’ils pouvaient encore servir. Les gens doivent savoir qu’ils n’ont pas constamment besoin de rechercher toujours de nouveaux produits, ils les ont déjà ! Redécouvrez votre propre veste GORE-TEX ® ! Les gens n’ont pas forcément toujours besoin d’apprendre plus de choses : ils doivent juste se SOUVENIR de ce qu’ils ont ! Peut-être même dans leurs propres placards !

34

Que pense votre famille de la boîte aux lettres faite en GORE-TEX® ? Ils pensent que c’est une super idée. On a tous été conditionnés pour toujours acheter du neuf. Le projet up-cycling consiste à repenser les choses que nous aimons, leur offrir un nouvel éclairage. Cela permet de nombreuses perspectives. Regarder les choses usagées dont on ne veut plus sous un angle différent est un challenge intéressant. Dans des pays comme l’Afrique, où les gens vivent avec peu de moyens, c’est quelque chose que l’on fait spontanément. On construit des maisons avec des bouteilles en plastique ou des chaussures avec des pneus de voitures. Est-ce que le projet up-cycling vous a inspiré ? Vous a-t-il donné de nouvelles idées ? Oui tout à fait ! En ce moment je réfléchis à une sorte de cagoule que je pourrais créer avec une vieille veste GORE-TEX ® , doté d’un système spécial pour éviter d’être complètement décoiffé.


Lorsque vous avez besoin d’acheter du neuf, où allez-vous ? J’adore les magasins vintage. J’adore les choses qui ont une âme, une opinion, qui expriment quelque chose, qui ont une histoire. Je déteste les produits conformistes. Par exemple, si je devais rencontrer le maire de Barcelone, je pourrais parfaitement porter l’une de mes vestes militaires. Cela pourrait irriter certaines personnes. Mais il s’agit de garder sa personnalité, de rester soi-même. Il s’agit d’humour, aussi. Alors réinventez-vous, réinventez ce qui vous entoure !

"JE TROUVE CETTE BOÎTE AUX LETTRES EN GORE-TEX® TRÈS INTÉRESSANTE EN TERMES D’INSPIRATION. ELLE STIMULE MA CRÉATIVITÉ. ELLE ÉVOQUE LA RECHERCHE DE NOUVELLES POSSIBILITÉS, LE FAIT DE JOUER AVEC LES IDÉES, DE DÉPASSER LES FRONTIÈRES, DE REPENSER LES CHOSES." Ismael Prados

35


MAIL BOX

36


CARDBOARD

2h

1x

1x

1

1x

1x

1x

1x

2

MAIL BOX

2

3

2

4

3

1

1x

2

4

4

1x

RESIN

1x

3

2

4

1x

RESIN

2

4

5

1x

6

1

1x

1

37


38


MODÈLES

PHARES VESTES / MANTEAUX / CHAUSSURES

39


Manteau homme Aigle élaborée avec la technologie de produits GORE-TEX®

Veste femme Aigle élaborée avec la technologie de produits GORE-TEX® 40


Veste homme Bugatti élaborée avec la technologie de produits WINDSTOPPER®

Manteau femme Dubarry élaboré avec la technologie de produits GORE-TEX® 41


Manteau homme Bugatti élaboré avec la technologie de produits GORE-TEX®

Manteau homme Bugatti élaboré avec la technologie de produits GORE-TEX® 42


Manteau homme Bugatti élaboré avec la technologie de produits WINDSTOPPER®

Manteau homme Bugatti élaboré avec la technologie de produits GORE-TEX® 43


Manteau femme camel active élaboré avec la technologie de produits GORE-TEX®

Manteau femme camel active élaboré avec la technologie de produits GORE-TEX® 44


Veste homme camel active élaborée avec la technologie de produits GORE-TEX®

Manteau femme camel active élaborée avec la technologie de produits GORE-TEX® 45


Veste homme camel active élaborée avec la technologie de produits GORE-TEX®

Veste homme camel active élaborée avec la technologie de produits GORE-TEX® 46


Manteau homme Calamar élaboré avec la technologie de produits GORE-TEX®

Veste homme Calamar élaborée avec la technologie de produits GORE-TEX® 47


Veste femme Herno élaborée avec la technologie de produits WINDSTOPPER®

Veste homme Herno élaborée avec la technologie de produits WINDSTOPPER® 48


Manteau homme Herno élaboré avec la technologie de produits GORE-TEX®

49


Manteau homme Nonnative élaboré avec la technologie de produits GORE-TEX®

Veste homme Nanamica élaborée avec la technologie de produits GORE-TEX® 50


Veste homme Henri Lloyd élaborée avec la technologie de produits GORE-TEX®

Veste homme White Mountaineering élaborée avec la technologie de produits GORE-TEX® 51


Manteau homme Hugo Boss élaboré avec la technologie de produits GORE-TEX®

Veste homme Hugo Boss élaborée avec la technologie de produits GORE-TEX® 52


Manteau femme Peuterey élaboré avec la technologie de produits GORE-TEX®

Veste homme Peuterey élaborée avec la technologie de produits WINDSTOPPER® 53


Veste homme Napapijri élaborée avec la technologie de produits GORE-TEX®

Veste homme Napapijri élaborée avec la technologie de produits GORE-TEX® 54


Veste homme Stone Island élaborée avec la technologie de produits WINDSTOPPER®

55


56


Chaussure GORE-TEX® femme Högl

Chaussure GORE-TEX® femme Högl

Chaussure GORE-TEX® femme Legero

Chaussure GORE-TEX® femme Marc

57


Chaussure GORE-TEX® SURROUND™ femme Ara

Chaussure GORE-TEX® SURROUND™ femme Högl

Chaussure GORE-TEX® SURROUND™ femme Högl

58


Chaussure GORE-TEX® homme Asics

Chaussure GORE-TEX® homme Asics

Chaussure GORE-TEX® homme Reebok

Chaussure GORE-TEX® homme Igi & Co.

Chaussure GORE-TEX® homme Clarks

Chaussure GORE-TEX® homme Tretorn

59


60

Chaussure GORE-TEX® SURROUND™ homme Fretzmen

Chaussure GORE-TEX® SURROUND™ homme Fretzmen

Chaussure GORE-TEX® homme Aarson

Chaussure GORE-TEX® homme Aarson

Chaussure GORE-TEX® homme camel active

Chaussure GORE-TEX® homme Madras


Chaussure GORE-TEX速 homme Fretzmen

Chaussure GORE-TEX速 homme Aarson

Chaussure GORE-TEX速 homme Lloyd

61


Télécharger

jpg

eps

Pour en savoir plus : www.gore-tex.com

VÊTEMENTS GORE-TEX ® Les vêtements réalisés avec la technologie de produits GORE-TEX ® sont durablement imperméables et coupe-vent tout en offrant une respirabilité optimale, pour une meilleure protection et un plus grand confort.

• Durablement imperméables et coupe-vent • Respirabilité optimale • LA GARANTIE DE VOUS MAINTENIR AU SEC™ : Si vous n’êtes pas totalement satisfait de votre vêtement, nous nous engageons à le réparer, à le remplacer ou à le rembourser au prix d’achat

62


technologies Télécharger

jpg

eps

Pour en savoir plus : www.windstopper.com

PRODUITS WINDSTOPPER® Les produits WINDSTOPPER ® apportent un effet coupevent total et une respirabilité maximale. Ce sont des produits très polyvalents.

Effet coupe-vent total : Protège le corps de l’effet frisson causé par le vent.

Une respirabilité extrême : L’humidité peut s’échapper facilement. Résultat : la transpiration ne s’accumule pas, empêchant toute surchauffe.

Résistant à la pluie et à la neige Tissu extérieur Membrane WINDSTOPPER™ Doublure intérieure

63


Télécharger

jpg

eps

Pour en savoir plus : www.gore-tex.com

CHAUSSURES GORE-TEX ® Les chaussures GORE-TEX ® sont à la fois durablement imperméables et hautement respirantes. Elles apportent à vos pieds confort et protection, au bureau comme dans vos déplacements.

• Durablement imperméable • Hautement respirante

• Durablement imperméables et hautement respirantes • Microclimat optimal, pour l’ intérieur comme pour l’ extérieur, toute la journée • Grande durabilité grâce à des matières et des procédés de fabrication haut de gamme

64


technologies Télécharger

jpg

eps

Pour en savoir plus : www.gore-tex.com

CHAUSSURES GORE-TEX® SURROUND™ Les c h au s s u r e s él a bo r é e s ave c l a te ch n o l o gi e pr o du i t GORE-TEX ® SURROUND™ sont idéales à l’intérieur comme à l’extérieur, pour les températures chaudes à modérées. Elles sont durablement imperméables et respirantes sur l’intégralité du pied. Grâce à leur structure de semelle ajourée, vos pieds restent frais et secs même s’il fait plus chaud.

• Durablement imperméable • Visiblement respirante

• • • • •

Imperméabilité durable et respirabilité pour l’intégralité du pied Gardent vos pieds au sec et à bonne température, pour un meilleur confort Idéales pour des conditions de température modérées à chaudes Structure de semelle ajourée innovante Garanties !

65


care Pour en savoir plus : www.gore-tex.com/care

ENTRETIEN LAVEZ EN MACHINE À 40°C maximum. Rincez abondamment.

RAVIVEZ LE TRAITEMENT DÉPERLANT En passant les vêtements au sèche-linge à basse température. Ils peuvent aussi être repassés avec un fer tiède. La chaleur est bénéfique pour le vêtement car elle ravive son traitement déperlant durable.

NETTOYAGE À SEC Possible, sauf si l’étiquette d’entretien le déconseille. Suivez toujours les instructions indiquées sur les étiquettes d’entretien du fabricant. Pour plus d’informations : www.gore-tex.com

40°

66

P


CONTACT PRESSE Audrey Journeau Olivia Chapuis North Communication T +33 1 45 45 61 23 audrey@north.fr olivia@north.fr

W. L. Gore & Associates GmbH www.gore-tex.com www.windstopper.com

Impressum


DES CHAUSSURES PUR LA PLUIE ET LE BEAU TEMPS

FEEL GOOD

*

*SENTEZ-VOUS BIEN

La nouvelle technologie produit GORE-TEX® pour un confort climatique optimal.

DURABLEMENT IMPERMÉABLE

VISIBLEMENT RESPIRANTE

© 2014 W. L. Gore & Associates GmbH. GORE-TEX, LA GARANTIE DE VOUS MAINTENIR AU SEC, SURROUND, GORE et les logos sont des marques de W. L. Gore & Associés. Version injectée de la semelle extérieure réalisée avec N-INJECTECH®


Upcyclez votre veste GORE-TEX® - Lookbook Automne/Hiver 2014/2015 [Français]