Page 17

ON DÉCOUVRE

PAV BY NIGHT

Le dynamisme actuel de ce vaste quartier s’exprime sans doute de la manière la plus visible par l’effervescence de sa vie nocturne, en mesure de profiter pendant quelques années d’espaces qui, pour certains, seront à terme repensés dans le cadre du grand réaménagement du PAV. Outre le Village du Soir qui ratisse large, les noctambules aux goûts plus portés sur l’alternatif éclectique se dirigent chaque weekend vers la Gravière, tandis que les amateurs de sons pointus savent, eux, qu’ils trouvent leur compte au Motel Campo. Malgré les péripéties traversées ces dernières années, le Motel s’inscrit résolument comme un lieu phare des nuits électroniques genevoises (cf. Go Out! n° 52). Dans l’entrain de cette vitalité qui fait du bien à des nuits qui n’ont que trop subi l’austérité calviniste, Go Out! a choisi de se focaliser sur un nouveau venu de la scène nocturne qui promet de faire parler de lui et attiser encore l’attractivité du PAV : Audio.

Entrée du club Audio source photo : Resident Advisor

l’intimisme est rythmé par des sets de djs triés sur le volet. À ce sujet on en revient aux puristes, puisque côté son se pavane le noyau historique du festival Electron avec Jerôme Soudan (Mimetic), Emmanuelle Dorsaz et Danielle Mc Lellan aux origines. L’état d’esprit et la direction artistique du lieu demeurent quant à eux le seul point d’achoppement avec le festival. Pointue sans virer dans la stratosphère expérimentale, la programmation fait la part belle tant aux fougueux de la scène locale, aux artistes émergents venus d’ailleurs qu’aux incontournable gros bonnets des BPM. Notons au passage qu’Agoria figure parmi les parrains du nouveau-né qui verra successivement défiler Oxia, A-Trak ou Ellen Alien pour ne citer qu’eux…

ELECTROTHÈQUE

Passé la vingtaine, les lendemains de soirée ne riment qu’avec migraine. Un postulat qui concerne particulièrement les puristes des premières heures de la musique électronique. Ces phalangistes de free parties, bataillant avec l’EBM des befores et avec la New Beat des afters, voient aujourd’hui poindre leurs premiers cheveux blancs. A cette érosion – qualifiée d’embourgeoisement par les anarchistes de salons, d’embonpoint par les nutritionnistes ou de maturité par le commun des mortels – subsiste la même soif de son. Ainsi les soirées se voient abordées avec plus d’exigence, moins d’excès mais toujours le même sens la de transgression. À ces hédonistes se profile au 20, rue Boissonnas, Audio, un espace dont le nom évoque un concept imaginé et ficelé autour du nec plus ultra en matière de sono.

Retour à la visite du proprio. La deuxième salle, toujours en travaux, constitue la cerise de l’édifice, celle qui propulsera Audio comme l’un des plus imposants temples de musique électroniques chez Calvin. Avec, in fine, une capacité de 1’200 personnes, ce dernier joue la carte audacieuse de concilier soirées électro, plaisirs hédonistes et confort d’écoute à ce qui s’apparente encore à un concours d’endurance précédé (dans certains cas) d’un concert d’acouphène. Enfin, deux mots suaves y résument l’état d’esprit du jeudi soir : entrée libre.

Dérogeant avec l’aspect galvaudé des hangars iconiques des raves berlinoises, l’agencement du lieu affiche un design bien plus recherché. Sobre, des luminaires aux relents art déco dominent le premier comptoir que l’on croise l’entrée franchie. L’éclairage, judicieusement disposé, dévoile le figurisme 60’s du papier peint et une ambiance décontenancée. Une atmosphère aux airs de déjà-vu puisque parmi les fondateurs du lieu, on retrouve les instigateurs de l’incontournable Kraken, de l’Etabli et, plus récemment, du Jardin. De taille modeste, parsemée de luxuriants bouquets de bambous et chapeautée par la chaire du DJ, la première salle s’affiche comme un bar dont

Go Out! magazine

Audio 20, rue Boissonnas - 1227 Les Acacias www.audio-club.ch

Pour en savoir plus sur le projet du PAV: www.ge.ch/dossier/ praille-acacias-vernets

17

Go Out n°57 Décembre-Janvier  

Pour ce dernier numéro, on file tête première découvrir l’effervescence qui anime le PAV (la zone comprenant Praille - Acacias – Vernets et...

Go Out n°57 Décembre-Janvier  

Pour ce dernier numéro, on file tête première découvrir l’effervescence qui anime le PAV (la zone comprenant Praille - Acacias – Vernets et...

Advertisement