Page 44

44

On sort là-bas

Texte // Fabien Bergerat Djabar

Bains romantiques Quinze concerts, une création mondiale, trois conférences, le tout arrosé d’une légion de 39 virtuoses se donnant rendez-vous pour un hommage aux piliers du post-romantisme. Les Rencontres Musicales d’Evian s’installeront pour leur seconde édition dans la bourgade éponyme, sise rive hexagonale du Lac de Genève, du 4 au 11 juillet. L’illustre Grange au Lac vibrera aux sons d’une trentaine de compositeurs, dont la musique de chambre fera de ces Rencontres un lieu de découverte et d’intimité. Immersion. L’ancre dans l’histoire, le cap vers l’avenir À la barre, le Quatuor Modigliani invite tout le monde à embarquer –du spectateur néophyte au grand interprète– pour une vogue faite de rencontres passionnées. Tournées vers l’avenir, leur dessein est de débrider et stimuler l’inspiration des musiciens et du public. A l’appel, un vaste équipage duquel seront ceux qu’on ne présente plus, comme Gautier Capuçon, Maxim Vengerov ou Sol Gabetta, mais également la très jeune relève, avec, entre autres, Edgar Moreau et sa sœur Raphaëlle, ou les frères La Marca. Pour la première fois, les grands solistes partageront la scène avec d’illustres ensembles, comme le Mahler Chamber Orchestra ou le quatuor Emerson. Le Quatuor Modigliani veut faire de ces huit jours une consécration et une mise en perspective du post-romantisme. Ils graviteront donc autour de «la Vienne du tournant du siècle» et seront rythmés par les compositions des plus grands, parmi lesquels Beethoven, Schumann, Schubert ou Wagner, sans pour autant faire l’impasse sur l’offre de niche, avec Ysaÿe, Kodály, Wienawski et bien d’autres. Neuvage pour Neuberger Les Rencontres, qui se veulent également un lieu de nouveauté, présenteront en création mondiale une commande spéciale au jeune parisien Jean-Frédéric Neuburger. Âgé d’à peine 29 ans, ce lauréat des plus prestigieux concours pianistiques, disciple de Maria João Pires et JeanFrançois Zygel, a fait raisonner son doigté dans les plus illustres salles du monde et auprès des formations les plus notoires. À l’affût permanent de nouveaux répertoires, son ère de jeu s’étend de Bach à nos contemporains, ce qui l’a mené à

la création de nombreuses pièces durant sa jeune carrière. Il remettra cela le 10 juillet en exécutant lui-même sa nouvelle composition, de laquelle aucun détail n’a filtré… mais ses antécédents nécessiteront des mélomanes qu’ils mêlent un peu d’eau à leur vin. Conformistes s’abstenir. Naufrage pour Rostropovitch Fondées en 1976 sous l’impulsion d’Antoine Riboud, les Rencontres Musicales d’Evian sont portées par Mstislav Rostropovitch au prestigieux rang d’agora où fleurettent, durant 24 ans, virtuoses et mélomanes. Le duo, aux carnets d’adresses bien garnis, y invite les plus grands noms pour en faire un rendez-vous immanquable. En 1993, ils distinguent ce haut lieu de la musique en y érigeant la légendaire Grange au Lac, château de pin et de cèdre de 1200 places, fondu dans un bois de mélèzes, dont la grandiose acoustique fait des vagues outre-frontières. Mais la santé de Mstislav est sur la corde raide et il quitte sa nouvelle datcha après seulement sept années, sans que les Rencontres ne lui survivent. Elles laissent place à une version allégée, les Escales Musicales: l’agora se mue en une zone de transit dont l’écho des vagues a une portée bien moindre. Retour aux sources L’eau semblant avoir coulé sous les ponts, le festival renaît l’an dernier sous la direction du Quatuor Modigliani, dont l’ambition –après 12 années d’Escales dans l’oubli– est de refaire d’Evian un bassin d’inspiration musicale de renom. Les Rencontres veulent engendrer des rencontres et semblent avoir réuni tous les paramètres pour y parvenir, de leur riche programme à leur fantastique décor. Go Out! n° 32 juin 2015

Profile for Go Out ! Magazine

Go Out! N°32 juin 2015  

Go Out! Le Magazine Culturel Genevois N°32 juin 2015

Go Out! N°32 juin 2015  

Go Out! Le Magazine Culturel Genevois N°32 juin 2015

Profile for goout
Advertisement