GOLDA 13

Page 1

GOLDA MAG

1


2 GOLDA MAG


www.closetozen.com GOLDA MAG

3


4 GOLDA MAG


© @Mathieu.dphotographie

© OVLAC

Sommaire

07 Edito 08 Queen of Sheba, La légende de Makéda 20 Essaouira by Ruth Sherwood 22 Les Juifs Ethiopiens 24 Célébration du SIGD, la marche divine 28 Déco : notre maison, notre refuge 36 On prend soin de nos longueurs 39 La thérapie capillaire 40 Marc Sarfati, podologue 42 Natan Levy 44 Pull sans manches 46 Camille Shalevet ou la Fashion Therapy 48 Que le style soit avec vous 50 GOLD List 52 People 54 Nathalie Levy 58 Jewbuzz 60 GOLDA Legend’z : Bob Marley 66 GOLDA & Chill 68 Université de Tel Aviv 70 Après la pandémie, la technologie israélienne sera leader dans le monde 72 Dor Hadash 74 Comment Israël m’a permis de me réinventer 78 Klic by Shenkin X Yiddish mama : La collab’ 82 Appel d’urgence, mobilisons-nous ! 84 GOLDA à table


6 GOLDA MAG


GOLDA www.goldamagazine.com

SIRET : 027844026 Siège social : Netanya Contacts contact@goldamedia.com lea@goldamedia.com +972 (0)52 244 5419 PUBLICATION Directrice de la publication Léa Tov Directrice artistique Yaël Nadjar pour Sidewalk Medias PUBLICITÉ Création & Design Yaël Nadjar pour Sidewalk Medias www.sidewalkmedias.com +972 (0)58 6305530 RÉDACTION ET PARTICIPATION Léa Tov, Jérémie Talafré, Sandrine Bertheau, Sivan Cohen-Wiesenfeld, Jessica Adjedj, Yaël Nadjar, Nathalie Ohana, Albert Russo, Patricia Hassoun Rédactrice mode & beauté : Johanna Berrebi PARTENARIAT Medias

CRÉDITS PHOTOS - Shutterstock - Wikipedia Commons - EasyCom RÉSEAUX SOCIAUX Instagram : golda_magazine Site : www.goldamedia.com Groupe facebook : « Je suis une Golda car ... » Page facebook : GOLDA Magazine Radio : Golda Radio Youtube : Golda Médias Malgré le soin apporté par la rédaction pour assurer l’exactitude des informations publiées provenant de sources très diverses, ni l’éditeur, ni l’imprimeur ne pourraient être tenus responsables pour les photos et les textes fournis par les annonceurs. La citation de marque, dans les articles, est généralement réalisée sans aucun but publicitaire. L’éditeur s’autorise à priori à refuser toute insertion qui semblerait contraire aux intérêts moraux ou matériels de publication. La rédaction décline toute responsabilité en cas d’insertion publicitaire erronée, et seuls les annonceurs sont responsables des informations contenues dans leur visuels garantisant ainsi le magazine contre toute condamnation pronocée à son encontre sur ce point.

EDITO

T H E

#QUEEN

Cette année, on est bien contentes d’en voir le bout pour la finir (on espère) en beauté ! Donc dans notre hotte de cadeaux pour Hanoucca, pour vous donner chaud au cœur, voilà ce que Mama GOLDA vous annonce. Tout d’abord, on vous annonce un Hanoucca sur les traces de la Reine de Saba, avec en vedette, lors de notre dernier shooting photo, la belle Orly. Notre façon d’honorer les Juifs d’Ethiopie pendant ce mois de novembre où leur culture est en fête, avec le SIGD (page 24) ! Vous apprendrez sûrement, que la reine de Saba ainsi que d’autres monarques telle que les candaces ont insufflé les premières les bases du féminisme et de l’empowerment ! On vous donne aussi quelques astuces pour entretenir une crinière de reine en page 36. Une impératrice du style nous livre aussi tous les codes d’une garde-robe pointue et tendance : on parle bien sur de Sophie Gachet en page 48. Mais ce n’est pas tout : on parle aussi musique et culture avec l’histoire du King du reggae, Bob Marley, en page 60. Vous l’aurez compris, pour 2021, on se dirige fièrement vers la voie royale ! Bye 2020 … !

GOLDA Magazine est publié sous licence de GOLDA Média et de Léa Tov. Tous droits sur les contenus sous licence leurs appartiennent et ne peuvent être reproduits, en partie ou en entier, sans leur consentement.

COVER Model : Orly Insol Photographer : Garry Lebaz pour EasyCom Make up : Anael Makeup Coiffure : Anael Darmon Robe : Henna Deco Styling : Johanna Berrebi

LÉA TOV DIRECTRICE DE LA PUBLICATION ET RÉDACTRICE EN CHEF

GOLDA MAG

7


DOSSIER

8 GOLDA MAG


QUEEN OF

SHEBA LA LÉGENDE DE MAKÉDA PAR

JOHANNA BERREBI

Model : Orly Insol et Rachel Taieb | Photographer : Garry Lebaz pour EasyCom | Make up : Anael Makeup | Coiffure : Anael Darmon | Robe : Henna Deco | Styling : Johanna Berrebi

GOLDA MAG

9


I

l était une fois, anciennement au royaume de Koush en Arabie, dans le nord de l’Ethiopie près de la ville d’Aksum, une reine africaine ô combien fascinante.

D’une beauté inégalée, indépendante et à l’intelligence rare, la « reine vierge » gouverne son royaume comme nul autre. Rencontre avec un destin chimérique à une époque antique. C’est au cœur de cette mythologie éthiopienne, mais également dans le Talmud, la Bible et le Coran que l’on s’immerge pour découvrir la romance enflammée de cette reine avec un autre monarque légendaire : Salomon. L’Histoire nous conte, selon certaines versions, que la reine se rendit d’ellemême en Judée suite à la notoriété royale de Salomon. D’autres nous relatent que le fils du roi David, après avoir voulu marchander avec son conseiller Tamrin, demanda à voir cette reine fabuleuse. Ainsi, cette dernière se déplaça jusqu’au palais du roi Salomon, chargée de richesse, où elle le surprit par sa sagesse lors de joutes oratoires et de jeux d’esprit. Néanmoins, c’est lors d’une ultime énigme, que la reine, mise à rude épreuve, perdit et accepta de prolonger son séjour en Israël, auprès de son hôte ivre d’amour pour cette souveraine. C’est le début d’une romance idyllique entre deux êtres au destin d’exception, donnant ainsi jour au roi Ménélik Ier : Fondateur de la dynastie des Salomons en Ethiopie. Bien qu’il naisse en Ethiopie, Ménélik rendit visite à son père qui le oignit afin de le reconnaître publiquement. Invité à rester au palais, le fils du couple mythique rentra chez lui avec un héritage culturel flamboyant. C’est ainsi, qu’ils vécurent heureux et eurent Menelik.

Rencontre entre le roi Salomon et la reine de Saba (scène des portes du Paradis de Lorenzo Ghiberti, xve siècle). 10 GOLDA MAG

L’Embarquement de la reine de Saba, par Claude Lorrain, huile sur toile.


Safavid (1590), Balqis Reine de Saba face à la huppe, Iran.

La Reine de Saba chez Salomon (2015) de Hocine Ziani, peinture à l’huile sur toile de lin GOLDA MAG

11


12 GOLDA MAG


GOLDA MAG

13


14 GOLDA MAG


GOLDA MAG

15


16 GOLDA MAG


GOLDA MAG

17


18 GOLDA MAG


GOLDA MAG

19


BEAUTÉ

ESSAOUIRA by

RUTH

SHERWOOD GOLDA : Ruth, on te connaît comme une fille pétillante, hyperactive, actrice... Et aujourd'hui créatrice de parfum. Et j'allais dire super créatrice car j'adore ton parfum. Comment as-tu eu cette révélation ? Ruth Sherwood : Je rêvais depuis très longtemps de faire un parfum. Pendant le confinement j'y ai beaucoup réfléchi et dès l'ouverture des commerces je me suis lancée.

Elle nous apaise, nous tranquillise, et s'évanouit dans l'air pour nous laisser un bien-être évanescent.

GOLDA : Et comment tu as pu mettre ton rêve en pratique ? R.S : J'ai pris contact avec un parfumeur, je lui ai expliqué toutes les notes de parfum que je souhaitais. Et Essaouira est né !

Pari gagné pour Ruth l'intrépide.

GOLDA : Alors c'est quoi Essaouira ? R.S : Essaouira est un parfum à base d'eau de fleur d’oranger, un moment d’évasion où on retrouve notre enfance, nos moments d'insouciance. Dans ce monde actuel cela fait un bien fou au moral. GOLDA : Pourquoi la fleur d'oranger ? R.S : La fleur d'oranger se mélange avec différentes notes, ce qui donne une flagrance envoûtante.

20 GOLDA MAG

Je confirme ce parfum vous enivre et donne une atmosphère chaleureuse et orientale. Jolie référence au Maroc et jadis Mogador. Évasion assurée ! Je suis déjà addict... Allez vite découvrir toute la gamme chez un revendeur près de chez vous.

Essaouira existe en parfum d'intérieur. Grand diffuseur de 700 ml, bougies, sprays. Prochainement la gamme va s’élargir avec le parfum Essaouira. Les différents points de vente : Netanya : Body Institut, Rehov Ben Gourion 2 Hertzliya : Epicerie Sarfati, Rehov Maskit 22 Raanana : me contacter Ashdod : Flo, Nahal Dan 4alef Tel Aviv : Boutique Bash à Neve Tsedek 054-7733216 parfumdambiancebyruthsherwood.fr essaouirafragrance


GOLDA MAG

21


JUIFS DOSSIER

LES

ETHIOPIENS

O

ESSAI D’ALBER T RUSSO

n présume que les Ethiopiens, comme les Tutsi au Rwanda, au Burundi et au Kivu (R D Congo), ainsi que les Peul en Afrique occidentale, sont d’origine nilotique, qu’ils sont descendus d’Egypte et de Nubie pour enfin s’installer en Ethiopie. Il y a aussi la fabuleuse légende, rapportée dans la Torah, selon laquelle la reine de Saba et le roi Solomon se sont rencontrés et aimés. Elle était parfois appelée la « Reine du Sud » ou la « Reine à la peau sombre ». On la connaissait également sous le nom de Makeda, la « Magnifique Reine Noir ». Selon certains historiens, le royaume de Saba, aussi dénommé Arabia Felix, se trouvait sur le territoire qui correspond au Yemen d’aujourd’hui, et dominait le royaume éthiopien d’Axum. Le réel emplacement de ce royaume est sujet à conjecture. L’on dit que le roi Solomon était fasciné par la beauté et l’intelligence de Makeda, laquelle le testait en lui soumettant des énigmes. L’on dit aussi qu’elle s’était convertie au judaïsme - rien n’est moins sûr. Mais les Ethiopiens affirment que le fruit de leur amour était un garçon, Ménélik, lequel deviendra le premier roi d’Ethiopie. Il est à noter que le dernier et 225e empereur éthiopien, arborant le sceau du bouclier du roi David et la croix de l’Eglise orthodoxe Tewahedo, a été déposé en 1974 par la junte communiste du Derg.

22 GOLDA MAG

Mais venons en à l’origine historique - celle-ci ne peut qu’être associée à la légende, vu l’absence d’écrits authentiques. Ezana aurait été le premier roi juif de la tribu des Beta Israël, couronné ensuite empereur d’Axum. Voici déjà le premier paradoxe : nous sautons quelques siècles et sommes en 325 de notre ère. Sous l’influence d’un certain Frumentius, Ezana aurait adopté la religion chrétienne et soumis, par la force, ses sujets à la nouvelle religion. A partir de ce moment, comme ce qui se passait en Europe, les Juifs ont été, tour à tour acceptés, puis poursuivis ou massacrés.Ces derniers ont trouvé refuge dans les montagnes du Simien, au nord du pays, où ils ont établi leurs propres royaumes. Le royaume de Beta Israël a ensuite déclaré la guerre au royaume d’Axum, qu’il a, en un premier temps, vaincu. Les Juifs ont ainsi reconquis leur territoire d’origine et prospéré durant deux siècles, jusqu’en

1855. C’était leur âge d’or. D’après des voyageurs européens de l’époque, il y aurait eu un million de Juifs en Ethiopie. Il faut cependant se méfier de ce genre de statistique - selon quel recensement eston arrivé à ce chiffre ? Cette fois, le royaume de Beta Israël a subi une cuisante et radicale défaite. Et pour sauver leur vie, les Juifs durent se convertir au christianisme, sous peine de mourir. Ceux qui refusèrent la conversion s’enfuirent ou alors étaient tués. Même convertis, on les appelait les Falasha, qui signifie « errant » ou « gens sans terres ». Pour cette raison, les Juifs éthiopiens, surtout ceux qui vivent en Israël, refusent qu’on les nomme ainsi, car Falasha pour eux est un terme humiliant et qui leur rappelle de terribles souvenirs. La majorité chrétienne, de même que l’Islam, a trop souvent rejeté les Juifs,


comme ailleurs dans le monde, et encore aujourd’hui. C’est en 1984 que, grâce à l’opération Moïse, des milliers de Juifs éthiopiens ont été secourus et emmenés dans la Terre Promise. Il y aurait de nos jours environ 150.000 Juifs éthiopiens vivant en Israël. Mais encore aujourd’hui le gouvernement d’Addis Abbeba peine à libérer ses Juifs, car il craint que d’autres minorités veuillent les imiter et quitter le pays, et cela donnerait une mauvaise image de l’Ethiopie. Aux Nations unies (plutôt très « désunies »), il a été très peu fait mention des milliers de Juifs éthiopiens, chassés, torturés et tués, au moment de l’opération Moïse, soit par les communistes et les Chrétiens, soit lorsqu’ils se sont enfuis au Soudan, avec l’espoir de rejoindre un jour Israël. Dans ces camps, gardés par des musulmans, ils ont connu la faim, la maladie, les viols et la torture. A la fin du 20e siècle ces malheureux ont enduré les pires sévices : voir couper les pieds de leurs enfants ou éventrer, émasculer les jeunes hommes, violer leurs femmes ou leurs filles, et enfin vendre celles-ci en esclavage aux pays arabes. Les survivants ont dû attendre jusqu’à deux ans dans ces camps dangereux et insalubres, avant de rejoindre leurs frères plus chanceux. Pour rendre la chose encore plus macabre, les gardes soudanais, qui leur infligeaient de cruelles punitions, refusaient que les Juifs enterrent leurs morts

Mémorial pour les Juifs Ethiopien au Mont Herzl

Hagit Yaso

Eden Alene

selon leur tradition. Il y aurait eu 4.000 réfugiés morts avant qu’ils ne puissent être sauvés par les Israéliens. Pour commémorer cette tragédie, chaque année, le 28 du mois de lyar, les Ethiopiens, leurs amis et les autorités se rendent au Mémorial du Mont Herzl. Ce beau monument est l’oeuvre de l’architecte Gabriel Kertesz, lequel s’est entouré d’artistes éthiopiens pour décorer ce mémorial, magnifiquement, avec des motifs traditionnels, rappelant leur pays natal. Cette nouvelle génération de Juifs éthiopiens peut se targuer d’avoir obtenu de beaux succès dans la société israélienne. Nombreux sont les promoteurs de l’aliyah, certains sont devenus membres de la Knesset, d’autres ont fait de belles carrières dans l’armée. On compte également, parmi eux, des journalistes, des acteurs, tel Meskie Shibru-Sivan, des musiciens comme Abatte Barihun, et dans la mode, le designer mondialement connu Avi Yithak. Last but not least, mentionnons les très belles et talentueuses chanteuses, Hagit Yaso et Eden Alene qui représente Israël à l’Eurovision.

L’auteur de cet essai vient de terminer, en collaboration avec une écrivaine canadienne, un roman intitulé « TEL AVIV’S ETHIOPIAN QUEEN ou ZIVA HALMALKA », qui relate l’histoire d’une jeune femme éthiopienne, diplômée en sciences sociales et en psychologie, gérant un refuge pour ados en difficulté, soit parce qu’ils ont été chassés par leur famille, soit parce qu’il ont fui leur foyer, voire Gaza, sous peine d’être ostracisés ou pire, à cause de leur orientation politique ou sexuelle. Car, parmi ces ados, il y a des Juifs orthodoxes, des Musulmans honnis par les leurs, des jeunes sans papier, ou des rescapés d’attentats. Tous, devant refaire leur vie, avec l’espoir d’atteindre une certaine normalité. Séfarade belge d’origine anglo-italienne, écrivain bilingue (traduit dans une quinzaine de langues, dont l’hébreu) - et photographe, Albert Russo a vécu sur 3 continents avant de s’installer en Israël il y a 5 ans. Ses ouvrages ont été loués par James Baldwin, Joseph Kessel, Pierre Emmanuel, Gilles Perrault, entre autres. Il a obtenu le Prix de la Liberté, 2 Prix Unicef, plusieurs Book Excellence Awards, etc., et des prix pour sa photographie. Site littéraire de l’auteur : K www.albertrusso.com Sites de photographie : K www.viewbug.com/member/ albertrusso et K https://www.artavita.com/artists/7612-albert-russo GOLDA MAG

23


DOSSIER

SIGD Célébration du

La marche divine PAR

24 GOLDA MAG

JESSICA ADJEDJ


© Lizzy Shaanan

‫© האגודה הישראלית למען יהודי אתיופיה‬ La communauté éthiopienne célébrant le Sigd à la tayelet de Jérusalem.

En route pour la marche des possibles !

C

haque année, la fête du Sigd est célébrée par la communauté juive Éthiopienne, sept semaines après le jeûne de Yom Kippour. Les réjouissances auront lieu, cette année, le 15 et 16 novembre, à savoir, le 29 Heshvan. C’est autour d’un grand rassemblement sur la promenade d'Armon Hanatsiv à Jérusalem que l’on pourra observer une vue sans pareille de la vieille ville et du Mont du Temple. Cette cérémonie représente l’alliance du peuple juif à D.ieu et célèbre l’acceptation de la Torah.

Certains membres de la communauté observent un jeûne durant ce jour, jusqu’à la récitation de psaumes par les Kessim (dirigeants rabbiniques Éthiopiens). Les psaumes sont tirés de l’Orit, la bible écrite en guèze (ancienne langue éthiopienne) comprenant les textes sacrés de la Torah, traditionnellement attribués à Moïse lors du don de la Torah au Mont Sinaï. D’où le choix d’une réunion sur la promenade d’Armon Hanatsiv qui surplombe la vieille ville, représentant symboliquement la montagne du Sinaï. La fête est habituellement accompagnée d’une marche vers le mur des lamentations, pour pèleriner les destructions des Temples, qui sera certainement annulée au vu des restrictions liées à la pandémie actuelle.

la communauté éthiopienne. Elle leur permet de prier et remercier D.ieu pour l’accomplissement du rêve de l’Alyah vers Zion. Pendant des siècles, les Ethiopiens ont désiré le retour vers Jérusalem et c’est aujourd’hui qu’ils peuvent rendre grâce pour ce rêve devenu réalité. Le nom de la fête (Sigd) prend tout son sens car il signifie “prosternation” en guèze, langue antique utilisée par la communauté juive Éthiopienne. Ils saluent D.ieu, bénissent la montée vers la terre de nos ancêtres, louent la ville sainte de Jérusalem et prient pour la reconstruction du Temple. Célébré depuis des siècles, le Sigd a été déclaré, en 2008, fête nationale par le Parlement Israélien. Ainsi, des milliers d’Israéliens d’Ethiopie vêtus de blanc, symbole de pureté, se réunissent pour une prière commune. Chant, danse, dégustation de mets traditionnels, que de joies et de réjouissance pour louer le Créateur. Glorification, à laquelle, toutes les communautés sont conviées. Cependant, un grand nombre de personnes restent frileux à l’idée de participer à un rite qu’ils ne connaissent pas.

S.I.G.D. Salutaire. Identitaire. Glorifier. Divin.

Mais comme dit le proverbe « loin des yeux, près du cœur ». Que l’on soit en Terre sainte où au bout du monde, l’attachement lié à cette dernière parcelle du Temple est fort et ne sera pas célébré du bout des doigts cette année, mais avec le cœur, l’esprit et l’âme. Ce festival fait office d’introspection pour

GOLDA MAG

25


au XIVème siècle, s’étaient détachés du Talmud et des préceptes de la tradition juive. C’est après un long combat pour la reconnaissance de leur judéité que les éthiopiens se sont vu intégrer la société israélienne, non pas sans mal, car le questionnement porté sur leur origine a laissé des traces et crée toujours de l’ostracisme.

L’association Fidel œuvre chaque année pour faire connaître cette célébration et tente d’introduire la culture éthiopienne dans la vie israélienne, en visitant les écoles par exemple, pour sensibiliser les plus jeunes à cette culture qui vient aussi d’un pays chaud ! Comprenons, ensemble, l’épopée vers la liberté de ce peuple, qui est et a longtemps été discriminé et stigmatisée. La talentueuse auteure Arundhati Roy a dit : « On ne fera pas un monde différent avec des gens indifférents ». L’indifférence, est-ce donc cela dont ce peuple souffre ? Doit-on encore se battre en 2020, pour faire reconnaître sa culture et légitimer ses traditions ? L’alyah des Juifs d’Ethiopie a toujours été complexe pour l’État d’Israël. On se souvient de ces deux grandes opérations de

« Moïse » et « Salomon » en 1984 et 1991 organisées dans l’urgence et dans le plus grand secret, grâce auxquelles près de 80 000 Juifs ont pu migrer en Israël. Mais pour certains, le pays où coule le lait et le miel a un goût amer... Dès les premières vagues migratoires, la communauté religieuse israélienne a voulu les soumettre à une « conversion rigoureuse au judaïsme » en prétendant que les Juifs éthiopiens, ayant connu l’inquisition chrétienne

On ne fera pas un monde différent avec des gens indifférents rapatriement

Nous comptons près de 150 000 Israéliens d’origine éthiopienne en Israël, mais certains sont encore dans l’attente d’une autorisation de migration. La ministre de l’Alyah et de l'Intégration, Pnina Tamano-Shata, tout premier membre du gouvernement d’origine éthiopienne, fait pression pour sauver le plus grand nombre de personnes de cette communauté de la diaspora et des conditions sanitaires déplorables. Et c’est en ces temps de coronavirus, contre toute attente, que quelques centaines de migrants d’Ethiopie, se sont vu fouler le sol israelien pour la première fois. Et ce n’est qu’un début ! Comme quoi, certains visent les étoiles, d’autres décrochent la lune. © ‫כל‬-‫ יהודית גרעין‬Yehudit Garinkol

La communauté éthiopienne à la jonction de Jérusalem pour fêter le SIGD.

26 GOLDA MAG


GOLDA MAG

27


NOTRE MAISON, NOTRE REFUGE DÉCO

SANDRINE BER THEAU Q SBHOME_INTERIORS

PAR

Envie de s’évader de rêver ? Je devine votre réponse c’est mille fois oui. Voyager, découvrir le monde, partager, rencontrer, nos familles, amis, à l’autre bout de la planète, faire la fête, la liste est longue. Nous avons besoin de nos rituels, de nos habitudes ! Nous en rêvons tous petits et grands. Soyons patient(e)s… Tout est en point d’interrogation ??? Zou… Covid-19 Face à ce monde en perpétuel changement, nous sommes en constante recherche d’éléments auxquels nous raccrocher, de points d’ancrage, en d’autres termes, de stabilité. La beauté de la nature, la sérénité de la terre et le refuge de notre maison sont des plaisirs simples qui nous entourent et qui nous apportent cette stabilité dont nous avons tant besoin. Se plonger dans la lecture digitale de GOLDA, c’est un pur bonheur, un monde de joie, de rêverie en ce début d’hiver. Tous les sujets nous font chaud au cœur, nous font du bien, nous en avons tellement besoin. Petit challenge, vous êtes prêt(e)s ? Transformons-nous en Reine de Saba. Décorons ou redécorons notre maison, avec des couleurs chaudes, chaleureuses. Déplacer vos meubles, vos tapis, soyez audacieux/ses. Bouger vos meubles, vos tapis, vos luminaires. Fouillez vos placards, vous allez retrouver des plaids, nappes, étoffes scintillantes, du linge de maison de famille. Ajouter des touches de couleurs suivant vos envies, des couleurs gaies, chaleureuses, profondes. Il n’est pas nécessaire d’en acheter, je suis sûre que vous avez des merveilles dans vos intérieurs ! Si les motifs sont différents, regrouper, mixer par couleurs ! Des imprimés unis et graphiques comme un tissu wax avec un velours cela fonctionne. Golda Magazine, sbhomeinteriors vous réserve un cadeau (conseils gratuits pour décorer son salon ou son bureau. Me contacter via INSTAGRAM @Golda-magazine @sbhome-interiors. Je vous répondrai personnellement en privé. 28 GOLDA MAG


GOLDA COUP DE CŒUR Les bougies

Les nouvelles bougies de saison Ikea x Byredo. Le luxe à un prix abordable et une ambiance cocooning créatrice d’émotions. Si comme moi, vous aimez les bougies faites-vous plaisir ! Les senteurs éveillent chez bon nombre d’entre nous le sentiment d’être « chez soi » La lumière des bougies nous réchauffe le cœur, et Hanoucca n’est pas loin… Vous allez adorer ! A acheter ou se faire offrir absolument. Treize senteurs différentes se déclinent en trois catégories Frais- Boisées - Fleuri .

Tissu Wax African Cloth Pagne

Le tissu Wax, est un tissu propre à la culture africaine. Ce tissu peut être utilisé pour la réalisation de plusieurs créations, vêtements, sacs, loisirs créatifs... www.walkonwax.com

Tissu Super Wax Fleur Fond Blanc

Coton esprit WAX imprimé de fleur sur fond blanc, motif attrayant et coloré. Idéal pour les créations vestimentaires et la réalisation d’accessoires. www.tissusdesursules.fr

Tissu Wax

Le wax, également appelé « tissu africain », est un textile de coton ayant reçu sur les deux faces un cirage lui conférant des propriétés hydrophobes, technique inspirée de celle utilisée pour produire le batik javanais. Les cires utilisées sont colorées et forment des motifs qui varient à l’infini dans une recherche esthétique.

GOLDA MAG

29


30 GOLDA MAG


GOLDA MAG

31


© safarifusion.com.au

32 GOLDA MAG


© Wax Going On / Photo presse

Chaise 250 € Wax Going On www.waxgoingon.com

GOLDA MAG

33


Housse de couette imprimée wax, à partir de 23,99 € La Redoute Intérieurs www.laredoute.fr. © La Redoute / Photo Presse

34 GOLDA MAG


© Au fil des couleurse / Photo Presse

Décor mural sur mesure Dinka, 52€/m2 Sandrine Alouf pour Au fil des Couleurs www.aufildescouleurs.com

GOLDA MAG

35


BEAUTÉ

ON PREND SOIN DE NOS

LONGUEURS Brosses chauffantes, fer à lisser, boucleurs, soins Botox, lissages permanents … Comment prendre soin de ses longueurs, sans les abimer ? Dans ce méli-mélo de termes capillaires, on va tâcher d’y démêler ce sac de nœuds grâce aux bons gestes à adopter, si ce n’est toujours pas fait ! PAR

36 GOLDA MAG

JOHANNA BERREBI


Le massage lors de la douche : on le néglige et pourtant… Pourtant il stimule les capteurs sensoriels que nous avons au-dessus de nos cellules grises (2500 récepteurs par cm2, oui oui !). Du coup, stimulés, ces récepteurs irriguent mieux les vaisseaux et relancent donc la circulation sanguine, et nous on gagne en longueur ! (L’astuce : il y a des brosses à picots qui sont super pour ça si on est flemmardes).

Le rinçage à l’eau froide : pas agréable (sauf si on vit dans un pays chaud) mais il nettoie nos cheveux tout en refermant les écailles permettant aux actifs du soin de rester et pénétrer la fibre capillaire.

Le coup de brosse matinal : On l’oublie mais ces 100 coups de brosse que nos dictait notre grand-mère, finalement permet d’oxygéner le cuir chevelu : il répartit le sébum sur toute la longueur ce qui le protège, et désengorge les racines ! Et ça nous évite de perdre nos cheveux tout au long de la journée !

L’alimentation : Oui, on nourrit notre corps ET nos cheveux ! On fait bien trop souvent l’impasse sur les bons aliments et surtout sur l’hydratation. On essaie de boire au moins 1L d’eau par jour, et de consommer fruits, légumes mais aussi huiles (d’olive de préférence), céréales, potassium, magnésium etc. (banane, chocolat noir). La chaleur : Bonne pour la peau oui… Mais les cheveux ont, la supportent moins bien ! On se lisse toutes les cheveux, of course mais on limite les appareils chauffants à une fois par semaine, sans oublier de protéger la fibre avant et après utilisation.

Les coiffures tirées à quatre épingles : Mais oui, laissez-le respirez votre cuir chevelu ! Ok pour une réunion importante ou un mariage, mais toutes celles qui abusent des gels, qui plaquent et tirent avec mille et une barrettes : STOP ! Sinon il se venge… Alors on évite de serrer l’élastique, ou de toujours les attacher et on les laisse prendre l’air.

Masques : C’est le mot d’ordre en 2020 !!! Et bien, aussi sur nos longueurs les filles ! Soit en achetant de bons produits tels que ceux de la maison Kérastase ou René Furterer. Soit on les fait nous-mêmes à base d’avocat, d’œuf etc selon les recettes et surtout d’huiles essentielles (pamplemousse, ricin etc). Avec tous ces bons gestes, on devrait retrouver une chevelure de sirène pour la saison !

GOLDA MAG

37


Formation Coiffure

‫סטודיו פרנצ‬ ‫לימוד עיצוב שיער‬ 38 GOLDA MAG


LA

THÉRAPIE CAPILLAIRE

LE GRAND GUIDE PRATIQUE POUR SOIGNER ET ENTRETENIR VOS CHEVEUX

S LA THÉRA

Olivier Benhamou

i les yeux sont le miroir de l’âme, les cheveux en sont un précieux reflet. Ils révèlent beaucoup de nous et expriment une facette cruciale de notre être. Perméables à notre environnement physique (pollution, poussière, chaleur, froid...). Ils sont aussi impactés par notre état émotionnel (fatigue, stress, anxiété, déprime). C’est pour ces raisons que l’auteur a mis au point la thérapie capillaire naturelle, allian soin du cheveu et développement personnel.

La thérapie capillaire naturelle

LE GRAND GUI ET ENTRETENI

Olivier Benhamou

avec la collaboration de Stéphanie Zeitoun

POUR ELLE ET POUR LUI

La thérapie capillaire naturelle Le grand guide pratique pour soigner et entretenir vos cheveux

Mais comment offrir à ses cheveux au soins optimal ? Quelle incidence les émotions ont-elles sur nos cheveux ? Et l’alimentation ? Quelle coiffure adopter selon sa forme de visage ? Quelle couleur ? Que vous ayez les cheveux longs, courts, frisés, raides, ondulés, rêches, secs, cassants ou sujets aux chutes, vous trouverez pour les faire renaître en pleine santé. Cette thérapie holistique prenant en charge le corps et l’esprit vous réconciliera avec l’image que vous avez de vous-même, tant sur le plan physique que psychologique.

Olivier Benha

Si les yeux sont

précieux reflet. Il

Olivier Benhamou, coiffeur de stars et ancien coiffeur de François Hollande, a fait du bonheur capillaire sa mission de vie depuis 30 ans. Il est reconnu dans son expertise par les plus grands et met enfin ses secrets à la disposition du grand public.

une facette cruci

ronnement phys

ils sont aussi imp

Livre disponible ici

stress, anxiété, d

Format : 165 x 225 mm

a mis au point la GOLDA MAG

39


SANTÉ

40 GOLDA MAG


MARC SARFATI M

PODOLOGUE

arc Sarfati est un podologue D.E (Diplômé d'Etat) d’un établissement français agréé par le Ministère de la Santé.

Durant ses années d’études, il a effectué de nombreux stages en milieu hospitalier ainsi que dans des centres sportifs. En parallèle, il a effectué des formations complémentaires en Podologie du Sport, Podo-Pédiatrie et en Diabétologie. Avant de faire son Alyah en 2019, il a travaillé pendant 2 ans au sein de la Clinique Drouot à Paris 9e spécialisée dans le Sport et l'Arthrose ainsi qu'au Centre Médical Réaumur à Paris 2e. Actuellement il consulte à la Dizengoff Clinic, Centre Médical pluridisciplinaire au coeur de Tel Aviv. Le Cabinet de Podologie à la Clinique Dizengoff propose des services complets pour le bilan, traitement et suivi de votre pied. Podologie, Pédicurie, Semelles Orthopédiques... Leurs services : - Podologie du sport : la podologie du sport a pour but de comprendre le sportif et surtout pour analyser et optimiser son geste. - Posturologie : la posturologie étudie les mécanismes de gestion de l’équilibre et ses dysfonctionnements. - Podo-pédiatrie : suivi et traitement du pied du nouveau-né et de l’enfant pour assurer une croissance sur de bons appuis.

- Traitements : soin pédicurie, orthoplastie, orthonyxie, ionophorèse, ondes de choc, semelles classiques, semelles thermoformées... Marc Sarfati traite bien plus que des douleurs de pieds. Son champ d'action s'exerce sur tout le membre inférieur ainsi que le rachis. Pathologies musculaires, articulaires, neurologiques, problèmes de postures, pieds creux, plats ou encore ce qui concerne la pédicurie médicale (ongles incarnés, cors, durillons, ampoules, hématomes sous l'ongle...). Un champ d’action large qui fait de sa profession une solution véritablement intéressante pour les douleurs aiguës ou chroniques. Marc Sarfati est en mesure d’offrir un suivi de grande qualité en pédicurie podologie. Il traite le corps dans sa globalité afin qu’il retrouve sa mobilité, c’est-à-dire son état de santé et son équilibre. Du nourrisson aux séniors, en passant par les sportifs, sa prise en charge s’adapte en fonction des attentes du patient et de ses symptômes. Cabinet de Podologie Clinique Dizengoff Tel Khai St 7, Tel Aviv-Yafo 053-3544454 Sur rendez-vous et à domicile sarfatimarc5@gmail.com www.podologue-telaviv.com marcpodologuetlv

GOLDA MAG

41


© Am y Kap lan

42 GOLDA MAG © Amy Kaplan

© Cali Fights Magazine

© Amy Kaplan

SPORT


NATAN

LEVY grand Mazal Tov à A Magazine souhaite un Toute l’équipe de GOLD FC. A noter que n son rêve en rentrant a l’U Natan Levy qui réalise enfi lange de plusieurs le sport le plus violent, mé l’UFC est considéré comme karaté, boxe, boxe ido, taekwondo, juj-itsu, arts martiaux tel que aïk s le monde mais sports les plus pratiqués dan thaï… Et aujourd’hui un des ération en France. interdits d’avoir une féd malheureusement toujours A, espérons qu’on combat aujourd’hui aux US Natan Levy s’entraine et ir combattre en France. pourra bientôt le voir ven

GOLDA MAG

43


MODE

JILL PARIS

ZARA H&M

PULL SANS MANCHES Qui n’a pas ouvert son Instagram/ Pinterest sans tomber sur ces photos d’influenceuses au style Preppy boosté, grâce à l’iconique pull sans manches ? Pièce phare des 70’s, le pull sans manches revient sur le devant de la scène et s’affiche fièrement sur toutes les filles en vogue ! Si à l’origine il nous vient de GrandeBretagne, et était autrefois portée par la gent masculine classe et sportive telle que les tennismans, joueurs de golf et de polo : aujourd’hui c’est un vrai détournement (en règle) par les fashionistas !

Parfaitement adaptée à la saison, cette pièce rétro tombe à pic pour l’automne qui s’étiole en longueur avant de teaser l’hiver ! 44 GOLDA MAG

Mango

PAR

JOHANNA BERREBI

Du coup, comment on le porte ? Pour les classiques, on évite le Fashion faux-pas en le portant sur une chemise claire et sur un jean, ou sur un T-shirt simple avec des Stans aux pieds : un look cool, branché et facile à adopter. Pour les plus audacieuses: on peut le porter coloré, ou bien à carreaux, ou enfin sur une chemise oversize qui fait office de robe. Partout sur les défilés automne hiver 202021, Isabel Marant et Prada, mythiques maisons le mettent à l’honneur. On l’a compris les filles, cette saison, on se la joue premières de classes avec une note de Rock ou de Casual (selon son style) !

Isabel Marant


GOLDA MAG

45


Camille Shalevet ou la

Fashion Therapy PAR

JOHANNA BERREBI

Un regard vert pétillant, une blondeur angélique et un style mi-français mi-TelAvivi : on vous présente notre nouvelle Fashion thérapeute !

Quézaco ? Camille, c’est ce petit soleil venue tout droit du paradis au rayon mode (si si ça existe !) pour nous guider dans nos outfits, (tenues) mais pas que ! Son don ? Celui de nous cerner, et de nous chiner LA pièce qui nous sublimera, celle qui nous redonne ce coup de fouet, dans laquelle on se sent nous-même, prête à affronter le monde ! Elle nous accueille dans son show-room, véritable concept store en plein cœur de Tel Aviv, où l’on peut se poser en extérieur, siroter une citronnade entre copines et choisir des pièces de mode. Vous l’aurez compris, c’est plus qu’un magasin, c’est un vrai boudoir hors du temps qui nous fait du bien ! Adresse : Ben ami 10 , Tel-Aviv 46 GOLDA MAG

Les soirées « Girl boss night » Alors oui Camille, elle pense à tout le monde ! Même aux Business Women qui travaillent H24 avec un créneau horaire shopping aux alentours de 22h. Impossible ? Si les magasins nous ferment leurs portes, Camille jamais ! Une fois par semaine, elle organise donc ce rendez-vous quotidien pour ces femmes entrepreneurs, pour leur permettre d’avoir une soirée décompression et Fashion, où ça papote, ça donne des conseils de style (on vous l’a dit : Fashion Therapy) etc. Ligne pour enfants également Vous aviez cru qu’ils étaient laissés pour compte jusqu’à la puberté ? Que nenni ! C’est mal connaître notre blondinette qui habille tout le monde, même les petits… un Fashion ange gardien cette Camille ! Des pièces rares au style unique : C’est By Shalevet ! On vous dévoile l’adresse mais ça reste notre secret ! ByShalevet

Camshal


68 Hei be-iyar street (Kikar Hamedina) | E Kookina Tlv Q kookina_tlv GOLDA MAG

47


CULTURE

STYLE AVEC VOUS Que le soit

PAR

JOHANNA BERREBI

LUPITA NYONG’O

LE DÉTAIL IMPORTANT Les créoles, les BO officielles de J.Lo. Elle les porte depuis ses débuts, un clin d’œil à ses origines latino.

Fun et flashy

NÉE LE 1er mars 1983 à Mexico, Mexique ACTIVITÉ Actrice SIGNE PARTICULIER Ne sort jamais sans un vêtement de couleur vive

Quand J.Lo a débarqué du Bronx avec ses crop tops et ses denims taille basse, on n’imaginait pas qu’elle foulerait les tapis rouges hollywoodiens quelques années plus tard dans des looks ultraglamour. Comme Victoria Beckham, elle a vite compris les ficelles du métier et passe maintenant pour une femme qui, malgré quelques accidents de robes moulantes à paillettes, pratique avec brio le look luxe. PAR QUI AIME-T-ELLE ÊTRE GRIFFÉE ?

SON ASTUCE ULTIME La touche de paillettes. Elle peut jouer le total look, mais pour faire plus discret, elle les porte en touches (une pochette, un top ou une jupe).

SI ELLE A OBTENU UN OSCAR POUR SON RÔLE DANS TWELVE YEARS A SLAVE, LUPITA MÉRITERAIT UNE RÉCOMPENSE POUR SON STYLE HAUT EN COULEUR.

C’est grâce à une robe signée Versace en 2000 que J.Lo a captivé l’objectif des photographes sur tapis rouge. Elle a toujours gardé cette griffe dans son cœur et défilait encore pour sa copine Donatella en septembre 2019. Fan de Tom Ford et Valentino, elle choisit aussi des designers étiquetés « pros du tapis rouge » pour ses robes longues spectaculaires comme Georges Hobeika ou Zuhair Murad.

QUEL EST SON LOOK ICONIQUE ? La robe bleu clair signée Prada qu’elle portait lors de la remise de son oscar en 2014. Ultrasimple et discrète, mais quand même mémorable.

72

20

FICHIER_IMP_OK2.indd 72

34

16/06/2020 14:31

ans d’expérience au magazine Elle, une mini-série de livres co-écrits avec Inès de la Fressange (dont « La Parisienne ») : Sophie Gachet, fashion experte reconnue dans la sphère mode nous a réuni une fois de plus toute son expertise de journaliste dans son tout dernier livre « Que le style soit avec vous ». Qui n’a jamais voulu s’inspirer ou imiter le style d’une icône ? Reproduire le look

48 GOLDA MAG

FICHIER_IMP_OK2.indd 34

d’une actrice ou mannequin célèbre pour leur goût pointu de modeuse ? De Kate Moss à Kate Middleton en passant par J-Lo, Sophie Gachet, telle notre Obi-Wan (y a-t-il des fans de Star Wars dans la salle ?) nous décrypte le style de chacune de ces célébrités, nous parlent des pièces phares et comment associer les bons basiques, avec en dernière partie les « Fashion faux-pas » à éviter ! Superbement illustré, frais et dynamique : ce livre est une source d’inspiration pour tous les Padawans (jeunes apprentis en langage terrien) à la recherche

16/06/2020 14:29

d’idées pour ajouter du style à leurs tenues, les « pimper » ou pour les férues de mode qui aiment avoir le sens du détail. Merci Sophie ! « Que le style soit avec vous » de Sophie Gachet Editions Flammarion Disponible sur Amazon format Kindle et format broché :

Clique ici !


GOLDA MAG

49


GOLD LIST MODE

PAR

JOHANNA BERREBI

2

1

3

4

6

5 7 8 1. ZARA TRICOT COMBI-TRUI 39.95€ | 2. BYSHALEVET PANTALON ₪ 420 | 3. BRENDA VESTE COOPER ₪ 550 4. BA&SH MINI SAC TEDDY 350€ | 5. THE CORNER BANDEAU ₪200 | 6. MAJE BOTTINES MATELASSÉES AVEC ZIP 345€ 7. GAS BIJOUX BAGUE WAVE OR 103€ | 8. GAS BIJOUX MARQUISE BRACELET OR ₪142 50 GOLDA MAG


GOLDA MAG

51


PEOPLE PAR YAM IE

PEOPLE

PEOPLE

PEOPLE

PHOTOS DU JOUR

Chris Hemsworth se prépare pour le tournage du quatrième volet de Thor intitulé « Thor: Love And Thunder»

Matt Pokora se prépare à donner l’ultime concert de sa tournée Pyramide Tour, en live stream, le 8 décembre prochain.

HOT WINTER

Le magazine People a révélé l’homme le plus sexy de l’année 2020. Ce n’est autre que l’acteur vu dans « Creed » ou encore « Black Panther »… Michael B. Jordan. Il fait pas un peu chaud ici ?

52 GOLDA MAG

PEOPLE

PEOPLE

PEOPLE

PEOPLE

PEOPLE

PEOPLE

© Alan Light

PEOPLE

FAREWELL SIR…

Celui qui a incarné le plus célèbre des agents secrets nous a quitté à l’âge de 90 ans. Sir Sean Connery, l’homme aux 75 films qui a remporté l’Oscar du meilleur acteur secondaire en 1988 pour son rôle dans « Les Incorruptibles » nous laisse une filmographie riche à partager et transmettre avec les plus jeunes.

PEOPLE PEOPLE PEOPLE PEOPLE PEOPLE PEOPLE PEOPLE PEOPLE PEOPLE PEOPLE PEOPLE PEOPLE PEOPLE PEOPLE PEOPLE PEOPLE PEOPLE PEOPLE PEO

PEOPLE

ET 1, ET 2, ET 3, 4

Félicitations à notre joueur français préféré Olivier Giroud, qui a révélé, dans une interview accordée à Téléfoot, être papa pour la quatrième fois d’une petite fille prénommée Arin, né le 18 novembre dernier.

WHO ARE YOU ?

« J’ai fait quelque chose... » Demi Lovato métamorphosée ! La chanteuse a partagé via Instagram son relooking. Elle s’est montrée avec l’arrière du crâne rasé, une coupe courte et teinture blonde. Nous on valide ! Et vous ?

INSTACADABRA 4 heures après s’être inscrit sur Instagram et partagé sa première photo, Ruper Grint aka Ron Weasley de la saga Harry Potter a atteint le million d’abonnés, million atteint le plus rapidement dépassant Jennifer Aniston.

PEOPLE

PEOPLE

PEOPLE

PEOPLE

PEOPLE

PE


C’est le monde du football qui est en deuil aujourd’hui. La presse argentine a annoncé le décès de la légende du football argentin et international Diego Maradona, qui nous quitte à l’âge de 60 ans d’un arrêt cardiaque. Le footballeur avait porté le maillot argentin 91 fois et avait la Coupe du Monde en 1976 et 1986. Pensée à sa famille et ses proches. Hasta siempre, Diego.

IN IIIIIIII KEV

Maman, j'ai raté l'avion

© Alan Light

EOPLE

MAIN DE D.EU

En attendant qu’un réalisateur nous fasse le plaisir de nous sortir un film de Hanoucca, en cette période de fête qui approche on n’a pas d’autre choix que de se rabattre sur les films de Noël #guiltypleasure. Voici le top 5 des plus beaux films de Noël :

WONDER GADOT

L’attente est presque fini ! Wonder Woman avec Gal Gadot débarque à la fin de l’année. Pour ceux qui sont en France, ce deuxième opus, intitulé « Wonder Woman 1984 » débarquera au cinéma le 16 décembre. Pour les israéliens, moins de chance, il faudra attendre la réouverture des cinémas.

C’EST PAS LE PIED !

NO PAIN, NO GAIN

Le magazine Forbes Michael J. Fox, interprète de a révélé le classement Marty McFly dans la trilogie des acteurs les mieux « Retour vers le futur », a annoncé dans son dernier livre payés, et c’est l’acteur Dwayne Johnson aka « No Time Like the Future » la décision de mettre fin à The Rock qui est en tête sa carrière d’acteur. A l’âge avec un total de 87,5M$. de 60 ans, et après 40 ans de Pour toute réclamation, envoyez votre RIB à carrière, Michael, atteint de la maladie de Parkinson, annonce dwaynetherockjohnson@ goldamagazine.com qu’il se retire, ne pouvant plus travailler douze heures par jour et apprendre des pages et des pages de dialogue. En tout cas, il restera pour nous, un acteur qui aura marqué sa génération.

SORTIE SINGLE

Qu an dt ud es ce nd ras du cie l

Miracle sur la 34ème rue

ey mon ney, o m ey, Mon

Family Man

Je t'e nc *** *T hé rès e

Le Père Noël est une Ordure

Cliquez sur les photos pour écouter les morceaux

Miley Cyrus & Dua Lipa Prisoner PEOPLE

PEOPLE

Shawn Mendes & Justin Bieber Monster PEOPLE

PEOPLE

PEOPLE

PEOPLE

Kate Voegele This is Home PEOPLE

PEOPLE

PEOPLE

it les e nu Bonn

PEOPLE

s petit

L’étrange Noël de Monsieur Jack

GOLDA MAG

53


© Philip Conrad

INTERVIEW

LEVY Nathalie

C

ourage au cœur et sac au dos, c’est le livre qui devient notre madeleine de Proust, nous rappelant combien nos ainés sont importants, combien nos liens avec eux, aussi indispensables que nécessaires, sont à préserver. Récemment publié, il inscrit de manière intemporelle le récit touchant et intime d’une femme, de sa relation fusionnelle avec sa grand-mère.

54 GOLDA MAG

PAR

JOHANNA BERREBI

Nathalie Levy, journaliste (Ayant travaillé de nombreuses années chez BFM radio et BFM tv, aujourd’hui chez Europe 1) est l’auteure de cette « biographie ».

C’est lors d’un après-midi où le moral n’était pas au rendez-vous, l’hiver dernier que Nathalie qui quitte sa grandmère est retenue par la main de cette dernière. « Courage au cœur et sac au dos » lui dit-elle, comme à son habitude pour

redonner le sourire à sa petite-fille. Là, c’est l’éclair ! Cet éclair qui nous saisit quand on a cette révélation, quand le sac de nœuds se défait et qu’apparaît la solution. Après des semaines de recherches pour un titre qu’elle refuse « bateau », Nathalie trouve le titre qui saura symboliser son histoire. A ce moment précis, je me suis dit « mais oui, c’est ça ! C’est ça le titre du livre ! ».


GOLDA : Que pense-t-elle de ce livre ? N.L : Elle est comme moi, partagée. Partagée par la pudeur car c’est une véritable mise à nu, mais en même temps c’est un bain de jouvence, une bouffée d’oxygène. L’accueil reçu pour la sortie du livre nous a émues, c’est un livre réalisé à 4 mains qui nous lie encore plus : la concrétisation matérielle de ce lien entre nous deux. GOLDA : A la fois mère, fille, petite fille : Quel est votre secret pour maintenir l’équilibre et jongler entre vos différents rôles ? N.L : J’ai la chance de me situer géographiquement proche de chez ma grand-mère et donc d’aller la voir souvent. On a organisé un vrai programme avec ma mère et ma tante. C’est une question de logistique. Lorsque je ne peux être avec ma fille au moment de ses cours je m’organise pour, à ce moment-là, être avec ma grand-mère. J’ai un vrai échange intellectuel avec elle, mamie s’inquiète pour nous et se sent ellemême investit dans nos vies. Mais je maintiens cet équilibre notamment grâce à mon époux, à ma fille et à mon métier.

GOLDA : Nathalie, le livre relate à la fois votre histoire avec votre grandmère, le lien intergénérationnel qui se tisse au fil des ans entre vous et comment les rôles s’inversent : comment à présent vous prenez soin d’elle ? Nathalie Levy : Ce livre c’est avant tout une genèse de notre histoire. Pour replacer dans le contexte : tant son veuvage à l’âge de 29 ans, que son parcours, lorsqu’elle est arrivée d’Algérie seule avec ses deux filles en 1962. Si au début elle s’est occupée de tout pour ses filles et petits-enfants, aujourd’hui les rôles s’inversent et on s’occupe d’elle. Ce, à tous les niveaux : on lui fait à manger, on lui lave les cheveux, on lui masse les jambes etc. C’est un vrai ballet mis en place depuis maintenant des années, et qui s’accroît au fil des ans avec toujours autant d’amour.

GOLDA : Vous-même avez travaillé pour Radio J et la radio Kol Israël à Jérusalem : quelle expérience en retenez-vous ? N.L : Il y a une trentaine d’années j’y suis allée pour la bar-mitsva de mon frère à Jérusalem, donc j’ai en mémoire des moments riches en émotions. En 2001, je suis venue pour une mission ponctuelle de quelques mois, travailler en Israël à la radio Kol Israël (aujourd’hui Radio Kahn) avec Daniele Kriegel et Daniele Tabor. C’était une aventure incroyable. J’ai habité à Tel-Aviv et travaillé à Jérusalem. J’aime en Israël sa diversité, sa richesse, sa jeunesse et cette avidité, cette énergie qui s’en dégage. Tel Aviv c’est un peu le Miami d’Israël. Et je reste très concernée par Israël, par ce qu’il s’y passe. GOLDA : En tant que journaliste reconnue, comment expliquez-vous la désinformation qui règne en France au sujet d’Israël ? N.L : Sans rentrer dans le sujet de manière prononcée, je pense que c’est en partie lié à une grande méconnaissance, et dû à une absence de curiosité des journalistes.

GOLDA : Votre grand-mère a grandi dans la génération de Golda Meir, citée comme la grand mère-d’Israël, et GOLDA : Des projets professionnels a assisté à la déclaration d’indépen- pour la suite ? dance du pays : En parliez-vous à la N.L : Oui et non, j’ai des aspirations maison ? Y a-t-il eu une tentation de plus tournées vers l’humanitaire, le côté venir en Israël ? sociétal. Je ne veux plus faire N.L : Etant arrivée à l’âge de l’information. Actuellede 29 ans en France, ment je développe un veuve avec ses deux podcast sur ce qui a filles, ma grandtrait à l’intergénémère n’a pu être rationnel. Même entrainée par un si c’est dur de se C’est une véritable mari à découvrir défaire des étimise à nue, mais en Israël. Elle avait quettes qu’on même temps c’est un déjà vécu le sennous colle. timent de déracibain de jouvence, nement en 1962, GOLDA : une bouffée ce n’était pas dans Connaissiez vous ses objectifs de rele magazine GOLd’oxygène. partir. En revanche, elle DA auparavant ? a toujours été sensible et en N.L : Sincèrement non, alerte sur l’actualité d’Israël, les je ne suis pas venue en Isdifférents traités de paix. On a toujours eu raël depuis 2008 il me semble. Mais je un attachement fort à la culture israélienne, trouve beau et ambitieux ce magazine sans être dans le militantisme pour autant. qui traite de Life style. GOLDA MAG

55


Il y a cette continuité qu’on perpétue, comme une transmission. GOLDA : Pour terminer, une anecdote sur votre grand-mère qui vous fait sourire ? N.L : Il y en a tant… Il y a la Mini (la voiture) : il a toujours été hors de question de rouler autre qu’en Mini. Donc petite,

elle me conduisait en Mini, puis quand vint mon tour, je pris la même voiture. Et aujourd’hui je conduis uniquement en mini. On a fait Paris-Normandie dans cette voiture, où beaucoup de souvenirs y sont liés. Il y a cette continuité qu’on perpétue, comme une transmission. Aussi, ce n’est pas volontaire mais nous ne nous parfumons qu’avec des flacons de la maison Guerlain. Ma grand-mère porte Shalimar, ma mère L’or Bleu et pour moi c’est Jicky. C’est comme si c’était notre empreinte à nous. Si l’objectif premier de son livre est avant tout de coucher sur le papier les mémoires et moments partagés avec sa grand-mère, de manière indélébile, Nathalie Levy, s’aperçoit des chiffres alarmants du nombre d’ « aidants » en France. Ces personnes qui comme elles s’occupent quotidiennement de leurs proches, en y sacrifiant leurs temps personnels, par amour (c’est pour cela d’ailleurs qu’elle se qualifie d’ « aimante » et non d’ « aidante »). Ce sont plus de 10 millions d’individus en France qui en plus de leur travail et de leurs vies personnelles prennent à cœur les besoins de leurs proches. « La crise que nous vivons actuellement a mis en relief ce que je dépeins dans mon livre, comme un écho supplémentaire pour mettre en lumière les seniors qui sont mis sur le banc de touche » nous confie la journaliste qui depuis des années partage bien plus que

56 GOLDA MAG

de l’information au cœur des foyers français. Ce livre est une résonance pour nombre de Français, qui comme Nathalie donnent de leur temps et de leur amour à leurs proches, malgré un rythme de vie effréné. C’est une prise de conscience collective, qui nous incite à ne pas abandonner nos ainés, et à ne pas oublier de leur prodiguer temps et amour, des valeurs fondamentales.

Disponible sur Amazon. Prix : 17,90 euros (format broché) - 12,99 euros (format Kindle)

Clique ici !


GOLDA MAG

57


58 GOLDA MAG


GOLDA MAG

59


"ONE LOVE, ONE HEART, LET'S GET TOGETHER AND FELL ALL RIGHT"

60 GOLDA MAG


BOB GOLDA LEGEND'Z

MARLEY

Prophète : nom masculin Personne inspirée par la divinité, qui peut prédire l’avenir et révéler des vérités cachées.

Découvrez le GOLDA Legend’z de ce mois-ci en écoutant la playlist spéciale Bob Marley.

PAR

Q JÉRÉMIE TALAFRÉ

GOLDA MAG

61


uel plaisir de vous retrouver pour ce numéro spécial ! Et évidemment l’occasion était trop belle pour ne pas vous parler cette fois-ci du plus grand chanteur populaire au sens littéral du terme de tout le vingtième siècle, celui qui a pu mettre la Jamaïque sur la carte de l’histoire de la musique, celui grâce à qui un style de musique s’est démocratisé comme « le reflet du quotidien d’un peuple » et celui qui représente à lui tout seul cette musique... Le seul et l’unique Robert Nesta Marley plus connu sous le nom de Bob Marley ! Alors enfile ton paréo aux couleurs de l’Afrique, roule-toi un bon deux feuilles et n’oublies pas ta crème solaire parce qu’on part à Kingston en Jamaïque… Jah Rastafari ! C’est donc à Kingston en Jamaïque que tout a commencé. Alors non, Bob n’est pas né ici, il est né à Nine Miles, fils de Cedella Malcolm, paysanne noire de 17 ans, et du capitaine Norval Marley, un blanc âgé de plus de 50 ans. Peu après sa naissance le père de Bob disparaît dans la nature et laisse Cedella seule avec son fils face à la pauvreté et surtout dans une Jamaïque coloniale où être une mère célibataire avec un enfant métisse est une situation plus que compliquée. Elle décide donc de s’installer à Kingston pour trouver un travail et donner à Bob une éducation, mais lui préfère passer son temps à écouter la radio avec son meilleur ami Bunny. Non ce n’est A cette période-là pas Bugs Bunny, les disques des WaiLes idées c’est Bunny Wailer lers se vendent plutôt qui deviendra avec bien, mais l’industrie Rasta ne vont Bob un des membres de la musique ne leur fondateurs du groupe permet pas de gagner pas tarder à The Wailers. suffisamment leurs C’est donc avec Bunrévolutionner vies et c’est là qu’il ny Wailer et Peter décide de tout laisser Tosh qu’il enregistre à la musique et derrière lui pour aller 17 ans son premier 45 aux USA à Wilmingles opinions tours un disque de pure ton et prendre un bouSka qui connaît un pelot alimentaire dans politique de tit succès d’estime sur une usine Chrysler l’île de la Jamaïque. afin de récolter une Bob Marley. Peu à peu, le nom des somme d’argent qui Wailers commence à lui permettra de deveconnaître une certaine popularité, ce qui nir producteur de sa propre musique. Les le conduira à recruter Rita, une jeune chan- violences et les mouvements de luttes teuse qui deviendra peu après sa femme. civiques desquels il fut témoin aux USA 62 GOLDA MAG

auront une profonde influence sur toute son œuvre. On est en 1966 et Bob Marley à 21 ans... A son retour en Jamaïque, Bob Marley se rapproche considérablement du mouvement spirituel rastafari qui sera jusqu’à la fin de sa vie sa seule et unique ligne conductrice. Ce mouvement né en Jamaïque génère une prise de conscience du peuple noir qui a pour but de remplacer la lutte armée par une lutte spirituelle, c’est ce qui séduit Bob car les rastas méprisent les Pouvoirs politique qui condamnent le peuple à la pauvreté et lui impose sa brutalité. Les idées rasta ne vont pas tarder à révolutionner la musique et les opinions politiques de Bob Marley. Depuis l’époque Coloniale, la majorité


© Eddie Mallin

bien-pensante a fait des Rasta des exclus de la société. Selon leur philosophie basée sur une relecture de la Bible, le peuple noir qui vit en Occident est exilé de la terre de ses ancêtres, l’Afrique dont Haïlé Sélassié, l’ancien empereur d’Ethiopie est le Messie. Question mode de vie, les rastas sont très « healthy » et feraient passer une instagrameuse #positivelife pour une employée de McDo, ils ne consomment que ce qu’ils peuvent cultiver et ne mangent pas de viande, ni de poisson ou alors très peu de poissons. Préférant l’herbe à l’alcool, il est totalement interdit de boire ! Alors je sais ce que ton petit esprit forgé par Babylon pense : « ouais quand j’étais au lycée les rastas n’étaient pas comme ça, généralement blancs avec des dreadlocks, un t-shirt Sensimillia qui fume du gazon toute la journée en jouant du djembé et généralement avec une petite bouteille de villageoise achetée chez Auchan… » Bah ça tu vois, ça n’a rien à voir avec les rastas. Leur consommation d’herbe n’a pas pour but d’être « fonc-dé ». Bien au contraire, les rastas fument avant tout pour être dans un état de trans spirituel qui permet de méditer et de se rapprocher de leur créateur tout-puissant… Oui exactement comme ton tonton Maurice avec sa Boukha et sa Damhout avant kidouch ! Revenons-en à son altesse Bob Marley. Après plusieurs heures, voire jours de « méditations », il décide avec les Wailers de ralentir les rythmes Ska et de se concentrer sur la profondeur des textes pour délivrer un message de paix, d’unité, et d’amour à l’humanité la suite tu la connais très bien… Sans compter les copies pirates « boot legs » (copie pirate d’un enregistrement live ndlr), les rééditions, les best of ou autres cassettes

VHS lives vendus sous la djellaba au Shouk de Marrakech, Bob Marley c’est 13 albums studios et 2 albums live. Catch a Fire, Burnin’, Rastaman Vibration, Exodus, Survival, Babylon by Bus… Combien d’albums classiques, légendaire qui résonnent dans la tête de millions de gens comme des chants prophétiques ?! 15 disques d’or et 9 disques de platine… Sans jamais déroger à ses valeurs, Bob a toujours fait passer l’importance du message et de la musique en priorité et c’est ce qui lui coûtera la vie ! Lors d’une tournée en France à la fin des années 70, Bob Marley, qui était un super joueur de foot, fut embarqué dans une partie sauvage avec des journalistes. Malheureusement, il ne portait pas de bonnes chaussures et c’est blessé au pied. Il décide malgré tout de continuer sa tournée et quelques semaines plus tard à New York il fait un malaise en plein Central Park, qui le conduira à faire des analyses, analyses qui révéleront un cancer généralisé. Et c’est comme ça que le 11 Mai 1981, l’ambassadeur mondiale du mouvement rasta, le poète, le prophète, le mélodiste, qui avait survécu à une tentative d’assassinat meurt entouré de ses 11 enfants laissant orphelins des millions de fans à travers le monde. Robert Nesta Marley nous a laissé un héritage qui dépasse les frontières, la couleur de peau, les religions, le niveau de vie social, un héritage qui dépasse un code vestimentaire, qui dépasse une coupe de cheveux, un héritage qui dépasse un style musical… Et pour être tout à fait honnête cher lecteur/trice de GOLDA, j’ai mis presque 2 mois à terminer ce Golda Legend’z, pas par manque d’inspiration... A Tel Aviv on trouve de la très bonne inspiration pour 400 shekels et on peut se faire livrer ! Rien à voir, c’est parce que je suis convaincu de deux choses. Terminer un article c’est tourner une page et tourner la page Bob Marley est impossible car il sera toujours pour moi celui qui a utilisé la musique pour rependre un message d’amour sur terre de manière prophétique. Et donc trouver des mots pour finir cet article c’est pour moi impossible. Je vais donc te laisser sur quelque chose de magnifique, la traduction des paroles de War, que l’on devrait enseigner dans toutes les écoles du monde. GOLDA MAG

63


BOB MARLEY - WAR En attendant que la philisophie qui tient une race Supérieure et une autre inférieure Ne soit, enfin et définitivement, discréditée et abandonnée Partout c’est la guerre, Je dis : guerre Qu’en attendant qu’il n’y ait plus de citoyens De première et de deuxième classe, dans chaque nation, En attendant que la couleur de peau d’un homme N’ait pas plus de signification que la couleur de ses yeux Je dis : guerre Qu’en attendant que les droits fondamentaux de l’homme soient justement Garantis pour tous, sans considération de race C’est la guerre Qu’en attendant ce jour Le rêve d’une paix durable, d’une citoyenneté mondiale, D’un règne de moralité internationale Ne restera qu’une illusion éphémère Poursuivie, mais jamais réalisée Maintenant partout c’est la guerre, la guerre Et en attendant que les régimes ignobles et malheureux Qui tiennent nos frères, en Angola, au Mozambique, en Afrique du Sud, dans un esclavage moins qu’humain aient été renversés, complètement détruits Et bien, partout c’est la guerre, je dis : guerre Guerre à l’est, guerre à l’ouest Guerre au nord, guerre au sud Guerre, guerre, rumeurs de guerre Et en attendant ce jour, le continent africain Ne connaitra pas la paix, nous les Africains combattront Nous pensons que c’est nécessaire et nous savons que nous gagnerons Puisque nous sommes sûrs de la victoire Du bien sur le mal, du bien sur le mal, du bien sur le mal Du bien sur le mal, du bien sur le mal, du bien sur le mal

64 GOLDA MAG

5 facts STRANGER THINGS

Jusqu’à ses 10 ans, Bob Marley prédisait la vie des gens en lisant dans la paume de leurs mains.

DERNIERS MOTS

Les dernières paroles fu adressés à son fils Ziggy : « l’argent ne peut acheter la vie »

BAD BOY FOR LIFE

Le surnom de Bob Marley était Tuff Gong, surnom qu’on donnait aux mauvais garçons des quartiers de Kingston. PEACE ! En juin 1978, Bob Marley reçut des Nations unies la médaille de la paix de la main d’une délégation africaine pour son effort dans le désafranchissement du peuple noir.

ROI SANS COURONNE

Bob Marley n’a jamais gagné le moindre Grammy Awards, et pourtant, il fait partie des 5 artistes qui ont rapporté le plus d’argent dans leur carrière. Mon TOP 5 : Them Belly Full lively up yourself rat race redemption song Concrete Jungle


Film publicitaire - film d’entreprise - clip vidéo La vidéo, un moyen de communication impactant pour présenter vos services, vos produits et vos actualités

Mélanie Zouari : 053 3380695 ozproduction@outlook.com @ozprod

@ozproduction GOLDA MAG

65


GOLDA&CHILL PAR

LAST

YAËL NADJAR

CHAQ UE MO I S, DÉ CO U VREZ LES DERNIERES NEWS DE VOS SÉ RIES P RÉFÉRÉES !

NEWS La 3ème saison de Sex Education sera de retour le 17 janvier sur Netflix !

SÉRIES DE RETOUR EN DECEMBRE/

Pour cause de corona, bon nombre de séries se sont retrouvées repoussées de septembre à novembre, voire janvier 2021. Découvrez les retours des 5 séries les plus attendus !

Après avoir été annulée par Netflix puis sauvée par Pop TV, la série One Day At a Time est annulée de nouveau après 4 saisons. Michaela McManus (One Tree Hill) rejoint le casting de la saison 3 de YOU.

Les séries She-Hulk et Moon Knight de Disney+ commenceront leur tournage en mars. Robert Englund, l’inoubliable Freddy Krueger, rejoint le casting de la saison 4 de Stranger Things. The Umbrella Academy est officiellement renouvelée pour une saison 3 par Netflix ainsi que Emily in Paris pour une saison 2 ! Des fans d'Elite ? Sad news ! Itzan Escamilla (Samuel) et Omar Ayuso (Omar) quitteront la série après la 4ème saison. Sarah Drew (Grey's Anatomy) et Olivia Holt (Cloak & Dagger) rejoignent le casting de Cruel Summer de Freeform. Si vous n'étiez pas au courant, la mini-série Why Women Kill reviendra pour une saison 2 ! Lana Parilla (Once Upon a Time) et Matthew Daddario (Shadowhunters) rejoignent le casting au côté de Allison Tolman (Emergence) et Nick Frost. Diffusion courant 2021. 66 GOLDA MAG

BIG MOUTH saison 4 Netflix 4 décembre

BLUE BLOODS saison 11 CBS 4 décembre

MACGYVER saison 5 CBS 4 décembre

SHAMELESS saison 11 SHOWTIME 6 décembre

Et si vous regarder aucune de ces séries, il est temps de vous y mettre !

NO SEASON 6 : COMING OUT ! © Gage Skidmore

The Right Stuff est renouvelée pour une saison 2 par Disney.

SEAL TEAM Saison 4 CBS 2 décembre

Alors que Dominic Purcell nous donne espoir d'une saison 6 pour Prison Break depuis des mois, Wentworth Miller a déclaré qu'il ne rependrait pas son rôle de l'incroyable Michael Scofield. Pourquoi ? L'acteur, étant gay, a décidé de ne plus vouloir jouer de personnages hétérosexuels.

CELUI QUI ÉTÉ (ENCORE) EN RETARD

« La réunion de Friends a été reprogrammée pour début mars. On dirait bien que l'année à venir sera chargée. Et c'est ça qu'on aime ! » Matthew Perry a annoncé sur son Instagram que les retrouvailles de Friends auraient lieu mars 2021. On attend avec impatience !

COUP DE COEUR

Tous les mois on vous fera découvrir (ou redécouvrir) notre série du moment. Ce mois-ci, notre coup de coeur est...

THE QUEEN'S GAMBIT (Le Jeu de la dame)

Synopsis : En pleine Guerre froide, une orpheline lutte contre ses problèmes de dépendance lors de sa quête pour devenir la plus grande joueuse d'échercs au monde.

DATES DE RETOUR DECEMBRE/JANVIER 2020/2021 Pennyworth (saison 2) : 13 décembre | The Expanse (saison 5) : 16 décembre | Cobra Kai (saison 3) : 8 janvier Dickinson (saison 2) : 8 janvier | American Gods (saison 3) : 10 janvier | Prodigal Son (saison 2) : 12 janvier The Resident (saison 4) : 12 janvier | Sex Education (saison 3) : 17 janvier | Batwoman (saison 2) : 17 janvier 9-1-1 Lone Star (saison 2) : 18 janvier | Riverdale (saison 5) : 20 janvier | Charmed (saison 3) : 24 janvier



SCIENCE

DES CHERCHEURS DE L’UNIVERSITÉ DE TEL-AVIV ONT IDENTIFIÉ 25 GÈNES RESPONSABLES DE LA SURDITÉ, JUSQUE-LÀ INCONNUS DANS LA POPULATION JUIVE EN ISRAËL PAR SIVAN COHEN-WIESENFELD SOURCE WWW.AMI-UNIVERSITE-TELAVIV.COM

P

our la première fois au monde: un nouveau gène causant la surdité trouvé chez une famille israélienne

Jusqu'à présent, on ne connaissait que 7 gènes impliqués dans la perte auditive parmi la population juive en Israël. Grâce à la nouvelle étude, le nombre de gènes impliqués dans la déficience auditive est passé à 32, avec des implications thérapeutiques immédiates pour le conseil génétique, le traitement et la réadaptation des malentendants. Un gène, appelé ATOH1, s'est avéré pour la première fois au monde être impliqué dans la surdité. Les membres de la famille examinée en Israël sont les premières personnes au monde chez qui on a découvert une mutation de ce gène responsable de la perte auditive. On ne connaissait jusqu'à présent que sept gènes impliqués dans la perte auditive au sein de la population juive en Israël. Aujourd'hui, grâce à une nouvelle étude dirigée par le Dr. Zippi Brownstein et le Prof. Keren Avraham de la Faculté de médecine Sackler de l'Université de Tel-Aviv, en collaboration avec des chercheurs et des médecins de plusieurs centres médicaux à travers le pays, aux ÉtatsUnis et sur les territoires de l'Autorité palestinienne, le nombre de gènes

68 GOLDA MAG

Dr. Zippi Brownstein Crédit photo: Université de Tel-Aviv

impliqués dans la déficience auditive est passé à 32, avec des implications thérapeutiques immédiates pour le conseil génétique, le traitement et la rééducation des malentendants. De plus, les chercheurs de l'Université de Tel-Aviv ont identifié pour la fois dans une famille israélienne la mutation d'un gène qui n'était auparavant pas connu dans le monde comme étant impliqué dans la déficience auditive. L'étude pionnière a été publiée récemment dans la revue Clinical Genetics. Plus de 150 gènes sont connus de la science pour être impliqués dans la perte auditive, mais les mutations de ces gènes sont réparties très différemment parmi les populations du monde, de même qu'au sein des diverses ethnies qui composent le peuple juif. Parmi la population juive d'Israël, sept de ces 150 gènes ont été reconnus comme responsables de divers

Prof. Keren Avraham Crédit photo: Université de Tel-Aviv

déficiences. A présent, au cours d'une étude qui a inclus 88 familles juives israéliennes souffrant de déficience auditive, l'équipe de recherche de l'Université de Tel-Aviv a pu identifier 25 gènes supplémentaires. La découverte est d'une importance cruciale pour le traitement des malentendants en Israël. 24 de ces 25 gènes supplémentaires sont des gènes de surdité connus dans le monde, mais la plupart des mutations trouvées par les chercheurs sont Nouvelles, et spécifiques à la population juive en general, et pour une partie d'entre elles, à certaines ethnies en particulier. Le gène additionnel, appelé ATOH1, a été pour la première fois au reconnu comme étant impliqué dans la surdité. Les membres de la famille examinée en Israël sont les premiers humains au monde chez qui on a découvert une mutation de ce gène responsable de la perte auditive.


« Nous savons qu'il s'agit d'un gène important pour l'oreille », explique le Prof. Avraham, « car sans lui, les cellules ciliées, grâce auxquelles nous entendons, ne pourraient pas se former. En fait, ce gène est également responsable de la production des cellules cérébrales, et donc en son absence, l'enfant meurt dans l'utérus avant la naissance. Jusqu'à aujourd'hui, on connaissait une mutation à la fin de ce gène, qui provoque une perte auditive, mais uniquement chez la souris. Nous avons trouvé une mutation similaire chez les membres d'une famille nombreuse en Israël, les premiers humains au monde présentant une mutation du gène ATOH1. Je pense que grâce à cette étude, on découvrira d'autres familles, en Israël et dans le monde, avec des mutations de ce gène, et de nouvelles options de traitement seront développées pour les personnes souffrant de perte auditive en raison d'une mutation congénitale, y compris la thérapie génique ». Le Prof. Avraham ajoute: « Nous avons mené une vaste enquête auprès de la population juive d'Israël souffrant de troubles auditifs à des degrés divers. À cette fin, nous avons utilisé une technologie avancée de séquençage génétique profond et construit un test génétique appelé HEar-Seq, qui permet de scanner les mutations des 150 gènes connus pour être impliqués dans la perte auditive, et de plusieurs dizaines d'autres gènes qui ont un rôle dans le système auditif et ont donc présentent le potentiel d'être impliqués dans la surdité. Un tel examen permet de comprendre la répartition des gènes et des mutations à l'origine de déficiences auditives dans toute la population juive en Israël, et dans les diverses communautés ethniques en particulier.

À l'aide du test, nous avons recherché des mutations de gènes pertinents dans 88 familles de Juifs iraéliens souffrant de diverses pertes d'audition, allant de la surdité congénitale à la perte auditive chez les personnes âgées, et identifié des mutations qui n'étaient pas auparavant connues au sein de la population juive, dans 25 autres gènes. Il s'agit d'une découverte importante avec des implications thérapeutiques immédiates, y compris le conseil génétique, la prévention de cas supplémentaires dans la famille à l'aide d'un diagnostic prénatal ou d'une fécondation in vitro, et dans de nombreux cas également un traitement et une rééducation adaptés au gène spécifique de la famille. Les résultats de l'étude permettent aux médecins en Israël de fournir un traitement personnalisé aux patients souffrant de perte auditive due à des mutations génétiques ».

Image de l'oreille interne au moyen d'un microscope confocal. Crédit photo: Prof. Keren Avraham et Shachar Taiber.

Image de l’oreille interne au moyen d’un microscope confocal. Crédit photo: Prof. Keren Avraham et Prathamesh Nadar-Ponniah.

Image de l’oreille interne au moyen d’un microscope confocal. Crédit photo: Prof. Keren Avraham et Shaked Shivetzky. GOLDA MAG

69


ECONOMIE

APRÈS LA PANDÉMIE, LA TECHNOLOGIE ISRAÉLIENNE SERA LEADER DANS LE

L

MONDE PAR

COOLAMNEWS

a technologie israélienne peut aider le monde à trouver son nouvel équilibre numérique dans la réalité post-Covid, selon un document de position de la Start-Up Nation Central à but non lucratif basée à Tel Aviv .

Israël, leader technologique mondial post pandémie ? Le rapport indique que « l’expertise de longue date d’Israël en matière de logiciels, de données, de capteurs et de cybersécurité constitue un excellent point de départ » pour remodeler l’avenir du travail, des soins de santé, des voyages, de l’éducation, du logement et de la fabrication. L’écosystème technologique d’Israël est bien placé pour aider à établir la « nouvelle normalité » et conduire son évolution. La capacité de son écosystème à s’adapter rapidement est évidente à la fois dans la génération de centaines de nouvelles startups technologiques innovantes chaque année et dans le pivotement rapide des entreprises existantes, le tout avec un œil sur les nouveaux défis du marché. Le document cite les forces existantes d’Israël dans les domaines de l’intelligence artificielle (IA), de la réalité augmentée (RA), des technologies autonomes, du big data et de l’Internet des objets (IoT), et prédit que cinq

70 GOLDA MAG

de ses principaux secteurs – cybersécurité , santé numérique , fintech , industrie 4.0 et agro / food-tech – « sont très bien placés pour voir une augmentation de la demande dans la nouvelle ère numérique ». Un rôle de leader technologique Les analystes voient la crise des coronavirus comme une opportunité pour les startups israéliennes de réduire la dépendance aux capitaux étrangers, de connecter les entreprises israéliennes traditionnelles aux technologies de pointe et d’employer des populations sous-représentées – Arabes,

juifs ultra-orthodoxes et personnes handicapées – dans le secteur technologique. Ils suggèrent également que les startups israéliennes devraient commencer à mettre en place des sites bêta ou des pilotes localement avant de se développer à l’étranger. « À l’aube de la nouvelle ère numérique post-pandémique, Israël peut transcender son statut de ‘Start-Up Nation’ et devenir le pays leader en fournissant à ses citoyens – et finalement au monde – des solutions numériques de pointe dans les domaines de la santé, de l’éducation, et le bien-être », déclarent les auteurs.


GOLDA MAG

71


DOR HADASH SOCIÉTÉ

C

Une nouvelle génération d’Alya pour tous à Nof HaGalil PAR

PATRICIA HASSOUN

haque année, des Juifs d’environ 80 pays font leur Alya en Israël. Au cours de la dernière décennie, l’Etat d’Israël a accueilli des Juifs de 146 pays différents. la France arrive en 3ème position avec 39 571 Olim. Ils s’installent dans tout le pays, le plus souvent dans les grandes villes.

enfin, fatigués, mais contents. Inquiets, mais confiants, pleins de cette Emouna, cette foi tranquille et forte qui animait nos ancêtres.

Les juifs de France et d’Europe se trouvent dans une situation complexe aujourd’hui. Après l’Alya Boeing, l’Alya fiscale nous entendons parler d’Alya passeport. Pourquoi ne pas faire le choix de venir vous installer en Israël sans avoir au fond de vous le souhait de retourner de la où vous venez ?

Oui, Israël c’est l’inconnu et c’est si petit sur une carte ! Vous ne parlez pas un mot d’hébreu ? vous ferez comme les autres, vous apprendrez ! Le gouvernement israélien a, mis en place depuis plusieurs décennies des programmes spéciaux destinés aux nouveaux immigrants, des formules d’alya de groupe qui vous mettent en confiance et vous rassurent avant même votre venue en Erets et qui vous accompagnent dès votre arrivée jusqu’à ce que vous preniez votre envol, devenus après une année d’encadrement et de soutien, de vrais israëliens !

La « Terre promise » vous y croyez au fond ? Le Global Center de l’agence juive n’a jamais été autant débordé que ces dernières semaines par les demandes de dossiers de personnes qui s’apprêtent à monter en Israël, des milliers de Juifs de France. Enfin, le destin est en marche ! Cependant et contrairement à ce que l’on entend ou pourrait penser, si tant de Juifs de France décident de monter en Israël, c’est par amour d’Israël, c’est pour faire leur Alya, comme des milliers d’autres avant eux, des millions d’autres. Du monde entier les Juifs rentrent chez eux, 72 GOLDA MAG

Il est acquis qu’ils ne viennent pas de gaité de cœur car ils laissent derrière eux beaucoup de choses qu’ils aiment, des enfants, un quartier, une maison, des amis, des habitudes.

La contribution des Olim à l’Etat et à la société est inestimable, Dor Hadash et Nof Hagalil l’ont compris. La ville de Nof HaGalil et l’association Dor Hadash ont mis en commun leurs meilleurs atouts pour offrir aux futurs olim un programme d’Alya de Groupe d’exception.

Conscients de l’inquiétude et des réticences des juifs de France à monter en Israël, ses deux partenaires ont uni leurs forces pour proposer un programme complet d’une année, réservé aux célibataires avec ou sans enfants et aux familles, de 30 à 55 ans, dans une ville qui favorisera leur confiance et leur intégration sur les points suivants : • un logement à loyer modéré • une éducation de qualité et subventionnée • un oulpan accompagné de bénévolat pour pratiquer la langue et apprendre les codes de la vie Israélienne • une formation professionnelle en entreprise ou établissements universitaires ou professionnels • un contrat d’alternance rémunéré en entreprise avec proposition d’embauche à la clé • 2 départs dans l’année : janvier et juillet/Aout Contactez nous pour un premier rendez-vous : +972 52-2263776 +33 1 86 98 19 43 +972 52-3024325 dorhadash5780@gmail.com


GOLDA MAG

73


SWITCH LIFE

COMMENT

ISRAËL

de me

M'A PERMIS RÉINVENTER

C

haque numéro, je vous raconte l’histoire d’une personne dont le chemin de vie a été fortement influencé par Israël. Ce mois-ci, j’ai voulu raconter le parcours de Daphné Seroussi. D’aussi loin qu’elle se souvienne, Daphné a toujours voulu se sentir utile et imprimer sa trace dans la société. Arrivée en Israël il y a 12 ans depuis Londres, elle était ce qu’on appelle une « analyste financière ». De cette vie-là, Daphné se souvient d’une vie en tunnel, avec des journées assez stressantes passées en haut d’une tour. Elle se souvient aussi d’un ciel qui était noir le matin tôt ou au sortir du travail et se rappelle avoir rêvé d’une vie gorgée de lumières et dans laquelle on s’épanouisse plus sur le plan personnel. Guidée par le sionisme enthousiaste de son mari Joseph, Daphné choisit une vie plus proche de la nature en s’installant à Raanana après avoir gouté aux joies de Tel Aviv et à la quiétude de Zichron Yaakov. Au fil des années, la spiritualité ambiante, la proximité avec ses quatre enfants, les discussions avec les mères Israéliennes, tout cela réveilla en elle son désir d’enfant, celui de se rendre utile. Une formation en psychologie positive à l’école IDC à Herzliya, puis un stage de « premiers secours émotionnels » avec Cathy Laoui ou même des cours sur l’éducation positive ont tous été de véritables marqueurs vers un chemin qu’elle

74 GOLDA MAG

PAR

NATHALIE OHANA

empruntait sans en être véritablement consciente. A la suite du programme pilote de Haim Rabim* (qui s’appelait Switch Collective), Daphné se met à poser des mots. Elle comprend qu’elle aime son métier d’analyste financier mais qu’elle aimerait le mettre au service des indépendants. La Banque d’affaires du centre de Londres est de plus en plus loin d’elle et avec le recul, elle lui paraît complètement désincarnée. De caractère réservé, Daphné aime écouter, s’impliquer dans les choix financiers de ses clients et surtout, elle se nourrit de ces échanges intimes. La question qui l’anime alors est bien celle-ci « comment réhumaniser la finance ? ». Pendant le premier confinement en Israël, lors d’une soirée avec ses deux amies proches, Yaelle et Yael, Daphné font le triste constat que la technologie permet de faciliter les services dans de nombreux secteurs mais pas dans le domaine associatif. Aujourd’hui, et a fortiori en

Israël, on peut prendre un taxi, réserver un restaurant, des vacances en quelques clics, mais concernant l’entraide ou la possibilité de faire des donations en ligne, qu’en est-il ? A cela s’ajoutait une prise de conscience partagée par toutes les trois, à savoir que donner, faisait en premier lieu du bien à la personne qui donnait ! L’idée de Give A Smile était née. En encourageant les gens à donner, en soutenant les échanges, le non-marchand, on allait faire du bien au monde. Trois mois après cette discussion sur un coin de table, Daphné, Yaelle et Yael se lancent dans une véritable aventure pour mettre sur pied cette association à but non lucratif. Il faut écrire le concept, trouver un programmeur, définir les paramètres du site, et à chaque fois, les trois vibrent à l’unisson. Depuis le mois de septembre, le site www.giveasmile.me est actif. En un clic, on peut donner un objet, transmettre une compétence, un savoir-faire et on reçoit immédiatement des réponses de personnes intéressées. Depuis l’aventure Give A Smile, Daphné s’est réconciliée avec la finance car elle sait que chaque jour, elle est « la raison du sourire de quelqu’un aujourd’hui ! ». Et ça, ça change tout ! www.giveasmile.me *Haim Rabim - 7 semaines de travail online – coaching individuel et collectif pour trouver sa voie en Israël - 2500 nathalie@haimrabim.com Shekels www.haimrabim.com


GOLDA MAG

75


SWITCH LIFE

COMMENT

ISRAËL

de me

M'A PERMIS RÉINVENTER

C

PAR

NATHALIE OHANA

haque numéro, je vous raconte l’histoire d’une personne pour laquelle Israël a été un catalyseur. Ce mois-ci, je vous raconte la jolie histoire d’Anne Gotschaux. Depuis petite, Anne est attirée par le monde de la gemmologie. Après ses études à Paris, et quelques postes pour des grandes marques, Anne se lance et réalise un rêve : créer Anne à gauche, Judith à droite sa marque, à elle, de bijoux. Son idée est simple mais astucieuse, ofArrivée en janvier 2019 pour tester la vie frir un bijou chic personnalisable en chan- tel avivienne, elle fit officiellement son geant soi-même son cordon de couleur. alya en août 2019. L’oulpan lui permit de brasser tant de rencontres. Chaque Seulement voilà, la vie à Paris la mine jour, des discussions riches entre immipeu à peu et Anne se sent de plus en grés venus de partout, chacun essayant plus à côté d’elle-même. Elle a envie de de contribuer au pays du mieux qui le prendre le large, de s’évader, d’aller voir puisse. Israël n’était pas un pays facile le monde alors elle ouvre ses horizons. Et mais il offrait un merveilleux terrain de une idée, insolite au départ, commence à jeu pour y créer la vie qu’on se voulait. toquer à sa porte. Et si je quittais tout ? Alors Anne, cette fois-ci, se mit à se poParallèlement à ça, des sensations éma- ser des questions de fond. En Mars 2020, nant de ses derniers voyages en Israël se le confinement tombe. Enfermée entre rappellent à elle. Ce sentiment d’être au ses quatre murs dans son appartement de bon endroit et surtout de n’avoir aucun Tel Aviv, elle gamberge et puis s’inscrit effort à faire pour se sentir elle-même. au programme de développement perDéjà, depuis Paris, elle avait nommé sa sonnel « Haim Rabim* » dont elle a enmarque de bijoux « Shenkin », comme tendu parler. « Haim Rabim », cela veut pour rapporter un peu d’Israël à Paris. dire « Avoir plusieurs vies », cela tombe Les bijoux commençaient à se vendre bien, c’est ce qu’elle est venue chercher dans plusieurs magasins à Paris, mais ici. A la fin du programme, ses envies Anne stoppa tout net, et fit ses bagages se précisent mais surtout, elle n’a plus en emportant avec elle le dernier stock peur. Elle ressort de ses tiroirs ses bijoux de bijoux qui lui restait. Anne se lançait parisiens et veut leur redonner une nouun véritable défi, celui de recommen- velle vie, une destinée israélienne. Grâce cer seule et de zéro une vie toute neuve à la rencontre presque par hasard avec qu’elle voulait plus adapter à ses valeurs. une amie de longue date, Judith Beer

76 GOLDA MAG

Gabel - qui deviendra son associée -, Anne retrouve l’envie de relancer sa marque. A deux, elles se sentent pousser des ailes dans le dos. C’est en marchant sur la fameuse rue Shenkin de Tel Aviv au sortir du confinement qu’Anne et Judith ont un coup de cœur. Un coiffeur cède son pas-de-porte. Judith et Anne ne réfléchissent pas trop, d’un regard elles décident sur le champ de transformer cet espace en un rien de temps. En moins d’une semaine, elles auront signé le bail, décoré l’espace et put ouvrir la première boutique de leur marque « Klic by Shenkin ». « Ce n’est pas tous les jours facile, mais je sais pour quoi je me lève le matin » confie-t-elle. Aujourd’hui la marque a étendu son offre, en plus des bracelets iconiques, la gamme comprend des boucles d’oreilles, des colliers et ne compte pas s’arrêter là. « Choisissez un travail que vous aimez et vous n’aurez pas à travailler un seul jour de votre vie. » dit Confucius. Judith et Anne sont dans leur boutique tous les jours depuis le mois de juillet et « Klic by Shenkin » n’a jamais aussi bien porté son nom. Klic by Shenkin 17 Sheinkin, Tel Aviv www.klic-by-shenkin.com Renseignements: @klic_by_shenkin *Haim Rabim - 7 semaines de travail online – coaching individuel et collectif pour trouver sa voie en Israël - 2500 nathalie@haimrabim.com Shekels www.haimrabim.com


GOLDA MAG

77


KLIC BY SHENKIN X YIDDISH MAMA : LA COLLAB’ PAR

JOHANNA BERREBI

Un « dé-Klic » : celui de deux marques, Klic by SHENKIN et Yiddish Mamma. De Paris à Tel Aviv, l’une écrit des mots en yiddish pour ne pas les oublier avec humour et amour, les deux autres (Anne et Judith) lient les poignets avec des couleurs pop de toute une génération, d’un seul Klic !

Camille (Yiddish Mamma) et Anne (Klic by Shenkin) se connaissent de Paris. En tant que bonnes ashké c’était un partenariat évident pour elles ! « Associer les expressions en yiddish de nos grands-parents - qu’on a entendu toute notre enfance - à notre Klic emblématique, c’était un joli clin d’oeil à nos origines ». Porter son bonheur, afficher ou déclarer son amour maternel c’est le sens de cette rencontre - née « à distance » et en plein confinement - entre les trois créatrices. Comme un lien qui se perpétue au-delà des frontières, un bijou qui voyage et se transmet de mère en fille… Un message d’amour et de paix, qui donne de la force et rend hommage à toutes celles qui nous permettent de nous exprimer aujourd’hui. 78 GOLDA MAG

A partir du 1er novembre jusqu’au 15 décembre, le bijou Klic by SHENKIN sera gravé à la main « Yiddish Mamma », accompagné de trois cordons ajustables à choisir, violet, rose clair et bleu. Pour les premières pré-commandes, un sac « Yiddish Mamma from Tel Aviv » sera offert - une édition exclusive pour la marque israélienne réalisée à Paris sur un tissu vintage fleuri. Une production locale et engagée pour un amour universel !

www.klic-by-shenkin.com Sheinkin 17, Tel Aviv


GOLDA MAG

79


VINTED N’EXISTE PAS EN ISRAËL ? LE PROBLÈME EST ENFIN RÉSOLU ! LE SITE INTERNET CLOTHES IT DÉBARQUE TRÈS BIENTÔT DANS NOTRE BEAU PAYS ! UN MOYEN SIMPLE ET EFFICACE POUR GAGNER DE L’ARGENT FACILEMENT SANS BOUGER DE CHEZ VOUS TOUT EN CONSOMMANT LOCAL ET AINSI BOOSTER L’ÉCONOMIE D’ISRAËL ! N’HÉSITEZ PAS À SUIVRE LE PROFIL INSTAGRAM @CLOTHES__IT POUR VOUS TENIR INFORMER DE LA SORTIE TRÈS PROCHAINE DU SITE !

REUSE RECYCLE

80 GOLDA MAG

REDUCE


GOLDA MAG

81


APPEL D’URGENCE ! SOCIÉTÉ

MOBILISONS-NOUS !

C

hers amis,

La situation sanitaire, sociale et économique actuelle à travers le monde nous oblige à réagir avec force. L’Association HRPT Histoire du Rabbi de Déborah Amar, qui depuis 4 années se tient aux côtés des associations et des familles démunies, se doit de répondre présente une fois de plus. Nous prenons en charge des situations difficiles, aide pour l’inhumation, pour les enfants hospitalisés, pour les urgences alimentaires... Mobilisons-nous et unissons-nous pour nos familles, nos enfants, nos amis, répondons présents à l’international, soyons solidaires pendant cette pandémie. Ensemble on est plus fort. Reçu CERFA délivré instantanément pour la France. Les personnes peuvent payer en euros, dollars ou shekels avec uniquement cerfa automatique en retour pour la France, sois par virement bancaire de l'association. Merci par avance pour votre générosité. Déborah Amar Présidente de l’association HRPT histoire du rabbi Par WhatsApp +33 6 17 21 30 08 Ou e-mail: assohrpt@gmail.com www.allodons.fr/HRPT

82 GOLDA MAG



GOLDA À TABLE Curieux de gastronomie, à la recherche de lieux branchés ou insolites en Israël ? Léa Tov vous fait découvrir en vidéo avec son nouveau concept de reportages MAMASH TAÏM (vraiment bon) ses adresses culinaires incontournables ! A la caméra Mélanie Zouari pour OZ Production, Musique : Michael Lampel, Graphisme et Générique : Sidewalk Medias

www.mamashtaim.com | EQ MamashTaim

Léa vous embarque à Netanya chez Hafrikase shel haimiko et pour le dessert la decouverte des fameux beignets tunisiens. Hafrikase shel haimiko Sha’ar HaGai 8, Netanya 09-9698822 Casher : Non Livraison : Oui Hafrikase shel haimiko hafrikaseshelhaimiko

Lors de ses balades gourmandes guidées, Lea Tov vous fait découvrir Israël et sa gastronomie. Léa vous embarque chez Zak's à Raanana. ZAK'S - Bakery&Fooda HaHaroshet St 16, Ra'anana 09-741-4665 Casher : Oui Livraison : Non zaksbakeryandfood ‫ בייקרי ואוכל טוב‬- ‫ זקס‬- Zak's

84 GOLDA MAG

Léa vous embarque à Paris chez IMA AGENCY qui a fait appel au chef Vincent Bouaziz du Mugiz. MUGIZ 26 Rue Rambuteau 75003 Paris +33 6 78 35 19 57 Casher : Non Livraison : Oui Mugiz Paris mugizparis

Léa vous embarque à la rencontre de Stella et ses sandwichs aux boulettes tunisiennes. SANDIE KITCHEN Livraison sur Netanya, Tel Aviv, Hertzliya, Raanana 053 7081350 Casher : Oui Livraison : Oui 100DIEKITCHEN

Léa vous présente Paula avec ses délicieux macarons, Panda et ses magnifiques spécialités dont le célèbre Sabirh au 47 rue Malan, et Hala avec ses schnitzels. Shouk Hacarmel, Tel Aviv Casher : Non Livraison : Non Hafrikase shel haimiko @hafrikaseshelhaimiko

Léa vous embarque à la rencontre de Ouzi et ses Houmous. HOUMOUS OUZI Chaar Haemek 2, Netanya 09-8616182 Casher : Oui Livraison : Non ‫ נתניה‬-‫חומוס עוזי פול‬


GOLDA MAG

85


86 GOLDA MAG


Millions discover their favorite reads on issuu every month.

Give your content the digital home it deserves. Get it to any device in seconds.