Issuu on Google+

NOTES D’ORIENTATION

Evaluation Multisectorielle Spécifique Santé (MSA-S) MERLIN RRMP

RRMP MERLIN UNICEF Juillet 2013 1


Table de Matière Acronymes...................................................................................................................................... 4 1. Introduction................................................................................................................................ 7 1.1 Contexte ............................................................................................................................... 7 1.2 But et objectifs du MSA-S..................................................................................................... 9 1.3 Étapes de MSA-S ................................................................................................................ 10 2. Définitions des concepts clés ................................................................................................... 10 2.1 RRMP .................................................................................................................................. 10 2.2 Mandat RRMP .................................................................................................................... 11 2.3 MSA .................................................................................................................................... 11 2.4 MSA-S ................................................................................................................................. 11 2.5 Assurance qualité dans les MSA......................................................................................... 11 2.6

Seuil d’intervention Santé ............................................................................................. 12

2.7

Type des MSA ................................................................................................................ 14

2.8 Paquet d’activité d’une MSA selon le type ........................................................................ 15 2.9 Données primaires et secondaires ..................................................................................... 15 3. Méthodologie de MSA-S ......................................................................................................... 16 3.1 Aperçu techniques de recueil données primaires selon activité ...................................... 16 3.2 Formulaires et Outils supplémentaires de collecte d’information MSA-S ........................ 17 F 1 – Donnés de Base v8.1............................................................................................................ 17 3.3 Description détaillée des techniques de recueil des données primaires .......................... 18 3.4 Recueil des données secondaires dans la zone touchée ................................................... 22 4. Coordination des activités (Programme Manager (PM), Coordinateur Medical (CM), et Medical Program Officer (MPO)................................................................................................... 23 5. Préparatif MSA ......................................................................................................................... 25 5.1 Répartition des taches entre les membres de l’équipe ..................................................... 26 5.2 Chronogramme (préparation – activités terrain – Analyse et rapportage) ....................... 27 5.3 Etat de besoins ................................................................................................................... 28 5.4 Protocole d’enquête .......................................................................................................... 29 5.5 Prévisions ........................................................................................................................... 30 2


6. Activités sur le terrain .............................................................................................................. 30 6.1 Enregistrer les sources d’information ................................................................................ 30 6.2 Cartographie (établir carte de proximité) .......................................................................... 31 6.3 Collecte Information sur le contexte ................................................................................. 31 6.4 Discussions Focus Group (FG) ............................................................................................ 33 6.5 Enquête Ménage ................................................................................................................ 33 6.6 Enquête structure .............................................................................................................. 33 7. Saisi et analyse des donnes ...................................................................................................... 34 8. Rapport ..................................................................................................................................... 35 8.1. Chronologie élaboration rapport MSA.............................................................................. 35 8.2 Format Rapport MSA (Canevas) ......................................................................................... 35 9. Liste d’Annexes......................................................................................................................... 40 10. Bibliographie .......................................................................................................................... 41 11. Aide Mémoire......................................................................................................................... 44

3


Acronymes ACQ AIT AQ BCZS COSA CPI CS DG DNH ECZS ERI FC FOSA GNK IC MEG MHU MSA NC ONG PEC PMA PNK PS RECO RRMP SNIS Tt

Assurance Continue de la Qualité Appui Institutionnelle Temporaire Agent Qualité Bureau Centraux de la Zone de Santé Comite de santé Comité permanent inter-organisations Centre de santé Discussion en groupe Do No Harm Equipe Cadre de la Zone de Santé Évaluation initiale rapide Focus groupe Formation Sanitaire Grand-Nord Kivu Informateur clé Médicaments Essentiels Génériques Mobile Health Unit / Clinique mobile Multisectoral Assessment Nouveau(x) cas Organisation non gouvernementale Prise en charge Paquet Minimum d’Activités Petit-Nord Kivu Poste de santé Relais communautaires Réponse Rapide au Mouvement de Population Système Nationale d’Information Sanitaire Traitement

4


But et structure de ces notes d’orientation Ces notes d’orientation visent à aider les personnes participant à une MSA Santé RRMP (MSAS) à organiser et à effectuer cette évaluation puis à analyser les données recueillies pour prendre des décisions essentielles concernant les mesures à prendre immédiatement, le financement et/ou le suivi des évaluations. Elles font partie de l’outil de MSA-S, qui comprend également 4 formulaires de recueil de données (F1, F2, F5, F6), accompagné d’un aide-mémoire, des outils supplémentaires de collecte d’information, un logiciel de saisie et d’analyse de données (Microsoft accès) qui exporte les résultats en Excel. La section 1 expose le contexte, explique le but et les étapes d’une MSA Sante RRMP. La section 2 définitif les concepts clés de l’évaluation. Dans la section 3 les informations sur la méthodologie et méthodes utilisées sont données. Elle mentionne également les formulaires et autres outils supplémentaires de collecte d’information. La section 4 précise ce qu’il faut faire au niveau de la « coordination ». Dans la section 5 les préparatifs sont décrits (à prévoir aussi avant chaque MSA et avant l’intervention) La section 6 explique ce qu’il faut faire sur le terrain. Section 7 contient les remarques observées sur le saisi et l’analyse des données. Et dans la section 8 les procédures de l’élaboration du rapport et ses éléments sont exposées. Dans les MSA-S menée par Merlin au Nord-Kivu une équipe spécialement recrutée et expérimentée effectue l’évaluation : 2 enquêteurs, 1 agent qualité (AQ). L’infirmier Team Leader effectue les enquêtes structures, l’infirmier superviseur évaluateur sélectionne et forme 4 enquêteurs et supervise les enquêtes ménages, l’agent qualité fait ses observations dans la cadre de qualité, mais détient aussi des responsabilités dans la collecte des donnes et dans la rédaction du rapport. Ces notes d’orientations sont adressés à des personnes qui font la connaissance de l’outil pour la / leur premier fois et apprennent le sujet sans formation préalable. L’intention est avec cette méthode de faire connaitre la technique de MSA-S auprès des autres partenaires d’UNICEF et d’avoir un support pour la l’induction (formation) de nouveau personnel du programme RRMP Sante (RRMP-S) Le personnel chargé de mener la MSA-S sur le terrain est conseillé de consulter les orientations étape par étape sur le recueil et l’enregistrement des données à l’ANNEXE B (No. 13), les données secondaires d’avant-crise et la liste de contrôle à l’ANNEXE C (No. 14), et l’aide-mémoire sur la méthodologie de MSA-S. Cette liste est repris de l’instrument ERI, oriente de façon générale quelle informations pourraient être importantes, mais pour la 5


pratique RRMP Santé, les outils de collecte se limitent essentiellement d’assembler une sélection des rubriques tiré du canevas SNIS (Centre de sante). Les membres de l’équipe doivent être informés par leur chef et doivent connaître au moins l’aide-mémoire et les orientations sur le recueil des données, à l’ANNEXE B. Les personnes participant à une MSA-S sont aussi invitées à consulter d’autres guides pour l’évaluation des situations d’urgence i.e. Fédération internationale des Sociétés de la CroixRouge et du Croissant-Rouge, de SPHERE, de l’UNICEF et d’autres organismes (voir la liste des références dans la Bibliographie.

6


1. Introduction 1.1 Contexte L’outil MSA-S a été mis au point par UNICEF sur base de l’outil ERI des Groupes de responsabilité sectoriels Santé, Nutrition et Eau et Assainissement du Comité Permanent Interorganisations (CPI). Merlin avec un sous contrat Unicef RRMP Santé (phase pilote de 11 mois : Juillet 2012 – Mai 2013) a contribué avec des modifications dans l’outil enquête ménage plus orienté vers des questions de santé. En plus, Merlin a développé des outils supplémentaires de collecte d’information, redéfinit les indicateurs M&E, et a réorganisé la présentation du rapport MSA et l’interaction entre l’équipe Evaluation et Assurance Qualité. En résume l’exercice FFOM RRMP-S I avait donné les résultats suivants : FORCES • Capacité rapide

d’intervention

Accès gratuit des soins des populations en mouvement

Nombre élevé de MSA effectué (50)

Disponibilité des équipes compétentes

FAIBLESSES • Faible tx d’intervention •

Limitation a 4 pathologies

Indicateurs suivi projet abondantes, pas SMART

Mauvais/Manque de collaboration équipes Evaluation/Qualité • Impression de superviseur, jalousie, rôle réduit d’observateur, « ne travaillent pas » •

Les observations et conclusions qualité ne sont pas prises en compte

Il n’ya pas de réactions/changements recommandations sont simplement répété

les

Groupes focalises (GF) • insuffisance de la passation de l’information lors de la présentation aux autorités à la veille des activités • Le temps alloué aux questions secteur Sante était insuffisant Faiblesse documenter le processus de triangulation de Ressources • Non-transparence et documentation des différentes sources d’information crédibles •

Méthodologie Focus Groupe mal exploitée

La méthodologie d’informateur clé n’est pas utilise suffisamment (ou au moins pas documenté) Manque d’informations secondaires pour appréciation performance et gamme services des FOSA • particulièrement important pour la planification de la réponse Faiblesse élaboration Rapports • Information redondante (répétitif-pléthorique) dans le

7


rapportage (non ciblé au processus de prise de décision) •

Conclusions clés pour la prise de décision ne sont pas élaborées

OPPORTUNITES MENACES • Appui des partenaires • Rivalité (mineur) entre ONG à répondre aux besoins de la (UNICEF, OCHA…) pour la population dans le domaine de la santé mise en œuvre du • Sécurité volatile qui retarde l’approvisionnement programme • Difficulté d’accès géographique • Organisation des missions conjointes avec les partenaires (SI, NRC, HI) •

Présence de FOSA semi-/ fonctionnelle dans zones d’intervention

Résumé des solutions proposées et implémentées •

Nouvel définition de taches et rôles / Réorganisation travail équipes

Elaboration nouveaux canevas de rapportage MSA et Qualité

Redéfinition d’indicateurs SMART Formulaire qualité « Monitorage MSA « monitorage intervention

Elaboration d’outils supplémentaires de collecte d’information (gamme service, données SNIS)

Standardisation : Elaboration de “notes d’orientation” MSA et Intervention

et

Ces notes d’orientations joignent les expériences de Merlin RRMP Santé avec les textes d’ERI, notes, et aide mémoire. A noter que dans la majorité de cas : l’outil MSA-S est utilisé dans le cadre d’une évaluation multisectorielle (EMS/MSA), en parallèle avec les outils de collecte des autres secteurs comme le WASH, l’Education, AME, la Sécurité Alimentaire, les Abris, et la Protection administrés par les équipes d’autres partenaires RRMP. Dans le cas du RRMP Nord-Kivu, ces partenaires pour RRMP-1 étaient « Solidarité », « Norwegian Refugee Council (NRC)» et « Handicap International ». Le MSA-S est menée sur le terrain par une équipe de 2 enquêteurs possédant les qualifications d’infirmier superviseur, et un agent de qualité (AQ). Elle doit permettre de recueillir et de rapporter les données essentielles pour chaque site visité dans les 24 à 72 heures ( selon le type de MSA – rapide et complète) suivant l’arrivée de l’équipe sur place. La méthode - examen des données secondaires puis recueil de données primaires très ciblées – permet de répondre aux exigences de rapidité et de qualité nécessaires à une première prise de décision.

8


En différence de l’ERI (Évaluation Rapide Initiale) l’outil MSA-S constitue déjà une évaluation sectorielle plus détaillée du secteur santé, et obtient des données statistiquement plus rigoureuses et vérifiables, et qualitativement nuancées pour la planification des programmes. Il est plus détaillé et formalisé sur le plan opérationnel avec des indicateurs et seuils prédéfinis (Critères de classement de gravité) pour faciliter l’analyse. Tbl. No. 1 Scores de vulnérabilité (1 – 5) Couleur Gravité 5 - Rouge Situation grave 4 - Orange Situation préoccupante 3 - Jaune Absence de données/ données non fiables 2 - Vert Situation relativement normale ou population locale en mesure de faire face 1 - Bleu Il n’ya pas trop de problèmes

Recommandations intervention urgente requise surveillance requise complément d’évaluation requise aucune mesure complémentaire requise

Ces notes d’orientation contiennent des instructions et des suggestions sur la préparation et la mise en œuvre du MSA-S. L’aide-mémoire, destiné à chaque membre de l’équipe, donne d’autres conseils pratiques au sujet de la méthodologie.

1.2 But et objectifs du MSA-S Le MSA-S vise à obtenir un rapide aperçu d’une situation d’urgence (mouvement de population) afin d’évaluer les conséquences immédiates, de faire une première estimation des besoins de la population touchée, et de définir les priorités de l’action humanitaire (et de financement de cette action) le plus tôt possible après l’événement (i.e. au cours des premières semaines). L’organisation responsable de l’évaluation (i.e. Merlin RRMP) pourra en conséquence, si l’évaluation révèle des vulnérabilités évidentes, soit intervenir elle-même en réponse, ou orienter les besoins à d’autres acteurs, particulièrement ceux qui sont déjà présent dans la région. Le volet RRMP Santé intervention peut servir comme une réponse d’urgence pour combler le gap entre les besoins révélés dans la MSA et le temps nécessaire pour une autre organisation de mobiliser leurs ressources d’intervenir dans une zone sous-soutenue (RRMP mandat d’au maximum 3 mois). Le MSA-S doit permettre de répondre aux questions fondamentales suivantes : 1. Que s’est-il passé ? Y a-t-il une situation d’urgence et, dans l’affirmative, quelles en sont les principales caractéristiques ? 2. Quelles sont les conséquences de cette situation d’urgence pour la population ? Qui sont les plus susceptibles d’être vulnérables et pourquoi ? Combien de personnes sont touchées et où sont-elles ? 3. Faut-il intervenir pour éviter une aggravation de l’état des victimes ou de nouveaux décès ? Dans l’affirmative, quelles sont les priorités ? 9


4. Quelles menaces, déjà présentes ou nouvelles, pourraient aggraver la situation d’urgence ? 5. Quels sont les ressources et les moyens disponibles (p. ex. infrastructure et institutions) qui pourraient servir à l’action et quelles sont les lacunes immédiates les plus importantes ?

1.3 Étapes de MSA-S L’évaluation doit être menée dès que possible après l’alerte d’un mouvement de population. Elle peut aussi être entreprise lorsqu’une situation d’urgence prolongée devient plus aiguë ou lorsqu’il est à nouveau possible d’accéder à certaines zones auparavant inaccessibles en raison de l’insécurité, ou d’autres obstacles. Le recueil et la présentation des données du MSA-S doivent, si possible, être achevés à temps pour l’élaboration du flash appeal si l’ampleur de la crise, les conditions de sécurité, le nombre d’évaluateurs disponibles et le temps nécessaire aux déplacements le permettent. Les principaux éléments de la planification et du déroulement de l’évaluation ainsi que de la présentation du rapport sont présentés à la Figure 1. (Section 5. Préparatifs MSA) Dans la plupart des cas, la planification des étapes 3 à 10 sera effectuée plus ou moins en même temps. On trouvera des orientations sur l’analyse à la section 7 (saisi et analyse des donnes). Les étapes de MSA sont : - La préparation - La conduite d’une MSA - Le rapportage

2. Définitions des concepts clés 2.1 RRMP Le RRMP (Réponse Rapide aux Mouvements de Population) correspond à une fusion des programmes RRM (Mécanismes de Réponse Rapide) orienté vers les déplacés et PEAR (Programme Elargi d’Assistance aux Retournés). Le RRMP vise à maintenir une capacité de veille humanitaire par un réseau de veille et par des évaluations multisectorielles et à mettre en œuvre des réponses rapides aux besoins urgents identifiés suite à un mouvement de population (déplacement /retour) causé par le conflit et/ou une catastrophe naturelle et/ou une épidémie de cholera. Il s’agit d’un mécanisme au service des populations cibles et de la communauté humanitaire. Toutefois, la présence d’un acteur spécialiste de la santé aux cotés des clusters co-lead Education, WASH et NFI que sont respectivement (NRC et Solidarités International dans le Petit Nord Kivu).

10


2.2 Mandat RRMP Le RRMP intervient en faveur des populations suivantes : Les populations déplacées/retournées de moins de 3 mois ou accessibles depuis moins de 3 mois et dont le mouvement est lié au conflit armé. Les populations d’accueil vivant dans les zones affectées par un mouvement de population avec pour conséquence l’augmentation significative du degré de leur vulnérabilité. Les populations retournées depuis moins de 12 mois avec des vulnérabilités aiguës liées aux conditions de leur retour. Les populations rapatriées spontanées avec des vulnérabilités aiguës liées aux conditions de leur retour. Les populations affectées par l’épidémie (exemple : cholera/shigella). Les populations affectées par des catastrophes naturelles de moyenne et grande ampleur telles que les inondations, les glissements de terrain et érosions majeures, tempêtes et ouragans majeurs, etc.

2.3 MSA Les MSA (Multi Sectorial Assessment ou Evaluation Multisectorielle) dans le cadre de RRMP sont un processus de collecte d’informations en rapport avec les différents secteurs d’intervention du programme RRMP notamment ; mouvements de population, NFI-Abris, WASH, éducation, sécurité alimentaire, protection et santé/nutrition.

2.4 MSA-S L’outil MSA-S constitue l’évaluation sectorielle du secteur sante, spécifique, et plus détaille que dans les MSA généraux, qui obtient des données statistiquement plus rigoureuses ou qualitativement nuancées pour la planification des programmes.

2.5 Assurance qualité dans les MSA Pour s’assurer de la qualité des évaluations du RRMP, des agents qualité sont chargés du monitoring régulier en adoptant une approche Amélioration Continue de la Qualité (ACQ). Un agent AQ fait partie intégrante de l’équipe d’évaluation et porte un jugement de valeur (qualité) sur le processus du déroulement des activités. Il relève des observations à discuter avec les enquêteurs et formule conjointement avec l’équipe des pistes de solutions/engagements pour le MSA en cours. Eventuellement si les observations et propositions et réalisations sont pertinentes des recommandations sont élaborées pour le programme en vue de d’amélioration des processus et des résultats MSA-S. Tirant les leçons de la phase RRMP-S I, avec les problèmes de coordination, d’interaction des services Evaluation/Assurance Qualité et le manque d’impact des activités et productions (rapports qualité) sur le programme RRMP une nouvelle définition de taches et rôles de l’AQ a l’objectif de mettre plus en valeur les contributions de l’AQ. 11


Dans son nouveau rôle l’AQ est plus actif, n’apparait plus comme spectateur et juge externe (perception d’agent ANR/Agence Nationale de Renseignement), mais détient une responsabilité majeure dans le déroulement de la MSA. L’équipe entière y inclus l’agent AQ est responsable pour les résultats de la MSA. L’AQ documente les efforts de l’équipe sur le terrain de discuter les problèmes observées/relevées, leur propositions et sa mise en ouvre et ses résultats pendant le MSA. L’AQ travaille étroitement avec l’équipe évaluation et en dehors des taches spécifiques AQ (y inclus la collecte des informations sur la protection, le DNH et approche genre) assure des taches et responsabilités précises pendant l’évaluation ; prise de notes groupes focalisées, collecte d’information sur le contexte et documentation. Le processus MSA est constamment évalué en établissant les causes possibles de défauts de qualité, suivies d’actions pour y remédier rapidement (de préférence sur place). Ses outils principaux sur le terrain sont la « feuille de rapportage ACQ MSA » où ses observations sont enregistrées sur place sous le format décrit dans le tableau no. 1 ci-dessus pour être discuté avec l’équipe d’évaluation à la réunion du soir. Certaines de ses informations sont reprises dans la « Fiche Monitorage Qualité MSA » (Annexe No. 5) qui résume toutes les activités. Tbl. No. 2 Feuille de reportage ACQ MSA No.

FORCES - FAIBLESSES - CAUSES

ACTIONS CORRECTRICES MENEES - RESULTATS - LECONS APRISES

ENGAGEMENTS ET DELAI

1. Civilités - 2. Focus Group - 3. Enquêtes structures - 4. Enquêtes ménages

2.6

Seuil d’intervention Santé

Les indicateurs suivants développés sur base de la philosophie RRMP, recommandation de la Direction Provinciale de la Santé du Nord-Kivu (DPS) et standards nationaux et internationaux, permettent une approche standardisée et systématisé en fonction des critères d’évaluation et de réponse. Les résultats et indicateurs seront présentés dans le rapport MSA et discuté au cours de la réunion du comité de pilotage à l’échelon provincial pour décider sur la nécessité d’intervenir. Une combinaison des indicateurs suivants pourront déclencher une réponse dans le secteur santé : A. Mouvement des populations (déplacées / retournées) : • Une concentration des +/- 200 ménages (déplacés, retournés, relocalisés-soudainement ou victime des catastrophes naturelles) • Présence des déplacés < 3 mois après déplacement ou non accessibles depuis < 3 mois après leur récent mouvement 12


• •

Présence des retournés ou les relocalisés < 12 mois et qui présentent une vulnérabilité à la suite de leur mouvement Aucun acteur dans la zone

Tbl. No.3 Scores de vulnérabilité sanitaire (Standards RRMP et propositions Merlin) 2 3 4 Indicateurs 1 Indicateurs de l’état sanitaire des populations en mouvement Taux de morbidité au sein des populations en < 20% < 30% <40% < 50% mouvement et celles affectées ≥ 30% ou 300/‰ Taux de morbidité chez les enfants de moins de < 20% <30% < 40% < 10% cinq ans ≥ 30% ou 300/‰ Taux de mortalité des moins de cinq ans au sein des populations en mouvement et celles affectées ≥ 2‰

< 0.5

<1

Pourcentage d'enfants sous courbe lors des 0.75% 0.5% consultations préscolaires Indicateurs de l’accès aux services de santé <100% < 90% Taux de fréquentation des services curatifs < 50%

5

Source

< 60%

Merlin

<= 50%

Merlin

< 1.5

<2

>= 2

1%

1.25%

2%

<80%

< 60%

<50%

RRMP

RRMP

Merlin

Taux de couverture vaccinale en VAR < 80%

< 100%

< 90%

< 80%

< 70%

<60%

Merlin

Taux de couverture vaccinale en DTC Hep HIB 3

< 100%

< 90%

< 80%

< 60%

<50%

RRMP

Taux d’accouchement assisté < 80%

< 100%

< 90%

< 80%

< 60%

<50%

Merlin

<80%

< 60%

<50%

Merlin

Indicateurs en lien avec la disponibilité des médicaments <100% < 90% Taux de disponibilité des médicaments

B. Etat sanitaire des populations en mouvement (enquête ménage) Mortalité (les 3 derniers mois) :

• •

Taux de mortalité des moins de 5 ans pour 10.000 enfants par jour (décès/10.000/jour) Taux brut de mortalité pour 10.000 personnes par jour (décès/10.000/jour)

Morbidité :

Nombre de nouveaux cas de maladie pour 1000 personnes par mois

C. Mortalité et Accès aux services de santé - utilisation couverture (enquête institutionnelle) Mortalité (les 3 derniers mois) :

Taux de mortalité intra-hospitalier

D. Accès aux services de santé – utilisation/couverture - Ruptures Morbidité :

• • •

Nombre de nouveaux cas de maladie pour 1000 personnes par mois Couverture vaccinale Couverture vaccinale contre la rougeole chez les enfants de mois de 1 an (0 – 11 mois) Couverture vaccinale DTC3 chez les enfants de mois de 1 an (0 – 11 mois).

Taux d'utilisation des services de santé :

• •

Taux d’utilisation des services curatifs Taux de couverture des consultations prénatales 13


Taux d’accouchements assistés

Nutrition

Pourcentage d'enfants sous courbe lors des consultations préscolaires

Rupture de Médicaments

Taux de Rupture de Médicaments au cours des 3 derniers mois

Les Principaux d’Intervention : • un indicateur au-dessus du seuil est suffisant pour engager une réponse et justifier une intervention (mais il ne nécessite pas une réponse) • L’ensemble des indicateurs doit être étudié à recouper la variable affectant les communautés ciblées • Les autres facteurs émergents de la MSA qui peuvent affecter la santé doivent être pris en compte dans la décision de répondre, comme, par exemple, la concentration ou de l’absence d’installations sanitaires adéquates dans une zone d’intervention potentielle. Voire en Annexe No. 1 « Indicateurs – Seuils d’intervention » avec les définitions détaillées

2.7

Type des MSA

Il existe deux types d’MSA, la light (3 jours, effectué dans la majorité des cas) et la complète (5 jours), dont le choix dépend essentiellement de l’organisation et de l’avale du Comité de Pilotage RRMP. Néanmoins, les critères ci-dessous interviennent dans le choix d’un type ou d’un autre selon le contexte: • Le moment • La situation sécuritaire • La zone d’intervention (situation géographique, densité de population • Le contenu d’information à récolter et l’urgence supposée de la situation • La disponibilité des ressources Les particularités se situent au niveau de : • Durée • La taille d’échantillon pour les Enquêtes Ménages Tbl. No. 4 Differentiation MSA Light et Complete Types Critères MSA Light Sécurité plus au moins assuré Le moment Sécurité plus au moins assuré Situation sécuritaire Outre les informations reçues de Le contenu de la structure sanitaire, l’approche l’information communautaire est plus poussée par des focus et surtout les enquêtes ménages.

MSA Complete En Phase de stabilisation et dans la région de retour Sécurité rétablie

l’approche communautaire est plus poussée par des focus et surtout les enquêtes ménages.

14


2.8 Paquet d’activité d’une MSA selon le type Pour le cas de RRMP santé, l’attention va être portée sur le secteur santé : • Le contexte sur le mouvement et la protection de la population (formulaire F-1) • L’évaluation des structures sanitaires, (F-5) • Mortalité dans la communauté (F-6) Tbl. No. 5 Differentiation MSA Light et Complete en détail Paquet MSA Durée

Types MSA Light 3 jours

MSA Complete 5 Jours

Civilité

Obligatoire

Obligatoire

Analyse de mouvement de la pop et protection Collecte de données dans les FOSA Focus groupe (2 x)

F1 (voir solidarité et/ ou NRC) et F1 (voir Solidarités et/ ou NRC) et Grille de FG Grille de FG

Enquête Ménage

Assurance Qualité

F5, F6

F5, F6

Catégorisé : Hommes, femmes, jeune, personnes âgés, Femmes enceintés et/ou allaitantes Taille d’échantillon plus au moins représentative mais aussi dépend des critères d’homogénéité ou de l’hétérogénéité de la population (nombre de vague Obligatoire

Catégorisé: Hommes, femmes, jeune, personnes âgés, Femmes enceintés et/ou allaitantes Enquête plus au moins normé : Taille d’échantillon plus au moins représentative

Obligatoire

2.9 Données primaires et secondaires Données : signifie de simples éléments d’information : les données peuvent être quantitatives ou qualitatives. Ces informations seront ensuite analysées dans le contexte local afin d’acquérir les connaissances nécessaires pour formuler des recommandations et prendre des décisions. Il y a une différence entre les données primaires et les données secondaires. Données primaires : sont recueillies directement par le biais de l’observation ou d’interviews avec les personnes directement touchées par la crise ou qui interviennent pendant la crise. Données secondaires (revue documentaire) : se présentent sous la forme de rapports écrits ou oraux, de cartes ou d’images (p.ex. Rapports existants, images satellites). Les deux types de données sont nécessaires pour mener à bien une évaluation. Dans la réalité des MSA ce sont souvent les rapports SNIS des FOSA qui contiennent les informations les plus pratiques et utiles.

15


3. Méthodologie de MSA-S 3.1 Aperçu techniques de recueil données primaires selon activité Les principales techniques de recueil de données primaires recommandées sont : - les interviews des informateurs clés - les discussions en groupe - l’observation de la situation La cartographie, les mesures et le comptage peuvent aussi être utiles pour répondre à des questions précises et pour recouper des réponses. Les équipes d’évaluation sur le terrain doivent se séparer et recueillir les informations en utilisant les méthodes et les sources d’information appropriées pour obtenir les données qui seront reportées dans chacun des formulaires. Tbl. No. 6 Etapes – méthodes – interlocuteurs et formulaires / OG utilisées lors d’une MSA Paquet MSA Méthode de collectes Interlocuteurs Outils à Utiliser Civilité - Interview - Autorités locales Grille Focus group - Les chefs traditionnels Analyse de - Interview - Autorités locales F-1 mouvement pop et - Observation - Les chefs (sources FG) protection traditionnels - Leaders communautaires (chef des églises, chef des écoles…) Collecte de données - Interview - IT F-5 et 6 sanitaires dans les - Observation - Reçu (Source : Registres FOSA et communauté - Revu - CODESA curatif ; CPN, PEV, documentaire - Autorités locales Accouchement et Rapport SNIS) Check-list services disponibles, SNIS, info complémentaire Focus groupe - Interview - Les femmes Grille du focus ciblé A. Leader - Observation - Comité des IDPs (Source : membre du FG) communautaires Le focus groupe leader communautaires B. Femmes, RECO, après les donnes déplacés générales sera séparées en FC sectorielles Enquête ménage - Interview dirigé Responsable de Questionnaire d’enquête ménage F-2 Assurance qualité - Interview Formulaire Monitorage - Observation MSA - Revu documentaire

16


3.2 Formulaires et Outils supplémentaires de collecte d’information MSA-S Tbl. No. 7 Formulaires / OG utilisées MSA plus en détails Contexte/mouvement population Autres F 1 – Donnés de Base v8.1 Formulaires/Sources d’information Check-list : Qualité MSA Enquête ménage Check-list : Focus group leader communautaires F2 – Enquête Ménage v8.2 Merlin Propositions questions : Focus Groupes – F6 – Mortalité v8.1 Interviews avec des informateurs clés Liste des participants : focus group (Tbl. Excel) Enquête institutionnelle Rapportage F5 – Structure et Aire de Sante v8.1 • Template canevas : rapport MSA Check-list : services disponibles • Template canevas : rapport AQ SNIS info complémentaire (3 mois) • Tbl. Situation financier Tbl. Valeur de la pharmacie/Approvisionnement pharmacie par BCZS

Sous-sections F-2 Enquête ménage et F-5 Enquête structure Enquête structure Enquête ménage I. Informations générales I. Informations générales II. Fonctionnement de la structure de santé II. Vaccination III. Assistance III. Utilisation curative IV. Prévention du VIH /SIDA/IST/SGBV IV. Accès aux services CPN (questions destinées Feuilles de travail (5.1 – 5.6) aux femmes enceintes) V. Accouchement (questions destinées aux • Utilisation des services sanitaires femmes allaitantes) • Couverture vaccinale VI. Système de recouvrement des soins et • Morbidité VII. Cout des soins par activité • Mortalité intra-hospitalière • Disponibilité des médicaments • Consultation préscolaire

Base de données : Microsoft Access Les données de l’enquête ménage (F-2) et de l’enquête institutionnelle (F-5) sont saisi dans une base de données de Microsoft Access qui génère une compilation et analyse qui est exporté en format Excel. Tbl. No. 8 Base de données RRMP Sante en Access

17


Tbl. No. 9 Excel exporté par Access

3.3 Description détaillée des techniques de recueil des données primaires La qualité des données recueillies en utilisant les différentes techniques dépendra beaucoup de l’échantillonnage, c’est-à-dire, c’est e, en d’autres termes, des informateurs clés interrogés, des foyers visités, des lieux et de circonstance d’entretien, etc. Cet aspect est étroitement tement lié au problème des biais ou distorsions dans les données. Les paragraphes 18


suivants donnent des indications sur l’échantillonnage en fonction des différentes méthodes d’évaluation qui seront utilisées dans le cadre de l’évaluation initiale rapide. Interviews avec des informateurs clés (IC) Une rencontre avec les autorités locales et/ou les chefs traditionnels au début de la visite permet généralement de sélectionner automatiquement le(s) premier(s) informateur(s) clé(s). Le nombre des informateurs clés sélectionnés pour chaque site dépendra de la variété des questions sur lesquelles chacun a des compétences/un point de vue. L’idéal est de prendre contact avec les autres acteurs/partenaires opérationnels dans le milieu lors de la préparation même de MSA pour les amples informations (il est possible, par exemple, de constater que l’on est dans un milieu quelconque pourtant on a déjà dépassé le chef de localité ou un autre leader/personne ressource alors qu’on devait le rencontrer pour les informations nécessaire au MSA. Les informateurs clés doivent être choisis pour permettre de répondre aux questions relatives aux profils de la population, aux chiffres/tendances, à la sécurité/l’accès, à la protection et à la santé/nutrition. Néanmoins, cela n’exclue pas de converser avec n’importe quelle personne disponible à répondre, car en termes d’information, toutes les rumeurs sont d’abord ramassées, et puis vérifiées pour plus de fiabilités, mais même les plus négligeables peuvent subitement livrer des informations nécessaires d’ordre sécuritaire, etc. Les membres de l’équipe d’évaluation doivent faire preuve de discernement lorsqu’un entretien ne permet pas manifestement d’obtenir la vue d’ensemble nécessaire et un autre informateur clé doit être trouvé. Lorsque que, sur un site, se trouvent à la fois des populations résidentes et des populations déplacées, les informateurs clés peuvent être en mesure de fournir des renseignements sur ces deux groupes dans certains domaines – par exemple, les principales questions de santé. Toutefois, une attention particulière doit être portée aux éventuels partis pris, et chaque fois que cela est possible, des informateurs clés doivent être choisis au sein de chacun des deux groupes de la population. Focus Groupe a. Leaders communautaires et b. Femmes La méthode Focus groupe (FC) est un excellent outil pour relever des informations d’une façon efficace et rapide. Les participants des FC leaders communautaires et femmes sont représentants des Autorités politico –administratives, chef de quartier, affaires sociales, de la Société civile, ONG locales, COSA, Eglises, système d’éducation, Retournées/déplacées, infirmiers titulaires des FOSA, Agents sante, RECO, Groupement femmes, etc. Discussions en groupe (GD) Il faut sélectionner les participants aux discussions en groupe selon les questions à aborder, et trouver un moyen commode de réunir des groupes particuliers. Les évaluateurs ne doivent pas, cependant, perdre de vue les risques de biais dus à la situation dans laquelle se trouvent les groupes (par exemple les gens qui attendent pour se faire consulter dans un centre de 19


santé ne sont pas représentatifs de l’ensemble de la population en termes de la santé) et en tenir compte. Observation (O) Les membres de l’équipe MSA doivent fournir les efforts afin de maitriser au bout des doigts la série des questions posées pour obtenir les informations nécessaires à la mission, sans utiliser des supports qui déstabilisent parfois les répondants. Pour cette raison, l’entretien libre est encouragé. Il est important d’observer les conditions et des aspects particuliers à partir d’un certain nombre de points d’observation et de lieux différents, afin d’obtenir un aperçu du site qui soit représentatif. S’il existe un point en hauteur tel qu’une colline ou un bâtiment plus élevé, il importe d’observer le site d’en haut. Se déplacer sur le site en suivant une ligne transversale qui ne suit pas les routes ou chemins existants, permettra d’obtenir un échantillon de points d’observation et d’avoir une vue équilibrée de la situation. Mise en commun / Triangulation des données / processus ACQ L’équipe d’évaluation devra se réunir a la fin de la journée au cours du travail de terrain afin d’examiner les progrès accomplis et de décider quelles sont les parties du formulaire MSA-S ou les sources d’information qui doivent encore faire l’objet de son attention avant de quitter le site, afin d’éviter les gaps dans les données essentielles, ou les incertitudes évitables sur les points importants. Il est possible que l’équipe d’évaluation ne soit pas totalement efficace au cours de sa première visite du site (voire processus- Amélioration Continue Qualité/ACQ décrit en section 2.6). Un certain nombre des problèmes se poseront sans doute, tels que la manière d’organiser le temps imparti, les rôles et les responsabilités au sein de l’équipe, les méthodes d’évaluation et les listes de contrôle utilisées, etc., et ces questions devront être résolues avant de se rendre sur le site suivant. Après chaque visite d’un site, une rapide réunion de l’équipe devrait toujours avoir lieu afin d’examiner les progrès accomplis et de veiller à ce que l’on tire le meilleur parti du temps précieux passé sur le terrain. Le chef d’équipe a un rôle important à jouer à ce regard. L’Encadré 1 de l’aide-mémoire rappelle ce qu’il est important de faire et ce qu’il faut éviter lors du travail de terrain. À faire: • • • • •

Divisez les tâches entre les membres de l’équipe selon leurs compétences afin que chacun recueille des informations indépendamment. Choisissez un nombre limité de sujets importants à aborder avec un IC, en groupe ou à l’occasion d’une visite auprès des ménages. Une fois sur le site, après vous être présentés aux autorités locales/dirigeants locaux, séparez-vous pour recueillir des informations individuellement (ou à deux). Notez vos observations et toute information donnée spontanément, concernant éventuellement d’autres sujets que ceux qui vous intéressent directement. Présentez-vous correctement et laissez aux gens le temps de parler de leurs problèmes prioritaires, ou d’exprimer leurs plaintes avant de poser des questions plus ciblées.

20


Trouvez la « personne qui sait » – qui a déjà réuni la plupart des données que vous cherchez – en faisant attention aux biais. Écueil à éviter: •

Organiser des interviews d’une seule personne avec l’ensemble de l’équipe, car c’est une perte de temps (sauf lorsque vous vous présentez aux autorités, etc.). • Forcer les gens à donner des informations. Il vaut mieux les laisser parler tout en dirigeant la conversation. • Garder les gens plus d’une demi-heure ; en situation de crise notamment, les gens ont d’autres priorités. • Se contenter des informations fournies par une seule personne sur un sujet donné. Il faut obtenir confirmation auprès d’autres personnes. • Négliger certaines informations ou ne pas évaluer certaines structures (PS) sous prétexte que leurs données sont contenues dans celles des CS, alors que ces PS prennent en charge les malades plus que leurs CS et/ou ce sont des structures à pourvoir. L’évaluation de leur fonctionnalité est très nécessaire.

Biais et recoupement des données (l’échantillonnage de proximité/par choix raisonné) Dans la majorité des situations dans lesquelles une évaluation sera menée, la désorganisation des sites et les contraintes du temps feront qu’il sera impossible d’employer des techniques d’échantillonnage randomisé. Dans la plupart des cas, il faudra recourir à la fois à l’échantillonnage de proximité et à l’échantillonnage par choix raisonné, ce qui comporte un risque inhérent de problèmes et notamment de biais. Tous les informateurs auront une certaine forme de parti pris du fait de leur expérience particulière, de leur point de vue ou de leurs intérêts personnels. Les éventuels biais dus aux intérêts individuels, structurels et de certains groupes sont très élevés en situation de crise, et peuvent être difficiles à détecter. Il existe également un risque de biais dû aux méthodes d’échantillonnage utilisées, en particulier lorsque l’on manque du temps et que les évaluateurs sont obligés de s’en remettre à un petit nombre d’informateurs ou de points d’observation plus aisément accessibles, qui peuvent ne pas être du tout représentatifs de la population ou de la situation dans son ensemble. Toutefois, il est essentiel de recenser les risques de biais et de s’en préoccuper lorsque l’on mène le MSA-S sur le terrain, afin de fournir des données fiables. Une méthode éprouvée pour réduire ces risques dans la transmission des données consiste à recouper ces données (voir expertise de l’assurance qualité). Elle suppose l’utilisation de différentes approches pour recueillir les données afin d’être en mesure de les recouper et de repérer les incohérences. Cela signifie recouper les données à partir d’informateurs et de groupes différents, et des observations des équipes mêmes. Lors de l’analyse et de l’interprétation des données, il convient aussi de tenir compte des variations dans les activités au sein de la communauté selon les différents moments dans la journée auquel pendant a eu lieu la visite.

21


3.4 Recueil des données secondaires dans la zone touchée Des données sur la situation avant la crise et les effets de la crise seront souvent disponibles au niveau régional. Toutefois, il est généralement nécessaire de rassembler des données secondaires plus récentes et/ou plus détaillées dans la zone touchée avant de procéder à des évaluations sur le terrain dans des lieux spécifiques afin : • D’établir le choix définitif des lieux pour l’évaluation sur le terrain ; • De combler les lacunes dans l’information sur les conditions avant la crise ; et • D’obtenir une analyse plus claire, plus détaillée et mise à jour de la situation au niveau local, une fois que les données primaires ont été rassemblées. Chaque fois que cela est possible, l’équipe doit se renseigner au niveau du district (contact à faire avec l’ECZ) pour en savoir davantage sur les conditions avant la crise, la façon dont les services sont normalement organisés, dans quelle mesure ces services ont été touchés, quels sont les lieux les plus gravement touchés, les principales conséquences de la crise, et les éventuelles activités de secours qui sont d’ores et déjà en cours ou prévues. Les membres de l’équipe doivent s’efforcer d’interviewer les autorités locales et les ministères directement concernés, les établissements de soins spécialisés, les organisations nationales et internationales qui sont déjà sur place, et les entreprises locales, etc. Ils doivent aussi demander à consulter les cartes et documents pertinents. S’il y a eu des déplacements de la population à partir d’établissements périphériques, les personnes déplacées peuvent alors fournir des informations très importantes sur les conditions prévalant dans les zones touchées. Au cas où de nombreux lieux d’établissements de la population dispersés ont été touchés, il peut être nécessaire de choisir un petit nombre d’entre eux pour les visiter dans les temps imparti. À ce stade, il n’est pas important que tous les sites touchés soient évalués dans le cadre du processus de l’évaluation, dans la mesure où il est possible de recenser les zones touchées et le type de problèmes rencontrés. 3.3 Recueil de données primaires sur les sites touchés Il est nécessaire de recueillir des données au niveau communautaire pour être en mesure de : • Recenser les sites et les secteurs prioritaires pour les interventions humanitaires ; • Fournir une vue d’ensemble de qualité sur toute la gamme des conséquences de la situation d’urgence et des facteurs ayant une incidence sur celles-ci ; • Confirmer ou modifier l’évaluation fournie par les données secondaires ; • Garantir que les populations touchées participent à la détermination des priorités en vue des premières interventions. • Eviter de donner l’impression d’être capable de décider ou d’influencer une intervention lors de l’entretien avec les informateurs.

22


4. Coordination des activités (Programme Manager (PM), Coordinateur Medical (CM), et Medical Program Officer (MPO) Deux grands types de coordination sont nécessaires: une coordination administrative/opérationnelle (ou « coordination globale ») et une coordination et supervision technique. Coordination administrative et opérationnelle Définition des rôles et des responsabilités ; définition des procédures de lancement de MSA-S ; sensibilisation des principaux acteurs humanitaires ; et autres aspects de la planification. Il s’agit avant tout d’une fonction de gestion qui englobe quelques-unes ou l’ensemble des tâches suivantes : 1. Lancer la MSA-S sur base des décisions prises par le Cluster Santé provinciale (après décision Comité de Pilotage RRMP) 2. Coordonner les dispositions administratives, logistiques et opérationnelles 3. Gérer la sécurité 4. Superviser le déroulement de l’évaluation, de la gestion de l’information et de l’élaboration des rapports (à différencier avec le rôle de l’agent qualité en tant que le superviseur, et assurer le suivi à travers des rapports ad. hoc) 5. Établir des liens entre la MSA-S et d’autres évaluations 6. Veiller à ce que suffisamment d’acteurs concernés participent à l’évaluation

3.5.2 Coordination et supervision techniques Compilation des données essentielles avant le mouvement de la population ; définition des modalités et des systèmes de gestion de l’information (y compris pour la transmission des rapports des équipes sur le terrain) La coordination et la supervision technique englobent quelques unes ou l’ensemble des tâches suivantes : 1. Déterminer si la MSA-S doit être lancée sur base des informations disponibles, à propos de la crise (mouvement de population) 3. Définir les procédures d’échantillonnage et finaliser les orientations qui s’y rapportent pour les équipes sur le terrain 4. Superviser les équipes sur le terrain et leur donner des conseils et des orientations, si nécessaire 5. Effectuer ou superviser l’analyse et l’interprétation des données et la formulation de recommandations (suggestions). 6. S’assurer que l’équipe dispose du nécessaire pour mener à bon train les activités

23


Planification et coordination du travail sur le terrain La planification du travail sur le terrain devrait prendre en considération les aspects suivants: • L’itinéraire proposé de visites dans des lieux déterminés ; • Le temps alloué pour effectuer le travail du terrain dans chaque site ; • Le mode de déplacement des équipes ; • Le temps alloué pour les déplacements ; et • Les lieux où les équipes pourront manger et dormir. Ces décisions de planification s’appuieront sur les connaissances disponibles concernant différents facteurs tels que les distances à parcourir, les moyens de transport disponibles, l’état des routes, la taille des sites touchés, les dégâts occasionnés à l’infrastructure, les conditions de la sécurité et l’évolution de la crise telle qu’elle se dessine. Pendant la mise en œuvre, les chefs d’équipe sur le terrain et les coordonnateurs restant dans les bureaux devront être quotidiennement en contact afin de faire le point et de décider de toute modification éventuelle au plan. Des changements peuvent devoir être faits pour veiller à ce que l’évaluation rapide initiale garde son cap et à ce que le temps alloué aux équipes sur le terrain soit efficacement mis à profit à mesure qu’un tableau plus précis se dégage de la situation humanitaire, et que le contexte des opérations évolue (conditions de sécurité, accès, etc.). Il est à prévoir que des équipements et des approvisionnements très limités soient disponibles sur le terrain, ou qu’il ne soit pas possible de savoir ce qui est disponible, de telle sorte que les équipes du terrain devront être aussi autonomes que possible. Chaque équipe devrait transporter avec elle les choses qui lui sont les plus nécessaires pour travailler, se nourrir et se reposer. Durant les quelques jours nécessaires pour l’accomplissement de la MSA sur le terrain, l’équipe de coordination devra mener les tâches suivantes : • Surveiller la situation humanitaire sur base des informations en provenance de sources secondaires ; • Collecter les rapports des équipes du terrain ; • Aider à orienter les équipes vers les sites où une intervention s’impose avec la plus grande urgence ; • Fournir un soutien technique général à la collecte de données ; et • Fournir des données préliminaires destinées à aider les acteurs humanitaires qui arrivent ou sont déjà installés, à décider sur quoi porteront leurs propres évaluations.

24


5. Préparatif MSA Tbl. No. 10 Principales étapes de l’organisation et du déroulement d’une MSA-SR 1. Décision Le Cluster Santé Provinciale (après validation du Comité de Pilotage RRMP), initiale décide qu’il faut mener une évaluation. 2. Planification d’évaluation (1 à 2 jours)

3. Activités sur le terrain (1–3 jours)

4. Analyse et présentation du rapport (3 à 4 jours)

Réunion de planification et les activités de suivi individuellement pour : • Compiler les données (secondaires) disponibles et convenir d’un plan de travail; • Convenir des objectifs, de la portée et du calendrier de l’évaluation, et des liens avec d’autres évaluations ; • Convenir des informations nécessaires, des méthodes de recueil des données, des critères de sélection des sites et des personnes à interroger ; • Préparer des cartes, des fournitures, du matériel et des kits d’information pour les équipes de terrain ; • Constituer les équipes de terrain ; • Assurer aux équipes des moyens du transport et de communication, tout en assurant la sécurité ; • Communiquer aux responsables (BCZS et autres) les zones qui doivent être visitées ; et • Planifier (organiser) le traitement et l’analyse des données pendant et après les activités sur le terrain. Les équipes effectuent des visites dans des zones et sur des sites préalablement sélectionnés pour : • Interviewer des responsables et d’autres informateurs clés dans des centres administratifs et des établissements de santé, et recueillir des données auprès d’eux ; • Interviewer des groupes communautaires et des ménages. • Traitement et analyse des données (primaires et secondaires) • Recensement des problèmes, des besoins, des risques et des lacunes prioritaires • Analyse des stratégies envisageables et élaboration de recommandations • Rédiger du rapport • Diffusion du rapport

Activités préalables aux visites sur site (avant de se rendre sur le terrain) • Recueillir et étudier rapidement les données secondaires disponibles sur les zones à visiter (données sur la situation avant la crise et données disponibles sur la situation de crise) ; • S’informer précisément sur le déroulement de la MSA et sur les modalités de présentation des rapports, et obtenir une liste des informateurs clé que toutes les équipes doivent chercher à interviewer ; • Les membres des équipes doivent convenir de la manière de procéder et s’organiser pendant les visites auprès des autorités de district et sur les sites.

25


5.1 Répartition des taches entre les membres de l’équipe No.

Eléments dans le processus

Team Leader

Adjoint AQ

1. 1.1 1.2 2. 2.1 2.2

Préparatifs Elaboration TDR Eval – EdB (Logistique et finances) Documentation des sources d'information Miscell. Activités sur le terrain Documentation des sources d'information Remplissage F 1 – Donnés de Base v8.1 Contexte/mouvement population 2.3 Elaboration carte de proximité 3. Civilités 3.1 Présentation de la méthodologie MSA et du personnel implique aux autorités politicoadministratives 4.a.) Groupes Focalisés A. leaders communautaires (partie générale) a1. Direction de la discussion a2.

Prise de notes / Documentation

4.b.) Groupes Focalisés B. leaders communautaires (spécifique Sante) b1. Direction de la discussion b2.

Prise de notes / Documentation

4.c.) Groupes Focalisés C. Femmes / RECO / Déplacées c1. Direction de la discussion c2.

Prise de notes / Documentation

5. 5.1 5.2 5.3 6. 6.1

Enquête Ménage Sélection et testing des enquêteurs Suivi des enquêteurs sur le terrain Echantillonnage des ménages Enquête Structure Remplissage F5 – Structure et Aire de Sante v8.1 Enquête institutionnelle Récolte des services disponibles

6.2 6.3 7. 7.1 7.2

Récolte Donnes SNIS deniers 3 mois (Adapt RRMP SNIS) Rapportage Elaboration carte mouvement de populations Elaboration partie contexte / mouvement de population 26


No.

Eléments dans le processus

Team Leader

7.3 7.4 8. 8.1 8.2

Elaboration résultats / conclusions Enquête structure Elaboration résultats / conclusions enquête ménage Vérification – élimination des inconsistances Correspondances des chiffres Tableaux avec Narratif Correspondance chiffres Résumé avec Résultats

Adjoint AQ

5.2 Chronogramme (préparation – activités terrain – Analyse et rapportage) Localité Point Focal

Superv. Back Up

Validation Comite de pilotage

Goma

POM

PM

Rédaction TdR Goma Rédaction du protocole Goma/ d'enquête ménage Terrain

ISP-TL 1 MPO

Validation des TdR Echange de TdR inter partenaire Concertation inter partenaire des équipes opérationnelles

Goma Goma/ Terrain Goma/ Terrain

MPO

PM

PM

PM

Préparation des outils

Goma

ISP-TL 1 MPO

Préparation Log

ISP-TL 1 Log Base

Départ + Contact

Goma Goma/ Terrain

Civilités

Goma

ISP-TL 1 MPO

Enquête Structure

Goma

ISP-TL 1

Focus group Recrutement Journaliers

Goma

ISP-TL 1 ISP-TL 1

Goma

IS-Eval

ISP-TL

Goma

IS-Eval

ISP-TL

Rapport flash

Goma

ISP-TL 1

MPO

Saisie données

Goma

ISP-TL 1 MPO

Rédaction Structure

Goma

ISP-TL 1 MPO

Rédaction DNH-Protection

Goma

AQ

QM

Rédaction Communauté

Goma

IS-Eval

ISP-TL

Rédaction Intro + Mouv Pop

Goma

AQ

QM

L MMJ V S DL MM J V 1 2 3 4 5 6 7 8 9 12 11 10

Activité

ISP-TL 1 MPO

ISP-TL 0 MPO

ISP-TL 1 MPO + Log MPO

Enquêteurs

Enquête ménage Retour

27


Rapport Intermédiaire ?

Goma

ISP-TL 1 MPO

Rapport MSA Light

Goma

ISP-TL 1 MPO

Relecture MPO

Goma

MPO

PM

Echange MPO-Team

Goma

MPO

PM

relecture PM

Goma

PM

POM

Echange PM-MPO

Goma

PM

POM

Version Finale + Diffusion

Goma

PM

POM

5.3 Etat de besoins code

Catégorie

1 2

Logement Restauration Communication (carte d’appel) Collation enquêteur Kit d’enquêteur Kit Admin Terrain F1 F5 F6 Grille Focus Groupe Questionnaire enquête Stylo Bleu Cahier Registre Ecritoire Sac à dos Imperméable Bottes paire Kit visibilité Dictaphone GPS Appareil Photo Générateur Carburant en litre Rallonge

3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24

Nombre

Nbre jours

4 4 4

4 4 1

1 5 5 5 2 -3 3 3 3 3 3 3 1 1 1 1 3 1

1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 4 1

Cout Unit

Cout Total

28


5.4 Protocole d’enquête Objectif Général Contribuer à la réduction de la mortalité et de la morbidité par l'amélioration de la qualité de vie des personnes en situation de vulnérabilité accrue à la suite des mouvements de population (déplacement/retour) liée au conflit armé et/ou d'une catastrophe naturelle. Objectifs spécifiques • • • • • •

Mesurer le taux de mortalité des moins de cinq ans dans la communauté Mesurer le taux de mortalité global dans la communauté Mesurer la couverture vaccinale contre la rougeole des enfants de moins de 12 mois Mesurer la couverture vaccinale DTC3 des enfants de moins de 12 mois Mesurer le taux d'utilisation des services de santé Mesurer le taux de couverture du service de soins prénatals

Méthodologie • • •

Type d’étude L’étude du type transversal (porte sur une période bien définie ou ponctuelle) Echantillonnage - Population d’étude : familles déplacées, retournées et d’accueil - Unité statistique : le ménage représenté par son responsable (pas d’enfants) - Technique d’échantillonnage : la technique systématique sera utilisé en appliquant le pas de sondage (dans la mesure du possible). •

Mode de collecte des données - Outils de collecte : Questionnaire individuel d’enquête - Recrutement : sur base des critères suivant : - Savoir lire et écrire français et swahili - Avoir une bonne connaissance du milieu et de la langue locale - Jouir d’une bonne moralité dans la contrée - Avoir une expérience dans le domaine d’enquête - Formation des enquêteurs - Remplissage du questionnaire - Technique de conduite de l’entretien - Règles éthiques - Collecte proprement dite - Administration du questionnaire d’enquête - Supervision de la collecte

Technique de traitement et d’analyse des données - Outils d’analyse : encodage sur base de données RRMP Santé (Access, Excel) 29


Paramètres statistique : analyse des fréquences simples

Code éthique - Principe de consentement éclairé - Principe de la confidentialité - La participation à l’enquête est volontaire

5.5 Prévisions No

Libellé

1

Collation enquêteur

2

Détails $10 par jour et par enquêteur

Kit d’enquêteur

• • • • • • •

Clear bag (sac à plastique) Ecritoire (à récupérer après enquête) Stylo bleu Carnet A4 Imperméable (à récupérer après enquête) Paire de bottes (à récupérer après enquête) Badge pour enquêteur (à récupérer après enquête)

6. Activités sur le terrain 6.1 Enregistrer les sources d’information Les données et informations recueillies doivent être référencées, avec l’indication de la personne qui les a fournies, la provenance de la source, le jour où elles ont été recueillies. Il est proposé d’utiliser le « Formulaire source d’information » pour l’enregistrement.

Avec des personnes officiels et d’autres IONG cette démarche ne devrait pas poser d’un problème. Néanmoins, dans d’autres cas, l’utilisation de l’outil doit être prudente, comme il peut être déconseillé de noter des informations sensibles, et même les noms et coordonnées de certaines personnes ouvertement devant des témoins. Dans ces cas, les informations recueillis sont enregistrées à un moment ultérieur sans présence de l’interlocuteur. Quand les infos sont très sensibles il est conseillé de noter seulement une description de la catégorie de la personne, ou l’appartenance a une organisation/groupement sans y noter des détails des 30


coordonnés qui peuvent se relever dangereuse. Avec une démarche de ne pas noter immédiatement et ouvertement les informations il est souvent possible d’obtenir des informations autrement impossible.

6.2 Cartographie (établir carte de proximité) En plus d’utiliser les cartes officiels, il est conseillé d’élaborer une carte dessinée a la main avec toutes les villages et structures importants : i.e. PS public/privée, CS, et CSR /HGR de référence (incluant les distances, population, nombre de la population déplacée, nombre de la population retournée, délimitations territoriales, ZS, rivières, routes avec leurs états, etc.). Cette démarche facilitera une éventuelle planification de l’intervention. Cette carte sera numérisée et insérée dans le rapport en format JPG.

6.3 Collecte Information sur le contexte Le contexte résume les facteurs locaux, socio-économiques, et géographiques (axe, territoire, collectivité, groupement, etc.). Les informations sur le contexte y inclus sur la sécurité et mouvement de populations sont collectes pendant les contacts avec les autorités territoriales, en particulier pendant le focus groupe des leaders communautaires, et tout au long avec des informateurs clés. Dans les enquêtes de Merlin, un GPS est utilisée pour enregistrer la longitude et latitude. Civilités Une étape importante de la MSA est la présentation des civilités. Il ne constitue pas seulement un passage obligatoire pour obtenir le consentement des autorités mais le rencontre est crucial pour obtenir certains informations clés, pour être orientés vers des informateurs et sources d’information clés. La collaboration des certains catégories dépend du support et validation des hautes responsables administratives. C’est aussi une étape cruciale pour la méthodologie FC. Il faut prendre soin de bien utiliser l’occasion, de se faire bien comprendre et donner les bonnes messages pour que les responsables désignent les participants selon les catégories souhaités. Mouvements de Population Légende ** = Information fortement recommandée, * = Information recommandée, Sans * = Information facultative Déplacement Expliquer brièvement ici l’historique du déplacement de la population locale hors de la zone, et aussi le déplacement des autres populations dans la zone, en y précisant les évènements principaux, les raisons pour le déplacement, quelles sont les raisons qui empêchent le retour • Depuis quand les déplacés sont-ils arrivés dans la zone ? ** • D’où viennent-ils? ** (Zones d’origine) • Combien de ménages ? ** (Préciser le nombre de ménages pour chaque vague) • Pourquoi ont-ils fui ? ** (Raison du déplacement) • Ont-ils transité dans d’autres localités avant d’arriver sur le lieu de déplacement ? 31


Pourquoi sont-ils venus sur cette localité en particulier ? Cette localité est-elle suffisamment sécurisée pour rester, et pourquoi ? * (Identifier toute menace de nouveau déplacement) • Y a-t-il un acteur humanitaire déjà présent sur la zone ? Si oui, qui et quoi fait-il ? ** • Quels sont les besoins/gaps urgents qui doivent être couverts ? * • Y a-t-il des problèmes spécifiques de protection (violation des droits humains) qui doivent être adressés en urgence ? Lesquels ? Qui est concerné ? (filles, femmes, garçons, hommes) * • Comment évalue-vous le niveau d’accessibilité de la zone (sur le plan sécuritaire décrire quel groupe/force armé contrôle la zone, et sur le plan physique décrire l’état des routes et le degré de praticabilité : Camions, jeep, motos, etc.) ** Retour : • Depuis quand les retournés sont-ils revenus ? ** • D’où reviennent-ils (zones de déplacement) ? ** • Quelles sont les raisons qui ont motivé le retour ? (Rétablissement de la sécurité, saison culturale, scolarisation des enfants, économique- vie trop difficile en milieu de déplacement, etc.) ? * • Quel est le nombre de ménages retournés au cours de 12 derniers mois ? Quel pourcentage représentent-ils par rapport à la population totale habitant dans la zone ?** • Combien de fois ont-ils été déplacés ? (Lieux/dates) • Ont-ils transité par d’autres localités avant d’arriver dans leurs zones d’origine? * • Comment rentrent-ils (tous les membres de la famille ou individus) ? En masse ou par famille ?* • Les autorités locales sont-elles retournées dans la zone? • Le retour serait-il permanent ou s’agit-il de mouvements pendulaires? Si pendulaires, pourquoi? Combien de temps les retournés pendulaires passent-ils dans le village? ** • Ont-ils reçu de l’assistance en zones de déplacement (sites, camps ou FA) ? Si oui, quoi ? Quand ? ** • Y a-t-il un acteur humanitaire déjà présent sur la zone ? Si oui, lequel et que fait-il ?** • Quels sont les besoins/gaps urgents qui doivent être couverts ? ** (Evaluer l’accès aux services sociaux de base) • Y a-t-il des problèmes spécifiques de protection (violation des droits humains) qui doivent être adressés en urgence ? Si oui, lesquels ? Qui est concerné (filles, femmes, garçons, hommes) ? * • Comment évalue-vous le niveau d’accessibilité de la zone (sur le plan sécuritaire décrire quel groupe/force armé contrôle la zone, et sur le plan physique décrire l’état des routes et le degré de praticabilité : camions, jeep, motos, etc.) **

32


6.4 Discussions Focus Group (FG) Les focus groups se sont révèles d’être des sources très riches d’information, sous condition que l’organisation de l’évaluation multisectorielle (3 partenaires qui se partagent l’espace du focus groupe des leaders communautaires) permet qu’après une discussion sur les thèmes transversales (contexte : sécurité, mouvement population, mortalité) les discussions sont conduit par secteur. Ceci est important pour ne pas abuser le temps des participants. Participants : Autorités politico-administratives, société civile, ONG locales, églises, écoles, représentants des retournées/déplacées, etc.…). Pour la discussion FC spécifique Sante en plus d’autres leaders communautaires s’ajoutent : infirmiers des FOSA concernées, représentant BCSZ, HGR, COSA) Une activité séparée/additionnel est l’organisation d’une FG femmes. Participants : Représentants des déplacées, représentants des retournées, familles d’accueil, RECO, des groupes/organisations femmes. Il est important de designer une personne de prendre les notes (i.e. AQ) pour enregistrer les informations de ces discussions et pour permettre l’intégration de ces données dans le rapport. Il est indispensable que toute l’équipe discute les résultats de différentes méthodologies de la récolte de données primaires pour se compléter, pour le but de triangulation, et pour en développer des conclusions pertinentes. Voire Annexe No. 5 Proposition de questions pour les Focus groupes (FC)

6.5 Enquête Ménage Souvent les deux enquêteurs évaluateurs se repartissent les taches sur le terrain qu’un s’occupe de toutes les activités concernant l’enquête ménage et l’autre l’enquête institutionnelle (team leader). Les candidats pour l’enquête ménage (4) d’approximativement d’un échantillon de 100 ménages sont souvent proposée par l’infirmier titulaire d’une FOSA particulièrement concernée par le mouvement de la population. Il propose souvent des candidats parmi les RECO, COSA ou des autres de l’aire de santé. Il est recommandé d’exiger de l’IT de proposer au moins 8 - 10 candidats pour le test pour permettre une sélection des candidats selon des critères de performance. Voir en Annexe Nr. 12 « Test candidats enquêteurs ».

6.6 Enquête structure En plus du remplissage du formulaire F5 – Structure et Aire de Sante v8.1, des outils supplémentaires de collecte d’information sont proposées : • Check-list : services disponibles (modèle de ERI / HERAMS) • SNIS : infos complémentaires (3 mois)

33


D’autres tableaux aident à décrire plus précisément la situation financière des FOSA et ce que concerne le fonctionnement de la pharmacie : • Tbl. Situation financier FOSA • Tbl. Valeur de la pharmacie / Approvisionnement pharmacie par BCZS MERLIN RRMP Date MSA: ……………………………

Zone de Sante : ………………………… Equipe Eval/ AQ: ………………………………..………

SNIS info complementaire Vers.1.2

AS ………………..………………

AS ………………..………………

………. ..………. ..……….

..………. ..………. ..……….

1.

IDENTIFICATION

1.1

Population totale (par an) Population totale (par mois)

1.2

2. ACTIVITES DE GESTION DU CENTRE 2.3 Nb réunions COSA Nb de supervisions effectuées par le 2.4 BCZ Nb de visites de relais 2.5 communautaires 3. INFORMATIONS SUR LA COMMUNAUTE 3.1 Nb total de décès dans la communauté 3.2 3.3 4. 4.1

Nb de décès d’enfants de 0 à 11 mois Nb de décès maternels ACTIVITES CURATIVES Consultations AS Nouveaux cas Référés HAS + HZ Nouveaux cas Référés Total Nouv. Cas (AS+HAS+HZ)

0

Tarif consultation

Tx

Total consultations Nb NC Féminins dont femmes enceintes Nb NC < 5ans Indigents Suivi en observation dont dcd < 5 ans Taux d’utilisation du curatif = Total NC AS x 100 / pop totale du mois AS

4.2 Violence sexuelle (viol) X Nbre cas

X

don’t Vus dans le 72 h

7. Saisi et analyse des donnes Les données recueillies sur les formulaires MSA-S sont à saisir à l’aide des outils de saisie et d’analyse Accès et Excel. Cet outil permet d’effectuer des analyses automatisées, des données saisies et de produire des éléments de rapports sur la base des dites données. Les rapports présentent les données sous la forme d’un modèle qui offre la possibilité aux équipes d’évaluation d’ajouter leurs propres observations et interprétations. Même si les équipes de terrain doivent avoir pu se faire leur propre opinion quant aux problèmes et aux solutions appropriées dans chaque site, une analyse plus complète au niveau de la coordination exige de prendre en compte les conditions normales de la zone touchée, et les critères de référence nationaux et/ou internationaux pour les situations de crise.

34


8. Rapport 8.1. Chronologie élaboration rapport MSA La chronologie pour l’élaboration du rapport est le suivant : • Rapport Flash - Immédiatement du retour du terrain - Contenu : Sécurité, état du déroulement des activités sur terrain, et quelques difficultés rencontrées, etc. • Saisi et encodage de données • Rédaction du rapport sectoriel • Transmission du rapport au PM

8.2 Format Rapport MSA (Canevas) Pour le bon format du rapport il faut trouver un bon mélange entre complétude et la lisibilité (capacité des lecteurs à absorber les informations). Pour cette raison, il est préférable de mettre beaucoup d’attention sur le résumé, comme c’est probablement seulement cette section du rapport que beaucoup de décideurs vont lire. Il est important de parvenir à un haut niveau de d’agrégation d’information tirant des conclusions logiques.

Résumé •

principaux informations du rapport sur 1 ½ - 2 pages max

Contenu A. Origine/raison de l’alerte (Déclenchement pour quelle raison ?), B. synthèse : contexte – distance FOSA population depl./ret – acteurs sante dans la zone – paquet/services couvert Nbre/type FOSA et appuyé par ONG, système référence, approvisionnement ZS (FOSA concernées), particularités/fonctionnement système sante ZS/BCZS, C. Principales vulnérabilités rencontrées (utilisation/ couverture, …) : Atteinte Seuil d'intervention d'indicateurs clé concernés : Mouvement des populations (déplacées / retournées) - Etat sanitaire des populations en mouvement (enquête ménage) - Accès aux services de santé, D. Actions proposées par enquêteurs ? Le résumé est un texte suivi et logique, qui représente un condense, c'est-à-dire une contraction du texte principal (Introduction, résultats, conclusions MSA). Un résumé est la représentation abrégée et précise du contenu d’un document. Le résumé doit être objectif tout en exposant le concept général du texte, ainsi que toutes ses idées fondamentales. Toutes les idées superflues ou secondaires et les détails sont laissés de côté. Par ailleurs, même s'il s'agit d'un texte dépendant, le résumé doit constituer une production " autonome " qui

35


permet de saisir la problématique particulière dont il est question sans avoir à se référer au texte original. L’auteur du résumé poursuit un fil conducteur reliant les phrases essentielles du texte principal. Suivant la façon la plus habituelle de réaliser un résumé, on souligne les parties principales du texte, tout en notant les idées plus significatives et en écrivant les mots-clés. Puis, on schématise ce que l’on vient de souligner. - est court (environ 10% du texte original), est synthétique, va directement à l'essentiel - est représentatif de la structure du texte original - décrit d'une manière condensée et abrégée l'ensemble du texte original - est bref, clair, cohérent, structuré et enchaîné - répond aux questions relatives au texte principal, à l'argumentation, à la conclusion, etc., - ne contient ni interprétation, ni critique, ni jugement et ni commentaire - possède du sens de façon autonome, sans se référer nécessairement au texte original pour en avoir une compréhension suffisante Stratégies pour faire le résumé de façon pratique Parcourir le rapport principale et coloriser i.e. en bleu les passages/ phrases/ mots clés, ceux qui portent les idées clés du rapport. 2. Enregistrer le fichier du rapport MSA avec y inclus Toutes les parties bleus sous un autre nom (i.e. ajoutant résumé) 3. Dans cette 2 ième copie du rapport éliminer toutes les partis qui ne sont pas bleu (avec cette méthode on est plus rapide que de copier les passages individuellement) 4. Comme dernier pas il faut abréger le phrases et les interconnecter (faire du sens). On reformule les idées clés (en utilisant des synonymes, des simplifications et des réductions). Pour chaque paragraphe ou division, on prépare une phrase qui énonce l'idée principale en utilisant les reformulations.

1. Introduction / Contexte Sécurité : Accessibilité : Contexte spécifique : Mouvement de Population : Partenaires secteur sante :

2. Méthodologie • •

Bref 3 – 4 phrases standard seulement en ajout des informations spécifique de la zone y concernant 36


Particularités sur la récolte de données Facilité/difficulté d’obtention des données – Fiabilité Données spécifiques des déplacées/retournées o Aperçue de la facilite/ difficulté d’établir les chiffres

3. Présentation/ Résultats des enquêtes générales 3.1 Enquêtes structure • La présentation des résultats est guides par les titres suivantes : Fonctionnalité participation communautaire – Promotion sante (COSA – RECO) • Nbre, activité, etc Fonctionnalité FOSA (Paquet couvert) • Services couverts/non couverts (Vaccination – activités PEV, services Sante de la reproduction : CPN/PF – accouchement, SGBV et autres ……) • Utilisation/ appréciation services curatives, - vaccination, - Sante de la reproduction (Taux d’utilisation Curative, Maternité, CPN et PF, Vaccination (DTC3 et VAR), La proportion des enfants sous courbe) • Tarification et cout moyen des prestations santé (tarification pour CPN, CPI, actes autres que standard) • Situation financière FOSA (Tbl) • Disponibilité de médicaments/consommables/ autres intrants dans les structures (ruptures, certains intrants en grande quantité ?) • Commentaire synthétique infrastructure / équipement essentielles Organisation / Fonctionnalité de la Zone de santé (BCZS) • Organisation BCZS – Système financier/organisationnelle • Système de référencement (organisation, transport, cout, fonctionnalité CSR et HGR) • Système/Sources d’approvisionnement en MEG (via BCZS ou plus d’autres sources) 3.2 Enquête ménage Problèmes et priorités identifies par la population affectée : Qualité perçue des services – habitudes/utilisation/préférences (recours) pour d’autres type de prestations santé

5. Conclusion Le contenue et pertinence d’un chapitre conclusion avec des suggestions a été beaucoup discuté dans le projet (Est-ce que RRMP Santé peux recommander aux autres ?). Finalement nous avons conclus que le contenue du chapitre Conclusion sera principalement destinée comme communication interne et serviront d’appui a la prise de décision.aux décideurs au sein 37


du RRMP Sante Merlin. Ces informations ne seront pas nécessairement publie dans le rapport final diffusée aux partenaires. • Analyse des stratégies de réponses envisageables (argumentez différents options pour donner aux décideurs les informations nécessaires, ne proposez seulement un seul choix) • Oui ou non intervenir, dans une ou plusieurs FOSA, Pourquoi ?, ou demander un autre partenaire de la zone d’intervenir ou augmenter son paquet ? • Choix pour 1 une ou deux des paquets, pourquoi ?

Annexe Rapport MSA • • •

Services couvertes Tableau Excel remplit (ou pdf numérisée) Résultats SNIS RRMP numérisée (taille pdf réduit) Contacts dans la zone (numérisée, taille pdf réduit)

Tableaux finances – pharmacie 7. GESTION DES RESSOURCES Valorisation subvent. indirectes : Personnel (salaire + prime) 7.1.2 Entrées du mois (Total) Entrées médicaments Recettes entrées en cash Tx de recouvrement de recettes

7.1.3 Sorties du mois (Total) Total dépenses personnel (salaires/primes-Transport-Autres)

Médicaments Dépenses totales 7.1.4 Dettes - Gestion des comptes Crédit du mois Dettes du mois Solde fin du mois

7.2.2 Valeur de la pharmacie Valeur du stock physique de médicaments Prix de vente (Total) Valeur médicaments administrés aux malades Approvisionnement Pharmacie par BCZS Nb articles commandés au BCZS 38


Nb articles complètement servis par BCZS

Autres recommandations concernant l’élaboration du Rapport MSA Arrondissement chiffres pour éviter les commas Pour améliorer las lisibilité des rapports il est conseillé d’arrondir les chiffres générées par des formules avec commas, parce leur utilisation n’ajoute plus de précision, mais plutôt embrouille le lecteur (pas 50,2 % = 50, pas 55,9% = simplement 60 %, pas) Règle :

Il faut toujours arrondir le tx (a partir de 5 a la hausse) cela ne fait aucun sense d’avoir Les chiffres bas ne sont pas concernées par cette règle (0.41 et 1.31) Séparation des milles Pour raison de lisibilité il est recommandé de séparer les milles i.e 23965 = 23.000 ou 2.378 L’utilité de l’utilisation du mode “track change” dans les fichiers word. Pour le but de l’efficacité il est important que le niveau supérieur qui traitent les textes des rapports utilisent le mode « track change » pour documenter les corrections qui sont éventuellement transmis aux auteurs, pour que pour le prochain rapport les mêmes erreurs ou inconsistances ne sont pas répétés. Aussi il est possible de graduellement faire comprendre les standards. Les auteurs des textes doivent comprendre les exigences de ceux qui finalement autorisent le rapport. L’utilisation de « track changes » encourage aussi aux différents niveaux d’écrire activement dans le rapport (implémenter immédiatement ces idées), parce que il est connue que tout changement inconsistant peut simplement être refuse par la hiérarchie ou les idées seulement partiellement développées puissent être encore amélioré.

39


9. Liste d’Annexes Document séparée 0.

En version électronique comme fichier attaché

1.

Indicateurs – Seuils d’intervention

2.

Extrait Fiche Monitorage Qualité

3.

Formulaire Source d’Information

4.

Grille de Focus Group 6

5.

Possibles questions Groupes focalisées – Interview Informateur clés

6.

Format Liste participants Focus Group

7.

SNIS Info complémentaires/3 mois (Extrait d’une total de 8 pages)

8.

Liste de contrôle des services disponibles

9.

Herams

10.

OMS/Cluster : Besoins en matière d’information lors d’une événement majeur

11.

Extrait Traduction enquête ménage en Souahili

12.

Test d’enquêteurs enquête ménage

13.

Annexes B : RECUEIL DONNÉES / PRISE DE NOTES POUR FORMULAIRE D’ERI

14. ANNEXE C : DONNÉES SECONDAIRES RECOMMANDÉES POUR DÉCRIRE LA SITUATION PRÉCÉDANT LA CRISE & LISTE TYPE D’INFORMATIONS 15.

ÉVALUATION INITIALE RAPIDE (EIR, IRA)

40


10. Bibliographie No.

Désignation

1.

Global Health Cluster tools Health Resource Availability Mapping System (HeRAMS) Initial Rapid Assessment Toolkit (IRA) Action de santé à visée humanitaire Documents de reference (Francais)

2.

Thumbnail IRA-ERI-HERAMS

3.

IRA - Évaluation multisectorielle initiale rapide, Vers. Prov. février 2012

4.

MIRA – Formation à l’évaluation multisectorielle Initiale rapide Cahier du participant, vers. Avril 2013

URL http://www.who.int/hac/glob al_health_cluster/guide/tools /en/index.html http://www.who.int/hac/glob al_health_cluster/guide_back ground/fr/index.html http://www.humanitarianinfo .org/iasc/downloaddoc.aspx? docID=6283&type=pdf

http://assessments.humanitarianre sponse.info/files/IASC%20NATF%20 -20Cahier%20du%20participant.pdf

5.

ERI Assessment Form (en word)

http://www.who.int/hac/net work/global_health_cluster/e ri_form_version_v2_9_fr.doc

6.

Checklist - Système de recensement des ressources sanitaires disponibles (HeRAMS) Excel – IRA Français (Haiti/Nord Kivu)

http://www.who.int/hac/networ k/global_health_cluster/herams _services_checklist_fr.pdf

7.

http://www.who.int/hac/net work/global_health_cluster/ir a_haiti.xls

Autres Guides d’évaluation 8.

The Sphere Handbook (French)

http://www.sphereproject.org/resource s/downloadpublications/?search=1&keywords=&la nguage=French&type=0&category=22

9.

REDLAC - Méthodologie d’évaluation rapide Pour l’assistance humanitaire

http://wca.humanitarianresp onse.info/en/system/files/do cuments/files/Methodologie_ rapide_evaluation_French.pdf

10. Rapid health assessment of refugee or displaced populations (MSF)

http://refbooks.msf.org/msf_ docs/en/rapid_health/rapid_ 41


health_en.pdf Health Cluster 11. Guide Responsabilité Sectorielle Santé Guide pratique pour la création d'un groupe de responsabilité sectorielle Santé au niveau national

12. OMS - Analysing Disrupted Health Sectors Modular Manual

http://www.who.int/hac/glob al_health_cluster/guide/fr/ http://whqlibdoc.who.int/hq/ 2009/WHO_HAC_MAN_2009. 7_fre.pdf http://www.who.int/hac/tech guidance/tools/disrupted_sec tors/adhsm_en.pdf

Guides d’intervention situation d’urgence 13. Manuel pour les situations d’urgence http://www.unscn.org/layout sur le terrain /modules/resources/files/Em Guide à l’usage du personnel de l’UNICEF ergency_Field_Handbook_FR. pdf 14. IFRC - Guide pour la planification http://www.ifrc.org/Global/P d’urgence et des interventions en cas de ublications/disasters/disasterresponse-fr.pdf catastrophe 15. CARE Manuel d’urgence de poche

16.

17. 18.

19.

http://www.allindiary.org/po ol/resources/2011-3-2-caremanuel-d%27urgence-depoche.pdf Manuel de terrain interorganisations sur la http://www.who.int/reprodu santé reproductive en situations de crise ctivehealth/publications/eme humanitaire rgencies/field_manuel_rh_hu Version 2010 manitarian_settings_fr.pdf ActivityInfo – RRMP.org - OCHA ActivityInfo http://www.activityinfo.org/ Site officiel du programme RRMP http://www.rrmp.org/ http://www.rrmp.org/conten Rapports d’évaluations u/evals.aspx http://www.rdc-humanitaire.net OCHA - La Coordination sauve des vies http://ochaonline.un.org http://www.facebook.com/UNOCHA

http://www.reliefweb.int http://www.irinnews.org

Situation spécifique DRC / Kivu 20. REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO https://docs.unocha.org/sites /dms/CAP/2013_DRC_HAP_F Plan d’Action Humanitaire 2013, Nations 42


Unis

R.pdf

43


11. Aide Mémoire Adapté pour RRMP Sante Nord Kivu de : Comité permanent interorganisations (CPI) – Groupes de responsabilité sectoriels Santé, Nutrition et Eau et Assainissement (Evaluation Rapide Initiale/ ERI)

ÉVALUATION MULTISECTORIELLE (MSA) :

AIDE-MÉMOIRE POUR LES ÉQUIPES DE TERRAIN But MSA

- la MSA vise à obtenir un rapide aperçu d’une situation d’urgence afin d’évaluer les conséquences de la crise, de faire une première estimation des besoins et de définir les priorités de l’action humanitaire au cours des premières semaines. La MSA doit permettre de répondre aux questions suivantes : 1. Que s’est-il passé ? Y a-t-il une situation d’urgence et, dans l’affirmative, quelles en sont les principales caractéristiques ? 2. Quelles sont les conséquences pour la population et les services essentiels ? Qui sont les plus durement touchés et les plus susceptibles d’être vulnérables ? Pourquoi ? Combien de personnes sont touchées ? Où sont-elles ? 3. Faut-il intervenir pour éviter une aggravation de l’état des victimes ou de nouveaux décès ? Dans l’affirmative, quelles sont les priorités ? 4. Quelles menaces, déjà présentes ou nouvelles, pourraient aggraver la situation d’urgence ? 5. Quels sont les ressources et les moyens disponibles ? Quelles sont les lacunes immédiates les plus importantes ? 6. Quelles sont les principales informations qui manquent et dont il faudrait disposer pour les évaluations de suivi ? Quand - Une MSA doit être entamée dès que possible après le déclenchement d’une nouvelle entreprendre crise à évolution rapide (dans les 72 heures, au maximum dans la semaine). L’ensemble une MSA ? du processus doit être achevé dans un délai d’une à trois semaines. - Une MSA doit aussi être entreprise lorsqu’une zone est à nouveau accessible, dans les situations de conflit ou d’urgence complexe, ou en cas de choc soudain et nouveau ou de détérioration de la situation, dans les situations d’urgence chronique. Que doivent - Chaque équipe doit faire, en quelques jours, une description aussi précise que faire les possible de la situation dans la zone géographique qui lui a été attribuée, après avoir équipes examiné les données secondaires et primaires recueillies sur les sites visités. Les chargées de données doivent être recueillies auprès de plusieurs sources, selon différentes MSA ? méthodes et recoupées afin d’en garantir l’exactitude et de minimiser les biais. - Avant de se rendre sur les sites, les équipes doivent contacter les responsables administratifs ou de district, si possible. Les équipes doivent résumer la situation et indiquer les besoins prioritaires sur chaque site à l’aide des formulaires MSA. Les En total il y a 6 formulaires à remplir : formulaires Contexte/mouvement population Enquête institutionnelle MSA F 1 – Donnés de Base v8.1 F5 – Structure et Aire de Sante v8.1 Enquête ménage Check-list : services disponibles F2 – Enquête Ménage v8.2 Merlin SNIS info complémentaire (3 mois) F6 – Mortalité v8.1 Comment utiliser les formulaires MSA ?

- L’équipe doit remplir un formulaire par site visité. Les membres de l’équipe peuvent aussi utiliser le formulaire comme liste de contrôle et pour consigner des observations et prendre des notes pendant les interviews.

44


Activités préalables aux visites sur site : •

Avant de se rendre sur le terrain : recueillir et étudier rapidement les données secondaires disponibles sur les zones à visiter (données sur la situation avant la crise– voir l’annexe C de la note d’orientation MSA – et données disponibles sur la situation de crise) ; s’informer précisément sur le déroulement de la MSA et sur les modalités de présentation des rapports et obtenir une liste des informateurs-clé que toutes les équipes doivent chercher à interviewer; les membres de l’équipes doivent convenir de la manière de procéder et s’organiser pendant les visites auprès des autorités de la zone et sur les sites. Dans les zones de santé: interviewer les responsables ministériels et locaux, les représentants des établissements de santé vers lesquels les patients sont orientés, les représentants des organisations nationales et internationales déjà présentes, les représentants des entreprises locales, etc. afin de déterminer : i) quelle était la situation avant la crise et notamment comment les services sont normalement organisés ; ii) dans quelle mesure les services ont été touchés, quels sont les endroits les plus touchés, quelles sont les principales conséquences de la crise ; et iii) quelles sont les activités de secours déjà en cours ou prévues.

Recueil de données primaires : Pour une efficacité maximale, les tâches à effectuer sur site doivent être clairement réparties entre les membres de l’équipe selon leurs compétences et leur expérience. Chaque membre doit jouer un rôle précis et être prêt à mener ses propres investigations auprès de certaines sources d’information pour compléter les formulaires MSA, sans oublier les informations dont a besoin l’ensemble de l’équipe. Identification et interview des informateurs-clé (IC) : • Il faut rencontrer les autorités locales et/ou les dirigeants communautaires dès le début de la visite. Les agents de santé, les enseignants, les agents de développement communautaire, les commerçants et les responsables de programmes des ONG doivent aussi être des IC. Ils seront probablement tous des sources d’informations importantes. • Lorsque sur un site se trouvent à la fois des populations résidentes et des populations déplacées, certains IC peuvent fournir des renseignements sur ces deux groupes dans certains domaines – p. ex. les principales questions sanitaires. Il ne faut cependant pas perdre de vue les risque de biais et, si possible, choisir des IC dans les deux populations. • Lorsqu’il est évident qu’une interview ne donne aucun des renseignements nécessaires, il faut poliment y mettre un terme et trouver un autre informateur. Organisation de discussions en groupe : • Il faut sélectionner les participants selon les questions à aborder et trouver un moyen commode de réunir les groupes sur des sujets spécifiques. Par exemple, les questions relatives à l’approvisionnement en eau peuvent être discutées avec des gens qui attendent à un point d’eau ; les questions relatives à l’alimentation des nourrissons et des jeunes enfants peuvent être abordées avec des mères dans un dispensaire assurant des soins prénatals. Il ne faut toutefois pas perdre de vue le risque de biais dû à la situation dans laquelle les groupes sont trouvés. Par exemple, les gens qui attendent pour consulter un médecin ne sont pas représentatifs de l’ensemble de la population en termes de santé.

45


Observation de la situation : • Il faudra se déplacer le long d’un transect – c’est-à-dire sans suivre les routes ou les chemins existants – afin d’obtenir un échantillon de points d’observation et un aperçu équilibré et représentatif de la situation. • Les principaux sites d’observation sont les points de collecte d’eau, les files d’attente pour la distribution de nourriture, les latrines, les douches communautaires, les lieux de stockage, les cimetières et les pharmacies dans les établissements de santé. • Il faut, si possible, observer le site d’en haut pour avoir un aperçu de la situation et des variations. Visites auprès des ménages : • Lorsque les conséquences ne sont pas les mêmes selon le lieu ou le groupe à l'intérieur d'une communauté, il peut être judicieux d’effectuer des visites auprès des ménages. Dans une zone donnée, on choisira les ménages ayant certaines caractéristiques précises, par exemple ceux qui semblent les plus pauvres • On observera directement au moins quatre ménages, dont un moins touché et celui du dirigeant communautaire, choisi comme IC. Plus la population est hétérogène et plus les conséquences de la crise sont inégales, plus l’échantillonnage devra être méticuleux et plus la taille de l’échantillon devra être importante pour que les conclusions soient fiables (dans un MSA complet une enquête ménage avec 100 échantillons est effectuée de façon systématique). Évaluation des établissements et des services de santé : Les 3 formulaires suivantes « Enquête institutionnelle : F5 – Structure et Aire de Sante v8.1, Check-list : services disponibles, SNIS info complémentaire (3 mois) concernent l’évaluation des structures et des services de santé existants : • Il faut recueillir des informations par le biais d’interviews avec le personnel des établissements de santé et de l’observation directe des activités, des fournitures et du matériel. • Lorsqu’il n’y a pas d’établissement de santé sur le site, ne remplir que la section A (verte) du formulaire • En cas d’évaluation d’un établissement de niveau primaire, remplir la section B (jaune) du formulaire. • En cas d’évaluation d’un établissement de niveau secondaire ou tertiaire, remplir les sections B et C (jaune et rouge) du formulaire. Synthèse et enregistrement des résultats : • À la fin de chaque visite, tous les membres de l’équipe doivent discuter des données recueillies pour chaque secteur et les rassembler sur les formulaires MSA. Il faut éliminer autant que possible les incohérences entre les données recueillies par différents membres de l’équipe ou à l’aide de méthodes différentes. Toute question non résolue doit être signalée à la fin de chaque section du formulaire. L’Encadré 1 de l’aide-mémoire rappelle ce qu’il est important de faire et ce qu’il faut éviter lors du travail de terrain. À faire: • •

Divisez les tâches entre les membres de l’équipe selon leurs compétences afin que chacun recueille des informations indépendamment. Choisissez un nombre limité de sujets importants à aborder avec un IC, en groupe ou à

46


l’occasion d’une visite auprès des ménages. Une fois sur le site, après vous être présentés aux autorités locales/dirigeants locaux, séparez-vous pour recueillir des informations individuellement (ou à deux). • Notez vos observations et toute information donnée spontanément, concernant éventuellement d’autres sujets que ceux qui vous intéressent directement. • Présentez-vous correctement et laissez aux gens le temps de parler de leurs problèmes prioritaires, ou d’exprimer leurs plaintes avant de poser des questions plus ciblées. • Trouvez la « personne qui sait » – qui a déjà réuni la plupart des données que vous cherchez – en faisant attention aux biais. Écueil à éviter: •

Organiser des interviews d’une seule personne avec l’ensemble de l’équipe, car c’est une perte de temps (sauf lorsque vous vous présentez aux autorités, etc.). • Forcer les gens à donner des informations. Il vaut mieux les laisser parler tout en dirigeant la conversation. • Garder les gens plus d’une demi-heure ; en situation de crise notamment, les gens ont d’autres priorités. • Se contenter des informations fournies par une seule personne sur un sujet donné. Il faut obtenir confirmation auprès d’autres personnes. • Négliger certaines informations ou ne pas évaluer certaines structures (PS) sous prétexte que leurs données sont contenues dans celles des CS, alors que ces PS prennent en charge les malades plus que leurs CS et/ou ce sont des structures à pourvoir. L’évaluation de leur fonctionnalité est très nécessaire.

47


130730 notes orientations msa rrmp sante