Page 1

C215

CATALOGUE DE VENTE 100 ANS APRÈS

MARDI 25 JUIN 2019


Grâce au talent et à l’imagination de C215, nous avons pu réunir une oeuvre originale, où le devoir de mémoire prend les habits de l’art contemporain, invitant chacun à s’intéresser à notre histoire et aux sacrifices des combattants de la Première Guerre mondiale, dont la richesse, la diversité et l’humanité frappent au premier regard. Général de corps d’armée Bruno Le Ray Gouverneur militaire de Paris


PRESENTATION Pour le centenaire de l’armistice du 11 novembre 1918, C215 a entrepris d’interpréter quelques portraits de soldats de la Grande Guerre peints par Eugène Burnand. Ces nouveaux travaux ont fait l’objet d’une double exposition, intitulée « 100 ans après », lors des commémorations de l’Armistice. Les originaux ont alors été exposés au musée de la Légion d’honneur et des ordres de Chevalerie, et des répliques ont été installées dans les douves de l’hôtel national des Invalides. Point d’orgue de cette démarche citoyenne, le gouverneur militaire de Paris parraine et accueille la vente aux enchères caritative et publique d’une partie des œuvres de l’artiste. Cette vente est organisée par la maison de ventes Philocale et l’Association pour le développement des œuvres d’entraide dans l’armée (ADO), en partenariat avec le site de vente en ligne Interenchères. Le parallèle entre 1918 et 2018 est au cœur de ce projet. Ces deux années sont séparées par un siècle entier et riche de changements, tant sur le plan militaire que sur le plan artistique. Le travail de C215 pour « 100 ans après » permet de voir non seulement comment les travaux d’Eugène BURNAND s’inscrivent dans les formes contemporaines d’art, mais aussi comment sa représentation des soldats résonne avec les armées d’aujourd’hui. Ce contraste particulier et innovant est l’occasion de sensibiliser un nouveau public aux valeurs de l’engagement des militaires pour la protection de leurs concitoyens, de leur pays.


ORGANISATION DE LA VENTE Vente généreusement réalisée par Maître Semont et son équipe de la maison de vente Philocale. Seront vendus, des plaques en métal, une gamelle, des gourdes et des étuis à pistolet.

EXPOSITION

VENTE

Mardi 25 juin, 14h - 19h

Mardi 25 juin, 19h - 22h

LOCALISATION

19h : Les participants sont invités à prendre place dans le Grand salon. 19h20 : Accueil de l’assemblée par le gouverneur militaire de Paris en présence de C215 et de l’ADO. 19h30 : Début de la vente dirigée par Matthieu SEMONT.

Le Grand salon Hôtel national des Invalides 129 rue de Grenelle 75007 Paris

COMMISSAIRE PRISEUR

GOUVERNEUR MILITAIRE DE PARIS

ME Matthieu Semont

Bureau de communication

MSEMONT@philocale.fr 01 74 90 91 10

01 44 42 43 79 c215.venteauxencheres@gmail.com


DE 1918 À 2018 Élève de l’école des Beaux Arts de Genève, artiste à la fois traditionnel et novateur Eugène BURNAND (1850-1921) est un peintre suisse très at-

taché à la France. Il décide en 1917 de représenté des « types militaires » tout d’abord à Paris puis

dans le sud de la France. À sa mort en 1921, une centaine de portraits constituent « les Alliés dans

et l’engagement pour de grandes causes humaines ou sociales. C215 est un véritable adepte des portraits, avec en modèle les « laissés-pour-compte » qu’il affectionne tout particulièrement.

« Mes œuvres placent des invisibles au rang des célébrités. A travers ces visages, je souhaite que les passants se confrontent à leur propre humanité » - C215

la guerre des Nations ». C215, de son vrai nom Christian GUEMY, est un

artiste urbain français, grapheur et pochoiriste. Il a su se faire un nom à l’international en tant que

street artist et a réalisé des expositions personnelles dans de grandes capitales.

En 2014, il a participé au Djerbahood en Tunisie, une des plus grandes expositions mondiales de street art en plein air.

Ses thèmes favoris sont l’enfance, les amoureux

Christian GUEMY a toujours mis en avant des valeurs humanistes et s’est attaché à défendre

la liberté d’expression ou encore lutter contre la pauvreté dans le monde.

Dans une interview autour de l’exposition «100 ans après », C215 explique l’évolution de son travail :

« Au début de mon parcours, je m’intéressais avant tout à la maitrise d’une technique diffi-

cile, exigeante, parfois fastidieuse, dans un


souci d’esthétisme et de perfectionnement…

destins incertains, réunies par des événements

Aussi, je peignais volontiers des animaux, des

d’une force inouïe. »

m’intriguaient. Et avec le temps j’ai commen-

talliques, mais aussi sur des effets militaires

fleurs, des objets, dont les formes et les couleurs

Il réalise alors des portraits sur des plaques mé-

cé à peindre des portraits d’anonymes, faisant

d’époque (bidons, étuis…). C’est une sélection

passer davantage d’émotions et de messages. Aujourd’hui, je voudrais vraiment employer mon

travail pour soutenir des causes qui ont du sens et qui comptent pour moi. »

Dans la même interview, C215 explique son travail pour « 100 ans après » :

« Je me suis inspiré du travail magnifique d’Eu-

de ces œuvres qui est mise en vente.

Ce travail permet aux œuvres d’Eugène BURNAND de s’inscrire dans un mouvement contem-

porain. Cette forme d’expression artistique reflète

elle-même très bien les idées derrière le projet: la nature même du street art en fait un moyen

d’expression libre privilégié par de nombreux

gène BURNAND et j’ai aussi tenté de rendre hom-

artistes. Comme le dit C215, « l’essence même de

mage aux soldats qui avaient accepté de poser, il

cet art est de surprendre, de questionner, d’inter-

y a cent ans, dans son atelier. J’ai essayé de rester

roger les gens, de les émouvoir aussi. ».

fidèle à ses impressions, d’exprimer la même part d’humanité, avec les techniques de peinture d’aujourd’hui ! Quand on y pense, c’est vraiment étonnant, et j’espère avoir également réussi à témoigner, au fond, d’une certaine proximité avec ces personnes de provenances très différentes, aux


LE PROJET CARITATIF L’exposition « 100 ans après » était à l’origine un hommage aux combattants qui sont tombés pour la France pendant la première guerre mondiale. Mais c’est également l’occasion de soutenir ceux qui continuent de risquer leur vie pour protéger les Français.

Les recettes de cette vente seront reversées à travers l’ADO à des associations dont le rôle est de soutenir les familles militaires endeuillées ainsi que les militaires blessés et leur entourage.

L’ADO (Association pour le développement des œuvres d’entraide dans l’armée) est une association qui mène différentes actions de soutien aux militaires de l’armée de Terre et des services interarmées.

La FOSA (Fondation des œuvres sociales de l’Air) et l’ADOSM (Association pour le développement

des œuvres sociales de la Marine) soutiennent respectivement les militaires de l’armée de l’Air et de la Marine nationale.

Ces trois associations reconnues d’utilité publique financent différents programmes d’aide : aide aux blessés, aide à l’enfance, bourses d’études ou encore aide financière d’urgence.

En ce qui concerne l’armée de Terre, les fonds récoltés iront même exclusivement au programme d’ac-

compagnement préprofessionnel de l’ADO destiné aux orphelins dans les situations les plus précaires.


LE CATALOGUE DES OEUVRES


Lot n°1

M. DESVIGNES

Fantassin au 37e régiment d’infanterie

Plaque en métal encadrée (recto/verso) Dimensions : H54,7cm x L44,7cm Estimation : 2 500 - 3 500€

Durant le conflit, les régiments d’infanterie (173 d’active et 196 de réserve) constituent la majorité des soldats mobilisés. Ces « Poilus » sont devenus le symbole de la Grande Guerre. Avec 1 158 000 hommes morts pour la France, ils subissent les plus grandes pertes.


Lot n°2

MOHAMED OSMAN Spahi algérien RECTO

Les spahis sont des cavaliers d’élite recrutés au Maghreb. 6 régiments algériens et un régiment tunisien servent sur le front Occidental dans les tranchées au sein d’unités d’infanterie. Les spahis marocains combattent en France et sur le front d’Orient.

Plaque en métal encadrée (recto/verso) Dimensions : H54,7cm x L44,7cm Estimation : 2 500 - 3 500€

LÉ TIEP

Tirailleur tonkinois VERSO

Parmi les 443 430 tirailleurs indochinois, 4 800 combattent en première ligne et les autres servent dans 15 bataillons d’étapes. 1 123 sont morts pour la France. Par ailleurs, 48 981 travailleurs indochinois sont employés dans l’agriculture et l’industrie.


Lot n°3

COLONEL D’INFANTERIE PAUL BALAGNY le 65e régiment d’infanterie (Nantes)

Étuis à pistolet encadré Dimensions : H46cm x L48cm Estimation : 1 200 - 1 500 €

195 000 officiers sont mobilisés entre 1914 et 1918. 36 593 sont tués ou portés disparus. Commandant le 65e régiment d’infanterie (Nantes), Paul BALAGNY combat en Belgique puis à la bataille de la Marne, où il est grièvement blessé.


Lot n°4

CAPITAINE ÉMILE SOULAIROL

2e régiment du génie 97e division territoriale

Étuis à pistolet encadré Dimensions : H46cm x L48cm Estimation : 1 200 - 1 500 €

Les missions du génie se déploient sur plusieurs axes : construction de fortifications, aménagement du champ de bataille, guerre des mines… Le capitaine SOULAIROL, mobilisé en 1914, sert dans le camp retranché de Paris et en Champagne.


Lot n°5

LIEUTENANT VALETTE

44e régiment d’infanterie territoriale RECTO

Aux côtés des unités d’active et de réserve, sont mobilisés 300 régiments d’infanterie territoriale rassemblant les réservistes trop âgés pour servir en première ligne. Ils assurent des missions de surveillance, de terrassement et de protection des installations militaires.

AUTOPORTRAIT C215 VERSO

Plaque en métal encadrée (recto/verso) Dimensions : H54,7cm x L44,7cm Estimation : 2 500 - 3 500€


Lot n°6

EDMOND BOURNAS (CLASSE 19) Musicien au 22e régiment d’infanterie

Gourde Dimensions : H23cm x L20cm Estimation : 1 200 - 1 500 €

Les soldats de la classe 19 (1919) sont incorporés très jeunes pour combler les pertes importantes subies après les grandes offensives de 1918. Les musiciens n’ayant plus de rôle opérationnel, ils servent souvent de brancardiers sur le front.


Lot n°7

ALICE CORMOULS-HOULEZ Infirmière

Gourde encadrée Dimensions : H45cm x L42cm Estimation : 800 - 1 000 €

Aux côtés des médecins, de très nombreuses infirmières se dévouent aux soins des blessés. Présentes sur tous les fronts, elles sont soit professionnelles, soit bénévoles appartenant à des sociétés de secours. Plus de 68 000 servent la Croix Rouge française, dont 105 sont tuées lors de bombardements et 246 mortes de maladies.


Lot n°8

LUCIEN BARBIER Fantassin

Gourde Dimensions : H23cm x L20cm Estimation : 1 200 - 1 500 €

Débarqué à Salonique en octobre 1915, sous le commandement du général Sarrail, ce soldat fait partie des quelque 400 000 hommes qui ont combattu sur le front d’Orient, qui englobe les Dardanelles et les Balkans.


Lot n°9

ZOUAVE JULES MALJETTE

Gourde Dimensions : H23cm x L20cm Estimation : 1 200 - 1 500 €

Unité d’infanterie légère de l’armée d’Afrique, les zouaves portaient un uniforme caractéristique, modifié en 1915 car jugé trop voyant. Sept de leurs régiments comptent parmi les plus distingués de conflit.


Lot n°10

LOSSIGNOL Chasseur d’Afrique

Gamelle Dimensions : H35cm x L21cm Estimation : 3 000 - 4 000 €

Les chasseurs d’Afrique sont des unités de cavalerie légère créées en 1831. Elles sont pour partie « démontées » pendant la Grande Guerre. Les cavaliers combattent à pied dans les tranchées. Néanmoins, sur le Front d’Orient, plusieurs régiments de cavalerie combattront à cheval pour la Victoire.


Lot n°11

VALEZAR

Soldat de l’armée territoriale

Gourde Dimensions : H23cm x L20cm Estimation : 1 200 - 1 500 €

À côté des unités d’active et de réserve, sont mobilisés 300 régiments d’infanterie territoriale rassemblant les réservistes, trop âgés pour servir en première ligne. Ils assurent des missions de surveillance, de terrassement et de protection des installations militaires.


Lot n°12

GENDARME

Étuis à pistolet encadré Dimensions : H46cm x L48cm Estimation : 1 200 - 1 500 €

La gendarmerie est chargée d’organiser la mobilisation et le départ des soldats. « Armée de l’intérieur», elle assure le maintien de l’ordre. Sur 18 000 gendarmes, 900 trouvent la mort et 3 500 reçoivent la Croix de guerre. De nombreux gendarmes s’enrôlent également comme volontaires dans les unités combattantes.


Lot n°13

MATELOT ONESIME GALOUDEC

Gourde Dimensions : H23cm x L20cm Estimation : 1 200 - 1 500 €

Durant la Grande Guerre, la Marine assure l’escorte des convois marchands, protège les colonies et défend les transports de troupes. La flotte française est aussi engagée dans de nombreuses actions de combat, en particulier sur le théâtre méditerranéen. Plus de 11 000 marins y périssent.


Lot n°14

LÉGIONNAIRE SPRECHER (SUISSE) Régiment étranger de marche

Gourde Dimensions : H23cm x L20cm Estimation : 1 200 - 1 500 €

La Légion étrangère accueille pendant la Grande Guerre près de 40 000 soldats de 43 nationalités différentes. Ils sont regroupés en plusieurs unités de marche ; parmi les plus décorées de l’armée française en 1918.


Lot n°15

OULED ZIGIANE Tirailleur marocain RECTO

293 756 hommes sont mobilisés en Algérie, au Maroc et en Tunisie et fournissent 18 régiments de marche d’infanterie ou de cavalerie, ainsi que 4 régiment mixtes de zouaves et de tirailleurs. Leurs pertes s’élèvent à 47 900 tués et disparus. 143 000 Maghrébins participent également à l’effort de guerre comme travailleurs dans l’industrie ou l’agriculture. Plaque en métal encadrée (recto/verso) Dimensions : H54,7cm x L44,7cm Estimation : 2 500 - 3 500€

CHASSEUR FERNAND RUAN VERSO

Depuis 1840, les chasseurs à pied font figure de troupe d’élite. C’est notamment le cas des chasseurs alpins, créés en 1888. Ces «Diables Bleus » sont utilisés pour rompre les lignes adverses. Leur drapeau et 5 bataillons recevront la prestigieuse fourragère aux couleurs de la Légion d’honneur.


Lot n°16

AHMED ABOKOB

Tirailleur somali (Djibouti)

Gourde Dimensions : H23cm x L20cm Estimation : 1 200 - 1 500 €

Les troupes coloniales regroupent les tirailleurs africains, malgaches, comoriens, indochinois et du Pacifique. Près de 230 000 d’entre eux viennent en Europe, combattre ou servir comme soldats travailleurs. Les Africains gardent tous l’appellation de « tirailleurs sénégalais ». 24 762 sont tués et 36 000 blessés.


Lot n°17

JEFFROY ZACHARIE

Artilleur au 56e régiment d’artillerie de campagne

Gourde Dimensions : H23cm x L20cm Estimation : 1 200 - 1 500 €

Citoyens français depuis 1848, les soldats originaires des Antilles, de Guyane, des Indes et de la Réunion sont incorporés dans les troupes coloniales ou métropolitaines. 31 021 soldats sont mobilisés et 23 887 combattent en Europe. Leurs pertes s’élèvent à 3 111 tués et disparus.


Lot n°18

TIRAILLEUR SÉNÉGALAIS

Gourde Dimensions : H23cm x L20cm Estimation : 1 200 - 1 500 €

Les troupes coloniales regroupent les tirailleurs africains, malgaches, comoriens, indochinois et du Pacifique. Près de 230 000 d’entre eux viennent en Europe, combattre ou servir comme soldats travailleurs. Les Africains gardent tous l’appellation de « tirailleurs sénégalais ». 24 762 sont tués et 36 000 blessés.


Lot n°19

LAI VAN CHAU

Tirailleur tonkinois

Gourde Dimensions : H23cm x L20cm Estimation : 1 200 - 1 500 €

Parmi les 443 430 tirailleurs indochinois, 4 800 combattent en première ligne et les autres servent dans 15 bataillons d’étapes. 1 123 sont morts pour la France. Par ailleurs, 48 981 travailleurs indochinois sont employés dans l’agriculture et l’industrie.


Lot n°20

ÉMILE

Infirmier malgache

Gourde Dimensions : H23cm x L20cm Estimation : 1 200 - 1 500 €

30 000 Malgaches ont pris part au conflit, avec une unité combattante et 21 bataillons d’étapes, actifs à l’arrière immédiat du front. Très apprèciés dans le service de santé, ils fourniront environ 1 900 infirmiers. Plus de 3 000 Malgaches et Comoriens sont morts pour la France en 1914-1918.


REMERCIEMENTS Nous tenons à remercier en premier lieu M. Christiant GUÉMY pour cette initiative et son engagement à nos côtés dans l’organisation de cette oeuvre caritative au profit des familles militaires endeuillées et de nos camarades blessés depuis plusieurs mois. Cette vente aux enchères caritative n’aurait pas pu voir le jour sans de nombreux soutiens que nous remercions chaleuresement au premier rang desquels les organisateurs : M. Matthieu SEMONT accompagné de son équipe de la maison de vente Philocale et l’Association pour le developpement des oeuvres d’entraide dans l’armée (ADO). Nous remercions également le musée de l’Armée pour le prêt du Grand Salon, la maison Erisay, les sites internet Interenchères et Auction, UNÉO ainsi que le musée de la Légion d’honneur et des ordres de chevalerie pour son aide et ses précieux conseils. Et enfin, un grand merci à vous tous pour le soutien que vous nous apportez en participant ou en faisant connaître cette action caritative et mémorielle singulière. Le bureau communication du gouverneur militaire de Paris


CONDITIONS DE VENTE LA VENTE SERA FAITE AU COMPTANT, SANS FRAIS ADDITIONNELS. L’ADJUDICATAIRE SERA LE PLUS OFFRANT ET LE DERNIER ENCHERISSEUR. IL AURA POUR OBLIGATION DE REMETTRE SES NOM ET ADRESSE, AINSI QU’UNE PIECE D’IDENTITE EN COURS DE VALIDITE. EN CAS DE DOUBLE ENCHERE RECONNUE PAR LE COMMISSAIRE-PRISEUR, LE LOT SERA IMMEDIATEMENT REMIS EN VENTE, LES PERSONNES PRESENTES POUVANT CONCOURIR A SON ADJUDICATION. UNE EXPOSITION PREALABLE PERMETTANT AUX ACQUEREURS DE SE RENDRE COMPTE DE L’ETAT DES OBJETS MIS EN VENTE, IL NE SERA ADMIS AUCUNE RECLAMATION UNE FOIS L’ADJUDICATION PRONONCEE. LES INDICATIONS PORTEES AU CATALOGUE ENGAGENT LA RESPONSABILITE DE PHILOCALE COMPTE TENU DES RECTIFICATIONS ANNONCEES AU MOMENT DE LA VENTE ET PORTEES AU PROCES-VERBAL DE LA VENTE. DANS LE CADRE D’UNE VENTE CATALOGUEE, L’ORDRE DUDIT CATALOGUE SERA SUIVI.LES DIMENSIONS SONT DONNEES A TITRE INDICATIF ; LES PHOTOGRAPHIES NE SONT PAS CONTRACTUELLES. DES L’ADJUDICATION, L’OBJET SERA SOUS L’ENTIERE RESPONSABILITE DE L’ACQUEREUR, PHILOCALE DECLINANT TOUTE RESPONSABILITE QUANT AUX DOMMAGES QUE L’OBJET POURRAIT ENCOURIR. L’ACQUEREUR SERA LUI-MEME CHARGE DE FAIRE ASSURER SES ACQUISITIONS ET DEVRA SE METTRE PRÉALABLEMENT À LA VENTE EN RELATION AVEC LA MAISON DE VENTES POUR CONVENIR DES MODALITÉS DE RETRAIT DE SON ACHAT S’IL N’EST PAS EN MESURE DE VENIR LE QUÉRIR LE SOIR MÊME. LE MAGASINAGE N’ENGAGE PAS LA RESPONSABILITE DE PHILOCALE A QUELQUE TITRE QUE CE SOIT. ORDRE D’ACHAT/ENCHERES PAR TELEPHONE LES ORDRES D’ACHAT ET LES DEMANDES D’ENCHERES PAR TELEPHONE DOIVENT NOUS PARVENIR PAR ECRIT ET AU PLUS TARD AVANT 18H LE JOUR DE LA VENTE. IL CONVIENT DE NOUS FOURNIR LA COPIE D’UNE PIECE D’IDENTITE EN COURS DE VALIDITE, UN RELEVE D’IDENTITE BANCAIRE OU VOS COORDONNEES BANCAIRES. LES ORDRES D’ACHAT ET ENCHERES PAR TELEPHONE SONT DE SIMPLES FACILITES POUR LE CLIENT. ILS NE PEUVENT ENGAGER, EN CAS D’INEXECUTION OU DE MAUVAISE EXECUTION, LA RESPONSABILITE DE PHILOCALE A QUELQUE TITRE QUE CE SOIT. DANS LE CADRE DE NOS ACTIVITES DE VENTES AUX ENCHERES, NOTRE MAISON DE VENTES EST AMENEE A COLLECTER DES DONNEES A CARACTERE PERSONNEL RELATIVES AUX VENDEURS COMME AUX ACHETEURS, DONNEES QUI POURRONT ETRE COMMUNIQUEES AUX AUTORITES COMPETENTES DES LORS QUE LA REGLEMENTATION L’IMPOSE. VENDEURS COMME ACHETEURS DISPOSENT DES LORS D’UN DROIT D’ACCES, DE RECTIFICATION ET D’OPPOSITION DE LEURS DONNEES PERSONNELLES EN S’ADRESSANT DIRECTEMENT A NOTRE MAISON DE VENTES.


HĂ´tel national de Invalides -129 rue de Grenelle 75007, Paris

Profile for gmpcomstudiographique

C215 - catalogue de vente  

C215 - catalogue de vente  

Advertisement