Page 1

N°56, JUIN 2018 / 1 1,00€

Scannez-moi Scanne

ÉÉVASION VAS

MYSORE

Lumière è de l’Inde Inclus dans votre magazine Glitter

SHOOTING MODE

RAICHANE et ENRIFOU par Nayl-Ah

AN

N EZ -M

OI

eG litte

r-

Juin

2018

SC

lém ent

grat ui

t du

mag

azin

PORTRAIT D’ARTISTE N°1

6-

Supp

TIFANY BI

LE PO

ch STER DU e M ma vrol OIS ro e 20 t 19

ca

PHOTO-REPORTAGE

MUSTANG LE NEPAL INNACCESSIBLE

CDM 2018 LE CALENDRIER DE TOUTES LES RENCONTRES


N°56 - JUIN 2018

Edito Ramadan s’en est allé, Ftourou N’djéma et Idi Mbaraka à toutes et tous. Tout doucement nous approchons des vacances, synonymes de repos et de détente. Il faut au moins cela après le début d’année mouvementé que notre belle île a vécu et qui se poursuit avec un essaim non pas d’abeilles mais de séismes. Alors histoire de prendre un peu d’avance sur les moments de détente à venir pour bon nombre d’entre vous, pourquoi ne pas parcourir les pages de votre magazine et découvrir quelques merveilles : le Mustang, vous connaissez ? Un sublime bout de planète, un coin de Népal méconnu mais surtout très «rare» d’accès. En effet, seuls 2000 touristes étrangers sont autorisés à y pénétrer chaque année. Patrice Eryeh a fait partie des heureux élus il y a quelques semaines et nous a rapporté un sublime reportage-photo à parcourir sans modération pour le plaisir des yeux. Mysore, ville royale, lumière de l’Inde, dévoilée et décrite par Smita Soundiram est aussi dans les pages de Glitter ce mois-ci. Et comme nous ne pouvions pas passer à côté du mondial de football en cette année 2018, vingtième anniversaire de la victoire des bleus en coupe du monde, nous aurons donc nous aussi notre rubrique CDM 2018 sous la forme d’un calendrier des rencontres à suivre tout au long de ce mois de compétition... Bonne lecture! Pascal Abla

Siège social Glitter : Centre d’affaires de Mayotte, Bât A, Centre Maharajah 97600 Mamoudzou Pour nous joindre : contact.glittermayotte@gmail.com ou 0639691266 Imprimé à l’Île Maurice chez Caractère Ltée ISNN Glitter: 2262-8150 / Dépôt légal à La Bibliothèque de Mayotte Tirage : 3.000 ex. Tarif : 1€ Directeur de la publication : Pascal Abla Ils ont collaboré à ce numéro : Rédaction : Pascal Abla, Lucas Charriere, Patrice Eryeh, Nora Godeau, Julie Rey-Millet, Smita Soundiram. Photos : Patrice Eryeh, Nora Godeau, Nayl-Ah Photography, Julie Rey-Millet. Autres crédits selon indications. Photo de couverture : Raichane Saïd porte une tenue par Uvaga, photographiée par Nayl-Ah Photography


Sommaire

12 CINÉMA L’extraordinaire Voyage du Fakir / Avengers : Infinity War

26 SPORT CDM Russie 2018 : le calendrier des rencontres

46 PHOTO-REPORTAGE Mustang, le Népal rare et innaccessible

16 SHOPPING Adopt’ un cosmétique

30 BEAUTÉ Les conseils de Julie

54 RECETTE Tiramisu Passion par LC Traiteur

18 MUSIQUE Portrait d’artiste : Tifany Bi

32 SHOOTING MODE Par Nayl-Ah

20 STYLE DE VIE Qu’est-ce que la décothérapie ?

32 ÉVASION Mysore, lumière de l’Inde


N O PE UV UG EA EO UT T É

peugeotscooters.fr

Pour tout achat de scooter Mayotte Scoot vous offre :

la Carte grise + 1 Casque Jet + 1 Gilet jaune + 1ère révision + Garantie 2 ans*

*Voir condition en concession. Photo non contractuelle. Dans la limite des stocks disponibles.

PEUGEOT METROPOLIS ALLURE . 3 roues

4X sans frais Tél. 0269 62 67 48 / 0639 27 42 42 - contact@mayotte-scoot.yt Route de la Grande Traversée, Immeuble CAF - ZI Kawéni Ouvert du lundi au vendredi de 8h à 12h et de 14h à 17h, le samedi de 8h30 à 12h30.


N°56, JUIN 2018 / 1 1,00€

Scannez-moi Scanne

ÉÉVASION VAS

par Nayl-Ah

Glitter

- Juin

2018

SCANNEZ-MOI

gratuit

du

magazine

PORTRAIT D’ARTISTE

- Supplément

TIFANY BI

N°16

Depuis 2012...

MYSORE

Lumière è de l’Inde Inclus dans votre magazine Glitter

SHOOTING MODE

RAICHANE et ENRIFOU

LE

POSTER

chev DU MOIS cam arorolet 2019

PHOTO-REPORTAGE

MUSTANG LE NEPAL INNACCESSIBLE

CDM 2018 LE CALENDRIER DE TOUTES LES RENCONTRES

... dans le cœur des Mahorais


Cinéma

SYNOPSYS Titre : L’extraordinaire voyage du fakir Date de sortie : 30 mai 2018 Réalisateurs : Ken Scott Avec : Dhanush, Bérénice Béjo, Gérard Jugnot, Erin Moriarty... Aja, un jeune arnaqueur de Mumbai entame, à la mort de sa mère, un extraordinaire voyage sur les traces du père qu’il n’a jamais connu. Il rencontre l’amour à Paris dans un magasin de meubles suédois, le danger en compagnie de migrants somaliens en Angleterre, la célébrité sur une piste de danse à Rome, l’aventure dans une montgolfière audessus de la Méditerranée, et comprend finalement ce qu’est la vraie richesse et qui il souhaite devenir.

«Si «L’Extraordinaire voyage du Fakir» n’est pas qu’un feel good movie, c’est grâce à Dhanush, superstar du cinéma tamoul doté d’un charme ahurissant»

par Ouest France

«Cet «extraordinaire voyage» est avant tout un joli conte, drôle et poétique, qui s’aventure sur des terrains dramatiques avec bienveillance et légèreté : les réfugiés, l’extrême pauvre-

par Culture-Box France Télévisions té, les préjugés…»

« Certains argueront que le film est plein de bons sentiments, qu’il est aussi sucré qu’une barbe à papa ou un bonbon au caramel. Et bien nous, on vous conseille de vous jeter dans cette mer de douceur et de bienveillance.»

par Elle.fr Copyright BrioFilms

13


SYNOPSYS Titre : Avengers : Infinity War Date de sortie : 25 avril 2018 Réalisateurs : Joe Russo, Anthony Russo Avec : Robert Downey Jr, Chris Hemsworth, Mark Ruffalo, Scarlett Johansson... Les Avengers et leurs alliés devront être prêts à tout sacrifier pour neutraliser le redoutable Thanos avant que son attaque éclair ne conduise à la destruction complète de l’univers.

«Impressionnant , à voir absolument . Le film monte puissance avec des effets spéciaux de plus en plus incroyable. Les fans de la saga Marvel seront ravis .» par Plech sur allocine.fr

Crédit photos © The Walt Disney Company

« Ce mélange de cruauté et de second degré, fait l’originalité de cet opus qui pousse encore plus loin les limites du spectaculaire et dont la suite se dessine à l’orée d’une fin impensable.» par Sud-Ouest

« Avengers : Infinity War» n’est pas qu’un spectacle généreux, tonitruant et à la hauteur des attentes en terme d’action. C’est aussi un film qui tire de l’impressionnant Thanos une brutalité, une mélancolie et une force jusque là quasi-absentes des films Marvel »

par Ecran Large

15


Shopping

Inauguration

Adopt’ un cosmétique !

Ouverture d’une nouvelle boutique à Jumbo Score

Une nouvelle enseigne a ouvert ses portes au mois de mai dernier dans la galerie de Jumbo Score à Majicavo Lamir. Il s’agit d’Adopt’, un magasin qui s’articule autour de trois univers : le maquillage, le parfum et les accessoires de mode. Possédant sa propre marque, la franchise nationale se distingue par ses prix très attractifs qui n’ôtent rien à la qualité des produits proposés. Texte et photos : Nora Godeau

Si les femmes peuvent depuis longtemps « adopter un mec » grâce au célèbre site de rencontres du même nom, il leur est désormais possible d’ « adopter » un cosmétique, un bijoux ou un parfum, grâce à la nouvelle enseigne installée dans la galerie de Jumbo Score depuis le mois de mai dernier ! Si le jeu de mot est facile, ce nouveau magasin n’a en réalité rien à voir avec le site de rencontre. Il s’agit en fait du nouveau nom de l’enseigne « Réserve naturelle » créée en 1986 par un parfumeur bordelais et renommée Adopt’ en 2015, un nom plus propice à l’exportation à l’international. Cette marque française produit ses propres eaux de parfums qu’elle vend à des prix très attractifs « afin de se faire plaisir en toute liberté » et fait venir d’Inde ses bijoux et accessoires de mode. Possédant déjà des enseignes en France métropolitaine, aux Antilles, à l’île Maurice et à Madagascar, les dirigeants de cette entreprise ont décidé récemment de s’installer également sur notre île dont le surnom « d’île aux parfums » coincide par un heureux hasard avec l’une de leurs spécialités : l’univers des senteurs ! 150 fragrances différentes Créée à l’origine par un parfumeur, la marque Adopt’ propose une grande variété d’eaux de parfums qu’elle fabrique elle-même en France en collaboration avec les artisans de Grasse, la capitale mondiale du parfum. 150 fragrances sont ainsi disponibles, créées avec des composants naturels de première qualité récoltés aux quatre coins du monde. De la vanille des Antille à l’ylang-ylang

Sandrine Monlun, responsable franchise du magasin de la galerie de Jumbo Score


de Madagascar ou encore à la rose du Maroc, la marque Adopt’ sélectionne avec soin ses matières premières afin de créer des senteurs originales très éloignées des parfums « classiques ». Les flacons, au packaging très simple et « nomade », sont vendus sous trois formats différents :10ml, 30ml ou 100ml. Des produits dérivés comme des baumes ou des gels douches sont également disponibles. La grande variété des fragrances proposées et leurs prix très attractifs permettent aux femmes de changer de parfums au gré de leurs humeurs et de leurs envies, dans une démarche de « démocratisation » du parfum. Maquillage et accessoires de mode Adopt, c’est aussi du maquillage et des accessoires de mode extrêmement diversifiés. Répartis au sein de 16 collections annuelles, ils sont dessinés en fonction des saisons et des tendances de la mode du moment. Des collections spéciales sont également proposées pour les grandes occasions comme Noël ou la fête des mère. Une diversité qui permet aux femmes de se renouveler tout en restant fidèles aux tendances de la mode du moment. Les collections proposées sont destinées à tous les âges de la vie d’une femme avec même certains produits pour les petites filles. « Nous n’avons pas de public cible, notre magasin est destiné aux femmes de 7 à 77 ans », nous confie malicieusement Sandrine Monlun, la responsable de la franchise du magasin de la galerie Jumbo Score. Avec plus de 2000 références, dont la plus chère (sac à main en cuir d’Inde) s’élève à 50 euros, la marque Adopt’ a de bonnes chances de faire des adeptes parmi les femmes mahoraises, souvent si délicieusement coquettes ! Une semaine après l’inauguration du magasin de Jumbo Score, le premier du genre à Mayotte, un deuxième magasin Adopt’ a ouvert ses portes place Mariage à Mamoudzou, pour le plus grand plaisir des femmes qui aiment prendre soin de leur apparence !


Musique

Portrait d’artiste

Tifany Bi

Une voix aux multiples visages Arrivée sur notre île il y a 5 ans, la jeune chanteuse malgache Tifany Bi prend de plus en plus d’ampleur dans le paysage musical mahorais. Et pour cause ! Elle a créé, avec son compagnon DJ Shogun, un concept qui séduit particulièrement les gens : le « cabaoké », ingénieux mélange de « cabaret » et de « karaoké ». En parallèle, l’artiste a sorti récemment un 1er album sur internet. Intitulé « May’ Premium », il regroupe des titres aux styles éclectiques, reflet du potentiel musical aux multiples visages de la jeune chanteuse. Par Nora Godeau. Photos fournies par Tifany Bi, crédits selon indications

« Je chante pour apporter du bonheur aux gens », affirme Tifany Bi en affichant un sourire radieux. Le public ne peut en effet qu’être séduit par cette artiste enthousiaste dont la passion pour le chant transparait sur le visage à chacun de ses spectacles. Souhaitant partager avec son public le bonheur qu’elle ressent à chanter, elle a inventé un concept de représentation « participative » : le « cabaoké ». Contraction des termes de « cabaret » et de « karaoké », il permet au spectateur de chanter ses morceaux favoris entre ceux interprétés par Tifany. « Lors de mes spectacles de cabaret, je me suis rendue compte que les gens chantaient souvent en même temps que moi, assis à leurs tables. Nous avons donc eu l’idée, avec DJ Shogun, de leur permettre de se lever pour chanter. Un écran avec les paroles est alors mis à leur disposition comme dans les karaokés ordinaires », explique la chanteuse. Ce concept séduit beaucoup le public mahorais et anime actuellement de nombreux établissements . Du restaurant « Le tour du monde » de Dzaoudzi à l’hôtel Caribou, en passant par « La Forge » de Tsingoni, Tifany et DJ Shogun sont partout et ne lésinent pas sur les trajets pour animer joyeusement les soirées de l’île aux parfums !

18


De Madagascar à Mayotte Tifany Bi est née il y a 25 ans dans un village proche de Majunga. Passionnée par le chant depuis son plus jeune âge, elle a tout appris en autodidacte, sillonant les concours de karaoké qu’elle a bien souvent remportés. Devenue adulte, elle a commencé à gagner sa vie en effectuant des prestations dans les bars et restaurants de Majunga avant d’être engagée au célèbre « Taxi Be » de Nossy Be. « C’est là que je me suis réellement formée », nous confie la jeune femme. Souhaitant atteindre le plus large public possible, le patron de cet établissement incitait en effet Tifany à chanter tous les styles possibles, lui révélant ainsi son potentiel vocal extrêmement large. Pouvant en effet monter très haut dans les aigus, elle est également capable de chanter dans les graves, ce qui lui permet d’interpréter aussi bien du Piaf que du Rihanna, des ballades mélancoliques comme du rock déjanté, du jazz comme de la country. « J’aime tous les styles de musique », affirme-t-elle. « Je n’ai pas encore véritablement trouvé le mien, alors pour l’instant je reste large », confie-t-elle. La world music est toutefois son créneau, d’autant plus que l’artiste est capable de chanter dans plus de 15 langues différentes !

May’ Premium, son 1er album Tifany vient de sortir un premier album sur internet intitulé May’ Premium. La musique des titres, composée par Mayotte Prod (DJ Elyas et SDS), est très éclectique et reflète la grande richesse d’expression de la chanteuse. Quant aux paroles, elles sont écrites par Jérémy Sauvage sur des thèmes choisis par Tifany. La jeune femme tente d’y faire passer des messages importants comme la protection de la nature ou encore le respect des forces de l’ordre. Son premier titre « Mayotte I love you », est une déclaration d’amour de la chanteuse à son île d’adoption. « Ma carrière a vraiment décollé ici et je suis très reconnaissante envers le peuple mahorais qui m’a accueillie », affirme la jeune femme avec enthousiasme. Outre sa dimension affective, le titre incite également les gens à protéger la nature de l’île, menacée par la mauvaise gestion des déchets et la pollution. Son clip fait d’ailleurs l’objet d’un partenariat avec le vice-rectorat qui s’est engagé à le diffuser dans les établissements scolaires afin de sensibiliser les élèves au respect de l’environnement. Parallèlement, Tifany et DJ Shogun ont mis en vente des « poubelles de voitures et scooter », toujours en partenariat avec le vice-rectorat, mais aussi avec l’association Mayotte Nature Environnement (MNE). Réalisés dans une matière bio-dégradable, ils incitent les gens à adopter les bons gestes éco-citoyens. « 50% des recettes sont

pour l’association MNE et 50% servent à rembourser les frais de fabrication des sacs et de réalisation du clip », explique la chanteuse. « Nous ne faisons donc pas de bénéfices sur cette opération, qui sert simplement à sensibiliser le public au respect de l’environnement ». N.G

19


Style de vie

Décothé

Salon dans le style Classic Chic ©freepick

La décoration intérieure n’est-elle qu’une affaire d’esthétique ? Cette question, au départ étudiée par les psychanalystes, a fini par résonner jusqu’aux oreilles des décorateurs, designers et architectes d’intérieur, pour faire l’objet de nouvelles problématiques. Des problématiques qui coïncident avec notre époque, notre société et les vagues que celle-ci traverse. Ces vagues, ce sont les effets de mode. Ce sont aussi les conditions économiques. Ce sont encore les besoins personnels (états psychologique ou spirituel) des uns et des autres. Mais ce n’est pas tout. Quand aménager son appartement ou sa maison prend une dimension curative, l’intention initialement esthétique de cette démarche devient une méthode de bien-être au quotidien. C’est ce que l’on appelle aujourd’hui la « décothérapie ». La décothérapie consiste à décorer un espace de vie dans le but de s’y installer le plus confortablement et le plus agréablement possible. L’aménagement doit correspondre aux attentes des habitants, pour permettre leur plein épanouissement. Allier la notion de beauté à celle de bien-être, telle est l’ambition ultime de la décothérapie. Cette volonté étrange de capter de la profondeur dans une activité attachée à l’apparence des murs et des meubles, trouve ses inspirations dans des méthodes de bien-être ancestrales, originaires d’Asie : le Feng Shui (Chine antique) et le Vastu shastra (Inde antique). Conformément à leurs préceptes, la décothérapie a recours aux énergies, des énergies liées à plusieurs éléments composant un intérieur : les couleurs, les matériaux, les formes. L’idée est d’établir une harmonie entre ces énergies, afin de créer du bien-être. Un bien-être imaginé, pensé, calculé. Dans un environnement sain procurant le calme intérieur, les tensions et amertumes de la vie s’apaisent et la douceur s’installe. Coup de projecteur sur une tendance thérapeutique pas si moderne qu’elle n’y parait. Texte Smita Soundiram / Photos sous licence CCO

20


Qu’est-ce que la

hérapie ? Feng shui & Vastu shastra La disposition du mobilier est primordiale dans un espace. A une époque lointaine déjà, des règles établissaient une corrélation entre d’une part l’emplacement des immeubles et la place des meubles à l’intérieur, d’autre part le bienêtre des occupants. Focus sur le Feng shui chinois et le Vastu shastra indien. Feng shui Le Feng shui (en chinois, « le vent et l’eau ») est un art millénaire qui trouve son origine dans la Chine antique (entre -4000 et -4500). Il vise à trouver l’harmonie entre les énergies d’un milieu,

ceci ayant pour aboutissement final l’épanouissement physique et psychique de ses occupants. Le feng shui s’appuie sur une croyance selon laquelle dans un environnement donné, les flux (les vents et les eaux) ont une influence majeure sur l’équilibre des énergies. Dans un milieu, deux types de forces existent : le yin et le yang. Comment parvenir à équilibrer ces forces contraires, en vue d’atteindre le bonheur, la sérénité et la prospérité ? Tout d’abord, se débarrasser de tous les reflets de la mort ou de la maladie qui détruisent les énergies positives d’un foyer (fleurs séchées, pots-pourris, peintures de nature morte…).

Ensuite, disposer les meubles de manière à ne pas faire obstacle à la circulation des habitants. Enfin, choisir judicieusement la forme et le matériau des meubles, selon qu’ils sont yin ou yang. On dit que les formes arrondies et les matières lisses sont yang, et que les formes droites et les matières lourdes sont yin. Chercher la combinaison la plus harmonieuse entre les flux que véhicule le mobilier, dans le but d’établir une ambiance sereine chez soi, voici la vocation thérapeutique du feng shui. Vastu shastra Le Vastu shastra (en sanskrit, « science de l’architecture ») est un art millénaire qui puise sa source

21


Style de vie dans les Védas, textes sacrés ancestraux de l’Inde, à l’origine de la création du monde dans la religion hindoue (-10000). Cette méthode scientifique a pour objet les bâtiments et les matériaux, bref : l’habitat. Elle vise à faire communiquer entre elles les énergies vitales de l’univers, et à les équilibrer. De la conception en passant par l’orientation et le calcul des proportions, jusqu’à la construction et à la décoration, le Vastu shastra donne du sens à l’architecture, qu’il s’agisse d’un temple, d’une maison, ou d’un immeuble. De cette science précise et complexe, se dégage une motivation à la fois spirituelle et thérapeutique. En observant les constructions antiques et médiévales du sous-continent indien, on est saisi par leur grandeur et leur lumière. Chaque détail porte une vibration. La recherche des rayons du soleil, le contraste des couleurs, la symétrie parfaite du bâti (notamment dans les lieux de culte), tout converge vers l’idée de beauté et de paix.

Soigner son cadre de vie

Salon design d’inspiration style scandinave ©freepick

désencombrant les lieux. Un salon composé de meubles imposants ne doit pas gêner la circulation des membres d’un foyer. L’agencement du séjour, pièce centrale de tout habitat, doit favoriser les passages libres afin de créer une sensation de bien-être. Les meubles disposés d’une certaine manière reflètent un état d’esprit voire une situation familiale particulière. Alors que deux petits canapés disposés face à face évoquent une dualité au sein d’un foyer, un long canapé d’angle indique une cohésion du groupe. Si le blanc des murs s’inscrit dans une atmosphère zen,

Décorer attentivement son intérieur, c’est prendre soin de son cadre de vie et améliorer son équilibre. C’est instaurer un lien harmonieux entre soi et son environnement le plus proche. Pour ce faire, la décothérapie propose différentes pistes à explorer. Le rôle des décothérapeutes est de suggérer des aménagements judicieux et agréables. Ainsi, il apparait indispensable de faire respirer les pièces d’un espace de vie, en privilégiant les ouvertures (entrée d’air par les fenêtres) et en

22

Fauteuils élégants en velour ©freepick

il révèle davantage une angoisse, celle du vide qu’il incarne, au contraire de couleurs douces et chaudes, tels que le crème ou le corail. Les coussins font figure de nids à poussière, mais ils renforcent aussi l’idée d’un cocon chaleureux et créateur de bienêtre au quotidien. Les plantes vertes améliorent l’oxygénation des pièces, et favorisent mieux encore l’apaisement des esprits. Les verrières, les cuisines américaines (séparées du salon par un bar) et les cuisines ouvertes sur le séjour (avec îlot central) se répandent dans les appartements


en rénovation et dans les nouvelles constructions. La quête de la lumière est une constante, en décothérapie. Ces idées d’aménagement moderne et aéré, souvent proposées par des architectes d’intérieur ou inspirées de magazines et d’émissions de décoration, séduisent un public qui ne cesse de s’élargir. Elles privilégient la communication entre les pièces, par l’espace et par la lumière, ceux-ci pouvant réduire le stress et favoriser le sommeil de manière significative. La crise économique de 2008, avec les difficultés financières que celle-ci a dramatiquement engendrées, a montré à quel point le foyer pouvait devenir une valeur refuge, en tant qu’espace de protection, de chaleur et de bien-être. L’aménagement de son intérieur n’est plus une nécessité

d’ordre pratique, ni un loisir du weekend, c’est un investissement à long terme, un moyen de se sentir bien en soi en se sentant bien chez soi. Cette tendance, les professionnels du secteur mobilier l’ont très bien saisie. Plus l’offre croît, plus la demande croît. La branche est florissante, et c’est peu de le dire. Les magasins spécialisés en décoration et les boutiques de meubles design se multiplient, tandis que les blogs « déco » et les sites de vente de mobilier en ligne rencontrent un franc succès. Cette réussite incontestable révèle un goût prononcé des personnes et des couples, pour l’aménagement de leur espace de vie, mais aussi leur intérêt certain pour une installation durable, confortable et agréable. On constate aujourd’hui tant l’envie que le besoin de se sentir bien chez soi, à travers le moindre petit élément de décoration du lieu de vie.

Les tendances « déco » 2018 Chaque saison voit ses tendances « déco » changer. Plutôt vintage ou plutôt moderne ? scandinave ou ethnique ? industriel ou bohème ? Tous les goûts sont servis. Le style classique chic crée une ambiance chaleureuse avec du mobilier de bois cané, des matières nobles comme le marbre, des étoffes épaisses comme le velours, des couleurs marquées comme le pourpre ou le bleu nuit, des bibliothèques de teck ou de noyer, des tapis de laine et surtout, une belle cheminée. Le style scandinave se définit comme simple, moderne, épuré, employant des tons neutres et des formes droites. Son succès incontestable est dû en grande partie à celui de la célèbre marque de meubles suédoise. De fines touches de violet parme, bleu turquoise et jaune


Un simple vase posé sur la table basse, de jolis cousins suffisent à faire une décoration harmonieuse ©freepick

moutarde se marient agréablement avec ce style : coussins, rideaux ou canapé peuvent se démarquer joliment dans un salon gris et blanc. Tourné vers le contemporain, le style design initié par des créateurs, joue sur des alliances improbables de styles différents. On y repère des couleurs vives comme le bleu Klein ou douces comme le rose pastel, des métaux comme le laiton, des matières comme le bois sculpté ou le tissu patchwork. Ce style sophistiqué est fort apprécié pour son éclectisme, sa richesse artistique, et par-dessus tout, sa singularité.

canées en osier, canapés en rotin, lampadaires fabriqués à base de papier de riz, têtes de lit en palettes de bois… s’inscrivent dans des ambiances zen et bohème extrêmement recherchées cette année. Les terrasses bohème sont très attendues pour l’été 2018 : du rotin, du lin, des plantes, des fleurs blanches. Un brin de douceur. Les motifs ethniques bicolores des tentures ainsi que l’imprimé floral sont des tendances qui prolongent l’idée d’une

ambiance bohème. Ils peuvent s’accompagner de gros vases en bouteille, jouant ainsi sur la brillance des matières. Les plantes suspendues au plafond dans des bocaux de verre et les terrariums offrent une bouffée d’air frais à un cadre de vie moderne et naturel. Ils créent des reflets, des reliefs, de la lumière et de la paix au sein d’un foyer. L’éclat, la grande tendance déco annoncée pour cette nouvelle saison ? S.Soundiram

Le style industriel est la révélation 20172018. Béton ciré au sol, murs de briques et ciment apparent, chaises de bar en cuir véritable (vintage) et fer forgé, ampoules industrielles en guise de luminaires : une manufacture en herbe. Chassez le naturel, il revient au galop ! Coffres en fibres de bambou, chaises

24

Des luminaires suspendus, dans le style industriel ©freepick


Sport

CALENDRIER d

e

s

RENCONTRES L’événement sportif le plus attendu et le plus suivi sur le globe débute le 14 juin en Russie. Avec 64 matches en 32 jours, dont 48 regroupés sur les 14 premiers jours de la compétition, la Coupe du Monde de Football FIFA 2018 promet comme tous les quatre ans de déchaîner les passions et de rassembler les foules de part le monde. Glitter vous donne le calendrier des festivités! Important : les débuts des rencontres sont annoncés en horaires Mayotte... Crédit images et pictogrammes : FIFA.COM. Photos de fond sous licence CC Flickr

Sur quelles chaînes suivre les matches ? BeIn Sport diffusera l’intégralité des matches de la CDM 2018 TF1 diffusera tous les matches de l’équipe de France. Elle diffusera en tout 16 matches du 1er tour, 5 matches des huitièmes de finale, les 4 quarts de finale, les 2 demi-finales et la finale. Les images des but et certains matches dans leur intégralité seront rediffusés sur LCI

26


Jeudi 14 Juin au Luzhniki Stadium, Moscou Coup d’envoi du match d’ouverture à 18 h 00

RUSSIE - ARABIE SAOUDITE 27


Vendredi 15 juin 15:00

Samedi 16 juin 13:00

Egypte - Uruguay Groupe A - Ekaterinburg Arena

18:00

15:00

21:00

18:00

Argentine - Islande Groupe D - Spartak Stadium de Moscou

19:00

Portugal - Espagne Groupe B - Sotchi Fisht Stadium

Costa Rica - Serbie Groupe E - Samara Arena

France - Australie Groupe C - Kazan Arena

16:00

Maroc - Iran Groupe B - Stade de Saint-Petersbourg

Dimanche 17 juin

Allemagne - Mexique Groupe F - Luzhniki Stadium de Moscou

21:00

Perou - Danemark Groupe C - Mordovia Arena de Saransk

Brésil - Suisse Groupe E - Rostov Arena

22:00 Croatie - Nigéria Groupe D - Kaliningrad Stadium

Lundi 18 juin 15:00

Mardi 19 juin 15:00

Suède - Corée du sud Groupe F - Nizhny Novgorod Stadium

18:00

15:00

Colombie - Japon Groupe H - Mordovia Arena de Saransk

18:00

Belgique - Panama Groupe G - Sotchi Fisht Stadium

21:00

Jeudi 21 juin 15:00

18:00

21:00

Russie - Egypte Groupe A - Stade de Saint-Petersbourg

Vendredi 22 juin

Brésil - Costa Rica Groupe E - Stade de Saint-Petersbourg

France - Pérou Groupe C - Ekaterinburg Arena

Dimanche 24 juin

Lundi 25 juin 17:00

Anngleterre - Panama Groupe G - Nizhny Novgorod Stadium

Uruguay - Russie Groupe A - Samara Arena

Arabie-Saoudite - Egypte Groupe A - Volgograd Arena

21:00 Pologne - Colombie Groupe H - Kazan Arena

Espagne - Maroc Groupe B - Kaliningrad Stadium

21:00 Iran - Portugal Groupe B - Mordovia Arena de Saransk

28

Allemagne - Suède Groupe F - Sotchi Fisht Stadium

Mardi 26 juin 17:00

17:00

21:00

Corée du sud - Mexique Groupe F - Rostov Arena

21:00 Serbie - Suisse Groupe E - Kaliningrad Stadium

Japon - Sénégal Groupe H - Ekaterinburg Arena

Belgique - Tunisie Groupe G - Spartak Stadium de Moscou

Nigéria - Islande Groupe D - Volgograd Arena

Argentine - Croatie Groupe D - Nizhny Novgorod Stadium

18:00

Samedi 23 juin

18:00

21:00

15:00

Iran - Espagne Groupe B - Kazan Arena

15:00

18:00

21:00

Uruguay - Arabie-Saoudite Groupe A - Rostov Arena

Pologne - Sénégal Groupe H - Spartak Stadium de Moscou

15:00 Danemark - Australie Groupe C - Samara Arena

Portugal - Maroc Groupe B - Luzhniki Stadium de Moscou

18:00

21:00 Tunisie - Angleterre Groupe G - Volgograd Arena

Mercredi 20 juin

Australie - Pérou Groupe C - Sotchi Fisht Stadium

17:00 Danemark - France Groupe C - Luzhniki Stadium de Moscou

21:00 Nigéria - Argentine Groupe D - Stade de Saint-Petersbourg

21:00 Islande - Croatie Groupe D - Rostov Arena


Mercredi 27 juin 17:00

Jeudi 28 juin Phase de groupes

17:00 Corée du sud - Allemagne Groupe F - Kazan Arena

17:00

Japon - Pologne Groupe H - Volgograd Arena

Huitièmes de finale

17:00

Quarts de finale

Mexique - Suède Groupe F - Ekaterinburg Arena

21:00

Sénégal - Colombie Groupe H - Samara Arena

Demi-finales

21:00

Serbie - Brésil Groupe E - Spartak Stadium de Moscou

21:00

Petite-finale

Panama - Tunisie Groupe G - Mordovia Arena de Saransk

21:00

Suisse - Costa Rica Groupe E - Nizhny Novgorod Stadium

Samedi 30 juin 17:00

Finale Angleterre - Belgique Groupe G - Kaliningrad Stadium

Dimanche 1er juillet 17:00

1er groupe C - 2nd groupe D Kazan Arena

21:00

17:00

1er groupe B - 2nd groupe A Luzhniki Stadium de Moscou

21:00 1er groupe A - 2nd groupe B Sotchi Fisht Stadium

Mardi 3 juillet 17:00

21:00

Samedi 7 juillet 17:00

W49 - W50 Nizhny Novgorod Stadium

21:00 1er groupe H - 2nd groupe G Spartak Stadium de Moscou

21:00

1er groupe G - 2nd groupe H Rostov Arena

Vendredi 6 juillet 17:00

Mardi 10 juillet

1er groupe E - 2nd groupe F Samara Arena

1er groupe D - 2nd groupe C Nizhny Novgorod Stadium

1er groupe F - 2nd groupe E Stade de Saint-Petersbourg

21:00

Lundi 2 juillet

W55 - W56 Samara Arena

21:00 W53 - W54 Kazan Arena

W51 - W52 Sotchi Fisht Stadium

Mercredi 11 juillet 21:00

W57 - W58 Stade de Saint-Petersbourg

Samedi 14 juillet 17:00

W59 - W60 Luzhniki Stadium de Moscou

L61 - L62 Stade de Saint-Petersbourg

Dimanche 15 juillet : FINALE 18:00 W61 - W62 Luzhniki Stadium de Moscou

W : Winner / Vainqueur L : Loser / Perdant Le chiffre représentant le numéro du match sur les 64 matches joués durant la clompétition

29


Beauté

Vous est présentée par

Les conseils beauté by

e i l u J Les produits de notre séance

Salut les filles! Aujourd’hui c’est spécial highlight. Pour les frenchies on dit enlumineur. C’est la nouvelle tendance maquillage du moment. Par Julie Rey-Millet

Un highlighter c’est quoi ?

C’est le nouvel indispensable beauté à avoir dans sa trousse de maquillage. Il permet de mettre en lumière certaines zones précises du visage.

Comment l’appliquer ?

Il s’applique sur les zones qui doivent capter la lumière afin de donner du relief sur le visage. Comme sur le milieu du front, l’arrête du nez, le haut des pommettes, le menton, l’arcade sourcilière et l’arc de cupidon. À appliquer au doigt ou au pinceau.

Quel highlight choisir ?

D’abord selon la couleur de peau, comme lorsqu’il faut choisir son fond de teint, il faut une teinte proche de votre carnation. Peaux claires, teint clair nacré c’est suffisant. Peaux mates, couleur pêche et pour les peaux noires misez sur du doré. Ensuite des textures il y en a plein. Favoriser une texture poudre pour les peaux mixte à grasse, pour éviter que la peau ne brille et que le maquillage ne tienne pas. Pour les peaux sèches en revanche, n’hésitez pas à appliquer une texture crème ou même liquide. Quand aux peaux normales, elles peuvent tout se permettre.

30


1

Le highlight que j’ai choisi pour ce maquillage est la nouvelle palette Jennie Jenkins de BLACK UP. Pour moi, ce sera la numéro 01 pour les peaux claires. Jouez avec les coloris que vous souhaitez, sans oublier de choisir la palette la plus proche de votre carnation.

3

Beauté

Le teint Ma base protectrice est cette fois-ci encore la SPF25 de BLACK UP qui permet une meilleure tenue du fond de teint. Pour ce dernier, j’ai choisi le Diorskin Nude Air Serum de DIOR avec la teinte 023 pêche. C’est un serum de teint ultra fluide, éclat effet peau nue. L’application se fait avec un pinceau plat spécial fond de teint. Du centre du visage vers l’extérieur. Correcteur Fix It de DIOR pour le contour des yeux. Toujours en tapotant pour un effet plus couvrant. Pour la finition, j’utilise la Poudre Universelle Libre 40 (doré) de CHANEL qui donne un fini naturel. Application au gros pinceau poudre.

Utilisez la nouveauté DIOR : la Backstage Eye Palette. Elle offre une gamme de couleurs ultra pigmentées, multi texture. Très pratique avec une base, des fards à paupières, illuminateur et eye liner. Variez votre regard selon vos goûts. Pour donner du volume à votre maquillage utilisez le nouveau mascara Pump’n’ Volume de DIOR, pour un fini regard spectaculaire. Appliquez en faisant des zig zag pour bien séparer les cils entre eux. Enfin, pour les sourcils, vous pouvez appliquer le crayon BLACK UP 3 en 1 sourcils mat CONTSR02. Parfait pour définir, intensifier et discipliner vos sourcils en toute simplicité. Embout en biseau très facile et rapide d’utilisation, avec sa brosse à sourcils intégrée pour pouvoir estomper et l’enluminateur à positionner sur l’arcade.

Les lèvres Vous pouvez utiliser un contour des lèvres pour définir la bouche. J’ai opté pour le Baume à lèvres Nude numéro 02 de BLACK UP. Légèrement coloré, très nourrissant et texture agréable non collante.

2

Les yeux


Shooting Mode

Réalisé pour Glitter par Nayl-AH Photography Modèles : Raichane Saïd de l’association Za Messo & Enrifou Majani

UVAGA

Sur cette page, Raichane porte des tenues, chaussures et accessoires chez UVAGA 61 rue du Commerce à Mamoudzou 0269 61 66 36

UVAGA


Raichane et Enrifou portent des tenues de chez SHOP 4 YOU 4 boutiques sur Mayotte CHICONI rue de sohoa, en face de mosquée de Cavani CHIRONGUI rue national, en face de Coca-Cola PAMANDZI ancien tunnel, 41 rue de jardin à proximité de la bibliothèque MAMOUDZOU 40 rue M’Gombani, la rue qui descend face à l’hôtel Maharajah

33


ZAK BOUTIQUE

Raichane et Enrifou portent des tenues et accessoires chez ZAK BOUTIQUE 27, Rue du commerce à Mamoudzou 0639 19 19 79


AFRIQUE ELEGANCE

Raichane et Enrifou portent des tenues et accessoires chez AFRIQUE ELEGANCE Rue du commerce à Mamoudzou, Imm Boccador 0269 61 14 60

35


VISION 2000 Raichane porte des solaires de la nouvelle collection 2018 Dolce & Gabbana, Enrifou porte des solaires de la collection 2018 Marc Jacobs VISION 2000. Trois adresses Ă Mayotte : Galerie marchande JUMBO - 0269 62 62 61 / Rue du stade de Cavani - 0269 61 5301 / Petite-Terre : Labattoir, face Ă  SCORE - 0269 60 09 38

36


Evasion

Nous voici dans le Sud-ouest de l’Inde. Nous voici à Mysore (ou Mysuru), ancien chef-lieu du Royaume de Mysuru (1399-1947), du temps de la dynastie des Odeyar. Etymologiquement, son nom est issu de celui du « Mahishasura », sorte de dieu minotaure qui aurait, selon la mythologie, régné sur la cité avant d’être tué par la déesse hindoue Chamundeswari. Avec l’éclatement territorial de l’Inde en 1948, dû en grande partie à la colonisation, aux divisions religieuses et aux déchirements culturels et linguistiques traversant le sous-continent, place à l’effacement de la royauté au profit d’un protectorat britannique. La petite ville de Mysuru (950 000 habitants), était connue pour sa grandeur, sa richesse et sa beauté architecturales ; elle subit désormais, et ce durant de longues décennies, l’ombre de la mégalopole Bangalore (ou Bengaluru), capitale de l’Etat du Karnataka. Mais les 146 kilomètres qui séparent la moderne Bengaluru de la traditionnelle Mysuru ne nuisent désormais plus au rayonnement à la fois régional et national, voire, progressivement, international de la ville lumière du sud de l’Inde. Une cité dont le palais somptueux s’illumine chaque nuit en hommage à la magnificence de son histoire royale. Aujourd’hui réputée mondialement pour sa soie délicate, son bois de santal au parfum doux et ses desserts qui font fondre le cœur et les papilles de ses visiteurs, Mysuru s’impose comme la capitale culturelle du Karnataka. La petite et jolie cité resplendit d’un passé glorieux et d’un avenir plus prometteur que jamais, notamment dans le secteur de l’éducation et du tourisme. Glitter vous propose un aperçu de ces lieux agréables et lumineux. Texte par Smita Soundiram - Crédits photos selon indications

38


Mysore lumière de l’Inde

Le palais royal de Mysore ©Spyros Vathis sous licence CC / Flickr

Le fort d’Amber qui domine la ville de Jaipur est la principale attraction touristique de la zone. Chaque nuit, le palais s’illumine de plus de 90000 ampoules pour le plaisir des admirateurs ©Arian Swegers sous licence CC / Flickr


Evasion Une histoire royale mouvementée Au sein du Royaume fondé en 1399, et dont elle porte le nom, la ville de Mysuru abrite des palais royaux (Ambavillas), des lieux de culte (église catholique Saint Philomène, temple hindou Shri Chamundeswari) et des jardins (Brindavan) au charme précieux. L’historien Jacques Dupuis rappelle, dans son Histoire de l’Inde, le rôle de trois grands souverains (Haider Ali, Tipu Sahib et Krishanaraj IV Odeyar), et le poids des occupants européens dans l’histoire de Mysuru (les colons anglais et français). Le royaume établit son territoire progressivement, au rythme des conquêtes. Il s’embellit, s’enrichit et devient presque aussi important que l’Empire des Marâthes (actuel Etat du Maharashtra aux frontières largement

étendues au nord et au centre du sous-continent indien). Les XVIIe, XVIIIe et XIXe siècles marquent son apogée tant politique que culturelle. En 1761, le Ministre Haider Ali Muhammad (1722-1782), un Marâthe d’origine, profite de la jeunesse du Maharaja et de la régence du pouvoir pour se proclamer vigoureusement souverain du royaume. Vu comme un usurpateur, Haider Ali a pourtant de réelles ambitions pour Mysuru. Polyglotte et grand chef militaire doté d’un sens inouï de l’aventure, il repousse magistralement les limites du territoire et transmet à son fils à la fois son goût pour les grands combats dans le Deccan, et sa haine pour les Anglais, dont il se fait l’ennemi juré durant les guerres qu’il mène avec ardeur. Terrassé par un cancer en 1782, Haider Ali n’a pas le temps de voir se détériorer l’ultime œuvre de sa vie. C’est à son fils Tipû Sâhib (1750-1799) que revient la responsabilité de protéger le royaume tout en maintenant sa grandeur, sa

force et sa solidité. Celui-ci échoue néanmoins à sauver Mysuru de son terrible isolement. Les Français ont capitulé à Pondichéry en 1761 durant la guerre des Sept ans (1756-1763), et c’est donc seul, que le prince livre une dernière guerre désastreuse aux Anglais, privant en 1792 le royaume de territoires témoins de sa richesse : Coorg et ses plantations de café, Dindigal et son château fort... Le XIXe siècle n’est pas moins mouvementé : entre restitution du trône aux héritiers de la dynastie des Odeyar et protectorat britannique, Mysuru subit des ballotements imposés par l’Histoire. Plus tard, le Maharaja Shri Krishnaraj IV Odeyar (18841940) s’impose avec élégance et sagesse dans son royaume, renvoyant l’image d’un souverain philosophe, soucieux du devenir de ses sujets. Lui-même premier chancelier des Universités de Bénarès et de Mysuru, il est à l’origine d’avancées majeures dans les mentalités, en matière d’instruction (il rend obligatoire l’école

Vendeuses d’offrandes devant un temple de Mysore ©Bruno Vanbesien sous licence CC / Flickr


pour les filles et interdit le mariage des enfants), et de gouvernance (il se dote d’une assemblée législative). Tour à tour colonie et royauté, Mysuru devient l’Etat du Karnataka rattaché à l’Union indienne en 1947, au moment de l’indépendance du pays. La fin du règne des Odeyar ne signale par pour autant leur déclin total, puisque la dynastie perdure et continue de susciter bien des curiosités. Preuve en est, le succès touristique des somptueux palais royaux. Depuis 2015, le Maharaja de Mysuru est Yaduveera Krishnadatta Chamaraja (né en 1992).

Les ressources du commerce régional Mysuru regorge de ressources naturelles quasi-inépuisables. Le climat tempéré dans lequel s’inscrit la ville historique lui fait bénéficier de pluies abondantes durant les moussons, tout en la préservant de la sécheresse des saisons les plus chaudes que connait le sous-continent indien. Mysuru se situe sur un plateau très vaste, entre Ghâts occidentaux et orientaux (montagnes bordant le Deccan, dans le sud de l’Inde) qui protègent, tels les hauts remparts d’un puissant fort, la cité royale de tout climat extrême. Entourée de fleuves célèbres comme la Kaveri, elle tire joliment profit de la fertilité de ses terres. La riziculture permet de subvenir aux besoins alimentaires de base des habitants, et constitue dans le même temps une activité commerciale ancrée depuis des siècles à Mysuru, le riz étant une céréale dont le succès international est incontestable. Les rizières font bel et bien partie des paysages récurrents dans les Etats du Tamil Nadu et du Karnataka, paysages verdoyants qui participent de leur charme naturel et reflètent leur intense vitalité. Forte de son artisanat local, Mysuru est pourtant l’une des villes les plus industrialisées de l’Inde. Alors que la première centrale hydro-électrique

de l’Inde installée près de Mysuru (à Shivanasamudra) en 1902 permet fournir de l’électricité dans les grandes localités, les mines de fer donnent la possibilité de créer et de valoriser la branche métallurgique de l’industrie à Mysuru, dès 1923. L’abondance d’arbres dans les forêts avoisinantes ouvre la voie à une autre industrie : celle du papier, et des manufactures de verre et de porcelaine voient le jour, façonnant des objets destinés au secteur de la décoration. Les projets se multiplient. Entre production artisanale et commercialisation de masse, la ville s’adapte rapidement aux nouvelles pratiques

économiques. L’import export est une activité commerciale extrêmement courante à Mysuru. Il concerne notamment des produits issus de l’entreprise textile (manufactures et ateliers de tissage d’une soie fine et légère : le « mysore silk », tirent leur légitimité de leur histoire) ou cosmétique (savonnerie à partir d’huile et de bois de santal : le « mysore sandal soap », dont l’industrie fut créée en 1917), mais également le sucre et les épices (fabrique de desserts typiques de la région, au parfum de cardamome : le « mysore pak »). Des spécialités fameuses autour desquelles Mysuru révèle son caractère,

41


Evasion sa beauté et sa générosité. L’ancien Président de la République de l’Inde, APJ Abdul Kalam (1931-2015), a évoqué les promesses de l’ensemble des ressources naturelles pour l’économie de la région et du pays. Dans sa Vision pour le nouveau millénaire : India 2020, l’ex homme d’Etat souligne le potentiel du sous-continent à s’auto-suffire en matière de production de ressources naturelles, intellectuelles et spirituelles, ces deux dernières conférant à l’Inde une capacité exceptionnelle à choisir comme destin la prospérité. L’unicité du modèle indien est un héritage du passé qui gagne à se diversifier dans des secteurs porteurs comme les sciences et les technologies : la chimie, l’informatique, l’aéronautique ou l’automobile.

Education & Tourisme international L’Université Fondée en 1916, et autonome depuis 1956, l’Université de Mysuru est la sixième plus ancienne université en

Inde, et la doyenne de l’Etat du Karnataka. Son slogan « Rien ne peut égaler la connaissance » (“Na hi Jnanena Sadrisham”) est une citation que l’on retrouve dans le Rigveda, un des textes ancestraux à l’origine de la création de l’Univers, dans la religion hindoue : le savoir est la plus grande des richesses. L’Université se compose de quatre campus et regroupe cent cinquante sept centres de recherches universitaires, avec plus de soixante partenariats avec des universités indiennes et étrangères. Le nombre d’étudiants en échange ne cesse d’augmenter, et ces derniers sont sélectionnés dans plus de soixante pays différents, ce qui atteste la dimension internationale de l’Université de Mysuru. La Faculté de Médecine et l’Ecole agricole sont réputées pour leur ancienneté et la qualité de leurs enseignements ; depuis 2002, l’Ecole d’Architecture nouvellement implantée dispense des cursus en design. L’enrichissement des institutions et des disciplines est constant, et les jeunes diplômés sont incités à demeurer à Mysuru afin de participer

Crawford Hall, l’université de Mysore ©Christopher Fynn sous licence CC


Célébrations de Dussehra ©Amitra Kar sous licence CC / Flickr

Les salles du palais de Mysore ©Michael sous licence CC / Flickr


Evasion au développement durable de la ville, notamment à son évolution verte. Le campus s’inspire d’ailleurs de pratiques écologiques, en offrant à ses étudiants de larges étendues de verdure et des allées richement fleuries toute l’année. Du reste, l’énergie des panneaux solaires alimente en électricité les chambres de l’internat. L’université promeut avec intelligence et fierté ce mode d’utilisation des énergies renouvelables, par respect pour l’environnement et par la quête affirmée d’une harmonie spirituelle entre les différents éléments d’un milieu. La spiritualité Mysuru est devenu, dans les années 1960, la capitale internationale du yoga. Et pour cause. Depuis l’ouverture du premier centre de yoga ou « yogashala » par Shri Krishna Pattabhi Jois, la ville attire à elle des milliers de stagiaires désireux de découvrir et de pratiquer un yoga qui soit à la fois physique et source de bien-être intérieur : l’« ashtanga vinyasa yoga ». Le charme et la taille humaine de la pépite royale du sud de l’Inde sont une des raisons de son attractivité. Sa propreté, ses Sommet du temple hindou Shri Chamundeshwari sur la colline de Chamundi ©Miroslav Culjat sous licence CC sur Flickr

Rangacharlu Memorial Hall, l’hôtel de ville de Mysore ©Christopher Fynn sous licence CC

44


arbres et sa douceur de vivre en sont une autre. Les couleurs claires appliquées sur les murs de monuments d’architecture néoclassique ne font que renforcer l’idée d’une dolce vita à l’indienne. Peints dans des tons pastel, la Gare de Mysuru (construite en 1870) et l’Hôtel de Ville (ou Rangacharlu Memorial Hall, construit en 1884) sont des marques nostalgiques du passé colonial. Une nostalgie que les visiteurs aiment retrouver en terre exotique. A 13 kilomètres de là, l’hindouisme s’affirme dans toute sa splendeur, à travers le magnifique temple doré Shri Chamundeshwari, au sommet de la colline fraîche et sauvage de Chamundi. Ce pic est à la fois un lieu de pèlerinage et une zone propre appliquant une tolérance zéro aux sacs en plastique, dans un souci de préservation de la nature et de communion spirituelle. Les prières s’envolent avec les cendres sacrées de l’encens et les incantations des prêtres. Nous voici hors du temps S.C

La gare de Mysore ©Christopher Fynn sous licence CC


Photo-reportage

M Le

U Népal

S rare

Des falaises jaunes, grises, rouges, noires et blanches creusées par l’eau, des villages colorés par les pommiers en fleurs et l’orge émergeant du printemps, un vent poussiéreux chaque après-midi qui donne au simple fait de marcher une saveur particulière. Des populations tibétaines accueillantes. La région népalaise du Mustang, à la frontière à la Chine, est un voyage inoubliable, à faire dès que possible. Photos et textes par Patrice Eryeh

T


T

A et

N

G

innaccessible

Le Mustang ore des paysages sublimes aux treckeurs


Photo-reportage

A

près mon deuxième voyage au Népal, je savais que le troisième m’emmènerait au Mustang. L’ancien pays de Lô, le royaume interdit, a pour capitale Lo Manthang dans une mystique vallée cachée. Le Mustang inspire les rêves. Ouverte au tourisme depuis seulement 1992, la région est aujourd’hui toujours limitée à 2000 entrées d’étrangers par an. Outre ce quota, le prix du permis pour y rentrer fait barrière. Il faut en effet compter 400 euros par personne, pour 10 jours seulement et 40 euros par jour supplémentaire. Le Mustang se trouve au nord du massif des Annapurna, à la frontière avec le Tibet chinois. La culture tibétaine s’y ressent sur les visages et dans les vêtements traditionnels. Les nombreux monastères et les drapeaux de prières flottant au vent impriment cette culture bouddhiste sur les paysages. Montagnes désertiques aux couleurs contrastées, sculptées par l’eau et les

Les orgues de Yara, montagnes perçées de grottes troglodytes datant de 3000 ans

48


vents, vallées profondes, où les habitants cultivent orge, sarrasins, pommes et pomme de terre et élèvent chèvres et vaches. Selon la saison, les couleurs vertes du bas des vallées contrastent avec l’aridité ambiante. Le Mustang est une ancienne mer soulevée par la pénétration de la plaque indienne dans l’Asie il y a 50 millions d’années. Ce sont des montagnes fragiles et sableuses. On y retrouve des galets comme on pourrait en voir sur des plats de l’Océan Atlantique. Encore plus fou, la présence de fossiles d’ammonites dans le lit des rivières à plus de 3000 mètres d’altitude. La plupart des touristes viennent dans le Mustang pour marcher et y découvrir les paysages mais il y a également des éléments culturels incontournables. Des milliers de grottes troglodytes sont visibles dans les montagnes et beaucoup ont été habitées il y a plus de 3000 ans. Certaines

se visitent mais il ne faudra pas avoir peur de se courber, le plafond ne dépassant pas les 1m60 de hauteur. Dans l’une d’elle, des fresques du 12ème siècle ont été découvertes, dépeignant la vie de Bouddah, ainsi que des écrits religieux. Même si les téléphones portables, les panneaux solaires, des lodges pour touristes et une route en construction ont fait leur apparition, les habitants vivent simplement entre agriculture élevage et leur culture bouddhiste ancestrale. Malgré les critiques de certains touristes ne pensant qu’à leur plaisir personnel et aux photos qu’ils ramènent chez eux, la route permet aux habitants de ces régions reculées d’accéder plus facilement aux soins, à l’éducation, etc. Pour les amoureux de randonnées et de solitude, le Mustang est sûrement le plus extraordinaire treck à faire pour s’évaderhors du temps. P.E


Photo-reportage

Kagbeni, dans le bas mustang, dernier village que l’on peux visiter sans permis

La vallée de la Kali Gandaki, point d’entrer du Mustang

50


La vallée de la Kali Gandaki

Sculptures et peintures à l’échelle d’un géant


Photo-reportage

Femmes en habits traditionels tibĂŠtains dans les rue de Lo manthang

Un vieux berger gardant ces chèvres au soleil Le village de Kagbeni

Vue d’une partie de Lo Manthang la capitale

52


Garphu est un vieux village du haut Mustang à la frontière tibétaine recelant des milliers de grottes contenant d’inestimables trésors culturels de cet ancien royaume. Beaucoup n’ont pas encore été découvertes

Grotte troglodyte ou la grotte du crâne


Recette

Dessert

Tiramisu Passion Par LC Traiteur

Les vacances approchent et avec elles davantage de temps à s’accorder notamment en cuisine. Préparer des petits mets ou de succulents dessert est un plaisir à lui tout seul. Les déguster et les partager en famille et entre amis en est un second. Pour vous aider à ce loisir gourmand, Lucas Charriere, dirigeant de LC Traiteur, vous donne une recette originale de Tiramisu, que vous pourrez réaliser rapidement et avec des ingrédients que l’on trouve très facilement à Mayotte. Texte LC Traiteur / Photo Nayl-Ah Photography Ingrédients pour 5 personnes : 250 ml d’eau / 250 grammes de mascarpone / 3 œufs / Fruits de la passion Quelques branches d’estragon / 2 CS de sucre / Pincée de sel 1 paquet de biscuits à tremper boudoirs / 1 tablette de chocolat blanc

Etapes de la recette: • • • • •

• •

Faire bouillir l’eau avec 1 cuillère à soupe de sucre. Ajouter l’estragon et laisser infuser Séparer les blancs des jaunes et battre les blancs en neige avec une pincée de sel et réserver au frais Dans un second saladier, battre les jaunes d’œufs avec le sucre. Une fois le mélange homogène, y incorporer le mascarpone Ajouter le parfum de votre préparation, dans notre cas, le fruit de la passion Mélanger les blanc en neige que vous aviez réservés à la préparation jusqu’à obtenir un mélange homogène. Utilisez pour cela une spatule et non un fouet afin de ne pas casser les blancs, et faire des gestes doux Pour le dressage, casser les biscuits boudoirs et leur donner la forme de vos verrines ou autre contenant, puis les tremper dans l’infusion d’estragon avant de les placer dans le fond Recouvrir de votre crème au mascarpone puis alterner les couches biscuit/crème Pour la touche finale, couvrir de copeaux de chocolat blanc et d’un peu de fruit de la passion. Bon appétit !

54


Petite Terre : Découvrez-le Centre d’Affaire de l’Aéroport de Mayotte

POUR VOS SÉMINAIRES ET RÉUNIONS, LOUEZ NOS : - Salles de réunion : capacité de 20 et 30 personnes (regroupement possible pour séminaires, cocktails…) - Bureaux de passage équipés avec wifi pour vos rendez-vous d’affaires

DISPONIBLE DÈS SEPTEMBRE, UN NOUVEL ESPACE DE TRAVAIL AU SERVICE DES PROFESSIONNELS DE MAYOTTE !

Tarifs et informations disponibles : par téléphone : 02 69 64 54 01 fouadi.soudjae@aeroport-mayotte.com

www.aeroport-mayotte.com


,UÄU\U0U[LYUL[TVIPSL HJJLZZPISLn[V\Z

5V\]LH\

WV\Y

<[PSPZHISLZWLUKHU[QV\YZ

7V\YVI[LUPY]V[YL7HZZJVTWVZLaSL 

Pass valable uniquement à Mayotte réservé aux détenteurs d’une offre Ankili et Zaïdi éco. Disponible sous réserve de disposer d’un crédit de consommation de 4€ minimum. Le Pass est valable dès réception du SMS de confirmation. Pass data internet de 4 Go dédié à un usage de data uniquement, valable 7 jours. Le crédit non utilisé est perdu et non cumulable. Ne sont pas compris dans le pass les contenus et services payants. Une fois les 4 Go épuisés, les connexions à l’internet sont débitées du crédit de communication selon l’usage. Il n’est pas possible de souscrire à un même pass avant sa date de fin de validité. Orange SA au capital de 10 640 226 396 €, 78 rue Olivier de Serres - 75015 Paris - 380 129 866 RCS Paris. Mai 2018.

Glitter56online  
Glitter56online  
Advertisement