Page 1

Action pour les Filles LES DROITS DES FILLES SONT DES DROITS HUMAINS

Action pour les Filles

Lettre d’information du Comité des ONG sur l’UNICEF Groupe de travail sur les lles et son Réseau international pour les lles

Debout, les lles!

Lettre d’information du Comité des ONG sur l’UNICEF Groupe de travail sur les lles et son Réseau international pour les lles

Debout, lesDE lles! LE TRIBUNAL FILLES EST UNE

GROUPE DE TRAVAIL SUR LES FILLES A PUBLIÉ DES FICHES DE PLAIDOYER POUR LA 57ème CCF

CARACTÉRISTIQUE SPÉCIALE DE LA 57ème CCF

girls’ tribunal on violence.

L

e groupe de travail sur les filles(GTF) a Tuesday, March 5th 2:00 PM organisé un événement Salvation Army Auditorium 221 E. 52nd Street sur le thème: “le tribunal des filles sur la Violence: le fait de témoigner de l’activisme des filles” le mardi 5 mars à 14h à l’Armée du Salut située au : 221 East 52nd Street. Cet événement fournira aux jeunes délégués une occasion de communiquer avec les filles qui ont été témoins de violence dans leur vie et apprendre des stratégies qu’elles ont développées pour faire face à cette violence. Bearing Witness to Girls’ Activism 57th UN Commission on the Status of Women

Join us as we hear the testimony of girls from around the world, sharing the powerful and unique ways they have stood up to violence in their communities. A distinguished panel of jurists will respond to the testimony. To learn more, visit girlsrights.org

Sponsors:

UN Photo

D D

Pour promouvoir son but de se concentrer essentiellement sur les actions préventives contre la violence à l’égard des filles, les membres du groupe de travail sur les Filles se sont rencontrés régulièrement pour discuter de certains impacts de la violence faite au groupe de filles désigné par le groupe d’experts de l’ONU lors de la réunion de Bangkok. Le résultat comprend dix documents: le mariage des enfants, la mutilation génitale chez les filles, la pornographie juvénile des filles, la violence domestique et les filles, les filles et le VIH/SIDA, le crime d’honneur, le viol des filles, le harcèlement sexuel des filles et jeunes femmes, la préférence des fils et le trafic des filles. Chaque document comprend des statistiques; les données probantes; les actions qui doivent être prises par l’ONU, récompensé Priez que lelesdémon en enfer » les gouvernements, les «entreprises, ONG retourne et quelques qui relate les efforts couronnés de succès des femmes informations utiles.

ebout, les filles ! va être une excellent occasion pour les filles

du Libéria pour amener la fin de la

Les présentations consisteront en trois comités: sur des Femmesrécompensé « Priez que le démon retourne en enfer » qui participent à la Commission sur le un Statut leur pays par des Ces documents seront utilisés guerre commecivile sujetdans de discussion la violence (CSF) dans les médias, un sur la violence dans la qui relate les efforts couronnés de succèsnon-violentes des femmes sur le en février. Le 20 février sera le jour d’ouverture, à Pace manifestations durant nos visites de missions, distribués lors ladefinnotre ebout, ! présenter va êtredans uneaux excellent pour filles communauté et unles surfilles la violence les écoles ; travaux trois filles du Libéria pour amener delalapaix. Université, Manhattan, pour filles lesoccasion de lales CSF, pour lieu des négociations pour Orientation Ado et seront utilisés par les membres qui participent à la Commission sur le Statut des Femmes feront parties de chacun “témoins”. comité de decette année et guerre civile dans leur pays parpour des leur donner la possibilité decomité se familiariser avec Un les thèmes en février. Le 20 février pour sera lealimenter jour d’ouverture, àdes Paceévénements parallèles afin de se concentrersursur manifestations non-violentes le “juristes” se(CSF) chargera des commentaires les de développer leur habileté à plaider au cours du travail Pour plus d’information: Université, pour présenter auxannée, filles les de la CSF,l’intervention pour qui met l’emphase sur l’action. lieu des négociations pour la paix.http:// discussionsManhattan, de chaque segment. Cette le travaux producteur de la CSF. www.girlsrights.org/Girls_Stand_ leur donner la possibilité de se familiariser avec les thèmes de cette année et du film Abigail Disney, Dan Seymour : secrétaire générale (en Anglais) de développer leur habileté à plaider au cours du Nos travailfiches de plaidoyer peuvent PourUp.html plus d’information: http:// être consultées sur notre adjointe de l’ONU-Femmes et Faith : l’ancienne Delaplus, avons Meitiaki la joie d’accueillir notre intervenant de CSF.nous www.girlsrights.org/Girls_Stand_ site Internet : www.girlsrights.org. déléguée des filles principale, du Kenya feront partis des juristes. Madame Michelle Bachelet, qui est à la tête Eileen Reilly

Up.html (en Anglais) d’« plus, ONU-Femmes »,joie la nouvelle entité quiintervenant va superviser -- Sœurs Enseignantes de Notre-Dame De nous avons la d’accueillir notre Sally Dunne a remarqué que le tribunal filles insiste tous les programmes qui de font la promotion droits principale, Madame Michelle Bachelet, qui est àdes la tête Les recommandations Eileen Reillydu GTF pour desONU-Femmes femmes que participation dans les affaires-- Sœurs Enseignantes de Notre-Dame sur “l’occasion unique qu’ont ainsi les adolescentes de parler d’« », laleur nouvelle entité quide va superviser la 57ème CCF tous lesa programmes font laest promotion desprésidente droits mondiales. Madame Bachelet l’ancienne l’impact que la violence eu dans leursqui vies respectives.” L’éducation est le droit de chaque lle et la clé des femmes ainsi que leur participation dans les affaires du Chili. En dépit des engagements lesetfilles privées de mondiales. Madame Bachelet est l’ a ncienne présidente pour transformerpris, sa vie la viesont de sa communauté. Christina Selby, porte-parole actuel du GTF rajoute: “le L’éducation est le droit de chaque lle et la clé du Chili. leurs droits politiques, économiques, sociaux, et culturels. Sans accès à une éducation de qualité, les femmes Aoprès une série d’ a teliers, les participantes pourront aussi écouter Leymah Tribunal montrera aussi à d’autres filles la possibilité de transformer vievoir et larefuser vie qui de l’égalité saentravent communauté. continueront àtraitements se d’accès ellespour subissent des sa leur à Roberta Gbowee, Exécutive du réseau « Femmes, Paix etEt, Sécurité tenir tête contre Directrice la violence.” Sans accès à une éducation de qualité, lesdans femmes Aoprès une série d’ a teliers, les participantes pourront aussi écouter Leymah un travail décent et le plein emploi tousetles développement physique, psychologique, spirituel, social » au Ghana, en Afrique. Madame Gbowee est l’auteur du documentaire continueront se carrière. voir refuser l’égalité d’accès à Roberta Gbowee, Directrice Exécutive du réseau « Femmes, Paix et Sécurité domainesàde émotionnel. » au Ghana, en Afrique. Madame Gbowee est l’auteur du documentaire un travail décent et le plein emploi dans tous les Action pour les Filles domaines de carrière. soutenant la réalisation desàODM, la de la Étant donnéEnque la 57éme CCF se tient la veille VOLUME III, Numéro 15, VOLUME III, NOMBRE 9, Février 2011 Action pour les Filles communauté internationale s’est engagée à l’égalité première journée internationale de la fille (11 Octobre, En soutenant la réalisation des ODM, la Debout, les III, filles! Mars 2013 VOLUME NOMBRE 9, Février 2011 2012),1 Le des sexes à tous les niveaux de l’éducation d’ici à groupe de travail sur les filles a préparé cette internationale s’est engagée à l’égalité Recommandations Debout, les filles! du GTF 1 1 communauté 2015. Nous exhortons les Nations Unies les États déclaration solennelle et demande aux États membres, aux des sexes à tous les niveaux de l’éducation d’ici à 1 Le GTF se prépare pour la 57èmelaCCF Sécuriser migration des filles Recommandations du GTF 1 2 2015. membres à: agences de l’ONU, et aux partenaires de la société civile Nous exhortons les Nations Unies les États Les recommandations du GTF pour la 57ème CCF 1 Sécuriser lapromeut migration des Le fin FIVG STIM 3 membres Le plaidoyer pour mettre au repassage des seinsfilles au Cameroun 2 de2maintenir une à:priorité aux discussions ayant trait aux Entreprendre une réforme systématique de s’organise Doris Schapira prend retraite Le sa FIVG promeut STIM 3 4 violentes. pratiques Message d’Haïti: prend Filles +sa Artretraite = Autonomisation 3 Entreprendre systématique Doris Schapira 4 poursuivi.une Voirréforme en dernière page (p.de4) 1

Recommandations du GTF

Recommandations du GTF

Rencontre avec les plaidantes du GTF

4

poursuivi. Voir en dernière page (p. 4)

1

continue on page 3


Action pour les Filles

La mission de plaidoyer pour mettre fin au repassage des seins au Cameroun s’organise

Sécuriser la migration des lles

T

he silence au sujet du repassage des seins a pris fin. La pratique faite dans l’ombre est ramené au grand jour. Les femmes et les filles ont commencé à en parler dans les églises, les groupes culturels de femmes et les écoles. Danger sexe (www.genderdanger.com), une ONG créée par la journaliste Chi Yvonne Leina, a entrepris une mission de plaidoyer afin de mettre fin au repassage des seins au Cameroun. Le repassage des seins est le martèlement des seins d’une jeune pubère à l’aide d’objets durs ou chauffés pour les empêcher de se développer ou les faire disparaître dans le but de protéger la fille du harcèlement sexuel ouMcKulka du viol, UN Photo/Tim pour prévenir les grossesses précoces ou permettre à la jeune fille poursuivre ses études e plus en plus,à un on reconnaît et on analyse la plutôt que d’être contrainte féminisation de la migration. mariage précoce. L’incidence du repassage des seins est je La féminisation la migration est de plus en plus reconnue pense d’une filledecamerounaise et analysée. De nombreuses stratégies proposées pour aider sur deux. La campagne a débuté les femmes migrantes en situation de vulnérabilité poussent dans la région du nord ouest ,il à l’ a doption d’une perspective sexospécifique dans la mise en y a environ six mois. Presque place de politiques migratoires pour protéger les femmes et faire tout le monde s’identifiait à la progresser leur statut (intégration des politiques migratoires pratique, même les élèves du dans les stratégies de développement pour le bénéfice de tous; primaire.

D

Rapport du FMMD Athènes 2009). Mais dans la littérature, on accorde peu d’attention à la situation des filles migrantes. Si Notre premier arrêt fut la on en parle, il est généralement admis que les filles sont les plus Christian Women Fellowship vulnérables parmi les migrants, mais il ya peu d’informations (CWF) de Ntamulung, à fiables sur l’étendue de la population de jeunes filles migrantes, Bamenda: une association de femmes de l’église peu de données statistiques sur lesquelles travailler et très peu de presbytérienne. À l’évocation du repassage des seins, solutions spécifiques proposées selon l’âge et le sexe. chaque femme savait de quoi il était question. Quelques unes ont admis avoir été des victimes et aussi des auteures. Les migrantes âgés de moins de dix-huit ans se divisent Fait intéressant, ces femmes ignoraient que cette pratique généralement en quatre catégories, définies par le but principal du est dangereuse. Pour elles, il ne s’agissait que de protéger voyage: a) à la recherche d’opportunités, qu’elles soient scolaires ou leurs filles des prédateurs sexuels.

liés à l’emploi; b) le regroupement familial : rejoindre les membres de la famille qui ont déjà migré; c ) la survie, pour échapper à la Pendant que nous étions à la CWF, le personnel médical de violence familiale, la persécution, la guerre, la pauvreté abjecte; notre équipe a divulgué les risques pour la latraite santé(Migrations encourus d) dans le cadre de l’exploitation, y compris avec cette pratique, et les mères pleuraient de leur ignorance. internationales et droits de l’homme, Global Migration Group Elles pas des imaginé la pratique qu’elle 2008,n’auraient p.7). Les filles deux que premières catégories onttrouvait pu avoir aidante pouvait affecter la vie de leurs filles. Quelques un certain choix en matière de migration, mais celles desunes deux se sont mises à raconteur leurd’histoire: les seins repassés dernières ont souvent été obligées émigrer contre leur volonté ou ne sonttrouvées plus développés; certaines poitrines se sont se sont dans une situation radicalement différente de mis celle àqu’prendre plus dechoisir. volume aprèsévidence, le repassage; ou forcée pour elles imaginaient De toute la migration certaines les seins ont pris des formes bizarres  : un place dans des situations plus difficiles et lourdes de problèmesgros que d’un côté, unentreprises petit de l’autre et et unla plus petitavec ou un trou les migrations par choix, migration la famille entre deux seins. est unelesproposition bien plus sûre que la migration solitaire. Dans tous les cas, cependant, les filles sont particulièrement J’ai pleuré en écoutant ces femmes raconter ce qu’elles ont 2 subir à leurs filles et ce qu’elles ont-elles-même vécu de fait

ce processus douloureux et traumatisant. Lors d’une autre

rencontre au de nouveau femmes vulnérables au CWF, stress j’ai et pleuré aux dangers de lalorsque migration. Ne ont commencé différentes méthodesdes utilisées connaissant pas àlaénumérer langue oulesles normes culturelles pays aplanir les seins de victimes leurs filles: meules chauffés au d’pour accueil, elles peuvent devenir d’intimidation, de ridicule, feu; bananes chaudes; morceaux cassées etdeà l’pots d’argile de préjugés évidents, être exposées à l’hostilité exploitation, àchauffés; la fois économique sexuelle. Elleschauds. peuvent ressentir la perte herbes; ouetles couteaux de l’environnement familier, de la facilité culturelle et du réseau de et familial. Plus dangereux les filles 1, quià A soutien l’école social primaire publique bilingue encore, GMI Groupe fuient des conditions intolérables comme la guerre, changement Bamenda, plus de 90% d’élèves ont révélé leurleconnaissance climatique les catastrophes écologiques être comment agressées de cette et pratique. Une des élèves a peuvent expliqué etses victimes la traite le long duà chemin ou se retrouver dans des seinsdeont été repassés l’aide d’une meule. Plusieurs camps pour personnes déplacées là où sont souventfaite victimes ont reconnu avoir été témoins deelles cette pratique soit de leurs soi-disant humanitaires, à leurs sœurs, ouprotecteurs aux autres(police, filles travailleurs de la communauté. Les ou autre personnel détenus ducomme camp) ou vulnérable aux attaques enseignantes ontettémoigné victimes et auteurs. Les quand quittent le camp pour chercher du au boisrepassage de chauffage, élèveselles de cette école ont appris à résister des de l’eau ou un emploi. seins. On leur a dit de dire à leurs mères que leurs seins ne

Dans toutes les situations dans lesquelles les quelque filles de devraient pasmigrent repasser, moins de dix-huit ans, éducation sontenfants essentielles soit etleformation motif. Ces ont pour assurer un bon revenu, sain et productif. Les filles porté des affiches, et doivent chanté apprendre la langue de leur pays de résidence, acquérirdénonçant une disciplinele dans le campus intellectuelle, la souplesse et les compétences sociales, repassage des seins. Ils connaître ont vu les leurs droits et apprendre à se défendre elles-mêmes. Elles doivent véritables raisons de s’opposer avoir connaissance et accès à la santé et à des services appropriés de au repassage des seins. conseil. Et elles doivent être soutenues par des politiques publiques intelligentes avec des perspectives sexospécifiques claires fondées La campagne contre le repassage sur des données selon le sexedes et seins l’âge. entamé Ces politiques dans ladoivent région éviter les mesures restrictives,dus’appliquer à tous migrants,a nord ouest du les Cameroun indépendamment de leur statut d’immigration, maintenant pris et desauvegarder l’ampleur. farouchement leurs droits de En l’homme, conformément toutes Décembre 2012, àDanger les conventions pertinentes régissant des atelier migrants: Genre lea traitement organisé un de la CEDAW, la Convention sur formation la protection pour des droits tous les lesdefemmes travailleurs migrants et des membres de leur famille, la qui deviendront lesConvention actrices/ relative aux contre droits delel’enfant, les conventions pertinentes de l’OIT avocates repassage des seins. Cette campagne, etorganisée la Déclaration universelle des droits l’homme. régionale de en partenariat avec la de délégation la promotion de la femme et de la famille du nord ouest

Pour être sûredeet productive, migrationcommunautaires. devrait toujours êtreDes un permettra former 40la actrices choix libre et non forcé. ateliers de renforcement de capacités similaires seront organisés dans des différentes régions du Cameroun pour

Eva Richter lutter contre cette pratique. -- Représentante Principale à l’ONU, IFBPW

Chi Yvonne Leina a dit: «Danger Genre a prévu de lancer une campagne médiatique, et la gratuité du dépistage et du traitement des maladies liées au repassage des seins. Nous planifions aussi une marche de sensibilisation contre le repassage des seins au début de l’année prochaine. Nous sommes également à la recherche de soutien financier pour les aider à intensifier le travail. J’implore la restauration de l’estime de soi de ces filles et femmes. Les mères devraient commencer à parler à leurs filles du sexe et non le détruire». — Nakinti Besumbu Nofuru Étudiante en maîtrise, Études sur le genre et les femmes, Université de Buea


Action pour les Filles

Message d’Haïti: Les filles + Art = Autonomisation

Sécuriser la migration des lles

E

n Janvier 2010, un tremblement de terre a tué 250.000 personnes en Haïti. Trois ans plus tard, près de 1,6 millions de personnes vivent encore dans des camps de réfugiés faits de tentes déchirées avec l’accès limité à la nourriture et l’eau. Nadia Todres, une photojournaliste spécialisée dans les problèmes humanitaires, s’est rendue en Haïti en Avril UN Photo/Tim McKulka 2010 afin de documenter la crise. Rapidement, les adolescentes sont devenues le centre de son objectif et de ses efforts pour aider le peuple haïtien. Elle a commencé à enseigner la photographie eenplus voulant les filleset vivant les la en autonomiser plus, on reconnaît on dans analyse camps dans leféminisation but de leur fournir un exutoire créatif. de la migration.

D

Sachant que le plus grand besoin de nombreux jeunes en Haïti La féminisation derevenus la migration est deà nourrir plus en leurs plus familles; reconnue était une source de pour aider et analysée. De nombreuses stratégies proposées pour aider Nadia a fondé en janvier de l’année dernière le Centre pour les femmes migrantes en situation de vulnérabilité poussent les arts, un endroit où les filles pourraient non seulement à l’adoption d’une perspective sexospécifique dans la mise en développer des aptitudes en art mais aussi produire des place de politiques migratoires pour protéger les femmes et faire articles qu’elles pourraient vendre.

progresser leur statut (intégration des politiques migratoires

Le centre est dans de unedéveloppement zone de Port-au-Prince appelée dans les stratégies pour le bénéfice de Siloe tous; abritant personnes, 800Mais familles par Rapport 20 du000 FMMD Athènesdont 2009). dansdéplacées la littérature, le terre. Le débuté avec 20 ontremblement accorde peu d’de attention à laprogramme situation desafilles migrantes. Si adolescentes étudiaient l’art, la que photographie, on en parle, il qui est généralement admis les filles sontl’anglais les plus et à les sensibiliser à la violencemais faiteil femmes/compétences vulnérables parmi les migrants, ya peu d’informations fiables sur l’étendueAvec de lal’encouragement population de jeunes filles Zephirin, migrantes, d’autonomisation. de Frantz peuartiste de données statistiques sur lesquelles travailler et très peu de un haïtien bien connu, la peinture a été ajoutée à solutions spécifiques proposées l’âge30 et autres le sexe. filles de son leurs études. Le Centre espèreselon ajouter programme d’études Les année. migrantes âgés de moins de dix-huit ans se divisent cette

généralement en quatre catégories, définies par le but principal du

En Août 2012, le vent voyage: a) à la recherche d’opportunités, qu’elles soient scolaires ou et la pluie de l’ouragan liés à l’emploi; b) le regroupement familial : rejoindre les membres Sandy ont détruit de la famille qui ont déjà migré; c ) la survie, pour échapper à la des milliers tentes violence familiale, la persécution, la guerre, la pauvreté abjecte; servant d) dans le de cadremaisons de l’exploitation, y compris la traite (Migrations dans Siloé, forçant 14 de l’homme, Global Migration Group internationales et droits 000 habitants à partir. 2008, p.7). Les filles des deux premières catégories ont pu avoir Le a réattribué un Centre certain choix en matière de migration, mais celles des deux l’ensemble du financement de ses programmes pour nourrir dernières ont souvent été obligées d’émigrer contre leur volonté ou les familles et toute la population. Les enseignants les se sont trouvées dans une situation radicalement différenteet de celle étudiants ont apporté leur aide. qu’elles imaginaient choisir. De toute évidence, la migration forcée

place dans s’est des situations plusaffilié difficiles et lourdes deau problèmes que Le Centre récemment officiellement Réseau des les migrationsen entreprises et la àmigration avecdela «lieux famille adolescentes Haïti, quipar sechoix, consacre la création est unepour proposition plus sûre queune la migration solitaire. sûrs» les fillesbien en Haïti et offre formation à ceux qui Dans tous les cas, cependant, les filles sont particulièrement aident les filles.

2 suivre les activités du Centre et de ses filles, visitez Pour http://www.facebook.com/centerfortheartspap

Les recommandations du GTF pour la

vulnérables au stress et aux dangers de la migration. Ne 57ème CCF, cont. connaissant pas la langue ou les normes culturelles des pays d’Nous accueil,mettons elles peuvent devenir victimes d’intimidation, de ridicule, un accent particulier sur les rapports de de préjugés évidents, être exposées à l’hostilité et à l’ e xploitation, recherches sur la préférence du fils au détriment de la fille, àlalamutilation fois économique et sexuelle. peuvent ressentirprécoces la perte génitale chez lesElles filles, les mariages de l’ e nvironnement familier, de la facilité culturelle et du réseau et forcés, et l’impact de l’exploitation sexuelle des filles sur de soutien social et familial. Plus dangereux encore, les filles qui leur physique, leur fonction reproductrice et leur santé fuient des conditions la guerre, le changement mentale : (a) Les intolérables plus hautscomme taux de mortalité infantile/ climatique et les catastrophes écologiques peuvent êtreTaux agressées les complications sévères de santé publique; (b) élevé etdevictimes de la traite le long du chemin ou se retrouver des VIH/SIDA; et (c) augmentation de problèmes dans de santé camps pour personnes déplacées là où elles sont souvent victimes mentale de leurs soi-disant protecteurs (police, travailleurs humanitaires, Disparition fillesdu à cause préférenceaux desattaques fils ou autre personnel etdes détenus camp)deoulavulnérable (homicide des filles, l’infanticide, la malnutrition et la quand elles quittent le camp pour chercher du bois de chauffage, En 2011, l’OMS indiquait que malgré qu’un de l’eaunégligence). ou un emploi. ratio à la naissance 102 – 106 soit typique, les taux 130 100 filles dans sont documentés. Dansgarçons toutes pour les situations lesquelles migrent les filles

de moinsLes de dix-huit ans, éducation et formation sont essentielles filles sont victimes de mutilations génitales pour assurer un 2010, bon revenu, sain et productif. Les100 fillesà 140 doivent (MG). En l’OMS rapportait qu’environ apprendre la langue de leur pays de résidence, acquérir une discipline million filles en ont été victimes. intellectuelle, la souplesse et les compétences sociales, connaître Les filles sont forcées de se marier précocement. En leurs droits et apprendre à se défendre elles-mêmes. Elles doivent 2011, le bureau de recherche sur la population rapportait avoir connaissance et accès à la santé et à des services appropriés de qu’environ 60 million filles sont mariées avant l’âgepubliques de 18ans. conseil. Et elles doivent être soutenues par des politiques intelligentes avec des perspectives sexospécifiques claires Les crimes d’honneur sont commis contre lesfondées filles. sur des données selon le sexe et l’ â ge. Ces politiques doivent L’UNFPA estimait que 5000 filles sont annuellement éviter assassinées les mesuresaurestrictives, s’appliquer à tous les migrants, nom de l’honneur. Les groupes de femmes indépendamment de leur statut d’immigration, et sauvegarder estiment plutôt que ce nombre est plus proche 20000. farouchement leurs droits de l’homme, conformément à toutes Les filles pertinentes sont victimes de laletraite et de l’exploitation les conventions régissant traitement des migrants: sexuelle (TES). En 2012, l’OIT indiquait que 98%de detous les la CEDAW, la Convention sur la protection des droits victimes d’exploitation sexuelle sont des filles, avec des travailleurs migrants et des membres de leur famille, la Convention enfants de moins de 18 ans qui représentent 21% du relative aux droits de l’enfant, les conventions pertinentes detotal. l’OIT et la Déclaration universelle des droits de l’homme.

Les recommandations du GTF pour éliminer la violence

faiteêtre auxsûre filles: Pour et productive, la migration devrait toujours être un choix libre et non 1. Criminaliser forcé. les offenses et renforcer l’application de la loi; 2.

Fournir les ressources et financer les programmes en faveur de

Eva Richter l’égalité des sexes et l’autonomisation; --3.Représentante à l’ONU, IFBPW PromouvoirPrincipale la participation, visibilité et l’autonomisation des 4. 5. 6. 7.

filles; Sensibiliser et promouvoir de l’implication de la communauté; Recueillir, analyser et partager les données sur les filles; Identifier et partager les meilleures pratiques; Garantir l’accès à l’éducation et l’enseignement comme un impératif de droits de l’Homme. Les approches efficaces doivent encourager la compétence, la résilience des filles et inclure leur autonomisation sociale, politique, économique par l’éducation et la formation professionnelle.

(Vous pouvez consulter le document intégral à l’adresse suivante : http://www.girlsrights.org.) Yvonne Rafferty -La société pour les études psychologiques des problèmes sociaux


Action pour les Filles

Faites connaissance avec les plaidantes du groupe de travail des filles

Sécuriser la migration des lles

Christina Selby est élève en classe de première au Nightingale Bamford School. C’est sa deuxième année en tant que plaidante au GTF. Christine fait partie du groupe de travail sur la participation des filles, du comité de pilotage et contribue à la page Twitter. Anita Benn a 16 ans et est née à Brooklyn. Ses parents sont originaires du Ghana; sa mère est son modèle car elle est une mère célibataire de trois enfants. Anita étudie à l’Académie du Mont. St. Ursula, où ses sujets de prédilection sont mathématiques UN les Photo/Tim McKulka et la chimie. Elle rêve de travailler dans la publicité ou devenir ebout, lelesmarketing, filles ! va être une excellent occasionavocate. pour lesElle fillesest ambitieuse, dévouée, franche et aime relever des défis. qui participent à la Commission sur reconnaît le Statutetdes e plus en plus, on on Femmes analyse la

DD

KimberlyauHuang CollegeNeà vulnérables stress etestauxétudiante dangers àde Hunter la migration. Manhattan.pas Elle rejointouCTF a toujours cru connaissant la alangue les parce normesqu’elle culturelles des pays toutelles le monde le victimes droit ded’intimidation, s’exprimer. Cependant, d’que accueil, peuvent avait devenir de ridicule, se rend compte que beaucoup de femmes travers le deelle préjugés évidents, être exposées à l’hostilité et à l’eàxploitation, et même aux se peuvent voient refuser ce la droit en àmonde, la fois économique etÉtats-Unis, sexuelle. Elles ressentir perte des limitations culturelles, sociales ou personnelles. deraison l’environnement familier, de la facilité culturelle et du réseau travaille donc avec dans l’espoir puisse deKimberly soutien social et familial. PlusCTF dangereux encore,qu’elle les filles qui faire des uneconditions différenceintolérables pour les filles à celasujet. fuient comme guerre, le changement climatique et les catastrophes écologiques peuvent être agressées Lizzy Hibbard estouélève en classe de et victimes de la traite le long du chemin se retrouver dans des première le théâtre à LaGuardia High camps pour personnes déplacées là où elles sont souvent victimes à New York.travailleurs Elle est co-présidente de leurs soi-disantSchool protecteurs (police, humanitaires, du du programme de son école Filles ou autre personnel et détenus du camp) ou vulnérable auxde attaques Apprennent à International, un organisme quand elles quittent le camp pour chercher du bois de chauffage,à but non lucratif qui facilite les partenariats de l’eau ou un« emploi. récompensé Priez que le démon retourne en enfer » entre les écoles aux États-Unis avec celles

qui relate les efforts couronnés dedesuccès des femmes pays en voie développement. Elle de est Dans toutes les des situations dans lesquelles migrent lesdefilles du Libéria pour amener la fin la de également une plaidante pour le Groupe moins de dix-huit ans, éducation et formation sontpar essentielles guerre dans pays des travail surcivile les Illeur s’agit de filles sa première pour assurer un bon revenu, sainfilles. et productif. Les doivent (CSF) en février. Le 20 févrierdesera le jour d’ouverture, à Pace féminisation la migration. manifestations non-violentes sur le année participation le CCF. Julia Lee est en classe de première apprendre la langue de leurdepays de résidence,dans acquérir une discipline Manhattan, pour présenter aux filles les travaux de la CSF, pour lieu des négociations pour la paix. au laTrinity Elleenseplus et les compétences sociales, connaître La féminisation de migration de plus reconnue r la possibilité de se familiariser avec School. lesest thèmes de cette réjouit année etde intellectuelle, la souplesse Laila Morgan est en classe de première pouvoir participer à la 57ème CCF. Elle leurs droits et apprendre à se défendre elles-mêmes. Elles doivent et analysée. De nombreuses stratégies proposées pour aider de développer leur habileté àdu plaider au cours du travail à Pour l’écoleplus Saint Brooklyn Heights. d’information: http:// est membre Groupe de travailpoussent sur la avoir connaissance et accès à la santé etAnn à des àservices appropriés de les femmes migrantes en situation de vulnérabilité de la CSF. Elle fait du bénévolat dans diverses www.girlsrights.org/Girls_Stand_ thématique du GTF ainsi être soutenues par des politiques publiques à l’adoption d’unerévision perspective sexospécifique dans la que misesur en conseil. Et elles doivent organisations qui travaillent les Up.html (ensexospécifiques Anglais) lesmigratoires Filles Apprennent International. perspectives clairesavec fondées place de politiques pour protéger les femmes et Elle faire intelligentes avec des De plus, nous avons la joie d’ a ccueillir notre intervenant enfants. Il s’agit de sa première année en s’est récemment rendue au Bangladesh sur des données selon le sexe et l’âge. Ces politiques doivent progresser leur statut (intégration des politiques migratoires principale, Madame Michelle Bachelet, qui est à la tête Julia est à droite tant que plaidante des filles. Laila fait partie Eileen Reilly un mois et a beaucoup apprisde surtous; les éviter les mesures restrictives, s’appliquer à tous les migrants, dans les stratégiespour de », développement pourqui le bénéfice d’« ONU-Femmes la nouvelle entité va superviser du Groupe ded’immigration, travail des communications -Sœurs Enseignantes de statut Notre-Dame questions auxquelles les femmes et les filles indépendamment de leur et sauvegarder Rapport du FMMD Athènes 2009). Mais dans la littérature, tous les programmes qui font la promotion des droits et aide à mettre sur pied des plansàd’action sont confrontées, en particulier dans les pays les moins farouchement leurs droits de l’homme, conformément toutes on peu d’attention la situation desdans filles les migrantes. Si pour les régissant filles. Elle assiste également dans desaccorde femmes ainsi que leurà participation affaires développés. Cette expérience lui a fait comprendre qu’il y les conventions pertinentes le traitement des migrants: on en parle, il est généralement admis que les filles sont les plus la gestion de la page Facebook de GTF. Madame Bachelet est l’ancienne présidente amondiales. des filles qui sont ellemais mais n’ont les mêmes la CEDAW, la Convention sur la protection des droits de tous les vulnérables parmi lescomme migrants, il ya peupas d’informations est le droit chaque llefamille, et la clé du Chili. opportunités qu’elle. Julia aimerait changer cela en étant L’éducation travailleurs migrants et desde membres de leur la Convention fiables sur l’étendue de la population de jeunes filles migrantes,

Recommandations du GTF

pour transformer sa vie et la vie de sa communauté. impliqué dans la diplomatie la défense des groupes souspeu de données statistiques suretlesquelles travailler et très peu de relative aux droits de l’enfant, les conventions pertinentes de l’OIT Sans à une éducation de qualité, les femmes e série d’asolutions teliers, les participantes pourront représentés dans leurs pays etselon dans et la accès Déclaration universelle des droits de l’homme. spécifiques proposées l’aussi âle ge monde. et écouter le sexe. Leymah bowee, Directrice Exécutive du réseau « Femmes, Paix et Sécurité continueront à se voir refuser l’égalité d’accès à travail décent et le plein emploi dans les être un a, en Afrique. Madameâgés Gbowee est l’adeuteur du documentaire être sûre et productive, la migration devraittous toujours Les migrantes de moins dix-huit ans se divisent unPour domaines de carrière. choix libre et non forcé. généralement en quatre catégories, définies par le but principal du Action pour lesd’oFilles voyage: a) à la recherche pportunités, qu’elles soient scolaires ou soutenant Richter la réalisation des ODM, la liés à l’emploi; b) le NOMBRE regroupement familial : rejoindre les membres EnEva Volume 3, Numéro 15, 2013 Mars VOLUME III, 9, Février 2011 communauté internationale s’est IFBPW engagée à l’égalité -Représentante Principale à l’ONU, de la famille ont déjà migré; c ) la survie, pour échapper Debout, les filles! 1 à la Comité dequi rédaction des sexes à tous les niveaux de l’éducation d’ici à violence familiale, la persécution, Recommandations du GTF la guerre, la pauvreté abjecte; 1 Susan O’Malley – IFBPW 2015. Nous exhortons les Nations Unies les États d) dans le cadre de l’exploitation, y compris la traite (Migrations Sécuriser la migration des filles 2 Carolyn Donovan membres à: internationales et droits de l’homme, Global Migration Group Le FIVG STIM – American Association of University 2008, p.7). promeut Les filles des deux premièresWomen catégories ont pu3avoir un sa certain choix–en matièreUSA de migration, mais celles des4 deux Entreprendre une réforme systématique de pira prend retraite Jackie Shapiro ECPAT. dernières ont souvent été obligées d’émigrer contre leur volonté ou poursuivi. Voir en dernière page (p. 4) Laila Morgan – Plaidante en faveur des filles 1 se sont trouvées dans une situation radicalement différente de celle Mise en page: Nadia Lam, graphiste qu’elles imaginaient choisir. De toute évidence, la migration forcée place dans des situations plus difficiles et lourdes de problèmes que Vous pouvez faire parvenir vos questions aux auteurs des articles à les migrations entreprises par choix, et la migration avec la famille l’adresse suivante : est une proposition bien plus sûre que la migration solitaire. wggcontact@gmail.com. La réimpression des articles est autorisée en Dans tous les cas, cependant, les filles sont particulièrement mentionnant simplement Action pour les Filles. Enfin, nous sommes 2 ouverts aux articles des ONG.

Action pour les filles mars 2013  

Action pour les filles est une publication du Groupe de travail sur les filles de l'ONG qui travaille à l'ONU.

Advertisement