Issuu on Google+

GIRLYS BIRTHDAY ISSUE INTERVIEW

WILLY MONFRET RENCONTRES

GAGNANTE TNFM 2014 SHE IS THE LIGHT ART

FORBE HOUSE

12


Willy Collier: ON AURA TOUT VU Bracelets: URSUL PARIS Bague: THOMAS SABO Marcie Body: SASHA KANEVSKI Collier: ETTIKA Boucles d’oreilles: JOANNA LAURA CONSTANTINE Bracelet et Bague: ISHARYA 2 Casquette: NEW ERA

GIRLYS ISSUE #12


Girlys

3 ans déjà ... Chaque jour depuis juin, vous avez découvert les éditos de GIRLYS depuis ses débuts. Une manière de retracer l’évolution de notre magazine depuis sa première parution en 2011. GIRLYS #12 première. Moteur... Action! Nos journalistes et photographes se sont vautrés dans des tonnes de photos et autres inspirations multicolores pour faire de ce numéro festif la digne célébration des 3 ans du magazine. Car nous sommes fiers d’avoir 3 ans. C’est plus que nous n’avions espéré. Et c’est avec le même enthousiasme sans cesse rallumée que nous vous offrons chaque trimestre un numéro toujours riche en surprise. Ce numéro «3 ans» a également pour guest-star une personnalité, Willy Monfret, editorial réalisé avec le premier styliste qui nous as fait confiance Micakel Carpin dans notre premier numéro, comme un retour aux sources nécessaire. Willy Monfret : Certains se souvienne de lui figurant aux cotés de Nicky Minaj dans le clip « Right true me », Mannequin et DJ à travers le monde depuis plusieurs années, ce Monsieur qui est également mon cousin nous fait l’honneur pendant son passage dans la ville lumière, entre la guadeloupe et New York de nous consacrer un moment pour la réalisation d’un éditorial et d’une interview exclusivement pour vous ! Pour l’anniversaire du magazine je prends la pose avec lui (photos à gauche) pour quelques photos et la vidéo teaser, après tout je fête également mes 7 ans dans le mannequinat et le milieu de la mode. Nous espérons que notre story-board vous plaira et que vous connaissez votre texte par cœur car, n’oubliez pas, le premier rôle, dans nos pages, c’est vous qui l’avez. Every day since June, you discovered all girlys editorials since its inception. One way to trace the evolution of our magazine since its first issue in 2011. GIRLYS # 12. first. Motor ... Action!. Our reporters and photographers have eaten in many other colorful photos and inspirations to make this festive issue worthy celebration of 3 years of the magazine. Because we are proud to have 3 years. This is more than we had hoped. And it is with the same enthusiasm constantly rekindled we offer a quarterly number still rich in surprise. The number «3 years» has also guest-star personality, Willy Monfret, editorial realized with the first stylist who has trusted us Micakel Carpin in our first issue, like a homecoming necessary. Willy Monfret: Some people remember him appearing alongside Nicky Minaj in the clip «Right true me,» Model and DJ around the world for several years, this gentleman who is also my cousin did us the honor during its passage in the City of Light, between Guadeloupe and New York he take a moment for the realization of an editorial and an interview exclusively for you! . For the anniversary of the magazine I take the pose with him(photo on the left) for a few photos and video teaser after, all I celebrate also my 7 years in the modeling and the fashion world. We hope you will like the storyboard and that you know your lines by heart because, remember, the primary role in our pages, it’s you. GIRLYS ISSUE #12

3


jOYEUX aNNIVERSAIRE Marcie Monfret Directrice de la publication / Manager of the publication Sherihanne Manaa RĂŠdactrice - Journaliste / Redactor MARIE COSTANTINO Correction AMADSTYLE Traduction / Translation contact@girlysmagazine.com www.girlysmagazine.com Commande papier sur Magcloud / Print issue on Magcloud

4

GIRLYS ISSUE #12


HAPPY BIRTHDAY SOMMAIRE COVER

Willy Monfret @ Marcie Monfret

ART Forbe House

006

INTERVIEW

Willy Monfret @ Sherihanne Manaa

018

MODE

Misliti fatale @ Khaterline Lyndia Woman in white @ Kelly Fajack Nuit blanche @ Julie Michelet Flawless @ Michael Costantino

026

BEAUTé You know my name @ Marcie Monfret Toy boy @ Quentin Caffier Les couleurs d’été @ Mylène Rouveure Floral freckles @ David Ekue RENCONTRES Model and blogger @ Aurielle / she is the light

Top New Face Mode 2014 @ Camille Jousseau

GIRLYS ISSUE #12

076

120

5


FOBE HOUSE

6

GIRLYS ISSUE #12


GIRLYS ISSUE #12

7


8

GIRLYS ISSUE #12


GIRLYS ISSUE #12

9


GUILHEM EUSTACHe What does Fobe means?

Quelle est la signification du mot Fobe?

La mère du propriétaire qui habite actuellement la maison Fobe - laquelle porte son nom - est égyptologue. Elle a notamment participé, durant les années soixante, aux fouilles du site Egyptien de la Vallée des rois sous la direction du grand musée archéologique de Bruxelles.

The mother of the owner, who currently lives in the Fobe House - which in fact bears her name - is an Egyptologist. She had worked on archeological excavations in Egypt´s Valley of the Kings, for the Brussels Archaeological Museum, in the 1960s.

What was the most significant challenge?

Quel a été le principal challenge?

La principale difficulté a été de définir le programme avec le client. À l’origine, nous avions prévu de construire trois maisons sur ce site. Le projet s’est progressivement réduit à la plus petite des trois, afin de préserver le terrain. Mon client m’a alors informé qu’il avait acheté une seconde et plus grande parcelle (5 hectares) similaire mais plus proche de l’Atlas, qui pouvait accueillir les deux autres maisons.

The main difficulty was to define the project with the client. Originally, we had planned to build three houses on this site. The project was gradually reigned in to the smallest of those three houses, in order to preserve the field. My client then informed me that he had purchased a second, larger plot of land (5 hectares) that was similar in nature but closer to the Atlas, which could accommodate the other two houses.

Quelles sont vos sources d’inspiration?

what inspires you to create?

Quel est votre architecte préféré?

Who is your favorite architect?

Les sources d´inspiration sont celles de tous les arts. Si les voyages, l´histoire, le contexte mais aussi son propre vécu (ces tout petits moments d´émotion) en font évidemment parti, d´autres sont beaucoup plus mystérieuses encore. La part de l´inconscient, dans toute oeuvre, est très importante. Il y a eu une période exceptionnelle dans l’histoire de l’architecture qui s’étend de 1927 à 1940. Le pavillon de Barcelone de Ludwig Mies van der Rohe (1929), la maison de verre de Pierre Chareau (1928-1931), la villa Savoye de Le Corbusier (1929-1931), la maison sur la cascade de Frank Lloyd Wright (1935-1939) et bien sûr la villa Malaparte (1937) sont des chefs d’œuvres inégalés. Cette liste n’est pas exhaustive, il y a tant d’autres projets magnifiques qu’il faudrait évoquer.

10

The sources of inspiration come from all the arts. If travels, History, the context but also your own experiences (those brief moments of emotion) are part of it, others are even more mysterious. The role of the unconscious, in any creative work, is very important There is an exceptional period in the history of architecture that runs from 1927 up to 1940. The Barcelona pavillion of Ludwig Mies van der Rohe (1929 ), Pierre Chareau’s glass house (1928-1931), the villa Savoye of Le Corbusier (1929 -1931), the Fallingwater house by Frank Lloyd Wright (19351939) and of course villa Malaparte (1937) are all unequalled masterpieces. This list is not exhaustive, there are so many other magnificent projects that could be evoked.

GIRLYS ISSUE #12


GIRLYS ISSUE #12

11


12

GIRLYS ISSUE #12


Diplômé en 1986 de l’Ecole Spéciale d’Architecture de Paris, j’ai eu l’occasion de pouvoir réaliser en France des crèches collectives, une école, l’aménagement d’un hôtel particulier et de plusieurs lofts et appartements et parallèlement je me suis engagé avec un producteur de cinéma belge pour une série de projets gigognes à Marrakech et aujourd’hui au Brésil pour une maison toute en courbes. Depuis de nombreuses années, l’amélioration de la qualité de vie est au cœur de mon engagement professionnel qui tient l’espace plutôt que l’objet comme valeur fondamentale. Une démarche personnelle exigeante qui est axée sur la qualification d’un espace épuré, volumes simples sous la lumière. Un univers singulier donné à voir et à comprendre. Au travers de jeux de directions et de hauteurs, d’alternance de vides et de pleins, d’équilibre des masses et d’appels de lumière, de superpositions de plans et de ruptures d’échelle, je cherche à instaurer un dialogue entre les éléments qui composent un espace complexe et unitaire, mis au service de son occupant. Pour cela, il m’est nécessaire de m’immerger dans le projet, de l’accompagner, de le porter avec un désir de trouver des réponses inventives et généreuses. Constant dans mes choix et mes orientations, mes projets tentent de s’inscrire dans la continuité d’une tradition qui a su parfaitement répondre au fil du temps, aux exigences du climat et de la société. Une prise en compte du contexte local mais pour autant, pas de folklore mais une quête de simplicité et de pérennité.

GIRLYS ISSUE #12

After graduating in 1986 from the Architecture School of Paris (l´Ecole Spéciale d´Architecture de Paris), my projects in France include day care centers, a school, the renovation of a private residence as well as several lofts and apartments. I´ve also worked with a Belgian film producer on a series of projects in Marrakech and more recently in Brazil with a house all in curves. Improving the quality of life has long been my professional creed, where the core value is space rather than the object. A demanding personal commitment to clean space and well lit volumes. A singular universe to be seen and understood. By changing axes and heights, alternating the empty and full, creating a balance of masses, generating light, superimposing surfaces and varying scale, I seek to create a dialogue between these elements in order to compose a complex and singular space to serve the user. To do so, I emerge myself in the project - accompany and carry it - unrelentingly seeking inventive and generous solutions. Constant in my choices and orientations, my projects are inscribed in the continuity of a tradition that responds to the demands of both the environment and society. Respecting the local context without succumbing to folklore, a quest for lasting simplicity.

13


MARRAKECH, MOROC | LA MAISON FOBE MARRAKESH, MOROCCO | THE FOBE HOUSE Le terrain est situé à une dizaine de km au sud de Marrakech. Plat, la plupart du temps noyé sous un voile de chaleur qui bouche l’horizon. Ce n’est que de Novembre à Mai qu’enfin un Atlas enneigé fait son apparition. Sur ces deux hectares et demi de terre, les différentes constructions n’occupent que 240m². La disposition des volumes et leur mise en tension évitent un effet de flottement. Avant de découvrir la composition mise en place, il faut s’approcher de la propriété en longeant les murs de pisé qui l’enserrent, au dessus desquels surgissent des formes géométriques blanches. Une fois le portail d’entrée couleur terre franchi, on est soudain plongé dans un monde singulier. Trois stèles immaculées, formant portique, visent l’axe longitudinal de la maison principale au centre de la parcelle. A droite, on découvre celle du gardien (deux cubes mêlés), une cheminée érigée en totem et un double garage (un long tube constellé de petits percements). Ces simples éléments articulent le vide alentour et focalisent le regard vers la maison proprement dite. La maison principale est paradoxalement simple et complexe: un feuilletage de voiles longitudinaux entre lesquels se glisse le programme; des fenêtres élancées; des jeux de découpes géométriques; des ouvertures et cadrages, notamment depuis le séjour à travers la piscine et ses gradins qui s’élèvent vers l’Atlas.

14

The property is located about ten kilometers south of Marrakech. Flat, stark, often drowned under a heat veil that hides the horizon part of the year. It is only from November to May that the snowy Atlas Mountains appear. On this 2.5 hectares land the various constructions occupy just 240m². The volumes and their arrangments allow to avoid a floating effect in this bare space. Prior to discovering the layout of the site, we approach the property along the mud walls that surround it, merely allowing to see the top of whites geometries. Once we cross the earth colored entrance gate, we are suddenly immersed in a strange world. Three white stelae frame and seek the longitudinal axis of the main dwelling located at the center of the property. To the right, we find the caretaker's house (composed of two connected cubes), a totemic fireplace and a two-car garage (made of a long cube pierced by small square openings). These simple elements articulate with the stark surrounding landscape and focus the eye towards the house itself. The main dwelling is paradoxically simple and complex: a foliation of longitudinal sails between wich the house's program is staged; tall windows; sets of geometric cut-outs; framings and openings, especially from the living room across the pool and its steps (bleachers) that rise toward the Atlas Mountains (like in the ancient Colosseum or the ghats in Benares - you can sit on them or climb to the top...).

GIRLYS ISSUE #12


GIRLYS ISSUE #12

15


Programme: Maison Localisation: Tassoultante, Marrakech / Maroc. Adresse : Village de Tassoultante / route d’Amizmiz - 9.2 km from Marrakech Délivrance du permis d’habitation: 2014 Surfaces: Maison principale : 171,96 m² Maison du gardien : 20,20 m² Garage : 35,08 m² Local piscine : 13,12 m² Surfaces Totales: 240,36m² sur 2,5 ha (hectares) Plantations: 23 oliviers, 10 palmiers, 450 eucalyptus, 200 mimosas et 20 arbres fruitiers Client: producteur et réalisateur belge Architecte: Guilhem EUSTACHE Correspondent marocain: Hicham BELHOUARI, Architecte / Marrakech / Maroc Credits des photos: Photos de la Maison FOBE: © Jean-Marie MONTHIERS Portrait de Guilhem Eustache : © Ian Scigliuzzi

16

GIRLYS ISSUE #12


Program: House Location: Tassoultante, Marrakech / Morocco. Adress: Village of Tassoultante / Amizmiz road - 9.2 km from Marrakech Project year: Delivery of habitation permit: 2014 Project area: Marrakech Private residence : 171,96 sqm (m²) Guard house : 20,20 sqm (m²) Garage : 35,08 sqm (m²) Pool house : 13,12 sqm (m²) Total: 240,36m² on 2,5 ha (hectares) Plantations: 23 olive trees, 10 palm trees, 450 eucalyptus, 200 mimosa and 20 fruit trees Commisioner: Belgian film producer and director Architect: Guilhem EUSTACHE Moroccan correspondent: Hicham BELHOUARI, architect / Marrakech / Morocco Photo credits: Photographs of the FOBE House: © Jean-Marie MONTHIERS Guilhem eustache portrait: © Ian Scigliuzzi

GIRLYS ISSUE #12

17


18

Short: KOMAKINO Bijoux de corps et boucle d’oreille: JOANNA LAURA CONSTANTINE Bras gauche: Bracelet cuir: URSUL PARIS Manchette ETTIKA Jonc et Bague: THOMAS V Bras droit: Jonc: SAMANTHA WILLS Bracelet: ETTIKA Bague: THOMAS V

GIRLYS ISSUE #12


m y l l i w

BY SHERIHANNE MANAA PHOTO BY MICHAEL COSTANTINO MUA BY STEPHANE DUSSART STYLISM BY MICKAEL CARPIN

Comment s’est passé la transition entre l’athlète de haut niveau et le top model à la renommée internationale que vous êtes maintenant ? Quand j’ai repris l’athlétisme, on m’avait déjà repéré dans la rue pour être recruté dans une agence de mannequins, j’avais d’abord refusé mais ils m’ont convaincu que je pouvais combiner à la fois le sport et sur mon temps libre passer des castings. Tout s’est fait en même temps et c’est d’ailleurs ma mère qui m’a dit « Tu devrais essayer, je te vois bien faire ça », donc je me suis dit « allez c’est parti ! ». Et qu’est-ce qui vous a plus dans le fait de faire du mannequinat ? Ce qui m’a plu dans le mannequinat, c’est vraiment le fait de pouvoir voyager, rencontrer un maximum de personnes différentes avec des cultures différentes. Moi je viens de la banlieue donc ça m’a fait rentrer dans un autre monde totalement éloigné du mien, du hip-hop etc. C’est d’ailleurs grâce au mannequinat que j’ai appris à parler anglais, ça m’a vraiment ouvert l’esprit.

Peut-on dire aujourd’hui que votre blessure au pied qui a fait que vous avez arrêté le sport, a été un mal pour un bien quand vous regardez où vous en êtes dans votre parcours aujourd’hui ? Oui, ma blessure, cela fait partie de la vie de tout sportif de toute façon et seul les survivants peuvent continuer jusqu’aux jeux olympiques. Mais c’est clair que je n’ai aucun regret, l’aventure qui s’est passée après pour moi a été magnifique.

t e r f on

Pour l’instant je suis célibataire ! Yes I am single at that time !

What the link between the Willy top-level athlete and the Willy international top model? W: Well, at the time I decided to step again into athletics, some bookers spotted me into the street trying to make me sign a deal in their model agency. I first turn offers down. But they convince I could do both of the activities. Focusing myself on sport and spare my free time running for castings. Then everything happened in the meantime but the only person I had to listen to is my mum. She told me “Why don’t you try, I can see you modeling too” and I told myself “ok let’s go”. And basically, what did you enjoy when you first start modeling? I come from Parisian suburbs in France where I used to live in an underground culture. So there is a gap between this type of life and the life you lead when you are a model. What really takes my heart apart is the fact that I can travel all over the world and meet a lot of people from different cultures. This has opened my mind and has permitted me to speak English by the way.

You had this foot injury. If you look behind you and compare to what you are currently living, can you say no pain no gain? Oh yes, I mean when you practice a sport, injuries are part of the game. Only survivors go to Olympics. But I have no regrets because what comes afterwards has been wonderful so far.

GIRLYS ISSUE #12

19


Vous avez quitté Paris donc assez vite pour poser vos valises en Australie, avant de conquérir le marché asiatique à Hong Kong et enfin l’Afrique du Sud. Est-ce qu’en fonction de tous ces pays, il y a eu des codes spécifiques auxquels vous avez du vous adapter ? Non, je n’ai jamais tenté de m’adapter pour plaire à certain type de marché, je voulais juste vivre mon aventure en restant moi-même et pour l’instant ça a toujours fonctionné. Selon vous, est-il impératif pour un jeune mannequin de quitter la France ? Eh Bien, ça dépend en fait, je pense que si tu as des origines ethniques, si tu as un profil un peu métis, black, beur, asiatique, je pense que oui il faut quitter la France parce que le marché y est très fermé, très focus sur les blancs, blonds mais c’est pour être à l’image du français en général. Pour moi si tu es typé, c’est clair qu’il vaut mieux aller en Angleterre, en Afrique ou aux Etats-Unis. C’est seulement après que vous signez à New York avec l’agence Red management, est-ce qu’il y a une hiérarchie dans le choix des différents marchés internationaux à conquérir ? Oui il y en a une, mais moi je n’ai pas du tout suivie cette hiérarchie sinon je serai allé directement aux Etats-Unis ou à Londres en premier, mais moi à l’origine le mannequinat été juste un moyen pour moi d’aller où je veux. Donc comme je voulais aller en Asie personnellement ou en Afrique par exemple c’est là que j’ai démarché les agences. Si ça n’avait pas fonctionné, j’avais déjà prévu de travailler à côté. Mais après cinq ans à voyager comme ça, il arrive un moment où t’as besoin de mettre de l’argent de côté, de te poser, donc je me suis dit qu’il fallait vraiment que j’aille aux Etats-Unis qui restent le meilleur marché. C’est d’ailleurs aux Etats-Unis justement que vous obtenez le rôle du petit-ami dans le clip de Nicki Minaj, Right thru me, comment s’est passé la rencontre ? J’ai passé un casting, j’ai eu à jouer différentes émotions, rôles devant la caméra, et ensuite j’ai été sélectionné par Nicki, je venais d’arriver aux Etats-Unis en plus, donc c’est l’un de mes premiers jobs là-bas. Une semaine après je partais en tournage à Los Angeles, on aurait dit une super production Hollywoodienne tellement c’était énorme. Je n’avais jamais vu ça (Rires). Ce clip semble avoir été pour vous un nouveau tremplin qui vous a fait connaitre auprès d’un plus large public. C’est clair que ça été un gros push pour moi parce que j’étais prêt pour devenir Dj, j’avais déjà cette renommée sur le plan du mannequinat, il ne me manquait plus qu’un petit coup de pouce pour passer à une notoriété plus grande encore. Mes managers ont su utiliser la vidéo à mon avantage. En parlant de votre envie de devenir Dj, comment s’est passé la transition vers ce nouveau milieu ? Je n’ai pas suivie de formation, j’ai juste décidé que je voulais être Dj. Le monde de la nuit et du mannequinat vont de pair et j’ai donc voulu pouvoir choisir la musique que j’aime et la partager avec mes amis mannequins. J’ai commencé à mixer dans un club à Hong Kong et j’ai vu que les gens aimaient bien la musique que je leur transmettais.

20

Thus you left Paris to settle in Australia, then Hong Kong and South Africa. How did you get used to all those different countries? I don’t have to change things. It was just about myself travelling in different countries. Always trying to be the same and it has been working for now. Up to you, does a young model have to leave France to succeed? It depends of your profile and your ethnic group. In France the market is closed and straight focused on white skin-colored people. I think the best thing is to go to England, Africa, Asia or USA when you are a mixed-race, a black, an asian model in France. Once you have done the countries you quote before that you decided to sign with Red management agency (NYC). Is there any kind of hierarchy to conquer these markets?Yes there is a hierarchy. But if I had decided not to follow it otherwise I would be in the USA or London first. But basically, modeling was just a way to go anywhere I wanted to. Personally, I would like to go in Asia or Africa to look for agencies. I was ready to extra work if hadn’t go through. But here comes the time after five years of travels you want to save money, to set down so I had to go to the USA which are the best market. And it is in the USA where you got the role in the Nicki Minaj – Right Thru me video clip as her boyfriend? How was it? It was my very first days in the USA. I went for a casting. I had to play different feelings and roles in front of the camera. Once Nicki hired me, I flew to LA for the shooting. It was as big as a blockbuster, I had never seen that before. (Laughs) It seems this movie clip was like a springboard for you. You suddenly became famous. Definitely, it really was. I was ready for DJing and I had a little fame as a model. The only thing I missed was a little hand to become more famous. My managers knew how take advantage of this video for me. Talking about your willing of become a DJ. How did you move on to this new field? I have just decided I want to be a DJ, that’s it. Modeling and Nightlife come together so I only wanted to share my music with models friends of mine. I first started in a club in Hong Kong and then I saw people felt good with the music I spread. What inspire you for your music? All the people that I meet are inspiring. E.g.: I really pay attention to the background music when I am on a photo shoot, it’s a daily good feeling, especially when I travel. This is the reason why I can fit my music to the country where I play. Tell us about your collaboration with the band Glow in the Dark? This is a story I like to tell. (Laughs) Glow in the Dark are managed by Dirty Dutch, DJ Chuckie’s label (one of the best DJs in the world). During his Asian tour, he stopped by Hong Kong but we crossed our roads because I was the USA in the meantime. Friends of mine in Hong Kong told him about me (Nicki Minaj video’s was released a month ago) and when he came back in Miami we met all together with Glow in the Dark and decided to collaborate from then.

GIRLYS ISSUE #12


Débardeur et short: SASHA KANEVSKI Bijoux de corps: JOANNA LAURA CONSTANTINE Bras gauche: Manchette ETTIKA Jonc et Bague: THOMAS V Bague articulé: ON AURA TOUT VU Bras droit: Jonc: SAMANTHA WILLS Bracelet: ETTIKA Bague: THOMAS V


Veste sans manches: KOMAKINO Colliers: THOMAS SABO Manchette: ON AURA TOUT VU Jonc argent: THOMAS SABO


Avez-vous des inspirations particulières en matière de musique ? Toutes les personnes que je rencontre m’inspirent, sur un shooting par exemple je suis attentif à la musique de fond du photographe, c’est une inspiration au jour le jour, au grè de mes voyages… C’est ce qui fait que je sais m’adapter dans n’importe quel pays du monde quand je vais mixer. D’ailleurs racontez-nous comment s’est faite votre collaboration avec les Glow in the dark ? C’est une histoire que j’aime raconter (Rires). Les Gow in the dark font partie d’un label : Dirty dutch et celui qui a fondé ce label c’est Dj Chuckie, l’un des meilleurs du monde, il faisait une tournée en Asie et quand il est passé par Hong Kong il a rencontré mes amis de là-bas. Moi à ce moment-là j’étais déjà aux Etats-Unis. Le clip de Niky Minaj était sorti depuis un mois et grâce à mes amis de Hong Kong qui lui ont parlé de moi, lorsqu’il est venu un mois après à Miami on s’est tous retrouvé avec les Glow in the Dark et nous sommes devenus supesr amis et nous avons décidé de faire cette collaboration. Pouvez nous dire si la légende du « Frenchie » à l’étranger est réelle ? Ah le côté Frenchie il sert partout ! (Rires). Je dis toujours que quand je suis en France, à Paris, je suis un banlieusard mais dans n’importe quel autre pays du monde je reste le parisien. On se fout de ma couleur de peau, on se dit tout de suite « Ah c’est un français, parisien et en plus il ne ressemble pas à un français ! » (Rires) Donc tout de suite j’intrigue les gens et ça m’a beaucoup servi. Vous avez des origines bretonnes et guadeloupéennes, vous devenez ambassadeur de la Guadeloupe en 2013 avec une série « Let me show my Island », pouvez-vous nous en dire un peu plus sur ce projet ? Il y a un an et demi, l’office du tourisme de la Guadeloupe a ouvert à New York alors que celui de la Martinique ça faisait déjà dix ans qu’il était là-bas. Par l’intermédiaire d’amis, j’ai été contacté par la responsable de celui de la Guadeloupe à New York, elle m’a dit qu’elle cherchait vraiment une égérie pour pouvoir représenter la Guadeloupe aux Etats-Unis. On a déjà tourné 5 épisodes qui sont sortis en même temps que l’ouverture de la ligne aérienne : The American Airlines Miami-New-York, ce qui a ajouté au buzz et a contribué à l’augmentation du tourisme en Guadeloupe. Je reviens d’ailleurs de la Guadeloupe pour le tournage de la saison 2 ! C’est donc quelque chose qui vous tient à cœur de pouvoir mettre votre notoriété au service de la Guadeloupe pour la faire connaître au monde ? C’est très important pour moi de pouvoir transmettre mes origines au monde entier, là c’est surtout aux EtatsUnis, mais pour moi c’est un honneur d’être l’ambassadeur de la Guadeloupe. Vous avez commencé à vous intéresser au cinéma, avec un premier rôle dans un court métrage, une comédie romantique Love bug de Ramazan Nanayev, qu’avez-vous tiré de cette expérience sur le métier d’acteur ? Je ne suis pas certain de pouvoir continuer dans ce métier, car cela demande de l’investissement et du temps

que je n’ai pas pour le moment. Je voudrais bien, mais il faut retourner à l’école pour devenir acteur et je ne suis pas prêt à tout lâcherpour le faire. Donc je m’en tiendrai aux courts métrages. Ce qui est bien dans ce métier d’acteur c’est qu’on peut le faire à n’importe quel âge contrairement au mannequinat. Que peut-on vous souhaiter de plus que vous n’ayez déjà ? Pourvu que ça dure ! (Rires) J’aime changer de vie, j’en ai déjà vécu quatre entre le sportif, l’étudiant, le mannequin et le Dj, donc pourquoi plus tard l’acteur. Je pense que fonder une famille sera quand même le plus grand projet à la fin. (Rire) Do you confirm the myth of the “ frenchy” who have success abroad? Huh, the French touch is really helpful anywhere for anything. (Laughs). Everywhere I go in the world, people don’t care about my skin color or whatever, they always greeting me like “Oh this our French boy, the Parisian and it doesn’t even look like a French!” (Laughs). It plays in my favor and I play with it then because when I am in my hometown Paris (France), I am only a commuter and that’s it. Breton and Guadelupian are both of your origins and you became in 2013, ambassador of Guadeloupe with the serie “Let me show my island”, tell us more about this project? A year and a half ago, Guadelupian tourist board has opened in New York while it has been ten years for Martinique. The director of Guadelupian tourist board contacted me (through friends of mine again) because she was looking for a face to represent Guadeloupe in USA. We filmed 5 episodes launched meanwhile The American Airline Miami-New York opened. It leads to a tourism increase in Guadeloupe and the filming of the second season. So you care very much about using your fame to disclose Guadeloupe to the world: It really means to me. I am very proud to show my island to the world and honored to be the ambassador. What lessons did you learn from your acting experience with your first role in the short film “Love bug” by RAMAZAN NANAYEV? I can’t see myself as an actor for the moment. It requires a lot of energy, hard work and time that I don’t have for now. Also, to be an actor you need to go to school to know how to play and I am not ready to give up my whole career for this. I will keep doing short films for the moment. You can act at any age, it’s different from modeling. What else can we wish you? Let’s hope it lasts! (Laughs). I like to trade my life, I have already lived for of them among the athlete, the student, the model, the DJ. So why not the actor, later. But on top of that having a wife and kids could be the big plan in the end I think. (Laughs)

GIRLYS ISSUE #12

23


M O d E 24

GIRLYS ISSUE #12


M O d E GIRLYS ISSUE #12

25


26

GIRLYS ISSUE #12


GIRLYS ISSUE #12

GIRLYS ISSUE #12

27


28

GIRLYS ISSUE #12


GIRLYS ISSUE #12

GIRLYS ISSUE #12

29


30

GIRLYS ISSUE #12


GIRLYS ISSUE #12

GIRLYS ISSUE #12

31


32

GIRLYS ISSUE #12


GIRLYS ISSUE #12

GIRLYS ISSUE #12

33


34

GIRLYS ISSUE #12


GIRLYS ISSUE #12

GIRLYS ISSUE #12

35


36

GIRLYS ISSUE #12


GIRLYS ISSUE #12

GIRLYS ISSUE #12

37


38

GIRLYS ISSUE #12


GIRLYS ISSUE #12

39


40

GIRLYS ISSUE #12


GIRLYS ISSUE #12

GIRLYS ISSUE #12

41


42

GIRLYS ISSUE #12


GIRLYS ISSUE #12

GIRLYS ISSUE #12

43


44

GIRLYS ISSUE #12


GIRLYS ISSUE #12

GIRLYS ISSUE #12

45


46

GIRLYS ISSUE #12


GIRLYS ISSUE #12

GIRLYS ISSUE #12

47


Nuit Blanche Photographe: Julie Michelet Maquilleuse: Claire Plekhoff Coiffeuse: Fabien Matignon Styliste: Valentina Orlando Mannequin: Karla @Mademoiselle


GIRLYS ISSUE #12

GIRLYS ISSUE #12

49


50

GIRLYS ISSUE #12


GIRLYS ISSUE #12

PAGE EDITO Haut et Pantalon: Venera Arapu Veste: Jiyeon Kim Sac: Corto Maltedo PAGE DE GAUCHE Haut et short: Jiyeon Kim Boucles d’oreilles et bague: Bernard Delettrez

GIRLYS ISSUE #12

PAGE DE DROITE Haut et Pantalon: Venera Arapu Veste: Jiyeon Kim

51


52

GIRLYS ISSUE #12


GIRLYS ISSUE #12

PAGE DE GAUCHE Haut et jupe: Jiyeon Kim Boucles d’oreilles: Bernard Delettrez PAGE DE DROITE Haut et Pantalon: Venera Arapu Veste: Jiyeon Kim GIRLYS ISSUE #12

53


54

GIRLYS ISSUE #12


GIRLYS ISSUE #12

PAGE DE GAUCHE Haut: Jiyeon Kim Boucles d’oreilles: Bernard Delettrez PAGE DE DROITE Haut: Jiyeon Kim Pantalon: Mathilde Brichet Boucles d’oreilles: Bernard Delettrez GIRLYS ISSUE #12

55


56

GIRLYS ISSUE #12


GIRLYS ISSUE #12

PAGE DE GAUCHE Haut: Maude Homberger Jupe: Laura Laval Bague: Bernard Delettrez PAGE DE DROITE Haut et Pantalon: Venera Arapu Veste: Jiyeon Kim Sac: Corto Maltedo GIRLYS ISSUE #12

57


58

GIRLYS ISSUE #12


GIRLYS ISSUE #12

PAGE DE GAUCHE Sac: Corto Maltedo Bagues: Bernard Delettrez Pantalon: Pellessimo PAGE DE DROITE Haut: Laura Laval Veste: Mathilde Brichet GIRLYS ISSUE #12

59


Flawless PRODUCTION BY MARCIE MONFRET PHOTOGRAPHY BY MICHAEL COSTANTINO MAKE UP & HAIR BY CLELIA B. MODEL: Camille TPNFM 2014 @UPMODELS

GIRLYS ISSUE #12

61


62

GIRLYS ISSUE #12


GIRLYS ISSUE #12

Dress by TEDDY BARRA @ENDEVIA

63


64

GIRLYS ISSUE #12


Dress by POUPETTE PAGE DE GAUCHE Dress by TEDDY BARRA @ENDEVIA

GIRLYS ISSUE #12

65


66

GIRLYS ISSUE #12


GIRLYS ISSUE #12

PAGE DE GAUCHE ET DROITE Dress by POUPETTE

67


68

GIRLYS ISSUE #12


GIRLYS ISSUE #12

PAGE DE GAUCHE ET DROITE Dress @ELYSSA COUTURE

69


70

GIRLYS ISSUE #12


GIRLYS ISSUE #12

PAGE DE GAUCHE ET DROITE Dress @ELYSSA COUTURE GIRLYS ISSUE #12

71


72

GIRLYS ISSUE #12


GIRLYS ISSUE #12

PAGE DE GAUCHE ET DROITE Dress @ELYSSA COUTURE

73


74

b e a u t y

GIRLYS ISSUE #12


b e a u t y

GIRLYS ISSUE #12

75


76

GIRLYS ISSUE #12


GIRLYS ISSUE #12

YOU KNOW MY NAME PHOTOGRAPHY & PRODuction BY MARCIE MONFRET | ASSISTANT PHOTOGRAPHER: MICHAEL COSTANTINO | POST- PROD: LP RETOUCHING | MUA: DELPHINE PREMOLI | STYLISM BY MICKAEL CARPIN | model: willymonfret @majornewyork

GIRLYS ISSUE #12

77


78

GIRLYS ISSUE #12


PAGE EDITO Chaine or: ETTIKA Pendentif argent: SAMANTHA WILLS Bras gauche: Bracelets et jonc: THOMAS V Bras droit: Bracelet de force: ANNA PELLISSARI Bagues argent: THOMAS SABO PAGE GAUCHE ET DROITE Pull-over: KOMAKINO Colliers: ETTIKA Boucles d’oreilles: O’FÉE Bras gauche: Manchette large: ISABELLE MICHEL Manchette: ETTIKA Bras droit: Manchette ISABELLE MICHEL Bracelet: THOMAS V Bague: AND’I GIRLYS ISSUE #12

79


80

GIRLYS ISSUE #12


GIRLYS ISSUE #12

Bijoux de corps: JOANNA LAURA CONSTANTINE Bras gauche: Bracelet: : JOANNA LAURA CONSTANTINE Jonc argent: THOMAS SABO Bras droit: Bracelet et bague: THOMAS V GIRLYS ISSUE #12

81


82

GIRLYS ISSUE #12


GIRLYS ISSUE #12

PAGE DE GAUCHE Débardeur: NACOS PARIS Colliers: THOMAS SABO Bague: JOANNA LAURA CONSTANTINE Lunettes de soleil: CAST EYEWEAR

GIRLYS ISSUE #12

PAGE DE DROITE Casquette: NEW ERA Collier: VIVEKA BERGSTROM Manchette: URSUL PARIS

83


84

GIRLYS ISSUE #12


GIRLYS ISSUE #12

GIRLYS ISSUE #12

Débardeur: NACOS PARIS Colliers: THOMAS SABO Lunettes de soleil: CAST EYEWEAR Bras gauche: Bague: JOANNA LAURA CONSTANTINE Bras droit: Bracelet et bague: THOMAS V

85


86

GIRLYS ISSUE #12


Colliers: THOMAS SABO Col en cuir: TANIA ZEKKOUT Short: ISABEL BENENATO Bracelets: URSUL PARIS GIRLYS ISSUE #12

87


88

GIRLYS ISSUE #12


GIRLYS ISSUE #12

PAGE DE GAUCHE Tee-shirt: NACO PARIS Collier or: ETTIKA Collier argent: THOMAS V Casquette: NEW ERA

GIRLYS ISSUE #12

PAGE DE DROITE Harnais: ZANA BAYNE Lunettes de soleil: CAST EYEWEAR

89


TOY BOY

PHOTOGRAPHY BY QUENTIN CAFFIER MAKE UP BY CHRISTELLE MINBOURG HAIR BY SAM CHIKLY MODELS: OLA @ELITE ROMY EISEMBERG

90

GIRLYS ISSUE #12


GIRLYS ISSUE #12

GIRLYS ISSUE #12

91


92

GIRLYS ISSUE #12


GIRLYS ISSUE #12

GIRLYS ISSUE #12

93


94

GIRLYS ISSUE #12


GIRLYS ISSUE #12

GIRLYS ISSUE #12

95


96

GIRLYS ISSUE #12


GIRLYS ISSUE #12

GIRLYS ISSUE #12

97


98

GIRLYS ISSUE #12


GIRLYS ISSUE #12

GIRLYS ISSUE #12

99


100

GIRLYS ISSUE #12


GIRLYS ISSUE #12

GIRLYS ISSUE #12

101


GIRLYS ISSU

102

GIRLYS ISSUE #12


GIRLYS ISSUE #12

UE #12

Couleurs de l’été GIRLYS ISSUE #12

Photographe: Mylène Rouveure Maquilleuse et manucure: Leslie Dumeix Coiffure: Ken Tanuma Modèles: Charlotte @women Lienna @women

103


104

GIRLYS ISSUE #12


GIRLYS ISSUE #12

105


106

GIRLYS ISSUE #12


GIRLYS ISSUE #12

107


108

GIRLYS ISSUE #12


GIRLYS ISSUE #12

109


110

GIRLYS ISSUE #12


GIRLYS ISSUE #12

Floral Freckles

Photography by David Ekue | Post- prod: Max Laho | Make up Artist: Dina Raolison using NARS | Manucurist: Miss Moji | Model: OcĂŠane Magnier |

GIRLYS ISSUE #12

111


112

GIRLYS ISSUE #12


GIRLYS ISSUE #12

PAGE EDITO ET GAUCHE Make-up by Dina RAOLISON using NARS Soin Hydratant Teinté Pure Radiance SPF 30 Finland, Blush Amour, Mascara Volumisant Larger Than Life, Crayon pour les Yeux Black Moon, Rouge à Lèvres Vendanges Manicure: Vernis MAC Cosmetics Mischevious Mint

GIRLYS ISSUE #12

PAGE DE DROITE Soin Hydratant Teinté Pure Radiance SPF 30 Finland, Blush Amour, Base à Paupières Tenue Parfait, Fard à paupières Marie Galante (Parme), Mascara Volumisant Larger Than Life, Crayon pour les Yeux Black Moon, Rouge à Lèvres Belle de Jour Manicure: Le Vernis Chanel # 577 Mimosa

113


114

GIRLYS ISSUE #12


PAGE DE GAUCHE Soin Hydratant Teinté Pure Radiance SPF 30 Finland, Le Multiple Orgasm, Mascara Volumisant Larger Than Life, Crayon pour les Yeux Black Moon, Lipgloss Turkish Delight Manicure: La Laque Couture YSL n°25 Rose Romantique PAGE DE DROITE Soin Hydratant Teinté Pure Radiance SPF 30 Finland, Blush Amour, Base à Paupières Tenue Parfait, Ombres Essenteilles Yeux Night Clubbing, Mascara Volumisant Larger Than Life, Crayon pour les Yeux Black Moon, Rouge à Lèvres Belle de Jour Manicure Le Vernis Chanel # 559 Frenzy GIRLYS ISSUE #12

115


116

GIRLYS ISSUE #12


GIRLYS ISSUE #12

Soin Hydratant Teinté Pure Radiance SPF 30 Finland, Mascara Volumisant Larger Than Life, Eye Liner Stylo Carpates, Rouge à Lèvres Manhunt Manicure: Dior Vernis n°605 Amazonia

GIRLYS ISSUE #12

117


118

GIRLYS ISSUE #12


PAGE GAUCHE ET DROITE Soin Hydratant Teinté Pure Radiance SPF 30 Finland, Blush Desire, Base à Paupières Tenue Parfait, Fard à paupières Marie Trio Delphes, Ombres à Paupières Crème Nomad, Mascara Volumisant Larger Than Life, Crayon pour les Yeux Black Moon, Rouge à Lèvres Beautiful Liar Manicure: Vernis O.P.I. Deutsch Do You Want Me Baby GIRLYS ISSUE #12

119


MODEL & BLOGGER Photography by Marcie Monfret Post-prod portrait: Christina Henningstad Make up by Hannah Michaux Stylism by A Mad Style

T s ele

g n A s o L M O R F E L L E I R AU

Aurielle Sayeh Rounsaville model/blogger/writer/DJ, from Atlanta GA,she has been living in LA/NYC for the past 7 years and now living in France. Her career began when she was 17, she moved to LA to work with agencies. Aurielle Sayeh Rounsaville modèle/blogueuse/auteur/DJ, originaire d’Atlanta (Géorgie, USA), elle a partagé les 7 dernières années entre Los Angeles (Californie, USA) et New York City (New York, USA). Aujourd’hui à Paris (France), rencontre avec celle pour qui tout a commencé à l’âge de 17 ans.

Necklace /// Laruicci @Glazed shop

What do you consider as your greatest accomplishment? Failure? My most favorite day by far of work, has been the day I got to shoot with David LaChapelle for one of his exhibits. It was right after MJ had passed and they were close. it was a lovely day and he really made me feel like I was a good model. Sometimes you need that. Failure: I consider my failures, experiences and lessons. Never failures but I have a hard time shooting with male models. I always mess up.

Chaque individu à une partie artistique en soi. Comment l’art inspire-t-il ta vie personnelle ? Je lis, écris et collectionne l’art. J’apprécie la beauté et la sensualité. C’est ce qui m’inspire chaque jour. « J’AIME lire et jouer aux jeux vidéos. J’AIME DISNEYLAND. J’essaie de garder cette âme d’enfant toujours en moi, ça me permet de rester jeune et fraîche. »

Que considères-tu comme ta plus grande réussite? Et ton plus gros échec ? Ma plus grande réussite (et de loin) est d’avoir posé sous l’objectif de David LaChapelle pour une de ses expositions. C’était peu de temps après la disparition de Michael Jackson (un des mes chanteurs préférés), dont il était proche. Indéniablement, ce fut un honneur pour moi, il m’a vraiment fait sentir que j’étais un bon modèle. Parfois on a besoin de situation comme celle-ci. Mon plus gros échec : Ce n’est pas tellement des échecs (que je considère comme de bonnes expériences de vie, au passage), je dirais plutôt des moments difficiles comme le fait de poser avec des modèles hommes. C’est une catastrophe pour moi, à chaque fois.

What are some challenging facets of your job? Weight management. The freedom to be an individual (I like my tattoos), and getting paid what I deserve and on time.

Everyone, in some sort of way is an artist. How does art inspire your personal life? I’m very much an artist. I read, I write. I collect art. I appreciate beauty and sensuality. it inspires me every day. “I LOVE to read and play video games. I LOVE DISNEYLAND. I try to make time to be a kid from time to time. It keeps me young.”

Quels sont les différents aspects de ton travail pour lesquels tu te bats ? Un contrôle de son poids. La liberté totale d’expression (J’adore mes tatouages). Etre payée pour ce que je fais en temps et en heure. If you could compare yourself to a public image, who would it be and why? I like Erin Wasson, because she’s very much a mainstream model but she’s totally herself. She does other things and if she wants a tattoo she gets one. She’s also an activist and environmentalist. Si tu devais te comparer à une personnalité, qui serait-elle et pourquoi? Erin Wasson car c’est un modèle qui plaît de manière et qui reste fidèle à elle-même. C’est aussi une grande militante et écologiste. J’aime le fait qu’elle soit multi-facettes.


S I R A TO P

Body /// Aloha From Deer Sneakers /// Nike Jordan Ring /// Kairos

GIRLYS ISSUE #12

121


Do you feel that your work affects society or people? I’d hope so. That’s my goal. If anything inspire people to be themselves and better to one another. Penses-tu que ton travail joue un rôle important auprès des gens ? J’aimerais tellement. C’est mon but. Si ce que je fais permet aux gens de se sentir eux-mêmes ou plus alors je serai heureuse. What are you most passionate about? Least passionate about? I’m most passionate about being human. Forgiveness. Learning and living life while you have it. no matter what you have you should really just take a deep breath and enjoy life. Negativity. Qu’est-ce qui se rapproche le plus de toi ?Et le moins ? Les rapports humains. Le pardon. Apprendre, découvrir et vivre sa vie à fond tant que tu peux. Négativité What’s your most cherished possession? My iPhone, crystals and trinkets and photos that remind me of home and my family. also my camera. Quels sont les objets auxquels tu tiens le plus ? Mon Iphone, des cristaux et autres bijoux, les photos qui me rattachent à mon chez moi et ma famille, ainsi que mon appareil photo. Do you remember your first concert? Tell me about it. Hanson (laugh) and that’s all I will say about that. Next it was backstreet boys. i love boys. Te souviens-tu de ton premier concert? Raconte-moi. Oui, c’était les Hanson (rires) et je n’en dirai pas plus à ce sujet. Le suivant a été les Backstreet Boys. J’aime les hommes. What musician’s style do you admire most? Least? I love oldies and classics and rap. Not so big on electro. Quel genre musical admires-tu le plus ? Le moins ? J’aime les anciens tubes, les bons classiques et le rap. Je ne suis pas trop electro. Do you believe in the saying: “You can’t judge a book by its cover?” Yes I believe in this, especially being someone who is almost always judged by their looks first. Crois-tu en l’expression : «L’habit ne fait pas le moine» ? Bien sûr que j’y crois. D’autant plus que je fais partie de ce lot de gens que l’on juge essentiellement par l’apparence. Are first impressions most important to you? Why? Why not?

122

Yes I think I am a good judge of character and sometimes my first instinct about someone is almost always right but sometimes you have to give people a chance too. nobody is perfect but you must be careful. La première impression est-elle un critère primordial pour toi ? Pourquoi ? Oui, je fais confiance à mon instinct. La plupart du temps mon premier ressenti ne me trahit pas. Après personne n’est parfaite donc je laisse souvent la chance aux gens de faire bonne impression la deuxième fois quand la première n’a pas été top. Who or what inspired your personal style? My personal style is mostly inspired by comfort and feeling good. Qui ou que-ce qui inspire ton propre style ? Je dirais que je suis en grande partie inspirée par le confort et les énergies positives qui m’entourent. Do you have a favorite trend? If so, share it. My favorite trend right now? hmm, maybe earcuffs. As-tu un objet tendance ? Partage-le si c’est le cas. En ce moment...hmmm, les manchettes d’oreilles. What does excite you on a creative level? I’m excited by a lot of things. I’m just a creative being. Walking down the street excites me and gives me ideas. I LOVE magazines and photos. En matière de créativité, qu’est-ce qui t’excite le plus? Oh, un tas de choses. Le simple fait de marcher dans la rue me booste et me donne des idées. Et puis il y a aussi les magazines et les photos. Je suis créative de base. What profession would you most likely never consider? I could never settle and not have my hands in something creative. I could never just be a housewife or work a 9-5. Quel métier ne pourrais-tu exercer ? Je ne pourrais jamais faire un métier dans lequel je ne peux exprimer mon côté créatif. Je ne pourrais jamais être une simple femme au foyer ou faire un travail de bureau. If heaven exists, what would you like to hear go say when you arrive at the pearly gates? I would like to hear that I have a good heart and am forgiven for some of the things I could have handled better in life. Une fois au paradis, que voudrais-tu entendre à ton sujet ? J’aimerais entendre dire que j’ai un grand coeur et être pardonné de certaines choses que j’aurais pu mieux gérer dans la vie.

GIRLYS ISSUE #12


GIRLYS ISSUE #12

‘

‘

I love Paris city life. I love the metro. Paris really has something. I've lived in NYC and its similar but much more efficient.

Bra /// Kinbaku by Maxine Wattam Trousers /// Bel Air Shoes /// Surface To Air

123


How would you describe your personality and style? I’d say I’m rather chill. I have had a lot of heartache in my life and it really takes a lot to learn how to deal and compartmentalize these things. to still try to work every day to be the person you want to be. Comment définirais-tu ta personnalité, ton style? Je dirais décontractée. Name three of your all time favorite’s movies: My best friend’s wedding. The royal tenanbaums. New York, I love you. Cite trois de tes films preferés : My best friend’s wedding. ( VF : Le Mariage de mon meilleur ami) The royal tenanbaums. ( VF : La Famille Tenenbaum) New York, I love you. Do you have a special place you’d like to go and have a quiet time? I like to go to the movies alone. As-tu un endroit spécial où tu aimes te retrouver pour prendre du bon temps ? J’aime aller au cinéma seule. Name five public figures that have influenced your life and career most? Cindy Crawford, Kate Moss, Erin Wasson, Priscilla Presely, Stevie Nicks and Roberta Flack. Okay that’s six but anyways you guys are used to say “quand on aime on ne compte pas”. Cite cinq personnalités qui t’influencent le plus personnellement et professionnellement ? Cindy Crawford, Kate Moss, Erin Wasson, Priscilla Presely, Stevie Nicks and Roberta Flack. Ok ça fait six mais quand on aime on ne compte pas.


“My mother was a great model. I think I was really inspired to finish what she started. she had to sacrifice and give up a lot of things because she had children including her career. I never really wanted to be a model. I just tried and was photogenic. when I started earning money doing it, I tried to learn and watch how to perfect my craft. it's actually more work than people know.” « Ma mère était un grand modèle mais elle a dû faire beaucoup de concessions et de sacrifices dans sa carrière pour se consacrer à ses enfants. Et oui, je peux dire en quelque sorte qu’elle m’inspire à finir ce qu’elle a entrepris. Je n’ai jamais réellement voulu être modèle et c’est en essayant que j’ai vu que j’étais assez photogénique pour continuer. Seulement ce n’est pas de tout repos et cela demande bien plus de travail qu’il n’y paraît. C’est pourquoi j’ai beaucoup appris et analysé comment me perfectionner dans le domaine. »

Left Panties /// Kinbaku by Maxine Wattam Body /// Kinbaku by Maxine Wattam Ring /// Kairos Right Bra /// Kinbaku by Maxine Wattam Trousers /// Franklin Marshall (s3d) Sneakers /// Nike Ring /// Kairos GIRLYS ISSUE #12

125


EDITORIAL

AURIELLE SAY YEH ON WWW.GIRLYSMAGAZINE.COM

126

GIRLYS ISSUE #12


GIRLYS ISSUE #12

Necklace /// Melody Ehsani @Glazed shop

127


u a se

Gagnante du concours de mannequin référence en Normandie: Top New Face Mode 2014

e l l i m

s u Jo

Ca

PROPOS RECUEILLIS PAR MARCIE MONFRET PHOTO BY MARCIE MONFRET MUA BY MARION LESSUARD

Camille, 17 ans réside à Rouen (Haute-Normandie) passe actuellement son bac économiques et sociales, elle souhaite par la suite intégrer un BTS métiers de la mode vêtements afin de devenir styliste. Camille, 17 years old lives in Rouen (Haute-Normandie) currently take her hightschool diplom in economic and social, she would like to integrate HND business of fashion clothing to become a stylist.

Pourquoi t’es-tu présentée au concours NFM ? J’ai fait la démarche de me présenter au concours Top New Face Mode, car je souhaite évoluer dans le milieu du mannequinat et pour moi ce concours était une belle opportunité, je n’ai donc pas hésité à me présenter. Comment c’est passé la finale du concours ? La finale du concours était très stressante, je ne vous cache pas que mon cœur battait à cent à l’heure. Durant la dernière prestation, je me suis rendue compte de la chance que j’avais d’être dans les finalistes et j’ai donc donné le meilleur de moi-même. Lorsque j’ai été nommée Top New Face Mode 2014, ce fut une explosion de joie ! Pensais-tu faire partie des dernières finalistes et surtout gagner ? J’avais mis toutes les chances de mon côté, en me préparant sérieusement au concours, mon objectif était bien sûr de gagner ! Comme toutes les autres candidates, nous avions chacune nos chances, car nos qualités sont toutes différentes. Les talons avant le concours, tu étais déjà une experte ? Oula… pas du tout ! C’était la première fois que je mettais des talons notamment aussi hauts.

128

Why did you take part in the Top New Face Mode show? Well, I like modeling and I want to build myself into it. This fashion contest was a great opportunity so I decided to take my shot. How did the final show happen? I was quite stressed out, I can’t deny that my heart was beating a tattoo. During my late appearance, I have suddenly realized how blessed and lucky I was to be in the finalists. I gave the best of me and when I heard my name as the winner it was like an outburst of joy! So happy! Did you think of being among the late finalists and especially the winner? Each girl had her own qualities. We were all different. I stacked all the odds in my favor, I was really prepared and ready to win ! What about high heels before the competition, did you feel comfortable enough? Wow, not at all! It was the very first time. I have never put so high heels before.

GIRLYS ISSUE #12


GIRLYS ISSUE #12

129


Comment était l’ambiance avec les autres candidates ? L’ambiance était très bonne, il y a eu très vite un bon contact. J’ai d’ailleurs fait de belles rencontres.

Describe us the atmosphere with the girls? Yeah, it was really great, we became close very fast. I did some happy encounters by the way.

Comment cela s’est passé ? A chaque atelier organisé, nous étions toutes heureuses de nous retrouver, mais l’atelier qui nous a le plus rapproché était celui du photo shoot, qui s’est déroulé au château des Fougères, à Trouville.

How did that happen? The more workshops we did, the closer we were. The one which unified us was the photo shoot in le château des Fougères (Trouville, France).

Quel est ton mannequin préféré ? Pourquoi ? Mon mannequin préféré est Cara Delevingne ! J’adore sa personnalité et son style, pour moi c’est ce qui la différencie des autres mannequins, notamment « ses sourcils broussailleux » comme dirait Karl Lagerfeld. Elle ne se prend pas la tête, tout en restant très professionnelle dans son métier de mannequin. Son visage et se qu’elle dégage est exceptionnel, c’est ce qui lui a d’ailleurs valu le prix du mannequin de l’année en 2012, aux British Fashion Awards.

Who’s your favorite model? Tell us why? Cara Delevingne, definitely. I like her style, her “bushy brows” as Karl Lagerfeld usually says. She’s kidding all the time, not taking herself seriously but she knows how to be professional when it’s about working. She has this special aura, her face is sparkling, she’s unique. All of that make the difference with the other girls. I was not surprised when I knew she won the model award at the 2012 BFAs.

Ton créateur préféré ? Celui pour lequel tu souhaites défiler ? Je n’ai pas un créateur préféré en particulier, j’admire le travail de plusieurs créateurs. Mais il est vrai que j’admire beaucoup Karl Lagerfeld, Stephane Rolland et Zuhair Murad. Si un jour j’ai l’opportunité de défilé pour un grand créateur, je souhaiterai être prise pour un défilé de Karl Lagerfeld, car les mises en scène sont toujours somptueuses, ainsi que chacune de ses créations.

Who’s your favorite fashion designer? Which one would you like to catwalk for? I don’t have any favorite in particular. I admire the design work of Karl Lagerfeld, Stéphane Rolland and Zuhair Murad. If I get any chance to parade for one of those great artists, that’d be Karl Lagerfeld. The staging, the stories and the creations are always marvelous.

Pratiques-tu une activité sportive ? Quel est ton secret pour avoir une ligne de guêpe ? Oui, je pratique depuis 12 ans l’équitation. J’ai toujours été svelte, c’est dans ma nature. Mais le sport que je pratique régulièrement, me permet de tonifier et raffermir mon corps.

Do you exercise? Tell us your secret to be slim-waisted? Yes, I have been doing horse riding for 12 years. My silhouette and my metabolism are playing a great role. But I keep my body strong and tone up because of the workout I am practicing.

Un conseil pour avoir des cheveux radieux comme les tiens ? Je conseille de les nourrir régulièrement, en appliquant un masque une à deux fois par semaine, surtout pour celles qui ont les cheveux bouclés comme moi, car ils ont tendance à être plus secs et plus fragiles que les cheveux lisses.

Give us a piece of advice about your hair. How do you keep them brilliant? I have got curly dry hair, they are more fragile than straight hair. So I nourish them once or twice a week with a hair mask protect.

Comment s’est passé ton 1er rendez-vous avec l’agence UpModels, partenaire officiel de Gyrlis Magazine ? J’ai été bien accueilli par Laurent Pouteaux (executive director), nous avons commencé par une séance de polaroid, puis nous avons parlé des projets à venir.

UpModels agency is Girlys Magazine’s official sponsor, how was your first meeting with them? I met Laurent Pouteaux, the executive director. He greeted me in a nice way. We started with a Polaroid photo shoot then we discussed about future projects.

Quels sont tes projets sur le long terme dans le mannequinat ? Mes projets à long terme sont de m’investir plus dans le mannequinat, je compte déjà me présenter à plusieurs castings, je vais me lancer à fond dans cette aventure et ne pas manquer chaque opportunité qui s’offrira à moi.

What are your plans as a model? I want to be more involved in that modeling branch so I will throw myself into it hundred percent. I will consider any opportunity that comes to me.

Comment s’est passé ton 1er shooting, que l’on peut trouver dans ce numéro ? Ta première impression ? Mon premier shooting s’est très bien passé ! Avec Clémence Renault Top New Face Mode 2013, nous avons fait la connaissance de Clélia Bandia-Ouassibou maquilleuse qui est très professionnelle et pétillante. Ensuite, les shootings se sont déroulés au Kindarena et au jardin des plantes, à Rouen. Malgré le froid et le vent, j’ai pris beaucoup de plaisir ! Toute l’équipe, m’a mise tout de suite en confiance. Je tenais à remercier Michael Costantino, Marcie Monfret, François Xavier, qui ont fait un travail remarquable ! Ainsi que Aubry Suret et Amélie Suret d’avoir été présent.

130

Your first photo shoot is the one we can find in this issue, how did you feel? It was smashing!! Clémence Renault (Top New Face Mode 2013) and I met the high professional and shining make-up artist Clélia Bandia-Ouassibou. In spite of the cold and the wind everything was cool. We shot in the Kindarena and the jardin des plantes in Rouen (France). The whole team made me feel like at I was at home. I had a lot of fun. And I would like to special thank Michael Constantino, Marcie Monfret, François Xavier who did a remarkable work. And thank Aubry and Amélie Suret for being here.

GIRLYS ISSUE #12


Dirais-tu que tu te sens plus à l’aise devant la caméra ou sur le podium ? Une préférence ? Je suis à l’aise autant devant la caméra, que sur le podium. Toutefois, ma préférence va pour la caméra, car cela me permet de laisser libre cours à mon imagination. Comment s’est passé ton shooting avec les 3 autres lauréates ? Le shooting s’est passé en studio, nous avons fait des photos test agence prises par Marcie Monfret. C’était sympa de retrouver les trois autres finalistes (Juliet, Fanny et Ludivine). Te sens-tu prête à prendre la relève de l’ancienne gagnante Clémence, pour cette année 2014 ? Oui, bien sûr ! Je me sens prête à prendre la relève pour l’année 2014, je ferai de mon mieux pour représenter New Face Mode comme a pu le faire Clémence. C’est un engagement que je compte tenir jusqu’au bout !

Are feeling more comfortable in front of the camera or on the runway ? Which one do you prefer? I am feeling at ease with both. But I’d rather say the camera because I can create my own moves, my own vision. How was your photo shoot with the 3 other laureates? We did a test photo shoot with Marcie Monfret in her studio. It was cool to meet again the girls, Juliet, Fanny and Ludivine. Are you ready to take over Clémence? Of course I am! I want to be as exemplary as Clémence was. I will do my best to represent the New Face Mode and keep this commitment till the end.

Photography by Michael Costantino Make up and hair by Clelia B. Dress by Benjamin Antz-Recalt Model: Clemence TNFM 2013 Camille TNFM 2014 @UPMODELS


GIRLYS MAGAZINE


Numero12