Page 1

aCTUALITE colloque Jeux de role, reconstitutions, marches ... Source d'inspiration, fournisseur d'ambiances et d'univers, Ie Moyen Age est devenu operateur ludique.

Le MOYEN AGE est un jeu BataiUe dans lejeuAvatar (<< Autre vie, autre temps, autre rlialite ») organise par la Federation beige de jeux de role grandeur nature.

LE

«

REVIVAL»

DU MOYEN AGE

Les recentes recherches consacrees au gout pour Ie Moyen Age sous toutes ses formes ont donne naissance it des rencontres, associations et publications. Ainsi Ie colloque international qui s'est tenu au chateau de Malbrouck et it Metz au mois de novembre 2009, « Medievalisme, modernite du Moyen Age» (revue ltineraires, 2010, cqordonne par Vincent Ferre, charge par Ies Editions du CNRSde preparer un dictionnaire consacre it Tolkien), est caracteristique du travail qu'incarne depuis 20041'association Modernites medievales (modernitesmedievales.org). Mais aussi les livres Passe present. Le Moyen Age dans les fictions

contemporaines,

dirige par Nathalie Koble et Mireille Seguy (Editions Rue d'Ulm, 2009), et Le Moyen Age enjeu, coordonne par Severine Abiker, Anne Besson et Florence Plet-Nicolas (Presses universitaires de Bordeaux, 2009).

u cinema au musee en passant par Ie jeu, Ie Moyen Age est partout. Mais s'agit-il toujours du meme Moyen Age? On a l'habitude de distinguer entre un Moyen Age historique, dont l'historien est Ie garant, et un Moyen Age populaire, fantasme ou folklorique, decline de maniere plus ou moins heureuse, c'est-a-dire plus ou moins fidele, par rapport au modele scientifique. Depuis quelque temps, les chercheurs s'interrogent sur la presence du passe par-dela la ques-

D

L' HI S T 0 I RE

tion classique de l'historicite ou de l'ideologie. Le « medievalisme », neologisme emprunte a l'anglais medievalism, designe ce « gout du Moyen Age» d'hier a aujourd'hui sous toutes ses formes, du marche dit medieval a la litterature de jeunesse. Cette « reverdie » inspire les chercheurs (pas seulement historiens) qui veulent en percer Ie secret. Activite en pleine croissance, Ie jeu est un terrain privilegie de cette« medievalite », ressource infinie pour la creation. Le jeu de role grandeur nature est a cet egard exemplaire. Malgre les costumes, les sites preferes (Ie chateau, l'abbaye, les ruines) et les reprises contextuelles (des seigneurs, la peste, la sorcellerie), cejeu OU l'on incarne un personnage dans un monde fictionnel souvent « medieval fantastique » ne repose sur aucune composante historique ou patrimoniale. Lepasse y est comme un decor total qui confine au genre:« Iemedieval ».Alui seul, ce terme usuel, equivalent du western ou du post-apocalyptique, indique que Ie Moyen Age est un operateur ludique, fournisseur d'ambiances et d'univers faciles a jouer. Rejouer l'histoire serait meme contraire au principe du deroulement interactif et libre. Plus surprenant peut-etre, dans les manifestations de reconstitution aussi, la passion pour Ie passe represente une part seulement de la motivation des praticiens. Pour beaucoup, la convivialite, l'evasion, la creativite materielle et Ie developpement personnell'emportent sur Ie rapport nostalgique ou archeologique au passe.

N° 3 5 9 DEC EMB RE 28

2010


AGENDA Mais Ie domaine ou l'on voit Ie mieux a quel point 1'interet pour Ie passe peut etre etranger a l'interet pour 1'histoire, c'est Ie cinema. La discussion dominante sur les representations cinematographiques du passe et sur les capacites historiennes du cinema tend a passer au-dessus des intentions des cineastes, de leur art propre. Carl Dreyer, Roberto Rossellini ou Ingmar Bergman, auteurs de nombreux « films d'histoire », ne voulaient pas reconstruire Ie passe ou ecrire 1'histoire : "Je n'ai rien voulu reconstruire du point de vue archeologique et philologique. [... J J'ai tout invente ", declarait Pier Paolo Pasolini a propos du « "moyen age" grec » de Midee (1969). Pour eux, Ie realisme historique comptait moins que la realite a travers Ie temps. Au sujet d'Andrei" Roublev (1966), juge comme un sommet de la reconstitution, AndreI Tarkovski expliquait que, pour" recreer l'univers " de la Russie du:xv"siecle et" atteindre a cette verite de l'observation directe, on pourrait dire sa verite psychologique, il nous a meme fallu nous e10igner parfois de la verite archeologique ou ethnographique". La« realisation »est a prendre au pied de la lettre et, comme Ie font egalement remarquer les scenaristes, Ie recours au passe est parfois strictement esthetique, ou mis au service d'une verite humaine qui transcende precise- Le « ment 1'histoire. dieval» Etablir une distinction entre devient histoire et memoire a ete fondaungenre mental pour rendre compte de comme Ie deux rapports au passe radicawestern lement differents. De meme, la separation conceptuelle entre histoire et passe est cruciale pour penser une relation au passe au second degre : cette presence du passe en 1'absence de 1'histoire. Si Le Dimanche de Bouvines de Georges Duby releve de l'historiographie (de 1'essai d'objectivite) et si les statues de Godefroy de Bouillon a Innsbruck et Bruxelles procedent de la memoire (du mythe et de 1'appropriation), Le Nom de la rose d'Umberto Eco ou Le Chevalier inexistant d'Italo Calvino s'en distinguent dans la mesure ou c'est la raison dramatique, atmospberique voire intellectuelle qui a preside au choix de recourir au Moyen Age. La partie de jeu de rOle, les reactivations de l'imaginaire litteraire medieval chez Jacques Roubaud, auteur oulipien, ou 1'esthetique iconographique du Perceval d'Eric Rohmer sont inclassables selon les categories traditionnelles d'histoire et de memoire parce que ces ceuvres ne s'interessent pas a ce qui s'est passe. Quantite de manifestations et d'objets sont comme les vitraux de Pierre Soulages a l'abbatiale Sainte-Foy de Conques, ou ron ne sait pas si c'est Ie contemporain qui prend en charge 1'histoire, ou 1'histoire qui se charge de present. Gil Bartholeyns Maitre de conjerences a Lille-III Titulaire de la chaire de Culture visuelle, CNRS

a

meJ

L' HIS T 0 IRE

Les 26 et 27 novembre L'Asie Mineure en cartes: Ce grand colloque international se propose de refiechir a la mise en place d'un Atlas historique et archeologique de l'Asie Mineure antique. L'occasion d'aborder de multiples aspects concernant les peuples, les cites et les cultures de cette region du ne millenaire au yo siecle avoJ.-c. Avec la participation de Maurice Sartre. Au 18, rue Chif.{let,25000 Besanr;on. Rens. : hadrien.bru@univ-fcomte.fr Le 2 decembre it 17 heures Inde : Dans Ie cadre d'un cycle de conferences sur les historiographies d'ailleurs, Eric Meyer evoquera Ie cas de l'Inde et Ie passage, entre 1817 et 1946, d'une histoire coloniale a une histoire nationale. Au 59, rue Nationale, 75013 Paris. Rens. : nakouame@yahoo.fr Les 2 et 3 decembre Rene Remond, l'historien : « Itineraire d'un historien », « Histoire politique » et « Histoire au temps present» seront les trois thematiques abordees dans ce colloque qui reviendra sur l'ceuvre et Ie parcours de Rene Remond. Avec JeanPierre Azema, Jean-Jacques Becker, Jean-Noel Jeanneney, Michelle Perrot, Michel Winock. Au 56, rue Jacob, 75006 Paris. Rens. : Contact.centre-histoire @sciences-po·fr Le 4 decembre it 11 heures Cassoulet contre jelly: Les Fran~ais ont eleve leur cuisine au rang de gastronomie. Mais pourquoi detestent-ils tant celIe des Anglais ? Anthony Rowley nous parlera de ce desamour franco-britannique. A laBNF, 75013 Paris. Rens. : www.bnf.fr Le 10 decembre it 9 heures La memoire au Senat : Apartir des evenements

traumatiques que sont juillet 1940 ou la guerre d'Algerie, ce colloque organise par Ie Senat decryptera les troubles de la memoire fran~aise. AvecMarc Ferro, Jean-Noel Jeanneney, Philippe Joutard, Antoine Prost, Jean-Pierre Rioux, Benjamin Stora. Au palais du Luxembourg, 75006 Paris. Rens. : 01 42342290. Le 16 decembre it 17h15 Madagascar: Dans Ie cadre d'un cycle de conferences sur les historiographies d'ailleurs, Didier Nativel evoquera un siecle et demi d'histoire malgache. Au Centre Dauphine de l'Inalco, place du Marechal-de-Lattre-de- Tassigny, 75016 Paris. Rens. : nakouame@yahoo.fr N 0 3 5 9 DEC E M B R E 2 0 1 0 29

Le Moyen Age est un jeu  

Gil Bartholeyns, "Le Moyen Âge est un jeu", L'Histoire, n°59, 2010.

Le Moyen Age est un jeu  

Gil Bartholeyns, "Le Moyen Âge est un jeu", L'Histoire, n°59, 2010.

Advertisement