Issuu on Google+

Dans l'entre temps la rencontre des deux cristalliers futurs du Mont Blanc arrive. Pour devoir de chronique, Franc déjà pendant l'automne précédent avait mené Robert le long du Bassin du Glacier du Miage pour publiciser une idée et le convaincre à cette philosophie de la recherche des cristaux; dans ce particulier milieu, et encore différent en l'affronter les montagnes mais ancienne comme les mêmes, il pouvait offrir aux deux grandes satisfactions. Les deux commence ainsi le Compagnie au point de tout de suite pris par une passion que dans le temps fureur sacrée deviendra. En les portant en part sur le Glacier du Pré de Bar, ils trouvent aux phases alternatives sur une veine sub-verticale leurs premiers minéraux en fente: florites cubiques, bicouleurs, associées aux quartz ialins avec galène sporadique, elle cristallisé cubique aussi. Ces champions restent les seuls exemplaires d'autre part qui à toujours il se connaisse découvertes sur le Massif. La joie fut grande, mais fin évidemment de ces premières sorties les deux ils se rendent plus compte que ce que comptine il est utiliser le jugement. Surtout, conscients qu'on ne pouvait pas improviser chercheurs sans connaître au fond le terrain si imprévisible, incohérent, difficile dans lequel auraient fallu leur mesurer petit à petit; parfois le même devient impénétrable et plutôt dangereux. Stationner sous flancs longtemps intente dans le travail, en nourrissant cette sensation, chaque fois, que le monde tu effondrements en tête pour avoir justement créé vides dangereux. "Presi", c’est à dire entraîinées,dalla fougue de dévoiler l'ancre secrète cachée du rocher et de la glace, bien que le Blanc eût été battu et exploré depuis les temps oublieux. Il dit Roby enfin: "les cristalliers resteront toujours incompris et de réputation éthique douteuse, car ils vident les montagnes en emportant l'âme des mêmes et, à dite de quelques pédant, en baissant les parts, sic!. Mais du reste si une main divine a créé les minéraux recherchés des fentes alpines, selon les dernières données scientifiques environ il y à vingt millions d'ans dans la dernière phase de l'orogénie est impensable que j'aie voulu les laisser égoïstement dans les cavités sombres: ces illustrations géométriques parfaites de lumière si resplendissante et naturellement de charges de "mystère" fascinant. En 1983, ils fréquentent avec constance assidue le Bassin du Fréboudze ou Fréboudges, premiers quartz fumés d'une certaine valeur, en Val Ferret, le Petit Mont Blanc, rongé d'hématite, brookiti, en Val Veny, et, toujours en la même, dessous fin l'innomée du Refuge Monzino, dans la tentative de poursuivre les anatasi fabuleux, qu'un biellais vous avait découvert, puis on saura, à l'Aiguille Jean Joseph Croux. En 1984, c'est la fois du Refuge Gonella. Trop de collectionneurs italiens le cristallier de Milan Gualtiero Monistier avait à l'actif à partir de, au-delà aux nombreuses autres espèces mineralogique, retrouvé dans cette immensité


glacier pierreux splendides zeoliti, ainsi que les quartz avec inclusion de bissolite etc. Macché! Roberto et Franc aussi "ficcanasando" (= en mettant dans le nez, jusque sous les donjons des Aiguilles Grises, ils rentrent à la vallée sans petit cristal le moindre dans le sac; les temps n'étaient pas encore mûrs. Justement le cas de le dire. Il nous voulait patience en le les poursuivre. , Dans l'entre temps avec une régurgitation de passion pour l'alpinisme qui se révèle DE TEMPS EN TEMPS, dans ce même an au juillet, Robert est sur l'Emilius de nouveau avec de l'Osvaldo dans la répétition de leur voie "directe" de 80 sur le Paroi Nord, en ouvrant un nouvel itinéraire légèrement diversifié et plus direct au sommet en compagnie de Sandro "Louveteau" Casalegno et de Maurizio Castellan. Mais nous veinons au 1985, car pour leur formation de cristalliers le bassin du Triolet sera important. En effet Roberto monte avec de l'Osvaldo l'Aiguille de Talèfre en journée d'Arnouva pour la Crête Est, rue Emile Rey, que Roberto effectue, mais "il ne voit pas", en étant engagé à creuser comme une taupe le long de tous les 700 mètres pour puis s'apercevoir, au rappel du camarade à Midi exact, d'être arrivé en Cime,; la montagne se présentait très encore enneigée, mais suffisant pour comprendre de combien de ces massifs monte il fût frisé en diaclases, veines quartzeuses. En conséquence d'ici en devant ils commencent à l'aborder avec ded incursions en nombreuses campagnes à venir. Cependant, il faut tener présent qui aussi dans cette zone, pas moins ailleurs que les autres sur le massif où le geodinamique a été intense, les cristalliers du passé ou plus récents, ils s'étaient déjà faits séduire, en vous exportant des fentes une multitude de matériel incroyable, provenants soit de Courmayeur et je sois de Chamonix je traverse le Col Pierre Joseph. En conséquence seulement la canicule qui déjà dans cette période il était en cours et efficacités en le réduire certains névés suspendus en les réduisant, il leur aurait permis quelque fente vierge. Entre temps en 1986, (an du bicentenaire de la première montée au Mont Blanc: d'autre part aussi la second montée de 1787 fut exécutée par trois cristalliers de Chamonix en préparation des recherches scientifiques du de Saussure, Roberto, dans un tour solitaire sur le Face Est de l'Aiguille d'Estellette, il découvre presque sans lui vouloir un important situé. Par la suite en montant avec son camarade, en ayant du reste Franco un certain flair supérieur intuitif à son outre que en étant un vertueux de la petite massue, voilà qu'à la surprise il se révèle un litoclase stupéfiant aux quartz ialins, avec des cristaux "faden" ou avec âme, depuis mille et une nuit. Source de champions deviendra pour nombreuse, beaucoup d'ans à venir. Ainsi en le 1988 sur la fin du mois d'août, aggressivement joyeux reviennent sur la branche supérieure du Glacier du Triolet et de celui-ci vers


le Plateau Méridional; avec eux le Guide Aspirant de Gressan Stefano Grivel, le rescapé unique avec du Hans Marguerettaz de Courmayeur de la tragédie des Liskamm de 1985. L'été fut torride et évidemment aussi la tenue du permafrost assumait consistance insuffisante sur un grand canal inhérent dans le Versant Sud-est du Talèfre, où ils doivent se diriger absolument. Léquipe évite une décharge premier de glace sur le Voi Goedecke, III°+, pendant que plus en haut sur le canal Roberto vient surpris à l'improviste détachés par deux blocs du névé supérieur suspendu avec ses camarades qu'ils pensent vendus le. Puis, pendant le retour, le même se prodigue à secourir Stefano, en étant le même maladroitement glissé sur les lames rocheuses en restant écrasé avec toute le charge et je tourne au ventre en bas vers le crevasse terminal avec l'impuissance de remuer un doigt seul et avec la corde tendue comme celles d'un violon. Mais à la fin tout se résout pour le bien. "Une faim de quartz morbides, même pas si elle étatait une belle femme prête à offrir ses charmes" affirme Roberto encore pris aujourd'hui par ces émotions. Cependant, au-delà des vous tirez sur de glace et des rochers évités d'un rien, les cristalliers, ce jour, ils descendent à la vallée au-delà du Minuit, avec une charge de matériel de collection d'au-delà 40 kilos à la tête. Pas sans autres péripéties telles qui pouvaient rendre plus la joie que néfaste. Peu jours après, dehors des lampes et infatigables, Franc et Robert reviennent sur le même itinéraire à récupérer autres quartzs fumés d'un four, qu'il semblait inépuisable; par contre et tout reste calme heureusement, imperturbable. Non plus le sifflement d'une pierre. Il reste de fait que la montagne leur a offert et en phases différentes pendant cellelà arrivée transformation, un scheelite rare, tungstato de Wolframio et coup de pied, nombreux quartz gwindel ou hélicoïdaux qui sont recherchés par les collectionneurs très, et en outre un gros quartz d'environ 15 kilos, qu'il sera réalisé en le cédant au Musée Régional de Sciences Naturelles, avec siège à S. Pierre. Le 1989 fut la clé de fois pour les deux "Aventuriers" de Charvensod, pour confirmer leurs capacités indubitables en l'affronter chaque type de situation; depuis ce moment l'alpiniste jeune Hans Marguerettaz de Courmayeur s'unit à eux en formant ainsi une équipe formidable en vigueur dans le secteur méridional du Massif. Hans du reste, doué d'un curriculum interminable d'exploit, avec des voies en solitaire exceptionnels entre ypercouloir, supercouloir, enchaînements il retarde le passage etc à guide, à cause d'un accident en parapente: avec ce truc éphémère il visionne rasant les roches granitiques et, donc, un coup de vent et voilà la baffe contre un mur. Quelle foulie!. Mais il est en reprise maintenant et désireux de revenir en forme pour commencer une collection de minéraux sérieux.


D'autre partie le matériel du gros four, découvert par lui sur le Versant Sudest de l'Aiguilles Marbrées, il l'a presque cédé au Musée Régional, en le développant, bien on sait, section minéralogie, de ces bouts manquants. Son Président Efisio Noussan le sait parfaitement. Ils lui restent de toute façon autres champions considérables comme par exemple une fluorite ottaedrique rouge centimetrique sur les quartz morions de l'Aiguille de Toula. Depuis les premières sorties tout il fut fantastique pour ces trois vagabonds, plus regardé avec stupeur et suspect en le les voir en funiculaire branlants, tachés, fatigué et plié sur les sacs, presque toujours gonflés à la limite du "poids atomique." En effets, au-delà à l'équipement de l'alpinisme, le cristallier doit se rendre j'approche toute une série de ferraille de creusement meurtrier; celle-ci le démolit déjà fin du départ à l'aube; décrivons-nous note quand le sort le récompense avec la charge dûe de découvertes. Du reste est vraiment la difficulté physique qui le marque d'un alpiniste fin à si même et Roby s'exclame: "beh aux plus, un "peones!." Cependant, au-delà de ce que peut concevoir les gens, cette campagne il reste dans leur âme ineffaçable pour motifs évidents sur cité; parfois l'union fait la force. Et les voilà en bas dans les territoires qui Hans préfère, sous le Vieux Refuge Turin au si je dis "grand canal de la latrine." Endroit fameux des "guet-apens" fréquents et type à désorienter les même croasse corallien quand il s'élève la poussière. Mais ici, à la limite extrême d'un névé irréductible, ils sortent de ce granit dehors quartz instables fumés de beauté rare et types à faire belle illustration dans n'importe quelle collection mondiale; et en outre autres minéraux comme les roses d'hématite, les calcites et ceux des terres rares: le monazite et l'allanite dans les minuscules quartzs qui, pour les déterminer dans l'argile ou dans le chlorite, il faut être propre "cazzuti" (= un peu, comme dire, avec les talus carrés). Puis c'est la fois des Marbrées, du Col du Géant du Grand Flambeau, de l'Aiguille d'Entrèves et si ailleurs jusqu'à le le Mont Noir du Peutérey, pirite de symétrie rare et quartzes ialins avec de l'epitassia du siderite. Les directement aussi de la part des mêmes une descente du Petit Mont Blanc sur le Miage en suivant les traces des chamois en libre (pirites cubiques avec quartz et titanites avec de l'adularia), pour un tracé que, du monde de l'alpinisme qui en parle, c'est un parcours premier peut-être. De nouveau sur le Talèfre, fluorites ottaedriques roses avec des quartz fumés; ces bouts iront ils aussi au Musée, en étant manquant de ce recherché minéral à la forme de pyramide. Encore à l'Estellette, où Hans descend plus de 70 mètres Roberto du mur haut avec une grande plaque d'environ 65 kilos sur le dos et avec la peur qui, la corde en étant amincie plutôt pour la charge excessive, on puisse rompre. En demandant à si même, aujourd'hui, pourquoi il se souffre d'un mal de dos terrible. Mais avec la satisfaction et la


conscience qui finira en donation au Musée. En 1990 l'équipe est engagée sous les Mont Rouges de Peutérey, quartzs ialins tabulaires géminés avec du cerussite; puis au Pic de le Brenva, quartzes fumés faden et florite ottaedrique verte. Hans, au-delà au passage à Guide Alpin, il prend le brevet pour le guide du planeur. Là-dessus en 1991 la fanfare se rend sur la "gencive" de la Dent du Géant où Franc les attend anxieux, car ses camarades descendent sur l'escarpement, Périades,; dépassée l'épaule supérieure, Est, ils se déplacent sur le Versant Nord et, avec un brève traversé, ils stationnent sur l'Arête Nordest à un tir de corde du sommet. Ici Hans, avec les jambes à ballants il travaille avec le pied-de-biche et le croc, dans la cavité cristallisée, quartz morions dont un stupéfiant exemplaire avec des quartz à la grappe et d'audelà 40 centimetres en hauteur. Ils emballent les sacs et, récupéré le butin, ils reviennent sur leurs pas avec une série de cordes doubles ou rappels qui équiper en bas petit à petit avec le vide au qu'il descend pour 800 mètres en bas. Elles sont descendues émotionnant et tels à trancher le souffle en tous les sens, cause la charge évidemment. Puis en équipe, ils affrontent en différentes excursions un entre endroits les plus sauvages du Massif: la Pointe Yeld, le Glacier des Périades sur la Face Nord-nordouest de la Dent, où certains "dalles" ou lames restent vous collez sur avec le crachat. Milieu terrible et les passages humains très rares fins depuis les temps du passage de la caravane Zimmer de 1900. Finalement le 7 septembre de 1991, avec le groupe éparpillé sur l'Aiguille de Talèfre, Roberto, positionné sur une hérissé pente suggestive gelée de la variante de Luigi Carrel, Versant Est, victime d'un accident terrible reste mais du résultat orageux. Pour éviter un rocher qu'il le domine en hauteur, tout de suite il tombe après et "il doit" le suivre en bas à la route de cou le long d'une passoire pour dizaines de mètres en les arrêtant, dans ce bref laps de temps, merci à une protubérance granitique là note émergente juste; lquand même va à sauver sa peau dure. S'il l'arrache, (presque dénudé, avec la rupture du malleolo du pied gauche et avec des excoriations superficielles en tout le corps. Ceci fait qui lui servira de leçon en enseignant à lui de les chausser sur les crampons, soutenir le piolet en main, mettre le petit helmet en tête, même s'il cuit le cerveau ("beaucoup de plus d'ainsi!", il le dit, et en coulant les aventures avec un minimum de sûreté dûe, en connaissant la tour (= sa manière sote d'affronter les montées). Mais on doute plutôt que ces raisons essentielles soient appliqués toujours ou vous respectez de la part du sujet. Cependant en 1992, après avoir absorbé les peurs, il est avec du Hans au Col Savoie, gwindel et quartzes ialins. En descendant en équipe du "brêche" des Monts Rouges de Triolet, avec une traversée au zigzag sur le glacier, ils


s'arrêtent sur les marges d'un îlot rocheux en droiture de la Pointe Isabella. Hans commence à descendre Franc sur le contraire large et, sur une saillie à environ 30 mètres du glacier sous-jacent, leur camarade en attente fait une découverte exceptionnelle sur un lézard presque vertical et saturée de terreau. En effet en travaillant avec les crocs et les grappins, "rampinando et rampinando", avec le fer indispensable du métier extrait un champion avec deux cristallins sur clair vert pyramidal dont un centimetrique. Quand les trois se trouvent sur cette saillie mince, sur le moment aussi en admirant la beauté, ils ne nous comprennent pas une massue (= presque rien, sur la nature ou espèce de ce qu'il a été retrouvé. (* Il s'agissait d'un minéral des terres rares: le Kainosite, unique pour le Mont Blanc et aussi disputé par la suite par différents Musées Alpins. Plus devant ils sont déposés par l'hélicoptère dans la dépression entre le Mont Gréuvettaz et l'Aiguille de Leschaux, par l'intérêt du Noussan. Ils bivouaquent dans la tentative là-haut de récupérer du matériel; même chose en outre près du Bivouac de la Brenva. Dans l'entre temps Hans maintenant le pris aussi du germe/virus de la minéralogie, il a depuis temps la fringale en l'organiser dans son pays la première "Exposition Marché" du minéral et du fossile, événement que puis il se déroule le jour de Noël. En 1993, sur une variante de Hans, dièdre de 40 mètres de côté de la voie Goedecke de 1975, de la Crête Sudest du Talèfre, Franc, Roberto avec Giorgio Lalle Maurix de S. Pierre, en travaillant sur un four archaïque, ils réussissent à vous extraire quelques plaques farcies de quartzs adamantins d'environ 35 kilos l'un. Elles seront exposées au second "sac" que Hans est sur le point d'organiser pour la dernière semaine d'août en commençant ainsi à exposer, au-delà au fruit de leurs fatigues, livres anciens sur le sujet. Franc avec Giorgio et Darius Vighetti d'Aoste défonce un autre diaphragme là-dessus, sur le litoclase de l'Estellette, en leur fournissant note champions merveilleux avec un faden de 27 cms. Pendant que sur la fin de septembre, Hans et Roberto du Col Supérieur de Savoie effectuent recherches sur l'Arête Sud-sudouest de l'Aiguille De cette voie il est à la connaissance d'une cordée seule en descente; personne en montée. Et voilà nous tu assembles au 1994: il est digne de caractéristique rappeler les deux jours de juillet fin que Roberto passe avec du Hans au Dent de Jétoula. Ici en effet après une invasion de 60 mètres sur le versant Rochefort, où son camarade, dans un tour solitaire précédent, il a trouvé nombreux vous gwindel morions et presque tous en matrice, Roberto j'inquiète il ne peut pas faire à moins d'admirer pas beaucoup de l'imprenabilité du four suspendu dans le gouffre, combien l'habilité indicible et le courage de l'ami, doué d'autre part d'humilité extraordinaire. Après un bivouac au refuge, le jour j'approche ils descendent en longeant la Crête


Sud, Voie Gigi Panei, mais sans résultat quelque jusqu'à la la base du Glacier du Mont Fréty. Puis, en atteignant le Refuge du Pavillon, Hans lui communique la possibilité d'exposer leurs champions le long du tracé du funiculaire, en l'ayant obtenu en pratique d'accord du Comte Titta Gilberti. En craignant cependant un sabotage vers la troisième manifestation des minéraux elle en programme aussi; car il a etc eu un contraste dur avec le maire pour problèmes de nature politique sur les Vallées Vény et Ferret. "Qui, et de d'eux à peu de temps après, probablement irrité, il ne nous pense pas sur deux fois à commencer les pratiques pour le décret qui interdira la récolte des minéraux sur le territoire du Mont Blanc à lui compétent avec sa commission", ils expliquent les deux (* * plus ou moins ce qui était déjà en vigueur à Bellecombe et Banchette dans les communes de Chatillon et Montjovet et, où il ira évidemment préalablement prendre renseignements. Le 14 août Hans se trouve encore avec Roberto sur la terrasse de Pointe Helbronner: l'intention est celle d'atteindre la Dent du Géant: mais une chute de neige en part les dévie en bas vers la Vierge. Ils descendent le long de l'Éperon Septentrional du Petit Flambeau en conséquence en trouvant, presque vers sa base et sur un balcon, quartzs insolites ialins d'au-delà vingt cms en hauteur avec du laumontite. La joie est exaltante! Comme toujours d'ailleurs dans ces cas et ils s'étreignent, inconscients qu'il sera malheureusement inéluctablement le dernier, comme j'achève le rendez-vous de Hans sur la montagne. Ensuite heureux, ils emballent les meilleurs bouts minutieusement, en laissant autres en vue d'un retour éventuel et ils remontent le long du cimeterre neigeux, aussi celle-ci une voie premier effectuée résultera probablement jamais, en atteignant en brève le funiculaire. Le jour Hans participe à la fête des guides après et, le 21, en ayant le vol libre dans le sang, en rentrant avec son planeur du Val d'Ayas s'écrase sur la pierraille méridionale du Mont Tantané tragiquement, tour près de La Magdeleine. Il avait seulement 30 ans et il est toujours difficile de se faire une raison du parce qu'ou du pour comme; c'était un vrai professionnel à tout champ. Il y n'a pas doute que pour la perte d'un personnage semblable la minéralogie en Vallée en a réentent; mais aussi la petite Ville de Courmayeur, surtout dans la tradition des cristalliers, où bien on sait que, le temps perdu, il est resté tel. "Les cristaux est y un étincelles de pureté" disait le Guide/Cristallier Georges Bettembourg et, toujours du meme:" E normal passer une vie à la montagne sans voir des cristaux?." La manifestation de l'exposition marché, prise vient en main des amis de Hans: Walter et André Grivel, mais il cessera d'exister en 1996 malheureusement.


Entre temps en 1995, il y a un grand événement espositif culturel au Centre S. Bènin d'Aoste: "Les Dents de les Terres"; sponsorisé par la Région Vallée d'Aoste à qui le Groupe Mineralogique "Les Amis de Berrio" participe passionnément. Le même collabore, par la suite, avec le collectionneur français Dr. Eric Asselborn je verse le sien: "Minéralogie de Chamonix." Là-dessus en 1996, Franc, Roberto avec l'intervention du Géologue Paolo Château projette leurs diapositives au Jardin de l'Ange de Courmayeur "LES" cristalliers ils se racontent; place réservée par l'ami de Franc Henry Trouchet. Dans l'entre temps il y a les ferments préparatifs pour la prochaine ouverture du "Musée" des Cristaux sous la terrasse des glaciers de Pointe Helbronner, de façon qu'ils sont contactés par Massimo Rey pour remplir une vitrine premier au mur. Donc ils reviennent à la Vierge à récupérer entre temps les quartzs laissés en '94, en les insérant avec autres et avec des images en recherche. Pour qui chose dans le mois de septembre de 1997 et, pour offrir aux clients un service en la salle des cristaux plus hauts de l'Europe est inaugurée plus, dédiée au Hans: sponsorisée par la Région et volues avec de la volonté et détermination de la Société Funivie au couronnement de cette idée note du Comte Titta Gilberti, aussi le manqué depuis différents ans. Eh bien, la salle est subdivisée entre les champions alpins du Musée de Minéralogie de Turin présidés par le Géologue Giorgio Peyronel et, de l'exclusifs du Massif du Mont Blanc des deux cristalliers de Charvensod; ces derniers, à partir de l'an suivant, ils saturent aussi les vides laissés. Le 3 octobre, Roberto avec le Guide de Courmayeur, Crirstallier anciens, Mario Mochet affronte en journée l'éperon inaccessible des mineurs à l'Est du Col Infranchissable, et ils reviennent au Lac Combal avec une documentation photographique premier soit sur le tracé, soit de l'intérieur de la caverne (choses jamais vues avant), décréditand une fois pour toute la nature du l'argentier minéral. C'est-à-dire que, le ganga de la galène ne fût pas fluoridrique, comme il affirme le Géologue Ercole Martina en 1963 sur le Guide C.A.I / T.C.I tel à obtenir consentements vastes dans cette direction, mais simplement de blenda (sulfure de zinc). Pourtant il aurait été suffisant de consulter la relation de l'Heureux Jordanien de 1864. Voir: Revue Mineralogica Italiana,1999, Minaria Helvetica, 1999, Catalogue, Cristaux et Minéraux en Vallée d'Aoste, 2004 et Catalogue, Mineralientage, Moine 2010. En 1998, à la suite d'un détachement désastreux d'un pilier sur la Crête Sudest, le Talèfre leur offre autres fluorites ottaedriques rongés avec les quartzs fumés, bien loin cependant des rouquine voyantes du secteur français. Le 1999 fait une découverte premier de relief de stilbiti à partir de, quartzs


et avec autres zeolites comme le laumontite, l'heulandite et le cabasite sur les murs qui se montrent sur le Glacier du Dôme pas éloigné du Refuge Gonella et, autour de le les talus, quartzs verts importants de bissolite. Le gardien et ami trouvent ici Alexis Ollier: une entre les meilleurs guides des ans Sessanta/Settanta; le même est rappelé comme un bon cristallier en outre, chasseur de race avec son frère Attilio, ainsi que précurseur du secours alpin. En 2000 à l'occasion du 150° anniversaire de la fondation des Guides de Courmayeur, Franc et Roberto invités viennent à leur Fête du 15 Aout; les nôtres deux met à disposition un champion de quartz pour puis faire cadeau du même, au-delà à la belle illustration, au Président de la République Carlo Azelio Ciampi en visite dans la petite ville montagnarde. Pendant l'été Franc en compagnie du jeune Luca Mochet trouve, à la place juste et au moment juste, un four exponentiel rasant la glace sur le Versant Sudouest des Aiguilles Marbrées: difficile à en quantifier le contenu de ce gisement, mais les fumés sont estimables sans faute; ils trouvent différents epidotes et gwindel adamantins en outre. Pendant que le 15 octobre de 2001, Franc passe le moment le plus dramatique de sa vie. Tout parce qu'il veut remettre main dans son trou aux Marbrées, aussi en sachant que ce site est maintenant devenu la tranchée comme dans la "Bataille des Ardennes". Roberto l'accompagne de toute façon, et en bref temps à travers le Glacier du Géant, ils sont à la base; voit la situation d'il tabule néanmoins il ras matériel frustré considérable, pour ne pas revenir en arrière et malgré les chutes de neige importantes précédents décident de monter la pente de front exposée de toute façon, comme tour de plaisir. Sur la ligne de faîte en effet, Roberto en profite pour monter la Pointe Payot. Toujours défait et chacun pour si comme de coutumier en recherche, en connaissant ce "décharnement" pierre pour pierre. Pendant la descente sur le versant opposé, c'est-à-dire le long de la crête qui mène au Col de Rochefort, entre un petite brume qu'il allait et il venait et avec un certain vent de tramontane à faire frémir un esquimois, Franc à un moment donné et à peu plus d'un mètre de son camarade, il tombe à l'intérieur d'un canal tragiquement; heureusement en étant gonflé de neige, à la partie l'impact initiale violente d'environ 3 mètres de hauteur sur les roches reste en nourrice de lui en roulant en bas à la manière de Rocambole pour dizaines et dizaines de mètres. Sans cependant, et il est difficile de le croire pour celui qui connaît la zone, battre sur les roches pointues limitrophes et en les arrêtant cependant en cette chaussée rétrécie sur une dépression providentielle en les sombrant, pendant que le sac disparaît dans les méandres du glacier sous-jacent. L'angoisse et la peur imbattable de Roberto il termine dans le moment dans


lequel il s'assure des conditions de l'ami fraternel. Aussi Franc si la carrière certain, mais avec 9 côtes fracturées et avec des lésions différentes. Est-ce qu'ils ont les deux payés la contribution juste au Mont Blanc pour lui avoir ainsi pillé beaucoup de trésors enfin? Et en remerciant encore les Dieux pour ne pas avoir non plus été au bout très fâchés. En 2003, après les campagnes avec les amis de Turin et alentours à l'Alpe des Frasse dans la concession à hessonites rouges en Val de Susa, Roberto vient invité à exposer ses bouts choisis au "Fondations Tissières" de Martigny avec les cristalliers du Valais. Dans l'entre temps Franco, comme président de l'association se prodigue à se faire relâcher du président de la Commission Roberto Louvin une permission spéciale pour exporter, en collaboration avec le Musée Régional, les splendides vésuviennes du mur des Banchette, chose qu'il arrive ponctuellement. Du reste, sur l'affaire permise, déjà en priorité le President Dino Vierin s'était toujours prodigué à distribuer la concession, en "comprenant avec clairvoyance que pas tous sont des criminels il tue pierres et quoique bons seuls au réveiller démons et qu'ils existent par contre les collectionneurs qui, si ils peuvent, les minéraux si ils les tiennent en divulguant science et culture et sans faire trop de vacarme et commerce", ils affirment les nôtres. En effet pas pour aucun Roberto et Franc ils ont en champions pratiques exposés par Nord au Sud de la Doire Baltée: possibilité lointaine à trouver autres en disposé à beaucoup de, mais on sait Les Amis de Berrio ce sont un numéro exigu et, donc, ils comptent comme le deux de piques politiquement. Donc sur les Banchette, je Rode, le Guide Aldo Cambiolo de Valpelline met en sûreté le chantier insolite. Il fut vraiment avec ce dernier que, pendant l'été avancé, ils se rendent sur l'endroit des stilbites sphériques et nacrés super de nouveau et que finalement, après jours plusieurs de creusement inhumain à au-delà 3000 mètres de part, ils sont gratifiés cristallisé par un sac enfoncée cependant sur si même pour plus de trois mètres entre la glace et matériel inerte de cette roche métamorphique: ils résulteront, audelà aux mais oui cité nombreux accessoires minéraux les champions les plus beaux de la chaîne alpine entière. Aussi le Musée il à faire et, avec les autorités préposées, forestier, il le leur accorde d'accord d'un vol en hélicoptère pour porter à la vallée le sac du reste matériel, ivi compris une plaque d'au-delà 70 kilos qu'il ira dans le siège de Saint Pierre. (* * * Aujourd'hui en phase de restauration et on espère que les MINÉRAUX aient le siège juste à l'intérieur des murailles du château et pas plus en guichet de côté des toilettes piquées. Maintenant, sur les découvertes futures de ces deux "insensé", aller au-delà il pourrait raser l'ennui vraiment, au-delà aux exigences de place tyran. On peut continuer en conséquence, beaucoup de pour en comprendre les mouvements, avec le retour d'image qu'ils ont


eu en le je continue de leur longue carrière. En effets le 2004 sera la seconde à partir d'exposition au Martigny pour Roberto. Là-dessus toujours à juin comme Groupe Mineralogique sera l'exposition au Musée Archéologique de Place Roncas d'Aoste "Cristaux et Minéraux en Vallée d'Aoste"; il est à souligner comme en primis elle doit être remerciée pour l'événement l'adjoint à la Culture Teresa Charles. Le 21 août, pour commémorer le dixième anniversaire de la disparition de leur camarade Hans, il y aura une projection de diapositives au Jardin de le Hange, la troisième. Pendant que pour la dernière visite du Pontife Pape Wojtyla à l'Introd, est-ce qu'un cristal de forteresse leur est demandé, symbole de pureté et de l'inaccessibilité des montagnes, que puis il sera donné à Lui Donné, mais est-ce qu'elle a été explicitée au même la provenance? Au moins pour avoir une petite Recommandation pour le Paradis. En 2005, Franc est interviewé par les Guides Ervé Barmasse et Pietro Giglio, pour la transmission "Ici Montagnes", RAI 3 Région. Pendant la troisième exposition au Martigny, avec thématique le Tunnel du Sempione, aussi Franc en saisit l'importance et il y participe le collectionneur suisse Alexander Saltzman en secondant. En 2006, ils sont contactés par la Région de nouveau, pour insérer au naissant Musée du Fort de Bard, une vitrine de minéraux qui en insère d'autre part un drusa considérable de quartz fumé des Marbrées dans la place dédiée au grand Jhon Ruskin. Eh bien les premier de mars, sur les bases de l'exposition au Musée Archéologique où l'initiative eut un succès international, Franc et Roberto ils viennent nommés à exposer leurs meilleurs bouts du secteur Méridional du Massif au "Mineral Show" de Bologne, en étant la thématique le Mont Blanc. Finalement la saison se ferme avec l'invitation de la part du "Club de Minéralogie" de Chamonix, à l'inauguration de leur magnifique Musée. En 2007, en programme il y a une autre invitation à la Fête des Guides de Courmayeur et celui-ci pour avoir inséré, ensemble aux autres cristalliers, minéraux et, surtout, un quartz ialin de Hans de 6 kilos avec provenance du Bec de l'Aquila, le bout unique qu'au moins la veuve Joanne Grey avait cédé pour la Pointe Helbronner, au-delà à de ses photos, immortalisé en recherche. Exposition intelligente de toute façon organisée par Luciano Maregliati, Pierino Rey et Luca Mochet. Au début d'août de 2009, pour le 42° "Exposition Bourse internationalle Chamonix Mont-Blanc" sont auteurs en deux vitrines spéciales avec les collections des meilleurs bouts, reconnaissants pour leur présence assidue pendant la réunion d'an fin pour entendre les "nouvelles" et le "cotisations", maintenant plus que vicennal mais, surtout, pour honorer et faire connaître


les minéraux du versant opposé, presque snobé toujours. En automne de 2010, après la visite au Plan Félinaz de l'organisateur du "Sac international" de Moine le sig. Keilmann et du journaliste altoatesino M. Wachtler joint cette belle satisfaction beaucoup d'attente, c'est-à-dire exposer leurs fatigues avec les meilleurs cristalliers des trois états du Massif du Mont Blanc. Que dire d'une manifestation avec au-delà 200.000 visiteurs? Couronné par ce succès, où sur le précédent situé de Roberto il y a une cabrée de passages extraordinaires, au-delà 275.000 et en bref temps, . En 2011, toujours par Région, il y a la demande de prêt de deux gros quartzs libres qui, accolé aux piolets Grivel, ils atteindront Rome pour le 150° Anniversaire de l'Unité de l'Italie et que, vous entendez, vous entendez!, il semble ils soient joints vraiment puis à Washington. Pour l'inauguration à la Bibliothèque Régionale, Espace "Porte Documana" de Chatrian, l'art orfèviale en en Vallée d'Aoste, au-delà à l'or natif de la mine de Brusson, ils préparent différents cubes avec cristaux multiples de quartz en formes les plus variées et couleurs. L'épilogue les mène en conséquence à la Pointe Helbronner où, pour les travaux de démantèlement pour la nouvelle installation, ils sont aidés avec joie dûe du personnel à vider les vitrines, vous démontez et vous préparez dans une petite salle mis à disposition de Roberto Francesconi au Pavillon du Mont-Fréty; ici les minéraux de Roberto et Franco, après environ 14 ans où incalculable ce a été le numéro de visiteurs, ils resteront encore exposé dans l'attente d'une nouvelle disposition avec l'espoir vif d'être placé dans une place moins étroite. Celui-ci est combien ...


Parte comune