Issuu on Google+

EuroPV200-fusion:Europv new maketz

16/09/09

11:12

Page 1

N°200 - Septembre 2009

LE POINT SUR

LE CARTON, VALEUR REFUGE POUR LA PLV ? LE

MAGAZINE

DU

MARKETING POINT DE VENTE

N° spécial Viscom 2009

MARKETING, POINT DE VENTE

LE MONDE DE MEDIA6 ENTRETIEN AVEC BERNARD VASSEUR


EuroPV200-fusion:Europv new maketz

16/09/09

11:12

Page 2


EuroPV200-fusion:Europv new maketz

16/09/09

11:12

Page 3

SOMMAIRE [ 8 [ 14 [ 22 [ 26 [ 29 [ 34 [ 36 [ 40 [ 44 [ 46 [ 4

Rencontre avec le Popai France Rassembler et accompagner le métier

Côté Pro Le Carton, valeur refuge de la PLV

Entretien avec Bernard Vasseur Positionner la marque et optimiser ses ventes

EDITO Je suis heureux et fier de vous présenter ce 200ème numéro d'EuroPV Magazine. En effet, cela fait plus de 40 ans que notre magazine donne rendezvous chaque trimestre aux acteurs du marché de la communication au point de vente : industriels, distributeurs, agences-conseils et prestataires de service.

Promotion des ventes Rentrée : Y a t-il du nouveau pour la promo ? Concept store Une boutique mode pour Auchan

Pleins feux sur... le Viscom L’actualité du salon 2009 en brèves

Pleins feux sur... le Viscom Entretien avec Damien Petit, Président de l’Apcad Théâtralisation des ventes L’art de la mise en scène sans limite

Nouvelle maquette, ce numéro 200 d'EuroPV s'ancre dans la modernité. Nous l'avons souhaité aérée, simple, claire et séduisante. Une maquette démultipliant l'envie et le confort de lecture de notre magazine. Notre dispositif ne serait pas complet sans un site internet attractif et riche en informations. Rendez-vous sur le www.europv.com pour en juger.

Gros plan Voyage, voyage, la PLV en agence Dossier La PLV ne fait pas un tabac En question La pharmacie change de visage

EUROPV Magazine est édité par GFB Éditions 310 Bd Clemenceau - 59700 Marcq-en-Barœul - France Tél : +33 (0)3 20 72 62 56 ● Fax : +33 (0)3 20 89 57 68 Directeur de la Publication - Rédacteur en Chef : Eric Delemazure Rédaction : Johara Boukabous ● +33 (0)6 27 10 48 22 ● email : info@europv.com Régie Publicitaire et Petites Annonces : Loubna Bousalham - +33 (0)3 20 65 15 94 ● email : commercial@europv.com

PAO : Perrine Van Cornewal - +33 (0)3 20 72 62 56 Imprimé par lʼImprimerie de Champagne (52)

200ème numéro, et l'occasion de donner un nouveau coup de booster à notre publication qui se veut plus que jamais le lieu de rencontre du marketing Point de Vente dans sa globalité. Du concept magasin à la PLV promotionnelle en passant par le merchandising permanent, rien ne doit échapper au prisme d'EuroPV. Le point de vente de demain se réinvente aujourd'hui, cette base-line, empruntée au salon Popai d'avril prochain, résume parfaitement le positionnement de notre publication. La longue interview que nous a accordée Bernard Vasseur, le président de Media6 en est le reflet concret.

● email : pao@europv.com

Prix de lʼabonnement pour 4 numéros : 115 € TTC Prix de lʼabonnement pour lʼétranger : 135 € TTC Lʼenvoi de tout texte, photo ou document implique lʼacceptation par lʼauteur de leur libre publication dans le journal. Les marques citées par EuroPV Magazine le sont dans un but informatif. Dépôt légal : septembre 2009 - N° ISSN : 0245-8438

Enfin, si la presse professionnelle reste un formidable moyen d’expression pour l'ensemble des acteurs du marché, elle doit être soutenue et encouragée. Notre service publicité, notre service abonnement et, bien entendu, la rédaction sont à votre disposition et à votre écoute pour répondre à l’ensemble de vos besoins. Bonne lecture, Eric Delemazure


EuroPV200-fusion:Europv new maketz

4

16/09/09

11:12

Page 4

Entre Rencontre ]

RASSEMBLER

ET ACCOMPAGNER LE MÉTIER Institution dans le monde du marketing au point de vente, le POPAI a su se renouveler et apporter du sang neuf à son organisation. Avec à sa tête Pierre-Alain Weill, président, et Eric Carabajal, directeur du bureau, le POPAI France a connu une année riche en événements et s’apprête à relever de nouveaux défis. Bilan et perspectives.

C’est dans un esprit de communauté du marketing point de vente que l’association professionnelle s’est développée ces derniers mois. “Dans une période où la visibilité du marché est moins bonne, c’est bien de pouvoir se rencontrer et de parler ensemble, souligne Pierre-Alain Weill, président du POPAI. C’est une dimension que l’on sent fortement dans nos réunions. Les professionnels ont plaisir à se retrouver, à se poser des questions sur la façon dont les uns ou les autres ressentent, soit le marché, soit la capacité quand ce sont des annonceurs, à engager tel ou tel type d’action.”

30 marques adhérentes au Club Marketing at Retail POPAI France

Elodie Cyrus lors de la conférence sur le Digital Media

EuroPV magazine - septembre 2009

L’un des derniers collèges mis en place par l’organisation travaille également dans ce sens. Créé au début de l’année 2008, le Club Marketing at Retail compte maintenant 30 adhérents annonceurs, acteurs importants du marketing au point de vente. Ce Club affinitaire permet d’échanger et de bénéficier de l’expertise de chacun. Les diverses origines des participants venant du monde de l’alimentation, des services, du luxe ou encore du tourisme apportent “énormément de richesses, explique Pierre-Alain Weill, puisqu’en définitive l’idée de ce club, c’est qu’il puisse, comme les autres collèges, aider à éclairer la route du marketing at retail en apportant des connaissances, une pratique du terrain, se poser des questions avec les autres collèges sur les rapports qu’il peut y avoir entre les différents acteurs, le devenir de nos métiers, se poser des questions sur l’efficacité de cette technique au sein du mix marketing que l’on a à disposition lorsque l’on est responsable d’une marque.”


EuroPV200-fusion:Europv new maketz

16/09/09

11:13

Page 5

5

Lors du salon de l’année dernière Car le POPAI est sans contexte tournée vers l’avenir. En renforçant par exemple le rôle du digital média dans le monde du marketing point de vente, notamment au sein d’une commission qui lui est entièrement consacrée. “L’une des premières grandes missions du digital média, explique Eric Carbajal, directeur du POPAI, est de travailler sur une définition des contours de ce média en précisant une liste de critères pertinents. C’est une première mission qui a déjà commencé. Ce sera aussi l’objet du rendez-vous du mois de septembre de ce groupe de travail. Pour aller plus loin, il s’agira de répertorier ces techniques et technologies mais aussi, de trouver les contenus adaptés aux points de vente. »

Zoom sur la PLV verte

ont à la fois une responsabilité et en même temps une chance exceptionnelle, d’informer, de rendre visible, les efforts des industriels dans ce domaine et que l’on a un rôle important à jouer. Le développement durable, ce n’est pas uniquement le tri des présentoirs en fin de vie, c’est une démarche qui doit être beaucoup plus large que ça et qui consiste aussi par exemple à se poser des questions, sur l’endroit où on fait fabriquer ses présentoirs, sur les critères sociaux et ethniques lorsque l’on met en œuvre des fabrications.» Dans ce sens, l’association du marketing au point de vente va lancer auprès de ses adhérents au mois d’octobre prochain, un logiciel grâce auquel un fabricant de PLV pourra connaître l’impact en CO2 d’un matériel et le proposer dans ses devis, tout en prenant en compte des critères de créations et de coût.

Le club Marketing at retail à sa création

Le POPAI se bat également pour sensibiliser la profession au développent durable. Domaine large qui ne se limite pas au respect de l’environnement, mais également aux responsabilités sociales des entreprises. “Ce que l’on souhaite aussi concrétiser après deux ans passés à sensibiliser les différents acteurs, évoque Pierre-Alain Weill, c’est le travail que l’on fait sur la PLV verte, mais de façon plus générale, sur la PLV et le développement durable. Nous avons fait des conférences, sensibilisé les gens, les différents collèges, les différents publics, que ce soit annonceurs ou fabricants à ces questions. Je pense qu’étant directement au contact du consommateur au moment du choix du produit, les professionnels du marketing au point de vente,

Pour plus d’infos : www.europv.com


EuroPV200-fusion:Europv new maketz

6

16/09/09

11:13

Page 6

Rencontre ] C’est en multipliant les rencontres que le POPAI compte sensibiliser et apporter l’aide la plus concrète à tous ses adhérents sur des problématiques larges, liées au développement durable et à l’évolution même du métier. Le rendez-vous est pris dès le mois d’octobre. “Au niveau des événements, il y a la matinée du 22 octobre qui est très importante pour nous, souligne Eric Carabajal. Elle sera sur le thème Innovations et tendance du marketing au point de vente et ses prospectives 2010. C’est la première fois que l’on crée un nouveau rendez-vous au mois d’octobre, qui fait un peu le lien avec le salon qui a lieu, fin mars, début avril. On veut une matinée très pratique. A la fois un tour d’horizon des bonnes pratiques de ce que l’on peut trouver au niveau point de vente et puis surtout un décryptage des concepts, des tendances. Quelque chose de très concret.”

Le salon Car désormais le Salon Marketing Point de Vente – Marketing at-Retail et le concours Popai Awards se déroulent au cours du premier trimestre, les 30, 31 mars et 1er avril 2010, au lieu du traditionnel mois de novembre. Les raisons sont simples. “Il nous est apparu que c’était un moment où les annonceurs avaient besoin de se recharger en idées nouvelles, explique Pierre-Alain Weil. De façon à travailler à la fois le deuxième semestre et en même temps, au mois de novembre, on était en plein dans les budgets, les choses avaient été en partie verrouillées et le moment où on y travaillait et les budgets qui se mettaient en œuvre au mois de janvier.” Le nom même du salon et son organisation ont été remaniés. Le digital média a pris une place plus imporLors des Popai Awards

EuroPV magazine - septembre 2009

tante, mais aussi l’architecture commerciale et le concept de point de vente. Ce sont aussi les conférences qui font la force du nouveau salon. “Le salon a changé en 2008 et on a introduit 20 conférences qui ont eu un succès formidable puisqu’on a eu plus de 1800 personnes qui y ont assisté”, souligne Pierre-Alain Weill.

Les études L’une des fiertés du POPAI repose également sur ses études. Et tout particulièrement une dénommée MARI (Marketing At Retail Initiative), chantier phénoménal initié à l’échelle internationale. “C’est une étude qui aura pour but de valider la pertinence d’un système de caméra embarquée dans le rayon qui respecte parfaitement l’anonymat du consommateur, explique Pierre-Alain Weill. Ce sont des études très techniques et très qualitatives. . Elle a été menée aux EtatsUnis, en Angleterre, le terrain est prêt en Hollande et on vient de signer un accord pour la commercialisation de cette étude dans plusieurs pays en Europe dont la France. C’est une étude qui est très intéressante parce qu’il y a un énorme travail de quatre ou cinq ans de POPAI, des centaines de milliers de dollars qui ont été dépensés pour valider avec des gros annonceurs et des distributeurs, avec des études réelles qui ont été conduites, un système qui doit être le mètre-étalon des études du marketing au point de vente.” Dans un contexte d’évolution permanente de notre secteur, le POPAI s’inscrit de plus en plus dans une démarche d’accompagnement et d’anticipation des évolutions du métier du marketing au point de vente.


EuroPV200-fusion:Europv new maketz

16/09/09

11:13

Page 7


EuroPV200-fusion:Europv new maketz

8

16/09/09

11:13

Page 8

Côté Pro ]

LE CARTON :

VALEUR REFUGE POUR LES UTILISATEURS DE PLV ? C’est LE matériau incontournable du secteur de la PLV. Le carton, élément historique de la publicité sur le lieu de vente a vu depuis des années, passer les évolutions technologiques et l’arrivée de concurrents redoutables tels que le métal et le plastique. Qu’en est-il de son utilisation en ces temps de crise économique et du boom de l’écologie ? Le point sur ce matériau.

Utilisation croissante du carton

PLV d’information en carton, Publi Decor

EuroPV magazine - septembre 2009

Selon une étude dirigée par le POPAI sur les chiffres de la PLV en 2007, le carton connaît une évolution croissante de son utilisation au cours des dernières années. En 2005, le papier carton représentait 21% en terme de chiffre d’affaires des matériaux utilisés ; en 2006 le pourcentage grimpe à 23% pour atteindre 32% en 2007. Jean-Paul Leininger, directeur commercial chez CPI, a pu constater une demande accrue des réalisations en carton de la part de ses clients, accentuée depuis la fin de l’année 2008. « Il y a un ralentissement des mobiliers et des matériaux permanents utilisés dans la PLV, en faveur des matériaux temporaires. Le carton étant le matériau temporaire par excellence. Il y a deux principales raisons. La première, c'est la disponibilité de ces matériaux temporaires. Un exemple : pour obtenir du métal ou du plastique, il faut à peu près trois semaines de délais, pour obtenir la matière première. Le carton, c'est trois à cinq jours. C'est la première des raisons. La crise a également retardé le dispositif de passage de commandes. Aujourd'hui,


EuroPV200-fusion:Europv new maketz

16/09/09

11:13

Page 9

9

l'autorisation de dépense, qui hier était conférée au chef de produits, au directeur marketing, au chef de groupe, maintenant chez une grande partie de nos clients, ces décisions sont montées d'un, de deux voire de trois échelons. Donc il y a une surveillance des sociétés sur leur cash. Du coup, cela met une pression sur les budgets et sur la vitesse pour commander de nouveaux présentoirs et de nouveaux produits. Et comme les présentoirs temporaires en carton sont moins chers que ceux en plastiques et en bois d’environ 30%... » Le carton remporte la mise.

Panier en carton, Publi Decor

Un coût inégalé Pour la société Publi Decor, le constat est le même. Il existe bien un changement de comportement au cours de ces derniers mois. « Il est vrai qu’à partir de la fin 2008 ça a été un peu plus tendu, explique Gérard Jouin, PDG de la société Publi Decor. Les clients commandent plutôt au dernier moment mais on a quand même eu beaucoup de travail. C’est

PLV Bacardi, Cartonnages Gil

Chiffres 2005 de l’ADEME (Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Energie) sur

la valorisation totale (recyclage et énergie) des emballages : > 92,2% pour le papier carton > 59,7% pour le verre > 57,7% pour les métaux > 35% pour les matières plastiques

Habillage meuble en carton, Publi Decor

Pour plus d’infos : www.europv.com


EuroPV200-fusion:Europv new maketz

10

16/09/09

11:14

Page 10

Côté Pro ] vrai que ça a été plus tendu, au niveau des délais de commandes, c'est-à-dire que l’on a eu des délais qui étaient courts. Quand on avait des commandes à réaliser, c’était à faire tout de suite en fait. Les gens se décidaient vraiment au dernier moment. » Du côté de l’entreprise Cartonnage Gil, « dans l’ensemble, les demandes restent les mêmes qu’en 2008 » souligne Olivier Paul, directeur général. « Mais, pour certains, nous devons toujours garder la même qualité de production avec un coût moindre, ne parlons pas de ceux qui maintenant vont aux moins disant au détriment de la qualité et du service. Ce phénomène reste limité mais ne valorise pas la qualité de notre profession. »

« On peut tout faire en carton »

Présentoir Caméra Café, Cartonnages Gil

Car contrairement aux apparences, le carton comporte de nombreuses possibilités au niveau de la création. Sans pouvoir se mesurer aux ma-

54%

des Français considèrent le respect de l’environnement comme un critère très important dans leurs choix de produits ; pour 22 % d’entre eux, c’est un critère primordial. (sondage IFOP, décembre 2007)

50%

des actionnaires individuels estime la démarche de développement durable comme un critère important dans leurs prises de décisions. (TNS Sofres, septembre 2003)

tériaux permanents comme le métal et le plastique en terme de longévité, il permet de réaliser un large panel de designs. « On peut tout faire en carton, insiste Jean-Paul Leininger de CPI. Il y a vraiment très peu de limite. Le carton est un matériau très créatif. Évidemment, on ne sait pas faire du carton transparent et le carton comparé aux matériaux permanents, la différence est dans la durée de vie. Si je fais un présentoir qui va durée trois à cinq ans, je ne peux pas le faire en carton. Par contre, s’il faut durer de 3 à 6 mois, je peux utiliser du carton... Je ne peux pas toujours prétendre aux mêmes formes, il y a des petites subtilités, mais le carton permet des choses incroyables. » En terme de transport, le carton tire également son épingle du jeu. « Il est plus facile de livrer un présentoir de sol en carton à plat dans un étui qu’un présentoir métal, explique Olivier Paul. Effectivement, pour la même présentation avec la même charge de produit, le carton reste le plus économique. En 2010, la taxe carbone va impacter le coût de nos présentoirs, en limitant le volume des PLV (à plat sous étui avec une notice de montage, plus simple qu’IKEA) nous réduisant le volume de transport, un avantage indéniable pour les producteurs de PLV carton, bien sûr produisant en France. »

L’atout développement durable Pour nombres des acteurs de la PLV interrogés pour ce dossier, non seulement le carton bénéficie d’avantages au niveau des coûts de fabrication, de conception et d’acheminement, mais il présente également d’importantes qualités en terme de développement durable. « Notre production de PLV carton, qui est le cœur de notre savoir faire, représente 80 % de notre CA, raconte Olivier Paul,

Vitrine Jean-Paul Gaultier, CPI, 2008

EuroPV magazine - septembre 2009


EuroPV200-fusion:Europv new maketz

16/09/09

11:14

Page 11

11 Arche en carton, Publi Decor

qui pousse le carton en avant, confirme Jean-Paul Leininger de la société CPI. Parce que bien souvent il est constitué déjà de composants recyclés. Je pense notamment à tout ce qui est ondulé par exemple. Et de l'autre côté, en matière de cartonnage, vous avez déjà toute une chaîne organisée pour le recyclage avec des labels comme Imprim' vert qui utilise des encres végétales, également pour les vernis... C'est à dire tout ce qui permet de faire une PLV propre qui protège au maximum les nappes phréatiques. Ca aussi c'est un réel avantage pour le carton parce que lorsque l'on fait une PLV en carton pour peu que l'on ait évité de mettre du pelliculage argent, on peut recycler le carton, il est transformé en énergie, c'est à dire qu'il est brûlé et c'est la chaleur qui va être transformée en énergie. C'est une façon de valoriser le carton quand

Présentoir Canderel, Cartonnages Gil

directeur général chez Cartonnage Gil. Je pense que la conception de PLV carton sera plus importante en 2010 pour plusieurs raisons. Nos clients sont de plus en plus sensibles au respect des critères du développement durable, de la taxe carbone et du comportement de leur prestataire dans les « éco-conceptions ». Pour vous donner un exemple concret de la gestion des déchets industriels chez Cartonnages Gil, notre production entre 2004 à 2008 a augmenté de 45%, les chutes de carton récupérées de 33% (en bennes compactées), le bois récupéré + 30% (en benne broyées), le plastique récupéré + 130% (en bennes compactées) et les déchets divers – 68% (en bennes). » Et de souligner les vertus écologiques du papier carton. « Le papier carton a une vertu écologique très importante, le taux de recyclage obtenu dépasse les 75% et il y a bien longtemps que l’on ne détruit plus de forêt pour produire de la pâte à papier. Contrairement aux idées reçues, on ne coupe que peu d’arbres pour l’industrie papetière. Depuis le XIXème siècle, la forêt française a doublé sa surface. Elle retrouve aujourd’hui, grâce à une bonne gestion, la place qu’elle occupait à la fin du Moyen Age ! » Car les composants mêmes du carton sont fabriqués à partir d’éléments recyclés, soumis à une réglementation précise. « Le développement durable est un autre paramètre

Pour plus d’infos : www.europv.com


EuroPV200-fusion:Europv new maketz

12

16/09/09

11:14

Page 12

Côté Pro ] je ne peux pas le recycler parce qu'il a reçu une couche, une encre ou une finition qui ne permet plus de le repasser dans la filière de recyclage. Ce qui progresse beaucoup, en tout cas en Europe, ce sont les qualités carton PFC, des cartons qui respectent la forêt. Ce sont des normes qui assurent que le papier et le carton on été fait sans chlore afin de protéger les nappes phréatiques et pour gérer l'intégrité de la forêt. Lorsque l'on coupe un arbre pour le transformer en pâte à papier, il faut en replanter deux. Dans le nord de l'Europe, les Suédois, les Finlandais, les gros fabricants de papier sont assis sur leurs réserves naturelles et s'en occupe. Sinon ils épuiseraient leurs réserves et dans 25 ans, les Suédois et les Finlandais n'auraient plus d'arbre à nous vendre et à transformer en papier. Cette logique écologique de « je coupe un arbre et j'en replante deux » prend en compte des problématiques sociales, d'entretien des forêts, produire du papier. Tout cela est inscrit dans un cycle à long terme pour ne pas épuiser leurs ressources naturelles. »

Des avancées technologiques Les qualités écologiques du carton semblent vouer à un bel avenir. Car les considérations environnementales font de plus

Présentoir Chaussures Noël, Publi Decor

Présentoir “Mon Carnet de Vacances”, Cartonnages Gil en plus partie des préoccupations des consommateurs. Et les avancées technologiques qu’elles soient au niveau de la fabrication ou de l’impression de la PLV carton, annoncent également les beaux jours à venir de ce matériau. L’entreprise Cartonnage Gil travaille par exemple « depuis plusieurs mois sur l’élaboration de nouvelle composition de carton, suffisamment résistant pour remplacer des structures métal, explique Olivier Paul, directeur général. Ces nouveaux types de présentoirs doivent être très modulables dans la présentation des produits sur un ensemble standard. Ces compositions spéciales permettent de répondre aux exigences du développement durable et du respect de l’environnement. » De son côté Jean-Paul Leininger de CPI souligne les avantages du numérique afin de s’adapter aux commandes de

EuroPV magazine - septembre 2009


EuroPV200-fusion:Europv new maketz

16/09/09

11:14

Page 13

13

plus en plus nombreuses mais aux quantités souvent plus petites. « Quelque chose qui va dans le sens de la crise, c'est l'impression numérique. Avant il y avait les grands classiques qui étaient l'impression offset et l'impression sérigraphique. D'un côté un modèle très large quantité qui est l'offset et de l'autre côté pour de plus petite quantité, la sérigraphie mais qui n'a pas une trame aussi fine, même si la sérigraphie a fait beaucoup de progrès. Par contre entre ces deux techniques, c'est installé une nouvelle technique, assez récente, l'impression numérique, tous supports, carton inclus et qui est une assez bonne solution médiane entre la sérigraphie et le offset. C'est plus fiable, plus propre et moins cher que la sérigraphie, ça c'est un petit progrès. » Une chose est sûre : longue vie à la PLV carton !

Présentoir Madagascar, Cartonnages Gil

Pour plus d’infos : www.europv.com


EuroPV200-fusion:Europv new maketz

14

16/09/09

11:14

Page 14

Entretien ] BERNARD VASSEUR

POSITIONNER LA MARQUE

ET

OPTIMISER

SES VENTES

Bernard Vasseur, Président de Media 6

Lors de la dernière soirée des Popai Awards, vous m’avez demandé si j’accepterais de m’exprimer dans votre journal à l’occasion de ses 40 ans et de son Numéro 200. Je souhaite tout d’abord vous remercier de l’intérêt que vous portez à Media 6 et de la proposition que vous nous faites de nous exprimer à l’occasion de cet évènement.

EuroPV : Pourquoi avez-vous accepté cet interview ? J’ai accepté en vous disant que votre ligne éditorialiste évoluait dans le bon sens. Je vous ai dit cela car s’intéresser à la dimension marketing du point de vente que du seul point de vue des marques à travers leurs seuls matériels PLV ou merchandising était trop restrictif. Ceci d’autant plus qu’in fine, ce sont les Commerçants et non les Industriels qui décident d’accepter ou non la mise en place de ces matériels, et si oui à quel endroit dans le point de vente. Le fait que vous vous intéressiez progressivement aussi au mobilier commercial et à l’agencement est une évolution très posi-

EuroPV magazine - septembre 2009


EuroPV200-fusion:Europv new maketz

16/09/09

11:14

Page 15

15

tive. Certes, cette couverture est certainement plus difficile pour votre magazine, mais, en contrepartie, elle lui ouvre un champ et un public qui va bien au-delà de ceux du seul sujet PLV.

EuroPV : Comment définissez-vous le marketing point de vente ? A l’appui de cette démarche, il est clair que si l’on veut s’intéresser à l’aspect marketing du point de vente, il faut considérer le point de vente lui-même dans son ensemble comme un outil qui traduit directement le positionnement de l’enseigne ou de la chaîne de magasins. Qui sont en fait elles-mêmes devenues des marques. Du point de vue du commerçant, les différents matériels PLV et merchandising fournis par les marques des Industriels ne sont que des moyens parmi d’autres. Moyens qu’il convient d’utiliser le plus efficacement possible en les intégrant à l’ensemble de l’agencement de manière à optimiser les ventes de l’ensemble du magasin. Et, bien entendu, du point de vue de l’industriel, à l’intérieur de l’espace qu’il a négocié avec le point de vente. Chaque marque se doit d’affirmer son Identité et d’optimiser ses propres ventes au moyen du matériel qu’elle a conçu et mis en place.

EuroPV : D’où le virage agencement de Media 6 ? Oui, en fait c’est très simple : PLV, mobilier commercial, et agencement sont des outils d’aide à la vente de même nature, qui sont utilisés ensemble au même endroit et qui ont le même objectif : positionner la marque (enseigne ou produit), et optimiser ses ventes. Il est aussi intéressant de faire le parallèle entre l’évolution du marché des matériels PLV ou merchandising venant des industriels et de celui du mobilier commercial ou l’agencement venant des commerçants. Et l’évolution de la séparation qui devient de moins en moins nette entre : les Commerçants qui se mettent à vendre leurs propres produits avec leur propres marques, et les Industriels qui commencent à posséder leur propre point de vente. De la même manière, la séparation devient aussi de moins en moins marquée entre : les fabricants de matériel PLV qui produisent du mobilier commercial dont certain comme Media 6 ont une activité agencement, et les agenceurs qui

fabriquent aussi du matériel PLV et du mobilier commercial. concevoir un matériel de présentation pour une Marque, ou un mobilier commercial pour le point de vente procède de la même démarche. Et en ce qui concerne les outils industriels nécessaires pour les réaliser, dans bien des cas, cela pourrait être (ou ce sont) les mêmes.

Agencement multimatériaux de la banque Money Gram

Pour obtenir sa meilleure efficacité, le marketing dans le point de vente se doit d’être pensé comme un ensemble cohérent. Notamment une réflexion sur la bonne répartition entre l’utilisation des moyens apportés par les marques et ceux propres au point de vente. A chaque enseigne, à chaque marque, sa stratégie. Un journal comme le vôtre pourrait matérialiser et illustrer cette conception. Sur ce terrain industriels et commerçants auraient un intérêt objectif à réellement travailler ensemble.

Pour plus d’infos : www.europv.com


EuroPV200-fusion:Europv new maketz

16

16/09/09

11:14

Page 16

Entretien ]

Agencement de la boutique Guerlain réalisé par Prugent Ebénisterie une entreprise du Groupe Media 6

EuroPV : Travaillent-ils concrètement ensemble ?

EuroPV : Quel est l’impact de la crise sur Media 6 ?

Entre nous ils en sont loin, et le rapport de force clients/ fournisseurs restera l’Alpha et l’Oméga des relations commerciales, certes il y a une réalité puissante et constante derrière cette relation. Mais les prix ne peuvent pas baisser à l’infini, ou à un certain moment baisser si peu, qu’il faudra bien faire preuve de créativité… Dans la conjoncture actuelle, il est particulièrement intéressant d’observer chez certains de nos clients les divergences entre le marketing qui cherche la différenciation et la créativité, et les achats qui poussent à la standardisation et à la simplification. Chacun dans son rôle et aux responsables de fixer la politique.

Cette crise s’est traduit pour Media 6 par une brutale baisse de notre activité en début d’année. Malheureusement, malgré tous nos efforts, nous nous attendons, à périmètre comparable, à un recul de notre CA d’environ 15% sur notre exercice, qui se termine fin septembre. Ce qui semblerait être à peu prés la tendance générale si nous en croyons les informations qui nous arrivent de la part de nos confrères. Informations qui ne croisent pas celles en provenance de nos clients, dont certains d’entre eux nous disent que leurs achats PLV sont en baisse de 30% par rapport à l’année dernière. Mais en réalité il n’existe pas de sources vraiment fiables et disponibles sur ce sujet, en dehors des chiffres publiés chaque fin d’année par le Popai. Actuellement le principal problème, qui n’est pas spécifique à notre activité, est le manque de visibilité. Comment pourrions-nous en avoir alors que nos propres clients n’en n’ont pas ?

EuroPV : Quelle est votre analyse du marché en septembre 2009 ? 2008 fut une bonne année pour la majorité d’entre nous. Malheureusement ses chiffres ne sont plus d’actualité du fait de l’arrivée brutale de cette récession, et il ne me paraîtrait pas sérieux de les prendre en référence. Ceci d’autant plus que sans tomber dans l’analyse financière trop détaillée, si l’on veut positionner son entreprise sur son marché et mettre en perspective sa trajectoire d’une manière crédible, il faut au minimum prendre en référence les trois derniers exercices et ne pas parler que du chiffre d’affaires. Mais aussi de ses résultats, de son niveau d’endettement, et de ses capitaux propres. Particulièrement dans la conjoncture actuelle où les informations sur la structure de bilan sont beaucoup plus importantes pour nos clients et nos fournisseurs que le chiffre d’affaires. Concernant Media 6 tous ces chiffres sont publics.

EuroPV magazine - septembre 2009

EuroPV : Et sur le marché au global ? Si l’on segmente le marché en trois catégories : 1. Agencement/mobilier commercial, 2. PLV matériel Permanent et 3. PLV matériel temporaire. L’impact de la crise semble un peu moins fort sur la PLV temporaire du fait de nombreux lancements dans les parfums cosmétiques prévus sur le dernier trimestre de l’année. En ce qui concerne la PLV permanente, les réactions de nos clients diffèrent. Certains nous disent maintenir leurs programmes, d’autres les reportent ou nous annoncent une réduction du rythme de leur déploiement. Beaucoup de questions se posent, entre autres : Combien de temps nos clients peuvent-ils se permettre d’attendre sans


EuroPV200-fusion:Europv new maketz

16/09/09

11:14

Page 17

17

renouveler leur matériel permanent ? Va-t-il y avoir un effet cliquet, nos clients ayant opté pour des solutions minimalistes pendant la crise, vont-ils continuer à s’en satisfaire une fois la crise terminée ? Il va falloir attendre pour avoir les réponses.

EuroPV : Et côté matériaux ? Dans ce contexte, nous constatons que le domaine de la PLV plastique en France, malgré certains résultats conjoncturellement honorables en 2008, est celui qui connaît structurellement le plus de difficultés. Les deux sociétés, dépendant de ce secteur, qui ont été mises en liquidation l’attestent. Bien sûr, chaque cas est un cas particulier, et en faire ici l’analyse serait bien trop long. Disons pour faire simple que beaucoup de facteurs structurels négatifs se cumulent :  De la part de nos clients, les réductions de budgets d’année en année, couplées avec la mise en place dans les services achats de politiques « d’achat de prix » qui ne veulent pas dire leur nom. Sont en soit des facteurs de décroissance régulière. Qui de surcroît poussent certaines réalisations qui se faisaient en plastique vers des solutions en carton.  Les délocalisations, en 2008 nous estimons que sur le seul marché Français c’est environ 35 M. Euros de PLV plastique ont été fabriquées dans des pays Low Cost.  De nouveaux entrants sur ce marché, résultant de stratégies décidées dans les années fastes de ce secteur, se re-

trouvent aujourd’hui avec des perspectives qui ne répondent pas à leurs ambitions de croissance et les conduisent à mener des politiques de prix très agressives.

EuroPV : Quelles sont les réactions des acteurs du marché ? Chez nos confrères, les réactions sont diverses : certains mènent ou ont mené des politiques de prix suicidaires avec les résultats que l’on connaît. D’autres, nostalgiques d’un passé révolu, se battent pour essayer de retrouver leur position. D’autres, tout en déplorant publiquement une pression et un combat suicidaire sur les prix, accentuent fortement le processus en étant les premiers à délocaliser en Chine ou au Maghreb. Pensant certainement qu’une fois les délocalisations faites, la pression sur les prix et la concurrence vont s’arrêter ! D’autres essaient de s’adapter en réduisant leurs capacités. Il est étonnant de constater comment en peu de temps, cette activité qui était la plus brillante et la plus porteuse du métier, s’est considérablement dégradée et est devenue celle qui connaît le plus de difficultés. Par la disparition de ces deux confrères, le Marché a commencé de lui-même son ajustement. Mais cela ne semble pas terminé, et il est probable que d’autres restructurations soient encore nécessaires. Heureusement, les autres secteurs de la Production PLV : métal, bois, carton, s’ils subissent bien évidemment cette récession, sont plus stables. L’activité installation suit le

Pour plus d’infos : www.europv.com


EuroPV200-fusion:Europv new maketz

18

16/09/09

11:15

Page 18

Entretien ] EuroPV : Au-delà de tout cela que penser du Marché de la PLV ? C’est une question que me pose régulièrement les analystes financiers et régulièrement je leur apporte toujours la même réponse : les faits sont têtus : Quelle que soit l’importance des investissements publicitaires qui seront fait en amont, de toutes les manières, ce sont plus de 50% des achats qui se décideront dans le point de vente. Cette proportion fondamentale est constante et constatée dans tous les pays développés. Et si l’on ramène ce pourcentage à celui que représente le budget PLV par rapport à la totalité des investissements publicitaires, il y a là une anomalie. Cette réalité ne date pas d’aujourd’hui. Il ne reste qu’à souhaiter qu’un jour les responsables en charge des arbitrages budgétaire la prennent en considération. Peut-être faudrait-il pour cela que l’on ajoute au statut « d’aide à la vente » de la PLV celui « de moyen de communication », et que les services marketing comparent l’impact et le coût du contact de la PLV à celui des autres medias. En tout cas c’est la raison pour laquelle nous avons appelé notre société Media 6.

EuroPV : Et pour l’Agencement ? Concernant l’agencement et le mobilier commercial la situation est différente parce que les enjeux sont différents pour les donneurs d’ordre. La contrainte et l’ampleur de l’investissement sont beaucoup plus stratégiques et les temps de développement plus longs. La majorité des programmes qui devaient débuter au deuxième semestre 2009 ont été reportés et le rythme des déploiements en cours s’est ralenti. Mais nous n’avons subi aucune annulation, ce qui est un point positif, et un certain nombre de programmes reportés en 2009 devraient, d’après nos informations, démarrer en début 2010.

mouvement général, et l’activité design s’en sort plutôt bien compte tenu de la crise. En tout cas chez Media 6. Il serait aussi intéressant de connaître le comportement de l’affichage dynamique dans cette période. Nous ne sommes pas en mesure de généraliser et d’extrapoler par rapport à ce que nous constatons chez Media 6. Cependant nous constatons une demande croissante de la part de nos clients pour l’intégration d’écran dans leur matériel PLV.

EuroPV magazine - septembre 2009

Indépendamment de l’aléa conjoncturel actuel, ce marché est structurellement porteur pour deux raisons : la grande distribution, qui remet en question la formule hypermarché et qui cherche et expérimente de nouveaux formats. Ceci débouche inéluctablement sur de nouveaux concepts et de nouveaux agencements. Le commerce traditionnel, qui progressivement, se structure en chaînes dans tous les domaines : cosmétique, restauration, habillement, sport, téléphonie, etc. Ce marché est immense. La problématique pour les agenceurs est de moins en moins d’avoir une offre


EuroPV200-fusion:Europv new maketz

16/09/09

11:15

Page 19

19

formatée pour répondre à l’agencement d’un point de vente à tel ou tel endroit. Mais avec les capacités industrielles et de déploiement qui le permettent, de pouvoir décliner un concept sur des centaines de points de ventes en peu de temps. Les sociétés d’agencement doivent suivre et s’adapter à ces évolutions. C’est la raison pour laquelle pour des motifs différents de ceux de la PLV, ce marché évolue lui aussi rapidement. Certains clients commencent à nous demander de nous mettre en position de manière à pouvoir assurer l’agencement de leur point de vente pour le monde entier, c’est vraiment passionnant.

EuroPV : Compétences et outils sont-ils les mêmes pour PLV et Agencement ? Dans l’agencement comme dans la PLV les compétences sont très diverses : l’outil industriel et le savoir-faire d’un agenceur de chaîne de magasins de Luxe, seront très différents de celui d’un agenceur d’hypermarché. Autant de secteurs, autant de stratégies. Et comme dans la PLV, des groupes à vocation globale et des entreprises mono-marché et mono-compétence cohabitent. Dans le domaine de L’agencement pris dans son ensemble la différence de taille entre les entreprises est encore plus importante que dans celui de la PLV, puisque les plus grandes Entreprises font plus de 500 ME de CA. Et les plus petites moins de 5 ME. Comme vous pouvez le constater qu’il s’agisse d’agencement ou de PLV, les jeux sont loin d’être faits. En fait, chez Media 6, nous sommes convaincus que tout reste à faire. Cette crise est certainement très déstabilisante par son ampleur et sa brutalité, et aussi par le fait que l’on ne sait pas quand « cela » va redémarrer, ni de quelle manière pour notre métier. Mais c’est aussi de notre point de vue un grand accélérateur de tendances, des choses qui auraient pu prendre une dizaine d’années pour se réaliser peuvent se faire dans les deux ans. C’est un moment de grandes incertitudes mais aussi de grandes opportunités.

EuroPV : Revenons à Media 6… Nos Clients nous connaissent, connaissent nos usines et ont visité notre dernière installation dans la Zone d’activité Paris Nord 2 qui jouxte l’aéroport de Roissy Charles De Gaulle. Ils sont à même d’apprécier par eux-mêmes le niveau de

toutes nos installations et la qualité de nos équipes. En 2009 nous avons pris une participation minoritaire dans la société Quividi spécialisée dans la mesure et la qualification d’audience. Cette société, en forte croissance, a développé un système qui permet de quantifier le nombre de personnes qui ont regardé un écran ou un objet, d’en qualifier le sexe et bientôt, la tranche d’age. Nous allons enfin pouvoir mesurer l’impact des supports de présentation dans les points de vente. Nous avons également acquis la Société Artium Limited, rebaptisé depuis Media 6 Production Asia. Qui possède une usine à Dong Guan en Chine. Dernièrement un de nos confrères a affirmé dans votre magazine qu’il avait la plus belle usine en Chine, je pense que nous n’allons pas nous livrer à un concours de beauté ! Les clients qui vont en Chine connaissent la réalité, nous nous contenterons de dire qu’avec un chiffre d’affaires de 20 M.USD facturé en 2008, notre usine a fait ses preuves.

POURQUOI

?

Dans les années 90, on ne parlait que de l’existence de 5 médias : presse, TV, affichage, radio et cinéma. 5+1=6, nous avons souhaité y ajouter le 6e media, celui de l’aide à la vente en magasin !

Pour plus d’infos : www.europv.com


EuroPV200-fusion:Europv new maketz

20

16/09/09

11:15

Page 20

Entretien ] En 2009 nous avons consacré nos efforts d’investissement dans les systèmes Informatiques et le développement de logiciels spécifiques pour améliorer l’efficacité de nos bureaux d’études. Nous avons aussi porté nos efforts sur les normes qualités et environnementales. Ceci étant dit, concernant l’attitude de nos clients vis-à-vis du développement durable, si nous constatons en effet leur grand intérêt à suivre la démarche et les progrès de leurs Fournisseurs en la matière, il est difficile de comprendre pourquoi ils continuent à transporter en permanence des marchandises d’un bout à l’autre de la planète, alors qu’ils pourraient s’approvisionner à proximité !

Du bois et du métal pour l’agencement d’une centaine de boutiques sportswear

EuroPV : Des efforts en matière de normes sociales ? Ce sujet concerne plus particulièrement notre usine en Chine. Ce point a pesé dans notre décision d’acquérir cette usine. Nous avons été rassuré et même surpris en la visitant. L’équipe en place fait un excellent travail dans ce domaine. Je dois dire qu’ayant visité beaucoup d’usines dans ce pays, je ne m’attendais pas à un tel niveau de considération et de traitement du personnel en Chine. Cela est très important car en fait ce type de résultat dépend plus de la sensibilité du management sur place, que de la plus ou moins bonne exécution de décisions de gestion qui ont été prises pour des raisons commerciales. Là aussi les Clients qui nous auditent régulièrement dans le cadre de la norme SA 8000 peuvent s’en rendre compte par eux-mêmes. Bien sûr, nous sommes attentifs à tous ces aspects parce que nous pensons qu’à terme, à niveau de prix comparables nos Clients choisiront leurs fournisseurs en fonction de leurs capacités à garantir un niveau de qualité constant et le respect des normes environnementales et sociales. Mais il est important de préciser que c’est aussi pour notre propre satisfaction que nous avons la volonté d’être à la pointe dans ces domaines.

EuroPV : Un mot en conclusion… Pour terminer que vous dire de plus sur Media 6 ? Que dans cette conjoncture particulièrement difficile ou les entreprises ont plus que jamais besoin de perspectives et de stabilité, nous croyons en notre Métier. Et que l’objectif majeur et la préoccupation prioritaire d’être vendu ou revendu à plus ou moins long terme n’existent pas chez nous, et n’influencent en aucune manière nos orientations et nos réflexions. Ce qui nous permet de concentrer tous nos efforts et nos moyens dans l’application d’une politique de long terme, qui doit répondre et si possible anticiper l’évolution de notre marché, pour la plus grande satisfaction de nos clients.

L’ensemble des visuels illustrant cet article ont été fournis par la société Media 6. Plus d’infos sur le site www.media6.com

EuroPV magazine - septembre 2009


EuroPV200-fusion:Europv new maketz

16/09/09

11:15

Page 21


EuroPV200-fusion:Europv new maketz

22

16/09/09

11:16

Page 22

Promotion des ventes ]

RENTRÉE Y A-T-IL DU

NOUVEAU POUR

LA PROMO ? Par Elisabeth Cony-Exertier Directrice associée du Site Marketing, pige publicitaire Hors Média & Internet

elisabeth.exertier@lesitemarketing.com

Ce n’est pas une surprise, au mois de septembre, le thème de la rentrée est un des plus exploités par les marques et les enseignes pour profiter du C.A. lié au stockage des denrées de première nécessité après la pause estivale, du C.A. d’équipements des écoliers et étudiants… Traditionnellement, dès mi-août, les enseignes déploient des actions commerciales agressives. Une partie de leurs fournisseurs y participent pour profiter de ces fortes opérations trafic et rendre visibles leurs marques même si elles n’appartiennent pas aux catégories directement impactées par les listes de courses de rentrée des clients. Après un premier semestre difficile pour une majorité d’acteurs du marché de la grande consommation, Le Site Marketing a cherché à savoir si la rentrée était l’occasion de déployer de nouvelles armes promotionnelles pour tenter de redresser la barre avant le mois de décembre.

EuroPV magazine - septembre 2009

ARME N°1 : LE PRIX Les couches légales successives (Dutreil, Galland, LME…) visant graduellement à rendre les politiques prix des enseignes plus transparentes et faire du client final le bénéficiaire des baisses de prix obtenues par les négociations industrie-commerce pourraient avoir eu comme conséquence la fin des NIP (que l’on pourrait désormais appeler VIP : Vieux Instruments Promotionnels … car ils sont “Nouveaux” depuis le lancement du Ticket Leclerc il y a une dizaine d’années !). Autre conséquence de ces différentes lois, le retour à des offres promotionnelles plus explicites : prix barrés, quantité augmentée à prix identique ou remisée (lots physiques, promotion girafe…)… Las ! Les enseignes craignent le prix net affiché qui rend toute comparaison de prix possible entre les enseignes, et alors où faire sa marge ?


EuroPV200-fusion:Europv new maketz

16/09/09

11:16

Page 23

23

Déjeuner à 1 euro De leur côté, les hard-discounters n’ont pas le choix : ils n’ont pas les moyens de déployer les armes de haute technologie que constituent les cartes de fidélité qui impactent toute la chaine de gestion des enseignes (méga bases de données reliées en temps réel aux systèmes de caisses, associées à des équipes d’experts pointus…). Attaqués de plein fouet par les enseignes non hard qui ont déployé un arsenal de solutions anticrise (Gamme Carrefour Discount, développement des remises immédiates (RI) déclenchées directement en caisse au détriment d’offres réservées aux porteurs de carte ou des offres différées), les hard-discounters ripostent sur le prix et rien que le prix. Chez Lidl, la communication prix a été centrée sur le prix par repas et par personne : déjeuner à moins d’1 € par personne ou goûter à moins de 0,50 € constituent, produits à l’appui, une promesse explicite pour le consommateur. Mais cela ne suffit sans doute pas à l’enseigne qui n’hésite pas à s’aligner sur les outils qui ont prouvé leur efficacité chez les confrères hyperrmarchés et supermarchés : les offres de type lot virtuel.

2008, s’amplifie lors de cette rentrée 2009 : Géant promet une rentrée moins chère qu’en 2008 dès le mois de juillet. Dans son catalogue “Le bon calcul pour la rentrée”, Système U exploite la liste des “essentiels de la rentrée” avec un comparatif de prix en maintien, progression ou baisse en 2009… Gageons que la moyenne renforce l’image de “bon élève des prix” de l’enseigne, surtout en valorisant clairement la caution du gouvernement à l’origine de cette initiative*. “Les fournitures scolaires essentielles pour la rentrée 2009 ont été identifiées pour permettre aux familles de les acheter au même prix qu’en 2008. Le ministère, la PEEP, Familles de France et des enseignes de distribution se sont associées pour garantir le prix des essentiels de la rentrée 2009. ” Intermarché poursuivant sa communication auprès des familles avec son concept de Discount Utile qu’il traduit sous forme d’engagement : “Tous les enfants peuvent d’équiper à moins de 20 €”

Hors hard-discount, de quelle manière les enseignes communiquent sur le prix à la rentrée ? L’effet liste, amorcé en * Source : http://www.education.gouv.fr/cid28443/les-essentiels-rentree-scolaire-2009.html

Pour plus d’infos : www.europv.com


EuroPV200-fusion:Europv new maketz

24

16/09/09

11:16

Page 24

Promotion des Ventes ]

ARME N°2 LA VISIBILITÉ EN MAGASIN C’est une posture défendue depuis longtemps par Le Site Marketing : les meilleures actions promotionnelles ne génèrent aucun volume incrémental si elles ne sont pas associées à un plan de visibilité en points de vente à l’exécution parfaite. Parmi tous les critères mesurant une visibilité utile pour la marque, simplicité et séduction sont primordiales. Bic, acteur majeur dans le rayon des fournitures scolaires, l’a bien compris. Pour réussir le temps fort de la rentrée, il développe un dispositif valorisant l’exposition de ses marques. Associant une licence forte, l’Âge de Glace et un mécanisme moins coûteux que les offres financières, une simple loterie, il réussit via des supports de merchandising visuels à couvrir un maximum de contacts potentiels fréquentant le rayon. Le parcours clients est en effet balisé : allées et TG avec les frontons de box et des joues de TG à la création séduisante pour la cible des écoliers ! En rayon avec des stickers de sol et des frontons suspendus.

EuroPV magazine - septembre 2009

ARME N°3 : TRADE À 360° Déjà traité dans le numéro 197 d’EuroPV par Le Site Marketing, les opérations trade ont pour objectif d’optimiser les forces de la marque et de son distributeur, pour faire une offre pertinente au client final. En cette rentrée, Danone présente une opération dont la mise en œuvre est beaucoup plus holistique que les traditionnelles opérations trade qui s’expriment avant tout sur le duo support tract + magasins. L’opération promotionnelle joue un rôle prétexte pour nourrir un discours que partagent stratégiquement l’enseigne Carrefour et la multinationale française : la nutrition. Quatre marques sont jouées en majeur : Actimel, Activia, Blédina et Evian qui défendent chacune leur positionnement de solution à un problème de santé public : défenses immunitaires, pollution des eaux de consommation courante, cholestérol.… Là où cette opération est exemplaire, c’est par la maximisation de l’utilisation des supports de l’enseigne qui permet tout à la fois un ciblage et une maximisation des contacts dans le point de vente. Dans les classiques, on trouve les tracts et la PLV des mises en avant. Dans ceux qui sont moins utilisés par les marques : les e-mails envoyés par Carrefour à ses clients opt-in, les tickets en sortie de caisse, la page d’accueil du site internet de l’enseigne qui affiche un quizz déroulant des questions-réponses à la gloire des qualités santé des produits suscités. Ainsi l’action qui allie trade classique et trade CRM permet de cerner la cible foyers gros consommateurs présentant une affinité avec les questions santé : au sein du foyer via les medias prospectus, e-mail et site internet, dans un grand nombre de magasins y compris Carrefour Market sans qu’il y ait de fortes MEA, via les tickets de caisse et enfin, de manière massive dans tous les hypermarchés avec des îlots en allée pénétrante et autres belles TG en allée centrale. Un bel exemple qui joue une large audience, une répétition du message et une excellente couverture de la cible.


EuroPV200-fusion:Europv new maketz

16/09/09

11:16

Page 25

[ En bref

25

UN PACKAGING PUBLICITAIRE GOURMAND La marque de parfumerie Marionnaud a signé une campagne estivale hors média atypique. En collaboration avec l’agence EVOO, cette campagne a été lancée sur le réseau exceptionnel de cafés/brasseries et restaurants de l’Avenue des Champs Elysées à Paris. Dédiée principalement aux touristes, cette Voocard, composée d’un packaging publicitaire contenant une gourmandise, servi avec le café expresso, a été distribuée à 18 000 exemplaires durant le mois d’août. Fabriqué à partir de papier labellisé PEFC, ce média gourmand et innovant propose une réduction commerciale sous forme de couponing. Pour une communication responsable, solidaire et écologique; la fabrication a été confiée à ARES (entreprise de réinsertion par l’emploi) et la livraison de ces opérations a été assurée en vélos triporteurs électriques.

[ www.evoo.fr ]

UNE PLV ERGONOMIQUE Weekendtour commercialise des voyages grâce à une formule qui a fait ses preuves : le coffret cadeau. Pour assurer leurs ventes en grande distribution, Com & Shop a créé et fabriqué un présentoir ergonomique qui agit avant tout comme une ILV (information sur le lieu de vente). Composé d’un espace de lecture centrale intégré au présentoir, le client peut consulter à son aise l'ensemble de l'offre produit Weekendtour, véritable séjour touristique complet. Les livrets de démonstration, insérés dans des pochettes en plastique, sont reliés à des câbles enrouleurs permettant un retour en place automatique. Cette solution technique, associée à un design réfléchi, a permis de séduire aussi bien le consommateur que le distributeur. Après quelques semaines d'existence sur les points de vente, le bilan de ce présentoir design et original est largement positif.

[ www.com-shop.fr ] Pour plus d’infos : www.europv.com


EuroPV200-fusion:Europv new maketz

26

16/09/09

11:16

Page 26

Concept store ]

UNE BOUTIQUE MODE POUR AUCHAN

L’entreprise FAPEC s’est mise au service du prêt-à-porter Auchan afin de créer un concept boutique dans son rayon habillement. L’objectif : séduire les femmes et se positionner sur le marché comme un véritable acteur de mode. Pourquoi une cible féminine ? Car ce sont les femmes qui décident de la majorité des achats de la famille. Auchan leur propose désormais huit collections par an à des prix attractifs. La nouvelle marque de distributeur « In Extenso » avait besoin d’un écrin pour cibler les femmes de 25 à 45 ans. « La complexité fut d’inclure l’agencement des magasins dans un espace défini de l’hypermarché, et d’intégrer de la modularité tout en conservant la fonctionnalité de la grande distribution » explique Lionel Lanowith, directeur général adjoint de la FAPEC. En collaboration avec les équipes habillement et marketing Au-

[ www.fapec.com ]

EuroPV magazine - septembre 2009

chan, plusieurs phases ont été nécessaires avant l’aboutissement du concept final testé à Pau et à Biganos puis dans 15 magasins test. 120 « boutiques » sont désormais intégrés dans le secteur habillement sur des surfaces de 115, 180 ou 280 m2.

Un espace à part entière C’est une véritable boutique prêt-à-porter qui rompt entre l’univers de l’hypermarché et le nouvel agencement qui a été créée. Composé de différents éléments qui les distinguent des autres espaces du magasin, tels que un fond mural textile pour délimiter la surface, des gondoles intérieures, des tourniquets, des tables gigognes ou des podiums pour les mannequins, ces mobiliers ont été prévus pour renforcer la lisibilité des collections et diversifier l’offre. La couleur taupe est omniprésente pour réchauffer l’espace. Les résultats semblent d’ores et déjà très encourageants. L’hypermarché de Vélizy, établissement référence pour Auchan, a vu ses ventes d’habillement augmenté de 8%. L’enseigne a aussi pu constater de nouvelles clientes non-acheteuses de vêtements femme par le passé, viennent désormais découvrir ce nouvel espace mode.


EuroPV200-fusion:Europv new maketz

16/09/09

11:16

Page 27

27

UN CONCEPT STORE

MULTIMARQUES 20 shops in China est un projet multimarques. Deux d’entres elles, Harajuku Lovers et Lamb ont été créées par la chanteuse américaine Gwen Stefani. Harajuku Lovers rassemble vêtements, accessoires et objets de décoration, au style japonisant avec une cible adolescente entre 15 et 20 ans. Lamb propose des vêtements pour une clientèle un peu plus âgée. La troisième marque, Kidrobot présente des figurines et des petits personnages décoratifs. Des boutiques regroupant ces produits existent déjà aux Etats-Unis, mais n’étaient pas encore implantées en Asie. L’agence Palatre et Leclere Architectes a donc participé à un concours international pour créer un concept-store qui pourrait regrouper ces trois marques. « Nous avons proposé trois ambiances au client » explique Olivier Palatre, architecte. « Des ambiances contrastée, assez différentes. Une ambiance plutôt fluo, noir avec des brillances, avec

des formes très géométriques. Une deuxième avec un mélange de classique et de contemporain, avec des meubles très dessinée. Et la troisième, on est sur quelque chose d’assez épuré, avec des bandes blanches un petit peu partout et des mobiliers flottant dans l’espace. Et c’est cette proposition là qui a été retenue. » Plus simple et épurée, le choix des clients s’est porté sur une boutique où le produit est au centre du dispositif, à l’intérieur duquel le client peut se promener au cœur d’une ambiance colorée et branché. Le but ? Toucher une population jeune en quête d’objets de mode tendance « kawaii ». Vingt concept stores ont ensuite été lancés en Chine notamment à Pékin, Canton et Dalian.

[ www.palatreleclere.com ]

Pour plus d’infos : www.europv.com


EuroPV200-fusion:Europv new maketz

28

16/09/09

11:17

Page 28

Concept store ]

UNE BOUTIQUE CHIC

&CHOC

transparents suspendus, détaille Sophie Texier. Les propriétaires avaient besoin d’exposer des bijoux, on voulait donc quelque chose d’assez précieux, on voulait que ces éléments occupent le centre de la boutique sans être trop imposant, ni opaque, sans fermer la vue. On avait une idée de bulles de champagne mais aussi une forêt d’éléments verticaux au rezde-chaussée qui se reflètent dans les miroirs du fond. Les éléments verticaux sont à la fois des portants et ces boîtes en verre. L’idée était de rentrer dans une forêt d’éléments verticaux qui se reflètent dans les miroirs et qui brouille un peu les distances et les vues. » Une atmosphère haut de gamme qui cible avant tout une clientèle internationale.

En plein cœur de Paris, la boutique « Métal Flaque » est un concept store de 163 m2 qui regroupe, au premier niveau des tenues de soirée et au sous-sol, des robes de mariées. Conçu en total exclusivité par l’agence Texier & Soulas Architecte, cette espace prestigieux a été créée début 2009 et inauguré en juillet dernier. Les propriétaires de la boutique souhaitaient créer une ambiance festive au rez-de-chaussée et plus feutrée, type salle de balle côté mariage. « Nos clients nous avaient donné une sorte de cahier des charges avec des références de photos, des éléments qu’ils leur plaisaient » souligne Sophie Texier, architecte et cofondatrice de l’agence avec Emilie Soulas. « Ce qu’ils voulaient, c’est un résultat à la fois « luxe » et « décalé », c’est pour cela que l’on a des couleurs un peu flash dans la boutique, en particulier sur la caisse, fuchsia qui rappel le A, couleur du logo. »

Idée de bulles de champagne Des accessoires, bijoux, sacs, chaussures qui composent les articles de la boutique devaient être exposés dans un espace à la fois élégant et pratique, toujours en gardant l’idée de transparence général. « Il y a aussi des cubes

EuroPV magazine - septembre 2009

Autre originalité de ce concept store : son plafond. Contrairement à beaucoup de boutiques aux plafonds très techniques et aux câbles apparents, celui de Métal Flaque devait être un élément à part entière de décoration. « On voulait que le plafond ne soit pas technique du tout, et qu’il garde le côté noble des plafonds de palais, de salles de bals et puis aussi, il y avait une petite référence au plafond du métro, on voulait qu’il y ait une connotation parisienne parce que la boutique s’adresse à un public assez international. L’idée a été de faire un plafond carrelé avec des pâtes de verre et d’or blanc pour que le plafond scintille. Tout ce qui est technique est rejeté sur les côtés en fait. Il y a des creux sur les côtés du plafond où se cache toute la soufflerie et la climatisation. » Un espace mode, à la fois feutré et moderne.

[ www.texier-soulas.fr ]


EuroPV200-fusion:Europv new maketz

16/09/09

11:17

Page 29

[ Pleins feux sur... le Viscom

29

UN NOUVEAU DÉPARTEMENT

POUR DIGIPERFORMANCE

L’agence de Conseil Digiperformance ouvre un nouveau département Audit dédié à la Communication Numérique et aux réseaux d’affichage dynamique Digiperformance est une agence qui intervient dans les missions de conseil en communication numérique, audio, vidéo, tactile, olfactive… Des demandes régulières de la part de leurs clients afin de trouver une meilleure performance de leurs réseaux d’écrans ont décidé l’agence dirigée par Damien Petit à proposer une offre d’audit. Ces missions d’analyse et de conseil se déroulent en trois phases et peuvent s’étendre de quelques semaines à moins de trois mois, hors accompagnement post-audit. La première étape consiste à analyser les contours du projet de la marque ou de l’enseigne. Une deuxième étape sur le

terrain permet de proposer des solutions par le biais de technologie, stratégie, positionnement, ligne éditoriale, contenu diffusé, grilles de programmation… Enfin, Digiperformance travaille avec l’entreprise pour repositionner le média, optimiser son utilisation et ses performances en fonction des objectifs nouvellement redéfinis, voire pour réviser le modèle économique envisagé initialement. Les méthodologies et l’indépendance de Digiperformance sont accueillies de façon très positive de la part des entreprises et s’intègre ainsi parfaitement dans le développement ambitieux de la société située en Charente-Maritime.

[ www.dp-conbseil.com ]

Pour plus d’infos : www.europv.com


EuroPV200-fusion:Europv new maketz

30

16/09/09

11:17

Page 30

Pleins feux sur... le Viscom ]

CARLIPA, UN DÉFILÉ DE MODE EN PLEINE BOUTIQUE Genève avait été choisie par la marque Léonard pour accueillir dès 1999 la première boutique de la maison de haute couture. Dix ans plus tard, la marque de luxe aux imprimés légendaires confirme sa confiance en la cité de Calvin pour présenter sa toute première boutique « pilote » dans le monde avec un tout nouveau concept de l’espace exécuté avec la collaboration de la société Carlipa. Grande nouveauté, et en première mondiale, un dispositif Digital Media fournit par Carlipa diffuse les images des défilés prêt-à-porter parisiens. L’objectif était en effet de présenter en taille réelle les défilés avec un rendu de haute qualité, capable de révéler la beauté des imprimés et des couleurs propres à Léonard, en toute fluidité. Cet écran à taille humaine (183cm de hauteur x 53 cm de lar-

geur) permet ainsi aux clientes de visualiser, à l’échelle réelle, les vêtements portés et en mouvements. L’écran diffuse au-delà des heures d’ouverture de la boutique et attirent le regard depuis l’extérieur. « C’est une publicité permanente, confie Nathalie Tribouillard, Directrice Générale de Léonard. La grande taille augmente l’impact de ce support déjà très attractif » ajoute t-elle. Un rendu plus vrai que nature.

[ www.carlipa.com ]

EDIMETA UNE NOUVELLE SAISON,

DE NOUVEAUX PRÉSENTOIRS Edimeta lance son nouveau catalogue automne hiver 2009. L’entreprise spécialiste en présentoirs, mobiliers et affichage depuis plus de 30 ans propose de nouvelles gammes complètes pour la nouvelle saison. Des présentoirs design à disposer dans tous types de points de ventes, notamment dans les bureaux de presse et de tabacs. Voici quelques exemples : le Distribdoc® deko équipé d’une case grande capacité, il est idéal pour proposer une documentation à l’entrée d’un point de vente avec un bac A4 paysage incliné de capacité 10 cm. Autre présentoir pratique, l’Info-Displays® double-fac qui permet de

EuroPV magazine - septembre 2009

présenter dans une vitrine les « unes » des nouvelles parutions. Il est très stable et facile à déplacer. Le distributeur 2 bacs, très pratique avec sa grande capacité, il permet d’être déplacé grâce à ses deux roulettes. Ou encore le présentoir à journaux et magazines Black-Line® 3 cases doté d’une grande capacité et d’une visibilité intégrale, ce présentoir peut se plier pour un transport facile. Le catalogue est disponible en ligne sur edimeta.fr. Edimeta sera présent au salon VISCOM Paris stand K20.

[ www.edimeta.fr ]


EuroPV200-fusion:Europv new maketz

16/09/09

11:18

Page 31

31

SIHL : DES

FILMS DE TRÈS GRANDES QUALITÉS

AU VISCOM 2009 La société allemande Sihl présente quatre nouveaux supports lors du salon VISCOM 2009 sur le stand Diatrace : le film PVC Satin 300, DURASOL M1, la bâche M1 360 POLYSOL, le film polyester adhésif TRANSVIEW UV et le film polyester 200 DILUX Backlit UV. L’entreprise spécialiste des films grand format (photo, film, papiers spéciaux), du papier pour les applications bureautiques ou domestiques (imprimantes jet d’encre ou laser, copieurs), des produits semi-finis et des supports d’information profite de ce grand rendez-vous de la rentrée pour lancer ses dernières innovations. En tête des nouveautés: le film PVC Satin 300 DURASOL M1. Grâce à sa classification M1 en matière de protection contre l’incendie, ce produit est sans équivalent dans le domaine des supports POS à solvants. Le couchage étanche pour encres à solvants garantit une haute définition des images et donc des tirages photos réalistes avec un effet de profondeur exceptionnel.

Ce produit résistant au déchirement convient idéalement aux présentoirs rigides ou déroulants. Ou encore le film polyester adhésif TRANSVIEW UV pour encres. Séchant aux UV, il est revêtu d’un adhésif spécial repositionnable qui lui confère des propriétés similaires à celles d’un film étirable statique : il peut ainsi s’appliquer facilement sur toutes les vitres et autres surfaces en verre, par un procédé sec ou humide. Si le film polyester de haute qualité (180 g/m2) est appliqué à sec, il peut être aisément repositionné à tout moment.

[ www.sihl.com ]


EuroPV200-fusion:Europv new maketz

32

16/09/09

11:18

Page 32

Pleins feux sur... le Viscom ]

ESKOARTWORK DES SOLUTIONS NUMÉRIQUES AU VISCOM PARIS

[ www.esko.com ]

EskoArtwork exposera ses solutions numériques intégrées, destinées aux fabricants d’enseignes, de signalétique et de matériels PLV au salon Viscom Paris 2009. Ces réponses permettent de connecter efficacement chaque collaborateur et systèmes au sein d’un flux de production hautement performant. Le logiciel de conception structurelle et graphique ArtiosCAD sera associé à une table de façonnage numérique Kongsberg i-XL24.

SignUp Auto, la solution d’imbrication entièrement automatique, commercialisée au mois de juillet, sera également en démonstration sur stand. ArtiosCAD, le logiciel phare de conception structurelle d’EskoArtwork, est idéal pour la conception d’emballages en carton plat et ondulé ainsi que pour le matériel PLV. La découpe et la finition numériques avec les tables de découpe Kongsberg i-XL seront également au cœur des démonstrations EskoArtwork. De même que SignUp, l'application idéale pour les ateliers de signalétique et PLV numériques ainsi que pour les utilisateurs de presses numériques grandes laizes cherchant à rationaliser la production et à réduire les déchets de matériaux. EskoArtwork est un fournisseur et un intégrateur mondial de solutions innovantes pour l’emballage, l’impression commerciale, la PLV, la signalétique et l’édition professionnelle.

UN NOUVEL ADHÉSIF SIGNÉ MACTAC MACtac vient de frapper à nouveau. L’entreprise lance l’IMAGin JT 5629 PM est un film coulé ultra-conformable dédié au recouvrement total ou partiel de véhicule. Imprimable en encre solvant ou éco-solvant, ce film recouvre des images ou lettres découpées pour donner un effet scintillant à toutes les impressions. MACtac organise un stage dédié à la pose des adhésifs sur véhicule en Total Covering les 15 et 16 septembre. La formation se déroule dans une concession automobile en condition réelle de pose avec un nombre limité de participant. Voitures, bus, trains, bateau, des centaines d’applications sont possibles.

[ www.mactac.fr ]

EuroPV magazine - septembre 2009


EuroPV200-fusion:Europv new maketz

16/09/09

11:18

Page 33

33

INSTORE

A LA RECHERCHE DE PARTENAIRES Le métier de la société Instore est de concevoir, fabriquer et déployer des solutions sur mesure pour l’affichage dynamique et les bornes interactives. Entretien avec son PDG fondateur, Raphaël Cambier. Le monde de la PLV bouge et s’intéresse de plus en plus au digital média. Dans ce contexte, Raphaël Cambier revendique une position originale : “Entreprise de technologie (on parle d’intégrateur), nous sommes capable de conseiller nos clients et de réaliser des produits à forte valeur ajoutée. C’est le cas, en particulier, pour la réalisation de bornes ou d’écrans tactiles”. Rappelons que Instore travaille pour des grands noms de la distribution, comme Auchan, Boulanger, Okaïdi, etc. “Dès lors que nous parlons PLV ou Agencement de magasin, il nous faut alors intégrer des notions de créativité et de design. Nous n’avons pas vocation à répondre seul à ce type d’approche globale, mais nous avons cependant besoin d’intervenir en amont du projet, lors des étapes de création, pour rendre le projet techniquement réalisable et duplicable sur une grande échelle”.

2 solutions s’offrent alors à l’entreprise Instore. Soit de répondre en direct à un appel d’offres en s’associant avec un acteur du marché de la PLV et de l’Agencement. “C’est par l’intermédiaire du magazine EuroPV que nous sommes entrés en contact avec plusieurs d’entre eux pour des affaires en cours d’avancement, précise Raphaël. Soit nous nous faisons connaître et reconnaître par les acteurs de ce marché pour monter des projets en partenariat”. “Le marché est en train de s’organiser… on nous demande de moins en moins ce que l’on sait faire et on nous interroge de plus en plus par rapport à nos compétences. Nous proposons des services sur mesure qui s’adaptent parfaitement aux contraintes du marché. Pour réussir, il nous faut un bon brief et une bonne adaptation au concept. Tout repose sur l’analyse du besoin au départ et sur la réponse adaptée que nous pouvons faire”.

Raphaël Cambier

Nous réussissons à proposer de très bons prix, tout en ne faisant aucune concession à la qualité. C’est une question de stratégie, nous jouons sur la personnalisation et le volume. Nous accompagnons les clients en jouant la qualité et la quantité… en restant très réactifs.

[ www.instore-solution.fr ]

Pour plus d’infos : www.europv.com


EuroPV200-fusion:Europv new maketz

34

16/09/09

11:18

Page 34

Pleins feux sur... le Viscom ] ENTRETIEN AVEC DAMIEN PETIT, PRÉSIDENT DE L’

L’ÉCRAN A UN VÉRITABLE

POUVOIR D’ATTRACTION En cette rentrée sous le signe de la communication visuelle avec le rendez-vous incontournable du mois de septembre qu’est le salon VISCOM Paris, EuroPV a rencontré un des acteurs importants du secteur. Damien Petit, Président de l’APCAD, Association pour la Promotion de la Communication Audiovisuelle Dynamique, nous livre son analyse sur la santé du marché et les défis à venir. Rencontre.

En quelques mots, pouvez-vous nous rappeler la mission de l’APCAD ?

[ www.apcad.fr ]

« L’APCAD est une association professionnelle créée en 2005 à l’initiative des acteurs du marché qui à cette époque, cherchaient à se regrouper pour une mission principale : la promotion du média. Très rapidement, nous avons travaillé sur d’autres sujets et on s’est aperçu que l’attente des acteurs était bien plus importante que la simple promotion; qu’ils cherchaient à définir un certain nombre de normes, de méthodologies, qu’il y avait des besoins en terme de formation, puisque le média CAD (Communication Audiovisuelle Dynamique) est relativement novateur. D’autres questions se sont posaient rapidement au point de vue juridique. Puisque la CAD est un média à part entière qui n’est aujourd’hui régie par aucune règle, ce n’est pas de l’internet, ni de la télévision ou de l’affichage. A quoi s’en tenir en terme de règle de diffusion, en terme de responsabilité, en terme de droits d’auteur ? Et pour effectuer toutes ces missions que ce soit en terme de formation, de réponses juridiques, chacun de ces acteurs s’est rendu compte que seuls ils auraient bien du mal à y parvenir, que ça allait leur prendre beaucoup

EuroPV magazine - septembre 2009

d’énergie, beaucoup de temps, d’où l’idée de se regrouper. En 2005, nous étions 25 membres adhérents, on a doublé le nombre d’adhérents en moins de quatre ans, pour nous c’est un vrai succès. Depuis le mois de juin dernier, on a quasiment une demande par semaine pour adhérer ».

Qu’elle est votre analyse sur la santé du marché ? « Tout le monde parle de crise. Je préfère parler de turbulences économiques mondiales. Contrairement à ces turbulences, le marché de la CAD a été très peu perturbé. Le nombre d’appels d’offre en 2009 est en augmentation et le nombre de projet en communication interne, lui, est en plein boom. Le marché de la CAD n’est pas en récession et ça c’est un point très important. D’autre part, la dimension des projets a quasiment été multipliée par quatre depuis cinq ans. C'est-à-dire que là où les acteurs étaient consultés pour des projets de 20 à 50 écrans par exemple, aujourd’hui ils sont sollicités pour répondre à des projets de 200 à250 écrans. Là où l’on demandait des analyses pour un projet de 150 à 200 écrans, aujourd’hui on passe de 500 à 800 écrans. On parle de dimensions de projets beaucoup plus importantes et qui continue à s’accélérer. »

Comment expliquez-vous cette situation ? «Tout simplement, car il y a une prise de conscience de l’intérêt de ces médias et un certains nombres de paramètres qui les caractérisent et qui les démarquent des autres. L’écran, quel qu’il


EuroPV200-fusion:Europv new maketz

16/09/09

11:18

Page 35

35

soit, a un véritable pouvoir d’attraction. Encore dernièrement je lisais une étude américaine, mais on fait les mêmes en France ou en Europe, qui montre que 90% des gens voient l’écran. Est-ce qu’il y a aujourd’hui un média traditionnel, que ce soit une affiche ou une PLV, qui peut se targuer d’un même niveau d’attraction ? C’est un des paramètres. Et aujourd’hui, c’est attendu par les enseignes ou les annonceurs qui ont vrai besoin d’une garantie de visibilité. De plus la CAD a cette pertinence d’être très réactive, nous n’avons pas toutes les lourdeurs d’utilisation des autres médias. On a la capacité de faire des campagnes en géomarketing en quelques clics, de façon très pertinente et très réactive et ça aussi, c’est attendu aussi aujourd’hui par les annonceurs et les enseignes. Ce qui nous permet de nous démarquer du « marasme » que l’on retrouve dans d'autres médias. Ce sont les spécificités qui sont propres à la CAD qui nous permettent aujourd’hui de continuer à nous développer. »

Pensez-vous que cet engouement se fasse au détriment d’autres médias ? « Automatiquement, en partie. Les budgets dans les entreprises, surtout dans cette période difficile, ne sont pas extensibles. Je crois qu’il faut vraiment dissocier les budgets communication et les budgets publicitaires. En terme de communication, ce n’est pas sûr que l’on puisse dire que le média CAD a pris des parts importantes aux autres budgets . Dans la publicité, c’est un peu différent. Il y a eu clairement un transfert entre les médias traditionnels, les médias généralistes vers tous les nouveaux médias, et cela ne concerne pas que la CAD, ce que l’on appelle le out-of-home ou la mobilité. Et automatiquement la CAD en profite. Toujours au niveau de la pub, les annonceurs recherchent à pouvoir influencer le consommateur au moment de son acte d’achat et pour ce faire, il faut être au plus près du produit, il faut être au sein même du point de vente : la CAD est une vrai réponse.

Quelles sont vos attentes par rapport à l’édition 2009 du salon VISCOM ? « On a en France un vrai souci, on en parle avec les instances et les organisateurs de salons, on n’a pas encore de salon dédié à la communication out-of-home. Cela dépasse le simple spectre de la communication CAD. VISCOM est un salon de la communication qui a un pouvoir d’attirance des enseignes, des annon-

ceurs et des agences sur les médias traditionnels. On voit qu’ aujourd’hui l’espace de la CAD va être relativement limité. Toute fois, ce que l’on attend de ce salon, qui est LE salon de la rentrée, c’est de continuer la promotion du média pour mettre en avant les spécificités de celui-ci, sa capacité de se démarquer des autres médias et de continuer un travail de normalisation. L’APCAD est partenaire du VISCOM depuis plusieurs années. Nous avons bien sûr un stand pour accueillir toutes les entreprises qui souhaitent venir nous rejoindre. Nous interviendrons à plusieurs reprises au cours de conférences plénières pour échanger et continuer nos actions de présentation, d’information et de promotion du média. »

Quels sont les rendez-vous de l’APCAD pour l’année qui vient ? « Le bureau exécutif dont j’ai la présidence, rassemble ses membres tous les trimestres pour des dîners-conférences. Le dernier a eu lieu au mois de juin et a rassemblé plus de 50 entreprises sur le thème de l’évolution du rôle des agences de communication autour du numérique. On démarre à partir du quatrième trimestre de cette année un cursus de formation qui va s’adresser à la fois aux professionnels de la communication sur les métiers, les méthodologies à appliquer, sur la convergence des médias parce que l’on ne peut pas traiter indifféremment la CAD des autres médias numériques. Ce cursus de formation, c’est vraiment une nouveauté pour nous. Et puis, bien sûr, il y a le projet Digimétrie. On a décidé au sein de l’APCAD de trouver un référentiel au même titre qu’il y a Médiamétrie pour la télévision ou Affimétrie pour l’affichage, on aura Digimétrie qui est en fait une norme de mesure d’audience et d’impact sur tous les médias CAD. C’est un très gros chantier que l’on a démarré en 2008. Nous avons rédigé un premier cahier de normes, que nous avons souhaité valider sur le terrain. Un appel d’offre fin 2008 a été remporté par le CSA, organisme de sondages. Ce sera un système fiable qui pourra être utilisé par différentes entités afin d’obtenir des résultats révélateurs de ce qui ce passe réellement derrière les écrans. Nous sommes actuellement en phase d’analyse des résultats pour le quatrième trimestre 2009. C’est le passage obligé pour préparer demain, c'est-à-dire préparer les annonceurs, les agences médias à utiliser beaucoup plus souvent notre média. »

Pour plus d’infos : www.europv.com


EuroPV200-fusion:Europv new maketz

36

16/09/09

11:18

Page 36

Théâtralisation des ventes EURO PLV

L’ART DE

LA MISE EN SCÈNE

SANS LIMITE La théâtralisation de la PLV dans les points de vente est une tendance forte depuis quelques années. Les annonceurs doivent répondre à la demande de leurs distributeurs pour mettre en place des promotions saisonnières de plus en plus originales afin de créer l’événement en magasin. En retour, ces opérations sont la possibilité pour les annonceurs de multiplier leurs ventes tout en glorifiant leurs produits.

EURO PLV, acteur de premier plan de la PLV carton, s’est structurée pour répondre globalement aux projets de théâtralisation des produits. Le credo de la société est d’imaginer et fabriquer les décors les plus ambitieux tout en veillant étroitement au bon fonctionnement de l’opération (résistance au transport, facilité de montage, rapidité d’installation, respect des normes). Car il est vain de créer des PLV époustouflantes mais qui prennent une heure à monter ! Pour cela, EURO PLV a misé sur l’intégration de toutes les compétences (studio graphique, bureau d’études, maquettes, fabrication complète) à Saint-Victurnien au siège social qui emploie 100 personnes. Pouvoir gérer en interne l’opération de A à Z garantit la qualité de la réalisation, la pertinence technique et…le délai de livraison.

EuroPV magazine - septembre 2009


EuroPV200-fusion:Europv new maketz

16/09/09

11:18

Page 37

37 Le Marché de Noël de Goliath Bruno Ferrari de GOLIATH (fabricant de jeux dont le produit-phare est le TRIOMINOS) a fait appel à EURO PLV pour une grande opération à Noël dernier. Il livre son témoignage :

« Nous avions deux objectifs : théâtraliser et animer les points de vente et proposer aux consommateurs une offre percutante surtout en ces temps difficiles.(…) En parallèle, nous avons procédé à une campagne de presse nationale et tous nos produits bénéficient d’un support TV conséquent.(…) » Le plviste avait pour mission de réaliser un ensemble de 6 box 80 x 120 cm livrés montés remplis avec un habillage avant et arrière. Il était important que le principe de théâtralisation soit facile à installer et que les box soient très résistants car ils sont conditionnés aux Pays-Bas et doivent supporter les multiples transports jusque dans les grandes surfaces françaises. Une série de roughs a été proposée et une maquette habillée échelle 1 a été lancée pour un salon professionnel. Cette maquette habillée a servi de test pour les aspects techniques (montage, solidité) et esthétiques (mesure de l’accueil des distributeurs). La force de vente de GOLIATH a été associée étroitement au projet et a défini précisément ses contraintes point de vente pour que la PLV colle vraiment aux attentes de la distribution. La fabrication des box et habillages s’est effectuée chez EURO PLV (essentiellement de la sérigraphie grand format et découpe) et les différents éléments ont été livrés à plat sur palette en Hollande.

Bruno Ferrari dresse le bilan de l’opération : « Le premier impact a été une mobilisation encore plus accrue de la part de toutes nos équipes et ce à tous les niveaux. Car une opération de ce type nécessite un suivi, une logistique et une organisation des plus accrus. Les magasins ont bien accueilli cette opération, elle leur apportait de l’animation, du trafic et surtout leurs clients pouvaient bénéficier d’une offre de réduction. De par les renvois de coupons (à hauteur de 7%), nous savons que cette dernière a été appréciée par les consommateurs. Ainsi, elle nous encourage à continuer dans ce sens. Cette opération a eu également un impact sur notre marque, les gens ont pu découvrir d’autres jeux que nos leaders, ce qui était bien évidemment une volonté de notre part. Cette opération nous a permis de montrer l’éventail de nos différents jeux et de mettre en avant de nouveaux produits à découvrir. Au final, cela a été un projet très long à mettre en place, qui a demandé beaucoup d’efforts de part et d’autre. Pour le mener à bien, il nous fallait un partenaire sérieux avec un véritable savoir-faire et qui soit également à notre écoute. De par le résultat, nous pouvons voir que toutes ces conditions ont été remplies. » Et pour Noël 2009 ? Chut… réponse dans quelques semaines avec bien sûr… une nouvelle théâtralisation !

Pour plus d’infos : www.europv.com


EuroPV200-fusion:Europv new maketz

38

16/09/09

11:18

Page 38

Théâtralisation des ventes

CANAL + en 3D avec EURO PLV CANAL+ voulait offrir une théâtralisation originale à ses distributeurs - mettant en scène une offre couplée avec un téléviseur LG - en s’appuyant sur sa traditionnelle présence au Festival de Cannes, où il est partenaire officiel. EURO PLV à présenté plusieurs roughs à l’annonceur mettant en scène les célèbres marches du palais et les photographes. Le choix de CANAL+ s’est porté vers une structure en arche avec l’escalier au second plan et des éléments silhouettés de part et d’autre ; un véritable écran plat trônant en haut des marches en point de vente. Ultime clin d’œil, un tapis rouge de 4 m2 à installer avant le montage de la PLV, fourni dans le kit… Un vrai décor 3D était né ! La PLV mesurant 1.50 x 0.60 x 2.40 mètres mais voyageant à plat dans un suremballage compact de 1.56 x 0,85 mètres, il était impératif de bien travailler la mécanique de montage pour que la mise en place soit aisée et les impressions bien raccords.

EuroPV magazine - septembre 2009

[ www.europlv.com ] Comme souvent dans les décors de grand format, l’impression est un mix d’offset (silhouette de Michel DENISOT,…) et de sérigraphie (arche,…). EURO PLV a assuré la fabrication complète en interne (impression, découpe, façonnage, mise sous kit, expédition).


EuroPV200-fusion:Europv new maketz

16/09/09

11:19

Page 39

[ En bref

18

39

UN STAND ÉCOLO Un stand monté en un clin d’œil et qui, en plus respect l’environnement. EXPOtech, leader des stands pliables et modulaires proposent deux nouveaux produits développement durable. Le Pack Balta tout d’abord, est composé d’une structure légère, compacte et entièrement recyclable. Il se présente sous la forme de deux éco-durables et leur visuel L.790 x H.2000 mm, une valise de transport qui se transforme en banque d’accueil pour un poids total de 12 kg. Le produit TRINITY regroupe quant à lui trois atouts. Un système modulable et multi-configurations grâce à ses panneaux multi-directionnels, pour une adaptation à tous les espaces ; une gamme d’accessoires périphériques (écran plasma, tablette de présentation, spots halogènes) et des visuels qui se posent en quelques secondes. Ces derniers sont imprimés sur textile et envoyés pliés par simple enveloppe aux destinataires nécessaires. Grâce à une structure aluminium et des visuels en textile satiné 100 % recyclables, une impression sans solvant et des visuels lavables et interchangeables à l’infini, le TRINITY se plie aux règles de base du respect de l’environnement. Autre nouveauté, EXPOtech change d’adresse : EXPOtech Paris, 3, rue Fernand Pelloutier, 92100 Boulogne Billancourt, Tel : (0)1 41 86 01 23

[ www.expotech.com ]

Vous voulez communiquer

sur vos réalisations et/ou nouveautés ? Envoyez vos actualités à la rédaction :

info@europv.com

Pour plus d’infos : www.europv.com


EuroPV200-fusion:Europv new maketz

40

16/09/09

11:19

Page 40

Gros plan ]

VOYAGE, VOYAGE... Allez, même si la rentrée est déjà dernière nous, pourquoi ne pas penser à nouveau aux vacances (surtout aux prochaines) ? Car en France et dans le monde, le tourisme de masse tient une place de poids dans l’économie des pays visités. Alors comment sont promus les futurs séjours à la mode dans les agences de voyage ? Explications.

Vitrine de l’agence Carlson Wagonlit Voyages, Carlipa (équipée de Vikuiti, film microbille de verre en vitrine)

Selon les Chiffres Clés du tourisme 2007 publiés par le ministère de l’économie, 81, 9 millions de touristes ont séjourné en France alors que 36, 7% des Français ont réservé un séjour dans l’hexagone ; 85,7% à l’étranger ou dans les territoires d’Outre-Mer. Et même si la concurrence des voyagistes sur internet se fait rude, 54, 6% de Français qui ont voyagé à l’étranger à titre personnel en 2007, ont réservé leurs vacances par le biais d’une agence de voyage. Cette dernière reste donc le lieu clef pour se renseigner sur les offres de séjours en France et à l’étranger.

Un décor soigneusement pensé L’exemple Nouvelles Frontières est probant. Le groupe français possède un réseau de 300 agences en France. En 2008, pas moins de 1,5 million de clients ont parcouru le monde avec le premier tour opérateur français. Cette année, les destinations les plus plébiscitées pour les moyens courriers sont la Tunisie, le Maroc, la Corse, la Grèce, la Sicile, la Turquie ; la République Dominicaine, Les Etats-Unis, la Martinique, l’Ile Maurice, le Sénégal pour les longs courriers. C’est dans un esprit d’accompagnement que l’accueil du futur voyageur se fait dans les agences Nouvelles frontières. « A l'agence Nouvelles Frontières spécialisée sur l'Aventure, (Rando, trek, sports de nature) rue des Ecoles à Paris, en plein cœur du Quartier Latin, explique-t-on au siège social de Nouvelles Frontières, l'accent est mis sur le dialogue conseiller-client, le client s'assoit aux côtés du conseiller et non pas face à lui. Au centre de l'agence, une grande table conviviale, dans l'esprit des tables de gîte rural, autour de laquelle les clients peuvent échanger entre eux ou avec les conseillers. Enfin, des matériaux naturels en harmonie avec l'esprit des voyages que vend l'agence : bois, laine... » Le client est tout de suite dépaysé et transporté sur son futur lieu de vacances. L’agencement du point de vente est totalement théâtralisé en adéquation avec le type de voyage proposé. Mais le tour opérateur français n’est pas en reste et n’a de cesse de renouveler ses agences en proposant des aménagements plus modernes. « A l'agence Nouvelles Frontières au CNIT de La Défense par exemple, le dialogue conseiller-client est au centre du concept ; le client et le conseiller sont en effet assis côte à côte. Un très grand canapé rouge, très en vogue et tout en vague, donne envie de rester discuter de ses vacances. Le décor et le design, au cœur du quartier d'affaires de Paris, illustrent parfaitement bien la nouvelle génération des agences Nouvelles Frontières. »

EuroPV magazine - septembre 2009


EuroPV200-fusion:Europv new maketz

16/09/09

11:19

Page 41

41

Totems, vitrophanie et affichage Et c’est par de nombreux éléments de PLV que Nouvelles Frontières revendique son identité. L’affichage de la société est d’un clin d’œil reconnaissable par l’utilisation précise d’une charte graphique qui rappelle son logo simple, design, de couleur rouge. Un affichage format A4 est placé en vitrine afin d’annoncer les promotions ; ces affichettes sont présentées sur des supports plexiglas (totems et supports affiches muraux). L’entrée de l’agence peut aussi être agrémentée de stickers et de vitrophanie, couvrant tout ou partie de la vitrine. A l’intérieur de l’agence, l’invitation au voyage se fait par le biais de présentoirs type totems en carton, où sont proposées actuellement des brochures Circuits « Nouvelles Rencontres » une collection de circuits et de séjours basés sur des rencontres authentiques avec les populations des contrées visitées.

Intérieur de Selectour Dijon, Carlipa

Le boom du digital média Et l’agence de voyage est aussi le lieu où les innovations ont la part belle. Le digital média y prend peu à peu ses quartiers. La société Carlipa s’est associée depuis plusieurs années avec des agences de voyages telles que Selectour ou Carlson Wagonlit Voyages afin de dynamiser leur communication sur leurs lieux de vente. « Pour les agences Carlson Wagonlit, nous avons équipé 63 vitrines de Vikuiti, un film en microbilles de verre réalisé par 3M, explique Elodie Cyrus, directrice marketing et communication chez Carlipa. Ce dispositif est en place depuis 2008 sur les meilleurs emplacements en France ». Du côté de Selectour, « 550 agences françaises ont été équipées d'écrans dès la fin 2004, début 2005 , précise Elodie Cyrus. Un écran 42 pouces est disposé dans chacune des agences. La programmation mêle des mes-

Vitrine de l’agence Nouvelles Frontières

sages corporates et informatifs (la météo par exemple) aux messages publicitaires des annonceurs captifs (les tours opérateurs, les loueurs de voitures etc.) et aux campagnes d’annonceurs hors-captifs. Nous avons mis en place une campagne pour Nikon, accompagné d’un jeu-concours relayé sur un site web dédié . » Autre dispositif digital média pour le moins original, le déploiement d’une campagne de promotion de la ville de Budapest en Hongrie qui a été mis en place dans 81 salons de coiffure Jean-Claude Biguine. Cette opération, qui s’est tenue du 7 juillet au 11 août dernier, ciblait une clientèle plutôt haut de gamme, féminine et qui passe en moyenne 1h30 à l’intérieur du salon de coiffure. Cette campagne a potentiellement touché les 65 000 clients qui défilent chaque mois dans les salons Jean-Claude Biguine. Pour le réseau Biguine TV, Absolut Media fournit la solution technique et Carlipa est chargée de la régie publicitaire.

L’impact de l’écran sur le client Les résultats sont très encourageants en ce qui concerne la perception du digital média par les consommateurs. Une étude dirigée par le POPAI publiée en avril 2008 sur ce sujet, réalisée en collaboration avec Selectour, souligne que plus de 80% des clients interrogés ont remarqué et regardé l’écran. Il permet, entre autres, de diminuer la perception du temps d’attente pour 80 % des clients, mais aussi de se divertir (53 %) et d’obtenir des idées voyage (53 %). Du point de vue de la mémorisation, 40 % des clients ayant vu l’écran, sont capables de citer des marques dif-

Pour plus d’infos : www.europv.com


EuroPV200-fusion:Europv new maketz

42

16/09/09

11:19

Page 42

Gros plan ]

Vitrine de l’agence Nouvelles Frontières Aventure fusées et 55% d’entres eux ont retenu les publicités et les promotions concernant les destinations de voyage et les offres du jour. Au final, l’impact du digital média est plus que convaincant. En effet, 35 % des personnes interrogées pensent que les messages diffusés peuvent déclencher des achats non prévus et 43 % d’entre eux pensent que les programmes et campagnes publicitaires peuvent les aider dans le choix du voyage. PLV traditionnelle, agencement d’un point de vente soigneusement pensé et maintenant digital média, les tour operateurs n’ont pas fini de nous faire voyager.

Détail de la vitrine de l’agence Nouvelles Frontières

En aparté ] LE COUP DE GUEULE DE JACQUES TENENHAUS Jacques Tenenhaus, le patron de Formes & Sculptures a pris la parole lors de la soirée de remise des awards 2009. EuroPV magazine vous propose le contenu in extenso de cette intervention.

Jacques Tenenhaus

On ne peut pas commencer cette soirée sans parler de nos deux confrères qui ont cessé leur activité de façon brutale, BLUE CAPITAL et PIXXENT. On ne peut pas se réjouir de leur disparition, car demain, à qui le tour ? La volonté des SERVICES ACHATS d’acheter au meilleur prix pousse nos sociétés à vendre à des prix de plus en plus bas chaque année. Nous trouvons des solutions en rationalisant, et automatisant les postes de travail, ou en délocalisant certaines fabrications en Asie, en Europe de l’Est ou en Afrique du Nord. Mais cela ne suffit pas, et nos marges vitales sont entamées, nous vendons parfois en dessous de nos prix de revient.

EuroPV magazine - septembre 2009

Les services Achats doivent savoir que c’est VRAI, et que beaucoup d’entre nous acceptent de baisser les prix de vente afin de « faire tourner » comme on dit, et l’on sait où cela mène. La nécessité de trouver des solutions pour baisser les prix de production, ainsi que la concurrence est une bonne chose, mais son excès amènera à la disparition de notre secteur d’activité qui n’est rien d’autre que de l’artisanat industrialisé. Nous sommes comme les producteurs de lait à qui l’on demande de vendre au dessous de nos prix de revient. Chacun à sa place a une responsabilité dans la stratégie qu’il véhicule quand bien même il n’est qu’un rouage, c’est le cas des services achats de la PLV. Jacques Tenenhaus


EuroPV200-fusion:Europv new maketz

16/09/09

11:20

Page 43

[ Echos

18

43

L’ORÉAL CHOISIT FAPEC POUR PUREOLOGY Rachetée en mai 2007 par l’Oréal, la gamme de soins professionnels exclusivement dédiée aux cheveux colorés Pureology est déployée dans le monde entier en 2009. FAPEC a été choisi pour créer et produire un mobilier qui s’intègre dans tous types de salon de coiffure. De la France, à l’Italie en passant l’Australie, l’Afrique du Sud ou les Emirats Arabes Unis. Chaque pays personnalise le mobilier en incluant des décors traduits dans sa langue. Véritable outil de mise en scène, ce meuble permet entre autres de stocker un grand nombre de produits, une installation facile et montre une grande résistance à toutes épreuves grâce à la solidité des matériaux ainsi qu’une grande cohésion avec les packagings et la charte graphique des quatre gamme de produits Pureology.

LINGERIE, DESIGN ET MERCHANDISING Vanilla, ce sont cinq magasins d’une enseigne indépendante distributrice de grandes marques de lingerie, basés à Beyrouth au Liban. En juin dernier, l’enseigne a ouvert un nouveau point de vente de 120 m2 parallèlement au déploiement de sa nouvelle identité générale élaborée en collaboration avec Mathemapartners. Un lieu calme, blanc, moderne, coquet, mettant en valeur les gammes de produits, la profondeur des offres et la force des marques distribuées (Chantal Thomass, Wolford, Daniel Hechter…) Un design simple, mais différent de la concurrence, valorisant pour la consommatrice libanaise. Mathemapartners a travaillé sur le positionnement, l’identité de l’enseigne, le merchandising et le design du lieu. Un travail qui aboutit sur un conseil à long terme quant à la sélection des gammes, la rationalisation des assortiments et la rotation du visuel merchandising des boutiques au cours des saisons. Un partenariat avec un architecte local a permis de concevoir un concept ambitieux mais aux coûts de réalisation maîtrisés. De plus la formation de toutes les responsables de boutiques au merchandising permet d’optimiser cet outil de travail et de le faire évoluer en fonction des gammes et des rotations de produits. A voir lors de votre prochain voyage au Liban, Vanilla, ABC Dbayeh, Beyrouth, Tel : 04 41 64 59

[ www.fapec.com ]

[ www.mathemapartners.com ]

Pour plus d’infos : www.europv.com


EuroPV200-fusion:Europv new maketz

44

16/09/09

11:20

Page 44

Dossier ]

LA PLV

NE FAIT PAS

UN TABAC Il est loin le temps où le cowboy Malboro grandeur nature accueillait les fumeurs venus acheter leur paquet de cigarettes dans une échoppe. Avec le temps la législation sur la publicité en général et sur le point de vente en particulier est devenue de plus en plus restrictive à tel point de rendre quasi muet les fabricants de tabac et leurs partenaires commerciaux. Un point sur la promotion du tabac en France et chez nos voisins.

La “carotte”, signe distinctif des bureaux de tabac (crédit photo : Frédéric Bisso, Flickr)

Selon une étude INSEE publié en décembre 2006, depuis le vote de la loi Evin en 1991, une baisse de plus en plus forte s’est fait sentir au niveau de l’achat de tabac en France. De 3,4% par an à partir de 1992 jusqu’à près de 30% de baisse entre 2002 et 2004 à la suite de l’augmentation progressive du prix des cigarettes. En 2004, les Français consacraient 1,7% de leur budget au tabac ce qui les plaçaient alors en dessous de la moyenne européenne de 2%. C’est à partir de 1976 avec la loi Veil que la publicité et le packaging visant à promouvoir le tabac se sont vus de plus en plus restreints. Cette loi imposait déjà d’inscrire sur les paquets de cigarettes la mention « Abus dangereux » et interdit de fumer dans certains lieux à usage collectif. En parallèle et à partir de cette date, de nombreuses campagnes anti-tabac ont commencé à se succéder. Présentoir Gauloises, Media 6

EuroPV magazine - septembre 2009


EuroPV200-fusion:Europv new maketz

16/09/09

11:20

Page 45

45

Restrictions majeures avec la loi Evin Mais c’est véritablement en 1991 avec la promulgation de la loi Evin relative à la réglementation de la publicité en faveur du tabac que la situation s’est compliquée pour le secteur de la promotion des cigarettes et consoeurs. Car à partir du «1er janvier 1993, toute propagande ou publicité, directe ou indirecte, en faveur du tabac ou des produits du tabac ainsi que toute distribution gratuite sont interdites.» Cependant Présentoir Lucky Strike, Media 6 ces interdictions ne s’appliquent pas aux enseignes des débits de tabac, ni aux affichettes disposées à l’intérieur de ces établissements, non visibles de l’extérieur, à condition que ces enseignes ou ces affichettes soient conformes à des caractéristiques définies par arrêté ministériel. » Dans le même esprit « toute opération de parrainage est interdite lorsqu’elle a pour objet ou pour effet la propagande ou la publicité directe ou indirecte en faveur du tabac ou des produits du tabac. » Dans ce contexte peu favorable à la promotion du tabac notamment en raison de problèmes sanitaires, les acteurs directs tels que les fabricants de cigarettes et indirects, comme les fabricants de PLV, sont peu prompts à parler de leurs réalisations publicitaires dans ce secteur. Pour ces derniers, cette discrétion sur leur travail autour du tabac est régie soit de façon tacite, soit de façon contractuelle. Problématiques liées à la santé publique, procès à répétition contre l’industrie du tabac, restrictions législatives, ont sans aucun doute pousser à la réserve au niveau de leur communication.

Et ailleurs alors ? Ce contexte restrictif est-il propre à la France? Il semblerait que non. Peu à peu, l’Europe tend à harmoniser sa législation visant la consommation de tabac mais aussi la publicité faisant la promotion de ses produits. La directive européenne du 13 mai 1998 oblige les Etats membres à adapter le texte communautaire interdisant la publicité et opération de parrainage en faveur du tabac. Même l’indétrônable collaboration entre formule 1 et industrie du tabac s’est vue interdite. Seule tolérance, dans les magasins qui vendent du tabac, avec la possibilité de publicité discrète et non visible de l’extérieur. Sur le continent nord-américain, le Canada et les Etats-Unis ont deux législations différentes même si les campagnes anti-tabac sont fréquentes

dans les deux pays. Aux USA, malgré les procès à répétition depuis le début des années 1980, la publicité en faveur du tabac reste possible dans les magazines, les journaux et sur les affiches mais est interdite à la télévision et à la radio depuis avril 1970. La législation de leur voisin canadien est encore plus restrictive. Elle interdit toutes sortes de promotion y compris sur les lieux de vente. Le constat est clair, la publicité visant la promotion du tabac, y compris sur le lieu de vente, se fait donc de plus en plus discrète en France et bien au-delà.

UNE INNOVATION PUB

CHEZ LES BURALISTES Alors si la publicité pour le tabac est de plus en plus restreinte dans les bureaux de tabac, quelle est la solution pour les buralistes ? Un nouveau venu fait peu à peu son apparition depuis 2004 chez les revendeurs de tabac. Bimédia, lancé en 2002 par Jean-Baptiste Pondevy et Dominique Chabot, rassemble sur une borne deux écrans. L’un tourné vers le buraliste, l’autre vers le client. Côté matériel, ce concept de TPV (Terminal Point de Vente) 100% tactile à double écrans permet au commerçant d’encaisser et de gérer son point de vente du bout des doigts. Le second écran de 12 ou 15 pouces situé côté consommateur final est un réel outil d’animation et de promotion sur le lieu de vente grâce au programme BimediaTV créé, géré et commercialisé par 12 Pouces Media, filiale de Bimedia. Aujourd’hui, 1500 TPV Bimedia sont répartis en France chez des buralistes et marchand de presse. Les annonceurs sont principalement les marques présentes dans le point de vente : tabac, téléphonie, organisateurs d'événements, clubs sportifs, éditeurs de presse... Des messages publicitaires sont diffusés en alternance avec des programmes courts d’environ une minute sur l’actualité sportive (essentiellement football et rugby), un horoscope, la météo et l’info du jour. A l’heure actuelle, 1,1 million de personnes sont en contact avec ce média. Les estimations tablent sur 1,5 millions en décembre 2009.

[ www.bimediatv.com ]

Côté commerçant

Côté client Pour plus d’infos : www.europv.com


EuroPV200-fusion:Europv new maketz

46

16/09/09

11:21

Page 46

En question ] Agencement en métal d’un linéaire pharmaceutique, Media 6

LA PHARMACIE CHANGE DE VISAGE Elles font partie du paysage de nos villes et de nos campagnes. Les pharmacies, commerce de proximité par excellence, reçoivent la visite d’environ 3,5 millions de clients par jour en France. Mais avec la multiplication des déremboursements et la croissance du libre-accès aux médicaments, la structure même de l’officine change peu à peu. Le point sur la situation.

Présentoir Ducray, AAMIMA

EuroPV magazine - septembre 2009

Depuis plusieurs années, différentes actions gouvernementales ont été mises en place en vue de réduire le déficit de l’Assurance Maladie française. La multiplication des déremboursements est une des mesures phares : 156 médicaments déremboursées en 2006, 69 en 2008 en sont les derniers exemples. Ces vagues de désengagement de l’Assurance Maladie ont bien sûr eu des conséquences significatives sur la vente de médicaments. « L’impact est très important sur les ventes » explique Patrice Ossent, chargé de l’économie de l’officine auprès de la FSPF, fédération des syndicats pharmaceutiques de France. « Pour prendre l'exemple de la grande vague de déremboursements de mars 2006. Les ventes étaient de 735 millions d’€ fin 2005, pour 233 mil-

lions de boites. En mars 2009 sur les 12 derniers mois, les ventes sont de 221 millions d’€ pour 47 millions de boites . »

L’information, prioritaire en pharmacie Alors comment soutenir les pharmaciens, premiers touchés par ces mesures ? Pour les médicaments qui ne sont plus soumis aux remboursements de la Sécurité Sociale mais qui nécessitent toujours la prescription d’un médecin, les solutions sont peu nombreuses. « Il n’y aura pas de présentoirs pour nos produits, puisque nous proposons des médicaments uniquement de prescriptions », précise Rafik Allaili, responsable re-


EuroPV200-fusion:Europv new maketz

16/09/09

11:21

Page 47

47 lations opinion publique pour les laboratoires Pfizer. « Et la législation ne permet pas de faire de la publicité grand public via des présentoirs. Par contre, il va y avoir, via notre offre Business Unit, une mise à disposition d’informations sur les pathologies pour les clients de la pharmacie. Par exemple sous la forme de brochure sur les douleurs neuropathiques ou sur le cholestérol. On sait très bien aujourd’hui que l’office est un lieu où l’on vient se soigner mais aussi chercher de l’information». En 2007, la vente de ces spécialités remboursables soumises à prescription obligatoire représente plus de 81, 8% de chiffre d’affaires de l’officine selon l’analyse des ventes de médicaments 1997-2007 de l’AFSSAPS (Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé). Une part importante des ventes donc. Pour les autres médicaments accessibles cette fois sans prescription, la promotion est possible. Et les changements autour des déremboursements et du libre-accès aux médicaments ont, pour certains, augmenté la demande de présentoirs et d’affichage. « Le point de vente est très important, et le fait qu’il y ait le libre accès, favorise l’achat spontané , souligne Marie-Hélène Bonnaud, directrice de RNP (Réseau National de Promotion), spécialiste de la vitrine de pharmacie. Il est évident que les produits

qui ont un nom, une réputation et qui sont mis en avant, permettent au patient, s’il est pressé, de faire son choix. Bien sûr, en écoutant les conseils du pharmacien au moment du passage en caisse. Pour un médicament, on cherche une réponse à une pathologie, nous sommes très vigilants à donner le plus d’informations sur le point de vente aux patients même sur les produits qui sont en libre accès. Le pharmacien joue bien sûr son rôle de conseil au moment du règlement. » Et les exemples d’actualité ne manque pas. La grippe H1N1 en est le parfait exemple. « Aujourd’hui, on sait très bien que lorsque l’on parle de pandémie, il y a différents types de produits qui sont plus mis en avant que d’autres » explique Marie-Hélène Bonnaud. « Tout ce qui permet de se protéger et de suivre les recommandations d’hygiène qui nous sont données font l’objet d’une mise en avant. Nous sommes réactifs à toutes demandes des laboratoires, nous sommes leur exécutant sur le terrain. »

Les solutions PLV Affiches, PLV, full covering, les moyens ne manquent pas pour promouvoir l’officine. « Nous travaillons la vitrine » explique Marie-Hélène Bonnaud de RNP. «Nous avons du matériel fixe dans un certains nombres de pharmacies, par exemple 8500 cadres de porte dans autant de pharmacies, nous avons 9000 grands cadres, 5000 chevalets… Ce sont des emplacements fixes RNP, du matériel qui nous appartient. Et à côté de ça, il y a de l’affiche média qui doit rappeler dans un grand nombre de points de vente, une campagne télévision, radio ou presse. Nous avons aussi des dispositifs événementiels comme du full covering : des vitrophanies qui couvrent totalement la vitrine. Nous avons des vitrines également sur-mesure qui sont des bâches pour créer des vitrines en trois dimensions, éclairées. Nous proposons des vitrines que nous réalisons sur-mesure. »

1.

Acteur important de la publicité sur le lieu de vente, l’entreprise Marie-Laure PLV multiplie les collaborations avec le marché pharmaceutique depuis de nombreuses années. « Nous travaillons avec Cosmétique Active, filiale de l’Oréal pour les marques Vichy, La Roche Posay, SkinCeuticals ; avec Johnson & Johnson Consu-

Meuble Neutrogena, Marie-Laure PLV

1. Linéaire Klorane Bébé, AAMIMA

Pour plus d’infos : www.europv.com


EuroPV200-fusion:Europv new maketz

48

16/09/09

11:21

Page 48

En question ]

Agencement en métal d’un linéaire pharmaceutique, Media 6

1. Meuble La Roche Posay anthjelios 2009 Marie-Laure PLV

mer (Roc, Neutrogena, Biafine), les laboratoires Merck, Oenobiol » énumère Jean-Michel Javelaud, responsable commerciale du marché éphémère. «Sur la partie éphémère, on utilise beaucoup de meubles en carton, de présentoirs en carton ou thermoformés plastique et des meubles en métal. » Pour Marie-Laure PLV, les demandes de présentoirs suite à la multiplication des déremboursement n’ont pas particulièrement augmenté. « Nos clients actuels ne nous ont pas demandé tout à coup un présentoir parce que telle aspirine serait déréférencée, explique Loïc Demouchy, directeur du mobilier permanent. Le pharmacien veut rester prescripteur. Malgré cela, on réalise toujours des réglettes disposées derrière le pharmacien pour la fièvre, le mal de ventre, mal de dos… Il n’y a pas de volonté des pharmaciens, pour des raisons de sécurité, de mettre en avant un présentoir pour Strepsil, par exemple, en plein milieu du linéaire et en libre service. » En pleine crise économique, la guerre des prix fait rage et les laboratoires pharmaceutiques adaptent leurs campagnes publicitaires à la situation. « De plus en plus, le maître mot est de tenir les budgets, confirme Jean-Michel Javelaud. C’est une tendance chez les laboratoires pharmaceutiques de-

EuroPV magazine - septembre 2009

puis presque deux ans: le coût unitaire des PLV, notamment dans la partie éphémère, a nettement chuté. Pour la partie éphémère toujours, les grandes campagnes qui existaient il y a trois ou quatre ans continuent à être lancées, mais avec des PLV moins chères. » Autre exemple sur le marché de la PLV pharmaceutique: la société AAMIMA. Pour eux, le choix des clients se tournent plus volontiers vers de la PLV « plutôt permanente, de quelques mois à une année et multimatériaux en fonction des budgets et des souhaits clients. Nous sommes souvent questionnés pour l'étude et la fabrication etde temps en temps pour la création, précise Alain Sanquer, commercial pour la société située dans l’Eure. Pour le Groupe Pierre Fabre, nous fabriquons des présentoirs en plastique liés à des campagnes soit de lancement de produit, soit de renouvellement ou de redynamisation de gammes. » Et de remarquer d’une manière plus globale, une augmentation de la PLV carton, en raison de son coût moins élevé.

1.

L’agencement de l’officine est en plein mouvement. La santé reste plus que jamais au cœur des préoccupations des Français. La question centrale demeure : à quoi ressemblera la pharmacie de demain ?


EuroPV200-fusion:Europv new maketz

16/09/09

11:22

Page 49

[ Echos

49

STI FAIT SA RENTRÉE AU FACHPACK DE NUREMBERG L’un des grands rendez-vous de la rentrée Outre-Rhin, le salon FachPack ouvrira ses portes du 29 septembre au 1er octobre prochain à Nuremberg. La grand-messe du packaging verra l’ouverture du flagship STI. L’occasion d’y présenter les points forts de l’entreprise allemande : des produits dont la fabrication respecte l’environnement, certifiés par l’écolabel FSC (Forest Stewardship Council) qui assure le respect des procédures censées garantir la gestion durable des forêts. STI proposera également ses solutions commerciales avec ses campagnes publicitaires les plus réussies. L’objectif ? Apporter des conseils utiles aux visiteurs dans le but d’accroître à terme, leurs ventes.

[ www.sti-group.com ]

KAMBLY

TESTER DES STYLOS

UNE CAMPAGNE DANS LES RÈGLES DE L’ART

EN MAGASIN

Le biscuitier suisse Kambly lance une campagne de promotion en magasin pour le moins originale. Le fabricant de biscuits haut de gamme organise du 1er septembre 2009 au 31 mars prochain 2010 un événement autour de l'Art, « Kambly, l'art de se faire plaisir ! » en partenariat avec trois artistes contemporains Bernard Alligand, Alain Serruya et Gérard Schleich.

Pour convaincre, quoi de plus efficace que d’essayer un produit ? Pour les stylos PaperMate, l'agence Malherbe et l’entreprise Weillrobert ont créé et réalisé des testeurs de stylos. Le consommateur est souvent perdu, compte tenu de la grande variété des techniques des feutres et des stylos : différents types de billes, encre classique ou à gel, épaisseur du trait, rétractable ou non, encres à effet fluorescent ou pailleté, etc. Pour permettre au consommateur de tester toutes ces nouveautés, tout en s'assurant qu'après utilisation les stylos reviennent automatiquement à leur place, Weillrobert a réalisé des pupitres en métal avec un mécanisme de contrepoids intérieur. Les pupitres sont éclairés et sont munis d'une TV-PLV qui explique aux consommateurs les larges possibilités de la gamme PaperMate. De quoi bien s’équiper pour la rentrée !

Les clients de moyennes et grandes surfaces pourront ainsi tenter leur chance et peut-être gagner dix œuvres originales sur toile mais aussi 150 reproductions d'art signées numérotées et des milliers d'œuvres d'art numériques. Parallèlement, des animations avec hôtesses seront organisées dans certains magasins afin de gagner un voyage pour deux dans une capitale européenne. Cette campagne promotionnelle vise à mettre l'art à la portée de tous mais aussi de valoriser les gammes de biscuits raffinées de la marque Kambly.

[ www.kambly-artdubiscuit.com ]

[ www.weillrobert.com ]

Pour plus d’infos : www.europv.com


EuroPV200-fusion:Europv new maketz

50

16/09/09

11:38

Page 50

Côté Pro ] HARMONIE :

UNE CLIM’ À LA PAGE Les blocs climatisation placés à l’extérieur des entreprises font désormais partie du paysage urbain. Harmonie Express, entreprise fabricante de PLV a eu la bonne idée d’utiliser ces appareils comme outils de communication. « Lors de mes congés, j’ai constaté que ces éléments, figurants pour la plupart sur les murs de commerçants, dégradaient leurs façades. L’idée m’est alors venue d’améliorer l’aspect, tout en intégrant un message publicitaire » explique Francis Courcimault, gérant de l’entreprise. Le produit Jolie Clim peut être personnalisé grâce à un logo, un slogan ou tout autre signalisation à la demande de l’acheteur, voire même, agrémenté d’un simple dessin. Equipé d’une découpe laser, Harmonie Express fabrique Jolie Clim en matière aluminium de façon standard ou sur-mesure. Un large choix de colories résistants aux UV est également disponible grâce à une chaîne de peinture intégrée à l’entreprise. Un outil de communication on ne plus original !

[ www.harmonie-express.fr ]

ABONNEMENT

www.europv.com info@europv.com

N°200 - Septembre

MARKETING

ET

PUBLICITÉ

SUR LE

LIEU DE VENTE

2009

LE POINT SUR

N°200 - Septembre 2009

LA PLV LE POINT SUR EN CARTON LA PLV EN ET LA CRISE LE POINT SUR CARTON ET LA CRISE PLV LA EN CARTON ET LA CRISE LE POINT SUR LA PLV EN CARTON ET LA CRISE N°200 - Septembre 2009

PAGE 42

N°200 - Septembre

PAGE 42

DOSSIER

Le salon DOSSIER VISCO Le salon M 2009 DOSSIER VISCOM Le salon 2009 VISCOM 2009

PAGE 42

PAGE 38

+ 10 newsletters et accès privilégié sur internet

=

115 € TTC* !

PAGE 38

DOSSIER

Le salon VISCOM 2009

PAGE 38

PAGE 38

ALAIN KERAUDREN ALAIN PDG DE CPIDREN KERAU FRANCE ALAIN PDG DE CPI FRANCE KERAUDREN FRANCE CPI DE PDG ALAIN KERAUDREN

Vous pouvez tout simplement nous adresser votre carte de visite accompagnée d’un chèque de 115 €

PAGE 16

PAGE 16

PAGE 16

CE PDG DE CPI FRAN

PAGE 16

Nom ............................................................................................ Prénom ............................................................................... Fonction ............................................................................... Société ............................................................................... Secteur d’activité ............................................................................................................................................................. Adresse ................................................................................................................................................................................. CP .................... Ville ....................................................... Tél ............................................... Fax ............................................. E-Mail ....................................................................... ❐ Je souhaite m’abonner et joins un chèque de 115 E (une facture acquittée vous sera adressée à réception de votre demande) ❐ Je souhaite recevoir une facture avant paiement

............................................................................................

Adresser votre demande d’abonnement par mail, par fax, par courrier ou par téléphone à : GFB Éditions - EuroPV Magazine - 310 Bd Clémenceau 59700 Marcq-en-Barœul - Tél. 03 20 72 62 56 - Fax. 03 20 89 57 68

Date et signature :

* Tarif valable en France métropolitaine - 135 € en dehors

4 numéros par an + le Guide 2010 de la PLV

2009

PAGE 42


EuroPV200-fusion:Europv new maketz

16/09/09

11:38

Page 51

L’usinage ingénieux Pièces bois et dérivés PLV Finitions selon charte graphique

Sous-traitance

Tarif valable en France métropolitaine 135 € en dehors

www.favre-sa.com info@favre-sa.com  04 74 75 71 50


EuroPV200-fusion:Europv new maketz

16/09/09

11:38

Page 52

www.marketingpointdevente.com

PLV / Marketing Terrain Agencement / Retail Design Digital Media Technologies Interactives MatĂŠriaux et composants

Salon Marketing Point de Vente du 30 mars au 1er avril 2010 Paris Porte de Versailles

OrganisĂŠ par

- Pavillon 4


EuroPV Magazine N°200 - sept 09