Issuu on Google+

Décembre 2008

23/12/2008

G FA G M A G La vérité de demain se nourrit de l’erreur d’hier

GROUPE DES FORMATIONS AÉRIENNES DE LA GENDARMERIE LYON

Editorial: vœux commandant GFAG

V

oici venir la fin d’année et le temps d’établir des bilans et celui d’envisager l’avenir proche. 2008 restera comme une année de transition que ce soit en terme d’emploi ( développement des missions de police) ou sur le plan technique (fin de vie des alouette III). Comme toujours vous avez répondus aux nombreuses sollicitation opérationnelles avec professionnalisme et enthousiasme. Ce sont par ces 2 grandes qualités que notre action sera toujours reconnue. Avec près de 1500 personnes secourues et 1900 heures de vol effectuées dans des conditions parfois difficiles notre bilan est très bon et, en priorité, la sécurité des vols a été préservée.

C

ertes, les contraintes budgétaires ont largement pesées sur notre capacité opérationnelle et 2009 se présente sous les mêmes auspices. Il va falloir faire preuve de souplesse et d’imagination pour répondre aux chalenges majeurs, à savoir l’expérimentation tactique du nouvel hélicoptère EC 135 à LYON. et la poursuite de nos missions au sein du ministère de l’intérieur.

R

estant résolument optimiste mais vigilant, je vous souhaite à vous et à vos familles de bonnes fêtes de Noël et vous adresse tous mes vœux d’épanouissement familial et professionnel pour 2009. C.E. CISOWSKI

Une invention qui vient de loin ! Le m ot hélicoptère a été forgé en 1861 par le v icomte Ponton d'Amécourt à partir du grec helix (spirale) et pteron (aile). M ais quatre siècles plus tôt, Léonard de Vinci en av ait déjà pressenti le concept à en juger par certains de s es croquis. Louis Breguet, un jeune industriel de 27 ans, conç oit la première aile tournante. Il s'inspire non de Léonard de Vinci m ais de Jules Verne, qui év oque cette technique dans le roman de science-fic tion Robur le Conquérant. Le 29 septem bre 1907, il fait un prem ier ess ai dans la cour de son usine, à Douai, av ec son ami le professeur C harles Richet. Av ec à son bord un c ertain M aurice Volum ard, l'appareil, baptis é Gyroplane N°1, doté de quatre v oilures tournantes de 8,10 mètres de diam ètre et d'un moteur de 50 C V, atteint non sans mal l' altitude v ertigineus e de 1, 5 mètre mais quatre tec hniciens ont soin de le maintenir en équilibre, ce qui altère la portée de l'ex ploit.

Trois sem aines plus tard arriv e le tour de Paul C ornu, un sim ple mécanicien à la tête d'une petite entrepris e normande. Son engin a une env ergure de plus de 6 mètres. Il comporte à chaque ex trém ité un rotor ou hélic e av ec de grandes pales horiz ontales recouv ertes de s oie et de 6 mètres de diamètre. C es rotors sont entraînés par un m oteur de 24 C V. Après plusieurs essais, l' engin s'élèv e à 1,50 mètre au-dessus du sol en v ol v ertical libre av ec son pilote, sans pers onne au sol pour le maintenir en équilibre... N otons que le frère de Paul C ornu, qui mettait le moteur en marc he, a dû se cram ponner au châssis et monter av ec l'engin ! L'ex ploit marque la v éritable naissance de l'hélicoptère. L'année suiv ante, Louis Breguet récidiv e av ec le Gyroplane N°2, qui a l'av antage de pouv oir se diriger grâc e à une v oilure fix e planante et deux rotors inclinés sur l'av ant. Il s'élèv e à plus de quatre m ètres et parcourt une distanc e d'une centaine de mètres. M ais l'engin es t peu après

détruit dans son hangar par une tem pête. Les hélic optères v ont attendre un peu av ant de prendre réellement leur essor. C 'est s eulement à la fin des années 1920 qu'un ingénieur espagnol, Juan de la C ierv a, apporte une am élioration décisiv e en introduisant les pales articulées et le v ol contrôlé. Les hélic optères prouv eront leur utilité dans le transport de troupes et les interv entions difficiles à partir de 1942, grâce à l'industriel am éricain d'origine russe Igor Sikorski. Ils seront massiv ement utilisés pendant la guerre du Vietnam, dans les années 1970, et seront les v éritables héros du film Apocaly pse now de Francis Ford C oppola (1979). Au nombre d' env iron 70.000, ils rendent aujourd' hui des serv ices dans les liaisons entre aéroports et centre-v ille, dans les opérations de sauv etage et dans le soutien logistique des militaires en opération.

Le 13 novembre 1907, à Coquainvilliers, près de Lisieux, Paul Cornu réussit à s'élever pour la première fois à bord d'un hélicoptère. Ce jour-là, il atteint l'altitude de... 1 mètre 50 en envol vertical libre !

Dans ce numéro : Naissance de l’hélicoptère

1

Secours i

2

DAG enneigé

2

Cadeau de Noël à LYON

2

Nos passions

3

En anglais dans le texte

3

Belle mission

3

La fête des lumières

4


GFAG MAG Page 1

Le Fa 223

Encombrement longueur : 12,25 m hauteur : 4,35 m diamètre rotor : 12 m

Motorisation 1 moteur en étoile à neuf pistons et type BMW Bramo 323 D de 1 000 ch Performances vitesse maximale : 175 km/h vitesse de croisière : 120 km/h plafond opérationnel : 2 010 m distance franchissable (avec rés. aux.) : 700 km Masses masse à vide : 3 175 kg masse maxi au décollage : 4 310 kg

ANNONCE

Type :

Vélo entier

Marque : M5 Modèle : Low racer Version :

Guidon dessus (ASS)

Année : MAI 2006

Siège et appuie tête carbo-

Équipene Ultegra 3X9 vitesses ment :

freins EBS Compteur filaire

Très beau vélo couché qui a roulé 1400 KM, très bon Descripétat, il est jaune, vous tion : pouvez le voir en photo sur le site M5 FRANCE. Prix:

1900 €

Contact: sylvainbalaud@gmail.com

«A découvrir: « record de vitesse du Dauphin (l’hélicoptère pas la bête) en 1991 ?» Réponse en fin de bulletin...

Mystère sur un secours en pleine guerre... Le 4 décembre 1943 à PASSY un hélicoptère Focke Angelis Fa 223 allemand s’écrase après rupture en vol de son rotor, les 2 passagers sont tués et le mystère demeure sur les circonstances de l’accident. Cependant il pourrait s’agir d’une des premières tentatives de secours en montagne en hélicoptère. En effet, fin novembre une expédition de 35 jeunes de « jeunesse et montagne » est partie pour le Lac Blanc. Ils sont pris dans une tempête de neige, se perdent

et restent bloqués sur une sence à PASSY à ce moment barre rocheuse. soit lié à la tentative de sauvetage mais qu’en raison Quand les secours les rejoidu retard de mise en œugnent par les Grands Monvre les autorités allemantets, ils découvrent six des ont préféré garder le morts et quatre jeunes ont secret. disparus. Lors de la descente avec plus d’un mètre Une enquête poussée a été de neige, 4 autres mour- menée sur place par la Lutront. waffe forcément intéressée par les conclusions techniLa présence d’un hélicoptèques de l’accident d’un re allemand dans la vallée prototype d’hélicoptère. à cette époque représente déjà un exploit en raison de La famille d’un des passala distance qu’il a du par- gers est venue transférer courir pour y arriver. en Allemagne son corps après la guerre... Il est probable que sa préArticle SAG Chamo nix

Le « DAG des neiges » Eh oui, c'est le bon retour des vraies chutes de neige dans cette belle et profonde vallée de la Maurienne. Cela permet de construire une belle guérite pour la garde de nuit du détachement de Modane. Eh oui, l'alarme n'est jamais assez sûre en hiver surtout avec les clandestins qui traversent la montagne. Seul le Yéti complémentaire (résistant et rustique) a le droit d'utiliser ce bel ouvrage très adapté aux basses températures et humide histoire de ne pas avoir le

nez sec au réveil. Cette année donc, bon début de saison, nécessaire pour la vie du coin et c'est tellement plaisant (même le déneigement).

Le super véhicule du complémentaire (euh non... du DAG) très traditionnel mais

Ô combien efficace et envié des unités alentours est un vrai compagnon sur la neige. Il nous permet, avec son super équipement, moult dérapages, patinages, glissades en tout genre. Mais bon, il roule, en plus on peut même y dormir. On essaie bien de le camoufler pour être discret à Modane mais la neige ne tient pas bien sur la carrosserie. Bon aujourd'hui on compte 60 cm sous nos fenêtres. Joyeuses fêtes enneigées à toutes et à tous. Le DAG Savoyard.

Cadeau de Noël à la SAG LYON

V

oila plusieurs mois que la nouvelle est annoncée: la section de LYON sera dotée d’un premier EC 135 au début d’année 2009 ! Après la formation des équipages à PARIS pendant 5 semaines, il restera à la section de déterminer les modalités op érationnelles d’emploi de ce nouveau vecteur. L'EC 135 est un hélicoptère bimoteur léger polyvalent réalisé par Eurocopter. Il est une évolution très poussée du Bo 105 de MBB qui avait connu un développement avancé dans les années 1980 (désigné Bo 108) devant au départ uniquement servir de démonstra-

teur pour les nouvelles technologies. Ce prototype était notamment équipé de commandes de vol électriques (CDVE) et d'un rotor principal sans articulations d'un type nouveau, réduisant d'une part au maximum le bruit et les vibrations provoquant une fatigue des matériaux et offrant d'autre part des avantages en termes d'agilité et de réactivité Lors de la création d'Eurocopter en 1992, MBB apporta dans la corbeille de mariage le Bo 108 pour lequel on entrevoyait déjà à l'époque de bonnes chances sur le marché. La partie française d'Eurocopter

(l'ancienne division hélicoptères du groupe AérospatialeMatra) apporta de son côté le rotor anti-couple de type fenestron qui permet une baisse supplémentaire du niveau de bruit et apporte de grands avantages du point de vue de la sécurité des personnels au sol. Le premier vol eut lieu à Ottobrunn pr ès d e Munich (bureau d'études et fabrication des prototypes) le 15 février 1994. La production en série (à Donauwörth) débuta en 1996. Le modèle de base se décline en plusieurs versions civiles et militaires (EC 635).


DÉCEMBRE 2008 Page 1

Nos passions: le triathlon Comme dans toutes les disciplines sportives, l'entraînement régulier est la clé de l'harmonie. Chacun faisant en fonction de ses disponibilités, familiales et professionnelles, le moteur principal restant la motivation. Les satisfactions sont multiples : équilibre psychique et physique, convivialité entre amis partageant la même passion, satisfaction de se dépasser, joies du podium pour les meilleurs. Des manifestations appelées « Découverte » sont également organisées pour les noninitiés, des mois de mai à septembre. Les distances vont de 200 à 500 mètres en natation, de 10 à 20 kms en vélo et de 2 à 5 kms en course à pied. Les licenciés ne sont généralement pas admis sur ces

épreuves. Des formats encore plus courts existent aussi pour les enfants ... De plus, le « triathlon au féminin » est organisé par la Fédération Française de Triathlon tous les ans au mois de juin. Plusieurs villes en France métropolitaine et outremer proposent une manifestation. Des tri athlètes « Elite Femme » viennent régulièrement prendre le départ « en ambassadrice » et accompagnent, ici une mère de famille, là une mamie, venant découvrir en toute simplicité le triathlon. C'est d'ailleurs une bonne façon de prendre contact avec le triathlon, sans risque de défaillance par manque d'entraînement et dans une ambiance bon enfant !

Parallèlement, un circuit professionnel existe. Grâce au sponsoring, les meilleurs mondiaux arrivent à vivre du triathlon, mais jamais en atteignant les cachets des joueurs de tennis ou ceux des footballeurs. L'entraînement pour cette population atteint le volume horaire de 30 à 35 heures hebdomadaire ... Pour conclure, le triathlon est un sport complet, où les amateurs côtoient les pros (au moins sur la ligne de départ !). Il n'y a pas d'âge pour s'y mettre, qu'on ait un sport d'origine correspondant ou pas, quelque soit sa condition physique et le temps d'entraînement que l'on peut consacrer, l'important étant de se faire plaisir ! ADT DA NT HU

Poursuite de malfaiteurs dans l’Ain…. des forces de l'ordre qui les bloquent. Et Un des deux malfaiteurs est mortellement touché tandis que son complice parvient à s'enfuir. Ce dernier a été finalement interpellé dans la soirée alors qu'il s'apprêtait à s'enfuir à bord d'une voiture. La SAG de Commence alors une course Arrivés à Priay (Ain), à une LYON avec ses 2 hélicoptères poursuite d'une cinquantaine trentaine de kilomètres de a largement participé à cette de minutes au cours de laBourg-en-Bresse, les deux arrestation en fixant l’individu quelle les malfaiteurs tirent de fuyards se retrouvent acculés durant plusieurs heures jus"nombreux" coups de feu sur dans une impasse. Pour s'en- qu’en début de nuit... fuir, ils percutent le véhicule "L'affaire a commencé par un banal contrôle d'alcoolémie" de deux passagers d'une Audi A6 Les policiers se sont rendus compte que les deux occupants étaient grimés, que l'un était porteur d'une cagoule, l'autre d'une perruque.

les forces de l'ordre, percutant d'autres véhicules dans leur course.. Ils heurtent notamment la voiture d'une femme accompagnée de son bébé, sans que ceux-ci soient cependant blessés, selon les pompiers.

Un sport mal con nu...

« Mission de PRIAY montrant en avance de phase une belle collaboration entre les services de Police et de Gendarmerie où les hélicoptères de la SAG ont montré tout leur savoir faire... »

En anglais dans le texte...

S

anta Claus, also known as Saint Nicholas, Father Christmas, Kris Kringle, or simply "Santa", is the figure who, in most of Western cultures, is described as bringing gifts on Christmas Eve, December 24 or on his Feast Day, December 6. The legend may have part of its basis in hagiographical tales concerning the historical figure of Saint Nicholas.

fat, jolly man (or gnome) wearing a red coat and trousers with white cuffs and collar, and black leather belt and boots, became popular in the United States in the 19th century due to the significant influence of caricaturist and political cartoonist Thomas Nast. This image has been maintained and reinforced through song, radio, television, and films. In the United Kingdom and Europe, his depicThe modern depiction of Santa Claus as a tion is often identical to the American Santa, but he is commonly called Father Christmas. One legend associated with Santa says that he lives in the far north, in a land of perpetual snow. The American version of Santa Claus lives at the North Pole, while Father Christmas is said to reside in Lapland. Other details include: that he is married and lives with Mrs. Claus; that he makes a list of children throughout the world, categorizing them according to their behavior; that he delivers presents,

including toys, candy, and other presents to all of the good boys and girls in the world, and sometimes coal or sticks to the naughty children, in one night; and that he accomplishes this feat with the aid of magical elves who make the toys, and eight or nine flying reindeer who pull his sleigh. There has long been opposition to teaching children to believe in Santa Claus. Some Christians say the Santa tradition detracts from the religious origins and purpose of Christmas. Other critics feel that Santa Claus is an elaborate lie, and that it is unethical for parents to teach their children to believe in his existence. Still others oppose Santa Claus as a symbol of the commercialization of the Christmas holiday, or as an intrusion upon their own national traditions.


GROUPE DES FORM ATIONS AERIENNES DE LA GENDARMERIE LYON Pas de diffusion extérieure à l’arme ...

Réalisé et mis en page au GFAG LYON



L

es Lyonnais ont pris l’habi- minée et l’on va placer sur cetude, depuis le premier lui-ci une magnifique statue de Vœu des Echevins, de deman- Marie en bronze dorée. der l’intercession de la Vierge, pour une maladie, le retour d'un soldat, un enfant... Ils se rendent fréquemment au sommet de la colline de Fourvière dans une petite église qui domine la ville - celle qui encore aujourd'hui est là, blottie contre la basilique. Bien entendu la date choisie est celle du 8 septembre 1852, celle de la Nativité de Marie. Malheureusement le ciel n’est pas d’accord, quelques jours avant, les nuages grondent, la ville se retrouve sous des torrents d’eau et la Saône déborde. Une nouvelle date est choiLes années passent et les pèle- sie : le 8 décembre, elle aussi rins sont toujours plus nomfête de la Vierge, c’est la fête breux. La vieille église doit de Notre Dame des Advents être restaurée. A partir de 1848 qui deviendra deux ans plus on se pose la question de refai- tard, en 1854, par une Bulle re le vieux clocher. En 1852 la Ineffabilis Deus, du pape Pie restauration du clocher est ter- IX, la fête de l'immaculée Réponse au QUIZZ: 372 kilomètres / heure le 19/11/1991

Conception. Mais ce jour là, des orages terribles éclatent et de nouveau la Saône menace. Les notables décident de repousser une seconde fois la cérémonie – mais miracle, en fin de journée les nuages poussés certainement par un doigt divin vont mouiller d’autres terres et le ciel se fait clément. Les Lyonnais, installent alors à la nuit tombée sur leur fenêtre, lumignons, bougies, bougeoirs qui vont illuminer la ville d’une douce lumière. Les bougies brûleront jusqu’au petit matin.


Bulletin GFAG SE