Page 1

Projet2­jbco­version­der:Mise­en­page­1­­12/02/10­­14:14­­Page1

Élections régionales 14

&

21 mars

Ensemble, continuons pour la Picardie

Claude

GEWERC

Avec la Gauche rassemblée, pour la Picardie

www.gewerc-2010.fr


Projet2­jbco­version­der:Mise­en­page­1­­12/02/10­­14:14­­Page2

>

Claude Gewerc Président du Conseil Régional de Picardie

«Tant de choses à faire e Madame, Mademoiselle, Monsieur,

D

epuis 2004, nous avons agi pour améliorer la vie quotidienne comme pour préparer l’avenir de la Picardie. Les avancées sont là, même si elles sont encore insuffisantes. Ce sont des acquis que nous nous engageons à consolider. Alors que le gouvernement impose avant de débattre, nous avons, au contraire, voulu construire dans la durée en privilégiant la concertation. Cette démarche a permis de doter notre région de plans d’action dans le domaine de la formation, de l’économie, de la recherche, de l’environnement, de l’agriculture, de l’aménagement du territoire, des transports, de la culture, du tourisme, des sports et loisirs, de l’économie sociale et solidaire, de la vie associative, de la santé. Avec mon équipe, j’ai rencontré, à cette occasion, des milliers de Picardes et de Picards. C’est riche de ces échanges que je vous propose un nouveau contrat 2010-2016 pour pérenniser et renforcer les dynamiques engagées.

L’élection régionale des 14 et 21 mars prochains est l’occasion de faire un choix particulièrement important pour la Picardie. C’est aussi le moyen de résister à la volonté du gouvernement d’imposer partout sa logique de casse économique, sociale et territoriale.

2

Nos candidats

Malgré la crise et les difficultés, nous sommes aujourd’hui plus forts parce que notre région a innové et s’est imposée pour la chimie verte, les transports du futur, les nouveaux matériaux et son plan énergie-climat qui sont reconnus au niveau national et européen. Nous sommes plus forts aussi des talents que nous avons accompagnés dans tous les domaines. Autrefois isolée, la Picardie a retrouvé sa place aux côtés des régions voisines et a pu avancer avec elles sur les pôles de compétitivité, le canal Seine-Nord Europe, la liaison Picardie-Roissy… Aujourd’hui, nous pouvons aller plus loin et bénéficier, pour l’emploi, des retombées de notre stratégie régionale d’innovation et de développement industriel durable. Nous y parviendrons en poursuivant l’effort engagé pour la formation et en facilitant encore davantage l’accès à une qualification et un emploi durable pour les jeunes. C’est une grande cause régionale à laquelle je veux associer toutes les collectivités et au-delà tous les Picards. Notre Région, mobilisée avec ses trois départements, dispose de vrais atouts pour être au rendez-vous d’un autre modèle de développement plus juste, plus solidaire.

« un nouveau contrat pour la Picardie »

>

Béatrice Lejeune

Alain Reuter

Valérie Kumm

Philippe Massein

Mireille Tiquet

vice-Présidente du Conseil régional (PS)-60

vice-Président du Conseil régional (PS)-02

Maire de Péronne (PS)-80

Conseiller régional (PS)-60

Maire-adjointe de Soissons (PS)-02

A

A


Projet2­jbco­version­der:Mise­en­page­1­­12/02/10­­14:14­­Page3

e ensemble» C’est un combat qui se mène au quotidien avec celles et ceux qui défendent leur usine, avec celles et ceux qui militent pour les modes de vie et de consommation responsables, avec celles et ceux qui créent et inventent par la recherche ou la culture, avec les élus qui font vivre le service public sur leur territoire. Avec vous, je m’engage à la fois à résister à la logique de l’argent et du profit immédiat et à construire dans la durée et le respect de l’intérêt général. Avec vous, je m’engage à défendre notre Picardie menacée par le projet présidentiel du Grand Paris. Riche de son histoire, de ses projets, de ses talents, la Picardie aura l’avenir que nous construirons ensemble.

Anne Ferreira (PS)

Nicolas Dumont (PS)

tête de liste dans l’Aisne

tête de liste dans la Somme Maire d’Abbeville

« L’Aisne a des atouts que nous devons continuer à valoriser avec Claude Gewerc. Nous voulons donner toute sa place à notre département dans le développement régional. »

«Permettre à chaque jeune Picard, quel que soit son milieu d’origine, de mieux réussir son entrée dans la vie active, tel est notre engagement. »

Des finances bien gérées au service du développement et de la solidarité. > Malgré la crise, la Région a investi 317 millions d’euros en 2009 pour moderniser les lycées, acheter des trains, construire des laboratoires, des routes, des zones d’activité… > Depuis 2004, la Région a investi plus de 1,5 milliards alors que ses emprunts s’élèvent à 450 millions d’euros.

Laurence Rossignol

Didier Cardon

Bernard Bronchain

Daniel Beurdeley

Christine Lefèvre

vice-Présidente du Conseil régional (PS)-60

vice-Président du Conseil régional (PS)-80

Maire-adjoint de Tergnier (IDG)-02

vice-Président du Conseil régional (Communiste)-60

Conseillère régionale (PS)-80

A la différence de l’Etat, la Région épargne pour investir. > La Picardie est bien gérée, avec un endettement par habitant et des frais de structures inférieurs à la moyenne nationale. > Les Conseils régionaux ne coûtent pas cher et ne prélèvent que 2% des impôts en France.

>

Élections régionales 14 et 21 mars

3


Projet2­jbco­version­der:Mise­en­page­1­­12/02/10­­14:14­­Page4

> D’abord l’emploi

Le gouvernement continue, malgré la crise, de privilégier la finance plutôt que l’emploi dont il a pourtant la responsabilité ! Nous voulons poursuivre nos actions concrètes pour défendre les emplois existants, grâce au travail engagé par la Mission d’Intervention Economique et Sociale créée en 2006, et à notre politique d’innovation en faveur des entreprises. Nous favoriserons la création et le développement d’activités en soutenant les filières et les groupes d’entreprises et en accompagnant la formation de tous les Picards.

Agir pour l’emploi en valorisant les compétences

Agir pour une industrie forte

Nous proposons : > 7 000 contrats régionaux de continuité professionnelle pour se former plutôt que chômer, préserver l’emploi des salariés les plus fragiles et favoriser le reclassement des victimes de licenciements Nous voulons améliorer la formation de tous les Picards pour favoriser l’insertion professionnelle, assurer un emploi durable et sécuriser les parcours professionnels. Notre objectif : la formation de 35 000 salariés, notamment les moins qualifiés. Depuis 2004 nous rémunérons les stagiaires de la formation. Nous créerons un service régional pour mieux les accompagner pendant leur formation et assurer le paiement de leurs indemnités.

4

Nos candidats

>

L’industrie est un levier majeur du développement économique. Nous favoriserons son maintien et son développement : > en poursuivant l’effort de recherche et d’innovation (Pôles de compétitivité,systèmes productifs locaux) > en créant un nouveau pôle de compétitivité sur la cosmétique et la pharmacie

> 2 000 parcours sécurisés de qualification par an pour les jeunes en grande difficulté d’insertion, grâce à la mise en place, dès 2010, du service public régional de la formation professionnelle.

> en aidant les entreprises à relever les défis environnementaux

> des Contrats Régionaux d’Insertion et de Qualification notamment dans les filières d’avenir (emplois verts, tourisme, …)

> en généralisant les contrats par grands métiers pour les sous traitants : automobile, aéronautique, ferroviaire, verre, textile technique

> une carte « cursus compétences » pour mieux valoriser les formations et les expériences des demandeurs d’emploi, en particulier des jeunes

> en favorisant l’utilisation des matériaux composites > en développant un pôle de compétences sur les métiers du transport aérien liés à Beauvais, Albert et Roissy.

Méral Jajan

Coralie Deshaies

Mohamed Boulafrad

Fabrice Dalongeville

Arnaud Battefort

Maire-adjointe de Creil (PS)-60

Conseillère municipale de Verdilly (PS)-02

Conseiller municipal d’Amiens (PS)-80

Maire d’Auger-St-Vincent (PRG)-60

(PS)-02


Projet2­jbco­version­der:Mise­en­page­1­­12/02/10­­14:15­­Page5

Créer des emplois non délocalisables Agir pour le développement des Les métiers du commerce, de l’agriculture, petites et moyennes entreprises du tourisme, de l’artisanat, des services à la personne, des loisirs peuvent, et doivent, être répartis sur l’ensemble du territoire. Ils sont, en effet, difficilement délocalisables ! Nous en ferons une priorité :

Depuis 2004, nous avons été particulièrement vigilants sur le respect des engagements pris par les entreprises en terme d’emplois : aucune aide n’a été mise en place sans convention. Un suivi a été effectué en commission économique. Nous avons créé une commission de contrôle des aides.

> en accompagnant des opérations programmées d’amélioration de l’habitat et de l’énergie > en valorisant le commerce indépendant > en soutenant l’agriculture de proximité > en augmentant l’offre de produits touristiques avec et pour les acteurs locaux.

Nous proposons :

Nous proposons :

> la création d’un fonds d’investissement

> une charte de progrès qui tienne compte, pour l’octroi des aides de la Région aux entreprises : des engagements sur l’emploi, des efforts pour l’accueil de stagiaires et pour le premier emploi des jeunes, de la formation, des conditions de travail, de l’environnement

> le développement du micro crédit pour les très petites entreprises.

Nous créerons un pôle d’expertise de l’économie sociale et solidaire. Nous favoriserons son développement pour les services de proximité notamment, pour la protection de l’environnement, pour le recyclage et le traitement de certains déchets industriels.

Promouvoir la responsabilité sociale et environnementale des entreprises

> la création d’un contrat d’appui et de développement pour la formation des salariés, la recherche et l’innovation, l’exportation… Nous voulons aller vers la démocratie économique en associant les salariés et leurs organisations aux décisions de la Région concernant leur entreprise et leur secteur professionnel, comme nous l’avons fait avec le contrat de filière mécanique...

> la prise en compte de la responsabilité sociale et économique dans tous les marchés publics passés par le Conseil régional > un label « Picardie excellence » pour accompagner et valoriser les entreprises engagées dans une démarche d’amélioration des conditions de travail et de respect de l’environnement.

Sylvie Houssin

Annie-Claude Leuliette

Sylvie Hubert

Thibaud Viguier

Olivier Chapuis-Roux

vice-Présidente du Conseil général (PS)-60

vice-Présidente du Conseil régional (PS)-80

Conseillère municipale de Soissons (PRG)-02

Conseiller municipal de Beauvais (PS)-60

vice-Président du Conseil régional (Communiste)-80

>

Élections régionales 14 et 21 mars

5


Projet2­jbco­version­der:Mise­en­page­1­­12/02/10­­14:15­­Page6

> Mobilisés pour les jeunes ! Depuis 2004, la Région a consenti un effort sans précédent pour les lycéens, les apprentis et les étudiants. Alors que le gouvernement supprime des postes d’enseignants, d’assistants et de surveillants et ferme des classes, nous voulons que chaque jeune, quel que soit son milieu d’origine, puisse réussir son entrée dans la vie. Avec les Conseils généraux et les communes nous mobiliserons, dès la maternelle et jusqu’à l’Université, des moyens dans le domaine culturel et sportif pour favoriser la réussite éducative de tous les jeunes.

Pour l’égalité des chances des lycéens et des apprentis

Depuis 2004, nous avons rénové 90% des lycées et multiplié par 5 les aides pour l’achat de livres, mis en place une aide pour l’achat d’équipements dans les filières professionnelles, financé des licences sportives, le BAFA, mobilisé des moyens accrus pour les internats et les cantines. Dans cette période de crise, l’argent ne doit pas être un obstacle aux études.

6

Nos candidats

>

Nous voulons : > renforcer le fonds régional de solidarité des lycées > construire des projets culturels et sportifs avec la communauté éducative dans chaque établissement > développer les services numériques, notamment grâce aux logiciels libres, pour les élèves, les enseignants et les parents > poursuivre l’effort d'amélioration des repas avec des produits locaux et/ou issus de l’agriculture biologique.

Favoriser l’accès à l’enseignement supérieur ­ tre diplômé de l’enseignement supérieur Ê demeure un atout pour trouver un emploi. Depuis 2004, la Région a consacré des moyens sans précédent pour construire des bâtiments universitaires.

Elle a financé plus de logements étudiants que l’Etat, permis aux enfants issus de milieux modestes de réussir leurs études et facilité l’installation de deux nouvelles grandes écoles. Alors que le nombre d’étudiants diminue en France, il a augmenté en Picardie, Région qui aide le plus ses étudiants. Nous poursuivrons ces efforts pour aller plus loin : > création d’un Fonds régional pour l’égalité des chances permettant l’accès à des formations spécialisées non dispensées en Picardie et à des stages en France ou à l’étranger > bourses d’engagement de 3 000 € pour 300 jeunes qui se destinent à l’enseignement et qui accepteront de parrainer des étudiants de première année > construction de 1000 logements étudiants.

Renza Fresch

Jean-Louis Bricout

Sandrine Goffinon

Frédéric Fillion

Claudine Doukhan

Maire de Venette (PS)-60

Maire de Venette (PS)-02

(MRC)-80

vice-Président du Conseil régional (PS)-60

(PS)-02


Projet2­jbco­version­der:Mise­en­page­1­­12/02/10­­14:15­­Page7

Favoriser l’accès des jeunes à l’emploi

Pour que chaque jeune puisse réussir son entrée dans la vie

> créer un « Pass’ contraception » pour les jeunes lycéennes, sous le contrôle de la médecine scolaire > proposer un « Pass’ permis » pour chaque jeune qui a besoin de se déplacer pour se former ou travailler

Depuis 2004, nous avons multiplié par 3 les crédits de la formation professionnelle. Nous avons pu rattraper des retards importants. Nous voulons maintenant aller vers plus de qualification et plus d’insertion professionnelle durable. Nous proposons la création : > de 10.000 emplois contrats d’accès à la qualification et à l’emploi, en privilégiant l’alternance : actions de pré-qualification ; préparation à l’apprentissage ; contrat de professionnalisation > de 16 000 contrats d’apprentissage à l’horizon 2016 > de 3000 contrats d’accès à une première expérience professionnelle pour les jeunes nouveaux diplômés, leur permettant de développer un projet créant leur propre emploi > d’une mission régionale pour l’égalité des chances afin de financer des projets et parrainer des jeunes victimes de discriminations à l’embauche.

> créer un Pass’ logement pour la caution et le dépôt de garantie. > développer l’accès au micro crédit pour la première installation.

Les jeunes au cœur de la politique culturelle de la Région Nous voulons : > créer un service régional de la formation et de l’orientation s’appuyant sur les Maisons de l’Emploi et de la Formation > mettre en place un fonds de mobilité pour les jeunes qui souhaitent avoir une expérience à l’étranger > nommer un conseiller régional délégué comme interlocuteur du Réseau éducation sans frontières > généraliser la carte Cursus à tous les jeunes de 18 à 25 ans pour l’accès aux activités culturelles, sportives et de loisirs

Josiane Baeckelandt

Bertrand Cuvelier

Michel Vignal

Maire de Froissy (PRG)-60

co-fondateur de

(MRC)-02

«Touche pas à ma Picardie»

(PRG)-80

Jean-François Dardenne

Maire de Nogent-sur-Oise (PS)-60

Nous mettrons les jeunes au cœur de notre politique culturelle. Ceci passera à la fois par une offre diversifiée et accessible et par une meilleure reconnaissance de leurs pratiques artistiques. > Nous créerons une web-radio avec et pour les jeunes.

Françoise Van Hecke

vice-Présidente du Conseil régional (Communiste)-80

>

Élections régionales 14 et 21 mars

7


Projet2­jbco­version­der:Mise­en­page­1­­12/02/10­­14:15­­Page8

> Bien vivre en Picardie

Face à la crise et malgré l’abandon du gouvernement, la Région continuera à agir pour défendre l’égalité d’accès aux services et à la qualité de la vie partout en Picardie, en ville, dans les quartiers et dans les villages. Alors que le gouvernement détruit les services publics de proximité, n’assume plus ses responsabilités, préfère favoriser la spéculation immobilière plutôt que de contribuer concrètement à faire vivre le droit au logement, nous nous mobiliserons avec nos trois départements, pour la justice sociale et territoriale.

8

Le droit à la santé

Pour des logements de qualité

Tourisme, sport et loisirs pour tous

Nous continuerons à agir contre la désertification médicale par l'octroi de bourses de fidélisation des internes et para-médicaux, le développement de contrats locaux de santé publique et la mise en réseau des hôpitaux. Nous soutiendrons la création de maisons de santé regroupant médecins et autres professionnels de santé et permettant également une prise en charge sociale, en relation avec les Conseils généraux. Manger sain et équilibré ne doit plus être un luxe. Nous soutiendrons les échanges de bonnes pratiques pour la cuisine, le développement des jardins ouvriers et des jardins collectifs notamment dans les quartiers populaires.

Pour beaucoup, il est encore aujourd’hui difficile de se loger et 50 % des revenus des ménages les plus modestes sont consacrés à se loger et se chauffer. Depuis 2004, nous avons multiplié par 6 les moyens consacrés à l’habitat. Nous poursuivrons le partenariat engagé avec les trois départements : > plus de terrains pour construire avec les établissements publics fonciers des départements > maîtrise des charges de chauffage grâce au référentiel développement durable qui conditionne les aides régionales > aide aux propriétaires occupants aux revenus modestes et aux locataires à travers des Opérations Programmées d’Amélioration de l’Habitat et de Maîtrise des Charges > soutien aux agences sociales > obligation d’accessibilité pour les personnes handicapées

La Région continuera à soutenir le tourisme durable fondé sur l’accueil et l’humain, et bien ancré dans tous les territoires. Elle défendra toutes les pratiques sportives. Elle renforcera son soutien aux sports et loisirs de pleine nature pour que tous puissent développer leurs activités dans le respect des autres et de l’environnement, randonneurs, chasseurs, pêcheurs, amateurs de sports de glisse et d’eau vive… Grâce à Picardie en Fête, elle poursuivra son soutien aux initiatives associatives et aux traditions populaires.

Nos candidats

>

Noëlla Marini

Fanny Faux

Christophe Géraux

Denis Flour

Pierre Lenoble

Maire-adjointe de Noyon (PS)-60

(PS)-02

Maire de Méricourt-en-Vimeu (PS)-80

Maire de Maignelay-Montigny (PS)-60

(PS)-02


Projet2­jbco­version­der:Mise­en­page­1­­12/02/10­­14:15­­Page9

La culture pour tous et partout

De 2004 à 2010, nous avons doublé le budget consacré à la culture Nous maintiendrons cet effort pour la création et la diffusion partout en Picardie. Nous continuerons à agir pour l’ouverture à de nouveaux publics et à de nouvelles pratiques, comme nous l’avons fait avec « Picardie Mouv», « Jardins en Scène », « Invitations d’artistes »… Nous participerons à la création, et ce dès 2010, d’un nouveau festival de dimension interrégionale, dédié au court métrage et à la jeune création numérique, dans le département de l’Aisne. Avec les 3 départements, nous développerons nos actions en faveur du livre et de la lecture. Nous donnerons un nouvel élan à la culture scientifique.

Langue et culture picardes

Soutien aux projets de territoire

Dès 2010 nous produirons des films courts en langue picarde pour une diffusion sur France 3 et sur le web. Nous continuerons à soutenir l’Agence pour le Picard et nous poursuivrons les collaborations avec la Wallonie et le Nord-Pas-de-Calais.

Depuis 2004, nous avons à la fois augmenté et mieux réparti les aides aux 18 Pays de Picardie. Nous poursuivrons cet effort en privilégiant les projets favorisant l’emploi local, la réussite éducative, la création d’emplois non délocalisables, l’accessibilité pour les personnes à mobilité réduite, l’amélioration des services à la population…

Soutien aux associations Face au désengagement de l’Etat nous continuerons, notamment avec les emplois solidaires, à soutenir les associations qui assurent sur tout le territoire des missions de service aux publics (associations sportives et culturelles, soutien aux jeunes, aides aux personnes âgées). Nous voulons : > Poursuivre l’aide aux « emplois solidaires ». Nous continuerons à financer les « emplois solidaires ». Plus de 2300 contrats de 3 ans ont été signés depuis 2004. Un accompagnement renforcé sera proposé aux associations pour assurer la formation des salariés, mobiliser des cofinancements et pérenniser les postes.

> Faciliter l’organisation du monde associatif. La Région continuera à aider les associations à s’organiser, à échanger entre elles et à prendre toute leur place dans la vie citoyenne, notamment en favorisant la mutualisation des ressources (groupement d’employeurs associatifs, plateforme de services en ligne…) et en donnant les moyens nécessaires à la formation des bénévoles. > Défendre la reconnaissance des associations. Nous résisterons à la volonté de la droite européenne de soumettre les associations aux règles du marché. Nous continuerons à soutenir les projets associatifs par la signature de conventions pluriannuelles d’objectifs.

Mireille Cossin

Anne Van Dycke

Marie Dromer

Jallal Chouaoui

Philippe Casier

(MRC)-60

(PS)-80

(PS)-02

Conseiller municipal de Nogent-sur-Oise (PS)-60

(PS)-80

>

Élections régionales 14 et 21 mars

9


Projet2­jbco­version­der:Mise­en­page­1­­12/02/10­­14:15­­Page10

Service régional de proximité et démocratie numérique

> en développant la présence de la mission régionale mobile dans les territoires > en soutenant le réseau des 150 espaces publics numériques Picardie en Ligne pour y permettre l’accès à de nouveaux services dématérialisés.

Transports : déplacements plus faciles et moins chers Depuis 2004, nous avons voulu rendre le service public régional plus accessible pour tous les habitants. Nous avons créé une direction des services à la population pour renseigner les Picards sur les aides auxquelles ils ont droit, diffusé un guide des aides, créé une mission régionale mobile présente sur les grands évènements. La Région poursuivra ces actions pour simplifier les relations entre usagers et administrations, faciliter l’accès à l’information pour tous et développer les services : > en proposant de nouveaux services en ligne par exemple pour les demandes de bourses ou de subventions > en créant des plateformes de services mutualisées avec ses partenaires, développées à partir de logiciels libres, comme « Kangouroule », par exemple, pour le co-voiturage

10

Nos candidats

>

Martine Charles

(PS)-60

Depuis 2002, la Région a reçu la responsabilité des trains régionaux, l’Etat gardant le TGV, les grandes lignes, le fret et les voies ferrées. Elle investit 63 millions d’euros pour l’achat des trains alors que l’Etat ne lui en donne que 14. La Picardie consacre 140 millions d’euros, chaque année, pour assurer le service alors que l’Etat ne lui en donne que 100. Cet effort s’est

Jean-Michel Wattier

Lise RochowiakMoreau

Maire de Montignysur-Crécy (PS)-02

Conseillère municipale de Salouel (PS)-80

traduit globalement par des améliorations sensibles. Nous sommes conscients que des difficultés subsistent, liées aux choix de l’Etat et de la SNCF : saturation du réseau en région parisienne, dégradation accélérée des Corails Intercités. Nous nous battrons collectivement, avec les autres régions et les associations d’usagers, pour que le gouvernement prenne toutes ses responsabilités, traduise les discours en actes après le Grenelle de l’Environnement et donne enfin la priorité au train ! Nous voulons : > continuer à agir pour l’accessibilité des personnes à mobilité réduite > favoriser l’urbanisation autour des gares > lancer une initiative de véhicules électriques en libre-service autour des gares > créer le « Picardie Pass Loisirs » pour favoriser l’accès par le train à un certain nombre d’évènements, en plus du « Pass Etudes », du « Pass Actif » et du « Pass Emploi » > élargir la concertation avec les usagers, en associant aux comités de ligne, les chefs d’établissements scolaires et universitaires ainsi que les grandes entreprises > achever le programme d’amélioration des routes avec les Départements.

Grégory Narzis

(PRG)-60

Marie-Claude Carlier

(PS)-02


Projet2­jbco­version­der:Mise­en­page­1­­12/02/10­­14:15­­Page11

> Une croissance plus juste

Le développement durable continuera d’être au cœur de toutes les politiques régionales, pour préserver la planète et promouvoir les droits sociaux, l’emploi et le pouvoir d’achat des Picards.

Produire et consommer autrement « Plan Energie Climat 2016 Nous renforcerons notre action en faveur d’une agriculture durable, en développant les circuits courts, la production locale, des filières de qualité, les AMAP, ainsi que l’agriculture biologique. Avec les associations de consommateurs, nous mènerons une campagne de mobilisation régionale pour une consommation plus respectueuse des salariés et de l’environnement.

Inventer l’industrie et l’agriculture de demain Nous continuerons d’aider l’innovation, la recherche et les pôles de compétitivité qui préparent l’industrie de demain, en accentuant notre effort sur la formation des salariés et sur l’accompagnement des petites et moyennes entreprises. Par ailleurs, nous renforcerons la coopération internationale dans ces domaines.

Martine Gabillet

Joël Pruvot

Maire-adjointe de Lévignen (PRG)-60

(PS)-80

La Picardie s’engage pour développer les énergies renouvelables, diminuer les émissions de gaz à effet de serre et maîtriser ses consommations énergétiques tout en créant des emplois et améliorant le pouvoir d’achat des Picards : > soutien à la filière bois-énergie ; objectif 17 réseaux de chaleur (Montdidier déjà en activité, Beauvais et Zone du Griffon à Laon en cours de construction) > amélioration des performances énergétiques des bâtiments ; objectif -30 % de facture énergétique en Picardie d’ici 2020 > création de « maisons témoins » où chacun pourra étudier, à quel coût, et avec quelles aides, faire des travaux sur les logements existants, par soi-même en étant conseillé, ou en ayant recours à des artisans > développement de « Picardie Energie Développement Durable », pour continuer à financer les énergies renouvelables et les procédés de production économes

Stéphane Andurand

(PS)-02

> soutien aux investissements des entreprises pour baisser les coûts de l’énergie ; aides à la réalisation de zones d’activités et de bâtiments exemplaires dans ce domaine > création d’une société d’économie mixte pour que les collectivités retirent les bénéfices de la production locale d’énergies renouvelables.

Préserver les espaces naturels, la biodiversité et la qualité de vie Nos priorités : > protéger les espaces naturels de Picardie et préserver la biodiversité, en partenariat avec le Conservatoire des sites naturels de Picardie > protéger les ressources en eau et les terres agricoles > mettre en valeur les vallées > favoriser un développement équilibré des villes, bourgs et villages.

Joseph Kouakam

Emilie Mahon

(PS)-60

(PS)-80

>

Élections régionales 14 et 21 mars

11


Projet2­jbco­version­der:Mise­en­page­1­­12/02/10­­14:15­­Page12

mobilisés > Ensemble, pour la Picardie! Savoir-faire industriels et agricoles, patrimoine naturel et architectural, situation géographique privilégiée, jeunesse et dynamisme de la population, talents des Picardes et des Picards : notre région a des atouts que nous voulons valoriser par des projets partagés.

L’ouverture au réseau européen des TGV, avec Picardie Roissy La création du barreau Creil Roissy permettra de relier le réseau ferroviaire régional au réseau européen des TGV : nos principales gares seront ouvertes au réseau à grande vitesse. Nous voulons : > Préparer, avec les Départements et les Agglomérations, cette formidable opportunité en favorisant l’implantation d’activités et de logements autour des gares > Adapter le réseau, notamment avec l’électrification de la ligne « Amiens-Abbeville-Boulogne », et des perspectives de nouvelles liaisons de Paris vers Laon, Crépy, Saint-Quentin, Beauvais, …

12

Nos candidats

>

Layla Affdal

Maire-adjointe de Mouy (PS)-60

Le nouvel axe industriel du Canal Seine Nord Europe Nous voulons faire du canal à grand gabarit un outil pour le développement de l’industrie picarde dans l’Union Européenne. Nous proposons : > Une spécialisation industrielle des plates-formes, notamment celle de Nesle pour qu’elle devienne une référence en matière d’énergies renouvelables > Une plateforme dédiée à l’éco construction à Noyon > La création d’un pôle de tourisme et de loisirs à Péronne > Le renforcement de la dynamique engagée à Longueil-Sainte-Marie.

Monique Vanderplancke

(PS)-02

Didier Blondin

(PS)-80

La préservation et la valorisation des vallées et du littoral Trois départements en Picardie, des rivières et des fleuves qui sont traditionnellement des lieux de loisirs et de développement économique. Le Schéma Régional d’Aménagement et de Développement Durable du Territoire en fait un des axes forts d’aménagement de notre région. Nous voulons : > favoriser les loisirs autour des sports d’eau et de la découverte de la nature > renforcer les activités touristiques > améliorer l’attractivité pour le développement économique.

Azide Razack

Conseiller municipal de Montataire (PS)-60

Jacques Krabal

Maire de Château-Thierry (PRG)-02

D


Projet2­jbco­version­der:Mise­en­page­1­­12/02/10­­14:16­­Page13

Nous voulons préserver le littoral picard, avec et pour ses habitants. Nous avons, avec les départements de la Somme et de la Seine-Maritime, ainsi que la Région Haute-Normandie, agi pour : > lutter contre l’érosion liée à la mer > protéger les habitants > valoriser les atouts de nos littoraux dans le respect des pratiques et traditions populaires. Nous souhaitons associer, dès que possible, à ce programme les Régions Nord-Pas de Calais et Basse-Normandie.

Renforcer les partenariats avec les Régions voisines Nous avons, depuis 2004, engagé de nombreuses coopérations avec le Nord-Pas-de-Calais, la Haute-Normandie, la Champagne-Ardenne et l’Ile-de-France, pour la vie quotidienne des lycéens comme des étudiants, les services ferroviaires et la construction d’équipements communs.

sont associés aux plus grands dans le monde. Nous voulons

Nous partageons des politiques d’aménagement, avec la Haute Normandie par exemple. Nous voulons conforter ces partenariats et défendre ensemble, au niveau national et européen, l’intérêt de nos régions. C’est ce que nous avons engagé à travers le C8 qui rassemble les huit Présidents du Bassin Parisien et qui est uni pour défendre des projets comme Picardie Roissy ou l’inscription au réseau de transport européen, d’un axe de fret ferroviaire du littoral, de liaison TGV…

C’est le rôle de « Picardie International », qui rassemble entreprises, universités et organismes économiques, avec qui nous voulons mettre en commun réseaux et projets.

Promouvoir la Picardie à l’international

Développer des programmes de co-développement

Depuis 2004, nous avons contribué à renforcer la présence internationale de la Picardie avec nos pôles de compétitivité à vocation mondiale dans les agro-ressources et pour les transports du futur. Piles, bioraffinerie, systèmes de guidage par satellites : nos laboratoires

Dominique Lelong

Farida Andasmas

Maryse Camus

Patrice Carvalho

Maire-adjointe de Nogent-sur-Oise (PS)-60

(PS)-80

(PS)-02

vice-Président du Conseil général (Communiste)-60

> conforter cette dynamique en s’appuyant sur ces réussites, > construire un réseau de coopérations économiques et scientifiques.

De nouveaux moyens pour la recherche, l’enseignement supérieur et l’innovation dans le domaine des Agro ressources permettront de soutenir le développement durable des pays les moins avancés. Nous poursuivrons nos actions pour renforcer la démocratie et les programmes de co-développement avec les Pays du sud.

Romain Delamotte

(PS)-80

>

Élections régionales 14 et 21 mars

13


Projet2­jbco­version­der:Mise­en­page­1­­12/02/10­­14:16­­Page14

La Gauche rassemblée pour défendre le bouclier social contre le bouclier fiscal de la droite !

>

Depuis 2007, Nicolas Sarkozy mène une politique de démantèlement des services publics et continue de privilégier les plus riches malgré la crise. Suppression de postes dans la fonction publique, dans l’Education Nationale, fermeture d’hôpitaux, de sites militaires, de tribunaux,… il n’y a que les banques qui reçoivent des cadeaux du Gouvernement, sans aucune obligation de maintenir l’emploi ! Aujourd’hui, alors que de nombreux chômeurs arrivent en fin de droits, la droite refuse de continuer à les indemniser tout en maintenant le bouclier fiscal pour les plus riches ! Recul de la solidarité, hausse du forfait hospitalier, déremboursement des médicaments, refus d’augmenter le SMIC et bientôt création de la taxe carbone… Trop c’est trop ! Pour envoyer un message fort à Sarkozy, votez pour la Gauche rassemblée pour la Picardie ! La Gauche rassemblée, c’est l’assurance d’un bouclier social qui vous protège face aux attaques du Gouvernement.

14

Nous nous engageons à : • protéger le pouvoir d’achat des stagiaires de la formation, des familles de lycéens, des étudiants, des passagers des trains régionaux,… • travailler avec les Départements et les Communes pour renforcer les services de proximité, que ce soit dans les villes ou dans les campagnes • lutter contre la concentration de tous les pouvoirs par la droite • défendre la laïcité dans les services publics Transports, formation, emploi, logement,... les élections régionales sont importantes pour le quotidien de tous les Picards ! Alors que la droite accuse les collectivités de tous les maux et menace de supprimer la Picardie, montrons notre attachement à notre Région, à nos Communes et à nos Départements ! Donnons aux collectivités les moyens de continuer à agir pour défendre les services publics !


Projet2 jbco version der:Mise en page 1 12/02/10 14:35 Page15

l Christian MANABLE Président du Conseil général de la Somme Président départemental du comité de soutien à Claude Gewerc

>

Yves DAUDIGNY Président du Conseil général de l’Aisne Président départemental du comité de soutien à Claude Gewerc

Yves ROME,Président du Conseil général de l’Oise Président départemental du comité de soutien à Claude Gewerc

Pour la victoire de la Gauche en Picardie,

mobilisons-nous ! « Je n’oublierai pas que c’est la Gauche qui a créé les emplois solidaires. Pour que nos associations continuent à vivre, il ne faut avoir aucune hésitation. Les 14 et 21 mars prochains, votons massivement pour la liste conduite par Claude Gewerc. C’est le seul vote utile pour la Picardie ! » Théodora GOMA BALLOU Juriste, conseillère municipale de Compiègne

« L'important pour moi c'est de partager, écouter, résister pour aller encore plus loin tous ensemble. C’est pour cela que je m’engage de nouveau aux côtés de Claude Gewerc. » Françoise VAN HECKE Vice Présidente du Conseil régional, militante associative

« Les victimes de la politique de Sarkozy ne veulent pas le retour de la droite à la Région : ils souhaitent une liste de rassemblement de la gauche autour de Claude Gewerc pour poursuivre et amplifier l’action menée depuis 6 ans au service des Picards ; c’est aussi mon souhait et le sens de mon engagement. » Patrice CARVALHO Maire de Thourotte et Vice-Président du Conseil général de l’Oise

« La Région a joué un rôle considérable pour mon association. Nous avons bénéficié d’emplois aidés et surtout, nous avons reçu une écoute et un soutien qui nous ont permis d’améliorer notre fonctionnement. Cela nous permet de nous concentrer sur notre activité : la réinsertion des publics en difficulté. » Eliane GILLET Présidente d’une association

« L'avenir des régions – et de la Picardie – est en jeu à l'occasion des élections régionales. Nicolas Sarkozy et ceux qui le soutiennent veulent étrangler les Conseils régionaux. Claude Gewerc et les forces de gauche veulent approfondir la décentralisation et la place de la Picardie en France et en Europe.Mon choix est donc clair ! Réélisons Claude Gewerc à la tête du conseil régional de Picardie. » René DOSIERE Député de l'Aisne, ancien président du Conseil régional de Picardie

15


Projet2 jbco version der:Mise en page 1 12/02/10 15:02 Page16

>

Les 14 et 21 mars, je vote Claude Gewerc Avec la Gauche rassemblée, pour la Picardie

> Pour l’emploi

> Pour la jeunesse

Pour défendre la Picardie !

Emploi et formation, industrie forte, emplois, emplois non délocalisables, développement des petites et moyennes entreprises, responsabilité sociale et environnementale des entreprises

Egalité des chances des lycéens et des apprentis, accès à l’enseignement supérieur, accès des jeunes à l’emploi, insertion des jeunes dans la société, cultures jeunes

Par leur mobilisation sans précédent, les Picards ont manifesté leur attachement à notre région, faisant reculer ceux qui ont la volonté de faire éclater la Picardie.

> Pour une croissance plus juste

Nous avons mené ensemble ce combat et nous le poursuivrons avec détermination face aux menaces que constitue encore la création du « Grand Paris ».

Produire et consommer autrement, inventer l’industrie et l’agriculture de demain, Plan Energie Climat 2016, espaces naturels, biodiversité et qualité de vie

> Pour la qualité de vie Droit à la santé, logement, tourisme, sport et loisirs, culture, langue et culture picardes, soutien aux projets de territoire, soutien aux associations, service régional de proximité, démocratie numérique, transports

> Pour la Picardie Ouverture au réseau européen des TGV, canal Seine Nord Europe, préservation et valorisation des vallées et du littoral, partenariats avec les Régions voisines, Picardie à l’international, co-développement

www.gewerc-2010.fr

Votez utile pour la Picardie ! Le 14 mars, chaque voix comptera ! Vu le candidat – Imprimé sur papier recylé – RCB 304 669 393 00056 - Photos  : Fotolia, T. Martel  

Projet pour la Picardie  

Projet de Claude Gewerc Candidat aux élections régionales Picardie 2010 Avec la Gauche Rassemblée pour la Picardie

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you