Page 1

N°5 juin 2013

> LE JOURNAL ASSOCIATIF DE L'AMICALE DE L'ÉCOLE PRIMAIRE DE LARDENNE

www.lardenne-loisirs.fr

L'édito

CE N'EST QU'UN

AU-REVOIR L'année scolaire 2012-2013 prend fin avec un goût particulier pour Le Kiosque qui s'achève sur ce dernier numéro, en tout cas sous cette forme. Une cinquième et ultime édition qui se veut plus colorée et dynamique, à l'image d'une année riche en projets d'animation, en activités ponctuelles ou suivies, ou encore en séjours lors des vacances scolaires. Les défis que s'est donnée L'Amicale de Lardenne ont été relevés par des animateurs toujours plus motivés. L'exemple du projet cirque (pages 2 et 3) est une belle illustration de cette volonté de fédérer. Une mécanique qui sera bien sûr l'un des axes majeurs du travail des équipes d'animation à la rentrée 2013-2014. Une rentrée à laquelle je n'assisterai pas, après huit ans passés au sein de l'association. Le Kiosque aura été mon plus beau challenge et je profite de ce dernier numéro pour saluer l'investissement de tous les acteurs de la vie de vos enfants, sans qui ce journal n'aurait pas eu lieu d'être. Chers parents, enseignants, agents techniques, chers collègues et mes (très) chers directeurs : merci! Et bien sûr, une grande pensée à tous mes "loulous" qui m'ont aussi permise de devenir l'adulte que je suis. Définitivement, à bientôt. ■


Reportage STRUCTURE SUITE À L’EXTENSION DES ACTIONS DE L’ASSOCIATION, L’ÉQUIPE CHERCHAIT UN PROJET QUI POUVAIT RASSEMBLER TOUS LES PUBLICS VISÉS. C’EST AINSI QU’EST NÉE LA TROUPE DE CIRQUE DE LAËTITIA ET ALEXANDRE.

CIRCUS COMPAGNIE L

’Amicale de Lardenne s'est souvent mobilisée autour des arts du spectacle. En partenariat avec différents intervenants spécialisés, de nombreuses activités et autres stages ont été mis en place au fil des vacances et des mercredis. Pendant ce temps, le champ d’action de l’association ne cesse de se diversifier et touche désormais de nouveaux quartiers et d’autres publics à travers le projet « animations bas

d’immeuble ». Et lorsque l’an dernier, la volonté de créer un projet transversal à tous les accueils de loisirs proposés par L’Amicale a germé, c’est tout naturellement que Fred, le directeur de l’association, a aiguillé son équipe : « L’idée de monter une

troupe de cirque qui rassemblerait tout le monde pour faire un spectacle de fin d’année me semblait tout à fait cohérente avec nos intentions éducatives. Le but, c’est vraiment de favoriser la

mixité et de fédérer tous les publics par la mise en place d’un projet qui se construit à l’année. »

DES STAGES PENDANT LES VACANCES

Pour ce faire, décision a été prise de recruter à la rentrée septembre 2012 un profil d’animateur déjà formé aux arts du spectacle. C’est ainsi que Laëtitia est arrivée au sein de l’équipe. Avec l’aide de Fred et Fabrice, le


responsable de l’accueil périscolaire, l’animatrice propose à chaque période de vacances un stage de cirque d’une semaine, en plus des interventions pendant les mercredis libérés. En binôme avec Alexandre de l’association « Spect’ambule », Laëtitia essaye de fidéliser les enfants pour créer un spectacle de fin d’année :

« C’était la principale difficulté au début  : les faire revenir. Le stage de la Toussaint a très bien fonctionné. On a même pu les amener au festival CIRCa à Auch qui est devenu un rendez-vous incontournable de la discipline. Et pourtant, on dû annulé celui des vacances de Noël par manque d’inscriptions. Mais heureusement, ceux de février et Pâques ont bien fonctionné : ça y est la machine est lancée  !  »

JONGLEURS, ACCROBATES ET CLOWNS

Au fil des mois, les enfants ont pu découvrir le jonglage, les acrobaties et les clowns. Grâce au matériel apporté

par Alexandre et les ateliers par petits groupes, chacun évolue à son rythme. Certains parfois plus vite que d’autres. Ainsi, Mathilde (CE2) n’a pas eu de mal ce mercredi matin d’avril 2013 à trouver son équilibre sur la grosse boule : « J’y arrive ! », crie-t-elle dans le gymnase pendant qu’Alexandre veille derrière à la parer. Accrochés aux barres de gym, Rafaël et Cassandra tentent d’apprivoiser les pédalettes pendant que Valentine et Camille jonglent avec des foulards. Mais il ne faut pas s’y tromper : cette joyeuse foire est maîtrisée d’une main de maître par un duo qui se complète. Quand Alexandre est mobilisé sur un atelier, Laëtitia prend le relais avec les autres enfants et à chaque regroupement, les deux adultes s’aident à capter l’attention des plus jeunes, parfois un peu dissipés.

« Dans une même journée, il peut y avoir beaucoup de consignes. Vu que le groupe est en majorité composé de 6-8 ans, ce n’est pas toujours évident de

maintenir leur capacité d’écoute » ,

explique l’animatrice. Prévu le mercredi 3 juillet sous le chapiteau de « Spect’ambule  » à Colomiers, le spectacle sera présenté aux familles et aux autres enfants de l’accueil LAËTITIA de loiAnimatrice spécialisée sirs. Il dans les arts du cirque est même question de faire une représentation pour les petits de l’école maternelle de Lardenne. En somme, une mini-tournée d’été pour une grande compagnie d’artistes.■


Les accueils de loisirs > ALAÉ LARDENNE DEUX SOIRS PAR SEMAINE, NOÉMIE INSTALLE SES BOBINES DE FIL ET SES CHUTES DE TISSUS POUR QUE LES ENFANTS CONFECTIONNENT EUX­MÊMES DE DRÔLES DE POUPÉES.

C'EST LA OUATE QUE JE PRÉFÈRE

C

’est l’histoire d’un atelier du soir qui ne désemplit pas. Un atelier qui fête déjà son deuxième anniversaire et qui rencontre toujours le même succès qu’à ses débuts. Tous les lundis soirs, le rituel de Noémie reste le même. En salle artsplastiques, elle installe le matériel en fonction de la chronologie de l’activité. « L’importance des repères est essentielle pour les enfants. C’est un atelier qui peut vite déborder s’il n’est pas bien géré  » , explique-t-elle. Ainsi,

au-dessus de la table dédiée aux fournitures, trône une grande notice sur toutes les étapes de la confection. Ludique et pratique puisqu’elle mêle illustrations colorées et détails techniques, elle peut être consultée à

chaque instant. « Quand je suis prise,

cette affiche permet aux enfants d’avancer sans que je sois derrière eux. Ça les pousse à être plus autonomes. » De

même, Noémie s'attache à favoriser l'entraide entre les participants, en particulier chez les grands « Ce qui est intéressant c’est de les voir se donner des conseils entre eux. Une fois qu’ils ont compris, ils sont contents d’aller aider les plus petits : ça les valorise. »

DÉCOUPER, ASSEMBLER, COUDRE

Autre indicateur de la réussite de l’atelier : Noémie intervient désormais à l'accueil de loisirs d'Émilie de Rodat le jeudi soir. Cette fois, c’est en salle arc-en-ciel qu’elle accueille les enfants

qui sortent de l’étude. Comme à l’Alaé de Lardenne, tous ont un dossier nominatif pour mettre de côté leurs poupées jusqu'à la prochaine séance. Les départs en continu ne sont donc plus une contrainte. Cette année encore, ce n'est pas moins d'une quarantaine de créatures rigolotes qui sont nées des mains de nos jeunes artistes. Grâce aux dons des parents et à ses propores réserves personnelles, l'animatrice a réussi à amasser un certain stock de matériel. Les tissus fleuris et colorés, ainsi que les boutons vintage, combinés à l'imagination débordante des enfants et au savoir-faire de Noémie, donne tout son charme à ces poupées tout à fait originales. ■


> ALAÉ ÉMILIE DE RODAT ENTRE DES ÉLÈVES DE CM2 ULTRA MOTIVÉS ET UN ANIMATEUR QUI NE MANQUE PAS DE RESSOURCES, L'ATELIER CINÉMA PROFITE D'UNE DYNAMIQUE TRÈS POSITIVE. ET PROLIFIQUE. PRÉSENTATION.

«

L'ATELIER CINÉMA À mon avis, la sorcière doit faire vraiment peur ! Genre les doigts crochus et le visage un peu déformé … » ,

explique Maëliss à ses copines. Attentives, les autres acquiescent. Bienvenue à l’atelier cinéma d’Émilie de Rodat, proposé par Cédric tous les mardis soirs. Depuis la rentrée de mars, un projet autour du théâtre et du montage vidéo a germé entre l’animateur et un groupe de CM2. Composé en grande majorité de filles, seul le rôle du Magicien est incarné par Jules, le groupe élabore et affine ensemble le scénario du futur film. Cédric accompagne, oriente, mais laisse toujours les enfants décider. Puis les répétitions se font par petits groupes, ce qui permet plus de confort pour les

aiguiller sur leurs personnages. « Plus on avance dans le projet, plus il est nécessaire de décloisonner l’atelier pour construire les scènes petit à petit. Les enfants sont plus à l’aise  », explique l’animateur.

HUMOUR, TOUJOURS !

Entre deux répétitions, Perrine, Satine, Odelune et Maëliss dévoilent les grandes lignes de leur scénario. L’histoire d’un groupe de jeunes qui, à l’occasion de recherches pour un exposé de classe, se retrouvent embarqués dans un incroyable retour dans le passé. Les voilà atterris au temps des châteaux, sorcières et autres chevaliers pour une quête qui mêle habilement le genre fantastique à l’humour. Cédric poursuit : « Les

dialogues, ainsi que les rôles se veulent drôles. Chacune représente un trait de personnalité que l'on a caricaturé pour faire rire. On a la peureuse, la casse-cou, ou encore la timide qui doivent se sortir du pétrin ensemble, si je puis dire. »

Une fois que tout sera au point concernant le « script », il s’agira de tourner les scènes avec une caméra. Pour ce faire, Cédric prévoit d’emmener les enfants dans les Pyrénées pour aller filmer en décor naturel. « La date n’est pas encore

arrêtée, il faut encore que je le confirme avec les familles, mais l’idéal serait de ne pas trop tarder pour pouvoir commencer le montage vidéo en suivant. Et le diffuser pendant l'acceuil du soir d'Émilie de Rodat. Mais on n’y est pas encore ! » , sourit l’animateur. ■

> EN BREF Le carnaval > Le jeudi 28 mars, le jury composé de Marina, Virginie et Laëtitia (animatrices de l’Alaé) a récompensé la classe de CE2 de Mme Barthe qui avait choisi de se déguiser sur le thème de la myhologie grecque. Sorties T.F.C. > Le projet Jeunes Citoyens Supporters continue de réunir les familles lors des matchs à domicile de l’équipe de

foot toulousaine. Encadrés par Cédric, Laure et Félicia, les enfants ont pu assister à la rencontre T.F.C./Nice le samedi 6 avril dernier. Accompagnés de deux parents, Mme Brignonne et M. Besseyre, les 21 jeunes présents ce soir-là ont assisté à un match de folie puisque pas moins de sept buts ont été marqués ! Un record en cinq ans de sorties.

Projet Bio-Regard > Dans le cadre du projet « animations bas d’immeuble » et à l'initiative de Patrimoine, bailleur principal de la cité Beauregard, Sandrine, Félicia et Virginie disposent désormais de jardinières et de parcelles au sol pour les jardins partagés. Après avoir fait des semis cet hiver avec les habitants, les premières récoltes ont donné des radis et de la verveine .


Les accueils de loisirs > LES SÉJOURS DU 24 FÉVRIER AU 1ER MARS DERNIER, LE CAMP SKI À BOÏ TAULL (ESPAGNE) A RÉUNI PLUS DE 70 ENFANTS. DE 6 À 16 ANS, PETITS ET GRANDS ONT PU PROFITER D’UNE NEIGE EXCEPTIONNELLE.

SUCCESS STORY

C

’est un désormais un incontournable. Le séjour sports d’hiver proposé dans les Pyrénées espagnoles depuis quatre ans ne cesse de séduire de plus en plus de familles. Avec des inscriptions complètes dès la rentrée de janvier, c’est le camp qui a le plus de succès. Répartis sur deux hôtels de la station, les enfants ont pu faire eux-mêmes leur composition de chambres par trois, quatre ou cinq. Et grâce au réveil échelonné, tous ont vécu la semaine à leur rythme. En effet, de 7h30 à 9 heures, les enfants se retrouvaient autour de l’immense buffet de petit déjeuner de l’hôtel. Un des moments les plus importants de la journée selon Noémie : « De

manière générale, on sait tous que c’est le repas le plus important. Mais d’autant plus à la montagne ! Entre le

froid, les cours de ski et les balades de l’après-midi, tout le monde se dépense énormément. »

PRÉSERVER LES FORCES

Le respect du rythme de chacun est donc une dimension primordiale dans le travail de l’équipe d’animation. Ainsi, après les cours de ski ou de snowboard du matin prodigués par les moniteurs de la station, certains avaient la possibilité de rentrer à l’hôtel pour se reposer au chaud autour de jeux de société. Quand les autres, répartis par groupe de niveau et sous la vigilance de leurs animateurs référents, goûtaient aux joies de la glisse en « freestyle » sur les pistes de Boï Taull. De même, les veillées mises en place ont été articulées autour de jeux calmes, de

sketchs et de temps libre dans les chambres, toujours dans l’idée de préserver les forces de chacun. Exception faite du jeudi soir, dédié à la traditionnelle boom de fin de séjour. Autour d’un chocolat chaud, les animateurs et les enfants ont pu se retrouver avec les autres groupes de la station pour la remise des médailles, récompensant les courses chronométrées un peu plus tôt dans la jounée.

L'occasion aussi pour tous de troquer les combinaisons de ski pour des tenues un peu plus apprêtées, juste histoire d'être à son avantage sur la piste de danse! Une belle soirée qui est venue sceller la fin d’un séjour qui a visiblement encore de beaux jours devant lui. Il y a d'ailleurs fort à parier que le séjour soit rallongé à deux semaines dès l'année prochaine.■

> EN BREF Stages sportifs > Pendant les vacances de printemps, l’association a proposé des stages foot (première semaine) et rugby (deuxième semaine) qui ont fait le plein. Ainsi, Cédric, aidés d’un stagiaire et de Thomas, a encadré 33 footballeurs et pas moins de 20 rugbymen.

20 enfants, le premier séjour à Villefranchede-Rouergue. Du 22 au 26 avril inclus, le domaine de Laurière a accueilli les jeunes qui, en plus du cadre naturel privilégié de la structure, ont pu profiter des nombreuses activités sportives.

Séjour multi-activités > Virginie et

Projet « animations bas d’immeuble » > Deux rencontres entre les jeunes des

Sandrine ont inauguré, avec un groupe de

quartiers et ceux de Lardenne ont été

organisées pendant les vacances de printemps. La première, à l’occasion d’une sortie à Foix le mercredi 24 avril où tout le monde a pu visiter le château ainsi que la grotte de Labouiche (Ariège). La deuxième s’est déroulée au centre de loisirs le vendredi 3 mai. Cette fois, c’est à une folle course d’engins, fabriqués grâce à du carton et du matériel de récupération, qu’ont participé les jeunes.


Les accueils de loisirs > ATELIERS ADULTES EN FÉVRIER DERNIER, TOUTE L'ÉQUIPE D'ANIMATION S'EST RÉUNIE AUTOUR DE KARINE LETORT, MÈRE D'ÉLÈVE ET MEMBRE DU BUREAU, POUR ABORDER LE THÈME DU STRESS CHEZ L'ENFANT. DIAGNOSTIC.

LE PARTAGE DE COMPÉTENCES L

’Amicale de Lardenne a toujour mis l’individu au centre de son travail. Le bien-être et le rythme de l’enfant sont des notions primordiales dans les actions que mènent les animateurs au quotidien. C’est pourquoi, quand Karine Letort a sollicité Fred pour traiter du stress chez les jeunes, ils ont jugé pertinent d’organiser une réunion pour sensibiliser l'équipe d'animation à ce problème. Mme Letort, en plus d’être la maman de Shadé (7 ans) et Macéo (10 ans) et d’être engagée comme trésorière du Bureau des parents d’élèves, est également institutrice dans un autre établissement. Après des années d’expérience dans le secteur public, elle a dressé certains constats concernant les sources de tension quotidiennes chez l’enfant. Puis a axé son travail sur la gestion de ces

« parasites » qui empoisonnent parfois la vie de certains : « Un enfant peut être

une véritable éponge. Il asorbe des tensions au quotidien et une journée peut parfois être longue. C'est important de leur permettre d'extérioriser tout cela. » Ainsi, en s’aidant de plusieurs

disciplines comme le yoga, Mme Letort a beaucoup travaillé sur la relaxation et le dialogue, entre autres choses.

ALAÉ ET ÉCOLE : MÊME COMBAT

C’est donc tout naturellement qu’elle a proposé à l’équipe ses compétences en la matière. Après un debriefing en grand groupe, les animateurs ont été invités à se retrouver par trois ou quatre pour pointer les principales situations de stress rencontrées chez les enfants pendant les temps

périscolaires. Concernant les solutions, les ateliers de relaxation sont poursuivis et développés, comme le yoga proposé par Stéphanie ou le projet sur la lecture et le réaménagement de la bibliothèque géré par Virginie. Un travail est également en cours sur la gestion des moments dits « de fonctionnement » (les appels, les déplacements dans les couloirs, la cantine, le rangement). Des temps calmes sont désormais officialisés dans certaines salles avant la sonnerie pour permettre aux enfants d’être plus réceptifs en classe. Car comme beaucoup d’animateurs l’ont fait remarquer ce jour-là : l’école et l'Alaé doivent fonctionner ensemble pour être cohérents. C'est aussi ça l'Amicale : la mutualisation des savoirs et des expériences de chacun pour avancer ensemble. ■


Les infos pratiques CONTACTS > Alaé/A.L.S.H. de Lardenne : 05 61 49 47 72 accueil@lardenne.loisirs.fr 20 chemin de Mazaygues > Alaé d'Émilie de Rodat : 06 26 98 29 65 (de 17h à 19h) 214 avenue de Lardenne > Accueil Jeunes : ados@lardenne-loisirs.fr > Le Kiosque : lekiosque.lardenne@gmail.com

L'agenda La Fête de la Musique > Le vendredi 21 juin, à partir de 18h30, L'Amicale se mobilise pour la deuxième année consécutive sur la place Jacques Sauvegrain. Le groupe de jazz "Jam Adrena" assurera la première partie de soirée et "Ni vu ni connu" fera son retour après le triomphe de l'an passé. Au menu : grillades, frites et autres boissons. Tout le quartier est attendu avec impatience, alors venez nombreux! La kermesse de l'école > Comme toujours, le mois de juin se veut chargé. Le vendredi 28 juin, à partir de 16h05, les équipes enseignante et d'animation organisent ensemble

un moment festif et de détente. De nombreux stands de jeux (aquatique, collectif, de massacre, pêche-surprise) seront pris en charge par les animateurs. Un appel est lancé aux parents volontaires qui désireraient faire des gâteaux pour la buvette. Sortie familles > Le projet "animations bas d'immeuble" continue de se développer. Le samedi 29 juin sera organisée la première sortie familles. Après de nombreux évènements mis en place sur les quartiers, les animatrices souhaitent proposer aux parents d'accompagner leurs enfants lors d'une sortie

exceptionnelle. La destination est encore à préciser. Le parc d'attractions de Walibi à Agen serait évoqué. À confirmer! Été 2013 > Outre les nombreux séjours, l'accueil de loisirs de Lardenne sera ouvert tout le mois de juillet. Au programme : activités sportives et manuelles, culinaires, grands jeux et sorties à la journée. Les plannings seront disponibles à l'accueil avant la sortie des classes. Calendrier scolaire > Attention, les cours s'arrêtent cette année au 5 juillet. La rentrée est fixée au mardi 4 septembre.

Le Kiosque : rédaction, photos et mise en page : Géraldine JAMMET geraldinejammet@hotmail.fr

Le Kiosque n°5  

> Le journal associatif de L'Amicale de Lardenne

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you