Page 1

PROFESSIONNELS ENQUÊTE Les détaillants savent-ils vendre ?

Dossier

Savoir Vendre

REPORTAGES Le marché Enfant Si pratiques ! Vive Paris ! Coup de fer sur la déco Esprit Campagne

ITV EXPERTS Arnaud Baratte Stéphane Thebaut

Proform n°157 - 2e trimestre 2013

orm Form

n Arts de la table n Design n Décoration


E

SOMMAIR

PROFORM 157 - 2E TRIMESTRE 2013

n 4 ÉDITO n 6 ACTUALITÉ

P.6 - Les sorties produits

6 11 12 14

Les sorties produits Les indicateurs du marché Les chiffres du marché Infos marques

n 18 DOSSIER

18 Dossier - Savoir vendre 21 Interview Dossier

n 22 REPORTAGE

P.18 - Dossier - Sav oir vendre

© Nathalie Guyon

- Mobilier es qu ti ra p i S 4 P.2

P.21 - Intervr iew Dossie

P.38 - Interview A rnaud Baratte

22 24 26 28 29 30 32 33

Success story Artiga Si pratiques - Mobilier Si pratiques - Arts de la table Les goûters enfants Les pyjamas parties Esprit de campagne L'âge du fer est revenu ! Vive Paris !

n 34 TENDANCES

34 Merchandising 38 Interview expert - Arnaud Baratte 39 Interview expert - Stéphane Thebaut 40 Enquête trimestrielle

n 44 LE GREEN MAG 44 Shopping produits

n 46 ENTRETIENS

P.39 - Stéphane Thebaut

P.52 - Zoom sur les salons

45 Marque - Bruno Evrard Création 48 Marque - Prim'Style 50 Détaillant - Le Chanu 51 Détaillant - Comptoir du Sud-Bretagne

n 52 INFOS PRO

52 Zoom sur les salons 55 Concours 56 CHR

P.56 - CHR

n 58 AGENDA SALONS Proform 157 - 2e trimestre 2013


ÉDITO Proform, l'arme anti-crise !

4

Lors du dernier salon Maison & Objet, j’ai souvent entendu des directeurs de magasins se plaindre de la crise. Chacun me dira, qu’en ce moment, c’est le discours que nous entendons tous. D'ailleurs, l’enquête que nous publions ce mois-ci est parlante : il y a le feu ! Les plaintes sont malheureusement formulées sous forme d’impuissance : - que va-t-on devenir ? - comment surmonter nos difficultés ? - quelles astuces devons-nous trouver pour mieux vendre ?… Devant l'ampleur de ces annonces, je me suis tourné vers mon équipe pour qu'elle mette en place, dans les mois à venir, un tour de France des villes. « Armés » de solides formateurs capables de vous apporter les bonnes solutions, nous organiserons des journées de formation. Reprendre confiance en séduisant et en fidélisant de nouveaux clients, telle sera la stratégie définie pour vous. C’est dans cet esprit que nous allons lancer « Les journées incentives de Proform ». À travers cette initiative, nous mettons à votre disposition notre expertise d'organisateur de salons professionnels : le Mondial Spa & Beauté est le seul salon en France à augmenter son visitorat d’années en années. Grâce à la qualité de ses conférenciers, il apporte des solutions à ses visiteurs afin qu’ils puissent se démarquer de la concurrence (cf. : www.msbparis.com). Notre volonté : vous permettre d’approfondir votre connaissance du marché, vous donner des astuces pour mieux vendre et vous accompagner dans votre réussite, tel sera le fil conducteur de ces journées d'échanges. Adressez-nous au plus vite vos coordonnées à : contact@proform-magazine.com, pour que nous vous informions rapidement. En attendant de recevoir le programme et les dates de passage dans les villes de France, vous avez entre les mains notre édition de printemps que je vous laisse « dévorer » page par page. Bonne lecture à toutes et à tous.

Roland Buffet, Directeur de la publication.

Proform 157 - 2e trimestre 2013

est édité par : Cabines Ltd France Parc de Haute Technologie - Bât. 21 Font de l’Orme 694, avenue du Dr Maurice Donat B.P. 1240 06254 Mougins Cedex Tél. +33 (0) 4 93 06 58 78 Fax : +33 (0) 4 92 28 08 43 E-mail : info@proform-magazine.com Internet : www.proform-magazine.com RCS Cannes 523 974 764 00012 Directeur de la publication Roland Buffet : 04 93 06 58 80 roland.buffet@proform-magazine.com Comité de Rédaction Rédactrice en Chef Karine Pichon-Marquis : 04 93 06 58 79 redaction@proform-magazine.com Rédactrice Martine Dampeyrou Consultantes Merchandising : Stéphanie Gobert Écologie : Isabelle Girard-Grives Chef de publicité Agnès Dacquembronne : 04 93 06 58 84 publicite@proform-magazine.com Maquettiste Gaëlle Stratman : 04 93 06 58 82 gaelle.stratman@proform-magazine.com Conseillère artistique Maïté Lassagne : 04 93 06 58 83 Abonnements : 04 93 06 58 79 Administration et comptabilité Corinne Maurie : 04 93 06 58 78 comptabilite@proform-magazine.com Imprimerie Ingoprint - Maracaïbo - E - 08030 Barcelone Crédits photos : Shutterstock Commission paritaire : 1016 T 80383 Abonnement 1 an : France : 37 € UE : 50 € - Hors UE : 67 € - Trimestriel Dépôt légal : À parution Toute reproduction, même partielle des textes et des illustrations par quelque procédé que ce soit, est interdite sans accord préalable de l’éditeur. Les indications de marques, de prix, et les adresses qui figurent dans les pages rédactionnelles sont données à titre d’information sans aucun but publicitaire.

Publicité & petites annonces


VOTRE MAGAZINE

PROFESSIONNEL ARTS DE LA TABLE

DESIGN DÉCORATION

Actualités, Sorties Produits, Enquêtes, Infos Pro, CHR, Entretiens, Labels...

Retrouvez toute l’actualité des Arts de lA tAble, du design et de la décorAtion sur

www.proform-magazine.com


ACTUALITÉ

Les sorties produits

Le coup de Cœur de la Rédaction

Fonctionnel et tendance, le Carrycruiser baroque Ruby de la gamme Shopping de Reisenthel. Les motifs élégants et le rouge tonique du tissu en font un allié moderne et chic pour les sorties courses.

Vaisselle

1. Délicieusement régressif Jarre aux motifs et couleurs des années 70’, Orla Kiely.

2. Souffle novateur

Table de C. Kerbrat éditée par la Faïencerie de Quimper.

3. Stylé

Simple et élégant, le service Constance de Côté Table.

1. 2.

3.

6 4. Relief et lumière

Verrerie

Bulles en relief pour cette dernière collection d’Italesse, Bolle, déclinée en verres, saladiers et coupes. Existe en rose, transparent et noir.

4.

5. Chic

Verrine Lotus de Durobor.

5.

Ustensiles culinaires

6. Moderne

Alliance de l’olivier et de l’acier pour la collection d’ustensiles Acero de Bérard.

7. En une pression

Le coupe-ail de Microplane permet de trasnformer l’ail en micro-cubes, sans le hacher ni le presser. Et sans se salir les mains !

6. Proform 157 - 2e trimestre 2013

7.

4.


Arts de la table

8.

8. Vapeur

La papillote revue par Mastrad. Disponible en deux couleurs. 560 ml - 1 à 2 portions.

9.

9. Luxueux

Rafraîchissoir D-Vin RÖbe en étain, OA 1710. Dimensions : H36 x Ø 12 cm

10. Fer et bambou

Déglon innove en alliant ses lames au bambou et donne naissance à deux créations : une planche à fil pour foie gras, roquefort, terrines… et une râpe universelle.

10.

11. Parfaitement hermétiques

11.

Les nouvelles boîtes à provision Optima de Emsa sont conçues aussi bien pour la préservation d’une alimentation liquide que solide et sont étudiées afin d’être parfaitement étanches, même aux invasions de mites alimentaires.

12. Design

La corbeille à pain revisitée par Kela. Modèle Moreno, avec lames en inox et tissu en coton lavable et réversible.

12

7

13. Pratique

Tout nouveau cuit riz de Lékué en polybutylène téréphthalate. En seulement quelques minutes au micro-ondes le riz est cuit  !

13.

14. Coupe-herbes

Les moulins en polymère de Freshmill permettent de couper les herbes à la dernière minute et peuvent être congelés avec le contenu.

14.

15. Formes gourmandes

Le moule Good Morning, issu de la gamme Fancy&Function de Silikomart, permet de réaliser 8 formes variées (croissants, pots de confiture, couronnes et parts de gâteau). Sa texture, en silicone ultra-résistante, de fabrication 100% italienne, supporte des écarts de température allant de -60° à +230° et sa technologie Safe Ring lui assure une parfaite stabilité pendant la cuisson. Livré avec une recette du Chef Luca Montersino.

15. Proform 157 - 2e trimestre 2013


ACTUALITÉ

Les sorties produits

Articles de cuisson

16. Contemporaine

En fonte de haute qualité, la théière de Staub, compatible tous feux, même induction. Existe en noir, gris graphite, bleu intense et en couleurs vitaminées  : cerise, grenadine, aubergine et basilic. Livrée avec la boule à thé. Contenance : 1,15 litre.

17.

16.

17. Relookées

Collection de cocottes Le Creuset, Mate, en fonte émaillée. Déclinée en 4 nouveaux coloris (coton, sisal, bleu minéral).

18. Moderne

La cocotte Cook On de Beka, légère et performante, se pare d’une nouvelle couleur lavande.

18.

Coutellerie

19. Futuriste

Long de 33 cm et conçu d’un seul bloc, le Darkmatter est un couteau unique en cristal de zircon noir, 2e matériau le plus résistant après le diamant. Cookut.

8

20. Série limitée

20.

Sabatier sort une ligne de 8 couteaux régionaux : l’Alpin, le Marin breton, l’Aurillac, le Massu alsacien, le Mineur du Nord, le Roquefort, le Vendetta corse et le Yatagan basque.

19.

21. Lignes croisées

Les lames en acier de la dernière collection de couteaux X-Line de Wüsthof sont couvertes d’un revêtement en céramique qui renforce la protection de la surface de la lame contre les rayures et permet également aux aliments de ne pas adhérer.

22. Virtuose

Riviera & Bar sort le VirtuoCuiseur QD 285A, pour une préparation des plats 100% autonome et polyvalente. Toutes les options de cuisson s’offrent au consommateur : saisie, mijotage doux, mijotage élevé, vapeur, cuisson riz/céréales, risotto et maintien au chaud. Capacité : jusqu’à 2,2 l.

21.

Petit électroménager

23. Pétillant

Sodastream de Source Metal Édition sort une machine nouvelle génération pour créer a volo des boissons pétillantes. Disponible en bleu, blanc, rouge.

Proform 157 - 2e trimestre 2013

22.

23.


Décoration

Mobilier

24.

25. 24. Modulable

Tabouret Tam Bar de Branex avec repose-pieds en bois amovible. Dimensions  : L 34 x H76 cm.

27.

25. Cartonnée

Table basse Pop en carton, marque Carton Libre. Résistante et écologique.

26. Modulables

26.

Blocs de rangement Color Box, en inox peint, Home autour du monde.

27. Discret et indispensable

Petit meuble féminin de J-Line conçu avec un miroir rétractable et des compartiments pour ranger bijoux et maquillage.

28. Raffiné

Canapé Molière d’Elgin recouvert d’un tissu pied-de-poule.

28.

9

Objet décoratif

29. Peps

Outdoor

29.

31.

Vase Bambou de Gien. Existe en orangé, vert anis, blanc et turquoise.

30. Ensoleillé

Artiga adapte ses toiles à tous les produits de la maison, indoor comme outdoor. Ci-contre, la gamme parasol Atlantique.

31. Mignon

Les Petites Rocailles de Germain Bourre. En intérieur comme en extérieur. Supports polyvalents.

30.

32. Relax

Dans un salon, une chambre ou au bord d’une piscine, le modèle Terra de Winkler.

33. Mobilité

Mug a thé de Quetch. Parfaite pour le bureau, les balades, les courses… Couvercles de multiples couleurs. 2 tailles de compartiment à thé.

32.

33. Proform 157 - 2e trimestre 2013


ACTUALITÉ

Les sorties produits

Luminaires

35.

34.Taillée

Suspension Cristal de Mat & Jewski.

35. Ajourée

34.

36.

Magali de Métylos, en feutre de laine.

36. Tamisée

Lampe Nénuphar d’Incidence.

Linge de maison 37. Géométrique

En noir et blanc, la collection Geometric Flowers de LJF.

10

37.

Senteurs et Bougies 38. Fruitée

Bougie parfumée pomme-pamplemousse de La Bastide des Arômes. 100 % Français.

39. Comme la braise…

Cette bougie de la marque Belge Sens Collection a un atout en plus : une mèche qui crépite et imite le bruit des braises dans la cheminée. Pour une ambiance feu de bois dans la nature ou romantique au coin du feu... Dernier parfum de la marque : crème brûlée.

38.

40. Épicée

Poivre Frais, la dernière création des bougies RPL, mêle saveurs épicées et boisées teintées de Bergamote.

40.

39. Proform 157 - 2e trimestre 2013


Les indicateurs du marché évolution du marché par secteurs - 1er trimestre 2013 Source : Enquête Proform réalisée sur un panel de 293 détaillants.

En dehors de l’Article de jardin, dans une logique de déclin en période hivernale, tous les secteurs restent dans leur globalité assez stables pour ce début d’année 2013 par rapport à 2012. Certains produits parviennent à tirer leur épingle du jeu avec une baisse des ventes avoisinant les 1015 % seulement, à l’instar de l’Article de cuisson, de l’Œnologie et de la Vaisselle qui maintiennent une bonne stabilité et même une hausse pour environ 30 % des détaillants sondés. Dans les arts de la table comme en décoration, le Textile passe au second plan pour le consommateur et chute en termes de vente. Le Souvenir reste une valeur sûre. Les plus fortes progressions sont constatées pour l’Accessoire de cuisine et la Vaisselle, respectivement 44 % et 34 % de hausse.

ARTS DE LA TABLE

Accessoire de cuisine 44%

40%

49%

60%

Petit électroménager 12% 54% 34%

7%

article de cuisson

Œnologie

17% 30% 53%

30%

34%

59%

61%

49%

13%

9%

17%

Verre

Couverts

20%

8%

13%

51%

59%

37%

29%

33%

Objet déco

63% 33%

13%

8%

47%

51%

Hausse

13%

45%

51%

42%

36%

16% 13% 71%

Stable

Baisse

souvenir

13%

Article de Jardin

41%

11

50%

Mobilier

4%

Fleur artificielle Senteur / Bougie

40%

Vaisselle

28%

Coutellerie

Linge de maison

DÉCORATION

Linge de Table

Luminaire 18% 43% 39%

Proform 157 - 2e trimestre 2013


ACTUALITÉ SECTEUR DÉCORATION L’Habitat : dépense prioritaire des Français en 2 012 Étude Ifop – 26 /10/2012

Les Français : • placent la décoration en tête des dépenses d’aménagement du logement (32 % du budget alloué). • estiment que se sentir bien dans son logement est fondamental en temps de crise à 91 %. • classent le développement esthétique et design de leur logement dans les attentes importantes à 81 %. Preuve que l’apparence du lieu de vie préoccupe les Français, le rayon décoration atteint désormais plus de 20 % des linéaires des magasins de bricolage.

L’achat déco : un achat plaisir, coup de cœur et statutaire Source : Xerfi-Precepta  - 3/09/2012 :

partie des circuits gagnants. La profession est marquée par des changements actionnariaux susceptibles de propulser certains réseaux à des stades de développement supérieurs : démantèlement d’Habitat et reprise des magasins français par Cafom, rachat de Bois & Chiffon par le groupe familial Michagan, mise en vente de But, etc. Les grandes surfaces alimentaires perdent inexorablement du terrain côté déco, mais pourraient en regagner sur le web par extension du drive non alimentaire, dispositif à succès. Les véadistes (ventes par correspondance) traditionnels multispécialistes (La redoute, 3 Suisses) misent dorénavant sur leur stratégie full web (lancement de sites et applications mobiles…) pour redresser leurs ventes après une période de lourdes restructurations. Les grandes surfaces de bricolage ont récemment fait une incursion remarquée sur le marché en ligne de l’ameublementdécoration grâce à des opérations de croissance externe. Adeo (Leroy Merlin, Weldom…) a fait l’acquisition du groupe Elbée (Delamaison.fr, Decoclico.fr) en juin 2012, juste avant que Mr Bricolage ne prenne le contrôle de la société Le Jardin de Catherine qui édite les sites Le-Jardin-de-catherine.com et La-maison-de-catherine.com.

« La distribution d’articles de décoration à l’horizon 2 015 »

12

Xerfi-Précepta table sur une prolongation de l’atonie du marché constatée en 2011 jusqu’à 2015. Plusieurs leviers pour redynamiser le marché ressortent de cette étude et s’offrent aux distributeurs et détaillants, notamment la personnalisation, encore sous exploitée dans le domaine de la maison.

Le e-commerce pour sortir de la crise L’achat d’articles est associé à la notion de plaisir, à l’achat coup de cœur. Les articles de décoration constituent en effet, et de loin, la catégorie de produits pour la maison où la dimension statutaire est la plus importante. La décoration représente un des facteurs principaux pour se situer sur l'échelle sociale pour une majorité des Français. Si le marché de la décoration dans sa globalité affiche un repli, tel n’est pas le cas des ventes en ligne. Xerfi-Precepta estime à près de 15 % le poids du e-commerce dans le domaine des arts de la maison, un poids qui va se renforcer à moyen terme compte tenu du dynamisme des achats en ligne. Si les enseignes d’articles de décoration sont globalement déjà très impliquées – les deux tiers d’entre elles ont ouvert une e-boutique – il existe encore d’importantes marges de progression. Néanmoins, la concurrence s’intensifie sur le web, en provenance des pure players notamment (entreprises présentes uniquement sur internet). Aux enseignes de décoration de jouer désormais la carte de la différenciation.

Focus sur les enseignes Les enseignes d’ameublement-décoration et d’équipement du foyer (Conforama, But…) font, quant à elles, également

Proform 157 - 2e trimestre 2013

SECTEUR ARTS DE LA TABLE L’art de la table : le potentiel existe, la demande doit être stimulée Source : Xerfi-Precepta - collaboration avec L’ObSoCo  -5/06/2012 : « Distribution d’arts de la table et de la cuisine »

Les ventes d’arts de la table ont baissé de 1,5 % en 2011 et Xerfi-Precepta table sur une quasi-stagnation du marché d’ici 2015. Pour autant, le potentiel du marché des arts de la table et de la cuisine est réel et la consommation ne demande qu’à être stimulée, c’est ce que révèle cette étude. Aux marques et aux distributeurs d’actionner les bons leviers pour impulser une nouvelle dynamique et déplacer le curseur vers des logiques plus « affectives » (achat plaisir, achat coup de cœur…), associées à la préparation et au partage de repas en famille ou entre amis.

Le déploiement « pluricanal » devient urgent et stratégique Quels que soient leurs canaux de communication, les distributeurs d’arts de la table et de la cuisine ont accumulé du retard en matière d’e-commerce. Pourtant, les ventes en ligne aux particuliers affichent des taux de croissance à deux chiffres. Il devient d’autant plus urgent de déployer une stratégie « pluricanale » alors que les pure players, leaders du e-commerce français (Amazon, Cdiscount, Rueducommerce…),


Les chiffres du marché se lancent massivement sur le marché des arts de la table, directement et/ou via leur site marchand.

au long du processus d’achat. Ce besoin s’explique par le fait

Les Multi-spécialistes dominent le marché

de l’acheteur. Cet achat revêt par conséquent une dimension

Les grandes surfaces alimentaires, premiers distributeurs d’arts de la table et de la cuisine (avec près de 40 % des ventes), renforcent leurs parts de marché grâce à l’augmentation des surfaces allouées au rayon, mais ne parviennent pas à enrayer la baisse du chiffre d’affaires au m2. Les spécialistes des arts de la table et de la cuisine, essentiellement représentés par le commerce indépendant isolé, perdent du terrain malgré les efforts déployés par les groupements et franchises (Ambiance & Styles, Guy Degrenne…) pour mailler le territoire et renouveler les concepts de vente. Les grands magasins (Galeries Lafayette, Printemps…) se différencient grâce à un positionnement haut de gamme et un panier moyen beaucoup plus élevé que dans les autres circuits. Les enseignes d’ameublement-décoration (Ikea, Alinéa…) et d’équipement du foyer (Conforama, But…) parviennent à maintenir leurs ventes grâce à un effet d’entrainement du rayon meubles de cuisine, de loin le plus dynamique dans la catégorie meubles. Les solderies (GiFi, La Foir’Fouille…) enregistrent de bonnes performances et une hausse sensible de la fréquentation et du panier moyen grâce à des prix compétitifs. Les véadistes traditionnels (La Redoute, 3 Suisses…) misent dorénavant sur leur stratégie full web (e-commerce) pour redresser leurs ventes après une période de restructurations.

SECTEUR MOBILIER

que le mobilier, l’habitat et sa décoration reflètent la personnalité importante et particulière pour l'acheteur et l'image qu'il renvoie. Selon la grille d’analyse des arbitrages de consommation élaborée par Xerfi-Precepta, l’équipement de la maison et le meuble entrent dans des logiques de consommation associées à des valeurs fortes en période de crise (bien-être et confort, partage au sein de la cellule familiale) et font donc partie des postes de dépenses épargnés. Le consommateur ne sacrifie pas encore le meuble aux arbitrages budgétaires.

Fin 2012 en chiffres (Source : Banque de France) :

• Chiffre d’affaires de la grande distribution : Novembre 2012 : 1,3 % - décembre 2012 : -3,1 % • Chiffre d’affaires du petit commerce : Novembre 2012 : -3,7 % - décembre 2012 : -9,3 % • Chiffre d’affaires du commerce des arts de la table : Novembre 2012 : -2 % - décembre 2012 : -2,5 % • Évolution du commerce des arts de la table : - Chiffres d’affaires chaînes et franchisés : Novembre 2012 : -3 % - décembre 2012 : -3 %

Le Mobilier : la différence dans l’accompagnement

- Chiffres d’affaires indépendants et groupements

Source : Xerfi-Precepta-L’ObSoCo  : 5/06/2012

• Chiffres d’affaires grands magasins :

« Distribution d’arts de la table et de la cuisine »

Ainsi, les ventes de meubles ont-elles encore progressé en 2011 (+2,5 %). Et selon les prévisions Xerfi-Precepta, leur croissance ne rompra pas d’ici 2015, tout juste faiblira-t-elle. L’étude révèle que les sociétés qui s’en sortent le mieux ont utilisé des stratégies multicanal pour s’en sortir, ont su bousculer les codes, prendre des risques en misant sur l’originalité de l’offre et la qualité du merchandising. Les pure players (sociétés vendant uniquement sur internet) comptent désormais parmi les acteurs incontournables du marché du meuble. Les réseaux d’achat-vente (Troc.com, La Trocante…) répondent eux-aussi aux préoccupations économiques et responsables des consommateurs. Les acheteurs de meubles sondés ont clairement exprimé dans cette étude leur besoin très marqué d’être accompagnés tout

13

Novembre 2012 : -2 % - décembre 2012 : -3 %

Novembre 2012 : -4,5 % - décembre 2012 : -5 % • Chiffres d’affaires spécialistes meubles : Novembre 2012 : -1 % - décembre 2012 : 0 % • Chiffres d’affaires hypermarchés : Novembre 2012 : -0,5 % - décembre 2012 : -1,5 % • Évolution des ventes par familles de produits : - Univers de la table : Novembre/décembre 2012 : -3 % - Univers de la cuisine : Novembre/décembre 2012 : -1,5 % - Univers de la décoration : Novembre/décembre 2012 : -2 % • Croissance secteur des arts de la table 2 012 vs 2011 : -2,5%.

Proform 157 - 2e trimestre 2013


ACTUALITÉ L’entreprise bretonne Krampouz affiche des ventes record Avec un CA de 10,6 millions d’euros et une croissance de 20% à l’export et 7% en France, la société bretonne Krampouz peut avoir le sourire. Pour répondre à la demande en crêpières, planchas et grills semi-professionnels à destination du grand public, l’usine de Pluguffan dans le Finistère vient de doubler sa superficie, engrangeant l’investissement de 2M€ dans de nouvelles infrastructures. La stratégie de cette société, spécialisée dans les niches de marché et qui produit 100% français, s’inscrit dans une logique d’innovation permanente en produits haut de gamme garantis entre 2 et 5 ans en fonction des collections. Les ventes de planchas gaz et électriques en inox drainent les ventes vers le haut. La marque présente dans plus de 150 pays rencontre un succès remarquable en Amérique du Nord, en Russie, en Allemagne, en Espagne, en Italie, en Afrique du Nord et en Asie. La société mise sur la qualité avec le slogan « Une crêpière pour la vie », et, de fait, ne comptabilise que 1% de retours produits. Autre stratégie gagnante, la réactivité commande/livraison qui est quasi instantanée. Un atout de taille pour Krampouz qui met tout en œuvre pour faire bénéficier ses distributeurs et ses détaillants de produits et services first class.

2013 : année anniversaire !

Assiette Bernardaud

14

Serviettes de bain Kela

Cocotte minute Seb

Mutine de Cristel

Carry bag de Reisenthel

Fumoir Zwilling

180 ans de tissage au cœur des Vosges pour Garnier-Thiébaut. � À l’occasion des 150 ans de Bernardaud, douze artistes - photographes, réalisateurs, vidéastes et plasticiens - ont mis leur �

talent au service de la porcelaine. De cette coopération sont nés des motifs inédits : assiettes habillées de phrases transversales pour Sophie Calle, porcelaine parée d’étoiles colorées pour Nabil Nahas, minimalisme qui transcende la pureté de la matière pour Sarkis, pour ne citer que quelques exemples. Une initiative qui fait la part belle à la création.

110 ans

� pour le groupe Kela qui mène pendant toute l’année 2013 une grande opération anniversaire. Chaque mois, un produit cuisine ou bain est proposé à prix cassé. � La marque danoise Eva Solo est désormais

centenaire !

60 ans de sa cocotte-minute ! � Grande année pour Cristel qui célèbre ses 30 ans et vient d’obtenir le label Origine France Garantie. � L’enseigne de décoration française Mis en demeure a 20 ans. � Zwilling fête ses 10 ans de présence française ! � Reisenthel fête les 10 ans du Carry Bag. � Seb souhaite les

TOC et Kitchen Bazaar fusionnent Nouveau rapprochement dans le monde des ustensiles de cuisine ! La fusion de TOC (Trouble Obsessionnel Culinaire) et de Kitchen Bazaar permettra au futur réseau de se positionner comme enseigne leader de la distribution d’ustensiles de cuisine en centre-ville. Afin d’accompagner son développement, la nouvelle entité TOC Kitchen Bazaar compte procéder à une augmentation de capital d’environ 3,4 M€ grâce à la participation du fonds Midi Capital. 40 à 60 nouveaux emplacements sont prévus sur le territoire, mais pas seulement   : « Le rayonnement de la cuisine française est un atout considérable pour le développement de notre réseau à l’étranger. C’est pourquoi nous entendons aussi ouvrir prochainement des points de vente en Europe » ajoutent Laurent Simon et Olivier Gueret, dirigeants du nouveau réseau TOC Kitchen Bazaar.

Proform 157 - 2e trimestre 2013


Infos marques Jean Dubost et Action Contre La faim Depuis l’automne 2012, Jean Dubost mène une action en faveur de l’enfance en partenariat avec Action Contre La Faim. Pour chaque Micro-Egg vendu, Jean Dubost reverse 0,15€ à cette association qui lutte pour soutenir les enfants, notamment en Afrique. Le Micro-Egg est un des best-sellers de la marque et les ventes ont permis de faire déjà un premier versement en fin d’année.

Peugeot s’ouvre à la Fraîcheur Après Saveurs d’épices, Saveurs de cafés et Saveurs de vins , Peugeot Saveurs crée une nouvelle branche de moulins, « Saveurs fraîches  », pour les coupes de produits frais tels que les herbes, le fromage, les noix…

Micro-Egg, best-seller de Jean Dubost

KitchenAid diversifie sa gamme Artisan

Premier produit de la gamme, le moulin Annecy (photo ci-contre).

KitchenAid : l’Artisan a le goût des macarons

Artisan KitchenAid Macaron Pistache

KitchenAid signe pour 2013 un partenariat avec la célèbre marque de macarons, LaDurée. À cette occasion, l’artisan se pare d’une nouvelle couleur verte, Macaron Pistache, qui n’est pas sans rappeler la couleur de la marque partenaire.

15

Roche Bobois : progression en 2012

L’alliance de la lingerie et de la céramique pour Rometti

En 2012, le chiffre d’affaires de Roche Bobois progresse de 3% pour atteindre 392 millions d’euros. Une croissance soutenue par l’ouverture de 13 nouveaux magasins en 2012 et les très bons résultats de l’entreprise à l’étranger (51% du CA), qui dépassent pour la première fois ceux réalisés en France (49% du CA).

© Rometti

La célèbre créatrice Chantal Thomas met désormais son talent au service de la manufacture de céramiques italiennes Rometti. La styliste revisite la céramique et lui apporte un ton glamour : nœuds et dentelles habillent les créations roses et noires. Féminité, chic et sensualité sont au rendez-vous pour ces pièces artisanales dont certaines rappellent les corsets. La collection regroupe des vases, des coupes, des cendriers, des tabourets et des miroirs.

Forte du succès de son robot ménager sur socle, la société KitchenAid développe la ligne Artisan avec l’arrivée d’une bouilloire, d’un grille-pain, d’un robot et d’un mixeur plongeant sans fil. Les produits sont garantis 3 ans, à l’exception du grille-pain dont la garantie s’étend sur 5 ans. Ces nouveaux éléments existent en 6 coloris : rouge empire, noir onyx, crème, gris étain, pomme d’amour, blanc givré.

Collection Point du Jour

Proform 157 - 2e trimestre 2013


ACTUALITÉ Emile & Co distribue Emile Henry Depuis le 1er janvier 2013, la marque Emile Henry, céramiste culinaire français depuis 1850, a fait le choix de confier sa distribution sur le marché du détail français à sa filiale Emile&Co. Les céramiques Emile Henry viennent s’ajouter aux ustensiles Rösle, aux couteaux Wüsthof, aux mixeurs Bamix, aux poêles Swiss Diamond, et aux planches à découper Totally Bamboo. Les détaillants français ont désormais accès à 6 marques de renom, au sein d’un même franco, avec un interlocuteur commercial unique.

Collection Lifestyle / Four à pain

Culinarion et Ambiance & Styles : même combat contre la cuisine en trop Les enseignes de référence en arts de la table Culinarion et Ambiance & Styles réitèrent le concept de la reprise vaisselle en échange de bons d’achat au sein de leurs boutiques (1 kg de vaisselle   = 5 €). Cette campagne, initiée par la Fédération des Arts de la Table, a connu un succès retentissant auprès du grand public en 2012. Cette fois, les 27 magasins Culinarion et les 100 enseignes Ambiance & Styles renouvelleront l’opération du 28 mars au 20 avril 2013 avec des bons d’achats utilisables pour un panier minimum de 25 €.

Origine France Garantie pour Cristel Yves Jégo a remis, sur le salon même de Maison & Objet, le label Origine France Garantie à la société Cristel. Véritable reconnaissance d’un savoir faire et d’une fabrication Hexagonale, ce label conforte les détaillants et les consommateurs sur l’origine des produits. Une récompense de plus pour l’entreprise Cristel, déjà détentrice de nombreux prix, labels et trophées  : Entreprise du Patrimoine Vivant, Talents du Luxe, Grand Prix du Design au Brésil, Trophée INPI de l’Innovation, Trophée INSEAD, Grand prix de l’Entrepreneur… pour n’en citer que quelques-uns.

16 Une boutique-Appartement pour Madura Une boutique pilote Madura vient de s’ouvrir au centre commercial So Ouest de Levallois-Perret. Ce nouveau concept-store conçu sur le modèle d’un magasinappartement sera bientôt étendu à toutes les boutiques Madura. La différence ? Des outils d’aide à la vente novateurs, notamment une série d’écrans expliquant le fonctionnement des produits « prêts à poser », une décoration plus actuelle et un espace sectorisé par des mises en scène.

Tellier, « Coup de Cœur » des trophées INPI de l’Innovation La société Tellier a été récompensée par le prix “Coup de Cœur” des Trophées INPI de l’Innovation, une distinction qui salue le dynamisme de l’entreprise en matière d’innovation et de propriété industrielle. Depuis 2008, Tellier a déposé 2 brevets, 22 marques et 24 dessins et modèles. Aujourd’hui, le groupe réalise 12 millions d’euros de chiffre d’affaires et exporte ses produits vers plus de 100 pays.

Proform 157 - 2e trimestre 2013

Le linge de maison par Nina Ricci Poésie et douceur pour cette première collection de linge de maison dessinée par la célèbre marque de couture. Des imprimés, des brodés, des unis, des tissés teints et quelques accessoires composent cette gamme pour le printemps/été 2013.


Infos marques Durobor rebondit Depuis sa reprise début 2012, l’entreprise belge met tout en œuvre pour relancer sa compétitivité sur les marchés retail, CHR et industriel. 15 millions d’euros ont été investis dans un four dernière génération et les délais de livraison améliorés de façon significative. Au niveau de la production, 22 créations ont vu le jour en 2013. Le début d’une renaissance, c’est ainsi que l’on pourrait qualifier le rebond actuel de la société. "Nous sommes suivis et soutenus par les industriels et les professionnels dans notre nouvelle politique de développement" confie Frédéric Jouret, Directeur Général de Durobor.

Christian Lacroix Maison habille la table Christian Lacroix Maison dévoile sa première collection de vaisselle en porcelaine, chic et fantaisie. Dessinée par Sacha Walckhoff, Directeur artistique de la marque, et éditée par la manufacture portugaise Vista Alegre, cette collection compte 4 décors : « Sol y Sombra », un graphisme de rayures aquarellées, « Butterfly Parade », une nuée de papillons en trompe-l’œil, « Picassiette » une mosaïque de vaisselle brisée à la Gaudi et «  Forum  », une gravure retravaillée des monuments arlésiens au XIXème. Chaque pièce est par ailleurs filetée d’or et de platine.

Nouvelle direction chez Yankee Candle Europe Clive Harper, Directeur Général de Yankee Candle Europe qui menait depuis 1998 l’expansion du fabricant de bougies parfumées sur le Vieux Continent, a pris sa retraite le 31 janvier. Désormais, les opérations européennes sont placées directement sous la supervision de John Fontana, Président de Yankee Candle International en charge de l’essor de la marque sur tous les marchés extérieurs à l’Amérique du Nord. « Nous nous concentrons aujourd’hui sur le développement d’une organisation de ventes et de marketing de classe mondiale pour améliorer le service proposé à nos clients », a déclaré John Fontana.

Après l’exercice du couvert Recto Verso, les bijoux Abstract’Ïto et la collection d’art de vivre Arborescence, Christofle réitère sa collaboration avec le designer Oraïto pour compléter la ligne Arborescence à laquelle s’ajoutent désormais des pièces de mobilier en édition limitée : bout de canapé, table basse, console et table de salle à manger.

© Vincent Thibert - 4 lumières Arborescence

Complément de gamme pour Christofle

Porcelaine : une filière fragile Beaucoup de casse dans la filière porcelainière française en 5 ans ! Entre 2007 et 2012, les effectifs salariés ont fondu de 35 % et ont été ramenés à 1 600 emplois directs à Limoges et dans le Berry, pour un chiffre d’affaires estimé à 130 M€. Principales fautives ? Les importations chinoises. Il n’est plus rare de trouver dans les rayons de la grande distribution des assiettes à moins d’un euro, prix sur lequel les fabricants hexagonaux ne peuvent pas s’aligner. Cette concurrence a conduit nombre de PME à mettre la clef sous la porte ou tailler dans les emplois, comme Deshoulières ou Bernardaud.

17

Snack’n Go distribué par Panda Bleu Panda Bleu prend sous son aile une nouvelle marque dédiée à l’univers nomade et à la mobilité urbaine : Snack’n go.

Proform 157 - 2e trimestre 2013


DOSSIER AUTANT EN EMPORTE LA VENTE La vente c’est un métier. Las ! Bien faire son travail ne suffit plus ! Entre crise prononcée, e-commerce et achat malin, le vendeur en boutique est soumis à rude épreuve. Mais, pour s’adapter aux nouveaux modes de consommation et aux nouveaux besoins, l’habillage des magasins, les outils de vente et la relation client vont connaître de fortes mutations. Voilà qui devrait faire revenir les vendeurs sur le devant de la scène. Par Martine Dampeyrou

18

À l’impossible le vendeur serait-il tenu  ? Faire acheter davantage dans une boutique un consommateur infidèle, que la crise a rendu très attentif et internet plus « intelligent ». Alors, inutile le vendeur ? Disons, aux yeux d’un client surinformé, moins rapide que Google, moins pointu qu’un comparateur produit et moins fiable qu’un ami Facebook. Résultat : les vendeurs sont aujourd’hui perçus comme des acteurs à faible valeur ajoutée dans le processus d’achat. Et pourtant… Ils peuvent tous réciter par cœur le guide du parfait commerçant. Ils appliquent sagement le bon vieil adage qui veut que le bon produit soit disponible au bon endroit au bon moment, au bon prix et dans la bonne quantité. Cerise sur le gâteau  : l’accueil.

Proform 157 - 2e trimestre 2013

« La première impression est toujours la bonne, surtout quand elle est mauvaise », disait Henri Jeanson. Un vendeur au sourire franc, une attitude avenante et une vente part sur de bons rails. Trop vieilles justement ces recettes ? En tout cas, l’art de vendre a besoin d’une nouvelle dynamique pour s’adapter à l’évolution des modes de consommation. Un bon vendeur ne débite plus argumentaire type et formules convenues. L’aspiration du consommateur à trouver en boutique ce qu’il n’a pas sur internet, à savoir un conseil personnalisé et l’achat plaisir, la différence se fait désormais sur l’accompagnement et la pertinence des informations délivrées par le


Savoir vendre vendeur. Il doit être focalisé sur le seul besoin du client, connaître parfaitement ses produits et être capable de démontrer leurs valeurs. Parfois une vraie gageure, alors que le renouvellement des offres est de plus en plus rapide  : 7 produits sur 10 ont disparu des linéaires 3 ans après leur lancement. S’ils veulent vendre, les détaillants doivent donc repenser leurs pratiques. « Quel rôle donner au point de vente dorénavant, alors que 70 % des consommateurs s’informent d’abord sur internet avant de s’y rendre ?, s’interroge Guy-Noël Chatelin, associé du cabinet de conseil en stratégie OC&C. Il faudra peut-être prendre des options fortes, tout en

améliorant l’expérience client. » Pour certains experts, une véritable révolution commerciale est d’ores et déjà en marche. « On voit émerger un commerce de précision, des boutiques qui ne cherchent pas à séduire tous les consommateurs, mais à séduire très fortement une cible qu’on se donne les moyens de bien comprendre et pour laquelle on forge une offre et une manière de vendre totalement dédiées à ses attentes, analyse Philippe Moati, économiste et Co-président de l’ObSoCo (Observatoire Société et Consommation). Au-delà des produits, la boutique va prendre une dimension servicielle, la mission du détaillant sera d’apporter des effets utiles au consommateur, des solutions à ses problèmes. »

19

Proform 157 - 2e trimestre 2013


DOSSIER

Savoir vendre

L’INNOVATION C’EST TOUT DE SUITE

20

C’est clair et tous les professionnels s’accordent : innovation obligatoire pour faire chauffer les tiroirscaisses. Le futur s’écrit à présent et passe par une approche multicanal, par le déploiement de technologies qui vont enrichir l’expérience d’achat des clients. Les boutiques, même les plus petites, seront multi-connectées, digitalisées. Tablettes, applications pour smartphones, flash codes, écrans, bornes interactives, puces NFC (lisibles sans contact), terminaux d’encaissement mobiles convertissant les vendeurs en caissiers ambulants, devraient se multiplier. « C’est le moyen de rendre plus fluide, économique et agréable le parcours des courses, affirme Yves Marin, senior manager au sein du cabinet Kurt Salmon. Mais avant d’être hype et digital, il faut d’abord maîtriser les fondamentaux de la vente. Plus on développe le multicanal, plus cela nécessite d’être fort sur son cœur de métier. » Car si la technologie constitue un atout supplémentaire, le contact humain reste primordial. « Les magasins qui auront la faveur des consommateurs à l’avenir devront conjuguer plus d’efficacité, plus de souplesse et gain de temps, indique Arnaud Zegierman, Directeur associé de l’institut Viavoice. Mais en sachant préserver la convivialité. » Et la convivialité, c’est le vendeur. Et rattraper les clients indécis, c’est le vendeur. Et suggérer des produits additionnels, c’est le vendeur. Tout l’enjeu est là : instaurer une convergence entre les vendeurs et les outils digitaux. En outre, un traitement « VIP » du client requiert des vendeurs impliqués et en nombre suffisant. C’est pourquoi, les boutiques doivent recruter et former des vendeurs capables de prodiguer ces services à forte valeur ajoutée et maîtriser les dispositifs technologiques. Une réelle priorité, d’autant que, ces dernières années, les détaillants ont eu tendance à tailler dans les effectifs et faire l’impasse sur la formation. Comme toute mutation, le bouleversement qui agite le paysage commercial peut être ressenti comme une menace par les boutiques traditionnelles. En réalité, il constitue une formidable opportunité pour celles qui sauront renforcer leur attractivité, capitaliser sur les relations humaines et coller aux nouvelles attentes des consommateurs.

SOLOMO ? KESAKO ? C’est la dernière arme théorisée par les gourous du marketing pour créer du trafic en boutique, fidéliser et augmenter les ventes : SoLoMo, pour Social, Local et Mobile. Cet acronyme, rapidement devenu populaire, résume la combinaison entre réseaux sociaux, géolocalisation et nouveaux usages du mobile. On le sait, il y a souvent des différences importantes entre la médiatisation et le business. Alors, le SoLoMo, simple buzz ou véritable arme de fidélisation massive ?

LE COMMERCE DE DEMAIN VU PAR LES CONSOMMATEURS 77  % des Français affirment ne pas

pouvoir se passer de l’achat en magasin.

29  % souhaitent une relation personnalisée (promotions, accueil…).

53 % déclarent que la présence

d’innovations cross canal les incite à fréquenter une enseigne plutôt qu’une autre.

74 % pensent que le magasin est amené à

évoluer. Mais ils imaginent des choses très différentes : •3  7  % pensent qu’il servira surtout à la livraison de produits commandés en ligne •3  4  % qu’il servira à l’information et la démonstration.

Source : Enquête Ifop-Atelier BNP Paribas réalisée auprès d’un échantillon de 1  011 personnes représentatif de la population française, novembre 2012.

Proform 157 - 2e trimestre 2013


Interview

BOUTIQUES ET DIGITAL CONNEXION ÉTABLIE Marie Mercier, Directrice associée de Novedia Group, agence spécialisée qui accompagne points de vente et entreprises dans leur politique digitale, croit à la convergence entre boutiques traditionnelles et outils numériques pour optimiser la relation client. Son double conseil aux détaillants : innovation et pragmatisme. Par Martine Dampeyrou

Proform - Au vu du paysage commercial actuel, n’est-il pas impératif pour un détaillant traditionnel de réinventer son point de vente, notamment avec le recours aux objets connectés et autres nouvelles technologies ? Marie Mercier - Cela devient incontournable ! Le consommateur est surinformé, ultra-connecté, il ne veut plus de cloisonnement entre les canaux et impose son parcours d’achat à l’enseigne. Il y a urgence pour le point de vente à reprendre la main sur le parcours client. Le magasin physique doit donc se réinventer, le détaillant doit réfléchir à de nouveaux concepts et de nouveaux outils. En évitant un danger : transformer la boutique en show-room, en simple espace de démonstration. C’est là que le digital revêt tout son intérêt. Tablettes, bornes, applications smartphone enrichissent la relation client, appuient le discours, poussent des produits complémentaires et valorisent la gamme. Le digital est un levier pour mieux vendre. On entend beaucoup de menaces autour de la boutique, mais je pense qu’il n’y a pas lieu d’être trop inquiet. Pour s’en convaincre, il suffit de regarder le taux de transformation, c’est-à-dire le nombre de clients de passage qui achètent effectivement  : il est 20 fois plus élevé en boutique que dans l’e-commerce ! Autre chiffre : selon une étude, 71 % des clients multicanaux préfèrent l’expérience en magasin au site web. On cherche l’achat plaisir et c’est dans un magasin qu’il se fait. Mais cela nécessite quand même de repenser les boutiques.

pour voir comment employer intelligemment le digital. Ne surinvestissez pas  ! Je partirais sur quelques tablettes modèles grand public, avec une application toute simple positionnée sur la connaissance client. On dispose ainsi d’une vraie base, d’un outil de fidélisation pour ensuite pousser des infos, de la promo, de l’actualité… En revanche, je crois beaucoup moins aux bornes et aux écrans, qui représentent un coût important.

P. : Et la géolocalisation ? Bonne ou mauvaise idée ? M. M. - Être référencé dans une grosse application, ou avoir sa propre application, c’est significatif en terme d’investissement et peu accessible pour un petit détaillant. Une solution va arriver, notamment avec un service proposé par Mappy. Le consommateur tape dans « Mappy Shopping » le produit qu’il cherche et il accède aux magasins qui le vendent près de chez lui et sa disponibilité. C’est intéressant pour un détaillant, on a une visibilité assez forte.

P. : Dans ces magasins connectés, digitalisés, ne risque-t-on pas de voir le rôle du commerçant se limiter et perdre ainsi en intérêt ?

P. : Avec un investissement réduit, quels dispositifs digitaux conseilleriez-vous à un détaillant indépendant ? M. M. - Mon conseil est d’abord d’être très pragmatique dans l’utilisation de ces technologies. Il faut bien déterminer les caractéristiques de son point de vente et sa clientèle

21

Marie Mercier, Directrice associée de Novedia Group

M. M. - Pas du tout. Pour moi, le digital est un moyen au service du point de vente. On est passé par une phase expérimentale et très gadget, mais on assiste aujourd’hui à un recentrage clair autour de dispositifs très business et axés sur le vendeur. Le digital ne remplace pas les compétences du commerçant  : la théâtralisation des produits, le merchandising, l’accueil… Il le rend plus efficace. On est dans une démarche d’expertise du vendeur pour mieux conseiller et donc mieux vendre. Nous sommes arrivés à une période charnière. Plus qu’un point de vente, le magasin va devenir un point de contact essentiel et le rôle du vendeur va s’en trouver valorisé.

Novedia Group en bref : Créée en 2000, Novedia Group est une agence digitale intégrée qui suit ses clients sur l’intégralité de leurs projets digitaux : conseil, conception, mise en œuvre, développement, analyse des performances. Dotée d’une expertise multi-supports (mobile, tablette, TV, PC...), elle compte parmi ses clients la FNAC, Carrefour, Sephora, Galeries Lafayette, une grande maison de luxe… Plus de 400 collaborateurs, 38 M€ C.A. Proform 157 - 2e trimestre 2013


REPORTAGE ARTIGA : DU SOLEIL DANS LES RAYURES En 14 ans, la marque basque s'est cousu une solide réputation dans l'art des tissus rayés et des alliances de couleurs. En France comme à l'étranger, les toiles Artiga symbolisent identité régionale et savoir-faire. Un cocktail gagnant pour séduire le consommateur.

HISTORIQUE ET CRÉATION Créée en 1999 et basée dans les Landes, Artiga débute son activité par la création de toiles basques dédiées à l’univers de la maison et redonne du flambeau aux espadrilles. Aujourd’hui cette société du Sud-ouest a agrandi son offre en tissus modernes et colorés inspirés des traditionnels tissages basques. Vendus au mètre, mais aussi déclinés en gammes de produits divers et éclectiques, les tissus Artiga, ce sont aussi des sacs, des parasols, des chemins de table, des pochettes pour tablettes, des nappes, des édredons, des plaids… 200 000 mètres de toiles sont fabriqués chaque année par les tisseurs historiques de la marque, tous situés

22

200 000m2 de tissus fabriqués chaque année dans le Sud-ouest à l’exception de Dickson, situé dans le Nord de la France, qui travaille à l’élaboration d’articles très techniques comme les produits outdoor. Les tissus rayés constituent l’ADN de la marque, mais Artiga s’ouvre peu à peu à d’autres motifs, comme les pois et les fleurs, que l’équipe de stylistes intègre peu à peu dans ses créations.

LABELS ET IMAGE DE MARQUE Production et savoir-faire français ont permis à Artiga d’obtenir en 2012 le label Origine France Garantie. 95 % des Français étant sensibles à l’origine France du produit, ce label permet à Artiga de garantir au consommateur un lieu de fabrication, d'assemblage et de montage du produit réalisé à 100 % en France avec minimum 50 % de sa valeur correspondant à une activité effectuée dans l'Hexagone. Outre le label, sont très bien perçues à l’export les couleurs et l’image régionale d’Artiga, en référence aux fêtes du Sud-ouest (Espelette…).

Proform 157 - 2e trimestre 2013


Success story UNE OPPORTUNITÉ POUR LES JEUNES DESIGNERS Artiga met à contribution la créativité de ses propres équipes pour l’élaboration de nouveaux tissus et puise dans ses archives. Mais pas seulement. La marque collabore aussi régulièrement avec des écoles de design et de jeunes créateurs.

PARTENARIAT Tout neuf ! Datant de début 2013, le partenariat d’Artiga avec Terafeu – Terafour, spécialiste des produits culinaires en terre cuite.

Quitterie Delfour - Présidente Directrice Générale

23

En savoir plus •P  résidente Directrice Générale et créatrice de la marque   : Quitterie Delfour • CA 2012 : 4.5 M€ • Effectifs : 45 personnes • 10 boutiques en propre • Nombre de références produits : 800 (600 par saison) • 2 collections par an • Vente en ligne : 3% du CA • CA export : 12% • 350 distributeurs français • 100 distributeurs étrangers • Principaux pays importateurs : Japon, États-Unis, Russie •O  utils d’aide à la vente fournis aux détaillants : présentoir à rouleaux, table de découpe •P  ositionnement : tissus haut de gamme et produits dérivés indoor/outdoor/accessoires • 3 830 fans sur Facebook

Proform 157 - 2e trimestre 2013


REPORTAGE LES MEUBLES SE PLIENT à NOS ENVIES Puisqu’on ne peut pas pousser les murs pour agrandir les pièces, autant choisir du mobilier pratique et gain de place. Par Martine Dampeyrou

24

1.

Modulables, transformables, à roulettes, à rallonges, escamotables ou empilables, les meubles se plient en quatre pour jouer les deux en un, se faire nomades et simplifier la vie. Une multifonctionnalité indispensable à l’heure des petits appartements. Ainsi, une table basse se transforme en table de repas en un tour de main, une boîte s’ouvre sur un véritable coin bureau, des chaises se plient et s’accrochent au mur tel un tableau, un bout de canapé fait office de table d’appoint, un tabouret devient un espace de rangement… Et les designers redoublent d’imagination pour proposer des produits aussi malins qu’esthétiques. Dans un intérieur de plus en plus élastique, où les frontières entre loisirs et travail s’estompent, les pièces n’ont plus systématiquement une fonction précise et évoluent au gré des modes de vie. Que les meubles puissent s’adapter à toutes sortes de situations et de besoins, voilà l’idée. Et elle a un nom : le mobilier versatile.

4.

5.

2. 3.

Proform 157 - 2e trimestre 2013

6.


Si pratiques - mobilier

7.

8.

1. Legnoart - Desserte Trix ‧ 2. Flamant - Table rangement Dick ‧ 3. My Note Déco - Meuble multifonction Kikoo 4. Coming B - Table range-magazines ‧ 5. Coalesse - Table de travail compactable Free Stand ‧ 6. Les Pieds sur la Table - Console connectée Plug&Pied ‧ 7. Alessi - Table portative range-revues Pick-Up ‧ 8. Bellila - Table Lagune ‧ 9. Punkalive - Rangement, assise ou table Pölkky ‧ 10. WA.DE.BE - Bureau mural RW4 ‧ 11. Eno - Bureau pliant Appunto ‧ 12. Orla Kiely House - Table desserte ‧ 13. La maison & Co - Table banquette Vinyl.

9.

10.

25

11.

13. 12. Proform 157 - 2e trimestre 2013


REPORTAGE Si pratiques ! Fini la suprématie du design sur la fonctionnalité du produit ! L’ère revient à l’essentiel. Et qui dit essentiel, dit certes esthétique, mais surtout pratique. L’avenir dans l’industrie des arts de la table comme en décoration, appartiendra à ceux qui savent désormais marier intelligence et style du produit. Par Karine Pichon-Marquis

1. « C’est tellement évident, pourquoi ne l’a-t-on pas créé plus tôt ?».

26

2.

C’est pour entendre ce genre de slogan que se battent aujourd'hui les labels, afin de séduire le marché des chefs amateurs. À juste titre, car le cuisinier ou la cuisinière du XXI e siècle devient plus que jamais vigilant dans ses achats culinaires. Manque de temps, d’argent ou d’espace, le consommateur fait face à de nouvelles contraintes. Son exigence désormais ? Un produit de bonne facture, qui combine à la fois polyvalence et praticité tout en procurant gain de temps et de place à son utilisateur. Toutes ces fonctionnalités dans un seul élément ? C’est ce que tentent de réaliser les fabricants qui multiplient les innovations ingénieuses et donnent vie à de nouvelles générations de produits. Les logements deviennent de plus en plus étriqués  ? Les marques vont travailler sur le potentiel multifonction du produit et sur son ergonomie pour un rangement plus adapté. La vie trépidante ne permet plus de cuisiner autant ni de briquer le plan de travail après la préparation des plats   ? L'ustensile culinaire va s'équiper pour devenir plus "propre" et l'article de cuisson plus maniable. Le produit du futur apporte des solutions de facilité aux problèmes quotidiens du consommateur, plus que jamais sensible à la rentabilité de ses investissements en cuisine à leur adaptabilité à ses besoins.  

3.

Proform 157 - 2e trimestre 2013

4.

5.


7.

Si pratiques - arts de la table 6.

8.

9.

27

1. Panier vapeur universel s’adaptant à tous les diamètres Mathon • 2. Rice Cube pour la réalisation de sushis en un tour de main - Chevalier Diffusion. • 3. Strate Amovible, articles de cuisson conçus pour un rangement optimal - Cristel. •

4. Couteaux Tatau munis de pictogrammes explicatifs pour le maniement de chaque couteau. • 5. Virgo Corail, faitout

pour cuisiner les mains libres et sans salir le plan de travail grâce à une accroche pour maintenir le couvercle - Berghoff.• 6. Cuillère doseuse avec marquage des quantités - Jospeh Jospeh. • 7. Outils culinaires pour malvoyants - Pauline Androlus.•

10.

8. Assiette à cocktail avec encoche pour le verre - Revol.• 9. Couvercle anti-débordement, pour garder le plan de travail impeccable - Chevalier diffusion. • 10. Essoreuse rétractable

Turboline - Emsa ‧ 11. Presse Citron – Lékué.

11.

Proform 157 - 2e trimestre 2013


REPORTAGE Les goûters enfants : plus nomades que jamais ! Par Stéphanie Gobert

Retour aux sources pour le quatre heures des petits anges  ! Le goûter revient sous sa forme rétro et plus écolo que jamais !

2.

La part belle étant faite au « préparé » et au « fait maison », les boîtes et les thermos reprennent du service. Fini le Tupperware de grand-maman ou la célèbre gamelle. De nouveaux équipements, aux styles travaillés, sont développés par les marques qui s’intéressent à ce nouveau marché prometteur porté par le besoin d’économies des ménages et le retour au manger « sain ».

1.

3.

Aux petites briques de jus, les nouveaux modes de consommation vont privilégier les gourdes isothermes (30 cl pour les plus petites), offrant une parfaite étanchéité et utilisables pour tous types de boisson.

28

4.

Exit aussi les petits gâteaux en sachets individuels qui finissent par s’effriter dans les poches ou le cartable. Les biscuits sont désormais glissés dans des boîtes à goûter fonctionnelles conçues à cet effet. Des thermos à large ouverture en acier inoxydable accueillent compote ou autres préparations. Les aliments peuvent y rester chauds comme froids durant plusieurs heures. Le petit « plus » : les petits pots s’y glissent aisément ! Des couverts nomades font eux aussi leur apparition ainsi que des sacs frigorifiques pour la préservation des aliments. Le favori : « mon petit miam » designé par Caroline Lisfranc pour CL Premium. La poche arrière permet d’emporter le doudou et une étiquette permet d’écrire le nom de l’enfant. Une nouvelle ère offrant des conditionnements plus pratiques et évolutifs, mieux adaptés à la vie mobile actuelle, commence à pénétrer le marché. Ces produits connaissent déjà un succès certain à l’étranger ce qui laisse présager du potentiel d’intérêt du consommateur français pour ces nouveaux accessoires culinaires pour enfant, et, par conséquent, de l’enjeu que représente ce nouveau marché pour les détaillants.

5. 6.

7. 8. 9. 10.

1. Boîtes à biscuits et sandwich Eco Friendly - Crocodile Creek ‧ 2. Thermos accueillant aliments et petits pots - Crocodile Creek ‧ 3. Étuis Snack’n Go ‧ 4. Couverts Snack & Stack - Fred & Friends ‧ 5. Besace isotherme - CL Premium ‧ 6. Sac à goûter isotherme - Ambiance & Styles ‧ 7. Gourdes Requin Blanc, Hello Kitty, monstres et jungle fun - SIGG ‧ 8. Carrés isothermes pour transport de gâteaux et sandwichs, avec poche pour étiquette et attache - Iris ‧ 9. Étui pour club sandwich et petits gâteaux - Lékué ‧ 10. Sac à goûter Coccinelle - Crocodile Creek.


Les pyjamas parties, tendance forte de cet été Par Stéphanie Gobert

2.

La mode des décors éphémères touche aussi la déco « enfant ». Tout est désormais disponible pour faire vivre aux chères petites têtes blondes et brunes des moments inoubliables entre copains ou en famille. Coté déco, de nombreuses marques développent ainsi des produits permettant de créer des décors temporaires ludiques et stylisés. Le consommateur peut trouver aisément des matelas pour enfant, genre futon, qui se roulent et se transportent facilement. Le lit d’appoint pliable devient écolo chez Petit Pan, avec des matériaux en fer et en bambou.

1.

3.

Les éléments à suspendre sont dans la tendance  comme les lanternes pour apporter des lumières de couleur par petites touches et les guirlandes. Les nappes sont colorées ou innovantes, à l’instar des nappes à colorier de la créatrice Marielle Bazard que l’on peut laver et réutiliser autant que souhaité.

5. 4.

Coté vaisselle, ce sont toujours les produits amusants qui s’imposent, permettant de composer des dînettes festives et pleines d’humour. Piques à chamallow et distributeurs de boisson notamment reviennent sur le devant de la scène.

8.

6. 7.

10.

9.

11. 12. 1. Casserole et gobelets carton pop-corn - Chevalier Diffusion ‧ 2. Emporte-pièces Lettres - Gobel ‧ 3. Verres en mélamine Pirate - Tyrell Katz ‧ 4. Kit cupcake Animal Jungle - Lovely Party ‧ 5. Manège à glaces - Mastrad ‧ 6. Fontaine à boisson - Rice 7. Décoration fête thème Princesse - Scrapbooking ‧ 8. Présentoir à gâteaux - Talking tables ‧ 9. Set de pâtisserie enfant - Rösle ‧ 10. Moules robopops - Ambiance & Styles ‧ 11. Pack Pyjama - Zéro de conduite ‧ 12. Nappe à colorier - Label Tour.

Pour créer la féerie, les fabricants proposent à présent de larges gammes de petits accessoires en carton, très bon marché, tels que les caissettes pour cupcakes et les petits contenants en carton imprimé fleuri, étoilé, à pois, ou encore à rayures pour y mettre pop corn et friandises. Les mini parasols en papier ont la cote ainsi que les assiettes à compartiments et les moules à glace. Sans compter les décors à thèmes « clés en main » qui voient leurs ventes bondir. Au vu de l’offre croissante sur le marché d’articles de l’univers « enfant », l’on constate que ce secteur, toujours porteur, conserve un fort potentiel en termes de perspectives de ventes malgré la crise. Les parents restent sensibles au bien-être de leurs chérubins et ont toujours pour objectif de les réjouir. La déco "enfant" reste par conséquent un poste de dépenses relativement épargné. Il est clair que les parents ont toujours à cœur de vouloir donner du rêve et de la magie à leur progéniture.

29


REPORTAGE Le style Cosy est-il à bout de souffle ? Alors que le contemporain gagne des parts de marché, quid de la décoration Charme et Tradition ? Après des années de stabilité, l’esprit campagne s'essoufflerait-il ? C’est la question que l’on est en droit de se poser face au regain d’intérêt du grand public pour la décoration contemporaine. Mais le style Charme a plus d’un tour dans son sac pour rester le chouchou dans le cœur des consommateurs. Par Karine Pichon-Marquis

1. Longtemps délaissé au profit d’une décoration plus conviviale, le contemporain reviendrait-il sur le devant de la scène ? Le public semble en effet renouer peu à peu avec une décoration restée longtemps cantonnée au style zen ou au minimalisme.

30

3.

Certes, aujourd’hui, par le biais de l’écologie, des nouvelles matières et d’une génération montante de designers brillants qui oxygènent le marché et apportent une réelle plus value au design, le contemporain connaît une nouvelle envolée et captive de nouveau le consommateur. Au point de supplanter tout de même le style Cosy dans le cœur des consommateurs   ? Pas gagné ! Les marques phares du secteur Charme et tradition n’ont pas dit leur dernier mot et tiennent bon la barre, s'adaptant à l'évolution des goûts du marché.

Le cosy séduit toujours L’image d’Épinal famille/bonheur/émotion que véhicule la décoration Campagne chic reste toujours une valeur sûre, d’autant plus qu’elle rassure en cette période morose. Pas épargnées pour autant par la crise, les marques au style Traditionnel doivent prendre les devants face à la déprime du marché.

2.

Le secret pour perdurer et ne pas disparaître ? L’innovation. Tel est le credo des labels Charme qui ont tout compris et se démarquent en devenant plus audacieux au niveau de l’offre en misant sur le sur-mesure et la personnalisation. C’est dans cette logique d’être toujours plus proche des goûts et des souhaits du consommateur que Grange a mis au point My Grange, un logiciel informatique disponible en boutique et qui permet au client de sélectionner les options de son futur mobilier en fonction de ses goûts. Les styles des collections sont quant à eux constamment revisités.

4. 5. Proform 157 - 2e trimestre 2013


Esprit Campagne

6.

7.

8.

Les nouvelles patines, tissus et fonctionnalités des meubles sont également étudiés pour un rendu plus actuel. Au traditionnel se mêlent désormais des touches empruntées au contemporain pour s'adapter à la demande du marché. Même écho chez Flamant qui capitalise sur les développements de gammes : nouvelles teintes de peinture, tissus inédits avec Arte, collections de robinetterie et lignes de linge de maison constituent le cœur d'une offre éclectique et pour autant complémentaire.

31

Assis longtemps sur leurs acquis, les labels des décors traditionnels jouent la carte de l’anticipation. D'un côté, ils apportent des pièces à connotation écologique à leurs collections, de l'autre, des pièces remaniées avec l’air du temps et de nouveaux matériaux. Une dynamique urgente et nécessaire pour éviter la perte de vitesse du secteur.

Les efforts pour pérenniser le style Charme s’avèrent payants

9.

10.

Les marques s'ouvrent à tous les marchés : « L’année a été sauvée grâce au développement de Grange Project avec la finalisation de deux hôtels et d’un projet d’aménagement sur mesure en Arabie Saoudite. Il faut constamment être dans l’action et l’innovation pour rester stable au niveau du chiffre d’affaires. » nous rappelle Drazen Babic, Directeur Général de Grange. Les chiffres d’affaires des sociétés Cosy se maintiennent. Grange annonce un CA de 30M€ cette année, chiffre stable par rapport à 2011. Idem pour Flamant qui finit l’année en équilibre avec un CA de 35 M€. Cette tendance à la stabilité en pleine crise, confirmée par la majorité des acteurs du marché Charme, atteste de la bonne solidité du secteur. Pour le moment, les efforts en innovation et en personnalisation portent leurs fruits et forment un bon levier de maintien de la demande face à la montée progressive du contemporain. Un nouveau souffle pour la décoration Cosy grâce à des idées originales et une vision du Charme plus actuelle.

1. Boutis Annabelle - Country Corner ‧ 2. Almer - Antic Line ‧ 3. Cabinet double Curie - Côté Table ‧ 4. Bureau Joséphine - Du bout du Monde ‧ 5. Fauteuil Astrid - Jardin d’Ulysse ‧ 6. Bahut - Grange ‧ 7. Vaisselle Family Celebration de J-Line ‧ 8. Tablier Blanc/multico - Charvet ‧ 9. Canapé Love Seats - Interior’s ‧ 10. Pouf Bayou et fauteuil Mello - Flamant.

Proform 157 - 2e trimestre 2013


REPORTAGE

Coup de fer sur la déco

L’âge du fer est revenu ! 1.

Par Karine Pichon-Marquis

Porté par le retour en grâce du style Industriel et de l’esprit Loft, le fer se forge une deuxième vie dans le secteur de la décoration, avec une place de choix dans le contemporain. Les autres métaux (aluminium, acier, cuivre et inox) bénéficient eux-aussi de l’effet de mode « métallique » et se déclinent aussi bien en mat, brossé, sablé, ciselé, que brillant. Les métaux rosés comme le cuivre gagnent le bras de fer dans le cœur du consommateur face aux teintes grises ou or.

2.

3.

Les métaux passent aussi les portes du luminaire, créant des effets d’éclairage ombre/lumière très contrastés (Cinna, MiniTaj, Artuce, Max Sauze). Le look « fer forgé » s’improvise en pied de lampe chez Country Corner, Blanc d’Ivoire, Du Bout du Monde et Les Comptoirs du Sud.

32 4. 5.

Quant au mobilier empreint de tradition, le fer y est travaillé pour un meilleur effet « récup’ » lui conférant un aspect vieilli, voire noirci ou rouillé, qui a du style. À l’opposé, le mobilier contemporain, surfant toujours sur la vague minimaliste, opte pour un métal de préférence clair, épuré, ou radicalement coloré pour une décoration vivifiante (Petite Friture, USM, Ferm living, Casamania, Les héritiers, Comptoir du Sud, Black and Blum, Jolipa). Le outdoor en fait également son fer de lance et le colore dans toutes les teintes (Fermob, Oxyo, Roche-Bobois, Emu, Tolix).

6.

7. 8.

Proform 157 - 2e trimestre 2013

Difficile de passer cette année à côté de la tendance métal qui investit massivement tous les secteurs de la décoration. Des designers aux fabricants, tous l’ont adopté à l’unanimité et y croient… dur comme fer.

1. Chaise Mia designée par Jean Nouvel - Emu ‧ 2. Table Precious Roche Bobois ‧ 3. Lampe Auriga en cuivre - Max sauze ‧ 4. aravent Empire - Les Comptoirs du Sud ‧ 5. Chaise A - Tolix ‧ 6. Meuble industriel en zinc 18 tiroirs – Amadeus ‧ 7. Lampe Country Corner ‧ 8. Boîtes à thé - CFOC.


Vive Paris 2.

1.

Vive Paris ! Par Karine Pichon-Marquis

5. 3. 4. Vous voulez fuir Paris ? Impossible !

6.

8.

Paris toujours …C’est ce que nous évoquent les tendances dans la décoration et les arts de la table.

7.

Cette année, vous ne pourrez manquer la Tour Eiffel, le Sacré Cœur, l’Arc de Triomphe, les pigeons et les toits parisiens.

10.

9.

La ville lumière imprègne chaque objet déco, du plus simple luminaire aux murs des appartements. Paris vous avez dit Paris ? Oui, mais pas n’importe lequel. Pour les nostalgiques de la joie parisienne d’après guerre, les marques Orval, Sema, Comptoir de famille, Natives ou encore Paris Chéri donneront matière aux sélections des détaillants orientés Charme.

33

Vous êtes positionné à la pointe du design ? Les symboles de la capitale, revisités par les designers, s’affichent en noir de préférence, en dessin, en photographie, en ombre, en lumière LED, et, plus que jamais, en sticker. Pour parisianiser le salon de vos clients avec des touches contemporaines, optez pour les marques Tot’M, Paristick, Incidence, Absolument Design et Fleur de soleil parmi tant d’autres.

11.

12.

Le goût pour les grandes métropoles revient en force dans la déco. Paris, Londres et New York ont toujours la préférence des consommateurs. Mais Paris sera toujours Paris…

1. Poêle Mont Bleu, French Collection – De Buyer ‧ 2. Fourchette Cosmo Paris – Silo Design ‧ 3. Cave à saucisson – Natives ‧ 4. Assiette Vive Paris - Comptoir de Famille ‧ 5. Coussin Eiffel – La Cerise sur le Gâteau ‧ 6. Lampe Paris – Tot’M ‧ 7. Emporte pièce – Gobel ‧ 8. Couteau Guinguette Paris – Jean Dubost ‧ 9. Crochet mural triple – Orval ‧ 10. Horloge Tour Eiffel – Sema ‧ 11. Mug Escale en Ville Paris – Incidence ‧ 12. Stickers Montmartre – Paristick.

Proform 157 - 2e trimestre 2013


TENDANCES TENDANCES ÉTÉ 2013 : NOSTALGIE, NOSTALGIE...

Les tendances de l’été sont très marquées par le retour à nos racines. Que garder du présent et du passé ? Que reprendre de la richesse de l’enfance et des années prospères ? C’est à partir de ces choix que va germer un nouveau monde… Au niveau des tendances, le design va désormais se nourrir des souvenirs et du monde actuel. Il n'y a plus d’opposition mais une véritable fusion des deux.

Nos racines

TENDANCES

34

Le passé revient en force se mêler au présent. Le consommateur retourne aux vraies valeurs, à ce qui est simple et précieux. Les légumes oubliés (aubergine blanche, etc.) inspirent et sont représentés sur des objets car ils symbolisent l’énergie vitale mais aussi le partage et le plaisir des sens. La thématique de la nature est la plus forte sur 2013, que ce soit dans la forme (arts de la table, objets et mobilier inspirés des plantes et de légumes) ou dans les matériaux utilisés.

Assiettes Collection Market Shop VQ69 de Country Corner

Bougie Botte de radis – Point à la Ligne

La nature Vide-poche Fleur en céramique - Jardin d’Ulysse

La nature et sa beauté complexe, sa prolifération et ses métamorphoses, sont représentées symbolisant un élan de vie, une renaissance.

Le durable La tendance fait la part belle au choix de produits qualitatifs et pérennes, dans le passé comme dans le présent. Les produits que nous possédons sont valorisés et s’offrent une deuxième vie. Nous avons besoin de créer du sens et de créer du lien. Cette démarche s’effectue en se réappropriant les objets de manière créative, voire en les customisant. Le vintage est donc toujours dans la tendance, quelle que soit l’époque.

Proform 157 - 2e trimestre 2013

La personnalisation est dans l’air du temps. Ci-contre l’application boutique My Grange qui permet au client de customiser son meuble a volo. Ce service a déjà facilité et accéléré la vente de meubles du groupe Grange et sera effectif dans toutes les boutiques au 1er semestre 2013.


merchandising

Par Stéphanie Gobert, Merchandiser

couleurs

matières

Gobertstephanie.ultrabook.com

Toujours beaucoup de bois brut (mobilier comme plancher). Le bambou est très en vogue. Le bois clair est de plus en plus présent associé à du blanc mais aussi à du verre et de la céramique.

Des tons neutres (lin, gris ardoise, bleu gris, beige, taupe), des couleurs pastel (rose blush, vert d’eau, craie) et quelques couleurs toniques (corail, vert menthe, moutarde).

35

Assiettes de présentation Marin - Côté Table

MOTIFS

Tabouret en bois de récupération Le coin du bois

Cou

té table

e – Cô

aban ssins C

Beaucoup de fleurs notamment de liberty et aussi des pois, des rayures et des carreaux qui se juxtaposent à des échelles différentes.

Lampion papier à fleurs Mini Labo édité par Atomic Soda

Proform 157 - 2e trimestre 2013


TENDANCES

Merchandising

Focus sur les vitrines Débordé par le service client, la comptabilité, les tableaux de bord, les achats, l’entretien et la veille concurrentielle, le détaillant n’a pas toujours le temps de se consacrer à la mise en valeur des produits qu’il vend. Pourtant, la vitrine peut jouer jusqu’à 60 % dans la décision d’achat. Celle-ci représente non seulement l’image du détaillant (soin, propreté, positionnement, créativité, gammes de produits…), mais aussi la meilleure accroche pour happer le regard du passant et le convertir en acheteur. Guider le détaillant est devenu une nécessité en période récessive. Lui apporter les clés d’une présentation intelligente et pertinente devient désormais le rôle des distributeurs et des fabricants afin d’assister le commerçant dans la démarche de mise en valeur des produits. C’est ce qu’effectue la société Bruno Evrard Création, dont la fiche « merchandising vitrine » a retenu toute notre attention. Claire, explicite, elle donne les outils marketing pour la réalisation d’une vitrine impactante.

Esquiss Porcelaine

L’avis de notre spécialiste merchandising Stéphanie Gobert:

ESQUISS, un choc audacieux ! Le décor tel une esquisse crayonnée sublime la forme! Les traits se cherchent, se perdent et se retrouvent. Le décor est posé tantôt sobrement sur l’assiette plate, en bandeau sur la creuse, puis explose sur l’assiette dessert et la recouvre d’un crayonné sophistiqué. Le décor sous émail est garant d’une grande qualité de fabrication et d‘un usage au quotidien très concluant. Des accessoires, telle la coupe, donnent une dimension décorative à l’ensemble.

Ces fiches sont de véritables bases de travail qui accompagnent les boutiques dans la mise en valeur des produits tant pour les vitrines que pour les zones de présentation intérieures comme les stands.

New lounge

Escale Nadic Qté

Prix unitaire

194602110 194602120 194602130 194602140 194602150 194602160 194602170 194602190 194602200

ESQUISS ASS PLATE 27.5CM ESQUISS ASS CREUSE 18CM ESQUISS ASS DESSERT 21CM ESQUISS PLAT OVALE 39x27CM ESQUISS SALADIER 25CM ESQUISS P/TASSE CAFE 15CL ESQUISS PLAT PLAT 32.5CM ESQUISS P/TASSE THE 25CL ESQUISS THEIERE 95CL

12 12 12 1 1 12 1 12 1

4,50 4,95 3,95 26,50 24,00 5,50 19,50 5,95 20,50

202180410 202180420 202180430 540014850 540345930

NEW LOUNGE FUME FLUTE 26CL NEW LOUNGE FUME VIN 69.5CL NEW LOUNGE FUME GOB 40CL NADIC GRIS 3 VASES + 1 COUPE ESCALE LAMPE HT.64CM

6 6 6 1 1

3,93 3,93 3,93 75,00 73,85

Référence

Désignation

54,00 59,40 47,40 26,50 24,00 66,00 19,50 71,40 20,50 388,70 23,58 23,58 23,58 75,00 73,85 219,59 608,29

Montant de l’implantation

401801530

Remise 35%

Fact.

Chaque mise en scène évoque un univers pour présenter une collection. Il y a des indications de lieu, d’époque, de style à travers des couleurs, des matières, un rythme. Ce sont des clés précieuses pour réussir sa présentation produits. Toutes ces idées peuvent être aisément déclinées et adaptées au contexte du détaillant.

15,33 15,33 15,33 48,75 48,00 142,73 531,43

sur la photo et en dehors de l’offre : le vase Nadac, le décanteur PRESTIGE, les verres SELECT, la ligne de couverts QUARTET.

36

Dans la collection Esquiss, par exemple, le consommateur se projette dans un décor industriel, un atelier d’artiste moderne type loft new-yorkais, très en vogue en ce moment. La collection présentée, qui a pour thème le trait de crayon (celui de l’esquisse), est sublimée par un jeu important de contrastes :

Ligne Ikat

Porcelaine

Ikat

• Contraste des couleurs : toute la mise en scène est monochromatique. La couleur sombre de la table permet de bien détacher visuellement la vaisselle que l’on veut mettre en avant. Le mot « Art » est répété en contraste également sur le mur et sur la table : en métal gris foncé tout d’abord sur le mur de briques blanc mat qui donne la connotation industrielle, puis à l’opposé, en lettres blanches ensuite sur le plan de travail gris. • Contraste dans les formes : le jeu graphique est très intéressant. La vaisselle est tout en rondeur contrairement aux formes rectilignes de la table et de la lampe (pied et abat-jour rectangulaires).

IKAT, un décor «Ethnic-Chic»! Intemporel, car inscrit dans notre culture, dans nos souvenirs, l nous rappelle les techniques de teinture et de tissage venues d’Indonésie et d’Amérique. Posé ici sur la porcelaine, le décor sous émail, est décliné de façons différentes, tantôt en motifs «positifs», tantôt «négatifs». Les belles pièces, tel le saladier, le plat ovale ou la théière accentuent le côté «Utile» de l’ensemble. La modernité ne heurte pas, car elle est adoucie par la couleur pastel du beige-mastic, une couleur neutre permettant de s’intégrer facilement dans les intérieurs contemporains.

Karl

Nina

Nina

Un choc inattendu !

De forme ronde, en faïenceZazou décorée (chromo et peintmain). Trois jeux de décors pour les assiettes mixées Référence dans la boîte. Une belle gamme de formes pour le 194602210 service, la table. Beaucoup 194602220 de fantaisie, de charme 194602230 et de bonne humeur! 194602240 194602260 194602270 194602280 194602290 406613040 402292610 402292620 540015060 540345920

Ikat

Jiro

Qté

Prix unitaire(HT)

IKAT ASS PLATE 27.5CM IKAT ASS CREUSE 18CM IKAT ASS DESSERT 21CM IKAT PLAT OVALE 39.5X27.5CM IKAT SALADIER 25CM IKAT P/TASSE CAFE 15CL IKAT P/TASSE THE 25CL IKAT THEIERE 95CL

12 12 12 1 1 6 6 1

4,50 4,95 3,95 26,50 26,50 5,50 5,95 20,50

IKAT PLATEAU 49x34CM KARL VERRE A EAU 25CL KARL VERRE A VIN 18CL JIRO SET 3 VASES 30-31-35CM ZAZOU ORANGE LAMPE HT.72CM

1 6 6 1 1

14,35 4,50 4,50 47,00 72,80

Désignation

Montant de l’implantation

401801550

Fact. 54,00 59,40 47,40 26,50 26,50 33,00 35,70 20,50 303,00 14,35 27,00 27,00 47,00 72,80 188,15 491,15

Lounge rouge

Remise 35%

Lido Karo rouge Buca Foly 9,33 17,55 17,55 30,55 47,32 122,30 425,3

Référence

sur la photo et en dehors de l’offre : le décanteur POLKA

Lelia

Désignation

Qté

Prix unitaire(HT)

194022010 194022020 194022030 194022050 194022060 194022070

NINA 6 ASS PLATES 28CM ASSORTIES NINA ASS CREUSES 20CM ASSORTIES NINA 6 ASS DESSERT 23CM ASSORTIE NINA SALADIER 34CM NINA SET DE 2 SALADIERS 21/25CM NINA PLAT OVALE 40CM

2 2 2 1 1 1

39,00 39,00 32,00 25,00 35,00 25,00

406540010 202160600 202160640 202139230

LIDO KARO RGE SET2 SEAU CHAMPAG BUCA FOLY BLEU BTE 4 FLUTES BUCA FOLY VERT BTE 4 FLUTES LOUNGE ROUGE GOBELET 30.5CL

1 1 1 6

39,10 33,00 33,00 3,78

Montant de l’implantation

401801570

Fact.

Remise 35%

78,00 78,00 64,00 25,00 35,00 25,00 305,00 39,10 33,00 33,00 22,68 127,78 432,78

25,42 21,45 21,45 14,74 83,06 388,06

Sur la photo et en dehors de l’offre :le seau à champagne Bigso, les vases Adagio, la lampe Caliméro, la coupe Bario, les coupes champagne Féria

Un charme tout féminin. Un style qui nous évoque les pays lointains, slaves ou latins; des décors si joliment colorés de teintes aubergine, prune, et taupe; duo de frises se mixant pour enrichir le jeu des assiettes; plats aux formes chaleureuses, pratiques pour recevoir. Sans oublier les accessoires du petit dejeuner, bien boîtés , pour que le bonheur soit parfait..

Poème

• Contraste des matières : matières brillantes et mates s’opposent. Le verre et la porcelaine sont mis en valeur et ressortent par rapport aux éléments mats (mur et bois sourd et chaud). Les trois vases renforcent aussi cette sensation. • Contraste de motifs : le motif de carreaux sur le chemin de table se démarque de la table et des rayures de la vaisselle.

Lelia

POEME, toujours dans la tendance ! La ligne Poème présente 2 nouvelles couleurs, le gris et le corail. Des teintes actuelles qui se marient avec les tons naturels déjà existants, l’ivoire et le mastic. Le gris joue le faire-valoir du corail qui évoque l’été, le soleil et les fruits du verger. On ose cette combinaison moderne pleine de charme et on l’adopte pour embellir nos tables d’été.

Poème

Optica

Andy Tally

Cracky purple

Référence

Désignation

Qté

Prix unitaire(HT)

194022410 194022420 194022430 194022440 194022450 194022460 194022470 194022480 194022490

LELIA ROSACE 6 ASS PLATE 28CM LELIA FRISE 6 ASS PLATE 28CM LELIA ROSACE 6 ASS DESSERT 23CM LELIA FRISE 6 ASS DESSERT 23CM LELIA ROSACE 6 ASS CREUSE 20CM LELIA FRISE 6 ASS CREUSE 20CM LELIA SET DE 2 SALADIERS 22/26CM LELIA SALADIER CREUX 34CM LELIA PLAT OVALE 41x29CM

1 1 1 1 1 1 1 1 1

39,00 39,00 32,40 32,40 39,00 39,00 33,00 25,00 22,00

402291720 402291730 202217510 202217520 202140780 202170890

CRACKY PURPLE VERRE A VIN 30CL CRACKY PURPLE FLUTE 18CL ANDY VERRE A EAU 27CL ANDY VERRE A VIN 20.5CL TALLY DECANTEUR OPTIQUE 1.5L OPTICA BONBONNIERE S/P HT.30CM

6 6 6 6 1 1

4,54 4,54 2,50 2,50 19,11 16,70

401801560

Montant de l’implantation

Fact. 39,00 39,00 32,40 32,40 39,00 39,00 33,00 25,00 22,00 300,80 27,24 27,24 15,00 15,00 19,11 16,70 120,29 421,09

Remise 35%

Asti Tricoto

Poème Désignation

Qté

Prix unitaire(HT)

301006940 301006950 301006960

POEME CORAIL ASS PLATE 28CM POEME CORAIL ASS DESSERT 23CM POEME CORAIL BOL CEREALES 16C POEME CORAIL SALADIER 25CM POEME CORAIL PLAT OVALE 35X24C POEME CORAIL PICHET 1.1L POEME GRIS ASS PLATE 28CM POEME GRIS ASS DESSERT 23CM POEME GRIS BOL CEREALES 16CM POEME GRIS SALADIER 25CM POEME GRIS PLAT OVALE 35X24CM POEME GRIS PICHET 1.1L

12 12 12 1 1 1 12 12 12 1 1 1

3,50 2,95 2,95 7,80 9,50 9,50 2,99 2,52 2,52 6,70 8,50 8,30

402292510 402292540 540015010 540015020

ASTI VERRE A EAU 36cl ASTI GOBELET 34cl POEME SET DE 2 VASES 34/44CM TRICOTO SET 3 VASES 29/34/39CM

6 6 1 1

3,50 3,30 29,00 30,85

Référence 301006810 17,71 301006820 17,71 301006830 9,75 301006840 9,75 301006850 12,42 301006860 10,86 301006910 78,20 301006920 378,20 301006930

Fact. 42 35,4 35,4 7,8 9,5 9,5 35,88 30,24 30,24 6,7 8,5 8,3 259,46 21 19,8 29 30,85 100,65 360,11

Remise 35%

Un rythme visuel est donné par le chemin de table, par les éléments aux formes végétales telles que les galettes de bois de différentes tailles et par les vases. Bravo pour ces plaquettes qui donnent l’inspiration aux détaillants en leur montrant un modèle réalisable, abordable pour un résultat optimum, avec une vraie résonance.

La plaquette est bien complète : une image forte accompagnée de visuels complémentaires des produits, un encart de présentation et des mots évocateurs qui situent l’émotion recherchée et « l’âme » de la vitrine. Grâce à cet outil marketing, le détaillant devient créatif avec un faible investissement en un minimum de temps. Sur la photo et en dehors de l’offre : coffrets bol, mug, jumbo Lelia, soliflors Boris

401801540

Montant de l’implantation

13,65 12,87 18,85 20,05 65,42 324,88

Sur la photo et en dehors de l’offre : les pots Fergy, les cloches Salsbourg et Strasbourg, la saucière Luna et Poème ivoire et mastic

Le tableau récapitulatif des éléments disponibles sur la plaquette permet également au détaillant de passer du rêve (l’image) au concret (les produits, les références, etc.).

Proform 157 - 2e trimestre 2013


Publi-rédactionnel

PROMOTIONS ANNIVERSAIRE

POUR KELA Kela célèbre cette année ses 110 ans d’existence    ! Un anniversaire marquant pour cette société allemande qui a su traverser les conjoncturelles et qui demeure toujours dans le giron de la même famille.

- 45%

Pour fêter cet événement, Kela a choisi de faire bénéficier ses partenaires revendeurs, et par conséquent les consommateurs, de promotions produits inédites, allant jusqu’à -45 %. Tous les accessoires cuisine et bain sont concernés par cette grande opération menée de mars à décembre 2013. Chaque mois, des produits à prix remisés seront proposés à la vente dans un emballage anniversaire créé tout spécialement pour ce jubilé.

DES PRIX VRAIMENT EXCEPTIONNELS Rien de moins pour mars 2013 qu’un set de 4 casseroles et marmites en acier 18/10 de très haute finition à prix cassé. Et pour septembre ? La poubelle Dina de 65 l en acier brossé de haute qualité. Une opération Anniversaire à ne pas manquer sur des sélections de produits haut de gamme, emblématiques de la marque Kela, à prix imbattables.

110 ans


TENDANCES

Interview expert

HELICIUM® RÉVÉLATEUR D’ARÔMES Par Karine Pichon-Marquis

MINI BIO : Inventeur du verre Open’Up de Chef & Sommelier, Arnaud Baratte a travaillé pendant plusieurs années pour Arc International sur différentes gammes de produits avant de prendre son envol et de développer sa propre ligne de verres. Il vient de créer sous la marque éponyme, Arnaud Baratte®, une collection de 4 verres nommée HELICIUM® déjà primée (Janus de l’industrie en 2010 mention Eco Design 2011, Prix de l’Innovation Oseo 2010, Concours Talents 2009…).

38

Proform : la gamme HELICIUM ® fait beaucoup parler d’elle actuellement sur le marché de l’œnologie et du CHR. Robert Parker, leader d’opinion international dans le domaine du vin, fait référence lui-même à vos verres sur son blog et dans une vidéo. Pouvez-vous nous parler de la spécificité technique d’Helicium ® ? Arnaud Baratte : J’ai dédié 3 ans de ma vie à la recherche et au développement de cette ligne innovante brevetée. Les verres ont cette particularité qu’ils reprennent le principe de l’éolienne avec 3 pâles dessinées en relief dans la paraison et d’un dôme au fond du verre. Quand vous versez le vin dans un verre HELICIUM ®, et plus encore si vous faites tourner le vin à l’intérieur, l’utilisation d’une carafe n’est plus nécessaire. Quasiment instantanément, le vin va s’oxygéner et les arômes se révéler grâce au balayage des 3 pâles et de l’action du dôme qui va ouvrir le vin de façon homogène. L’ouverture du vin est calculée pour arriver à un équilibre parfait. En revanche, si votre vin est médiocre, il paraîtra encore plus médiocre, mais si votre vin est bon, il prendra toute sa dimension. Chaque verre est conçu pour un type de boisson : vins, pétillants, alcools et jus de fruits. Les arômes de chaque boisson vont être exaltés grâce à cette technologie. P. : V o u s p r ô n e z l a p e r s u a s i o n p a r l a d é m o n s t r a tion. Pouvez-vous nous en dire plus sur cette démarche ? A.  B. : Sur 2013 et 2014, un programme de soirées de dégustation comparative en testant les verres de différentes marques a été mis en place chez les détaillants arts

Proform 157 - 2e trimestre 2013

A rnaud Baratte

de la table. Cette initiative sera orchestrée par la marque Arnaud Baratte®, dans un premier temps chez les détaillants de l'enseigne Cercle T, puis au sein d'autres magasins. Il est très important de développer ce concept car HELICIUM® est un verre qui n'est pas comme les autres et doit être testé par le ou la client(e) final(e) pour comprendre et réaliser son efficacité. P. : Vos verres séduisent une clientèle attentive à la qualité sur tous les plans. Vous êtes notamment très sensible à l’écologie ? A.  B. : En effet, nous avons reçu la mention Éco-design du Prix Janus de l’industrie en 2011, gage que nous sommes soucieux de l’environnement. La gamme HELICIUM® est conçue et fabriquée en France à 100 %, sans métaux lourds, à partir uniquement de minéraux. La PLV est imprimée avec des encres végétales et montée avec des colles biologiques. HELICIUM ® a aussi été étudiée pour être pérenne. Toute la gamme est produite au sein des usines Arc International, le leader mondial des arts de la table situé dans le Nord de la France et bénéficie de la technologie Kwarx ®, laquelle confère au verre une grande résistance et une transparence intacte jusqu’à plus de 2000 lavages. Le prix public est de 25 € le verre, pour le plus grand modèle, ce qui est abordable compte tenu de la somme des atouts technologiques du verre. P. : Où trouver Helicium à l’heure actuelle ? A. B. : Chez les chefs, comme Arnaud Lallemand de l’Assiette Champenoise (2**) ou encore à La Bastide Saint Antoine de Jacques Chibois, (2**), mais il y a bien d’autres Chefs formidables avec qui je collabore  ! Pour la distribution sur le marché français, les détaillants passent par mon site internet - www.arnaudbaratte.fr - ou Bruno Evrard Création. Pour l’international, nous avons plusieurs distributeurs. Les produits rencontrent un franc succès en Australie, Moldavie, Russie, États-Unis, Japon, Canada, Québec, et Allemagne.


Interview expert

« LES DÉTAILLANTS DOIVENT CONSIDÉRER LE CLIENT AUTREMENT ET MIEUX CONSEILLER» MINI BIO :

Par Karine Pichon-Marquis Depuis 10 ans, France 5 nourrit nos envies créatives en partageant astuces de pros, agencements inédits, visites et tendances maison. Animateur des émissions de décoration de cette chaîne, Stéphane Thebaut nous donne sa vision du marché de la décoration et de ses acteurs. Proform : Comment qualifieriez-vous la décoration aujourd’hui ? Stéphane Thebaut : Aujourd’hui, la décoration est devenue un produit de consommation que l’on renouvelle régulièrement. En parallèle, l’on distingue plusieurs types de décorations  : celle que l’on retrouve dans les magasins, puis une décoration plus élitiste et en dernier point la décoration de ceux qui essaient, avec ingéniosité, en customisant ou en courant les brocantes par exemple, de se démarquer et de créer quelque chose

Stéphane Thebaut

de différent, qui réponde plus à leurs attentes personnelles qu’à une logique de mode.

© Nathalie Guyo

n

Stéphane Thebaut débute par la radio puis s’impose rapidement sur le petit écran en collaborant à plusieurs programmes de divertissement. Producteur un temps, il devient en 2003 l’animateur emblématique de l'émission de la chaîne France 5 dédiée à la décoration : Question Maison devenue depuis 2010 La Maison France 5, émission leader de ce secteur qui ne se départit pas de son succès encore aujourd’hui. Stéphane Thebaut est également le parrain de la franchise La Maison des Travaux.

39

P. : Justement, vers quel(s) type(s) de décoration tendez-vous ? S.T. : Refusant le total look, je mélange les styles et les matières. D’après moi, une décoration doit ressembler à son propriétaire. Elle est conçue pour soi, pour les amis, pour la famille. Mon petit faible    : les lumières indirectes, les éclairages doux.

Plus de "formations

par des professionnels "

P. : Que pensez-vous qu’il faille améliorer au niveau du marché de la décoration ? S.T. : À tous les niveaux, je prône de faire appel à de vrais professionnels. Les détaillants devraient se former auprès d’architectes d’intérieur, de spécialistes de la vente. Un vendeur doit être curieux des gens et vendre aussi de l’émotion, se référer au contexte du client, ne pas vendre un meuble pour un meuble mais comprendre la démarche du consommateur, le contexte d’achat. Il faudrait aussi mieux conseiller sur l’alliance des goûts. À ce qu'il convient de mêler ou pas. C’est leur travail. Il y a une rééducation à effectuer à ce niveau-là. Il faudrait vraiment mettre l’accent sur des formations plus poussées.

Proform 157 - 2e trimestre 2013


TENDANCES CRISE OU PAS, IL Y A LE FEU ENTRE DÉTAILLANTS ET FOURNISSEURS Enquête Proform réalisée sur un panel de 552 détaillants Manifestement, le détaillant met tout en œuvre, avec les moyens dont il dispose, pour s’adapter aux souhaits du client et le fidéliser (paiement échelonné, carte de fidélité, contact privilégié…). Même s’il n’a pas toutes les cartes en main, il actionne déjà les principaux leviers pour faire naître le besoin d’achat  : connaissance des produits, soin de la vitrine et des rayons, marketing opérationnel. Le bât blesse cependant au niveau des stocks : les produits ne sont pas toujours disponibles, alors que notre culture est celle de l’instantanéité où le client veut tout et tout de suite.

40

Fort de son expérience de terrain, le détaillant constate que 3 éléments clés prédominent pour conclure une vente : un bon argumentaire (à 68%), une bonne mise en valeur du produit (à 60%) et la qualité du produit (à 63%). Contre toute attente et contrairement aux idées reçues, le prix n’arrive qu’en 5e position comme facteur décisionnaire dans le processus d’achat. Autre point important, le détaillant est également conscient du rôle majeur de la vitrine, de surcroît dans une société où l’image, l’impact visuel, reste prédominant. Reconnaissant pourtant l’importance d’un bon argumentaire de vente, les commerçants ne sont cependant que 24% à avoir suivi une formation vente. Alors pourquoi un tel chiffre ? Le prix des formations ? Le manque de temps ? Des formations inappropriées au secteur d’activité ? Une assurance trop forte du détaillant en lui-même ? Quelles qu’en soient les raisons, les commerçants tirent la sonnette d’alarme. Les marques doivent les aider à vendre ! Oui, mais comment ? En proie à une baisse constante de son CA, le commerçant réclame clairement aux fabricants des formations et des visites usines pour mieux appréhender à la fois le produit et la marque. Lire les notices, se former soi-même et écouter les arguments des commerciaux ne suffisent plus. Le détaillant veut s’imprégner du produit et de ce qui le différencie sur le marché en comprenant sa fabrication et la motivation du fabricant à le concevoir.

Proform 157 - 2e trimestre 2013

Il veut pénétrer les coulisses de la fabrication d’un produit, son univers, comprendre pourquoi ce produit existe et comment il a été créé. Les labels ont multiplié ces dernières années les animations boutique à destination du consommateur final. Ces animations s’essoufflent et ne rencontrent par ailleurs plus leur succès initial (seulement 20 % des commerçants reconnaissent encore leur utilité). Mais quid du commerçant ? Quels efforts ont été réalisés pour le soutenir lui dans sa démarche de vente et l’aider à vendre le produit ? Le détaillant n’est-il pas le principal échelon qui concrétise la vente après tous les efforts déployés en innovation, production, marketing et publicité par les labels ? Alors quelles solutions apporter ? Pourquoi les marques ne créeraient-elles pas tout simplement des formations à destination exclusive des détaillants pour que ces derniers « vivent » le produit et l’esprit de la marque ? Pourquoi les marques ne resserreraient-elles pas leurs efforts sur le détaillant et un peu moins sur le consommateur final ? Le dialogue a besoin d’être renoué entre fabricant et commerçant afin de tendre vers une plus grande efficience au niveau des ventes, mais pourquoi pas, aussi, dans l’autre sens, vers un échange commerçant/fabricant. En première ligne face aux clients, les détaillants représentent pour les marques un formidable potentiel pour sonder le marché sur les vrais besoins des consommateurs et réfléchir aux échecs de certains lancements et aux écueils en marketing. Cela pourrait éviter, à titre d’exemple, le développement d’innovations infructueuses ou de packagings constituant une entrave à la vente. Les marques pourraient aider les commerçants à vendre et les commerçants, en sens inverse, pourraient être plus souvent sondés sur les produits et les remarques des consommateurs. Souvent délaissé par les marques au profit du consommateur final, le commerçant doit reprendre une place de choix dans la chaîne de la vente auprès des fabricants. Il est temps que ces derniers recentrent leurs efforts sur le détaillant.


Enquête trimestrielle

- Les détaillants savent-ils vendre ?

RÉPARTITION DES SONDÉS Décoration (linge de maison - coussin - mobilier tissu - cadre - luminaire)

Cadeaux (senteurs - bougie - objet bibelot - souvenir)

18%

Arts de la table (ustensile - cuisson linge de table coutellerie - couvert verrerie - œnologie)

20%

62%

76% des détaillants n’ont jamais effectué de stage de vente et 86% d’entre eux réclament l’aide

des fabricants pour les soutenir dans le processus de vente.

 Il apparaît qu’une forte majorité de détaillants ayant un CA<200K€ par an n’a pas suivi de stage de vente.

41 COMMENT LE DÉTAILLANT CHOISIT-IL SES PRODUITS ? 63% 53% 38% 27% 10%

2%

pro du its les ne

tion Sé lec

10%

pri mé Ch s ois son it le côt pro é fo dui nct t po ion ur nel Po ur l’es thé Ch tiq ois ue it a vec les et com rep me rés rci ent aux ant s Pri vilé gie la q ual ité

ûts go res pro p es

it s Su

Éc

ou

te le

e end anc

Su it

la t

Le détaillant :

clie nt

6%


TENDANCES QUELS SONT VOS LEVIERS POUR ATTIRER LE CLIENT ? 74%

68% 53%

51% 32%

28%

es vic ser

éos vid Les

ann

pro

du

exe

s

its

s tion mo pro

(br och

Les

it du

ou

pro

Les

du nce ssa nai

8%

6%

La

con

tils d’ ure s, p à la v aide kak ann ente ém eau on os… x, ) Les les ate anim lier atio sc n uis s, ine La vitr ine , le ss tan ds

ue arq la m de iété

tor no La

Les

ma

ilin

gs

(e-

ma

La

ils,

pu

sm

blic

s...

ité

)

14%

Les

31%

Q  UELS SONT LES FACTEURS D’ACHAT LES PLUS IMPORTANTS D’APRÈS VOTRE EXPÉRIENCE ? 68% 63%

60%

42

33% 12% Le prix

La presse ou la TV en parlent

35%

22%

Le bouche à oreille

20%

Une bonne mise en valeur du produit

Un bon argumentaire de vente

Le nom de la marque

La qualité du produit

La mise en pratique du produit

L  A CONNAISSANCE PRODUIT DU DÉTAILLANT 50% des détaillants sont briefés par les commerciaux des marques sur les arguments à mettre en avant pour chaque produit 46% connaissent déjà le secteur, les marques et les produits 40% des détaillants lisent les notices des produits seulement 14% des détaillants se forment avec les fiches techniques des fabricants 12% des détaillants ne se forment que sur les produits de pointe ou complexes 12% des détaillants se forment eux-mêmes 4% des vendeurs sont déjà formés et spécialisés

Proform 157 - 2e trimestre 2013


Enquête trimestrielle

- Les détaillants savent-ils vendre ?

LE PRODUIT À LA VENTE, OUI, MAIS DISPONIBLE QUAND ? 62%

31% 10%

Le client peut repartir tout de suite avec son achat, le détaillant a toujours du stock

8%

Le client a toujours son produit sous 48h

Le détaillant n'a pas tous les produits en stock, la plupart seulement

Le client doit attendre pour avoir son achat

COMMENT LE DÉTAILLANT FIDÉLISE-T-IL SA CLIENTÈLE ? 80% 65%

37% 26%

22%

14%

6% Étude de satisfaction

Paiement en plusieurs fois sans frais

Satisfait ou remboursé / échangé

Relationnel client

Newsletters

15% Paiement échelonné

6% Livraison gratuite

Carte de fidélité

43

Jeux concours

QU'ATTENDENT LES DÉTAILLANTS DES FABRICANTS ? 92%

82% 53% 35% 21% 2%

Visites usines

Formations produits

Fiches argumentaires de vente

Fiches produits / fiches techniques

Formations produits dans les boutiques par les commerciaux

PLV adaptée à l’espace de vente

0,20% Qu’ils investissent dans les outils de production, sur la création produits et non sur la vente de leurs produits

Proform 157 - 2e trimestre 2013


GREEN MAG SHOPPING PRODUITS GREEN Par Isabel Girard-Grivès

Poêle Earth Chef - Berghoff Dotée d'un revêtement antiadhésif et ultra-résistant, la poêle Berghoff, de qualité supérieure et éco-énergétique, est utilisable pour tous types de cuisson. Équipée d'un manche isolant, elle permet de cuisiner en sécurité et possède une des durées de vie les plus longues du marché !

Casserole Dubaï Black - Greenpan 44

Écologique et non toxique, la casserole Dubaï possède un revêtement novateur en Thermolon qui permet de diviser par deux la consommation d'énergie tout en optimisant une cuisson saine jusqu'à 450°. Compatible tous feux. C’est un vrai produit Green.

Draps Pure - Écolo Addict 100 % bio ! Le consommateur éco-responsable se laissera glisser dans ces draps de haute qualité en coton non traité, anallergique et doux, au tissage fin et soyeux. Respectant les peaux sensibles, ils sont disponibles en coton naturel ou imprimé à l’aide de teintures végétales. Lavables en machine.

Serviette de bain - Nature Santens Réalisée à partir de fibres de coton biologique, cette serviette moelleuse et confortable au toucher se décline en 10 couleurs et s'adapte à tous les styles. Blanchie par les standards Ökotex, sa teinture est biodégradable et respecte l'environnement.

Corbeille à fruits - Reine Mère Fabriquée en contreplaqué de chêne issu des forêts en gestion durable du Jura, cette corbeille au design simple mais chic peut contenir jusqu'à 12 fruits et sera du meilleur effet sur une table.

Proform 157 - 2e trimestre 2013


Green Mag

Poubelle de tri - Ovetto Innovante et futuriste, cette poubelle ovoïde munie d'un compacteur rend le tri facile. 3 compartiments de 30 l chacun sont prévus pour stocker les différents types de déchets   : alimentaire, papier, verre. Avec elle, trier ses déchets devient un plaisir.

Galet anti-odeur – Zielonka Multi-usage, ce galet placé dans une coupelle avec de l'eau élimine les odeurs désagréables de la maison de façon fiable et durable. Totalement dépourvu de produits chimiques, le galet est efficace à vie et totalement respectueux de l'environnement.

45

GREEN NEWS Le Fil vert de Maison et Objet : 14 nouvelles marques se plaçant dans une démarche de développement durable ont rejoint Le Fil Vert de Maison & Objet . Ces labels ont été sélectionnés par 3 magazines partenaires du salon : meublezvousdurablement.fr, Home magazine et Maison à part. Ont rejoint la liste des entreprises éco-responsables, éco-conceptrices, éco-communicantes ou partisanes d’un design éthique : Y'a pas le feu au lac - Éditeurs d’idées - Muuto - Pinch - LOVI Ooobject - Drugeot Labo - Isidore - NAPKISS - OKKO Hotels - Le lit national - Dana Esteline - Annabel Kern - Llot Llov. Poteries Dana Esteline

LE SÉNAT A VOTÉ LA PROLONGATION DE L'ÉCO-PARTICIPATION JUSQU'EN 2020 Depuis le 15 novembre 2006, tous les produits électroménagers sont soumis à l'éco-contribution également nommée éco-participation. Le montant de cette participation est inclus dans le prix d’achat. Le fabricant et le consommateur final participent donc financièrement et indirectement à la collecte et au traitement de ces déchets. Il est à noter que la valeur de l'éco-participation varie en fonction du poids et de la nature du produit à recycler. Le coût du traitement d'une tonne de déchets est estimé à environ 430 €/tonne et chaque Français en produirait en moyenne 24 kilos par an. Cette participation est reconduite jusqu’au 13 février 2020.

Proform 157 - 2e trimestre 2013


ENTRETIEN MARQUE BRUNO EVRARD CRÉATION :

encore plus loin avec ses revendeurs

L’achat coup de cœur devient plus rare    ? Le marché se durcit ? La maison Evrard adapte sa stratégie et renforce sa relation avec le détaillant en misant sur la sélection des produits et en renforçant l’identité de la marque.

Proform : Quel est votre regard aujourd’hui sur le marché des arts de la table ? Alexis Evrard : Il est évident que le marché fait face depuis

46

plusieurs années à un affaiblissement sensible du réseau de

Alexis Evrard - Directeur Commercial Société Bruno Evrard Création Il devient donc de plus en plus difficile pour le détaillant de concrétiser la vente. L’enjeu pour notre revendeur est donc de

créer de la « désirabilité » auprès du consommateur au travers

de mises en scène des produits. Et c’est là que Bruno Evrard

Création joue un rôle majeur de partenaire

détail, dû en partie à l’atomisation du

accompagnateur.

marché et à une consommation des ménages atone. De plus, le comportement du consommateur évolue sans cesse. Ce dernier rentre désormais davantage dans une logique d’achat rationnel.

« L’enjeu pour notre revendeur est donc de créer de la « désirabilité » auprès du consommateur au travers de mises en scène des produits ».

P. : Justement, votre société est reconnue depuis plus de 80 ans dans le milieu des arts de la table et de la décoration. Vous avez tissé des relations de confiance avec de nombreuses enseignes depuis des décennies. Cette relation joue-t-elle un rôle déterminant dans le succès de la société Evrard ? A. E. : Absolument. Cela fait 4 générations

que nous servons la boutique de détail. La fidélité est pour nous une valeur très importante. Bruno Evrard aime ses boutiques !

Au fil du temps, nous avons tissé des liens de confiance avec nos clients, nous permettant d’avancer, de traverser les crises,

et de répondre aux nouvelles demandes. Société familiale, à

dimension humaine, nous nous remettons en permanence en cause afin de nous adapter au marché. Aujourd’hui, l’entreprise

Evrard est devenue un acteur incontournable des arts de la table en France et cela est en partie dû à la confiance de nos clients. D’ailleurs, nous avons mis en place de nouveaux outils d’aide à la vente pour nos clients. Notamment par la suggestion

de tables à thématiques cette année, leur offrant de multiples options pour théâtraliser et mettre en scène les collections. Les produits doivent être remis dans un contexte vivant pour jouer sur l’émotion et permettre au consommateur de se les approprier.

Proform 157 - 2e trimestre 2013


Bruno Evrard création P. : Quels sont les autres atouts de Bruno Evrard Création ? A. E. : Incontestablement notre collection qui regroupe un panel de produits complémentaires, éclectiques et correspondant aux nouvelles attentes. Nous sommes reconnus par la profession comme un fournisseur multi-spécialiste, développant nos propres gammes en arts de la table et en décoration. Autre point fort : la qualité avérée de nos produits – positionnés moyen et haut de gamme - à prix compétitifs. Sans oublier notre logistique et notre capacité de stockage qui nous permettent d’être réactifs et de livrer en 72 heures n’importe quel point de vente en France. P. : La pérennité de votre société reste exceptionnelle. Quel est le secret en interne de Bruno Evrard Création ? A. E. : La passion. Celle des hommes, du métier, du produit. Depuis toujours, nous sommes restés spécialistes dans notre métier et avons toujours été à l’écoute des besoins de notre clientèle. Ce sont les fondamentaux de notre société sur lesquels nous nous appuyons pour mener à bien notre projet. P. : Quelle est votre stratégie pour 2013/2014 ? A. E. : Bruno Evrard Création est une marque en pleine expansion. Pour répondre à la demande de nos revendeurs, nous allons nous donner les moyens pour développer un point de vue spécifique, novateur et crédible sur la table et la maison, déclinable à tous les produits de notre collection par l’intermédiaire de nos revendeurs. Et au final, créer de la préférence auprès des consommateurs et faire de notre marque un critère déterminant dans le choix des produits de la table et de la décoration. Nous voulons aussi aller plus loin dans la relation commerciale avec nos clients car le contexte actuel va nous obliger à resserrer nos liens. Travailler en partenariat va s’avérer être notre future stratégie. Notre but, à court terme, est de repositionner l’image institutionnelle de la marque avec son marché et ses produits. Pour ce faire, nous allons travailler sur une stratégie de mise en avant de la marque Bruno Evrard Création au travers de nos revendeurs. Tout cela est en gestation bien avancée et nous en reparlerons bientôt.

47

En chiffres : 1928 : date de création des Établissements Evrard 1995 : création du nom « Bruno Evrard Création » Effectifs : 31 personnes Nombre de collections : 2 par an, présentées à chaque session de Maison & Objet 200 nouveautés par session Nombre de références totales : 1500

Proform 157 - 2e trimestre 2013


ENTRETIEN MARQUE JARDIN D'ULYSSE

DANS LE GIRON DE COMPTOIR DE FAMILLE Acteur important sur le marché de la décoration, Prim'Style conforte sa position et ses ambitions. Détenteur de Comptoir de Famille, du Torchon à Carreaux et de Natives (50 % de croissance en 2012 !), le groupe a récemment acquis Jardin d’Ulysse. Sylvia Lefort, Directrice générale, détaille les raisons de ce rachat et l’actualité du groupe.

Par Martine Dampeyrou

48

Sylvia Lefort - Directri' Scetygéle nérale du groupe Prim Proform : Quelle réflexion a conduit Prim’Style à reprendre Jardin d’Ulysse ? Sylvia Lefort : D’abord, c’est une très belle marque, avec une belle notoriété auprès des consommateurs, qui, en plus, est très complémentaire de Comptoir de Famille. J’ajoute que Jardin d’Ulysse résulte d’une aventure humaine assez similaire à celle de Comptoir de Famille et que c’est aussi une société rhônalpine. Comptoir de Famille est une marque avec un ADN très puissant, axée sur la tradition, l’authenticité, les émotions retrouvées, tandis que Jardin d’Ulysse développe des produits plus citadins et plus jeunes. Cela élargit donc la cible clientèle. Nous avons une nouvelle page et une belle histoire à écrire avec Jardin d’Ulysse. Par ailleurs, comme pour les autres sociétés du groupe, l’équipe de création a été dotée de moyens supplémentaires et des groupes de travail ont été mis en place pour faire jouer les synergies créatives. La valeur ajoutée de toutes nos marques réside et résidera demain dans la créativité.

Proform 157 - 2e trimestre 2013

P. : En matière de représentation commerciale et de distribution, comment s’opère l’intégration de Jardin d’Ulysse ? S. L. : Concernant la force commerciale, différents schémas existent en France. Pour la distribution, les produits Jardin d’Ulysse sont désormais vendus uniquement chez nos clients multimarques. Les magasins Comptoir de Famille abritent les articles Comptoir de Famille et Natives, qui sont aussi distribués chez les multimarques. Quant à l’enseigne parisienne Jardin d’Ulysse du boulevard Malesherbes, elle va passer en grande partie sous la bannière Comptoir de Famille ; la partie restante permettra à Jardin d’Ulysse de garder un espace flagship à Paris. L’activité retail de Jardin d’Ulysse n’existera plus. P. : Dans ce tour d’horizon, évoquons maintenant Le Torchon à Carreaux… S. L. : L’enseigne a procédé à une grosse rationalisation en 2012 en terme d’offre produits, de profil de franchisé et de merchandising magasin. Cette démarche va permettre d’engager un nouveau développement en 2013, sur un positionnement « cadeau, cuisine, achat plaisir ». P. : Prim'Style a-t-il l’intention de poursuivre ses acquisitions ? S. L. : Le groupe montre son dynamisme depuis quelques années, que ce soit au travers de ses croissances externes, de son développement de magasins ou de l’essor à l’export. Il faut toujours rester en mouvement, à l’écoute d’opportunités et ne pas se fermer de portes.


Prim'Style Chiffres clés : Groupe Prim’Style :

· CA : 27 M€ en 2012 hors Jardin d’Ulysse · Objectif : 37 M€ en 2013 · 150 collaborateurs

Proform 157 - 2e trimestre 2013


ENTRETIENS DÉTAILLANTS

Le Chanu

LE CHANU À SAINT BRIEUC : « LES MARQUES NE JOUENT PAS LE JEU »

50

-10 % : c’est la baisse de CA constatée par rapport à 2011 pour ce magasin de renom dans les Côtes d‘Armor, à Saint Brieuc. Le Chanu propose un panel important d’articles de cuisson, d’ustensiles de cuisine et de vaisselle positionnés haut de gamme (Guy Degrenne, Lagostina…) sur une surface de 700 m2 et compte plus de 5  000 références. Les arts de la table ont toujours la cote en Bretagne. Pourtant, le comportement des consommateurs a radicalement changé :

« Il y a encore deux ans, nous explique le propriétaire, Monsieur Prudhomme,

le client fonctionnait au coup de cœur. Aujourd’hui, il est dans une logique d’achat

dans les GSS et GSM. Les clients n’y comprennent plus rien. Ces produits sont à la moitié des prix de ceux que nous, détaillants, nous commercialisons. Le consommateur, qui fonctionne beaucoup avec la notoriété des fabricants voit la marque, et même si le produit est bien moins performant, l’achète. Les

« Le consommateur va venir 2 ou 3 fois avant d’acheter, il va se rendre à la concurrence, comparer les produits, puis il va revenir enfin conclure la vente ».

réfléchi. Le consommateur va venir 2 ou 3 fois avant d’acheter, il va se rendre à la concurrence, comparer les produits, puis il va revenir enfin conclure la vente ». Le système de vente a, lui aussi, évolué : « À présent, nous devons ar-

gumenter pour convaincre le client ». Le panier moyen est passé de 60 à 30 €. Pour autant, le CA reste assez stable au vu de la conjoncture. Mais la crise n’est pas la seule responsable à impacter sur l'activité, analyse Monsieur Prudhomme : « Les marques ne jouent

pas le jeu. Auparavant certains labels distribuaient exclusivement

grandes surfaces n’inventent rien mais nous copient avec une moins bonne qualité de produits ». Le prix, facteur déterminant ? « Curieusement, le prix n’arrive qu’en 3e position des priorités des clients pour un achat arts de la table. Le critère de fonctionnalité arrive incontestablement en tête, suivi par la qualité, encore plus en période

de crise car le client veut un produit fiable et qui dure. ». Ainsi, pour faire front face aux grandes surfaces, les magasins sont-ils forcés de proposer les plus grandes gammes possibles de produits. Le problème se pose alors du paiement des fournisseurs à 30 jours qui représente également une contrainte. Pour perdurer sur le marché, les commerçants misent sur le service client, la qualité des produits et le paiement en 3 fois. Mais compte tenu

chez les détaillants. Aujourd’hui, ils créent un marché parallèle

de la difficulté du marché, combien de temps encore pourront-ils

en vendant des entrées de gamme, toujours sous leur nom,

tenir face aux grandes surfaces ?

Proform 157 - 2e trimestre 2013


Comptoir du sud-bretagne

COMPTOIR DU SUD-BRETAGNE À GUÉRANDE : " LES MÉDIAS ENTRETIENNENT LA MOROSITÉ AMBIANTE " Dans une magnifique maison ancienne typique de la Bretagne est abritée la boutique Comptoir du Sud-Bretagne. Ce magasin propose de la vaisselle, des nappes, des torchons, des brosses, des plumeaux, des objets de décoration, des bougies, des parfums aux couleurs et aux odeurs de la Bretagne. La propriétaire, qui s’achalande au salon Maison & Objet et auprès de commerciaux, reste optimiste et table sur une stagnation du marché encore sur les deux ans à venir : « La fréquentation de la boutique est toujours aussi dense, confit-elle, et manifestement les clients ont toujours le même pouvoir d’achat. Ce qui détruit le marché, c’est la morosité ambiante entretenue par les médias. Cela induit une frilosité des consommateurs et plombe les ventes ». Le chiffre d’affaires rejoint celui d’autres commerçants qui constatent une baisse moyenne de 20% sur l’année par rapport à l’année précédente.

51

Proform 157 - 2e trimestre 2013


INFOS PRO MAISON & OBJET, UN SALON BIEN VIVANT Par Martine Dampeyrou Dans le foisonnement d’offres et d’idées qui se sont exprimées à Maison & Objet, quelques dynamiques majeures se confirment. Est-ce « grâce » à la crise ? Quoi qu’il en soit, les propositions présentées cette année se concentrent sur l’essentiel : des lignes claires et un certain minimalisme qui mettent en évidence la matière, le confort et l’utile. Si diverses tendances se sont dessinées lors de cette édition placée sous le thème du « Vivant », trois signaux forts, qui souvent s’entremêlent, ont retenti. Le vintage toujours d’actualité En arrière toute. Déco, mobilier, cuisine, textile, les saisons passent et l’esprit vintage dure. Certains observateurs qui ne voyaient là qu’une tocade semblent s’être trompés. Outre les spécialistes de l’imagerie rétro, comme La Chaise Longue, Natives, Red Édition ou Orval Créations, de nombreuses sociétés sont prises de bouffées de nostalgie. Bel exemple avec Tolix, qui ajoute au vintage le nouvel engouement pour le mobilier industriel avec ses rééditions de vestiaires d’usine et du casier de tri postal des années 30.

52

Label France Fabrication française, Made in France, Origine France Garantie… Ces mots résonnent fortement dans l’actualité et se sont affichés fièrement de stand en stand. Gage de qualité, l’étiquette « bleu-blanc-rouge » devient synonyme de créativité et d’innovation, au travers d’objets aussi divers que les nouveaux moulins Peugeot, la cloche à pain d’Emile Henry, la collection de chaises en trompe-l’œil, « The Hidden Chairs », proposée par Ibride, ou les luminaires avec la technologie OLED de Blackbody. Le Made in France c’est aussi une nouvelle génération de sociétés qui ont de l’originalité à revendre, maisons d’édition qui se sont déjà fait un nom (Petite Friture, Reine Mère, Y’a pas le feu au lac…), ou nouveaux venus qui ne sont pas passés inaperçus (Bellila, Singularité, Pic Vert et Cie…). C’est tout naturel La conception éco-responsable, le développement durable, le bio, l’authentique, l’éthique, l’usage sont de toutes les collections ou presque. Plus qu’à l’honneur, le bois est omniprésent et traité dans la plus grande simplicité pour des meubles et objets qui privilégient la dimension pratique.

Bientôt Maison & Objet Asia

Après 18 ans d’existence parisienne, Maison & Objet se duplique à l’international et lance du 10 au 13 mars 2014 Maison & Objet Asia. Ce nouveau rendez-vous professionnel annuel, organisé dans l’écrin prestigieux du Marina Bay Sands de Singapour, est une première étape dans la stratégie de développement international du salon sur les marchés à fort potentiel de croissance. Le salon sera toujours organisé par Safi, avec le soutien local de Reed Singapore. Classée parmi les dix destinations les plus tendances au monde, Singapour est une plateforme d’affaires située au coeur de la zone de libre échange de l’ASEAN, qui compte 600 millions d’habitants et connaît, depuis 2003, une croissance continue supérieure à 5,5 % par an. Considérée comme la capitale de la mode-maison en Asie du Sud, Singapour accueille déjà des salons de grande ampleur dans de nombreux secteurs comme le mobilier, l’aéronautique, l’hôtellerie ou encore l’audiovisuel. Ces raisons, associées à l’accord de libre échange conclu en décembre 2012 entre l’Union Européenne et le gouvernement de Singapour, ont porté le choix de cette première édition de Maison & Objet Asia dans cette ville. Informations pratiques 6-10 septembre 2013 Parc des Expositions, Villepinte http://www.maison-objet.com

Proform 157 - 2e trimestre 2013


Zoom sur les salons

Optimisme retrouvé pour Macef Les salons renoueraient-ils avec la croissance ? Macef totalise 3,5 % de visiteurs en plus (presque 91 000 personnes) pour cette session de janvier 2013  ! C’est le constat de cette 94e édition de la Foire de Milan. La présence étrangère continue de s’affirmer avec une augmentation de 14 % cette année en provenance notamment du Japon, des États-Unis, de la Russie et de la Croatie. 110 pays étaient représentés. Le site Internet, www.macef.it, de son côté, totalise un nombre de 70 000 visiteurs uniques sur ses pages, soit un accroissement de 47 % par rapport aux sessions précédentes. Petits commerçants, supermarchés et distributeurs constituaient les principaux profils acheteurs. La stratégie de Macef, basée sur la qualité, le design et l’innovation porte ses fruits.

© Seguso

En dehors des Italiens, majoritaires, la répartition par origine des visiteurs était la suivante : 21% 19%

© ABHIKA © Novita Import

11%

Japon

États-Unis

Croatie

6%

6%

Turquie

Russie

53

En repli, la fréquentation des visiteurs originaires des pays suivants :

Espagne

France

Allemagne

-4% -9%

-20% Informations pratiques 12-15 septembre 2013 Fiera Milano, Milan http://www.macef.it © Vive Versa

Proform 157 - 2e trimestre 2013


INFOS PRO 1re édition du Salon de la Fabrication et du Savoir-faire Français. 64 % des Français prêts à payer plus cher pour acheter national ? C’est ce que révèle une étude du Credoc. Rien d’étonnant alors à ce que France Production Expo voie le jour et devienne le 1er salon des fabricants français. À la fois B to B et B to C, cet événement regroupe des exposants issus de 8 grands secteurs d’activité dont la décoration intérieure/extérieure et l’artisanat. Ateliers et conférences seront au programme pour découvrir l’histoire d’une entreprise, d'une technologie ou d'un produit. À noter que deux pôles d’entreprises seront mis en avant : les entreprises détentrices du label EPV tout d’abord, au travers d’un parcours spécial « EPV », mais également une sélection d’industriels du textile adhérents à Vosges Terre Textile®. 20     000 visiteurs – professionnels et grand public – sont attendus par les 180 exposants répartis sur 10      000 m². Informations pratiques : 23-26 Mai 2013 Parc des expositions, Porte de Versailles, Paris http://salonfranceproduction.fr

Record d’internationalité pour Ambiente Pendant 5 jours, plus de 140      000 visiteurs ont sillonné Ambiente, une affluence en hausse par rapport à l’édition 2012 (138 058 visiteurs). Dans un contexte économique désespérément morose, le public international s’est déplacé en masse : plus de la moitié du visitorat. Une première ! Avec une progression remarquée des acheteurs venus d’Europe de l’Est, de Russie, du Moyen-Orient et d’Inde. Qualité, tendances et innovations, les vertus cardinales du salon de Francfort, ont aussi été fidèles au rendez-vous. En résumé, le salon n° 1 mondial du secteur de l’univers maison a confirmé une nouvelle fois son rang.

54

Hexagone Rennes : idéal pour les détaillants grand Ouest Rendez-vous privilégié des détaillants de la zone Ouest, Hexagone Rennes s’impose toujours comme le carrefour régional des tendances boutiques de l’année 2013. Les professionnels y puisent de nouvelles idées décoration, cadeaux, souvenirs, parfums, cadeaux gourmands, bijouterie fantaisie, fleuristerie, ... Du typique, toujours, qui séduit le client par son charme. Mais pas seulement. De plus en plus de marques liées à la décoration, au cadeau, avec un positionnement moyen et haut de gamme se rallient à ce salon unique en son genre. Une montée en gamme des exposants et des produits tout à fait inhabituelle démontre l’intérêt de ce salon pour une manne importante de détaillants qui, au vu de la crise, ne peuvent plus se permettre les salons nationaux ni internationaux. Le budget déplacement pour les salons de grande ampleur atteint des sommes critiques pour de petits détaillants, de surcroît en période de crise. L’intérêt d’Hexagone est double : en se localisant au niveau régional, le salon permet au détaillant non seulement de limiter ses frais de déplacement mais aussi d’hébergement, la visite du salon pouvant s’effectuer sur 24 h. D’autre part, Hexagone joue la carte du 100% business en maintenant l’entrée du salon gratuite pour les professionnels sur simple présentation d’un justificatif. L’idéal pour les détaillants qui rencontrent ainsi chaque année à Hexagone un noyau d’exposants habituels ainsi qu’un pull permanent de nouvelles enseignes. De quoi renouveler leur offre produits en une seule journée ! Informations pratiques : - Salon Hexagone Rennes : 29-30 septembre 2013 - Parc Expo Rennes – Hall 10A, Rennes - Salon Hexagone Lyon : 15-16 septembre 2013 - Eurexpo – Hall 1, Lyon

Proform 157 - 2e trimestre 2013


Zoom sur les salons

Hexagone Bordeaux fait son premier show Premier essai réussi pour ce salon qui a réuni 85 exposants et 585 visiteurs détaillants. Localisé en côte océane, cet événement était sollicité depuis des années par les détaillants du Sud Ouest et les exposants des salons Bisou et Hexagone. Les 24 et 25 février 2013 au Parc des Expositions de Bordeaux Lac, la première édition a enfin été lancée. Les détaillants de La Rochelle à San Sébastian, en passant par les terres (Sarlat, Espelette…), ont pu se ré-achalander en produits touristiques, estivaux et décoratifs grâce à ce salon régional déployant l’offre d'exposants ciblés. Cette offre volontairement qualitative est adaptée à la demande locale et couvre de nombreux secteurs, du cadeau typique au souvenir, en passant par le beachwear, la bijouterie fantaisie, la fleuristerie, les senteurs, les cadeaux gourmands, sans oublier les articles de décoration qui ont la faveur du consommateur actuellement. Pari osé que de lancer ce salon en pleine crise, mais aussi solution idoine pour les détaillants : rien de mieux que de voir un produit de visu plutôt que sur catalogue et d’échanger en personne avec les fabricants et les distributeurs. Hexagone Bordeaux s'apparente à un salon de niveau national, avec une sélection et un positionnement géographique régionaux. Un compromis parfait pour les détaillants.

Giftrends 64e édition pour le salon Giftrends qui totalise 39 487 entrées de visiteurs en provenance de 71 pays. 848 compagnies ont participé à l’événement et présenté leurs dernières nouveautés dans les secteurs de la décoration, du cadeau, du bijou et des accessoires pendant 5 jours du 16 au 20 janvier 2013. Le taux de visiteurs étrangers a atteint 8 % du montant total de visiteurs, émanant principalement d’Europe et du continent américain. Informations pratiques : Giftrends 11-15 septembre 2013 Feria de Madrid - Espagne • www.ifema.es

55

Concours 4e édition pour le Grand Prix des Arts de la Table Le coup d’envoi de l’édition 2013 du Grand Prix des Arts de la Table, organisé par le Comité Francéclat et la Confédération des Arts de la Table, a été donné à Nancy, dans le cadre du salon Habitat et Décoration du 14 au 18 février. Une centaine de tables ont été dressées au cours de ce salon. Cette 4e édition comportera 5 autres étapes régionales qui auront lieu à Agen, Limoges, Marseille, Divonne les Bains et Nantes jusqu’en octobre 2013. Nouveauté  : une sélection Internet permettra de retenir 8 candidats qui rejoindront les demi-finales. La finale aura lieu à Paris comme les sessions précédentes.

Le Jacquard Français Les étudiants en seconde année de Design Textile de l’ENSCI ont participé à la 1re édition du Concours de Création Textile organisé par Le Jacquard Français en septembre 2012. 3 prix ont été décernés le 8 janvier dernier : un projet gagnant, un coup de cœur de la presse et une mention spéciale du jury. Les lauréats pourront être édités et leurs projets distribués en série limitée dans les boutiques Jacquard Français et dans les grands magasins. Projet gagnant de Paul Quignon

Les rubans de la franchise La Fédération Française de la Franchise organise le concours les Rubans de la Franchise. Le but  ? Récompenser franchisés, franchiseurs et partenaires engagés (conseils, avocats, banquiers, journalistes…) dans la franchise ayant contribué selon des critères d’évaluation précis, à la réussite, la promotion et la valorisation de la franchise en France et dans le monde. 3 rubans dans chacune des catégories précitées seront décernés : Ruban d’Or, Ruban d’Argent, Grand Ruban d’or. Les rubans seront remis le 25 Juin.

Proform 157 - 2e trimestre 2013


INFOS PRO Staub et Paul Bocuse : anniversaire toqué Une cocotte Staub signée par près de 200 chefs du monde entier a été remise à Paul Bocuse le jour de son anniversaire, le 11 février 2013. Cette cocotte insolite trône désormais à l’Auberge du Pont de Collonges, célèbre restaurant du Maître. Ce présent témoigne de l’estime et de l’admiration de la profession pour celui qui s’inscrit comme le chef de file de la haute cuisine française. Les cocottes Staub occupent les cuisines 3 étoiles de Paul Bocuse depuis 15 années.

15 ans de partenariat gourmand pour KitchenAid Outil gastronomique par excellence, l’Artisan de KitchenAid a de nouveau été désigné comme partenaire officiel de La Coupe du Monde de la Pâtisserie à l’occasion du Sirha 2013.

56

Cyril Lignac et Kai aiguisent notre appétit Seki Magoroku Damascus, c’est le nom de la ligne de couteau japonais éditée par Kai pour le chef étoilé. Six lames fabriquées dans un acier inoxydable damassé 32 couches composent cette collection allant du couteau d’office au couteau de chef.

Gagnants Bocuse d’Or 2013

Thibaut Ruggeri

� BOCUSE D’OR - FRANCE : Thibaut Ruggeri (Maison Lenôtre)

Jeppe Foldager (Søllerød Kro Holte) � BOCUSE DE BRONZE - JAPON : Noriyuki Hamada (Hôtel Blesto)

Proform 157 - 2e trimestre 2013

© le fotographe

� BOCUSE D’ARGENT - DANEMARK :


Cafés hôtels restaurants

Coupe du Monde de la pâtisserie

Équipe de France

� MÉDAILLE D’OR - FRANCE Quentin Bailly, Mathieu Blandin et Joffrey Lafontaine � MÉDAILLE D’ARGENT - JAPON Tetsuro Akasaki, Daisuke Tomita et Koh Moriyama � MÉDAILLE DE BRONZE - ITALIE Francesco Boccia, Marcello Boccia et Lucca Cantarin

Sélection Produits Mallette nouvelle génération Spécialement conçue pour les étudiants en hôtellerie et les chefs amenés à voyager, l’ Urban Case est la solution idéale pour transporter facilement son équipement. Elle se compose de deux éléments distincts : un sac et un coffret à couteaux. Le sac compte 2 compartiments     : l’un voué à contenir affaires de cours, dossiers, ordinateur ou encore tenue de travail et l’autre à recueillir le coffret de coutellerie.

Urban Case «cuisine» (sac + coffret) : 20 outils. Urban Case «pâtisserie» (sac + coffret) : 22 outils.

57

Une préservation du vin optimale La Wibox 4 est une cave réfrigérée permettant le maintien en température de 4 bouteilles. Les étiquettes sont visibles et le contrôle de la température varie entre 8°C et 18°C avec une température ambiante maximale de 30°C. Éclairage de chaque bouteille par LED. Les cartouches Wikeeps conservent les bouteilles jusqu’à 20 jours.

Nouveau salon : Exp'Hôtel Ce nouveau salon s’axe autour 3 pôles principaux d’activité du CHR : Alimentation/boissons , Aménagement/bien-être , Équipements/services . Sa localisation Grand Ouest lui permet de toucher à la fois le Nord de l’Espagne et toute la partie Ouest de la France. 15 000 m² d’exposition - 250 exposants - 20 000 visiteurs attendus Informations pratiques : Exp’Hôtel Bordeaux 17-19 novembre 2013 www.exphotel.fr

Proform 157 - 2e trimestre 2013


AGENDA SALONS À destination exclusive des professionnels

AVRIL 2013 Hotelex Shangai

1-3 avril Shangai - Chine

arts de la table design et décoration

Horex – Hospitality fair

Distributeurs - Fabricants - Détaillants

1 an / 4 numéros

Salon International du Mobilier

Offre d’abonnement pour les 4 prochains numéros :

9-14 avril Fiera Milano Nuovo Polo – Rho - Milan - Italie

N°158 Juillet/Août/Septembre 2013 N°159 Octobre/Novembre/Décembre 2013 N°161 Avril/Mai/Juin 2014

Proform

PRO

FESS

ENQUÊTE

IONN

ELS

DU MO

IS Les dét aillants savent-i ls vendre ?

Form n Arts

de la table

n Desi

gn n Déco

ratio n

Dossier dre

ITV EXP

ERT

Activité :

Détaillant

Représentant

Importateur/distributeur

Secteurs :

Cadeau

Table et cuisson

Jardinerie

Mobilier Déco

Luminaire Déco

Autres :. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Déco maison Linge de maison

Autres :. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

Règlement par chèque à l’ordre de Proform Facture :

Oui

Non

Merci de nous retourner votre règlement et le bulletin d’abonnement à l’adresse suivante : Proform – B.P. 1240 - Parc Haute Technologie Font de l’Orme Bât.21 - 694 av. du Dr Maurice Donat 06254 MOUGINS CEDEX au +33 (0) 4 93 06 58 84/79

Exclusively Housewares

25-27 juin Miami - États-Unis

Giftex

26-28 juin Tokyo - Japon

China Sourcing Fair

AOÛT 2013

Hong Kong Houseware Fair

8-11 août Herning - Danemark

stre 2013

Votre profil : Fabricant

15-18 avril New Delhi NCR - Inde

- 2 e trime

Société :...................................................... Nom :. . ........................................................ Prénom :...................................................... Adresse :..................................................... ................................................................ C.P. :. . ......... Ville :.......................................... Pays :.. ........................................................ Tél. :........................... Fax : ........................... E-mail :........................................................

Vivre Côté Sud

7-10 juin Parc Jourdan - Aix-en-Provence

Home Products China Sourcing Fair

États-Unis n°157

InteriorLifestyle

5-7 juin Tokyo Big Sight West Hall Tokyo - Japon

EPCH – Home Expo India

16-19 avril 41, Madison avenue - New York -

S Arnaud Stéphan Baratte e Thebau t

JUIN 2013

11-12 juin Business Design Centre Londres - Angleterre

Forty One Madison

Savoir Ven

REPOR

Le mar TAGES ché Enfa Si pratiqu nt es Vive Par ! Coup de is ! fer sur Esprit Camla déco pagne

& Exhibition Centre - Dubai Émirats Arabes Unis

SADECC

12-15 avril Lyon Eurexpo

N°160 Janvier/Février/Mars 2014

37€ France Métropolitaine 50€ Union Européenne 67€ International

4-6 avril Baku Expo Exhibition and Convention Center – Baku - Azerbaïdjan

China Sourcing Fairs

28-30 mai Dubai International Convention

19-22 avril AsiaWorld-Expo - HongKong - Chine

20-23 avril 2013 Hong Kong Convention and Exhibition Center – Hong Kong - Chine

China Import and Export Fair

23-27 avril Parc d'Exposition de la Foire d'ImportExport de Chine – Guangzhou – Chine

MAI 2013 Tradexpo

12-15 mai Parc des Expositions - Le Bourget

Coutellia

19-20 mai Thiers

France Production Expo

23-26 mai Porte de Versailles - Paris

Formland

Ornaris

11-14 août Bernexpo - Berne

House & Gift Fair

17-20 août Sao Paulo - Brésil

NYIGF et The Gourmet Housewares Show

18-21 août Jacob K. Javits Convention Center New York - États-Unis

Tendence

24-27 août Francfort - Allemagne

All 4 Home

25-28 août Gand, Flandre - Belgique


preview, © Cyril Lagel. Organisation SAFI, filiale des Ateliers d’Art de France et de Reed Expositions France

Collections maison Home collections 6-10 SEPT. 2013 PARIS NORD VILLEPINTE www.maison-objet.com Le salon de la mode-maison

Salon réservé aux professionnels

The show for home-fashion

Trade only. Depuis la France Tél. 08 11 04 00 96 (prix d’un appel local) From outside of France Tel. +33 (0)1 76 21 18 39 maison-objet@badgeonline.net

Magazine Proform 157 - 2ème trimestre 2013 - Thématique : Savoir vendre  

Rédactrice en Chef : Karine Pichon-Marquis Magazine professionnel traitant de l'économie des secteurs arts de la table et décoration. A des...

Magazine Proform 157 - 2ème trimestre 2013 - Thématique : Savoir vendre  

Rédactrice en Chef : Karine Pichon-Marquis Magazine professionnel traitant de l'économie des secteurs arts de la table et décoration. A des...

Advertisement