Issuu on Google+

Le

diamant z

Un monde fascinant


Le diamant Si on considère les pierres précieuses par ordre d'importance commerciale, c'est le diamant qui tient évidemment la première place. En effet, ses nombreuses qualités le rendent particulièrement intéressant. Le diamant fascine l'homme depuis des millénaires. Il est le symbole par excellence de l'amour éternel et du romantisme. De tout temps, il a été à l'origine de légendes et d'histoires parfois mirobolantes. Le mot « diamant » tire ses origines du mot grec « adamas », qui signifie fer ou métal dur. La dureté du diamant demeure sans égale et, de ce fait, le diamant semble impérissable. C'est d'ailleurs cette propriété qui est à l'origine du slogan publicitaire « Un diamant est éternel ». La valeur des diamants est régie par des normes très strictes qui permettent d'en définir la qualité : ce sont les 4C. Une analyse précise d'un diamant ne peut être faite que par un professionnel, c’est-à-dire un gemmologiste. Le consommateur trouvera avantage à faire l'achat de son diamant chez un professionnel reconnu, soit un bijoutier détaillant membre de la Corporation des bijoutiers du Québec.

L'achat d'un diamant L'achat d'un diamant correspond souvent à une étape importante de la vie. Associé à un événement majeur, que ce soit pour marquer le temps qui passe, souligner des fiançailles ou ravir la personne aimée, le diamant demeure un symbole d'amour et d'engagement. Il est important de connaître les critères de qualité des diamants afin de choisir celui qui vous conviendra. Une connaissance des critères de qualité des diamants vous permet de faire le bon choix et de prendre une décision éclairée.


Le consommateur trouvera avantage à discuter de son achat avec un bijoutier détaillant compétent et professionnel, membre de la Corporation des bijoutiers du Québec, et à profiter de ses judicieux conseils.

Les 4C La valeur d'un diamant n'est pas aléatoire; elle est basée sur des normes reconnues internationalement communément appelées les 4C, c’est-à-dire les quatre critères de classification des diamants taillés : poids, pureté, couleur et taille. Les 4C sont indissociables. On ne peut pas apprécier un diamant, ni l'évaluer d'ailleurs, sans tenir compte de ces quatre critères. Les 4C permettent une multitude de combinaisons qui, à coup sûr, sauront satisfaire les besoins et respecter le budget d'un acheteur.

Le poids Le poids est exprimé en carats, l'unité reconnue pour la mesure du poids des pierres précieuses. Un carat égale 0,2 gramme. Le carat est divisé en cent (100) points ou centièmes de carat. Ainsi, en parlant des petites pierres, on dit qu'elles pèsent 10 points (un dixième de carat), 25 points (1/4 de carat), 50 points (1/2 carat), etc. Les grosses pierres sont beaucoup plus rares; donc, plus un diamant est gros, plus son prix relatif par carat est élevé.

Notez que la mesure des dimensions permet à un expert d'estimer le poids d'un diamant avec une grande précision. L’épaisseur de la pierre fait nécessairement varier son poids. Mais règle générale, en mesurant le diamètre moyen (en millimètres) d’un diamant rond brillant bien taillé, son poids sera approximativement de : 3.00 mm = 0.10 carat, 4.10 mm = 0.25 carat, 5.00 mm = 0.50 carat, 6.50 mm = 1.00 carat, 8.00 mm = 2.00 carats, 9.00 mm = 2.75 carats, 10.00 mm = 3.75 carats, 12.00 mm = 6.50 carats, 15.00 mm = 12.75 carats.


Le diamant La pureté La pureté d'un diamant fait référence aux inclusions qui se trouvent à l'intérieur d'un diamant et aux imperfections de surface détectées par un œil exercé. La pureté d'un diamant est établie par un professionnel à l'aide d'une lentille grossissante ou d'un appareil binoculaire. Un diamant exempt d'inclusions et d'imperfections de surface est de la plus grande rareté et de la plus haute qualité. Le degré de pureté d'un diamant s'exprime ainsi : Fl, IF, VVS1 ou 2, VS1 ou 2, SI1 ou 2, I1, I2, I3. Fl : parfaitement pur (flawless) IF : pureté interne parfaite (internally flawless) VVS : très très légères inclusions (very very slightly included) VS : très légères inclusions (very slightly included) SI : légères inclusions (slightly included) I : imparfait (included)

PUR

VVS

VS

SI

I

Il est important de savoir qu'en règle générale, les inclusions dans un diamant ne sont visibles à l’œil nu que dans les diamants classés imparfaits (I1, I2 ou I3).


La couleur La couleur d'un diamant est très importante. Contrairement à la pureté, elle se distingue plus facilement à l'œil nu. Dans le cas de la gamme des diamants incolores ou presque, c'est l'absence de couleur qui est recherchée, c'est-à-dire l'incolore absolu. La couleur du diamant est exprimée par une lettre, de D à Z, D étant un diamant parfaitement incolore et Z un diamant ayant une forte teinte de jaune, de gris ou de brun.

D

E

F

G

H

I

J

K

L

M

N

O

P

Z

Pour déterminer la légère teinte apparaissant dans les diamants incolores, on se sert de pierres témoins spécialement étalonnées pour cette tâche. Il existe aussi des diamants naturellement colorés qui présentent une teinte distincte et attrayante. Ce sont les diamants de fantaisie. Les diamants de couleur jaune vif, sans nuance de brun, sont nommés dans le commerce « diamants canaris ». Parfois, on obtient des diamants de couleur grâce à un traitement artificiel. Informez-vous auprès de votre détaillant pour savoir si le diamant de fantaisie que vous convoitez est de couleur naturelle ou non.

La taille La taille détermine la beauté d'un diamant. Elle est responsable du feu et du scintillement de la pierre. Des quatre critères, la taille est celui qui s'apprécie le plus facilement à l'œil nu; toutefois, c'est le critère le plus difficile à analyser avec précision.


Le diamant La qualité de la taille d'un diamant est directement responsable de sa brillance et de son éclat, que l'on peut juger à l'œil nu. Le diamant doit être taillé selon des proportions bien définies; c'est ce qu'on appelle « les proportions idéales ». Lorsqu'on évalue la qualité de la taille d'un diamant, on détermine si le diamant a été taillé en fonction de ces proportions idéales. (voir fig. 1) Si un diamant est taillé trop mince ou trop épais, même s'il est de la plus grande pureté et parfaitement incolore, il paraîtra éteint et sans vie. fig. 1

fig. 2

Dans une pierre trop mince, la lumière traverse la pierre directement et est perdue, n’étant pas réfléchie à cause du mauvais angle de la culasse. (voir fig. 2)

La taille brillant couronne rondiste culasse

rond

ovale

poire

marquise

coeur


D’autres tailles

émeraude

princesse

baguette

rose

Les tailles anciennes

old European

old Mine

Le diamant canadien Le Canada est un pays producteur de diamants depuis la fin des années 90 et depuis, son importance dans ce secteur d’activité n’a cessé de croître. Les données disponibles les plus récentes en matière de production mondiale de diamants bruts sont celles de 2006. Ainsi, on constate que le Canada a produit cette année-là 13,2 millions de carats de diamants bruts, soit 12 % de la production mondiale. De plus, avec seulement trois mines en activité, le Canada était alors le troisième pays producteur de diamants bruts, derrière le Botswana et la Russie.


Le diamant Survol des sites d’exploitation À la fin de 2007, le Canada comptait quatre gisements de diamants, dont trois dans les Territoires du Nord-Ouest et un au Nunavut. Dans les Territoires du Nord-Ouest, on retrouve la mine Ekati dont l’exploitation a été lancée en octobre 1998, la mine Diavik dont la production a débuté en janvier 2003 et la mine Snap Lake, mise en activité en octobre 2007. L’exploitation de la mine Jericho, située au Nunavut, a été lancée en juillet 2006. Notons que les mines canadiennes de diamants appartiennent à des sociétés privées. Plusieurs autres gisements de diamants ont déjà été identifiés. Il est prévu que la mine Victor, située en Ontario, sera la prochaine a être exploitée. D’ailleurs, le début de ses activités commerciales est prévu pour les premiers mois de 2008. Les autres grands projets dont le lancement est prévu au cours des cinq à dix années à venir sont le projet Gacho Kué dans les Territoires du Nord-Ouest, les projets Star Lake et Fort-à-la-Corne en Saskatchewan et le projet Renard au Québec. Le sous-sol canadien compte 25 % des plus anciennes roches de la planète et c’est justement dans ces roches que l’on trouve les diamants. Assurément, la production canadienne de diamants est vouée à un brillant avenir!

Qu’est-ce qu’un diamant canadien C’est dans le Code de conduite sur les diamants canadiens que l’on trouve la définition de ce que l’on appelle le « diamant canadien ». Selon le Code, un diamant canadien est « un diamant extrait d'une mine située au Canada, peu importe si la taille ou le polissage sont effectués au Canada ou à l'étranger ». (www.canadiandiamondcodeofconduct.ca)


La certification d’origine Il existe une multitude de certificats d’origine pour les diamants canadiens conçus pour satisfaire les demandes des consommateurs. Certains s’appliquent à des diamants d’origine canadienne qu’ils soient ou non taillés et polis au Canada, alors que d’autres précisent non seulement qu’il s’agit de diamants extraits d’une mine canadienne, mais également qu’ils ont été taillés et polis au Canada. Certaines certifications sont assurées par des gouvernements, d’autres par des organismes gouvernementaux, des compagnies minières, des entreprises manufacturières ou encore, des détaillants. Si cette vaste gamme de certificats peut parfois semer la confusion dans l’esprit des consommateurs, il reste qu’elle demeure essentielle pour assurer la confiance des consommateurs à l’égard des diamants canadiens.

Le prix des diamants canadiens Le prix de détail des diamants canadiens ne devrait pas tellement différer du prix des diamants qui ne sont pas certifiés d’origine canadienne. Par contre, il est important de noter que le processus de certification de l’origine des diamants implique des frais et, de ce fait, il est possible que le prix des diamants canadiens soit légèrement plus élevé.

La taille des diamants La naissance de l’exploitation des gisements de diamants au Canada a favorisé le développement de certaines industries secondaires, dont celle de la taille des diamants. Le Canada compte actuellement six tailleries de diamants : trois dans les Territoires du Nord-Ouest, une à Matane au Québec et deux à Vancouver en Colombie-Britannique.


Le diamant Pourquoi choisir un diamant canadien Les consommateurs convoitent les diamants canadiens à cause de leurs attributs distinctifs. À ce jour, ces diamants proviennent tous d’une région du globe qui est à la fois exotique, magnifique et inaccessible : le Grand Nord canadien. En plus de cette particularité géographique, les diamants canadiens sont extraits de gisements qui sont exploités dans le respect des principes du développement durable et des standards environnementaux parmi les plus élevés au monde. Les diamants canadiens ont favorisé la prospérité économique de plusieurs communautés nordiques et ont permis d’accroître leurs bénéfices sociaux. De plus, les diamants canadiens répondent aux exigences du Processus de Kimberley et constituent une nouvelle industrie nationale, rentable pour tous les Canadiens. Enfin, pour de nombreux diamants disponibles sur le marché de détail, il est possible de tracer le chemin parcouru depuis l’extraction jusqu’au bijou fini.

L’achat d’un diamant canadien Lors de l’achat d’un diamant canadien chez votre bijoutier membre de la Corporation des bijoutiers du Québec, assurez-vous d’obtenir une preuve d’achat et un certificat qui présentent les renseignements suivants : • la description du diamant poli; • le numéro d’identification du diamant; • l’attestation que le diamant poli est d’origine canadienne de même que les coordonnées de l’auteur du certificat portant l’attestation; • la politique de remboursement; • la date de l’achat; • le nom et l’adresse du détaillant.


Information utile 1. Un des éléments primordiaux dont il faut tenir compte lorsqu'on désire faire l'achat d'un diamant est le bijoutier. Il doit être un marchand en qui vous avez confiance, qui saura vous parler en toute franchise du diamant que vous désirez acquérir et qui saura respecter votre budget. Les bijoutiers membres de la Corporation de bijoutiers du Québec sont des professionnels reconnus qui agissent conformément à un code d'éthique rigoureux. 2. Il est important de choisir un diamant dont les 4C sont bien identifiés. En effet, ce sont ces quatre critères (poids, pureté, couleur et taille) qui distinguent des diamants en apparence identiques, mais dont la valeur et la qualité varient. 3. Votre bijoutier devra inclure sur sa facture une description précise du diamant que vous achetez basée sur les 4C. De plus, il pourra vous fournir un certificat d'évaluation préparé par un gemmologiste-évaluateur reconnu. 4. Lorsque vous aurez finalisé l'achat de votre diamant, vous devrez en prendre soin. Les diamants sont éternels, mais ils doivent être nettoyés régulièrement. Votre bijoutier saura vous fournir les produits nécessaires pour lui conserver son maximum de brillance et de beauté. 5. Une visite chez votre bijoutier pour une inspection rigoureuse de votre bijou à diamants, s'impose à intervalles réguliers. Il pourra ainsi s'assurer que les sertissures sont en bon état et que vos diamants sont en sécurité. Nous remercions monsieur Yves Morrier, gemmologue, qui a rédigé le contenu de ce document.


La Corporation des bijoutiers du Québec, fondée en 1952, est un organisme à but non lucratif qui regroupe bijoutiers, horlogers, gemmologistes, joailliers, fabricants et importateurs. Mise sur pied pour promouvoir ses membres et défendre leurs intérêts, la Corporation s’active également à faciliter les échanges, les démarches et les occasions d'affaires de ses membres détaillants, grossistes, manufacturiers et fournisseurs du secteur de la bijouterie. Ainsi, accroître leur compétence et leur habilité, et établir un forum leur permettant d’échanger sur des sujets d’intérêt commun figurent parmi les objectifs de la Corporation. De plus, la Corporation des bijoutiers du Québec s’efforce de promouvoir l’industrie auprès du grand public et à lui garantir l’intégrité des bijoutiers membres. En effet, les activités de la Corporation visent non seulement l’intérêt de ses membres, mais également les intérêts des consommateurs pour qui les bijoux constituent un alliage de beauté et de création, soulignant souvent les grandes étapes de la vie et représentant parfois un investissement considérable. Pour nous rejoindre : Tél. : 514 485-3333 • Téléc. : 450 649-8984

www.cbq.qc.ca


CBQ_DIAMANT