Issuu on Google+

EN APARTÉ Le magazine culturel de Mauguio Carnon > > Septembre 2010

La saison : Riche, éclectique et colorée

Le guide de vos sorties culturelles


SOMMAIRE 1

> LES BRÈVES

3

> RENCONTRES LITTÉRAIRES Camille Laurens - Coup de cœur

4

> EXPOSITIONS Jacques Sourth - Vincent Roussillat De l’eau pour tous ! - XXIème Salon d’Automne

EDITO Voici à nouveau notre précieuse et dynamique saison culturelle riche en émotions, détente, convivialité, surprises, échanges, bref tout ce

6

8

> DOSSIER : DE L’EAU POUR TOUS ! Ansongo - Conférence de Vive Voix

dont nous avons besoin en ces temps mouvementés, voire austères.

> PATRIMOINE Journées du patrimoine - Visites guidées - Label Rue 2010

profiter d’une programmation multiple et variée. Il conviendra de savoir

Cette rentrée culturelle va une fois encore permettre à chacun de en profiter pleinement car la culture au niveau national risque d’être particulièrement malmenée dans les mois à venir.

9

> PASSEURS DE CONTES Le secret de Peter Pan - De la vigne au vin Premiers nectars dans la mythologie grecque

En effet, la réforme des collectivités territoriales cantonnera chaque institution dans ses propres compétences, contraignant le Conseil Général notamment, partenaire incontournable de la commune, à

10 > JEUNE PUBLIC Ploùm - Quand les sorcières ne se prennent pas pour des citrouilles - Pétronille - Coups de cœur

restreindre l’aide aux communes dans l’action culturelle ou sportive.

12 > THEATRE & MUSIQUE La Dent Creuse - La Cité perdue - La Mastication des morts Trait d’unión - Sainte Cécile - La Flûte enchantée Café musical, Frédéric Inigo - Coup de cœur

ville de Mauguio Carnon s’engage à poursuivre son action en faveur

16 > CULTURES DIGITALES Trace, création sonore

La culture et l’art sont agitateurs d’idées, animateurs et connecteurs sociaux, développeurs d’emplois, accomplisseurs de rêve… Aussi, la des auteurs, des artistes, des créateurs afin d’offrir à la population melgorienne et carnonnaise de beaux moments de plaisir et de détente. La municipalité souhaite également rendre la culture accessible à tous par une politique tarifaire attractive et un engagement en faveur des personnes en situation de précarité par l’adhésion au réseau « Cultures du cœur ».

18 > BD Mathilde Domecq - Coups de cœur

Concoctées par le service culturel, la médiathèque de Mauguio et la

19 > CINEMA Mois du film documentaire - Mardi cinéma - Coup de cœur

des propositions artistiques qui vous sont faites, et ce, je l’espère,

20 > AGENDA

Bonne rentrée culturelle.

bibliothèque de Carnon, je me réjouis de la qualité et de la diversité pour votre plus grand bonheur.

Rose-Marie Vidal Adjointe au Maire déléguée à la Culture


BRÈVES Mardi 7 septembre à 19h / Résidence d’artiste 2ème Rencontre à la Krèche, fabrique artistique Hélice Théâtre, Théâtre de la Remise, SteamProd La commune de Mauguio Carnon soutient la création artistique : elle a en effet mis à disposition de la compagnie « Hélice Théâtre » dirigée par Christelle Mélen, un local sur la commune afin de développer ses activités artistiques. Deux compagnies partenaires « Le Théâtre de la Remise » et « Steam Prod » se sont jointes au projet et travaillent actuellement sur le site avec la compagnie « Hélice Théâtre ». Les trois compagnies en résidence ouvriront les portes de leur fabrique et expliqueront leur démarche artistique. Expositions, installations plastiques et musique seront à l’honneur. Au son d’une fanfare swing, vous pourrez déambuler dans un labyrinthe installé pour l’occasion, découvrir leurs trésors, vous perdre dans les couloirs… Nous vous attendons le mardi 7 septembre à partir de 19h. Et pour prolonger la soirée, une brasucade est prévue (participation de 5 €) Tarifs et réservations : entrée libre Ancienne crèche des Diablotins, 221, avenue Jean Moulin 34130 Mauguio (route de Lunel, à côté de la maison pour l’emploi et du restaurant Le Garage) Merci de prévenir de votre présence :

. Christelle Mélen, Hélice Théâtre, helicetheatre@orange.fr . Pierre Mitaut, SteamProd, steamprod@gmail.com . Marion Coutarel, Théâtre de la Remise, theatredelaremise@gmail.com . La Krèche : Marina Brouet, administration, 04 67 58 41 91

(CREATION) SOUTIEN A LA

La commune soutient la création artistique par le biais de résidences ou d'aides. Ce logo vous permettra de repérer les projets concernés.

Cultures du Cœur à Mauguio L’association Cultures du cœur a été fondée pour lutter contre l’exclusion sociale en favorisant l’accès à la culture des personnes en situation de précarité. Des invitations Cultures du Cœur sont disponibles sous certaines conditions dans les relais sociaux de la ville (Maison de l'Emploi, CCAS, MJC) pour tous les spectacles du service culturel.

Un livre de plus sur la commune L’histoire de Mauguio Carnon est si riche que les ouvrages relatant le passé de la ville se multiplient. Après les écrits de M. Théron, après la trilogie des Raconte-moi… Carnon, les cabanes et Mauguio, c’est au tour du Cercle Archéologique Melgorien d’éditer les recherches de l’un de ses membres. Le livre de Monsieur Roger Poudevigne sur Mauguio en 2009, jolies maisons et vielles pierres se veut être un hommage à cette ville qui les a accueillis sa famille et lui, et à laquelle il voue un attachement profond. Véritable témoignage, comme héritage de la mémoire passée, nul doute que cet ouvrage (consultable comme tous les autres à la médiathèque de Mauguio et à la bibliothèque de Carnon), passionnera les lecteurs de tous âges. Merci à cet ancien instituteur de la commune de nous avoir fait partager ses souvenirs si précieux.

Le livre veut se faire entendre La médiathèque Gaston Baissette développe son offre de livres audio (format CD ou mp3) : romans, thrillers, poésie, mais aussi philo, sciences, histoire. Les livres audio nous font découvrir, de manière vivante, la vie des idées, et les voix des acteurs donnent du relief aux textes littéraires. En voiture, à la sieste, à la cuisine, les occasions ne manquent pas.

Votre magazine culturel En Aparté vous donne rendez-vous en janvier 2011. 1


BRÈVES Art numérique Afin de prolonger ou d'enrichir les expériences vécues durant les ateliers multimédia, les rencontres avec les artistes et leurs oeuvres digitales, la médiathèque de Mauguio constitue un fonds de livres sur l'art numérique. Ce genre artistique, né dans les années 1980, connaît un grand développement en danse, vidéo, photographie, installations et dispositifs immersifs, littérature... Bref, si l'on en croit nombre d'auteurs, l'art du troisième millénaire sera numérique ! Explorez cette révolution en cours à travers les analyses superbement illustrées de l'Art des nouveaux médias de Mark Tribe et Reena Jana, de Corps numériques en scène (collectif), ou encore d'E-Formes : écritures visuelles sur supports numériques d'Alexandra Saemmer.

CD ROM Il y a du nouveau à la bibliothèque de l'Ancre. Un fonds de Cdroms sera mis à disposition en consultation sur place et en prêt pour certains titres. Il y en aura pour tous les âges et dès trois ans avec des Cdroms d’éveil. Pour répondre aux attentes des usagers, quelques titres d'auto formation en informatique avec Vista et Windows 7 et en bureautique avec Open Office seront proposés. Vous retrouverez également des titres plus ludiques permettant l’apprentissage du solfège ou d’un instrument de musique et des Cdroms adaptés à la recherche d'emploi (rédaction de cv et lettres de motivation). L'outil informatique permet d'apprendre mais aussi de se distraire c'est pourquoi des jeux seront aussi à disposition.

2

(CREATION) SOUTIEN A LA

La compagnie Mangwa en résidence à Mauguio Dans le cadre de la saison culturelle, la compagnie Mangwa pose ses valises à Mauguio et bénéficie du soutien de la Ville pour mettre sur pied sa nouvelle création qui sera dévoilée au public début février 2011. Pendant 6 mois, les artistes vont créer, répéter, peaufiner leur défilé/spectacle KI Shin au théâtre Samuel Bassaget. Cette collaboration de Sùan Czepczynski et Nathalie Mangwa sur une idée originale de Sùan Czepczynski avait été présentée en chantier à la MJC de Mauguio l’été dernier.


CAMILLE LAURENS, COUP DE CŒUR

RENCONTRES LITTÉRAIRES

RENCONTRE D’AUTEUR Camille Laurens Samedi 18 septembre à 17h, Médiathèque G. Baissette

« On devait comprendre que tout était inventé - invention pure. Certes, c’était un peu vexant pour le lecteur, cette façon de faire exploser l’illusion littéraire - mais n’est-ce pas là le but ultime : piéger tout le monde ? Et m’en aller. » (L’Avenir, P.O.L., 1998)

(

CREATION

ARTISTIQUE

)

Jouer avec le réel, entre illusion et vérité, autobiographie et invention, jouer avec la langue, dans une langue classique… Camille Laurens adore les histoires, avec un goût particulier pour l’énigme et le mystère, les faux semblants, les mises en abyme, les jeux de miroir, les mots d’esprit. Le romanesque, c’est ça, ce qui est dit, et après ce que le lecteur, comme l’auteur, rapporte à soi et invente par-dessus. Ses thèmes de prédilection, les mots, à qui elle dédie deux recueils, Quelques uns (P.O.L., 1999) et Le Grain des mots (P.O.L., 2003), le désir de l’autre, l’amour perdu, désenchanté, la recherche de la vérité, un chemin semé d’embûches, qu’elle trace avec, oh combien d’ironie ! Une enfance en Bourgogne qui trouve refuge dans le bonheur de lire, l’enseignement des lettres, d’abord en Normandie puis douze ans au Maroc, période pendant laquelle elle se lance dans l’écriture romanesque, et puis, progressivement, l’écriture, rien que l’écriture… Après Philippe (P.O.L., 1995), récit bouleversant de la mort de son fils, période charnière, écrire à la première personne s’impose. La construction romanesque se simplifie, débarrassée des artifices. Son roman Dans ces bras-là (P.O.L., 2000) obtient le prix Femina (230 000 exemplaires vendus, des traductions en 26 langues), lui ouvrant un large lectorat. En 2006, Ni toi ni moi (P.O.L.) explore plus avant l’ambiguïté des signes et la déception amoureuse. Son dernier roman, Romance nerveuse (Gallimard, 2010), au-delà de la polémique qui l’oppose en 2007 à Marie Darieussecq et à son éditeur Paul Otchakovsky-Laurens, reprend les thèmes qui lui sont chers, la perte, l’interrogation sur le réel, le désir. Renseignements : Médiathèque Gaston Baissette - Mauguio Tél. : 04 67 29 50 89 - entrée libre

Coup de cœur La Centrale

d'Elisabeth Filhol Trois morts en six mois, l'accident de Yann au cours de l'intervention sur le circuit primaire, les abandons de postes de Loïc et de Bernard... Qu'est-ce qui se cache derrière l'enceinte des hautes tours de la centrale de Chinon, derrière le bleu surnaturel de la piscine de Blayais, derrière le calme des lieux et des équipes qui se relaient jour et nuit ? A proximité de la centrale, le fleuve, l'air, le vent, la vie paisible d'une agglomération moyenne. La centrale, pour les prestataires, c'est une chance. On pousse la porte de l'agence d'interim et c'est signé. Le travail fini, on file sur les autoroutes, on cohabite dans une même chambre d'hôtel ou dans une caravane pour économiser sur les frais ; une solidarité forcée. Ce mode de vie en grise certains. Cette haute technicité leur donne le sentiment d'appartenir à une élite, et l'énergie primaire colossale confinée derrière le béton fascine, jusqu'au point de rupture... Elisabeth Filhol nous le prouve une fois de plus, la littérature, mieux que le reportage journalistique ou l'essai nous permet de coller aux sensations, aux intuitions des personnages, d'éprouver la tension croissante du stress, le sentiment d'un danger imminent et de reconstituer le lego du parcours de Yann et de ces hommes qui ont vu l'invisible. Dans un style sobre, un cheminement de chaque phrase et un rythme, déroutants. L'auteur intègre dans un mouvement naturel le vocabulaire précis du nucléaire et de l'économie. La fission, un dispositif de sécurité, la gêne entre deux hommes, un paysage de la Gironde représentent autant de visages du réel qu'il faut saisir. Elisabeth Filhol ne milite pas, elle écrit, et son premier roman, un brûlot magistral, nous glace. (ED) Premier roman - Prix du livre France Culture Télérama. 3


EXPOSITIONS JACQUES SOURTH, VINCENT ROUSSILLAT

EXPOSITION ARTISTIQUE « Instant suspendu, rétrospective Jacques Sourth » du vendredi 1er octobre au vendredi 22 octobre

Ce sont ainsi 60 toiles, issues pour la plupart de collections privées, qui seront dévoilées à la galerie d'art, tandis que le hall se verra paré des célèbres affiches que l'artiste a créées pour les Fêtes des Fleurs de Luchon de 1980 à 1995. Des dessins inédits ainsi que des documents personnels feront également partie des œuvres exposées. A l’occasion de cette grande exposition, le livre d’art L’école du rêve sera présenté, ainsi que Face à la rue de l’étoile (récit de l’enfant dans les années 50). Une réédition du Bar de L’Espoungue sera le clou littéraire de cet hommage. L’exposition Instants Suspendus de Jacques Sourth est un inédit qui retrace le colossal travail qu’a fourni durant toute sa vie l’artiste peintre, mais aussi l’affichiste et l'auteur. C’est un hommage à cet homme discret, ce créateur sincère et authentique. Vernissage musical le vendredi 1er octobre à 19h Galerie d’art - Espace Morastel. Mauguio Ouvert tous les jours de 15h à 18h sauf le dimanche - Entrée libre Des visites commentées de l’exposition seront organisées par Pierre Jean Gonzales, son ami de toujours les samedis 2, 9 et 16 octobre à 15h. Gratuit

EXPO / ATELIERS Vincent Roussillat : illustrateur et infographiste

Un événement exceptionnel se produira du 1er octobre 2010 au 22 octobre, à la Galerie d’art de l’espace Morastel à Mauguio : une rétrospective de l’œuvre de Jacques Sourth, Melgorien et peintre symboliste de renom. Jacques Sourth était un artiste peintre figuratif symboliste autodidacte. Il a toujours dessiné d'instinct dès sa plus tendre enfance. C'était un créateur sincère et authentique qui est toujours resté fidèle à son style : trait précis et pur, couleurs inédites, invention et émotion omniprésentes. Affichiste, décorateur, poète-écrivain, auteur de chansons, il avait de multiples cordes à son arc. Propulsé très tôt dans la décoration, restaurateur de fresques en Italie et créateur de décors de théâtre, Jacques Sourth se jette à corps perdu dans la peinture en 1975. Symboliste, figuratif, son œuvre est comparable aux Mucha, Puvis de Chavannes, Botticelli… La finesse des traits et l’atmosphère gréco-romaine s’ajoutent à cette impression d’extase que dégagent ses personnages. Néo classique ? Pas tout à fait, l’Art Nouveau est présent, le préraphaélisme aussi ! Poses alanguies… Délice des bleus inconnus… Méditation sous des océans de pleine lune… Ou Vénus quémandant notre aide, tant de symboles sortis de l’imaginaire d’un être qui retranscrit toute cette sensibilité nécessaire et vitale dans un monde manquant singulièrement de poésie. Des toiles peintes à l’huile, léchées, comme faites à l’aquarelle, sans épaisseur de matière, la douceur des teintes, les camaïeux de tons, c’est tout l’art de Jacques Sourth ; aucune agression de quelque sorte… Laisser le regard se poser, se noyer dans l’univers de tendresse imposé. La réflexion vient après ce sentiment de plénitude qui nous envahit. 4

Originaire d’Orléans, Montpelliérain depuis trois ans, Vincent Roussillat se consacre depuis 1995 à son activité d’illustrateur indépendant. Les rencontres faites dans la région depuis ces trois dernières années lui ont permis de réaliser plusieurs projets, dont celui que nous vous présentons aujourd’hui. Ville de culture et d’éclectisme, la région présente bien des atouts pour l’artiste. Titulaire d’une formation d’infographiste, c’est dans le domaine de l’édition qu’il a trouvé sa voie. Aujourd’hui deux ouvrages auxquels il a participé sont publiés. Deux rencontres, deux apprentissages, deux cultures, deux enrichissements. Il travaille pour les Editions Du Mont implantées à Cazouls les Béziers. Pour Les animaux de la fête occitane il a eu le privilège de travailler au côté de Claude Alranq écrivain Occitan, conteur, homme de théâtre. Il dit avoir beaucoup appris sur sa nouvelle région en travaillant à ses côtés. Ce livre l’a amené à rechercher des documents visuels relatifs aux histoires de Claude dans les villages de la région. Il a rencontré des hommes et des femmes qui l’ont guidé et lui ont apporté les pièces qu’il recherchait pour illustrer au mieux une vérité historique ou légendaire. Ateliers plastiques pour le jeune public destinés à la création d’un Totem 3D pour Carnon Exposition de planches originales de l’artiste du 1er octobre au 30 novembre Renseignements à la Bibliothèque de l’Ancre - Carnon Tél. 04 67 68 00 28


DE L’EAU POUR TOUS, SALON D’AUTOMNE

photos © Ansongo

EXPOSITION ARTISTIQUE ET PÉDAGOGIQUE De l’eau pour tous ! Du vendredi 5 au vendredi 26 novembre Vue depuis l’espace, la terre est une magnifique sphère bleue, dont les deux tiers de la surface sont recouverts d’eau. Mais l’homme ne peut utiliser qu’une infime partie de cette eau… car 97 % constitue les océans et plus de 2 % est piégée dans les glaciers et calottes glaciaires. De surcroît, l’eau douce disponible est inégalement répartie, souvent mal gérée et encore peu protégée. Dans de nombreux pays du Sud, l’eau douce manque et encore aujourd'hui, plus d'un milliard de personnes n'ont pas accès à l'eau potable. Dans le cadre de la manifestation sur l’eau organisée par l’association Ansongo le samedi 6 novembre 2010, le service culturel propose deux expositions : Eau douce, eau rare réalisée par l’Institut de Recherche pour le Développement L'exposition apporte à chacun les éléments pour comprendre les enjeux de la recherche sur l’eau douce dans les pays du Sud. Neuf panneaux présentent des exemples très concrets de recherches menées par l’IRD dans des milieux très différents (les Andes, le Sahel, les Îles tropicales) mais dont le dramatique point commun est de manquer d’eau douce, une ressource vitale aux populations qui y vivent. Au-delà, de l’eau réalisée par l’association Eau Vive En collaboration avec le photographe et documentaliste Didier Bergounhoux, Eau Vive présente une exposition photographique autour de la thématique de l'eau, qui s'inscrit dans une vision durable du développement. Didier Bergounhoux a réalisé plusieurs reportages photographiques illustrant les priorités des populations concernées et la convergence des résultats lorsqu'un accès à l'eau est fourni à un village ; avoir de l'eau sous forme de puits, forages ou de retenues d'eau en surface tels que digues et barrages permet aussi de se soigner en créant des centres de santé et maternités à proximité, de s'instruire grâce aux écoles ou centres d'alphabétisation, et de produire et mettre en place des programmes de maraîchage, de sylviculture, d'équipement agricole et d'artisanat. Cette exposition de cinquante photographies en noir et blanc, porte un regard original au plus près des sahéliens que l’association Eau Vive accompagne depuis trente ans.

L’association Eau pour la Vie animera des ateliers tout public le samedi 6, le mercredi 17 et le samedi 20 novembre de 15h à 18h à la galerie d’art afin de sensibiliser les jeunes et moins jeunes à la gestion de l’eau pour un développement durable. Elle propose de faire découvrir, au travers d’un parcours, les différentes façons de transporter l’eau d’un endroit à un autre en prenant soin d’en perdre le moins possible et de découvrir au travers du jeu les propriétés de l’eau. Il s’agit, à cette occasion, d’échanger sur la nécessité de prendre soin de ce bien vital. Galerie d’art - Espace Morastel. Mauguio Ouvert tous les jours de 15h à 18h sauf le dimanche - Entrée libre A l’occasion de la journée de sensibilisation, de découverte et de partage organisée en partenariat avec l’association Ansongo, l’exposition sera ouverte exceptionnellement le samedi 6 novembre de 10h à 12h et de 14h à 18h. Des actions pédagogiques seront également proposées au public scolaire avec la mise à disposition de l’exposition du Centre Départemental de Documentation Pédagogique L’eau, une ressource vitale.

XXIème Salon d’automne par l’association Formes et Couleurs Du vendredi 19 au dimanche 28 novembre Présentation de l’Association « Formes et Couleurs » à Mauguio regroupe des peintres et des sculpteurs amateurs et semi professionnels. A l’origine Madame Delestré a rassemblé quelques peintres et en partenariat avec la Mairie de Mauguio, a créé un premier salon en 1989, il y a 20 ans. De nouveaux artistes ont grossi l’effectif, l’association regroupe à présent plus de 80 peintres et sculpteurs. Depuis le 1er janvier 2010, Madame Verlaguet en assure la présidence, Madame Delestré ayant souhaité une retraite bien méritée. L’association organise 2 salons par an : Le salon d’été à Carnon, salle des Cistes, cette année du 16 au 21 juillet. Le salon d’Automne, salle Morastel à Mauguio, aura lieu du 19 au 28 novembre. Ces expositions proposent des œuvres d’un niveau confirmé et attirent de nombreux visiteurs. Chaque année un nouveau thème est proposé ; celui de 2009 : copies de maitres, pour le 20e anniversaire a été particulièrement réussi et apprécié. Le thème de cette année Cette année l’Association « Formes et Couleurs » s’associe au partenariat de l’association « Ansongo », la Médiathèque et le Service Culturel sur le thème « Eau douce, eau rare ». En de nombreux lieux de la planète, l’eau est devenue un bien très rare de plus en plus surexploité. Cette crise croissante de l’eau à l’échelle mondiale menace le monde. Les peintres de « Formes et Couleurs » ont décidé cette année de travailler sur ce thème et de présenter au public par leurs œuvres le ressenti de chaque artiste face à ce fléau qui nous menace. Renseignements au Service Culturel Tél. 04 67 29 65 35 5


DOSSIER DE L’EAU POUR TOUS !

DE L’EAU POUR TOUS ! A l'initiative de l'association Ansongo, une journée de sensibilisation, de découverte et de partage est proposée autour de l'Afrique le samedi 6 novembre à l'Espace Morastel. Cette année, c’est le thème de l’eau qui est abordé, un sujet crucial dans des pays où la ressource est rare.

U

Une journée proposée par l'association Ansongo : > 11h : Initiation aux percussions par Run tempo. Snack / apéritif. > 15h : Contes tout public par Anne Defontenay. Goûter. > 17h : Conférence De Vive Voix proposée par la médiathèque, suivie d'un apéritif (voir ci-contre).

6

photo © Denis Ruelland

Toute la journée : > Exposition L'eau, ici et là > Exposition sur l'association Ansongo > Animations pour les enfants : ateliers de coloriage, poterie, pêche à la ligne, quizz et jeux divers. > Diaporama et vente d'artisanat

L'association Ansongo L’association melgorienne Ansongo a été créée en 1999. Ansongo, nom d’un chef-lieu de commune, situé au nord-est du Mali, dans la région de Gao, qui rassemble huit villages songhaï établis non loin du fleuve Niger. L’association intervient surtout auprès du village de Monzonga pour favoriser le développement dans les domaines de la sécurisation alimentaire et de l’agriculture, de l’éducation, de la formation et de la santé. Elle s’efforce de répondre aux préoccupations quotidiennes des villageois et des instances qui les représentent, le comité de gestion et son président, une association féminine, les services décentralisés de l’Etat. Chaque année, quelques membres de l’association se rendent sur place pour suivre les réalisations et être à l’écoute des nouveaux besoins. Contact : Claire Lavit 04 67 64 75 72 / www.ansongo-asso.org Et au même moment … A la Galerie d'Art de l'espace Morastel, vous pourrez découvrir l'exposition De l'eau pour tous ! proposée par le Service Culturel en deux parties : > Eau douce, eau rare : exposition realisée par l'Institut de Recherche pour le Développement, avec des ateliers animés par l'association Eau pour la Vie. > Au-delà de l'eau : exposition de l'association Eau vive en collaboration avec le photographe Didier Bergounhoux.


CONFÉRENCE DE VIVE VOIX > Christian Drakidès, Ingénieur de recherche CNRS - UMR 5569 Hydrosciences > Jean-Emmanuel Paturel, chargé de recherche à l’IRD (Institut de Recherche pour le Développement à Montpellier), affecté à l’UMR 5569 Hydrosciences. Le problème de l'eau, tout le monde en parle. Mais, d'abord, y a-t-il un problème ? Et si c’est le cas, lequel ? N'y aurait il pas plutôt des problèmes, extrêmement divers selon les pays et les contextes ? A partir d'une réflexion sur des exemples près de nous, en Méditerranée ou dans les sociétés les plus industrialisées, nous constatons que les réponses scientifiques, techniques et règlementaires sont d'abord élaborées en fonction des contextes sociaux dont elles ne peuvent être disjointes. Ainsi, au-delà des aspects fondamentaux de son travail, le chercheur ne peut éviter d'interroger nos représentations et nos choix. Christian Drakidès travaille sur le traitement des eaux résiduelles, entre recherche fondamentale, applications concrètes pour les industriels ou les collectivités, et règlementation, ce qui l’amène aussi à réfléchir sur les liens entre la recherche, la société et le monde politique. Les recherches de Jean-Emmanuel Paturel portent sur l’estimation de la ressource en Afrique de l’Ouest, dans un contexte de changement climatique et environnemental. Il coordonne le projet ANR RESSAC qui s’intéresse à un sous-bassin du fleuve Niger, le Bani (130 000 km²) et à un petit bassin

versant expérimental, Koumbala (87 m2), tous deux en milieu sahélien. Ce projet de recherche, d’actualité, vise à élaborer des modèles hydrologiques et des scenarii qui permettront d’estimer la ressource en eau et la vulnérabilité du milieu.

L’eau, ici et là-bas Exposition réalisée par les élèves de CM2 de la classe de Madame Mir (école Mario Roustan), et les élèves de l’école primaire de Monzonga (Ansongo, Mali), du 12 octobre au 5 novembre à la médiathèque Gaston Baissette, et le 6 novembre à la salle Morastel. Huit panneaux de textes et photographies pour comprendre le cycle de l’eau, l’approvisionnement, l’irrigation, les comportements citoyen, la préservation de l’eau potable. La médiathèque propose, à toutes les classes de primaire intéressées, une visite commentée de cette exposition.

photo © Ansongo

Le problème de l'eau, tout le monde en parle. Mais, d'abord, y a-t-il un problème ? Et si c’est le cas, lequel ?

photo © Ansongo

photo © Jean-Emmanuel Paturel 7


PATRIMOINE JOURNÉES DU PATRIMOINE - VISITES GUIDÉES - LABEL RUE 2010

JOURNÉES DU PATRIMOINE

VISITES GUIDÉES Les samedis 16 octobre, 27 novembre et 11 décembre à 15h : La commune de Mauguio Carnon fait découvrir son patrimoine Le service culturel reprend ses visites guidées mensuelles. Elles vous permettront de découvrir à la fois le centre-ville et le jardin de la Motte de la première cité médiévale du Bas-Languedoc : Melgueil. Cette visite est ouverte à tous, aux Melgoriens et Carnonnais et aux visiteurs des autres communes. Uniquement sur inscription. Le nombre minimum doit être de 7 personnes inscrites pour que la visite soit assurée.

Spectacle Ballade - Cie Yann Lheureux

La 27ème édition européenne des « Journées du Patrimoine » se déroulera les 18 et 19 septembre prochains sur le thème : « Les grands hommes : quand femmes et hommes construisent l’Histoire ». Qu’ils soient architecturaux, archéologiques, artistiques, urbains, militaires, industriels, scientifiques ou naturels, chaque région abonde de sites et de lieux chargés d’Histoire. Comme chaque année, la commune s’associe à cette opération emblématique de sensibilisation du grand public, pour favoriser une meilleure connaissance du patrimoine local, valorisé par diverses animations.

Au programme : Samedi 18 septembre : > 15h : visite guidée du centre historique Accès libre - Rendez-vous Place de la Libération. > 20h30 / 21h30 / 22h30 : La dent creuse Théâtre de rue par la Cie du Théâtre de la Remise. Accès libre - Place de la Libération. Plus d'infos en page “Théâtre” Dimanche 19 septembre : > 15h : balade artistique et historique La danse et la peinture se mêlent pour se mettre au service du patrimoine. Des peintres de l’association Formes et Couleurs au détour de la visite peindront dans la rue les principaux sites du cœur de ville. Les œuvres seront ensuite exposées à la galerie d’art de l’Espace Morastel du lundi 20 au lundi 27 septembre aux horaires d’ouverture du service culturel. La compagnie de danse contemporaine Yann Lheureux, ponctuera par son spectacle Ballade en déambulation (pièce pour 2 musiciens et 2 danseurs) les différents points d’arrêt de la visite guidée. Tous les moyens sont bons pour provoquer la surprise et instaurer la rencontre avec le public. Saisir au vol la disponibilité des passants pour les amener dans un autre monde. Une façon originale d’investir les rue de la ville. Avec Yann Lheureux, Sonia Rodriguez, Didier Labbé : saxophone, flûte, composition et Didier Dulieux : accordéon Accès libre - Rendez-vous Place de la Libération. Renseignements : Service Culturel Tél. 04 67 29 65 35

8

Renseignements : Service Culturel Tél. 04 67 29 65 35

LABEL RUE 2010 > Mauguio participe à l’édition spéciale : pour sa huitième édition, le festival nomade crée l’événement en région avec une Saison Arts de la Rue suivie d’un Forum des villes. Dans le cadre de sa Saison 2010, Label Rue s’associe à la ville de Mauguio pour présenter le 18 septembre, le spectacle La dent creuse de la compagnie du Théâtre de la Remise et organiser en amont une rencontre artistes-public. Depuis 14 ans, Eurek’Art, association spécialisée en Arts de la Rue, concourt à faire découvrir les Arts de la rue à de nouveaux publics, principalement en milieu rural. Elle a créé en 2001 « Label Rue », festival nomade qui compte aujourd’hui sept éditions. Saint-Jeande-Védas, Teyran, Ganges, Saint Martin de Londres, Alzonne, La Grand’Combe et Lasalle ont déjà accueilli le festival. Pour sa huitième édition, Label Rue organise une Saison régionale Arts de la Rue : six étapes, six spectacles dans six villes afin d’accueillir un spectacle accompagné de rencontres avec les publics. Le 6 juin, Rodilhan a accueilli le spectacle Faunème de la Compagnie l'Eléphant Vert. A l'automne, la Saison se poursuivra à Mauguio le18 septembre, à La Grand'Combe le 25 septembre avec La mastication des morts, à Fleury d’Aude le 1er octobre avec Coopératzia de la compagnie G.Bistaki, le 22 octobre avec Funky Pudding de la compagnie Ciotta à Ganges… Elle s’achèvera par un Forum des Villes Label Rue accueilli par le Domaine d’O à Montpellier le samedi 30 octobre prochain. Cette journée de rencontres sera l’occasion de tables rondes, expositions et interventions artistiques afin de mettre en perspective l’expérience nomade de Label Rue. Un grand spectacle de rue ouvert à tous clôturera la journée.


LE SECRET DE PETER PAN - DE LA VIGNE AU VIN - PREMIERS NECTARS…

PASSEURS DE CONTES

De la vigne au vin Cabaret conte de François Vermel

Le conte, la littérature orale, ont une place de choix dans nos bibliothèques. Messages universels sur ce qui nous fait homme et nous rassemble, chaudrons de l’imaginaire, initiation à l’art du récit, les contes s’adressent à tous, jeunes ou adultes. Beaucoup de conteurs sont passés dans nos murs depuis quinze ans, pour un spectacle familial en soirée, une séance de contes pour le jeune public l’après-midi, un atelier ou un travail de collectage au long cours, et ces souvenirs nous nourrissent encore…

PASSEURS DE CONTES Paule Latorre

Contes et bon vin ont toujours fait bon ménage, c'est ce que nous prouve, s'il le faut encore, François Vermel. Depuis Noë qui fut, dit-on, le premier vigneron jusqu'à Victor, vigneron du Languedoc qui sut déjouer la mort, François Vermel nous embarque dans le monde de la vigne et du vin. Avec des contes, des histoires, des légendes le conteur nous fait passer du rire à l'émotion, il nous régale les oreilles tandis que le bon vin nous régale les papilles. Depuis 35 ans, François Vermel vit dans l'Aude. Il y a rencontré ces hommes du cru qui tirent de terres arides et caillouteuses ce nectar mystérieux, le vin. Pour mieux comprendre le terroir il a taillé la vigne, vendangé le raisin, écouté les histoires, vraies ou imaginaires... Autour d'un verre de vin il propose aujourd'hui une parole nourrie de la terre du Languedoc et du jus de la treille...

Atelier « Jeunes apprentis

photo © ???

public date

pour adulte samedi 9 octobre à 18h

c’est quoi ? Atelier Jeunes apprentis conteurs, autour d’un goûter Bibliothèque de l’Ancre - Carnon pour qui ? pour les 11-16 ans Tél. : 04 ?67 mercredi 68 00 28 et quand 19 mai de 16h à 18h

Qui saurait résister au frisson des contes merveilleux ? Au plaisir des

histoires… Kamel Guennoun raconte et se:prête au jeu des questions Premiers nectars premiers

sur le conte et sa pratique artistique. Kamel Guennoun, conteur, pas dans lanovembre mythologie grecque nous rend visite depuis 2009. Après avoir conté pour des

photo © ???

Le secret de Peter Pan de Paule Latorre « Crochet : - Mais qui es-tu donc Pan ? Peter (au hasard) : - Je suis la jeunesse, je suis la joie, je suis le petit oiseau qui sort de l’œuf. » Peter parle au hasard et ment effrontément mais « Un menteur dit parfois la vérité, de même qu’une horloge cassée le fait deux fois par jour. » James Matthew Barrie a écrit, il y a plus de cent ans, son plus beau récit, Peter Pan. Un récit pour les enfants, pour ceux qui le sont restés, pour ceux qui ont grandi… Légèreté, fantaisie et humour sont les épices d'un conte qui parle de nos cauchemars, de nos espoirs, de notre fragile condition humaine. c’est quoi ? pour qui ? et quand ? c’est long ?

Version contée, inspirée de l’œuvre J.M. Barrie tout public à partir de 7 ans samedi 25 septembre à 17h 1h

Bibliothèque de l’Ancre - Carnon Tél. : 04 67 68 00 28

de l’Etang de l’Or, puis à la médiathèque de élèves deRouquette 6e du collège Pascale et Fabien Bages Mauguio, il se rendra à plusieurs reprises, l'Espace Jeunes pour conter Partons à la découverte des premiers àépisodes de la mythologie à un cercle privilégié, les participants à l'atelier « Jeunes apprentis grecque, la naissance du monde et du temps, la naissance des dieux conteurs », etles lesamours encourager à conter. de l’Olympe, de Zeus, Prométhée créateur des hommes... L’atelier « Jeunes apprentis l’occasion de découvrir Ces histoires de dieux, vieillesconteurs comme »le est monde, sont profondément l'art du conte... secrets nous réserve la parole du humaines. Elles Quels mêlent les rires aux passions et les vivante rêves aux conteur ? Le sens des pour récitscela transmis oralement par les temps, affrontements. C’est qu’il est urgent et depolis les raconter. le plaisir de l'écoute, le plaisir depuisés raconter son tour, sources de prendre Les éléments de ces récits ont été auxàmeilleures des confiance en soi et de s'exprimer au travers de récits puissants auteurs classiques, bien sûr, mais aussi de spécialistes actuelset: charpentés que l'on aura choisis. Jean-Pierre Vernant, Robert Graves, François Busnel. Deux voix en Kamel Guennoun, installé à Sumène dans les Cévennes, propose alternance, masculine et féminine, un langage très actuel, accessible aussi (apéro conterie), dialogue à tous.bien Et, des pourpetites rendreformes le périple plusconte, agréable encore,oùlelepublic est avec leà choisir public les est histoires primordial, des narrées. spectacles de plus grande invité qui que lui sont envergure avec la complicité Sa dernière création, Pascale Rouquette conte dans de desmusiciens. festivals, des médiathèques, au Serpentpour vert,des conte philosophique et merveilleux, adapté d'un texte musée, associations, à l’hôpital, et dans bien d’autres lieux de Goethe, a connu grand succès au Festival d'Aigues-Mortes. encore qu’elle investitun avec enthousiasme. En résidence au théâtre de Clermont l'Hérault, il prépare son prochain Tisseur de paroles, semeur de rêves, Fabien Bages colporte des spectacle, L'homme qui voulait voir les Anges. légendes, des récits et des contes, venus du Languedoc ou d’ailleurs, dans une langueethaute en couleurs et toujours épicée par les accents Renseignements inscriptions de la Méditerranée… Auprès de Laurent Cela par Tél. : commence 04 67 56 24 28un spectacle, et on ne sait pas comment cela finit... En janvier, Pascale Espace Jeunes de MauguioRouquette est invitée au collège de l’Etang de l’Or pour animer, avec la des complicité d’une enseignante de français Chemin de Bentenac (Route cabanes) et d’une enseignante d’histoire, durant quinze heures, un atelier de découverte de la mythologie. Chaque élève choisit son récit, s’exerce à le raconter, le met en bouche, comme un artiste ! Partenariat collège de l’Etang de l’Or, médiathèque Gaston Baissette. public lieu date

pour les élèves de 6ème du collège de l’Etang de l’Or Théâtre Samuel Bassaget mardi 23 novembre à 14h

Renseignements : Médiathèque G. Baissette Tél. 04 67 29 50 89

9


JEUNE PUBLIC

PLOÙM - QUAND LES SORCIÈRES NE SE PRENNENT PAS POUR DES CITROUILLES

LES SPECTACLES Ploùm

Quand les sorcières ne se prennent pas pour des Citrouilles

Par la Compagnie Théâtre en Flammes conception, mise en scène et interprétation Danièle Temstet Ça y est ! Ploùm le bébé pingouin doit sortir de son œuf… Les enfants et leurs parents sont invités à entrer dans un igloo pour partager avec Ploùm une aventure toute en douceur et émotions sensorielles. L’histoire Ploùm est un bébé pingouin bien au chaud dans son œuf. Mais il vient un moment où il faut le quitter pour naître enfin. Arrivé au monde, Ploùm est tout seul dans un univers tout blanc. Il se demande qui il est et d’où il vient. La seule chose qu’il sait, c’est qu’il a une maman. Il décide de partir à la recherche de celle qui lui ressemble ; alors, tirant sur le cercle polaire comme sur un fil, Ploùm parcourt la banquise, les nuages, la mer, il nage comme un poisson, il est couvert de plumes comme l’albatros, il a le ventre tout blanc comme l’ours polaire, il marche debout comme les hommes… et se retrouve devant son œuf… A savoir Créé en 1982, le Théâtre en Flammes est une compagnie spécialisée dans le spectacle musico-théâtral destiné aux tout-petits, aux enfants et aux adultes. Le service culturel a déjà programmé de la même compagnie et pour les bébés : Coussin, couça où les enfants s’installaient sur une robe animée et O mama O où les spectateurs entraient dans un aquarium. Ne ratez pas cette nouvelle expérience ! pour qui ? c’est où ? et quand ? c’est long ?

de 6 mois à 3 ans Salle des Fêtes - Espace Morastel samedi 2 octobre à 11h et 16h 25 mn

Tarifs et réservations 4 € - Attention il est conseillé d'acheter vos places avant le spectacle. 1 enfant/1adulte - Jauge maxi de 35 personnes. Renseignements : Service Culturel - Mauguio Tél. : 04 67 29 65 35

Par la Compagnie Gémini conception, mise en scène et interprétation Jean-Luc Rehel, Viviane Bourquin Dans ce conte où le fantastique rentre par les portes du théâtre, chaque personnage défend mordicus ses intérêts, quitte à être menteur, roublard, courageux, mais aussi sincère et touchant. L’interaction avec les enfants permet à l’histoire d’avancer et de s’enrichir. L’histoire Dans un grenier, une petite fille, Thétis joue, chante et danse ! Alors qu’elle embrasse une poupée de chiffon, celle-ci se métamorphose en Mr Poule, un piètre magicien. Il donne à la petite fille pour seule explication d’avoir été jadis poursuivi et ensorcelé par une sorcière. Libéré de ce corps d’étoffe, il lui offre 3 vœux… Mais les contes pour enfants d’hier ressemblent-ils à ceux d’aujourd’hui ? Pas sûr ! Mise en scène Théâtre, chant, mime et marionnette illustrent ce conte qui évoque le désir de grandir et de découvrir le monde des adultes, la relation à l’autre, avec son cortège de sentiments passionnés. La marionnette à gaine du spectacle qui a pour fonction de faire évoluer l’histoire par des touches informatives et comiques, a pris toute sa place au cours des représentations. Les enfants se réjouissent de ce personnage tout en verve. La presse en parle « Un spectacle qui a une atmosphère de conte comme dans nos livres d’enfants le soir devant la cheminée. » Midi Libre pour qui ? c’est où ? et quand ? c’est long ?

à partir de 4 ans Théâtre S. Bassaget mercredi 27 octobre à 15h 45 mn

Tarifs et réservations 4 € - Attention il est conseillé d'acheter vos places avant le spectacle. Renseignements : Service Culturel - Mauguio Tél. : 04 67 29 65 35

10


PÉTRONILLE - COUPS DE CŒUR

Pétronille

Coups de cœur livres jeunesse L’ombre amoureuse d'Olivier Balazuc (Actes Sud-Papiers, 2010)

Par la Compagnie Laventurine auteur René de Obaldia interprétation Anne Marlange Un conte poétique, drôle, au rythme endiablé et quelque peu déjanté, qui permet de mieux connaître ce grand auteur, Académicien français, qu'est René de Obaldia, dont l'écriture a su toucher le cœur des enfants. La pièce est composée de 17 poèmes tirés des Innocentines, formant chacun une historiette avec son propre univers. Anne Marlange a fait de Pétronille (petite fille qui préférerait être un garçon) l’héroïne d’une histoire qui prend forme grâce à la mise en scène conjuguant jeux de lumières, magie, musiques et marionnettes. Pétronille au cœur de sa chambre très colorée, nous entraîne dans son monde “A cent à l’heure” et nous fait vivre ses rêves les plus forts. L’histoire Pétronille, héroïne inspirée par l'un des poèmes Les Innocentines de René de Obaldia, est une petite fille qui préférerait être un garçon. Anne Marlange en a fait une histoire dans laquelle Pétronille raconte sa vie qui est tout, sauf tranquille ! La fraîcheur des mots est soulignée par les musiques, jeux de lumières, tours de magie et marionnettes. pour qui ? c’est où ? et quand ? c’est long ?

de 6 à 11 ans Théâtre S. Bassaget mercredi 3 novembre à 15h 55 mn

Tarifs et réservations 4 € - Attention il est conseillé d’acheter vos places avant le spectacle. Renseignements : Service Culturel - Mauguio Tél. : 04 67 29 65 35

Une pièce de théâtre aux couleurs d’un conte, dans laquelle une Princesse tombe amoureuse de l’ombre du prince qui lui est promis et qui s’avère être un personnage fat et sans éclat. L’ombre éprise à son tour de la Princesse décide alors de se détacher de son personnage pour la rencontrer… ? Réussira-t-il ? L’ombre du prince serait-elle finalement le vrai Prince ? Une histoire… une réalité aussi… qui nous incite à nous demander si dans l’ombre de nos personnalités égoïstes et présomptueuses ne se cacherait pas un être de Lumière qui ne demande qu’à se révéler ? Alors… Peut-être… peut-être que les Princes et les Princesses véritables pourraient enfin se retrouver…

L’invention de Hugo Cabret

de Brian Selznick (Bayard jeunesse, 2008)

Paris au début du XXème siècle. A la mort de son père, Hugo Cabret a été recueilli par son oncle qui entretient les horloges de la gare dans laquelle il a un logement. En cachette, Hugo y répare un automate que son père avait entrepris de rénover. Cet automate remonté sera capable d'écrire ! Quel message secret apparaîtra sous sa plume ? Afin de reconstituer le mécanisme, Hugo chaparde des pièces à un vieux marchand de jouets jusqu'au jour où il se fait prendre. Le vieil homme lui confisque alors le précieux carnet dans lequel sont indiqués tous les rouages. Pourquoi est-il si intéressé par l'automate ? Une intrigue captivante dont le texte alterne avec des dessins pleine page. Le décor est planté, les personnages s'animent au rythme des plans larges ou rapprochés. Les effets de zoom renforcent le suspens dans une ambiance de films policiers en noir et blanc. Ce roman graphique est un hommage à Georges Mélies, génial illusioniste, pionnier des effets spéciaux pour le septième art. A l'heure du numérique, cette histoire nous rappelle que la technique est au service de l'homme qui produit l'illusion pour son plaisir et non l'inverse. Pour tous à partir de 8-9 ans. Quel message apparaîtra sous sa plume ?

11


THÉÂTRE & MUSIQUE LA DENT CREUSE - LA CITÉ PERDUE

THÉÂTRE & MUSIQUE

LA DENT CREUSE THÉÂTRE DE RUE - TOUT PUBLIC Par la Compagnie du Théâtre de la Remise mise en boîte Marion Coutarel avec Bertrand Cabioch, Clara Meffre, Nicolas Heredia, Marion Coutarel scénographie et projections d’images par Muriel Chircop, Laurent Carcedo univers sonore en direct par LaBulo Une dent creuse est un espace architectural laissé vide après une démolition. La compagnie investit ces lieux et donne vie aux souvenirs dans un spectacle visuel et sonore, poétique et décalé. L’histoire La compagnie investit des dents creuses ou les recrée sur un pignon de façade vierge où sont disposées de vieilles tapisseries. Au pied de cette dent creuse une boîte blanche est installée. Une pièce vide. A la tombée du jour, les pans de murs oubliés de la « dent creuse » s’éclairent un à un. L’espace d'un instant, les comédiens nous donnent à voir la vie passée en ces lieux. Une projection de tapisserie remplit la boîte blanche, s’imprime sur le corps des comédiens, comme si les souvenirs suintaient des tapisseries. L’intime d’une vie oubliée apparaît alors au public. A savoir En 1997, la Cie du Théâtre de La Remise est créée par un collectif de comédiens. Dès le début, les comédiens et collaborateurs de la compagnie se sont attachés à la recherche de leur propre langage théâtral : décalage des actions quotidiennes, écriture des gestes, langage extra-verbal, univers sonore et musical très présents. La compagnie est aujourd’hui installée à la Krèche et y travaille ses prochaines créations. Ce spectacle est soutenu par Réseau en scène et sera présenté dans le cadre de l’édition spéciale de la saison du Label Rue 2010, festival nomade des arts de la rue. lieu Place de la Mairie date samedi 18 septembre à 20h30, 21h30, 22h30 durée 40 mn Tarifs et réservations Accès libre - gratuit Renseignements : Service Culturel, tél. 04 67 29 65 35

12

Une rencontre artistes /public sera organisée le jeudi 16 septembre à 14h30 à la Krèche. Elle sera l’occasion pour les visiteurs de rentrer dans l’univers de la compagnie, de découvrir son lieu de travail, de discuter avec les comédiens, de parler du spectacle, de ses particularités et de présenter ce que sont les arts de la rue. Déambulation, projection d’un film et échanges autour d'un gouter seront au programme. Une façon conviviale de rencontrer le public avant de découvrir le spectacle. Organisée en partenariat avec le Label rue, « Cultures du Cœur » et ses relais.

LA CITÉ PERDUE PARODIE ET IMPRO Par la Compagnie du Capitaine de Julien Masdoua et Benoit Labannierre mise en scène Julien Masdoua interprétée par Julien Masdoua, Marion Trintignant, Benoit Labannièrre, Benoit Ramos Si vous aimez les Allan Quatermain, Indiana Jones, Lara Croft et autres Tintin, vous allez aimer La Cité Perdue. Si vous ne les aimez pas ou n’en avez jamais entendu parler, vous allez adorer la Cité Perdue ! L’histoire Le Caire, 1932. L'archéologue Barbara Mariette monte l'expédition la plus ambitieuse des années trente. Il décide de s'enfoncer dans le désert nubien et la jungle éthiopienne à la recherche de la légendaire Cité Perdue, localisation présumée du tombeau du roi Salomon et de la reine de Saba. L'accompagnent Miss Plenn, du British Museum, et l'aventurier baroudeur américain Cooper Brokenheart. Mais le Professeur ignore que dans l'ombre, le mystérieux Monsieur X, a engagé Abdul Le Fez, tueur à gage notoire et habile espion. Celui-ci fera tout pour parvenir à s'infiltrer et faire capoter l'expédition Mariette. A savoir Parodie délirante dans la lignée des Monthy Pythons, « La Cité Perdue » est une comédie hommage au cinéma d’aventure des années 30 à 50. Une pièce d’humour complète, nourrie par l’énergie des comédiens déchaînés qui emportent le public dans un tourbillon saharien de gags, de bon mots et trouvailles scéniques. La presse en parle « Momies, trésors, coups de feu et trahison… Le tout arrosé d’une bonne louche d’humour. La compagnie du Capitaine, troupe montpelliéraine présente sa dernière création : une comédie à l’humour décapant et décalé. Sur un fond de parodie de films, va se dérouler une intrigue pour le moins curieuse, au grand bonheur du public. » La Gazette de Montpellier lieu Théâtre Samuel Bassaget date samedi 25 septembre à 20h30 durée 1h30 Tarifs et réservations 10 € - 8 € - 4 € - Placement numéroté Renseignements : Service Culturel, tél. 04 67 29 65 35


LA MASTICATION DES MORTS - TRAIT D’UNIÓN

TRAIT D’UNIÓN MUSIQUE ET DANSE CONTEMPORAINE/FLAMENCA

LA MASTICATION DES MORTS Oh, vous pourriez pas vous taire, y’en a qui dorment THÉÂTRE Par la Compagnie La Vaste Entreprise conception artistique, mise en scène et interprétation Nicolas Heredia construction décors et régies Gaël Rigaud L’histoire Les eaux de la Raguse sont tout aussi imaginaires que le petit village de Moret et ses habitants du cimetière communal. Ces derniers sont la mémoire du village, d’une société, d’un monde et de ses mutations. Lorsqu’ils prennent la parole, c’est pour témoigner d’une vie passée au village, dire ce que fut leur passage ici-bas, régler leurs compte avec la famille, voisins, épouses, amants, veaux, vaches, couvées. Les témoignages se croisent et se répondent, les points de vue se multiplient sur les micro-évènements de la vie locale comme sur la Grande Histoire, et le puzzle se reconstitue, petit à petit, au gré des confidences. L’auteur Avec la mort, la mémoire disparaît. Mais avec la disparition de la mémoire, n'est-ce pas la mort qui s'empare du vivant ? « Il y a dans ma pièce (qui d’ailleurs n’en est pas une !) une grande joyeuseté, une formidable gaieté de tous ces morts réconciliés. C’est un travail sur le nombre et la mémoire, la petite mémoire fragile d’une multitude de voix qui s’inscrivent dans l’histoire d’une communauté. » Patrick Kerman La presse en parle « C’est une belle performance musicale, théâtrale et poétique, une tentative de réconciliation avec la mort, avec la vie. » L'Humanité « Je conseille très fortement cette pièce qui est à la fois amusante et émouvante. Bravo au comédien qui nous met dans l'ambiance et qui joue tous ces personnages attachants de ce village inventé mais tellement vrai. » Un spectateur lieu Théâtre Samuel Bassaget date samedi 9 octobre à 20h30 durée 1h Tarifs et réservations 10 € - 8 € - 4 € - Placement numéroté Renseignements : Service Culturel, tél. 04 67 29 65 35

Par la Cie Flamenca Temperamento Andaluz direction artistique Natalia et Pedro Verdù avec le soutien du service culturel de Mauguio-Carnon L’histoire Dans le dédale d’une mine, l’être est confronté à ses propres limites… Après Sello Flamenco (création 2008) qui affirme la signature de cette compagnie émergente, Natalia et Pedro s'invitent à la danse contemporaine pour cette nouvelle création. Trait d’Unión est une pièce chorégraphique qui puise son inspiration dans les fondements du Taranto, une des branches du flamenco issue des bassins miniers de la Unión, province d’Alméria (Andalousie). Son écriture chorégraphique est un trait qui unit l’interprétation singulière du langage du corps par le mouvement contemporain et l’expression flamenca. Les moyens techniques multimédias investissent l’espace et l’environnement scénique où évolueront les protagonistes. Trait d’union : - entre passé et présent, - entre lumière et obscurité, - entre deux univers artistiques… A savoir Natalia et Pedro, danseurs et chorégraphes d’origine andalouse de la province d’Alméria liés par les liens du sang et du cœur, ont professionnalisé cette compagnie de flamenco en 2006. Tous deux sont impliqués dans la vie culturelle et festive de la ville de Mauguio Carnon, en gagnant les concours de Sévillanes puis en œuvrant en tant que jury, pour ensuite présenter leur travail artistique tout en étant les conseillers artistiques pour les animations de la Romeria del Encuentro jusqu’en 2009. Depuis 1993, Pedro Verdù est le principal intervenant dispensant, toute l’année, des cours de Sevillanas et Flamenco à la MJC. L’engouement pour cet Art auprès du public melgorien à mené sa sœur Natalia à y enseigner depuis 2008 non seulement le Flamenco, mais aussi la Rumba et le Clasico Español. En partenariat avec la MJC, ils proposent également en période estivale des stages d’initiation et de perfectionnement au flamenco pour le public carnonnais et le plaisir des estivants. lieu Théâtre Samuel Bassaget date samedi 13 novembre à 20h30 durée 1h15 Tarifs et réservations 15 € (-12 ans : 8 €) Renseignements : Cie Flamenca Temperamento Andaluz, tél. 04 67 47 25 78

(CREATION) SOUTIEN A LA

13


THÉÂTRE & MUSIQUE SAINTE CÉCILE - LA FLÛTE ENCHANTÉE

COUP DE CŒUR AVIGNON 2009

LA FLÛTE ENCHANTÉE THÉÂTRE COMÉDIE MUSICALE - COMMEDIA DELL’ARTE

SAINTE CÉCILE Promenade au cœur d'une femme RÉCITAL Par Danielle Streiff, Soprano Lirico Spinto et Guy Sbarra, pianiste par l’association La Voix de l'Ame Peu de gens savent que cette artiste peu médiatisée en France a néanmoins incarné les héroïnes des opéras les plus célèbres et ce, sur les plus grandes scènes internationales. En France, elle interprète les plus beaux rôles à l’Opéra de Lyon, Marseille, Monte Carlo… : Tosca, La Veuve Joyeuse , La Chauve Souris, Traviata, Carmen, Cendrillon, la Bohème…. Disciple du soprano vériste Renata Scotto, très souvent comparée à la célèbre Renée Fleming, Danielle Streiff vécut longtemps en Italie où elle incarna les grandes Héroïnes aux Arènes de Vérone (Carmen, Le Barbier de Séville, aux côtés de Ruggiero Raimondi, Léo Nucci,…), à l’Opéra de Rome, mais aussi à Bologne et à Naples. On put également l'applaudir au Japon aux côtés de Roberto Alagna dans Carmen, et au Festival Radio France de Montpellier en Diva avec Nathalie Dessay. Spécialiste reconnue de Jules Massenet, Danielle Streiff enregistre sur CD ses plus grands opéras : La Vierge, Cléopâtre, Amadis avec l'Orchestre de l’Opéra de Paris… et obtient l’Orphée d’Or du meilleur enregistrement. Elle est d'ailleurs déclarée “Meilleure chanteuse de l’année” à Trieste dans Manon qu‘elle chante à l’Opéra de Paris et de Francfort. L'étonnante longueur de sa voix “spinto” à trois octaves alliée à de stupéfiantes qualités d'actrice, toujours soulignées par médias et public, en font une soprano saluée unanimement par la presse internationale. A savoir Sainte Cécile de Rome est une sainte chrétienne, fêtée le 22 novembre. Elle aurait vécu à Rome, aux premiers temps du christianisme. Sa légende en fait une vierge qui, mariée de force, continua à respecter son vœu de virginité. Un passage de sa légende affirme qu'en allant au martyre elle entendit une musique céleste. Cette anecdote en fera la patronne des musiciens, des luthiers et des autres fabricants d'instruments de musique. On la représente avec une couronne de fleurs, un plant de lys, un instrument de musique et une épée. lieu Théâtre Samuel Bassaget date samedi 20 novembre à 20h30 durée 1h Tarifs et réservations 10 € - 8 € - 4 € - Placement numéroté Renseignements : Service Culturel, tél. 04 67 29 65 35

D’après l’Opéra de Wolfgang Amadeous Mozart Par la Compagnie « Comédiens & Compagnie » conception Jean Hervé Appéré et Gil Coudène, mise en scène Jean Hervé Appéré adaptation Musicale Vincent Mana’ch et Samuel Muller L’histoire Tamino s’introduit dans le royaume de Sarastro pour y délivrer la douce Pamina, qui a été enlevée à sa mère la Reine de la Nuit. Accompagné de Papageno, il doit traverser de nombreuses épreuves pour être digne d’être un homme et s’unir à Pamina. Dragon, dames émoustillées, prêtres et génies sont du voyage pour un spectacle endiablé, qui mêle musique et feux d’artifice, émotion et rire et qui, aux sons d’un quintette à vent somptueux, nous donne le goût de l’Opéra de Mozart, sans abandonner la fantaisie et le rire qui sont la marque de la compagnie. A savoir La Flûte enchantée de Mozart retrouve ici sa destination de théâtre populaire. Onze comédiens et quatre musiciens se donnent la réplique dans une adaptation pleine d’humour et de légèreté mêlant ballet, opéra, théâtre baroque, marionnettes, acrobaties. Dans un tourbillon endiablé et coloré, les scènes truffées d’anachronismes d’une irrésistible drôlerie se succèdent donnant à cette Flûte enchantée une fantaisie jubilatoire pour rire et pour rêver. C'est avant tout une histoire de princes et de princesses aux allures de conte fantastique et onirique ; démons, dragon, dames émoustillées, prêtres et génies se retrouvent dans ce spectacle endiablé qui mêle burlesque et fantastique, musique et feux d'artifice, émotion et rire. Chanteurs, danseurs, cascadeurs, escrimeurs, les comédiens maîtrisent autant le registre dramatique que le registre comique, l'émotion que la farce. La presse en parle « Des personnages costumés avec goût et incontestablement heureux d'être sur scène, le texte, travaillé, réfléchi et surtout actualisé. Au final, un moment de générosité et de rires qui permet au public de redécouvrir de façon burlesque un classique du genre. » Le Parisien « La flûte déjà jouée plus de 300 fois en France a déclenché bien des rires : normal quand elle est si bien déclamée par une troupe parisienne extrêmement brillante. Tout est réglé au millimètre et s'enchaîne merveilleusement. » Le Dauphiné Libéré « Aussi inventive qu’humoristique, leur adaptation réjouira un large public, tous âges confondus. » Télérama « C’est un véritable enchantement. » Pariscope lieu Théâtre Samuel Bassaget date vendredi 17 décembre à 20h30 durée 1h40 Tarifs et réservations 16 € - 14 € - 6 € - Placement numéroté

14

Renseignements : Service Culturel, tél. 04 67 29 65 35


CAFÉ MUSICAL, FRÉDÉRIC INIGO - COUP DE CŒUR

Café musical animé par Frédéric Inigo Entendre, écouter, réécouter ! Découvrir la musique autrement Ecoutes et commentaires d’œuvres musicales, du Moyen Age à aujourd’hui, ou comment écouter la musique classique et actuelle à partir de repères originaux. Nous proposons un moment privilégié pour nos oreilles, dans une ambiance chaleureuse et amicale afin de découvrir la musique autrement. Entendre, écouter, réécouter ! Frédéric Inigo, musicien et compositeur, professeur de musique, part à la découverte d’un thème musical, qu’il illustre par des écoutes d’oeuvres, des images, des extraits de films, des références littéraires et artistiques. > Samedi 25 septembre - 10 h 1 minute de silence, 20 secondes de musique ! Temps, tempo, pulsation, rythmes. Une chanson de Mylène Farmer, les symphonies de Beethoven, un quintette de Schubert, les chants des prêtres tibétains, Propellerheads… > Samedi 23 octobre - 10 h Musique et Cinéma La musique à l’écran : Ascenseur pour l’échafaud, Le Fabuleux destin d’Amélie Poulain, Le Pacha, James Bond… > Samedi 20 novembre - 10 h On ne copie pas ! L’imitation, l’emprunt thématique, la transcription, l’orchestration, le remix : Berlioz, Kurt Weill, Mozart, Satie, Couperin, Reich… > Samedi 4 décembre - 10 h Bruit, son, musique L’art sonore, l’art radiophonique, l’électroacoustique, le paysage sonore. > Et concert à 11h avec Frédéric Inigo (flûte), Tessa Thiéry (hautbois), Armel Flétcher (basson). Renseignements : Médiathèque G. Baissette Tél. 04 67 29 50 89 - entrée libre www.mediatheque-mauguio-carnon.com Retrouvez sur le site de la médiathèque, l’interview de Frédéric Inigo, le programme détaillé des rencontres, les sélections de CD, livres et références : rubrique MUSIQUE.

prolongement

Qui est Frédéric Inigo ? Frédéric Inigo a suivi ses études musicales au conservatoire Darius Milhaud et à la faculté des lettres d’Aix-en-Provence. Il a fondé l’ensemble Décadanse avec lequel il donne concerts et performances depuis 1993, en France et à l’étranger. Il enseigne en collège, celui de Mauguio il y a quelques années, aujourd’hui au collège de Lansargues. Il a été animateur à Radio Vidourle, s’est égaré dans la chanson en fondant Never Plugged, groupe jouant des instruments électriques et électroniques SANS électricité ! Compositeur prolixe, il est à la tête d’un catalogue de plus de deux cents œuvres pour diverses formations. Son travail s’oriente aussi vers « l’art sonore » et la création radiophonique pour France Musique.

Coup de cœur musique Cœur de pirate On entend beaucoup sur les ondes Comme un enfant et Pour un infidèle, mais qui est vraiment Cœur de Pirate ? Cœur de pirate, née Béatrice Martin, est une chanteuse et pianiste canadienne qui s'est d'abord fait connaitre au sein du groupe Bonjour Brumaire. Du haut de ses 19 ans, la jeune chanteuse a intégralement écrit et composé les chansons de ce premier album solo. Sa voix atypique surprend et enchante dès la première écoute. Son univers musical navigue entre folk et chanson française, sur des thèmes proches des préoccupations du quotidien, comme la tendresse, la solitude ou les sentiments amoureux. Et si les mélodies s'avèrent simples, elles n'en sont pas moins pleines de fantaisie. (DS)

> Cultures digitales - Trace... création sonore de Guy-Jean Maggio du 6 novembre au 4 décembre Médiathèque Gaston Baissette - Entrée libre

15


CULTURES DIGITALES TRACE : CREATION SONORE

INSTALLATION INTERACTIVE //

CONCERT EN

MULTIDIFFUSION // STAGES CRÉATIFS Tout d'abord le silence, un monde vierge, un désert virtuel. Qui vous attend. Puis, une trace, une trace sonore, votre trace, celle qui viendra déchirer le silence le moment venu. Puis, une seconde trace viendra s'ajouter, puis une troisième… C'est alors qu'un monde musical se construit. Quel sera-t-il ?

T

Trace n’est ni un nouveau jeu vidéo, ni un nouveau site communautaire, même s’il emprunte bien des qualités à ces deux pratiques. C’est un dispositif « interactif » de création musicale collective qui n’existe que par vous. Explications !

Composez Trace à suivre… : création musicale collective // installation interactive Le projet Trace de Guy-Jean Maggio propose au passant de laisser son empreinte sonore sur une borne interactive. Ce dernier est amené à choisir parmi plus de 600 sons puisés au bord de l'étang et dans les rues de Mauguio, longuement polis, puis classés selon leur timbre, leur durée, ou leur hauteur... Chacun peut participer sans qu'aucune connaissance

16

Ecoutez-vous Traces étranges… : concert en multidiffusion // restitution de la création collective

musicale ne soit nécessaire : il suffit de laisser s'exprimer son goût du jeu, son intuition esthétique, ou sa simple curiosité. Vous êtes donc convié à choisir un objet musical et à le déposer dans l’œuvre en train de se créer ; ainsi vous la modifiez, vous l'amplifiez, vous la conduisez vers son aboutissement. Cette élaboration lente et collective constituera alors la trace unique d'un lieu (Mauguio), d'un temps (celui de l'installation), et de ceux qui les ont traversés. lieu Médiathèque Gaston Baissette date du 6 au 27 novembre - entrée et usage libres En présence de Guy-Jean Maggio le 2 et le 13 novembre Renseignements : Médiathèque G. Baissette Tél. 04 67 29 50 89

Ce concert spatialisé de musique contemporaine reprend les Traces à suivre… commises sur la borne interactive, suivies d'un répertoire d'œuvres électroacoustiques de Guy-Jean Maggio et d'autres compositeurs. La diffusion se fait en multicanal, entendez qu’elle est conçue pour huits groupes de hautparleurs répartis autour du public à 360°. Concrètement, vous vous trouvez au centre, au point de convergence de toutes les sources sonores. Le son tourne, enfle, emplit l'espace autour de vous, vous immerge et vous submerge totalement. Les images colorées projetées sur les murs et les objets finissent de vous plonger dans un temps et dans un lieu indéfinissables... Et pourtant vous êtes dans un lieu connu, les images sont celles de votre ville, les sons, ceux de votre quotidien. Un moment étourdissant de familière étrangeté. lieu Théâtre Bassaget date samedi 4 décembre, 20h - entrée libre Renseignements : Médiathèque G. Baissette Tél. 04 67 29 50 89


photo © Guy-Jean Maggio

Réinventez Mauguio Traces perdues… : stages créatifs // musique assistée par ordinateur (MAO)

prolongement > Café musical : « Bruit, son, musique : l’art sonore, l’art radiophonique, l’électroacoustique, le paysage sonore » de Frédéric Inigo le samedi 4 décembre à 10h Médiathèque Gaston Baissette Entrée libre

ATELIERS MULTIMÉDIA BIBLIOTHÈQUE Initiation Internet Samedi 16 octobre > 9h-12h Limité à 6 personnes. Inscription obligatoire. Photoshop Atelier de retouche d’images Samedi 27 novembre > 9h-12h Inscriptions Bibliothèque de l’Ancre - Carnon Tél. : 04 67 68 00 28

Un stage d’initiation ludique et créatif à la musique électro-acoustique. Pour apprendre à écouter, à analyser et à créer des sons sur ordinateur. Plusieurs activités alternant théorie, pratique et balade les oreilles au vent sont déclinées sous la forme de 3 ateliers indépendants mais très complémentaires pour les 7-10 ans (et leurs parents s'ils le désirent) : > « La chasse aux sons » : capture de sons au bord de l'étang et au cœur de Mauguio > « La boîte à sons » : classification de sons (morphologie, timbre, hauteur, intensité…). Animé par Guy-Jean Maggio. > « Le tritouille sons » : modification de sons sur ordinateur (avec un joystick, une tablette graphique… Animé par Guy-Jean Maggio. lieu Médiathèque Gaston Baissette, espace multimédia date vacances de la Toussaint : mardi 26 et mercredi 27 octobre de 10h à 12h et de 14h à 16h mardi 2 novembre de 10h à 12h et de 14h à 16h mercredi 3 novembre de 10h à 12h et de 14h à 16h Ateliers gratuits sur inscription pour les 7-10 ans (et leurs parents s'ils le souhaitent) Renseignements : Médiathèque G. Baissette Tél. 04 67 29 50 89

Guy-Jean Maggio est né à Casablanca, au Maroc, il entre au conservatoire de Rabat dès l'âge de 12 ans. Son professeur, Manuel Diaz Cano, grand maître de guitare espagnole lui transmettra sa passion pour la musique, et sa prédilection pour la guitare classique. Il obtient le premier prix du conservatoire de Rabat en 1974 et s’installe à Nîmes deux ans plus tard. Il y fonde sa propre école de musique, enseigne également à celle de Beaucaire, et continue à composer, enregistrer, tourner en Europe. En 1992, il devient membre du forum de compositeurs du prestigieux IRCAM1.

Interview de Guy-Jean Maggio Le fonctionnement de Trace perturbe nos repères traditionnels. La création “classique” suppose que l'œuvre est entièrement réalisée par l'artiste, puis donnée au public. Ici, il participe activement au processus de création. Dans quelle mesure pouvez-vous alors revendiquer la paternité de cette œuvre ? Trace n’est pas à proprement une œuvre, mais un outil de captation, un point de rencontre virtuel entre le concepteur et le public. C'est aussi un lieu de création où des moments éphémères fixés participent à l’élaboration d’une œuvre commune qui échappe aux règles de composition. Je ne revendique que la conception de Trace. L’œuvre engendrée par les participants n’appartient à personne, un peu comme les musiques anonymes du XVème siècle. Vos précédentes productions de Trace étaient particulièrement riches et abouties, émouvantes même de mon point de vue. Comment réussissez-vous ce tour de force de laisser la composition au public et d'obtenir une œuvre de grande qualité musicale ? Tout mon travail, au-delà de la conception du logiciel, réside dans la réalisation d’une librairie sonore, offrant ainsi au public un choix pertinent qui donne au hasard, une esthétique particulière. Vous allez certainement proposer Traces au public New-Yorkais, pouvez-vous nous en dire plus à ce projet ? Prévu pour 2011, ce projet fait partie d’un ensemble autour de la guitare, de la chanson française, et de l’installation de Trace, mais tout ceci est dans l’attente d'une concrétisation imminente... (FB) 1 L'IRCAM est un centre dédié à la recherche et la création musicale contemporaine. L'Institut de Recherche et Coordination Acoustique/Musique est aujourd'hui l'un des plus grands centres de recherche publique au monde se consacrant à la création musicale et à la recherche scientifique. Il est à la pointe des innovations scientifiques et technologiques dans les domaines de la musique et du son. Fondé par Pierre Boulez, l'Ircam est associé au Centre Pompidou sous la tutelle du Ministère de la Culture.

17


BD MATHILDE DOMECQ, COUPS DE CŒUR

MATHILDE DOMECQ Auteure de bande dessinée Mercredi 13 octobre à 15h à la Bibliothèque de l’Ancre

Coups de cœur BD Magasin général dessin et scénario de Régis Loisel et Jean-Louis Tripp (Casterman)

Le temps d’une lecture, nous vous emmenons par delà les océans, à la découverte de la belle province du Québec. Notre-Damedes-Lacs est un village de 200 âmes perdu au fond d’une vallée. Nous sommes dans les années 20. C’est l’époque de “la grande noirceur” où l’église catholique fait peser sur les campagnes le lourd couvercle de sa rigueur morale. L’héroïne, Marie Ducharme, la quarantaine, est veuve. Elle s’occupe du Magasin Général, seul commerce et point de passage obligé des villageois. Les rudes journées auraient pu ainsi s’égrainer au rythme des hivers sans fin si une improbable rencontre n’était venue bouleverser le cours des choses. En se révélant à elle même, Marie va lestement dynamiter la morne routine du village. Magasin Général est une fable rurale et truculente, en cinq tomes, dans la veine d’un Frank Capra, un de ces récits euphorisants dont on sort le cœur léger et qui vous redonnent confiance en l’humanité.

La bibliothèque de l'Ancre propose un atelier de bandes dessinées très ludique animé par Mathilde Domecq. A partir d'une machine à contes, chaque participant pioche un petit papier dans 3 enveloppes distinctes : un héros, un lieu et un ennemi. Ces trois figures sont la base de leur scénario qui leur permettra de réaliser un strip de trois cases jusqu'à la couleur. Mathilde Domecq, est née en 1982 à Marseille et elle fait ses premiers pas dans la bande dessinée, en participant à l'atelier de Mourier et Herlé au sein de l'Association Marseil BD. Après le Bac, elle prend la direction des Arts Décoratifs de Strasbourg. Parallèlement à ses études, elle publie ses premières planches avec deux séries : Poï Poï et Tito dans le bimestriel Glop Glop et Mission Saturne scénarisé par Herlé dans le journal Pif. Diplômée de l'atelier d'illustration de Claude Lapointe, elle rejoint la magasine Tchô créé sous l'impulsion de Zep, pour y publier les premières planches de Basile et Melba. De cette nouvelle série les éditions Glénat publieront les premiers albums de l'auteure : Printemps et Eté. A la fin de l'atelier, Mathilde reprendra ses crayons et ses feutres pour dédicacer le troisième opus de sa série : Automne, une BD de circonstances. Puisse cet atelier faire aussi naître des vocations... c’est quoi ? pour qui ? et quand ? c’est long ?

Atelier bande dessinée de 7 à 12 ans le 13 octobre (à partir de 15h) de 2 à 3 heures

Atelier ouvert à vingt personnes sur inscription à la bibliothèque de Carnon.

18

Le petit rien tout neuf avec un ventre jaune de Rabaté (Edition Futuropolis)

Patrick possède un magasin de farces et attrapes Le petit rien tout neuf avec un ventre jaune. Mais pour lui la vie n'est plus une farce. Sa femme l'a quitté et depuis il se complait dans la dépression. D'ailleurs c'est ainsi qu'il se présente : « Patrick dépressif ». Un jour, un cirque L'Etoile, s'installe près de chez lui et au cours d'une soirée il fait la connaissance de Clarisse l'accrobate. Va t'elle le rattraper au fil de la vie ? L’auteur, Rabaté a été révélé au grand public avec sa saga Ibicus aux éditions Vents d'ouest, une fable noire sur la condition humaine pendant la révolution russe. Avec Le petit rien tout neuf avec un ventre jaune, comme dans ses précédents albums, il met en scène l'histoire de gens ordinaires. On ne s'ennuie pas à la lecture de cet album d'autant que Rabaté maîtrise son sujet et le traite avec humour. Ainsi Patrick dépressif, tient un magasin de farces et attrapes. L’auteur trouve le ton juste dans l’évocation des sentiments qui animent les différents personnages tout en mettant en contre-point des scènes plus cocasses. Le tout est servi par de belles couleurs d'Isabelle Merlet qui donnent à l'album un côté ancien. Une originalité de plus pour un album vraiment réussi !


MOIS DU FILM DOCUMENTAIRE - MARDI CINÉMA - COUP DE CŒUR

CINÉMA

CINEMA Mois du film documentaire Herbe, un film documentaire d’Olivier Porte et Matthieu Levain Projection débat en présence du réalisateur, Olivier Porte Un road movie paysan ! Au cœur de la Bretagne paysanne, deux visions du métier d’éleveur laitier se confrontent, et à travers elles, deux éthiques et deux manières de vivre aussi : D’un côté, les hommes qui nourrissent leurs vaches avec de l’herbe ; de l’autre, les éleveurs qui les nourrissent avec du maïs et du soja importé. Le premier courant est celui d’une agriculture autonome, durable et performante, mais minoritaire. Le second, majoritaire, reste inscrit dans un modèle de production industriel, fortement dépendant des groupes agricoles et agroalimentaires… C'est en finissant son école d'ingénieur agronome à Montpellier, qu'Olivier Porte a décidé de tourner Herbe et “d'apporter sa contribution au débat agricole et alimentaire”. Tourné avec Matthieu Levain, ami d’enfance travaillant dans l’audiovisuel, ce film est une véritable co-réalisation : Matthieu Levain s’est occupé du volet artistique et technique, Olivier Porte s’est chargé de l’argumentaire du film. Leur complicité est une réussite, autant pour la qualité des entretiens et des explications que pour la qualité de la photo et du montage. Au-delà du message politique, Herbe est une véritable œuvre cinématographique. Dès les premières images, la caméra plonge dans l’herbe, comme pour mieux nous faire sentir le savoir-faire paysan autour de l’herbe. Puis la caméra suit les hommes dans leurs tâches quotidiennes. Les entretiens sont très ouverts, à peine guidés, sans voix-off, et cela donne une grande authenticité au film. La caméra poursuit son chemin à travers champs, filmant les vaches, les paysages bretons, les hommes… « Un road movie en tracteur en quelque sorte », déclare Olivier Porte. Avec le soutien de la Région Languedoc Roussillon, film réalisé en 2009, durée 1h16 min. Prix : Hérisson d'Or, 23ème Festival International du Film Nature et Environnement, Grenoble 2009, 1er prix du 6ème Festival International Audiovisuel de la Biodiversité, Rome Italie 2009. lieu Médiathèque Gaston Baissette date vendredi 26 novembre à 18h30 Entrée libre Renseignements : tél. 04 67 29 50 89

MARDI CINEMA CinéPlan est une association d'amoureux du cinéma et de l'animation culturelle implantée à Baillargues. La diffusion cinématographique en est son principal objet : ainsi, villes et villages du département bénéficient de séances de cinéma, aussi bien en intérieur qu’en extérieur, où l'écran dévoile la magie des images à un tarif très abordable avec tous les mois la séance d’un film en sortie nationale. Pour plus d’information sur la programmation consulter le site internet de l’association : http://www.cineplan.org/ lieu Mauguio - Théâtre Samuel Bassaget quelle heure ? projection à 20h30 tarif 3,50 € pour tous lieu Carnon - Ancienne salle polyvalente quelle heure ? projection à 20h tarif 3,50 € pour tous Retrouvez les dates dans l’agenda. Pas de réservation - billetterie par Cinéplan

Coup de cœur film Good Morning England de Richard Curtis, 2009 Richard Curtis réalise Good Morning England en 2009. Il nous fait découvrir la vie dans les sixties d'une radio pirate et de son équipage de DJ's Rock'nRoll, qui émet depuis un bateau quelque part en mer du Nord, comme pour mieux déjouer les tentatives de censure des autorités britanniques... On retrouve à bord une galerie de personnages déjantés, aussi drôles qu'attachants, qui partagent l'amour de la radio, de la musique et des “soirées intenses”... Ce film à la fois transgressif et bon enfant, célèbre, avec une bande originale formidable, la pop-rock des années 60. A la fin de la projection, la nostalgie est présente autant que la joie d'avoir partagé cette aventure. JP

19


AGENDA SEPTEMBRE

Service culturel

Médiathèque

mercredi 1

Bibliothèque

et cinéma organisé par l’OMT 10h30 - Ecoute… des histoires ! à partir de 18 mois

mardi 7

19h - Portes ouvertes et soirée festive La Krèche

mardi 14

20h - Cinéma - Ancienne salle polyvalente

mercredi 15

10h30 - Ecoute… des histoires ! à partir de 5 ans

jeudi 16

14h30 - Rencontre artistes / public autour des arts de la rue. La Krèche

samedi 18

15h - Visite guidée de Mauguio, Sur inscription 20h30/21h30/22h30 - Théâtre de rue La dent creuse. Place de la Libération

dimanche 19

15h - Balade artistique et dansée dans le centre historique de Mauguio

samedi 25

20h30 - Théâtre humour La cité perdue Théâtre S. Bassaget

mardi 28

20h30 - Cinéma. Théâtre S. Bassaget

17h - Rencontre d’auteur : Camille Laurens

10h - Café musical : 1 minute de silence, 20 secondes de musique !

17h - Paule Latorre : Le secret de Peter Pan

OCTOBRE octobre à novembre

Expo Vincent Roussillat, œuvres originales

du vendredi 1 au vendredi 22

Expo artistique rétrospective Jacques Sourth Instant suspendu, Galerie d'art

samedi 2

11h/16h - Spectacle enfants, Ploum Salle des fêtes, Espace Morastel 15h - Visite de l'expo Jacques Sourth Instant suspendu, Galerie d'art

er

mercredi 6 samedi 9

15h - Visite de l'expo Jacques Sourth Instant suspendu, Galerie d'art 20h30 - Théâtre La mastication des morts, Théâtre S. Bassaget

10h - Petit dèj littéraire spécial rentrée

10h30 - Ecoute… des histoires ! à partir de 18 mois

10h30 - Ecoute… des histoires ! à partir de 18 mois

10h - Café littéraire

18h - François Vermel De la vigne au vin, Cabaret conte

mardi 12

20h - Cinéma - Ancienne salle polyvalente

mercredi 13 samedi 16

14h30 - Enfant’Images, dès 6 ans 15h - Visite de l'expo Jacques Sourth Instant suspendu, Galerie d'art 15h - Visite guidée de Mauguio, Sur inscription

9h - Initiation Internet

mercredi 20

14h30 - Ecoute… des histoires ! à partir de 5 ans

samedi 23

10h - Café musical : Musique et Cinéma

mardi 26

20h30 - Cinéma. Théâtre S. Bassaget

mercredi 27 15h - Spectacle enfants, Quand les sorcières…, Théâtre S. Bassaget samedi 30

20

Label Rue2010 Mauguio participe aux rencontres du Domaine d’O

15h - Atelier BD avec Mathilde Domecq

10h-12h / 14h-16h - Traces perdues, Stages créations // musique assistée par ordinateur 10h-12h / 14h-16h - Traces perdues, Stages créations // musique assistée par ordinateur 10h30 - Enfant’Images, dès 18 mois

10h30 - Ecoute… des histoires ! à partir de 5 ans


NOVEMBRE

Service culturel

Médiathèque

mardi 2

10h-12h / 14h-16h - Traces perdues, Stages créations // musique assistée par ordinateur

mercredi 3

10h-12h / 14h-16h - Traces perdues, Stages créations // musique assistée par ordinateur 15h - Spectacle enfants, Pétronille Théâtre S. Bassaget

10h30 - Ecoute… des histoires ! à partir de 18 mois

du vendredi 5 au vendredi 26

Exposition artistique et éducative De l'eau pour tous. Galerie d'art

samedi 6

Journée Ansongo. Nombreuses animations 17h - Conférence De vive voix autour de l'eau. Espace Morastel 15h - Ateliers ludiques autour de l’expo. De l'eau pour tous, Galerie d'art

Bibliothèque

et cinéma organisé par l’OMT

10h30 - Ecoute… des histoires ! à partir de 18 mois

Trace à suivre, création musicale collective // Installation interactive

du samedi 6 au samedi 27 mardi 9

20h - Cinéma - Ancienne salle polyvalente

mercredi 10

14h30 - Enfant’Images, dès 6 ans

samedi 13

20h30 - Musique et danse flamenca Trait d'Union. Théâtre S. Bassaget

mercredi 17

15h - Ateliers ludiques autour de l’expo. De l'eau pour tous, Galerie d'art

14h30 - Ecoute… des histoires ! à partir de 5 ans

jeudi 18 et vendredi 19

10h30 - Ecoute… des histoires ! à partir de 5 ans Ateliers plastiques avec Vincent Roussillat Jeune public (réservés aux scolaires)

du vendredi 19 au dimanche 28

Expo. artistique de l'association Formes et couleurs, XXIe Salon d'automne. Salle des fêtes, Espace Morastel

samedi 20

15h - Ateliers ludiques autour de l’expo. De l'eau pour tous, Galerie d'art 20h30 - Concert lyrique Promenade au cœur d’une femme par Danielle Streiff. Théâtre S. Bassaget

10h - Café musical : On ne copie pas !

mercredi 24

10h30 - Enfant’Images, dès 18 mois

vendredi 26

18h30 - Herbe, film documentaire d’O. Porte

samedi 27

15h - Visite guidée de Mauguio, Sur inscription

10h - Café littéraire

9h - Atelier Photoshop

mardi 30

20h30 - Cinéma. Théâtre S. Bassaget

mercredi 1

10h30 - Ecoute… des histoires ! à partir de 18 mois

10h30 - Ecoute… des histoires ! à partir de 18 mois

samedi 4

10h - Café musical : Bruit, son, musique

10h - Petit dèj littéraire

DÉCEMBRE du jeudi 2 au vendredi 10

Spectacle de Noël pour les élèves primaires et maternelles de la ville

20h - Traces étranges, Concert en multidiffusion // restitution de la création collective. Théâtre S. Bassaget mercredi 8

14h30 - Enfant’Images, dès 6 ans

samedi 11

15h - Visite guidée de Mauguio, Sur inscription

mardi 14

20h30 - Cinéma. Théâtre S. Bassaget

mercredi 15 vendredi 17 20

10h - Café littéraire

20h - Cinéma - Ancienne salle polyvalente 14h30 - Ecoute… des histoires ! à partir de 5 ans

20h30 - Comédie musicale La flûte enchantée. Théâtre S. Bassaget

9h - Multimédia : conception cartes de visite

10h30 - Ecoute… des histoires ! à partir de 5 ans


SERVICE CULTUREL

BIBLIOTHÈQUE DE L'ANCRE

Espace Morastel, av. du 8 mai 1945 34130 MAUGUIO Tél. : 04 67 29 65 35 culture@mauguio-carnon.com

Centre administratif de Carnon 34 280 Carnon Tél. : 04 67 68 00 28 bibliocarnon@mauguio-carnon.com

ACCUEIL - BILLETTERIE

Horaires d'ouverture Mardi : 15h-18h Mercredi : 9h-12h et 14h-18h Jeudi : 15h-18h Samedi : 10h-12h et 14h-18h

Pour chaque spectacle, il est prudent de réserver. Le service des affaires culturelles vous accueille du lundi au vendredi de 13h30 à 17h et le mercredi de 9h à 12h et de 13h30 à 17h. Tél. : 04 67 29 65 35 culture@mauguio-carnon.com Toute réservation doit être accompagnée de son règlement 48h avant la représentation. Le tarif réduit est accordé sur présentation d’un justificatif et d’une pièce d’identité pour : étudiants, chômeurs, - de 18 ans, intermittents du spectacle, familles nombreuses, groupes de plus de 10 personnes, + de 60 ans, personnes à mobilité réduite et détenteurs de la carte Avignon Off. Pensez à demandez votre carte de fidélité gratuite et nominative. Le soir des spectacles, la billetterie ouvre 1/2 heure avant le début de la représentation et met en vente les places restantes et les réservations non confirmées. Licences n° : 1-1004077. 1-1004078. 2-1004079. 3-1004080

MÉDIATHÈQUE GASTON BAISSETTE 106 Bd de la Liberté 34130 MAUGUIO Tél. : 04 67 29 50 89 www.mediatheque-mauguio-carnon.com Horaires d'ouverture Mardi : de 10h à 12h et de 15h à 18h30 Mercredi : de 9h30 à 12h30 et de 14h à 18h30 Jeudi et Vendredi : de 15h à 18h30 Samedi : de 9h 30 à 12h30 et de 14h à 18h

Directeur de la publication : Yvon Bourrel Rédaction en chef et coordination : Marion Clavel Comité de rédaction : C. Barbier, F. Bouillanne, J-P. Cantijani, E. Demolombe, J. Miermont, D. Sanchez, C. Baron, D. Berthelot, V. Courbin, S. Ghariani, C. Liger, P. Monsarrat, F. Cecchini, J. Malavielle, M. Clavel et Rose-Marie Vidal Adjointe au Maire déléguée à la Culture Photo couverture : spectacle La Flûte enchantée Conception graphique : Albane Romagnoli Impression : FM Graphic Imprimé sur du papier PEFC


En Aparté n°2 - sepetmbre 2010