Page 1

Portfolio Galimand Pierre

Pierre Galimand A R C H I T E C T E

A D E


Portfolio Galimand Pierre

Pierre Galimand A R C H I T E C T E

PIERRE GALIMAND 146 Rue Eau de Robec 76000 Rouen Tel: 06 21 16 07 88 pierre.galimand@gmail.com

1

A D E


Portfolio Galimand Pierre

Avant propos Ce portfolio présente l’évolution de mon travail au cours des différentes années d’études passées à L’ENSAN (École Nationale Supérieure d’Architecture de Normandie). Pour cela, il reprend des projets de licence mais aussi de master, de master DRAQ (Diagnostic Réhabilitation de l’architecture du quotidien) ainsi que certains travaux réalisés au cours de stages en agences d’architecture.

3


Portfolio Galimand Pierre

Sommaire Un espace à part. 2009, Réalisation d’un ensemble discothèque, office de tourisme, quai de New-York, Paris. Page 7. Un monolithe dans son écrin urbain. 2010, Réalisation d’un musée d’art contemporain, place de la cathédrale, Rouen. Page 13. Hâbiter la pente. 2010, Réalisation d’un ensemble de logements sociaux, Voie Shumann, Ivry sur Seine. Page 19. La traversée. 2011, Réhabilitation d’une ancienne usine de céramique en complexe Hôtelier. Route de Dieppe, St Aubin sur Scie. Page 25. Les Oratoriens. 2012, Réhabilitation d’un ancien lycée en logements sociaux. Quai Henri IV, Dieppe. Page 31. Une île ou se trament les échanges. 2012, PFE, Réhabilitation d’anciennes pêcherie en un complexe touristique. Dieppe Page 37. Travaux de relevé. 2010, Relevé du lycée Corneille à Rouen, du collège des Oratoriens à Dieppe, de l’immeuble rue du Bac à Paris. Page 45. Lettre de recommandation. Page 58.

5


Portfolio Galimand Pierre

Un espace à part Projet réalisé en 3e année de licence, 2009. Enseignants : Cécile Fort, Fabienne Fendrich. Exposé au pavillon de l’arsenal dans le cadre de l’exposition "Seine d’architecture".

7


Un espace à part

Un espace à part Ce projet, situé à Paris, questionne la requalification des quais bas de la Seine, face au quai Branly, il accueille un programme d’office de tourisme et de discothèque. Réalisé en binôme, il interroge la pérennité des quais par rapport à l’élément naturel qu’est la Seine. Pour répondre à cette problématique, un premier bâtiment dans lequel vient ce placer l’office du tourisme est décollé du sol pour marquer sa fragilité et son côté éphémère. Relier par une passerelle avec les quais hauts puis par un escalier avec les quais bas, il sert de transition entre ces deux entités. La discothèque quant à elle est un bâtiment flottant en béton, découpé par des rainures vitrées. La journée, la lumière pénètre par ces fentes et vient éclairer le bâtiment lorsqu’il est utilisé comme guinguette. La nuit, à l’inverse la lumière sort par ces failles, sert de signal et vient souligner son côté temporaire. La sousface du bâti est aussi travaillée, le dessin géométrique de la toiture, et retrouvé à l’intérieur par un jeu de volumes qui tombent du plafond.

Vue intérieure de la guinguette - discothèque

Le projet propose une articulation entre les quais hauts et la seine.

8


Portfolio Galimand Pierre

Un bâtiment est soulevé des quais et l’autre flotte sur l’eau du fleuve.

La Seine est un éléments naturel permanent.

La discothèque dans l’eau est en béton, tandis que l’office du tourisme est en acier corten jouant ainsi avec les éléments présents sur le site.

9


Un espace à part

La nuit, la lumière intérieure transperce le bâti et crée un signal.

10


Portfolio Galimand Pierre

Par sa matérialité, la journée, le bâti s’intègre au quais et à la Seine.

11


Portfolio Galimand Pierre

Un monolithe dans son écrin urbain Projet réalisé en 1e année de master, 2010. Enseignants : Alessandro Mosca, Jocelyne Duvert.

13


Un monolithe dans son écrin urbain

Un monolithe dans son écrin urbain Comment intégrer un bâtiment contemporain, dans le centre historique de Rouen? Ce projet situé sur le site de l’ancien palais des congrès, place de la cathédrale à Rouen, vient accueillir un musée d’art contemporain. Le programme est divisé en deux bâtiments distincts. Un premier héberge les salles d’expositions et un second est voué à une salle de restaurant, une librairie, des bureaux ainsi que des résidences pour artistes. Le premier bâti vient en fond de parcelle et crée un nouvel espace public destiné au musée de sorte à ne pas venir concurrencer le parvis de la cathédrale. Une salle de conférences sous la place vient relier les deux bâtis ensembles. Le second volume est soulevé, libérant un maximum d’emprise au sol, sa sous-face est découpée comme un prisme créant ainsi un espace de transition entre les deux places. Le musée est un monolithe de béton ou seule la toiture est percée par un immense shed qui vient éclairer les salles d’expositions. Ce principe permet de ne pas percer les façades et de ne pas mettre le bâtiment en rivalité avec la cathédrale. Une autre volonté a été de conserver la façade de l’hôtel de Rome qui par conséquent est révélé au public et sert à marquer l’entrée du restaurant.

Vue depuis la place de la cathédrale

Le projet composé de deux bâtiments, crée un nouvel espace urbain propre au musée.

14


Portfolio Galimand Pierre

Les deux bâtiements sont reliés par un auditorium.

La façade de l’hôtel de Romé est conservée et vient s’intégrer à la nouvelle façade.

Au RDC, le bâtiment est décollé du sol pour libérer l’espace public.

L’espace d’exposition ce développe sur de grands plateaux libres.

15


Un monolithe dans son ĂŠcrin urbain

Vue sur le nouvel espace public, ayant un rapport direct avec le musĂŠe.

16


Portfolio Galimand Pierre

Un parcours de haut en bas permet de dĂŠcouvrir les oeuvres.

17


Portfolio Galimand Pierre

Habiter la pente Projet réalisé en 1e année de master, 2010. Enseignants : Cécile Fort, Lionel Engrand.

19


Habiter la pente

Habiter la pente Ce projet situé sur les coteaux d’Ivry-sur-Seine, interroge l’intégration de logements sociaux dans un tissu résidentiel pavillonnaire. Le terrain en pente permet d’offrir des vues sur le grand paysage depuis les logements mais aussi depuis un nouvel espace public. Un ensemble de 2 bâtis parallèles à la voirie existante vient protéger le cœur d’îlot des nuisances générées par celleci. Ces bâtiments retrouvent des commerces de proximité au rez de chassée ainsi que des logements aux étages. La difficulté était d’offrir les mêmes qualités aux appartements situés dans ces deux bâtis comparés aux logements du cœur d’ilot. Pour cela, les appartements ont étaient travaillés de façon à ce que chacun reçoit des ouvertures sur trois façades, bénéficiant ainsi de vues sur le paysage environnent. Un soin particulier a été apporté au traitement des toitures, ou la brique présente sur les façades vient se retourner. Renforce ainsi la volumétrie générale du projet étant donné que les toitures sont vues depuis de nombreux logements.

Vue depuis la cours intérieure

L’ilot s’intègre au cœur d’un tissu résidentiel pavillonnaire

20


Portfolio Galimand Pierre

Plan de RDC haut

Le projet s’intègre à la pente dans le but d’ouvrir des vues sur le grand paysage depuis les logements

Détail d’un appartement diposant d’ouvertures sur 3 façades

La brique vient se retourner en toiture

21


Habiter la pente

Le coeur d’ilot vient crÊer un nouvel espace public.

22


Portfolio Galimand Pierre

Vue sur le sÊjour d’un des appartements.

23


Portfolio Galimand Pierre

La traversée Projet réalisé en master DRAQ, 2012. Enseignants : Jean-Bernard Cremitzer, Robert Schlumberger, Gorka Piqueras.

25


La traversée

La traversée Ce projet réalisé en partenariat avec des étudiants en écoles d’ingénieurs et d’autres en école architecture, interroge la question de la réhabilitation et de la requalification d’une ancienne usine de céramique sur le site de Saint-Aubin-sur-Scie en un complexe hôtelier. Le projet vient s’articuler autour d’un parcours architectural et paysager, commençant par la découverte de la vallée pour trouver ensuite un rapport plus intimiste avec la rivière. Le parti pris a été de démolir certains bâtis existant afin de révéler les qualités de cette friche. Le projet, composé de plusieurs bâtis a été divisé en trois, afin que chaque étudiant puisse apporter ça réponse à partir d’un plan masse commun. La partie développée dans ce portfolio est celle de l’hôtel. Ce bâtiment traversé de part et d’autre par un hall, sert de transition entre l’espace public et une cour intérieure privée. Une extension au rez-de-chaussée accueillant des chambres et une salle de petit déjeuné permet de renforcer le rapport existant entre le bâti et la rivière. Une volonté de conserver les traces du passé sur la façade principale ainsi qu’un ancien axe de transmission permet de conserver en partie la mémoire des lieux.

Les chambres sont au plus proche de l’eau afin d’avoir une relation intimiste avec celle-ci

Un parcours est créé de façon à révéler les qualités de la friche.

26


Portfolio Galimand Pierre

Détails techniques

Plan du RDC, le hall vient traverser l’intégralité du bâtiment

La façade nord avec l’extension en bois venant accueillir les chambres.

La façade sud donnant sur la cours intérieure.

27


La traversée

l’eau vient traverser le bâtiment, l’ancien axe de transmition est conservé.

Vue depuis le hall d’entrée de l’hôtel.

28


Portfolio Galimand Pierre

Vue sur l’ensemble du projet.

29


Portfolio Galimand Pierre

Les Oratoriens Projet réalisé en master DRAQ, 2012. Enseignants : Jean-Bernard Cremitzer, Agnès Caillau, Olivier Gosselin, Pierre Weiler

31


Les oratoriens

Les Oratoriens Ce projet réalisé en partenariat avec des étudiants en écoles d’ingénieurs et d’autres en école architecture, propose de réhabiliter un ancien lycée Dieppois en logements sociaux. Ce bâtiment particulièrement marqué par son passé bourgeois possède d’importantes hauteurs sous plafond avec des volumes traversants. L’enjeu du projet a été d’appâter ces espaces aux modes de vie actuelle tout en conservant leurs qualités originelles. Pour cela un système de module a été créé, celui-ci accueil toutes les fonctions de service d’un logement (cuisine, salle de bain, bureau, rangements). Ce système permet de conserver des volumes traversants, de bénéficier d’un maximum d’ensoleillement tout étant adapté au mode de vie contemporain. Un second sujet a été la cour du projet, les logements la partager avec une école. Les espaces ont donc étaient séparés en deux afin d’éviter les conflits d’usage. Un préau vient fermer la cour de cet ensemble bâti comme il a pu l’être au XVIIIème siècle d’après les archives. La trame du préau est une interprétation contemporaine d’arcades existant à cette place.

La trame du préau est une interprétation de celle du passé.

Plan masse, le préau vient fermer l’ancienne cour carré du lycée.

32


Portfolio Galimand Pierre

Plan R+1, le plan des logements est travaillé de façon à conserver toutes les qualités du bâtiment existant.

Le systeme de modules permet de diviser l’espace tout en conservant sont unité.

Le Préau reprend un mur de soutainement existant et vient dialoguer avec celui-ci.

33

EST

EST

OUEST

EST

EST

CH

OUEST

CH

OUEST

CH

OUEST

CH


La traversée

Deux types de modules sont créer. Ils sont adpatés aux différente typologie de logments.

34


Portfolio Galimand Pierre

Insertion du module de type 1 dans un logments.

35


Portfolio Galimand Pierre

Une île ou se trament les échanges Projet de fin d’étude master, 2012. Enseignants : Alessandro Mosca, Yann Nussaulme, Luc Perrot, Laurent Mouli

37


Une île ou se trament les échanges

Une île ou se trament les échanges - PFE Ce projet de fin d’études part d’une construction existante située à Dieppe. Le bâtiment des pêcheries, qui est une construction des années 50, composée d’une succession de 19 voutes en béton précontraintes, d’une longueur de 250 mètres, il présente de nombreuses qualités architecturales. Cette halle est située sur une presqu’île en milieu urbain, ce territoire ayant très peu de connexions avec le reste de la ville, tout l’enjeu du projet a été de rouvrir cette île et le bâtiment des pêcheries aux habitants. Pour cela un premier travail sur les connexions urbaines entre l’île et la ville a été effectuée, un système de parkings silos vient marquer les différents points de connexions. La dimension très importante des pêcheries «presque une échelle paysagère» en faisait toute sa qualité. Le projet à consister à évider le bâtiment pour ne conserver que les voutes et ainsi de travailler celui-ci comme un «parapluie urbain». Un système de modules contemporain accueillants des restaurants et des activités sportives vient se glisser sous la halle pour aller chercher une ancienne cale à sec transformer dans le projet en centre aquatique. Tout l’enjeu du projet a été de travailler avec l’existant afin de révéler les qualités de celui-ci et de faire de l’île une nouvelle centralité urbain où viennent se tramer les échanges.

Le bâtiment existant est au bord de l’eau est possède un important porte a faux vers celle-ci.

Plan masse, l’île du Pollet un important point de connexion urbain.

38


Portfolio Galimand Pierre

Plan de RDC, le projet cherhce à connecter les pêcheries avec la câle sèche par l’intermédiaire de modules acceuillant les différents programmes.

Le bâtiment existant évidé, les modules viennent se glisser en dessous tout en bénéficiant de la couverture offerte par les pêcheries.

Une partie des pêcherie peut accueillir des évènements ponctuelles tout en bénéficiant de la couverture.

39


Une île ou se trament les échanges

Vue sur une percée depuis les pêcherie vers la câle sèche.

40


Portfolio Galimand Pierre

Une prommenade est amménagée le long de l’existant profitant de sa couverture.

41


Une île ou se trament les échanges

Les modules sont travailler dans une architecture légère pour éviter de venir en confrontation avec le béton des pêcheries.

42


Portfolio Galimand Pierre

Les modules s’adaptent à divers programmes.

43


Portfolio Galimand Pierre

Travaux de relevés Lycée Pierre Corneille, Rouen. 2009, Relevé des façades d’un bâtiment classé pour l’agence ACAU dans le cadre d’un stage. Page 46-47 Collège des Oratoriens, Dieppe. 2012, Relevé complet du bâtiment, dans le cadre du master DRAQ. Page 48-49 Immeuble 44 Rue du Bac, Paris. 2012, Relevé des façades d’un immeuble parisiens pour l’agence Pierre Weiler dans le cadre d’un stage. Page 50-53 Immeuble 36 Rue Vielle du Temple, Paris. 2012, Relevé des façades d’un immeuble parisiens pour l’agence Pierre Weiler dans le cadre d’un stage. Page 54-57

45


Travaux de relevés

IIII

III

II

R

XII IX

VI VI I

R

I

V IX

X

Projecteur

46

R

R

R

R

R

R

R

R

R

R

R

R

R

VIII

R

R

R

R

R

R

R

R

R

Façades du lycée Corneille, Rouen


47 • •• • • • ••• • •• • • •• • ••• ••••••••••••••••••••••

• •• • • • ••• • •• • • •• • ••• ••••••••••••••••••••••

• • •• •• • • • • • • •• • • • •••• •• ••• • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • •

• • •• •• • • • • • • •• • • • •••• •• ••• • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • •

Ventilation

Ventilation

Eclairage public

Eclairage public

• •• • • • ••• • •• • • •• • ••• ••••••••••••••••••••••

Mats porte drapeau

• •• • • • ••• • •• • • •• • ••• ••••••••••••••••••••••

Mats porte drapeau

Eclairage public

Eclairage public

Ventilation

Ventilation

Portfolio Galimand Pierre


Travaux de relevés

48

RDC +7.25 m

R+2 +14.2 m

6.46 m

19.41 m

FACADE HENRI 4

Façades du collège des Oratoriens, Dieppe


49

Coupe CC

RDC 7.53 m

R+1 10.31 m

R+2 13.87 m

R+3 18.50 mm R+3 18.50

Portfolio Galimand Pierre


Travaux de relevés

Façades de l’immeuble 44 Rue du Bac, Paris.

TN

50


Portfolio Galimand Pierre

TN

51


Travaux de relevĂŠs

TN

52


Portfolio Galimand Pierre

TN

53


Travaux de relevés

Façades de l’immeuble 36 rue Vielle du Temple, Paris.

TN

54


Portfolio Galimand Pierre

TN

55


Travaux de relevĂŠs

TN

56


Portfolio Galimand Pierre

TN

57


Portfolio Galimand Pierre

Lettre de recommandation


Book pierre galimand  

Architecte diplômé d'état depuis 21012, ce book présente des travaux effectués au cours de mes études et de mes différente expériences profe...

Advertisement
Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you